#40-Jamaïque, récit d’une expatriation dans les années 70 - Part 1 cover
#40-Jamaïque, récit d’une expatriation dans les années 70 - Part 1 cover
Fill'Expats

#40-Jamaïque, récit d’une expatriation dans les années 70 - Part 1

#40-Jamaïque, récit d’une expatriation dans les années 70 - Part 1

35min |03/08/2021
Listen
#40-Jamaïque, récit d’une expatriation dans les années 70 - Part 1 cover
#40-Jamaïque, récit d’une expatriation dans les années 70 - Part 1 cover
Fill'Expats

#40-Jamaïque, récit d’une expatriation dans les années 70 - Part 1

#40-Jamaïque, récit d’une expatriation dans les années 70 - Part 1

35min |03/08/2021
Listen

Description

C’est dès son plus jeune âge que Gilou rêve de quitter son petit village d’Alsace, notamment lorsqu’elle lit les aventures de Tintin autour du monde. Vous allez très vite le découvrir, son histoire d’expatriation est exceptionnelle car elle commence au début des années 70. 

Sans internet, réseaux sociaux, blogs ou autre podcast pour lui venir en aide, Gilou quitte son village juste après la terminale pour Paris dans un premier temps. L’appel de la grande ville est fort. Si fort qu’elle suivra une amie parisienne, avec seulement la promesse d’un petit job pour 3 semaines. Elle trouvera ensuite un job à Paris, où elle restera 4 ans. Finalement, elle réalise qu’elle n’a pas de but, qu’elle a besoin d’autre chose. C’est la lecture d’un article à propos de Londres qui lui donnera des rêves d’Angleterre. Ni une, ni deux, elle part s’installer dans la capitale anglaise en tant que fille au pair, ce qui n’est pas si courant dans les années 70, rappelons-le. 

« Je crois que dans la vie tout ce qu’on souhaite, on peut l’obtenir. »  -- Gilou 

Elle mène sa vie au gré des opportunités et c’est ainsi qu’elle suivra l’homme qui partage sa vie depuis quelques mois, en Jamaïque. Là-bas, elle découvre sa passion pour l’art grâce à une amie qui lui ouvre les portes de ce milieu. Elle reprendra le chemin des études et intégrera l’université de Jamaïque, ce qui lui permettra de mieux comprendre ce peuple et sa culture et ainsi de s’intégrer plus facilement dans le pays. Après 12 ans de salariat à l’ambassade de France, elle finira par suivre ses rêves pour trouver l’épanouissement en ouvrant sa galerie d’art à Montego Bay. 

Cet épisode est le récit passionannt de la vie d’une femme de 74 ans qui a suivit ses rêves et ses envies, ne laissant pas de place aux jugements des autres. Pensez à vous abonner pour ne pas louper la suite 😁

🎧 Très bonne écoute 🎧

🌍 Venez suivre le podcast Fill’Expats sur Instagram : https://www.instagram.com/fillexpats/

🤩 Si vous avez aimé ce partage d’expérience, je vous invite à me retrouver sur Apple Podcast pour me faire un petit clique gratuit de 5 étoiles à la chaîne et me laisser un petit commentaire sympa 😁

Pour en savoir plus sur moi et retrouver facilement le lien de tous les épisodes, je vous donne RDV sur le site internet du podcast :

www.fillexpats.com

🙋🏻‍♀️ À bientôt j’espère !


Description

C’est dès son plus jeune âge que Gilou rêve de quitter son petit village d’Alsace, notamment lorsqu’elle lit les aventures de Tintin autour du monde. Vous allez très vite le découvrir, son histoire d’expatriation est exceptionnelle car elle commence au début des années 70. 

Sans internet, réseaux sociaux, blogs ou autre podcast pour lui venir en aide, Gilou quitte son village juste après la terminale pour Paris dans un premier temps. L’appel de la grande ville est fort. Si fort qu’elle suivra une amie parisienne, avec seulement la promesse d’un petit job pour 3 semaines. Elle trouvera ensuite un job à Paris, où elle restera 4 ans. Finalement, elle réalise qu’elle n’a pas de but, qu’elle a besoin d’autre chose. C’est la lecture d’un article à propos de Londres qui lui donnera des rêves d’Angleterre. Ni une, ni deux, elle part s’installer dans la capitale anglaise en tant que fille au pair, ce qui n’est pas si courant dans les années 70, rappelons-le. 

« Je crois que dans la vie tout ce qu’on souhaite, on peut l’obtenir. »  -- Gilou 

Elle mène sa vie au gré des opportunités et c’est ainsi qu’elle suivra l’homme qui partage sa vie depuis quelques mois, en Jamaïque. Là-bas, elle découvre sa passion pour l’art grâce à une amie qui lui ouvre les portes de ce milieu. Elle reprendra le chemin des études et intégrera l’université de Jamaïque, ce qui lui permettra de mieux comprendre ce peuple et sa culture et ainsi de s’intégrer plus facilement dans le pays. Après 12 ans de salariat à l’ambassade de France, elle finira par suivre ses rêves pour trouver l’épanouissement en ouvrant sa galerie d’art à Montego Bay. 

Cet épisode est le récit passionannt de la vie d’une femme de 74 ans qui a suivit ses rêves et ses envies, ne laissant pas de place aux jugements des autres. Pensez à vous abonner pour ne pas louper la suite 😁

🎧 Très bonne écoute 🎧

🌍 Venez suivre le podcast Fill’Expats sur Instagram : https://www.instagram.com/fillexpats/

🤩 Si vous avez aimé ce partage d’expérience, je vous invite à me retrouver sur Apple Podcast pour me faire un petit clique gratuit de 5 étoiles à la chaîne et me laisser un petit commentaire sympa 😁

Pour en savoir plus sur moi et retrouver facilement le lien de tous les épisodes, je vous donne RDV sur le site internet du podcast :

www.fillexpats.com

🙋🏻‍♀️ À bientôt j’espère !


Share

Embed

You may also like

Description

C’est dès son plus jeune âge que Gilou rêve de quitter son petit village d’Alsace, notamment lorsqu’elle lit les aventures de Tintin autour du monde. Vous allez très vite le découvrir, son histoire d’expatriation est exceptionnelle car elle commence au début des années 70. 

Sans internet, réseaux sociaux, blogs ou autre podcast pour lui venir en aide, Gilou quitte son village juste après la terminale pour Paris dans un premier temps. L’appel de la grande ville est fort. Si fort qu’elle suivra une amie parisienne, avec seulement la promesse d’un petit job pour 3 semaines. Elle trouvera ensuite un job à Paris, où elle restera 4 ans. Finalement, elle réalise qu’elle n’a pas de but, qu’elle a besoin d’autre chose. C’est la lecture d’un article à propos de Londres qui lui donnera des rêves d’Angleterre. Ni une, ni deux, elle part s’installer dans la capitale anglaise en tant que fille au pair, ce qui n’est pas si courant dans les années 70, rappelons-le. 

« Je crois que dans la vie tout ce qu’on souhaite, on peut l’obtenir. »  -- Gilou 

Elle mène sa vie au gré des opportunités et c’est ainsi qu’elle suivra l’homme qui partage sa vie depuis quelques mois, en Jamaïque. Là-bas, elle découvre sa passion pour l’art grâce à une amie qui lui ouvre les portes de ce milieu. Elle reprendra le chemin des études et intégrera l’université de Jamaïque, ce qui lui permettra de mieux comprendre ce peuple et sa culture et ainsi de s’intégrer plus facilement dans le pays. Après 12 ans de salariat à l’ambassade de France, elle finira par suivre ses rêves pour trouver l’épanouissement en ouvrant sa galerie d’art à Montego Bay. 

Cet épisode est le récit passionannt de la vie d’une femme de 74 ans qui a suivit ses rêves et ses envies, ne laissant pas de place aux jugements des autres. Pensez à vous abonner pour ne pas louper la suite 😁

🎧 Très bonne écoute 🎧

🌍 Venez suivre le podcast Fill’Expats sur Instagram : https://www.instagram.com/fillexpats/

🤩 Si vous avez aimé ce partage d’expérience, je vous invite à me retrouver sur Apple Podcast pour me faire un petit clique gratuit de 5 étoiles à la chaîne et me laisser un petit commentaire sympa 😁

Pour en savoir plus sur moi et retrouver facilement le lien de tous les épisodes, je vous donne RDV sur le site internet du podcast :

www.fillexpats.com

🙋🏻‍♀️ À bientôt j’espère !


Description

C’est dès son plus jeune âge que Gilou rêve de quitter son petit village d’Alsace, notamment lorsqu’elle lit les aventures de Tintin autour du monde. Vous allez très vite le découvrir, son histoire d’expatriation est exceptionnelle car elle commence au début des années 70. 

Sans internet, réseaux sociaux, blogs ou autre podcast pour lui venir en aide, Gilou quitte son village juste après la terminale pour Paris dans un premier temps. L’appel de la grande ville est fort. Si fort qu’elle suivra une amie parisienne, avec seulement la promesse d’un petit job pour 3 semaines. Elle trouvera ensuite un job à Paris, où elle restera 4 ans. Finalement, elle réalise qu’elle n’a pas de but, qu’elle a besoin d’autre chose. C’est la lecture d’un article à propos de Londres qui lui donnera des rêves d’Angleterre. Ni une, ni deux, elle part s’installer dans la capitale anglaise en tant que fille au pair, ce qui n’est pas si courant dans les années 70, rappelons-le. 

« Je crois que dans la vie tout ce qu’on souhaite, on peut l’obtenir. »  -- Gilou 

Elle mène sa vie au gré des opportunités et c’est ainsi qu’elle suivra l’homme qui partage sa vie depuis quelques mois, en Jamaïque. Là-bas, elle découvre sa passion pour l’art grâce à une amie qui lui ouvre les portes de ce milieu. Elle reprendra le chemin des études et intégrera l’université de Jamaïque, ce qui lui permettra de mieux comprendre ce peuple et sa culture et ainsi de s’intégrer plus facilement dans le pays. Après 12 ans de salariat à l’ambassade de France, elle finira par suivre ses rêves pour trouver l’épanouissement en ouvrant sa galerie d’art à Montego Bay. 

Cet épisode est le récit passionannt de la vie d’une femme de 74 ans qui a suivit ses rêves et ses envies, ne laissant pas de place aux jugements des autres. Pensez à vous abonner pour ne pas louper la suite 😁

🎧 Très bonne écoute 🎧

🌍 Venez suivre le podcast Fill’Expats sur Instagram : https://www.instagram.com/fillexpats/

🤩 Si vous avez aimé ce partage d’expérience, je vous invite à me retrouver sur Apple Podcast pour me faire un petit clique gratuit de 5 étoiles à la chaîne et me laisser un petit commentaire sympa 😁

Pour en savoir plus sur moi et retrouver facilement le lien de tous les épisodes, je vous donne RDV sur le site internet du podcast :

www.fillexpats.com

🙋🏻‍♀️ À bientôt j’espère !


Share

Embed

You may also like