undefined cover
undefined cover
Fringale cover
Fringale cover

Fringale

Fringale

Subscribe
undefined cover
undefined cover
Fringale cover
Fringale cover

Fringale

Fringale

Subscribe

Description

Bienvenue sur « Fringale », le podcast de la Bibliothèque cantonale et universitaire – Lausanne. «Fringale » parce que la bibliothèque est le lieu de tous les délices, qu’elle répond à nos envies (voraces) d’imaginaires, d’émotions et de savoirs. Au programme : des créations sonores originales, des interviews sur les collections patrimoniales et des propositions liées aux évènements de la BCUL.


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Description

Bienvenue sur « Fringale », le podcast de la Bibliothèque cantonale et universitaire – Lausanne. «Fringale » parce que la bibliothèque est le lieu de tous les délices, qu’elle répond à nos envies (voraces) d’imaginaires, d’émotions et de savoirs. Au programme : des créations sonores originales, des interviews sur les collections patrimoniales et des propositions liées aux évènements de la BCUL.


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

15 episodes

    Season 1

  • Sylvie Tanette, « Maritimes. Une histoire méditerranéenne », interview et création sonore cover
    Sylvie Tanette, « Maritimes. Une histoire méditerranéenne », interview et création sonore cover
    Sylvie Tanette, « Maritimes. Une histoire méditerranéenne », interview et création sonore

    Dans son troisième roman, l’autrice française Sylvie Tanette met en scène une toute petite île perdue dans la Méditerranée. À travers la voix d’un très vieil homme, on découvre un territoire et ses habitant·es. Certain·es y vivent depuis très longtemps, d’autres arrivent à peine. C’est le cas de Benjamin, jeune réfugié qui marquera les esprits à tout jamais.L’épisode commence avec une interview de Sylvie Tanette, suivi de la diffusion d’une création sonore réalisée par M2CR (29:32). Interview : Alexia Ryf – Enregistrement et mixage : Adrien Hoffet – Création sonore : M2CR – Jingle : Stéphane Blok – Production : Bibliothèque cantonale et universitaire – Lausanne © Sylvie Tanette, « Maritimes. Une histoire méditerranéenne », éditions Grasset, 2021 Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    1h03 | Published on May 16, 2024

  • Mariette Navarro, « Ultramarins », création sonore cover
    Mariette Navarro, « Ultramarins », création sonore cover
    Mariette Navarro, « Ultramarins », création sonore

    A bord d’un cargo de marchandises qui traverse l’Atlantique, l’équipage décide d’un commun accord de s’offrir une baignade en pleine mer. Des phénomènes étranges surgissent à la suite de cet évènement, comme si le bateau avait pris les commandes du voyage.Publié chez Quidam éditeur en 2021, « Ultramarins » est le premier roman remarqué de la dramaturge Mariette Navarro.Introduction : Alexia Ryf – Création sonore : M2CR – Jingle : Stéphane Blok – Mixage : Adrien Hoffet – Production : Bibliothèque cantonale et universitaire – Lausanne© Mariette Navarro, « Ultramarins », Quidam éditeur, 2021 Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    35min | Published on March 28, 2024

  • Grosses, rencontre avec Ananda Devi & Gabrielle Deydier cover
    Grosses, rencontre avec Ananda Devi & Gabrielle Deydier cover
    Grosses, rencontre avec Ananda Devi & Gabrielle Deydier

     Dans le cadre de la 8e édition du Festival Histoire et Cité qui traitait du thème de l’alimentation, la BCU Lausanne, co-organisatrice de l’édition lausannoise, a proposé un évènement autour de la grossophobie. Deux autrices sont réunies pour une rencontre autour de leur livre respectif : Ananda Devi avec son roman Manger l’autre, paru chez Grasset en 2018 et Gabrielle Deydier qui a écrit le premier essai sur la grossophobie en France, On ne naît pas grosse, paru en 2017 aux Editions Goutte d’or. La rencontre débute par une mise en lecture de la metteuse en scène Anne-Cécile Moser, avec la comédienne Laure Lehmann et le musicien Stéphane Vecchione (01:56). La discussion est menée par Alexia Ryf, médiatrice culturelle à la BCU Lausanne, un moment fort en émotion après le coup de poing de cette lecture (52:04).  Rencontre enregistrée le 1er avril 2023.  Introduction : Alexandra Weber Berney – Création sonore : M2CR – Jingle : Stéphane Blok – Mixage : Adrien Hoffet – Production : Bibliothèque cantonale et universitaire – Lausanne Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    1h36 | Published on June 9, 2023

  • Monique Saint-Hélier, « Le Cavalier de paille », création sonore cover
    Monique Saint-Hélier, « Le Cavalier de paille », création sonore cover
    Monique Saint-Hélier, « Le Cavalier de paille », création sonore

    Monique Saint-Hélier, romancière par excellence du temps et de la mémoire, est née à la Chaux-de-Fonds en 1895. Proche de Rilke, mais aussi de Jean Paulhan, elle passe toute sa vie d’auteure à Paris alitée et malade. Elle construit une œuvre immense, inachevée, qu’on appelle « le cycle des Alérac ». C’est une ample chronique tournée vers le passé, qui met en scène des personnages, avec au centre la famille Alérac, dont les destins se croisent et se répètent. Ses romans nous plongent dans un univers disparu où les jeunes filles de 20 ans vont au bal en escarpins dorés, à bord d’une calèche et vivent dans des demeures aristocratiques où d’anciennes famille, au passé prestigieux, essaient de survivre.  Introduction : Alexandra Weber Berney – Création sonore : M2CR – Jingle : Stéphane Blok – Mixage : Adrien Hoffet – Production : Bibliothèque cantonale et universitaire – Lausanne   Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    30min | Published on April 14, 2023

  • Mélanie Fievet, « Un point au large », création sonore cover
    Mélanie Fievet, « Un point au large », création sonore cover
    Mélanie Fievet, « Un point au large », création sonore

    En 2020, la nouvelle de Mélanie Fievet, « Un point au large », remporte le premier Prix de l’Ailleurs. Créé en 2017 par la Maison d’Ailleurs et l’Université de Lausanne, il s’agit du premier prix littéraire suisse dédié à la science-fiction (plus d’infos dans l’épisode précédent). Le texte est publié dans le recueil « Après! le monde bouleversé » publié par les éditions Hélice Hélas à Vevey.  Bibliographie : Prix de l’Ailleurs 2020, « Après ! Le monde bouleversé », Hélice Hélas, 2020.  Introduction : Alexia Ryf – Création sonore : M2CR – Jingle : Stéphane Blok – Mixage : Adrien Hoffet – Production : Bibliothèque cantonale et universitaire – Lausanne   Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    33min | Published on December 15, 2022

  • Défricheurs d'imaginaire, science-fiction dans le canton de Vaud cover
    Défricheurs d'imaginaire, science-fiction dans le canton de Vaud cover
    Défricheurs d'imaginaire, science-fiction dans le canton de Vaud

    Myriam Jouhar, responsable de la Documentation vaudoise à la BCUL, accueille Frédéric Jaccaud, conservateur à la Maison d’Ailleurs, et Jean-François Thomas, responsable de la collection « Cavorite et calabi-yau » chez Hélice Hélas à Vevey. Les thèmes abordés dans cet épisode sont : la scène littéraire de SF vaudoise et romande ; le travail d’édition et la remise du Prix de l’Ailleurs ; la recherche académique sur le genre et la constitution d’un musée autour de la collection de Pierre Versins.  Bibliographie : Pierre Versins, « Encyclopédie de l'utopie, de la science-fiction et des voyages extraordinaires », L'Âge d'homme, 1972 ; Jean-François Thomas, « Défricheurs d'imaginaire : une anthologie historique de science-fiction suisse romande », Bernard Campiche Editeur, 2009 ; Elena Avdija et Jean-François Thomas, « Futurs insolites : laboratoire d'anticipation helvétique », Hélice Hélas, 2016 ; Charles-Ferdinand Ramuz, « Présence de la mort », 1922 ; Prix de l’Ailleurs 2022, « Obsolescence », Hélice Hélas, 2022 ; Bernard Fischli, « Les voyages sans retour : trilogie », Hélice Hélas, 2018-2021 ; Philippe Testa, « L’obscur », Hélice Hélas (2020) et Gallimard (2022) ; Olivier Sillig, « Les limbes de Bzjeurd », Hélice Hélas, 2021 et « Gavroche 21.68 », Hélice Hélas, 2018 ; Stéphane Bovon, « Gérimont », 2013-2022 ; Georges Panchard, « Forteresse », 2005 ; François Rouiller, « Métaquine », L’Atalante, 2016 ; Laurence Suhner, « QuanTika », L’Atalante, 2021 ; Caroline Meyer, « Les mystères d'Aezdria », ISCA, 2020 Introduction : Alexia Ryf – Entretien : Myriam Jouhar – Prise de son, montage, mixage : Adrien Hoffet – Jingle : Stéphane Blok – Production : Bibliothèque cantonale et universitaire – Lausanne   Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    53min | Published on December 15, 2022

  • C.F Ramuz, « La Fille endormie », création sonore cover
    C.F Ramuz, « La Fille endormie », création sonore cover
    C.F Ramuz, « La Fille endormie », création sonore

    Qui est Ramuz pour vous ? Un souvenir d’école lointain et ennuyeux ? Ou le grand écrivain qui continue à influencer la littérature et les artistes contemporains en 2022 ?  Car oui, Ramuz est une source d’inspiration pour les jeunes. 2 exemples récents, la jeune auteure Fanny Desarzens (née en 1993) a écrit un premier récit, Galel, qui s’inspire très fortement de Ramuz, aussi bien dans le style que dans le sujet qui met en scène l’amitié taiseuse de 3 guides de montagne. Ou le jeune bédéiste, Fabian Menor, né en 1997, qui a choisi le roman Derborence pour l’adapter en un très beau roman graphique, paru aux Editions Helvetiq en 2022. Du plus loin qu’on s’en souvienne et à son époque déjà, Ramuz suscite des réactions fortes. Accusé de « mal écrire », son style fait naître soit l’admiration totale, soit le rejet définitif. C’est le signe d’une écriture forte, moderne, qui ne laisse personne indifférent. La fille endormie, comme les autres nouvelles publiées dans ce recueil, est une nouvelle tardive, qui date de 1944 et sera publié dans le recueil Les Servants et autres nouvelles, en 1946, soit un an avant la mort de l’écrivain. Une note nous apprend que le manuscrit, datant du 18 novembre 1944, porte la mention « raté » en fin de texte. Ramuz, rongé par la maladie et qui sent sa fin approcher, porte un regard sévère et négatif sur sa production. Cette nouvelle détonne pourtant du reste du recueil – c’est en cela qu’elle est intéressante – et développe une rêverie érotique heureuse, nimbée de douceur et de sérénité.  Bibliographie : C.F. Ramuz, Le Lac aux demoiselles et autres nouvelles, Zoé poche, 2022 ; Stéphane Pétermann, Sentir vivre et battre le mot, Savoir Suisse 160, EPFL Press, 2019  Introduction : Alexandra Weber Berney – Création sonore : M2CR – Jingle : Stéphane Blok – Mixage : Adrien Hoffet – Production : Bibliothèque cantonale et universitaire – Lausanne   Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    31min | Published on September 9, 2022

  • « Papiers de famille et écrits personnels », entretien avec les historien.nes F.-J. Ruggiu, S. Mouysset, P. Rieder et S. Moret Petrini cover
    « Papiers de famille et écrits personnels », entretien avec les historien.nes F.-J. Ruggiu, S. Mouysset, P. Rieder et S. Moret Petrini cover
    « Papiers de famille et écrits personnels », entretien avec les historien.nes F.-J. Ruggiu, S. Mouysset, P. Rieder et S. Moret Petrini

    Transmis au fil des générations, les papiers de famille recèlent de nombreux écrits personnels : journaux intimes, chroniques, livres de comptes ou correspondances. Ces écrits non destinés à la publication prennent leur essor entre le 16e et le 18e siècle. De contenu et de format variés, ils ont un point commun : la place qu’y occupent les autres. Plus que la personnalité de celui ou celle qui tient la plume, ils dévoilent les relations que les scripteurs et scriptrices entretiennent avec leurs proches : liens communautaires, confessionnels, liens intergénérationnels, d’amour, d’amitié, liens économiques et, bien sûr, liens scripturaires. Car l’écriture elle-même est génératrice de liens. Non seulement par les lettres qu’on échange, mais à travers les recettes médicales recopiées au fil du temps, les cahiers de préceptes, sortes de testaments spirituels transmis au sein des familles, ou encore grâce aux chroniques locales, rédigées pour la postérité.  L’exposition « Papiers de famille, une histoire de liens (16e-18e siècles) », visible du 2 juin au 29 octobre 2022 à la BCU Lausanne, présente un choix d’écrits personnels tirés des archives de la Bibliothèque, pour la plupart encore inconnus, qui remettent en cause la lecture souvent très individualiste de telles sources et appellent à faire l’histoire autrement.  Entretien entre Danièle Tosato-Rigo, professeure d’histoire moderne à l’Université de Lausanne, et quatre invité.es : François-Joseph Ruggiu, professeur d’histoire moderne à la Faculté des lettres de Sorbonne-Université (00’59), Sylvie Mouysset, professeure d’histoire moderne à l’université Toulouse-Jean Jaurès (14’01), Philip Rieder, maître d’enseignement et de recherche à l’Institut Ethique-Histoire-Humanités de l’Université de Genève (36’45) et Sylvie Moret Petrini, chargée de cours à l’Université de Lausanne et responsable scientifique de la base de données egodocuments.ch (52’18).  Introduction : Alexia Ryf – Entretien : Danièle Tosato-Rigo – Prise de son, montage, mixage : Adrien Hoffet – Jingle : Stéphane Blok – Production : Bibliothèque cantonale et universitaire – Lausanne Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    1h12 | Published on July 15, 2022

  • Rencontre avec Corinne et Pascale Kramer cover
    Rencontre avec Corinne et Pascale Kramer cover
    Rencontre avec Corinne et Pascale Kramer

    Le 17 mars 2022, Corinne et Pascale Kramer étaient invitées pour une rencontre à la BCU Lausanne. Chaque année, le programme des évènements culturels de la bibliothèque se construit à partir d’une thématique. En 2022, c’est le thème des LIENS qui a été retenu. L’occasion était donc toute trouvée pour inviter les sœurs Kramer. Car en plus de partager un lien de parenté, les Vaudoises sont toutes les deux engagées dans une pratique artistique. Le dessin pour Corinne (https://www.corinnekramer.com/ (https://www.corinnekramer.com/)) et la littérature pour Pascale.  La rencontre commence avec le comédien Claude Thébert lisant des extraits de trois romans de Pascale Kramer : « Les Vivants », « Retour d’Uruguay » et « Une famille » (0’58). La discussion est menée par Alexandra Weber Berney, médiatrice culturelle à la BCUL (29’43).  Introduction : Alexia Ryf – Jingle : Stéphane Blok – Enregistrement : Sonomix –  Production : Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne   Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    1h13 | Published on April 29, 2022

  • Maryse Condé, « Moi, Tituba sorcière… Noire de Salem », création sonore cover
    Maryse Condé, « Moi, Tituba sorcière… Noire de Salem », création sonore cover
    Maryse Condé, « Moi, Tituba sorcière… Noire de Salem », création sonore

     L’écrivaine guadeloupéenne Maryse Condé, née en 1937, raconte qu’elle est tombée par hasard sur un livre évoquant Tituba, une femme Noire accusée de sorcellerie à Salem à la fin du 17e siècle. Elle ignore alors tout de son existence et tente d’en savoir plus, y compris auprès de collègues historiens. Elle réalise qu’il existe très peu d’informations à son sujet, probablement parce que personne ne s’intéresse à Tituba. Maryse Condé choisi donc de raconter son histoire dans un roman. « Moi, Tituba sorcière… Noire de Salem » paraît en 1986 aux éditions du Mercure de France.  Bibliographie : Maryse Condé, « Moi, Tituba sorcière… Noire de Salem », Mercure de France, 1986 – Dominique Aurelia, « Maryse Condé et la Créolité », Zist, #23 (https://www.zist.co/2018/09/25/maryse-conde-et-la-creolite/) – Laura Carvigan-Cassin, « Introduction à l’œuvre-monde de Maryse Condé », Laura Carvigan-Cassin éd., « Sans fards, mélanges en l'honneur de Maryse Condé », Presses universitaires des Antilles, 2018, pp. 15-26 – Jean-Georges Chali, « Maryse Condé : histoire et fiction. Le cas de Tituba la sorcière de Salem », Laura Carvigan-Cassin éd., « Sans fards, mélanges en l'honneur de Maryse Condé », Presses  niversitaires des Antilles, 2018, pp. 71-86 – Emmanuelle Vanborre, « Écrire en marge de la théorie littéraire », Noëlle Carruggi éd., « Maryse Condé. Rébellion et transgressions », Karthala, 2010, pp. 67-82 – Noëlle Carruggi, « Écrire en Maryse Condé. Entretien avec Maryse Condé. New York, 11 janvier 2009 », Noëlle Carruggi éd., « Maryse Condé. Rébellion et transgressions », Karthala, 2010, pp. 203-218 – Katia Gottin, « La voix « à venir » du sujet féminin dans le Nouveau monde : Conversation et énonciation dans Moi, Tituba sorcière… Noire de Salem », Nouvelles Études Francophones, Vol. 21, No. 1 (Printemps 2006), pp. 95-108  Introduction : Alexia Ryf – Création sonore : M2CR – Jingle : Stéphane Blok – Mixage : Adrien Hoffet – Production : Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne   Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    50min | Published on March 11, 2022

  • 1
    2

Description

Bienvenue sur « Fringale », le podcast de la Bibliothèque cantonale et universitaire – Lausanne. «Fringale » parce que la bibliothèque est le lieu de tous les délices, qu’elle répond à nos envies (voraces) d’imaginaires, d’émotions et de savoirs. Au programme : des créations sonores originales, des interviews sur les collections patrimoniales et des propositions liées aux évènements de la BCUL.


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Description

Bienvenue sur « Fringale », le podcast de la Bibliothèque cantonale et universitaire – Lausanne. «Fringale » parce que la bibliothèque est le lieu de tous les délices, qu’elle répond à nos envies (voraces) d’imaginaires, d’émotions et de savoirs. Au programme : des créations sonores originales, des interviews sur les collections patrimoniales et des propositions liées aux évènements de la BCUL.


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

15 episodes

    Season 1

  • Sylvie Tanette, « Maritimes. Une histoire méditerranéenne », interview et création sonore cover
    Sylvie Tanette, « Maritimes. Une histoire méditerranéenne », interview et création sonore cover
    Sylvie Tanette, « Maritimes. Une histoire méditerranéenne », interview et création sonore

    Dans son troisième roman, l’autrice française Sylvie Tanette met en scène une toute petite île perdue dans la Méditerranée. À travers la voix d’un très vieil homme, on découvre un territoire et ses habitant·es. Certain·es y vivent depuis très longtemps, d’autres arrivent à peine. C’est le cas de Benjamin, jeune réfugié qui marquera les esprits à tout jamais.L’épisode commence avec une interview de Sylvie Tanette, suivi de la diffusion d’une création sonore réalisée par M2CR (29:32). Interview : Alexia Ryf – Enregistrement et mixage : Adrien Hoffet – Création sonore : M2CR – Jingle : Stéphane Blok – Production : Bibliothèque cantonale et universitaire – Lausanne © Sylvie Tanette, « Maritimes. Une histoire méditerranéenne », éditions Grasset, 2021 Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    1h03 | Published on May 16, 2024

  • Mariette Navarro, « Ultramarins », création sonore cover
    Mariette Navarro, « Ultramarins », création sonore cover
    Mariette Navarro, « Ultramarins », création sonore

    A bord d’un cargo de marchandises qui traverse l’Atlantique, l’équipage décide d’un commun accord de s’offrir une baignade en pleine mer. Des phénomènes étranges surgissent à la suite de cet évènement, comme si le bateau avait pris les commandes du voyage.Publié chez Quidam éditeur en 2021, « Ultramarins » est le premier roman remarqué de la dramaturge Mariette Navarro.Introduction : Alexia Ryf – Création sonore : M2CR – Jingle : Stéphane Blok – Mixage : Adrien Hoffet – Production : Bibliothèque cantonale et universitaire – Lausanne© Mariette Navarro, « Ultramarins », Quidam éditeur, 2021 Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    35min | Published on March 28, 2024

  • Grosses, rencontre avec Ananda Devi & Gabrielle Deydier cover
    Grosses, rencontre avec Ananda Devi & Gabrielle Deydier cover
    Grosses, rencontre avec Ananda Devi & Gabrielle Deydier

     Dans le cadre de la 8e édition du Festival Histoire et Cité qui traitait du thème de l’alimentation, la BCU Lausanne, co-organisatrice de l’édition lausannoise, a proposé un évènement autour de la grossophobie. Deux autrices sont réunies pour une rencontre autour de leur livre respectif : Ananda Devi avec son roman Manger l’autre, paru chez Grasset en 2018 et Gabrielle Deydier qui a écrit le premier essai sur la grossophobie en France, On ne naît pas grosse, paru en 2017 aux Editions Goutte d’or. La rencontre débute par une mise en lecture de la metteuse en scène Anne-Cécile Moser, avec la comédienne Laure Lehmann et le musicien Stéphane Vecchione (01:56). La discussion est menée par Alexia Ryf, médiatrice culturelle à la BCU Lausanne, un moment fort en émotion après le coup de poing de cette lecture (52:04).  Rencontre enregistrée le 1er avril 2023.  Introduction : Alexandra Weber Berney – Création sonore : M2CR – Jingle : Stéphane Blok – Mixage : Adrien Hoffet – Production : Bibliothèque cantonale et universitaire – Lausanne Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    1h36 | Published on June 9, 2023

  • Monique Saint-Hélier, « Le Cavalier de paille », création sonore cover
    Monique Saint-Hélier, « Le Cavalier de paille », création sonore cover
    Monique Saint-Hélier, « Le Cavalier de paille », création sonore

    Monique Saint-Hélier, romancière par excellence du temps et de la mémoire, est née à la Chaux-de-Fonds en 1895. Proche de Rilke, mais aussi de Jean Paulhan, elle passe toute sa vie d’auteure à Paris alitée et malade. Elle construit une œuvre immense, inachevée, qu’on appelle « le cycle des Alérac ». C’est une ample chronique tournée vers le passé, qui met en scène des personnages, avec au centre la famille Alérac, dont les destins se croisent et se répètent. Ses romans nous plongent dans un univers disparu où les jeunes filles de 20 ans vont au bal en escarpins dorés, à bord d’une calèche et vivent dans des demeures aristocratiques où d’anciennes famille, au passé prestigieux, essaient de survivre.  Introduction : Alexandra Weber Berney – Création sonore : M2CR – Jingle : Stéphane Blok – Mixage : Adrien Hoffet – Production : Bibliothèque cantonale et universitaire – Lausanne   Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    30min | Published on April 14, 2023

  • Mélanie Fievet, « Un point au large », création sonore cover
    Mélanie Fievet, « Un point au large », création sonore cover
    Mélanie Fievet, « Un point au large », création sonore

    En 2020, la nouvelle de Mélanie Fievet, « Un point au large », remporte le premier Prix de l’Ailleurs. Créé en 2017 par la Maison d’Ailleurs et l’Université de Lausanne, il s’agit du premier prix littéraire suisse dédié à la science-fiction (plus d’infos dans l’épisode précédent). Le texte est publié dans le recueil « Après! le monde bouleversé » publié par les éditions Hélice Hélas à Vevey.  Bibliographie : Prix de l’Ailleurs 2020, « Après ! Le monde bouleversé », Hélice Hélas, 2020.  Introduction : Alexia Ryf – Création sonore : M2CR – Jingle : Stéphane Blok – Mixage : Adrien Hoffet – Production : Bibliothèque cantonale et universitaire – Lausanne   Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    33min | Published on December 15, 2022

  • Défricheurs d'imaginaire, science-fiction dans le canton de Vaud cover
    Défricheurs d'imaginaire, science-fiction dans le canton de Vaud cover
    Défricheurs d'imaginaire, science-fiction dans le canton de Vaud

    Myriam Jouhar, responsable de la Documentation vaudoise à la BCUL, accueille Frédéric Jaccaud, conservateur à la Maison d’Ailleurs, et Jean-François Thomas, responsable de la collection « Cavorite et calabi-yau » chez Hélice Hélas à Vevey. Les thèmes abordés dans cet épisode sont : la scène littéraire de SF vaudoise et romande ; le travail d’édition et la remise du Prix de l’Ailleurs ; la recherche académique sur le genre et la constitution d’un musée autour de la collection de Pierre Versins.  Bibliographie : Pierre Versins, « Encyclopédie de l'utopie, de la science-fiction et des voyages extraordinaires », L'Âge d'homme, 1972 ; Jean-François Thomas, « Défricheurs d'imaginaire : une anthologie historique de science-fiction suisse romande », Bernard Campiche Editeur, 2009 ; Elena Avdija et Jean-François Thomas, « Futurs insolites : laboratoire d'anticipation helvétique », Hélice Hélas, 2016 ; Charles-Ferdinand Ramuz, « Présence de la mort », 1922 ; Prix de l’Ailleurs 2022, « Obsolescence », Hélice Hélas, 2022 ; Bernard Fischli, « Les voyages sans retour : trilogie », Hélice Hélas, 2018-2021 ; Philippe Testa, « L’obscur », Hélice Hélas (2020) et Gallimard (2022) ; Olivier Sillig, « Les limbes de Bzjeurd », Hélice Hélas, 2021 et « Gavroche 21.68 », Hélice Hélas, 2018 ; Stéphane Bovon, « Gérimont », 2013-2022 ; Georges Panchard, « Forteresse », 2005 ; François Rouiller, « Métaquine », L’Atalante, 2016 ; Laurence Suhner, « QuanTika », L’Atalante, 2021 ; Caroline Meyer, « Les mystères d'Aezdria », ISCA, 2020 Introduction : Alexia Ryf – Entretien : Myriam Jouhar – Prise de son, montage, mixage : Adrien Hoffet – Jingle : Stéphane Blok – Production : Bibliothèque cantonale et universitaire – Lausanne   Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    53min | Published on December 15, 2022

  • C.F Ramuz, « La Fille endormie », création sonore cover
    C.F Ramuz, « La Fille endormie », création sonore cover
    C.F Ramuz, « La Fille endormie », création sonore

    Qui est Ramuz pour vous ? Un souvenir d’école lointain et ennuyeux ? Ou le grand écrivain qui continue à influencer la littérature et les artistes contemporains en 2022 ?  Car oui, Ramuz est une source d’inspiration pour les jeunes. 2 exemples récents, la jeune auteure Fanny Desarzens (née en 1993) a écrit un premier récit, Galel, qui s’inspire très fortement de Ramuz, aussi bien dans le style que dans le sujet qui met en scène l’amitié taiseuse de 3 guides de montagne. Ou le jeune bédéiste, Fabian Menor, né en 1997, qui a choisi le roman Derborence pour l’adapter en un très beau roman graphique, paru aux Editions Helvetiq en 2022. Du plus loin qu’on s’en souvienne et à son époque déjà, Ramuz suscite des réactions fortes. Accusé de « mal écrire », son style fait naître soit l’admiration totale, soit le rejet définitif. C’est le signe d’une écriture forte, moderne, qui ne laisse personne indifférent. La fille endormie, comme les autres nouvelles publiées dans ce recueil, est une nouvelle tardive, qui date de 1944 et sera publié dans le recueil Les Servants et autres nouvelles, en 1946, soit un an avant la mort de l’écrivain. Une note nous apprend que le manuscrit, datant du 18 novembre 1944, porte la mention « raté » en fin de texte. Ramuz, rongé par la maladie et qui sent sa fin approcher, porte un regard sévère et négatif sur sa production. Cette nouvelle détonne pourtant du reste du recueil – c’est en cela qu’elle est intéressante – et développe une rêverie érotique heureuse, nimbée de douceur et de sérénité.  Bibliographie : C.F. Ramuz, Le Lac aux demoiselles et autres nouvelles, Zoé poche, 2022 ; Stéphane Pétermann, Sentir vivre et battre le mot, Savoir Suisse 160, EPFL Press, 2019  Introduction : Alexandra Weber Berney – Création sonore : M2CR – Jingle : Stéphane Blok – Mixage : Adrien Hoffet – Production : Bibliothèque cantonale et universitaire – Lausanne   Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    31min | Published on September 9, 2022

  • « Papiers de famille et écrits personnels », entretien avec les historien.nes F.-J. Ruggiu, S. Mouysset, P. Rieder et S. Moret Petrini cover
    « Papiers de famille et écrits personnels », entretien avec les historien.nes F.-J. Ruggiu, S. Mouysset, P. Rieder et S. Moret Petrini cover
    « Papiers de famille et écrits personnels », entretien avec les historien.nes F.-J. Ruggiu, S. Mouysset, P. Rieder et S. Moret Petrini

    Transmis au fil des générations, les papiers de famille recèlent de nombreux écrits personnels : journaux intimes, chroniques, livres de comptes ou correspondances. Ces écrits non destinés à la publication prennent leur essor entre le 16e et le 18e siècle. De contenu et de format variés, ils ont un point commun : la place qu’y occupent les autres. Plus que la personnalité de celui ou celle qui tient la plume, ils dévoilent les relations que les scripteurs et scriptrices entretiennent avec leurs proches : liens communautaires, confessionnels, liens intergénérationnels, d’amour, d’amitié, liens économiques et, bien sûr, liens scripturaires. Car l’écriture elle-même est génératrice de liens. Non seulement par les lettres qu’on échange, mais à travers les recettes médicales recopiées au fil du temps, les cahiers de préceptes, sortes de testaments spirituels transmis au sein des familles, ou encore grâce aux chroniques locales, rédigées pour la postérité.  L’exposition « Papiers de famille, une histoire de liens (16e-18e siècles) », visible du 2 juin au 29 octobre 2022 à la BCU Lausanne, présente un choix d’écrits personnels tirés des archives de la Bibliothèque, pour la plupart encore inconnus, qui remettent en cause la lecture souvent très individualiste de telles sources et appellent à faire l’histoire autrement.  Entretien entre Danièle Tosato-Rigo, professeure d’histoire moderne à l’Université de Lausanne, et quatre invité.es : François-Joseph Ruggiu, professeur d’histoire moderne à la Faculté des lettres de Sorbonne-Université (00’59), Sylvie Mouysset, professeure d’histoire moderne à l’université Toulouse-Jean Jaurès (14’01), Philip Rieder, maître d’enseignement et de recherche à l’Institut Ethique-Histoire-Humanités de l’Université de Genève (36’45) et Sylvie Moret Petrini, chargée de cours à l’Université de Lausanne et responsable scientifique de la base de données egodocuments.ch (52’18).  Introduction : Alexia Ryf – Entretien : Danièle Tosato-Rigo – Prise de son, montage, mixage : Adrien Hoffet – Jingle : Stéphane Blok – Production : Bibliothèque cantonale et universitaire – Lausanne Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    1h12 | Published on July 15, 2022

  • Rencontre avec Corinne et Pascale Kramer cover
    Rencontre avec Corinne et Pascale Kramer cover
    Rencontre avec Corinne et Pascale Kramer

    Le 17 mars 2022, Corinne et Pascale Kramer étaient invitées pour une rencontre à la BCU Lausanne. Chaque année, le programme des évènements culturels de la bibliothèque se construit à partir d’une thématique. En 2022, c’est le thème des LIENS qui a été retenu. L’occasion était donc toute trouvée pour inviter les sœurs Kramer. Car en plus de partager un lien de parenté, les Vaudoises sont toutes les deux engagées dans une pratique artistique. Le dessin pour Corinne (https://www.corinnekramer.com/ (https://www.corinnekramer.com/)) et la littérature pour Pascale.  La rencontre commence avec le comédien Claude Thébert lisant des extraits de trois romans de Pascale Kramer : « Les Vivants », « Retour d’Uruguay » et « Une famille » (0’58). La discussion est menée par Alexandra Weber Berney, médiatrice culturelle à la BCUL (29’43).  Introduction : Alexia Ryf – Jingle : Stéphane Blok – Enregistrement : Sonomix –  Production : Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne   Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    1h13 | Published on April 29, 2022

  • Maryse Condé, « Moi, Tituba sorcière… Noire de Salem », création sonore cover
    Maryse Condé, « Moi, Tituba sorcière… Noire de Salem », création sonore cover
    Maryse Condé, « Moi, Tituba sorcière… Noire de Salem », création sonore

     L’écrivaine guadeloupéenne Maryse Condé, née en 1937, raconte qu’elle est tombée par hasard sur un livre évoquant Tituba, une femme Noire accusée de sorcellerie à Salem à la fin du 17e siècle. Elle ignore alors tout de son existence et tente d’en savoir plus, y compris auprès de collègues historiens. Elle réalise qu’il existe très peu d’informations à son sujet, probablement parce que personne ne s’intéresse à Tituba. Maryse Condé choisi donc de raconter son histoire dans un roman. « Moi, Tituba sorcière… Noire de Salem » paraît en 1986 aux éditions du Mercure de France.  Bibliographie : Maryse Condé, « Moi, Tituba sorcière… Noire de Salem », Mercure de France, 1986 – Dominique Aurelia, « Maryse Condé et la Créolité », Zist, #23 (https://www.zist.co/2018/09/25/maryse-conde-et-la-creolite/) – Laura Carvigan-Cassin, « Introduction à l’œuvre-monde de Maryse Condé », Laura Carvigan-Cassin éd., « Sans fards, mélanges en l'honneur de Maryse Condé », Presses universitaires des Antilles, 2018, pp. 15-26 – Jean-Georges Chali, « Maryse Condé : histoire et fiction. Le cas de Tituba la sorcière de Salem », Laura Carvigan-Cassin éd., « Sans fards, mélanges en l'honneur de Maryse Condé », Presses  niversitaires des Antilles, 2018, pp. 71-86 – Emmanuelle Vanborre, « Écrire en marge de la théorie littéraire », Noëlle Carruggi éd., « Maryse Condé. Rébellion et transgressions », Karthala, 2010, pp. 67-82 – Noëlle Carruggi, « Écrire en Maryse Condé. Entretien avec Maryse Condé. New York, 11 janvier 2009 », Noëlle Carruggi éd., « Maryse Condé. Rébellion et transgressions », Karthala, 2010, pp. 203-218 – Katia Gottin, « La voix « à venir » du sujet féminin dans le Nouveau monde : Conversation et énonciation dans Moi, Tituba sorcière… Noire de Salem », Nouvelles Études Francophones, Vol. 21, No. 1 (Printemps 2006), pp. 95-108  Introduction : Alexia Ryf – Création sonore : M2CR – Jingle : Stéphane Blok – Mixage : Adrien Hoffet – Production : Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne   Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

    50min | Published on March 11, 2022

  • 1
    2