undefined cover
undefined cover
Episode 51 - INDIKA cover
Episode 51 - INDIKA cover
La Guerre des Gameurs

Episode 51 - INDIKA

Episode 51 - INDIKA

1h37 |21/05/2024|

515

Play
undefined cover
undefined cover
Episode 51 - INDIKA cover
Episode 51 - INDIKA cover
La Guerre des Gameurs

Episode 51 - INDIKA

Episode 51 - INDIKA

1h37 |21/05/2024|

515

Play

Description

Dans cet épisode de la Guerre des Gameurs, toute l'équipe s'est donné rendez-vous au couvent afin de réfléchir sur sa condition humaine. Oui, nous sommes comme ça, parfois. Un voyage intime que nous avons mené en compagnie de INDIKA, une soeur Sourire pas comme les autres.


Avant de se rendre dans la Russie alternative du 19ème siècle, Joss, Taldeer, Jalma et French reviennent sur l'actualité chaude du JV.
Ubisoft a enfin présenté Assassin's Creed Shadows qui sortira le 15 novembre prochain. Qu'en pense l'équipe ? Vous saurez tout dans notre émission.
Autre événement et pas des moindres, nous avons appris qu'un certain GTA VI sortirait durant l'automne 2025, de quoi se réjouir ou de quoi prendre peur ? Réponse avec les chroniqueurs.
Enfin la fine équipe du jour se demande si intégrer Call of Duty, day one, au sein du Xbox Game Pass est un si bon move que ça pour Microsoft.


Pour le calumet du pixel final, votre GG Team préférée s'interroge. L'apparence de son personnage de jeu vidéo est-elle primordiale pour raconter une histoire ? A vos commentaires !

Votre avis nous intéresse aussi sur Discord 😜 ou Twitter 😉 !
Rejoignez-nous sur Twitter : https://twitter.com/guerregameurs


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Merci d'avoir regardé cette vidéo !

  • Speaker #1

    Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouvel épisode de la guerre des gamers. Alors aujourd'hui, fin des vacances, fin des jours fériés, etc. Vous l'avez compris, c'est le retour de l'équipe au complet et je suis ravie de les retrouver avec moi, l'incroyable trio qui a bien tenu sur ces trois derniers épisodes, Jalmat, Altir et French. Comment vous allez aujourd'hui ?

  • Speaker #2

    Bah écoute, ça va et toi ?

  • Speaker #1

    Ça va super, alors quelles sont les dernières actualités ?

  • Speaker #2

    Les actualités sont choubouillantes et moi elles m'ont mis en colère mais on va en parler un peu plus tard.

  • Speaker #0

    Salut à tous, ravi de te retrouver Joss, ravi de te retrouver. De mon côté ça joue énormément à la DS2 qui est une petite merveille dont j'ai hâte de vous parler. J'ai aussi fini Judgment, un petit spin-off de Like a Dragon Yakuza, ce qui était très bien aussi.

  • Speaker #1

    Je sais que t'avais adoré aussi Like a Dragon, t'as le dehors, t'es dessus ?

  • Speaker #3

    Oui, je suis dessus, je ne l'ai pas encore terminé. Mais là, je viens de lancer Ghostrunner 2 et je ne le lâche pas. Donc, je vais finir ça d'abord.

  • Speaker #2

    Ghostrunner 2, il est incroyable. Effectivement, je l'ai quasi terminé. Il est largement mieux que le 1 pour diverses raisons. Mais je pense qu'on va le podcaster un jour. D'ailleurs, c'était un peu le grand oublié de 2023 parce qu'il sortait une période d'octobre qui était préchargée.

  • Speaker #0

    Ce serait bien, celui-là. J'aimerais bien en parler aussi avec vous tous.

  • Speaker #1

    Écoutez, pourquoi pas ? Vous pouvez vous faire un petit épisode à la limite dessus. Ça serait intéressant. En attendant, aujourd'hui au programme de ce podcast, un retour sur les dernières actualités du moment, notamment avec le trailer d'Assassin's Creed Shadows dévoilé il y a quelques jours, mais aussi avec les bilans financiers, les quelques annonces de Take-Two et l'arrivée prochaine de Call of Duty dans le Game Pass. Puis place au débat avec le tout récent Indica qui vient de sortir le 2 mai dernier. Alors on peut déjà vous le dire, la religion n'a jamais été autant présente dans un jeu vidéo. Ça fera un vif débat au sein de ce podcast. Et pour terminer... ça sera en fait suite à la polémique autour du personnage de Yasuke dans AC Shadow, on voulait se poser une question, on voulait lever en fait une question qui peut être intéressante. L'avatar proposé par les développeurs a-t-il une importance primordiale pour raconter l'histoire d'un jeu et peut-il influencer notre comportement de gamer ? Allez, vous avez tout le programme, on va tout de suite passer à l'actu mitraillée. C'est donc le 15 mai 2024 à 18h, qu'Ubisoft a dévoilé le premier trailer d'Assassin's Creed Shadow avec la date de sortie officielle qui sera donc le 15 novembre 2024. Je pense que beaucoup l'attendent ici maintenant au sein de l'équipe. Thalder, est-ce que tu peux nous donner un peu ton ressenti sur le trailer et les quelques informations qu'on a eu sur le jeu ?

  • Speaker #3

    Bah moi j'ai déjà beaucoup aimé ce trailer. Alors il est super beau. Bon évidemment c'est de la CGI, cinématique.

  • Speaker #2

    Oui on va pas nous la faire anglaise.

  • Speaker #3

    En corde.

  • Speaker #1

    Oui.

  • Speaker #3

    On voit pas encore de gameplay, mais ça nous plonge vraiment dans cette ambiance de Japon féodal, vraiment chouette. On y découvre donc qu'on va jouer deux personnages hyper complémentaires. Donc Yasuke, on en reparlera, un puissant samouraï, et Naoe, une assassin shinobi. Il y a aussi, en complément du premier trailer, il y a une deuxième vidéo qui est complémentaire et qui laisse la parole à des développeurs. Et ça permet de nous en apprendre plus sur les personnages. Alors on sait déjà que la franchise retourne aux gros actions RPG, contrairement à l'opus précédent Mirage. Et donc la date de sortie est prévue, comme tu l'as dit Joss, pour le 15 novembre de cette année. Et enfin, ils abandonnent la gen précédente puisqu'il ne sera que sur PS5, Xbox Series et PC.

  • Speaker #1

    Il y a... Ce ne sera pas que du gros bourrin RPG. Il y a quand même un côté très infiltration qui va plus être joué avec Naoe, il me semble, de ce qui est dit, parce qu'on n'a pas encore vraiment vu de gameplay. Mais il y aura deux types de gameplay entre les deux protagonistes que l'on pourra jouer, il me semble.

  • Speaker #3

    C'est ça. Mais ça va changer drastiquement, ça va revenir plutôt à Assassin's Creed Odyssey plutôt que Mirage dans le style.

  • Speaker #1

    Ouais, après il se dit quand même qu'il y a une infiltration un peu à la Splinter Cell qui est mise en avant dans ce nouvel Assassin's Creed.

  • Speaker #0

    C'est vrai qu'a priori les développeurs insistent sur le fait que la lumière, l'ombre revêtrait une importance assez capitale. C'est ce qui a fait dire à certains qu'il y avait un petit côté Splinter Cell. Mais j'ai hâte de voir ça, et je pense que Jalma, toi aussi, ça risque de te botter, ce genre de truc, le retour de l'infiltration qu'on aime. Ouais,

  • Speaker #2

    alors moi j'ai lu les premières impressions, moi je dis tout de suite à Joss qui n'avait pas aimé AC Valhalla, et qui a moyennement aimé Mireille, je passe ton tour ma grande, je suis en direct, parce qu'on va clairement sur...

  • Speaker #1

    À Densou, j'avais adoré Origines. Ouais,

  • Speaker #2

    mais moi je pense qu'on est clairement sur du AC Valhalla, je pense que les régions vont être découpées de la même façon, avec des histoires interconnectées entre les régions. Bon, effectivement, ils ont rajouté de l'infiltration, donc je pense que ça va se rapprocher. Un petit côté de Mireille, moi après je pense que voilà, ça va être du vrai assez comme on a connu, ne vous attendez pas à un changement important. Le vrai changement, vous n'en avez pas parlé, c'est la disparition de l'aigle. Pour le coup là, il va y avoir une exploration qui va être quand même plus importante, parce qu'on ne va plus pouvoir utiliser son aigle pour découvrir la map. Donc ça va vraiment être des... ils veulent vraiment s'orienter. Mais je veux dire, il faut aussi prendre ce qui s'est fait dans le dernier Avatar, ça va être la même fonction de fonctionner pour la découverte du jeu, il ne faut pas se leurrer. Vous n'attendez pas un Zelda Breath of the Wild ou autant.

  • Speaker #1

    Je tiens juste à préciser que ce qui m'avait rebuté dans Valhalla, c'était pas le gameplay en soi. C'était juste que je suis usée de ces open world avec 36 000 quêtes qui font mis partout.

  • Speaker #2

    Mais ça risque d'être la même chose.

  • Speaker #1

    Attention, oui, oui, oui, mais ça peut être peut-être maîtrisé différemment. Je sais pas, on va voir, on n'a pas encore plus d'informations. Moi, c'est qu'aujourd'hui, Valhalla m'avait pas séduit parce que j'en avais tout. Ouais,

  • Speaker #2

    mais le jeu est plus pareil. Quand tu lis vraiment ce qu'a publié les jeux vidéo ou magazines, il est construit comme Valhalla. Il y a beaucoup de points communs, attention.

  • Speaker #0

    Moi, c'est le point où je suis un petit peu surpris, parce que j'ai aussi l'impression, selon Jeux Vidéo Magazine, IGN, qu'effectivement, il n'y a pas une révolution et que c'est beaucoup plus proche de la formule précédente, de la trilogie précédente. Donc, Origins, Odyssey, Valhalla. La nuance, tout de même, c'est qu'il n'y a plus l'aigle, comme tu l'as dit, Djalma, et aussi que la map, en termes de densité, serait superficie, serait plus proche de celle d'Origins. Donc, en tout cas, beaucoup plus réduite et peut-être plus intéressante à parcourir. On verra.

  • Speaker #1

    Et donc du coup cette map plus réduite peut être intéressante et pour moi la variation entre deux gameplays avec deux protagonistes je la trouve très intéressante, c'est ce qui pourrait me séduire sur cette formule. Donc à voir, on fait pas de spéculation pour le moment, on aura plus d'informations je pense par la suite. En tout cas c'est suite à la diffusion de ce trailer qu'il y a eu un vif débat, si vous êtes sur les internets vous n'avez pas pu le manquer, surtout sur le réseau aujourd'hui appelé X, anciennement Twitter, il y a beaucoup de polémiques qui sont apparues et je me demande jamais si tu veux nous en parler un peu. Bref, ça sera un peu le sujet de la fin de ce podcast, mais est-ce que tu veux nous révéler un peu ? Oui,

  • Speaker #2

    mais je vais apparaître des poémiques et carrément donner mon avis. On va commencer par une poémique de la connexion obligatoire. Moi, les gars, j'ai quand même du mal à vous comprendre, à vous plaindre d'avoir une connexion Internet maintenant pour jouer un jeu. Parce que maintenant, tous les jeux sollicitent une connexion.

  • Speaker #1

    Alors attends, c'est la connexion juste pour l'installer, pour jouer il y aura plus de son prix sur internet.

  • Speaker #2

    Oui, oui, bien sûr, les gens se plaignent de la connexion internet, enfin pour les gens qui résident en France, on va pas prendre les pays étrangers où effectivement internet n'est pas sur tout le réseau, j'ai du mal à croire qu'en France les gens n'ont pas internet quand tu vois qu'il y en a besoin pour toutes les démarches administratives notamment actuellement quoi. Donc alors maintenant, là le débat qu'on entend c'est sur la conservation du jeu vidéo. Est-ce qu'il y a beaucoup de gens qui dans 20 ans vont encore jouer à AC Shadow ? J'attends de voir aussi, c'est des questions qu'il faut quand même soulever. Ce que je veux dire par là, c'est que j'ai l'impression que dès que Ubisoft fait quelque chose, le moindre fait et geste, on leur tombe dessus. Autre exemple en cours, on me dit le prix du jeu, l'édition Ultimate, c'est sûr qu'elle est chère, elle est à 280 euros. Ok, c'est une dépense, mais ceux qui ont les moyens de se la payer, qui en ont envie, faites-le, et ceux qui n'ont pas envie, au lieu de gueuler et de vous énerver dessus, ne l'achetez pas. Je ne crois pas qu'on vous oblige à acheter cette édition de Ultimate à ce prix là, non ? Et je rappelle qu'en plus avec l'abonnement Ubisoft+, vous pouvez jouer à ces shadows sans avoir à payer des sommes astronomiques. Voilà, et je laisse parler French parce que je sens qu'il va vouloir intervenir avec moi sur le dernier débat qu'il y a eu, le dernier polémique.

  • Speaker #0

    Oui, mais surtout que la Edition Ultimate que tu cites, il y a aussi une statuette et tout. Moi, j'ai souvenir que le dernier Tekken est aussi vendu de base à des tarifs similaires. Bon, il y a aussi en intermédiaire une édition collector à de mémoire 120 ou 130 euros qui, elle, comprend Season Pass et absolument tout le contenu in-game. Bon, ça reste très cher bien sûr, mais on est dans les tarifs des éditions collector d'aujourd'hui, donc j'ai du mal à comprendre la polémique tarifaire en l'occurrence. Sachant qu'en plus le jeu de base est un peu moins cher que la moyenne actuelle, je crois qu'il est vendu 70 euros cette fois-ci.

  • Speaker #1

    Moi ça me choque pas tellement sur les collectors, c'est vrai en effet c'est les tarifs qu'on retrouve à peu près sur la plupart des jeux qui proposent des collectors. Après sur la connexion, moi j'aurais pu entendre que les joueurs gueulent s'il faille une connexion continue pour jouer au jeu, parce que oui. Tout le monde a internet, mais tout le monde n'a pas un super internet aujourd'hui.

  • Speaker #2

    Et voilà ce qui peut se déposer en France de plus en plus quand même.

  • Speaker #1

    Oui, mais tout le monde ne l'a pas. Tout le monde ne l'a pas. Ceux qui habitent dans les campagnes, je peux prendre l'exemple de Nao. Je ne sais pas si tu te souviens, mais quand elle habitait en campagne, c'était très compliqué pour elle de jouer. Tout le monde ne l'a pas. Donc avoir une connexion pour l'installer, à la limite, ok. Mais une connexion pour jouer de manière continue, non. Ça, non. Je trouve ça chiant sur les jeux.

  • Speaker #2

    Le contre-argument que je vais te donner,

  • Speaker #1

    c'est que tout le monde...

  • Speaker #2

    On a des jeux qui ne sont pas optimisés à la sortie et sans les patchs c'est compliqué de les jouer.

  • Speaker #1

    Tous les jeux aujourd'hui, voilà, malheureusement tous les jeux aujourd'hui ont besoin d'être patchés à leur sortie. Alors oui, ce n'est pas normal, c'est un autre débat, mais tous les jeux aujourd'hui ont besoin d'être patchés. Après voilà, on va clarifier le débat, c'est simplement pour installer votre jeu qu'il y aura besoin d'une connexion. Donc en fait, là où il y a débat, il n'y en a pas.

  • Speaker #2

    en fait c'est tout simplement classique la plupart des jeux fonctionnent comme ça aujourd'hui et le dernier débat qui a tristé on en entend encore parler aujourd'hui le trailer est quand même sorti depuis mercredi dernier on en a rangé samedi donc ça fait quand même 3-4 jours moi je me suis pris d'admiration je ne savais pas que sur les réseaux sociaux et chez les gamers il y avait autant d'historiens pour parler effectivement du personnage de Yasuke j'ai encore du mal à le dire j'en avais jamais entendu parler alors j'ai été étonné que déjà Tout le monde connaissait ce personnage, alors à quoi... Oui,

  • Speaker #1

    il y avait déjà eu des rumeurs sur le personnage. Ça fait longtemps qu'on est au courant que sur les deux protagonistes... Oui,

  • Speaker #2

    mais ce personnage historique, tu le connaissais avant le trailer, en toute honnêteté. Moi, je ne le connaissais pas personnellement.

  • Speaker #1

    Dû aux rumeurs, j'avais déjà regardé sur Internet, il y a plusieurs historiens qui ont déjà parlé de ce personnage en ligne, qui ont écrit même un livre qui a été écrit autour de ce personnage.

  • Speaker #0

    Voilà, et il y avait des animés aussi qui se sont déjà saisis du dossier. Voilà. Donc en fait c'est un personnage qui a déjà été évoqué. Dans Nioh, de mémoire, il me semble qu'on croise un personnage qui pourrait y faire penser aussi. Donc voilà, c'est pas un personnage inconnu en vérité. Que autant on parle aussi facilement sur les réseaux, Jalma, je t'avoue que ça, ça porte quand même à la réflexion.

  • Speaker #2

    Oui, mais moi j'ai été content de voir qu'il y avait autant de personnes de cultivés sur les réseaux de manière générale. Ça m'a rassuré d'un côté, ça m'a rassuré, tu vois.

  • Speaker #1

    Non, moi j'ai été surprise, je vais vous dire très honnêtement, je ne m'attendais pas du tout à ce qu'il y ait une polémique sur ce sujet. J'attendais plein de choses pour polémiquer sur Ubisoft, mais sur ce protagoniste, je vous avoue que j'ai été très surprise de voir que ça a amené un débat aussi virulent sur les réseaux.

  • Speaker #3

    Moi malheureusement ça m'a pas surprise du tout, dès que je l'ai vu je me suis dit oh purée, ça va gueuler, et bon bah voilà, déçue de voir que ça soulève autant les... Voilà, des retours comme ça, mais ça ne m'étonne pas malheureusement.

  • Speaker #1

    Ouais, moi je suis... Là où je suis surprise, c'est qu'on est quand même, Ubisoft, oui, ça se tire de faits réels, mais on est quand même sur de la semi-fiction. Et justement, ce que je trouve intéressant, c'est qu'on ne sait pas grand-chose de ce personnage et ça apporte une liberté scénaristique au jeu. Et Assassin's Creed, ça n'a jamais été 100% fidèle à la réalité. Donc je trouve ça super de pouvoir exploiter un personnage et de créer un peu l'idée. de ce personnage. Oui,

  • Speaker #2

    mais alors, pour la petite info, c'est la première fois que Ubisoft, dans ses Assassin's Creed, utilise en protagonisme principal un personnage historique. Avant, c'était que des personnages fictifs. J'y jouais, je parle. Tu pouvais rencontrer des personnages historiques et y réinventer une histoire, mais c'est la première fois qu'on joue un personnage créatif. Moi, je vais quand même donner mon point de vue sur ce débat parce que, comme tout le monde donne son point de vue... c'est ce n'être-cul de la liberté d'expression. Et alors, je vais m'en prendre autant aux personnes qui ont eu des propos racistes, parce qu'on en a vu malheureusement à cet égard, mais autant les créateurs de contenus et sous-personnes qui ont fait ce qu'on appelle de la récupération politique en n'écoutant pas les avis des gens, en les traitant de racistes. Et là, on est face à un n'être-cul de la liberté d'expression. Parce que je trouve que c'est quand même intéressant. d'entendre certaines personnes, et je mets en dehors les racistes, parce que des racistes, si on en a, on est d'accord, mais d'écouter aussi pourquoi certaines personnes ne voulaient pas jouer un samouraï noir, en expliquant à juste titre, ça s'entend, il faut les écouter, de vouloir jouer plutôt un samouraï japonais, et de ne pas comprendre pourquoi ils ont soulevé cette minorité-là. Et je veux dire, à un moment donné, il faut apprendre chaque partie à s'écouter, et j'ai l'impression depuis trois jours que tout le monde se tire dans les pattes. Que personne ne s'écoute, c'est exactement ce qui se passe.

  • Speaker #1

    C'est qu'il y en a beaucoup qui ont des propos pour moi que je trouve alarmants. Ce que je peux entendre comme propos, c'est ceux qui vont pointer en avant la réécriture un peu de l'histoire. Ça, je peux entendre que ça dérange. Par contre, ceux qui vont critiquer tout simplement parce qu'on joue un personnage black, excuse-moi, ça, je trouve ça pas normal. Oui, mais attends,

  • Speaker #2

    parce que ça s'entend qu'ils voulaient jouer un personnage japonais, c'est historique, ça s'entend leur argument. Sans tomber pour... sans les traiter forcément de racisme.

  • Speaker #1

    Mais c'est pas eux qui ont écrit le jeu. Je trouve que Yasuke, au final, quand on se renseigne sur son histoire, c'est un personnage qui est très intéressant et je trouve ça intéressant de l'exploiter. Comme je te le dis, il y a place à la liberté, en fait, de création.

  • Speaker #2

    Oui, d'accord, mais ces gens-là ont le droit de contester ça. Ils sont lignes d'en parler. Ils ont le droit de s'exprimer sans qu'on les catégorise en principe.

  • Speaker #1

    Oui, mais il y a l'art et la manière. Et en fait, dans la manière de faire, beaucoup ont réagi de manière abjecte.

  • Speaker #0

    Ça peut s'entendre, évidemment, de ne pas vouloir incarner tel ou tel type de personnage, bien entendu. On a tout à fait le droit de le dire et de le faire savoir. Je pense que ce qui est souligné, c'est à partir du moment où tu as des propos que je vais qualifier de déplacés, où tu vas avoir des propos qui sont ouvertement racistes ou crypto-racistes, et ça on en voit énormément sur les réseaux, malheureusement en 2024 c'est toujours aussi honteux, on n'arrive pas à s'y habituer, ça c'est impossible, ça il faut le condamner, ça c'est clair et net. Après moi je suis un peu surpris néanmoins par ce type de remarques parce que... Tu veux pas incarner un samouraï noir, t'as pas encore vu comment Ubi le traite au sein de AC Shadows. Et puis bon, à la rigueur, c'est du même registre que je veux pas incarner un personnage lesbien dans Last of Us 2. Je veux pas incarner Bayonetta qui est une femme dans Bayonetta. Enfin, je sais pas, il y a quelque chose qui m'embête un petit peu, quelque part.

  • Speaker #2

    Oui, mais il y a eu des arguments que j'ai vus, ou quand ils ont parlé d'Acemirage, ils ont dit, des mêmes joueurs, moi ça m'a pas gêné d'avoir joué un arabe à ce moment-là, j'aurais aimé pouvoir jouer un samouraï japonais à AC Shadows. On peut l'entendre et souvent je voyais des gens qui pour le coup n'avaient pas de sentiment raciste quand on lisait leurs propos. Après moi je ne connais pas les gens et derrière tout de suite on les catégorisait.

  • Speaker #1

    Mais on oublie le second personnage. Le second personnage, elle, elle, elle, elle, elle, elle est japonaise, elle est quand même là, elle est présente. Je veux dire, on ne joue pas qu'un protagoniste. Black Samouraï, on a quand même elle en plus qui elle va être le vrai gameplay d'Assassin's Creed. Du coup, pour une fois, arrêtez un moment.

  • Speaker #3

    Les gens n'ont pas gueulé qu'on joue une femme ? C'est déjà pas mal.

  • Speaker #0

    C'est vrai. Pour l'instant, c'est pas fini encore.

  • Speaker #2

    Mais on est tombé sur quand même des provocations. Moi j'ai vu une photo ce matin, ça m'a beaucoup fait rire. D'ailleurs allez voir le film, c'est sorti il y a quelques années. Ça ne vous a pas dérangé dans le dernier Samouraï, le film, que Tom Cruise soit le personnage principal ? Oui, exactement.

  • Speaker #1

    Mais c'est une histoire vraie. Oui, mais c'est une histoire vraie.

  • Speaker #2

    D'accord, mais tu viens par là.

  • Speaker #1

    C'est une histoire vraie. Ce n'était pas un japonais. Ce n'était pas un japonais.

  • Speaker #2

    Je viens C'est cette guéguerre. Et en fait, ça a desservi tout le monde, cette guéguerre entre les pros Yaksuke et les anti-Yaksuke. Parce que les gens, tout le monde s'est insulté de toutes parts. Et au final, le grand père d'Ancien Bissef, on ne parle même plus du géant lui-même. Est-ce que depuis trois jours, vous entendez des débats sur le géant lui-même ? On n'en entend pas du tout parler. C'est dramatique ce qui se passe. Je demande à Elon Musk de s'insurer de tout le monde.

  • Speaker #0

    Ben surtout que là-dessus, il me semble qu'à ce stade, le jeu n'est pas encore sorti, à ce stade, les créateurs sont les maîtres de leur récit et de leur personnage.

  • Speaker #3

    Et si on veut jouer des personnages japonais dans un Japon féodal, je pense qu'il y a suffisamment de jeux qui traitent le sujet aussi.

  • Speaker #1

    Exactement, vous avez Rise of the Ronin dernièrement, Ghost of Tsushima qui est revenu sur PC, vous pouvez vous éclater, donc si vous avez envie de gueuler, allez ailleurs, franchement. Je voulais juste qu'on parle aussi un peu de l'avenir du groupe, parce que Ubisoft, il avait dévoilé au travers de son dernier bilan financier, sa stratégie à venir dans les jeux vidéo. Pench, est-ce que tu peux nous la détailler un peu ? Et après, j'aimerais savoir si selon vous tous, on va sonder un peu le groupe, la direction que Ubisoft prend est la bonne.

  • Speaker #0

    Et il va y avoir de quoi discuter sur les décisions chez Ubi. Alors, on va vraiment résumer dans le cadre de cette émission. Déjà, impossible de passer sous silence le fait qu'il y ait 1700 personnes qui ont été remerciées. C'est ce que le rapport donne.

  • Speaker #2

    Allez, à l'histoire d'Enfoncer, encore un peu plus Ubisoft, on y va.

  • Speaker #0

    Non, pour le coup, c'est pour présenter ces représentatifs des difficultés du secteur jeux vidéo. Et ce n'est pas pour Enfoncer Ubisoft que je le précise. Je tiens à le dire, je le mets.

  • Speaker #1

    C'est l'industrie.

  • Speaker #0

    Et voilà. Alors maintenant, sur la stratégie, la stratégie à venir du groupe Ubisoft et des développeurs, il faut savoir que... Dans leur rapport, ils précisent qu'ils vont être très focus sur deux choses. Les mondes ouverts, vous n'allez pas être surpris, ainsi que les jeux service. Voilà. Alors, il ne faut surtout pas oublier deux choses. Par exemple, les grosses sorties à venir de Ubi, vous les connaissez. C'est assez Shadow, on vient d'en parler. Et Star Wars Outlaws. Et je vous le donne en mille, tous les deux, ce sont des open world. Donc voilà. Là-dessus, Ubisoft est tout à fait logique. Ubi veut poursuivre son travail sur l'IA générative. Rappelez-vous, lors de la GDC 2024, Ubi, ça avait été repris dans la presse et sur Internet. Ubi veut lancer les Neo NPC. Ce sont en fait des personnages non-joueurs, des PNJ, qui seraient gérés en partie par l'IA et qui réagiraient en fait à vos faits et gestes, ce genre de choses, vous pouvez tout imaginer. Et il y a même deux pôles chez Ubi. Il y en a un qui est lié au marketing avec... l'utilisation de l'IA, ainsi qu'un autre qui, lui, s'intéresse aux jeux vidéo avec intégration de l'IA. Et ton avis,

  • Speaker #2

    du coup,

  • Speaker #0

    sur la question ?

  • Speaker #2

    Parce que lui, il nous fait un résumé d'un journaliste, on n'a aucun avis. C'est le centre.

  • Speaker #0

    Je voulais vous faire réagir à ce stade. Mon avis, il va être double. L'IA générative, moi, je suis pour l'évolution, pour la technique, pour qu'effectivement, on exploite toutes les nouveautés pour pouvoir obtenir les meilleurs jeux vidéo possibles. Après l'IA, j'avoue que je reste encore perplexe aujourd'hui, malgré les belles avancées qu'on a avec ChatGPT et compagnie. Dans le cadre d'un jeu vidéo et d'un personnage qui réagira à nos faits et gestes, pour l'instant, moi, je ne suis pas convaincu.

  • Speaker #1

    En fait, moi, je suis un peu sur les deux pôles. C'est-à-dire que je trouve ça intéressant parce qu'en fait, ça va personnaliser la game de chaque joueur. Là-dessus, c'est vrai que ça peut être très intéressant d'intégrer cette IA, en fait. Par contre, moi, là où je suis un peu plus sceptique, c'est que malheureusement, ça va impacter certains secteurs. On parle aujourd'hui un peu d'une industrie qui est en crise, tu parles de 1 700 personnes qui ont été remerciées et malheureusement ça va d'aller que... que... que... ça va que s'amplifier en fait avec l'intégration de...

  • Speaker #2

    Mais t'en es pas sûr de ça,

  • Speaker #1

    ça te fait de ton avis ? Mais tu parles en fait... mais tu parles toutes les personnes qui travaillent un peu le côté scénaristique et en général c'est toutes les personnes un peu qui arrivent dans cette industrie, les jeunes développeurs, les jeunes... ceux qui écrivent les scénarios etc. C'est eux qui vont être impactés malheureusement à cause de cette CIA.

  • Speaker #2

    Oui, mais alors c'est faux ce que tu dis, parce que déjà les deux pôles dont il vient de parler, French, les deux pôles qui viennent d'être créés, donc il y a peut-être eu potentiellement des embauches, malgré le fait qu'il y ait eu 1 700 personnes recrutées.

  • Speaker #1

    De toute façon, la suppression d'un emploi,

  • Speaker #2

    c'est de nouveaux emplois. Laisse-moi finir, je te laisse t'exprimer, laisse-moi finir. Et moi derrière, ce que je veux te dire aussi, c'est que là, du coup, ils bossent avec une entreprise génératrice d'IA, donc ils sont en train d'externaliser certaines parts de leur marché, donc ça crée peut-être aussi de l'emploi. Là, moi je pense qu'on n'a pas assez de recul pour voir si ça va en supprimer des emplois ou si ça va en créer. Et je vous rappelle qu'à l'époque, Ubisoft avait dit, parce qu'ils se sont déjà exprimés là-dessus, que ce serait pour les quêtes extrêmement annexes et que ça ne remettrait pas en cause le travail des scénaristes. Donc ça, c'est des affaires à suivre. Pour l'instant, on est à un stade embryonnaire où on ne peut pas savoir si ça va créer ou supprimer des postes.

  • Speaker #1

    Non mais, tu me gueules dessus, mais c'est exactement ce que j'étais en train de dire. Je suis d'accord avec toi. Supprimer des emplois, et aussi par la suite de nouveaux emplois, ça va te perdre en général.

  • Speaker #2

    Oui mais après l'IA tu peux pas lui laisser faire tout et n'importe quoi Bon peut-être que vous dans vos couleurs respectives ChatGPT vous mail moi j'en suis pas à ce stade là,

  • Speaker #1

    j'ai pas suffisamment de confiance donc je pense qu'il y aurait quand même des scénaristes qui vont vérifier Je pense que tu oublies qu'on est tous ici des boomers et que ChatGPT on ne l'a jamais ouvert

  • Speaker #3

    C'est faux moi je l'utilise quand même assez régulièrement j'avoue pour mes petits résumés,

  • Speaker #0

    des petits scripts j'utilise ce truc là Non mais c'est marrant parce qu'effectivement je crois que t'es celle qui utilise plus ce genre de choses finalement

  • Speaker #2

    C'est très rigolo Je suis étonné c'est que personne ne On a un avis sur la stratégie future d'Ubisoft.

  • Speaker #0

    Parce que j'allais venir si tu me coupais.

  • Speaker #2

    Eh ben vas-y, je t'en prie.

  • Speaker #0

    Mais alors l'autre point qui est assez intéressant, c'est de voir qu'effectivement, Ubisoft a communiqué sur le fait qu'ils veulent continuer à développer des mondes ouverts et aussi des jeux service. Donc soit strictement ce qu'ils font déjà depuis quelques temps. Donc je... Ah bon ? Pas spécialement. Exactement. Ben ouais, mais justement, le focus principal qu'ils inventent dans leur rapport... c'est de se renforcer sur les mondes ouverts, et ça on le voit avec leurs grosses sorties, je pense qu'ils évoquent que leurs grosses sorties. Et également les jeux-service, voilà. Donc ça veut dire, moi ce que j'en comprends, c'est que Prince of Persia The Lost Crown que tu cites, ça fait partie de l'exception. Il y en aura encore à l'avenir, mais tu ne vas pas avoir des petits AA par-ci par-là, j'y crois pas trop.

  • Speaker #1

    Mais attention, si Retravail le monde ouvert, même si Avatar c'est un jeu que j'ai beaucoup critiqué, vous avez pu l'entendre dans notre dernier podcast, si Retravail le monde ouvert sur la formule d'Avatar... Et encore plus, le travail est peut-être un peu plus sous-poussé. Moi, je pense que ça peut être intéressant d'avoir des jeux sur cette formule-là, pourquoi pas ?

  • Speaker #3

    Moi, ce qui me fait peur sur les jeux en monde ouvert alliés aux PNJ qui vont peut-être être écrit avec IA, c'est que nous, on a la chance d'avoir un travail et qu'on va se retrouver avec des jeux qui vont faire 120 heures en ligne droite. Et ça, c'est vraiment compliqué.

  • Speaker #1

    Après, c'est est-ce que tu accroches ou pas ? Par exemple, moi, je sais que les mondes ouverts, ça me tannait depuis longtemps et je les abandonnais en général. Ou je les faisais de manière assez rapide en me concentrant sur la quête principale. Et là, dernièrement, Rise of the Ronin, j'ai été complètement séduite. C'est un monde ouvert que j'ai fait à 100%. Donc après, c'est subjectif aussi. Il y a des joueurs qui vont s'acheter un gros jeu, qui vont le poncer sur une période assez longue. Et d'autres qui... Voilà, ça dépend aussi du jeu. Non, mais...

  • Speaker #2

    Il y a un truc que vous oubliez de dire, c'est qu'en fait, et ça va rendre triste French, mais on n'est plus la same des studios. En fait, l'attente de la nouvelle génération de gamers qui est en train d'arriver, et je peux le dire, je le vois au quotidien. Moi, j'ai une amie qui a un enfant de 13 ans. La première chose qu'elle demande avant de jouer à un jeu maintenant, c'est est-ce que c'est un monde ouvert ? Et parce qu'elle a adoré Zelda, elle veut jouer qu'à des jeux en monde ouvert. Donc en fait, l'attente, et c'est ça. Ah, je suis surprise.

  • Speaker #1

    Je suis surprise. Parce que chez les jeunes, je n'aurais pas pensé. C'est parce que les jeunes que je côtoie autour de moi sont justement ceux qui préfèrent les jeux de service.

  • Speaker #2

    Les jeux service, c'est...

  • Speaker #1

    Je pense que le monde ouvert aujourd'hui est une expérience qui se perd un peu chez les joueurs.

  • Speaker #2

    Mais les gens, non, ils veulent des mondes libres, faire ce qu'ils veulent. Et en fait, ce qui est en train de se passer, c'est qu'ils ont fait une étude de marché. Et comme les joueurs veulent de plus en plus de mondes ouverts ou des jeux service, ou voire les deux, eh bien du coup, tous vos jeux solo, et notamment jeux scénarisés avec couloir... Ça va petit à petit disparaître et vous verrez ça dans les prochaines années.

  • Speaker #0

    Et tu as tout à fait raison, John Mars, bien sûr ça me rend triste parce que ce ne sont pas mes attentes. Sans vouloir cliver en termes d'âge, tu t'aperçois effectivement chez les moins de 30 ans qu'il y a un intérêt très très fort pour les fameux jeux-service. Alors moi, je parle également de monde ouvert, Joss, tout simplement parce que grosso modo, je considère Fortnite comme un pseudo-monde ouvert. Enfin, c'est la très grande map, c'est dans ce sens-là que je le dis. Voilà donc moi ça me surprend pas trop que la jeune génération soit intéressée par ce genre de choses Ce qui m'étonne dans mes fameux moins de 30 ans que je cite C'est que je suis surpris du nombre de joueurs autour de moi comme Jalma le cite Qui ne s'intéressent pas spécifiquement à l'histoire dans les jeux vidéo La manière de raconter, toutes les choses sur lesquelles j'ai envie de mettre plus de focus

  • Speaker #2

    Effectivement les quelques-chose de pères Et John pour finir avec lui t'as fait un très bon exemple T'as cité Ninja Team, avant les deux licences Nioh elles étaient en couloir Et c'était deux très bonnes licences Ils sont passés à Rise of the Ronin et ça a été un monde ouvert Ils ont réussi, mais ils ont quand même cette volonté-là eux aussi, alors qu'ils maîtrisaient bien le jeu.

  • Speaker #1

    Attention, ils ont réussi. Je sais qu'il y en a beaucoup qui n'ont pas aimé aussi la formule de Rise of the Ronin. Moi, j'ai adoré.

  • Speaker #2

    Parce qu'un monde ouvert assez scénarisé. Moi,

  • Speaker #1

    je le trouve très bien, mais on en parlera peut-être plus tard. Mais il y a beaucoup de qualités sur ce monde ouvert et il y a un travail qui est très propre de ce qu'ils ont fait. Tal Dord, tu avais une réaction ?

  • Speaker #3

    Ouais bah moi pour le monde ouvert de Rise of the Ronin j'ai pas adoré donc je trouve que c'est pas forcément quelque chose qui fonctionne, je trouve ça un peu vide et tristoun mais bon c'est la formule du moment ils ont suivi un peu la...

  • Speaker #1

    J'ai hâte qu'on fasse ce réact sur Rise of the Ronin putain !

  • Speaker #3

    Il y aura des choses à dire !

  • Speaker #2

    Il va arriver parce que Fred Chimon il est encore dans la jaquette, on l'a même pas encore ouvert mais on l'a et on y sera un podcast de suite !

  • Speaker #1

    Ça va être métillant la vue là, le réact de Thalder !

  • Speaker #2

    Oui on va se pétiller dessus quoi, ça sera notre nouvelle expression !

  • Speaker #1

    Non on va continuer un peu sur les news parce que là on s'étale, je voulais qu'on reste un peu sur les bilans financiers, je voulais qu'on parle de Take-Two car on a eu plusieurs informations plutôt intéressantes qui ont été divulguées dernièrement. French, le résultat financier du studio montre que GTA 6 arriverait finalement en automne 2025. Les rumeurs du report sont donc évincées par le PDG, qu'en penses-tu ?

  • Speaker #0

    Effectivement, comme tu l'as dit, le rapport financier de Tech2 nous apporte au moins une bonne nouvelle pour nous les joueurs puisqu'on apprend que GTA 6 a maintenant une période formelle de sortie puisque c'est l'automne 2025. Donc l'automne 2025, peut-être pas l'année. Je ne sais pas. Ouais, c'est bientôt, c'est bientôt, c'est un petit peu plus d'un an pour les fans. Et voilà, alors ce qui est très bien, c'est que, effectivement, le PDG de TechTools, Strauss Zelnick, désolé pour la prononciation.

  • Speaker #2

    Je pense que ça dit Strauss, mais bon, à mon avis, voilà, c'est pas...

  • Speaker #0

    Voilà, exactement, merci de me corriger, celui qui est le plus balèze en prononciation, mon cher Jan.

  • Speaker #2

    Merci de le reconnaître enfin.

  • Speaker #0

    Mais, effectivement, il écarte ainsi l'idée de tout report, parce que si vous avez suivi l'actu, on apprenait par-ci, par-là, dans tout un tas de réactions un petit peu... Un peu parmi les équipes sous couvert, le couvert du off, on apprenait que le développement prenait des petits retards. Bon, à priori, il n'en sera pas cas. Donc ça va le faire pour nous. On va tous pouvoir y jouer, logiquement, en fin d'année.

  • Speaker #2

    Ah, ça me désole, moi, ton discours French, quand même. Bravo aux actionnaires qui ont convaincu le président de dire on le sortira le jour en automne et on ne le repoussera pas, histoire d'avoir encore un peu plus de crutch sur les équipes, etc. C'est très sympa pour le monde du travail. J'aimerais bien être les développeurs actuellement chez BoxArts Day. Il doit être stressé du cul et peau.

  • Speaker #1

    Djalma, tu découvres l'industrie ou ?

  • Speaker #2

    Non, non, non, je redis à chaque podcast, ça fait trois podcasts que je redis la même chose.

  • Speaker #0

    Non mais surtout que je ne comprends pas trop ton point de vue. Autant on peut comprendre les croisades contre différentes actions du monde professionnel qui ne sont pas forcément comme elles devraient être et c'est la masse salariale qui en fait les frais, mais autant... Rockstar a toujours dit que le jeu sortira en 2025. Oui,

  • Speaker #1

    mais à un moment donné, il y a eu des rumeurs de report en 2026, parce qu'à mon avis, il y a eu quand même des journalistes qui ont eu des informations en interne comme quoi le jeu prenait du retard. Je pense que les actionnaires ont tout simplement dit Non, vous sortirez le jeu en 2025, je suis persuadé de ci. Et là, maintenant, les mecs vont faire des heures sub, ils vont être non payés, non récupérés, et il va y avoir beaucoup de soucis dont on va apprendre après la sortie du jeu. J'en suis hyper poétique.

  • Speaker #2

    Attention, les heures subs sont récupérées par la suite chez Rockstar.

  • Speaker #0

    Sans vouloir les défendre, ce que tu cites là, on l'a su à l'époque de Red Dead Redemption 2, il y a effectivement eu beaucoup trop d'écarts qui ont été documentés, qui sont, semble-t-il, avérés. C'est un studio de monteur,

  • Speaker #1

    on va en parler après.

  • Speaker #0

    Je ne veux pas, franchement, je ne veux pas. Je pense que ce n'est pas utile, là, aujourd'hui, de faire une projection sur les mauvaises pratiques de Rockstar. On n'en sait pas plus.

  • Speaker #1

    C'est un studio de monteur, tu vas voir pourquoi la suite.

  • Speaker #3

    Je pense qu'à... plus d'un an de leur délai, c'est difficile à savoir s'ils vont être vraiment dans les temps ou pas et qu'il n'y aura pas de report d'ici là.

  • Speaker #2

    Complètement.

  • Speaker #0

    C'est la période de sortie retrait, tout simplement. Après, si le jeu n'est pas prêt selon les standards... actionneront pas dans le cas précis, je pense qu'ils pousseront à 2026. Là, c'est vraiment l'objectif qui a été donné au public et aux équipes.

  • Speaker #2

    On a aussi eu l'affirmation du PDG de Tech2 devant les journalistes que le studio Roll7, Holy Holy et Intercept Game ne seront pas fermés. Teldor, est-ce qu'on peut le prendre sur parole ? Qu'est-ce qu'on a vu dernièrement ?

  • Speaker #3

    Alors, je vais refaire un petit historique rapide. En février, Tech2 a annoncé annuler des jeux et licencier 5% des effectifs.

  • Speaker #1

    Sachant que le PDG s'était engagé à ne pas faire de coups budgétaires dans le personnel. Comme quoi, on voit la viabilité du studio et du PDG de ces...

  • Speaker #3

    En avril, le plan de licenciement a été mis en exécution. Et visiblement, c'est Private Division qui aura été largement impacté par les suppressions de postes, la branche dont font partie les deux studios que tu as cités. Cette semaine, le PDG de Tech2 a accordé une interview à IGN. Et il a été largement questionné au sujet de ces deux potentielles fermetures. Et même s'il a dit que ce n'était pas le cas, Les réponses, elles étaient tellement évasives que moi, j'ai trouvé ce discours pas très convaincant.

  • Speaker #1

    Pathétique.

  • Speaker #3

    Et agressoirement, il y a le journaliste Jason Schreier qui nous a rappelé que Tech2 avait déjà nié avoir fermé le studio 2K Marine, qui était derrière Bioshock 2 à l'époque. Alors, c'était en 2016, mais bon, on se souvient quand même de ça et le studio avait bien été fermé. Même si c'était il y a longtemps, on peut se poser la question quand même sur le fait qu'il y ait...

  • Speaker #2

    Un homme de parole.

  • Speaker #1

    Non mais c'est intéressant parce que le PDG répond que les studios ne sont pas fermés, mais le mec est tellement à l'aise devant les journalistes que c'est le responsable presse de la même entreprise qui a pris le relais. Et il y a quand même des journalistes qui ont dit, mais est-ce que vous pouvez juste nous dire oui ou non, est-ce que les studios sont fermés ? Et le mec a dit... Et il ne l'a pas dit. Voilà, c'est vrai que c'est compliqué de dire oui ou non. Et qu'en parallèle, justement, tu avais des infos comme quoi le studio Rolls-Royce... qui est derrière le jeu Olé Olé que je voulais faire en plus, bon j'ai jamais eu le temps mais un petit jeu de skate qui a l'air très sympa a confirmé que c'était fermé donc c'est pour ça que quand je vais dire que c'est un studio de monteurs et autres, ça prouve bien à un moment donné, soit t'assumes des fermetures soit, enfin à un moment donné, il faut le dire ou tu le dis pas en place publique quoi De toute façon,

  • Speaker #3

    le fait de ne pas dire ni oui ni non à cette interview avec des questions qui étaient plutôt très claires et posées de manière répétée déjà, ça sent vraiment pas bon à... C'était trop bizarre cette espèce d'embrouille un peu dans les réponses.

  • Speaker #1

    Moi j'ai le même souci avec French, combien de fois je lui dis est-ce que tu m'aimes, il n'a pas su me répondre. Il m'envoyait son relation de presse pour me répondre.

  • Speaker #0

    C'est parce que mon cœur est déjà pris Djalma, tu le sais.

  • Speaker #1

    Oh là là, le lover ça devient bon, on va passer à un truc parce que j'aurais pu le voir comme ça.

  • Speaker #2

    Bon sinon on a également un tectou qui a affirmé qu'un nouveau jeu serait annoncé lors de la Summer Game Fest. Alors là il y a plein de spéculations en ligne parce que ça serait donc... Un opus faisant partie de l'une de leurs plus grosses licences. Djalma, toi, tu penses qu'ils parlent de quelle licence ? Pour le moment, on imagine seulement.

  • Speaker #1

    Je pense que toi, tu vas être surexcité parce qu'il y a des grosses, grosses, grosses, grosses rumeurs autour d'un Bioshock 4.

  • Speaker #2

    Je t'ai mis des réserves, évidemment, donc je serais excitée pour un Bioshock. Mais je sais que ça patauge pas mal sur le développement et surtout, sans Ken Levine, ça me fait un peu peur. Donc oui, je serai excitée, mais avec beaucoup de réserve. Surtout que je sais qu'ils veulent changer la formule en faire un open world, là où je suis encore plus sceptique. De mon côté, moi je penserais plus pour un nouveau Mafia, que j'ai adoré découvrir en réédition.

  • Speaker #1

    Moi aussi j'ai adoré Mafia, c'est une grosse rumeur autour de Mafia qui pourrait être intéressante aussi, parce que Mafia j'avais adoré les 3 opus, au moins le 3ème j'en ai déjà parlé. Et sinon ça pourrait être Borderlands 4 éventuellement, donc voilà, choix du haut choix du roi, mais c'est 3 belles licences, donc on verra bien.

  • Speaker #2

    Vous comme ça, ce serait quel jeu French qui t'exciterait ?

  • Speaker #0

    On les a un petit peu tous cités, mais moi ça serait très clairement Biotchoc. J'aimerais vraiment jouer à quelque chose. Bon, au pire, de toute façon, si on devait être déçu, si ça devait être ça, on a Kate Levine sur Judas Priest.

  • Speaker #2

    On a Judas qui arrive.

  • Speaker #0

    Pas Judas Priest, Judas je sais plus quoi.

  • Speaker #2

    Judas, Judas.

  • Speaker #0

    Judas, tout simplement. Judas,

  • Speaker #1

    tout simplement. Il veut rajouter des noms par les mains.

  • Speaker #0

    C'est ma déformation métal. J'avais Judas Priest en tête. Voilà, j'aime le métal. Il fallait que ça ressente.

  • Speaker #2

    Et toi, tu allais dire... Ah non.

  • Speaker #0

    Mais voilà, mais sinon, Mafia, Mafia, c'est une saga que j'ai beaucoup aimée également. Même le 3, qui est pourtant pas un grand opus. Bon, écoute, on va voir. Et Borderlands a besoin de se racheter, parce que le troisième Borderlands était quand même nettement moins intéressant que les deux premiers. Donc, à voir.

  • Speaker #1

    Je voulais faire un troll. Je voulais faire un troll, vite fait, sur Mafia 3. Non, mais c'est juste un troll, je le dis, avant qu'on se fasse insulter. Moi, je n'ai pas aimé Mafia 3 parce qu'on jouait un personnage noir.

  • Speaker #2

    Ah oui, c'est le jeu.

  • Speaker #1

    Le jeu plaisante, c'est une jeu, voilà.

  • Speaker #3

    Moi, j'allais dire la même chose. C'est pour Borderlands où je serais à fond derrière. Bon, ce serait bien qu'ils y retrouvent plus. l'ADN du 1 ou du 2 que du 3, mais ouais, un Borderlands, je serais hyper hypé.

  • Speaker #1

    Ce qui est bien, c'est qu'on veut tous un jeu différent, moi je serais plus sur Mafia, alors comme ça, on va bien s'entendre ici.

  • Speaker #2

    Écoutez, on aura la réponse prochainement, on en parlera, on vous en parlera. Pour finir cette actu, je voulais qu'on parle un peu hardware aussi, car on a eu des informations plutôt intéressantes cette semaine, et notamment sur Xbox. Alors c'est selon le Wall Street Journal. qu'on apprend que les jeux Call of devraient arriver un sous peu dans le Game Pass et l'annonce aurait lieu lors de la Summer Game Fest. Est-ce que tu penses que ce soit la bonne stratégie de la part de Microsoft ou non ?

  • Speaker #3

    Alors déjà, je me permets de renoter que cette information est pour l'instant non officielle, bien qu'on se doute tous que ça va être le cas. Pour moi, retrouver les Call of sur le Game Pass Day 1, eux ils ont évidemment tout intérêt à le faire, ça va leur ramener un maximum d'abonnés, ça c'est sûr, et puis quand on sait leurs objectifs d'abonnement qui sont quand même extrêmement hauts, ce serait un bon moule pour eux. Après, pour les joueurs, je sais pas, parce que les joueurs Call of jouent toute l'année jusqu'au prochain jeu, un abonnement Xbox, ça coûte quand même 11 balles par mois, donc bon, je sais pas. Au niveau des joueurs, si les calculs seront bons,

  • Speaker #0

    en tout cas,

  • Speaker #1

    je rappelle que pour jouer à FIFA en ligne sur PS5, il faut aussi l'abonnement.

  • Speaker #3

    Exactement, exactement. Mais bon, pour l'acheter sur PC, ça marche très bien aussi. Et en plus ça permet d'éviter de jouer avec la manette Xbox mais ça c'est un autre sujet.

  • Speaker #1

    Oh ça c'est une tirée à balles réelles pour rien ça.

  • Speaker #2

    Non mais je comprends dans ce que tu dis parce qu'en fait ils peuvent pas abandonner leur Game Pass parce que c'est leur plus gros argument de vente mais je sais pas s'ils vont vraiment se retrouver parce qu'au final les joueurs vont pas l'acheter. Et je suis pas sûre qu'ils vendent suffisamment de Battle Pass ou de Skins en fait pour faire du produit.

  • Speaker #1

    Ils vont se retrouver parce que l'opus va être vendu sur les autres plateformes notamment sur PS5 et je vous rappelle que c'est 30%. pour le constructeur donc dès qu'il y a un call off qui va être acheté sur PlayStation, bim, 30% qui rentrent quoi.

  • Speaker #3

    Oui et il y a tellement de PS5 que je pense que les joueurs qui sont déjà habitués à cette console vont pas acheter une Xbox, tout ça, pour payer l'abonnement et...

  • Speaker #2

    De toute façon c'était déjà à part ce qu'ils avaient prévu il me semble dans leur plan d'action mais je le ressens un peu comme un all-in en fait sur le Game Pass et si ça marche pas en fait ils se disent que tout simplement le Game Pass ne marchera jamais en fait. C'est un peu pour moi...

  • Speaker #1

    Mais le problème c'est que si le Game Pass marche pas et qu'on voit qu'il y a une baisse des ventes des consoles, ils vont avoir quoi comme stratégie à un moment donné ? Un éditeur,

  • Speaker #0

    j'aime bien le terme de all-in, parce que ça y ressemble quand même.

  • Speaker #2

    Un peu.

  • Speaker #0

    On sait que les abonnés du Game Pass, officiellement, Microsoft eux-mêmes, l'ont reconnu qu'ils sont en dessous du nombre d'abonnés qui est prévu. Et c'est clair que quand on a une licence aussi gigantesque et aussi hyper populaire, je pense qu'on cherche aussi à augmenter son nombre d'abonnés, donc à faire à suivre en fin d'année.

  • Speaker #1

    Et puis ce qui est bien c'est qu'on n'a pas parlé mais en augmentant le nombre d'abonnés, ils auront annoncé lors de la seconde guerre fest d'augmenter le prix du gamepass. Et c'est logique,

  • Speaker #2

    si on voit toutes ces licences arriver sur le gamepass, je vois pas comment ils peuvent faire assez de profit comme je le disais même s'ils récupèrent 30% chez les autres, c'est logique qu'ils augmentent le gamepass.

  • Speaker #1

    Ah mais dans ces cas là qui poussent la stratégie à faux Moi je mettrais des jeux éditeurs tiers Et je mettrais du FIFA aussi sur le Game Pass directement C'est un sacré coup hein

  • Speaker #0

    Ils ont les reins solides Mais il faudrait aussi sortir les chéquets Et il faudrait que EA soit d'accord A mon avis EA n'a aucun intérêt à ça Aucun

  • Speaker #1

    Malgré les licenciements chez Microsoft, je suis pas très inquiet pour qu'il sorte chez K2.

  • Speaker #0

    Ouais mais il a aussi conscience de sa poule aux odors et n'a à mon avis pas envie de ce type de partenariat.

  • Speaker #1

    Oui mais tu fais un petit arrangement, tu sais comment ça se passe dans le monde commercial de nos jours.

  • Speaker #2

    Puis comme ça ils pourront mettre des pubs aussi dans le jeu tu vois. Ouais. Pardon c'est un autre jeu.

  • Speaker #1

    Franchement le monde du jeu vidéo qui arrive il échappe, il arrête le monde de demain.

  • Speaker #2

    À ce moment on va avoir une pub McDo dans Ranking, on va pas comprendre dans un jeu de moyenne match.

  • Speaker #0

    Je vais rester sur mes jeux lundi moi, ça va pas attendre.

  • Speaker #1

    Mais non parce qu'ils vont disparaître parce que tous les gros studios rachètent et ferment les petits studios. Non, tu vas jouer au jeu de Saint-Louis, ils ont quelques-uns qui te préparent toi.

  • Speaker #2

    Non, non, en attendant il est clair que sa stratégie sert à valoriser le Game Pass et ça pourrait s'expliquer sur le fait que la PS5 se serait vendue 5 fois plus. Euh, que la console de Microsoft au cours de ce dernier trimestre ? French, est-ce que c'est vraiment surprenant ? Non,

  • Speaker #0

    c'est pas surprenant, et il suffit juste de nous écouter pour comprendre que, effectivement, Microsoft, c'est compliqué pour eux, malgré la tonne de dollars qu'ils ont derrière eux. Je vais quand même rappeler, vous le savez tous tout autour de vous, en Europe, il y a un déficit d'images de Xbox. Regardez autour de vous, quand vous parlez un peu de console, au niveau grand public, autour de vous...

  • Speaker #2

    PlayStation, direct. Mais oui,

  • Speaker #0

    directement, tu parles console, les gens disent PlayStation. Ils ne parlent pas Xbox, c'est très simple. Faites le test autour de vous, vous nous direz ça en commentaire.

  • Speaker #1

    C'est marrant, moi, ils parlent Xbox, on ne doit pas faire gratter le même genre de faire.

  • Speaker #0

    Moi, c'est vraiment, allez, 80%.

  • Speaker #2

    Moi, je te parle du random, du random, pas du joueur un peu avéré, le random, c'est Sony, c'est PlayStation.

  • Speaker #0

    Bah ouais, parce que... Voilà. Et Nintendo pour les jeunes. Et Nintendo, c'est vrai.

  • Speaker #3

    Ou les plus âgés, pour les plus âgés.

  • Speaker #0

    Ouais, mais t'as raison de le dire d'ailleurs, t'as tout à fait raison. Mais c'est vrai, quand tu parles de console, en général on parle des grosses consoles, et c'est vrai que moi j'entends jamais Xbox. Microsoft, ça a marqué les esprits à l'époque de la Xbox 360, quand c'était face à la PS1.

  • Speaker #2

    C'était magique.

  • Speaker #0

    Ouais, la première Xbox aussi. Moi c'est comme ça que je l'ai perçue dans mes entourages respectifs, mais ensuite, nettement moins. Et en plus ça pose une grande question, en complément un petit peu de tout ce qu'on vient de dire. Moi, comme moi, j'ai l'impression qu'avec le Xbox Game Pass, quelque part, Microsoft dévalorise ce qu'est le coût d'un jeu vidéo. Pourquoi ? Parce que la plupart, autour de moi, la plupart des personnes qui ont une Xbox Series, eh ben, ils n'achètent plus de jeux. La plupart. Vraiment.

  • Speaker #2

    Moi, j'achète tout, mais en fait, ma Xbox me sert au Game Pass. Eh ben, voilà. Aucun jeu sur Xbox. Comme la plupart. Mais ils ont un problème de communication sur leur hardware, tout simplement. Ils ne font pas assez de communication, on ne les voit pas assez là où Sony est agressif et où Nintendo est agressif. On les voit sur les pubs, télé, etc. À les heures de grande écoute de Grand Odimath, tout simplement. Xbox sont complètement discrets et c'est là où ils ont tort.

  • Speaker #0

    Le petit problème, justement, certes, on parle d'achat de console et de popularité de console et de la marque Xbox. Le souci, c'est qu'on a l'impression que Microsoft compte juste sur les achats de console et les abonnés Game Pass. C'est-à-dire que s'ils ne peuvent plus compter sur des achats en volume de jeux vidéo, physiques, typiquement, ou sur le store, un achat direct de jeux, comment tu arrives à rentabiliser les choses ? Est-ce que tu rentabilises avec les Battle Pass, Season Pass qu'on a cités ? Est-ce que tu rentabilises avec des DLC, des achats inactifs ? Il y a un problème sur le modèle, je crois.

  • Speaker #3

    Tu rentabilises en sortant tes jeux chez les autres constructeurs.

  • Speaker #0

    Aussi.

  • Speaker #1

    Oui, mais après, il y a aussi une analyse qu'on oublie de faire, parce que c'est bien beau le grand discours de French. Mais il y a un truc qu'on oublie, c'est les gamers. Et pourtant, on en est quand même deux dans l'équipe. Et je pense que quand on fait le tour de toi du sondage, c'est que French, c'est moins en des jours PC. Donc déjà, on ne va pas acheter un Xbox. Tous les jeux Microsoft font ça. Et à côté on a acheté une PS5 et une Switch. Je ne dis pas que tout le monde a les moyens d'acheter autant de choses. Mais souvent quand tu as ton PC tu vas tracher une autre console à côté. Tu ne vas pas tracher une Xbox déjà. Parce que nous on va soit s'abonner au Game Pass par le biais du PC. Soit on va acheter nos jeux directement sur PC. Et je pense qu'on a oublié cette partie là aussi du marché. Qui appartient à Microsoft mine de rien quoi.

  • Speaker #2

    Ça dépend parce que joueur PC la console ça reste quelque chose de partage. Le joueur PC, c'est quand tu vas jouer en solo. Moi, j'ai acheté une Xbox parce que... Ah non,

  • Speaker #1

    tu joues en ligne en...

  • Speaker #2

    Oui, mais tu vois, j'ai acheté une Xbox parce qu'avec mon conjoint, j'avais envie d'être posée sur le canapé et de jouer au jeu, ce que je ne peux pas faire sur mon PC. Donc, il y a aussi cette diversité là-dessus.

  • Speaker #1

    Oui, mais moi, j'ai créé par exemple un PC. Je préférais, avec ma conjointe, jouer à acheter une PS5, par exemple, parce que j'ai déjà le PC. Et sachant que tu remets une planète...

  • Speaker #2

    Oui mais dans ce cas là, par exemple moi si j'avais pas ma Xbox, Hellblade je le jouerais sur mon PC solo et je pourrais pas le partager avec mon copain.

  • Speaker #1

    Alors tu veux très bien, je t'explique, tu peux relier un câble HDMI à la télé, c'est magique,

  • Speaker #2

    c'est reproduit... Oui mais en plus les planètes sont en fil ! Ça me fait tout déménager dans ma maison et c'est relou sachant que mon bureau est plus grand que ça.

  • Speaker #1

    Alors là pourtant je suis contente qu'il y ait des PC portables maintenant, c'est la nouveauté de cette chaîne.

  • Speaker #2

    Et j'ai un Mac ! Tu vois ça marche très bien quoi ! Je dis que c'est pas possible. Enfin bref, du coup c'est terminé pour cette actue mitraillée, merci à tous, on va tout de suite passer au clash du mois. Alors aujourd'hui dans le clash du mois on va parler de Indica mais c'est vrai qu'à la base on veut parler de Zao, un tale of the Kenzara. Il y a eu un petit problème en interne, Jalma, est-ce que tu veux parler de ce qui s'est passé ?

  • Speaker #1

    Ouais et j'étais en train de me poser la question si on n'allait pas créer une rubrique les dramas de Jalma, ça serait intéressant. Ça pourrait être drôle. Ça pourrait être hyper intéressant. Non je vous en parle parce que je vais les remercier derrière, c'est pour ça que ça me paraissait important de parler. Effectivement comme tu l'as dit... On voulait avec French parler de Tales of Zenkaiserazao, donc j'ai passé mon temps à jouer sur le jeu cette semaine. Jeunesse soir, mon PC a crashé, ça peut arriver quoi. Et là je relance le jeu, boum le jeu ne reconnaît pas la sauvegarde. Ça arrive plus sur PC que sur console, mais ça doit parler à certains auditeurs qui nous écoutent. Donc j'appelle French au téléphone, j'ai dit French, ça va, c'est toi ? Il me dit Ah, c'est le monsieur de la dernière fois ? Bon, c'était une référence à Claude François et il m'a dit Les filles ne vont pas comprendre parce qu'elles sont trop jeunes. Oh là là ! La catastrophe ! C'était la catastrophe. Non, mais du coup, je vois avec French, je lui dis Écoute, est-ce que tu peux m'aider ? Est-ce qu'on peut regarder le problème ? Parce que la sève existe toujours, quoi. Je me dis, heureusement que French n'est pas médecin, parce que la première chose qu'il me dit, alors qu'il n'a pas encore regardé le problème, il dit, non mais j'ai un masque, c'est foutu, ta sauvegarde, elle doit être corrompue. Tu vois, après 11 heures de jeu, j'avais déjà 11 heures de jeu, j'avais fait plus de la moitié du jeu, donc hyper frustrant. Donc, on a passé toute la soirée à regarder le souci. Donc, ce qui s'est passé, et c'est pour ça que je vais en parler, parce que ça pourra peut-être aider des gens qui ont eu ce souci là. J'ai contacté le studio sur leur forum et sur le Discord. Donc, je les ai contactés jeudi soir. le vendredi midi je vous le dis honnêtement ils ont été réactifs en 12h donc je tiens à remercier Student Studio ils m'ont réenvoyé une sauvegarde neuve de l'endroit une heure avant où ça a coupé donc c'est pas ma sauvegarde parce qu'ils n'ont pas réussi à la réparer mais 12h après ils m'ont donné une nouvelle sauvegarde et je peux recommencer une heure avant mon crash ça va me permettre de poursuivre mon aventure etc beaucoup plus loin dans le prochain podcast où vous parlez de Zao mais je voulais sincèrement remercier Student Studio et je vous C'est leur premier jeu vidéo, parce qu'ils travaillent dans le cinéma de base.

  • Speaker #2

    C'est cool, ils ont été réactifs en tout cas.

  • Speaker #1

    Ça a duré 12 heures, ça a été très très rapide. Alors je suis honnête avec vous, je leur ai dit qu'on allait avoir un podcast dessus. Je ne sais pas s'ils ont accéléré le process, mais en tout cas, merci à eux. Je leur fais un concours et je les embrasse.

  • Speaker #2

    Si vous arrivez le même problème, vous savez quoi faire grâce au drama de Jelma.

  • Speaker #1

    Appelez French !

  • Speaker #2

    Du coup on part sur Indica, un jeu qu'on voulait vraiment vous traiter parce que c'est un jeu qui pour nous a fait un peu sensation au sein de l'équipe, il y a beaucoup de choses à dire dessus. Je pense que vous en avez entendu parler ou du moins que vous avez dû voir les trailers, c'est le jeu un peu barré du moment, un peu déjanté si on peut dire. C'est un jeu développé par le studio russe Onmeter qui s'est maintenant exilé, il me semble il est au Kazakhstan, il me semble ce studio aujourd'hui, et édité par Eleven 8 Studio, alors le jeu raconte. L'histoire d'une nonne qui part un peu à la découverte d'elle-même, mais c'est pas vraiment ça en final, c'est plus profond que ça. Et elle est accompagnée d'un compagnon qui est plutôt insolite puisqu'il s'agit en fait du diable. Alors je vais pas vous en dire plus sur l'histoire parce que vous avez l'habitude, c'est French qui va vous raconter tout ça. French, est-ce que tu veux nous conter l'histoire un peu de notre nonne ?

  • Speaker #0

    Eh oui, je vais même vous conseiller d'embarquer vos bagages puisque vous le savez, on va voyager. Comme Joss l'a dit, on va voyager cette fois-ci dans la Russie alternative. Je dis Russie alternative parce que ce n'est pas la Russie historique, tout simplement les développeurs l'assument. Et on va même prendre la machine à voyager dans le temps parce que c'est la Russie du 19e siècle dans laquelle je vais vous embarquer. Alors dans cette Russie du 19e siècle, vous qui nous écoutez, on va incarner Indica. Indica, c'est le prénom d'une jeune nonne qui est un petit peu rejetée par les autres sœurs du couvent.

  • Speaker #2

    Parce qu'elle est bizarre.

  • Speaker #0

    Elle est bizarre, à minima elle est bizarre Joss. Effectivement, alors en fait on lui donne tout un tas de tâches très répétitives, des tâches de larbin, des tâches qui sont dévalorisantes. Moi, ça m'a un petit peu rappelé le film Dogville sur la méchanceté des hommes.

  • Speaker #1

    J'allais dire, ça m'a rappelé mon enfance.

  • Speaker #0

    Tu peux pas me rappeler mon enfance, Katsoulou. On y reviendra. Voilà. Et en fait, donc, cette chère Indica, on va lui confier une nouvelle mission. Alors, la mission, c'est en fait, on va lui donner une lettre. et il va falloir la livrer à un monastère qui est beaucoup plus loin que le couvent. Évidemment, ça donne quand même l'impression qu'on cherche à s'éloigner de Indica, puisqu'elle serait gênante. Alors, le périple va commencer pour le joueur accompagné de Indica, et le fameux voyage, ça va être à la fois un voyage où on va chercher à rejoindre le monastère, mais on va aussi aller à la découverte de soi. Et en allant à la découverte de soi, cette introspection, elle va passer par des échanges avec une voix intérieure. Et cette voix intérieure, ce n'est autre que Satan. Et oui, Satan. Et Satan, pour une nonne, c'est un petit peu particulier. Et ce fameux Satan, c'est un démon tentateur et il va chercher à bousculer les convictions de Indica.

  • Speaker #2

    Il sert un peu de narrateur, en fait, dans l'histoire.

  • Speaker #0

    Il sert de narrateur et il sert aussi à bousculer la foi de Indica, c'est-à-dire à la faire réfléchir sur pourquoi tu es nonne, pourquoi tu as ce parcours. Et Indica en plus a un passé très traumatique, du coup elle va se mettre à douter d'elle de plus en plus et c'est un petit peu le chemin que va prendre le jeu de manière très intéressante. Ça c'est le pitch de base de Indica, vous l'aurez compris c'est un JV qui est très étrange et qui est avant tout réservé aux amateurs d'histoire alternative un petit peu perchés.

  • Speaker #2

    En fait il va la tester tout au long de son aventure parce que Indica en fait elle a jamais vraiment eu, on l'apprend au cours de phases de pixel art en fait qui sont très sympas, qui vont nous apprendre un peu le passé. de Indica et ce qui l'a amené à être nonne, mais elle n'a jamais eu cette vocation d'être nonne. Et du coup, en fait, le diable va la tester un peu tout au long de son aventure pour remettre un peu en question sa foi, la religion. On va être un peu tenté grâce à un personnage qu'on va rencontrer qui va nous accompagner pour progresser tout au long de notre aventure. En fait, on est un peu dans les tentations d'Indica, la remise en question de sa foi, de elle-même, de sa personne, en fait. Et en fait, elle se découdre aussi un peu. Donc ça peut passer un peu pour de la schizophrénie, pour plein de choses. D'ailleurs, je trouve qu'il y a plein de suces forts qui sont mis en avant. Du coup, la schizophrénie, le rapport à l'existence elle-même, de soi-même. Et ça, c'est bien narré, justement, par le diable.

  • Speaker #3

    Complètement. Ça permet d'aborder des sujets, le bien,

  • Speaker #2

    le mal.

  • Speaker #0

    pourquoi on a décidé que c'était bien, pourquoi on a décidé que c'était mal, avec justement ce petit diable qui va donner des fois à Indica des choses à faire, enfin, qu'il aimerait qu'elle fasse, mais qu'elle, elle essaye d'y résister. C'est vraiment chouette, et ça permet aussi de soi-même de se questionner sur des choses. C'est très philosophique, et c'est super sympa.

  • Speaker #1

    Et après, moi, j'ai quand même... Alors, j'ai bien aimé... J'ai bien aimé... L'histoire est intéressante, mais je trouve qu'elle aurait mérité quand même d'être un peu plus peaufinée, selon moi. Parce que je trouve qu'en fait, on a des thématiques vraiment qui sont fortes. On a le désespoir, on a les tourments d'Inika. Il y a aussi des points d'humour quand même qui sont à noter. Faut pas l'oublier, c'est pas qu'un jeu hyper glauque. Il y a aussi quand même pas mal d'humour, de l'humour russe, mais ça en est. Mais je trouve que, en fait, les transitions entre les scènes, je les ai trouvées parfois un peu trop sèches. Et du coup, ça peut venir un peu te couper, je trouve, dans ta narration.

  • Speaker #2

    Alors ça, les développeurs l'expriment de la façon suivante. C'est un peu leur manière de rendre hommage à un certain type de cinéma soviétique ou certaines productions même américaines qui sont, on va dire, totalement dans la branche indépendante. Moi, ça ne m'a pas tant gêné que ça parce que finalement, tu arrives très vite à rejoindre les deux bouts là-dessus. En revanche, j'ai été un tout petit peu gêné sur le fait que le traitement accordé au personnage d'Ilya, c'est le prisonnier qui va accompagner, le personnage humain qui va accompagner Indica.

  • Speaker #1

    Le tentateur.

  • Speaker #2

    Ouais, il est un peu... Je trouve que le jeu ne va pas jusqu'au bout de sa logique. Et il y a parfois des choses qui sont laissées un petit peu trop en suspens. Et j'aime bien les histoires ouvertes, mais j'aurais aimé que certaines choses soient un peu plus précises au niveau de l'histoire.

  • Speaker #0

    Ouais, ça méritait, je trouve, sur des thématiques aussi peu abordées dans le jeu vidéo. d'aller un peu plus loin, et même si le questionnement est là sur tout un tas de sujets comme ce qu'on disait, ça aurait mérité d'aller encore plus loin, aller chercher encore plus de choses, et en plus, dans la thématique de la religion, il y a moyen de parler d'énormément de choses, et là, ça s'est un peu centralisé sur deux, trois thèmes du bien, du mal, mais ça aurait pu en traiter encore plein d'autres, et pour la clôture du jeu, C'est pareil, ça aurait mérité, je trouve, encore plus de... Pas forcément d'explications, pareil, je suis pour que ça reste un peu ouvert à l'imagination du joueur.

  • Speaker #1

    Ouais,

  • Speaker #0

    à l'imagination, mais je trouve que ça aurait mérité un peu plus d'explications.

  • Speaker #1

    D'accord. Après, c'est vrai qu'on est sur un jeu de 4 heures. Voilà, c'est un jeu qui est très très rapide, donc... Il y a beaucoup, je pense, de réflexions à avoir sur le jeu, l'imaginaire, etc., sur l'histoire, en fait, de se l'approprier. Elle n'est pas donnée comme ça, en fait, l'histoire. Elle est donnée au travers d'objets qu'on va toucher, etc. Mais je pense qu'on peut passer à côté de plein de choses. Typiquement, moi, je sais que je suis passée, tu me l'as raconté, mais je suis passée, on gagne au cours de notre aventure des espèces de petites pièces. Et en fait, ces pièces, c'est toi qui me l'as expliqué, French, mais moi, je n'étais pas assez à côté. Alors moi, je l'ai fait en live, je tiens juste à préciser. Du coup, c'est vrai que j'ai perdu un peu l'histoire du fait de devoir converser avec ceux qui suivaient le stream. Mais du coup, ces petites pièces... Ah,

  • Speaker #3

    ils se attaquent à ses followers, maintenant,

  • Speaker #1

    c'est leur foutre. Non, non, mais c'est vrai que du coup, ces petites pièces, en fait, tu me l'as très bien raconté, si tu veux reprendre, en fait, French, en fait, elles ne servent à rien, et c'est un peu ce rapport de... Ça,

  • Speaker #2

    c'est un truc qui est très, très intéressant, et ça va intéresser Djalma, et je suis sûr que Djalma voudra, après cette émission, jouer au jeu, puisque c'est un petit peu un Hellblade au couvent, Hellblade chez Lennon. L'histoire des pièces, vous trouvez tout un tas de pièces au sein du jeu, et vous avez même un arbre de progression de compétences au sein du jeu. Il faut savoir que cette arme de compétence, la plupart du temps, sans trop vous spoiler le fonctionnement du jeu, il a tendance à vous récompenser fortement d'un coup, tout de suite. C'est comme si vous toucheriez le loto et la récompense du loto tout de suite, mais de manière limitée en récompense. Ou bien vous allez toucher nettement moins de récompenses,

  • Speaker #1

    mais ça va être à chaque acte. Des multiplicateurs. Donc pour résister,

  • Speaker #2

    des multiplicateurs. Et en fait, le jeu a tendance à s'amuser tant sur ce qu'est la foi, la religion, les fameuses bonnes actions que Taldir évoquait, et il s'amuse également sur notre condition de joueur, c'est la dimension méta du jeu. C'est-à-dire que le jeu interroge aussi sur la répétitivité. Et peut-être la stupidité de certaines actions qu'un jeu nous impose de faire pour progresser. C'est très intéressant.

  • Speaker #3

    Moi, j'avais une question dans l'histoire parce que tu parles de pièces et autres. Mais en fait, est-ce que vous avez des objets à aller chercher, à fouiller pour avoir une histoire supplémentaire ? Oui. Est-ce qu'il y a des trucs écrits comme on a dans beaucoup de jeux en fait ? Oui.

  • Speaker #1

    Il y a ces collectibles qui apportent ça, un peu de contexte narratif, mais surtout des collectibles qui vont rapporter des récompenses, et là où il y a subtilité, il y a cette subtilité.

  • Speaker #3

    Oui, donc ça demande de bien fouiller ces pièces aux alentours.

  • Speaker #1

    Il n'y en a pas tant que ça.

  • Speaker #3

    Il faut avoir un complément de l'histoire, en fait. Tu peux en avoir un.

  • Speaker #2

    Je ne sais pas si tu as été sensible à ça, mais les fameux collectibles qu'on trouve, très souvent ce sont des images pieuses qui nous racontent des éléments religieux. Je suis sûr que tu as aimé.

  • Speaker #0

    Oui, c'est quelque chose que j'ai beaucoup aimé. Parce que j'adore tout ce qui est culture, des religions, etc. Et donc on trouve des objets liés à la religion dont on parle dans ce jeu-là. et on a une petite explication de ce que c'est, d'où ça vient, et ça permet de nous mettre un petit peu plus dans le contexte de cette non-indica, et d'en apprendre un petit peu plus aussi, parce que moi j'ai une culture assez limitée sur ça. Mais ça permet d'en apprendre un petit peu plus. Donc ça, c'est chouette aussi. J'ai beaucoup aimé chercher ces petits collectibles-là.

  • Speaker #1

    À tout moment, tu peux faire des petites prières dans des lieux de recueil, trouver...

  • Speaker #0

    Allumer les petits...

  • Speaker #1

    Ouais, ouais, ouais.

  • Speaker #3

    Et tu sauras, French, que du coup, le fromage préféré, t'as le dire, c'est le chaussé au moins, comme elle aime beaucoup la religion.

  • Speaker #1

    J'avais oublié les blagues de Jalma. Je ne sais pas si je vais repartir, en fait.

  • Speaker #3

    Tu peux repartir et tu les éviteras.

  • Speaker #1

    Après on va parler de l'AD1, moi très honnêtement la direction artistique d'Indica je la trouve plutôt sublime, alors on est appuyé vraiment par le Rhin-N-Jai 5, euh 4 pardon, je dis des bêtises, que ce soit la modélisation des personnages, des environnements, les animations, également je les trouve très réussis. On a une mise en scène également qui est très soignée avec des cadrages que j'ai trouvés plutôt originaux, même cinématographiques on peut le dire. En plus tu parlais qu'il y avait un rapport avec le cinéma russe, bah écoute ça fait sens sur la DA complètement. Les mini-jeux en pixel art, je vous en ai parlé juste avant pour découvrir un peu le passé d'Indica. J'ai beaucoup aimé, ça permet de changer d'ambiance en fait tout au long de cette aventure. Donc en fait on va avoir des petites courses en voiture, un espèce de Pac-Man où il faut récupérer des pièces, c'est très sympa. Et ça apporte vraiment quelque chose à cette DA un peu barrée. La bande-son, pareil, quelque peu dérangeante, je l'ai trouvée complètement démente, je vous invite à aller l'écouter, c'est très très marrant. Le sound design est au top, on a les craquements de la neige, le bruit du vent, la VO est vraiment superbe. Et je vous recommande vraiment à faire le jeu en russe, pousser l'immersion. J'ai eu quelques moments, moi sur ma game, je sais pas vous, où ça a saccadé. Mais c'était quand même assez rare. Dans l'ensemble pour moi c'est une DA qui reste un sans faute. Et c'est vraiment pour moi quelque chose que j'ai trouvé très très réussi. Dans Indica j'en étais très surprise au vu des budgets et du jeu. du jeu en tant que tel.

  • Speaker #2

    Oui, tu l'as dit, c'est très propre techniquement, c'est bien optimisé pour la petite équipe qui est derrière ce jeu. C'est toujours assez étonnant. Et moi, je vais encore accentuer ce que tu as très bien dit sur le fait que la mise en scène et le travail sur les cadres, les proportions, les distances, la taille, les échelles aussi parfois, les jeux aussi sur les optiques, les optiques de caméra qui sont employées, les déformations. C'est quelque chose de très important dans le jeu et c'est quelque chose que j'ai trouvé très très fort. Et ça sert l'histoire du jeu, c'est ça qui est important aussi à dire.

  • Speaker #1

    Ça sert parce qu'en fait ça sert dans la folie d'Indica, quand tout d'un coup tu croises une espèce de grande chèvre géante, quand tu zooms sur l'œil, ça accentue la folie de l'anone sur ces plans-là. Et ça c'est très intéressant, donc la DA sert vraiment à la narration totalement.

  • Speaker #0

    Moi j'aimerais bien revenir sur la BO, la musique du jeu, qui est en complet décalage avec l'univers qu'on veut nous faire... qu'on veut nous montrer. Il y a une espèce de musique électronique des fois, alors qu'on est dans un... Comme tu l'as dit, au niveau des années, ça ne correspond vraiment pas du tout avec cette ambiance-là. Et ça permet de créer un décalage un peu raide. Moi, ça m'a un peu...

  • Speaker #1

    T'as tué un mec ? J'ai chamboulé.

  • Speaker #0

    Je ne savais pas trop quoi en penser. Il faudrait que je réécoute les sons vraiment à part. Ouais, moi, la BO m'a un peu interloqué, je dirais. Mais en tout cas,

  • Speaker #1

    ça bouscule et c'est ce qu'ils veulent faire.

  • Speaker #0

    Donc, c'est la suite.

  • Speaker #2

    T'as été cligné par la BO, t'as le dire. Moi, comme on m'avait vendu toute la communication autour du jeu, elle est sûre, c'est un jeu qui est un peu foufou, perché. Donc, du coup, ces décalages-là m'ont pas surpris, d'autant plus que ça rejoint aussi des œuvres que j'aime dans d'autres types de créations artistiques. Voilà. Mais je peux comprendre ce que tu évoques, c'est vrai que si vous vous êtes habitué uniquement à Fortnite ou Call of, oui c'est un jeu un peu particulier.

  • Speaker #1

    Tu vois, à contrario, moi j'aurais aimé être par contre beaucoup plus perturbée par la réalisation, par les cinématiques qu'on voit. Alors c'est vrai qu'il y a quelques plans qui sont un peu déjantés, surtout je trouve au début de la game, mais c'est vrai que j'aurais aimé que ça accentue un peu plus ce côté perché du jeu. Surtout que c'est ce qu'on avait vu un peu des trailers et au final je me suis trouvé un peu... C'est vraiment le point qui m'a un peu déçue de Indica, c'est que je m'attendais à ce qu'il aille plus loin que ce qu'il nous fournit aujourd'hui. Dans le côté vraiment barré quoi.

  • Speaker #0

    Complètement, il y a une scène au début avec un danseur, bref si vous avez fait le jeu vous voyez très bien de quoi je veux parler. Et c'est vrai que je m'attendais à plus de scènes de ce goût là avec des choses complètement bizarres, des plus grosses bizarreries que ce qu'ils nous ont laissé après.

  • Speaker #2

    Et ça je vous rejoins un peu toutes les deux, c'est marrant. Parce que c'est un jeu finalement, sous son apparence très étrange et bizarre. C'est un jeu qui est aussi très intellectuel. En fait, le cœur de l'histoire, pour ceux qui s'intéressent au jeu, le cœur de l'histoire est finalement plus les dualités que nous vivons et sur lesquelles nous construisons notre foi ou nos croyances, que ce soit des croyances religieuses ou des croyances tout autres sur le monde qui nous entoure. Et c'est quelque part un jeu qui raconte une histoire qui est finalement... nettement plus linéaire que ce qu'on aurait pu imaginer au départ.

  • Speaker #1

    Linéaire, c'est le terme. On va parler du gameplay, parce que lui aussi, je le trouve quand même très linéaire, même s'il y a quelques phases qui viennent le dynamiser. Au final, c'est un peu l'ADN de Indica, qui n'est pas déplaisante, mais il faut en avoir conscience quand on rentre dans le jeu. Thalder, est-ce que tu veux nous parler du gameplay ?

  • Speaker #0

    Bien sûr ! Donc, vous l'avez compris, on va contrôler l'anone Indica. Donc, on va jouer à la troisième personne. Et on va évoluer dans un monde de type couloir, où on aura des énigmes à résoudre et des petites tâches à réaliser pour pouvoir avancer. Donc au tout début, on évolue dans le couvent, donc on en a parlé tout à l'heure, on aura des tâches quotidiennes un peu absurdes à réaliser, à ramener des patates, sortir de l'eau du puits. Et ensuite, quand on sort pour le reste de l'épopée... Ce sera plus des énigmes environnementales. Des fois, ce sera un système que j'ai beaucoup aimé. Je pense qu'on va pouvoir en parler. Ou donc, on va pouvoir faire prier Indica et ça va distordre la réalité et changer le monde. Alors malheureusement, ce sera que des... Petites scènes,

  • Speaker #1

    j'aurais aimé plus ça.

  • Speaker #0

    Moi j'ai adoré, mais j'aurais aimé en voir plus et que ces scènes-là soient un petit peu plus longues. Mais donc voilà, résoudre ces énigmes, ça va nous permettre d'évoluer dans ce jeu-là.

  • Speaker #1

    C'est vrai qu'en fait le gameplay consiste majoritairement à avancer en ligne droite. On est clairement sur un walking simulator qui va permettre de faire progresser la narration. Un peu à l'Highblade, parce que c'était Highblade auparavant. Highblade qui est plus dynamique quand même, mais on se retrouve un peu sur ce gameplay-là. En fait nos actions vont se limiter, comme tu dis, au puzzle. ou à ces phases de distorsion d'environnement.

  • Speaker #0

    Voilà, il n'y a pas de combat, donc ce sera majoritairement des énigmes et un walking simulator pour le reste. Les énigmes, elles sont hyper différentes à chaque fois, donc ça permet de dynamiser aussi un peu le jeu. Elles ne sont pas extrêmement difficiles, donc vous ne risquez pas de rester bloqués sur une énigme. On va également, donc on l'a évoqué, pouvoir retrouver des objets religieux. Ça va nous donner ces fameux points. Et on va pouvoir allumer des hôtels aussi, qui nous donneront des petits points. qui nous feront évoluer de niveau, comme on l'évoquait tout à l'heure.

  • Speaker #3

    Mais c'est ça, à quoi d'évoluer en niveau ?

  • Speaker #1

    Mais à rien, c'est ce que French expliquait. Voilà,

  • Speaker #0

    c'est ça en fait. Évoluer de niveau, ça va nous permettre de choisir entre deux compétences qui nous servent à générer plus de points.

  • Speaker #3

    D'accord, mais et après ?

  • Speaker #1

    Les points n'apportent rien. C'est ça que French essayait d'expliquer tout à l'heure, c'est que c'est complètement...

  • Speaker #0

    Qu'il y a une scène à la fin... permet d'expliquer un petit peu tout ça et que j'ai trouvé hyper philosophique et hyper intéressant.

  • Speaker #2

    C'est parce que non que tu en parles. Alors bien évidemment, on va laisser planer le mystère. J'en suis bien désolé, il faut jouer au jeu. Mais effectivement, en fait, c'est toute l'absurdité de ce qu'est le point de compétence et la réception des pièces et tous ces collectibles qui explosent dans quelque chose qui sert le propos du jeu. Ça, c'est très intéressant.

  • Speaker #3

    Mais Joss, elle l'a eu. C'est de l'un du coup ?

  • Speaker #1

    Bah oui.

  • Speaker #3

    D'accord, ok. Non mais en fait, ma question n'est pas déconnue parce que, genre, on pourrait pu penser que t'avais une fin alternative en fonction du nombre de points que t'avais en fait.

  • Speaker #1

    Y a pas de fin alternative. Alors y a pas de fin alternative, du coup, ce qui t'emmène vraiment à... Enfin, tout le monde a la même progression sur l'aventure.

  • Speaker #0

    Bah ça c'est quelque chose que je voulais un peu regretter. Alors après, évidemment, on se rend compte qu'avec la taille de l'équipe, etc. Et déjà la prod qu'ils ont faite, c'est très impressionnant. Mais sur un jeu avec les valeurs morales. que dans sa part, on aurait aimé pouvoir faire des choix et que ça fasse avancer l'histoire d'une manière ou d'une autre, un peu peut-être de manière différente. Mais bon, c'était déjà très bien. Et ils ont fait, je pense, ce qu'ils ont pu avec l'équipe qu'ils avaient.

  • Speaker #2

    C'est d'autant plus pertinent tout ce que tu cites. que quand tu as un jeu qui finalement te raconte une histoire linéaire, c'est-à-dire que que ce soit les actions que vous allez prendre, vous aurez la même histoire, la même fin, c'est toujours dommage d'avoir un récit qui a un petit peu... qui n'a pas suffisamment de nuances et qui laisse trop de zones sombres, de zones qui ne sont pas développées. Moi, c'est mon petit regret, par exemple, la finalité du jeu étant un peu... Il me manque quelque chose, j'aime bien les jeux ouverts, les jeux qui sont très particuliers, qui nous font beaucoup réfléchir, et le jeu fait réfléchir. Mais il me manque quelques éléments pour totalement apprécier l'expérience au final.

  • Speaker #3

    Mais ce qu'elle veut dire par là, c'est qu'elle aime les jeux où tu ne comprends pas la fin.

  • Speaker #1

    Non mais c'est un indica où t'es un peu perdu, mais au final t'es perdu comme indica, donc ça fait un peu sens aussi.

  • Speaker #3

    Mais est-ce que tu sors du jeu avec des réponses ? Parce que moi c'est ça que j'aime bien dans les jeux vidéo, c'est avoir des réponses à la fin.

  • Speaker #1

    Tu sors du jeu avec des questions en plus.

  • Speaker #2

    Tu sors peut-être plus perdu que ce que tu avais débuté, c'est ça qui est intéressant.

  • Speaker #0

    Mais c'est ça qui fait qu'on se pose des questions sur nous-mêmes, notre rapport au désir, etc. c'est plus un élément de réflexion plutôt qu'une histoire, vraiment, avec un début.

  • Speaker #2

    Exactement, et quel est le libre arbitre de l'humain au sein d'une histoire qui est très corsetée, où en gros, tu dois faire peut-être ce que ton père ou ta mère te dit, tu dois suivre les us et coutumes, c'est assez intéressant. Mais pour reprendre un autre exemple, parce que je l'ai fini, je l'ai refini il y a quelques jours, Hellblade 1, sur sa fin, est aussi bizarre, mais lui arrive à conclure son histoire. Et on a l'impression qu'Indycar n'arrive pas totalement à terminer son histoire. C'est ça, moi, qui m'a un peu gêné.

  • Speaker #0

    Exactement.

  • Speaker #3

    Un peu comme tes histoires d'amour par le passé.

  • Speaker #1

    Hellblade a une histoire quand même plus explicite, plus terre-à-terre. On est moins dans l'imaginaire, dans la réflexion du joueur avec Hellblade. que Indica.

  • Speaker #0

    C'est pour ça que j'ai du mal à le comparer à Hellblade, parce qu'au niveau de l'histoire, c'est vraiment extrêmement différent. C'est plus au niveau graphique que ça va ressembler à Hellblade.

  • Speaker #1

    Sur Hellblade, c'est l'introspection du protagoniste, que je trouve là où on a ce rapport avec ses voix dans sa tête, la dualité, la confrontation.

  • Speaker #2

    Les deux jeux sont très différents. Je ne suis pas en train de vous dire que Indica, c'est Hellblade Beast. Les deux jeux sont très différents. Ceci dit, ils partagent tout de même des choses. Ils partagent par exemple le fait que... Nos dieux nous mentent et la question de la foi, elle est mise à rude épreuve dans les deux cas. Dans le cas de Senua dans Hellblade et dans le cas de Indica dans Indica. Il y a quand même des points communs, des passerelles. Tout à fait.

  • Speaker #3

    Là, quand je vous écoute en tant qu'auditeur, moi je me pose quand même une question. Parce que vous parlez beaucoup de l'histoire qui est mise en avant et qui est très forte. Mais est-ce que le gameplay est suffisamment riche ? Est-ce qu'on s'amuse dans le jeu en tant que joueur aussi ? Enfin, quand je dis on s'amuse, est-ce que le gameplay se renouvelle ? Moi, c'est des questions que je me poserai en tant qu'auditeur.

  • Speaker #1

    En fait, ce que tu vas avoir d'original dans le gameplay, c'est vraiment... Les phases en pixel art, tu vas en avoir 5-6, il me semble, une au tout début et après 4-5 au long de ton aventure, qui elles, comme je le disais, racontent l'histoire d'Indica et elles vont vraiment venir dynamiser, parce que c'est toujours des mini-jeux et ils sont très très sympas, c'est très bien fait. Et en plus, c'est du contexte narratif. Après, vraiment, ça va être... le gameplay va se renouveler... Il ne va pas vraiment se renouveler, en fait, c'est vraiment la simulation de marche. mais qui est accentuée par des puzzle games. Donc tu vas devoir placer une caisse... Oui, tu t'ennuies pas ! Voilà, placer une caisse à un bon endroit, construire un pont, etc. Mais c'est minime ! Dans le jeu, c'est minime. Majoritairement, tu avances, tu marches.

  • Speaker #2

    Pour compléter et te préciser la chose... Moi je te dirais que c'est un peu des énigmes environnementales assez basiques, tu as le dire, très très bien dit. En général ça fait appel à déplacer un objet, pouvoir escalader quelque chose, pouvoir accéder à tel endroit. Parfois tu t'arrêtes un petit peu quand même, 5-10 minutes, et j'ai envie de te répondre que sur un jeu d'environ 5 heures, c'est environ 5 heures de durée de vie, ça m'a pas gêné, ça m'a même plutôt... Moins de but. Maintenant il faut pas s'attendre à un gameplay hyper poussé, c'est quand même assez limité.

  • Speaker #3

    Non mais... Mais que le gameplay ne dessert pas l'histoire, c'était plus ça ma question.

  • Speaker #1

    Non, le gameplay ne dessert pas l'histoire parce qu'en fait ça arrive toujours au bon moment, même si t'as pas une réflexion sur un puzzle game, tu vas avoir une petite phase de course poursuite, ou devoir esquiver des choses, là je pense à la poissonnerie. Donc t'as toujours quelque chose qui vient un peu quand même t'amener à réfléchir, à courir, ça dynamise en fait. Ton aventure est sur un jeu de 4-5 heures, en effet du coup t'as pas vraiment le temps de t'ennuyer.

  • Speaker #2

    Et t'as les fameuses scènes que t'as à dire à évoquer où tu peux... prier. Quand tu pries, quand tu pries ou quand tu ne pries plus, tu vas entendre plus ou moins le diable qui te tente et ça va aussi avoir une influence très nette sur ton décor avec des perspectives qui changent, des précipices, des béants qui se créent, des lignes de fruits qui explosent et ça modifie totalement ton environnement et ça devient très intéressant. Ce sont des très belles scènes sur le plan du gameplay. Malheureusement, il y en a trop peu. au sein du jeu.

  • Speaker #0

    Mais oui, on en voudrait plus vraiment, parce que c'était super beau et intéressant, et il en manque. Ils auraient dû en faire plus.

  • Speaker #1

    Et puis c'est intéressant dans l'histoire, et c'est intéressant dans le gameplay, parce qu'en fait elle prie pour ne pas écouter le diable, et là il déblaye des paroles, et des paroles à foison qui sont d'ailleurs un peu perturbantes, quand on lit un peu les textes. Et en fait vraiment c'est une distorsion de l'environnement. Et en fait, tu dois faire ces prières pour reconstituer ton monde. Et en fait, il faut alterner entre l'enfer, en fait, c'est un peu considéré comme l'enfer, et le monde réel pour pouvoir avancer. Donc ça, t'en as, je crois, 3-4, mais c'est des phases qui sont vraiment très très cool à jouer.

  • Speaker #2

    Et petit point technique pour les amateurs, je l'ai majoritairement joué sur Steam Deck. Le jeu tourne très très bien et vous pouvez parfaitement jouer sur la petite machine de Valve.

  • Speaker #3

    Mais que le monde n'a pas les moyens de payer une Steam Deck, y'a plus de 300 balles mes frères !

  • Speaker #2

    Jalma, Jalma, moi je fais quoi ? Dans le sens inverse, je connais des joueurs PC qui n'ont qu'un Steam Deck et qui n'ont pas de PC.

  • Speaker #3

    Oui mais c'est des cas rares ça, c'est des osos rares comme on appelle ça.

  • Speaker #1

    C'est vrai qu'aujourd'hui ça coûte plus cher de se faire un PC que de prendre un Steam Deck. Exactement. T'as à dire, toi c'est un jeu que tu recommandes, du coup indique-en autour de toi.

  • Speaker #0

    Bah alors c'est un jeu qui est difficile à recommander de par les thèmes déjà parce que bon... Il faut accepter de remettre en question des principes religieux, etc. Peut-être qu'il y a des gens que ça pourrait déranger. Voilà, donc dans ces cas-là, c'est peut-être pas fait pour vous. Après, si vous aimez tout ce qui est philosophie, remise en question, questionnement, sociologie sur notre monde, etc. carrément un jeu à faire et hyper intéressant hyper beau, assez facile d'accès je pense donc foncez c'est vraiment un super super jeu

  • Speaker #1

    Moi, je te retrouve un peu, mais pour le coup, Indica, c'est un jeu qui est vraiment atypique, comme vous l'avez dû le comprendre avec nos arguments. Mais pour moi, c'est un jeu, je trouve, s'il voulait être vraiment dans ce qu'il propose, il aurait dû être plus barré, plus barré que ce qu'il est aujourd'hui. Alors du coup, je le recommande si vous avez conscience qu'il s'agit d'un jeu qui est très, très narratif, qu'on est plus sur l'esprit d'un walking simulator qu'autre chose, que c'est très linéaire avec les petites phases. de puzzle game ou de course poursuite comme on vous l'a dit, mais c'est vraiment un jeu qui sert d'introspection à la nonne plus qu'autre chose. Alors du coup, ce qui est intéressant, c'est que c'est un jeu où au final on se retrouve un peu perdu, comme en l'Asie on en sort plus avec des questions qu'autre chose, et au final on est aussi perdu qu'indiqué à le nez, donc c'est très bien retranscrit, mais je peux comprendre que certains joueurs n'aient pas saisi ce sens-là, et en se limitant au gameplay, soient un peu rebutés par le jeu. Moi je sais que j'ai une personne autour de moi qui l'a trouvé très longuée. et qui a du mal à se mettre dessus. Donc il faut vraiment en avoir conscience quand vous vous lancez dans Indica. C'est un jeu qui est assez lent. Certes, il y a quelques petits puzzles qui sont sympas, mais ce n'est pas le point majeur du jeu. Après, pour moi, ça reste une belle expérience. Comme je vous l'ai dit, je suis légèrement déçue car j'en attendais un peu plus, surtout au vu des trailers assez déjantés qu'on avait eus. Mais ça reste pour moi un jeu qui a le mérite d'exister, qui doit être reconnu et qui est une très belle proposition quand même. Et toi, French ?

  • Speaker #2

    Moi, je vais être plus du côté Taldir, pour le coup. Moi, je le recommande. Je le recommande très clairement, pas à n'importe qui. C'est certain qu'ici on est dans une création artistique qui va être plus proche du cinéma de David Lynch par exemple, de Lars von Trier, que du cinéma de Michael Bay ou bien du Marvel Universe. Voilà, ça c'est pour vous situer. Pour le reste, la narration au contraire je la trouve extrêmement fluide. C'est un jeu qui est peut-être un peu plus lent que certains gros jeux d'action, mais qui se sert de son rythme de fonctionnement par rapport à son propos. Et moi je le dis, je l'ai trouvé... La petit vent de A à Z, je l'ai dévoré, dévoré, dévoré le jeu. Bon, il est très court aussi et moi je le trouve même dynamique par rapport à sa durée. Et il arrive à nous faire réfléchir, à nous faire nous interroger sur ce qu'est le bien, ce qu'est le mal, ce qu'est notre libre arbitre dans un monde qui nous corsette toujours plus dans différentes choses. Que ce soit le monde actuel ou bien que ce soit la Russie alternative qui est présentée dans le jeu. Pour moi, c'est un des petits AA qui est déjà l'un des très grands jeux de 2024. Donc, vous aimez les expériences un petit peu à part, il faut le préciser, allez-y, ça vaut le détour.

  • Speaker #1

    Pour l'extérieur, vous pourrez retrouver Indica sur PC et depuis le 17 mai sur PS5 et Xbox au prix de Pour revenir à bout de l'aventure, c'est ça, il faut compter à peu près 4 heures. N'hésitez pas à nous dire en commentaire si vous avez testé l'aventure, votre ressenti sur cette aventure ou si vous comptez la tester. Et puis nous, on va tout de suite passer au Calumet du Pixel. Tu peux faire tourner s'il te plaît ?

  • Speaker #2

    Pas de soucis Ben.

  • Speaker #1

    Alors, si vous êtes un peu sur les réseaux, vous avez dû voir la polémique autour du personnage de Yasuke dans Assassin's Creed Shadow. On avait donc envie dans ce calumet du pixel de se poser un peu sur cette question et d'en discuter entre nous. Du coup, je vais vous poser la question suivante avant d'en débattre. L'apparence d'un avatar dans le jeu vidéo est-il, selon vous, primordial pour raconter une histoire ? Et l'avatar par les développeurs peut-il avoir une influence ? Sur le comportement des gamers in-game, sur nos comportements en tant que joueurs. Djanma, est-ce que tu veux commencer ?

  • Speaker #3

    Moi, j'aurais laissé Tal dire pour lui répondre de vive voix après, parce que souvent, elle m'énerve. Donc, tu sais, je lui donne la balle. Je lui donne l'initiative et je lui répondrai, je pense.

  • Speaker #0

    Choisir un personnage, c'est hyper important. Par exemple, je n'aime pas les jeux où il faut qu'on crée notre propre personnage. Je trouve que généralement, ils ont moins de charisme. Mais donc là, les personnages sont des parties prises. Donc là, évidemment, c'est le personnage de Yasuke qui commence un peu ce débat-là. Pour moi, évidemment, le personnage va porter l'histoire. En tout cas, là, clairement, dans le jeu d'Assassin's Creed, c'est le fait que ce soit un personnage noir qui va être un peu le fil de l'histoire. On va suivre ce personnage-là pour savoir comment... Enfin, j'en sais rien, mais j'imagine comment il en est arrivé là, etc. Donc... Pour moi, c'est hyper important, le personnage, évidemment. Or, voir les personnages qu'on crée nous-mêmes, sauf pour les gros RPG. Mais c'est des parties-prix hyper importants. Et, par exemple, nous permettre de jouer des femmes. J'en sais rien, des personnages, je dis au pif, des personnages homosexuels, trans, j'en sais rien. Ça permet aussi de voir une diversité dans le monde du jeu vidéo. Et pour moi, c'est hyper important.

  • Speaker #1

    Tu veux dire que c'est l'ADN du jeu en fait ? Le protagoniste principal représente totalement.

  • Speaker #3

    Si on veut aller déjà, Titi, un peu t'a le dire, parce que c'est bien beau ces grands discours, comme elle sait faire ou commence à avoir l'habitude. Mais qu'est-ce qu'on entend ? Qu'est-ce que tu réponds à cette question de qu'est-ce qu'on parle des jeux à la première personne ? C'est-à-dire si on t'écoute, les jeux qui jouent à la première personne ne racontent pas d'histoire. Pourquoi je te parle de ça ? Parce qu'il y a Indiana Jones qui arrive et on avait décrié le fait que ça soit en vue FPS. Donc est-ce qu'un jeu comme Indiana Jones arrivera à raconter une histoire ? Est-ce qu'on a besoin de voir l'apparence d'un personnage à la troisième personne pour raconter une histoire ? La question aussi se pose finalement pour les vues FPS. Comme Avatar qui joue en vue FPS.

  • Speaker #0

    Il y a quand même certains jeux où on est en mode FPS et où notre personnage a un design, où on le voit,

  • Speaker #1

    même si on ne le voit pas dans le jeu,

  • Speaker #0

    on le voit quand même à certains moments. Et après, l'histoire peut nous raconter des choses sur ce personnage. Donc on n'a pas forcément besoin d'avoir un physique pour qu'il ait un background qui est hyper intéressant.

  • Speaker #1

    Moi, je ne suis pas tellement d'accord. Moi, j'adore quand on peut créer ces personnages. J'adore parce que je trouve qu'en plus, ça nous met encore plus ces notes personnages qui rentrent dans l'aventure. Pour moi,

  • Speaker #3

    ça ne raconte pas une histoire.

  • Speaker #1

    Bah oui mais c'est les codes après qui lui sont donnés à ce personnage et la narration en fait raconte l'histoire de ce personnage donc peu importe le physique qu'il a, c'est les attraits que tu vas lui donner, c'est son passé que tu vas lui donner, c'est tout ça en fait, c'est l'arrivée de l'homme avec ses autres personnages.

  • Speaker #3

    Ouais mais ça va desservir l'histoire, je vais te donner juste un exemple et moi je rejoins quand même Taldeir sur son truc de création de personnage parce que déjà alors première chose mais ça c'est juste subjectif, moi je perds toujours un temps fou en créant parce que j'ai l'impression que mon personnage ne va jamais comme je voudrais sur Twin Games mais ça c'est un aparté. Mais si je reviens, on va prendre le jeu Godefort. Moi, je suis désolé de voir un Kratos hyper viril, dès le départ, physiquement viril. Ça raconte une histoire, ça raconte son passé, de voir quelqu'un d'hyper musclé. Et en plus, on y reviendra après dans le débat, mais je pense que ça influe dans ton gameplay.

  • Speaker #1

    Oui, mais Kratos, tu parles d'une licence qui existe depuis des années.

  • Speaker #3

    Mais il y a plein de personnes. Je peux te donner 20 000 exemples comme ça. Je prends l'exemple de Godefort, je vais t'en donner d'autres derrière si tu veux. Mais derrière, quand on le voit, ce lien qui se crée avec Atreus, où justement on le voit devenir beaucoup plus sympa avec son fils, beaucoup moins dur, on le voit attendri, mais je pense que c'est grâce à toute la création du PNJ principal que ça a servi ton histoire.

  • Speaker #1

    Mais en fait ça dépend du jeu, ça dépend du jeu tout simplement.

  • Speaker #3

    Je pense qu'il y a beaucoup de jeux qui, par la création du personnage, il y a toute une recherche.

  • Speaker #1

    Je vais te dire, tu prends Kratos, alors oui bien sûr tu prends Kratos, mais on peut prendre Nathan Drake, etc. C'est vrai qu'on peut en prendre plein, Nathan Drake voilà, il est hyper important pour la licence, pourtant si... Au point A, le premier Uncharted serait sorti et vous auriez dû créer votre personnage, je pense que ça ne vous aurait pas choqué. Parce qu'en fait, vous auriez trop retrouvé l'humour de Nathan Drake sur votre personnage, vous auriez trouvé Star-Vol- Bah bien sûr que non,

  • Speaker #3

    regarde Star-Field. Dans Star-Field, tu crées ton personnage, tu n'as pas forcément le passé de ton personnage, tu n'as pas ce background etc. que tu peux avoir dans d'autres jeux en fait. Donc je pense que ça détient l'histoire.

  • Speaker #1

    Parce que ça dépend comment il est raconté.

  • Speaker #0

    Bah en revanche dans Rise of the Ronin dernièrement tu créais ton personnage mais t'as tout le passé qu'il racontait avec ta lame jumelle le passé de ta lame jumelle du coup j'ai un vrai background sur mon personnage

  • Speaker #1

    C'est ça qui est toujours assez étonnant moi j'aime bien aussi qu'on m'impose le personnage donc là je rejoins aussi plusieurs propos que j'ai déjà entendus

  • Speaker #2

    T'es de notre équipe !

  • Speaker #1

    Moi je préfère, pour plusieurs raisons c'est que quand je suis dans une personnalisation de personnage je passe à minima une heure voire deux heures facile Et quelque part, ça me saoule, mais c'est comme ça. Je sais ça.

  • Speaker #0

    Vous êtes fou.

  • Speaker #2

    C'est un rétique, mais non, mais on aime bien.

  • Speaker #0

    Vous avez juste un petit détail.

  • Speaker #2

    On est un peu les piquets sous des tourbouillons.

  • Speaker #1

    Exactement. Et en plus, ça ne m'intéresse jamais spécialement. Mais malgré tout, il faut que je passe du temps. Et j'aime bien qu'on m'impose un personnage et qu'on m'impose quelque chose. Pourquoi ? Parce que moi, en tant que joueur, j'aime qu'on me raconte une histoire, qu'on me donne un background très fort. Ceci dit, et je rejoins un petit peu Joss là-dessus, sur d'autres exemples qui me viennent à l'esprit. Par exemple, tu prends... Tu prends Cyberpunk où tu crées aussi ton propre personnage et pour autant, il y a un background et le jeu arrive à te raconter une histoire et à te faire vivre la mise en scène.

  • Speaker #2

    Oui, mais sur ton personnage en lui-même ou sur l'histoire en global.

  • Speaker #1

    On peut participer à ton personnage.

  • Speaker #2

    Mais c'est débat.

  • Speaker #0

    Il me fait comme d'habitude,

  • Speaker #2

    il m'écarte le débat. Il est toujours très malin, il écarte le débat. Là, on te parle du personnage principal qui raconte un background. Je vais juste te donner un truc dans un autre exemple de jeu que tu as fait. C'est Tell Me Why. Par exemple, Tell Me Why. Ça raconte l'histoire, j'avais dit de Jumel, c'est tout le début du jeu, je ne sais pas, dont un des deux personnages qui a décidé de changer de sexe. Donc là, le phénique est primordial pour te raconter l'aventure des deux jumeaux, donc ils sont devenus du coup jumeaux, pour te raconter toute une histoire. Et en plus, tout le jeu est tourné autour de là-dessus. Donc je pense que le personnage créé par les développeurs va apporter, si tu veux, des bases, des bases importantes de ton personnage principal, qui vont servir les personnages secondaires. voire aussi principaux qui va rencontrer tout le monde.

  • Speaker #0

    Je pense que ça dépend de ce que les développeurs veulent raconter et de l'aventure qu'ils ont envie de créer, tout simplement.

  • Speaker #1

    Bah oui, parce que là, quand même, quelque part, tu me reproches de détourner le débat. Mais c'est ce que tu viens de faire également. Là, tu viens de parler... Non, tu viens de parler de personnages qui sont en fait des personnages fonctionnels et qui ne servent qu'à avancer l'histoire. Je caricature, bien sûr,

  • Speaker #2

    mais... Non, là, tu caricatures à fond. Oui, mais...

  • Speaker #1

    Est-ce que je peux sortir dans la rue et je peux aller tuer tout le monde dans mon petit village dans Tell Me Why ? Non. Je suis obligé de faire les actions qui sont prévues pour avancer. Moi, du coup...

  • Speaker #2

    Oui, mais ce qu'on te disait, c'est que le fait que les développeurs ont créé un personnage de base vont installer dans le jeu des bases, vont te raconter le passé du personnage, ce qu'il a vécu, etc. Je pense que Ildika, la création du personnage, vous a aidé dans la compréhension de l'histoire parce que ça a créé un passé, ça a créé une personnalité, etc. Je veux dire, par exemple, on revient à l'histoire de Kratos, tu aurais fait un Kratos tout maigricho, etc. ...seraient, je pense, desservies l'histoire par exemple. Donc le physique du personnage a une importance dans l'histoire.

  • Speaker #0

    Bah oui, le physique colle au profil. Mais là, du coup, pour reprendre le débat sur Yasuke, qu'est-ce qui dérangerait ? On n'a même pas le fond du contexte. Qu'est-ce qui dérange aujourd'hui dans ce personnage pour la création de cette aventure ?

  • Speaker #2

    Non mais là, ça dérange les joueurs.

  • Speaker #1

    Ah, c'est pas compliqué.

  • Speaker #2

    Moi, je vais te répondre là-dessus parce que...

  • Speaker #0

    Ah oui, mais au final, ça va être le background de ce personnage qui est quand même un fait historique, un élément part de l'histoire.

  • Speaker #2

    Oui, et qui va être hyper intéressant dans le jeu. Parce que c'est vrai que je comprends aussi, moi, le choix. Alors, il faut avoir... Attention, je n'ai pas connaissance du scénario, mais quand on lit l'histoire de Yasuke, ce qui est hyper intéressant, c'est que vraiment, c'est un esclave qui d'ailleurs était en Afrique, comme ça je vous raconte un peu l'histoire. Il chassait le lion, il s'est fait capturer, il est devenu esclave. Il a été déporté dans différents pays, notamment la Malaisie et l'Inde. Il a été racheté une seconde fois par un prêtre qui s'est installé au Japon. Et il est devenu, selon certains faits historiques, parce que ce n'est pas confirmé, un samouraï.

  • Speaker #0

    Ou un porteur d'armes, comme certains aiment le dire.

  • Speaker #2

    Et d'ailleurs ce qui est très intéressant, c'est que je me demande vraiment si les joueurs vont jouer à AC, parce que les japonais à l'époque étaient étonnés de la couleur de Yasuke, et ça c'est historique, ils lui ont fait prendre un bas pour voir s'il se décolorait ou pas, s'il était vraiment noir quoi. Bah non mais bon, je me demande s'ils vont le traiter dans AC, parce que c'est l'histoire du jeu. de ce fait historique-là. Et je comprends ce choix-là de faire un samouraï noir parce que c'est vraiment l'esclave devenu samouraï. Ça rappelle beaucoup de films, etc. Mais finalement, ce personnage noir, la création de ce personnage dans le jeu, va servir l'histoire derrière. Je me demande ce qui est important, alors que tu n'as pas ça quand tu crées ton personnage de toute pièce.

  • Speaker #3

    Après, il y a des jeux qui se prêtent plus ou moins à ce type de création de personnage. C'est sûr que dans Starfield ou dans Cyberpunk, déjà, on ne voit pas la tronche de nos personnes, ou très peu. Donc, ce n'est pas... très grave, disons. Même si moi, bon, ça me saoule vite. Les personnages sont tous laids, etc.

  • Speaker #0

    Souvent,

  • Speaker #3

    ils ne sont pas beaucoup de charisme. Mais là, effectivement, dans le prochain Assassin's Creed, et je trouve ça très bien d'ailleurs qu'on ne choisisse pas entre l'homme et la femme, ce qu'ils ont eu tendance à nous faire dans les précédents, ils nous imposent les deux. Donc on a un personnage noir et une femme. Alors là, il y a carrément le grand chlème, ce qui va ravir les plus...

  • Speaker #0

    les plus énervés les plus fermés d'esprit mais moi je trouve ça justement très bien de choisir nous le joueur on n'a pas à choisir le personnage on a l'histoire qui veut nous être racontée avec les backgrounds de ces personnages là en fait voilà je trouve que t'as pas besoin de t'identifier à un personnage dans un jeu parce qu'en fait tu vas raconter une aventure je sais qu'il y avait eu ce scandale quand tout le monde avait dit aussi sur GTA on va jouer un protagoniste féminin mais quoi on s'identifie pas à une femme non non non ça avait fait un vif débat au moins en fait quand tu joues à un jeu T'entames une histoire, t'entames un film, t'entames une aventure. Donc en fait, tu crées, tu joues pas ton histoire, tu joues leur histoire. Et c'est là où je trouve intéressant de mettre des personnages qui sont...

  • Speaker #2

    Je pense que parfois tu peux t'identifier à eux quand même.

  • Speaker #0

    Oui, tu peux t'identifier à eux peut-être par rapport à la narration, tu vas te retrouver sur certains trucs, etc. Mais de base, c'est l'histoire. Moi, je ne m'identifie pas à Indica, je ne m'identifie pas à d'autres... Ah bon ? Voilà, c'est... Non. Enfin, je n'ai pas le même rapport à la religion, on pourrait en faire un autre débat.

  • Speaker #2

    On devrait faire un podcast, les confessions intimes de Joss. Tu vois, ce sera un truc qu'on diffuserait juste une fois par semaine et je lui poserai plein de questions généralistes.

  • Speaker #0

    Ce que je veux dire, c'est que... créer un personnage c'est très bien ça permet je trouve d'ajouter un peu de fun parce qu'en fait c'est ton personnage que t'as créé donc tu le vois jouer tu le vis mais le jeu est pas fait pour t'identifier à un personnage le jeu est fait pour te raconter une histoire pour te porter sur une histoire pour te faire voyager ce

  • Speaker #3

    truc de s'identifier au personnage ça m'énerve je suis complètement d'accord avec toi je trouve que quand on voit par exemple on va jouer un personnage féminin au hasard c'est pas mal et que je vois des personnes, souvent des hommes, qui vont dire Oh, mais moi, j'ai trop de mal à jouer une femme, je ne m'identifie pas. C'est débile. Mais parce que tu t'identifies à Kratos,

  • Speaker #0

    c'est ça. C'est débile.

  • Speaker #2

    Mais là, je pense qu'il faut que ce soit plus mesuré. Parce que, par exemple, un père... Je pense que, par exemple, quelqu'un qui est père de famille, qui élève des enfants, je pense que... Je ne dis pas qu'il va s'identifier complètement à Kratos, mais les réactions de Kratos vis-à-vis de son enfant peuvent le faire réfléchir sur sa propre vie. avec l'indication qu'il porte sur ses enfants. Donc je pense qu'il y a quand même une forme d'identification, souvent en partie, je ne dis pas globalement, et je pense que beaucoup de jeux te font parfois réfléchir comme Indica ou comme tous les jeux.

  • Speaker #0

    Oui, mais ce n'est pas le personnage, c'est l'histoire.

  • Speaker #2

    Mais oui, mais non, mais si, les actions qu'ont le personnage vont t'identifier sur ce que tu vas faire ou pas. Mais bien sûr que si.

  • Speaker #3

    Tu ne t'identifies pas au physique du personnage, là, tu t'identifies au vécu de ce personnage-là.

  • Speaker #1

    Oui, mais aussi à ses actions,

  • Speaker #2

    etc.

  • Speaker #0

    Ou un noir,

  • Speaker #3

    ou... J'en sais rien, c'est ananas.

  • Speaker #0

    Je voudrais écouter French, parce que je le vois le pauvre lever la main depuis que c'était...

  • Speaker #2

    Le problème,

  • Speaker #1

    c'est qu'il y a peut-être quelques petits amalgames par-ci, par-là. En fait, quand on incarne un personnage, on n'est pas obligé d'adhérer à sa couleur de peau, à son sexe, éventuellement à ses idéaux, sur quoi il est composé. Il y a aussi une catharsis qui est opérée. C'est-à-dire par là que parfois...

  • Speaker #2

    Prenez tous votre dictionnaire.

  • Speaker #1

    C'est très simple. Parfois, on a besoin d'incarner un personnage qui est contraire à nos valeurs pour essayer de faire exploser quelque chose. Exemple, moi, quand je joue à un GTA, le premier truc que je fais, c'est comme ça. C'est inévitable. Je suis sûr que vous connaissez ça aussi. C'est de vouloir écraser tout le monde. J'écrase tout le monde. Je prends une battle. Là,

  • Speaker #0

    c'est ta dévile side qui ressort.

  • Speaker #1

    Dans la vie réelle, bien entendu, ça ne me passe même pas par l'esprit. Mais tout ça pour dire qu'un jeu me permet de faire les choses que je ne saurais pas dans la réalité. Donc quelque part, je n'adhère pas à mon personnage et je l'envoie vers une autre direction. Oui,

  • Speaker #2

    mais ça veut dire que tu es quand même finalement influencé par le choix des développeurs. Et je vais juste te répondre parce qu'il y a des études, je vais te répondre que si, il y a des études psychologiques qui ont été menées par rapport à l'avatar d'un jeu vidéo et qui ont une influence sur les joueurs. Donc c'est des études que vous pouvez aller retrouver sur Internet. Voilà, je te donne une étude simple. Géralement, comme tu le dis, quand tu vas lancer un GTA, ça va te pousser généralement à te faire du banditisme, chose que tu ne ferais pas dans la vraie vie. Donc ils ont mené des études, ils ont dit en fonction de l'avatar, par exemple tu vas jouer Kratos, tu auras tendance à être dans un jeu assez violent, à aller sur de la violence etc. Alors il y a des jeux qui te laissent le choix de voir. Alors je te donne un exemple de l'étude qui a été menée, on a laissé la possibilité à des joueurs d'avoir des capes blanches et d'autres joueurs qui avaient des pingis avec des capes noires, et ils ont constaté que des gens qui avaient joué des pingis avec des capes blanches avaient tendance à avoir plutôt des bonnes actions. Alors que des PNJ qui avaient des capes noires avaient tendance à faire des mauvaises actions ou à ne pas respecter ce qu'on leur demandait. Voilà, c'est des études psychologiques qui ont été menées en fonction des avatars de jeux vidéo. Elles existent, je ne les invente rien.

  • Speaker #0

    Je fais toujours des personnages hyper dark et je suis la plus gentille dans les jeux. Même si j'essaie d'être une salope, des fois je n'y arrive pas.

  • Speaker #1

    Mais ça, tu vois, c'est extrêmement intéressant ce que tu viens de raconter et je trouve d'ailleurs l'étude que tu cites vraiment passionnante de A à Z.

  • Speaker #2

    Elle existe,

  • Speaker #1

    je l'ai lue dans le cadre de nos sources. Mais c'est passionnant parce qu'en fait, ça, quelque part, ça… Ça explicite autre chose. C'est qu'en fait, pour qu'on croit à une histoire, ou quand on pratique un jeu de rôle, on a besoin de cohérence. C'est-à-dire qu'on a besoin d'être cohérent par rapport aux actes de notre personnage. Il y a un... Si tu incarnes, si tu incarnes... Bon, t'as cité Kratos, très très bien. Si par exemple j'incarne Dark Vador, il est peu probable que j'aille cueillir des fleurs et que j'aille en vente sur le marché, parce que ça sera incohérent avec le personnage, donc je vais jouer différemment. Quelque part, indirectement, on est poussé dans une direction par le personnage qu'on incarne dans sa jeu. Oui,

  • Speaker #2

    mais je pense que ta personnalité va ressortir aussi dans le jeu.

  • Speaker #1

    Pas dans l'exemple que j'ai cité.

  • Speaker #2

    Après, tu le dépends. Non, pas dans l'exemple. Tu vas se situer Dark Vador dans la finale.

  • Speaker #1

    Ça, bien sûr.

  • Speaker #0

    En fait, quand tu as une ligne directive qui est donnée avec un personnage, tu cites Kratos, tu cites des personnages qui sont délicieux. Personnages de licence forte ou de la pop culture ou quoi que ce soit. Forcément, tu vas t'assimiler au rôle du personnage que tu connais, et de toute façon, la ligne directive du jeu va t'aiguiller dans ce sens-là. Après, quand t'as des jeux où, là où je te rejoins, quand t'as des jeux où t'as des options, c'est vrai que ça va être un peu soit t'as envie de faire sortir ton rôle déluré du joueur et faire n'importe quoi comme French fait dans GTA et écraser tout le monde, soit t'as envie d'être un peu plus ok dans ton rôle et d'être un peu plus bienveillant avec les PNJ qui t'entendent.

  • Speaker #2

    Mais ça va dépendre... Oui, mais non, pas toujours, ça dépend... de ta personnalité à toi je vais te donner un autre exemple on en a pas parlé mais c'est le jeu Détroit Big Com je sais que French l'a fait là c'est un jeu justement à choix où chaque personne a le choix de faire ce qu'il souhaite quoi et là c'est ta personnalité moi j'ai tendance à faire plutôt des choix que je pense plutôt blanc alors c'est un jeu qui est complexe parce que c'est souvent des choix gris finalement et Fred je sais qu'il a à mon avis il aime plutôt des choix dark donc ta personnalité avant d'aller ressort ah non Toi qui es dark, tu aurais fait des choses en plan dans des jours.

  • Speaker #1

    Non, je vais te répondre.

  • Speaker #2

    Il ne s'agit pas en contre des... Non,

  • Speaker #1

    c'est dans la continuité de notre débonite. Moi, ce qui me plaît, c'est de jouer RP, c'est-à-dire de jouer dans la continuité du personnage. Si j'ai un personnage qui est ouvertement négatif, dans Détroit, que tu as cité, Become Human, je vais peut-être le pousser là-dessus. Si j'ai un personnage qui, au contraire, est plus doux, je vais essayer de le pousser là-dessus. Quelque part, je vais me sortir de moi, de ce que je pense et de ce que j'ai envie de dire. C'est un petit peu différent.

  • Speaker #3

    Ouais, exactement pareil.

  • Speaker #0

    En fait, on en revient où en tant que joueur, tu t'assimiles au contexte du personnage qui est donné par les développeurs. Donc on revient à ce qu'on disait au début.

  • Speaker #2

    Oui, mais je pense que la personnalité de certains personnages t'affecte particulièrement parce que tu t'y retrouves. Il y a des personnages auxquels je m'y retrouve. Peut-être pas dans leur ensemble, mais ça me fait parfois et certains jeux me font réfléchir sur notre vie actuelle. Et je voulais revenir sur un exemple. Par exemple, le dernier titre du MISOF qui était, alors pas Prince of Persia mais du coup Avatar. Avatar c'était une UFPS mais tout de suite ils ont bien compris cette importance du passé d'un background d'un personnage parce qu'ils ont tout de suite dès le début du jeu contextualisé l'histoire de ton avis en fait qui était d'ailleurs hyper intéressant ils sont remontés 20 ans plus tôt avant ton jeu auquel tu allais jouer pour te contextualiser ton personnage pour que tu t'y retrouves donc quand moi je joue mon avis dans Avatar je m'identifie à lui et c'est pour ça qu'ils ont conceptualisé l'histoire parce qu'ils savaient que c'était une UFPS

  • Speaker #0

    Mais ça c'est pareil dans plein de jeux, on reprenait sur la création des personnages, Dragon's Dogma, Dragon's Dogma, je suis en train de lancer, c'est pareil, tu crées ton personnage, donc tu n'as pas un personnage donné de base, mais pourtant tu as tout un contexte sur ce qui le fait devenir aujourd'hui le personnage que tu vas jouer dans ton aventure. Et tu as toute une démégane dans ça. Tu peux t'identifier même à un personnage que tu crées toi-même. Tu peux prendre le background du personnage et ce qui va l'emmener à cette aventure en fait.

  • Speaker #2

    Ouais mais le physique proposé Et t'auras pas son passé etc

  • Speaker #0

    Là au final on a l'élément Qui va faire l'aventure Je pense que t'as pas le vécu

  • Speaker #1

    Je vois ce que Jama veut dire Parce que ça correspond aussi à ce que Talvir disait Quand on nous impose un personnage Gérald dans The Witcher ou bien Kratos Pour reprendre l'exemple de God of War

  • Speaker #2

    Oui Gérald par exemple c'est un bon exemple Tom Rider

  • Speaker #1

    Avec ses balafres, avec son teint un petit peu Blafard et compagnie Tout de suite ça suggère des choses Quand tu crées ton personnage

  • Speaker #0

    Est-ce que ça t'aurait changé sur The Witcher honnêtement ? Si t'avais dû le créer, est-ce que ça t'aurait complètement changé ta game ? Si t'aurais eu la même narration, le même background, toute la même histoire ?

  • Speaker #2

    Moi je pense que oui.

  • Speaker #0

    Ça vous aurait changé ?

  • Speaker #1

    Oui parce qu'en fait j'aurais déjà cherché un petit peu ma voix. Là où en fait le jeu, même s'il y a des nuances, c'est un jeu quand même, il y a beaucoup de nuances de gris dans The Witcher. Mais quelque part ça m'oriente un peu sur ce que le personnage ferait dans certaines situations je trouve. Alors après j'ai un contre-exemple que je donne tout de suite. Baldur's Gate 3. Lui aussi tu crées un personnage Tu as soit un personnage imposé Soit tu crées un personnage A à Z Et pour le coup Un peu comme Dragon Zongma que tu citais Joss Il arrive à te donner des éléments de contexte Et il arrive en fait à te faire vivre une histoire Et tu vas vivre ton personnage avec une narration extrêmement forte. Mais ceci dit, Baldur's Gate 3 me paraît, dans les personnages libres, un petit peu exceptionnel dans le genre.

  • Speaker #2

    Oui, mais prends plutôt l'exemple aussi de Lara Croft, des derniers Tomb Raider. Donc là, on va parler des reboots où ils sont revenus. Ils ont voulu créer une Lara Croft qui était quand même beaucoup plus sensible, qui était dans ses dénudes en tant qu'aventurier. Ils ont créé un personnage très jeune, etc. Et tout de suite, elle nous a mis dans un contexte d'une personne qui n'avait pas confiance en elle. qui découvrent l'aventure, qui découvrent les recherches, qui en plus sont trop plein la gueule. Moi, je n'aurais pas eu ce personnage créé par les développeurs, je n'aurais pas ressenti l'aventure.

  • Speaker #0

    Parce que là, tu peux dire qu'il y a une licence qui date et qui date. Non,

  • Speaker #2

    je parle de Dernier Sauve Rider. Mais oui,

  • Speaker #0

    mais il y a eu énormément de derniers opus, donc on connaît le personnage. Bien sûr, on ne pouvait pas arriver à un personnage qu'on créait random. Là, on racontait l'histoire, donc c'est normal qu'on rattache au personnage de Lara.

  • Speaker #3

    Ouais mais justement c'est d'avoir des personnages comme ça qui permettent de créer des personnages iconiques aussi dans le milieu culturel

  • Speaker #0

    Je suis totalement d'accord, il y a des personnages tu parles de Kratos, tu parles de Lara,

  • Speaker #2

    tu parles de plein de personnages d'accord mais c'est des personnages qui sont ancrés et qui de base ont été imaginés par les développeurs The Last of Us vous auriez pas pu l'écrire sinon il n'y aurait pas cette image que vous avez de The Last of Us aujourd'hui quoi The Last of Us en plus c'est différent parce que c'est pas un seul

  • Speaker #0

    Personnages, là, pour le coup, l'histoire, elle tient vraiment à plusieurs personnages. Oui,

  • Speaker #2

    mais est-ce que t'aurais pu, sur The Last of Us, créer tes persos, comme t'aimes bien ça ?

  • Speaker #0

    Moi, de base, je vous dis très honnêtement, The Witcher, on m'aurait demandé de créer un Kratos.

  • Speaker #2

    Elle ne me répond pas pour The Last of Us.

  • Speaker #0

    Non, mais dans The Last of Us 1, en fait, The Last of Us, tu joues Ellie et Joël.

  • Speaker #2

    Et alors ? Il y a plein de jeux où tu peux jouer deux personnages. Et alors ? Ça change quoi ?

  • Speaker #0

    Non, mais ce que je veux dire, c'est que moi, la construction de mon personnage, dans des jeux, dans des licences connues, si on parle du Day One, du premier opus... ça m'aurait pas dérangé, comme Mass Effect par exemple, tu crées ton personnage et tu le suis après tout au long de ta progression dans les nouveaux opus. Tu vois, ça m'aurait pas dérangé, moi, de créer mon personnage de base et de faire l'aventure à quel point elle est bien narrée, tant qu'on a un peu de contexte, etc. C'est pas un truc qui me perturbe. Après, je pense que c'est subjectif. Je pense qu'il y en a d'autres, voilà, qui auront plus de mal à se mettre dans l'immersion du jeu. Moi, personnellement, non. Et puis Mass Effect, c'est un très bel exemple.

  • Speaker #2

    Oui,

  • Speaker #1

    c'est vrai que c'est un très bon exemple. Mais moi, effectivement, là, tu touches en fait ce qui va être de l'ordre du goût. Donc, le goût personnel de chacun. Parce que, bon, on est plusieurs, là, a priori, à plutôt préférer qu'on nous impose un personnage, et pour des raisons assez évidentes, parce que quand Jalma cite The Last of Us, bah oui, évidemment, quand tu imposes un personnage et que tu vois ton personnage, que t'as ton personnage sous les yeux, directement, tu vas avoir une compréhension non-verbale, tu vas comprendre tout un tas de choses, rien qu'en voyant le personnage. Et ça, si t'as créé ton personnage, est-ce que tu vas lui faire tel balaf, est-ce que tu vas lui donner tel maquillage, est-ce que tu vas lui mettre des boucles d'oreilles, des tatouages, tout ça, ça va en fait avoir, ça va te donner un ressenti préalable sur ton personnage. Et ça, dans le cadre d'une histoire, c'est plus compliqué à gérer. C'est pas impossible, on a cité quelques exemples qui y arrivent très très bien.

  • Speaker #2

    Il y en a qui n'y arrivent pas. Regarde, quand tu crées un personnage, je vais te donner un exemple assez récent. Au Guards Legacy, je disais que tu créais ton personnage au début, et moi il me manquait ce background, etc.

  • Speaker #0

    Parce que la narration de la Guards, elle est plutôt vide. Oui,

  • Speaker #2

    mais parce que non !

  • Speaker #0

    En fait, ça dépend, pour moi,

  • Speaker #2

    ça dépend. Starfield ? Oui, mais Starfield, t'as pas le background de ton personnage, c'est pareil.

  • Speaker #0

    Starfield, Starfield, non, t'as pas le background de ton personnage, mais parce que les développeurs n'ont pas cherché à en faire un. À partir du moment où les développeurs veulent t'imposer une histoire, un passé de ton personnage et qu'ils le mettent en place, en fait, tout dépend de la narration, tout simplement. Tout dépend de la narration qui est donnée au jeu.

  • Speaker #1

    Moi, je trouve ça super intéressant que vous citiez Starfield. Plusieurs fois, il revient durant le débat, parce qu'effectivement, Starfield, tu incarques vraiment un personnage très random. Ça, c'est l'ADN Bethesda, c'est voulu. Mais c'est très, très random, un nobody quasiment. Et en l'occurrence Dragon's Dogma 2 j'y ai pas encore joué mais Joss ce qu'elle semblait vouloir dire c'est que là ça te crée d'office un background, ce que Baldur's Gate 3 fait aussi. Et ça je trouve ça peut-être un petit peu plus intéressant.

  • Speaker #0

    D'où l'importance de la narration.

  • Speaker #2

    Ouais mais un autre jeu qui est important aussi, je suis désolé on aurait pas pu créer cette personnage si elle avait voulu parler on l'avait fait, c'est Under the Wave où je rappelle on joue un papa qui est endeuillé de la perte de sa fille. Ils ont quand même réussi à créer cette ambiance dès le début quand tu vois le personnage on ne connait pas trop son passé. Moi je sens très triste, très marqué, etc. Je veux dire, on aurait écrit ce personnage par exemple, on n'aurait pas eu ce sentiment et ça ne t'aurait pas raconté toute l'histoire qui se déroule derrière. Et j'ai l'exemple de Under the Wave qui me vient à l'esprit, j'ai l'exemple de Dordogne qui me vient à l'esprit.

  • Speaker #0

    Mais la création de ton personnage n'aurait pas empêché d'avoir le même lore, la même histoire en fait.

  • Speaker #2

    Sur Under the Wave, très clairement, parce que de voir un personnage marqué...

  • Speaker #0

    Mais alors qu'il soit brun ou qu'il soit blond, ça n'aurait rien changé à ton contexte.

  • Speaker #2

    Je ne te parle pas de la couleur de cheveux, je te parle de ce qui renvoie et ce qui dégage.

  • Speaker #0

    Oui c'est sûr que si tu aurais un ado ça ne serait pas marché.

  • Speaker #2

    Bah ouais ouais mais Under the Wave c'est que dès que tu vois ton personnage d'entrée du jeu tu te dis ah ouais ce personnage a dû vécu, tu te sens affecté, tu as envie de découvrir ce qu'il a vécu, ça va t'affecter et ça nous a affecté et Under the Wave je pense que c'est le très bon exemple et Fred va me soutenir là-dessus j'en suis sûr quoi.

  • Speaker #1

    C'est un très bel exemple effectivement d'un jeu à histoire qui met le focus là-dessus.

  • Speaker #2

    Si. Oui mais on adore les jeux de flou.

  • Speaker #1

    Si j'avais joué à Indica avec une nonne à gros seins et avec un super décolleté, je n'aurais pas vécu de la même façon que je l'ai vécu. Donc oui, ça a un impact le personnage.

  • Speaker #3

    T'aurais peut-être pu raconter d'autres choses.

  • Speaker #2

    Oui, par contre, ce qui te dépasse, c'est que quand il crée des personnages, il joue des femmes à gros seins, j'en suis persuadé.

  • Speaker #3

    Heureusement, dans Cyberpunk, on pouvait choisir la taille de tous les éléments.

  • Speaker #2

    Oui, mais je rappelle que lui, il est passionné de Bayonetta et souvent, il y a ces proportions-là qui sont mises en avant et pourtant, il ne crée pas le personnage.

  • Speaker #1

    C'est vrai que j'aime beaucoup Bayonetta, mais le personnage m'est imposé.

  • Speaker #0

    On comprend mieux pourquoi t'aimes beaucoup Bayonetta, French.

  • Speaker #2

    Et on ne comprend pas qu'il ne joue toujours pas à Stellar Blade.

  • Speaker #0

    On ne comprend pas qu'il ne joue pas à Stellar Blade. En tout cas, merci à tous pour... pour ce podcast j'étais ravie de vous avoir retrouvé je me repartis en vacances ça y est merci à ceux qui nous écoutent merci à ceux qui soutiennent merci à ceux qui commentent sur Youtube j'ai pu suivre

  • Speaker #2

    les derniers commentaires qui ont été très très bons je tiens à le préciser Djalma sur ton animation il y a énormément de commentaires qui sont ressortis d'ailleurs est-ce que je peux me permettre de te faire un petit reproche sur ton animation mais c'est juste sur une erreur que tu fais parce que moi j'ai eu beaucoup de courriers de la même personne qui s'appelle parce qu'on me prononce bien Taldir et tu as dit tout le podcast Taldir c'est bizarre qu'elle t'ait pas insulté parce que la première fois que je m'y suis essayé elle m'a tout de suite repris tu vois

  • Speaker #0

    Taldir également on a eu

  • Speaker #3

    Taldir bon il y a deux E pour les plus anglophones de nous

  • Speaker #2

    d'entre nous on va prendre la plus simple en fait ben non j'aime bien quand c'est compliqué excuse moi Taldir

  • Speaker #0

    Taldir on a également on a également eu de très bons retours sur Taldir et sur l'intégration de l'équipe et la pertinence de tes propos donc merci à tous de relever ces moments là, n'hésitez pas je pense que vous avez l'habitude de laisser un petit pouce si vous avez aimé ce podcast de follow la chaîne, de repartager, vous savez que c'est très important, pour la visibilité de ce média qui est tout petit, mais qui commence à grandir grâce à vous, donc merci beaucoup, et puis on se retrouve très prochainement pour un prochain épisode.

  • Speaker #2

    A bientôt,

  • Speaker #1

    jouez bien !

Chapters

  • L'actu mitraillée

    02:22

  • Le clash

    41:15

  • Le calumet du pixel

    01:11:01

Description

Dans cet épisode de la Guerre des Gameurs, toute l'équipe s'est donné rendez-vous au couvent afin de réfléchir sur sa condition humaine. Oui, nous sommes comme ça, parfois. Un voyage intime que nous avons mené en compagnie de INDIKA, une soeur Sourire pas comme les autres.


Avant de se rendre dans la Russie alternative du 19ème siècle, Joss, Taldeer, Jalma et French reviennent sur l'actualité chaude du JV.
Ubisoft a enfin présenté Assassin's Creed Shadows qui sortira le 15 novembre prochain. Qu'en pense l'équipe ? Vous saurez tout dans notre émission.
Autre événement et pas des moindres, nous avons appris qu'un certain GTA VI sortirait durant l'automne 2025, de quoi se réjouir ou de quoi prendre peur ? Réponse avec les chroniqueurs.
Enfin la fine équipe du jour se demande si intégrer Call of Duty, day one, au sein du Xbox Game Pass est un si bon move que ça pour Microsoft.


Pour le calumet du pixel final, votre GG Team préférée s'interroge. L'apparence de son personnage de jeu vidéo est-elle primordiale pour raconter une histoire ? A vos commentaires !

Votre avis nous intéresse aussi sur Discord 😜 ou Twitter 😉 !
Rejoignez-nous sur Twitter : https://twitter.com/guerregameurs


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Merci d'avoir regardé cette vidéo !

  • Speaker #1

    Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouvel épisode de la guerre des gamers. Alors aujourd'hui, fin des vacances, fin des jours fériés, etc. Vous l'avez compris, c'est le retour de l'équipe au complet et je suis ravie de les retrouver avec moi, l'incroyable trio qui a bien tenu sur ces trois derniers épisodes, Jalmat, Altir et French. Comment vous allez aujourd'hui ?

  • Speaker #2

    Bah écoute, ça va et toi ?

  • Speaker #1

    Ça va super, alors quelles sont les dernières actualités ?

  • Speaker #2

    Les actualités sont choubouillantes et moi elles m'ont mis en colère mais on va en parler un peu plus tard.

  • Speaker #0

    Salut à tous, ravi de te retrouver Joss, ravi de te retrouver. De mon côté ça joue énormément à la DS2 qui est une petite merveille dont j'ai hâte de vous parler. J'ai aussi fini Judgment, un petit spin-off de Like a Dragon Yakuza, ce qui était très bien aussi.

  • Speaker #1

    Je sais que t'avais adoré aussi Like a Dragon, t'as le dehors, t'es dessus ?

  • Speaker #3

    Oui, je suis dessus, je ne l'ai pas encore terminé. Mais là, je viens de lancer Ghostrunner 2 et je ne le lâche pas. Donc, je vais finir ça d'abord.

  • Speaker #2

    Ghostrunner 2, il est incroyable. Effectivement, je l'ai quasi terminé. Il est largement mieux que le 1 pour diverses raisons. Mais je pense qu'on va le podcaster un jour. D'ailleurs, c'était un peu le grand oublié de 2023 parce qu'il sortait une période d'octobre qui était préchargée.

  • Speaker #0

    Ce serait bien, celui-là. J'aimerais bien en parler aussi avec vous tous.

  • Speaker #1

    Écoutez, pourquoi pas ? Vous pouvez vous faire un petit épisode à la limite dessus. Ça serait intéressant. En attendant, aujourd'hui au programme de ce podcast, un retour sur les dernières actualités du moment, notamment avec le trailer d'Assassin's Creed Shadows dévoilé il y a quelques jours, mais aussi avec les bilans financiers, les quelques annonces de Take-Two et l'arrivée prochaine de Call of Duty dans le Game Pass. Puis place au débat avec le tout récent Indica qui vient de sortir le 2 mai dernier. Alors on peut déjà vous le dire, la religion n'a jamais été autant présente dans un jeu vidéo. Ça fera un vif débat au sein de ce podcast. Et pour terminer... ça sera en fait suite à la polémique autour du personnage de Yasuke dans AC Shadow, on voulait se poser une question, on voulait lever en fait une question qui peut être intéressante. L'avatar proposé par les développeurs a-t-il une importance primordiale pour raconter l'histoire d'un jeu et peut-il influencer notre comportement de gamer ? Allez, vous avez tout le programme, on va tout de suite passer à l'actu mitraillée. C'est donc le 15 mai 2024 à 18h, qu'Ubisoft a dévoilé le premier trailer d'Assassin's Creed Shadow avec la date de sortie officielle qui sera donc le 15 novembre 2024. Je pense que beaucoup l'attendent ici maintenant au sein de l'équipe. Thalder, est-ce que tu peux nous donner un peu ton ressenti sur le trailer et les quelques informations qu'on a eu sur le jeu ?

  • Speaker #3

    Bah moi j'ai déjà beaucoup aimé ce trailer. Alors il est super beau. Bon évidemment c'est de la CGI, cinématique.

  • Speaker #2

    Oui on va pas nous la faire anglaise.

  • Speaker #3

    En corde.

  • Speaker #1

    Oui.

  • Speaker #3

    On voit pas encore de gameplay, mais ça nous plonge vraiment dans cette ambiance de Japon féodal, vraiment chouette. On y découvre donc qu'on va jouer deux personnages hyper complémentaires. Donc Yasuke, on en reparlera, un puissant samouraï, et Naoe, une assassin shinobi. Il y a aussi, en complément du premier trailer, il y a une deuxième vidéo qui est complémentaire et qui laisse la parole à des développeurs. Et ça permet de nous en apprendre plus sur les personnages. Alors on sait déjà que la franchise retourne aux gros actions RPG, contrairement à l'opus précédent Mirage. Et donc la date de sortie est prévue, comme tu l'as dit Joss, pour le 15 novembre de cette année. Et enfin, ils abandonnent la gen précédente puisqu'il ne sera que sur PS5, Xbox Series et PC.

  • Speaker #1

    Il y a... Ce ne sera pas que du gros bourrin RPG. Il y a quand même un côté très infiltration qui va plus être joué avec Naoe, il me semble, de ce qui est dit, parce qu'on n'a pas encore vraiment vu de gameplay. Mais il y aura deux types de gameplay entre les deux protagonistes que l'on pourra jouer, il me semble.

  • Speaker #3

    C'est ça. Mais ça va changer drastiquement, ça va revenir plutôt à Assassin's Creed Odyssey plutôt que Mirage dans le style.

  • Speaker #1

    Ouais, après il se dit quand même qu'il y a une infiltration un peu à la Splinter Cell qui est mise en avant dans ce nouvel Assassin's Creed.

  • Speaker #0

    C'est vrai qu'a priori les développeurs insistent sur le fait que la lumière, l'ombre revêtrait une importance assez capitale. C'est ce qui a fait dire à certains qu'il y avait un petit côté Splinter Cell. Mais j'ai hâte de voir ça, et je pense que Jalma, toi aussi, ça risque de te botter, ce genre de truc, le retour de l'infiltration qu'on aime. Ouais,

  • Speaker #2

    alors moi j'ai lu les premières impressions, moi je dis tout de suite à Joss qui n'avait pas aimé AC Valhalla, et qui a moyennement aimé Mireille, je passe ton tour ma grande, je suis en direct, parce qu'on va clairement sur...

  • Speaker #1

    À Densou, j'avais adoré Origines. Ouais,

  • Speaker #2

    mais moi je pense qu'on est clairement sur du AC Valhalla, je pense que les régions vont être découpées de la même façon, avec des histoires interconnectées entre les régions. Bon, effectivement, ils ont rajouté de l'infiltration, donc je pense que ça va se rapprocher. Un petit côté de Mireille, moi après je pense que voilà, ça va être du vrai assez comme on a connu, ne vous attendez pas à un changement important. Le vrai changement, vous n'en avez pas parlé, c'est la disparition de l'aigle. Pour le coup là, il va y avoir une exploration qui va être quand même plus importante, parce qu'on ne va plus pouvoir utiliser son aigle pour découvrir la map. Donc ça va vraiment être des... ils veulent vraiment s'orienter. Mais je veux dire, il faut aussi prendre ce qui s'est fait dans le dernier Avatar, ça va être la même fonction de fonctionner pour la découverte du jeu, il ne faut pas se leurrer. Vous n'attendez pas un Zelda Breath of the Wild ou autant.

  • Speaker #1

    Je tiens juste à préciser que ce qui m'avait rebuté dans Valhalla, c'était pas le gameplay en soi. C'était juste que je suis usée de ces open world avec 36 000 quêtes qui font mis partout.

  • Speaker #2

    Mais ça risque d'être la même chose.

  • Speaker #1

    Attention, oui, oui, oui, mais ça peut être peut-être maîtrisé différemment. Je sais pas, on va voir, on n'a pas encore plus d'informations. Moi, c'est qu'aujourd'hui, Valhalla m'avait pas séduit parce que j'en avais tout. Ouais,

  • Speaker #2

    mais le jeu est plus pareil. Quand tu lis vraiment ce qu'a publié les jeux vidéo ou magazines, il est construit comme Valhalla. Il y a beaucoup de points communs, attention.

  • Speaker #0

    Moi, c'est le point où je suis un petit peu surpris, parce que j'ai aussi l'impression, selon Jeux Vidéo Magazine, IGN, qu'effectivement, il n'y a pas une révolution et que c'est beaucoup plus proche de la formule précédente, de la trilogie précédente. Donc, Origins, Odyssey, Valhalla. La nuance, tout de même, c'est qu'il n'y a plus l'aigle, comme tu l'as dit, Djalma, et aussi que la map, en termes de densité, serait superficie, serait plus proche de celle d'Origins. Donc, en tout cas, beaucoup plus réduite et peut-être plus intéressante à parcourir. On verra.

  • Speaker #1

    Et donc du coup cette map plus réduite peut être intéressante et pour moi la variation entre deux gameplays avec deux protagonistes je la trouve très intéressante, c'est ce qui pourrait me séduire sur cette formule. Donc à voir, on fait pas de spéculation pour le moment, on aura plus d'informations je pense par la suite. En tout cas c'est suite à la diffusion de ce trailer qu'il y a eu un vif débat, si vous êtes sur les internets vous n'avez pas pu le manquer, surtout sur le réseau aujourd'hui appelé X, anciennement Twitter, il y a beaucoup de polémiques qui sont apparues et je me demande jamais si tu veux nous en parler un peu. Bref, ça sera un peu le sujet de la fin de ce podcast, mais est-ce que tu veux nous révéler un peu ? Oui,

  • Speaker #2

    mais je vais apparaître des poémiques et carrément donner mon avis. On va commencer par une poémique de la connexion obligatoire. Moi, les gars, j'ai quand même du mal à vous comprendre, à vous plaindre d'avoir une connexion Internet maintenant pour jouer un jeu. Parce que maintenant, tous les jeux sollicitent une connexion.

  • Speaker #1

    Alors attends, c'est la connexion juste pour l'installer, pour jouer il y aura plus de son prix sur internet.

  • Speaker #2

    Oui, oui, bien sûr, les gens se plaignent de la connexion internet, enfin pour les gens qui résident en France, on va pas prendre les pays étrangers où effectivement internet n'est pas sur tout le réseau, j'ai du mal à croire qu'en France les gens n'ont pas internet quand tu vois qu'il y en a besoin pour toutes les démarches administratives notamment actuellement quoi. Donc alors maintenant, là le débat qu'on entend c'est sur la conservation du jeu vidéo. Est-ce qu'il y a beaucoup de gens qui dans 20 ans vont encore jouer à AC Shadow ? J'attends de voir aussi, c'est des questions qu'il faut quand même soulever. Ce que je veux dire par là, c'est que j'ai l'impression que dès que Ubisoft fait quelque chose, le moindre fait et geste, on leur tombe dessus. Autre exemple en cours, on me dit le prix du jeu, l'édition Ultimate, c'est sûr qu'elle est chère, elle est à 280 euros. Ok, c'est une dépense, mais ceux qui ont les moyens de se la payer, qui en ont envie, faites-le, et ceux qui n'ont pas envie, au lieu de gueuler et de vous énerver dessus, ne l'achetez pas. Je ne crois pas qu'on vous oblige à acheter cette édition de Ultimate à ce prix là, non ? Et je rappelle qu'en plus avec l'abonnement Ubisoft+, vous pouvez jouer à ces shadows sans avoir à payer des sommes astronomiques. Voilà, et je laisse parler French parce que je sens qu'il va vouloir intervenir avec moi sur le dernier débat qu'il y a eu, le dernier polémique.

  • Speaker #0

    Oui, mais surtout que la Edition Ultimate que tu cites, il y a aussi une statuette et tout. Moi, j'ai souvenir que le dernier Tekken est aussi vendu de base à des tarifs similaires. Bon, il y a aussi en intermédiaire une édition collector à de mémoire 120 ou 130 euros qui, elle, comprend Season Pass et absolument tout le contenu in-game. Bon, ça reste très cher bien sûr, mais on est dans les tarifs des éditions collector d'aujourd'hui, donc j'ai du mal à comprendre la polémique tarifaire en l'occurrence. Sachant qu'en plus le jeu de base est un peu moins cher que la moyenne actuelle, je crois qu'il est vendu 70 euros cette fois-ci.

  • Speaker #1

    Moi ça me choque pas tellement sur les collectors, c'est vrai en effet c'est les tarifs qu'on retrouve à peu près sur la plupart des jeux qui proposent des collectors. Après sur la connexion, moi j'aurais pu entendre que les joueurs gueulent s'il faille une connexion continue pour jouer au jeu, parce que oui. Tout le monde a internet, mais tout le monde n'a pas un super internet aujourd'hui.

  • Speaker #2

    Et voilà ce qui peut se déposer en France de plus en plus quand même.

  • Speaker #1

    Oui, mais tout le monde ne l'a pas. Tout le monde ne l'a pas. Ceux qui habitent dans les campagnes, je peux prendre l'exemple de Nao. Je ne sais pas si tu te souviens, mais quand elle habitait en campagne, c'était très compliqué pour elle de jouer. Tout le monde ne l'a pas. Donc avoir une connexion pour l'installer, à la limite, ok. Mais une connexion pour jouer de manière continue, non. Ça, non. Je trouve ça chiant sur les jeux.

  • Speaker #2

    Le contre-argument que je vais te donner,

  • Speaker #1

    c'est que tout le monde...

  • Speaker #2

    On a des jeux qui ne sont pas optimisés à la sortie et sans les patchs c'est compliqué de les jouer.

  • Speaker #1

    Tous les jeux aujourd'hui, voilà, malheureusement tous les jeux aujourd'hui ont besoin d'être patchés à leur sortie. Alors oui, ce n'est pas normal, c'est un autre débat, mais tous les jeux aujourd'hui ont besoin d'être patchés. Après voilà, on va clarifier le débat, c'est simplement pour installer votre jeu qu'il y aura besoin d'une connexion. Donc en fait, là où il y a débat, il n'y en a pas.

  • Speaker #2

    en fait c'est tout simplement classique la plupart des jeux fonctionnent comme ça aujourd'hui et le dernier débat qui a tristé on en entend encore parler aujourd'hui le trailer est quand même sorti depuis mercredi dernier on en a rangé samedi donc ça fait quand même 3-4 jours moi je me suis pris d'admiration je ne savais pas que sur les réseaux sociaux et chez les gamers il y avait autant d'historiens pour parler effectivement du personnage de Yasuke j'ai encore du mal à le dire j'en avais jamais entendu parler alors j'ai été étonné que déjà Tout le monde connaissait ce personnage, alors à quoi... Oui,

  • Speaker #1

    il y avait déjà eu des rumeurs sur le personnage. Ça fait longtemps qu'on est au courant que sur les deux protagonistes... Oui,

  • Speaker #2

    mais ce personnage historique, tu le connaissais avant le trailer, en toute honnêteté. Moi, je ne le connaissais pas personnellement.

  • Speaker #1

    Dû aux rumeurs, j'avais déjà regardé sur Internet, il y a plusieurs historiens qui ont déjà parlé de ce personnage en ligne, qui ont écrit même un livre qui a été écrit autour de ce personnage.

  • Speaker #0

    Voilà, et il y avait des animés aussi qui se sont déjà saisis du dossier. Voilà. Donc en fait c'est un personnage qui a déjà été évoqué. Dans Nioh, de mémoire, il me semble qu'on croise un personnage qui pourrait y faire penser aussi. Donc voilà, c'est pas un personnage inconnu en vérité. Que autant on parle aussi facilement sur les réseaux, Jalma, je t'avoue que ça, ça porte quand même à la réflexion.

  • Speaker #2

    Oui, mais moi j'ai été content de voir qu'il y avait autant de personnes de cultivés sur les réseaux de manière générale. Ça m'a rassuré d'un côté, ça m'a rassuré, tu vois.

  • Speaker #1

    Non, moi j'ai été surprise, je vais vous dire très honnêtement, je ne m'attendais pas du tout à ce qu'il y ait une polémique sur ce sujet. J'attendais plein de choses pour polémiquer sur Ubisoft, mais sur ce protagoniste, je vous avoue que j'ai été très surprise de voir que ça a amené un débat aussi virulent sur les réseaux.

  • Speaker #3

    Moi malheureusement ça m'a pas surprise du tout, dès que je l'ai vu je me suis dit oh purée, ça va gueuler, et bon bah voilà, déçue de voir que ça soulève autant les... Voilà, des retours comme ça, mais ça ne m'étonne pas malheureusement.

  • Speaker #1

    Ouais, moi je suis... Là où je suis surprise, c'est qu'on est quand même, Ubisoft, oui, ça se tire de faits réels, mais on est quand même sur de la semi-fiction. Et justement, ce que je trouve intéressant, c'est qu'on ne sait pas grand-chose de ce personnage et ça apporte une liberté scénaristique au jeu. Et Assassin's Creed, ça n'a jamais été 100% fidèle à la réalité. Donc je trouve ça super de pouvoir exploiter un personnage et de créer un peu l'idée. de ce personnage. Oui,

  • Speaker #2

    mais alors, pour la petite info, c'est la première fois que Ubisoft, dans ses Assassin's Creed, utilise en protagonisme principal un personnage historique. Avant, c'était que des personnages fictifs. J'y jouais, je parle. Tu pouvais rencontrer des personnages historiques et y réinventer une histoire, mais c'est la première fois qu'on joue un personnage créatif. Moi, je vais quand même donner mon point de vue sur ce débat parce que, comme tout le monde donne son point de vue... c'est ce n'être-cul de la liberté d'expression. Et alors, je vais m'en prendre autant aux personnes qui ont eu des propos racistes, parce qu'on en a vu malheureusement à cet égard, mais autant les créateurs de contenus et sous-personnes qui ont fait ce qu'on appelle de la récupération politique en n'écoutant pas les avis des gens, en les traitant de racistes. Et là, on est face à un n'être-cul de la liberté d'expression. Parce que je trouve que c'est quand même intéressant. d'entendre certaines personnes, et je mets en dehors les racistes, parce que des racistes, si on en a, on est d'accord, mais d'écouter aussi pourquoi certaines personnes ne voulaient pas jouer un samouraï noir, en expliquant à juste titre, ça s'entend, il faut les écouter, de vouloir jouer plutôt un samouraï japonais, et de ne pas comprendre pourquoi ils ont soulevé cette minorité-là. Et je veux dire, à un moment donné, il faut apprendre chaque partie à s'écouter, et j'ai l'impression depuis trois jours que tout le monde se tire dans les pattes. Que personne ne s'écoute, c'est exactement ce qui se passe.

  • Speaker #1

    C'est qu'il y en a beaucoup qui ont des propos pour moi que je trouve alarmants. Ce que je peux entendre comme propos, c'est ceux qui vont pointer en avant la réécriture un peu de l'histoire. Ça, je peux entendre que ça dérange. Par contre, ceux qui vont critiquer tout simplement parce qu'on joue un personnage black, excuse-moi, ça, je trouve ça pas normal. Oui, mais attends,

  • Speaker #2

    parce que ça s'entend qu'ils voulaient jouer un personnage japonais, c'est historique, ça s'entend leur argument. Sans tomber pour... sans les traiter forcément de racisme.

  • Speaker #1

    Mais c'est pas eux qui ont écrit le jeu. Je trouve que Yasuke, au final, quand on se renseigne sur son histoire, c'est un personnage qui est très intéressant et je trouve ça intéressant de l'exploiter. Comme je te le dis, il y a place à la liberté, en fait, de création.

  • Speaker #2

    Oui, d'accord, mais ces gens-là ont le droit de contester ça. Ils sont lignes d'en parler. Ils ont le droit de s'exprimer sans qu'on les catégorise en principe.

  • Speaker #1

    Oui, mais il y a l'art et la manière. Et en fait, dans la manière de faire, beaucoup ont réagi de manière abjecte.

  • Speaker #0

    Ça peut s'entendre, évidemment, de ne pas vouloir incarner tel ou tel type de personnage, bien entendu. On a tout à fait le droit de le dire et de le faire savoir. Je pense que ce qui est souligné, c'est à partir du moment où tu as des propos que je vais qualifier de déplacés, où tu vas avoir des propos qui sont ouvertement racistes ou crypto-racistes, et ça on en voit énormément sur les réseaux, malheureusement en 2024 c'est toujours aussi honteux, on n'arrive pas à s'y habituer, ça c'est impossible, ça il faut le condamner, ça c'est clair et net. Après moi je suis un peu surpris néanmoins par ce type de remarques parce que... Tu veux pas incarner un samouraï noir, t'as pas encore vu comment Ubi le traite au sein de AC Shadows. Et puis bon, à la rigueur, c'est du même registre que je veux pas incarner un personnage lesbien dans Last of Us 2. Je veux pas incarner Bayonetta qui est une femme dans Bayonetta. Enfin, je sais pas, il y a quelque chose qui m'embête un petit peu, quelque part.

  • Speaker #2

    Oui, mais il y a eu des arguments que j'ai vus, ou quand ils ont parlé d'Acemirage, ils ont dit, des mêmes joueurs, moi ça m'a pas gêné d'avoir joué un arabe à ce moment-là, j'aurais aimé pouvoir jouer un samouraï japonais à AC Shadows. On peut l'entendre et souvent je voyais des gens qui pour le coup n'avaient pas de sentiment raciste quand on lisait leurs propos. Après moi je ne connais pas les gens et derrière tout de suite on les catégorisait.

  • Speaker #1

    Mais on oublie le second personnage. Le second personnage, elle, elle, elle, elle, elle, elle est japonaise, elle est quand même là, elle est présente. Je veux dire, on ne joue pas qu'un protagoniste. Black Samouraï, on a quand même elle en plus qui elle va être le vrai gameplay d'Assassin's Creed. Du coup, pour une fois, arrêtez un moment.

  • Speaker #3

    Les gens n'ont pas gueulé qu'on joue une femme ? C'est déjà pas mal.

  • Speaker #0

    C'est vrai. Pour l'instant, c'est pas fini encore.

  • Speaker #2

    Mais on est tombé sur quand même des provocations. Moi j'ai vu une photo ce matin, ça m'a beaucoup fait rire. D'ailleurs allez voir le film, c'est sorti il y a quelques années. Ça ne vous a pas dérangé dans le dernier Samouraï, le film, que Tom Cruise soit le personnage principal ? Oui, exactement.

  • Speaker #1

    Mais c'est une histoire vraie. Oui, mais c'est une histoire vraie.

  • Speaker #2

    D'accord, mais tu viens par là.

  • Speaker #1

    C'est une histoire vraie. Ce n'était pas un japonais. Ce n'était pas un japonais.

  • Speaker #2

    Je viens C'est cette guéguerre. Et en fait, ça a desservi tout le monde, cette guéguerre entre les pros Yaksuke et les anti-Yaksuke. Parce que les gens, tout le monde s'est insulté de toutes parts. Et au final, le grand père d'Ancien Bissef, on ne parle même plus du géant lui-même. Est-ce que depuis trois jours, vous entendez des débats sur le géant lui-même ? On n'en entend pas du tout parler. C'est dramatique ce qui se passe. Je demande à Elon Musk de s'insurer de tout le monde.

  • Speaker #0

    Ben surtout que là-dessus, il me semble qu'à ce stade, le jeu n'est pas encore sorti, à ce stade, les créateurs sont les maîtres de leur récit et de leur personnage.

  • Speaker #3

    Et si on veut jouer des personnages japonais dans un Japon féodal, je pense qu'il y a suffisamment de jeux qui traitent le sujet aussi.

  • Speaker #1

    Exactement, vous avez Rise of the Ronin dernièrement, Ghost of Tsushima qui est revenu sur PC, vous pouvez vous éclater, donc si vous avez envie de gueuler, allez ailleurs, franchement. Je voulais juste qu'on parle aussi un peu de l'avenir du groupe, parce que Ubisoft, il avait dévoilé au travers de son dernier bilan financier, sa stratégie à venir dans les jeux vidéo. Pench, est-ce que tu peux nous la détailler un peu ? Et après, j'aimerais savoir si selon vous tous, on va sonder un peu le groupe, la direction que Ubisoft prend est la bonne.

  • Speaker #0

    Et il va y avoir de quoi discuter sur les décisions chez Ubi. Alors, on va vraiment résumer dans le cadre de cette émission. Déjà, impossible de passer sous silence le fait qu'il y ait 1700 personnes qui ont été remerciées. C'est ce que le rapport donne.

  • Speaker #2

    Allez, à l'histoire d'Enfoncer, encore un peu plus Ubisoft, on y va.

  • Speaker #0

    Non, pour le coup, c'est pour présenter ces représentatifs des difficultés du secteur jeux vidéo. Et ce n'est pas pour Enfoncer Ubisoft que je le précise. Je tiens à le dire, je le mets.

  • Speaker #1

    C'est l'industrie.

  • Speaker #0

    Et voilà. Alors maintenant, sur la stratégie, la stratégie à venir du groupe Ubisoft et des développeurs, il faut savoir que... Dans leur rapport, ils précisent qu'ils vont être très focus sur deux choses. Les mondes ouverts, vous n'allez pas être surpris, ainsi que les jeux service. Voilà. Alors, il ne faut surtout pas oublier deux choses. Par exemple, les grosses sorties à venir de Ubi, vous les connaissez. C'est assez Shadow, on vient d'en parler. Et Star Wars Outlaws. Et je vous le donne en mille, tous les deux, ce sont des open world. Donc voilà. Là-dessus, Ubisoft est tout à fait logique. Ubi veut poursuivre son travail sur l'IA générative. Rappelez-vous, lors de la GDC 2024, Ubi, ça avait été repris dans la presse et sur Internet. Ubi veut lancer les Neo NPC. Ce sont en fait des personnages non-joueurs, des PNJ, qui seraient gérés en partie par l'IA et qui réagiraient en fait à vos faits et gestes, ce genre de choses, vous pouvez tout imaginer. Et il y a même deux pôles chez Ubi. Il y en a un qui est lié au marketing avec... l'utilisation de l'IA, ainsi qu'un autre qui, lui, s'intéresse aux jeux vidéo avec intégration de l'IA. Et ton avis,

  • Speaker #2

    du coup,

  • Speaker #0

    sur la question ?

  • Speaker #2

    Parce que lui, il nous fait un résumé d'un journaliste, on n'a aucun avis. C'est le centre.

  • Speaker #0

    Je voulais vous faire réagir à ce stade. Mon avis, il va être double. L'IA générative, moi, je suis pour l'évolution, pour la technique, pour qu'effectivement, on exploite toutes les nouveautés pour pouvoir obtenir les meilleurs jeux vidéo possibles. Après l'IA, j'avoue que je reste encore perplexe aujourd'hui, malgré les belles avancées qu'on a avec ChatGPT et compagnie. Dans le cadre d'un jeu vidéo et d'un personnage qui réagira à nos faits et gestes, pour l'instant, moi, je ne suis pas convaincu.

  • Speaker #1

    En fait, moi, je suis un peu sur les deux pôles. C'est-à-dire que je trouve ça intéressant parce qu'en fait, ça va personnaliser la game de chaque joueur. Là-dessus, c'est vrai que ça peut être très intéressant d'intégrer cette IA, en fait. Par contre, moi, là où je suis un peu plus sceptique, c'est que malheureusement, ça va impacter certains secteurs. On parle aujourd'hui un peu d'une industrie qui est en crise, tu parles de 1 700 personnes qui ont été remerciées et malheureusement ça va d'aller que... que... que... ça va que s'amplifier en fait avec l'intégration de...

  • Speaker #2

    Mais t'en es pas sûr de ça,

  • Speaker #1

    ça te fait de ton avis ? Mais tu parles en fait... mais tu parles toutes les personnes qui travaillent un peu le côté scénaristique et en général c'est toutes les personnes un peu qui arrivent dans cette industrie, les jeunes développeurs, les jeunes... ceux qui écrivent les scénarios etc. C'est eux qui vont être impactés malheureusement à cause de cette CIA.

  • Speaker #2

    Oui, mais alors c'est faux ce que tu dis, parce que déjà les deux pôles dont il vient de parler, French, les deux pôles qui viennent d'être créés, donc il y a peut-être eu potentiellement des embauches, malgré le fait qu'il y ait eu 1 700 personnes recrutées.

  • Speaker #1

    De toute façon, la suppression d'un emploi,

  • Speaker #2

    c'est de nouveaux emplois. Laisse-moi finir, je te laisse t'exprimer, laisse-moi finir. Et moi derrière, ce que je veux te dire aussi, c'est que là, du coup, ils bossent avec une entreprise génératrice d'IA, donc ils sont en train d'externaliser certaines parts de leur marché, donc ça crée peut-être aussi de l'emploi. Là, moi je pense qu'on n'a pas assez de recul pour voir si ça va en supprimer des emplois ou si ça va en créer. Et je vous rappelle qu'à l'époque, Ubisoft avait dit, parce qu'ils se sont déjà exprimés là-dessus, que ce serait pour les quêtes extrêmement annexes et que ça ne remettrait pas en cause le travail des scénaristes. Donc ça, c'est des affaires à suivre. Pour l'instant, on est à un stade embryonnaire où on ne peut pas savoir si ça va créer ou supprimer des postes.

  • Speaker #1

    Non mais, tu me gueules dessus, mais c'est exactement ce que j'étais en train de dire. Je suis d'accord avec toi. Supprimer des emplois, et aussi par la suite de nouveaux emplois, ça va te perdre en général.

  • Speaker #2

    Oui mais après l'IA tu peux pas lui laisser faire tout et n'importe quoi Bon peut-être que vous dans vos couleurs respectives ChatGPT vous mail moi j'en suis pas à ce stade là,

  • Speaker #1

    j'ai pas suffisamment de confiance donc je pense qu'il y aurait quand même des scénaristes qui vont vérifier Je pense que tu oublies qu'on est tous ici des boomers et que ChatGPT on ne l'a jamais ouvert

  • Speaker #3

    C'est faux moi je l'utilise quand même assez régulièrement j'avoue pour mes petits résumés,

  • Speaker #0

    des petits scripts j'utilise ce truc là Non mais c'est marrant parce qu'effectivement je crois que t'es celle qui utilise plus ce genre de choses finalement

  • Speaker #2

    C'est très rigolo Je suis étonné c'est que personne ne On a un avis sur la stratégie future d'Ubisoft.

  • Speaker #0

    Parce que j'allais venir si tu me coupais.

  • Speaker #2

    Eh ben vas-y, je t'en prie.

  • Speaker #0

    Mais alors l'autre point qui est assez intéressant, c'est de voir qu'effectivement, Ubisoft a communiqué sur le fait qu'ils veulent continuer à développer des mondes ouverts et aussi des jeux service. Donc soit strictement ce qu'ils font déjà depuis quelques temps. Donc je... Ah bon ? Pas spécialement. Exactement. Ben ouais, mais justement, le focus principal qu'ils inventent dans leur rapport... c'est de se renforcer sur les mondes ouverts, et ça on le voit avec leurs grosses sorties, je pense qu'ils évoquent que leurs grosses sorties. Et également les jeux-service, voilà. Donc ça veut dire, moi ce que j'en comprends, c'est que Prince of Persia The Lost Crown que tu cites, ça fait partie de l'exception. Il y en aura encore à l'avenir, mais tu ne vas pas avoir des petits AA par-ci par-là, j'y crois pas trop.

  • Speaker #1

    Mais attention, si Retravail le monde ouvert, même si Avatar c'est un jeu que j'ai beaucoup critiqué, vous avez pu l'entendre dans notre dernier podcast, si Retravail le monde ouvert sur la formule d'Avatar... Et encore plus, le travail est peut-être un peu plus sous-poussé. Moi, je pense que ça peut être intéressant d'avoir des jeux sur cette formule-là, pourquoi pas ?

  • Speaker #3

    Moi, ce qui me fait peur sur les jeux en monde ouvert alliés aux PNJ qui vont peut-être être écrit avec IA, c'est que nous, on a la chance d'avoir un travail et qu'on va se retrouver avec des jeux qui vont faire 120 heures en ligne droite. Et ça, c'est vraiment compliqué.

  • Speaker #1

    Après, c'est est-ce que tu accroches ou pas ? Par exemple, moi, je sais que les mondes ouverts, ça me tannait depuis longtemps et je les abandonnais en général. Ou je les faisais de manière assez rapide en me concentrant sur la quête principale. Et là, dernièrement, Rise of the Ronin, j'ai été complètement séduite. C'est un monde ouvert que j'ai fait à 100%. Donc après, c'est subjectif aussi. Il y a des joueurs qui vont s'acheter un gros jeu, qui vont le poncer sur une période assez longue. Et d'autres qui... Voilà, ça dépend aussi du jeu. Non, mais...

  • Speaker #2

    Il y a un truc que vous oubliez de dire, c'est qu'en fait, et ça va rendre triste French, mais on n'est plus la same des studios. En fait, l'attente de la nouvelle génération de gamers qui est en train d'arriver, et je peux le dire, je le vois au quotidien. Moi, j'ai une amie qui a un enfant de 13 ans. La première chose qu'elle demande avant de jouer à un jeu maintenant, c'est est-ce que c'est un monde ouvert ? Et parce qu'elle a adoré Zelda, elle veut jouer qu'à des jeux en monde ouvert. Donc en fait, l'attente, et c'est ça. Ah, je suis surprise.

  • Speaker #1

    Je suis surprise. Parce que chez les jeunes, je n'aurais pas pensé. C'est parce que les jeunes que je côtoie autour de moi sont justement ceux qui préfèrent les jeux de service.

  • Speaker #2

    Les jeux service, c'est...

  • Speaker #1

    Je pense que le monde ouvert aujourd'hui est une expérience qui se perd un peu chez les joueurs.

  • Speaker #2

    Mais les gens, non, ils veulent des mondes libres, faire ce qu'ils veulent. Et en fait, ce qui est en train de se passer, c'est qu'ils ont fait une étude de marché. Et comme les joueurs veulent de plus en plus de mondes ouverts ou des jeux service, ou voire les deux, eh bien du coup, tous vos jeux solo, et notamment jeux scénarisés avec couloir... Ça va petit à petit disparaître et vous verrez ça dans les prochaines années.

  • Speaker #0

    Et tu as tout à fait raison, John Mars, bien sûr ça me rend triste parce que ce ne sont pas mes attentes. Sans vouloir cliver en termes d'âge, tu t'aperçois effectivement chez les moins de 30 ans qu'il y a un intérêt très très fort pour les fameux jeux-service. Alors moi, je parle également de monde ouvert, Joss, tout simplement parce que grosso modo, je considère Fortnite comme un pseudo-monde ouvert. Enfin, c'est la très grande map, c'est dans ce sens-là que je le dis. Voilà donc moi ça me surprend pas trop que la jeune génération soit intéressée par ce genre de choses Ce qui m'étonne dans mes fameux moins de 30 ans que je cite C'est que je suis surpris du nombre de joueurs autour de moi comme Jalma le cite Qui ne s'intéressent pas spécifiquement à l'histoire dans les jeux vidéo La manière de raconter, toutes les choses sur lesquelles j'ai envie de mettre plus de focus

  • Speaker #2

    Effectivement les quelques-chose de pères Et John pour finir avec lui t'as fait un très bon exemple T'as cité Ninja Team, avant les deux licences Nioh elles étaient en couloir Et c'était deux très bonnes licences Ils sont passés à Rise of the Ronin et ça a été un monde ouvert Ils ont réussi, mais ils ont quand même cette volonté-là eux aussi, alors qu'ils maîtrisaient bien le jeu.

  • Speaker #1

    Attention, ils ont réussi. Je sais qu'il y en a beaucoup qui n'ont pas aimé aussi la formule de Rise of the Ronin. Moi, j'ai adoré.

  • Speaker #2

    Parce qu'un monde ouvert assez scénarisé. Moi,

  • Speaker #1

    je le trouve très bien, mais on en parlera peut-être plus tard. Mais il y a beaucoup de qualités sur ce monde ouvert et il y a un travail qui est très propre de ce qu'ils ont fait. Tal Dord, tu avais une réaction ?

  • Speaker #3

    Ouais bah moi pour le monde ouvert de Rise of the Ronin j'ai pas adoré donc je trouve que c'est pas forcément quelque chose qui fonctionne, je trouve ça un peu vide et tristoun mais bon c'est la formule du moment ils ont suivi un peu la...

  • Speaker #1

    J'ai hâte qu'on fasse ce réact sur Rise of the Ronin putain !

  • Speaker #3

    Il y aura des choses à dire !

  • Speaker #2

    Il va arriver parce que Fred Chimon il est encore dans la jaquette, on l'a même pas encore ouvert mais on l'a et on y sera un podcast de suite !

  • Speaker #1

    Ça va être métillant la vue là, le réact de Thalder !

  • Speaker #2

    Oui on va se pétiller dessus quoi, ça sera notre nouvelle expression !

  • Speaker #1

    Non on va continuer un peu sur les news parce que là on s'étale, je voulais qu'on reste un peu sur les bilans financiers, je voulais qu'on parle de Take-Two car on a eu plusieurs informations plutôt intéressantes qui ont été divulguées dernièrement. French, le résultat financier du studio montre que GTA 6 arriverait finalement en automne 2025. Les rumeurs du report sont donc évincées par le PDG, qu'en penses-tu ?

  • Speaker #0

    Effectivement, comme tu l'as dit, le rapport financier de Tech2 nous apporte au moins une bonne nouvelle pour nous les joueurs puisqu'on apprend que GTA 6 a maintenant une période formelle de sortie puisque c'est l'automne 2025. Donc l'automne 2025, peut-être pas l'année. Je ne sais pas. Ouais, c'est bientôt, c'est bientôt, c'est un petit peu plus d'un an pour les fans. Et voilà, alors ce qui est très bien, c'est que, effectivement, le PDG de TechTools, Strauss Zelnick, désolé pour la prononciation.

  • Speaker #2

    Je pense que ça dit Strauss, mais bon, à mon avis, voilà, c'est pas...

  • Speaker #0

    Voilà, exactement, merci de me corriger, celui qui est le plus balèze en prononciation, mon cher Jan.

  • Speaker #2

    Merci de le reconnaître enfin.

  • Speaker #0

    Mais, effectivement, il écarte ainsi l'idée de tout report, parce que si vous avez suivi l'actu, on apprenait par-ci, par-là, dans tout un tas de réactions un petit peu... Un peu parmi les équipes sous couvert, le couvert du off, on apprenait que le développement prenait des petits retards. Bon, à priori, il n'en sera pas cas. Donc ça va le faire pour nous. On va tous pouvoir y jouer, logiquement, en fin d'année.

  • Speaker #2

    Ah, ça me désole, moi, ton discours French, quand même. Bravo aux actionnaires qui ont convaincu le président de dire on le sortira le jour en automne et on ne le repoussera pas, histoire d'avoir encore un peu plus de crutch sur les équipes, etc. C'est très sympa pour le monde du travail. J'aimerais bien être les développeurs actuellement chez BoxArts Day. Il doit être stressé du cul et peau.

  • Speaker #1

    Djalma, tu découvres l'industrie ou ?

  • Speaker #2

    Non, non, non, je redis à chaque podcast, ça fait trois podcasts que je redis la même chose.

  • Speaker #0

    Non mais surtout que je ne comprends pas trop ton point de vue. Autant on peut comprendre les croisades contre différentes actions du monde professionnel qui ne sont pas forcément comme elles devraient être et c'est la masse salariale qui en fait les frais, mais autant... Rockstar a toujours dit que le jeu sortira en 2025. Oui,

  • Speaker #1

    mais à un moment donné, il y a eu des rumeurs de report en 2026, parce qu'à mon avis, il y a eu quand même des journalistes qui ont eu des informations en interne comme quoi le jeu prenait du retard. Je pense que les actionnaires ont tout simplement dit Non, vous sortirez le jeu en 2025, je suis persuadé de ci. Et là, maintenant, les mecs vont faire des heures sub, ils vont être non payés, non récupérés, et il va y avoir beaucoup de soucis dont on va apprendre après la sortie du jeu. J'en suis hyper poétique.

  • Speaker #2

    Attention, les heures subs sont récupérées par la suite chez Rockstar.

  • Speaker #0

    Sans vouloir les défendre, ce que tu cites là, on l'a su à l'époque de Red Dead Redemption 2, il y a effectivement eu beaucoup trop d'écarts qui ont été documentés, qui sont, semble-t-il, avérés. C'est un studio de monteur,

  • Speaker #1

    on va en parler après.

  • Speaker #0

    Je ne veux pas, franchement, je ne veux pas. Je pense que ce n'est pas utile, là, aujourd'hui, de faire une projection sur les mauvaises pratiques de Rockstar. On n'en sait pas plus.

  • Speaker #1

    C'est un studio de monteur, tu vas voir pourquoi la suite.

  • Speaker #3

    Je pense qu'à... plus d'un an de leur délai, c'est difficile à savoir s'ils vont être vraiment dans les temps ou pas et qu'il n'y aura pas de report d'ici là.

  • Speaker #2

    Complètement.

  • Speaker #0

    C'est la période de sortie retrait, tout simplement. Après, si le jeu n'est pas prêt selon les standards... actionneront pas dans le cas précis, je pense qu'ils pousseront à 2026. Là, c'est vraiment l'objectif qui a été donné au public et aux équipes.

  • Speaker #2

    On a aussi eu l'affirmation du PDG de Tech2 devant les journalistes que le studio Roll7, Holy Holy et Intercept Game ne seront pas fermés. Teldor, est-ce qu'on peut le prendre sur parole ? Qu'est-ce qu'on a vu dernièrement ?

  • Speaker #3

    Alors, je vais refaire un petit historique rapide. En février, Tech2 a annoncé annuler des jeux et licencier 5% des effectifs.

  • Speaker #1

    Sachant que le PDG s'était engagé à ne pas faire de coups budgétaires dans le personnel. Comme quoi, on voit la viabilité du studio et du PDG de ces...

  • Speaker #3

    En avril, le plan de licenciement a été mis en exécution. Et visiblement, c'est Private Division qui aura été largement impacté par les suppressions de postes, la branche dont font partie les deux studios que tu as cités. Cette semaine, le PDG de Tech2 a accordé une interview à IGN. Et il a été largement questionné au sujet de ces deux potentielles fermetures. Et même s'il a dit que ce n'était pas le cas, Les réponses, elles étaient tellement évasives que moi, j'ai trouvé ce discours pas très convaincant.

  • Speaker #1

    Pathétique.

  • Speaker #3

    Et agressoirement, il y a le journaliste Jason Schreier qui nous a rappelé que Tech2 avait déjà nié avoir fermé le studio 2K Marine, qui était derrière Bioshock 2 à l'époque. Alors, c'était en 2016, mais bon, on se souvient quand même de ça et le studio avait bien été fermé. Même si c'était il y a longtemps, on peut se poser la question quand même sur le fait qu'il y ait...

  • Speaker #2

    Un homme de parole.

  • Speaker #1

    Non mais c'est intéressant parce que le PDG répond que les studios ne sont pas fermés, mais le mec est tellement à l'aise devant les journalistes que c'est le responsable presse de la même entreprise qui a pris le relais. Et il y a quand même des journalistes qui ont dit, mais est-ce que vous pouvez juste nous dire oui ou non, est-ce que les studios sont fermés ? Et le mec a dit... Et il ne l'a pas dit. Voilà, c'est vrai que c'est compliqué de dire oui ou non. Et qu'en parallèle, justement, tu avais des infos comme quoi le studio Rolls-Royce... qui est derrière le jeu Olé Olé que je voulais faire en plus, bon j'ai jamais eu le temps mais un petit jeu de skate qui a l'air très sympa a confirmé que c'était fermé donc c'est pour ça que quand je vais dire que c'est un studio de monteurs et autres, ça prouve bien à un moment donné, soit t'assumes des fermetures soit, enfin à un moment donné, il faut le dire ou tu le dis pas en place publique quoi De toute façon,

  • Speaker #3

    le fait de ne pas dire ni oui ni non à cette interview avec des questions qui étaient plutôt très claires et posées de manière répétée déjà, ça sent vraiment pas bon à... C'était trop bizarre cette espèce d'embrouille un peu dans les réponses.

  • Speaker #1

    Moi j'ai le même souci avec French, combien de fois je lui dis est-ce que tu m'aimes, il n'a pas su me répondre. Il m'envoyait son relation de presse pour me répondre.

  • Speaker #0

    C'est parce que mon cœur est déjà pris Djalma, tu le sais.

  • Speaker #1

    Oh là là, le lover ça devient bon, on va passer à un truc parce que j'aurais pu le voir comme ça.

  • Speaker #2

    Bon sinon on a également un tectou qui a affirmé qu'un nouveau jeu serait annoncé lors de la Summer Game Fest. Alors là il y a plein de spéculations en ligne parce que ça serait donc... Un opus faisant partie de l'une de leurs plus grosses licences. Djalma, toi, tu penses qu'ils parlent de quelle licence ? Pour le moment, on imagine seulement.

  • Speaker #1

    Je pense que toi, tu vas être surexcité parce qu'il y a des grosses, grosses, grosses, grosses rumeurs autour d'un Bioshock 4.

  • Speaker #2

    Je t'ai mis des réserves, évidemment, donc je serais excitée pour un Bioshock. Mais je sais que ça patauge pas mal sur le développement et surtout, sans Ken Levine, ça me fait un peu peur. Donc oui, je serai excitée, mais avec beaucoup de réserve. Surtout que je sais qu'ils veulent changer la formule en faire un open world, là où je suis encore plus sceptique. De mon côté, moi je penserais plus pour un nouveau Mafia, que j'ai adoré découvrir en réédition.

  • Speaker #1

    Moi aussi j'ai adoré Mafia, c'est une grosse rumeur autour de Mafia qui pourrait être intéressante aussi, parce que Mafia j'avais adoré les 3 opus, au moins le 3ème j'en ai déjà parlé. Et sinon ça pourrait être Borderlands 4 éventuellement, donc voilà, choix du haut choix du roi, mais c'est 3 belles licences, donc on verra bien.

  • Speaker #2

    Vous comme ça, ce serait quel jeu French qui t'exciterait ?

  • Speaker #0

    On les a un petit peu tous cités, mais moi ça serait très clairement Biotchoc. J'aimerais vraiment jouer à quelque chose. Bon, au pire, de toute façon, si on devait être déçu, si ça devait être ça, on a Kate Levine sur Judas Priest.

  • Speaker #2

    On a Judas qui arrive.

  • Speaker #0

    Pas Judas Priest, Judas je sais plus quoi.

  • Speaker #2

    Judas, Judas.

  • Speaker #0

    Judas, tout simplement. Judas,

  • Speaker #1

    tout simplement. Il veut rajouter des noms par les mains.

  • Speaker #0

    C'est ma déformation métal. J'avais Judas Priest en tête. Voilà, j'aime le métal. Il fallait que ça ressente.

  • Speaker #2

    Et toi, tu allais dire... Ah non.

  • Speaker #0

    Mais voilà, mais sinon, Mafia, Mafia, c'est une saga que j'ai beaucoup aimée également. Même le 3, qui est pourtant pas un grand opus. Bon, écoute, on va voir. Et Borderlands a besoin de se racheter, parce que le troisième Borderlands était quand même nettement moins intéressant que les deux premiers. Donc, à voir.

  • Speaker #1

    Je voulais faire un troll. Je voulais faire un troll, vite fait, sur Mafia 3. Non, mais c'est juste un troll, je le dis, avant qu'on se fasse insulter. Moi, je n'ai pas aimé Mafia 3 parce qu'on jouait un personnage noir.

  • Speaker #2

    Ah oui, c'est le jeu.

  • Speaker #1

    Le jeu plaisante, c'est une jeu, voilà.

  • Speaker #3

    Moi, j'allais dire la même chose. C'est pour Borderlands où je serais à fond derrière. Bon, ce serait bien qu'ils y retrouvent plus. l'ADN du 1 ou du 2 que du 3, mais ouais, un Borderlands, je serais hyper hypé.

  • Speaker #1

    Ce qui est bien, c'est qu'on veut tous un jeu différent, moi je serais plus sur Mafia, alors comme ça, on va bien s'entendre ici.

  • Speaker #2

    Écoutez, on aura la réponse prochainement, on en parlera, on vous en parlera. Pour finir cette actu, je voulais qu'on parle un peu hardware aussi, car on a eu des informations plutôt intéressantes cette semaine, et notamment sur Xbox. Alors c'est selon le Wall Street Journal. qu'on apprend que les jeux Call of devraient arriver un sous peu dans le Game Pass et l'annonce aurait lieu lors de la Summer Game Fest. Est-ce que tu penses que ce soit la bonne stratégie de la part de Microsoft ou non ?

  • Speaker #3

    Alors déjà, je me permets de renoter que cette information est pour l'instant non officielle, bien qu'on se doute tous que ça va être le cas. Pour moi, retrouver les Call of sur le Game Pass Day 1, eux ils ont évidemment tout intérêt à le faire, ça va leur ramener un maximum d'abonnés, ça c'est sûr, et puis quand on sait leurs objectifs d'abonnement qui sont quand même extrêmement hauts, ce serait un bon moule pour eux. Après, pour les joueurs, je sais pas, parce que les joueurs Call of jouent toute l'année jusqu'au prochain jeu, un abonnement Xbox, ça coûte quand même 11 balles par mois, donc bon, je sais pas. Au niveau des joueurs, si les calculs seront bons,

  • Speaker #0

    en tout cas,

  • Speaker #1

    je rappelle que pour jouer à FIFA en ligne sur PS5, il faut aussi l'abonnement.

  • Speaker #3

    Exactement, exactement. Mais bon, pour l'acheter sur PC, ça marche très bien aussi. Et en plus ça permet d'éviter de jouer avec la manette Xbox mais ça c'est un autre sujet.

  • Speaker #1

    Oh ça c'est une tirée à balles réelles pour rien ça.

  • Speaker #2

    Non mais je comprends dans ce que tu dis parce qu'en fait ils peuvent pas abandonner leur Game Pass parce que c'est leur plus gros argument de vente mais je sais pas s'ils vont vraiment se retrouver parce qu'au final les joueurs vont pas l'acheter. Et je suis pas sûre qu'ils vendent suffisamment de Battle Pass ou de Skins en fait pour faire du produit.

  • Speaker #1

    Ils vont se retrouver parce que l'opus va être vendu sur les autres plateformes notamment sur PS5 et je vous rappelle que c'est 30%. pour le constructeur donc dès qu'il y a un call off qui va être acheté sur PlayStation, bim, 30% qui rentrent quoi.

  • Speaker #3

    Oui et il y a tellement de PS5 que je pense que les joueurs qui sont déjà habitués à cette console vont pas acheter une Xbox, tout ça, pour payer l'abonnement et...

  • Speaker #2

    De toute façon c'était déjà à part ce qu'ils avaient prévu il me semble dans leur plan d'action mais je le ressens un peu comme un all-in en fait sur le Game Pass et si ça marche pas en fait ils se disent que tout simplement le Game Pass ne marchera jamais en fait. C'est un peu pour moi...

  • Speaker #1

    Mais le problème c'est que si le Game Pass marche pas et qu'on voit qu'il y a une baisse des ventes des consoles, ils vont avoir quoi comme stratégie à un moment donné ? Un éditeur,

  • Speaker #0

    j'aime bien le terme de all-in, parce que ça y ressemble quand même.

  • Speaker #2

    Un peu.

  • Speaker #0

    On sait que les abonnés du Game Pass, officiellement, Microsoft eux-mêmes, l'ont reconnu qu'ils sont en dessous du nombre d'abonnés qui est prévu. Et c'est clair que quand on a une licence aussi gigantesque et aussi hyper populaire, je pense qu'on cherche aussi à augmenter son nombre d'abonnés, donc à faire à suivre en fin d'année.

  • Speaker #1

    Et puis ce qui est bien c'est qu'on n'a pas parlé mais en augmentant le nombre d'abonnés, ils auront annoncé lors de la seconde guerre fest d'augmenter le prix du gamepass. Et c'est logique,

  • Speaker #2

    si on voit toutes ces licences arriver sur le gamepass, je vois pas comment ils peuvent faire assez de profit comme je le disais même s'ils récupèrent 30% chez les autres, c'est logique qu'ils augmentent le gamepass.

  • Speaker #1

    Ah mais dans ces cas là qui poussent la stratégie à faux Moi je mettrais des jeux éditeurs tiers Et je mettrais du FIFA aussi sur le Game Pass directement C'est un sacré coup hein

  • Speaker #0

    Ils ont les reins solides Mais il faudrait aussi sortir les chéquets Et il faudrait que EA soit d'accord A mon avis EA n'a aucun intérêt à ça Aucun

  • Speaker #1

    Malgré les licenciements chez Microsoft, je suis pas très inquiet pour qu'il sorte chez K2.

  • Speaker #0

    Ouais mais il a aussi conscience de sa poule aux odors et n'a à mon avis pas envie de ce type de partenariat.

  • Speaker #1

    Oui mais tu fais un petit arrangement, tu sais comment ça se passe dans le monde commercial de nos jours.

  • Speaker #2

    Puis comme ça ils pourront mettre des pubs aussi dans le jeu tu vois. Ouais. Pardon c'est un autre jeu.

  • Speaker #1

    Franchement le monde du jeu vidéo qui arrive il échappe, il arrête le monde de demain.

  • Speaker #2

    À ce moment on va avoir une pub McDo dans Ranking, on va pas comprendre dans un jeu de moyenne match.

  • Speaker #0

    Je vais rester sur mes jeux lundi moi, ça va pas attendre.

  • Speaker #1

    Mais non parce qu'ils vont disparaître parce que tous les gros studios rachètent et ferment les petits studios. Non, tu vas jouer au jeu de Saint-Louis, ils ont quelques-uns qui te préparent toi.

  • Speaker #2

    Non, non, en attendant il est clair que sa stratégie sert à valoriser le Game Pass et ça pourrait s'expliquer sur le fait que la PS5 se serait vendue 5 fois plus. Euh, que la console de Microsoft au cours de ce dernier trimestre ? French, est-ce que c'est vraiment surprenant ? Non,

  • Speaker #0

    c'est pas surprenant, et il suffit juste de nous écouter pour comprendre que, effectivement, Microsoft, c'est compliqué pour eux, malgré la tonne de dollars qu'ils ont derrière eux. Je vais quand même rappeler, vous le savez tous tout autour de vous, en Europe, il y a un déficit d'images de Xbox. Regardez autour de vous, quand vous parlez un peu de console, au niveau grand public, autour de vous...

  • Speaker #2

    PlayStation, direct. Mais oui,

  • Speaker #0

    directement, tu parles console, les gens disent PlayStation. Ils ne parlent pas Xbox, c'est très simple. Faites le test autour de vous, vous nous direz ça en commentaire.

  • Speaker #1

    C'est marrant, moi, ils parlent Xbox, on ne doit pas faire gratter le même genre de faire.

  • Speaker #0

    Moi, c'est vraiment, allez, 80%.

  • Speaker #2

    Moi, je te parle du random, du random, pas du joueur un peu avéré, le random, c'est Sony, c'est PlayStation.

  • Speaker #0

    Bah ouais, parce que... Voilà. Et Nintendo pour les jeunes. Et Nintendo, c'est vrai.

  • Speaker #3

    Ou les plus âgés, pour les plus âgés.

  • Speaker #0

    Ouais, mais t'as raison de le dire d'ailleurs, t'as tout à fait raison. Mais c'est vrai, quand tu parles de console, en général on parle des grosses consoles, et c'est vrai que moi j'entends jamais Xbox. Microsoft, ça a marqué les esprits à l'époque de la Xbox 360, quand c'était face à la PS1.

  • Speaker #2

    C'était magique.

  • Speaker #0

    Ouais, la première Xbox aussi. Moi c'est comme ça que je l'ai perçue dans mes entourages respectifs, mais ensuite, nettement moins. Et en plus ça pose une grande question, en complément un petit peu de tout ce qu'on vient de dire. Moi, comme moi, j'ai l'impression qu'avec le Xbox Game Pass, quelque part, Microsoft dévalorise ce qu'est le coût d'un jeu vidéo. Pourquoi ? Parce que la plupart, autour de moi, la plupart des personnes qui ont une Xbox Series, eh ben, ils n'achètent plus de jeux. La plupart. Vraiment.

  • Speaker #2

    Moi, j'achète tout, mais en fait, ma Xbox me sert au Game Pass. Eh ben, voilà. Aucun jeu sur Xbox. Comme la plupart. Mais ils ont un problème de communication sur leur hardware, tout simplement. Ils ne font pas assez de communication, on ne les voit pas assez là où Sony est agressif et où Nintendo est agressif. On les voit sur les pubs, télé, etc. À les heures de grande écoute de Grand Odimath, tout simplement. Xbox sont complètement discrets et c'est là où ils ont tort.

  • Speaker #0

    Le petit problème, justement, certes, on parle d'achat de console et de popularité de console et de la marque Xbox. Le souci, c'est qu'on a l'impression que Microsoft compte juste sur les achats de console et les abonnés Game Pass. C'est-à-dire que s'ils ne peuvent plus compter sur des achats en volume de jeux vidéo, physiques, typiquement, ou sur le store, un achat direct de jeux, comment tu arrives à rentabiliser les choses ? Est-ce que tu rentabilises avec les Battle Pass, Season Pass qu'on a cités ? Est-ce que tu rentabilises avec des DLC, des achats inactifs ? Il y a un problème sur le modèle, je crois.

  • Speaker #3

    Tu rentabilises en sortant tes jeux chez les autres constructeurs.

  • Speaker #0

    Aussi.

  • Speaker #1

    Oui, mais après, il y a aussi une analyse qu'on oublie de faire, parce que c'est bien beau le grand discours de French. Mais il y a un truc qu'on oublie, c'est les gamers. Et pourtant, on en est quand même deux dans l'équipe. Et je pense que quand on fait le tour de toi du sondage, c'est que French, c'est moins en des jours PC. Donc déjà, on ne va pas acheter un Xbox. Tous les jeux Microsoft font ça. Et à côté on a acheté une PS5 et une Switch. Je ne dis pas que tout le monde a les moyens d'acheter autant de choses. Mais souvent quand tu as ton PC tu vas tracher une autre console à côté. Tu ne vas pas tracher une Xbox déjà. Parce que nous on va soit s'abonner au Game Pass par le biais du PC. Soit on va acheter nos jeux directement sur PC. Et je pense qu'on a oublié cette partie là aussi du marché. Qui appartient à Microsoft mine de rien quoi.

  • Speaker #2

    Ça dépend parce que joueur PC la console ça reste quelque chose de partage. Le joueur PC, c'est quand tu vas jouer en solo. Moi, j'ai acheté une Xbox parce que... Ah non,

  • Speaker #1

    tu joues en ligne en...

  • Speaker #2

    Oui, mais tu vois, j'ai acheté une Xbox parce qu'avec mon conjoint, j'avais envie d'être posée sur le canapé et de jouer au jeu, ce que je ne peux pas faire sur mon PC. Donc, il y a aussi cette diversité là-dessus.

  • Speaker #1

    Oui, mais moi, j'ai créé par exemple un PC. Je préférais, avec ma conjointe, jouer à acheter une PS5, par exemple, parce que j'ai déjà le PC. Et sachant que tu remets une planète...

  • Speaker #2

    Oui mais dans ce cas là, par exemple moi si j'avais pas ma Xbox, Hellblade je le jouerais sur mon PC solo et je pourrais pas le partager avec mon copain.

  • Speaker #1

    Alors tu veux très bien, je t'explique, tu peux relier un câble HDMI à la télé, c'est magique,

  • Speaker #2

    c'est reproduit... Oui mais en plus les planètes sont en fil ! Ça me fait tout déménager dans ma maison et c'est relou sachant que mon bureau est plus grand que ça.

  • Speaker #1

    Alors là pourtant je suis contente qu'il y ait des PC portables maintenant, c'est la nouveauté de cette chaîne.

  • Speaker #2

    Et j'ai un Mac ! Tu vois ça marche très bien quoi ! Je dis que c'est pas possible. Enfin bref, du coup c'est terminé pour cette actue mitraillée, merci à tous, on va tout de suite passer au clash du mois. Alors aujourd'hui dans le clash du mois on va parler de Indica mais c'est vrai qu'à la base on veut parler de Zao, un tale of the Kenzara. Il y a eu un petit problème en interne, Jalma, est-ce que tu veux parler de ce qui s'est passé ?

  • Speaker #1

    Ouais et j'étais en train de me poser la question si on n'allait pas créer une rubrique les dramas de Jalma, ça serait intéressant. Ça pourrait être drôle. Ça pourrait être hyper intéressant. Non je vous en parle parce que je vais les remercier derrière, c'est pour ça que ça me paraissait important de parler. Effectivement comme tu l'as dit... On voulait avec French parler de Tales of Zenkaiserazao, donc j'ai passé mon temps à jouer sur le jeu cette semaine. Jeunesse soir, mon PC a crashé, ça peut arriver quoi. Et là je relance le jeu, boum le jeu ne reconnaît pas la sauvegarde. Ça arrive plus sur PC que sur console, mais ça doit parler à certains auditeurs qui nous écoutent. Donc j'appelle French au téléphone, j'ai dit French, ça va, c'est toi ? Il me dit Ah, c'est le monsieur de la dernière fois ? Bon, c'était une référence à Claude François et il m'a dit Les filles ne vont pas comprendre parce qu'elles sont trop jeunes. Oh là là ! La catastrophe ! C'était la catastrophe. Non, mais du coup, je vois avec French, je lui dis Écoute, est-ce que tu peux m'aider ? Est-ce qu'on peut regarder le problème ? Parce que la sève existe toujours, quoi. Je me dis, heureusement que French n'est pas médecin, parce que la première chose qu'il me dit, alors qu'il n'a pas encore regardé le problème, il dit, non mais j'ai un masque, c'est foutu, ta sauvegarde, elle doit être corrompue. Tu vois, après 11 heures de jeu, j'avais déjà 11 heures de jeu, j'avais fait plus de la moitié du jeu, donc hyper frustrant. Donc, on a passé toute la soirée à regarder le souci. Donc, ce qui s'est passé, et c'est pour ça que je vais en parler, parce que ça pourra peut-être aider des gens qui ont eu ce souci là. J'ai contacté le studio sur leur forum et sur le Discord. Donc, je les ai contactés jeudi soir. le vendredi midi je vous le dis honnêtement ils ont été réactifs en 12h donc je tiens à remercier Student Studio ils m'ont réenvoyé une sauvegarde neuve de l'endroit une heure avant où ça a coupé donc c'est pas ma sauvegarde parce qu'ils n'ont pas réussi à la réparer mais 12h après ils m'ont donné une nouvelle sauvegarde et je peux recommencer une heure avant mon crash ça va me permettre de poursuivre mon aventure etc beaucoup plus loin dans le prochain podcast où vous parlez de Zao mais je voulais sincèrement remercier Student Studio et je vous C'est leur premier jeu vidéo, parce qu'ils travaillent dans le cinéma de base.

  • Speaker #2

    C'est cool, ils ont été réactifs en tout cas.

  • Speaker #1

    Ça a duré 12 heures, ça a été très très rapide. Alors je suis honnête avec vous, je leur ai dit qu'on allait avoir un podcast dessus. Je ne sais pas s'ils ont accéléré le process, mais en tout cas, merci à eux. Je leur fais un concours et je les embrasse.

  • Speaker #2

    Si vous arrivez le même problème, vous savez quoi faire grâce au drama de Jelma.

  • Speaker #1

    Appelez French !

  • Speaker #2

    Du coup on part sur Indica, un jeu qu'on voulait vraiment vous traiter parce que c'est un jeu qui pour nous a fait un peu sensation au sein de l'équipe, il y a beaucoup de choses à dire dessus. Je pense que vous en avez entendu parler ou du moins que vous avez dû voir les trailers, c'est le jeu un peu barré du moment, un peu déjanté si on peut dire. C'est un jeu développé par le studio russe Onmeter qui s'est maintenant exilé, il me semble il est au Kazakhstan, il me semble ce studio aujourd'hui, et édité par Eleven 8 Studio, alors le jeu raconte. L'histoire d'une nonne qui part un peu à la découverte d'elle-même, mais c'est pas vraiment ça en final, c'est plus profond que ça. Et elle est accompagnée d'un compagnon qui est plutôt insolite puisqu'il s'agit en fait du diable. Alors je vais pas vous en dire plus sur l'histoire parce que vous avez l'habitude, c'est French qui va vous raconter tout ça. French, est-ce que tu veux nous conter l'histoire un peu de notre nonne ?

  • Speaker #0

    Eh oui, je vais même vous conseiller d'embarquer vos bagages puisque vous le savez, on va voyager. Comme Joss l'a dit, on va voyager cette fois-ci dans la Russie alternative. Je dis Russie alternative parce que ce n'est pas la Russie historique, tout simplement les développeurs l'assument. Et on va même prendre la machine à voyager dans le temps parce que c'est la Russie du 19e siècle dans laquelle je vais vous embarquer. Alors dans cette Russie du 19e siècle, vous qui nous écoutez, on va incarner Indica. Indica, c'est le prénom d'une jeune nonne qui est un petit peu rejetée par les autres sœurs du couvent.

  • Speaker #2

    Parce qu'elle est bizarre.

  • Speaker #0

    Elle est bizarre, à minima elle est bizarre Joss. Effectivement, alors en fait on lui donne tout un tas de tâches très répétitives, des tâches de larbin, des tâches qui sont dévalorisantes. Moi, ça m'a un petit peu rappelé le film Dogville sur la méchanceté des hommes.

  • Speaker #1

    J'allais dire, ça m'a rappelé mon enfance.

  • Speaker #0

    Tu peux pas me rappeler mon enfance, Katsoulou. On y reviendra. Voilà. Et en fait, donc, cette chère Indica, on va lui confier une nouvelle mission. Alors, la mission, c'est en fait, on va lui donner une lettre. et il va falloir la livrer à un monastère qui est beaucoup plus loin que le couvent. Évidemment, ça donne quand même l'impression qu'on cherche à s'éloigner de Indica, puisqu'elle serait gênante. Alors, le périple va commencer pour le joueur accompagné de Indica, et le fameux voyage, ça va être à la fois un voyage où on va chercher à rejoindre le monastère, mais on va aussi aller à la découverte de soi. Et en allant à la découverte de soi, cette introspection, elle va passer par des échanges avec une voix intérieure. Et cette voix intérieure, ce n'est autre que Satan. Et oui, Satan. Et Satan, pour une nonne, c'est un petit peu particulier. Et ce fameux Satan, c'est un démon tentateur et il va chercher à bousculer les convictions de Indica.

  • Speaker #2

    Il sert un peu de narrateur, en fait, dans l'histoire.

  • Speaker #0

    Il sert de narrateur et il sert aussi à bousculer la foi de Indica, c'est-à-dire à la faire réfléchir sur pourquoi tu es nonne, pourquoi tu as ce parcours. Et Indica en plus a un passé très traumatique, du coup elle va se mettre à douter d'elle de plus en plus et c'est un petit peu le chemin que va prendre le jeu de manière très intéressante. Ça c'est le pitch de base de Indica, vous l'aurez compris c'est un JV qui est très étrange et qui est avant tout réservé aux amateurs d'histoire alternative un petit peu perchés.

  • Speaker #2

    En fait il va la tester tout au long de son aventure parce que Indica en fait elle a jamais vraiment eu, on l'apprend au cours de phases de pixel art en fait qui sont très sympas, qui vont nous apprendre un peu le passé. de Indica et ce qui l'a amené à être nonne, mais elle n'a jamais eu cette vocation d'être nonne. Et du coup, en fait, le diable va la tester un peu tout au long de son aventure pour remettre un peu en question sa foi, la religion. On va être un peu tenté grâce à un personnage qu'on va rencontrer qui va nous accompagner pour progresser tout au long de notre aventure. En fait, on est un peu dans les tentations d'Indica, la remise en question de sa foi, de elle-même, de sa personne, en fait. Et en fait, elle se découdre aussi un peu. Donc ça peut passer un peu pour de la schizophrénie, pour plein de choses. D'ailleurs, je trouve qu'il y a plein de suces forts qui sont mis en avant. Du coup, la schizophrénie, le rapport à l'existence elle-même, de soi-même. Et ça, c'est bien narré, justement, par le diable.

  • Speaker #3

    Complètement. Ça permet d'aborder des sujets, le bien,

  • Speaker #2

    le mal.

  • Speaker #0

    pourquoi on a décidé que c'était bien, pourquoi on a décidé que c'était mal, avec justement ce petit diable qui va donner des fois à Indica des choses à faire, enfin, qu'il aimerait qu'elle fasse, mais qu'elle, elle essaye d'y résister. C'est vraiment chouette, et ça permet aussi de soi-même de se questionner sur des choses. C'est très philosophique, et c'est super sympa.

  • Speaker #1

    Et après, moi, j'ai quand même... Alors, j'ai bien aimé... J'ai bien aimé... L'histoire est intéressante, mais je trouve qu'elle aurait mérité quand même d'être un peu plus peaufinée, selon moi. Parce que je trouve qu'en fait, on a des thématiques vraiment qui sont fortes. On a le désespoir, on a les tourments d'Inika. Il y a aussi des points d'humour quand même qui sont à noter. Faut pas l'oublier, c'est pas qu'un jeu hyper glauque. Il y a aussi quand même pas mal d'humour, de l'humour russe, mais ça en est. Mais je trouve que, en fait, les transitions entre les scènes, je les ai trouvées parfois un peu trop sèches. Et du coup, ça peut venir un peu te couper, je trouve, dans ta narration.

  • Speaker #2

    Alors ça, les développeurs l'expriment de la façon suivante. C'est un peu leur manière de rendre hommage à un certain type de cinéma soviétique ou certaines productions même américaines qui sont, on va dire, totalement dans la branche indépendante. Moi, ça ne m'a pas tant gêné que ça parce que finalement, tu arrives très vite à rejoindre les deux bouts là-dessus. En revanche, j'ai été un tout petit peu gêné sur le fait que le traitement accordé au personnage d'Ilya, c'est le prisonnier qui va accompagner, le personnage humain qui va accompagner Indica.

  • Speaker #1

    Le tentateur.

  • Speaker #2

    Ouais, il est un peu... Je trouve que le jeu ne va pas jusqu'au bout de sa logique. Et il y a parfois des choses qui sont laissées un petit peu trop en suspens. Et j'aime bien les histoires ouvertes, mais j'aurais aimé que certaines choses soient un peu plus précises au niveau de l'histoire.

  • Speaker #0

    Ouais, ça méritait, je trouve, sur des thématiques aussi peu abordées dans le jeu vidéo. d'aller un peu plus loin, et même si le questionnement est là sur tout un tas de sujets comme ce qu'on disait, ça aurait mérité d'aller encore plus loin, aller chercher encore plus de choses, et en plus, dans la thématique de la religion, il y a moyen de parler d'énormément de choses, et là, ça s'est un peu centralisé sur deux, trois thèmes du bien, du mal, mais ça aurait pu en traiter encore plein d'autres, et pour la clôture du jeu, C'est pareil, ça aurait mérité, je trouve, encore plus de... Pas forcément d'explications, pareil, je suis pour que ça reste un peu ouvert à l'imagination du joueur.

  • Speaker #1

    Ouais,

  • Speaker #0

    à l'imagination, mais je trouve que ça aurait mérité un peu plus d'explications.

  • Speaker #1

    D'accord. Après, c'est vrai qu'on est sur un jeu de 4 heures. Voilà, c'est un jeu qui est très très rapide, donc... Il y a beaucoup, je pense, de réflexions à avoir sur le jeu, l'imaginaire, etc., sur l'histoire, en fait, de se l'approprier. Elle n'est pas donnée comme ça, en fait, l'histoire. Elle est donnée au travers d'objets qu'on va toucher, etc. Mais je pense qu'on peut passer à côté de plein de choses. Typiquement, moi, je sais que je suis passée, tu me l'as raconté, mais je suis passée, on gagne au cours de notre aventure des espèces de petites pièces. Et en fait, ces pièces, c'est toi qui me l'as expliqué, French, mais moi, je n'étais pas assez à côté. Alors moi, je l'ai fait en live, je tiens juste à préciser. Du coup, c'est vrai que j'ai perdu un peu l'histoire du fait de devoir converser avec ceux qui suivaient le stream. Mais du coup, ces petites pièces... Ah,

  • Speaker #3

    ils se attaquent à ses followers, maintenant,

  • Speaker #1

    c'est leur foutre. Non, non, mais c'est vrai que du coup, ces petites pièces, en fait, tu me l'as très bien raconté, si tu veux reprendre, en fait, French, en fait, elles ne servent à rien, et c'est un peu ce rapport de... Ça,

  • Speaker #2

    c'est un truc qui est très, très intéressant, et ça va intéresser Djalma, et je suis sûr que Djalma voudra, après cette émission, jouer au jeu, puisque c'est un petit peu un Hellblade au couvent, Hellblade chez Lennon. L'histoire des pièces, vous trouvez tout un tas de pièces au sein du jeu, et vous avez même un arbre de progression de compétences au sein du jeu. Il faut savoir que cette arme de compétence, la plupart du temps, sans trop vous spoiler le fonctionnement du jeu, il a tendance à vous récompenser fortement d'un coup, tout de suite. C'est comme si vous toucheriez le loto et la récompense du loto tout de suite, mais de manière limitée en récompense. Ou bien vous allez toucher nettement moins de récompenses,

  • Speaker #1

    mais ça va être à chaque acte. Des multiplicateurs. Donc pour résister,

  • Speaker #2

    des multiplicateurs. Et en fait, le jeu a tendance à s'amuser tant sur ce qu'est la foi, la religion, les fameuses bonnes actions que Taldir évoquait, et il s'amuse également sur notre condition de joueur, c'est la dimension méta du jeu. C'est-à-dire que le jeu interroge aussi sur la répétitivité. Et peut-être la stupidité de certaines actions qu'un jeu nous impose de faire pour progresser. C'est très intéressant.

  • Speaker #3

    Moi, j'avais une question dans l'histoire parce que tu parles de pièces et autres. Mais en fait, est-ce que vous avez des objets à aller chercher, à fouiller pour avoir une histoire supplémentaire ? Oui. Est-ce qu'il y a des trucs écrits comme on a dans beaucoup de jeux en fait ? Oui.

  • Speaker #1

    Il y a ces collectibles qui apportent ça, un peu de contexte narratif, mais surtout des collectibles qui vont rapporter des récompenses, et là où il y a subtilité, il y a cette subtilité.

  • Speaker #3

    Oui, donc ça demande de bien fouiller ces pièces aux alentours.

  • Speaker #1

    Il n'y en a pas tant que ça.

  • Speaker #3

    Il faut avoir un complément de l'histoire, en fait. Tu peux en avoir un.

  • Speaker #2

    Je ne sais pas si tu as été sensible à ça, mais les fameux collectibles qu'on trouve, très souvent ce sont des images pieuses qui nous racontent des éléments religieux. Je suis sûr que tu as aimé.

  • Speaker #0

    Oui, c'est quelque chose que j'ai beaucoup aimé. Parce que j'adore tout ce qui est culture, des religions, etc. Et donc on trouve des objets liés à la religion dont on parle dans ce jeu-là. et on a une petite explication de ce que c'est, d'où ça vient, et ça permet de nous mettre un petit peu plus dans le contexte de cette non-indica, et d'en apprendre un petit peu plus aussi, parce que moi j'ai une culture assez limitée sur ça. Mais ça permet d'en apprendre un petit peu plus. Donc ça, c'est chouette aussi. J'ai beaucoup aimé chercher ces petits collectibles-là.

  • Speaker #1

    À tout moment, tu peux faire des petites prières dans des lieux de recueil, trouver...

  • Speaker #0

    Allumer les petits...

  • Speaker #1

    Ouais, ouais, ouais.

  • Speaker #3

    Et tu sauras, French, que du coup, le fromage préféré, t'as le dire, c'est le chaussé au moins, comme elle aime beaucoup la religion.

  • Speaker #1

    J'avais oublié les blagues de Jalma. Je ne sais pas si je vais repartir, en fait.

  • Speaker #3

    Tu peux repartir et tu les éviteras.

  • Speaker #1

    Après on va parler de l'AD1, moi très honnêtement la direction artistique d'Indica je la trouve plutôt sublime, alors on est appuyé vraiment par le Rhin-N-Jai 5, euh 4 pardon, je dis des bêtises, que ce soit la modélisation des personnages, des environnements, les animations, également je les trouve très réussis. On a une mise en scène également qui est très soignée avec des cadrages que j'ai trouvés plutôt originaux, même cinématographiques on peut le dire. En plus tu parlais qu'il y avait un rapport avec le cinéma russe, bah écoute ça fait sens sur la DA complètement. Les mini-jeux en pixel art, je vous en ai parlé juste avant pour découvrir un peu le passé d'Indica. J'ai beaucoup aimé, ça permet de changer d'ambiance en fait tout au long de cette aventure. Donc en fait on va avoir des petites courses en voiture, un espèce de Pac-Man où il faut récupérer des pièces, c'est très sympa. Et ça apporte vraiment quelque chose à cette DA un peu barrée. La bande-son, pareil, quelque peu dérangeante, je l'ai trouvée complètement démente, je vous invite à aller l'écouter, c'est très très marrant. Le sound design est au top, on a les craquements de la neige, le bruit du vent, la VO est vraiment superbe. Et je vous recommande vraiment à faire le jeu en russe, pousser l'immersion. J'ai eu quelques moments, moi sur ma game, je sais pas vous, où ça a saccadé. Mais c'était quand même assez rare. Dans l'ensemble pour moi c'est une DA qui reste un sans faute. Et c'est vraiment pour moi quelque chose que j'ai trouvé très très réussi. Dans Indica j'en étais très surprise au vu des budgets et du jeu. du jeu en tant que tel.

  • Speaker #2

    Oui, tu l'as dit, c'est très propre techniquement, c'est bien optimisé pour la petite équipe qui est derrière ce jeu. C'est toujours assez étonnant. Et moi, je vais encore accentuer ce que tu as très bien dit sur le fait que la mise en scène et le travail sur les cadres, les proportions, les distances, la taille, les échelles aussi parfois, les jeux aussi sur les optiques, les optiques de caméra qui sont employées, les déformations. C'est quelque chose de très important dans le jeu et c'est quelque chose que j'ai trouvé très très fort. Et ça sert l'histoire du jeu, c'est ça qui est important aussi à dire.

  • Speaker #1

    Ça sert parce qu'en fait ça sert dans la folie d'Indica, quand tout d'un coup tu croises une espèce de grande chèvre géante, quand tu zooms sur l'œil, ça accentue la folie de l'anone sur ces plans-là. Et ça c'est très intéressant, donc la DA sert vraiment à la narration totalement.

  • Speaker #0

    Moi j'aimerais bien revenir sur la BO, la musique du jeu, qui est en complet décalage avec l'univers qu'on veut nous faire... qu'on veut nous montrer. Il y a une espèce de musique électronique des fois, alors qu'on est dans un... Comme tu l'as dit, au niveau des années, ça ne correspond vraiment pas du tout avec cette ambiance-là. Et ça permet de créer un décalage un peu raide. Moi, ça m'a un peu...

  • Speaker #1

    T'as tué un mec ? J'ai chamboulé.

  • Speaker #0

    Je ne savais pas trop quoi en penser. Il faudrait que je réécoute les sons vraiment à part. Ouais, moi, la BO m'a un peu interloqué, je dirais. Mais en tout cas,

  • Speaker #1

    ça bouscule et c'est ce qu'ils veulent faire.

  • Speaker #0

    Donc, c'est la suite.

  • Speaker #2

    T'as été cligné par la BO, t'as le dire. Moi, comme on m'avait vendu toute la communication autour du jeu, elle est sûre, c'est un jeu qui est un peu foufou, perché. Donc, du coup, ces décalages-là m'ont pas surpris, d'autant plus que ça rejoint aussi des œuvres que j'aime dans d'autres types de créations artistiques. Voilà. Mais je peux comprendre ce que tu évoques, c'est vrai que si vous vous êtes habitué uniquement à Fortnite ou Call of, oui c'est un jeu un peu particulier.

  • Speaker #1

    Tu vois, à contrario, moi j'aurais aimé être par contre beaucoup plus perturbée par la réalisation, par les cinématiques qu'on voit. Alors c'est vrai qu'il y a quelques plans qui sont un peu déjantés, surtout je trouve au début de la game, mais c'est vrai que j'aurais aimé que ça accentue un peu plus ce côté perché du jeu. Surtout que c'est ce qu'on avait vu un peu des trailers et au final je me suis trouvé un peu... C'est vraiment le point qui m'a un peu déçue de Indica, c'est que je m'attendais à ce qu'il aille plus loin que ce qu'il nous fournit aujourd'hui. Dans le côté vraiment barré quoi.

  • Speaker #0

    Complètement, il y a une scène au début avec un danseur, bref si vous avez fait le jeu vous voyez très bien de quoi je veux parler. Et c'est vrai que je m'attendais à plus de scènes de ce goût là avec des choses complètement bizarres, des plus grosses bizarreries que ce qu'ils nous ont laissé après.

  • Speaker #2

    Et ça je vous rejoins un peu toutes les deux, c'est marrant. Parce que c'est un jeu finalement, sous son apparence très étrange et bizarre. C'est un jeu qui est aussi très intellectuel. En fait, le cœur de l'histoire, pour ceux qui s'intéressent au jeu, le cœur de l'histoire est finalement plus les dualités que nous vivons et sur lesquelles nous construisons notre foi ou nos croyances, que ce soit des croyances religieuses ou des croyances tout autres sur le monde qui nous entoure. Et c'est quelque part un jeu qui raconte une histoire qui est finalement... nettement plus linéaire que ce qu'on aurait pu imaginer au départ.

  • Speaker #1

    Linéaire, c'est le terme. On va parler du gameplay, parce que lui aussi, je le trouve quand même très linéaire, même s'il y a quelques phases qui viennent le dynamiser. Au final, c'est un peu l'ADN de Indica, qui n'est pas déplaisante, mais il faut en avoir conscience quand on rentre dans le jeu. Thalder, est-ce que tu veux nous parler du gameplay ?

  • Speaker #0

    Bien sûr ! Donc, vous l'avez compris, on va contrôler l'anone Indica. Donc, on va jouer à la troisième personne. Et on va évoluer dans un monde de type couloir, où on aura des énigmes à résoudre et des petites tâches à réaliser pour pouvoir avancer. Donc au tout début, on évolue dans le couvent, donc on en a parlé tout à l'heure, on aura des tâches quotidiennes un peu absurdes à réaliser, à ramener des patates, sortir de l'eau du puits. Et ensuite, quand on sort pour le reste de l'épopée... Ce sera plus des énigmes environnementales. Des fois, ce sera un système que j'ai beaucoup aimé. Je pense qu'on va pouvoir en parler. Ou donc, on va pouvoir faire prier Indica et ça va distordre la réalité et changer le monde. Alors malheureusement, ce sera que des... Petites scènes,

  • Speaker #1

    j'aurais aimé plus ça.

  • Speaker #0

    Moi j'ai adoré, mais j'aurais aimé en voir plus et que ces scènes-là soient un petit peu plus longues. Mais donc voilà, résoudre ces énigmes, ça va nous permettre d'évoluer dans ce jeu-là.

  • Speaker #1

    C'est vrai qu'en fait le gameplay consiste majoritairement à avancer en ligne droite. On est clairement sur un walking simulator qui va permettre de faire progresser la narration. Un peu à l'Highblade, parce que c'était Highblade auparavant. Highblade qui est plus dynamique quand même, mais on se retrouve un peu sur ce gameplay-là. En fait nos actions vont se limiter, comme tu dis, au puzzle. ou à ces phases de distorsion d'environnement.

  • Speaker #0

    Voilà, il n'y a pas de combat, donc ce sera majoritairement des énigmes et un walking simulator pour le reste. Les énigmes, elles sont hyper différentes à chaque fois, donc ça permet de dynamiser aussi un peu le jeu. Elles ne sont pas extrêmement difficiles, donc vous ne risquez pas de rester bloqués sur une énigme. On va également, donc on l'a évoqué, pouvoir retrouver des objets religieux. Ça va nous donner ces fameux points. Et on va pouvoir allumer des hôtels aussi, qui nous donneront des petits points. qui nous feront évoluer de niveau, comme on l'évoquait tout à l'heure.

  • Speaker #3

    Mais c'est ça, à quoi d'évoluer en niveau ?

  • Speaker #1

    Mais à rien, c'est ce que French expliquait. Voilà,

  • Speaker #0

    c'est ça en fait. Évoluer de niveau, ça va nous permettre de choisir entre deux compétences qui nous servent à générer plus de points.

  • Speaker #3

    D'accord, mais et après ?

  • Speaker #1

    Les points n'apportent rien. C'est ça que French essayait d'expliquer tout à l'heure, c'est que c'est complètement...

  • Speaker #0

    Qu'il y a une scène à la fin... permet d'expliquer un petit peu tout ça et que j'ai trouvé hyper philosophique et hyper intéressant.

  • Speaker #2

    C'est parce que non que tu en parles. Alors bien évidemment, on va laisser planer le mystère. J'en suis bien désolé, il faut jouer au jeu. Mais effectivement, en fait, c'est toute l'absurdité de ce qu'est le point de compétence et la réception des pièces et tous ces collectibles qui explosent dans quelque chose qui sert le propos du jeu. Ça, c'est très intéressant.

  • Speaker #3

    Mais Joss, elle l'a eu. C'est de l'un du coup ?

  • Speaker #1

    Bah oui.

  • Speaker #3

    D'accord, ok. Non mais en fait, ma question n'est pas déconnue parce que, genre, on pourrait pu penser que t'avais une fin alternative en fonction du nombre de points que t'avais en fait.

  • Speaker #1

    Y a pas de fin alternative. Alors y a pas de fin alternative, du coup, ce qui t'emmène vraiment à... Enfin, tout le monde a la même progression sur l'aventure.

  • Speaker #0

    Bah ça c'est quelque chose que je voulais un peu regretter. Alors après, évidemment, on se rend compte qu'avec la taille de l'équipe, etc. Et déjà la prod qu'ils ont faite, c'est très impressionnant. Mais sur un jeu avec les valeurs morales. que dans sa part, on aurait aimé pouvoir faire des choix et que ça fasse avancer l'histoire d'une manière ou d'une autre, un peu peut-être de manière différente. Mais bon, c'était déjà très bien. Et ils ont fait, je pense, ce qu'ils ont pu avec l'équipe qu'ils avaient.

  • Speaker #2

    C'est d'autant plus pertinent tout ce que tu cites. que quand tu as un jeu qui finalement te raconte une histoire linéaire, c'est-à-dire que que ce soit les actions que vous allez prendre, vous aurez la même histoire, la même fin, c'est toujours dommage d'avoir un récit qui a un petit peu... qui n'a pas suffisamment de nuances et qui laisse trop de zones sombres, de zones qui ne sont pas développées. Moi, c'est mon petit regret, par exemple, la finalité du jeu étant un peu... Il me manque quelque chose, j'aime bien les jeux ouverts, les jeux qui sont très particuliers, qui nous font beaucoup réfléchir, et le jeu fait réfléchir. Mais il me manque quelques éléments pour totalement apprécier l'expérience au final.

  • Speaker #3

    Mais ce qu'elle veut dire par là, c'est qu'elle aime les jeux où tu ne comprends pas la fin.

  • Speaker #1

    Non mais c'est un indica où t'es un peu perdu, mais au final t'es perdu comme indica, donc ça fait un peu sens aussi.

  • Speaker #3

    Mais est-ce que tu sors du jeu avec des réponses ? Parce que moi c'est ça que j'aime bien dans les jeux vidéo, c'est avoir des réponses à la fin.

  • Speaker #1

    Tu sors du jeu avec des questions en plus.

  • Speaker #2

    Tu sors peut-être plus perdu que ce que tu avais débuté, c'est ça qui est intéressant.

  • Speaker #0

    Mais c'est ça qui fait qu'on se pose des questions sur nous-mêmes, notre rapport au désir, etc. c'est plus un élément de réflexion plutôt qu'une histoire, vraiment, avec un début.

  • Speaker #2

    Exactement, et quel est le libre arbitre de l'humain au sein d'une histoire qui est très corsetée, où en gros, tu dois faire peut-être ce que ton père ou ta mère te dit, tu dois suivre les us et coutumes, c'est assez intéressant. Mais pour reprendre un autre exemple, parce que je l'ai fini, je l'ai refini il y a quelques jours, Hellblade 1, sur sa fin, est aussi bizarre, mais lui arrive à conclure son histoire. Et on a l'impression qu'Indycar n'arrive pas totalement à terminer son histoire. C'est ça, moi, qui m'a un peu gêné.

  • Speaker #0

    Exactement.

  • Speaker #3

    Un peu comme tes histoires d'amour par le passé.

  • Speaker #1

    Hellblade a une histoire quand même plus explicite, plus terre-à-terre. On est moins dans l'imaginaire, dans la réflexion du joueur avec Hellblade. que Indica.

  • Speaker #0

    C'est pour ça que j'ai du mal à le comparer à Hellblade, parce qu'au niveau de l'histoire, c'est vraiment extrêmement différent. C'est plus au niveau graphique que ça va ressembler à Hellblade.

  • Speaker #1

    Sur Hellblade, c'est l'introspection du protagoniste, que je trouve là où on a ce rapport avec ses voix dans sa tête, la dualité, la confrontation.

  • Speaker #2

    Les deux jeux sont très différents. Je ne suis pas en train de vous dire que Indica, c'est Hellblade Beast. Les deux jeux sont très différents. Ceci dit, ils partagent tout de même des choses. Ils partagent par exemple le fait que... Nos dieux nous mentent et la question de la foi, elle est mise à rude épreuve dans les deux cas. Dans le cas de Senua dans Hellblade et dans le cas de Indica dans Indica. Il y a quand même des points communs, des passerelles. Tout à fait.

  • Speaker #3

    Là, quand je vous écoute en tant qu'auditeur, moi je me pose quand même une question. Parce que vous parlez beaucoup de l'histoire qui est mise en avant et qui est très forte. Mais est-ce que le gameplay est suffisamment riche ? Est-ce qu'on s'amuse dans le jeu en tant que joueur aussi ? Enfin, quand je dis on s'amuse, est-ce que le gameplay se renouvelle ? Moi, c'est des questions que je me poserai en tant qu'auditeur.

  • Speaker #1

    En fait, ce que tu vas avoir d'original dans le gameplay, c'est vraiment... Les phases en pixel art, tu vas en avoir 5-6, il me semble, une au tout début et après 4-5 au long de ton aventure, qui elles, comme je le disais, racontent l'histoire d'Indica et elles vont vraiment venir dynamiser, parce que c'est toujours des mini-jeux et ils sont très très sympas, c'est très bien fait. Et en plus, c'est du contexte narratif. Après, vraiment, ça va être... le gameplay va se renouveler... Il ne va pas vraiment se renouveler, en fait, c'est vraiment la simulation de marche. mais qui est accentuée par des puzzle games. Donc tu vas devoir placer une caisse... Oui, tu t'ennuies pas ! Voilà, placer une caisse à un bon endroit, construire un pont, etc. Mais c'est minime ! Dans le jeu, c'est minime. Majoritairement, tu avances, tu marches.

  • Speaker #2

    Pour compléter et te préciser la chose... Moi je te dirais que c'est un peu des énigmes environnementales assez basiques, tu as le dire, très très bien dit. En général ça fait appel à déplacer un objet, pouvoir escalader quelque chose, pouvoir accéder à tel endroit. Parfois tu t'arrêtes un petit peu quand même, 5-10 minutes, et j'ai envie de te répondre que sur un jeu d'environ 5 heures, c'est environ 5 heures de durée de vie, ça m'a pas gêné, ça m'a même plutôt... Moins de but. Maintenant il faut pas s'attendre à un gameplay hyper poussé, c'est quand même assez limité.

  • Speaker #3

    Non mais... Mais que le gameplay ne dessert pas l'histoire, c'était plus ça ma question.

  • Speaker #1

    Non, le gameplay ne dessert pas l'histoire parce qu'en fait ça arrive toujours au bon moment, même si t'as pas une réflexion sur un puzzle game, tu vas avoir une petite phase de course poursuite, ou devoir esquiver des choses, là je pense à la poissonnerie. Donc t'as toujours quelque chose qui vient un peu quand même t'amener à réfléchir, à courir, ça dynamise en fait. Ton aventure est sur un jeu de 4-5 heures, en effet du coup t'as pas vraiment le temps de t'ennuyer.

  • Speaker #2

    Et t'as les fameuses scènes que t'as à dire à évoquer où tu peux... prier. Quand tu pries, quand tu pries ou quand tu ne pries plus, tu vas entendre plus ou moins le diable qui te tente et ça va aussi avoir une influence très nette sur ton décor avec des perspectives qui changent, des précipices, des béants qui se créent, des lignes de fruits qui explosent et ça modifie totalement ton environnement et ça devient très intéressant. Ce sont des très belles scènes sur le plan du gameplay. Malheureusement, il y en a trop peu. au sein du jeu.

  • Speaker #0

    Mais oui, on en voudrait plus vraiment, parce que c'était super beau et intéressant, et il en manque. Ils auraient dû en faire plus.

  • Speaker #1

    Et puis c'est intéressant dans l'histoire, et c'est intéressant dans le gameplay, parce qu'en fait elle prie pour ne pas écouter le diable, et là il déblaye des paroles, et des paroles à foison qui sont d'ailleurs un peu perturbantes, quand on lit un peu les textes. Et en fait vraiment c'est une distorsion de l'environnement. Et en fait, tu dois faire ces prières pour reconstituer ton monde. Et en fait, il faut alterner entre l'enfer, en fait, c'est un peu considéré comme l'enfer, et le monde réel pour pouvoir avancer. Donc ça, t'en as, je crois, 3-4, mais c'est des phases qui sont vraiment très très cool à jouer.

  • Speaker #2

    Et petit point technique pour les amateurs, je l'ai majoritairement joué sur Steam Deck. Le jeu tourne très très bien et vous pouvez parfaitement jouer sur la petite machine de Valve.

  • Speaker #3

    Mais que le monde n'a pas les moyens de payer une Steam Deck, y'a plus de 300 balles mes frères !

  • Speaker #2

    Jalma, Jalma, moi je fais quoi ? Dans le sens inverse, je connais des joueurs PC qui n'ont qu'un Steam Deck et qui n'ont pas de PC.

  • Speaker #3

    Oui mais c'est des cas rares ça, c'est des osos rares comme on appelle ça.

  • Speaker #1

    C'est vrai qu'aujourd'hui ça coûte plus cher de se faire un PC que de prendre un Steam Deck. Exactement. T'as à dire, toi c'est un jeu que tu recommandes, du coup indique-en autour de toi.

  • Speaker #0

    Bah alors c'est un jeu qui est difficile à recommander de par les thèmes déjà parce que bon... Il faut accepter de remettre en question des principes religieux, etc. Peut-être qu'il y a des gens que ça pourrait déranger. Voilà, donc dans ces cas-là, c'est peut-être pas fait pour vous. Après, si vous aimez tout ce qui est philosophie, remise en question, questionnement, sociologie sur notre monde, etc. carrément un jeu à faire et hyper intéressant hyper beau, assez facile d'accès je pense donc foncez c'est vraiment un super super jeu

  • Speaker #1

    Moi, je te retrouve un peu, mais pour le coup, Indica, c'est un jeu qui est vraiment atypique, comme vous l'avez dû le comprendre avec nos arguments. Mais pour moi, c'est un jeu, je trouve, s'il voulait être vraiment dans ce qu'il propose, il aurait dû être plus barré, plus barré que ce qu'il est aujourd'hui. Alors du coup, je le recommande si vous avez conscience qu'il s'agit d'un jeu qui est très, très narratif, qu'on est plus sur l'esprit d'un walking simulator qu'autre chose, que c'est très linéaire avec les petites phases. de puzzle game ou de course poursuite comme on vous l'a dit, mais c'est vraiment un jeu qui sert d'introspection à la nonne plus qu'autre chose. Alors du coup, ce qui est intéressant, c'est que c'est un jeu où au final on se retrouve un peu perdu, comme en l'Asie on en sort plus avec des questions qu'autre chose, et au final on est aussi perdu qu'indiqué à le nez, donc c'est très bien retranscrit, mais je peux comprendre que certains joueurs n'aient pas saisi ce sens-là, et en se limitant au gameplay, soient un peu rebutés par le jeu. Moi je sais que j'ai une personne autour de moi qui l'a trouvé très longuée. et qui a du mal à se mettre dessus. Donc il faut vraiment en avoir conscience quand vous vous lancez dans Indica. C'est un jeu qui est assez lent. Certes, il y a quelques petits puzzles qui sont sympas, mais ce n'est pas le point majeur du jeu. Après, pour moi, ça reste une belle expérience. Comme je vous l'ai dit, je suis légèrement déçue car j'en attendais un peu plus, surtout au vu des trailers assez déjantés qu'on avait eus. Mais ça reste pour moi un jeu qui a le mérite d'exister, qui doit être reconnu et qui est une très belle proposition quand même. Et toi, French ?

  • Speaker #2

    Moi, je vais être plus du côté Taldir, pour le coup. Moi, je le recommande. Je le recommande très clairement, pas à n'importe qui. C'est certain qu'ici on est dans une création artistique qui va être plus proche du cinéma de David Lynch par exemple, de Lars von Trier, que du cinéma de Michael Bay ou bien du Marvel Universe. Voilà, ça c'est pour vous situer. Pour le reste, la narration au contraire je la trouve extrêmement fluide. C'est un jeu qui est peut-être un peu plus lent que certains gros jeux d'action, mais qui se sert de son rythme de fonctionnement par rapport à son propos. Et moi je le dis, je l'ai trouvé... La petit vent de A à Z, je l'ai dévoré, dévoré, dévoré le jeu. Bon, il est très court aussi et moi je le trouve même dynamique par rapport à sa durée. Et il arrive à nous faire réfléchir, à nous faire nous interroger sur ce qu'est le bien, ce qu'est le mal, ce qu'est notre libre arbitre dans un monde qui nous corsette toujours plus dans différentes choses. Que ce soit le monde actuel ou bien que ce soit la Russie alternative qui est présentée dans le jeu. Pour moi, c'est un des petits AA qui est déjà l'un des très grands jeux de 2024. Donc, vous aimez les expériences un petit peu à part, il faut le préciser, allez-y, ça vaut le détour.

  • Speaker #1

    Pour l'extérieur, vous pourrez retrouver Indica sur PC et depuis le 17 mai sur PS5 et Xbox au prix de Pour revenir à bout de l'aventure, c'est ça, il faut compter à peu près 4 heures. N'hésitez pas à nous dire en commentaire si vous avez testé l'aventure, votre ressenti sur cette aventure ou si vous comptez la tester. Et puis nous, on va tout de suite passer au Calumet du Pixel. Tu peux faire tourner s'il te plaît ?

  • Speaker #2

    Pas de soucis Ben.

  • Speaker #1

    Alors, si vous êtes un peu sur les réseaux, vous avez dû voir la polémique autour du personnage de Yasuke dans Assassin's Creed Shadow. On avait donc envie dans ce calumet du pixel de se poser un peu sur cette question et d'en discuter entre nous. Du coup, je vais vous poser la question suivante avant d'en débattre. L'apparence d'un avatar dans le jeu vidéo est-il, selon vous, primordial pour raconter une histoire ? Et l'avatar par les développeurs peut-il avoir une influence ? Sur le comportement des gamers in-game, sur nos comportements en tant que joueurs. Djanma, est-ce que tu veux commencer ?

  • Speaker #3

    Moi, j'aurais laissé Tal dire pour lui répondre de vive voix après, parce que souvent, elle m'énerve. Donc, tu sais, je lui donne la balle. Je lui donne l'initiative et je lui répondrai, je pense.

  • Speaker #0

    Choisir un personnage, c'est hyper important. Par exemple, je n'aime pas les jeux où il faut qu'on crée notre propre personnage. Je trouve que généralement, ils ont moins de charisme. Mais donc là, les personnages sont des parties prises. Donc là, évidemment, c'est le personnage de Yasuke qui commence un peu ce débat-là. Pour moi, évidemment, le personnage va porter l'histoire. En tout cas, là, clairement, dans le jeu d'Assassin's Creed, c'est le fait que ce soit un personnage noir qui va être un peu le fil de l'histoire. On va suivre ce personnage-là pour savoir comment... Enfin, j'en sais rien, mais j'imagine comment il en est arrivé là, etc. Donc... Pour moi, c'est hyper important, le personnage, évidemment. Or, voir les personnages qu'on crée nous-mêmes, sauf pour les gros RPG. Mais c'est des parties-prix hyper importants. Et, par exemple, nous permettre de jouer des femmes. J'en sais rien, des personnages, je dis au pif, des personnages homosexuels, trans, j'en sais rien. Ça permet aussi de voir une diversité dans le monde du jeu vidéo. Et pour moi, c'est hyper important.

  • Speaker #1

    Tu veux dire que c'est l'ADN du jeu en fait ? Le protagoniste principal représente totalement.

  • Speaker #3

    Si on veut aller déjà, Titi, un peu t'a le dire, parce que c'est bien beau ces grands discours, comme elle sait faire ou commence à avoir l'habitude. Mais qu'est-ce qu'on entend ? Qu'est-ce que tu réponds à cette question de qu'est-ce qu'on parle des jeux à la première personne ? C'est-à-dire si on t'écoute, les jeux qui jouent à la première personne ne racontent pas d'histoire. Pourquoi je te parle de ça ? Parce qu'il y a Indiana Jones qui arrive et on avait décrié le fait que ça soit en vue FPS. Donc est-ce qu'un jeu comme Indiana Jones arrivera à raconter une histoire ? Est-ce qu'on a besoin de voir l'apparence d'un personnage à la troisième personne pour raconter une histoire ? La question aussi se pose finalement pour les vues FPS. Comme Avatar qui joue en vue FPS.

  • Speaker #0

    Il y a quand même certains jeux où on est en mode FPS et où notre personnage a un design, où on le voit,

  • Speaker #1

    même si on ne le voit pas dans le jeu,

  • Speaker #0

    on le voit quand même à certains moments. Et après, l'histoire peut nous raconter des choses sur ce personnage. Donc on n'a pas forcément besoin d'avoir un physique pour qu'il ait un background qui est hyper intéressant.

  • Speaker #1

    Moi, je ne suis pas tellement d'accord. Moi, j'adore quand on peut créer ces personnages. J'adore parce que je trouve qu'en plus, ça nous met encore plus ces notes personnages qui rentrent dans l'aventure. Pour moi,

  • Speaker #3

    ça ne raconte pas une histoire.

  • Speaker #1

    Bah oui mais c'est les codes après qui lui sont donnés à ce personnage et la narration en fait raconte l'histoire de ce personnage donc peu importe le physique qu'il a, c'est les attraits que tu vas lui donner, c'est son passé que tu vas lui donner, c'est tout ça en fait, c'est l'arrivée de l'homme avec ses autres personnages.

  • Speaker #3

    Ouais mais ça va desservir l'histoire, je vais te donner juste un exemple et moi je rejoins quand même Taldeir sur son truc de création de personnage parce que déjà alors première chose mais ça c'est juste subjectif, moi je perds toujours un temps fou en créant parce que j'ai l'impression que mon personnage ne va jamais comme je voudrais sur Twin Games mais ça c'est un aparté. Mais si je reviens, on va prendre le jeu Godefort. Moi, je suis désolé de voir un Kratos hyper viril, dès le départ, physiquement viril. Ça raconte une histoire, ça raconte son passé, de voir quelqu'un d'hyper musclé. Et en plus, on y reviendra après dans le débat, mais je pense que ça influe dans ton gameplay.

  • Speaker #1

    Oui, mais Kratos, tu parles d'une licence qui existe depuis des années.

  • Speaker #3

    Mais il y a plein de personnes. Je peux te donner 20 000 exemples comme ça. Je prends l'exemple de Godefort, je vais t'en donner d'autres derrière si tu veux. Mais derrière, quand on le voit, ce lien qui se crée avec Atreus, où justement on le voit devenir beaucoup plus sympa avec son fils, beaucoup moins dur, on le voit attendri, mais je pense que c'est grâce à toute la création du PNJ principal que ça a servi ton histoire.

  • Speaker #1

    Mais en fait ça dépend du jeu, ça dépend du jeu tout simplement.

  • Speaker #3

    Je pense qu'il y a beaucoup de jeux qui, par la création du personnage, il y a toute une recherche.

  • Speaker #1

    Je vais te dire, tu prends Kratos, alors oui bien sûr tu prends Kratos, mais on peut prendre Nathan Drake, etc. C'est vrai qu'on peut en prendre plein, Nathan Drake voilà, il est hyper important pour la licence, pourtant si... Au point A, le premier Uncharted serait sorti et vous auriez dû créer votre personnage, je pense que ça ne vous aurait pas choqué. Parce qu'en fait, vous auriez trop retrouvé l'humour de Nathan Drake sur votre personnage, vous auriez trouvé Star-Vol- Bah bien sûr que non,

  • Speaker #3

    regarde Star-Field. Dans Star-Field, tu crées ton personnage, tu n'as pas forcément le passé de ton personnage, tu n'as pas ce background etc. que tu peux avoir dans d'autres jeux en fait. Donc je pense que ça détient l'histoire.

  • Speaker #1

    Parce que ça dépend comment il est raconté.

  • Speaker #0

    Bah en revanche dans Rise of the Ronin dernièrement tu créais ton personnage mais t'as tout le passé qu'il racontait avec ta lame jumelle le passé de ta lame jumelle du coup j'ai un vrai background sur mon personnage

  • Speaker #1

    C'est ça qui est toujours assez étonnant moi j'aime bien aussi qu'on m'impose le personnage donc là je rejoins aussi plusieurs propos que j'ai déjà entendus

  • Speaker #2

    T'es de notre équipe !

  • Speaker #1

    Moi je préfère, pour plusieurs raisons c'est que quand je suis dans une personnalisation de personnage je passe à minima une heure voire deux heures facile Et quelque part, ça me saoule, mais c'est comme ça. Je sais ça.

  • Speaker #0

    Vous êtes fou.

  • Speaker #2

    C'est un rétique, mais non, mais on aime bien.

  • Speaker #0

    Vous avez juste un petit détail.

  • Speaker #2

    On est un peu les piquets sous des tourbouillons.

  • Speaker #1

    Exactement. Et en plus, ça ne m'intéresse jamais spécialement. Mais malgré tout, il faut que je passe du temps. Et j'aime bien qu'on m'impose un personnage et qu'on m'impose quelque chose. Pourquoi ? Parce que moi, en tant que joueur, j'aime qu'on me raconte une histoire, qu'on me donne un background très fort. Ceci dit, et je rejoins un petit peu Joss là-dessus, sur d'autres exemples qui me viennent à l'esprit. Par exemple, tu prends... Tu prends Cyberpunk où tu crées aussi ton propre personnage et pour autant, il y a un background et le jeu arrive à te raconter une histoire et à te faire vivre la mise en scène.

  • Speaker #2

    Oui, mais sur ton personnage en lui-même ou sur l'histoire en global.

  • Speaker #1

    On peut participer à ton personnage.

  • Speaker #2

    Mais c'est débat.

  • Speaker #0

    Il me fait comme d'habitude,

  • Speaker #2

    il m'écarte le débat. Il est toujours très malin, il écarte le débat. Là, on te parle du personnage principal qui raconte un background. Je vais juste te donner un truc dans un autre exemple de jeu que tu as fait. C'est Tell Me Why. Par exemple, Tell Me Why. Ça raconte l'histoire, j'avais dit de Jumel, c'est tout le début du jeu, je ne sais pas, dont un des deux personnages qui a décidé de changer de sexe. Donc là, le phénique est primordial pour te raconter l'aventure des deux jumeaux, donc ils sont devenus du coup jumeaux, pour te raconter toute une histoire. Et en plus, tout le jeu est tourné autour de là-dessus. Donc je pense que le personnage créé par les développeurs va apporter, si tu veux, des bases, des bases importantes de ton personnage principal, qui vont servir les personnages secondaires. voire aussi principaux qui va rencontrer tout le monde.

  • Speaker #0

    Je pense que ça dépend de ce que les développeurs veulent raconter et de l'aventure qu'ils ont envie de créer, tout simplement.

  • Speaker #1

    Bah oui, parce que là, quand même, quelque part, tu me reproches de détourner le débat. Mais c'est ce que tu viens de faire également. Là, tu viens de parler... Non, tu viens de parler de personnages qui sont en fait des personnages fonctionnels et qui ne servent qu'à avancer l'histoire. Je caricature, bien sûr,

  • Speaker #2

    mais... Non, là, tu caricatures à fond. Oui, mais...

  • Speaker #1

    Est-ce que je peux sortir dans la rue et je peux aller tuer tout le monde dans mon petit village dans Tell Me Why ? Non. Je suis obligé de faire les actions qui sont prévues pour avancer. Moi, du coup...

  • Speaker #2

    Oui, mais ce qu'on te disait, c'est que le fait que les développeurs ont créé un personnage de base vont installer dans le jeu des bases, vont te raconter le passé du personnage, ce qu'il a vécu, etc. Je pense que Ildika, la création du personnage, vous a aidé dans la compréhension de l'histoire parce que ça a créé un passé, ça a créé une personnalité, etc. Je veux dire, par exemple, on revient à l'histoire de Kratos, tu aurais fait un Kratos tout maigricho, etc. ...seraient, je pense, desservies l'histoire par exemple. Donc le physique du personnage a une importance dans l'histoire.

  • Speaker #0

    Bah oui, le physique colle au profil. Mais là, du coup, pour reprendre le débat sur Yasuke, qu'est-ce qui dérangerait ? On n'a même pas le fond du contexte. Qu'est-ce qui dérange aujourd'hui dans ce personnage pour la création de cette aventure ?

  • Speaker #2

    Non mais là, ça dérange les joueurs.

  • Speaker #1

    Ah, c'est pas compliqué.

  • Speaker #2

    Moi, je vais te répondre là-dessus parce que...

  • Speaker #0

    Ah oui, mais au final, ça va être le background de ce personnage qui est quand même un fait historique, un élément part de l'histoire.

  • Speaker #2

    Oui, et qui va être hyper intéressant dans le jeu. Parce que c'est vrai que je comprends aussi, moi, le choix. Alors, il faut avoir... Attention, je n'ai pas connaissance du scénario, mais quand on lit l'histoire de Yasuke, ce qui est hyper intéressant, c'est que vraiment, c'est un esclave qui d'ailleurs était en Afrique, comme ça je vous raconte un peu l'histoire. Il chassait le lion, il s'est fait capturer, il est devenu esclave. Il a été déporté dans différents pays, notamment la Malaisie et l'Inde. Il a été racheté une seconde fois par un prêtre qui s'est installé au Japon. Et il est devenu, selon certains faits historiques, parce que ce n'est pas confirmé, un samouraï.

  • Speaker #0

    Ou un porteur d'armes, comme certains aiment le dire.

  • Speaker #2

    Et d'ailleurs ce qui est très intéressant, c'est que je me demande vraiment si les joueurs vont jouer à AC, parce que les japonais à l'époque étaient étonnés de la couleur de Yasuke, et ça c'est historique, ils lui ont fait prendre un bas pour voir s'il se décolorait ou pas, s'il était vraiment noir quoi. Bah non mais bon, je me demande s'ils vont le traiter dans AC, parce que c'est l'histoire du jeu. de ce fait historique-là. Et je comprends ce choix-là de faire un samouraï noir parce que c'est vraiment l'esclave devenu samouraï. Ça rappelle beaucoup de films, etc. Mais finalement, ce personnage noir, la création de ce personnage dans le jeu, va servir l'histoire derrière. Je me demande ce qui est important, alors que tu n'as pas ça quand tu crées ton personnage de toute pièce.

  • Speaker #3

    Après, il y a des jeux qui se prêtent plus ou moins à ce type de création de personnage. C'est sûr que dans Starfield ou dans Cyberpunk, déjà, on ne voit pas la tronche de nos personnes, ou très peu. Donc, ce n'est pas... très grave, disons. Même si moi, bon, ça me saoule vite. Les personnages sont tous laids, etc.

  • Speaker #0

    Souvent,

  • Speaker #3

    ils ne sont pas beaucoup de charisme. Mais là, effectivement, dans le prochain Assassin's Creed, et je trouve ça très bien d'ailleurs qu'on ne choisisse pas entre l'homme et la femme, ce qu'ils ont eu tendance à nous faire dans les précédents, ils nous imposent les deux. Donc on a un personnage noir et une femme. Alors là, il y a carrément le grand chlème, ce qui va ravir les plus...

  • Speaker #0

    les plus énervés les plus fermés d'esprit mais moi je trouve ça justement très bien de choisir nous le joueur on n'a pas à choisir le personnage on a l'histoire qui veut nous être racontée avec les backgrounds de ces personnages là en fait voilà je trouve que t'as pas besoin de t'identifier à un personnage dans un jeu parce qu'en fait tu vas raconter une aventure je sais qu'il y avait eu ce scandale quand tout le monde avait dit aussi sur GTA on va jouer un protagoniste féminin mais quoi on s'identifie pas à une femme non non non ça avait fait un vif débat au moins en fait quand tu joues à un jeu T'entames une histoire, t'entames un film, t'entames une aventure. Donc en fait, tu crées, tu joues pas ton histoire, tu joues leur histoire. Et c'est là où je trouve intéressant de mettre des personnages qui sont...

  • Speaker #2

    Je pense que parfois tu peux t'identifier à eux quand même.

  • Speaker #0

    Oui, tu peux t'identifier à eux peut-être par rapport à la narration, tu vas te retrouver sur certains trucs, etc. Mais de base, c'est l'histoire. Moi, je ne m'identifie pas à Indica, je ne m'identifie pas à d'autres... Ah bon ? Voilà, c'est... Non. Enfin, je n'ai pas le même rapport à la religion, on pourrait en faire un autre débat.

  • Speaker #2

    On devrait faire un podcast, les confessions intimes de Joss. Tu vois, ce sera un truc qu'on diffuserait juste une fois par semaine et je lui poserai plein de questions généralistes.

  • Speaker #0

    Ce que je veux dire, c'est que... créer un personnage c'est très bien ça permet je trouve d'ajouter un peu de fun parce qu'en fait c'est ton personnage que t'as créé donc tu le vois jouer tu le vis mais le jeu est pas fait pour t'identifier à un personnage le jeu est fait pour te raconter une histoire pour te porter sur une histoire pour te faire voyager ce

  • Speaker #3

    truc de s'identifier au personnage ça m'énerve je suis complètement d'accord avec toi je trouve que quand on voit par exemple on va jouer un personnage féminin au hasard c'est pas mal et que je vois des personnes, souvent des hommes, qui vont dire Oh, mais moi, j'ai trop de mal à jouer une femme, je ne m'identifie pas. C'est débile. Mais parce que tu t'identifies à Kratos,

  • Speaker #0

    c'est ça. C'est débile.

  • Speaker #2

    Mais là, je pense qu'il faut que ce soit plus mesuré. Parce que, par exemple, un père... Je pense que, par exemple, quelqu'un qui est père de famille, qui élève des enfants, je pense que... Je ne dis pas qu'il va s'identifier complètement à Kratos, mais les réactions de Kratos vis-à-vis de son enfant peuvent le faire réfléchir sur sa propre vie. avec l'indication qu'il porte sur ses enfants. Donc je pense qu'il y a quand même une forme d'identification, souvent en partie, je ne dis pas globalement, et je pense que beaucoup de jeux te font parfois réfléchir comme Indica ou comme tous les jeux.

  • Speaker #0

    Oui, mais ce n'est pas le personnage, c'est l'histoire.

  • Speaker #2

    Mais oui, mais non, mais si, les actions qu'ont le personnage vont t'identifier sur ce que tu vas faire ou pas. Mais bien sûr que si.

  • Speaker #3

    Tu ne t'identifies pas au physique du personnage, là, tu t'identifies au vécu de ce personnage-là.

  • Speaker #1

    Oui, mais aussi à ses actions,

  • Speaker #2

    etc.

  • Speaker #0

    Ou un noir,

  • Speaker #3

    ou... J'en sais rien, c'est ananas.

  • Speaker #0

    Je voudrais écouter French, parce que je le vois le pauvre lever la main depuis que c'était...

  • Speaker #2

    Le problème,

  • Speaker #1

    c'est qu'il y a peut-être quelques petits amalgames par-ci, par-là. En fait, quand on incarne un personnage, on n'est pas obligé d'adhérer à sa couleur de peau, à son sexe, éventuellement à ses idéaux, sur quoi il est composé. Il y a aussi une catharsis qui est opérée. C'est-à-dire par là que parfois...

  • Speaker #2

    Prenez tous votre dictionnaire.

  • Speaker #1

    C'est très simple. Parfois, on a besoin d'incarner un personnage qui est contraire à nos valeurs pour essayer de faire exploser quelque chose. Exemple, moi, quand je joue à un GTA, le premier truc que je fais, c'est comme ça. C'est inévitable. Je suis sûr que vous connaissez ça aussi. C'est de vouloir écraser tout le monde. J'écrase tout le monde. Je prends une battle. Là,

  • Speaker #0

    c'est ta dévile side qui ressort.

  • Speaker #1

    Dans la vie réelle, bien entendu, ça ne me passe même pas par l'esprit. Mais tout ça pour dire qu'un jeu me permet de faire les choses que je ne saurais pas dans la réalité. Donc quelque part, je n'adhère pas à mon personnage et je l'envoie vers une autre direction. Oui,

  • Speaker #2

    mais ça veut dire que tu es quand même finalement influencé par le choix des développeurs. Et je vais juste te répondre parce qu'il y a des études, je vais te répondre que si, il y a des études psychologiques qui ont été menées par rapport à l'avatar d'un jeu vidéo et qui ont une influence sur les joueurs. Donc c'est des études que vous pouvez aller retrouver sur Internet. Voilà, je te donne une étude simple. Géralement, comme tu le dis, quand tu vas lancer un GTA, ça va te pousser généralement à te faire du banditisme, chose que tu ne ferais pas dans la vraie vie. Donc ils ont mené des études, ils ont dit en fonction de l'avatar, par exemple tu vas jouer Kratos, tu auras tendance à être dans un jeu assez violent, à aller sur de la violence etc. Alors il y a des jeux qui te laissent le choix de voir. Alors je te donne un exemple de l'étude qui a été menée, on a laissé la possibilité à des joueurs d'avoir des capes blanches et d'autres joueurs qui avaient des pingis avec des capes noires, et ils ont constaté que des gens qui avaient joué des pingis avec des capes blanches avaient tendance à avoir plutôt des bonnes actions. Alors que des PNJ qui avaient des capes noires avaient tendance à faire des mauvaises actions ou à ne pas respecter ce qu'on leur demandait. Voilà, c'est des études psychologiques qui ont été menées en fonction des avatars de jeux vidéo. Elles existent, je ne les invente rien.

  • Speaker #0

    Je fais toujours des personnages hyper dark et je suis la plus gentille dans les jeux. Même si j'essaie d'être une salope, des fois je n'y arrive pas.

  • Speaker #1

    Mais ça, tu vois, c'est extrêmement intéressant ce que tu viens de raconter et je trouve d'ailleurs l'étude que tu cites vraiment passionnante de A à Z.

  • Speaker #2

    Elle existe,

  • Speaker #1

    je l'ai lue dans le cadre de nos sources. Mais c'est passionnant parce qu'en fait, ça, quelque part, ça… Ça explicite autre chose. C'est qu'en fait, pour qu'on croit à une histoire, ou quand on pratique un jeu de rôle, on a besoin de cohérence. C'est-à-dire qu'on a besoin d'être cohérent par rapport aux actes de notre personnage. Il y a un... Si tu incarnes, si tu incarnes... Bon, t'as cité Kratos, très très bien. Si par exemple j'incarne Dark Vador, il est peu probable que j'aille cueillir des fleurs et que j'aille en vente sur le marché, parce que ça sera incohérent avec le personnage, donc je vais jouer différemment. Quelque part, indirectement, on est poussé dans une direction par le personnage qu'on incarne dans sa jeu. Oui,

  • Speaker #2

    mais je pense que ta personnalité va ressortir aussi dans le jeu.

  • Speaker #1

    Pas dans l'exemple que j'ai cité.

  • Speaker #2

    Après, tu le dépends. Non, pas dans l'exemple. Tu vas se situer Dark Vador dans la finale.

  • Speaker #1

    Ça, bien sûr.

  • Speaker #0

    En fait, quand tu as une ligne directive qui est donnée avec un personnage, tu cites Kratos, tu cites des personnages qui sont délicieux. Personnages de licence forte ou de la pop culture ou quoi que ce soit. Forcément, tu vas t'assimiler au rôle du personnage que tu connais, et de toute façon, la ligne directive du jeu va t'aiguiller dans ce sens-là. Après, quand t'as des jeux où, là où je te rejoins, quand t'as des jeux où t'as des options, c'est vrai que ça va être un peu soit t'as envie de faire sortir ton rôle déluré du joueur et faire n'importe quoi comme French fait dans GTA et écraser tout le monde, soit t'as envie d'être un peu plus ok dans ton rôle et d'être un peu plus bienveillant avec les PNJ qui t'entendent.

  • Speaker #2

    Mais ça va dépendre... Oui, mais non, pas toujours, ça dépend... de ta personnalité à toi je vais te donner un autre exemple on en a pas parlé mais c'est le jeu Détroit Big Com je sais que French l'a fait là c'est un jeu justement à choix où chaque personne a le choix de faire ce qu'il souhaite quoi et là c'est ta personnalité moi j'ai tendance à faire plutôt des choix que je pense plutôt blanc alors c'est un jeu qui est complexe parce que c'est souvent des choix gris finalement et Fred je sais qu'il a à mon avis il aime plutôt des choix dark donc ta personnalité avant d'aller ressort ah non Toi qui es dark, tu aurais fait des choses en plan dans des jours.

  • Speaker #1

    Non, je vais te répondre.

  • Speaker #2

    Il ne s'agit pas en contre des... Non,

  • Speaker #1

    c'est dans la continuité de notre débonite. Moi, ce qui me plaît, c'est de jouer RP, c'est-à-dire de jouer dans la continuité du personnage. Si j'ai un personnage qui est ouvertement négatif, dans Détroit, que tu as cité, Become Human, je vais peut-être le pousser là-dessus. Si j'ai un personnage qui, au contraire, est plus doux, je vais essayer de le pousser là-dessus. Quelque part, je vais me sortir de moi, de ce que je pense et de ce que j'ai envie de dire. C'est un petit peu différent.

  • Speaker #3

    Ouais, exactement pareil.

  • Speaker #0

    En fait, on en revient où en tant que joueur, tu t'assimiles au contexte du personnage qui est donné par les développeurs. Donc on revient à ce qu'on disait au début.

  • Speaker #2

    Oui, mais je pense que la personnalité de certains personnages t'affecte particulièrement parce que tu t'y retrouves. Il y a des personnages auxquels je m'y retrouve. Peut-être pas dans leur ensemble, mais ça me fait parfois et certains jeux me font réfléchir sur notre vie actuelle. Et je voulais revenir sur un exemple. Par exemple, le dernier titre du MISOF qui était, alors pas Prince of Persia mais du coup Avatar. Avatar c'était une UFPS mais tout de suite ils ont bien compris cette importance du passé d'un background d'un personnage parce qu'ils ont tout de suite dès le début du jeu contextualisé l'histoire de ton avis en fait qui était d'ailleurs hyper intéressant ils sont remontés 20 ans plus tôt avant ton jeu auquel tu allais jouer pour te contextualiser ton personnage pour que tu t'y retrouves donc quand moi je joue mon avis dans Avatar je m'identifie à lui et c'est pour ça qu'ils ont conceptualisé l'histoire parce qu'ils savaient que c'était une UFPS

  • Speaker #0

    Mais ça c'est pareil dans plein de jeux, on reprenait sur la création des personnages, Dragon's Dogma, Dragon's Dogma, je suis en train de lancer, c'est pareil, tu crées ton personnage, donc tu n'as pas un personnage donné de base, mais pourtant tu as tout un contexte sur ce qui le fait devenir aujourd'hui le personnage que tu vas jouer dans ton aventure. Et tu as toute une démégane dans ça. Tu peux t'identifier même à un personnage que tu crées toi-même. Tu peux prendre le background du personnage et ce qui va l'emmener à cette aventure en fait.

  • Speaker #2

    Ouais mais le physique proposé Et t'auras pas son passé etc

  • Speaker #0

    Là au final on a l'élément Qui va faire l'aventure Je pense que t'as pas le vécu

  • Speaker #1

    Je vois ce que Jama veut dire Parce que ça correspond aussi à ce que Talvir disait Quand on nous impose un personnage Gérald dans The Witcher ou bien Kratos Pour reprendre l'exemple de God of War

  • Speaker #2

    Oui Gérald par exemple c'est un bon exemple Tom Rider

  • Speaker #1

    Avec ses balafres, avec son teint un petit peu Blafard et compagnie Tout de suite ça suggère des choses Quand tu crées ton personnage

  • Speaker #0

    Est-ce que ça t'aurait changé sur The Witcher honnêtement ? Si t'avais dû le créer, est-ce que ça t'aurait complètement changé ta game ? Si t'aurais eu la même narration, le même background, toute la même histoire ?

  • Speaker #2

    Moi je pense que oui.

  • Speaker #0

    Ça vous aurait changé ?

  • Speaker #1

    Oui parce qu'en fait j'aurais déjà cherché un petit peu ma voix. Là où en fait le jeu, même s'il y a des nuances, c'est un jeu quand même, il y a beaucoup de nuances de gris dans The Witcher. Mais quelque part ça m'oriente un peu sur ce que le personnage ferait dans certaines situations je trouve. Alors après j'ai un contre-exemple que je donne tout de suite. Baldur's Gate 3. Lui aussi tu crées un personnage Tu as soit un personnage imposé Soit tu crées un personnage A à Z Et pour le coup Un peu comme Dragon Zongma que tu citais Joss Il arrive à te donner des éléments de contexte Et il arrive en fait à te faire vivre une histoire Et tu vas vivre ton personnage avec une narration extrêmement forte. Mais ceci dit, Baldur's Gate 3 me paraît, dans les personnages libres, un petit peu exceptionnel dans le genre.

  • Speaker #2

    Oui, mais prends plutôt l'exemple aussi de Lara Croft, des derniers Tomb Raider. Donc là, on va parler des reboots où ils sont revenus. Ils ont voulu créer une Lara Croft qui était quand même beaucoup plus sensible, qui était dans ses dénudes en tant qu'aventurier. Ils ont créé un personnage très jeune, etc. Et tout de suite, elle nous a mis dans un contexte d'une personne qui n'avait pas confiance en elle. qui découvrent l'aventure, qui découvrent les recherches, qui en plus sont trop plein la gueule. Moi, je n'aurais pas eu ce personnage créé par les développeurs, je n'aurais pas ressenti l'aventure.

  • Speaker #0

    Parce que là, tu peux dire qu'il y a une licence qui date et qui date. Non,

  • Speaker #2

    je parle de Dernier Sauve Rider. Mais oui,

  • Speaker #0

    mais il y a eu énormément de derniers opus, donc on connaît le personnage. Bien sûr, on ne pouvait pas arriver à un personnage qu'on créait random. Là, on racontait l'histoire, donc c'est normal qu'on rattache au personnage de Lara.

  • Speaker #3

    Ouais mais justement c'est d'avoir des personnages comme ça qui permettent de créer des personnages iconiques aussi dans le milieu culturel

  • Speaker #0

    Je suis totalement d'accord, il y a des personnages tu parles de Kratos, tu parles de Lara,

  • Speaker #2

    tu parles de plein de personnages d'accord mais c'est des personnages qui sont ancrés et qui de base ont été imaginés par les développeurs The Last of Us vous auriez pas pu l'écrire sinon il n'y aurait pas cette image que vous avez de The Last of Us aujourd'hui quoi The Last of Us en plus c'est différent parce que c'est pas un seul

  • Speaker #0

    Personnages, là, pour le coup, l'histoire, elle tient vraiment à plusieurs personnages. Oui,

  • Speaker #2

    mais est-ce que t'aurais pu, sur The Last of Us, créer tes persos, comme t'aimes bien ça ?

  • Speaker #0

    Moi, de base, je vous dis très honnêtement, The Witcher, on m'aurait demandé de créer un Kratos.

  • Speaker #2

    Elle ne me répond pas pour The Last of Us.

  • Speaker #0

    Non, mais dans The Last of Us 1, en fait, The Last of Us, tu joues Ellie et Joël.

  • Speaker #2

    Et alors ? Il y a plein de jeux où tu peux jouer deux personnages. Et alors ? Ça change quoi ?

  • Speaker #0

    Non, mais ce que je veux dire, c'est que moi, la construction de mon personnage, dans des jeux, dans des licences connues, si on parle du Day One, du premier opus... ça m'aurait pas dérangé, comme Mass Effect par exemple, tu crées ton personnage et tu le suis après tout au long de ta progression dans les nouveaux opus. Tu vois, ça m'aurait pas dérangé, moi, de créer mon personnage de base et de faire l'aventure à quel point elle est bien narrée, tant qu'on a un peu de contexte, etc. C'est pas un truc qui me perturbe. Après, je pense que c'est subjectif. Je pense qu'il y en a d'autres, voilà, qui auront plus de mal à se mettre dans l'immersion du jeu. Moi, personnellement, non. Et puis Mass Effect, c'est un très bel exemple.

  • Speaker #2

    Oui,

  • Speaker #1

    c'est vrai que c'est un très bon exemple. Mais moi, effectivement, là, tu touches en fait ce qui va être de l'ordre du goût. Donc, le goût personnel de chacun. Parce que, bon, on est plusieurs, là, a priori, à plutôt préférer qu'on nous impose un personnage, et pour des raisons assez évidentes, parce que quand Jalma cite The Last of Us, bah oui, évidemment, quand tu imposes un personnage et que tu vois ton personnage, que t'as ton personnage sous les yeux, directement, tu vas avoir une compréhension non-verbale, tu vas comprendre tout un tas de choses, rien qu'en voyant le personnage. Et ça, si t'as créé ton personnage, est-ce que tu vas lui faire tel balaf, est-ce que tu vas lui donner tel maquillage, est-ce que tu vas lui mettre des boucles d'oreilles, des tatouages, tout ça, ça va en fait avoir, ça va te donner un ressenti préalable sur ton personnage. Et ça, dans le cadre d'une histoire, c'est plus compliqué à gérer. C'est pas impossible, on a cité quelques exemples qui y arrivent très très bien.

  • Speaker #2

    Il y en a qui n'y arrivent pas. Regarde, quand tu crées un personnage, je vais te donner un exemple assez récent. Au Guards Legacy, je disais que tu créais ton personnage au début, et moi il me manquait ce background, etc.

  • Speaker #0

    Parce que la narration de la Guards, elle est plutôt vide. Oui,

  • Speaker #2

    mais parce que non !

  • Speaker #0

    En fait, ça dépend, pour moi,

  • Speaker #2

    ça dépend. Starfield ? Oui, mais Starfield, t'as pas le background de ton personnage, c'est pareil.

  • Speaker #0

    Starfield, Starfield, non, t'as pas le background de ton personnage, mais parce que les développeurs n'ont pas cherché à en faire un. À partir du moment où les développeurs veulent t'imposer une histoire, un passé de ton personnage et qu'ils le mettent en place, en fait, tout dépend de la narration, tout simplement. Tout dépend de la narration qui est donnée au jeu.

  • Speaker #1

    Moi, je trouve ça super intéressant que vous citiez Starfield. Plusieurs fois, il revient durant le débat, parce qu'effectivement, Starfield, tu incarques vraiment un personnage très random. Ça, c'est l'ADN Bethesda, c'est voulu. Mais c'est très, très random, un nobody quasiment. Et en l'occurrence Dragon's Dogma 2 j'y ai pas encore joué mais Joss ce qu'elle semblait vouloir dire c'est que là ça te crée d'office un background, ce que Baldur's Gate 3 fait aussi. Et ça je trouve ça peut-être un petit peu plus intéressant.

  • Speaker #0

    D'où l'importance de la narration.

  • Speaker #2

    Ouais mais un autre jeu qui est important aussi, je suis désolé on aurait pas pu créer cette personnage si elle avait voulu parler on l'avait fait, c'est Under the Wave où je rappelle on joue un papa qui est endeuillé de la perte de sa fille. Ils ont quand même réussi à créer cette ambiance dès le début quand tu vois le personnage on ne connait pas trop son passé. Moi je sens très triste, très marqué, etc. Je veux dire, on aurait écrit ce personnage par exemple, on n'aurait pas eu ce sentiment et ça ne t'aurait pas raconté toute l'histoire qui se déroule derrière. Et j'ai l'exemple de Under the Wave qui me vient à l'esprit, j'ai l'exemple de Dordogne qui me vient à l'esprit.

  • Speaker #0

    Mais la création de ton personnage n'aurait pas empêché d'avoir le même lore, la même histoire en fait.

  • Speaker #2

    Sur Under the Wave, très clairement, parce que de voir un personnage marqué...

  • Speaker #0

    Mais alors qu'il soit brun ou qu'il soit blond, ça n'aurait rien changé à ton contexte.

  • Speaker #2

    Je ne te parle pas de la couleur de cheveux, je te parle de ce qui renvoie et ce qui dégage.

  • Speaker #0

    Oui c'est sûr que si tu aurais un ado ça ne serait pas marché.

  • Speaker #2

    Bah ouais ouais mais Under the Wave c'est que dès que tu vois ton personnage d'entrée du jeu tu te dis ah ouais ce personnage a dû vécu, tu te sens affecté, tu as envie de découvrir ce qu'il a vécu, ça va t'affecter et ça nous a affecté et Under the Wave je pense que c'est le très bon exemple et Fred va me soutenir là-dessus j'en suis sûr quoi.

  • Speaker #1

    C'est un très bel exemple effectivement d'un jeu à histoire qui met le focus là-dessus.

  • Speaker #2

    Si. Oui mais on adore les jeux de flou.

  • Speaker #1

    Si j'avais joué à Indica avec une nonne à gros seins et avec un super décolleté, je n'aurais pas vécu de la même façon que je l'ai vécu. Donc oui, ça a un impact le personnage.

  • Speaker #3

    T'aurais peut-être pu raconter d'autres choses.

  • Speaker #2

    Oui, par contre, ce qui te dépasse, c'est que quand il crée des personnages, il joue des femmes à gros seins, j'en suis persuadé.

  • Speaker #3

    Heureusement, dans Cyberpunk, on pouvait choisir la taille de tous les éléments.

  • Speaker #2

    Oui, mais je rappelle que lui, il est passionné de Bayonetta et souvent, il y a ces proportions-là qui sont mises en avant et pourtant, il ne crée pas le personnage.

  • Speaker #1

    C'est vrai que j'aime beaucoup Bayonetta, mais le personnage m'est imposé.

  • Speaker #0

    On comprend mieux pourquoi t'aimes beaucoup Bayonetta, French.

  • Speaker #2

    Et on ne comprend pas qu'il ne joue toujours pas à Stellar Blade.

  • Speaker #0

    On ne comprend pas qu'il ne joue pas à Stellar Blade. En tout cas, merci à tous pour... pour ce podcast j'étais ravie de vous avoir retrouvé je me repartis en vacances ça y est merci à ceux qui nous écoutent merci à ceux qui soutiennent merci à ceux qui commentent sur Youtube j'ai pu suivre

  • Speaker #2

    les derniers commentaires qui ont été très très bons je tiens à le préciser Djalma sur ton animation il y a énormément de commentaires qui sont ressortis d'ailleurs est-ce que je peux me permettre de te faire un petit reproche sur ton animation mais c'est juste sur une erreur que tu fais parce que moi j'ai eu beaucoup de courriers de la même personne qui s'appelle parce qu'on me prononce bien Taldir et tu as dit tout le podcast Taldir c'est bizarre qu'elle t'ait pas insulté parce que la première fois que je m'y suis essayé elle m'a tout de suite repris tu vois

  • Speaker #0

    Taldir également on a eu

  • Speaker #3

    Taldir bon il y a deux E pour les plus anglophones de nous

  • Speaker #2

    d'entre nous on va prendre la plus simple en fait ben non j'aime bien quand c'est compliqué excuse moi Taldir

  • Speaker #0

    Taldir on a également on a également eu de très bons retours sur Taldir et sur l'intégration de l'équipe et la pertinence de tes propos donc merci à tous de relever ces moments là, n'hésitez pas je pense que vous avez l'habitude de laisser un petit pouce si vous avez aimé ce podcast de follow la chaîne, de repartager, vous savez que c'est très important, pour la visibilité de ce média qui est tout petit, mais qui commence à grandir grâce à vous, donc merci beaucoup, et puis on se retrouve très prochainement pour un prochain épisode.

  • Speaker #2

    A bientôt,

  • Speaker #1

    jouez bien !

Chapters

  • L'actu mitraillée

    02:22

  • Le clash

    41:15

  • Le calumet du pixel

    01:11:01

Share

Embed

You may also like

Description

Dans cet épisode de la Guerre des Gameurs, toute l'équipe s'est donné rendez-vous au couvent afin de réfléchir sur sa condition humaine. Oui, nous sommes comme ça, parfois. Un voyage intime que nous avons mené en compagnie de INDIKA, une soeur Sourire pas comme les autres.


Avant de se rendre dans la Russie alternative du 19ème siècle, Joss, Taldeer, Jalma et French reviennent sur l'actualité chaude du JV.
Ubisoft a enfin présenté Assassin's Creed Shadows qui sortira le 15 novembre prochain. Qu'en pense l'équipe ? Vous saurez tout dans notre émission.
Autre événement et pas des moindres, nous avons appris qu'un certain GTA VI sortirait durant l'automne 2025, de quoi se réjouir ou de quoi prendre peur ? Réponse avec les chroniqueurs.
Enfin la fine équipe du jour se demande si intégrer Call of Duty, day one, au sein du Xbox Game Pass est un si bon move que ça pour Microsoft.


Pour le calumet du pixel final, votre GG Team préférée s'interroge. L'apparence de son personnage de jeu vidéo est-elle primordiale pour raconter une histoire ? A vos commentaires !

Votre avis nous intéresse aussi sur Discord 😜 ou Twitter 😉 !
Rejoignez-nous sur Twitter : https://twitter.com/guerregameurs


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Merci d'avoir regardé cette vidéo !

  • Speaker #1

    Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouvel épisode de la guerre des gamers. Alors aujourd'hui, fin des vacances, fin des jours fériés, etc. Vous l'avez compris, c'est le retour de l'équipe au complet et je suis ravie de les retrouver avec moi, l'incroyable trio qui a bien tenu sur ces trois derniers épisodes, Jalmat, Altir et French. Comment vous allez aujourd'hui ?

  • Speaker #2

    Bah écoute, ça va et toi ?

  • Speaker #1

    Ça va super, alors quelles sont les dernières actualités ?

  • Speaker #2

    Les actualités sont choubouillantes et moi elles m'ont mis en colère mais on va en parler un peu plus tard.

  • Speaker #0

    Salut à tous, ravi de te retrouver Joss, ravi de te retrouver. De mon côté ça joue énormément à la DS2 qui est une petite merveille dont j'ai hâte de vous parler. J'ai aussi fini Judgment, un petit spin-off de Like a Dragon Yakuza, ce qui était très bien aussi.

  • Speaker #1

    Je sais que t'avais adoré aussi Like a Dragon, t'as le dehors, t'es dessus ?

  • Speaker #3

    Oui, je suis dessus, je ne l'ai pas encore terminé. Mais là, je viens de lancer Ghostrunner 2 et je ne le lâche pas. Donc, je vais finir ça d'abord.

  • Speaker #2

    Ghostrunner 2, il est incroyable. Effectivement, je l'ai quasi terminé. Il est largement mieux que le 1 pour diverses raisons. Mais je pense qu'on va le podcaster un jour. D'ailleurs, c'était un peu le grand oublié de 2023 parce qu'il sortait une période d'octobre qui était préchargée.

  • Speaker #0

    Ce serait bien, celui-là. J'aimerais bien en parler aussi avec vous tous.

  • Speaker #1

    Écoutez, pourquoi pas ? Vous pouvez vous faire un petit épisode à la limite dessus. Ça serait intéressant. En attendant, aujourd'hui au programme de ce podcast, un retour sur les dernières actualités du moment, notamment avec le trailer d'Assassin's Creed Shadows dévoilé il y a quelques jours, mais aussi avec les bilans financiers, les quelques annonces de Take-Two et l'arrivée prochaine de Call of Duty dans le Game Pass. Puis place au débat avec le tout récent Indica qui vient de sortir le 2 mai dernier. Alors on peut déjà vous le dire, la religion n'a jamais été autant présente dans un jeu vidéo. Ça fera un vif débat au sein de ce podcast. Et pour terminer... ça sera en fait suite à la polémique autour du personnage de Yasuke dans AC Shadow, on voulait se poser une question, on voulait lever en fait une question qui peut être intéressante. L'avatar proposé par les développeurs a-t-il une importance primordiale pour raconter l'histoire d'un jeu et peut-il influencer notre comportement de gamer ? Allez, vous avez tout le programme, on va tout de suite passer à l'actu mitraillée. C'est donc le 15 mai 2024 à 18h, qu'Ubisoft a dévoilé le premier trailer d'Assassin's Creed Shadow avec la date de sortie officielle qui sera donc le 15 novembre 2024. Je pense que beaucoup l'attendent ici maintenant au sein de l'équipe. Thalder, est-ce que tu peux nous donner un peu ton ressenti sur le trailer et les quelques informations qu'on a eu sur le jeu ?

  • Speaker #3

    Bah moi j'ai déjà beaucoup aimé ce trailer. Alors il est super beau. Bon évidemment c'est de la CGI, cinématique.

  • Speaker #2

    Oui on va pas nous la faire anglaise.

  • Speaker #3

    En corde.

  • Speaker #1

    Oui.

  • Speaker #3

    On voit pas encore de gameplay, mais ça nous plonge vraiment dans cette ambiance de Japon féodal, vraiment chouette. On y découvre donc qu'on va jouer deux personnages hyper complémentaires. Donc Yasuke, on en reparlera, un puissant samouraï, et Naoe, une assassin shinobi. Il y a aussi, en complément du premier trailer, il y a une deuxième vidéo qui est complémentaire et qui laisse la parole à des développeurs. Et ça permet de nous en apprendre plus sur les personnages. Alors on sait déjà que la franchise retourne aux gros actions RPG, contrairement à l'opus précédent Mirage. Et donc la date de sortie est prévue, comme tu l'as dit Joss, pour le 15 novembre de cette année. Et enfin, ils abandonnent la gen précédente puisqu'il ne sera que sur PS5, Xbox Series et PC.

  • Speaker #1

    Il y a... Ce ne sera pas que du gros bourrin RPG. Il y a quand même un côté très infiltration qui va plus être joué avec Naoe, il me semble, de ce qui est dit, parce qu'on n'a pas encore vraiment vu de gameplay. Mais il y aura deux types de gameplay entre les deux protagonistes que l'on pourra jouer, il me semble.

  • Speaker #3

    C'est ça. Mais ça va changer drastiquement, ça va revenir plutôt à Assassin's Creed Odyssey plutôt que Mirage dans le style.

  • Speaker #1

    Ouais, après il se dit quand même qu'il y a une infiltration un peu à la Splinter Cell qui est mise en avant dans ce nouvel Assassin's Creed.

  • Speaker #0

    C'est vrai qu'a priori les développeurs insistent sur le fait que la lumière, l'ombre revêtrait une importance assez capitale. C'est ce qui a fait dire à certains qu'il y avait un petit côté Splinter Cell. Mais j'ai hâte de voir ça, et je pense que Jalma, toi aussi, ça risque de te botter, ce genre de truc, le retour de l'infiltration qu'on aime. Ouais,

  • Speaker #2

    alors moi j'ai lu les premières impressions, moi je dis tout de suite à Joss qui n'avait pas aimé AC Valhalla, et qui a moyennement aimé Mireille, je passe ton tour ma grande, je suis en direct, parce qu'on va clairement sur...

  • Speaker #1

    À Densou, j'avais adoré Origines. Ouais,

  • Speaker #2

    mais moi je pense qu'on est clairement sur du AC Valhalla, je pense que les régions vont être découpées de la même façon, avec des histoires interconnectées entre les régions. Bon, effectivement, ils ont rajouté de l'infiltration, donc je pense que ça va se rapprocher. Un petit côté de Mireille, moi après je pense que voilà, ça va être du vrai assez comme on a connu, ne vous attendez pas à un changement important. Le vrai changement, vous n'en avez pas parlé, c'est la disparition de l'aigle. Pour le coup là, il va y avoir une exploration qui va être quand même plus importante, parce qu'on ne va plus pouvoir utiliser son aigle pour découvrir la map. Donc ça va vraiment être des... ils veulent vraiment s'orienter. Mais je veux dire, il faut aussi prendre ce qui s'est fait dans le dernier Avatar, ça va être la même fonction de fonctionner pour la découverte du jeu, il ne faut pas se leurrer. Vous n'attendez pas un Zelda Breath of the Wild ou autant.

  • Speaker #1

    Je tiens juste à préciser que ce qui m'avait rebuté dans Valhalla, c'était pas le gameplay en soi. C'était juste que je suis usée de ces open world avec 36 000 quêtes qui font mis partout.

  • Speaker #2

    Mais ça risque d'être la même chose.

  • Speaker #1

    Attention, oui, oui, oui, mais ça peut être peut-être maîtrisé différemment. Je sais pas, on va voir, on n'a pas encore plus d'informations. Moi, c'est qu'aujourd'hui, Valhalla m'avait pas séduit parce que j'en avais tout. Ouais,

  • Speaker #2

    mais le jeu est plus pareil. Quand tu lis vraiment ce qu'a publié les jeux vidéo ou magazines, il est construit comme Valhalla. Il y a beaucoup de points communs, attention.

  • Speaker #0

    Moi, c'est le point où je suis un petit peu surpris, parce que j'ai aussi l'impression, selon Jeux Vidéo Magazine, IGN, qu'effectivement, il n'y a pas une révolution et que c'est beaucoup plus proche de la formule précédente, de la trilogie précédente. Donc, Origins, Odyssey, Valhalla. La nuance, tout de même, c'est qu'il n'y a plus l'aigle, comme tu l'as dit, Djalma, et aussi que la map, en termes de densité, serait superficie, serait plus proche de celle d'Origins. Donc, en tout cas, beaucoup plus réduite et peut-être plus intéressante à parcourir. On verra.

  • Speaker #1

    Et donc du coup cette map plus réduite peut être intéressante et pour moi la variation entre deux gameplays avec deux protagonistes je la trouve très intéressante, c'est ce qui pourrait me séduire sur cette formule. Donc à voir, on fait pas de spéculation pour le moment, on aura plus d'informations je pense par la suite. En tout cas c'est suite à la diffusion de ce trailer qu'il y a eu un vif débat, si vous êtes sur les internets vous n'avez pas pu le manquer, surtout sur le réseau aujourd'hui appelé X, anciennement Twitter, il y a beaucoup de polémiques qui sont apparues et je me demande jamais si tu veux nous en parler un peu. Bref, ça sera un peu le sujet de la fin de ce podcast, mais est-ce que tu veux nous révéler un peu ? Oui,

  • Speaker #2

    mais je vais apparaître des poémiques et carrément donner mon avis. On va commencer par une poémique de la connexion obligatoire. Moi, les gars, j'ai quand même du mal à vous comprendre, à vous plaindre d'avoir une connexion Internet maintenant pour jouer un jeu. Parce que maintenant, tous les jeux sollicitent une connexion.

  • Speaker #1

    Alors attends, c'est la connexion juste pour l'installer, pour jouer il y aura plus de son prix sur internet.

  • Speaker #2

    Oui, oui, bien sûr, les gens se plaignent de la connexion internet, enfin pour les gens qui résident en France, on va pas prendre les pays étrangers où effectivement internet n'est pas sur tout le réseau, j'ai du mal à croire qu'en France les gens n'ont pas internet quand tu vois qu'il y en a besoin pour toutes les démarches administratives notamment actuellement quoi. Donc alors maintenant, là le débat qu'on entend c'est sur la conservation du jeu vidéo. Est-ce qu'il y a beaucoup de gens qui dans 20 ans vont encore jouer à AC Shadow ? J'attends de voir aussi, c'est des questions qu'il faut quand même soulever. Ce que je veux dire par là, c'est que j'ai l'impression que dès que Ubisoft fait quelque chose, le moindre fait et geste, on leur tombe dessus. Autre exemple en cours, on me dit le prix du jeu, l'édition Ultimate, c'est sûr qu'elle est chère, elle est à 280 euros. Ok, c'est une dépense, mais ceux qui ont les moyens de se la payer, qui en ont envie, faites-le, et ceux qui n'ont pas envie, au lieu de gueuler et de vous énerver dessus, ne l'achetez pas. Je ne crois pas qu'on vous oblige à acheter cette édition de Ultimate à ce prix là, non ? Et je rappelle qu'en plus avec l'abonnement Ubisoft+, vous pouvez jouer à ces shadows sans avoir à payer des sommes astronomiques. Voilà, et je laisse parler French parce que je sens qu'il va vouloir intervenir avec moi sur le dernier débat qu'il y a eu, le dernier polémique.

  • Speaker #0

    Oui, mais surtout que la Edition Ultimate que tu cites, il y a aussi une statuette et tout. Moi, j'ai souvenir que le dernier Tekken est aussi vendu de base à des tarifs similaires. Bon, il y a aussi en intermédiaire une édition collector à de mémoire 120 ou 130 euros qui, elle, comprend Season Pass et absolument tout le contenu in-game. Bon, ça reste très cher bien sûr, mais on est dans les tarifs des éditions collector d'aujourd'hui, donc j'ai du mal à comprendre la polémique tarifaire en l'occurrence. Sachant qu'en plus le jeu de base est un peu moins cher que la moyenne actuelle, je crois qu'il est vendu 70 euros cette fois-ci.

  • Speaker #1

    Moi ça me choque pas tellement sur les collectors, c'est vrai en effet c'est les tarifs qu'on retrouve à peu près sur la plupart des jeux qui proposent des collectors. Après sur la connexion, moi j'aurais pu entendre que les joueurs gueulent s'il faille une connexion continue pour jouer au jeu, parce que oui. Tout le monde a internet, mais tout le monde n'a pas un super internet aujourd'hui.

  • Speaker #2

    Et voilà ce qui peut se déposer en France de plus en plus quand même.

  • Speaker #1

    Oui, mais tout le monde ne l'a pas. Tout le monde ne l'a pas. Ceux qui habitent dans les campagnes, je peux prendre l'exemple de Nao. Je ne sais pas si tu te souviens, mais quand elle habitait en campagne, c'était très compliqué pour elle de jouer. Tout le monde ne l'a pas. Donc avoir une connexion pour l'installer, à la limite, ok. Mais une connexion pour jouer de manière continue, non. Ça, non. Je trouve ça chiant sur les jeux.

  • Speaker #2

    Le contre-argument que je vais te donner,

  • Speaker #1

    c'est que tout le monde...

  • Speaker #2

    On a des jeux qui ne sont pas optimisés à la sortie et sans les patchs c'est compliqué de les jouer.

  • Speaker #1

    Tous les jeux aujourd'hui, voilà, malheureusement tous les jeux aujourd'hui ont besoin d'être patchés à leur sortie. Alors oui, ce n'est pas normal, c'est un autre débat, mais tous les jeux aujourd'hui ont besoin d'être patchés. Après voilà, on va clarifier le débat, c'est simplement pour installer votre jeu qu'il y aura besoin d'une connexion. Donc en fait, là où il y a débat, il n'y en a pas.

  • Speaker #2

    en fait c'est tout simplement classique la plupart des jeux fonctionnent comme ça aujourd'hui et le dernier débat qui a tristé on en entend encore parler aujourd'hui le trailer est quand même sorti depuis mercredi dernier on en a rangé samedi donc ça fait quand même 3-4 jours moi je me suis pris d'admiration je ne savais pas que sur les réseaux sociaux et chez les gamers il y avait autant d'historiens pour parler effectivement du personnage de Yasuke j'ai encore du mal à le dire j'en avais jamais entendu parler alors j'ai été étonné que déjà Tout le monde connaissait ce personnage, alors à quoi... Oui,

  • Speaker #1

    il y avait déjà eu des rumeurs sur le personnage. Ça fait longtemps qu'on est au courant que sur les deux protagonistes... Oui,

  • Speaker #2

    mais ce personnage historique, tu le connaissais avant le trailer, en toute honnêteté. Moi, je ne le connaissais pas personnellement.

  • Speaker #1

    Dû aux rumeurs, j'avais déjà regardé sur Internet, il y a plusieurs historiens qui ont déjà parlé de ce personnage en ligne, qui ont écrit même un livre qui a été écrit autour de ce personnage.

  • Speaker #0

    Voilà, et il y avait des animés aussi qui se sont déjà saisis du dossier. Voilà. Donc en fait c'est un personnage qui a déjà été évoqué. Dans Nioh, de mémoire, il me semble qu'on croise un personnage qui pourrait y faire penser aussi. Donc voilà, c'est pas un personnage inconnu en vérité. Que autant on parle aussi facilement sur les réseaux, Jalma, je t'avoue que ça, ça porte quand même à la réflexion.

  • Speaker #2

    Oui, mais moi j'ai été content de voir qu'il y avait autant de personnes de cultivés sur les réseaux de manière générale. Ça m'a rassuré d'un côté, ça m'a rassuré, tu vois.

  • Speaker #1

    Non, moi j'ai été surprise, je vais vous dire très honnêtement, je ne m'attendais pas du tout à ce qu'il y ait une polémique sur ce sujet. J'attendais plein de choses pour polémiquer sur Ubisoft, mais sur ce protagoniste, je vous avoue que j'ai été très surprise de voir que ça a amené un débat aussi virulent sur les réseaux.

  • Speaker #3

    Moi malheureusement ça m'a pas surprise du tout, dès que je l'ai vu je me suis dit oh purée, ça va gueuler, et bon bah voilà, déçue de voir que ça soulève autant les... Voilà, des retours comme ça, mais ça ne m'étonne pas malheureusement.

  • Speaker #1

    Ouais, moi je suis... Là où je suis surprise, c'est qu'on est quand même, Ubisoft, oui, ça se tire de faits réels, mais on est quand même sur de la semi-fiction. Et justement, ce que je trouve intéressant, c'est qu'on ne sait pas grand-chose de ce personnage et ça apporte une liberté scénaristique au jeu. Et Assassin's Creed, ça n'a jamais été 100% fidèle à la réalité. Donc je trouve ça super de pouvoir exploiter un personnage et de créer un peu l'idée. de ce personnage. Oui,

  • Speaker #2

    mais alors, pour la petite info, c'est la première fois que Ubisoft, dans ses Assassin's Creed, utilise en protagonisme principal un personnage historique. Avant, c'était que des personnages fictifs. J'y jouais, je parle. Tu pouvais rencontrer des personnages historiques et y réinventer une histoire, mais c'est la première fois qu'on joue un personnage créatif. Moi, je vais quand même donner mon point de vue sur ce débat parce que, comme tout le monde donne son point de vue... c'est ce n'être-cul de la liberté d'expression. Et alors, je vais m'en prendre autant aux personnes qui ont eu des propos racistes, parce qu'on en a vu malheureusement à cet égard, mais autant les créateurs de contenus et sous-personnes qui ont fait ce qu'on appelle de la récupération politique en n'écoutant pas les avis des gens, en les traitant de racistes. Et là, on est face à un n'être-cul de la liberté d'expression. Parce que je trouve que c'est quand même intéressant. d'entendre certaines personnes, et je mets en dehors les racistes, parce que des racistes, si on en a, on est d'accord, mais d'écouter aussi pourquoi certaines personnes ne voulaient pas jouer un samouraï noir, en expliquant à juste titre, ça s'entend, il faut les écouter, de vouloir jouer plutôt un samouraï japonais, et de ne pas comprendre pourquoi ils ont soulevé cette minorité-là. Et je veux dire, à un moment donné, il faut apprendre chaque partie à s'écouter, et j'ai l'impression depuis trois jours que tout le monde se tire dans les pattes. Que personne ne s'écoute, c'est exactement ce qui se passe.

  • Speaker #1

    C'est qu'il y en a beaucoup qui ont des propos pour moi que je trouve alarmants. Ce que je peux entendre comme propos, c'est ceux qui vont pointer en avant la réécriture un peu de l'histoire. Ça, je peux entendre que ça dérange. Par contre, ceux qui vont critiquer tout simplement parce qu'on joue un personnage black, excuse-moi, ça, je trouve ça pas normal. Oui, mais attends,

  • Speaker #2

    parce que ça s'entend qu'ils voulaient jouer un personnage japonais, c'est historique, ça s'entend leur argument. Sans tomber pour... sans les traiter forcément de racisme.

  • Speaker #1

    Mais c'est pas eux qui ont écrit le jeu. Je trouve que Yasuke, au final, quand on se renseigne sur son histoire, c'est un personnage qui est très intéressant et je trouve ça intéressant de l'exploiter. Comme je te le dis, il y a place à la liberté, en fait, de création.

  • Speaker #2

    Oui, d'accord, mais ces gens-là ont le droit de contester ça. Ils sont lignes d'en parler. Ils ont le droit de s'exprimer sans qu'on les catégorise en principe.

  • Speaker #1

    Oui, mais il y a l'art et la manière. Et en fait, dans la manière de faire, beaucoup ont réagi de manière abjecte.

  • Speaker #0

    Ça peut s'entendre, évidemment, de ne pas vouloir incarner tel ou tel type de personnage, bien entendu. On a tout à fait le droit de le dire et de le faire savoir. Je pense que ce qui est souligné, c'est à partir du moment où tu as des propos que je vais qualifier de déplacés, où tu vas avoir des propos qui sont ouvertement racistes ou crypto-racistes, et ça on en voit énormément sur les réseaux, malheureusement en 2024 c'est toujours aussi honteux, on n'arrive pas à s'y habituer, ça c'est impossible, ça il faut le condamner, ça c'est clair et net. Après moi je suis un peu surpris néanmoins par ce type de remarques parce que... Tu veux pas incarner un samouraï noir, t'as pas encore vu comment Ubi le traite au sein de AC Shadows. Et puis bon, à la rigueur, c'est du même registre que je veux pas incarner un personnage lesbien dans Last of Us 2. Je veux pas incarner Bayonetta qui est une femme dans Bayonetta. Enfin, je sais pas, il y a quelque chose qui m'embête un petit peu, quelque part.

  • Speaker #2

    Oui, mais il y a eu des arguments que j'ai vus, ou quand ils ont parlé d'Acemirage, ils ont dit, des mêmes joueurs, moi ça m'a pas gêné d'avoir joué un arabe à ce moment-là, j'aurais aimé pouvoir jouer un samouraï japonais à AC Shadows. On peut l'entendre et souvent je voyais des gens qui pour le coup n'avaient pas de sentiment raciste quand on lisait leurs propos. Après moi je ne connais pas les gens et derrière tout de suite on les catégorisait.

  • Speaker #1

    Mais on oublie le second personnage. Le second personnage, elle, elle, elle, elle, elle, elle est japonaise, elle est quand même là, elle est présente. Je veux dire, on ne joue pas qu'un protagoniste. Black Samouraï, on a quand même elle en plus qui elle va être le vrai gameplay d'Assassin's Creed. Du coup, pour une fois, arrêtez un moment.

  • Speaker #3

    Les gens n'ont pas gueulé qu'on joue une femme ? C'est déjà pas mal.

  • Speaker #0

    C'est vrai. Pour l'instant, c'est pas fini encore.

  • Speaker #2

    Mais on est tombé sur quand même des provocations. Moi j'ai vu une photo ce matin, ça m'a beaucoup fait rire. D'ailleurs allez voir le film, c'est sorti il y a quelques années. Ça ne vous a pas dérangé dans le dernier Samouraï, le film, que Tom Cruise soit le personnage principal ? Oui, exactement.

  • Speaker #1

    Mais c'est une histoire vraie. Oui, mais c'est une histoire vraie.

  • Speaker #2

    D'accord, mais tu viens par là.

  • Speaker #1

    C'est une histoire vraie. Ce n'était pas un japonais. Ce n'était pas un japonais.

  • Speaker #2

    Je viens C'est cette guéguerre. Et en fait, ça a desservi tout le monde, cette guéguerre entre les pros Yaksuke et les anti-Yaksuke. Parce que les gens, tout le monde s'est insulté de toutes parts. Et au final, le grand père d'Ancien Bissef, on ne parle même plus du géant lui-même. Est-ce que depuis trois jours, vous entendez des débats sur le géant lui-même ? On n'en entend pas du tout parler. C'est dramatique ce qui se passe. Je demande à Elon Musk de s'insurer de tout le monde.

  • Speaker #0

    Ben surtout que là-dessus, il me semble qu'à ce stade, le jeu n'est pas encore sorti, à ce stade, les créateurs sont les maîtres de leur récit et de leur personnage.

  • Speaker #3

    Et si on veut jouer des personnages japonais dans un Japon féodal, je pense qu'il y a suffisamment de jeux qui traitent le sujet aussi.

  • Speaker #1

    Exactement, vous avez Rise of the Ronin dernièrement, Ghost of Tsushima qui est revenu sur PC, vous pouvez vous éclater, donc si vous avez envie de gueuler, allez ailleurs, franchement. Je voulais juste qu'on parle aussi un peu de l'avenir du groupe, parce que Ubisoft, il avait dévoilé au travers de son dernier bilan financier, sa stratégie à venir dans les jeux vidéo. Pench, est-ce que tu peux nous la détailler un peu ? Et après, j'aimerais savoir si selon vous tous, on va sonder un peu le groupe, la direction que Ubisoft prend est la bonne.

  • Speaker #0

    Et il va y avoir de quoi discuter sur les décisions chez Ubi. Alors, on va vraiment résumer dans le cadre de cette émission. Déjà, impossible de passer sous silence le fait qu'il y ait 1700 personnes qui ont été remerciées. C'est ce que le rapport donne.

  • Speaker #2

    Allez, à l'histoire d'Enfoncer, encore un peu plus Ubisoft, on y va.

  • Speaker #0

    Non, pour le coup, c'est pour présenter ces représentatifs des difficultés du secteur jeux vidéo. Et ce n'est pas pour Enfoncer Ubisoft que je le précise. Je tiens à le dire, je le mets.

  • Speaker #1

    C'est l'industrie.

  • Speaker #0

    Et voilà. Alors maintenant, sur la stratégie, la stratégie à venir du groupe Ubisoft et des développeurs, il faut savoir que... Dans leur rapport, ils précisent qu'ils vont être très focus sur deux choses. Les mondes ouverts, vous n'allez pas être surpris, ainsi que les jeux service. Voilà. Alors, il ne faut surtout pas oublier deux choses. Par exemple, les grosses sorties à venir de Ubi, vous les connaissez. C'est assez Shadow, on vient d'en parler. Et Star Wars Outlaws. Et je vous le donne en mille, tous les deux, ce sont des open world. Donc voilà. Là-dessus, Ubisoft est tout à fait logique. Ubi veut poursuivre son travail sur l'IA générative. Rappelez-vous, lors de la GDC 2024, Ubi, ça avait été repris dans la presse et sur Internet. Ubi veut lancer les Neo NPC. Ce sont en fait des personnages non-joueurs, des PNJ, qui seraient gérés en partie par l'IA et qui réagiraient en fait à vos faits et gestes, ce genre de choses, vous pouvez tout imaginer. Et il y a même deux pôles chez Ubi. Il y en a un qui est lié au marketing avec... l'utilisation de l'IA, ainsi qu'un autre qui, lui, s'intéresse aux jeux vidéo avec intégration de l'IA. Et ton avis,

  • Speaker #2

    du coup,

  • Speaker #0

    sur la question ?

  • Speaker #2

    Parce que lui, il nous fait un résumé d'un journaliste, on n'a aucun avis. C'est le centre.

  • Speaker #0

    Je voulais vous faire réagir à ce stade. Mon avis, il va être double. L'IA générative, moi, je suis pour l'évolution, pour la technique, pour qu'effectivement, on exploite toutes les nouveautés pour pouvoir obtenir les meilleurs jeux vidéo possibles. Après l'IA, j'avoue que je reste encore perplexe aujourd'hui, malgré les belles avancées qu'on a avec ChatGPT et compagnie. Dans le cadre d'un jeu vidéo et d'un personnage qui réagira à nos faits et gestes, pour l'instant, moi, je ne suis pas convaincu.

  • Speaker #1

    En fait, moi, je suis un peu sur les deux pôles. C'est-à-dire que je trouve ça intéressant parce qu'en fait, ça va personnaliser la game de chaque joueur. Là-dessus, c'est vrai que ça peut être très intéressant d'intégrer cette IA, en fait. Par contre, moi, là où je suis un peu plus sceptique, c'est que malheureusement, ça va impacter certains secteurs. On parle aujourd'hui un peu d'une industrie qui est en crise, tu parles de 1 700 personnes qui ont été remerciées et malheureusement ça va d'aller que... que... que... ça va que s'amplifier en fait avec l'intégration de...

  • Speaker #2

    Mais t'en es pas sûr de ça,

  • Speaker #1

    ça te fait de ton avis ? Mais tu parles en fait... mais tu parles toutes les personnes qui travaillent un peu le côté scénaristique et en général c'est toutes les personnes un peu qui arrivent dans cette industrie, les jeunes développeurs, les jeunes... ceux qui écrivent les scénarios etc. C'est eux qui vont être impactés malheureusement à cause de cette CIA.

  • Speaker #2

    Oui, mais alors c'est faux ce que tu dis, parce que déjà les deux pôles dont il vient de parler, French, les deux pôles qui viennent d'être créés, donc il y a peut-être eu potentiellement des embauches, malgré le fait qu'il y ait eu 1 700 personnes recrutées.

  • Speaker #1

    De toute façon, la suppression d'un emploi,

  • Speaker #2

    c'est de nouveaux emplois. Laisse-moi finir, je te laisse t'exprimer, laisse-moi finir. Et moi derrière, ce que je veux te dire aussi, c'est que là, du coup, ils bossent avec une entreprise génératrice d'IA, donc ils sont en train d'externaliser certaines parts de leur marché, donc ça crée peut-être aussi de l'emploi. Là, moi je pense qu'on n'a pas assez de recul pour voir si ça va en supprimer des emplois ou si ça va en créer. Et je vous rappelle qu'à l'époque, Ubisoft avait dit, parce qu'ils se sont déjà exprimés là-dessus, que ce serait pour les quêtes extrêmement annexes et que ça ne remettrait pas en cause le travail des scénaristes. Donc ça, c'est des affaires à suivre. Pour l'instant, on est à un stade embryonnaire où on ne peut pas savoir si ça va créer ou supprimer des postes.

  • Speaker #1

    Non mais, tu me gueules dessus, mais c'est exactement ce que j'étais en train de dire. Je suis d'accord avec toi. Supprimer des emplois, et aussi par la suite de nouveaux emplois, ça va te perdre en général.

  • Speaker #2

    Oui mais après l'IA tu peux pas lui laisser faire tout et n'importe quoi Bon peut-être que vous dans vos couleurs respectives ChatGPT vous mail moi j'en suis pas à ce stade là,

  • Speaker #1

    j'ai pas suffisamment de confiance donc je pense qu'il y aurait quand même des scénaristes qui vont vérifier Je pense que tu oublies qu'on est tous ici des boomers et que ChatGPT on ne l'a jamais ouvert

  • Speaker #3

    C'est faux moi je l'utilise quand même assez régulièrement j'avoue pour mes petits résumés,

  • Speaker #0

    des petits scripts j'utilise ce truc là Non mais c'est marrant parce qu'effectivement je crois que t'es celle qui utilise plus ce genre de choses finalement

  • Speaker #2

    C'est très rigolo Je suis étonné c'est que personne ne On a un avis sur la stratégie future d'Ubisoft.

  • Speaker #0

    Parce que j'allais venir si tu me coupais.

  • Speaker #2

    Eh ben vas-y, je t'en prie.

  • Speaker #0

    Mais alors l'autre point qui est assez intéressant, c'est de voir qu'effectivement, Ubisoft a communiqué sur le fait qu'ils veulent continuer à développer des mondes ouverts et aussi des jeux service. Donc soit strictement ce qu'ils font déjà depuis quelques temps. Donc je... Ah bon ? Pas spécialement. Exactement. Ben ouais, mais justement, le focus principal qu'ils inventent dans leur rapport... c'est de se renforcer sur les mondes ouverts, et ça on le voit avec leurs grosses sorties, je pense qu'ils évoquent que leurs grosses sorties. Et également les jeux-service, voilà. Donc ça veut dire, moi ce que j'en comprends, c'est que Prince of Persia The Lost Crown que tu cites, ça fait partie de l'exception. Il y en aura encore à l'avenir, mais tu ne vas pas avoir des petits AA par-ci par-là, j'y crois pas trop.

  • Speaker #1

    Mais attention, si Retravail le monde ouvert, même si Avatar c'est un jeu que j'ai beaucoup critiqué, vous avez pu l'entendre dans notre dernier podcast, si Retravail le monde ouvert sur la formule d'Avatar... Et encore plus, le travail est peut-être un peu plus sous-poussé. Moi, je pense que ça peut être intéressant d'avoir des jeux sur cette formule-là, pourquoi pas ?

  • Speaker #3

    Moi, ce qui me fait peur sur les jeux en monde ouvert alliés aux PNJ qui vont peut-être être écrit avec IA, c'est que nous, on a la chance d'avoir un travail et qu'on va se retrouver avec des jeux qui vont faire 120 heures en ligne droite. Et ça, c'est vraiment compliqué.

  • Speaker #1

    Après, c'est est-ce que tu accroches ou pas ? Par exemple, moi, je sais que les mondes ouverts, ça me tannait depuis longtemps et je les abandonnais en général. Ou je les faisais de manière assez rapide en me concentrant sur la quête principale. Et là, dernièrement, Rise of the Ronin, j'ai été complètement séduite. C'est un monde ouvert que j'ai fait à 100%. Donc après, c'est subjectif aussi. Il y a des joueurs qui vont s'acheter un gros jeu, qui vont le poncer sur une période assez longue. Et d'autres qui... Voilà, ça dépend aussi du jeu. Non, mais...

  • Speaker #2

    Il y a un truc que vous oubliez de dire, c'est qu'en fait, et ça va rendre triste French, mais on n'est plus la same des studios. En fait, l'attente de la nouvelle génération de gamers qui est en train d'arriver, et je peux le dire, je le vois au quotidien. Moi, j'ai une amie qui a un enfant de 13 ans. La première chose qu'elle demande avant de jouer à un jeu maintenant, c'est est-ce que c'est un monde ouvert ? Et parce qu'elle a adoré Zelda, elle veut jouer qu'à des jeux en monde ouvert. Donc en fait, l'attente, et c'est ça. Ah, je suis surprise.

  • Speaker #1

    Je suis surprise. Parce que chez les jeunes, je n'aurais pas pensé. C'est parce que les jeunes que je côtoie autour de moi sont justement ceux qui préfèrent les jeux de service.

  • Speaker #2

    Les jeux service, c'est...

  • Speaker #1

    Je pense que le monde ouvert aujourd'hui est une expérience qui se perd un peu chez les joueurs.

  • Speaker #2

    Mais les gens, non, ils veulent des mondes libres, faire ce qu'ils veulent. Et en fait, ce qui est en train de se passer, c'est qu'ils ont fait une étude de marché. Et comme les joueurs veulent de plus en plus de mondes ouverts ou des jeux service, ou voire les deux, eh bien du coup, tous vos jeux solo, et notamment jeux scénarisés avec couloir... Ça va petit à petit disparaître et vous verrez ça dans les prochaines années.

  • Speaker #0

    Et tu as tout à fait raison, John Mars, bien sûr ça me rend triste parce que ce ne sont pas mes attentes. Sans vouloir cliver en termes d'âge, tu t'aperçois effectivement chez les moins de 30 ans qu'il y a un intérêt très très fort pour les fameux jeux-service. Alors moi, je parle également de monde ouvert, Joss, tout simplement parce que grosso modo, je considère Fortnite comme un pseudo-monde ouvert. Enfin, c'est la très grande map, c'est dans ce sens-là que je le dis. Voilà donc moi ça me surprend pas trop que la jeune génération soit intéressée par ce genre de choses Ce qui m'étonne dans mes fameux moins de 30 ans que je cite C'est que je suis surpris du nombre de joueurs autour de moi comme Jalma le cite Qui ne s'intéressent pas spécifiquement à l'histoire dans les jeux vidéo La manière de raconter, toutes les choses sur lesquelles j'ai envie de mettre plus de focus

  • Speaker #2

    Effectivement les quelques-chose de pères Et John pour finir avec lui t'as fait un très bon exemple T'as cité Ninja Team, avant les deux licences Nioh elles étaient en couloir Et c'était deux très bonnes licences Ils sont passés à Rise of the Ronin et ça a été un monde ouvert Ils ont réussi, mais ils ont quand même cette volonté-là eux aussi, alors qu'ils maîtrisaient bien le jeu.

  • Speaker #1

    Attention, ils ont réussi. Je sais qu'il y en a beaucoup qui n'ont pas aimé aussi la formule de Rise of the Ronin. Moi, j'ai adoré.

  • Speaker #2

    Parce qu'un monde ouvert assez scénarisé. Moi,

  • Speaker #1

    je le trouve très bien, mais on en parlera peut-être plus tard. Mais il y a beaucoup de qualités sur ce monde ouvert et il y a un travail qui est très propre de ce qu'ils ont fait. Tal Dord, tu avais une réaction ?

  • Speaker #3

    Ouais bah moi pour le monde ouvert de Rise of the Ronin j'ai pas adoré donc je trouve que c'est pas forcément quelque chose qui fonctionne, je trouve ça un peu vide et tristoun mais bon c'est la formule du moment ils ont suivi un peu la...

  • Speaker #1

    J'ai hâte qu'on fasse ce réact sur Rise of the Ronin putain !

  • Speaker #3

    Il y aura des choses à dire !

  • Speaker #2

    Il va arriver parce que Fred Chimon il est encore dans la jaquette, on l'a même pas encore ouvert mais on l'a et on y sera un podcast de suite !

  • Speaker #1

    Ça va être métillant la vue là, le réact de Thalder !

  • Speaker #2

    Oui on va se pétiller dessus quoi, ça sera notre nouvelle expression !

  • Speaker #1

    Non on va continuer un peu sur les news parce que là on s'étale, je voulais qu'on reste un peu sur les bilans financiers, je voulais qu'on parle de Take-Two car on a eu plusieurs informations plutôt intéressantes qui ont été divulguées dernièrement. French, le résultat financier du studio montre que GTA 6 arriverait finalement en automne 2025. Les rumeurs du report sont donc évincées par le PDG, qu'en penses-tu ?

  • Speaker #0

    Effectivement, comme tu l'as dit, le rapport financier de Tech2 nous apporte au moins une bonne nouvelle pour nous les joueurs puisqu'on apprend que GTA 6 a maintenant une période formelle de sortie puisque c'est l'automne 2025. Donc l'automne 2025, peut-être pas l'année. Je ne sais pas. Ouais, c'est bientôt, c'est bientôt, c'est un petit peu plus d'un an pour les fans. Et voilà, alors ce qui est très bien, c'est que, effectivement, le PDG de TechTools, Strauss Zelnick, désolé pour la prononciation.

  • Speaker #2

    Je pense que ça dit Strauss, mais bon, à mon avis, voilà, c'est pas...

  • Speaker #0

    Voilà, exactement, merci de me corriger, celui qui est le plus balèze en prononciation, mon cher Jan.

  • Speaker #2

    Merci de le reconnaître enfin.

  • Speaker #0

    Mais, effectivement, il écarte ainsi l'idée de tout report, parce que si vous avez suivi l'actu, on apprenait par-ci, par-là, dans tout un tas de réactions un petit peu... Un peu parmi les équipes sous couvert, le couvert du off, on apprenait que le développement prenait des petits retards. Bon, à priori, il n'en sera pas cas. Donc ça va le faire pour nous. On va tous pouvoir y jouer, logiquement, en fin d'année.

  • Speaker #2

    Ah, ça me désole, moi, ton discours French, quand même. Bravo aux actionnaires qui ont convaincu le président de dire on le sortira le jour en automne et on ne le repoussera pas, histoire d'avoir encore un peu plus de crutch sur les équipes, etc. C'est très sympa pour le monde du travail. J'aimerais bien être les développeurs actuellement chez BoxArts Day. Il doit être stressé du cul et peau.

  • Speaker #1

    Djalma, tu découvres l'industrie ou ?

  • Speaker #2

    Non, non, non, je redis à chaque podcast, ça fait trois podcasts que je redis la même chose.

  • Speaker #0

    Non mais surtout que je ne comprends pas trop ton point de vue. Autant on peut comprendre les croisades contre différentes actions du monde professionnel qui ne sont pas forcément comme elles devraient être et c'est la masse salariale qui en fait les frais, mais autant... Rockstar a toujours dit que le jeu sortira en 2025. Oui,

  • Speaker #1

    mais à un moment donné, il y a eu des rumeurs de report en 2026, parce qu'à mon avis, il y a eu quand même des journalistes qui ont eu des informations en interne comme quoi le jeu prenait du retard. Je pense que les actionnaires ont tout simplement dit Non, vous sortirez le jeu en 2025, je suis persuadé de ci. Et là, maintenant, les mecs vont faire des heures sub, ils vont être non payés, non récupérés, et il va y avoir beaucoup de soucis dont on va apprendre après la sortie du jeu. J'en suis hyper poétique.

  • Speaker #2

    Attention, les heures subs sont récupérées par la suite chez Rockstar.

  • Speaker #0

    Sans vouloir les défendre, ce que tu cites là, on l'a su à l'époque de Red Dead Redemption 2, il y a effectivement eu beaucoup trop d'écarts qui ont été documentés, qui sont, semble-t-il, avérés. C'est un studio de monteur,

  • Speaker #1

    on va en parler après.

  • Speaker #0

    Je ne veux pas, franchement, je ne veux pas. Je pense que ce n'est pas utile, là, aujourd'hui, de faire une projection sur les mauvaises pratiques de Rockstar. On n'en sait pas plus.

  • Speaker #1

    C'est un studio de monteur, tu vas voir pourquoi la suite.

  • Speaker #3

    Je pense qu'à... plus d'un an de leur délai, c'est difficile à savoir s'ils vont être vraiment dans les temps ou pas et qu'il n'y aura pas de report d'ici là.

  • Speaker #2

    Complètement.

  • Speaker #0

    C'est la période de sortie retrait, tout simplement. Après, si le jeu n'est pas prêt selon les standards... actionneront pas dans le cas précis, je pense qu'ils pousseront à 2026. Là, c'est vraiment l'objectif qui a été donné au public et aux équipes.

  • Speaker #2

    On a aussi eu l'affirmation du PDG de Tech2 devant les journalistes que le studio Roll7, Holy Holy et Intercept Game ne seront pas fermés. Teldor, est-ce qu'on peut le prendre sur parole ? Qu'est-ce qu'on a vu dernièrement ?

  • Speaker #3

    Alors, je vais refaire un petit historique rapide. En février, Tech2 a annoncé annuler des jeux et licencier 5% des effectifs.

  • Speaker #1

    Sachant que le PDG s'était engagé à ne pas faire de coups budgétaires dans le personnel. Comme quoi, on voit la viabilité du studio et du PDG de ces...

  • Speaker #3

    En avril, le plan de licenciement a été mis en exécution. Et visiblement, c'est Private Division qui aura été largement impacté par les suppressions de postes, la branche dont font partie les deux studios que tu as cités. Cette semaine, le PDG de Tech2 a accordé une interview à IGN. Et il a été largement questionné au sujet de ces deux potentielles fermetures. Et même s'il a dit que ce n'était pas le cas, Les réponses, elles étaient tellement évasives que moi, j'ai trouvé ce discours pas très convaincant.

  • Speaker #1

    Pathétique.

  • Speaker #3

    Et agressoirement, il y a le journaliste Jason Schreier qui nous a rappelé que Tech2 avait déjà nié avoir fermé le studio 2K Marine, qui était derrière Bioshock 2 à l'époque. Alors, c'était en 2016, mais bon, on se souvient quand même de ça et le studio avait bien été fermé. Même si c'était il y a longtemps, on peut se poser la question quand même sur le fait qu'il y ait...

  • Speaker #2

    Un homme de parole.

  • Speaker #1

    Non mais c'est intéressant parce que le PDG répond que les studios ne sont pas fermés, mais le mec est tellement à l'aise devant les journalistes que c'est le responsable presse de la même entreprise qui a pris le relais. Et il y a quand même des journalistes qui ont dit, mais est-ce que vous pouvez juste nous dire oui ou non, est-ce que les studios sont fermés ? Et le mec a dit... Et il ne l'a pas dit. Voilà, c'est vrai que c'est compliqué de dire oui ou non. Et qu'en parallèle, justement, tu avais des infos comme quoi le studio Rolls-Royce... qui est derrière le jeu Olé Olé que je voulais faire en plus, bon j'ai jamais eu le temps mais un petit jeu de skate qui a l'air très sympa a confirmé que c'était fermé donc c'est pour ça que quand je vais dire que c'est un studio de monteurs et autres, ça prouve bien à un moment donné, soit t'assumes des fermetures soit, enfin à un moment donné, il faut le dire ou tu le dis pas en place publique quoi De toute façon,

  • Speaker #3

    le fait de ne pas dire ni oui ni non à cette interview avec des questions qui étaient plutôt très claires et posées de manière répétée déjà, ça sent vraiment pas bon à... C'était trop bizarre cette espèce d'embrouille un peu dans les réponses.

  • Speaker #1

    Moi j'ai le même souci avec French, combien de fois je lui dis est-ce que tu m'aimes, il n'a pas su me répondre. Il m'envoyait son relation de presse pour me répondre.

  • Speaker #0

    C'est parce que mon cœur est déjà pris Djalma, tu le sais.

  • Speaker #1

    Oh là là, le lover ça devient bon, on va passer à un truc parce que j'aurais pu le voir comme ça.

  • Speaker #2

    Bon sinon on a également un tectou qui a affirmé qu'un nouveau jeu serait annoncé lors de la Summer Game Fest. Alors là il y a plein de spéculations en ligne parce que ça serait donc... Un opus faisant partie de l'une de leurs plus grosses licences. Djalma, toi, tu penses qu'ils parlent de quelle licence ? Pour le moment, on imagine seulement.

  • Speaker #1

    Je pense que toi, tu vas être surexcité parce qu'il y a des grosses, grosses, grosses, grosses rumeurs autour d'un Bioshock 4.

  • Speaker #2

    Je t'ai mis des réserves, évidemment, donc je serais excitée pour un Bioshock. Mais je sais que ça patauge pas mal sur le développement et surtout, sans Ken Levine, ça me fait un peu peur. Donc oui, je serai excitée, mais avec beaucoup de réserve. Surtout que je sais qu'ils veulent changer la formule en faire un open world, là où je suis encore plus sceptique. De mon côté, moi je penserais plus pour un nouveau Mafia, que j'ai adoré découvrir en réédition.

  • Speaker #1

    Moi aussi j'ai adoré Mafia, c'est une grosse rumeur autour de Mafia qui pourrait être intéressante aussi, parce que Mafia j'avais adoré les 3 opus, au moins le 3ème j'en ai déjà parlé. Et sinon ça pourrait être Borderlands 4 éventuellement, donc voilà, choix du haut choix du roi, mais c'est 3 belles licences, donc on verra bien.

  • Speaker #2

    Vous comme ça, ce serait quel jeu French qui t'exciterait ?

  • Speaker #0

    On les a un petit peu tous cités, mais moi ça serait très clairement Biotchoc. J'aimerais vraiment jouer à quelque chose. Bon, au pire, de toute façon, si on devait être déçu, si ça devait être ça, on a Kate Levine sur Judas Priest.

  • Speaker #2

    On a Judas qui arrive.

  • Speaker #0

    Pas Judas Priest, Judas je sais plus quoi.

  • Speaker #2

    Judas, Judas.

  • Speaker #0

    Judas, tout simplement. Judas,

  • Speaker #1

    tout simplement. Il veut rajouter des noms par les mains.

  • Speaker #0

    C'est ma déformation métal. J'avais Judas Priest en tête. Voilà, j'aime le métal. Il fallait que ça ressente.

  • Speaker #2

    Et toi, tu allais dire... Ah non.

  • Speaker #0

    Mais voilà, mais sinon, Mafia, Mafia, c'est une saga que j'ai beaucoup aimée également. Même le 3, qui est pourtant pas un grand opus. Bon, écoute, on va voir. Et Borderlands a besoin de se racheter, parce que le troisième Borderlands était quand même nettement moins intéressant que les deux premiers. Donc, à voir.

  • Speaker #1

    Je voulais faire un troll. Je voulais faire un troll, vite fait, sur Mafia 3. Non, mais c'est juste un troll, je le dis, avant qu'on se fasse insulter. Moi, je n'ai pas aimé Mafia 3 parce qu'on jouait un personnage noir.

  • Speaker #2

    Ah oui, c'est le jeu.

  • Speaker #1

    Le jeu plaisante, c'est une jeu, voilà.

  • Speaker #3

    Moi, j'allais dire la même chose. C'est pour Borderlands où je serais à fond derrière. Bon, ce serait bien qu'ils y retrouvent plus. l'ADN du 1 ou du 2 que du 3, mais ouais, un Borderlands, je serais hyper hypé.

  • Speaker #1

    Ce qui est bien, c'est qu'on veut tous un jeu différent, moi je serais plus sur Mafia, alors comme ça, on va bien s'entendre ici.

  • Speaker #2

    Écoutez, on aura la réponse prochainement, on en parlera, on vous en parlera. Pour finir cette actu, je voulais qu'on parle un peu hardware aussi, car on a eu des informations plutôt intéressantes cette semaine, et notamment sur Xbox. Alors c'est selon le Wall Street Journal. qu'on apprend que les jeux Call of devraient arriver un sous peu dans le Game Pass et l'annonce aurait lieu lors de la Summer Game Fest. Est-ce que tu penses que ce soit la bonne stratégie de la part de Microsoft ou non ?

  • Speaker #3

    Alors déjà, je me permets de renoter que cette information est pour l'instant non officielle, bien qu'on se doute tous que ça va être le cas. Pour moi, retrouver les Call of sur le Game Pass Day 1, eux ils ont évidemment tout intérêt à le faire, ça va leur ramener un maximum d'abonnés, ça c'est sûr, et puis quand on sait leurs objectifs d'abonnement qui sont quand même extrêmement hauts, ce serait un bon moule pour eux. Après, pour les joueurs, je sais pas, parce que les joueurs Call of jouent toute l'année jusqu'au prochain jeu, un abonnement Xbox, ça coûte quand même 11 balles par mois, donc bon, je sais pas. Au niveau des joueurs, si les calculs seront bons,

  • Speaker #0

    en tout cas,

  • Speaker #1

    je rappelle que pour jouer à FIFA en ligne sur PS5, il faut aussi l'abonnement.

  • Speaker #3

    Exactement, exactement. Mais bon, pour l'acheter sur PC, ça marche très bien aussi. Et en plus ça permet d'éviter de jouer avec la manette Xbox mais ça c'est un autre sujet.

  • Speaker #1

    Oh ça c'est une tirée à balles réelles pour rien ça.

  • Speaker #2

    Non mais je comprends dans ce que tu dis parce qu'en fait ils peuvent pas abandonner leur Game Pass parce que c'est leur plus gros argument de vente mais je sais pas s'ils vont vraiment se retrouver parce qu'au final les joueurs vont pas l'acheter. Et je suis pas sûre qu'ils vendent suffisamment de Battle Pass ou de Skins en fait pour faire du produit.

  • Speaker #1

    Ils vont se retrouver parce que l'opus va être vendu sur les autres plateformes notamment sur PS5 et je vous rappelle que c'est 30%. pour le constructeur donc dès qu'il y a un call off qui va être acheté sur PlayStation, bim, 30% qui rentrent quoi.

  • Speaker #3

    Oui et il y a tellement de PS5 que je pense que les joueurs qui sont déjà habitués à cette console vont pas acheter une Xbox, tout ça, pour payer l'abonnement et...

  • Speaker #2

    De toute façon c'était déjà à part ce qu'ils avaient prévu il me semble dans leur plan d'action mais je le ressens un peu comme un all-in en fait sur le Game Pass et si ça marche pas en fait ils se disent que tout simplement le Game Pass ne marchera jamais en fait. C'est un peu pour moi...

  • Speaker #1

    Mais le problème c'est que si le Game Pass marche pas et qu'on voit qu'il y a une baisse des ventes des consoles, ils vont avoir quoi comme stratégie à un moment donné ? Un éditeur,

  • Speaker #0

    j'aime bien le terme de all-in, parce que ça y ressemble quand même.

  • Speaker #2

    Un peu.

  • Speaker #0

    On sait que les abonnés du Game Pass, officiellement, Microsoft eux-mêmes, l'ont reconnu qu'ils sont en dessous du nombre d'abonnés qui est prévu. Et c'est clair que quand on a une licence aussi gigantesque et aussi hyper populaire, je pense qu'on cherche aussi à augmenter son nombre d'abonnés, donc à faire à suivre en fin d'année.

  • Speaker #1

    Et puis ce qui est bien c'est qu'on n'a pas parlé mais en augmentant le nombre d'abonnés, ils auront annoncé lors de la seconde guerre fest d'augmenter le prix du gamepass. Et c'est logique,

  • Speaker #2

    si on voit toutes ces licences arriver sur le gamepass, je vois pas comment ils peuvent faire assez de profit comme je le disais même s'ils récupèrent 30% chez les autres, c'est logique qu'ils augmentent le gamepass.

  • Speaker #1

    Ah mais dans ces cas là qui poussent la stratégie à faux Moi je mettrais des jeux éditeurs tiers Et je mettrais du FIFA aussi sur le Game Pass directement C'est un sacré coup hein

  • Speaker #0

    Ils ont les reins solides Mais il faudrait aussi sortir les chéquets Et il faudrait que EA soit d'accord A mon avis EA n'a aucun intérêt à ça Aucun

  • Speaker #1

    Malgré les licenciements chez Microsoft, je suis pas très inquiet pour qu'il sorte chez K2.

  • Speaker #0

    Ouais mais il a aussi conscience de sa poule aux odors et n'a à mon avis pas envie de ce type de partenariat.

  • Speaker #1

    Oui mais tu fais un petit arrangement, tu sais comment ça se passe dans le monde commercial de nos jours.

  • Speaker #2

    Puis comme ça ils pourront mettre des pubs aussi dans le jeu tu vois. Ouais. Pardon c'est un autre jeu.

  • Speaker #1

    Franchement le monde du jeu vidéo qui arrive il échappe, il arrête le monde de demain.

  • Speaker #2

    À ce moment on va avoir une pub McDo dans Ranking, on va pas comprendre dans un jeu de moyenne match.

  • Speaker #0

    Je vais rester sur mes jeux lundi moi, ça va pas attendre.

  • Speaker #1

    Mais non parce qu'ils vont disparaître parce que tous les gros studios rachètent et ferment les petits studios. Non, tu vas jouer au jeu de Saint-Louis, ils ont quelques-uns qui te préparent toi.

  • Speaker #2

    Non, non, en attendant il est clair que sa stratégie sert à valoriser le Game Pass et ça pourrait s'expliquer sur le fait que la PS5 se serait vendue 5 fois plus. Euh, que la console de Microsoft au cours de ce dernier trimestre ? French, est-ce que c'est vraiment surprenant ? Non,

  • Speaker #0

    c'est pas surprenant, et il suffit juste de nous écouter pour comprendre que, effectivement, Microsoft, c'est compliqué pour eux, malgré la tonne de dollars qu'ils ont derrière eux. Je vais quand même rappeler, vous le savez tous tout autour de vous, en Europe, il y a un déficit d'images de Xbox. Regardez autour de vous, quand vous parlez un peu de console, au niveau grand public, autour de vous...

  • Speaker #2

    PlayStation, direct. Mais oui,

  • Speaker #0

    directement, tu parles console, les gens disent PlayStation. Ils ne parlent pas Xbox, c'est très simple. Faites le test autour de vous, vous nous direz ça en commentaire.

  • Speaker #1

    C'est marrant, moi, ils parlent Xbox, on ne doit pas faire gratter le même genre de faire.

  • Speaker #0

    Moi, c'est vraiment, allez, 80%.

  • Speaker #2

    Moi, je te parle du random, du random, pas du joueur un peu avéré, le random, c'est Sony, c'est PlayStation.

  • Speaker #0

    Bah ouais, parce que... Voilà. Et Nintendo pour les jeunes. Et Nintendo, c'est vrai.

  • Speaker #3

    Ou les plus âgés, pour les plus âgés.

  • Speaker #0

    Ouais, mais t'as raison de le dire d'ailleurs, t'as tout à fait raison. Mais c'est vrai, quand tu parles de console, en général on parle des grosses consoles, et c'est vrai que moi j'entends jamais Xbox. Microsoft, ça a marqué les esprits à l'époque de la Xbox 360, quand c'était face à la PS1.

  • Speaker #2

    C'était magique.

  • Speaker #0

    Ouais, la première Xbox aussi. Moi c'est comme ça que je l'ai perçue dans mes entourages respectifs, mais ensuite, nettement moins. Et en plus ça pose une grande question, en complément un petit peu de tout ce qu'on vient de dire. Moi, comme moi, j'ai l'impression qu'avec le Xbox Game Pass, quelque part, Microsoft dévalorise ce qu'est le coût d'un jeu vidéo. Pourquoi ? Parce que la plupart, autour de moi, la plupart des personnes qui ont une Xbox Series, eh ben, ils n'achètent plus de jeux. La plupart. Vraiment.

  • Speaker #2

    Moi, j'achète tout, mais en fait, ma Xbox me sert au Game Pass. Eh ben, voilà. Aucun jeu sur Xbox. Comme la plupart. Mais ils ont un problème de communication sur leur hardware, tout simplement. Ils ne font pas assez de communication, on ne les voit pas assez là où Sony est agressif et où Nintendo est agressif. On les voit sur les pubs, télé, etc. À les heures de grande écoute de Grand Odimath, tout simplement. Xbox sont complètement discrets et c'est là où ils ont tort.

  • Speaker #0

    Le petit problème, justement, certes, on parle d'achat de console et de popularité de console et de la marque Xbox. Le souci, c'est qu'on a l'impression que Microsoft compte juste sur les achats de console et les abonnés Game Pass. C'est-à-dire que s'ils ne peuvent plus compter sur des achats en volume de jeux vidéo, physiques, typiquement, ou sur le store, un achat direct de jeux, comment tu arrives à rentabiliser les choses ? Est-ce que tu rentabilises avec les Battle Pass, Season Pass qu'on a cités ? Est-ce que tu rentabilises avec des DLC, des achats inactifs ? Il y a un problème sur le modèle, je crois.

  • Speaker #3

    Tu rentabilises en sortant tes jeux chez les autres constructeurs.

  • Speaker #0

    Aussi.

  • Speaker #1

    Oui, mais après, il y a aussi une analyse qu'on oublie de faire, parce que c'est bien beau le grand discours de French. Mais il y a un truc qu'on oublie, c'est les gamers. Et pourtant, on en est quand même deux dans l'équipe. Et je pense que quand on fait le tour de toi du sondage, c'est que French, c'est moins en des jours PC. Donc déjà, on ne va pas acheter un Xbox. Tous les jeux Microsoft font ça. Et à côté on a acheté une PS5 et une Switch. Je ne dis pas que tout le monde a les moyens d'acheter autant de choses. Mais souvent quand tu as ton PC tu vas tracher une autre console à côté. Tu ne vas pas tracher une Xbox déjà. Parce que nous on va soit s'abonner au Game Pass par le biais du PC. Soit on va acheter nos jeux directement sur PC. Et je pense qu'on a oublié cette partie là aussi du marché. Qui appartient à Microsoft mine de rien quoi.

  • Speaker #2

    Ça dépend parce que joueur PC la console ça reste quelque chose de partage. Le joueur PC, c'est quand tu vas jouer en solo. Moi, j'ai acheté une Xbox parce que... Ah non,

  • Speaker #1

    tu joues en ligne en...

  • Speaker #2

    Oui, mais tu vois, j'ai acheté une Xbox parce qu'avec mon conjoint, j'avais envie d'être posée sur le canapé et de jouer au jeu, ce que je ne peux pas faire sur mon PC. Donc, il y a aussi cette diversité là-dessus.

  • Speaker #1

    Oui, mais moi, j'ai créé par exemple un PC. Je préférais, avec ma conjointe, jouer à acheter une PS5, par exemple, parce que j'ai déjà le PC. Et sachant que tu remets une planète...

  • Speaker #2

    Oui mais dans ce cas là, par exemple moi si j'avais pas ma Xbox, Hellblade je le jouerais sur mon PC solo et je pourrais pas le partager avec mon copain.

  • Speaker #1

    Alors tu veux très bien, je t'explique, tu peux relier un câble HDMI à la télé, c'est magique,

  • Speaker #2

    c'est reproduit... Oui mais en plus les planètes sont en fil ! Ça me fait tout déménager dans ma maison et c'est relou sachant que mon bureau est plus grand que ça.

  • Speaker #1

    Alors là pourtant je suis contente qu'il y ait des PC portables maintenant, c'est la nouveauté de cette chaîne.

  • Speaker #2

    Et j'ai un Mac ! Tu vois ça marche très bien quoi ! Je dis que c'est pas possible. Enfin bref, du coup c'est terminé pour cette actue mitraillée, merci à tous, on va tout de suite passer au clash du mois. Alors aujourd'hui dans le clash du mois on va parler de Indica mais c'est vrai qu'à la base on veut parler de Zao, un tale of the Kenzara. Il y a eu un petit problème en interne, Jalma, est-ce que tu veux parler de ce qui s'est passé ?

  • Speaker #1

    Ouais et j'étais en train de me poser la question si on n'allait pas créer une rubrique les dramas de Jalma, ça serait intéressant. Ça pourrait être drôle. Ça pourrait être hyper intéressant. Non je vous en parle parce que je vais les remercier derrière, c'est pour ça que ça me paraissait important de parler. Effectivement comme tu l'as dit... On voulait avec French parler de Tales of Zenkaiserazao, donc j'ai passé mon temps à jouer sur le jeu cette semaine. Jeunesse soir, mon PC a crashé, ça peut arriver quoi. Et là je relance le jeu, boum le jeu ne reconnaît pas la sauvegarde. Ça arrive plus sur PC que sur console, mais ça doit parler à certains auditeurs qui nous écoutent. Donc j'appelle French au téléphone, j'ai dit French, ça va, c'est toi ? Il me dit Ah, c'est le monsieur de la dernière fois ? Bon, c'était une référence à Claude François et il m'a dit Les filles ne vont pas comprendre parce qu'elles sont trop jeunes. Oh là là ! La catastrophe ! C'était la catastrophe. Non, mais du coup, je vois avec French, je lui dis Écoute, est-ce que tu peux m'aider ? Est-ce qu'on peut regarder le problème ? Parce que la sève existe toujours, quoi. Je me dis, heureusement que French n'est pas médecin, parce que la première chose qu'il me dit, alors qu'il n'a pas encore regardé le problème, il dit, non mais j'ai un masque, c'est foutu, ta sauvegarde, elle doit être corrompue. Tu vois, après 11 heures de jeu, j'avais déjà 11 heures de jeu, j'avais fait plus de la moitié du jeu, donc hyper frustrant. Donc, on a passé toute la soirée à regarder le souci. Donc, ce qui s'est passé, et c'est pour ça que je vais en parler, parce que ça pourra peut-être aider des gens qui ont eu ce souci là. J'ai contacté le studio sur leur forum et sur le Discord. Donc, je les ai contactés jeudi soir. le vendredi midi je vous le dis honnêtement ils ont été réactifs en 12h donc je tiens à remercier Student Studio ils m'ont réenvoyé une sauvegarde neuve de l'endroit une heure avant où ça a coupé donc c'est pas ma sauvegarde parce qu'ils n'ont pas réussi à la réparer mais 12h après ils m'ont donné une nouvelle sauvegarde et je peux recommencer une heure avant mon crash ça va me permettre de poursuivre mon aventure etc beaucoup plus loin dans le prochain podcast où vous parlez de Zao mais je voulais sincèrement remercier Student Studio et je vous C'est leur premier jeu vidéo, parce qu'ils travaillent dans le cinéma de base.

  • Speaker #2

    C'est cool, ils ont été réactifs en tout cas.

  • Speaker #1

    Ça a duré 12 heures, ça a été très très rapide. Alors je suis honnête avec vous, je leur ai dit qu'on allait avoir un podcast dessus. Je ne sais pas s'ils ont accéléré le process, mais en tout cas, merci à eux. Je leur fais un concours et je les embrasse.

  • Speaker #2

    Si vous arrivez le même problème, vous savez quoi faire grâce au drama de Jelma.

  • Speaker #1

    Appelez French !

  • Speaker #2

    Du coup on part sur Indica, un jeu qu'on voulait vraiment vous traiter parce que c'est un jeu qui pour nous a fait un peu sensation au sein de l'équipe, il y a beaucoup de choses à dire dessus. Je pense que vous en avez entendu parler ou du moins que vous avez dû voir les trailers, c'est le jeu un peu barré du moment, un peu déjanté si on peut dire. C'est un jeu développé par le studio russe Onmeter qui s'est maintenant exilé, il me semble il est au Kazakhstan, il me semble ce studio aujourd'hui, et édité par Eleven 8 Studio, alors le jeu raconte. L'histoire d'une nonne qui part un peu à la découverte d'elle-même, mais c'est pas vraiment ça en final, c'est plus profond que ça. Et elle est accompagnée d'un compagnon qui est plutôt insolite puisqu'il s'agit en fait du diable. Alors je vais pas vous en dire plus sur l'histoire parce que vous avez l'habitude, c'est French qui va vous raconter tout ça. French, est-ce que tu veux nous conter l'histoire un peu de notre nonne ?

  • Speaker #0

    Eh oui, je vais même vous conseiller d'embarquer vos bagages puisque vous le savez, on va voyager. Comme Joss l'a dit, on va voyager cette fois-ci dans la Russie alternative. Je dis Russie alternative parce que ce n'est pas la Russie historique, tout simplement les développeurs l'assument. Et on va même prendre la machine à voyager dans le temps parce que c'est la Russie du 19e siècle dans laquelle je vais vous embarquer. Alors dans cette Russie du 19e siècle, vous qui nous écoutez, on va incarner Indica. Indica, c'est le prénom d'une jeune nonne qui est un petit peu rejetée par les autres sœurs du couvent.

  • Speaker #2

    Parce qu'elle est bizarre.

  • Speaker #0

    Elle est bizarre, à minima elle est bizarre Joss. Effectivement, alors en fait on lui donne tout un tas de tâches très répétitives, des tâches de larbin, des tâches qui sont dévalorisantes. Moi, ça m'a un petit peu rappelé le film Dogville sur la méchanceté des hommes.

  • Speaker #1

    J'allais dire, ça m'a rappelé mon enfance.

  • Speaker #0

    Tu peux pas me rappeler mon enfance, Katsoulou. On y reviendra. Voilà. Et en fait, donc, cette chère Indica, on va lui confier une nouvelle mission. Alors, la mission, c'est en fait, on va lui donner une lettre. et il va falloir la livrer à un monastère qui est beaucoup plus loin que le couvent. Évidemment, ça donne quand même l'impression qu'on cherche à s'éloigner de Indica, puisqu'elle serait gênante. Alors, le périple va commencer pour le joueur accompagné de Indica, et le fameux voyage, ça va être à la fois un voyage où on va chercher à rejoindre le monastère, mais on va aussi aller à la découverte de soi. Et en allant à la découverte de soi, cette introspection, elle va passer par des échanges avec une voix intérieure. Et cette voix intérieure, ce n'est autre que Satan. Et oui, Satan. Et Satan, pour une nonne, c'est un petit peu particulier. Et ce fameux Satan, c'est un démon tentateur et il va chercher à bousculer les convictions de Indica.

  • Speaker #2

    Il sert un peu de narrateur, en fait, dans l'histoire.

  • Speaker #0

    Il sert de narrateur et il sert aussi à bousculer la foi de Indica, c'est-à-dire à la faire réfléchir sur pourquoi tu es nonne, pourquoi tu as ce parcours. Et Indica en plus a un passé très traumatique, du coup elle va se mettre à douter d'elle de plus en plus et c'est un petit peu le chemin que va prendre le jeu de manière très intéressante. Ça c'est le pitch de base de Indica, vous l'aurez compris c'est un JV qui est très étrange et qui est avant tout réservé aux amateurs d'histoire alternative un petit peu perchés.

  • Speaker #2

    En fait il va la tester tout au long de son aventure parce que Indica en fait elle a jamais vraiment eu, on l'apprend au cours de phases de pixel art en fait qui sont très sympas, qui vont nous apprendre un peu le passé. de Indica et ce qui l'a amené à être nonne, mais elle n'a jamais eu cette vocation d'être nonne. Et du coup, en fait, le diable va la tester un peu tout au long de son aventure pour remettre un peu en question sa foi, la religion. On va être un peu tenté grâce à un personnage qu'on va rencontrer qui va nous accompagner pour progresser tout au long de notre aventure. En fait, on est un peu dans les tentations d'Indica, la remise en question de sa foi, de elle-même, de sa personne, en fait. Et en fait, elle se découdre aussi un peu. Donc ça peut passer un peu pour de la schizophrénie, pour plein de choses. D'ailleurs, je trouve qu'il y a plein de suces forts qui sont mis en avant. Du coup, la schizophrénie, le rapport à l'existence elle-même, de soi-même. Et ça, c'est bien narré, justement, par le diable.

  • Speaker #3

    Complètement. Ça permet d'aborder des sujets, le bien,

  • Speaker #2

    le mal.

  • Speaker #0

    pourquoi on a décidé que c'était bien, pourquoi on a décidé que c'était mal, avec justement ce petit diable qui va donner des fois à Indica des choses à faire, enfin, qu'il aimerait qu'elle fasse, mais qu'elle, elle essaye d'y résister. C'est vraiment chouette, et ça permet aussi de soi-même de se questionner sur des choses. C'est très philosophique, et c'est super sympa.

  • Speaker #1

    Et après, moi, j'ai quand même... Alors, j'ai bien aimé... J'ai bien aimé... L'histoire est intéressante, mais je trouve qu'elle aurait mérité quand même d'être un peu plus peaufinée, selon moi. Parce que je trouve qu'en fait, on a des thématiques vraiment qui sont fortes. On a le désespoir, on a les tourments d'Inika. Il y a aussi des points d'humour quand même qui sont à noter. Faut pas l'oublier, c'est pas qu'un jeu hyper glauque. Il y a aussi quand même pas mal d'humour, de l'humour russe, mais ça en est. Mais je trouve que, en fait, les transitions entre les scènes, je les ai trouvées parfois un peu trop sèches. Et du coup, ça peut venir un peu te couper, je trouve, dans ta narration.

  • Speaker #2

    Alors ça, les développeurs l'expriment de la façon suivante. C'est un peu leur manière de rendre hommage à un certain type de cinéma soviétique ou certaines productions même américaines qui sont, on va dire, totalement dans la branche indépendante. Moi, ça ne m'a pas tant gêné que ça parce que finalement, tu arrives très vite à rejoindre les deux bouts là-dessus. En revanche, j'ai été un tout petit peu gêné sur le fait que le traitement accordé au personnage d'Ilya, c'est le prisonnier qui va accompagner, le personnage humain qui va accompagner Indica.

  • Speaker #1

    Le tentateur.

  • Speaker #2

    Ouais, il est un peu... Je trouve que le jeu ne va pas jusqu'au bout de sa logique. Et il y a parfois des choses qui sont laissées un petit peu trop en suspens. Et j'aime bien les histoires ouvertes, mais j'aurais aimé que certaines choses soient un peu plus précises au niveau de l'histoire.

  • Speaker #0

    Ouais, ça méritait, je trouve, sur des thématiques aussi peu abordées dans le jeu vidéo. d'aller un peu plus loin, et même si le questionnement est là sur tout un tas de sujets comme ce qu'on disait, ça aurait mérité d'aller encore plus loin, aller chercher encore plus de choses, et en plus, dans la thématique de la religion, il y a moyen de parler d'énormément de choses, et là, ça s'est un peu centralisé sur deux, trois thèmes du bien, du mal, mais ça aurait pu en traiter encore plein d'autres, et pour la clôture du jeu, C'est pareil, ça aurait mérité, je trouve, encore plus de... Pas forcément d'explications, pareil, je suis pour que ça reste un peu ouvert à l'imagination du joueur.

  • Speaker #1

    Ouais,

  • Speaker #0

    à l'imagination, mais je trouve que ça aurait mérité un peu plus d'explications.

  • Speaker #1

    D'accord. Après, c'est vrai qu'on est sur un jeu de 4 heures. Voilà, c'est un jeu qui est très très rapide, donc... Il y a beaucoup, je pense, de réflexions à avoir sur le jeu, l'imaginaire, etc., sur l'histoire, en fait, de se l'approprier. Elle n'est pas donnée comme ça, en fait, l'histoire. Elle est donnée au travers d'objets qu'on va toucher, etc. Mais je pense qu'on peut passer à côté de plein de choses. Typiquement, moi, je sais que je suis passée, tu me l'as raconté, mais je suis passée, on gagne au cours de notre aventure des espèces de petites pièces. Et en fait, ces pièces, c'est toi qui me l'as expliqué, French, mais moi, je n'étais pas assez à côté. Alors moi, je l'ai fait en live, je tiens juste à préciser. Du coup, c'est vrai que j'ai perdu un peu l'histoire du fait de devoir converser avec ceux qui suivaient le stream. Mais du coup, ces petites pièces... Ah,

  • Speaker #3

    ils se attaquent à ses followers, maintenant,

  • Speaker #1

    c'est leur foutre. Non, non, mais c'est vrai que du coup, ces petites pièces, en fait, tu me l'as très bien raconté, si tu veux reprendre, en fait, French, en fait, elles ne servent à rien, et c'est un peu ce rapport de... Ça,

  • Speaker #2

    c'est un truc qui est très, très intéressant, et ça va intéresser Djalma, et je suis sûr que Djalma voudra, après cette émission, jouer au jeu, puisque c'est un petit peu un Hellblade au couvent, Hellblade chez Lennon. L'histoire des pièces, vous trouvez tout un tas de pièces au sein du jeu, et vous avez même un arbre de progression de compétences au sein du jeu. Il faut savoir que cette arme de compétence, la plupart du temps, sans trop vous spoiler le fonctionnement du jeu, il a tendance à vous récompenser fortement d'un coup, tout de suite. C'est comme si vous toucheriez le loto et la récompense du loto tout de suite, mais de manière limitée en récompense. Ou bien vous allez toucher nettement moins de récompenses,

  • Speaker #1

    mais ça va être à chaque acte. Des multiplicateurs. Donc pour résister,

  • Speaker #2

    des multiplicateurs. Et en fait, le jeu a tendance à s'amuser tant sur ce qu'est la foi, la religion, les fameuses bonnes actions que Taldir évoquait, et il s'amuse également sur notre condition de joueur, c'est la dimension méta du jeu. C'est-à-dire que le jeu interroge aussi sur la répétitivité. Et peut-être la stupidité de certaines actions qu'un jeu nous impose de faire pour progresser. C'est très intéressant.

  • Speaker #3

    Moi, j'avais une question dans l'histoire parce que tu parles de pièces et autres. Mais en fait, est-ce que vous avez des objets à aller chercher, à fouiller pour avoir une histoire supplémentaire ? Oui. Est-ce qu'il y a des trucs écrits comme on a dans beaucoup de jeux en fait ? Oui.

  • Speaker #1

    Il y a ces collectibles qui apportent ça, un peu de contexte narratif, mais surtout des collectibles qui vont rapporter des récompenses, et là où il y a subtilité, il y a cette subtilité.

  • Speaker #3

    Oui, donc ça demande de bien fouiller ces pièces aux alentours.

  • Speaker #1

    Il n'y en a pas tant que ça.

  • Speaker #3

    Il faut avoir un complément de l'histoire, en fait. Tu peux en avoir un.

  • Speaker #2

    Je ne sais pas si tu as été sensible à ça, mais les fameux collectibles qu'on trouve, très souvent ce sont des images pieuses qui nous racontent des éléments religieux. Je suis sûr que tu as aimé.

  • Speaker #0

    Oui, c'est quelque chose que j'ai beaucoup aimé. Parce que j'adore tout ce qui est culture, des religions, etc. Et donc on trouve des objets liés à la religion dont on parle dans ce jeu-là. et on a une petite explication de ce que c'est, d'où ça vient, et ça permet de nous mettre un petit peu plus dans le contexte de cette non-indica, et d'en apprendre un petit peu plus aussi, parce que moi j'ai une culture assez limitée sur ça. Mais ça permet d'en apprendre un petit peu plus. Donc ça, c'est chouette aussi. J'ai beaucoup aimé chercher ces petits collectibles-là.

  • Speaker #1

    À tout moment, tu peux faire des petites prières dans des lieux de recueil, trouver...

  • Speaker #0

    Allumer les petits...

  • Speaker #1

    Ouais, ouais, ouais.

  • Speaker #3

    Et tu sauras, French, que du coup, le fromage préféré, t'as le dire, c'est le chaussé au moins, comme elle aime beaucoup la religion.

  • Speaker #1

    J'avais oublié les blagues de Jalma. Je ne sais pas si je vais repartir, en fait.

  • Speaker #3

    Tu peux repartir et tu les éviteras.

  • Speaker #1

    Après on va parler de l'AD1, moi très honnêtement la direction artistique d'Indica je la trouve plutôt sublime, alors on est appuyé vraiment par le Rhin-N-Jai 5, euh 4 pardon, je dis des bêtises, que ce soit la modélisation des personnages, des environnements, les animations, également je les trouve très réussis. On a une mise en scène également qui est très soignée avec des cadrages que j'ai trouvés plutôt originaux, même cinématographiques on peut le dire. En plus tu parlais qu'il y avait un rapport avec le cinéma russe, bah écoute ça fait sens sur la DA complètement. Les mini-jeux en pixel art, je vous en ai parlé juste avant pour découvrir un peu le passé d'Indica. J'ai beaucoup aimé, ça permet de changer d'ambiance en fait tout au long de cette aventure. Donc en fait on va avoir des petites courses en voiture, un espèce de Pac-Man où il faut récupérer des pièces, c'est très sympa. Et ça apporte vraiment quelque chose à cette DA un peu barrée. La bande-son, pareil, quelque peu dérangeante, je l'ai trouvée complètement démente, je vous invite à aller l'écouter, c'est très très marrant. Le sound design est au top, on a les craquements de la neige, le bruit du vent, la VO est vraiment superbe. Et je vous recommande vraiment à faire le jeu en russe, pousser l'immersion. J'ai eu quelques moments, moi sur ma game, je sais pas vous, où ça a saccadé. Mais c'était quand même assez rare. Dans l'ensemble pour moi c'est une DA qui reste un sans faute. Et c'est vraiment pour moi quelque chose que j'ai trouvé très très réussi. Dans Indica j'en étais très surprise au vu des budgets et du jeu. du jeu en tant que tel.

  • Speaker #2

    Oui, tu l'as dit, c'est très propre techniquement, c'est bien optimisé pour la petite équipe qui est derrière ce jeu. C'est toujours assez étonnant. Et moi, je vais encore accentuer ce que tu as très bien dit sur le fait que la mise en scène et le travail sur les cadres, les proportions, les distances, la taille, les échelles aussi parfois, les jeux aussi sur les optiques, les optiques de caméra qui sont employées, les déformations. C'est quelque chose de très important dans le jeu et c'est quelque chose que j'ai trouvé très très fort. Et ça sert l'histoire du jeu, c'est ça qui est important aussi à dire.

  • Speaker #1

    Ça sert parce qu'en fait ça sert dans la folie d'Indica, quand tout d'un coup tu croises une espèce de grande chèvre géante, quand tu zooms sur l'œil, ça accentue la folie de l'anone sur ces plans-là. Et ça c'est très intéressant, donc la DA sert vraiment à la narration totalement.

  • Speaker #0

    Moi j'aimerais bien revenir sur la BO, la musique du jeu, qui est en complet décalage avec l'univers qu'on veut nous faire... qu'on veut nous montrer. Il y a une espèce de musique électronique des fois, alors qu'on est dans un... Comme tu l'as dit, au niveau des années, ça ne correspond vraiment pas du tout avec cette ambiance-là. Et ça permet de créer un décalage un peu raide. Moi, ça m'a un peu...

  • Speaker #1

    T'as tué un mec ? J'ai chamboulé.

  • Speaker #0

    Je ne savais pas trop quoi en penser. Il faudrait que je réécoute les sons vraiment à part. Ouais, moi, la BO m'a un peu interloqué, je dirais. Mais en tout cas,

  • Speaker #1

    ça bouscule et c'est ce qu'ils veulent faire.

  • Speaker #0

    Donc, c'est la suite.

  • Speaker #2

    T'as été cligné par la BO, t'as le dire. Moi, comme on m'avait vendu toute la communication autour du jeu, elle est sûre, c'est un jeu qui est un peu foufou, perché. Donc, du coup, ces décalages-là m'ont pas surpris, d'autant plus que ça rejoint aussi des œuvres que j'aime dans d'autres types de créations artistiques. Voilà. Mais je peux comprendre ce que tu évoques, c'est vrai que si vous vous êtes habitué uniquement à Fortnite ou Call of, oui c'est un jeu un peu particulier.

  • Speaker #1

    Tu vois, à contrario, moi j'aurais aimé être par contre beaucoup plus perturbée par la réalisation, par les cinématiques qu'on voit. Alors c'est vrai qu'il y a quelques plans qui sont un peu déjantés, surtout je trouve au début de la game, mais c'est vrai que j'aurais aimé que ça accentue un peu plus ce côté perché du jeu. Surtout que c'est ce qu'on avait vu un peu des trailers et au final je me suis trouvé un peu... C'est vraiment le point qui m'a un peu déçue de Indica, c'est que je m'attendais à ce qu'il aille plus loin que ce qu'il nous fournit aujourd'hui. Dans le côté vraiment barré quoi.

  • Speaker #0

    Complètement, il y a une scène au début avec un danseur, bref si vous avez fait le jeu vous voyez très bien de quoi je veux parler. Et c'est vrai que je m'attendais à plus de scènes de ce goût là avec des choses complètement bizarres, des plus grosses bizarreries que ce qu'ils nous ont laissé après.

  • Speaker #2

    Et ça je vous rejoins un peu toutes les deux, c'est marrant. Parce que c'est un jeu finalement, sous son apparence très étrange et bizarre. C'est un jeu qui est aussi très intellectuel. En fait, le cœur de l'histoire, pour ceux qui s'intéressent au jeu, le cœur de l'histoire est finalement plus les dualités que nous vivons et sur lesquelles nous construisons notre foi ou nos croyances, que ce soit des croyances religieuses ou des croyances tout autres sur le monde qui nous entoure. Et c'est quelque part un jeu qui raconte une histoire qui est finalement... nettement plus linéaire que ce qu'on aurait pu imaginer au départ.

  • Speaker #1

    Linéaire, c'est le terme. On va parler du gameplay, parce que lui aussi, je le trouve quand même très linéaire, même s'il y a quelques phases qui viennent le dynamiser. Au final, c'est un peu l'ADN de Indica, qui n'est pas déplaisante, mais il faut en avoir conscience quand on rentre dans le jeu. Thalder, est-ce que tu veux nous parler du gameplay ?

  • Speaker #0

    Bien sûr ! Donc, vous l'avez compris, on va contrôler l'anone Indica. Donc, on va jouer à la troisième personne. Et on va évoluer dans un monde de type couloir, où on aura des énigmes à résoudre et des petites tâches à réaliser pour pouvoir avancer. Donc au tout début, on évolue dans le couvent, donc on en a parlé tout à l'heure, on aura des tâches quotidiennes un peu absurdes à réaliser, à ramener des patates, sortir de l'eau du puits. Et ensuite, quand on sort pour le reste de l'épopée... Ce sera plus des énigmes environnementales. Des fois, ce sera un système que j'ai beaucoup aimé. Je pense qu'on va pouvoir en parler. Ou donc, on va pouvoir faire prier Indica et ça va distordre la réalité et changer le monde. Alors malheureusement, ce sera que des... Petites scènes,

  • Speaker #1

    j'aurais aimé plus ça.

  • Speaker #0

    Moi j'ai adoré, mais j'aurais aimé en voir plus et que ces scènes-là soient un petit peu plus longues. Mais donc voilà, résoudre ces énigmes, ça va nous permettre d'évoluer dans ce jeu-là.

  • Speaker #1

    C'est vrai qu'en fait le gameplay consiste majoritairement à avancer en ligne droite. On est clairement sur un walking simulator qui va permettre de faire progresser la narration. Un peu à l'Highblade, parce que c'était Highblade auparavant. Highblade qui est plus dynamique quand même, mais on se retrouve un peu sur ce gameplay-là. En fait nos actions vont se limiter, comme tu dis, au puzzle. ou à ces phases de distorsion d'environnement.

  • Speaker #0

    Voilà, il n'y a pas de combat, donc ce sera majoritairement des énigmes et un walking simulator pour le reste. Les énigmes, elles sont hyper différentes à chaque fois, donc ça permet de dynamiser aussi un peu le jeu. Elles ne sont pas extrêmement difficiles, donc vous ne risquez pas de rester bloqués sur une énigme. On va également, donc on l'a évoqué, pouvoir retrouver des objets religieux. Ça va nous donner ces fameux points. Et on va pouvoir allumer des hôtels aussi, qui nous donneront des petits points. qui nous feront évoluer de niveau, comme on l'évoquait tout à l'heure.

  • Speaker #3

    Mais c'est ça, à quoi d'évoluer en niveau ?

  • Speaker #1

    Mais à rien, c'est ce que French expliquait. Voilà,

  • Speaker #0

    c'est ça en fait. Évoluer de niveau, ça va nous permettre de choisir entre deux compétences qui nous servent à générer plus de points.

  • Speaker #3

    D'accord, mais et après ?

  • Speaker #1

    Les points n'apportent rien. C'est ça que French essayait d'expliquer tout à l'heure, c'est que c'est complètement...

  • Speaker #0

    Qu'il y a une scène à la fin... permet d'expliquer un petit peu tout ça et que j'ai trouvé hyper philosophique et hyper intéressant.

  • Speaker #2

    C'est parce que non que tu en parles. Alors bien évidemment, on va laisser planer le mystère. J'en suis bien désolé, il faut jouer au jeu. Mais effectivement, en fait, c'est toute l'absurdité de ce qu'est le point de compétence et la réception des pièces et tous ces collectibles qui explosent dans quelque chose qui sert le propos du jeu. Ça, c'est très intéressant.

  • Speaker #3

    Mais Joss, elle l'a eu. C'est de l'un du coup ?

  • Speaker #1

    Bah oui.

  • Speaker #3

    D'accord, ok. Non mais en fait, ma question n'est pas déconnue parce que, genre, on pourrait pu penser que t'avais une fin alternative en fonction du nombre de points que t'avais en fait.

  • Speaker #1

    Y a pas de fin alternative. Alors y a pas de fin alternative, du coup, ce qui t'emmène vraiment à... Enfin, tout le monde a la même progression sur l'aventure.

  • Speaker #0

    Bah ça c'est quelque chose que je voulais un peu regretter. Alors après, évidemment, on se rend compte qu'avec la taille de l'équipe, etc. Et déjà la prod qu'ils ont faite, c'est très impressionnant. Mais sur un jeu avec les valeurs morales. que dans sa part, on aurait aimé pouvoir faire des choix et que ça fasse avancer l'histoire d'une manière ou d'une autre, un peu peut-être de manière différente. Mais bon, c'était déjà très bien. Et ils ont fait, je pense, ce qu'ils ont pu avec l'équipe qu'ils avaient.

  • Speaker #2

    C'est d'autant plus pertinent tout ce que tu cites. que quand tu as un jeu qui finalement te raconte une histoire linéaire, c'est-à-dire que que ce soit les actions que vous allez prendre, vous aurez la même histoire, la même fin, c'est toujours dommage d'avoir un récit qui a un petit peu... qui n'a pas suffisamment de nuances et qui laisse trop de zones sombres, de zones qui ne sont pas développées. Moi, c'est mon petit regret, par exemple, la finalité du jeu étant un peu... Il me manque quelque chose, j'aime bien les jeux ouverts, les jeux qui sont très particuliers, qui nous font beaucoup réfléchir, et le jeu fait réfléchir. Mais il me manque quelques éléments pour totalement apprécier l'expérience au final.

  • Speaker #3

    Mais ce qu'elle veut dire par là, c'est qu'elle aime les jeux où tu ne comprends pas la fin.

  • Speaker #1

    Non mais c'est un indica où t'es un peu perdu, mais au final t'es perdu comme indica, donc ça fait un peu sens aussi.

  • Speaker #3

    Mais est-ce que tu sors du jeu avec des réponses ? Parce que moi c'est ça que j'aime bien dans les jeux vidéo, c'est avoir des réponses à la fin.

  • Speaker #1

    Tu sors du jeu avec des questions en plus.

  • Speaker #2

    Tu sors peut-être plus perdu que ce que tu avais débuté, c'est ça qui est intéressant.

  • Speaker #0

    Mais c'est ça qui fait qu'on se pose des questions sur nous-mêmes, notre rapport au désir, etc. c'est plus un élément de réflexion plutôt qu'une histoire, vraiment, avec un début.

  • Speaker #2

    Exactement, et quel est le libre arbitre de l'humain au sein d'une histoire qui est très corsetée, où en gros, tu dois faire peut-être ce que ton père ou ta mère te dit, tu dois suivre les us et coutumes, c'est assez intéressant. Mais pour reprendre un autre exemple, parce que je l'ai fini, je l'ai refini il y a quelques jours, Hellblade 1, sur sa fin, est aussi bizarre, mais lui arrive à conclure son histoire. Et on a l'impression qu'Indycar n'arrive pas totalement à terminer son histoire. C'est ça, moi, qui m'a un peu gêné.

  • Speaker #0

    Exactement.

  • Speaker #3

    Un peu comme tes histoires d'amour par le passé.

  • Speaker #1

    Hellblade a une histoire quand même plus explicite, plus terre-à-terre. On est moins dans l'imaginaire, dans la réflexion du joueur avec Hellblade. que Indica.

  • Speaker #0

    C'est pour ça que j'ai du mal à le comparer à Hellblade, parce qu'au niveau de l'histoire, c'est vraiment extrêmement différent. C'est plus au niveau graphique que ça va ressembler à Hellblade.

  • Speaker #1

    Sur Hellblade, c'est l'introspection du protagoniste, que je trouve là où on a ce rapport avec ses voix dans sa tête, la dualité, la confrontation.

  • Speaker #2

    Les deux jeux sont très différents. Je ne suis pas en train de vous dire que Indica, c'est Hellblade Beast. Les deux jeux sont très différents. Ceci dit, ils partagent tout de même des choses. Ils partagent par exemple le fait que... Nos dieux nous mentent et la question de la foi, elle est mise à rude épreuve dans les deux cas. Dans le cas de Senua dans Hellblade et dans le cas de Indica dans Indica. Il y a quand même des points communs, des passerelles. Tout à fait.

  • Speaker #3

    Là, quand je vous écoute en tant qu'auditeur, moi je me pose quand même une question. Parce que vous parlez beaucoup de l'histoire qui est mise en avant et qui est très forte. Mais est-ce que le gameplay est suffisamment riche ? Est-ce qu'on s'amuse dans le jeu en tant que joueur aussi ? Enfin, quand je dis on s'amuse, est-ce que le gameplay se renouvelle ? Moi, c'est des questions que je me poserai en tant qu'auditeur.

  • Speaker #1

    En fait, ce que tu vas avoir d'original dans le gameplay, c'est vraiment... Les phases en pixel art, tu vas en avoir 5-6, il me semble, une au tout début et après 4-5 au long de ton aventure, qui elles, comme je le disais, racontent l'histoire d'Indica et elles vont vraiment venir dynamiser, parce que c'est toujours des mini-jeux et ils sont très très sympas, c'est très bien fait. Et en plus, c'est du contexte narratif. Après, vraiment, ça va être... le gameplay va se renouveler... Il ne va pas vraiment se renouveler, en fait, c'est vraiment la simulation de marche. mais qui est accentuée par des puzzle games. Donc tu vas devoir placer une caisse... Oui, tu t'ennuies pas ! Voilà, placer une caisse à un bon endroit, construire un pont, etc. Mais c'est minime ! Dans le jeu, c'est minime. Majoritairement, tu avances, tu marches.

  • Speaker #2

    Pour compléter et te préciser la chose... Moi je te dirais que c'est un peu des énigmes environnementales assez basiques, tu as le dire, très très bien dit. En général ça fait appel à déplacer un objet, pouvoir escalader quelque chose, pouvoir accéder à tel endroit. Parfois tu t'arrêtes un petit peu quand même, 5-10 minutes, et j'ai envie de te répondre que sur un jeu d'environ 5 heures, c'est environ 5 heures de durée de vie, ça m'a pas gêné, ça m'a même plutôt... Moins de but. Maintenant il faut pas s'attendre à un gameplay hyper poussé, c'est quand même assez limité.

  • Speaker #3

    Non mais... Mais que le gameplay ne dessert pas l'histoire, c'était plus ça ma question.

  • Speaker #1

    Non, le gameplay ne dessert pas l'histoire parce qu'en fait ça arrive toujours au bon moment, même si t'as pas une réflexion sur un puzzle game, tu vas avoir une petite phase de course poursuite, ou devoir esquiver des choses, là je pense à la poissonnerie. Donc t'as toujours quelque chose qui vient un peu quand même t'amener à réfléchir, à courir, ça dynamise en fait. Ton aventure est sur un jeu de 4-5 heures, en effet du coup t'as pas vraiment le temps de t'ennuyer.

  • Speaker #2

    Et t'as les fameuses scènes que t'as à dire à évoquer où tu peux... prier. Quand tu pries, quand tu pries ou quand tu ne pries plus, tu vas entendre plus ou moins le diable qui te tente et ça va aussi avoir une influence très nette sur ton décor avec des perspectives qui changent, des précipices, des béants qui se créent, des lignes de fruits qui explosent et ça modifie totalement ton environnement et ça devient très intéressant. Ce sont des très belles scènes sur le plan du gameplay. Malheureusement, il y en a trop peu. au sein du jeu.

  • Speaker #0

    Mais oui, on en voudrait plus vraiment, parce que c'était super beau et intéressant, et il en manque. Ils auraient dû en faire plus.

  • Speaker #1

    Et puis c'est intéressant dans l'histoire, et c'est intéressant dans le gameplay, parce qu'en fait elle prie pour ne pas écouter le diable, et là il déblaye des paroles, et des paroles à foison qui sont d'ailleurs un peu perturbantes, quand on lit un peu les textes. Et en fait vraiment c'est une distorsion de l'environnement. Et en fait, tu dois faire ces prières pour reconstituer ton monde. Et en fait, il faut alterner entre l'enfer, en fait, c'est un peu considéré comme l'enfer, et le monde réel pour pouvoir avancer. Donc ça, t'en as, je crois, 3-4, mais c'est des phases qui sont vraiment très très cool à jouer.

  • Speaker #2

    Et petit point technique pour les amateurs, je l'ai majoritairement joué sur Steam Deck. Le jeu tourne très très bien et vous pouvez parfaitement jouer sur la petite machine de Valve.

  • Speaker #3

    Mais que le monde n'a pas les moyens de payer une Steam Deck, y'a plus de 300 balles mes frères !

  • Speaker #2

    Jalma, Jalma, moi je fais quoi ? Dans le sens inverse, je connais des joueurs PC qui n'ont qu'un Steam Deck et qui n'ont pas de PC.

  • Speaker #3

    Oui mais c'est des cas rares ça, c'est des osos rares comme on appelle ça.

  • Speaker #1

    C'est vrai qu'aujourd'hui ça coûte plus cher de se faire un PC que de prendre un Steam Deck. Exactement. T'as à dire, toi c'est un jeu que tu recommandes, du coup indique-en autour de toi.

  • Speaker #0

    Bah alors c'est un jeu qui est difficile à recommander de par les thèmes déjà parce que bon... Il faut accepter de remettre en question des principes religieux, etc. Peut-être qu'il y a des gens que ça pourrait déranger. Voilà, donc dans ces cas-là, c'est peut-être pas fait pour vous. Après, si vous aimez tout ce qui est philosophie, remise en question, questionnement, sociologie sur notre monde, etc. carrément un jeu à faire et hyper intéressant hyper beau, assez facile d'accès je pense donc foncez c'est vraiment un super super jeu

  • Speaker #1

    Moi, je te retrouve un peu, mais pour le coup, Indica, c'est un jeu qui est vraiment atypique, comme vous l'avez dû le comprendre avec nos arguments. Mais pour moi, c'est un jeu, je trouve, s'il voulait être vraiment dans ce qu'il propose, il aurait dû être plus barré, plus barré que ce qu'il est aujourd'hui. Alors du coup, je le recommande si vous avez conscience qu'il s'agit d'un jeu qui est très, très narratif, qu'on est plus sur l'esprit d'un walking simulator qu'autre chose, que c'est très linéaire avec les petites phases. de puzzle game ou de course poursuite comme on vous l'a dit, mais c'est vraiment un jeu qui sert d'introspection à la nonne plus qu'autre chose. Alors du coup, ce qui est intéressant, c'est que c'est un jeu où au final on se retrouve un peu perdu, comme en l'Asie on en sort plus avec des questions qu'autre chose, et au final on est aussi perdu qu'indiqué à le nez, donc c'est très bien retranscrit, mais je peux comprendre que certains joueurs n'aient pas saisi ce sens-là, et en se limitant au gameplay, soient un peu rebutés par le jeu. Moi je sais que j'ai une personne autour de moi qui l'a trouvé très longuée. et qui a du mal à se mettre dessus. Donc il faut vraiment en avoir conscience quand vous vous lancez dans Indica. C'est un jeu qui est assez lent. Certes, il y a quelques petits puzzles qui sont sympas, mais ce n'est pas le point majeur du jeu. Après, pour moi, ça reste une belle expérience. Comme je vous l'ai dit, je suis légèrement déçue car j'en attendais un peu plus, surtout au vu des trailers assez déjantés qu'on avait eus. Mais ça reste pour moi un jeu qui a le mérite d'exister, qui doit être reconnu et qui est une très belle proposition quand même. Et toi, French ?

  • Speaker #2

    Moi, je vais être plus du côté Taldir, pour le coup. Moi, je le recommande. Je le recommande très clairement, pas à n'importe qui. C'est certain qu'ici on est dans une création artistique qui va être plus proche du cinéma de David Lynch par exemple, de Lars von Trier, que du cinéma de Michael Bay ou bien du Marvel Universe. Voilà, ça c'est pour vous situer. Pour le reste, la narration au contraire je la trouve extrêmement fluide. C'est un jeu qui est peut-être un peu plus lent que certains gros jeux d'action, mais qui se sert de son rythme de fonctionnement par rapport à son propos. Et moi je le dis, je l'ai trouvé... La petit vent de A à Z, je l'ai dévoré, dévoré, dévoré le jeu. Bon, il est très court aussi et moi je le trouve même dynamique par rapport à sa durée. Et il arrive à nous faire réfléchir, à nous faire nous interroger sur ce qu'est le bien, ce qu'est le mal, ce qu'est notre libre arbitre dans un monde qui nous corsette toujours plus dans différentes choses. Que ce soit le monde actuel ou bien que ce soit la Russie alternative qui est présentée dans le jeu. Pour moi, c'est un des petits AA qui est déjà l'un des très grands jeux de 2024. Donc, vous aimez les expériences un petit peu à part, il faut le préciser, allez-y, ça vaut le détour.

  • Speaker #1

    Pour l'extérieur, vous pourrez retrouver Indica sur PC et depuis le 17 mai sur PS5 et Xbox au prix de Pour revenir à bout de l'aventure, c'est ça, il faut compter à peu près 4 heures. N'hésitez pas à nous dire en commentaire si vous avez testé l'aventure, votre ressenti sur cette aventure ou si vous comptez la tester. Et puis nous, on va tout de suite passer au Calumet du Pixel. Tu peux faire tourner s'il te plaît ?

  • Speaker #2

    Pas de soucis Ben.

  • Speaker #1

    Alors, si vous êtes un peu sur les réseaux, vous avez dû voir la polémique autour du personnage de Yasuke dans Assassin's Creed Shadow. On avait donc envie dans ce calumet du pixel de se poser un peu sur cette question et d'en discuter entre nous. Du coup, je vais vous poser la question suivante avant d'en débattre. L'apparence d'un avatar dans le jeu vidéo est-il, selon vous, primordial pour raconter une histoire ? Et l'avatar par les développeurs peut-il avoir une influence ? Sur le comportement des gamers in-game, sur nos comportements en tant que joueurs. Djanma, est-ce que tu veux commencer ?

  • Speaker #3

    Moi, j'aurais laissé Tal dire pour lui répondre de vive voix après, parce que souvent, elle m'énerve. Donc, tu sais, je lui donne la balle. Je lui donne l'initiative et je lui répondrai, je pense.

  • Speaker #0

    Choisir un personnage, c'est hyper important. Par exemple, je n'aime pas les jeux où il faut qu'on crée notre propre personnage. Je trouve que généralement, ils ont moins de charisme. Mais donc là, les personnages sont des parties prises. Donc là, évidemment, c'est le personnage de Yasuke qui commence un peu ce débat-là. Pour moi, évidemment, le personnage va porter l'histoire. En tout cas, là, clairement, dans le jeu d'Assassin's Creed, c'est le fait que ce soit un personnage noir qui va être un peu le fil de l'histoire. On va suivre ce personnage-là pour savoir comment... Enfin, j'en sais rien, mais j'imagine comment il en est arrivé là, etc. Donc... Pour moi, c'est hyper important, le personnage, évidemment. Or, voir les personnages qu'on crée nous-mêmes, sauf pour les gros RPG. Mais c'est des parties-prix hyper importants. Et, par exemple, nous permettre de jouer des femmes. J'en sais rien, des personnages, je dis au pif, des personnages homosexuels, trans, j'en sais rien. Ça permet aussi de voir une diversité dans le monde du jeu vidéo. Et pour moi, c'est hyper important.

  • Speaker #1

    Tu veux dire que c'est l'ADN du jeu en fait ? Le protagoniste principal représente totalement.

  • Speaker #3

    Si on veut aller déjà, Titi, un peu t'a le dire, parce que c'est bien beau ces grands discours, comme elle sait faire ou commence à avoir l'habitude. Mais qu'est-ce qu'on entend ? Qu'est-ce que tu réponds à cette question de qu'est-ce qu'on parle des jeux à la première personne ? C'est-à-dire si on t'écoute, les jeux qui jouent à la première personne ne racontent pas d'histoire. Pourquoi je te parle de ça ? Parce qu'il y a Indiana Jones qui arrive et on avait décrié le fait que ça soit en vue FPS. Donc est-ce qu'un jeu comme Indiana Jones arrivera à raconter une histoire ? Est-ce qu'on a besoin de voir l'apparence d'un personnage à la troisième personne pour raconter une histoire ? La question aussi se pose finalement pour les vues FPS. Comme Avatar qui joue en vue FPS.

  • Speaker #0

    Il y a quand même certains jeux où on est en mode FPS et où notre personnage a un design, où on le voit,

  • Speaker #1

    même si on ne le voit pas dans le jeu,

  • Speaker #0

    on le voit quand même à certains moments. Et après, l'histoire peut nous raconter des choses sur ce personnage. Donc on n'a pas forcément besoin d'avoir un physique pour qu'il ait un background qui est hyper intéressant.

  • Speaker #1

    Moi, je ne suis pas tellement d'accord. Moi, j'adore quand on peut créer ces personnages. J'adore parce que je trouve qu'en plus, ça nous met encore plus ces notes personnages qui rentrent dans l'aventure. Pour moi,

  • Speaker #3

    ça ne raconte pas une histoire.

  • Speaker #1

    Bah oui mais c'est les codes après qui lui sont donnés à ce personnage et la narration en fait raconte l'histoire de ce personnage donc peu importe le physique qu'il a, c'est les attraits que tu vas lui donner, c'est son passé que tu vas lui donner, c'est tout ça en fait, c'est l'arrivée de l'homme avec ses autres personnages.

  • Speaker #3

    Ouais mais ça va desservir l'histoire, je vais te donner juste un exemple et moi je rejoins quand même Taldeir sur son truc de création de personnage parce que déjà alors première chose mais ça c'est juste subjectif, moi je perds toujours un temps fou en créant parce que j'ai l'impression que mon personnage ne va jamais comme je voudrais sur Twin Games mais ça c'est un aparté. Mais si je reviens, on va prendre le jeu Godefort. Moi, je suis désolé de voir un Kratos hyper viril, dès le départ, physiquement viril. Ça raconte une histoire, ça raconte son passé, de voir quelqu'un d'hyper musclé. Et en plus, on y reviendra après dans le débat, mais je pense que ça influe dans ton gameplay.

  • Speaker #1

    Oui, mais Kratos, tu parles d'une licence qui existe depuis des années.

  • Speaker #3

    Mais il y a plein de personnes. Je peux te donner 20 000 exemples comme ça. Je prends l'exemple de Godefort, je vais t'en donner d'autres derrière si tu veux. Mais derrière, quand on le voit, ce lien qui se crée avec Atreus, où justement on le voit devenir beaucoup plus sympa avec son fils, beaucoup moins dur, on le voit attendri, mais je pense que c'est grâce à toute la création du PNJ principal que ça a servi ton histoire.

  • Speaker #1

    Mais en fait ça dépend du jeu, ça dépend du jeu tout simplement.

  • Speaker #3

    Je pense qu'il y a beaucoup de jeux qui, par la création du personnage, il y a toute une recherche.

  • Speaker #1

    Je vais te dire, tu prends Kratos, alors oui bien sûr tu prends Kratos, mais on peut prendre Nathan Drake, etc. C'est vrai qu'on peut en prendre plein, Nathan Drake voilà, il est hyper important pour la licence, pourtant si... Au point A, le premier Uncharted serait sorti et vous auriez dû créer votre personnage, je pense que ça ne vous aurait pas choqué. Parce qu'en fait, vous auriez trop retrouvé l'humour de Nathan Drake sur votre personnage, vous auriez trouvé Star-Vol- Bah bien sûr que non,

  • Speaker #3

    regarde Star-Field. Dans Star-Field, tu crées ton personnage, tu n'as pas forcément le passé de ton personnage, tu n'as pas ce background etc. que tu peux avoir dans d'autres jeux en fait. Donc je pense que ça détient l'histoire.

  • Speaker #1

    Parce que ça dépend comment il est raconté.

  • Speaker #0

    Bah en revanche dans Rise of the Ronin dernièrement tu créais ton personnage mais t'as tout le passé qu'il racontait avec ta lame jumelle le passé de ta lame jumelle du coup j'ai un vrai background sur mon personnage

  • Speaker #1

    C'est ça qui est toujours assez étonnant moi j'aime bien aussi qu'on m'impose le personnage donc là je rejoins aussi plusieurs propos que j'ai déjà entendus

  • Speaker #2

    T'es de notre équipe !

  • Speaker #1

    Moi je préfère, pour plusieurs raisons c'est que quand je suis dans une personnalisation de personnage je passe à minima une heure voire deux heures facile Et quelque part, ça me saoule, mais c'est comme ça. Je sais ça.

  • Speaker #0

    Vous êtes fou.

  • Speaker #2

    C'est un rétique, mais non, mais on aime bien.

  • Speaker #0

    Vous avez juste un petit détail.

  • Speaker #2

    On est un peu les piquets sous des tourbouillons.

  • Speaker #1

    Exactement. Et en plus, ça ne m'intéresse jamais spécialement. Mais malgré tout, il faut que je passe du temps. Et j'aime bien qu'on m'impose un personnage et qu'on m'impose quelque chose. Pourquoi ? Parce que moi, en tant que joueur, j'aime qu'on me raconte une histoire, qu'on me donne un background très fort. Ceci dit, et je rejoins un petit peu Joss là-dessus, sur d'autres exemples qui me viennent à l'esprit. Par exemple, tu prends... Tu prends Cyberpunk où tu crées aussi ton propre personnage et pour autant, il y a un background et le jeu arrive à te raconter une histoire et à te faire vivre la mise en scène.

  • Speaker #2

    Oui, mais sur ton personnage en lui-même ou sur l'histoire en global.

  • Speaker #1

    On peut participer à ton personnage.

  • Speaker #2

    Mais c'est débat.

  • Speaker #0

    Il me fait comme d'habitude,

  • Speaker #2

    il m'écarte le débat. Il est toujours très malin, il écarte le débat. Là, on te parle du personnage principal qui raconte un background. Je vais juste te donner un truc dans un autre exemple de jeu que tu as fait. C'est Tell Me Why. Par exemple, Tell Me Why. Ça raconte l'histoire, j'avais dit de Jumel, c'est tout le début du jeu, je ne sais pas, dont un des deux personnages qui a décidé de changer de sexe. Donc là, le phénique est primordial pour te raconter l'aventure des deux jumeaux, donc ils sont devenus du coup jumeaux, pour te raconter toute une histoire. Et en plus, tout le jeu est tourné autour de là-dessus. Donc je pense que le personnage créé par les développeurs va apporter, si tu veux, des bases, des bases importantes de ton personnage principal, qui vont servir les personnages secondaires. voire aussi principaux qui va rencontrer tout le monde.

  • Speaker #0

    Je pense que ça dépend de ce que les développeurs veulent raconter et de l'aventure qu'ils ont envie de créer, tout simplement.

  • Speaker #1

    Bah oui, parce que là, quand même, quelque part, tu me reproches de détourner le débat. Mais c'est ce que tu viens de faire également. Là, tu viens de parler... Non, tu viens de parler de personnages qui sont en fait des personnages fonctionnels et qui ne servent qu'à avancer l'histoire. Je caricature, bien sûr,

  • Speaker #2

    mais... Non, là, tu caricatures à fond. Oui, mais...

  • Speaker #1

    Est-ce que je peux sortir dans la rue et je peux aller tuer tout le monde dans mon petit village dans Tell Me Why ? Non. Je suis obligé de faire les actions qui sont prévues pour avancer. Moi, du coup...

  • Speaker #2

    Oui, mais ce qu'on te disait, c'est que le fait que les développeurs ont créé un personnage de base vont installer dans le jeu des bases, vont te raconter le passé du personnage, ce qu'il a vécu, etc. Je pense que Ildika, la création du personnage, vous a aidé dans la compréhension de l'histoire parce que ça a créé un passé, ça a créé une personnalité, etc. Je veux dire, par exemple, on revient à l'histoire de Kratos, tu aurais fait un Kratos tout maigricho, etc. ...seraient, je pense, desservies l'histoire par exemple. Donc le physique du personnage a une importance dans l'histoire.

  • Speaker #0

    Bah oui, le physique colle au profil. Mais là, du coup, pour reprendre le débat sur Yasuke, qu'est-ce qui dérangerait ? On n'a même pas le fond du contexte. Qu'est-ce qui dérange aujourd'hui dans ce personnage pour la création de cette aventure ?

  • Speaker #2

    Non mais là, ça dérange les joueurs.

  • Speaker #1

    Ah, c'est pas compliqué.

  • Speaker #2

    Moi, je vais te répondre là-dessus parce que...

  • Speaker #0

    Ah oui, mais au final, ça va être le background de ce personnage qui est quand même un fait historique, un élément part de l'histoire.

  • Speaker #2

    Oui, et qui va être hyper intéressant dans le jeu. Parce que c'est vrai que je comprends aussi, moi, le choix. Alors, il faut avoir... Attention, je n'ai pas connaissance du scénario, mais quand on lit l'histoire de Yasuke, ce qui est hyper intéressant, c'est que vraiment, c'est un esclave qui d'ailleurs était en Afrique, comme ça je vous raconte un peu l'histoire. Il chassait le lion, il s'est fait capturer, il est devenu esclave. Il a été déporté dans différents pays, notamment la Malaisie et l'Inde. Il a été racheté une seconde fois par un prêtre qui s'est installé au Japon. Et il est devenu, selon certains faits historiques, parce que ce n'est pas confirmé, un samouraï.

  • Speaker #0

    Ou un porteur d'armes, comme certains aiment le dire.

  • Speaker #2

    Et d'ailleurs ce qui est très intéressant, c'est que je me demande vraiment si les joueurs vont jouer à AC, parce que les japonais à l'époque étaient étonnés de la couleur de Yasuke, et ça c'est historique, ils lui ont fait prendre un bas pour voir s'il se décolorait ou pas, s'il était vraiment noir quoi. Bah non mais bon, je me demande s'ils vont le traiter dans AC, parce que c'est l'histoire du jeu. de ce fait historique-là. Et je comprends ce choix-là de faire un samouraï noir parce que c'est vraiment l'esclave devenu samouraï. Ça rappelle beaucoup de films, etc. Mais finalement, ce personnage noir, la création de ce personnage dans le jeu, va servir l'histoire derrière. Je me demande ce qui est important, alors que tu n'as pas ça quand tu crées ton personnage de toute pièce.

  • Speaker #3

    Après, il y a des jeux qui se prêtent plus ou moins à ce type de création de personnage. C'est sûr que dans Starfield ou dans Cyberpunk, déjà, on ne voit pas la tronche de nos personnes, ou très peu. Donc, ce n'est pas... très grave, disons. Même si moi, bon, ça me saoule vite. Les personnages sont tous laids, etc.

  • Speaker #0

    Souvent,

  • Speaker #3

    ils ne sont pas beaucoup de charisme. Mais là, effectivement, dans le prochain Assassin's Creed, et je trouve ça très bien d'ailleurs qu'on ne choisisse pas entre l'homme et la femme, ce qu'ils ont eu tendance à nous faire dans les précédents, ils nous imposent les deux. Donc on a un personnage noir et une femme. Alors là, il y a carrément le grand chlème, ce qui va ravir les plus...

  • Speaker #0

    les plus énervés les plus fermés d'esprit mais moi je trouve ça justement très bien de choisir nous le joueur on n'a pas à choisir le personnage on a l'histoire qui veut nous être racontée avec les backgrounds de ces personnages là en fait voilà je trouve que t'as pas besoin de t'identifier à un personnage dans un jeu parce qu'en fait tu vas raconter une aventure je sais qu'il y avait eu ce scandale quand tout le monde avait dit aussi sur GTA on va jouer un protagoniste féminin mais quoi on s'identifie pas à une femme non non non ça avait fait un vif débat au moins en fait quand tu joues à un jeu T'entames une histoire, t'entames un film, t'entames une aventure. Donc en fait, tu crées, tu joues pas ton histoire, tu joues leur histoire. Et c'est là où je trouve intéressant de mettre des personnages qui sont...

  • Speaker #2

    Je pense que parfois tu peux t'identifier à eux quand même.

  • Speaker #0

    Oui, tu peux t'identifier à eux peut-être par rapport à la narration, tu vas te retrouver sur certains trucs, etc. Mais de base, c'est l'histoire. Moi, je ne m'identifie pas à Indica, je ne m'identifie pas à d'autres... Ah bon ? Voilà, c'est... Non. Enfin, je n'ai pas le même rapport à la religion, on pourrait en faire un autre débat.

  • Speaker #2

    On devrait faire un podcast, les confessions intimes de Joss. Tu vois, ce sera un truc qu'on diffuserait juste une fois par semaine et je lui poserai plein de questions généralistes.

  • Speaker #0

    Ce que je veux dire, c'est que... créer un personnage c'est très bien ça permet je trouve d'ajouter un peu de fun parce qu'en fait c'est ton personnage que t'as créé donc tu le vois jouer tu le vis mais le jeu est pas fait pour t'identifier à un personnage le jeu est fait pour te raconter une histoire pour te porter sur une histoire pour te faire voyager ce

  • Speaker #3

    truc de s'identifier au personnage ça m'énerve je suis complètement d'accord avec toi je trouve que quand on voit par exemple on va jouer un personnage féminin au hasard c'est pas mal et que je vois des personnes, souvent des hommes, qui vont dire Oh, mais moi, j'ai trop de mal à jouer une femme, je ne m'identifie pas. C'est débile. Mais parce que tu t'identifies à Kratos,

  • Speaker #0

    c'est ça. C'est débile.

  • Speaker #2

    Mais là, je pense qu'il faut que ce soit plus mesuré. Parce que, par exemple, un père... Je pense que, par exemple, quelqu'un qui est père de famille, qui élève des enfants, je pense que... Je ne dis pas qu'il va s'identifier complètement à Kratos, mais les réactions de Kratos vis-à-vis de son enfant peuvent le faire réfléchir sur sa propre vie. avec l'indication qu'il porte sur ses enfants. Donc je pense qu'il y a quand même une forme d'identification, souvent en partie, je ne dis pas globalement, et je pense que beaucoup de jeux te font parfois réfléchir comme Indica ou comme tous les jeux.

  • Speaker #0

    Oui, mais ce n'est pas le personnage, c'est l'histoire.

  • Speaker #2

    Mais oui, mais non, mais si, les actions qu'ont le personnage vont t'identifier sur ce que tu vas faire ou pas. Mais bien sûr que si.

  • Speaker #3

    Tu ne t'identifies pas au physique du personnage, là, tu t'identifies au vécu de ce personnage-là.

  • Speaker #1

    Oui, mais aussi à ses actions,

  • Speaker #2

    etc.

  • Speaker #0

    Ou un noir,

  • Speaker #3

    ou... J'en sais rien, c'est ananas.

  • Speaker #0

    Je voudrais écouter French, parce que je le vois le pauvre lever la main depuis que c'était...

  • Speaker #2

    Le problème,

  • Speaker #1

    c'est qu'il y a peut-être quelques petits amalgames par-ci, par-là. En fait, quand on incarne un personnage, on n'est pas obligé d'adhérer à sa couleur de peau, à son sexe, éventuellement à ses idéaux, sur quoi il est composé. Il y a aussi une catharsis qui est opérée. C'est-à-dire par là que parfois...

  • Speaker #2

    Prenez tous votre dictionnaire.

  • Speaker #1

    C'est très simple. Parfois, on a besoin d'incarner un personnage qui est contraire à nos valeurs pour essayer de faire exploser quelque chose. Exemple, moi, quand je joue à un GTA, le premier truc que je fais, c'est comme ça. C'est inévitable. Je suis sûr que vous connaissez ça aussi. C'est de vouloir écraser tout le monde. J'écrase tout le monde. Je prends une battle. Là,

  • Speaker #0

    c'est ta dévile side qui ressort.

  • Speaker #1

    Dans la vie réelle, bien entendu, ça ne me passe même pas par l'esprit. Mais tout ça pour dire qu'un jeu me permet de faire les choses que je ne saurais pas dans la réalité. Donc quelque part, je n'adhère pas à mon personnage et je l'envoie vers une autre direction. Oui,

  • Speaker #2

    mais ça veut dire que tu es quand même finalement influencé par le choix des développeurs. Et je vais juste te répondre parce qu'il y a des études, je vais te répondre que si, il y a des études psychologiques qui ont été menées par rapport à l'avatar d'un jeu vidéo et qui ont une influence sur les joueurs. Donc c'est des études que vous pouvez aller retrouver sur Internet. Voilà, je te donne une étude simple. Géralement, comme tu le dis, quand tu vas lancer un GTA, ça va te pousser généralement à te faire du banditisme, chose que tu ne ferais pas dans la vraie vie. Donc ils ont mené des études, ils ont dit en fonction de l'avatar, par exemple tu vas jouer Kratos, tu auras tendance à être dans un jeu assez violent, à aller sur de la violence etc. Alors il y a des jeux qui te laissent le choix de voir. Alors je te donne un exemple de l'étude qui a été menée, on a laissé la possibilité à des joueurs d'avoir des capes blanches et d'autres joueurs qui avaient des pingis avec des capes noires, et ils ont constaté que des gens qui avaient joué des pingis avec des capes blanches avaient tendance à avoir plutôt des bonnes actions. Alors que des PNJ qui avaient des capes noires avaient tendance à faire des mauvaises actions ou à ne pas respecter ce qu'on leur demandait. Voilà, c'est des études psychologiques qui ont été menées en fonction des avatars de jeux vidéo. Elles existent, je ne les invente rien.

  • Speaker #0

    Je fais toujours des personnages hyper dark et je suis la plus gentille dans les jeux. Même si j'essaie d'être une salope, des fois je n'y arrive pas.

  • Speaker #1

    Mais ça, tu vois, c'est extrêmement intéressant ce que tu viens de raconter et je trouve d'ailleurs l'étude que tu cites vraiment passionnante de A à Z.

  • Speaker #2

    Elle existe,

  • Speaker #1

    je l'ai lue dans le cadre de nos sources. Mais c'est passionnant parce qu'en fait, ça, quelque part, ça… Ça explicite autre chose. C'est qu'en fait, pour qu'on croit à une histoire, ou quand on pratique un jeu de rôle, on a besoin de cohérence. C'est-à-dire qu'on a besoin d'être cohérent par rapport aux actes de notre personnage. Il y a un... Si tu incarnes, si tu incarnes... Bon, t'as cité Kratos, très très bien. Si par exemple j'incarne Dark Vador, il est peu probable que j'aille cueillir des fleurs et que j'aille en vente sur le marché, parce que ça sera incohérent avec le personnage, donc je vais jouer différemment. Quelque part, indirectement, on est poussé dans une direction par le personnage qu'on incarne dans sa jeu. Oui,

  • Speaker #2

    mais je pense que ta personnalité va ressortir aussi dans le jeu.

  • Speaker #1

    Pas dans l'exemple que j'ai cité.

  • Speaker #2

    Après, tu le dépends. Non, pas dans l'exemple. Tu vas se situer Dark Vador dans la finale.

  • Speaker #1

    Ça, bien sûr.

  • Speaker #0

    En fait, quand tu as une ligne directive qui est donnée avec un personnage, tu cites Kratos, tu cites des personnages qui sont délicieux. Personnages de licence forte ou de la pop culture ou quoi que ce soit. Forcément, tu vas t'assimiler au rôle du personnage que tu connais, et de toute façon, la ligne directive du jeu va t'aiguiller dans ce sens-là. Après, quand t'as des jeux où, là où je te rejoins, quand t'as des jeux où t'as des options, c'est vrai que ça va être un peu soit t'as envie de faire sortir ton rôle déluré du joueur et faire n'importe quoi comme French fait dans GTA et écraser tout le monde, soit t'as envie d'être un peu plus ok dans ton rôle et d'être un peu plus bienveillant avec les PNJ qui t'entendent.

  • Speaker #2

    Mais ça va dépendre... Oui, mais non, pas toujours, ça dépend... de ta personnalité à toi je vais te donner un autre exemple on en a pas parlé mais c'est le jeu Détroit Big Com je sais que French l'a fait là c'est un jeu justement à choix où chaque personne a le choix de faire ce qu'il souhaite quoi et là c'est ta personnalité moi j'ai tendance à faire plutôt des choix que je pense plutôt blanc alors c'est un jeu qui est complexe parce que c'est souvent des choix gris finalement et Fred je sais qu'il a à mon avis il aime plutôt des choix dark donc ta personnalité avant d'aller ressort ah non Toi qui es dark, tu aurais fait des choses en plan dans des jours.

  • Speaker #1

    Non, je vais te répondre.

  • Speaker #2

    Il ne s'agit pas en contre des... Non,

  • Speaker #1

    c'est dans la continuité de notre débonite. Moi, ce qui me plaît, c'est de jouer RP, c'est-à-dire de jouer dans la continuité du personnage. Si j'ai un personnage qui est ouvertement négatif, dans Détroit, que tu as cité, Become Human, je vais peut-être le pousser là-dessus. Si j'ai un personnage qui, au contraire, est plus doux, je vais essayer de le pousser là-dessus. Quelque part, je vais me sortir de moi, de ce que je pense et de ce que j'ai envie de dire. C'est un petit peu différent.

  • Speaker #3

    Ouais, exactement pareil.

  • Speaker #0

    En fait, on en revient où en tant que joueur, tu t'assimiles au contexte du personnage qui est donné par les développeurs. Donc on revient à ce qu'on disait au début.

  • Speaker #2

    Oui, mais je pense que la personnalité de certains personnages t'affecte particulièrement parce que tu t'y retrouves. Il y a des personnages auxquels je m'y retrouve. Peut-être pas dans leur ensemble, mais ça me fait parfois et certains jeux me font réfléchir sur notre vie actuelle. Et je voulais revenir sur un exemple. Par exemple, le dernier titre du MISOF qui était, alors pas Prince of Persia mais du coup Avatar. Avatar c'était une UFPS mais tout de suite ils ont bien compris cette importance du passé d'un background d'un personnage parce qu'ils ont tout de suite dès le début du jeu contextualisé l'histoire de ton avis en fait qui était d'ailleurs hyper intéressant ils sont remontés 20 ans plus tôt avant ton jeu auquel tu allais jouer pour te contextualiser ton personnage pour que tu t'y retrouves donc quand moi je joue mon avis dans Avatar je m'identifie à lui et c'est pour ça qu'ils ont conceptualisé l'histoire parce qu'ils savaient que c'était une UFPS

  • Speaker #0

    Mais ça c'est pareil dans plein de jeux, on reprenait sur la création des personnages, Dragon's Dogma, Dragon's Dogma, je suis en train de lancer, c'est pareil, tu crées ton personnage, donc tu n'as pas un personnage donné de base, mais pourtant tu as tout un contexte sur ce qui le fait devenir aujourd'hui le personnage que tu vas jouer dans ton aventure. Et tu as toute une démégane dans ça. Tu peux t'identifier même à un personnage que tu crées toi-même. Tu peux prendre le background du personnage et ce qui va l'emmener à cette aventure en fait.

  • Speaker #2

    Ouais mais le physique proposé Et t'auras pas son passé etc

  • Speaker #0

    Là au final on a l'élément Qui va faire l'aventure Je pense que t'as pas le vécu

  • Speaker #1

    Je vois ce que Jama veut dire Parce que ça correspond aussi à ce que Talvir disait Quand on nous impose un personnage Gérald dans The Witcher ou bien Kratos Pour reprendre l'exemple de God of War

  • Speaker #2

    Oui Gérald par exemple c'est un bon exemple Tom Rider

  • Speaker #1

    Avec ses balafres, avec son teint un petit peu Blafard et compagnie Tout de suite ça suggère des choses Quand tu crées ton personnage

  • Speaker #0

    Est-ce que ça t'aurait changé sur The Witcher honnêtement ? Si t'avais dû le créer, est-ce que ça t'aurait complètement changé ta game ? Si t'aurais eu la même narration, le même background, toute la même histoire ?

  • Speaker #2

    Moi je pense que oui.

  • Speaker #0

    Ça vous aurait changé ?

  • Speaker #1

    Oui parce qu'en fait j'aurais déjà cherché un petit peu ma voix. Là où en fait le jeu, même s'il y a des nuances, c'est un jeu quand même, il y a beaucoup de nuances de gris dans The Witcher. Mais quelque part ça m'oriente un peu sur ce que le personnage ferait dans certaines situations je trouve. Alors après j'ai un contre-exemple que je donne tout de suite. Baldur's Gate 3. Lui aussi tu crées un personnage Tu as soit un personnage imposé Soit tu crées un personnage A à Z Et pour le coup Un peu comme Dragon Zongma que tu citais Joss Il arrive à te donner des éléments de contexte Et il arrive en fait à te faire vivre une histoire Et tu vas vivre ton personnage avec une narration extrêmement forte. Mais ceci dit, Baldur's Gate 3 me paraît, dans les personnages libres, un petit peu exceptionnel dans le genre.

  • Speaker #2

    Oui, mais prends plutôt l'exemple aussi de Lara Croft, des derniers Tomb Raider. Donc là, on va parler des reboots où ils sont revenus. Ils ont voulu créer une Lara Croft qui était quand même beaucoup plus sensible, qui était dans ses dénudes en tant qu'aventurier. Ils ont créé un personnage très jeune, etc. Et tout de suite, elle nous a mis dans un contexte d'une personne qui n'avait pas confiance en elle. qui découvrent l'aventure, qui découvrent les recherches, qui en plus sont trop plein la gueule. Moi, je n'aurais pas eu ce personnage créé par les développeurs, je n'aurais pas ressenti l'aventure.

  • Speaker #0

    Parce que là, tu peux dire qu'il y a une licence qui date et qui date. Non,

  • Speaker #2

    je parle de Dernier Sauve Rider. Mais oui,

  • Speaker #0

    mais il y a eu énormément de derniers opus, donc on connaît le personnage. Bien sûr, on ne pouvait pas arriver à un personnage qu'on créait random. Là, on racontait l'histoire, donc c'est normal qu'on rattache au personnage de Lara.

  • Speaker #3

    Ouais mais justement c'est d'avoir des personnages comme ça qui permettent de créer des personnages iconiques aussi dans le milieu culturel

  • Speaker #0

    Je suis totalement d'accord, il y a des personnages tu parles de Kratos, tu parles de Lara,

  • Speaker #2

    tu parles de plein de personnages d'accord mais c'est des personnages qui sont ancrés et qui de base ont été imaginés par les développeurs The Last of Us vous auriez pas pu l'écrire sinon il n'y aurait pas cette image que vous avez de The Last of Us aujourd'hui quoi The Last of Us en plus c'est différent parce que c'est pas un seul

  • Speaker #0

    Personnages, là, pour le coup, l'histoire, elle tient vraiment à plusieurs personnages. Oui,

  • Speaker #2

    mais est-ce que t'aurais pu, sur The Last of Us, créer tes persos, comme t'aimes bien ça ?

  • Speaker #0

    Moi, de base, je vous dis très honnêtement, The Witcher, on m'aurait demandé de créer un Kratos.

  • Speaker #2

    Elle ne me répond pas pour The Last of Us.

  • Speaker #0

    Non, mais dans The Last of Us 1, en fait, The Last of Us, tu joues Ellie et Joël.

  • Speaker #2

    Et alors ? Il y a plein de jeux où tu peux jouer deux personnages. Et alors ? Ça change quoi ?

  • Speaker #0

    Non, mais ce que je veux dire, c'est que moi, la construction de mon personnage, dans des jeux, dans des licences connues, si on parle du Day One, du premier opus... ça m'aurait pas dérangé, comme Mass Effect par exemple, tu crées ton personnage et tu le suis après tout au long de ta progression dans les nouveaux opus. Tu vois, ça m'aurait pas dérangé, moi, de créer mon personnage de base et de faire l'aventure à quel point elle est bien narrée, tant qu'on a un peu de contexte, etc. C'est pas un truc qui me perturbe. Après, je pense que c'est subjectif. Je pense qu'il y en a d'autres, voilà, qui auront plus de mal à se mettre dans l'immersion du jeu. Moi, personnellement, non. Et puis Mass Effect, c'est un très bel exemple.

  • Speaker #2

    Oui,

  • Speaker #1

    c'est vrai que c'est un très bon exemple. Mais moi, effectivement, là, tu touches en fait ce qui va être de l'ordre du goût. Donc, le goût personnel de chacun. Parce que, bon, on est plusieurs, là, a priori, à plutôt préférer qu'on nous impose un personnage, et pour des raisons assez évidentes, parce que quand Jalma cite The Last of Us, bah oui, évidemment, quand tu imposes un personnage et que tu vois ton personnage, que t'as ton personnage sous les yeux, directement, tu vas avoir une compréhension non-verbale, tu vas comprendre tout un tas de choses, rien qu'en voyant le personnage. Et ça, si t'as créé ton personnage, est-ce que tu vas lui faire tel balaf, est-ce que tu vas lui donner tel maquillage, est-ce que tu vas lui mettre des boucles d'oreilles, des tatouages, tout ça, ça va en fait avoir, ça va te donner un ressenti préalable sur ton personnage. Et ça, dans le cadre d'une histoire, c'est plus compliqué à gérer. C'est pas impossible, on a cité quelques exemples qui y arrivent très très bien.

  • Speaker #2

    Il y en a qui n'y arrivent pas. Regarde, quand tu crées un personnage, je vais te donner un exemple assez récent. Au Guards Legacy, je disais que tu créais ton personnage au début, et moi il me manquait ce background, etc.

  • Speaker #0

    Parce que la narration de la Guards, elle est plutôt vide. Oui,

  • Speaker #2

    mais parce que non !

  • Speaker #0

    En fait, ça dépend, pour moi,

  • Speaker #2

    ça dépend. Starfield ? Oui, mais Starfield, t'as pas le background de ton personnage, c'est pareil.

  • Speaker #0

    Starfield, Starfield, non, t'as pas le background de ton personnage, mais parce que les développeurs n'ont pas cherché à en faire un. À partir du moment où les développeurs veulent t'imposer une histoire, un passé de ton personnage et qu'ils le mettent en place, en fait, tout dépend de la narration, tout simplement. Tout dépend de la narration qui est donnée au jeu.

  • Speaker #1

    Moi, je trouve ça super intéressant que vous citiez Starfield. Plusieurs fois, il revient durant le débat, parce qu'effectivement, Starfield, tu incarques vraiment un personnage très random. Ça, c'est l'ADN Bethesda, c'est voulu. Mais c'est très, très random, un nobody quasiment. Et en l'occurrence Dragon's Dogma 2 j'y ai pas encore joué mais Joss ce qu'elle semblait vouloir dire c'est que là ça te crée d'office un background, ce que Baldur's Gate 3 fait aussi. Et ça je trouve ça peut-être un petit peu plus intéressant.

  • Speaker #0

    D'où l'importance de la narration.

  • Speaker #2

    Ouais mais un autre jeu qui est important aussi, je suis désolé on aurait pas pu créer cette personnage si elle avait voulu parler on l'avait fait, c'est Under the Wave où je rappelle on joue un papa qui est endeuillé de la perte de sa fille. Ils ont quand même réussi à créer cette ambiance dès le début quand tu vois le personnage on ne connait pas trop son passé. Moi je sens très triste, très marqué, etc. Je veux dire, on aurait écrit ce personnage par exemple, on n'aurait pas eu ce sentiment et ça ne t'aurait pas raconté toute l'histoire qui se déroule derrière. Et j'ai l'exemple de Under the Wave qui me vient à l'esprit, j'ai l'exemple de Dordogne qui me vient à l'esprit.

  • Speaker #0

    Mais la création de ton personnage n'aurait pas empêché d'avoir le même lore, la même histoire en fait.

  • Speaker #2

    Sur Under the Wave, très clairement, parce que de voir un personnage marqué...

  • Speaker #0

    Mais alors qu'il soit brun ou qu'il soit blond, ça n'aurait rien changé à ton contexte.

  • Speaker #2

    Je ne te parle pas de la couleur de cheveux, je te parle de ce qui renvoie et ce qui dégage.

  • Speaker #0

    Oui c'est sûr que si tu aurais un ado ça ne serait pas marché.

  • Speaker #2

    Bah ouais ouais mais Under the Wave c'est que dès que tu vois ton personnage d'entrée du jeu tu te dis ah ouais ce personnage a dû vécu, tu te sens affecté, tu as envie de découvrir ce qu'il a vécu, ça va t'affecter et ça nous a affecté et Under the Wave je pense que c'est le très bon exemple et Fred va me soutenir là-dessus j'en suis sûr quoi.

  • Speaker #1

    C'est un très bel exemple effectivement d'un jeu à histoire qui met le focus là-dessus.

  • Speaker #2

    Si. Oui mais on adore les jeux de flou.

  • Speaker #1

    Si j'avais joué à Indica avec une nonne à gros seins et avec un super décolleté, je n'aurais pas vécu de la même façon que je l'ai vécu. Donc oui, ça a un impact le personnage.

  • Speaker #3

    T'aurais peut-être pu raconter d'autres choses.

  • Speaker #2

    Oui, par contre, ce qui te dépasse, c'est que quand il crée des personnages, il joue des femmes à gros seins, j'en suis persuadé.

  • Speaker #3

    Heureusement, dans Cyberpunk, on pouvait choisir la taille de tous les éléments.

  • Speaker #2

    Oui, mais je rappelle que lui, il est passionné de Bayonetta et souvent, il y a ces proportions-là qui sont mises en avant et pourtant, il ne crée pas le personnage.

  • Speaker #1

    C'est vrai que j'aime beaucoup Bayonetta, mais le personnage m'est imposé.

  • Speaker #0

    On comprend mieux pourquoi t'aimes beaucoup Bayonetta, French.

  • Speaker #2

    Et on ne comprend pas qu'il ne joue toujours pas à Stellar Blade.

  • Speaker #0

    On ne comprend pas qu'il ne joue pas à Stellar Blade. En tout cas, merci à tous pour... pour ce podcast j'étais ravie de vous avoir retrouvé je me repartis en vacances ça y est merci à ceux qui nous écoutent merci à ceux qui soutiennent merci à ceux qui commentent sur Youtube j'ai pu suivre

  • Speaker #2

    les derniers commentaires qui ont été très très bons je tiens à le préciser Djalma sur ton animation il y a énormément de commentaires qui sont ressortis d'ailleurs est-ce que je peux me permettre de te faire un petit reproche sur ton animation mais c'est juste sur une erreur que tu fais parce que moi j'ai eu beaucoup de courriers de la même personne qui s'appelle parce qu'on me prononce bien Taldir et tu as dit tout le podcast Taldir c'est bizarre qu'elle t'ait pas insulté parce que la première fois que je m'y suis essayé elle m'a tout de suite repris tu vois

  • Speaker #0

    Taldir également on a eu

  • Speaker #3

    Taldir bon il y a deux E pour les plus anglophones de nous

  • Speaker #2

    d'entre nous on va prendre la plus simple en fait ben non j'aime bien quand c'est compliqué excuse moi Taldir

  • Speaker #0

    Taldir on a également on a également eu de très bons retours sur Taldir et sur l'intégration de l'équipe et la pertinence de tes propos donc merci à tous de relever ces moments là, n'hésitez pas je pense que vous avez l'habitude de laisser un petit pouce si vous avez aimé ce podcast de follow la chaîne, de repartager, vous savez que c'est très important, pour la visibilité de ce média qui est tout petit, mais qui commence à grandir grâce à vous, donc merci beaucoup, et puis on se retrouve très prochainement pour un prochain épisode.

  • Speaker #2

    A bientôt,

  • Speaker #1

    jouez bien !

Chapters

  • L'actu mitraillée

    02:22

  • Le clash

    41:15

  • Le calumet du pixel

    01:11:01

Description

Dans cet épisode de la Guerre des Gameurs, toute l'équipe s'est donné rendez-vous au couvent afin de réfléchir sur sa condition humaine. Oui, nous sommes comme ça, parfois. Un voyage intime que nous avons mené en compagnie de INDIKA, une soeur Sourire pas comme les autres.


Avant de se rendre dans la Russie alternative du 19ème siècle, Joss, Taldeer, Jalma et French reviennent sur l'actualité chaude du JV.
Ubisoft a enfin présenté Assassin's Creed Shadows qui sortira le 15 novembre prochain. Qu'en pense l'équipe ? Vous saurez tout dans notre émission.
Autre événement et pas des moindres, nous avons appris qu'un certain GTA VI sortirait durant l'automne 2025, de quoi se réjouir ou de quoi prendre peur ? Réponse avec les chroniqueurs.
Enfin la fine équipe du jour se demande si intégrer Call of Duty, day one, au sein du Xbox Game Pass est un si bon move que ça pour Microsoft.


Pour le calumet du pixel final, votre GG Team préférée s'interroge. L'apparence de son personnage de jeu vidéo est-elle primordiale pour raconter une histoire ? A vos commentaires !

Votre avis nous intéresse aussi sur Discord 😜 ou Twitter 😉 !
Rejoignez-nous sur Twitter : https://twitter.com/guerregameurs


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Merci d'avoir regardé cette vidéo !

  • Speaker #1

    Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouvel épisode de la guerre des gamers. Alors aujourd'hui, fin des vacances, fin des jours fériés, etc. Vous l'avez compris, c'est le retour de l'équipe au complet et je suis ravie de les retrouver avec moi, l'incroyable trio qui a bien tenu sur ces trois derniers épisodes, Jalmat, Altir et French. Comment vous allez aujourd'hui ?

  • Speaker #2

    Bah écoute, ça va et toi ?

  • Speaker #1

    Ça va super, alors quelles sont les dernières actualités ?

  • Speaker #2

    Les actualités sont choubouillantes et moi elles m'ont mis en colère mais on va en parler un peu plus tard.

  • Speaker #0

    Salut à tous, ravi de te retrouver Joss, ravi de te retrouver. De mon côté ça joue énormément à la DS2 qui est une petite merveille dont j'ai hâte de vous parler. J'ai aussi fini Judgment, un petit spin-off de Like a Dragon Yakuza, ce qui était très bien aussi.

  • Speaker #1

    Je sais que t'avais adoré aussi Like a Dragon, t'as le dehors, t'es dessus ?

  • Speaker #3

    Oui, je suis dessus, je ne l'ai pas encore terminé. Mais là, je viens de lancer Ghostrunner 2 et je ne le lâche pas. Donc, je vais finir ça d'abord.

  • Speaker #2

    Ghostrunner 2, il est incroyable. Effectivement, je l'ai quasi terminé. Il est largement mieux que le 1 pour diverses raisons. Mais je pense qu'on va le podcaster un jour. D'ailleurs, c'était un peu le grand oublié de 2023 parce qu'il sortait une période d'octobre qui était préchargée.

  • Speaker #0

    Ce serait bien, celui-là. J'aimerais bien en parler aussi avec vous tous.

  • Speaker #1

    Écoutez, pourquoi pas ? Vous pouvez vous faire un petit épisode à la limite dessus. Ça serait intéressant. En attendant, aujourd'hui au programme de ce podcast, un retour sur les dernières actualités du moment, notamment avec le trailer d'Assassin's Creed Shadows dévoilé il y a quelques jours, mais aussi avec les bilans financiers, les quelques annonces de Take-Two et l'arrivée prochaine de Call of Duty dans le Game Pass. Puis place au débat avec le tout récent Indica qui vient de sortir le 2 mai dernier. Alors on peut déjà vous le dire, la religion n'a jamais été autant présente dans un jeu vidéo. Ça fera un vif débat au sein de ce podcast. Et pour terminer... ça sera en fait suite à la polémique autour du personnage de Yasuke dans AC Shadow, on voulait se poser une question, on voulait lever en fait une question qui peut être intéressante. L'avatar proposé par les développeurs a-t-il une importance primordiale pour raconter l'histoire d'un jeu et peut-il influencer notre comportement de gamer ? Allez, vous avez tout le programme, on va tout de suite passer à l'actu mitraillée. C'est donc le 15 mai 2024 à 18h, qu'Ubisoft a dévoilé le premier trailer d'Assassin's Creed Shadow avec la date de sortie officielle qui sera donc le 15 novembre 2024. Je pense que beaucoup l'attendent ici maintenant au sein de l'équipe. Thalder, est-ce que tu peux nous donner un peu ton ressenti sur le trailer et les quelques informations qu'on a eu sur le jeu ?

  • Speaker #3

    Bah moi j'ai déjà beaucoup aimé ce trailer. Alors il est super beau. Bon évidemment c'est de la CGI, cinématique.

  • Speaker #2

    Oui on va pas nous la faire anglaise.

  • Speaker #3

    En corde.

  • Speaker #1

    Oui.

  • Speaker #3

    On voit pas encore de gameplay, mais ça nous plonge vraiment dans cette ambiance de Japon féodal, vraiment chouette. On y découvre donc qu'on va jouer deux personnages hyper complémentaires. Donc Yasuke, on en reparlera, un puissant samouraï, et Naoe, une assassin shinobi. Il y a aussi, en complément du premier trailer, il y a une deuxième vidéo qui est complémentaire et qui laisse la parole à des développeurs. Et ça permet de nous en apprendre plus sur les personnages. Alors on sait déjà que la franchise retourne aux gros actions RPG, contrairement à l'opus précédent Mirage. Et donc la date de sortie est prévue, comme tu l'as dit Joss, pour le 15 novembre de cette année. Et enfin, ils abandonnent la gen précédente puisqu'il ne sera que sur PS5, Xbox Series et PC.

  • Speaker #1

    Il y a... Ce ne sera pas que du gros bourrin RPG. Il y a quand même un côté très infiltration qui va plus être joué avec Naoe, il me semble, de ce qui est dit, parce qu'on n'a pas encore vraiment vu de gameplay. Mais il y aura deux types de gameplay entre les deux protagonistes que l'on pourra jouer, il me semble.

  • Speaker #3

    C'est ça. Mais ça va changer drastiquement, ça va revenir plutôt à Assassin's Creed Odyssey plutôt que Mirage dans le style.

  • Speaker #1

    Ouais, après il se dit quand même qu'il y a une infiltration un peu à la Splinter Cell qui est mise en avant dans ce nouvel Assassin's Creed.

  • Speaker #0

    C'est vrai qu'a priori les développeurs insistent sur le fait que la lumière, l'ombre revêtrait une importance assez capitale. C'est ce qui a fait dire à certains qu'il y avait un petit côté Splinter Cell. Mais j'ai hâte de voir ça, et je pense que Jalma, toi aussi, ça risque de te botter, ce genre de truc, le retour de l'infiltration qu'on aime. Ouais,

  • Speaker #2

    alors moi j'ai lu les premières impressions, moi je dis tout de suite à Joss qui n'avait pas aimé AC Valhalla, et qui a moyennement aimé Mireille, je passe ton tour ma grande, je suis en direct, parce qu'on va clairement sur...

  • Speaker #1

    À Densou, j'avais adoré Origines. Ouais,

  • Speaker #2

    mais moi je pense qu'on est clairement sur du AC Valhalla, je pense que les régions vont être découpées de la même façon, avec des histoires interconnectées entre les régions. Bon, effectivement, ils ont rajouté de l'infiltration, donc je pense que ça va se rapprocher. Un petit côté de Mireille, moi après je pense que voilà, ça va être du vrai assez comme on a connu, ne vous attendez pas à un changement important. Le vrai changement, vous n'en avez pas parlé, c'est la disparition de l'aigle. Pour le coup là, il va y avoir une exploration qui va être quand même plus importante, parce qu'on ne va plus pouvoir utiliser son aigle pour découvrir la map. Donc ça va vraiment être des... ils veulent vraiment s'orienter. Mais je veux dire, il faut aussi prendre ce qui s'est fait dans le dernier Avatar, ça va être la même fonction de fonctionner pour la découverte du jeu, il ne faut pas se leurrer. Vous n'attendez pas un Zelda Breath of the Wild ou autant.

  • Speaker #1

    Je tiens juste à préciser que ce qui m'avait rebuté dans Valhalla, c'était pas le gameplay en soi. C'était juste que je suis usée de ces open world avec 36 000 quêtes qui font mis partout.

  • Speaker #2

    Mais ça risque d'être la même chose.

  • Speaker #1

    Attention, oui, oui, oui, mais ça peut être peut-être maîtrisé différemment. Je sais pas, on va voir, on n'a pas encore plus d'informations. Moi, c'est qu'aujourd'hui, Valhalla m'avait pas séduit parce que j'en avais tout. Ouais,

  • Speaker #2

    mais le jeu est plus pareil. Quand tu lis vraiment ce qu'a publié les jeux vidéo ou magazines, il est construit comme Valhalla. Il y a beaucoup de points communs, attention.

  • Speaker #0

    Moi, c'est le point où je suis un petit peu surpris, parce que j'ai aussi l'impression, selon Jeux Vidéo Magazine, IGN, qu'effectivement, il n'y a pas une révolution et que c'est beaucoup plus proche de la formule précédente, de la trilogie précédente. Donc, Origins, Odyssey, Valhalla. La nuance, tout de même, c'est qu'il n'y a plus l'aigle, comme tu l'as dit, Djalma, et aussi que la map, en termes de densité, serait superficie, serait plus proche de celle d'Origins. Donc, en tout cas, beaucoup plus réduite et peut-être plus intéressante à parcourir. On verra.

  • Speaker #1

    Et donc du coup cette map plus réduite peut être intéressante et pour moi la variation entre deux gameplays avec deux protagonistes je la trouve très intéressante, c'est ce qui pourrait me séduire sur cette formule. Donc à voir, on fait pas de spéculation pour le moment, on aura plus d'informations je pense par la suite. En tout cas c'est suite à la diffusion de ce trailer qu'il y a eu un vif débat, si vous êtes sur les internets vous n'avez pas pu le manquer, surtout sur le réseau aujourd'hui appelé X, anciennement Twitter, il y a beaucoup de polémiques qui sont apparues et je me demande jamais si tu veux nous en parler un peu. Bref, ça sera un peu le sujet de la fin de ce podcast, mais est-ce que tu veux nous révéler un peu ? Oui,

  • Speaker #2

    mais je vais apparaître des poémiques et carrément donner mon avis. On va commencer par une poémique de la connexion obligatoire. Moi, les gars, j'ai quand même du mal à vous comprendre, à vous plaindre d'avoir une connexion Internet maintenant pour jouer un jeu. Parce que maintenant, tous les jeux sollicitent une connexion.

  • Speaker #1

    Alors attends, c'est la connexion juste pour l'installer, pour jouer il y aura plus de son prix sur internet.

  • Speaker #2

    Oui, oui, bien sûr, les gens se plaignent de la connexion internet, enfin pour les gens qui résident en France, on va pas prendre les pays étrangers où effectivement internet n'est pas sur tout le réseau, j'ai du mal à croire qu'en France les gens n'ont pas internet quand tu vois qu'il y en a besoin pour toutes les démarches administratives notamment actuellement quoi. Donc alors maintenant, là le débat qu'on entend c'est sur la conservation du jeu vidéo. Est-ce qu'il y a beaucoup de gens qui dans 20 ans vont encore jouer à AC Shadow ? J'attends de voir aussi, c'est des questions qu'il faut quand même soulever. Ce que je veux dire par là, c'est que j'ai l'impression que dès que Ubisoft fait quelque chose, le moindre fait et geste, on leur tombe dessus. Autre exemple en cours, on me dit le prix du jeu, l'édition Ultimate, c'est sûr qu'elle est chère, elle est à 280 euros. Ok, c'est une dépense, mais ceux qui ont les moyens de se la payer, qui en ont envie, faites-le, et ceux qui n'ont pas envie, au lieu de gueuler et de vous énerver dessus, ne l'achetez pas. Je ne crois pas qu'on vous oblige à acheter cette édition de Ultimate à ce prix là, non ? Et je rappelle qu'en plus avec l'abonnement Ubisoft+, vous pouvez jouer à ces shadows sans avoir à payer des sommes astronomiques. Voilà, et je laisse parler French parce que je sens qu'il va vouloir intervenir avec moi sur le dernier débat qu'il y a eu, le dernier polémique.

  • Speaker #0

    Oui, mais surtout que la Edition Ultimate que tu cites, il y a aussi une statuette et tout. Moi, j'ai souvenir que le dernier Tekken est aussi vendu de base à des tarifs similaires. Bon, il y a aussi en intermédiaire une édition collector à de mémoire 120 ou 130 euros qui, elle, comprend Season Pass et absolument tout le contenu in-game. Bon, ça reste très cher bien sûr, mais on est dans les tarifs des éditions collector d'aujourd'hui, donc j'ai du mal à comprendre la polémique tarifaire en l'occurrence. Sachant qu'en plus le jeu de base est un peu moins cher que la moyenne actuelle, je crois qu'il est vendu 70 euros cette fois-ci.

  • Speaker #1

    Moi ça me choque pas tellement sur les collectors, c'est vrai en effet c'est les tarifs qu'on retrouve à peu près sur la plupart des jeux qui proposent des collectors. Après sur la connexion, moi j'aurais pu entendre que les joueurs gueulent s'il faille une connexion continue pour jouer au jeu, parce que oui. Tout le monde a internet, mais tout le monde n'a pas un super internet aujourd'hui.

  • Speaker #2

    Et voilà ce qui peut se déposer en France de plus en plus quand même.

  • Speaker #1

    Oui, mais tout le monde ne l'a pas. Tout le monde ne l'a pas. Ceux qui habitent dans les campagnes, je peux prendre l'exemple de Nao. Je ne sais pas si tu te souviens, mais quand elle habitait en campagne, c'était très compliqué pour elle de jouer. Tout le monde ne l'a pas. Donc avoir une connexion pour l'installer, à la limite, ok. Mais une connexion pour jouer de manière continue, non. Ça, non. Je trouve ça chiant sur les jeux.

  • Speaker #2

    Le contre-argument que je vais te donner,

  • Speaker #1

    c'est que tout le monde...

  • Speaker #2

    On a des jeux qui ne sont pas optimisés à la sortie et sans les patchs c'est compliqué de les jouer.

  • Speaker #1

    Tous les jeux aujourd'hui, voilà, malheureusement tous les jeux aujourd'hui ont besoin d'être patchés à leur sortie. Alors oui, ce n'est pas normal, c'est un autre débat, mais tous les jeux aujourd'hui ont besoin d'être patchés. Après voilà, on va clarifier le débat, c'est simplement pour installer votre jeu qu'il y aura besoin d'une connexion. Donc en fait, là où il y a débat, il n'y en a pas.

  • Speaker #2

    en fait c'est tout simplement classique la plupart des jeux fonctionnent comme ça aujourd'hui et le dernier débat qui a tristé on en entend encore parler aujourd'hui le trailer est quand même sorti depuis mercredi dernier on en a rangé samedi donc ça fait quand même 3-4 jours moi je me suis pris d'admiration je ne savais pas que sur les réseaux sociaux et chez les gamers il y avait autant d'historiens pour parler effectivement du personnage de Yasuke j'ai encore du mal à le dire j'en avais jamais entendu parler alors j'ai été étonné que déjà Tout le monde connaissait ce personnage, alors à quoi... Oui,

  • Speaker #1

    il y avait déjà eu des rumeurs sur le personnage. Ça fait longtemps qu'on est au courant que sur les deux protagonistes... Oui,

  • Speaker #2

    mais ce personnage historique, tu le connaissais avant le trailer, en toute honnêteté. Moi, je ne le connaissais pas personnellement.

  • Speaker #1

    Dû aux rumeurs, j'avais déjà regardé sur Internet, il y a plusieurs historiens qui ont déjà parlé de ce personnage en ligne, qui ont écrit même un livre qui a été écrit autour de ce personnage.

  • Speaker #0

    Voilà, et il y avait des animés aussi qui se sont déjà saisis du dossier. Voilà. Donc en fait c'est un personnage qui a déjà été évoqué. Dans Nioh, de mémoire, il me semble qu'on croise un personnage qui pourrait y faire penser aussi. Donc voilà, c'est pas un personnage inconnu en vérité. Que autant on parle aussi facilement sur les réseaux, Jalma, je t'avoue que ça, ça porte quand même à la réflexion.

  • Speaker #2

    Oui, mais moi j'ai été content de voir qu'il y avait autant de personnes de cultivés sur les réseaux de manière générale. Ça m'a rassuré d'un côté, ça m'a rassuré, tu vois.

  • Speaker #1

    Non, moi j'ai été surprise, je vais vous dire très honnêtement, je ne m'attendais pas du tout à ce qu'il y ait une polémique sur ce sujet. J'attendais plein de choses pour polémiquer sur Ubisoft, mais sur ce protagoniste, je vous avoue que j'ai été très surprise de voir que ça a amené un débat aussi virulent sur les réseaux.

  • Speaker #3

    Moi malheureusement ça m'a pas surprise du tout, dès que je l'ai vu je me suis dit oh purée, ça va gueuler, et bon bah voilà, déçue de voir que ça soulève autant les... Voilà, des retours comme ça, mais ça ne m'étonne pas malheureusement.

  • Speaker #1

    Ouais, moi je suis... Là où je suis surprise, c'est qu'on est quand même, Ubisoft, oui, ça se tire de faits réels, mais on est quand même sur de la semi-fiction. Et justement, ce que je trouve intéressant, c'est qu'on ne sait pas grand-chose de ce personnage et ça apporte une liberté scénaristique au jeu. Et Assassin's Creed, ça n'a jamais été 100% fidèle à la réalité. Donc je trouve ça super de pouvoir exploiter un personnage et de créer un peu l'idée. de ce personnage. Oui,

  • Speaker #2

    mais alors, pour la petite info, c'est la première fois que Ubisoft, dans ses Assassin's Creed, utilise en protagonisme principal un personnage historique. Avant, c'était que des personnages fictifs. J'y jouais, je parle. Tu pouvais rencontrer des personnages historiques et y réinventer une histoire, mais c'est la première fois qu'on joue un personnage créatif. Moi, je vais quand même donner mon point de vue sur ce débat parce que, comme tout le monde donne son point de vue... c'est ce n'être-cul de la liberté d'expression. Et alors, je vais m'en prendre autant aux personnes qui ont eu des propos racistes, parce qu'on en a vu malheureusement à cet égard, mais autant les créateurs de contenus et sous-personnes qui ont fait ce qu'on appelle de la récupération politique en n'écoutant pas les avis des gens, en les traitant de racistes. Et là, on est face à un n'être-cul de la liberté d'expression. Parce que je trouve que c'est quand même intéressant. d'entendre certaines personnes, et je mets en dehors les racistes, parce que des racistes, si on en a, on est d'accord, mais d'écouter aussi pourquoi certaines personnes ne voulaient pas jouer un samouraï noir, en expliquant à juste titre, ça s'entend, il faut les écouter, de vouloir jouer plutôt un samouraï japonais, et de ne pas comprendre pourquoi ils ont soulevé cette minorité-là. Et je veux dire, à un moment donné, il faut apprendre chaque partie à s'écouter, et j'ai l'impression depuis trois jours que tout le monde se tire dans les pattes. Que personne ne s'écoute, c'est exactement ce qui se passe.

  • Speaker #1

    C'est qu'il y en a beaucoup qui ont des propos pour moi que je trouve alarmants. Ce que je peux entendre comme propos, c'est ceux qui vont pointer en avant la réécriture un peu de l'histoire. Ça, je peux entendre que ça dérange. Par contre, ceux qui vont critiquer tout simplement parce qu'on joue un personnage black, excuse-moi, ça, je trouve ça pas normal. Oui, mais attends,

  • Speaker #2

    parce que ça s'entend qu'ils voulaient jouer un personnage japonais, c'est historique, ça s'entend leur argument. Sans tomber pour... sans les traiter forcément de racisme.

  • Speaker #1

    Mais c'est pas eux qui ont écrit le jeu. Je trouve que Yasuke, au final, quand on se renseigne sur son histoire, c'est un personnage qui est très intéressant et je trouve ça intéressant de l'exploiter. Comme je te le dis, il y a place à la liberté, en fait, de création.

  • Speaker #2

    Oui, d'accord, mais ces gens-là ont le droit de contester ça. Ils sont lignes d'en parler. Ils ont le droit de s'exprimer sans qu'on les catégorise en principe.

  • Speaker #1

    Oui, mais il y a l'art et la manière. Et en fait, dans la manière de faire, beaucoup ont réagi de manière abjecte.

  • Speaker #0

    Ça peut s'entendre, évidemment, de ne pas vouloir incarner tel ou tel type de personnage, bien entendu. On a tout à fait le droit de le dire et de le faire savoir. Je pense que ce qui est souligné, c'est à partir du moment où tu as des propos que je vais qualifier de déplacés, où tu vas avoir des propos qui sont ouvertement racistes ou crypto-racistes, et ça on en voit énormément sur les réseaux, malheureusement en 2024 c'est toujours aussi honteux, on n'arrive pas à s'y habituer, ça c'est impossible, ça il faut le condamner, ça c'est clair et net. Après moi je suis un peu surpris néanmoins par ce type de remarques parce que... Tu veux pas incarner un samouraï noir, t'as pas encore vu comment Ubi le traite au sein de AC Shadows. Et puis bon, à la rigueur, c'est du même registre que je veux pas incarner un personnage lesbien dans Last of Us 2. Je veux pas incarner Bayonetta qui est une femme dans Bayonetta. Enfin, je sais pas, il y a quelque chose qui m'embête un petit peu, quelque part.

  • Speaker #2

    Oui, mais il y a eu des arguments que j'ai vus, ou quand ils ont parlé d'Acemirage, ils ont dit, des mêmes joueurs, moi ça m'a pas gêné d'avoir joué un arabe à ce moment-là, j'aurais aimé pouvoir jouer un samouraï japonais à AC Shadows. On peut l'entendre et souvent je voyais des gens qui pour le coup n'avaient pas de sentiment raciste quand on lisait leurs propos. Après moi je ne connais pas les gens et derrière tout de suite on les catégorisait.

  • Speaker #1

    Mais on oublie le second personnage. Le second personnage, elle, elle, elle, elle, elle, elle est japonaise, elle est quand même là, elle est présente. Je veux dire, on ne joue pas qu'un protagoniste. Black Samouraï, on a quand même elle en plus qui elle va être le vrai gameplay d'Assassin's Creed. Du coup, pour une fois, arrêtez un moment.

  • Speaker #3

    Les gens n'ont pas gueulé qu'on joue une femme ? C'est déjà pas mal.

  • Speaker #0

    C'est vrai. Pour l'instant, c'est pas fini encore.

  • Speaker #2

    Mais on est tombé sur quand même des provocations. Moi j'ai vu une photo ce matin, ça m'a beaucoup fait rire. D'ailleurs allez voir le film, c'est sorti il y a quelques années. Ça ne vous a pas dérangé dans le dernier Samouraï, le film, que Tom Cruise soit le personnage principal ? Oui, exactement.

  • Speaker #1

    Mais c'est une histoire vraie. Oui, mais c'est une histoire vraie.

  • Speaker #2

    D'accord, mais tu viens par là.

  • Speaker #1

    C'est une histoire vraie. Ce n'était pas un japonais. Ce n'était pas un japonais.

  • Speaker #2

    Je viens C'est cette guéguerre. Et en fait, ça a desservi tout le monde, cette guéguerre entre les pros Yaksuke et les anti-Yaksuke. Parce que les gens, tout le monde s'est insulté de toutes parts. Et au final, le grand père d'Ancien Bissef, on ne parle même plus du géant lui-même. Est-ce que depuis trois jours, vous entendez des débats sur le géant lui-même ? On n'en entend pas du tout parler. C'est dramatique ce qui se passe. Je demande à Elon Musk de s'insurer de tout le monde.

  • Speaker #0

    Ben surtout que là-dessus, il me semble qu'à ce stade, le jeu n'est pas encore sorti, à ce stade, les créateurs sont les maîtres de leur récit et de leur personnage.

  • Speaker #3

    Et si on veut jouer des personnages japonais dans un Japon féodal, je pense qu'il y a suffisamment de jeux qui traitent le sujet aussi.

  • Speaker #1

    Exactement, vous avez Rise of the Ronin dernièrement, Ghost of Tsushima qui est revenu sur PC, vous pouvez vous éclater, donc si vous avez envie de gueuler, allez ailleurs, franchement. Je voulais juste qu'on parle aussi un peu de l'avenir du groupe, parce que Ubisoft, il avait dévoilé au travers de son dernier bilan financier, sa stratégie à venir dans les jeux vidéo. Pench, est-ce que tu peux nous la détailler un peu ? Et après, j'aimerais savoir si selon vous tous, on va sonder un peu le groupe, la direction que Ubisoft prend est la bonne.

  • Speaker #0

    Et il va y avoir de quoi discuter sur les décisions chez Ubi. Alors, on va vraiment résumer dans le cadre de cette émission. Déjà, impossible de passer sous silence le fait qu'il y ait 1700 personnes qui ont été remerciées. C'est ce que le rapport donne.

  • Speaker #2

    Allez, à l'histoire d'Enfoncer, encore un peu plus Ubisoft, on y va.

  • Speaker #0

    Non, pour le coup, c'est pour présenter ces représentatifs des difficultés du secteur jeux vidéo. Et ce n'est pas pour Enfoncer Ubisoft que je le précise. Je tiens à le dire, je le mets.

  • Speaker #1

    C'est l'industrie.

  • Speaker #0

    Et voilà. Alors maintenant, sur la stratégie, la stratégie à venir du groupe Ubisoft et des développeurs, il faut savoir que... Dans leur rapport, ils précisent qu'ils vont être très focus sur deux choses. Les mondes ouverts, vous n'allez pas être surpris, ainsi que les jeux service. Voilà. Alors, il ne faut surtout pas oublier deux choses. Par exemple, les grosses sorties à venir de Ubi, vous les connaissez. C'est assez Shadow, on vient d'en parler. Et Star Wars Outlaws. Et je vous le donne en mille, tous les deux, ce sont des open world. Donc voilà. Là-dessus, Ubisoft est tout à fait logique. Ubi veut poursuivre son travail sur l'IA générative. Rappelez-vous, lors de la GDC 2024, Ubi, ça avait été repris dans la presse et sur Internet. Ubi veut lancer les Neo NPC. Ce sont en fait des personnages non-joueurs, des PNJ, qui seraient gérés en partie par l'IA et qui réagiraient en fait à vos faits et gestes, ce genre de choses, vous pouvez tout imaginer. Et il y a même deux pôles chez Ubi. Il y en a un qui est lié au marketing avec... l'utilisation de l'IA, ainsi qu'un autre qui, lui, s'intéresse aux jeux vidéo avec intégration de l'IA. Et ton avis,

  • Speaker #2

    du coup,

  • Speaker #0

    sur la question ?

  • Speaker #2

    Parce que lui, il nous fait un résumé d'un journaliste, on n'a aucun avis. C'est le centre.

  • Speaker #0

    Je voulais vous faire réagir à ce stade. Mon avis, il va être double. L'IA générative, moi, je suis pour l'évolution, pour la technique, pour qu'effectivement, on exploite toutes les nouveautés pour pouvoir obtenir les meilleurs jeux vidéo possibles. Après l'IA, j'avoue que je reste encore perplexe aujourd'hui, malgré les belles avancées qu'on a avec ChatGPT et compagnie. Dans le cadre d'un jeu vidéo et d'un personnage qui réagira à nos faits et gestes, pour l'instant, moi, je ne suis pas convaincu.

  • Speaker #1

    En fait, moi, je suis un peu sur les deux pôles. C'est-à-dire que je trouve ça intéressant parce qu'en fait, ça va personnaliser la game de chaque joueur. Là-dessus, c'est vrai que ça peut être très intéressant d'intégrer cette IA, en fait. Par contre, moi, là où je suis un peu plus sceptique, c'est que malheureusement, ça va impacter certains secteurs. On parle aujourd'hui un peu d'une industrie qui est en crise, tu parles de 1 700 personnes qui ont été remerciées et malheureusement ça va d'aller que... que... que... ça va que s'amplifier en fait avec l'intégration de...

  • Speaker #2

    Mais t'en es pas sûr de ça,

  • Speaker #1

    ça te fait de ton avis ? Mais tu parles en fait... mais tu parles toutes les personnes qui travaillent un peu le côté scénaristique et en général c'est toutes les personnes un peu qui arrivent dans cette industrie, les jeunes développeurs, les jeunes... ceux qui écrivent les scénarios etc. C'est eux qui vont être impactés malheureusement à cause de cette CIA.

  • Speaker #2

    Oui, mais alors c'est faux ce que tu dis, parce que déjà les deux pôles dont il vient de parler, French, les deux pôles qui viennent d'être créés, donc il y a peut-être eu potentiellement des embauches, malgré le fait qu'il y ait eu 1 700 personnes recrutées.

  • Speaker #1

    De toute façon, la suppression d'un emploi,

  • Speaker #2

    c'est de nouveaux emplois. Laisse-moi finir, je te laisse t'exprimer, laisse-moi finir. Et moi derrière, ce que je veux te dire aussi, c'est que là, du coup, ils bossent avec une entreprise génératrice d'IA, donc ils sont en train d'externaliser certaines parts de leur marché, donc ça crée peut-être aussi de l'emploi. Là, moi je pense qu'on n'a pas assez de recul pour voir si ça va en supprimer des emplois ou si ça va en créer. Et je vous rappelle qu'à l'époque, Ubisoft avait dit, parce qu'ils se sont déjà exprimés là-dessus, que ce serait pour les quêtes extrêmement annexes et que ça ne remettrait pas en cause le travail des scénaristes. Donc ça, c'est des affaires à suivre. Pour l'instant, on est à un stade embryonnaire où on ne peut pas savoir si ça va créer ou supprimer des postes.

  • Speaker #1

    Non mais, tu me gueules dessus, mais c'est exactement ce que j'étais en train de dire. Je suis d'accord avec toi. Supprimer des emplois, et aussi par la suite de nouveaux emplois, ça va te perdre en général.

  • Speaker #2

    Oui mais après l'IA tu peux pas lui laisser faire tout et n'importe quoi Bon peut-être que vous dans vos couleurs respectives ChatGPT vous mail moi j'en suis pas à ce stade là,

  • Speaker #1

    j'ai pas suffisamment de confiance donc je pense qu'il y aurait quand même des scénaristes qui vont vérifier Je pense que tu oublies qu'on est tous ici des boomers et que ChatGPT on ne l'a jamais ouvert

  • Speaker #3

    C'est faux moi je l'utilise quand même assez régulièrement j'avoue pour mes petits résumés,

  • Speaker #0

    des petits scripts j'utilise ce truc là Non mais c'est marrant parce qu'effectivement je crois que t'es celle qui utilise plus ce genre de choses finalement

  • Speaker #2

    C'est très rigolo Je suis étonné c'est que personne ne On a un avis sur la stratégie future d'Ubisoft.

  • Speaker #0

    Parce que j'allais venir si tu me coupais.

  • Speaker #2

    Eh ben vas-y, je t'en prie.

  • Speaker #0

    Mais alors l'autre point qui est assez intéressant, c'est de voir qu'effectivement, Ubisoft a communiqué sur le fait qu'ils veulent continuer à développer des mondes ouverts et aussi des jeux service. Donc soit strictement ce qu'ils font déjà depuis quelques temps. Donc je... Ah bon ? Pas spécialement. Exactement. Ben ouais, mais justement, le focus principal qu'ils inventent dans leur rapport... c'est de se renforcer sur les mondes ouverts, et ça on le voit avec leurs grosses sorties, je pense qu'ils évoquent que leurs grosses sorties. Et également les jeux-service, voilà. Donc ça veut dire, moi ce que j'en comprends, c'est que Prince of Persia The Lost Crown que tu cites, ça fait partie de l'exception. Il y en aura encore à l'avenir, mais tu ne vas pas avoir des petits AA par-ci par-là, j'y crois pas trop.

  • Speaker #1

    Mais attention, si Retravail le monde ouvert, même si Avatar c'est un jeu que j'ai beaucoup critiqué, vous avez pu l'entendre dans notre dernier podcast, si Retravail le monde ouvert sur la formule d'Avatar... Et encore plus, le travail est peut-être un peu plus sous-poussé. Moi, je pense que ça peut être intéressant d'avoir des jeux sur cette formule-là, pourquoi pas ?

  • Speaker #3

    Moi, ce qui me fait peur sur les jeux en monde ouvert alliés aux PNJ qui vont peut-être être écrit avec IA, c'est que nous, on a la chance d'avoir un travail et qu'on va se retrouver avec des jeux qui vont faire 120 heures en ligne droite. Et ça, c'est vraiment compliqué.

  • Speaker #1

    Après, c'est est-ce que tu accroches ou pas ? Par exemple, moi, je sais que les mondes ouverts, ça me tannait depuis longtemps et je les abandonnais en général. Ou je les faisais de manière assez rapide en me concentrant sur la quête principale. Et là, dernièrement, Rise of the Ronin, j'ai été complètement séduite. C'est un monde ouvert que j'ai fait à 100%. Donc après, c'est subjectif aussi. Il y a des joueurs qui vont s'acheter un gros jeu, qui vont le poncer sur une période assez longue. Et d'autres qui... Voilà, ça dépend aussi du jeu. Non, mais...

  • Speaker #2

    Il y a un truc que vous oubliez de dire, c'est qu'en fait, et ça va rendre triste French, mais on n'est plus la same des studios. En fait, l'attente de la nouvelle génération de gamers qui est en train d'arriver, et je peux le dire, je le vois au quotidien. Moi, j'ai une amie qui a un enfant de 13 ans. La première chose qu'elle demande avant de jouer à un jeu maintenant, c'est est-ce que c'est un monde ouvert ? Et parce qu'elle a adoré Zelda, elle veut jouer qu'à des jeux en monde ouvert. Donc en fait, l'attente, et c'est ça. Ah, je suis surprise.

  • Speaker #1

    Je suis surprise. Parce que chez les jeunes, je n'aurais pas pensé. C'est parce que les jeunes que je côtoie autour de moi sont justement ceux qui préfèrent les jeux de service.

  • Speaker #2

    Les jeux service, c'est...

  • Speaker #1

    Je pense que le monde ouvert aujourd'hui est une expérience qui se perd un peu chez les joueurs.

  • Speaker #2

    Mais les gens, non, ils veulent des mondes libres, faire ce qu'ils veulent. Et en fait, ce qui est en train de se passer, c'est qu'ils ont fait une étude de marché. Et comme les joueurs veulent de plus en plus de mondes ouverts ou des jeux service, ou voire les deux, eh bien du coup, tous vos jeux solo, et notamment jeux scénarisés avec couloir... Ça va petit à petit disparaître et vous verrez ça dans les prochaines années.

  • Speaker #0

    Et tu as tout à fait raison, John Mars, bien sûr ça me rend triste parce que ce ne sont pas mes attentes. Sans vouloir cliver en termes d'âge, tu t'aperçois effectivement chez les moins de 30 ans qu'il y a un intérêt très très fort pour les fameux jeux-service. Alors moi, je parle également de monde ouvert, Joss, tout simplement parce que grosso modo, je considère Fortnite comme un pseudo-monde ouvert. Enfin, c'est la très grande map, c'est dans ce sens-là que je le dis. Voilà donc moi ça me surprend pas trop que la jeune génération soit intéressée par ce genre de choses Ce qui m'étonne dans mes fameux moins de 30 ans que je cite C'est que je suis surpris du nombre de joueurs autour de moi comme Jalma le cite Qui ne s'intéressent pas spécifiquement à l'histoire dans les jeux vidéo La manière de raconter, toutes les choses sur lesquelles j'ai envie de mettre plus de focus

  • Speaker #2

    Effectivement les quelques-chose de pères Et John pour finir avec lui t'as fait un très bon exemple T'as cité Ninja Team, avant les deux licences Nioh elles étaient en couloir Et c'était deux très bonnes licences Ils sont passés à Rise of the Ronin et ça a été un monde ouvert Ils ont réussi, mais ils ont quand même cette volonté-là eux aussi, alors qu'ils maîtrisaient bien le jeu.

  • Speaker #1

    Attention, ils ont réussi. Je sais qu'il y en a beaucoup qui n'ont pas aimé aussi la formule de Rise of the Ronin. Moi, j'ai adoré.

  • Speaker #2

    Parce qu'un monde ouvert assez scénarisé. Moi,

  • Speaker #1

    je le trouve très bien, mais on en parlera peut-être plus tard. Mais il y a beaucoup de qualités sur ce monde ouvert et il y a un travail qui est très propre de ce qu'ils ont fait. Tal Dord, tu avais une réaction ?

  • Speaker #3

    Ouais bah moi pour le monde ouvert de Rise of the Ronin j'ai pas adoré donc je trouve que c'est pas forcément quelque chose qui fonctionne, je trouve ça un peu vide et tristoun mais bon c'est la formule du moment ils ont suivi un peu la...

  • Speaker #1

    J'ai hâte qu'on fasse ce réact sur Rise of the Ronin putain !

  • Speaker #3

    Il y aura des choses à dire !

  • Speaker #2

    Il va arriver parce que Fred Chimon il est encore dans la jaquette, on l'a même pas encore ouvert mais on l'a et on y sera un podcast de suite !

  • Speaker #1

    Ça va être métillant la vue là, le réact de Thalder !

  • Speaker #2

    Oui on va se pétiller dessus quoi, ça sera notre nouvelle expression !

  • Speaker #1

    Non on va continuer un peu sur les news parce que là on s'étale, je voulais qu'on reste un peu sur les bilans financiers, je voulais qu'on parle de Take-Two car on a eu plusieurs informations plutôt intéressantes qui ont été divulguées dernièrement. French, le résultat financier du studio montre que GTA 6 arriverait finalement en automne 2025. Les rumeurs du report sont donc évincées par le PDG, qu'en penses-tu ?

  • Speaker #0

    Effectivement, comme tu l'as dit, le rapport financier de Tech2 nous apporte au moins une bonne nouvelle pour nous les joueurs puisqu'on apprend que GTA 6 a maintenant une période formelle de sortie puisque c'est l'automne 2025. Donc l'automne 2025, peut-être pas l'année. Je ne sais pas. Ouais, c'est bientôt, c'est bientôt, c'est un petit peu plus d'un an pour les fans. Et voilà, alors ce qui est très bien, c'est que, effectivement, le PDG de TechTools, Strauss Zelnick, désolé pour la prononciation.

  • Speaker #2

    Je pense que ça dit Strauss, mais bon, à mon avis, voilà, c'est pas...

  • Speaker #0

    Voilà, exactement, merci de me corriger, celui qui est le plus balèze en prononciation, mon cher Jan.

  • Speaker #2

    Merci de le reconnaître enfin.

  • Speaker #0

    Mais, effectivement, il écarte ainsi l'idée de tout report, parce que si vous avez suivi l'actu, on apprenait par-ci, par-là, dans tout un tas de réactions un petit peu... Un peu parmi les équipes sous couvert, le couvert du off, on apprenait que le développement prenait des petits retards. Bon, à priori, il n'en sera pas cas. Donc ça va le faire pour nous. On va tous pouvoir y jouer, logiquement, en fin d'année.

  • Speaker #2

    Ah, ça me désole, moi, ton discours French, quand même. Bravo aux actionnaires qui ont convaincu le président de dire on le sortira le jour en automne et on ne le repoussera pas, histoire d'avoir encore un peu plus de crutch sur les équipes, etc. C'est très sympa pour le monde du travail. J'aimerais bien être les développeurs actuellement chez BoxArts Day. Il doit être stressé du cul et peau.

  • Speaker #1

    Djalma, tu découvres l'industrie ou ?

  • Speaker #2

    Non, non, non, je redis à chaque podcast, ça fait trois podcasts que je redis la même chose.

  • Speaker #0

    Non mais surtout que je ne comprends pas trop ton point de vue. Autant on peut comprendre les croisades contre différentes actions du monde professionnel qui ne sont pas forcément comme elles devraient être et c'est la masse salariale qui en fait les frais, mais autant... Rockstar a toujours dit que le jeu sortira en 2025. Oui,

  • Speaker #1

    mais à un moment donné, il y a eu des rumeurs de report en 2026, parce qu'à mon avis, il y a eu quand même des journalistes qui ont eu des informations en interne comme quoi le jeu prenait du retard. Je pense que les actionnaires ont tout simplement dit Non, vous sortirez le jeu en 2025, je suis persuadé de ci. Et là, maintenant, les mecs vont faire des heures sub, ils vont être non payés, non récupérés, et il va y avoir beaucoup de soucis dont on va apprendre après la sortie du jeu. J'en suis hyper poétique.

  • Speaker #2

    Attention, les heures subs sont récupérées par la suite chez Rockstar.

  • Speaker #0

    Sans vouloir les défendre, ce que tu cites là, on l'a su à l'époque de Red Dead Redemption 2, il y a effectivement eu beaucoup trop d'écarts qui ont été documentés, qui sont, semble-t-il, avérés. C'est un studio de monteur,

  • Speaker #1

    on va en parler après.

  • Speaker #0

    Je ne veux pas, franchement, je ne veux pas. Je pense que ce n'est pas utile, là, aujourd'hui, de faire une projection sur les mauvaises pratiques de Rockstar. On n'en sait pas plus.

  • Speaker #1

    C'est un studio de monteur, tu vas voir pourquoi la suite.

  • Speaker #3

    Je pense qu'à... plus d'un an de leur délai, c'est difficile à savoir s'ils vont être vraiment dans les temps ou pas et qu'il n'y aura pas de report d'ici là.

  • Speaker #2

    Complètement.

  • Speaker #0

    C'est la période de sortie retrait, tout simplement. Après, si le jeu n'est pas prêt selon les standards... actionneront pas dans le cas précis, je pense qu'ils pousseront à 2026. Là, c'est vraiment l'objectif qui a été donné au public et aux équipes.

  • Speaker #2

    On a aussi eu l'affirmation du PDG de Tech2 devant les journalistes que le studio Roll7, Holy Holy et Intercept Game ne seront pas fermés. Teldor, est-ce qu'on peut le prendre sur parole ? Qu'est-ce qu'on a vu dernièrement ?

  • Speaker #3

    Alors, je vais refaire un petit historique rapide. En février, Tech2 a annoncé annuler des jeux et licencier 5% des effectifs.

  • Speaker #1

    Sachant que le PDG s'était engagé à ne pas faire de coups budgétaires dans le personnel. Comme quoi, on voit la viabilité du studio et du PDG de ces...

  • Speaker #3

    En avril, le plan de licenciement a été mis en exécution. Et visiblement, c'est Private Division qui aura été largement impacté par les suppressions de postes, la branche dont font partie les deux studios que tu as cités. Cette semaine, le PDG de Tech2 a accordé une interview à IGN. Et il a été largement questionné au sujet de ces deux potentielles fermetures. Et même s'il a dit que ce n'était pas le cas, Les réponses, elles étaient tellement évasives que moi, j'ai trouvé ce discours pas très convaincant.

  • Speaker #1

    Pathétique.

  • Speaker #3

    Et agressoirement, il y a le journaliste Jason Schreier qui nous a rappelé que Tech2 avait déjà nié avoir fermé le studio 2K Marine, qui était derrière Bioshock 2 à l'époque. Alors, c'était en 2016, mais bon, on se souvient quand même de ça et le studio avait bien été fermé. Même si c'était il y a longtemps, on peut se poser la question quand même sur le fait qu'il y ait...

  • Speaker #2

    Un homme de parole.

  • Speaker #1

    Non mais c'est intéressant parce que le PDG répond que les studios ne sont pas fermés, mais le mec est tellement à l'aise devant les journalistes que c'est le responsable presse de la même entreprise qui a pris le relais. Et il y a quand même des journalistes qui ont dit, mais est-ce que vous pouvez juste nous dire oui ou non, est-ce que les studios sont fermés ? Et le mec a dit... Et il ne l'a pas dit. Voilà, c'est vrai que c'est compliqué de dire oui ou non. Et qu'en parallèle, justement, tu avais des infos comme quoi le studio Rolls-Royce... qui est derrière le jeu Olé Olé que je voulais faire en plus, bon j'ai jamais eu le temps mais un petit jeu de skate qui a l'air très sympa a confirmé que c'était fermé donc c'est pour ça que quand je vais dire que c'est un studio de monteurs et autres, ça prouve bien à un moment donné, soit t'assumes des fermetures soit, enfin à un moment donné, il faut le dire ou tu le dis pas en place publique quoi De toute façon,

  • Speaker #3

    le fait de ne pas dire ni oui ni non à cette interview avec des questions qui étaient plutôt très claires et posées de manière répétée déjà, ça sent vraiment pas bon à... C'était trop bizarre cette espèce d'embrouille un peu dans les réponses.

  • Speaker #1

    Moi j'ai le même souci avec French, combien de fois je lui dis est-ce que tu m'aimes, il n'a pas su me répondre. Il m'envoyait son relation de presse pour me répondre.

  • Speaker #0

    C'est parce que mon cœur est déjà pris Djalma, tu le sais.

  • Speaker #1

    Oh là là, le lover ça devient bon, on va passer à un truc parce que j'aurais pu le voir comme ça.

  • Speaker #2

    Bon sinon on a également un tectou qui a affirmé qu'un nouveau jeu serait annoncé lors de la Summer Game Fest. Alors là il y a plein de spéculations en ligne parce que ça serait donc... Un opus faisant partie de l'une de leurs plus grosses licences. Djalma, toi, tu penses qu'ils parlent de quelle licence ? Pour le moment, on imagine seulement.

  • Speaker #1

    Je pense que toi, tu vas être surexcité parce qu'il y a des grosses, grosses, grosses, grosses rumeurs autour d'un Bioshock 4.

  • Speaker #2

    Je t'ai mis des réserves, évidemment, donc je serais excitée pour un Bioshock. Mais je sais que ça patauge pas mal sur le développement et surtout, sans Ken Levine, ça me fait un peu peur. Donc oui, je serai excitée, mais avec beaucoup de réserve. Surtout que je sais qu'ils veulent changer la formule en faire un open world, là où je suis encore plus sceptique. De mon côté, moi je penserais plus pour un nouveau Mafia, que j'ai adoré découvrir en réédition.

  • Speaker #1

    Moi aussi j'ai adoré Mafia, c'est une grosse rumeur autour de Mafia qui pourrait être intéressante aussi, parce que Mafia j'avais adoré les 3 opus, au moins le 3ème j'en ai déjà parlé. Et sinon ça pourrait être Borderlands 4 éventuellement, donc voilà, choix du haut choix du roi, mais c'est 3 belles licences, donc on verra bien.

  • Speaker #2

    Vous comme ça, ce serait quel jeu French qui t'exciterait ?

  • Speaker #0

    On les a un petit peu tous cités, mais moi ça serait très clairement Biotchoc. J'aimerais vraiment jouer à quelque chose. Bon, au pire, de toute façon, si on devait être déçu, si ça devait être ça, on a Kate Levine sur Judas Priest.

  • Speaker #2

    On a Judas qui arrive.

  • Speaker #0

    Pas Judas Priest, Judas je sais plus quoi.

  • Speaker #2

    Judas, Judas.

  • Speaker #0

    Judas, tout simplement. Judas,

  • Speaker #1

    tout simplement. Il veut rajouter des noms par les mains.

  • Speaker #0

    C'est ma déformation métal. J'avais Judas Priest en tête. Voilà, j'aime le métal. Il fallait que ça ressente.

  • Speaker #2

    Et toi, tu allais dire... Ah non.

  • Speaker #0

    Mais voilà, mais sinon, Mafia, Mafia, c'est une saga que j'ai beaucoup aimée également. Même le 3, qui est pourtant pas un grand opus. Bon, écoute, on va voir. Et Borderlands a besoin de se racheter, parce que le troisième Borderlands était quand même nettement moins intéressant que les deux premiers. Donc, à voir.

  • Speaker #1

    Je voulais faire un troll. Je voulais faire un troll, vite fait, sur Mafia 3. Non, mais c'est juste un troll, je le dis, avant qu'on se fasse insulter. Moi, je n'ai pas aimé Mafia 3 parce qu'on jouait un personnage noir.

  • Speaker #2

    Ah oui, c'est le jeu.

  • Speaker #1

    Le jeu plaisante, c'est une jeu, voilà.

  • Speaker #3

    Moi, j'allais dire la même chose. C'est pour Borderlands où je serais à fond derrière. Bon, ce serait bien qu'ils y retrouvent plus. l'ADN du 1 ou du 2 que du 3, mais ouais, un Borderlands, je serais hyper hypé.

  • Speaker #1

    Ce qui est bien, c'est qu'on veut tous un jeu différent, moi je serais plus sur Mafia, alors comme ça, on va bien s'entendre ici.

  • Speaker #2

    Écoutez, on aura la réponse prochainement, on en parlera, on vous en parlera. Pour finir cette actu, je voulais qu'on parle un peu hardware aussi, car on a eu des informations plutôt intéressantes cette semaine, et notamment sur Xbox. Alors c'est selon le Wall Street Journal. qu'on apprend que les jeux Call of devraient arriver un sous peu dans le Game Pass et l'annonce aurait lieu lors de la Summer Game Fest. Est-ce que tu penses que ce soit la bonne stratégie de la part de Microsoft ou non ?

  • Speaker #3

    Alors déjà, je me permets de renoter que cette information est pour l'instant non officielle, bien qu'on se doute tous que ça va être le cas. Pour moi, retrouver les Call of sur le Game Pass Day 1, eux ils ont évidemment tout intérêt à le faire, ça va leur ramener un maximum d'abonnés, ça c'est sûr, et puis quand on sait leurs objectifs d'abonnement qui sont quand même extrêmement hauts, ce serait un bon moule pour eux. Après, pour les joueurs, je sais pas, parce que les joueurs Call of jouent toute l'année jusqu'au prochain jeu, un abonnement Xbox, ça coûte quand même 11 balles par mois, donc bon, je sais pas. Au niveau des joueurs, si les calculs seront bons,

  • Speaker #0

    en tout cas,

  • Speaker #1

    je rappelle que pour jouer à FIFA en ligne sur PS5, il faut aussi l'abonnement.

  • Speaker #3

    Exactement, exactement. Mais bon, pour l'acheter sur PC, ça marche très bien aussi. Et en plus ça permet d'éviter de jouer avec la manette Xbox mais ça c'est un autre sujet.

  • Speaker #1

    Oh ça c'est une tirée à balles réelles pour rien ça.

  • Speaker #2

    Non mais je comprends dans ce que tu dis parce qu'en fait ils peuvent pas abandonner leur Game Pass parce que c'est leur plus gros argument de vente mais je sais pas s'ils vont vraiment se retrouver parce qu'au final les joueurs vont pas l'acheter. Et je suis pas sûre qu'ils vendent suffisamment de Battle Pass ou de Skins en fait pour faire du produit.

  • Speaker #1

    Ils vont se retrouver parce que l'opus va être vendu sur les autres plateformes notamment sur PS5 et je vous rappelle que c'est 30%. pour le constructeur donc dès qu'il y a un call off qui va être acheté sur PlayStation, bim, 30% qui rentrent quoi.

  • Speaker #3

    Oui et il y a tellement de PS5 que je pense que les joueurs qui sont déjà habitués à cette console vont pas acheter une Xbox, tout ça, pour payer l'abonnement et...

  • Speaker #2

    De toute façon c'était déjà à part ce qu'ils avaient prévu il me semble dans leur plan d'action mais je le ressens un peu comme un all-in en fait sur le Game Pass et si ça marche pas en fait ils se disent que tout simplement le Game Pass ne marchera jamais en fait. C'est un peu pour moi...

  • Speaker #1

    Mais le problème c'est que si le Game Pass marche pas et qu'on voit qu'il y a une baisse des ventes des consoles, ils vont avoir quoi comme stratégie à un moment donné ? Un éditeur,

  • Speaker #0

    j'aime bien le terme de all-in, parce que ça y ressemble quand même.

  • Speaker #2

    Un peu.

  • Speaker #0

    On sait que les abonnés du Game Pass, officiellement, Microsoft eux-mêmes, l'ont reconnu qu'ils sont en dessous du nombre d'abonnés qui est prévu. Et c'est clair que quand on a une licence aussi gigantesque et aussi hyper populaire, je pense qu'on cherche aussi à augmenter son nombre d'abonnés, donc à faire à suivre en fin d'année.

  • Speaker #1

    Et puis ce qui est bien c'est qu'on n'a pas parlé mais en augmentant le nombre d'abonnés, ils auront annoncé lors de la seconde guerre fest d'augmenter le prix du gamepass. Et c'est logique,

  • Speaker #2

    si on voit toutes ces licences arriver sur le gamepass, je vois pas comment ils peuvent faire assez de profit comme je le disais même s'ils récupèrent 30% chez les autres, c'est logique qu'ils augmentent le gamepass.

  • Speaker #1

    Ah mais dans ces cas là qui poussent la stratégie à faux Moi je mettrais des jeux éditeurs tiers Et je mettrais du FIFA aussi sur le Game Pass directement C'est un sacré coup hein

  • Speaker #0

    Ils ont les reins solides Mais il faudrait aussi sortir les chéquets Et il faudrait que EA soit d'accord A mon avis EA n'a aucun intérêt à ça Aucun

  • Speaker #1

    Malgré les licenciements chez Microsoft, je suis pas très inquiet pour qu'il sorte chez K2.

  • Speaker #0

    Ouais mais il a aussi conscience de sa poule aux odors et n'a à mon avis pas envie de ce type de partenariat.

  • Speaker #1

    Oui mais tu fais un petit arrangement, tu sais comment ça se passe dans le monde commercial de nos jours.

  • Speaker #2

    Puis comme ça ils pourront mettre des pubs aussi dans le jeu tu vois. Ouais. Pardon c'est un autre jeu.

  • Speaker #1

    Franchement le monde du jeu vidéo qui arrive il échappe, il arrête le monde de demain.

  • Speaker #2

    À ce moment on va avoir une pub McDo dans Ranking, on va pas comprendre dans un jeu de moyenne match.

  • Speaker #0

    Je vais rester sur mes jeux lundi moi, ça va pas attendre.

  • Speaker #1

    Mais non parce qu'ils vont disparaître parce que tous les gros studios rachètent et ferment les petits studios. Non, tu vas jouer au jeu de Saint-Louis, ils ont quelques-uns qui te préparent toi.

  • Speaker #2

    Non, non, en attendant il est clair que sa stratégie sert à valoriser le Game Pass et ça pourrait s'expliquer sur le fait que la PS5 se serait vendue 5 fois plus. Euh, que la console de Microsoft au cours de ce dernier trimestre ? French, est-ce que c'est vraiment surprenant ? Non,

  • Speaker #0

    c'est pas surprenant, et il suffit juste de nous écouter pour comprendre que, effectivement, Microsoft, c'est compliqué pour eux, malgré la tonne de dollars qu'ils ont derrière eux. Je vais quand même rappeler, vous le savez tous tout autour de vous, en Europe, il y a un déficit d'images de Xbox. Regardez autour de vous, quand vous parlez un peu de console, au niveau grand public, autour de vous...

  • Speaker #2

    PlayStation, direct. Mais oui,

  • Speaker #0

    directement, tu parles console, les gens disent PlayStation. Ils ne parlent pas Xbox, c'est très simple. Faites le test autour de vous, vous nous direz ça en commentaire.

  • Speaker #1

    C'est marrant, moi, ils parlent Xbox, on ne doit pas faire gratter le même genre de faire.

  • Speaker #0

    Moi, c'est vraiment, allez, 80%.

  • Speaker #2

    Moi, je te parle du random, du random, pas du joueur un peu avéré, le random, c'est Sony, c'est PlayStation.

  • Speaker #0

    Bah ouais, parce que... Voilà. Et Nintendo pour les jeunes. Et Nintendo, c'est vrai.

  • Speaker #3

    Ou les plus âgés, pour les plus âgés.

  • Speaker #0

    Ouais, mais t'as raison de le dire d'ailleurs, t'as tout à fait raison. Mais c'est vrai, quand tu parles de console, en général on parle des grosses consoles, et c'est vrai que moi j'entends jamais Xbox. Microsoft, ça a marqué les esprits à l'époque de la Xbox 360, quand c'était face à la PS1.

  • Speaker #2

    C'était magique.

  • Speaker #0

    Ouais, la première Xbox aussi. Moi c'est comme ça que je l'ai perçue dans mes entourages respectifs, mais ensuite, nettement moins. Et en plus ça pose une grande question, en complément un petit peu de tout ce qu'on vient de dire. Moi, comme moi, j'ai l'impression qu'avec le Xbox Game Pass, quelque part, Microsoft dévalorise ce qu'est le coût d'un jeu vidéo. Pourquoi ? Parce que la plupart, autour de moi, la plupart des personnes qui ont une Xbox Series, eh ben, ils n'achètent plus de jeux. La plupart. Vraiment.

  • Speaker #2

    Moi, j'achète tout, mais en fait, ma Xbox me sert au Game Pass. Eh ben, voilà. Aucun jeu sur Xbox. Comme la plupart. Mais ils ont un problème de communication sur leur hardware, tout simplement. Ils ne font pas assez de communication, on ne les voit pas assez là où Sony est agressif et où Nintendo est agressif. On les voit sur les pubs, télé, etc. À les heures de grande écoute de Grand Odimath, tout simplement. Xbox sont complètement discrets et c'est là où ils ont tort.

  • Speaker #0

    Le petit problème, justement, certes, on parle d'achat de console et de popularité de console et de la marque Xbox. Le souci, c'est qu'on a l'impression que Microsoft compte juste sur les achats de console et les abonnés Game Pass. C'est-à-dire que s'ils ne peuvent plus compter sur des achats en volume de jeux vidéo, physiques, typiquement, ou sur le store, un achat direct de jeux, comment tu arrives à rentabiliser les choses ? Est-ce que tu rentabilises avec les Battle Pass, Season Pass qu'on a cités ? Est-ce que tu rentabilises avec des DLC, des achats inactifs ? Il y a un problème sur le modèle, je crois.

  • Speaker #3

    Tu rentabilises en sortant tes jeux chez les autres constructeurs.

  • Speaker #0

    Aussi.

  • Speaker #1

    Oui, mais après, il y a aussi une analyse qu'on oublie de faire, parce que c'est bien beau le grand discours de French. Mais il y a un truc qu'on oublie, c'est les gamers. Et pourtant, on en est quand même deux dans l'équipe. Et je pense que quand on fait le tour de toi du sondage, c'est que French, c'est moins en des jours PC. Donc déjà, on ne va pas acheter un Xbox. Tous les jeux Microsoft font ça. Et à côté on a acheté une PS5 et une Switch. Je ne dis pas que tout le monde a les moyens d'acheter autant de choses. Mais souvent quand tu as ton PC tu vas tracher une autre console à côté. Tu ne vas pas tracher une Xbox déjà. Parce que nous on va soit s'abonner au Game Pass par le biais du PC. Soit on va acheter nos jeux directement sur PC. Et je pense qu'on a oublié cette partie là aussi du marché. Qui appartient à Microsoft mine de rien quoi.

  • Speaker #2

    Ça dépend parce que joueur PC la console ça reste quelque chose de partage. Le joueur PC, c'est quand tu vas jouer en solo. Moi, j'ai acheté une Xbox parce que... Ah non,

  • Speaker #1

    tu joues en ligne en...

  • Speaker #2

    Oui, mais tu vois, j'ai acheté une Xbox parce qu'avec mon conjoint, j'avais envie d'être posée sur le canapé et de jouer au jeu, ce que je ne peux pas faire sur mon PC. Donc, il y a aussi cette diversité là-dessus.

  • Speaker #1

    Oui, mais moi, j'ai créé par exemple un PC. Je préférais, avec ma conjointe, jouer à acheter une PS5, par exemple, parce que j'ai déjà le PC. Et sachant que tu remets une planète...

  • Speaker #2

    Oui mais dans ce cas là, par exemple moi si j'avais pas ma Xbox, Hellblade je le jouerais sur mon PC solo et je pourrais pas le partager avec mon copain.

  • Speaker #1

    Alors tu veux très bien, je t'explique, tu peux relier un câble HDMI à la télé, c'est magique,

  • Speaker #2

    c'est reproduit... Oui mais en plus les planètes sont en fil ! Ça me fait tout déménager dans ma maison et c'est relou sachant que mon bureau est plus grand que ça.

  • Speaker #1

    Alors là pourtant je suis contente qu'il y ait des PC portables maintenant, c'est la nouveauté de cette chaîne.

  • Speaker #2

    Et j'ai un Mac ! Tu vois ça marche très bien quoi ! Je dis que c'est pas possible. Enfin bref, du coup c'est terminé pour cette actue mitraillée, merci à tous, on va tout de suite passer au clash du mois. Alors aujourd'hui dans le clash du mois on va parler de Indica mais c'est vrai qu'à la base on veut parler de Zao, un tale of the Kenzara. Il y a eu un petit problème en interne, Jalma, est-ce que tu veux parler de ce qui s'est passé ?

  • Speaker #1

    Ouais et j'étais en train de me poser la question si on n'allait pas créer une rubrique les dramas de Jalma, ça serait intéressant. Ça pourrait être drôle. Ça pourrait être hyper intéressant. Non je vous en parle parce que je vais les remercier derrière, c'est pour ça que ça me paraissait important de parler. Effectivement comme tu l'as dit... On voulait avec French parler de Tales of Zenkaiserazao, donc j'ai passé mon temps à jouer sur le jeu cette semaine. Jeunesse soir, mon PC a crashé, ça peut arriver quoi. Et là je relance le jeu, boum le jeu ne reconnaît pas la sauvegarde. Ça arrive plus sur PC que sur console, mais ça doit parler à certains auditeurs qui nous écoutent. Donc j'appelle French au téléphone, j'ai dit French, ça va, c'est toi ? Il me dit Ah, c'est le monsieur de la dernière fois ? Bon, c'était une référence à Claude François et il m'a dit Les filles ne vont pas comprendre parce qu'elles sont trop jeunes. Oh là là ! La catastrophe ! C'était la catastrophe. Non, mais du coup, je vois avec French, je lui dis Écoute, est-ce que tu peux m'aider ? Est-ce qu'on peut regarder le problème ? Parce que la sève existe toujours, quoi. Je me dis, heureusement que French n'est pas médecin, parce que la première chose qu'il me dit, alors qu'il n'a pas encore regardé le problème, il dit, non mais j'ai un masque, c'est foutu, ta sauvegarde, elle doit être corrompue. Tu vois, après 11 heures de jeu, j'avais déjà 11 heures de jeu, j'avais fait plus de la moitié du jeu, donc hyper frustrant. Donc, on a passé toute la soirée à regarder le souci. Donc, ce qui s'est passé, et c'est pour ça que je vais en parler, parce que ça pourra peut-être aider des gens qui ont eu ce souci là. J'ai contacté le studio sur leur forum et sur le Discord. Donc, je les ai contactés jeudi soir. le vendredi midi je vous le dis honnêtement ils ont été réactifs en 12h donc je tiens à remercier Student Studio ils m'ont réenvoyé une sauvegarde neuve de l'endroit une heure avant où ça a coupé donc c'est pas ma sauvegarde parce qu'ils n'ont pas réussi à la réparer mais 12h après ils m'ont donné une nouvelle sauvegarde et je peux recommencer une heure avant mon crash ça va me permettre de poursuivre mon aventure etc beaucoup plus loin dans le prochain podcast où vous parlez de Zao mais je voulais sincèrement remercier Student Studio et je vous C'est leur premier jeu vidéo, parce qu'ils travaillent dans le cinéma de base.

  • Speaker #2

    C'est cool, ils ont été réactifs en tout cas.

  • Speaker #1

    Ça a duré 12 heures, ça a été très très rapide. Alors je suis honnête avec vous, je leur ai dit qu'on allait avoir un podcast dessus. Je ne sais pas s'ils ont accéléré le process, mais en tout cas, merci à eux. Je leur fais un concours et je les embrasse.

  • Speaker #2

    Si vous arrivez le même problème, vous savez quoi faire grâce au drama de Jelma.

  • Speaker #1

    Appelez French !

  • Speaker #2

    Du coup on part sur Indica, un jeu qu'on voulait vraiment vous traiter parce que c'est un jeu qui pour nous a fait un peu sensation au sein de l'équipe, il y a beaucoup de choses à dire dessus. Je pense que vous en avez entendu parler ou du moins que vous avez dû voir les trailers, c'est le jeu un peu barré du moment, un peu déjanté si on peut dire. C'est un jeu développé par le studio russe Onmeter qui s'est maintenant exilé, il me semble il est au Kazakhstan, il me semble ce studio aujourd'hui, et édité par Eleven 8 Studio, alors le jeu raconte. L'histoire d'une nonne qui part un peu à la découverte d'elle-même, mais c'est pas vraiment ça en final, c'est plus profond que ça. Et elle est accompagnée d'un compagnon qui est plutôt insolite puisqu'il s'agit en fait du diable. Alors je vais pas vous en dire plus sur l'histoire parce que vous avez l'habitude, c'est French qui va vous raconter tout ça. French, est-ce que tu veux nous conter l'histoire un peu de notre nonne ?

  • Speaker #0

    Eh oui, je vais même vous conseiller d'embarquer vos bagages puisque vous le savez, on va voyager. Comme Joss l'a dit, on va voyager cette fois-ci dans la Russie alternative. Je dis Russie alternative parce que ce n'est pas la Russie historique, tout simplement les développeurs l'assument. Et on va même prendre la machine à voyager dans le temps parce que c'est la Russie du 19e siècle dans laquelle je vais vous embarquer. Alors dans cette Russie du 19e siècle, vous qui nous écoutez, on va incarner Indica. Indica, c'est le prénom d'une jeune nonne qui est un petit peu rejetée par les autres sœurs du couvent.

  • Speaker #2

    Parce qu'elle est bizarre.

  • Speaker #0

    Elle est bizarre, à minima elle est bizarre Joss. Effectivement, alors en fait on lui donne tout un tas de tâches très répétitives, des tâches de larbin, des tâches qui sont dévalorisantes. Moi, ça m'a un petit peu rappelé le film Dogville sur la méchanceté des hommes.

  • Speaker #1

    J'allais dire, ça m'a rappelé mon enfance.

  • Speaker #0

    Tu peux pas me rappeler mon enfance, Katsoulou. On y reviendra. Voilà. Et en fait, donc, cette chère Indica, on va lui confier une nouvelle mission. Alors, la mission, c'est en fait, on va lui donner une lettre. et il va falloir la livrer à un monastère qui est beaucoup plus loin que le couvent. Évidemment, ça donne quand même l'impression qu'on cherche à s'éloigner de Indica, puisqu'elle serait gênante. Alors, le périple va commencer pour le joueur accompagné de Indica, et le fameux voyage, ça va être à la fois un voyage où on va chercher à rejoindre le monastère, mais on va aussi aller à la découverte de soi. Et en allant à la découverte de soi, cette introspection, elle va passer par des échanges avec une voix intérieure. Et cette voix intérieure, ce n'est autre que Satan. Et oui, Satan. Et Satan, pour une nonne, c'est un petit peu particulier. Et ce fameux Satan, c'est un démon tentateur et il va chercher à bousculer les convictions de Indica.

  • Speaker #2

    Il sert un peu de narrateur, en fait, dans l'histoire.

  • Speaker #0

    Il sert de narrateur et il sert aussi à bousculer la foi de Indica, c'est-à-dire à la faire réfléchir sur pourquoi tu es nonne, pourquoi tu as ce parcours. Et Indica en plus a un passé très traumatique, du coup elle va se mettre à douter d'elle de plus en plus et c'est un petit peu le chemin que va prendre le jeu de manière très intéressante. Ça c'est le pitch de base de Indica, vous l'aurez compris c'est un JV qui est très étrange et qui est avant tout réservé aux amateurs d'histoire alternative un petit peu perchés.

  • Speaker #2

    En fait il va la tester tout au long de son aventure parce que Indica en fait elle a jamais vraiment eu, on l'apprend au cours de phases de pixel art en fait qui sont très sympas, qui vont nous apprendre un peu le passé. de Indica et ce qui l'a amené à être nonne, mais elle n'a jamais eu cette vocation d'être nonne. Et du coup, en fait, le diable va la tester un peu tout au long de son aventure pour remettre un peu en question sa foi, la religion. On va être un peu tenté grâce à un personnage qu'on va rencontrer qui va nous accompagner pour progresser tout au long de notre aventure. En fait, on est un peu dans les tentations d'Indica, la remise en question de sa foi, de elle-même, de sa personne, en fait. Et en fait, elle se découdre aussi un peu. Donc ça peut passer un peu pour de la schizophrénie, pour plein de choses. D'ailleurs, je trouve qu'il y a plein de suces forts qui sont mis en avant. Du coup, la schizophrénie, le rapport à l'existence elle-même, de soi-même. Et ça, c'est bien narré, justement, par le diable.

  • Speaker #3

    Complètement. Ça permet d'aborder des sujets, le bien,

  • Speaker #2

    le mal.

  • Speaker #0

    pourquoi on a décidé que c'était bien, pourquoi on a décidé que c'était mal, avec justement ce petit diable qui va donner des fois à Indica des choses à faire, enfin, qu'il aimerait qu'elle fasse, mais qu'elle, elle essaye d'y résister. C'est vraiment chouette, et ça permet aussi de soi-même de se questionner sur des choses. C'est très philosophique, et c'est super sympa.

  • Speaker #1

    Et après, moi, j'ai quand même... Alors, j'ai bien aimé... J'ai bien aimé... L'histoire est intéressante, mais je trouve qu'elle aurait mérité quand même d'être un peu plus peaufinée, selon moi. Parce que je trouve qu'en fait, on a des thématiques vraiment qui sont fortes. On a le désespoir, on a les tourments d'Inika. Il y a aussi des points d'humour quand même qui sont à noter. Faut pas l'oublier, c'est pas qu'un jeu hyper glauque. Il y a aussi quand même pas mal d'humour, de l'humour russe, mais ça en est. Mais je trouve que, en fait, les transitions entre les scènes, je les ai trouvées parfois un peu trop sèches. Et du coup, ça peut venir un peu te couper, je trouve, dans ta narration.

  • Speaker #2

    Alors ça, les développeurs l'expriment de la façon suivante. C'est un peu leur manière de rendre hommage à un certain type de cinéma soviétique ou certaines productions même américaines qui sont, on va dire, totalement dans la branche indépendante. Moi, ça ne m'a pas tant gêné que ça parce que finalement, tu arrives très vite à rejoindre les deux bouts là-dessus. En revanche, j'ai été un tout petit peu gêné sur le fait que le traitement accordé au personnage d'Ilya, c'est le prisonnier qui va accompagner, le personnage humain qui va accompagner Indica.

  • Speaker #1

    Le tentateur.

  • Speaker #2

    Ouais, il est un peu... Je trouve que le jeu ne va pas jusqu'au bout de sa logique. Et il y a parfois des choses qui sont laissées un petit peu trop en suspens. Et j'aime bien les histoires ouvertes, mais j'aurais aimé que certaines choses soient un peu plus précises au niveau de l'histoire.

  • Speaker #0

    Ouais, ça méritait, je trouve, sur des thématiques aussi peu abordées dans le jeu vidéo. d'aller un peu plus loin, et même si le questionnement est là sur tout un tas de sujets comme ce qu'on disait, ça aurait mérité d'aller encore plus loin, aller chercher encore plus de choses, et en plus, dans la thématique de la religion, il y a moyen de parler d'énormément de choses, et là, ça s'est un peu centralisé sur deux, trois thèmes du bien, du mal, mais ça aurait pu en traiter encore plein d'autres, et pour la clôture du jeu, C'est pareil, ça aurait mérité, je trouve, encore plus de... Pas forcément d'explications, pareil, je suis pour que ça reste un peu ouvert à l'imagination du joueur.

  • Speaker #1

    Ouais,

  • Speaker #0

    à l'imagination, mais je trouve que ça aurait mérité un peu plus d'explications.

  • Speaker #1

    D'accord. Après, c'est vrai qu'on est sur un jeu de 4 heures. Voilà, c'est un jeu qui est très très rapide, donc... Il y a beaucoup, je pense, de réflexions à avoir sur le jeu, l'imaginaire, etc., sur l'histoire, en fait, de se l'approprier. Elle n'est pas donnée comme ça, en fait, l'histoire. Elle est donnée au travers d'objets qu'on va toucher, etc. Mais je pense qu'on peut passer à côté de plein de choses. Typiquement, moi, je sais que je suis passée, tu me l'as raconté, mais je suis passée, on gagne au cours de notre aventure des espèces de petites pièces. Et en fait, ces pièces, c'est toi qui me l'as expliqué, French, mais moi, je n'étais pas assez à côté. Alors moi, je l'ai fait en live, je tiens juste à préciser. Du coup, c'est vrai que j'ai perdu un peu l'histoire du fait de devoir converser avec ceux qui suivaient le stream. Mais du coup, ces petites pièces... Ah,

  • Speaker #3

    ils se attaquent à ses followers, maintenant,

  • Speaker #1

    c'est leur foutre. Non, non, mais c'est vrai que du coup, ces petites pièces, en fait, tu me l'as très bien raconté, si tu veux reprendre, en fait, French, en fait, elles ne servent à rien, et c'est un peu ce rapport de... Ça,

  • Speaker #2

    c'est un truc qui est très, très intéressant, et ça va intéresser Djalma, et je suis sûr que Djalma voudra, après cette émission, jouer au jeu, puisque c'est un petit peu un Hellblade au couvent, Hellblade chez Lennon. L'histoire des pièces, vous trouvez tout un tas de pièces au sein du jeu, et vous avez même un arbre de progression de compétences au sein du jeu. Il faut savoir que cette arme de compétence, la plupart du temps, sans trop vous spoiler le fonctionnement du jeu, il a tendance à vous récompenser fortement d'un coup, tout de suite. C'est comme si vous toucheriez le loto et la récompense du loto tout de suite, mais de manière limitée en récompense. Ou bien vous allez toucher nettement moins de récompenses,

  • Speaker #1

    mais ça va être à chaque acte. Des multiplicateurs. Donc pour résister,

  • Speaker #2

    des multiplicateurs. Et en fait, le jeu a tendance à s'amuser tant sur ce qu'est la foi, la religion, les fameuses bonnes actions que Taldir évoquait, et il s'amuse également sur notre condition de joueur, c'est la dimension méta du jeu. C'est-à-dire que le jeu interroge aussi sur la répétitivité. Et peut-être la stupidité de certaines actions qu'un jeu nous impose de faire pour progresser. C'est très intéressant.

  • Speaker #3

    Moi, j'avais une question dans l'histoire parce que tu parles de pièces et autres. Mais en fait, est-ce que vous avez des objets à aller chercher, à fouiller pour avoir une histoire supplémentaire ? Oui. Est-ce qu'il y a des trucs écrits comme on a dans beaucoup de jeux en fait ? Oui.

  • Speaker #1

    Il y a ces collectibles qui apportent ça, un peu de contexte narratif, mais surtout des collectibles qui vont rapporter des récompenses, et là où il y a subtilité, il y a cette subtilité.

  • Speaker #3

    Oui, donc ça demande de bien fouiller ces pièces aux alentours.

  • Speaker #1

    Il n'y en a pas tant que ça.

  • Speaker #3

    Il faut avoir un complément de l'histoire, en fait. Tu peux en avoir un.

  • Speaker #2

    Je ne sais pas si tu as été sensible à ça, mais les fameux collectibles qu'on trouve, très souvent ce sont des images pieuses qui nous racontent des éléments religieux. Je suis sûr que tu as aimé.

  • Speaker #0

    Oui, c'est quelque chose que j'ai beaucoup aimé. Parce que j'adore tout ce qui est culture, des religions, etc. Et donc on trouve des objets liés à la religion dont on parle dans ce jeu-là. et on a une petite explication de ce que c'est, d'où ça vient, et ça permet de nous mettre un petit peu plus dans le contexte de cette non-indica, et d'en apprendre un petit peu plus aussi, parce que moi j'ai une culture assez limitée sur ça. Mais ça permet d'en apprendre un petit peu plus. Donc ça, c'est chouette aussi. J'ai beaucoup aimé chercher ces petits collectibles-là.

  • Speaker #1

    À tout moment, tu peux faire des petites prières dans des lieux de recueil, trouver...

  • Speaker #0

    Allumer les petits...

  • Speaker #1

    Ouais, ouais, ouais.

  • Speaker #3

    Et tu sauras, French, que du coup, le fromage préféré, t'as le dire, c'est le chaussé au moins, comme elle aime beaucoup la religion.

  • Speaker #1

    J'avais oublié les blagues de Jalma. Je ne sais pas si je vais repartir, en fait.

  • Speaker #3

    Tu peux repartir et tu les éviteras.

  • Speaker #1

    Après on va parler de l'AD1, moi très honnêtement la direction artistique d'Indica je la trouve plutôt sublime, alors on est appuyé vraiment par le Rhin-N-Jai 5, euh 4 pardon, je dis des bêtises, que ce soit la modélisation des personnages, des environnements, les animations, également je les trouve très réussis. On a une mise en scène également qui est très soignée avec des cadrages que j'ai trouvés plutôt originaux, même cinématographiques on peut le dire. En plus tu parlais qu'il y avait un rapport avec le cinéma russe, bah écoute ça fait sens sur la DA complètement. Les mini-jeux en pixel art, je vous en ai parlé juste avant pour découvrir un peu le passé d'Indica. J'ai beaucoup aimé, ça permet de changer d'ambiance en fait tout au long de cette aventure. Donc en fait on va avoir des petites courses en voiture, un espèce de Pac-Man où il faut récupérer des pièces, c'est très sympa. Et ça apporte vraiment quelque chose à cette DA un peu barrée. La bande-son, pareil, quelque peu dérangeante, je l'ai trouvée complètement démente, je vous invite à aller l'écouter, c'est très très marrant. Le sound design est au top, on a les craquements de la neige, le bruit du vent, la VO est vraiment superbe. Et je vous recommande vraiment à faire le jeu en russe, pousser l'immersion. J'ai eu quelques moments, moi sur ma game, je sais pas vous, où ça a saccadé. Mais c'était quand même assez rare. Dans l'ensemble pour moi c'est une DA qui reste un sans faute. Et c'est vraiment pour moi quelque chose que j'ai trouvé très très réussi. Dans Indica j'en étais très surprise au vu des budgets et du jeu. du jeu en tant que tel.

  • Speaker #2

    Oui, tu l'as dit, c'est très propre techniquement, c'est bien optimisé pour la petite équipe qui est derrière ce jeu. C'est toujours assez étonnant. Et moi, je vais encore accentuer ce que tu as très bien dit sur le fait que la mise en scène et le travail sur les cadres, les proportions, les distances, la taille, les échelles aussi parfois, les jeux aussi sur les optiques, les optiques de caméra qui sont employées, les déformations. C'est quelque chose de très important dans le jeu et c'est quelque chose que j'ai trouvé très très fort. Et ça sert l'histoire du jeu, c'est ça qui est important aussi à dire.

  • Speaker #1

    Ça sert parce qu'en fait ça sert dans la folie d'Indica, quand tout d'un coup tu croises une espèce de grande chèvre géante, quand tu zooms sur l'œil, ça accentue la folie de l'anone sur ces plans-là. Et ça c'est très intéressant, donc la DA sert vraiment à la narration totalement.

  • Speaker #0

    Moi j'aimerais bien revenir sur la BO, la musique du jeu, qui est en complet décalage avec l'univers qu'on veut nous faire... qu'on veut nous montrer. Il y a une espèce de musique électronique des fois, alors qu'on est dans un... Comme tu l'as dit, au niveau des années, ça ne correspond vraiment pas du tout avec cette ambiance-là. Et ça permet de créer un décalage un peu raide. Moi, ça m'a un peu...

  • Speaker #1

    T'as tué un mec ? J'ai chamboulé.

  • Speaker #0

    Je ne savais pas trop quoi en penser. Il faudrait que je réécoute les sons vraiment à part. Ouais, moi, la BO m'a un peu interloqué, je dirais. Mais en tout cas,

  • Speaker #1

    ça bouscule et c'est ce qu'ils veulent faire.

  • Speaker #0

    Donc, c'est la suite.

  • Speaker #2

    T'as été cligné par la BO, t'as le dire. Moi, comme on m'avait vendu toute la communication autour du jeu, elle est sûre, c'est un jeu qui est un peu foufou, perché. Donc, du coup, ces décalages-là m'ont pas surpris, d'autant plus que ça rejoint aussi des œuvres que j'aime dans d'autres types de créations artistiques. Voilà. Mais je peux comprendre ce que tu évoques, c'est vrai que si vous vous êtes habitué uniquement à Fortnite ou Call of, oui c'est un jeu un peu particulier.

  • Speaker #1

    Tu vois, à contrario, moi j'aurais aimé être par contre beaucoup plus perturbée par la réalisation, par les cinématiques qu'on voit. Alors c'est vrai qu'il y a quelques plans qui sont un peu déjantés, surtout je trouve au début de la game, mais c'est vrai que j'aurais aimé que ça accentue un peu plus ce côté perché du jeu. Surtout que c'est ce qu'on avait vu un peu des trailers et au final je me suis trouvé un peu... C'est vraiment le point qui m'a un peu déçue de Indica, c'est que je m'attendais à ce qu'il aille plus loin que ce qu'il nous fournit aujourd'hui. Dans le côté vraiment barré quoi.

  • Speaker #0

    Complètement, il y a une scène au début avec un danseur, bref si vous avez fait le jeu vous voyez très bien de quoi je veux parler. Et c'est vrai que je m'attendais à plus de scènes de ce goût là avec des choses complètement bizarres, des plus grosses bizarreries que ce qu'ils nous ont laissé après.

  • Speaker #2

    Et ça je vous rejoins un peu toutes les deux, c'est marrant. Parce que c'est un jeu finalement, sous son apparence très étrange et bizarre. C'est un jeu qui est aussi très intellectuel. En fait, le cœur de l'histoire, pour ceux qui s'intéressent au jeu, le cœur de l'histoire est finalement plus les dualités que nous vivons et sur lesquelles nous construisons notre foi ou nos croyances, que ce soit des croyances religieuses ou des croyances tout autres sur le monde qui nous entoure. Et c'est quelque part un jeu qui raconte une histoire qui est finalement... nettement plus linéaire que ce qu'on aurait pu imaginer au départ.

  • Speaker #1

    Linéaire, c'est le terme. On va parler du gameplay, parce que lui aussi, je le trouve quand même très linéaire, même s'il y a quelques phases qui viennent le dynamiser. Au final, c'est un peu l'ADN de Indica, qui n'est pas déplaisante, mais il faut en avoir conscience quand on rentre dans le jeu. Thalder, est-ce que tu veux nous parler du gameplay ?

  • Speaker #0

    Bien sûr ! Donc, vous l'avez compris, on va contrôler l'anone Indica. Donc, on va jouer à la troisième personne. Et on va évoluer dans un monde de type couloir, où on aura des énigmes à résoudre et des petites tâches à réaliser pour pouvoir avancer. Donc au tout début, on évolue dans le couvent, donc on en a parlé tout à l'heure, on aura des tâches quotidiennes un peu absurdes à réaliser, à ramener des patates, sortir de l'eau du puits. Et ensuite, quand on sort pour le reste de l'épopée... Ce sera plus des énigmes environnementales. Des fois, ce sera un système que j'ai beaucoup aimé. Je pense qu'on va pouvoir en parler. Ou donc, on va pouvoir faire prier Indica et ça va distordre la réalité et changer le monde. Alors malheureusement, ce sera que des... Petites scènes,

  • Speaker #1

    j'aurais aimé plus ça.

  • Speaker #0

    Moi j'ai adoré, mais j'aurais aimé en voir plus et que ces scènes-là soient un petit peu plus longues. Mais donc voilà, résoudre ces énigmes, ça va nous permettre d'évoluer dans ce jeu-là.

  • Speaker #1

    C'est vrai qu'en fait le gameplay consiste majoritairement à avancer en ligne droite. On est clairement sur un walking simulator qui va permettre de faire progresser la narration. Un peu à l'Highblade, parce que c'était Highblade auparavant. Highblade qui est plus dynamique quand même, mais on se retrouve un peu sur ce gameplay-là. En fait nos actions vont se limiter, comme tu dis, au puzzle. ou à ces phases de distorsion d'environnement.

  • Speaker #0

    Voilà, il n'y a pas de combat, donc ce sera majoritairement des énigmes et un walking simulator pour le reste. Les énigmes, elles sont hyper différentes à chaque fois, donc ça permet de dynamiser aussi un peu le jeu. Elles ne sont pas extrêmement difficiles, donc vous ne risquez pas de rester bloqués sur une énigme. On va également, donc on l'a évoqué, pouvoir retrouver des objets religieux. Ça va nous donner ces fameux points. Et on va pouvoir allumer des hôtels aussi, qui nous donneront des petits points. qui nous feront évoluer de niveau, comme on l'évoquait tout à l'heure.

  • Speaker #3

    Mais c'est ça, à quoi d'évoluer en niveau ?

  • Speaker #1

    Mais à rien, c'est ce que French expliquait. Voilà,

  • Speaker #0

    c'est ça en fait. Évoluer de niveau, ça va nous permettre de choisir entre deux compétences qui nous servent à générer plus de points.

  • Speaker #3

    D'accord, mais et après ?

  • Speaker #1

    Les points n'apportent rien. C'est ça que French essayait d'expliquer tout à l'heure, c'est que c'est complètement...

  • Speaker #0

    Qu'il y a une scène à la fin... permet d'expliquer un petit peu tout ça et que j'ai trouvé hyper philosophique et hyper intéressant.

  • Speaker #2

    C'est parce que non que tu en parles. Alors bien évidemment, on va laisser planer le mystère. J'en suis bien désolé, il faut jouer au jeu. Mais effectivement, en fait, c'est toute l'absurdité de ce qu'est le point de compétence et la réception des pièces et tous ces collectibles qui explosent dans quelque chose qui sert le propos du jeu. Ça, c'est très intéressant.

  • Speaker #3

    Mais Joss, elle l'a eu. C'est de l'un du coup ?

  • Speaker #1

    Bah oui.

  • Speaker #3

    D'accord, ok. Non mais en fait, ma question n'est pas déconnue parce que, genre, on pourrait pu penser que t'avais une fin alternative en fonction du nombre de points que t'avais en fait.

  • Speaker #1

    Y a pas de fin alternative. Alors y a pas de fin alternative, du coup, ce qui t'emmène vraiment à... Enfin, tout le monde a la même progression sur l'aventure.

  • Speaker #0

    Bah ça c'est quelque chose que je voulais un peu regretter. Alors après, évidemment, on se rend compte qu'avec la taille de l'équipe, etc. Et déjà la prod qu'ils ont faite, c'est très impressionnant. Mais sur un jeu avec les valeurs morales. que dans sa part, on aurait aimé pouvoir faire des choix et que ça fasse avancer l'histoire d'une manière ou d'une autre, un peu peut-être de manière différente. Mais bon, c'était déjà très bien. Et ils ont fait, je pense, ce qu'ils ont pu avec l'équipe qu'ils avaient.

  • Speaker #2

    C'est d'autant plus pertinent tout ce que tu cites. que quand tu as un jeu qui finalement te raconte une histoire linéaire, c'est-à-dire que que ce soit les actions que vous allez prendre, vous aurez la même histoire, la même fin, c'est toujours dommage d'avoir un récit qui a un petit peu... qui n'a pas suffisamment de nuances et qui laisse trop de zones sombres, de zones qui ne sont pas développées. Moi, c'est mon petit regret, par exemple, la finalité du jeu étant un peu... Il me manque quelque chose, j'aime bien les jeux ouverts, les jeux qui sont très particuliers, qui nous font beaucoup réfléchir, et le jeu fait réfléchir. Mais il me manque quelques éléments pour totalement apprécier l'expérience au final.

  • Speaker #3

    Mais ce qu'elle veut dire par là, c'est qu'elle aime les jeux où tu ne comprends pas la fin.

  • Speaker #1

    Non mais c'est un indica où t'es un peu perdu, mais au final t'es perdu comme indica, donc ça fait un peu sens aussi.

  • Speaker #3

    Mais est-ce que tu sors du jeu avec des réponses ? Parce que moi c'est ça que j'aime bien dans les jeux vidéo, c'est avoir des réponses à la fin.

  • Speaker #1

    Tu sors du jeu avec des questions en plus.

  • Speaker #2

    Tu sors peut-être plus perdu que ce que tu avais débuté, c'est ça qui est intéressant.

  • Speaker #0

    Mais c'est ça qui fait qu'on se pose des questions sur nous-mêmes, notre rapport au désir, etc. c'est plus un élément de réflexion plutôt qu'une histoire, vraiment, avec un début.

  • Speaker #2

    Exactement, et quel est le libre arbitre de l'humain au sein d'une histoire qui est très corsetée, où en gros, tu dois faire peut-être ce que ton père ou ta mère te dit, tu dois suivre les us et coutumes, c'est assez intéressant. Mais pour reprendre un autre exemple, parce que je l'ai fini, je l'ai refini il y a quelques jours, Hellblade 1, sur sa fin, est aussi bizarre, mais lui arrive à conclure son histoire. Et on a l'impression qu'Indycar n'arrive pas totalement à terminer son histoire. C'est ça, moi, qui m'a un peu gêné.

  • Speaker #0

    Exactement.

  • Speaker #3

    Un peu comme tes histoires d'amour par le passé.

  • Speaker #1

    Hellblade a une histoire quand même plus explicite, plus terre-à-terre. On est moins dans l'imaginaire, dans la réflexion du joueur avec Hellblade. que Indica.

  • Speaker #0

    C'est pour ça que j'ai du mal à le comparer à Hellblade, parce qu'au niveau de l'histoire, c'est vraiment extrêmement différent. C'est plus au niveau graphique que ça va ressembler à Hellblade.

  • Speaker #1

    Sur Hellblade, c'est l'introspection du protagoniste, que je trouve là où on a ce rapport avec ses voix dans sa tête, la dualité, la confrontation.

  • Speaker #2

    Les deux jeux sont très différents. Je ne suis pas en train de vous dire que Indica, c'est Hellblade Beast. Les deux jeux sont très différents. Ceci dit, ils partagent tout de même des choses. Ils partagent par exemple le fait que... Nos dieux nous mentent et la question de la foi, elle est mise à rude épreuve dans les deux cas. Dans le cas de Senua dans Hellblade et dans le cas de Indica dans Indica. Il y a quand même des points communs, des passerelles. Tout à fait.

  • Speaker #3

    Là, quand je vous écoute en tant qu'auditeur, moi je me pose quand même une question. Parce que vous parlez beaucoup de l'histoire qui est mise en avant et qui est très forte. Mais est-ce que le gameplay est suffisamment riche ? Est-ce qu'on s'amuse dans le jeu en tant que joueur aussi ? Enfin, quand je dis on s'amuse, est-ce que le gameplay se renouvelle ? Moi, c'est des questions que je me poserai en tant qu'auditeur.

  • Speaker #1

    En fait, ce que tu vas avoir d'original dans le gameplay, c'est vraiment... Les phases en pixel art, tu vas en avoir 5-6, il me semble, une au tout début et après 4-5 au long de ton aventure, qui elles, comme je le disais, racontent l'histoire d'Indica et elles vont vraiment venir dynamiser, parce que c'est toujours des mini-jeux et ils sont très très sympas, c'est très bien fait. Et en plus, c'est du contexte narratif. Après, vraiment, ça va être... le gameplay va se renouveler... Il ne va pas vraiment se renouveler, en fait, c'est vraiment la simulation de marche. mais qui est accentuée par des puzzle games. Donc tu vas devoir placer une caisse... Oui, tu t'ennuies pas ! Voilà, placer une caisse à un bon endroit, construire un pont, etc. Mais c'est minime ! Dans le jeu, c'est minime. Majoritairement, tu avances, tu marches.

  • Speaker #2

    Pour compléter et te préciser la chose... Moi je te dirais que c'est un peu des énigmes environnementales assez basiques, tu as le dire, très très bien dit. En général ça fait appel à déplacer un objet, pouvoir escalader quelque chose, pouvoir accéder à tel endroit. Parfois tu t'arrêtes un petit peu quand même, 5-10 minutes, et j'ai envie de te répondre que sur un jeu d'environ 5 heures, c'est environ 5 heures de durée de vie, ça m'a pas gêné, ça m'a même plutôt... Moins de but. Maintenant il faut pas s'attendre à un gameplay hyper poussé, c'est quand même assez limité.

  • Speaker #3

    Non mais... Mais que le gameplay ne dessert pas l'histoire, c'était plus ça ma question.

  • Speaker #1

    Non, le gameplay ne dessert pas l'histoire parce qu'en fait ça arrive toujours au bon moment, même si t'as pas une réflexion sur un puzzle game, tu vas avoir une petite phase de course poursuite, ou devoir esquiver des choses, là je pense à la poissonnerie. Donc t'as toujours quelque chose qui vient un peu quand même t'amener à réfléchir, à courir, ça dynamise en fait. Ton aventure est sur un jeu de 4-5 heures, en effet du coup t'as pas vraiment le temps de t'ennuyer.

  • Speaker #2

    Et t'as les fameuses scènes que t'as à dire à évoquer où tu peux... prier. Quand tu pries, quand tu pries ou quand tu ne pries plus, tu vas entendre plus ou moins le diable qui te tente et ça va aussi avoir une influence très nette sur ton décor avec des perspectives qui changent, des précipices, des béants qui se créent, des lignes de fruits qui explosent et ça modifie totalement ton environnement et ça devient très intéressant. Ce sont des très belles scènes sur le plan du gameplay. Malheureusement, il y en a trop peu. au sein du jeu.

  • Speaker #0

    Mais oui, on en voudrait plus vraiment, parce que c'était super beau et intéressant, et il en manque. Ils auraient dû en faire plus.

  • Speaker #1

    Et puis c'est intéressant dans l'histoire, et c'est intéressant dans le gameplay, parce qu'en fait elle prie pour ne pas écouter le diable, et là il déblaye des paroles, et des paroles à foison qui sont d'ailleurs un peu perturbantes, quand on lit un peu les textes. Et en fait vraiment c'est une distorsion de l'environnement. Et en fait, tu dois faire ces prières pour reconstituer ton monde. Et en fait, il faut alterner entre l'enfer, en fait, c'est un peu considéré comme l'enfer, et le monde réel pour pouvoir avancer. Donc ça, t'en as, je crois, 3-4, mais c'est des phases qui sont vraiment très très cool à jouer.

  • Speaker #2

    Et petit point technique pour les amateurs, je l'ai majoritairement joué sur Steam Deck. Le jeu tourne très très bien et vous pouvez parfaitement jouer sur la petite machine de Valve.

  • Speaker #3

    Mais que le monde n'a pas les moyens de payer une Steam Deck, y'a plus de 300 balles mes frères !

  • Speaker #2

    Jalma, Jalma, moi je fais quoi ? Dans le sens inverse, je connais des joueurs PC qui n'ont qu'un Steam Deck et qui n'ont pas de PC.

  • Speaker #3

    Oui mais c'est des cas rares ça, c'est des osos rares comme on appelle ça.

  • Speaker #1

    C'est vrai qu'aujourd'hui ça coûte plus cher de se faire un PC que de prendre un Steam Deck. Exactement. T'as à dire, toi c'est un jeu que tu recommandes, du coup indique-en autour de toi.

  • Speaker #0

    Bah alors c'est un jeu qui est difficile à recommander de par les thèmes déjà parce que bon... Il faut accepter de remettre en question des principes religieux, etc. Peut-être qu'il y a des gens que ça pourrait déranger. Voilà, donc dans ces cas-là, c'est peut-être pas fait pour vous. Après, si vous aimez tout ce qui est philosophie, remise en question, questionnement, sociologie sur notre monde, etc. carrément un jeu à faire et hyper intéressant hyper beau, assez facile d'accès je pense donc foncez c'est vraiment un super super jeu

  • Speaker #1

    Moi, je te retrouve un peu, mais pour le coup, Indica, c'est un jeu qui est vraiment atypique, comme vous l'avez dû le comprendre avec nos arguments. Mais pour moi, c'est un jeu, je trouve, s'il voulait être vraiment dans ce qu'il propose, il aurait dû être plus barré, plus barré que ce qu'il est aujourd'hui. Alors du coup, je le recommande si vous avez conscience qu'il s'agit d'un jeu qui est très, très narratif, qu'on est plus sur l'esprit d'un walking simulator qu'autre chose, que c'est très linéaire avec les petites phases. de puzzle game ou de course poursuite comme on vous l'a dit, mais c'est vraiment un jeu qui sert d'introspection à la nonne plus qu'autre chose. Alors du coup, ce qui est intéressant, c'est que c'est un jeu où au final on se retrouve un peu perdu, comme en l'Asie on en sort plus avec des questions qu'autre chose, et au final on est aussi perdu qu'indiqué à le nez, donc c'est très bien retranscrit, mais je peux comprendre que certains joueurs n'aient pas saisi ce sens-là, et en se limitant au gameplay, soient un peu rebutés par le jeu. Moi je sais que j'ai une personne autour de moi qui l'a trouvé très longuée. et qui a du mal à se mettre dessus. Donc il faut vraiment en avoir conscience quand vous vous lancez dans Indica. C'est un jeu qui est assez lent. Certes, il y a quelques petits puzzles qui sont sympas, mais ce n'est pas le point majeur du jeu. Après, pour moi, ça reste une belle expérience. Comme je vous l'ai dit, je suis légèrement déçue car j'en attendais un peu plus, surtout au vu des trailers assez déjantés qu'on avait eus. Mais ça reste pour moi un jeu qui a le mérite d'exister, qui doit être reconnu et qui est une très belle proposition quand même. Et toi, French ?

  • Speaker #2

    Moi, je vais être plus du côté Taldir, pour le coup. Moi, je le recommande. Je le recommande très clairement, pas à n'importe qui. C'est certain qu'ici on est dans une création artistique qui va être plus proche du cinéma de David Lynch par exemple, de Lars von Trier, que du cinéma de Michael Bay ou bien du Marvel Universe. Voilà, ça c'est pour vous situer. Pour le reste, la narration au contraire je la trouve extrêmement fluide. C'est un jeu qui est peut-être un peu plus lent que certains gros jeux d'action, mais qui se sert de son rythme de fonctionnement par rapport à son propos. Et moi je le dis, je l'ai trouvé... La petit vent de A à Z, je l'ai dévoré, dévoré, dévoré le jeu. Bon, il est très court aussi et moi je le trouve même dynamique par rapport à sa durée. Et il arrive à nous faire réfléchir, à nous faire nous interroger sur ce qu'est le bien, ce qu'est le mal, ce qu'est notre libre arbitre dans un monde qui nous corsette toujours plus dans différentes choses. Que ce soit le monde actuel ou bien que ce soit la Russie alternative qui est présentée dans le jeu. Pour moi, c'est un des petits AA qui est déjà l'un des très grands jeux de 2024. Donc, vous aimez les expériences un petit peu à part, il faut le préciser, allez-y, ça vaut le détour.

  • Speaker #1

    Pour l'extérieur, vous pourrez retrouver Indica sur PC et depuis le 17 mai sur PS5 et Xbox au prix de Pour revenir à bout de l'aventure, c'est ça, il faut compter à peu près 4 heures. N'hésitez pas à nous dire en commentaire si vous avez testé l'aventure, votre ressenti sur cette aventure ou si vous comptez la tester. Et puis nous, on va tout de suite passer au Calumet du Pixel. Tu peux faire tourner s'il te plaît ?

  • Speaker #2

    Pas de soucis Ben.

  • Speaker #1

    Alors, si vous êtes un peu sur les réseaux, vous avez dû voir la polémique autour du personnage de Yasuke dans Assassin's Creed Shadow. On avait donc envie dans ce calumet du pixel de se poser un peu sur cette question et d'en discuter entre nous. Du coup, je vais vous poser la question suivante avant d'en débattre. L'apparence d'un avatar dans le jeu vidéo est-il, selon vous, primordial pour raconter une histoire ? Et l'avatar par les développeurs peut-il avoir une influence ? Sur le comportement des gamers in-game, sur nos comportements en tant que joueurs. Djanma, est-ce que tu veux commencer ?

  • Speaker #3

    Moi, j'aurais laissé Tal dire pour lui répondre de vive voix après, parce que souvent, elle m'énerve. Donc, tu sais, je lui donne la balle. Je lui donne l'initiative et je lui répondrai, je pense.

  • Speaker #0

    Choisir un personnage, c'est hyper important. Par exemple, je n'aime pas les jeux où il faut qu'on crée notre propre personnage. Je trouve que généralement, ils ont moins de charisme. Mais donc là, les personnages sont des parties prises. Donc là, évidemment, c'est le personnage de Yasuke qui commence un peu ce débat-là. Pour moi, évidemment, le personnage va porter l'histoire. En tout cas, là, clairement, dans le jeu d'Assassin's Creed, c'est le fait que ce soit un personnage noir qui va être un peu le fil de l'histoire. On va suivre ce personnage-là pour savoir comment... Enfin, j'en sais rien, mais j'imagine comment il en est arrivé là, etc. Donc... Pour moi, c'est hyper important, le personnage, évidemment. Or, voir les personnages qu'on crée nous-mêmes, sauf pour les gros RPG. Mais c'est des parties-prix hyper importants. Et, par exemple, nous permettre de jouer des femmes. J'en sais rien, des personnages, je dis au pif, des personnages homosexuels, trans, j'en sais rien. Ça permet aussi de voir une diversité dans le monde du jeu vidéo. Et pour moi, c'est hyper important.

  • Speaker #1

    Tu veux dire que c'est l'ADN du jeu en fait ? Le protagoniste principal représente totalement.

  • Speaker #3

    Si on veut aller déjà, Titi, un peu t'a le dire, parce que c'est bien beau ces grands discours, comme elle sait faire ou commence à avoir l'habitude. Mais qu'est-ce qu'on entend ? Qu'est-ce que tu réponds à cette question de qu'est-ce qu'on parle des jeux à la première personne ? C'est-à-dire si on t'écoute, les jeux qui jouent à la première personne ne racontent pas d'histoire. Pourquoi je te parle de ça ? Parce qu'il y a Indiana Jones qui arrive et on avait décrié le fait que ça soit en vue FPS. Donc est-ce qu'un jeu comme Indiana Jones arrivera à raconter une histoire ? Est-ce qu'on a besoin de voir l'apparence d'un personnage à la troisième personne pour raconter une histoire ? La question aussi se pose finalement pour les vues FPS. Comme Avatar qui joue en vue FPS.

  • Speaker #0

    Il y a quand même certains jeux où on est en mode FPS et où notre personnage a un design, où on le voit,

  • Speaker #1

    même si on ne le voit pas dans le jeu,

  • Speaker #0

    on le voit quand même à certains moments. Et après, l'histoire peut nous raconter des choses sur ce personnage. Donc on n'a pas forcément besoin d'avoir un physique pour qu'il ait un background qui est hyper intéressant.

  • Speaker #1

    Moi, je ne suis pas tellement d'accord. Moi, j'adore quand on peut créer ces personnages. J'adore parce que je trouve qu'en plus, ça nous met encore plus ces notes personnages qui rentrent dans l'aventure. Pour moi,

  • Speaker #3

    ça ne raconte pas une histoire.

  • Speaker #1

    Bah oui mais c'est les codes après qui lui sont donnés à ce personnage et la narration en fait raconte l'histoire de ce personnage donc peu importe le physique qu'il a, c'est les attraits que tu vas lui donner, c'est son passé que tu vas lui donner, c'est tout ça en fait, c'est l'arrivée de l'homme avec ses autres personnages.

  • Speaker #3

    Ouais mais ça va desservir l'histoire, je vais te donner juste un exemple et moi je rejoins quand même Taldeir sur son truc de création de personnage parce que déjà alors première chose mais ça c'est juste subjectif, moi je perds toujours un temps fou en créant parce que j'ai l'impression que mon personnage ne va jamais comme je voudrais sur Twin Games mais ça c'est un aparté. Mais si je reviens, on va prendre le jeu Godefort. Moi, je suis désolé de voir un Kratos hyper viril, dès le départ, physiquement viril. Ça raconte une histoire, ça raconte son passé, de voir quelqu'un d'hyper musclé. Et en plus, on y reviendra après dans le débat, mais je pense que ça influe dans ton gameplay.

  • Speaker #1

    Oui, mais Kratos, tu parles d'une licence qui existe depuis des années.

  • Speaker #3

    Mais il y a plein de personnes. Je peux te donner 20 000 exemples comme ça. Je prends l'exemple de Godefort, je vais t'en donner d'autres derrière si tu veux. Mais derrière, quand on le voit, ce lien qui se crée avec Atreus, où justement on le voit devenir beaucoup plus sympa avec son fils, beaucoup moins dur, on le voit attendri, mais je pense que c'est grâce à toute la création du PNJ principal que ça a servi ton histoire.

  • Speaker #1

    Mais en fait ça dépend du jeu, ça dépend du jeu tout simplement.

  • Speaker #3

    Je pense qu'il y a beaucoup de jeux qui, par la création du personnage, il y a toute une recherche.

  • Speaker #1

    Je vais te dire, tu prends Kratos, alors oui bien sûr tu prends Kratos, mais on peut prendre Nathan Drake, etc. C'est vrai qu'on peut en prendre plein, Nathan Drake voilà, il est hyper important pour la licence, pourtant si... Au point A, le premier Uncharted serait sorti et vous auriez dû créer votre personnage, je pense que ça ne vous aurait pas choqué. Parce qu'en fait, vous auriez trop retrouvé l'humour de Nathan Drake sur votre personnage, vous auriez trouvé Star-Vol- Bah bien sûr que non,

  • Speaker #3

    regarde Star-Field. Dans Star-Field, tu crées ton personnage, tu n'as pas forcément le passé de ton personnage, tu n'as pas ce background etc. que tu peux avoir dans d'autres jeux en fait. Donc je pense que ça détient l'histoire.

  • Speaker #1

    Parce que ça dépend comment il est raconté.

  • Speaker #0

    Bah en revanche dans Rise of the Ronin dernièrement tu créais ton personnage mais t'as tout le passé qu'il racontait avec ta lame jumelle le passé de ta lame jumelle du coup j'ai un vrai background sur mon personnage

  • Speaker #1

    C'est ça qui est toujours assez étonnant moi j'aime bien aussi qu'on m'impose le personnage donc là je rejoins aussi plusieurs propos que j'ai déjà entendus

  • Speaker #2

    T'es de notre équipe !

  • Speaker #1

    Moi je préfère, pour plusieurs raisons c'est que quand je suis dans une personnalisation de personnage je passe à minima une heure voire deux heures facile Et quelque part, ça me saoule, mais c'est comme ça. Je sais ça.

  • Speaker #0

    Vous êtes fou.

  • Speaker #2

    C'est un rétique, mais non, mais on aime bien.

  • Speaker #0

    Vous avez juste un petit détail.

  • Speaker #2

    On est un peu les piquets sous des tourbouillons.

  • Speaker #1

    Exactement. Et en plus, ça ne m'intéresse jamais spécialement. Mais malgré tout, il faut que je passe du temps. Et j'aime bien qu'on m'impose un personnage et qu'on m'impose quelque chose. Pourquoi ? Parce que moi, en tant que joueur, j'aime qu'on me raconte une histoire, qu'on me donne un background très fort. Ceci dit, et je rejoins un petit peu Joss là-dessus, sur d'autres exemples qui me viennent à l'esprit. Par exemple, tu prends... Tu prends Cyberpunk où tu crées aussi ton propre personnage et pour autant, il y a un background et le jeu arrive à te raconter une histoire et à te faire vivre la mise en scène.

  • Speaker #2

    Oui, mais sur ton personnage en lui-même ou sur l'histoire en global.

  • Speaker #1

    On peut participer à ton personnage.

  • Speaker #2

    Mais c'est débat.

  • Speaker #0

    Il me fait comme d'habitude,

  • Speaker #2

    il m'écarte le débat. Il est toujours très malin, il écarte le débat. Là, on te parle du personnage principal qui raconte un background. Je vais juste te donner un truc dans un autre exemple de jeu que tu as fait. C'est Tell Me Why. Par exemple, Tell Me Why. Ça raconte l'histoire, j'avais dit de Jumel, c'est tout le début du jeu, je ne sais pas, dont un des deux personnages qui a décidé de changer de sexe. Donc là, le phénique est primordial pour te raconter l'aventure des deux jumeaux, donc ils sont devenus du coup jumeaux, pour te raconter toute une histoire. Et en plus, tout le jeu est tourné autour de là-dessus. Donc je pense que le personnage créé par les développeurs va apporter, si tu veux, des bases, des bases importantes de ton personnage principal, qui vont servir les personnages secondaires. voire aussi principaux qui va rencontrer tout le monde.

  • Speaker #0

    Je pense que ça dépend de ce que les développeurs veulent raconter et de l'aventure qu'ils ont envie de créer, tout simplement.

  • Speaker #1

    Bah oui, parce que là, quand même, quelque part, tu me reproches de détourner le débat. Mais c'est ce que tu viens de faire également. Là, tu viens de parler... Non, tu viens de parler de personnages qui sont en fait des personnages fonctionnels et qui ne servent qu'à avancer l'histoire. Je caricature, bien sûr,

  • Speaker #2

    mais... Non, là, tu caricatures à fond. Oui, mais...

  • Speaker #1

    Est-ce que je peux sortir dans la rue et je peux aller tuer tout le monde dans mon petit village dans Tell Me Why ? Non. Je suis obligé de faire les actions qui sont prévues pour avancer. Moi, du coup...

  • Speaker #2

    Oui, mais ce qu'on te disait, c'est que le fait que les développeurs ont créé un personnage de base vont installer dans le jeu des bases, vont te raconter le passé du personnage, ce qu'il a vécu, etc. Je pense que Ildika, la création du personnage, vous a aidé dans la compréhension de l'histoire parce que ça a créé un passé, ça a créé une personnalité, etc. Je veux dire, par exemple, on revient à l'histoire de Kratos, tu aurais fait un Kratos tout maigricho, etc. ...seraient, je pense, desservies l'histoire par exemple. Donc le physique du personnage a une importance dans l'histoire.

  • Speaker #0

    Bah oui, le physique colle au profil. Mais là, du coup, pour reprendre le débat sur Yasuke, qu'est-ce qui dérangerait ? On n'a même pas le fond du contexte. Qu'est-ce qui dérange aujourd'hui dans ce personnage pour la création de cette aventure ?

  • Speaker #2

    Non mais là, ça dérange les joueurs.

  • Speaker #1

    Ah, c'est pas compliqué.

  • Speaker #2

    Moi, je vais te répondre là-dessus parce que...

  • Speaker #0

    Ah oui, mais au final, ça va être le background de ce personnage qui est quand même un fait historique, un élément part de l'histoire.

  • Speaker #2

    Oui, et qui va être hyper intéressant dans le jeu. Parce que c'est vrai que je comprends aussi, moi, le choix. Alors, il faut avoir... Attention, je n'ai pas connaissance du scénario, mais quand on lit l'histoire de Yasuke, ce qui est hyper intéressant, c'est que vraiment, c'est un esclave qui d'ailleurs était en Afrique, comme ça je vous raconte un peu l'histoire. Il chassait le lion, il s'est fait capturer, il est devenu esclave. Il a été déporté dans différents pays, notamment la Malaisie et l'Inde. Il a été racheté une seconde fois par un prêtre qui s'est installé au Japon. Et il est devenu, selon certains faits historiques, parce que ce n'est pas confirmé, un samouraï.

  • Speaker #0

    Ou un porteur d'armes, comme certains aiment le dire.

  • Speaker #2

    Et d'ailleurs ce qui est très intéressant, c'est que je me demande vraiment si les joueurs vont jouer à AC, parce que les japonais à l'époque étaient étonnés de la couleur de Yasuke, et ça c'est historique, ils lui ont fait prendre un bas pour voir s'il se décolorait ou pas, s'il était vraiment noir quoi. Bah non mais bon, je me demande s'ils vont le traiter dans AC, parce que c'est l'histoire du jeu. de ce fait historique-là. Et je comprends ce choix-là de faire un samouraï noir parce que c'est vraiment l'esclave devenu samouraï. Ça rappelle beaucoup de films, etc. Mais finalement, ce personnage noir, la création de ce personnage dans le jeu, va servir l'histoire derrière. Je me demande ce qui est important, alors que tu n'as pas ça quand tu crées ton personnage de toute pièce.

  • Speaker #3

    Après, il y a des jeux qui se prêtent plus ou moins à ce type de création de personnage. C'est sûr que dans Starfield ou dans Cyberpunk, déjà, on ne voit pas la tronche de nos personnes, ou très peu. Donc, ce n'est pas... très grave, disons. Même si moi, bon, ça me saoule vite. Les personnages sont tous laids, etc.

  • Speaker #0

    Souvent,

  • Speaker #3

    ils ne sont pas beaucoup de charisme. Mais là, effectivement, dans le prochain Assassin's Creed, et je trouve ça très bien d'ailleurs qu'on ne choisisse pas entre l'homme et la femme, ce qu'ils ont eu tendance à nous faire dans les précédents, ils nous imposent les deux. Donc on a un personnage noir et une femme. Alors là, il y a carrément le grand chlème, ce qui va ravir les plus...

  • Speaker #0

    les plus énervés les plus fermés d'esprit mais moi je trouve ça justement très bien de choisir nous le joueur on n'a pas à choisir le personnage on a l'histoire qui veut nous être racontée avec les backgrounds de ces personnages là en fait voilà je trouve que t'as pas besoin de t'identifier à un personnage dans un jeu parce qu'en fait tu vas raconter une aventure je sais qu'il y avait eu ce scandale quand tout le monde avait dit aussi sur GTA on va jouer un protagoniste féminin mais quoi on s'identifie pas à une femme non non non ça avait fait un vif débat au moins en fait quand tu joues à un jeu T'entames une histoire, t'entames un film, t'entames une aventure. Donc en fait, tu crées, tu joues pas ton histoire, tu joues leur histoire. Et c'est là où je trouve intéressant de mettre des personnages qui sont...

  • Speaker #2

    Je pense que parfois tu peux t'identifier à eux quand même.

  • Speaker #0

    Oui, tu peux t'identifier à eux peut-être par rapport à la narration, tu vas te retrouver sur certains trucs, etc. Mais de base, c'est l'histoire. Moi, je ne m'identifie pas à Indica, je ne m'identifie pas à d'autres... Ah bon ? Voilà, c'est... Non. Enfin, je n'ai pas le même rapport à la religion, on pourrait en faire un autre débat.

  • Speaker #2

    On devrait faire un podcast, les confessions intimes de Joss. Tu vois, ce sera un truc qu'on diffuserait juste une fois par semaine et je lui poserai plein de questions généralistes.

  • Speaker #0

    Ce que je veux dire, c'est que... créer un personnage c'est très bien ça permet je trouve d'ajouter un peu de fun parce qu'en fait c'est ton personnage que t'as créé donc tu le vois jouer tu le vis mais le jeu est pas fait pour t'identifier à un personnage le jeu est fait pour te raconter une histoire pour te porter sur une histoire pour te faire voyager ce

  • Speaker #3

    truc de s'identifier au personnage ça m'énerve je suis complètement d'accord avec toi je trouve que quand on voit par exemple on va jouer un personnage féminin au hasard c'est pas mal et que je vois des personnes, souvent des hommes, qui vont dire Oh, mais moi, j'ai trop de mal à jouer une femme, je ne m'identifie pas. C'est débile. Mais parce que tu t'identifies à Kratos,

  • Speaker #0

    c'est ça. C'est débile.

  • Speaker #2

    Mais là, je pense qu'il faut que ce soit plus mesuré. Parce que, par exemple, un père... Je pense que, par exemple, quelqu'un qui est père de famille, qui élève des enfants, je pense que... Je ne dis pas qu'il va s'identifier complètement à Kratos, mais les réactions de Kratos vis-à-vis de son enfant peuvent le faire réfléchir sur sa propre vie. avec l'indication qu'il porte sur ses enfants. Donc je pense qu'il y a quand même une forme d'identification, souvent en partie, je ne dis pas globalement, et je pense que beaucoup de jeux te font parfois réfléchir comme Indica ou comme tous les jeux.

  • Speaker #0

    Oui, mais ce n'est pas le personnage, c'est l'histoire.

  • Speaker #2

    Mais oui, mais non, mais si, les actions qu'ont le personnage vont t'identifier sur ce que tu vas faire ou pas. Mais bien sûr que si.

  • Speaker #3

    Tu ne t'identifies pas au physique du personnage, là, tu t'identifies au vécu de ce personnage-là.

  • Speaker #1

    Oui, mais aussi à ses actions,

  • Speaker #2

    etc.

  • Speaker #0

    Ou un noir,

  • Speaker #3

    ou... J'en sais rien, c'est ananas.

  • Speaker #0

    Je voudrais écouter French, parce que je le vois le pauvre lever la main depuis que c'était...

  • Speaker #2

    Le problème,

  • Speaker #1

    c'est qu'il y a peut-être quelques petits amalgames par-ci, par-là. En fait, quand on incarne un personnage, on n'est pas obligé d'adhérer à sa couleur de peau, à son sexe, éventuellement à ses idéaux, sur quoi il est composé. Il y a aussi une catharsis qui est opérée. C'est-à-dire par là que parfois...

  • Speaker #2

    Prenez tous votre dictionnaire.

  • Speaker #1

    C'est très simple. Parfois, on a besoin d'incarner un personnage qui est contraire à nos valeurs pour essayer de faire exploser quelque chose. Exemple, moi, quand je joue à un GTA, le premier truc que je fais, c'est comme ça. C'est inévitable. Je suis sûr que vous connaissez ça aussi. C'est de vouloir écraser tout le monde. J'écrase tout le monde. Je prends une battle. Là,

  • Speaker #0

    c'est ta dévile side qui ressort.

  • Speaker #1

    Dans la vie réelle, bien entendu, ça ne me passe même pas par l'esprit. Mais tout ça pour dire qu'un jeu me permet de faire les choses que je ne saurais pas dans la réalité. Donc quelque part, je n'adhère pas à mon personnage et je l'envoie vers une autre direction. Oui,

  • Speaker #2

    mais ça veut dire que tu es quand même finalement influencé par le choix des développeurs. Et je vais juste te répondre parce qu'il y a des études, je vais te répondre que si, il y a des études psychologiques qui ont été menées par rapport à l'avatar d'un jeu vidéo et qui ont une influence sur les joueurs. Donc c'est des études que vous pouvez aller retrouver sur Internet. Voilà, je te donne une étude simple. Géralement, comme tu le dis, quand tu vas lancer un GTA, ça va te pousser généralement à te faire du banditisme, chose que tu ne ferais pas dans la vraie vie. Donc ils ont mené des études, ils ont dit en fonction de l'avatar, par exemple tu vas jouer Kratos, tu auras tendance à être dans un jeu assez violent, à aller sur de la violence etc. Alors il y a des jeux qui te laissent le choix de voir. Alors je te donne un exemple de l'étude qui a été menée, on a laissé la possibilité à des joueurs d'avoir des capes blanches et d'autres joueurs qui avaient des pingis avec des capes noires, et ils ont constaté que des gens qui avaient joué des pingis avec des capes blanches avaient tendance à avoir plutôt des bonnes actions. Alors que des PNJ qui avaient des capes noires avaient tendance à faire des mauvaises actions ou à ne pas respecter ce qu'on leur demandait. Voilà, c'est des études psychologiques qui ont été menées en fonction des avatars de jeux vidéo. Elles existent, je ne les invente rien.

  • Speaker #0

    Je fais toujours des personnages hyper dark et je suis la plus gentille dans les jeux. Même si j'essaie d'être une salope, des fois je n'y arrive pas.

  • Speaker #1

    Mais ça, tu vois, c'est extrêmement intéressant ce que tu viens de raconter et je trouve d'ailleurs l'étude que tu cites vraiment passionnante de A à Z.

  • Speaker #2

    Elle existe,

  • Speaker #1

    je l'ai lue dans le cadre de nos sources. Mais c'est passionnant parce qu'en fait, ça, quelque part, ça… Ça explicite autre chose. C'est qu'en fait, pour qu'on croit à une histoire, ou quand on pratique un jeu de rôle, on a besoin de cohérence. C'est-à-dire qu'on a besoin d'être cohérent par rapport aux actes de notre personnage. Il y a un... Si tu incarnes, si tu incarnes... Bon, t'as cité Kratos, très très bien. Si par exemple j'incarne Dark Vador, il est peu probable que j'aille cueillir des fleurs et que j'aille en vente sur le marché, parce que ça sera incohérent avec le personnage, donc je vais jouer différemment. Quelque part, indirectement, on est poussé dans une direction par le personnage qu'on incarne dans sa jeu. Oui,

  • Speaker #2

    mais je pense que ta personnalité va ressortir aussi dans le jeu.

  • Speaker #1

    Pas dans l'exemple que j'ai cité.

  • Speaker #2

    Après, tu le dépends. Non, pas dans l'exemple. Tu vas se situer Dark Vador dans la finale.

  • Speaker #1

    Ça, bien sûr.

  • Speaker #0

    En fait, quand tu as une ligne directive qui est donnée avec un personnage, tu cites Kratos, tu cites des personnages qui sont délicieux. Personnages de licence forte ou de la pop culture ou quoi que ce soit. Forcément, tu vas t'assimiler au rôle du personnage que tu connais, et de toute façon, la ligne directive du jeu va t'aiguiller dans ce sens-là. Après, quand t'as des jeux où, là où je te rejoins, quand t'as des jeux où t'as des options, c'est vrai que ça va être un peu soit t'as envie de faire sortir ton rôle déluré du joueur et faire n'importe quoi comme French fait dans GTA et écraser tout le monde, soit t'as envie d'être un peu plus ok dans ton rôle et d'être un peu plus bienveillant avec les PNJ qui t'entendent.

  • Speaker #2

    Mais ça va dépendre... Oui, mais non, pas toujours, ça dépend... de ta personnalité à toi je vais te donner un autre exemple on en a pas parlé mais c'est le jeu Détroit Big Com je sais que French l'a fait là c'est un jeu justement à choix où chaque personne a le choix de faire ce qu'il souhaite quoi et là c'est ta personnalité moi j'ai tendance à faire plutôt des choix que je pense plutôt blanc alors c'est un jeu qui est complexe parce que c'est souvent des choix gris finalement et Fred je sais qu'il a à mon avis il aime plutôt des choix dark donc ta personnalité avant d'aller ressort ah non Toi qui es dark, tu aurais fait des choses en plan dans des jours.

  • Speaker #1

    Non, je vais te répondre.

  • Speaker #2

    Il ne s'agit pas en contre des... Non,

  • Speaker #1

    c'est dans la continuité de notre débonite. Moi, ce qui me plaît, c'est de jouer RP, c'est-à-dire de jouer dans la continuité du personnage. Si j'ai un personnage qui est ouvertement négatif, dans Détroit, que tu as cité, Become Human, je vais peut-être le pousser là-dessus. Si j'ai un personnage qui, au contraire, est plus doux, je vais essayer de le pousser là-dessus. Quelque part, je vais me sortir de moi, de ce que je pense et de ce que j'ai envie de dire. C'est un petit peu différent.

  • Speaker #3

    Ouais, exactement pareil.

  • Speaker #0

    En fait, on en revient où en tant que joueur, tu t'assimiles au contexte du personnage qui est donné par les développeurs. Donc on revient à ce qu'on disait au début.

  • Speaker #2

    Oui, mais je pense que la personnalité de certains personnages t'affecte particulièrement parce que tu t'y retrouves. Il y a des personnages auxquels je m'y retrouve. Peut-être pas dans leur ensemble, mais ça me fait parfois et certains jeux me font réfléchir sur notre vie actuelle. Et je voulais revenir sur un exemple. Par exemple, le dernier titre du MISOF qui était, alors pas Prince of Persia mais du coup Avatar. Avatar c'était une UFPS mais tout de suite ils ont bien compris cette importance du passé d'un background d'un personnage parce qu'ils ont tout de suite dès le début du jeu contextualisé l'histoire de ton avis en fait qui était d'ailleurs hyper intéressant ils sont remontés 20 ans plus tôt avant ton jeu auquel tu allais jouer pour te contextualiser ton personnage pour que tu t'y retrouves donc quand moi je joue mon avis dans Avatar je m'identifie à lui et c'est pour ça qu'ils ont conceptualisé l'histoire parce qu'ils savaient que c'était une UFPS

  • Speaker #0

    Mais ça c'est pareil dans plein de jeux, on reprenait sur la création des personnages, Dragon's Dogma, Dragon's Dogma, je suis en train de lancer, c'est pareil, tu crées ton personnage, donc tu n'as pas un personnage donné de base, mais pourtant tu as tout un contexte sur ce qui le fait devenir aujourd'hui le personnage que tu vas jouer dans ton aventure. Et tu as toute une démégane dans ça. Tu peux t'identifier même à un personnage que tu crées toi-même. Tu peux prendre le background du personnage et ce qui va l'emmener à cette aventure en fait.

  • Speaker #2

    Ouais mais le physique proposé Et t'auras pas son passé etc

  • Speaker #0

    Là au final on a l'élément Qui va faire l'aventure Je pense que t'as pas le vécu

  • Speaker #1

    Je vois ce que Jama veut dire Parce que ça correspond aussi à ce que Talvir disait Quand on nous impose un personnage Gérald dans The Witcher ou bien Kratos Pour reprendre l'exemple de God of War

  • Speaker #2

    Oui Gérald par exemple c'est un bon exemple Tom Rider

  • Speaker #1

    Avec ses balafres, avec son teint un petit peu Blafard et compagnie Tout de suite ça suggère des choses Quand tu crées ton personnage

  • Speaker #0

    Est-ce que ça t'aurait changé sur The Witcher honnêtement ? Si t'avais dû le créer, est-ce que ça t'aurait complètement changé ta game ? Si t'aurais eu la même narration, le même background, toute la même histoire ?

  • Speaker #2

    Moi je pense que oui.

  • Speaker #0

    Ça vous aurait changé ?

  • Speaker #1

    Oui parce qu'en fait j'aurais déjà cherché un petit peu ma voix. Là où en fait le jeu, même s'il y a des nuances, c'est un jeu quand même, il y a beaucoup de nuances de gris dans The Witcher. Mais quelque part ça m'oriente un peu sur ce que le personnage ferait dans certaines situations je trouve. Alors après j'ai un contre-exemple que je donne tout de suite. Baldur's Gate 3. Lui aussi tu crées un personnage Tu as soit un personnage imposé Soit tu crées un personnage A à Z Et pour le coup Un peu comme Dragon Zongma que tu citais Joss Il arrive à te donner des éléments de contexte Et il arrive en fait à te faire vivre une histoire Et tu vas vivre ton personnage avec une narration extrêmement forte. Mais ceci dit, Baldur's Gate 3 me paraît, dans les personnages libres, un petit peu exceptionnel dans le genre.

  • Speaker #2

    Oui, mais prends plutôt l'exemple aussi de Lara Croft, des derniers Tomb Raider. Donc là, on va parler des reboots où ils sont revenus. Ils ont voulu créer une Lara Croft qui était quand même beaucoup plus sensible, qui était dans ses dénudes en tant qu'aventurier. Ils ont créé un personnage très jeune, etc. Et tout de suite, elle nous a mis dans un contexte d'une personne qui n'avait pas confiance en elle. qui découvrent l'aventure, qui découvrent les recherches, qui en plus sont trop plein la gueule. Moi, je n'aurais pas eu ce personnage créé par les développeurs, je n'aurais pas ressenti l'aventure.

  • Speaker #0

    Parce que là, tu peux dire qu'il y a une licence qui date et qui date. Non,

  • Speaker #2

    je parle de Dernier Sauve Rider. Mais oui,

  • Speaker #0

    mais il y a eu énormément de derniers opus, donc on connaît le personnage. Bien sûr, on ne pouvait pas arriver à un personnage qu'on créait random. Là, on racontait l'histoire, donc c'est normal qu'on rattache au personnage de Lara.

  • Speaker #3

    Ouais mais justement c'est d'avoir des personnages comme ça qui permettent de créer des personnages iconiques aussi dans le milieu culturel

  • Speaker #0

    Je suis totalement d'accord, il y a des personnages tu parles de Kratos, tu parles de Lara,

  • Speaker #2

    tu parles de plein de personnages d'accord mais c'est des personnages qui sont ancrés et qui de base ont été imaginés par les développeurs The Last of Us vous auriez pas pu l'écrire sinon il n'y aurait pas cette image que vous avez de The Last of Us aujourd'hui quoi The Last of Us en plus c'est différent parce que c'est pas un seul

  • Speaker #0

    Personnages, là, pour le coup, l'histoire, elle tient vraiment à plusieurs personnages. Oui,

  • Speaker #2

    mais est-ce que t'aurais pu, sur The Last of Us, créer tes persos, comme t'aimes bien ça ?

  • Speaker #0

    Moi, de base, je vous dis très honnêtement, The Witcher, on m'aurait demandé de créer un Kratos.

  • Speaker #2

    Elle ne me répond pas pour The Last of Us.

  • Speaker #0

    Non, mais dans The Last of Us 1, en fait, The Last of Us, tu joues Ellie et Joël.

  • Speaker #2

    Et alors ? Il y a plein de jeux où tu peux jouer deux personnages. Et alors ? Ça change quoi ?

  • Speaker #0

    Non, mais ce que je veux dire, c'est que moi, la construction de mon personnage, dans des jeux, dans des licences connues, si on parle du Day One, du premier opus... ça m'aurait pas dérangé, comme Mass Effect par exemple, tu crées ton personnage et tu le suis après tout au long de ta progression dans les nouveaux opus. Tu vois, ça m'aurait pas dérangé, moi, de créer mon personnage de base et de faire l'aventure à quel point elle est bien narrée, tant qu'on a un peu de contexte, etc. C'est pas un truc qui me perturbe. Après, je pense que c'est subjectif. Je pense qu'il y en a d'autres, voilà, qui auront plus de mal à se mettre dans l'immersion du jeu. Moi, personnellement, non. Et puis Mass Effect, c'est un très bel exemple.

  • Speaker #2

    Oui,

  • Speaker #1

    c'est vrai que c'est un très bon exemple. Mais moi, effectivement, là, tu touches en fait ce qui va être de l'ordre du goût. Donc, le goût personnel de chacun. Parce que, bon, on est plusieurs, là, a priori, à plutôt préférer qu'on nous impose un personnage, et pour des raisons assez évidentes, parce que quand Jalma cite The Last of Us, bah oui, évidemment, quand tu imposes un personnage et que tu vois ton personnage, que t'as ton personnage sous les yeux, directement, tu vas avoir une compréhension non-verbale, tu vas comprendre tout un tas de choses, rien qu'en voyant le personnage. Et ça, si t'as créé ton personnage, est-ce que tu vas lui faire tel balaf, est-ce que tu vas lui donner tel maquillage, est-ce que tu vas lui mettre des boucles d'oreilles, des tatouages, tout