L'épreuve cover
L'épreuve cover
INTERSTICES

L'épreuve

L'épreuve

04min |10/09/2023
Play
L'épreuve cover
L'épreuve cover
INTERSTICES

L'épreuve

L'épreuve

04min |10/09/2023
Play

Description

Coeur à coeur, d'âme à âme, en fraternité

Je sens combien c'est difficile pour toi. Cela ne se passe pas comme tu le voudrais et à chaque fois que tu approches du but, il s'éloigne et cela te demande un effort encore plus grand.

Je vois combien tu t'accroches, comment tu t'adaptes, que tu recommences, et j'admire ta persévérance, ta force. Et en même temps, ta fatigue, ta défiance et ton émotion sont palpables et cela m'empoigne.

Courage, tu vas y arriver, tu vas le faire. J'y crois.

Et, si jamais cela ne marchait pas, je me dis que tu n'auras rien à regretter d'avoir fait ton possible, rien à te reprocher, et que cela t'aidera à tourner la page. Mais tant que ce n'est pas perdu, tu as raison de te battre pour ce à quoi tu tiens tant.

C'est normal que des gens qui t'aiment doutent et s'inquiètent pour toi. Ce qui est important de voir ici, c'est que tu es aimé, peut-être bien plus que tu ne l'imagines.

Celui où celle qui fait la course a besoin de ceux qui l'encouragent ou qui l'alertent depuis le bord de la route, mais la course qu'ils vivent n'est pas la même, n'est pas la leur.

C'est toi qui sens, toi qui sais, toi qui vis ton mouvement sur ton terrain, ta piste, ton chemin. Toi seul connais la pente, le climat, les virages, les versants et les sommets de ton parcours, sa saveur et sa valeur pour toi. Toi seul, et Dieu mieux que toi.

Nous, nous sommes à côté, chacun dans son couloir, et en Dieu aussi, ce qui nous permet d'être avec, seulement avec.

Ceux qui prennent le mauvais rôle, parfois maladroitement, avec leurs doutes et leurs avis, même si cela t'éprouve encore davantage, ne te préoccupes pas de leurs intentions, laisses-les leurs, et vois-les plutôt comme des alliés objectifs qui t'aident à réviser ou à confirmer tes choix.

Nos vies se côtoient. Au mieux, elles s'accompagnent, se comprennent, se soutiennent, mais nous sommes chacun seul à vivre notre vie.

Nous sommes certes avec toi, éprouvant nos cœurs, chacun de nous fait de son mieux en conscience et par amour.

Confiance !

Le mieux que nous puissions faire, c'est de ressentir, projeter, imaginer et espérer.

Quoiqu'il arrive, crois-moi ce sera bien.

Mes yeux sont mouillés.

Je t'aime tant.

--

Texte déposé ©Renaud Soubise 

Musique : ©Musique classique_La Musique Libre & Citations et proverbes


Description

Coeur à coeur, d'âme à âme, en fraternité

Je sens combien c'est difficile pour toi. Cela ne se passe pas comme tu le voudrais et à chaque fois que tu approches du but, il s'éloigne et cela te demande un effort encore plus grand.

Je vois combien tu t'accroches, comment tu t'adaptes, que tu recommences, et j'admire ta persévérance, ta force. Et en même temps, ta fatigue, ta défiance et ton émotion sont palpables et cela m'empoigne.

Courage, tu vas y arriver, tu vas le faire. J'y crois.

Et, si jamais cela ne marchait pas, je me dis que tu n'auras rien à regretter d'avoir fait ton possible, rien à te reprocher, et que cela t'aidera à tourner la page. Mais tant que ce n'est pas perdu, tu as raison de te battre pour ce à quoi tu tiens tant.

C'est normal que des gens qui t'aiment doutent et s'inquiètent pour toi. Ce qui est important de voir ici, c'est que tu es aimé, peut-être bien plus que tu ne l'imagines.

Celui où celle qui fait la course a besoin de ceux qui l'encouragent ou qui l'alertent depuis le bord de la route, mais la course qu'ils vivent n'est pas la même, n'est pas la leur.

C'est toi qui sens, toi qui sais, toi qui vis ton mouvement sur ton terrain, ta piste, ton chemin. Toi seul connais la pente, le climat, les virages, les versants et les sommets de ton parcours, sa saveur et sa valeur pour toi. Toi seul, et Dieu mieux que toi.

Nous, nous sommes à côté, chacun dans son couloir, et en Dieu aussi, ce qui nous permet d'être avec, seulement avec.

Ceux qui prennent le mauvais rôle, parfois maladroitement, avec leurs doutes et leurs avis, même si cela t'éprouve encore davantage, ne te préoccupes pas de leurs intentions, laisses-les leurs, et vois-les plutôt comme des alliés objectifs qui t'aident à réviser ou à confirmer tes choix.

Nos vies se côtoient. Au mieux, elles s'accompagnent, se comprennent, se soutiennent, mais nous sommes chacun seul à vivre notre vie.

Nous sommes certes avec toi, éprouvant nos cœurs, chacun de nous fait de son mieux en conscience et par amour.

Confiance !

Le mieux que nous puissions faire, c'est de ressentir, projeter, imaginer et espérer.

Quoiqu'il arrive, crois-moi ce sera bien.

Mes yeux sont mouillés.

Je t'aime tant.

--

Texte déposé ©Renaud Soubise 

Musique : ©Musique classique_La Musique Libre & Citations et proverbes


Share

Embed

You may also like

Description

Coeur à coeur, d'âme à âme, en fraternité

Je sens combien c'est difficile pour toi. Cela ne se passe pas comme tu le voudrais et à chaque fois que tu approches du but, il s'éloigne et cela te demande un effort encore plus grand.

Je vois combien tu t'accroches, comment tu t'adaptes, que tu recommences, et j'admire ta persévérance, ta force. Et en même temps, ta fatigue, ta défiance et ton émotion sont palpables et cela m'empoigne.

Courage, tu vas y arriver, tu vas le faire. J'y crois.

Et, si jamais cela ne marchait pas, je me dis que tu n'auras rien à regretter d'avoir fait ton possible, rien à te reprocher, et que cela t'aidera à tourner la page. Mais tant que ce n'est pas perdu, tu as raison de te battre pour ce à quoi tu tiens tant.

C'est normal que des gens qui t'aiment doutent et s'inquiètent pour toi. Ce qui est important de voir ici, c'est que tu es aimé, peut-être bien plus que tu ne l'imagines.

Celui où celle qui fait la course a besoin de ceux qui l'encouragent ou qui l'alertent depuis le bord de la route, mais la course qu'ils vivent n'est pas la même, n'est pas la leur.

C'est toi qui sens, toi qui sais, toi qui vis ton mouvement sur ton terrain, ta piste, ton chemin. Toi seul connais la pente, le climat, les virages, les versants et les sommets de ton parcours, sa saveur et sa valeur pour toi. Toi seul, et Dieu mieux que toi.

Nous, nous sommes à côté, chacun dans son couloir, et en Dieu aussi, ce qui nous permet d'être avec, seulement avec.

Ceux qui prennent le mauvais rôle, parfois maladroitement, avec leurs doutes et leurs avis, même si cela t'éprouve encore davantage, ne te préoccupes pas de leurs intentions, laisses-les leurs, et vois-les plutôt comme des alliés objectifs qui t'aident à réviser ou à confirmer tes choix.

Nos vies se côtoient. Au mieux, elles s'accompagnent, se comprennent, se soutiennent, mais nous sommes chacun seul à vivre notre vie.

Nous sommes certes avec toi, éprouvant nos cœurs, chacun de nous fait de son mieux en conscience et par amour.

Confiance !

Le mieux que nous puissions faire, c'est de ressentir, projeter, imaginer et espérer.

Quoiqu'il arrive, crois-moi ce sera bien.

Mes yeux sont mouillés.

Je t'aime tant.

--

Texte déposé ©Renaud Soubise 

Musique : ©Musique classique_La Musique Libre & Citations et proverbes


Description

Coeur à coeur, d'âme à âme, en fraternité

Je sens combien c'est difficile pour toi. Cela ne se passe pas comme tu le voudrais et à chaque fois que tu approches du but, il s'éloigne et cela te demande un effort encore plus grand.

Je vois combien tu t'accroches, comment tu t'adaptes, que tu recommences, et j'admire ta persévérance, ta force. Et en même temps, ta fatigue, ta défiance et ton émotion sont palpables et cela m'empoigne.

Courage, tu vas y arriver, tu vas le faire. J'y crois.

Et, si jamais cela ne marchait pas, je me dis que tu n'auras rien à regretter d'avoir fait ton possible, rien à te reprocher, et que cela t'aidera à tourner la page. Mais tant que ce n'est pas perdu, tu as raison de te battre pour ce à quoi tu tiens tant.

C'est normal que des gens qui t'aiment doutent et s'inquiètent pour toi. Ce qui est important de voir ici, c'est que tu es aimé, peut-être bien plus que tu ne l'imagines.

Celui où celle qui fait la course a besoin de ceux qui l'encouragent ou qui l'alertent depuis le bord de la route, mais la course qu'ils vivent n'est pas la même, n'est pas la leur.

C'est toi qui sens, toi qui sais, toi qui vis ton mouvement sur ton terrain, ta piste, ton chemin. Toi seul connais la pente, le climat, les virages, les versants et les sommets de ton parcours, sa saveur et sa valeur pour toi. Toi seul, et Dieu mieux que toi.

Nous, nous sommes à côté, chacun dans son couloir, et en Dieu aussi, ce qui nous permet d'être avec, seulement avec.

Ceux qui prennent le mauvais rôle, parfois maladroitement, avec leurs doutes et leurs avis, même si cela t'éprouve encore davantage, ne te préoccupes pas de leurs intentions, laisses-les leurs, et vois-les plutôt comme des alliés objectifs qui t'aident à réviser ou à confirmer tes choix.

Nos vies se côtoient. Au mieux, elles s'accompagnent, se comprennent, se soutiennent, mais nous sommes chacun seul à vivre notre vie.

Nous sommes certes avec toi, éprouvant nos cœurs, chacun de nous fait de son mieux en conscience et par amour.

Confiance !

Le mieux que nous puissions faire, c'est de ressentir, projeter, imaginer et espérer.

Quoiqu'il arrive, crois-moi ce sera bien.

Mes yeux sont mouillés.

Je t'aime tant.

--

Texte déposé ©Renaud Soubise 

Musique : ©Musique classique_La Musique Libre & Citations et proverbes


Share

Embed

You may also like