Sagesse d'un mot cover
Sagesse d'un mot cover
INTERSTICES

Sagesse d'un mot

Sagesse d'un mot

03min |12/11/2023
Play
Sagesse d'un mot cover
Sagesse d'un mot cover
INTERSTICES

Sagesse d'un mot

Sagesse d'un mot

03min |12/11/2023
Play

Description

Éloge d'une faute de frappe


Christiane Singer a dit : « S'il n'y a pas un changement aussi ténu soit-il en apparence, un glissement délicat, Il n'y a pas eu rencontre ».


Yvan Amar : « Nous n'épousons pas par hasard. Chacun incarne la faille de l'autre », 

« S'aimer, c'est grandir ensemble ».


Soyez fidèles à vous-mêmes, aimez.

Ne cherchez pas le bonheur, aimez.

Ne soyez pas sages, aimez.


Le témoin adulé,

convié dans l'intense,

choisit, vient et avance,

se laisse surprendre, découvre.

Il apprécie, apprend,

embrasse puis convole,

va, se moule et se love...


Autant qu'il est nourri,

offre l'être chéri

qui, immanquablement,

par le temps du besoin,

dans le secret intime,

cherche à nicher sa place,

se frottant aux contours

en repoussant les murs

s'écartant de la voie,

débusquant des travers

aux portes dérobées.


Ainsi mis à l'épreuve,

l'Amour Se reconnaît.

Car ce n'est que par Lui

que, sur le fil de crête

et à la grâce de l'autre,

on supporte cela :

accepter, assumer,

oser se bonifier,

devenir sans se perdre,

s'appuyer sur le vrai

les mains nouées serrées

pour s'élever à soi,

et le cœur engagé,

exalter notre nous.


Nous ne laissons quiconque

farfouiller dans nos ombres 

sans délicatement 

les embaumer d'amour.


Le langage est subtil,

sans doute est-ce pourquoi

nous insérons un « Aime »

dans les plis de la faille,

pour faire notre famille.

--

Texte déposé ©Renaud Soubise 

Musique : ©Geoy musique libre de droits - Musique Classique Adagio Violon

Description

Éloge d'une faute de frappe


Christiane Singer a dit : « S'il n'y a pas un changement aussi ténu soit-il en apparence, un glissement délicat, Il n'y a pas eu rencontre ».


Yvan Amar : « Nous n'épousons pas par hasard. Chacun incarne la faille de l'autre », 

« S'aimer, c'est grandir ensemble ».


Soyez fidèles à vous-mêmes, aimez.

Ne cherchez pas le bonheur, aimez.

Ne soyez pas sages, aimez.


Le témoin adulé,

convié dans l'intense,

choisit, vient et avance,

se laisse surprendre, découvre.

Il apprécie, apprend,

embrasse puis convole,

va, se moule et se love...


Autant qu'il est nourri,

offre l'être chéri

qui, immanquablement,

par le temps du besoin,

dans le secret intime,

cherche à nicher sa place,

se frottant aux contours

en repoussant les murs

s'écartant de la voie,

débusquant des travers

aux portes dérobées.


Ainsi mis à l'épreuve,

l'Amour Se reconnaît.

Car ce n'est que par Lui

que, sur le fil de crête

et à la grâce de l'autre,

on supporte cela :

accepter, assumer,

oser se bonifier,

devenir sans se perdre,

s'appuyer sur le vrai

les mains nouées serrées

pour s'élever à soi,

et le cœur engagé,

exalter notre nous.


Nous ne laissons quiconque

farfouiller dans nos ombres 

sans délicatement 

les embaumer d'amour.


Le langage est subtil,

sans doute est-ce pourquoi

nous insérons un « Aime »

dans les plis de la faille,

pour faire notre famille.

--

Texte déposé ©Renaud Soubise 

Musique : ©Geoy musique libre de droits - Musique Classique Adagio Violon

Share

Embed

You may also like

Description

Éloge d'une faute de frappe


Christiane Singer a dit : « S'il n'y a pas un changement aussi ténu soit-il en apparence, un glissement délicat, Il n'y a pas eu rencontre ».


Yvan Amar : « Nous n'épousons pas par hasard. Chacun incarne la faille de l'autre », 

« S'aimer, c'est grandir ensemble ».


Soyez fidèles à vous-mêmes, aimez.

Ne cherchez pas le bonheur, aimez.

Ne soyez pas sages, aimez.


Le témoin adulé,

convié dans l'intense,

choisit, vient et avance,

se laisse surprendre, découvre.

Il apprécie, apprend,

embrasse puis convole,

va, se moule et se love...


Autant qu'il est nourri,

offre l'être chéri

qui, immanquablement,

par le temps du besoin,

dans le secret intime,

cherche à nicher sa place,

se frottant aux contours

en repoussant les murs

s'écartant de la voie,

débusquant des travers

aux portes dérobées.


Ainsi mis à l'épreuve,

l'Amour Se reconnaît.

Car ce n'est que par Lui

que, sur le fil de crête

et à la grâce de l'autre,

on supporte cela :

accepter, assumer,

oser se bonifier,

devenir sans se perdre,

s'appuyer sur le vrai

les mains nouées serrées

pour s'élever à soi,

et le cœur engagé,

exalter notre nous.


Nous ne laissons quiconque

farfouiller dans nos ombres 

sans délicatement 

les embaumer d'amour.


Le langage est subtil,

sans doute est-ce pourquoi

nous insérons un « Aime »

dans les plis de la faille,

pour faire notre famille.

--

Texte déposé ©Renaud Soubise 

Musique : ©Geoy musique libre de droits - Musique Classique Adagio Violon

Description

Éloge d'une faute de frappe


Christiane Singer a dit : « S'il n'y a pas un changement aussi ténu soit-il en apparence, un glissement délicat, Il n'y a pas eu rencontre ».


Yvan Amar : « Nous n'épousons pas par hasard. Chacun incarne la faille de l'autre », 

« S'aimer, c'est grandir ensemble ».


Soyez fidèles à vous-mêmes, aimez.

Ne cherchez pas le bonheur, aimez.

Ne soyez pas sages, aimez.


Le témoin adulé,

convié dans l'intense,

choisit, vient et avance,

se laisse surprendre, découvre.

Il apprécie, apprend,

embrasse puis convole,

va, se moule et se love...


Autant qu'il est nourri,

offre l'être chéri

qui, immanquablement,

par le temps du besoin,

dans le secret intime,

cherche à nicher sa place,

se frottant aux contours

en repoussant les murs

s'écartant de la voie,

débusquant des travers

aux portes dérobées.


Ainsi mis à l'épreuve,

l'Amour Se reconnaît.

Car ce n'est que par Lui

que, sur le fil de crête

et à la grâce de l'autre,

on supporte cela :

accepter, assumer,

oser se bonifier,

devenir sans se perdre,

s'appuyer sur le vrai

les mains nouées serrées

pour s'élever à soi,

et le cœur engagé,

exalter notre nous.


Nous ne laissons quiconque

farfouiller dans nos ombres 

sans délicatement 

les embaumer d'amour.


Le langage est subtil,

sans doute est-ce pourquoi

nous insérons un « Aime »

dans les plis de la faille,

pour faire notre famille.

--

Texte déposé ©Renaud Soubise 

Musique : ©Geoy musique libre de droits - Musique Classique Adagio Violon

Share

Embed

You may also like