Je suis indépendant.e - Véronique - art-thérapeute cover
Je suis indépendant.e - Véronique - art-thérapeute cover
Je suis indépendant.e

Je suis indépendant.e - Véronique - art-thérapeute

Je suis indépendant.e - Véronique - art-thérapeute

39min |12/11/2020
Listen
Je suis indépendant.e - Véronique - art-thérapeute cover
Je suis indépendant.e - Véronique - art-thérapeute cover
Je suis indépendant.e

Je suis indépendant.e - Véronique - art-thérapeute

Je suis indépendant.e - Véronique - art-thérapeute

39min |12/11/2020
Listen

Description

Véronique, je l’ai rencontrée en préparant un autre projet, sur les proches aidants. Vous savez ce sont ces membres d’une famille qui vont assister, accompagner, soigner l’un des leurs durant sa maladie. Véronique, elle s’est occupée de son mari, pendant plus de 20 ans. Et ça, ça l’a forgée, pour ne pas dire marquée à vie.  Alors aujourd’hui, cette art-thérapeute accompagne des gens qui ont connu une grosse cassure. Parce ce qu’elle l’a expérimenté dans son cœur et dans sa chair, c’est un peu devenu sa signature : elle répare les âmes en morceaux mais aussi les objets brisés selon un art ancestral japonais, le kintsugi.  

C’était cet été, derrière la porte de son atelier, cette femme solaire, avec ses cheveux roses et ses grandes lunettes papillon me tend une tasse de thé pour m’accueillir, et  entame la visite guidée. 


Ce podcast est né pendant la crise du coronavirus, et il a vu le jour grâce à une campagne de crowdfunding. Parmi les très généreux donateurs, j’aimerais en citer deux. 

Le premier, tient à rester anonyme. Ce chef d’entreprise établi à Genève, je le cite « a pris conscience de plein fouet, non seulement de la précarité des indépendants mais surtout de leur essor économique dans le monde de demain. Un monde qui est déjà celui d’aujourd'hui.» Mécène et philanthrope, il a décidé de soutenir ce podcast pour donner un écho à la voix des indépendants. 

Le second, s’appelle Thibaut Gallineau. Il a d’abord été salarié. Puis à moins de 30 ans, il s’est lancé pour devenir consultant indépendant à Genève pour les Services Financiers et les PME. Insatiable curieux, il est aussi enseignant chercheur et papa de 4 enfants. Bref, pas de quoi s’ennuyer. Son dynamisme l’a poussé à soutenir plusieurs projets pour venir en aide aux indépendants qui restent trop souvent invisibles selon lui. 

Je tiens à les remercier ici chaleureusement tous les deux. Sans eux, ce projet n’aurait jamais pu prendre la forme actuelle. Merci également à Farah Jouffroy de Human Challenge, et à  l’OPPIF, l’Ørganisation de Promotion de Projets Inventifs & Farfelus 

Description

Véronique, je l’ai rencontrée en préparant un autre projet, sur les proches aidants. Vous savez ce sont ces membres d’une famille qui vont assister, accompagner, soigner l’un des leurs durant sa maladie. Véronique, elle s’est occupée de son mari, pendant plus de 20 ans. Et ça, ça l’a forgée, pour ne pas dire marquée à vie.  Alors aujourd’hui, cette art-thérapeute accompagne des gens qui ont connu une grosse cassure. Parce ce qu’elle l’a expérimenté dans son cœur et dans sa chair, c’est un peu devenu sa signature : elle répare les âmes en morceaux mais aussi les objets brisés selon un art ancestral japonais, le kintsugi.  

C’était cet été, derrière la porte de son atelier, cette femme solaire, avec ses cheveux roses et ses grandes lunettes papillon me tend une tasse de thé pour m’accueillir, et  entame la visite guidée. 


Ce podcast est né pendant la crise du coronavirus, et il a vu le jour grâce à une campagne de crowdfunding. Parmi les très généreux donateurs, j’aimerais en citer deux. 

Le premier, tient à rester anonyme. Ce chef d’entreprise établi à Genève, je le cite « a pris conscience de plein fouet, non seulement de la précarité des indépendants mais surtout de leur essor économique dans le monde de demain. Un monde qui est déjà celui d’aujourd'hui.» Mécène et philanthrope, il a décidé de soutenir ce podcast pour donner un écho à la voix des indépendants. 

Le second, s’appelle Thibaut Gallineau. Il a d’abord été salarié. Puis à moins de 30 ans, il s’est lancé pour devenir consultant indépendant à Genève pour les Services Financiers et les PME. Insatiable curieux, il est aussi enseignant chercheur et papa de 4 enfants. Bref, pas de quoi s’ennuyer. Son dynamisme l’a poussé à soutenir plusieurs projets pour venir en aide aux indépendants qui restent trop souvent invisibles selon lui. 

Je tiens à les remercier ici chaleureusement tous les deux. Sans eux, ce projet n’aurait jamais pu prendre la forme actuelle. Merci également à Farah Jouffroy de Human Challenge, et à  l’OPPIF, l’Ørganisation de Promotion de Projets Inventifs & Farfelus 

Share

Embed

You may also like

Description

Véronique, je l’ai rencontrée en préparant un autre projet, sur les proches aidants. Vous savez ce sont ces membres d’une famille qui vont assister, accompagner, soigner l’un des leurs durant sa maladie. Véronique, elle s’est occupée de son mari, pendant plus de 20 ans. Et ça, ça l’a forgée, pour ne pas dire marquée à vie.  Alors aujourd’hui, cette art-thérapeute accompagne des gens qui ont connu une grosse cassure. Parce ce qu’elle l’a expérimenté dans son cœur et dans sa chair, c’est un peu devenu sa signature : elle répare les âmes en morceaux mais aussi les objets brisés selon un art ancestral japonais, le kintsugi.  

C’était cet été, derrière la porte de son atelier, cette femme solaire, avec ses cheveux roses et ses grandes lunettes papillon me tend une tasse de thé pour m’accueillir, et  entame la visite guidée. 


Ce podcast est né pendant la crise du coronavirus, et il a vu le jour grâce à une campagne de crowdfunding. Parmi les très généreux donateurs, j’aimerais en citer deux. 

Le premier, tient à rester anonyme. Ce chef d’entreprise établi à Genève, je le cite « a pris conscience de plein fouet, non seulement de la précarité des indépendants mais surtout de leur essor économique dans le monde de demain. Un monde qui est déjà celui d’aujourd'hui.» Mécène et philanthrope, il a décidé de soutenir ce podcast pour donner un écho à la voix des indépendants. 

Le second, s’appelle Thibaut Gallineau. Il a d’abord été salarié. Puis à moins de 30 ans, il s’est lancé pour devenir consultant indépendant à Genève pour les Services Financiers et les PME. Insatiable curieux, il est aussi enseignant chercheur et papa de 4 enfants. Bref, pas de quoi s’ennuyer. Son dynamisme l’a poussé à soutenir plusieurs projets pour venir en aide aux indépendants qui restent trop souvent invisibles selon lui. 

Je tiens à les remercier ici chaleureusement tous les deux. Sans eux, ce projet n’aurait jamais pu prendre la forme actuelle. Merci également à Farah Jouffroy de Human Challenge, et à  l’OPPIF, l’Ørganisation de Promotion de Projets Inventifs & Farfelus 

Description

Véronique, je l’ai rencontrée en préparant un autre projet, sur les proches aidants. Vous savez ce sont ces membres d’une famille qui vont assister, accompagner, soigner l’un des leurs durant sa maladie. Véronique, elle s’est occupée de son mari, pendant plus de 20 ans. Et ça, ça l’a forgée, pour ne pas dire marquée à vie.  Alors aujourd’hui, cette art-thérapeute accompagne des gens qui ont connu une grosse cassure. Parce ce qu’elle l’a expérimenté dans son cœur et dans sa chair, c’est un peu devenu sa signature : elle répare les âmes en morceaux mais aussi les objets brisés selon un art ancestral japonais, le kintsugi.  

C’était cet été, derrière la porte de son atelier, cette femme solaire, avec ses cheveux roses et ses grandes lunettes papillon me tend une tasse de thé pour m’accueillir, et  entame la visite guidée. 


Ce podcast est né pendant la crise du coronavirus, et il a vu le jour grâce à une campagne de crowdfunding. Parmi les très généreux donateurs, j’aimerais en citer deux. 

Le premier, tient à rester anonyme. Ce chef d’entreprise établi à Genève, je le cite « a pris conscience de plein fouet, non seulement de la précarité des indépendants mais surtout de leur essor économique dans le monde de demain. Un monde qui est déjà celui d’aujourd'hui.» Mécène et philanthrope, il a décidé de soutenir ce podcast pour donner un écho à la voix des indépendants. 

Le second, s’appelle Thibaut Gallineau. Il a d’abord été salarié. Puis à moins de 30 ans, il s’est lancé pour devenir consultant indépendant à Genève pour les Services Financiers et les PME. Insatiable curieux, il est aussi enseignant chercheur et papa de 4 enfants. Bref, pas de quoi s’ennuyer. Son dynamisme l’a poussé à soutenir plusieurs projets pour venir en aide aux indépendants qui restent trop souvent invisibles selon lui. 

Je tiens à les remercier ici chaleureusement tous les deux. Sans eux, ce projet n’aurait jamais pu prendre la forme actuelle. Merci également à Farah Jouffroy de Human Challenge, et à  l’OPPIF, l’Ørganisation de Promotion de Projets Inventifs & Farfelus 

Share

Embed

You may also like