EP03 @EHESS | Katrina, une catastrophe face au libéralisme économique cover
EP03 @EHESS | Katrina, une catastrophe face au libéralisme économique cover
Kôdôtalks

EP03 @EHESS | Katrina, une catastrophe face au libéralisme économique

EP03 @EHESS | Katrina, une catastrophe face au libéralisme économique

39min |09/02/2021
Listen
EP03 @EHESS | Katrina, une catastrophe face au libéralisme économique cover
EP03 @EHESS | Katrina, une catastrophe face au libéralisme économique cover
Kôdôtalks

EP03 @EHESS | Katrina, une catastrophe face au libéralisme économique

EP03 @EHESS | Katrina, une catastrophe face au libéralisme économique

39min |09/02/2021
Listen

Description

Aujourd'hui, dites bonjour à Clara Barbenes! Découvrez son talk rigoureux, bouleversant et très (très) prenant. 

Clara est étudiante en Master 2 à l’EHESS en anthropologie sociale et culturelle. Elle a intégré l’EHESS dans l’idée d’ouvrir ses connaissances grâce à la diversité des séminaires proposés. Elle s’intéresse particulièrement aux migrations et aux importants changements que vivent différentes populations en contacts les unes avec les autres. 

Elle est en train d’écrire un mémoire sur les travailleurs migrants dans une exploitation agricole à Almeria, en Espagne. Ce podcast était initialement le résultat d’un travail demandé lors du séminaire "Territoires affectés" animé par Katiana Le Mentec à l'EHESS (que l'on vous a déjà présenté chez Kôdô. D'ailleurs pour écouter ses conférences c'est par ici et par .). Dans le cadre de la collaboration avec Kôdô, elle a ré-enregistré et retravaillé son podcast avec l’aide d’Ugo Lhuillier, un ingénieur du son qui travaille principalement dans le cinéma. 


Ce talk est une réflexion sur "l'évènement Katrina"

La rupture des digues après l'ouragan entraine un déferlement d'eau qui dévaste 80% de la Nouvelle Orléans et provoque la mort de 1800 personnes. Alors que le gouvernement de Georges W. Bush prétend avoir géré la crise de manière consciencieuse, la colère monte dans une partie de l'opinion publique.

"Après le passage de l’ouragan, les habitants de la Nouvelle-Orléans attendent pendant 5 jours l’arrivée d’une aide nationale avant d’être évacués de la ville par des militaires et dispersées dans 44 États différents. Treize années après la catastrophe, sur les 450 000 habitants de la Nouvelle-Orléans, 100 000 ne sont jamais rentrés chez eux."

Clara nous donne des pistes pour comprendre l'absence d'intervention de l'état fédéral au cours de la catastrophe et les profonds changement que vit la Nouvelle Orléans après le passage de l'ouragan.

Bonne écoute!

Description

Aujourd'hui, dites bonjour à Clara Barbenes! Découvrez son talk rigoureux, bouleversant et très (très) prenant. 

Clara est étudiante en Master 2 à l’EHESS en anthropologie sociale et culturelle. Elle a intégré l’EHESS dans l’idée d’ouvrir ses connaissances grâce à la diversité des séminaires proposés. Elle s’intéresse particulièrement aux migrations et aux importants changements que vivent différentes populations en contacts les unes avec les autres. 

Elle est en train d’écrire un mémoire sur les travailleurs migrants dans une exploitation agricole à Almeria, en Espagne. Ce podcast était initialement le résultat d’un travail demandé lors du séminaire "Territoires affectés" animé par Katiana Le Mentec à l'EHESS (que l'on vous a déjà présenté chez Kôdô. D'ailleurs pour écouter ses conférences c'est par ici et par .). Dans le cadre de la collaboration avec Kôdô, elle a ré-enregistré et retravaillé son podcast avec l’aide d’Ugo Lhuillier, un ingénieur du son qui travaille principalement dans le cinéma. 


Ce talk est une réflexion sur "l'évènement Katrina"

La rupture des digues après l'ouragan entraine un déferlement d'eau qui dévaste 80% de la Nouvelle Orléans et provoque la mort de 1800 personnes. Alors que le gouvernement de Georges W. Bush prétend avoir géré la crise de manière consciencieuse, la colère monte dans une partie de l'opinion publique.

"Après le passage de l’ouragan, les habitants de la Nouvelle-Orléans attendent pendant 5 jours l’arrivée d’une aide nationale avant d’être évacués de la ville par des militaires et dispersées dans 44 États différents. Treize années après la catastrophe, sur les 450 000 habitants de la Nouvelle-Orléans, 100 000 ne sont jamais rentrés chez eux."

Clara nous donne des pistes pour comprendre l'absence d'intervention de l'état fédéral au cours de la catastrophe et les profonds changement que vit la Nouvelle Orléans après le passage de l'ouragan.

Bonne écoute!

Share

Embed

You may also like

Description

Aujourd'hui, dites bonjour à Clara Barbenes! Découvrez son talk rigoureux, bouleversant et très (très) prenant. 

Clara est étudiante en Master 2 à l’EHESS en anthropologie sociale et culturelle. Elle a intégré l’EHESS dans l’idée d’ouvrir ses connaissances grâce à la diversité des séminaires proposés. Elle s’intéresse particulièrement aux migrations et aux importants changements que vivent différentes populations en contacts les unes avec les autres. 

Elle est en train d’écrire un mémoire sur les travailleurs migrants dans une exploitation agricole à Almeria, en Espagne. Ce podcast était initialement le résultat d’un travail demandé lors du séminaire "Territoires affectés" animé par Katiana Le Mentec à l'EHESS (que l'on vous a déjà présenté chez Kôdô. D'ailleurs pour écouter ses conférences c'est par ici et par .). Dans le cadre de la collaboration avec Kôdô, elle a ré-enregistré et retravaillé son podcast avec l’aide d’Ugo Lhuillier, un ingénieur du son qui travaille principalement dans le cinéma. 


Ce talk est une réflexion sur "l'évènement Katrina"

La rupture des digues après l'ouragan entraine un déferlement d'eau qui dévaste 80% de la Nouvelle Orléans et provoque la mort de 1800 personnes. Alors que le gouvernement de Georges W. Bush prétend avoir géré la crise de manière consciencieuse, la colère monte dans une partie de l'opinion publique.

"Après le passage de l’ouragan, les habitants de la Nouvelle-Orléans attendent pendant 5 jours l’arrivée d’une aide nationale avant d’être évacués de la ville par des militaires et dispersées dans 44 États différents. Treize années après la catastrophe, sur les 450 000 habitants de la Nouvelle-Orléans, 100 000 ne sont jamais rentrés chez eux."

Clara nous donne des pistes pour comprendre l'absence d'intervention de l'état fédéral au cours de la catastrophe et les profonds changement que vit la Nouvelle Orléans après le passage de l'ouragan.

Bonne écoute!

Description

Aujourd'hui, dites bonjour à Clara Barbenes! Découvrez son talk rigoureux, bouleversant et très (très) prenant. 

Clara est étudiante en Master 2 à l’EHESS en anthropologie sociale et culturelle. Elle a intégré l’EHESS dans l’idée d’ouvrir ses connaissances grâce à la diversité des séminaires proposés. Elle s’intéresse particulièrement aux migrations et aux importants changements que vivent différentes populations en contacts les unes avec les autres. 

Elle est en train d’écrire un mémoire sur les travailleurs migrants dans une exploitation agricole à Almeria, en Espagne. Ce podcast était initialement le résultat d’un travail demandé lors du séminaire "Territoires affectés" animé par Katiana Le Mentec à l'EHESS (que l'on vous a déjà présenté chez Kôdô. D'ailleurs pour écouter ses conférences c'est par ici et par .). Dans le cadre de la collaboration avec Kôdô, elle a ré-enregistré et retravaillé son podcast avec l’aide d’Ugo Lhuillier, un ingénieur du son qui travaille principalement dans le cinéma. 


Ce talk est une réflexion sur "l'évènement Katrina"

La rupture des digues après l'ouragan entraine un déferlement d'eau qui dévaste 80% de la Nouvelle Orléans et provoque la mort de 1800 personnes. Alors que le gouvernement de Georges W. Bush prétend avoir géré la crise de manière consciencieuse, la colère monte dans une partie de l'opinion publique.

"Après le passage de l’ouragan, les habitants de la Nouvelle-Orléans attendent pendant 5 jours l’arrivée d’une aide nationale avant d’être évacués de la ville par des militaires et dispersées dans 44 États différents. Treize années après la catastrophe, sur les 450 000 habitants de la Nouvelle-Orléans, 100 000 ne sont jamais rentrés chez eux."

Clara nous donne des pistes pour comprendre l'absence d'intervention de l'état fédéral au cours de la catastrophe et les profonds changement que vit la Nouvelle Orléans après le passage de l'ouragan.

Bonne écoute!

Share

Embed

You may also like