Débats autour de la publication des Gardiens de la raison cover
Débats autour de la publication des Gardiens de la raison cover
La playlist du Quai des Savoirs

Débats autour de la publication des Gardiens de la raison

Débats autour de la publication des Gardiens de la raison

03min |10/02/2021
Listen
Débats autour de la publication des Gardiens de la raison cover
Débats autour de la publication des Gardiens de la raison cover
La playlist du Quai des Savoirs

Débats autour de la publication des Gardiens de la raison

Débats autour de la publication des Gardiens de la raison

03min |10/02/2021
Listen

Description

Dans ce livre qu’ils présentent comme une enquête journalistique dans les milieux de la médiation scientifique, Stéphane Horel, Stéphane Foucart et Sylvain Laurens entendent faire la démonstration qu’une grande partie des informations scientifiques diffusées dans l’espace public sont orientées de manière souterraine par des grands groupes industriels du tabac, du pétrole ou des pesticides. En clair, sous couvert d’arguments rationalistes, et dans la volonté de promouvoir en toute bonne foi la science, certains médiateurs, journalistes, militants associatifs, ne feraient que reprendre, à leur insu ou pas, des éléments de langage et des contenus clés en main élaborés par des conseillers en communication et des agences ou des fondations au service de l’industrie.  

A lire pour vous faire votre propre opinion, ainsi que les nombreuses analyses et critiques accessibles à partir du site web de l’AFIS,  “les Gardiens de la raison,” enquête sur la désinformation scientifique, vient de paraître aux éditions La Découverte. 

Sources :

Description

Dans ce livre qu’ils présentent comme une enquête journalistique dans les milieux de la médiation scientifique, Stéphane Horel, Stéphane Foucart et Sylvain Laurens entendent faire la démonstration qu’une grande partie des informations scientifiques diffusées dans l’espace public sont orientées de manière souterraine par des grands groupes industriels du tabac, du pétrole ou des pesticides. En clair, sous couvert d’arguments rationalistes, et dans la volonté de promouvoir en toute bonne foi la science, certains médiateurs, journalistes, militants associatifs, ne feraient que reprendre, à leur insu ou pas, des éléments de langage et des contenus clés en main élaborés par des conseillers en communication et des agences ou des fondations au service de l’industrie.  

A lire pour vous faire votre propre opinion, ainsi que les nombreuses analyses et critiques accessibles à partir du site web de l’AFIS,  “les Gardiens de la raison,” enquête sur la désinformation scientifique, vient de paraître aux éditions La Découverte. 

Sources :

Share

Embed

You may also like

Description

Dans ce livre qu’ils présentent comme une enquête journalistique dans les milieux de la médiation scientifique, Stéphane Horel, Stéphane Foucart et Sylvain Laurens entendent faire la démonstration qu’une grande partie des informations scientifiques diffusées dans l’espace public sont orientées de manière souterraine par des grands groupes industriels du tabac, du pétrole ou des pesticides. En clair, sous couvert d’arguments rationalistes, et dans la volonté de promouvoir en toute bonne foi la science, certains médiateurs, journalistes, militants associatifs, ne feraient que reprendre, à leur insu ou pas, des éléments de langage et des contenus clés en main élaborés par des conseillers en communication et des agences ou des fondations au service de l’industrie.  

A lire pour vous faire votre propre opinion, ainsi que les nombreuses analyses et critiques accessibles à partir du site web de l’AFIS,  “les Gardiens de la raison,” enquête sur la désinformation scientifique, vient de paraître aux éditions La Découverte. 

Sources :

Description

Dans ce livre qu’ils présentent comme une enquête journalistique dans les milieux de la médiation scientifique, Stéphane Horel, Stéphane Foucart et Sylvain Laurens entendent faire la démonstration qu’une grande partie des informations scientifiques diffusées dans l’espace public sont orientées de manière souterraine par des grands groupes industriels du tabac, du pétrole ou des pesticides. En clair, sous couvert d’arguments rationalistes, et dans la volonté de promouvoir en toute bonne foi la science, certains médiateurs, journalistes, militants associatifs, ne feraient que reprendre, à leur insu ou pas, des éléments de langage et des contenus clés en main élaborés par des conseillers en communication et des agences ou des fondations au service de l’industrie.  

A lire pour vous faire votre propre opinion, ainsi que les nombreuses analyses et critiques accessibles à partir du site web de l’AFIS,  “les Gardiens de la raison,” enquête sur la désinformation scientifique, vient de paraître aux éditions La Découverte. 

Sources :

Share

Embed

You may also like