undefined cover
undefined cover
Haute Joaillerie été 2022 #2 Chaumet : collection Ondes et Merveilles cover
Haute Joaillerie été 2022 #2 Chaumet : collection Ondes et Merveilles cover
Le bijou comme un bisou

Haute Joaillerie été 2022 #2 Chaumet : collection Ondes et Merveilles

Haute Joaillerie été 2022 #2 Chaumet : collection Ondes et Merveilles

08min |12/09/2022
Play
undefined cover
undefined cover
Haute Joaillerie été 2022 #2 Chaumet : collection Ondes et Merveilles cover
Haute Joaillerie été 2022 #2 Chaumet : collection Ondes et Merveilles cover
Le bijou comme un bisou

Haute Joaillerie été 2022 #2 Chaumet : collection Ondes et Merveilles

Haute Joaillerie été 2022 #2 Chaumet : collection Ondes et Merveilles

08min |12/09/2022
Play

Description

 Dans cette histoire de bijou comme un bisou, il était une fois la Haute Joaillerie été 2022, le moment dit de « La Couture » où les Maisons présentent place Vendôme leurs plus belles créations. Alors je vous partage mon pass presse pour vous emmener aux présentations de ces collections de Haute joaillerie. C’est parti pour une saison capsule de 5 épisodes ! 

  

Dans cette émission je vous emmène chez Chaumet au 12 place Vendôme. Mais on ne rentre pas dans la boutique. Non non ! Direction le joli porche vouté exceptionnellement
ouvert pour l’occasion. On gravit l’escalier d’apparat à gauche, on salue l’impératrice Joséphine dont la statue est la réplique exacte de la sculpture de marbre blanc commandée à Vital-Dubray par Napoléon III pour honorer la mémoire de sa grand-mère et conservée au château de Versailles. Puis l’hôtesse vous indique le premier étage qui mène aux Grands Salons patrimoniaux.  

  

La sécurité ouvre la porte blindée et le premier pas nous plonge dans la collection Onde et Merveilles. Sur l’écran l’océan miroite sur tout le couloir et s’échoue en arrondi sur la première parure diamant et saphir. L’ambiance est aussi sonore, à l’entendre on imagine le scintillement de la mer, les gouttelettes sur le pont et le chant mélodieux des sirènes. 

  

Etonnamment c’est la première fois de son histoire que Chaumet dédie une collection entière de Haute Joaillerie à la mer. Je dis étonnamment parce que le 12 place Vendôme était à l’origine l’hôtel particulier de Claude Baudard de Sainte-James, le trésorier général de la Marine de Louis XIV. Et en cet honneur les boiseries d’origine
créées par les frères Rousseau s’ornaient de coquillages, d’ancres, de tridents et de dauphins pendant que le peintre Jean-Jacques Lagrenée Le Jeune mettait en scène Neptune et Océan sur les médaillons. En 2020, Chaumet fête les 240 ans de l’hôtel et voici en 2022 la première collection de haute joaillerie en hommage à l’univers marins de ses origines. 

  

Le premier chapitre s’intitule Ondes animées. On commence doucement avec un ensemble blanc de pièces de diamants en perle d’eau. Des vaguelettes douces ondulent sur une bague, une broche et même un bijou de tête qui se transforme en broche. Les diamants marquises se tiennent en suspend au dessus des vagues de diamants taille brillants. L’été est en pente douce et ces modèles à Fleur d’eau. 

  

Quelque pas et je suis entourée de voiles légers qui ondulent au vent, les vagues prennent de la rondeur et la couleur entre en lice. Les verts vif des émeraudes de Colombie se tempèrent de motifs en Chrysoprase, les tourmalines paraïba au bleu incomparable des mers du sud ondoient avec les saphirs profonds. Les pièces évoquent la chaleur du Gulf Stream, le courant marin venu de Floride qui inspirent ce mouvement jusqu’au Boucles d'oreilles transformables aux couleurs de couchés de soleil : poire de spinelles roses et rouge, ovale de grenats "mandarins", saphirs bleus, motifs en calcédoine et diamants taille brillant. 

  

Puis le mouvement marin s’accentue. Les vagues gonflent et s’écrasent en collier, bague, broche ou chaque flux et reflux se succèdent inlassablement et chaque fois différemment. C’est une Déferlante avec le diadème en masterpièce. Emblématique de chaque collection depuis l’impératrice Joséphine jusqu’au logo de la Maison celui-ci ne compte pas moins de 1 600 diamants, carrés, en taille princesse, en baguette ou en
brillants. Grace à la technique du fil couteau, particulière à la Maison Chaumet, les diamants semblent suspendus, comme les eaux avant que la vague ne s’éclate en écume immaculée. Chaque ligne est différente, chaque inclinaison singulière pour un mouvement particulièrement réaliste qui saisit les vagues en plein élan et en or blanc. 

  

Dans la salle suivante un meuble en bois dont on peut ouvrir les tiroirs montrent les outils de la joaillerie, les matériaux et les gouachés. Et je m’amuse à découvrir les
secrets des pièces que je viens de voir et celles que je vais découvrir. 

  

J’aborde le 2e chapitre et je change de perspective pour les « Rivages Vus du Ciel ».
Les Spinelles rouge du collier « Escale » accostent le long des diamants montés sur or blanc et rose qui dessinent les reflets de la mer au port. Les parures « Sous le Soleil » créent des géométries en cercle et demi cercle aux couleurs de la plage entre Art Déco et pop : tourmaline verte et chrysoprase, rubellite, grenats mandarins et calcédoine rose, or jaune tressé, martelé, travaillé… 

  

Mais mon préféré c’est la parure Galets d’or. Une bague et surtout un splendide bracelet à l’or rose texturé et rainuré composé de galets imbriqués traversés de ruisseaux de saphirs Padparadscha ronds et de diamants en brillants et au centre 2 morganites de 3,43 et 3,40 carats entourent une morganite exceptionnelle de 18,29 carats, à la couleur appareillée d’une aurore rose enchantée. 

  

Puis je replonge dans les océans pour la découverte des Mille et un habitants des mers. Car chez Chaumet l’étoile de mer est une comète en saphir Padparadscha entourée de
perles fines aux nuances des flots : gris clair, mauves et olive. 


Mais vite je suis attirée par le chant des Sirènes et je tombe en arrêt devant un collier de perles de Tahiti aux reflets gris et verts d’eau. D’un côté les diamants commencent à dessiner des vaguettes, de l’autre émerge des profondeurs 8 tourmalines vert tilleul en taille poire. Les ondes se rejoignent, s’entrecroisent dans un mouvement en brillants ronds sertis et diamant taille couteau qui esquisse une silhouette de naïade par 1 tourmaline paraïba de 5,35 carats en taille marquise surmontant une envoutante tourmaline bluish green taille coussin de 23,81 carats. Une perle noire s’échoue en point d’orgue. 

  

Alors commence la Chasse aux trésors ! Sur une broche les coraux sont sculptés en chrysoprase vert intense auquel répond le titane mauve, bleu et vert. Le grenat tsavorite en poire de 6,37 carats s’accroche à ce précieux récif entouré des feux du grenat mandarin intense yellowish orange en poire de 1,82 carat, de saphirs violets, d’émeraudes et de diamants taille brillants au dessus d'une tourmaline verte greenish blue en poire de 3,22 carats. Un rêve de fonds marins !  

    

Ainsi ce termine la présentation de la collection Ondes et Merveilles de Chaumet. 

  

Je suis Anne Desmarest de Jotemps et je donne une voix aux bijoux. 

Pour ne manquez aucune émission de cette capsule spéciale haute Joaillerie été 2022 abonnez-vous sur votre plate-forme d’écoute préférée. Si vous êtes sur Apple podcast, Spotify ou sur YouTube mettez de jolis commentaires, des pouces ou des étoiles et partagez ! C’est ce qui permet de doper le référencement des podcasts !  

A demain !

Je vous envoie un bisou !  

Comme un bijou ! 

   

Auteure et Production : Anne Desmarest de Jotemps @iletaitunefoislebijou 

Gestion du son : Anne Desmarest de Jotemps @iletaitunefoislebijou 

Musique : Mer-Ka-Ba- Jesse Gallagher 

Graphisme : Ghinwa Ashkar  


Description

 Dans cette histoire de bijou comme un bisou, il était une fois la Haute Joaillerie été 2022, le moment dit de « La Couture » où les Maisons présentent place Vendôme leurs plus belles créations. Alors je vous partage mon pass presse pour vous emmener aux présentations de ces collections de Haute joaillerie. C’est parti pour une saison capsule de 5 épisodes ! 

  

Dans cette émission je vous emmène chez Chaumet au 12 place Vendôme. Mais on ne rentre pas dans la boutique. Non non ! Direction le joli porche vouté exceptionnellement
ouvert pour l’occasion. On gravit l’escalier d’apparat à gauche, on salue l’impératrice Joséphine dont la statue est la réplique exacte de la sculpture de marbre blanc commandée à Vital-Dubray par Napoléon III pour honorer la mémoire de sa grand-mère et conservée au château de Versailles. Puis l’hôtesse vous indique le premier étage qui mène aux Grands Salons patrimoniaux.  

  

La sécurité ouvre la porte blindée et le premier pas nous plonge dans la collection Onde et Merveilles. Sur l’écran l’océan miroite sur tout le couloir et s’échoue en arrondi sur la première parure diamant et saphir. L’ambiance est aussi sonore, à l’entendre on imagine le scintillement de la mer, les gouttelettes sur le pont et le chant mélodieux des sirènes. 

  

Etonnamment c’est la première fois de son histoire que Chaumet dédie une collection entière de Haute Joaillerie à la mer. Je dis étonnamment parce que le 12 place Vendôme était à l’origine l’hôtel particulier de Claude Baudard de Sainte-James, le trésorier général de la Marine de Louis XIV. Et en cet honneur les boiseries d’origine
créées par les frères Rousseau s’ornaient de coquillages, d’ancres, de tridents et de dauphins pendant que le peintre Jean-Jacques Lagrenée Le Jeune mettait en scène Neptune et Océan sur les médaillons. En 2020, Chaumet fête les 240 ans de l’hôtel et voici en 2022 la première collection de haute joaillerie en hommage à l’univers marins de ses origines. 

  

Le premier chapitre s’intitule Ondes animées. On commence doucement avec un ensemble blanc de pièces de diamants en perle d’eau. Des vaguelettes douces ondulent sur une bague, une broche et même un bijou de tête qui se transforme en broche. Les diamants marquises se tiennent en suspend au dessus des vagues de diamants taille brillants. L’été est en pente douce et ces modèles à Fleur d’eau. 

  

Quelque pas et je suis entourée de voiles légers qui ondulent au vent, les vagues prennent de la rondeur et la couleur entre en lice. Les verts vif des émeraudes de Colombie se tempèrent de motifs en Chrysoprase, les tourmalines paraïba au bleu incomparable des mers du sud ondoient avec les saphirs profonds. Les pièces évoquent la chaleur du Gulf Stream, le courant marin venu de Floride qui inspirent ce mouvement jusqu’au Boucles d'oreilles transformables aux couleurs de couchés de soleil : poire de spinelles roses et rouge, ovale de grenats "mandarins", saphirs bleus, motifs en calcédoine et diamants taille brillant. 

  

Puis le mouvement marin s’accentue. Les vagues gonflent et s’écrasent en collier, bague, broche ou chaque flux et reflux se succèdent inlassablement et chaque fois différemment. C’est une Déferlante avec le diadème en masterpièce. Emblématique de chaque collection depuis l’impératrice Joséphine jusqu’au logo de la Maison celui-ci ne compte pas moins de 1 600 diamants, carrés, en taille princesse, en baguette ou en
brillants. Grace à la technique du fil couteau, particulière à la Maison Chaumet, les diamants semblent suspendus, comme les eaux avant que la vague ne s’éclate en écume immaculée. Chaque ligne est différente, chaque inclinaison singulière pour un mouvement particulièrement réaliste qui saisit les vagues en plein élan et en or blanc. 

  

Dans la salle suivante un meuble en bois dont on peut ouvrir les tiroirs montrent les outils de la joaillerie, les matériaux et les gouachés. Et je m’amuse à découvrir les
secrets des pièces que je viens de voir et celles que je vais découvrir. 

  

J’aborde le 2e chapitre et je change de perspective pour les « Rivages Vus du Ciel ».
Les Spinelles rouge du collier « Escale » accostent le long des diamants montés sur or blanc et rose qui dessinent les reflets de la mer au port. Les parures « Sous le Soleil » créent des géométries en cercle et demi cercle aux couleurs de la plage entre Art Déco et pop : tourmaline verte et chrysoprase, rubellite, grenats mandarins et calcédoine rose, or jaune tressé, martelé, travaillé… 

  

Mais mon préféré c’est la parure Galets d’or. Une bague et surtout un splendide bracelet à l’or rose texturé et rainuré composé de galets imbriqués traversés de ruisseaux de saphirs Padparadscha ronds et de diamants en brillants et au centre 2 morganites de 3,43 et 3,40 carats entourent une morganite exceptionnelle de 18,29 carats, à la couleur appareillée d’une aurore rose enchantée. 

  

Puis je replonge dans les océans pour la découverte des Mille et un habitants des mers. Car chez Chaumet l’étoile de mer est une comète en saphir Padparadscha entourée de
perles fines aux nuances des flots : gris clair, mauves et olive. 


Mais vite je suis attirée par le chant des Sirènes et je tombe en arrêt devant un collier de perles de Tahiti aux reflets gris et verts d’eau. D’un côté les diamants commencent à dessiner des vaguettes, de l’autre émerge des profondeurs 8 tourmalines vert tilleul en taille poire. Les ondes se rejoignent, s’entrecroisent dans un mouvement en brillants ronds sertis et diamant taille couteau qui esquisse une silhouette de naïade par 1 tourmaline paraïba de 5,35 carats en taille marquise surmontant une envoutante tourmaline bluish green taille coussin de 23,81 carats. Une perle noire s’échoue en point d’orgue. 

  

Alors commence la Chasse aux trésors ! Sur une broche les coraux sont sculptés en chrysoprase vert intense auquel répond le titane mauve, bleu et vert. Le grenat tsavorite en poire de 6,37 carats s’accroche à ce précieux récif entouré des feux du grenat mandarin intense yellowish orange en poire de 1,82 carat, de saphirs violets, d’émeraudes et de diamants taille brillants au dessus d'une tourmaline verte greenish blue en poire de 3,22 carats. Un rêve de fonds marins !  

    

Ainsi ce termine la présentation de la collection Ondes et Merveilles de Chaumet. 

  

Je suis Anne Desmarest de Jotemps et je donne une voix aux bijoux. 

Pour ne manquez aucune émission de cette capsule spéciale haute Joaillerie été 2022 abonnez-vous sur votre plate-forme d’écoute préférée. Si vous êtes sur Apple podcast, Spotify ou sur YouTube mettez de jolis commentaires, des pouces ou des étoiles et partagez ! C’est ce qui permet de doper le référencement des podcasts !  

A demain !

Je vous envoie un bisou !  

Comme un bijou ! 

   

Auteure et Production : Anne Desmarest de Jotemps @iletaitunefoislebijou 

Gestion du son : Anne Desmarest de Jotemps @iletaitunefoislebijou 

Musique : Mer-Ka-Ba- Jesse Gallagher 

Graphisme : Ghinwa Ashkar  


Share

Embed

You may also like

Description

 Dans cette histoire de bijou comme un bisou, il était une fois la Haute Joaillerie été 2022, le moment dit de « La Couture » où les Maisons présentent place Vendôme leurs plus belles créations. Alors je vous partage mon pass presse pour vous emmener aux présentations de ces collections de Haute joaillerie. C’est parti pour une saison capsule de 5 épisodes ! 

  

Dans cette émission je vous emmène chez Chaumet au 12 place Vendôme. Mais on ne rentre pas dans la boutique. Non non ! Direction le joli porche vouté exceptionnellement
ouvert pour l’occasion. On gravit l’escalier d’apparat à gauche, on salue l’impératrice Joséphine dont la statue est la réplique exacte de la sculpture de marbre blanc commandée à Vital-Dubray par Napoléon III pour honorer la mémoire de sa grand-mère et conservée au château de Versailles. Puis l’hôtesse vous indique le premier étage qui mène aux Grands Salons patrimoniaux.  

  

La sécurité ouvre la porte blindée et le premier pas nous plonge dans la collection Onde et Merveilles. Sur l’écran l’océan miroite sur tout le couloir et s’échoue en arrondi sur la première parure diamant et saphir. L’ambiance est aussi sonore, à l’entendre on imagine le scintillement de la mer, les gouttelettes sur le pont et le chant mélodieux des sirènes. 

  

Etonnamment c’est la première fois de son histoire que Chaumet dédie une collection entière de Haute Joaillerie à la mer. Je dis étonnamment parce que le 12 place Vendôme était à l’origine l’hôtel particulier de Claude Baudard de Sainte-James, le trésorier général de la Marine de Louis XIV. Et en cet honneur les boiseries d’origine
créées par les frères Rousseau s’ornaient de coquillages, d’ancres, de tridents et de dauphins pendant que le peintre Jean-Jacques Lagrenée Le Jeune mettait en scène Neptune et Océan sur les médaillons. En 2020, Chaumet fête les 240 ans de l’hôtel et voici en 2022 la première collection de haute joaillerie en hommage à l’univers marins de ses origines. 

  

Le premier chapitre s’intitule Ondes animées. On commence doucement avec un ensemble blanc de pièces de diamants en perle d’eau. Des vaguelettes douces ondulent sur une bague, une broche et même un bijou de tête qui se transforme en broche. Les diamants marquises se tiennent en suspend au dessus des vagues de diamants taille brillants. L’été est en pente douce et ces modèles à Fleur d’eau. 

  

Quelque pas et je suis entourée de voiles légers qui ondulent au vent, les vagues prennent de la rondeur et la couleur entre en lice. Les verts vif des émeraudes de Colombie se tempèrent de motifs en Chrysoprase, les tourmalines paraïba au bleu incomparable des mers du sud ondoient avec les saphirs profonds. Les pièces évoquent la chaleur du Gulf Stream, le courant marin venu de Floride qui inspirent ce mouvement jusqu’au Boucles d'oreilles transformables aux couleurs de couchés de soleil : poire de spinelles roses et rouge, ovale de grenats "mandarins", saphirs bleus, motifs en calcédoine et diamants taille brillant. 

  

Puis le mouvement marin s’accentue. Les vagues gonflent et s’écrasent en collier, bague, broche ou chaque flux et reflux se succèdent inlassablement et chaque fois différemment. C’est une Déferlante avec le diadème en masterpièce. Emblématique de chaque collection depuis l’impératrice Joséphine jusqu’au logo de la Maison celui-ci ne compte pas moins de 1 600 diamants, carrés, en taille princesse, en baguette ou en
brillants. Grace à la technique du fil couteau, particulière à la Maison Chaumet, les diamants semblent suspendus, comme les eaux avant que la vague ne s’éclate en écume immaculée. Chaque ligne est différente, chaque inclinaison singulière pour un mouvement particulièrement réaliste qui saisit les vagues en plein élan et en or blanc. 

  

Dans la salle suivante un meuble en bois dont on peut ouvrir les tiroirs montrent les outils de la joaillerie, les matériaux et les gouachés. Et je m’amuse à découvrir les
secrets des pièces que je viens de voir et celles que je vais découvrir. 

  

J’aborde le 2e chapitre et je change de perspective pour les « Rivages Vus du Ciel ».
Les Spinelles rouge du collier « Escale » accostent le long des diamants montés sur or blanc et rose qui dessinent les reflets de la mer au port. Les parures « Sous le Soleil » créent des géométries en cercle et demi cercle aux couleurs de la plage entre Art Déco et pop : tourmaline verte et chrysoprase, rubellite, grenats mandarins et calcédoine rose, or jaune tressé, martelé, travaillé… 

  

Mais mon préféré c’est la parure Galets d’or. Une bague et surtout un splendide bracelet à l’or rose texturé et rainuré composé de galets imbriqués traversés de ruisseaux de saphirs Padparadscha ronds et de diamants en brillants et au centre 2 morganites de 3,43 et 3,40 carats entourent une morganite exceptionnelle de 18,29 carats, à la couleur appareillée d’une aurore rose enchantée. 

  

Puis je replonge dans les océans pour la découverte des Mille et un habitants des mers. Car chez Chaumet l’étoile de mer est une comète en saphir Padparadscha entourée de
perles fines aux nuances des flots : gris clair, mauves et olive. 


Mais vite je suis attirée par le chant des Sirènes et je tombe en arrêt devant un collier de perles de Tahiti aux reflets gris et verts d’eau. D’un côté les diamants commencent à dessiner des vaguettes, de l’autre émerge des profondeurs 8 tourmalines vert tilleul en taille poire. Les ondes se rejoignent, s’entrecroisent dans un mouvement en brillants ronds sertis et diamant taille couteau qui esquisse une silhouette de naïade par 1 tourmaline paraïba de 5,35 carats en taille marquise surmontant une envoutante tourmaline bluish green taille coussin de 23,81 carats. Une perle noire s’échoue en point d’orgue. 

  

Alors commence la Chasse aux trésors ! Sur une broche les coraux sont sculptés en chrysoprase vert intense auquel répond le titane mauve, bleu et vert. Le grenat tsavorite en poire de 6,37 carats s’accroche à ce précieux récif entouré des feux du grenat mandarin intense yellowish orange en poire de 1,82 carat, de saphirs violets, d’émeraudes et de diamants taille brillants au dessus d'une tourmaline verte greenish blue en poire de 3,22 carats. Un rêve de fonds marins !  

    

Ainsi ce termine la présentation de la collection Ondes et Merveilles de Chaumet. 

  

Je suis Anne Desmarest de Jotemps et je donne une voix aux bijoux. 

Pour ne manquez aucune émission de cette capsule spéciale haute Joaillerie été 2022 abonnez-vous sur votre plate-forme d’écoute préférée. Si vous êtes sur Apple podcast, Spotify ou sur YouTube mettez de jolis commentaires, des pouces ou des étoiles et partagez ! C’est ce qui permet de doper le référencement des podcasts !  

A demain !

Je vous envoie un bisou !  

Comme un bijou ! 

   

Auteure et Production : Anne Desmarest de Jotemps @iletaitunefoislebijou 

Gestion du son : Anne Desmarest de Jotemps @iletaitunefoislebijou 

Musique : Mer-Ka-Ba- Jesse Gallagher 

Graphisme : Ghinwa Ashkar  


Description

 Dans cette histoire de bijou comme un bisou, il était une fois la Haute Joaillerie été 2022, le moment dit de « La Couture » où les Maisons présentent place Vendôme leurs plus belles créations. Alors je vous partage mon pass presse pour vous emmener aux présentations de ces collections de Haute joaillerie. C’est parti pour une saison capsule de 5 épisodes ! 

  

Dans cette émission je vous emmène chez Chaumet au 12 place Vendôme. Mais on ne rentre pas dans la boutique. Non non ! Direction le joli porche vouté exceptionnellement
ouvert pour l’occasion. On gravit l’escalier d’apparat à gauche, on salue l’impératrice Joséphine dont la statue est la réplique exacte de la sculpture de marbre blanc commandée à Vital-Dubray par Napoléon III pour honorer la mémoire de sa grand-mère et conservée au château de Versailles. Puis l’hôtesse vous indique le premier étage qui mène aux Grands Salons patrimoniaux.  

  

La sécurité ouvre la porte blindée et le premier pas nous plonge dans la collection Onde et Merveilles. Sur l’écran l’océan miroite sur tout le couloir et s’échoue en arrondi sur la première parure diamant et saphir. L’ambiance est aussi sonore, à l’entendre on imagine le scintillement de la mer, les gouttelettes sur le pont et le chant mélodieux des sirènes. 

  

Etonnamment c’est la première fois de son histoire que Chaumet dédie une collection entière de Haute Joaillerie à la mer. Je dis étonnamment parce que le 12 place Vendôme était à l’origine l’hôtel particulier de Claude Baudard de Sainte-James, le trésorier général de la Marine de Louis XIV. Et en cet honneur les boiseries d’origine
créées par les frères Rousseau s’ornaient de coquillages, d’ancres, de tridents et de dauphins pendant que le peintre Jean-Jacques Lagrenée Le Jeune mettait en scène Neptune et Océan sur les médaillons. En 2020, Chaumet fête les 240 ans de l’hôtel et voici en 2022 la première collection de haute joaillerie en hommage à l’univers marins de ses origines. 

  

Le premier chapitre s’intitule Ondes animées. On commence doucement avec un ensemble blanc de pièces de diamants en perle d’eau. Des vaguelettes douces ondulent sur une bague, une broche et même un bijou de tête qui se transforme en broche. Les diamants marquises se tiennent en suspend au dessus des vagues de diamants taille brillants. L’été est en pente douce et ces modèles à Fleur d’eau. 

  

Quelque pas et je suis entourée de voiles légers qui ondulent au vent, les vagues prennent de la rondeur et la couleur entre en lice. Les verts vif des émeraudes de Colombie se tempèrent de motifs en Chrysoprase, les tourmalines paraïba au bleu incomparable des mers du sud ondoient avec les saphirs profonds. Les pièces évoquent la chaleur du Gulf Stream, le courant marin venu de Floride qui inspirent ce mouvement jusqu’au Boucles d'oreilles transformables aux couleurs de couchés de soleil : poire de spinelles roses et rouge, ovale de grenats "mandarins", saphirs bleus, motifs en calcédoine et diamants taille brillant. 

  

Puis le mouvement marin s’accentue. Les vagues gonflent et s’écrasent en collier, bague, broche ou chaque flux et reflux se succèdent inlassablement et chaque fois différemment. C’est une Déferlante avec le diadème en masterpièce. Emblématique de chaque collection depuis l’impératrice Joséphine jusqu’au logo de la Maison celui-ci ne compte pas moins de 1 600 diamants, carrés, en taille princesse, en baguette ou en
brillants. Grace à la technique du fil couteau, particulière à la Maison Chaumet, les diamants semblent suspendus, comme les eaux avant que la vague ne s’éclate en écume immaculée. Chaque ligne est différente, chaque inclinaison singulière pour un mouvement particulièrement réaliste qui saisit les vagues en plein élan et en or blanc. 

  

Dans la salle suivante un meuble en bois dont on peut ouvrir les tiroirs montrent les outils de la joaillerie, les matériaux et les gouachés. Et je m’amuse à découvrir les
secrets des pièces que je viens de voir et celles que je vais découvrir. 

  

J’aborde le 2e chapitre et je change de perspective pour les « Rivages Vus du Ciel ».
Les Spinelles rouge du collier « Escale » accostent le long des diamants montés sur or blanc et rose qui dessinent les reflets de la mer au port. Les parures « Sous le Soleil » créent des géométries en cercle et demi cercle aux couleurs de la plage entre Art Déco et pop : tourmaline verte et chrysoprase, rubellite, grenats mandarins et calcédoine rose, or jaune tressé, martelé, travaillé… 

  

Mais mon préféré c’est la parure Galets d’or. Une bague et surtout un splendide bracelet à l’or rose texturé et rainuré composé de galets imbriqués traversés de ruisseaux de saphirs Padparadscha ronds et de diamants en brillants et au centre 2 morganites de 3,43 et 3,40 carats entourent une morganite exceptionnelle de 18,29 carats, à la couleur appareillée d’une aurore rose enchantée. 

  

Puis je replonge dans les océans pour la découverte des Mille et un habitants des mers. Car chez Chaumet l’étoile de mer est une comète en saphir Padparadscha entourée de
perles fines aux nuances des flots : gris clair, mauves et olive. 


Mais vite je suis attirée par le chant des Sirènes et je tombe en arrêt devant un collier de perles de Tahiti aux reflets gris et verts d’eau. D’un côté les diamants commencent à dessiner des vaguettes, de l’autre émerge des profondeurs 8 tourmalines vert tilleul en taille poire. Les ondes se rejoignent, s’entrecroisent dans un mouvement en brillants ronds sertis et diamant taille couteau qui esquisse une silhouette de naïade par 1 tourmaline paraïba de 5,35 carats en taille marquise surmontant une envoutante tourmaline bluish green taille coussin de 23,81 carats. Une perle noire s’échoue en point d’orgue. 

  

Alors commence la Chasse aux trésors ! Sur une broche les coraux sont sculptés en chrysoprase vert intense auquel répond le titane mauve, bleu et vert. Le grenat tsavorite en poire de 6,37 carats s’accroche à ce précieux récif entouré des feux du grenat mandarin intense yellowish orange en poire de 1,82 carat, de saphirs violets, d’émeraudes et de diamants taille brillants au dessus d'une tourmaline verte greenish blue en poire de 3,22 carats. Un rêve de fonds marins !  

    

Ainsi ce termine la présentation de la collection Ondes et Merveilles de Chaumet. 

  

Je suis Anne Desmarest de Jotemps et je donne une voix aux bijoux. 

Pour ne manquez aucune émission de cette capsule spéciale haute Joaillerie été 2022 abonnez-vous sur votre plate-forme d’écoute préférée. Si vous êtes sur Apple podcast, Spotify ou sur YouTube mettez de jolis commentaires, des pouces ou des étoiles et partagez ! C’est ce qui permet de doper le référencement des podcasts !  

A demain !

Je vous envoie un bisou !  

Comme un bijou ! 

   

Auteure et Production : Anne Desmarest de Jotemps @iletaitunefoislebijou 

Gestion du son : Anne Desmarest de Jotemps @iletaitunefoislebijou 

Musique : Mer-Ka-Ba- Jesse Gallagher 

Graphisme : Ghinwa Ashkar  


Share

Embed

You may also like