undefined cover
undefined cover
Haute Joaillerie été 2022 #4 Van Cleef & Arpels : collection Legend of Diamond cover
Haute Joaillerie été 2022 #4 Van Cleef & Arpels : collection Legend of Diamond cover
Le bijou comme un bisou

Haute Joaillerie été 2022 #4 Van Cleef & Arpels : collection Legend of Diamond

Haute Joaillerie été 2022 #4 Van Cleef & Arpels : collection Legend of Diamond

08min |14/09/2022
Play
undefined cover
undefined cover
Haute Joaillerie été 2022 #4 Van Cleef & Arpels : collection Legend of Diamond cover
Haute Joaillerie été 2022 #4 Van Cleef & Arpels : collection Legend of Diamond cover
Le bijou comme un bisou

Haute Joaillerie été 2022 #4 Van Cleef & Arpels : collection Legend of Diamond

Haute Joaillerie été 2022 #4 Van Cleef & Arpels : collection Legend of Diamond

08min |14/09/2022
Play

Description

 Dans cette histoire de bijou comme un bisou, il était une fois la Haute Joaillerie été 2022, le moment dit de « La Couture » où les Maisons présentent place Vendôme leurs plus belles créations. Alors je vous partage mon pass presse pour vous emmener aux présentations de ces collections de Haute joaillerie. C’est parti pour une saison capsule de 5 épisodes !  


C’est à l’hôtel d’Evreux, au 19 place Vendôme que la Maison Van Cleef & Arpels a choisi de présenter sa collection Haute Joaillerie. La grande porte bleue est pour l’occasion largement ouverte et je peux admirer la grande cour de ce chef d’œuvre de l’architecture classique française de la fin du règne de Louis XIV. Une fois passé la
sécurité, je change de monde. Déjà le petit couloir éclate de couleurs. Et quand j’entre dans l’antichambre la surprise est totale. Tous les murs de la pièce résonnent des collages de l’artiste Jérémie Fischer. Des couleurs dignes de Sonia Delaunay, des à-plats qui temporisent le choc chromatique pour dessiner des paysages immenses. Ici pas de vitrines, les bijoux sont exposés le long de 3 murs comme s’ils étaient les hôtes d’une immense tablée de la Renaissance et que les visiteurs étaient le spectacle aux yeux des joyaux.  

  

La collection s’appelle Legend of Diamond et elle est le fruit de l’exception. Tout d’abord un brut de diamant de 910 carats de couleur D et de pureté IIa. C’est le cinquième diamant brut le plus important en dimensions et en qualité qui ait été jamais extrait.
Ce brut est issu de la mine Letseng au Lesotho. Cette mine est le berceau des gemmes d’exception en termes de qualité comme de proportions et c’est aussi une mine engagée qui assure une exploitation durable et une traçabilité totale.  

  

Et dans cette collection la traçabilité est d’autant plus parfaite que les 67 diamants d’exception des 25 pièces de la collection haute joaillerie proviennent tous de ce brut d’exception appelé le Lesotho Legend. Van Cleef & Arpels l’achète au diamantaire Taché en 2018. La première technique utilisée sera le clivage, ce qui est aujourd’hui exceptionnel et ce qui permettra de créer spécialement pour la Maison les appareillages souhaités et les tailles qu’elle préfère : ovale, coussin, poire, émeraude et asscher. Au total, il aura fallu 4 ans et 30 000 heures de travail pour créer cette collection qui compte aujourd’hui 441,75 carats de diamants d’exception. 

  

La collection reste fidèle à l’ADN de la Maison par le choix des formes : les nœuds, les chevrons, les volutes et bien sûr par la technique du serti mystérieux qu’elle a inventé en 1937. 

  

Alors le premier collier que j’admire s’appelle Atour Mystérieux. Des volutes de diamants tout articulé s’arrondissent autour de rubis en serti mystérieux qui entourent le
cou. La pierre de centre est le plus beau diamant issu du brut Lesotho Légend. Il est de taille coussin de 79,35 carats. 2 volutes de rubis en serti mystérieux traditionnel s’ouvrent en corolle de rouge intense de chaque côté du diamant et en dessous pose une collerette en serti mystérieux individuel de rubis ovales. On peut porter le diamant à part et le remplacer par une autre pièce en rubis et en serti mystérieux individuel. Ce collier rend hommage au célèbre collier Collerette que la Maison avait créée en 1939 pour la reine Nazli d’Égypte. 

  

En contraste de couleurs, le collier Chevron Mystérieux conjugue le vert intense des émeraudes soulignées de saphirs bleus profonds. Les gemmes bien sûr en serti mystérieux créent une sorte de tissage qui fait référence au cache cœur en voque dans les années 1950. Le collier transformable en 6 portés est plat, assez large et se termine en pointe comme une couronne que l’on aurait posée retournée. 3 diamants soulignés de vert et de bleu sont suspendus et amovibles. En taille poire, le diamant central est de 31 carats et peut se porter seul. Il est encadré de 2 autres diamants poire de 12,18 et 12,07 carats qui deviennent boucle d’oreille. 

  

Mais je crois que le collier que je préfère c’est la Collerette mystérieuse. D’abord parce que les diamants de centre sont de taille émeraude et j’adore ! Ensuite ce collier graphique alterne des panneaux de sertis diamants avec d’autres en rubis et les rubis sont suifés. Vous avez c’est quand on retaille la table donc le dessus du rubis comme un cabochon bombé tout en conservant la culasse facettée pour l'éclat. Je trouve que ça qui concentre encore plus la couleur et donne une lumière vraiment très douce. Dans ce collier presque jusqu’au motif central des diamants blancs carrés forment une dentelle qui frange le bas du collier tandis des saphirs roses sur or rose ganse le tour du cou façon couture. Un nœud en diamants blanc sur or blanc cache le fermoir. Le diamant de centre du collier est de 10,22 carats et garde suspendu celui de 51,14 carats qui se détache en cœur de bague et peut être changé pour un motif de rubis de serti mystérieux individuel.  


Je ne peux pas vous raconter toutes les pièces mais pour terminer cette présentation je vous invite à traverser la place Vendôme pour aller dans la boutique Van Cleef & Arpels au numéro 20 à L’hôtel de Parabère. Car dans la Galerie du Patrimoine, jusqu’au 10 janvier, en écho à cette présentation « Légend de diamond » La Maison expose « Un siècle de créations en diamants » qui retrace les bijoux et commandes spéciales créées autour de cette pierre fascinante. Parmi les 40 pièces il y a justement le collier Collerette de la reine Nazli d’Egypte de 1939 qui a inspiré le collier Atour Mystérieux de 2022. J’ai aussi aimé le bracelet Ludo formé de briquettes imbriquées ce qui donne au bracelet une souplesse d’étoffe. Le bracelet présenté faisait partie de la collection de l’héritière américaine Barbara Hutton avant de revenir au patrimoine. Et pour les curieux du savoir faire une vidéo explique le serti mystérieux. 

   

Ainsi ce termine laprésentation de la collection Legend of diamonds de Van Cleef & Arpels. Je suis Anne Desmarest de Jotemps et je donne une voix aux bijoux. Pour ne manquez aucune émission de cette capsule spéciale haute Joaillerie été 2022 abonnez-vous sur votre plate-forme d’écoute préférée. Si vous êtes sur Apple podcast, Spotify ou sur YouTube mettez de jolis commentaires, des pouces ou des étoiles et partagez ! C’est ce qui permet de doper le référencement des podcasts !  

A demain 

Je vous envoie un bisou !  

Comme un bijou !  


Auteure et Production : Anne Desmarest de Jotemps @iletaitunefoislebijou 

Gestion du son : Anne Desmarest de Jotemps @iletaitunefoislebijou 

Musique : Mer-Ka-Ba- Jesse Gallagher 

Graphisme : Ghinwa Ashkar  

Description

 Dans cette histoire de bijou comme un bisou, il était une fois la Haute Joaillerie été 2022, le moment dit de « La Couture » où les Maisons présentent place Vendôme leurs plus belles créations. Alors je vous partage mon pass presse pour vous emmener aux présentations de ces collections de Haute joaillerie. C’est parti pour une saison capsule de 5 épisodes !  


C’est à l’hôtel d’Evreux, au 19 place Vendôme que la Maison Van Cleef & Arpels a choisi de présenter sa collection Haute Joaillerie. La grande porte bleue est pour l’occasion largement ouverte et je peux admirer la grande cour de ce chef d’œuvre de l’architecture classique française de la fin du règne de Louis XIV. Une fois passé la
sécurité, je change de monde. Déjà le petit couloir éclate de couleurs. Et quand j’entre dans l’antichambre la surprise est totale. Tous les murs de la pièce résonnent des collages de l’artiste Jérémie Fischer. Des couleurs dignes de Sonia Delaunay, des à-plats qui temporisent le choc chromatique pour dessiner des paysages immenses. Ici pas de vitrines, les bijoux sont exposés le long de 3 murs comme s’ils étaient les hôtes d’une immense tablée de la Renaissance et que les visiteurs étaient le spectacle aux yeux des joyaux.  

  

La collection s’appelle Legend of Diamond et elle est le fruit de l’exception. Tout d’abord un brut de diamant de 910 carats de couleur D et de pureté IIa. C’est le cinquième diamant brut le plus important en dimensions et en qualité qui ait été jamais extrait.
Ce brut est issu de la mine Letseng au Lesotho. Cette mine est le berceau des gemmes d’exception en termes de qualité comme de proportions et c’est aussi une mine engagée qui assure une exploitation durable et une traçabilité totale.  

  

Et dans cette collection la traçabilité est d’autant plus parfaite que les 67 diamants d’exception des 25 pièces de la collection haute joaillerie proviennent tous de ce brut d’exception appelé le Lesotho Legend. Van Cleef & Arpels l’achète au diamantaire Taché en 2018. La première technique utilisée sera le clivage, ce qui est aujourd’hui exceptionnel et ce qui permettra de créer spécialement pour la Maison les appareillages souhaités et les tailles qu’elle préfère : ovale, coussin, poire, émeraude et asscher. Au total, il aura fallu 4 ans et 30 000 heures de travail pour créer cette collection qui compte aujourd’hui 441,75 carats de diamants d’exception. 

  

La collection reste fidèle à l’ADN de la Maison par le choix des formes : les nœuds, les chevrons, les volutes et bien sûr par la technique du serti mystérieux qu’elle a inventé en 1937. 

  

Alors le premier collier que j’admire s’appelle Atour Mystérieux. Des volutes de diamants tout articulé s’arrondissent autour de rubis en serti mystérieux qui entourent le
cou. La pierre de centre est le plus beau diamant issu du brut Lesotho Légend. Il est de taille coussin de 79,35 carats. 2 volutes de rubis en serti mystérieux traditionnel s’ouvrent en corolle de rouge intense de chaque côté du diamant et en dessous pose une collerette en serti mystérieux individuel de rubis ovales. On peut porter le diamant à part et le remplacer par une autre pièce en rubis et en serti mystérieux individuel. Ce collier rend hommage au célèbre collier Collerette que la Maison avait créée en 1939 pour la reine Nazli d’Égypte. 

  

En contraste de couleurs, le collier Chevron Mystérieux conjugue le vert intense des émeraudes soulignées de saphirs bleus profonds. Les gemmes bien sûr en serti mystérieux créent une sorte de tissage qui fait référence au cache cœur en voque dans les années 1950. Le collier transformable en 6 portés est plat, assez large et se termine en pointe comme une couronne que l’on aurait posée retournée. 3 diamants soulignés de vert et de bleu sont suspendus et amovibles. En taille poire, le diamant central est de 31 carats et peut se porter seul. Il est encadré de 2 autres diamants poire de 12,18 et 12,07 carats qui deviennent boucle d’oreille. 

  

Mais je crois que le collier que je préfère c’est la Collerette mystérieuse. D’abord parce que les diamants de centre sont de taille émeraude et j’adore ! Ensuite ce collier graphique alterne des panneaux de sertis diamants avec d’autres en rubis et les rubis sont suifés. Vous avez c’est quand on retaille la table donc le dessus du rubis comme un cabochon bombé tout en conservant la culasse facettée pour l'éclat. Je trouve que ça qui concentre encore plus la couleur et donne une lumière vraiment très douce. Dans ce collier presque jusqu’au motif central des diamants blancs carrés forment une dentelle qui frange le bas du collier tandis des saphirs roses sur or rose ganse le tour du cou façon couture. Un nœud en diamants blanc sur or blanc cache le fermoir. Le diamant de centre du collier est de 10,22 carats et garde suspendu celui de 51,14 carats qui se détache en cœur de bague et peut être changé pour un motif de rubis de serti mystérieux individuel.  


Je ne peux pas vous raconter toutes les pièces mais pour terminer cette présentation je vous invite à traverser la place Vendôme pour aller dans la boutique Van Cleef & Arpels au numéro 20 à L’hôtel de Parabère. Car dans la Galerie du Patrimoine, jusqu’au 10 janvier, en écho à cette présentation « Légend de diamond » La Maison expose « Un siècle de créations en diamants » qui retrace les bijoux et commandes spéciales créées autour de cette pierre fascinante. Parmi les 40 pièces il y a justement le collier Collerette de la reine Nazli d’Egypte de 1939 qui a inspiré le collier Atour Mystérieux de 2022. J’ai aussi aimé le bracelet Ludo formé de briquettes imbriquées ce qui donne au bracelet une souplesse d’étoffe. Le bracelet présenté faisait partie de la collection de l’héritière américaine Barbara Hutton avant de revenir au patrimoine. Et pour les curieux du savoir faire une vidéo explique le serti mystérieux. 

   

Ainsi ce termine laprésentation de la collection Legend of diamonds de Van Cleef & Arpels. Je suis Anne Desmarest de Jotemps et je donne une voix aux bijoux. Pour ne manquez aucune émission de cette capsule spéciale haute Joaillerie été 2022 abonnez-vous sur votre plate-forme d’écoute préférée. Si vous êtes sur Apple podcast, Spotify ou sur YouTube mettez de jolis commentaires, des pouces ou des étoiles et partagez ! C’est ce qui permet de doper le référencement des podcasts !  

A demain 

Je vous envoie un bisou !  

Comme un bijou !  


Auteure et Production : Anne Desmarest de Jotemps @iletaitunefoislebijou 

Gestion du son : Anne Desmarest de Jotemps @iletaitunefoislebijou 

Musique : Mer-Ka-Ba- Jesse Gallagher 

Graphisme : Ghinwa Ashkar  

Share

Embed

You may also like

Description

 Dans cette histoire de bijou comme un bisou, il était une fois la Haute Joaillerie été 2022, le moment dit de « La Couture » où les Maisons présentent place Vendôme leurs plus belles créations. Alors je vous partage mon pass presse pour vous emmener aux présentations de ces collections de Haute joaillerie. C’est parti pour une saison capsule de 5 épisodes !  


C’est à l’hôtel d’Evreux, au 19 place Vendôme que la Maison Van Cleef & Arpels a choisi de présenter sa collection Haute Joaillerie. La grande porte bleue est pour l’occasion largement ouverte et je peux admirer la grande cour de ce chef d’œuvre de l’architecture classique française de la fin du règne de Louis XIV. Une fois passé la
sécurité, je change de monde. Déjà le petit couloir éclate de couleurs. Et quand j’entre dans l’antichambre la surprise est totale. Tous les murs de la pièce résonnent des collages de l’artiste Jérémie Fischer. Des couleurs dignes de Sonia Delaunay, des à-plats qui temporisent le choc chromatique pour dessiner des paysages immenses. Ici pas de vitrines, les bijoux sont exposés le long de 3 murs comme s’ils étaient les hôtes d’une immense tablée de la Renaissance et que les visiteurs étaient le spectacle aux yeux des joyaux.  

  

La collection s’appelle Legend of Diamond et elle est le fruit de l’exception. Tout d’abord un brut de diamant de 910 carats de couleur D et de pureté IIa. C’est le cinquième diamant brut le plus important en dimensions et en qualité qui ait été jamais extrait.
Ce brut est issu de la mine Letseng au Lesotho. Cette mine est le berceau des gemmes d’exception en termes de qualité comme de proportions et c’est aussi une mine engagée qui assure une exploitation durable et une traçabilité totale.  

  

Et dans cette collection la traçabilité est d’autant plus parfaite que les 67 diamants d’exception des 25 pièces de la collection haute joaillerie proviennent tous de ce brut d’exception appelé le Lesotho Legend. Van Cleef & Arpels l’achète au diamantaire Taché en 2018. La première technique utilisée sera le clivage, ce qui est aujourd’hui exceptionnel et ce qui permettra de créer spécialement pour la Maison les appareillages souhaités et les tailles qu’elle préfère : ovale, coussin, poire, émeraude et asscher. Au total, il aura fallu 4 ans et 30 000 heures de travail pour créer cette collection qui compte aujourd’hui 441,75 carats de diamants d’exception. 

  

La collection reste fidèle à l’ADN de la Maison par le choix des formes : les nœuds, les chevrons, les volutes et bien sûr par la technique du serti mystérieux qu’elle a inventé en 1937. 

  

Alors le premier collier que j’admire s’appelle Atour Mystérieux. Des volutes de diamants tout articulé s’arrondissent autour de rubis en serti mystérieux qui entourent le
cou. La pierre de centre est le plus beau diamant issu du brut Lesotho Légend. Il est de taille coussin de 79,35 carats. 2 volutes de rubis en serti mystérieux traditionnel s’ouvrent en corolle de rouge intense de chaque côté du diamant et en dessous pose une collerette en serti mystérieux individuel de rubis ovales. On peut porter le diamant à part et le remplacer par une autre pièce en rubis et en serti mystérieux individuel. Ce collier rend hommage au célèbre collier Collerette que la Maison avait créée en 1939 pour la reine Nazli d’Égypte. 

  

En contraste de couleurs, le collier Chevron Mystérieux conjugue le vert intense des émeraudes soulignées de saphirs bleus profonds. Les gemmes bien sûr en serti mystérieux créent une sorte de tissage qui fait référence au cache cœur en voque dans les années 1950. Le collier transformable en 6 portés est plat, assez large et se termine en pointe comme une couronne que l’on aurait posée retournée. 3 diamants soulignés de vert et de bleu sont suspendus et amovibles. En taille poire, le diamant central est de 31 carats et peut se porter seul. Il est encadré de 2 autres diamants poire de 12,18 et 12,07 carats qui deviennent boucle d’oreille. 

  

Mais je crois que le collier que je préfère c’est la Collerette mystérieuse. D’abord parce que les diamants de centre sont de taille émeraude et j’adore ! Ensuite ce collier graphique alterne des panneaux de sertis diamants avec d’autres en rubis et les rubis sont suifés. Vous avez c’est quand on retaille la table donc le dessus du rubis comme un cabochon bombé tout en conservant la culasse facettée pour l'éclat. Je trouve que ça qui concentre encore plus la couleur et donne une lumière vraiment très douce. Dans ce collier presque jusqu’au motif central des diamants blancs carrés forment une dentelle qui frange le bas du collier tandis des saphirs roses sur or rose ganse le tour du cou façon couture. Un nœud en diamants blanc sur or blanc cache le fermoir. Le diamant de centre du collier est de 10,22 carats et garde suspendu celui de 51,14 carats qui se détache en cœur de bague et peut être changé pour un motif de rubis de serti mystérieux individuel.  


Je ne peux pas vous raconter toutes les pièces mais pour terminer cette présentation je vous invite à traverser la place Vendôme pour aller dans la boutique Van Cleef & Arpels au numéro 20 à L’hôtel de Parabère. Car dans la Galerie du Patrimoine, jusqu’au 10 janvier, en écho à cette présentation « Légend de diamond » La Maison expose « Un siècle de créations en diamants » qui retrace les bijoux et commandes spéciales créées autour de cette pierre fascinante. Parmi les 40 pièces il y a justement le collier Collerette de la reine Nazli d’Egypte de 1939 qui a inspiré le collier Atour Mystérieux de 2022. J’ai aussi aimé le bracelet Ludo formé de briquettes imbriquées ce qui donne au bracelet une souplesse d’étoffe. Le bracelet présenté faisait partie de la collection de l’héritière américaine Barbara Hutton avant de revenir au patrimoine. Et pour les curieux du savoir faire une vidéo explique le serti mystérieux. 

   

Ainsi ce termine laprésentation de la collection Legend of diamonds de Van Cleef & Arpels. Je suis Anne Desmarest de Jotemps et je donne une voix aux bijoux. Pour ne manquez aucune émission de cette capsule spéciale haute Joaillerie été 2022 abonnez-vous sur votre plate-forme d’écoute préférée. Si vous êtes sur Apple podcast, Spotify ou sur YouTube mettez de jolis commentaires, des pouces ou des étoiles et partagez ! C’est ce qui permet de doper le référencement des podcasts !  

A demain 

Je vous envoie un bisou !  

Comme un bijou !  


Auteure et Production : Anne Desmarest de Jotemps @iletaitunefoislebijou 

Gestion du son : Anne Desmarest de Jotemps @iletaitunefoislebijou 

Musique : Mer-Ka-Ba- Jesse Gallagher 

Graphisme : Ghinwa Ashkar  

Description

 Dans cette histoire de bijou comme un bisou, il était une fois la Haute Joaillerie été 2022, le moment dit de « La Couture » où les Maisons présentent place Vendôme leurs plus belles créations. Alors je vous partage mon pass presse pour vous emmener aux présentations de ces collections de Haute joaillerie. C’est parti pour une saison capsule de 5 épisodes !  


C’est à l’hôtel d’Evreux, au 19 place Vendôme que la Maison Van Cleef & Arpels a choisi de présenter sa collection Haute Joaillerie. La grande porte bleue est pour l’occasion largement ouverte et je peux admirer la grande cour de ce chef d’œuvre de l’architecture classique française de la fin du règne de Louis XIV. Une fois passé la
sécurité, je change de monde. Déjà le petit couloir éclate de couleurs. Et quand j’entre dans l’antichambre la surprise est totale. Tous les murs de la pièce résonnent des collages de l’artiste Jérémie Fischer. Des couleurs dignes de Sonia Delaunay, des à-plats qui temporisent le choc chromatique pour dessiner des paysages immenses. Ici pas de vitrines, les bijoux sont exposés le long de 3 murs comme s’ils étaient les hôtes d’une immense tablée de la Renaissance et que les visiteurs étaient le spectacle aux yeux des joyaux.  

  

La collection s’appelle Legend of Diamond et elle est le fruit de l’exception. Tout d’abord un brut de diamant de 910 carats de couleur D et de pureté IIa. C’est le cinquième diamant brut le plus important en dimensions et en qualité qui ait été jamais extrait.
Ce brut est issu de la mine Letseng au Lesotho. Cette mine est le berceau des gemmes d’exception en termes de qualité comme de proportions et c’est aussi une mine engagée qui assure une exploitation durable et une traçabilité totale.  

  

Et dans cette collection la traçabilité est d’autant plus parfaite que les 67 diamants d’exception des 25 pièces de la collection haute joaillerie proviennent tous de ce brut d’exception appelé le Lesotho Legend. Van Cleef & Arpels l’achète au diamantaire Taché en 2018. La première technique utilisée sera le clivage, ce qui est aujourd’hui exceptionnel et ce qui permettra de créer spécialement pour la Maison les appareillages souhaités et les tailles qu’elle préfère : ovale, coussin, poire, émeraude et asscher. Au total, il aura fallu 4 ans et 30 000 heures de travail pour créer cette collection qui compte aujourd’hui 441,75 carats de diamants d’exception. 

  

La collection reste fidèle à l’ADN de la Maison par le choix des formes : les nœuds, les chevrons, les volutes et bien sûr par la technique du serti mystérieux qu’elle a inventé en 1937. 

  

Alors le premier collier que j’admire s’appelle Atour Mystérieux. Des volutes de diamants tout articulé s’arrondissent autour de rubis en serti mystérieux qui entourent le
cou. La pierre de centre est le plus beau diamant issu du brut Lesotho Légend. Il est de taille coussin de 79,35 carats. 2 volutes de rubis en serti mystérieux traditionnel s’ouvrent en corolle de rouge intense de chaque côté du diamant et en dessous pose une collerette en serti mystérieux individuel de rubis ovales. On peut porter le diamant à part et le remplacer par une autre pièce en rubis et en serti mystérieux individuel. Ce collier rend hommage au célèbre collier Collerette que la Maison avait créée en 1939 pour la reine Nazli d’Égypte. 

  

En contraste de couleurs, le collier Chevron Mystérieux conjugue le vert intense des émeraudes soulignées de saphirs bleus profonds. Les gemmes bien sûr en serti mystérieux créent une sorte de tissage qui fait référence au cache cœur en voque dans les années 1950. Le collier transformable en 6 portés est plat, assez large et se termine en pointe comme une couronne que l’on aurait posée retournée. 3 diamants soulignés de vert et de bleu sont suspendus et amovibles. En taille poire, le diamant central est de 31 carats et peut se porter seul. Il est encadré de 2 autres diamants poire de 12,18 et 12,07 carats qui deviennent boucle d’oreille. 

  

Mais je crois que le collier que je préfère c’est la Collerette mystérieuse. D’abord parce que les diamants de centre sont de taille émeraude et j’adore ! Ensuite ce collier graphique alterne des panneaux de sertis diamants avec d’autres en rubis et les rubis sont suifés. Vous avez c’est quand on retaille la table donc le dessus du rubis comme un cabochon bombé tout en conservant la culasse facettée pour l'éclat. Je trouve que ça qui concentre encore plus la couleur et donne une lumière vraiment très douce. Dans ce collier presque jusqu’au motif central des diamants blancs carrés forment une dentelle qui frange le bas du collier tandis des saphirs roses sur or rose ganse le tour du cou façon couture. Un nœud en diamants blanc sur or blanc cache le fermoir. Le diamant de centre du collier est de 10,22 carats et garde suspendu celui de 51,14 carats qui se détache en cœur de bague et peut être changé pour un motif de rubis de serti mystérieux individuel.  


Je ne peux pas vous raconter toutes les pièces mais pour terminer cette présentation je vous invite à traverser la place Vendôme pour aller dans la boutique Van Cleef & Arpels au numéro 20 à L’hôtel de Parabère. Car dans la Galerie du Patrimoine, jusqu’au 10 janvier, en écho à cette présentation « Légend de diamond » La Maison expose « Un siècle de créations en diamants » qui retrace les bijoux et commandes spéciales créées autour de cette pierre fascinante. Parmi les 40 pièces il y a justement le collier Collerette de la reine Nazli d’Egypte de 1939 qui a inspiré le collier Atour Mystérieux de 2022. J’ai aussi aimé le bracelet Ludo formé de briquettes imbriquées ce qui donne au bracelet une souplesse d’étoffe. Le bracelet présenté faisait partie de la collection de l’héritière américaine Barbara Hutton avant de revenir au patrimoine. Et pour les curieux du savoir faire une vidéo explique le serti mystérieux. 

   

Ainsi ce termine laprésentation de la collection Legend of diamonds de Van Cleef & Arpels. Je suis Anne Desmarest de Jotemps et je donne une voix aux bijoux. Pour ne manquez aucune émission de cette capsule spéciale haute Joaillerie été 2022 abonnez-vous sur votre plate-forme d’écoute préférée. Si vous êtes sur Apple podcast, Spotify ou sur YouTube mettez de jolis commentaires, des pouces ou des étoiles et partagez ! C’est ce qui permet de doper le référencement des podcasts !  

A demain 

Je vous envoie un bisou !  

Comme un bijou !  


Auteure et Production : Anne Desmarest de Jotemps @iletaitunefoislebijou 

Gestion du son : Anne Desmarest de Jotemps @iletaitunefoislebijou 

Musique : Mer-Ka-Ba- Jesse Gallagher 

Graphisme : Ghinwa Ashkar  

Share

Embed

You may also like