undefined cover
undefined cover
1/5đŸ„‡- Solopreneur de Haut Niveau : CrĂ©e ta routine santĂ© et productivitĂ© pour performer sans finir en burn-out (avec Romy Leick) cover
1/5đŸ„‡- Solopreneur de Haut Niveau : CrĂ©e ta routine santĂ© et productivitĂ© pour performer sans finir en burn-out (avec Romy Leick) cover
LE BOARD - Incubateur de solopreneurs !

1/5đŸ„‡- Solopreneur de Haut Niveau : CrĂ©e ta routine santĂ© et productivitĂ© pour performer sans finir en burn-out (avec Romy Leick)

1/5đŸ„‡- Solopreneur de Haut Niveau : CrĂ©e ta routine santĂ© et productivitĂ© pour performer sans finir en burn-out (avec Romy Leick)

13min |17/06/2024
Play
undefined cover
undefined cover
1/5đŸ„‡- Solopreneur de Haut Niveau : CrĂ©e ta routine santĂ© et productivitĂ© pour performer sans finir en burn-out (avec Romy Leick) cover
1/5đŸ„‡- Solopreneur de Haut Niveau : CrĂ©e ta routine santĂ© et productivitĂ© pour performer sans finir en burn-out (avec Romy Leick) cover
LE BOARD - Incubateur de solopreneurs !

1/5đŸ„‡- Solopreneur de Haut Niveau : CrĂ©e ta routine santĂ© et productivitĂ© pour performer sans finir en burn-out (avec Romy Leick)

1/5đŸ„‡- Solopreneur de Haut Niveau : CrĂ©e ta routine santĂ© et productivitĂ© pour performer sans finir en burn-out (avec Romy Leick)

13min |17/06/2024
Play

Description

Tu es en micro-entreprise ? Passe ton audit santé administrative gratuit avec Superindep.fr !


Tu te sens parfois dĂ©passĂ© en tant que solopreneur, pris dans une to-do list infinie ? đŸ€Ż


Comment maintenir une performance de haut niveau sans risquer le burn-out ? đŸ‹ïžâ€â™€ïž


Aujourd'hui, je reçois Romy Leick, Coach en performance et en santé pour les solopreneurs.

Romy est une experte des routines et de la performance, avec une approche unique qui allie santé et productivité.


Dans cet Ă©pisode, nous aborderons des questions cruciales pour augmenter ta performance de solopreneur :

  • Pourquoi les routines sont-elles essentielles pour rĂ©ussir ?

  • Quelles habitudes adopter pour prĂ©venir le burn-out ?

  • Comment optimiser ton Ă©nergie chaque jour ?

  • Quels sont les piliers d'une performance durable ?

  • Comment transformer des actions quotidiennes en stratĂ©gie de succĂšs ?

  • Quels piĂšges Ă©viter pour maintenir tes nouvelles habitudes ?

  • Comment booster ta motivation avec des rĂ©compenses ?


Un Ă©pisode incontournable pour performer au quotidien et rester en forme en tant que solopreneur !


💌 Retrouve tous mes tips solopreneur et les bonus des Ă©pisodes dans la newsletter Solopreneur·e.


💜 Et n'oublie pas de soutenir gratuitement le podcast s'il t'a plu, en laissant un avis sympa et 5 Ă©toiles sur Apple Podcast ou sur Spotify ou en partageant sur tes rĂ©seaux (je rĂ©serve une petite surprise pour chaque avis sympa reçu).


Crédits musicaux :

  1. Discipline - Orelsan

  2. Flemme - AngĂšle

  3. Alright - Kendrick Lamar

  4. Pour le plaisir - Herbert LĂ©onard

  5. I’ll be there for you - The Rembrandts


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Entreprendre en solo, en toute libertĂ©, sans employĂ©s, et dĂ©velopper un business rentable, scalable et durable, c'est possible. Je suis Flavie PrĂ©vost, ex-dirigeante devenue solopreneur et crĂ©atrice du premier incubateur de solopreneurs en France. Avec ce podcast, j'ai voulu crĂ©er le board que j'aurais aimĂ© avoir Ă  mes cĂŽtĂ©s quand je me suis lancĂ©e en solo. Un board composĂ© des meilleurs experts, disponible chaque semaine gratuitement Ă  mon micro pour te donner des super conseils et te mettre au dĂ©fi. L'Ă©pisode va commencer, je te prĂ©viens ça va vite, alors n'oublie pas de t'abonner Ă  la newsletter pour recevoir les bonus. Aujourd'hui, je te prĂ©sente une nouvelle mini-sĂ©rie, 5 Ă©pisodes express, Ă  Bingeer, pour progresser vite et bien sur un thĂšme business incontournable. Allez, c'est parti pour le premier Ă©pisode de la sĂ©rie ! Bonjour Ă  toutes et Ă  tous et bienvenue dans ce nouvel Ă©pisode du BORD. Dans cette nouvelle mini-sĂ©rie, on va parler de performance de haut niveau pour les solopreneurs. Car oui, nous sommes tels des athlĂštes, des machines subtiles qu'il nous faut Ă  la fois bichonner et puis bien sĂ»r organiser nos systĂšmes et nos routines pour performer sur la durĂ©e en tant que solopreneur. en tant qu'ĂȘtre humain, mais aussi en tant qu'entrepreneur. Donc, pour nous en parler aujourd'hui, j'appelle une nouvelle membre du board, Romy Lecq. Salut Romy, bienvenue au board.

  • Speaker #1

    Salut Flavie, merci beaucoup.

  • Speaker #0

    Écoute, je suis ravie de t'avoir. Donc toi, tu es coach en performance et en santĂ© pour les solopreneurs notamment. Tu es aussi podcasteuse. On va parler aussi de ton podcast et tout ton travail sur la thĂ©matique du flow et de la performance des solopreneurs. Et tu me disais, en prĂ©parant cette Ă©mission, Eh bien, Flavie, il faut qu'on ait des bonnes routines quand on est solopreneur pour Ă  la fois performer, trouver la performance et la garder sur la durĂ©e et pas finir en burn-out. Parce que ça m'a fait penser Ă  une conversation qu'on avait avec Johan Lopez, que j'avais interviewĂ© dans le board Ă  deux reprises, qui me disait... L'entrepreneur craint la faillite et le solopreneur craint le burn-out. Parce que c'est vrai que nous, on repose tout sur notre propre performance perso, un peu comme un athlĂšte qui n'aurait pas vraiment d'Ă©quipe sur laquelle s'appuyer. Alors, qu'est-ce que tu nous proposes comme recette pour augmenter notre performance en filant cette mĂ©taphore du solopreneur-athlĂšte ?

  • Speaker #1

    Exactement, mais en plus c'est super intĂ©ressant que tu parles du coup du solopreneur et du burnout parce que moi je parle beaucoup, je fais beaucoup de rĂ©fĂ©rence au sport dĂ©jĂ  parce que c'est ma passion, parce que j'ai toujours annulĂ© le soloprenariat depuis que je suis solopreneuse, on en parlera peut-ĂȘtre mais j'ai eu un parcours salariĂ© avant et mes passions sportives, athlĂštes, donc athlĂštes amateurs mais athlĂštes quand mĂȘme, ça demande beaucoup d'engagement et en effet le burnout c'est un peu le truc qui traĂźne au-dessus de notre tĂȘte Ă  tous. qui nous fait peur parce qu'en tant que solopreneur, finalement, on est un peu comme des athlĂštes individuels. Tu vois, tu compares l'entrepreneur Ă  l'athlĂšte qui fait du sport collectif. Et nous, le solopreneur, on est lĂ  tout seul, un petit peu responsable de notre performance. Et donc, c'est d'autant plus important d'ĂȘtre, dĂšs qu'on le peut, et le plus possible en contrĂŽle de notre performance. Et c'est vrai que les routines, je t'expliquerai peut-ĂȘtre un petit peu aprĂšs ce que j'entends par ça, mais les routines, c'est un moyen finalement de prendre le contrĂŽle aujourd'hui sur nos rĂ©sultats futurs.

  • Speaker #0

    Alors, j'aime beaucoup cette mini-sĂ©rie et lĂ , c'est vrai qu'on va peut-ĂȘtre parler aussi aux solopreneurs plus expĂ©rimentĂ©s parce que quand on dĂ©marre, t'es d'accord qu'on est lĂ  en mode Ouais, fuck la routine, allez le salariat, ciao ! Maintenant, je suis libre, c'est la libertĂ©, la freedom, je suis freelance solopreneur. Et puis, au bout d'un moment, on se rend compte qu'on pĂ©dale un peu, qu'on est peut-ĂȘtre parti un petit peu en roue libre aussi. Et donc, il faut nous recadrer, il faut qu'on se recrĂ©e notre propre systĂšme, un systĂšme Ă  la fois professionnel, mais aussi personnel, parce que tout change autour de nous, tous nos codes et toutes nos routines. Et je suis trop contente qu'on en parle aujourd'hui. Alors, on parle de quel genre de routine ? Rassure-moi, tu ne vas quand mĂȘme pas nous plaquer des process en mode corporate, genre il faut commencer Ă  bosser Ă  telle heure et finir de bosser Ă  telle heure.

  • Speaker #1

    Non, justement, et c'est vrai que tu as parlĂ© de ce cĂŽtĂ©, quand on se lance en tant que solopreneur, on est un peu le chien fou, tu vois, on est ce truc de dire, ça y est, j'ai tout quittĂ©, maintenant je suis 100% libre. Et la libertĂ©, on l'oppose souvent aux routines. En fait, on voit souvent la routine comme le mĂ©tro, boulot, dodo et les horaires super structurĂ©s qu'on a voulu faire en rĂ©alitĂ©. Mais non, en fait, la routine, ce n'est pas ça du tout, je te rassure. La routine, c'est finalement une structure Ă  notre libertĂ©. Moi, c'est comme ça que je le vois. C'est un moyen d'ĂȘtre libre. sans exploser en plein vol, sans brĂ»ler nos cartouches, sans terminer en burn-out. Et tu vois, la routine, finalement, comme on l'a dĂ©crit assez simplement, c'est finalement un ensemble, ou plutĂŽt une rĂ©pĂ©tition d'actions organisĂ©es dans notre quotidien qui nous permettent d'atteindre nos objectifs. Donc, par exemple, si tu veux une sĂ©quence d'actions rĂ©pĂ©tĂ©es au quotidien, ça peut ĂȘtre, comme tu l'as dit, sur des aspects personnels ou professionnels. Et c'est justement plutĂŽt... en dehors ou entremĂȘlĂ©s avec le pro. Mais ce n'est pas l'organisation et ton emploi du temps. Ce n'est pas du tout ça.

  • Speaker #0

    Tu as raison d'en parler. C'est super qu'on parle de ça, parce que moi, je suis trĂšs boulot-boulot. Mais en fait, tu m'as fait rĂ©flĂ©chir sur aussi mes propres routines de performance. Et je pense qu'elles sont beaucoup ancrĂ©es dans ce qu'on fait dans la vie au quotidien, ces petits gestes comme dormir, faire du sport, manger. Enfin, tu vas nous expliquer tout ce qu'on peut faire, justement, pour capitaliser lĂ -dessus et ĂȘtre plus performant, finalement, en tant que solo-preneur. On commence par quoi quand on veut se mettre en mode athlĂšte comme ça et faire monter finalement son niveau de solopreneur Ă  travers ses routines et ses habitudes saines ?

  • Speaker #1

    Ouais, et bien si tu veux, je pense que la premiĂšre Ă©tape, c'est dĂ©jĂ  de comprendre pourquoi on le fait. C'est un peu comme tout, j'ai l'impression, dans n'importe quel business, dans n'importe quel objectif, c'est comprendre pourquoi tu le fais. Et la premiĂšre Ă©tape, c'est vraiment de venir dĂ©finir sa vision personnelle et ses objectifs. Je pense que c'est quelque chose oĂč tu es familiĂšre avec la vision personnelle, mais c'est finalement de comprendre, ok, Peut-ĂȘtre se projeter mĂȘme, tu vois, alors dans le sport de haut niveau, on utilise la visualisation. On n'est pas obligĂ© d'aller aussi loin, lĂ  ça peut ĂȘtre simplement en Ă©crivant, en faisant du journaling, mais c'est vraiment prendre ce temps de se poser les questions de Ok, qui est-ce que j'ai envie de devenir ? À quoi ressemblera ma vie si je mets en place des routines, des habitudes, des pannes d'habitude ? Parce qu'on le verra peut-ĂȘtre, mais les habitudes, c'est finalement ce qui constitue nos routines. Aujourd'hui, qu'est-ce que je pourrais faire dans 2, 3, 5, 10 ans ? Si je commence aujourd'hui Ă  prendre le contrĂŽle sur ses habitudes au quotidien, et puis Ă  l'inverse, qu'est-ce qui se passera si je ne fais rien ? Et si je reste comme je suis, dans mes habitudes, dans mes routines, et que je n'ai pas cette flexibilitĂ© mentale de me dire qu'il faut que je change des choses ? Donc c'est vraiment prendre cette hauteur et se dire concrĂštement, oĂč est-ce que ça va m'amener tout ça ? Parce que plus on crĂ©e un ancrage Ă©motionnel, plus on charge Ă©motionnellement nos objectifs, plus on crĂ©e de la motivation profonde, et c'est ça qui vient... Finalement, nous tenir. Alors, motivation profonde, discipline aussi, parce que la motivation, c'est souvent la propulsion de dĂ©part. Le problĂšme, c'est qu'on a toujours plein de bonnes rĂ©solutions au dĂ©but, on le voit avec la bonne annĂ©e, et puis au bout d'un moment, ça s'essouffle un petit peu. Donc cette impulsion de dĂ©part, plus elle est chargĂ©e Ă©motionnellement, plus elle va tenir sur la durĂ©e. Discipline. Discipline. Discipline. Discipline.

  • Speaker #0

    Je suis tout Ă  fait d'accord. Et autant j'ai du mal avec le why façon Simon Sinek, parce que moi, je ne suis pas le genre de personne qui s'est levĂ©e en disant j'ai un why incroyable, je louais la planĂšte Je ne comprenais pas comment on faisait pour se motiver grĂące au why. Par contre, j'aime bien ce que tu dis, la vision. Et souvent, j'utilise l'exercice de la vision dans cinq ans. Imagine, je passe dans un podcast et je raconte ce qui s'est passĂ©. Ou alors, je raconte Ă  ma fille, qui aura donc dix ans, ce qui s'est passĂ©. Et moi, ça m'a aidĂ©e en fait, et c'est assez pragmatique, oĂč je veux vivre, qu'est-ce que je veux faire. Et tu vois, le truc rĂ©cent que j'ai fait, c'est... je veux ĂȘtre meilleure en surf, je veux avoir ce niveau. En gros, je ne pouvais plus me supporter Ă  avoir un niveau stagnant et tout. Et du coup, en dĂ©rivant le truc, je me suis rendue compte que j'allais devoir changer plein de choses dans mon travail si je voulais faire du surf parce que ça dĂ©pend des marĂ©es, il fallait que j'ai du temps plus asynchrone, il fallait que je puisse me libĂ©rer, donc il fallait que je change un peu toute ma façon de se relancer si je voulais que cet objectif soit atteint. Donc parfois, mĂȘme un petit objectif anodin, je trouve, permet de changer beaucoup de choses dans sa vie professionnelle ou personnelle.

  • Speaker #1

    Et puis mĂȘme un objectif que tu viens d'appeler anodin, on ne l'est pas du tout en fait. Parce que lĂ , par exemple, tu peux considĂ©rer le surf comme un objectif de performance, c'est-Ă -dire je veux ĂȘtre meilleure en surf, je veux accomplir quelque chose, atteindre un objectif. Mais en rĂ©alitĂ©, tu peux mĂȘme te poser la question de pourquoi c'est important pour moi d'ĂȘtre bonne en surf. Qu'est-ce que ça veut dire de moi ? Qu'est-ce que ça m'amĂšne dans mon quotidien par rapport Ă  mon travail ? Tu vois, peut-ĂȘtre cet Ă©quilibre, le fait de sortir, le fait de prendre l'air, d'ĂȘtre en contact avec la nature. Et en fait, ça vient en dire beaucoup sur... ta personnalitĂ©, ce qui est important pour toi. DerriĂšre tous les objectifs de notre quotidien, qu'ils soient professionnels ou personnels, peu importe les objectifs, pense fixe, il y a toujours quelque chose de plus profond. MĂȘme quand une personne te dit je le fais pour l'argent c'est faux. L'argent t'amĂšne quelque part.

  • Speaker #0

    Je suis complĂštement d'accord. Et alors, c'est marrant parce qu'en gros, dans le bootcamp que je fais avec les solopreneurs, enfin les freelances que j'aide Ă  devenir solopreneurs, on commence par cet exercice. Et au dĂ©part, j'aurais eu tendance Ă  dire que c'est un peu bullshit et tout, qu'il faut y aller direct sur les techniques de scalabilitĂ©. Mais figure-toi que depuis qu'on fait ça, comme quoi on est un peu des athlĂštes de haut niveau aussi, ça ancre la motivation. Parce que je sais que pendant trois mois, ils vont chier. Tu vois ce que je veux dire ? Ils vont avoir des moments de doute. Ils vont se dire, putain, c'est relou. CrĂ©er son solo mĂ©dia, crĂ©er un produit et tout. Mais grĂące Ă  ça, on est ancrĂ© sur un truc positif qu'on veut changer. Alors, qu'est-ce qu'on peut faire concrĂštement ? Est-ce que tu as des pistes pour nous aider ? Ou peut-ĂȘtre un premier dĂ©fi Ă  nous faire faire ?

  • Speaker #1

    Oui, complĂštement. Pour moi, dans cette vision personnelle, il y a deux choses. Il y a quelque chose de beaucoup plus inspirationnel qui est tout autour de cette identitĂ©, de qui je veux ĂȘtre, oĂč je veux vivre, avec qui, Ă  quoi va ressembler mon quotidien. Et puis, il y a ensuite la notion d'objectifs qui sont plus la partie plan d'action, de concrĂštement, aujourd'hui, quels objectifs je peux mettre en place pour me rapprocher de cette vision. Et tu vois, un dĂ©fi, mais vraiment tout simple, c'est de sortir un super carnet ou votre notion, peu importe, et commencer Ă  gratter du papier. Parce que quand vous Ă©crivez, vous allez vous tirer les verres du nez. En fait, c'est comme si vous racontiez les choses, comme tu l'as dit, Ă ... Ă  votre fille ou Ă  des amis. Et en fait, vous allez venir mettre des mots sur des pensĂ©es. Et donc, vous allez donner du conseil, de la matiĂšre Ă  quelque chose qui est trĂšs abstrait dans votre tĂȘte. Je vais donner mon exemple. Moi, quand j'ai commencĂ© Ă  lire ce livre, je me suis dit, ok, je vais Ă©crire sur ma vision personnelle. Donc, lĂ , je me suis dit, dĂšs ces 3 ou 5 ans, je vais travailler la moitiĂ© de l'annĂ©e en France, la moitiĂ© Ă  l'Ă©tranger. LĂ , je t'appelle depuis Rio. Je veux gĂ©nĂ©rer 50% de chiffre d'affaires, de mes revenus en asynchrone. pour pouvoir ĂȘtre libre de faire du sport au quotidien. Il y a toujours le pourquoi. Ce n'est pas je veux faire 50% en asynchrone, c'est parce que moi, j'ai besoin de cet Ă©quilibre, de pouvoir faire du sport, d'avoir le temps pour aller faire mes courses, pour manger simple, pour cuisiner. Je veux continuer Ă  partager l'impression du sport que j'ai avec mon copain. Et donc, pour ça, qu'est-ce qu'il va falloir que je mette en place ? Et toute cette vision nous amĂšne Ă  des objectifs concrets. Par exemple, je veux 50% de revenus en asynchrone. Qu'est-ce que je fais ? Ok, je dois dĂ©velopper mon second mĂ©dia aujourd'hui. Je dois augmenter mes prix. Je dois construire une mĂ©thode, peut-ĂȘtre productiviser mon offre. Si je veux ĂȘtre capable de courir et de tenir sur la durĂ©e, aujourd'hui, il faut que je sois rĂ©guliĂšre dans ma course Ă  pied, sans me blesser. Si je veux pouvoir continuer Ă  faire du sport avec mon copain, il ne faut peut-ĂȘtre pas que je nĂ©glige ma relation. Et il faut que je trouve le moment de passer des temps de qualitĂ© avec lui. Tout ça, c'est des objectifs qui dĂ©coulent de ton identitĂ©. Donc ça, c'est vraiment un travail d'introspection. qu'il prend un petit peu de temps, il ne faut pas le faire entre deux rendez-vous, entre deux meetings. Prenez un jour oĂč vous n'avez pas d'impĂ©ratif, genre un samedi matin, un dimanche, peu importe, et en fait, juste mettez-vous devant votre carnet et Ă©crivez un peu comme si tu Ă©crivais ton film, tu vois, le scĂ©nario de ton film oĂč tu es l'acteur principal. Il se passe quoi dans ce film ? Et forcĂ©ment, tu as envie de donner le meilleur Ă  ton acteur, tu as envie qu'Ă  la fin, tu sois le hĂ©ros, et qu'il vit bien, tu n'as pas envie qu'il retourne dans son salariat. Il n'y a rien contre les salariĂ©s, rien du tout. Mais si on parle Ă  des solopreneurs, tu n'as pas envie forcĂ©ment qu'ils retournent dans un mode de vie qui est la suite, tu as envie qu'ils aient des... Donc c'est quoi cette dĂ©finition de la rĂ©ussite ?

  • Speaker #0

    VoilĂ , et c'est ça, et puis dĂ©finition qui est propre Ă  chacun, parce que quand on parle de performance, tout est relatif, ça dĂ©pend de oĂč vous situez la performance. Il y en a qui vont dire, c'est pour passer du temps avec mes enfants, et c'est ce que je kiffe aussi avec le soloprenariat, c'est qu'on sort d'une performance purement hĂ©roĂŻste financiĂšrement. On a plein de critĂšres, en fait, pour regarder sa performance. Alors, vous pouvez aussi faire pause, et puis tĂ©lĂ©charger le template que Romy va nous mettre dans la newsletter du board. Je vous mets le lien en description. Abonnez-vous, ça part tous les vendredis aprĂšs les mini-sĂ©ries. avec tous les bonus et tu as prĂ©vu plein de bonus pour nous des exercices ton template pour faire un petit check-up aussi sur nos routines et notre performance donc c'est hyper cool et puis ce que je te propose c'est qu'on rentre dans le vif du sujet puisque tu vas nous aider Ă  construire les bonnes habitudes parce que peut-ĂȘtre que lĂ  vous avez dĂ©fini votre vision perso et vous vous dites bon bah j'en suis loin heureusement que c'est que dans 5 ans parce qu'il va falloir changer des trucs et ce qu'on sait aussi souvent c'est que le plus dur c'est de faire ces petits ajustements du quotidien pour se mettre justement dans une posture d'entraĂźnement intensif et d'athlĂšte. Donc, on va en parler dans l'Ă©pisode 2.

Description

Tu es en micro-entreprise ? Passe ton audit santé administrative gratuit avec Superindep.fr !


Tu te sens parfois dĂ©passĂ© en tant que solopreneur, pris dans une to-do list infinie ? đŸ€Ż


Comment maintenir une performance de haut niveau sans risquer le burn-out ? đŸ‹ïžâ€â™€ïž


Aujourd'hui, je reçois Romy Leick, Coach en performance et en santé pour les solopreneurs.

Romy est une experte des routines et de la performance, avec une approche unique qui allie santé et productivité.


Dans cet Ă©pisode, nous aborderons des questions cruciales pour augmenter ta performance de solopreneur :

  • Pourquoi les routines sont-elles essentielles pour rĂ©ussir ?

  • Quelles habitudes adopter pour prĂ©venir le burn-out ?

  • Comment optimiser ton Ă©nergie chaque jour ?

  • Quels sont les piliers d'une performance durable ?

  • Comment transformer des actions quotidiennes en stratĂ©gie de succĂšs ?

  • Quels piĂšges Ă©viter pour maintenir tes nouvelles habitudes ?

  • Comment booster ta motivation avec des rĂ©compenses ?


Un Ă©pisode incontournable pour performer au quotidien et rester en forme en tant que solopreneur !


💌 Retrouve tous mes tips solopreneur et les bonus des Ă©pisodes dans la newsletter Solopreneur·e.


💜 Et n'oublie pas de soutenir gratuitement le podcast s'il t'a plu, en laissant un avis sympa et 5 Ă©toiles sur Apple Podcast ou sur Spotify ou en partageant sur tes rĂ©seaux (je rĂ©serve une petite surprise pour chaque avis sympa reçu).


Crédits musicaux :

  1. Discipline - Orelsan

  2. Flemme - AngĂšle

  3. Alright - Kendrick Lamar

  4. Pour le plaisir - Herbert LĂ©onard

  5. I’ll be there for you - The Rembrandts


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Entreprendre en solo, en toute libertĂ©, sans employĂ©s, et dĂ©velopper un business rentable, scalable et durable, c'est possible. Je suis Flavie PrĂ©vost, ex-dirigeante devenue solopreneur et crĂ©atrice du premier incubateur de solopreneurs en France. Avec ce podcast, j'ai voulu crĂ©er le board que j'aurais aimĂ© avoir Ă  mes cĂŽtĂ©s quand je me suis lancĂ©e en solo. Un board composĂ© des meilleurs experts, disponible chaque semaine gratuitement Ă  mon micro pour te donner des super conseils et te mettre au dĂ©fi. L'Ă©pisode va commencer, je te prĂ©viens ça va vite, alors n'oublie pas de t'abonner Ă  la newsletter pour recevoir les bonus. Aujourd'hui, je te prĂ©sente une nouvelle mini-sĂ©rie, 5 Ă©pisodes express, Ă  Bingeer, pour progresser vite et bien sur un thĂšme business incontournable. Allez, c'est parti pour le premier Ă©pisode de la sĂ©rie ! Bonjour Ă  toutes et Ă  tous et bienvenue dans ce nouvel Ă©pisode du BORD. Dans cette nouvelle mini-sĂ©rie, on va parler de performance de haut niveau pour les solopreneurs. Car oui, nous sommes tels des athlĂštes, des machines subtiles qu'il nous faut Ă  la fois bichonner et puis bien sĂ»r organiser nos systĂšmes et nos routines pour performer sur la durĂ©e en tant que solopreneur. en tant qu'ĂȘtre humain, mais aussi en tant qu'entrepreneur. Donc, pour nous en parler aujourd'hui, j'appelle une nouvelle membre du board, Romy Lecq. Salut Romy, bienvenue au board.

  • Speaker #1

    Salut Flavie, merci beaucoup.

  • Speaker #0

    Écoute, je suis ravie de t'avoir. Donc toi, tu es coach en performance et en santĂ© pour les solopreneurs notamment. Tu es aussi podcasteuse. On va parler aussi de ton podcast et tout ton travail sur la thĂ©matique du flow et de la performance des solopreneurs. Et tu me disais, en prĂ©parant cette Ă©mission, Eh bien, Flavie, il faut qu'on ait des bonnes routines quand on est solopreneur pour Ă  la fois performer, trouver la performance et la garder sur la durĂ©e et pas finir en burn-out. Parce que ça m'a fait penser Ă  une conversation qu'on avait avec Johan Lopez, que j'avais interviewĂ© dans le board Ă  deux reprises, qui me disait... L'entrepreneur craint la faillite et le solopreneur craint le burn-out. Parce que c'est vrai que nous, on repose tout sur notre propre performance perso, un peu comme un athlĂšte qui n'aurait pas vraiment d'Ă©quipe sur laquelle s'appuyer. Alors, qu'est-ce que tu nous proposes comme recette pour augmenter notre performance en filant cette mĂ©taphore du solopreneur-athlĂšte ?

  • Speaker #1

    Exactement, mais en plus c'est super intĂ©ressant que tu parles du coup du solopreneur et du burnout parce que moi je parle beaucoup, je fais beaucoup de rĂ©fĂ©rence au sport dĂ©jĂ  parce que c'est ma passion, parce que j'ai toujours annulĂ© le soloprenariat depuis que je suis solopreneuse, on en parlera peut-ĂȘtre mais j'ai eu un parcours salariĂ© avant et mes passions sportives, athlĂštes, donc athlĂštes amateurs mais athlĂštes quand mĂȘme, ça demande beaucoup d'engagement et en effet le burnout c'est un peu le truc qui traĂźne au-dessus de notre tĂȘte Ă  tous. qui nous fait peur parce qu'en tant que solopreneur, finalement, on est un peu comme des athlĂštes individuels. Tu vois, tu compares l'entrepreneur Ă  l'athlĂšte qui fait du sport collectif. Et nous, le solopreneur, on est lĂ  tout seul, un petit peu responsable de notre performance. Et donc, c'est d'autant plus important d'ĂȘtre, dĂšs qu'on le peut, et le plus possible en contrĂŽle de notre performance. Et c'est vrai que les routines, je t'expliquerai peut-ĂȘtre un petit peu aprĂšs ce que j'entends par ça, mais les routines, c'est un moyen finalement de prendre le contrĂŽle aujourd'hui sur nos rĂ©sultats futurs.

  • Speaker #0

    Alors, j'aime beaucoup cette mini-sĂ©rie et lĂ , c'est vrai qu'on va peut-ĂȘtre parler aussi aux solopreneurs plus expĂ©rimentĂ©s parce que quand on dĂ©marre, t'es d'accord qu'on est lĂ  en mode Ouais, fuck la routine, allez le salariat, ciao ! Maintenant, je suis libre, c'est la libertĂ©, la freedom, je suis freelance solopreneur. Et puis, au bout d'un moment, on se rend compte qu'on pĂ©dale un peu, qu'on est peut-ĂȘtre parti un petit peu en roue libre aussi. Et donc, il faut nous recadrer, il faut qu'on se recrĂ©e notre propre systĂšme, un systĂšme Ă  la fois professionnel, mais aussi personnel, parce que tout change autour de nous, tous nos codes et toutes nos routines. Et je suis trop contente qu'on en parle aujourd'hui. Alors, on parle de quel genre de routine ? Rassure-moi, tu ne vas quand mĂȘme pas nous plaquer des process en mode corporate, genre il faut commencer Ă  bosser Ă  telle heure et finir de bosser Ă  telle heure.

  • Speaker #1

    Non, justement, et c'est vrai que tu as parlĂ© de ce cĂŽtĂ©, quand on se lance en tant que solopreneur, on est un peu le chien fou, tu vois, on est ce truc de dire, ça y est, j'ai tout quittĂ©, maintenant je suis 100% libre. Et la libertĂ©, on l'oppose souvent aux routines. En fait, on voit souvent la routine comme le mĂ©tro, boulot, dodo et les horaires super structurĂ©s qu'on a voulu faire en rĂ©alitĂ©. Mais non, en fait, la routine, ce n'est pas ça du tout, je te rassure. La routine, c'est finalement une structure Ă  notre libertĂ©. Moi, c'est comme ça que je le vois. C'est un moyen d'ĂȘtre libre. sans exploser en plein vol, sans brĂ»ler nos cartouches, sans terminer en burn-out. Et tu vois, la routine, finalement, comme on l'a dĂ©crit assez simplement, c'est finalement un ensemble, ou plutĂŽt une rĂ©pĂ©tition d'actions organisĂ©es dans notre quotidien qui nous permettent d'atteindre nos objectifs. Donc, par exemple, si tu veux une sĂ©quence d'actions rĂ©pĂ©tĂ©es au quotidien, ça peut ĂȘtre, comme tu l'as dit, sur des aspects personnels ou professionnels. Et c'est justement plutĂŽt... en dehors ou entremĂȘlĂ©s avec le pro. Mais ce n'est pas l'organisation et ton emploi du temps. Ce n'est pas du tout ça.

  • Speaker #0

    Tu as raison d'en parler. C'est super qu'on parle de ça, parce que moi, je suis trĂšs boulot-boulot. Mais en fait, tu m'as fait rĂ©flĂ©chir sur aussi mes propres routines de performance. Et je pense qu'elles sont beaucoup ancrĂ©es dans ce qu'on fait dans la vie au quotidien, ces petits gestes comme dormir, faire du sport, manger. Enfin, tu vas nous expliquer tout ce qu'on peut faire, justement, pour capitaliser lĂ -dessus et ĂȘtre plus performant, finalement, en tant que solo-preneur. On commence par quoi quand on veut se mettre en mode athlĂšte comme ça et faire monter finalement son niveau de solopreneur Ă  travers ses routines et ses habitudes saines ?

  • Speaker #1

    Ouais, et bien si tu veux, je pense que la premiĂšre Ă©tape, c'est dĂ©jĂ  de comprendre pourquoi on le fait. C'est un peu comme tout, j'ai l'impression, dans n'importe quel business, dans n'importe quel objectif, c'est comprendre pourquoi tu le fais. Et la premiĂšre Ă©tape, c'est vraiment de venir dĂ©finir sa vision personnelle et ses objectifs. Je pense que c'est quelque chose oĂč tu es familiĂšre avec la vision personnelle, mais c'est finalement de comprendre, ok, Peut-ĂȘtre se projeter mĂȘme, tu vois, alors dans le sport de haut niveau, on utilise la visualisation. On n'est pas obligĂ© d'aller aussi loin, lĂ  ça peut ĂȘtre simplement en Ă©crivant, en faisant du journaling, mais c'est vraiment prendre ce temps de se poser les questions de Ok, qui est-ce que j'ai envie de devenir ? À quoi ressemblera ma vie si je mets en place des routines, des habitudes, des pannes d'habitude ? Parce qu'on le verra peut-ĂȘtre, mais les habitudes, c'est finalement ce qui constitue nos routines. Aujourd'hui, qu'est-ce que je pourrais faire dans 2, 3, 5, 10 ans ? Si je commence aujourd'hui Ă  prendre le contrĂŽle sur ses habitudes au quotidien, et puis Ă  l'inverse, qu'est-ce qui se passera si je ne fais rien ? Et si je reste comme je suis, dans mes habitudes, dans mes routines, et que je n'ai pas cette flexibilitĂ© mentale de me dire qu'il faut que je change des choses ? Donc c'est vraiment prendre cette hauteur et se dire concrĂštement, oĂč est-ce que ça va m'amener tout ça ? Parce que plus on crĂ©e un ancrage Ă©motionnel, plus on charge Ă©motionnellement nos objectifs, plus on crĂ©e de la motivation profonde, et c'est ça qui vient... Finalement, nous tenir. Alors, motivation profonde, discipline aussi, parce que la motivation, c'est souvent la propulsion de dĂ©part. Le problĂšme, c'est qu'on a toujours plein de bonnes rĂ©solutions au dĂ©but, on le voit avec la bonne annĂ©e, et puis au bout d'un moment, ça s'essouffle un petit peu. Donc cette impulsion de dĂ©part, plus elle est chargĂ©e Ă©motionnellement, plus elle va tenir sur la durĂ©e. Discipline. Discipline. Discipline. Discipline.

  • Speaker #0

    Je suis tout Ă  fait d'accord. Et autant j'ai du mal avec le why façon Simon Sinek, parce que moi, je ne suis pas le genre de personne qui s'est levĂ©e en disant j'ai un why incroyable, je louais la planĂšte Je ne comprenais pas comment on faisait pour se motiver grĂące au why. Par contre, j'aime bien ce que tu dis, la vision. Et souvent, j'utilise l'exercice de la vision dans cinq ans. Imagine, je passe dans un podcast et je raconte ce qui s'est passĂ©. Ou alors, je raconte Ă  ma fille, qui aura donc dix ans, ce qui s'est passĂ©. Et moi, ça m'a aidĂ©e en fait, et c'est assez pragmatique, oĂč je veux vivre, qu'est-ce que je veux faire. Et tu vois, le truc rĂ©cent que j'ai fait, c'est... je veux ĂȘtre meilleure en surf, je veux avoir ce niveau. En gros, je ne pouvais plus me supporter Ă  avoir un niveau stagnant et tout. Et du coup, en dĂ©rivant le truc, je me suis rendue compte que j'allais devoir changer plein de choses dans mon travail si je voulais faire du surf parce que ça dĂ©pend des marĂ©es, il fallait que j'ai du temps plus asynchrone, il fallait que je puisse me libĂ©rer, donc il fallait que je change un peu toute ma façon de se relancer si je voulais que cet objectif soit atteint. Donc parfois, mĂȘme un petit objectif anodin, je trouve, permet de changer beaucoup de choses dans sa vie professionnelle ou personnelle.

  • Speaker #1

    Et puis mĂȘme un objectif que tu viens d'appeler anodin, on ne l'est pas du tout en fait. Parce que lĂ , par exemple, tu peux considĂ©rer le surf comme un objectif de performance, c'est-Ă -dire je veux ĂȘtre meilleure en surf, je veux accomplir quelque chose, atteindre un objectif. Mais en rĂ©alitĂ©, tu peux mĂȘme te poser la question de pourquoi c'est important pour moi d'ĂȘtre bonne en surf. Qu'est-ce que ça veut dire de moi ? Qu'est-ce que ça m'amĂšne dans mon quotidien par rapport Ă  mon travail ? Tu vois, peut-ĂȘtre cet Ă©quilibre, le fait de sortir, le fait de prendre l'air, d'ĂȘtre en contact avec la nature. Et en fait, ça vient en dire beaucoup sur... ta personnalitĂ©, ce qui est important pour toi. DerriĂšre tous les objectifs de notre quotidien, qu'ils soient professionnels ou personnels, peu importe les objectifs, pense fixe, il y a toujours quelque chose de plus profond. MĂȘme quand une personne te dit je le fais pour l'argent c'est faux. L'argent t'amĂšne quelque part.

  • Speaker #0

    Je suis complĂštement d'accord. Et alors, c'est marrant parce qu'en gros, dans le bootcamp que je fais avec les solopreneurs, enfin les freelances que j'aide Ă  devenir solopreneurs, on commence par cet exercice. Et au dĂ©part, j'aurais eu tendance Ă  dire que c'est un peu bullshit et tout, qu'il faut y aller direct sur les techniques de scalabilitĂ©. Mais figure-toi que depuis qu'on fait ça, comme quoi on est un peu des athlĂštes de haut niveau aussi, ça ancre la motivation. Parce que je sais que pendant trois mois, ils vont chier. Tu vois ce que je veux dire ? Ils vont avoir des moments de doute. Ils vont se dire, putain, c'est relou. CrĂ©er son solo mĂ©dia, crĂ©er un produit et tout. Mais grĂące Ă  ça, on est ancrĂ© sur un truc positif qu'on veut changer. Alors, qu'est-ce qu'on peut faire concrĂštement ? Est-ce que tu as des pistes pour nous aider ? Ou peut-ĂȘtre un premier dĂ©fi Ă  nous faire faire ?

  • Speaker #1

    Oui, complĂštement. Pour moi, dans cette vision personnelle, il y a deux choses. Il y a quelque chose de beaucoup plus inspirationnel qui est tout autour de cette identitĂ©, de qui je veux ĂȘtre, oĂč je veux vivre, avec qui, Ă  quoi va ressembler mon quotidien. Et puis, il y a ensuite la notion d'objectifs qui sont plus la partie plan d'action, de concrĂštement, aujourd'hui, quels objectifs je peux mettre en place pour me rapprocher de cette vision. Et tu vois, un dĂ©fi, mais vraiment tout simple, c'est de sortir un super carnet ou votre notion, peu importe, et commencer Ă  gratter du papier. Parce que quand vous Ă©crivez, vous allez vous tirer les verres du nez. En fait, c'est comme si vous racontiez les choses, comme tu l'as dit, Ă ... Ă  votre fille ou Ă  des amis. Et en fait, vous allez venir mettre des mots sur des pensĂ©es. Et donc, vous allez donner du conseil, de la matiĂšre Ă  quelque chose qui est trĂšs abstrait dans votre tĂȘte. Je vais donner mon exemple. Moi, quand j'ai commencĂ© Ă  lire ce livre, je me suis dit, ok, je vais Ă©crire sur ma vision personnelle. Donc, lĂ , je me suis dit, dĂšs ces 3 ou 5 ans, je vais travailler la moitiĂ© de l'annĂ©e en France, la moitiĂ© Ă  l'Ă©tranger. LĂ , je t'appelle depuis Rio. Je veux gĂ©nĂ©rer 50% de chiffre d'affaires, de mes revenus en asynchrone. pour pouvoir ĂȘtre libre de faire du sport au quotidien. Il y a toujours le pourquoi. Ce n'est pas je veux faire 50% en asynchrone, c'est parce que moi, j'ai besoin de cet Ă©quilibre, de pouvoir faire du sport, d'avoir le temps pour aller faire mes courses, pour manger simple, pour cuisiner. Je veux continuer Ă  partager l'impression du sport que j'ai avec mon copain. Et donc, pour ça, qu'est-ce qu'il va falloir que je mette en place ? Et toute cette vision nous amĂšne Ă  des objectifs concrets. Par exemple, je veux 50% de revenus en asynchrone. Qu'est-ce que je fais ? Ok, je dois dĂ©velopper mon second mĂ©dia aujourd'hui. Je dois augmenter mes prix. Je dois construire une mĂ©thode, peut-ĂȘtre productiviser mon offre. Si je veux ĂȘtre capable de courir et de tenir sur la durĂ©e, aujourd'hui, il faut que je sois rĂ©guliĂšre dans ma course Ă  pied, sans me blesser. Si je veux pouvoir continuer Ă  faire du sport avec mon copain, il ne faut peut-ĂȘtre pas que je nĂ©glige ma relation. Et il faut que je trouve le moment de passer des temps de qualitĂ© avec lui. Tout ça, c'est des objectifs qui dĂ©coulent de ton identitĂ©. Donc ça, c'est vraiment un travail d'introspection. qu'il prend un petit peu de temps, il ne faut pas le faire entre deux rendez-vous, entre deux meetings. Prenez un jour oĂč vous n'avez pas d'impĂ©ratif, genre un samedi matin, un dimanche, peu importe, et en fait, juste mettez-vous devant votre carnet et Ă©crivez un peu comme si tu Ă©crivais ton film, tu vois, le scĂ©nario de ton film oĂč tu es l'acteur principal. Il se passe quoi dans ce film ? Et forcĂ©ment, tu as envie de donner le meilleur Ă  ton acteur, tu as envie qu'Ă  la fin, tu sois le hĂ©ros, et qu'il vit bien, tu n'as pas envie qu'il retourne dans son salariat. Il n'y a rien contre les salariĂ©s, rien du tout. Mais si on parle Ă  des solopreneurs, tu n'as pas envie forcĂ©ment qu'ils retournent dans un mode de vie qui est la suite, tu as envie qu'ils aient des... Donc c'est quoi cette dĂ©finition de la rĂ©ussite ?

  • Speaker #0

    VoilĂ , et c'est ça, et puis dĂ©finition qui est propre Ă  chacun, parce que quand on parle de performance, tout est relatif, ça dĂ©pend de oĂč vous situez la performance. Il y en a qui vont dire, c'est pour passer du temps avec mes enfants, et c'est ce que je kiffe aussi avec le soloprenariat, c'est qu'on sort d'une performance purement hĂ©roĂŻste financiĂšrement. On a plein de critĂšres, en fait, pour regarder sa performance. Alors, vous pouvez aussi faire pause, et puis tĂ©lĂ©charger le template que Romy va nous mettre dans la newsletter du board. Je vous mets le lien en description. Abonnez-vous, ça part tous les vendredis aprĂšs les mini-sĂ©ries. avec tous les bonus et tu as prĂ©vu plein de bonus pour nous des exercices ton template pour faire un petit check-up aussi sur nos routines et notre performance donc c'est hyper cool et puis ce que je te propose c'est qu'on rentre dans le vif du sujet puisque tu vas nous aider Ă  construire les bonnes habitudes parce que peut-ĂȘtre que lĂ  vous avez dĂ©fini votre vision perso et vous vous dites bon bah j'en suis loin heureusement que c'est que dans 5 ans parce qu'il va falloir changer des trucs et ce qu'on sait aussi souvent c'est que le plus dur c'est de faire ces petits ajustements du quotidien pour se mettre justement dans une posture d'entraĂźnement intensif et d'athlĂšte. Donc, on va en parler dans l'Ă©pisode 2.

Share

Embed

You may also like

Description

Tu es en micro-entreprise ? Passe ton audit santé administrative gratuit avec Superindep.fr !


Tu te sens parfois dĂ©passĂ© en tant que solopreneur, pris dans une to-do list infinie ? đŸ€Ż


Comment maintenir une performance de haut niveau sans risquer le burn-out ? đŸ‹ïžâ€â™€ïž


Aujourd'hui, je reçois Romy Leick, Coach en performance et en santé pour les solopreneurs.

Romy est une experte des routines et de la performance, avec une approche unique qui allie santé et productivité.


Dans cet Ă©pisode, nous aborderons des questions cruciales pour augmenter ta performance de solopreneur :

  • Pourquoi les routines sont-elles essentielles pour rĂ©ussir ?

  • Quelles habitudes adopter pour prĂ©venir le burn-out ?

  • Comment optimiser ton Ă©nergie chaque jour ?

  • Quels sont les piliers d'une performance durable ?

  • Comment transformer des actions quotidiennes en stratĂ©gie de succĂšs ?

  • Quels piĂšges Ă©viter pour maintenir tes nouvelles habitudes ?

  • Comment booster ta motivation avec des rĂ©compenses ?


Un Ă©pisode incontournable pour performer au quotidien et rester en forme en tant que solopreneur !


💌 Retrouve tous mes tips solopreneur et les bonus des Ă©pisodes dans la newsletter Solopreneur·e.


💜 Et n'oublie pas de soutenir gratuitement le podcast s'il t'a plu, en laissant un avis sympa et 5 Ă©toiles sur Apple Podcast ou sur Spotify ou en partageant sur tes rĂ©seaux (je rĂ©serve une petite surprise pour chaque avis sympa reçu).


Crédits musicaux :

  1. Discipline - Orelsan

  2. Flemme - AngĂšle

  3. Alright - Kendrick Lamar

  4. Pour le plaisir - Herbert LĂ©onard

  5. I’ll be there for you - The Rembrandts


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Entreprendre en solo, en toute libertĂ©, sans employĂ©s, et dĂ©velopper un business rentable, scalable et durable, c'est possible. Je suis Flavie PrĂ©vost, ex-dirigeante devenue solopreneur et crĂ©atrice du premier incubateur de solopreneurs en France. Avec ce podcast, j'ai voulu crĂ©er le board que j'aurais aimĂ© avoir Ă  mes cĂŽtĂ©s quand je me suis lancĂ©e en solo. Un board composĂ© des meilleurs experts, disponible chaque semaine gratuitement Ă  mon micro pour te donner des super conseils et te mettre au dĂ©fi. L'Ă©pisode va commencer, je te prĂ©viens ça va vite, alors n'oublie pas de t'abonner Ă  la newsletter pour recevoir les bonus. Aujourd'hui, je te prĂ©sente une nouvelle mini-sĂ©rie, 5 Ă©pisodes express, Ă  Bingeer, pour progresser vite et bien sur un thĂšme business incontournable. Allez, c'est parti pour le premier Ă©pisode de la sĂ©rie ! Bonjour Ă  toutes et Ă  tous et bienvenue dans ce nouvel Ă©pisode du BORD. Dans cette nouvelle mini-sĂ©rie, on va parler de performance de haut niveau pour les solopreneurs. Car oui, nous sommes tels des athlĂštes, des machines subtiles qu'il nous faut Ă  la fois bichonner et puis bien sĂ»r organiser nos systĂšmes et nos routines pour performer sur la durĂ©e en tant que solopreneur. en tant qu'ĂȘtre humain, mais aussi en tant qu'entrepreneur. Donc, pour nous en parler aujourd'hui, j'appelle une nouvelle membre du board, Romy Lecq. Salut Romy, bienvenue au board.

  • Speaker #1

    Salut Flavie, merci beaucoup.

  • Speaker #0

    Écoute, je suis ravie de t'avoir. Donc toi, tu es coach en performance et en santĂ© pour les solopreneurs notamment. Tu es aussi podcasteuse. On va parler aussi de ton podcast et tout ton travail sur la thĂ©matique du flow et de la performance des solopreneurs. Et tu me disais, en prĂ©parant cette Ă©mission, Eh bien, Flavie, il faut qu'on ait des bonnes routines quand on est solopreneur pour Ă  la fois performer, trouver la performance et la garder sur la durĂ©e et pas finir en burn-out. Parce que ça m'a fait penser Ă  une conversation qu'on avait avec Johan Lopez, que j'avais interviewĂ© dans le board Ă  deux reprises, qui me disait... L'entrepreneur craint la faillite et le solopreneur craint le burn-out. Parce que c'est vrai que nous, on repose tout sur notre propre performance perso, un peu comme un athlĂšte qui n'aurait pas vraiment d'Ă©quipe sur laquelle s'appuyer. Alors, qu'est-ce que tu nous proposes comme recette pour augmenter notre performance en filant cette mĂ©taphore du solopreneur-athlĂšte ?

  • Speaker #1

    Exactement, mais en plus c'est super intĂ©ressant que tu parles du coup du solopreneur et du burnout parce que moi je parle beaucoup, je fais beaucoup de rĂ©fĂ©rence au sport dĂ©jĂ  parce que c'est ma passion, parce que j'ai toujours annulĂ© le soloprenariat depuis que je suis solopreneuse, on en parlera peut-ĂȘtre mais j'ai eu un parcours salariĂ© avant et mes passions sportives, athlĂštes, donc athlĂštes amateurs mais athlĂštes quand mĂȘme, ça demande beaucoup d'engagement et en effet le burnout c'est un peu le truc qui traĂźne au-dessus de notre tĂȘte Ă  tous. qui nous fait peur parce qu'en tant que solopreneur, finalement, on est un peu comme des athlĂštes individuels. Tu vois, tu compares l'entrepreneur Ă  l'athlĂšte qui fait du sport collectif. Et nous, le solopreneur, on est lĂ  tout seul, un petit peu responsable de notre performance. Et donc, c'est d'autant plus important d'ĂȘtre, dĂšs qu'on le peut, et le plus possible en contrĂŽle de notre performance. Et c'est vrai que les routines, je t'expliquerai peut-ĂȘtre un petit peu aprĂšs ce que j'entends par ça, mais les routines, c'est un moyen finalement de prendre le contrĂŽle aujourd'hui sur nos rĂ©sultats futurs.

  • Speaker #0

    Alors, j'aime beaucoup cette mini-sĂ©rie et lĂ , c'est vrai qu'on va peut-ĂȘtre parler aussi aux solopreneurs plus expĂ©rimentĂ©s parce que quand on dĂ©marre, t'es d'accord qu'on est lĂ  en mode Ouais, fuck la routine, allez le salariat, ciao ! Maintenant, je suis libre, c'est la libertĂ©, la freedom, je suis freelance solopreneur. Et puis, au bout d'un moment, on se rend compte qu'on pĂ©dale un peu, qu'on est peut-ĂȘtre parti un petit peu en roue libre aussi. Et donc, il faut nous recadrer, il faut qu'on se recrĂ©e notre propre systĂšme, un systĂšme Ă  la fois professionnel, mais aussi personnel, parce que tout change autour de nous, tous nos codes et toutes nos routines. Et je suis trop contente qu'on en parle aujourd'hui. Alors, on parle de quel genre de routine ? Rassure-moi, tu ne vas quand mĂȘme pas nous plaquer des process en mode corporate, genre il faut commencer Ă  bosser Ă  telle heure et finir de bosser Ă  telle heure.

  • Speaker #1

    Non, justement, et c'est vrai que tu as parlĂ© de ce cĂŽtĂ©, quand on se lance en tant que solopreneur, on est un peu le chien fou, tu vois, on est ce truc de dire, ça y est, j'ai tout quittĂ©, maintenant je suis 100% libre. Et la libertĂ©, on l'oppose souvent aux routines. En fait, on voit souvent la routine comme le mĂ©tro, boulot, dodo et les horaires super structurĂ©s qu'on a voulu faire en rĂ©alitĂ©. Mais non, en fait, la routine, ce n'est pas ça du tout, je te rassure. La routine, c'est finalement une structure Ă  notre libertĂ©. Moi, c'est comme ça que je le vois. C'est un moyen d'ĂȘtre libre. sans exploser en plein vol, sans brĂ»ler nos cartouches, sans terminer en burn-out. Et tu vois, la routine, finalement, comme on l'a dĂ©crit assez simplement, c'est finalement un ensemble, ou plutĂŽt une rĂ©pĂ©tition d'actions organisĂ©es dans notre quotidien qui nous permettent d'atteindre nos objectifs. Donc, par exemple, si tu veux une sĂ©quence d'actions rĂ©pĂ©tĂ©es au quotidien, ça peut ĂȘtre, comme tu l'as dit, sur des aspects personnels ou professionnels. Et c'est justement plutĂŽt... en dehors ou entremĂȘlĂ©s avec le pro. Mais ce n'est pas l'organisation et ton emploi du temps. Ce n'est pas du tout ça.

  • Speaker #0

    Tu as raison d'en parler. C'est super qu'on parle de ça, parce que moi, je suis trĂšs boulot-boulot. Mais en fait, tu m'as fait rĂ©flĂ©chir sur aussi mes propres routines de performance. Et je pense qu'elles sont beaucoup ancrĂ©es dans ce qu'on fait dans la vie au quotidien, ces petits gestes comme dormir, faire du sport, manger. Enfin, tu vas nous expliquer tout ce qu'on peut faire, justement, pour capitaliser lĂ -dessus et ĂȘtre plus performant, finalement, en tant que solo-preneur. On commence par quoi quand on veut se mettre en mode athlĂšte comme ça et faire monter finalement son niveau de solopreneur Ă  travers ses routines et ses habitudes saines ?

  • Speaker #1

    Ouais, et bien si tu veux, je pense que la premiĂšre Ă©tape, c'est dĂ©jĂ  de comprendre pourquoi on le fait. C'est un peu comme tout, j'ai l'impression, dans n'importe quel business, dans n'importe quel objectif, c'est comprendre pourquoi tu le fais. Et la premiĂšre Ă©tape, c'est vraiment de venir dĂ©finir sa vision personnelle et ses objectifs. Je pense que c'est quelque chose oĂč tu es familiĂšre avec la vision personnelle, mais c'est finalement de comprendre, ok, Peut-ĂȘtre se projeter mĂȘme, tu vois, alors dans le sport de haut niveau, on utilise la visualisation. On n'est pas obligĂ© d'aller aussi loin, lĂ  ça peut ĂȘtre simplement en Ă©crivant, en faisant du journaling, mais c'est vraiment prendre ce temps de se poser les questions de Ok, qui est-ce que j'ai envie de devenir ? À quoi ressemblera ma vie si je mets en place des routines, des habitudes, des pannes d'habitude ? Parce qu'on le verra peut-ĂȘtre, mais les habitudes, c'est finalement ce qui constitue nos routines. Aujourd'hui, qu'est-ce que je pourrais faire dans 2, 3, 5, 10 ans ? Si je commence aujourd'hui Ă  prendre le contrĂŽle sur ses habitudes au quotidien, et puis Ă  l'inverse, qu'est-ce qui se passera si je ne fais rien ? Et si je reste comme je suis, dans mes habitudes, dans mes routines, et que je n'ai pas cette flexibilitĂ© mentale de me dire qu'il faut que je change des choses ? Donc c'est vraiment prendre cette hauteur et se dire concrĂštement, oĂč est-ce que ça va m'amener tout ça ? Parce que plus on crĂ©e un ancrage Ă©motionnel, plus on charge Ă©motionnellement nos objectifs, plus on crĂ©e de la motivation profonde, et c'est ça qui vient... Finalement, nous tenir. Alors, motivation profonde, discipline aussi, parce que la motivation, c'est souvent la propulsion de dĂ©part. Le problĂšme, c'est qu'on a toujours plein de bonnes rĂ©solutions au dĂ©but, on le voit avec la bonne annĂ©e, et puis au bout d'un moment, ça s'essouffle un petit peu. Donc cette impulsion de dĂ©part, plus elle est chargĂ©e Ă©motionnellement, plus elle va tenir sur la durĂ©e. Discipline. Discipline. Discipline. Discipline.

  • Speaker #0

    Je suis tout Ă  fait d'accord. Et autant j'ai du mal avec le why façon Simon Sinek, parce que moi, je ne suis pas le genre de personne qui s'est levĂ©e en disant j'ai un why incroyable, je louais la planĂšte Je ne comprenais pas comment on faisait pour se motiver grĂące au why. Par contre, j'aime bien ce que tu dis, la vision. Et souvent, j'utilise l'exercice de la vision dans cinq ans. Imagine, je passe dans un podcast et je raconte ce qui s'est passĂ©. Ou alors, je raconte Ă  ma fille, qui aura donc dix ans, ce qui s'est passĂ©. Et moi, ça m'a aidĂ©e en fait, et c'est assez pragmatique, oĂč je veux vivre, qu'est-ce que je veux faire. Et tu vois, le truc rĂ©cent que j'ai fait, c'est... je veux ĂȘtre meilleure en surf, je veux avoir ce niveau. En gros, je ne pouvais plus me supporter Ă  avoir un niveau stagnant et tout. Et du coup, en dĂ©rivant le truc, je me suis rendue compte que j'allais devoir changer plein de choses dans mon travail si je voulais faire du surf parce que ça dĂ©pend des marĂ©es, il fallait que j'ai du temps plus asynchrone, il fallait que je puisse me libĂ©rer, donc il fallait que je change un peu toute ma façon de se relancer si je voulais que cet objectif soit atteint. Donc parfois, mĂȘme un petit objectif anodin, je trouve, permet de changer beaucoup de choses dans sa vie professionnelle ou personnelle.

  • Speaker #1

    Et puis mĂȘme un objectif que tu viens d'appeler anodin, on ne l'est pas du tout en fait. Parce que lĂ , par exemple, tu peux considĂ©rer le surf comme un objectif de performance, c'est-Ă -dire je veux ĂȘtre meilleure en surf, je veux accomplir quelque chose, atteindre un objectif. Mais en rĂ©alitĂ©, tu peux mĂȘme te poser la question de pourquoi c'est important pour moi d'ĂȘtre bonne en surf. Qu'est-ce que ça veut dire de moi ? Qu'est-ce que ça m'amĂšne dans mon quotidien par rapport Ă  mon travail ? Tu vois, peut-ĂȘtre cet Ă©quilibre, le fait de sortir, le fait de prendre l'air, d'ĂȘtre en contact avec la nature. Et en fait, ça vient en dire beaucoup sur... ta personnalitĂ©, ce qui est important pour toi. DerriĂšre tous les objectifs de notre quotidien, qu'ils soient professionnels ou personnels, peu importe les objectifs, pense fixe, il y a toujours quelque chose de plus profond. MĂȘme quand une personne te dit je le fais pour l'argent c'est faux. L'argent t'amĂšne quelque part.

  • Speaker #0

    Je suis complĂštement d'accord. Et alors, c'est marrant parce qu'en gros, dans le bootcamp que je fais avec les solopreneurs, enfin les freelances que j'aide Ă  devenir solopreneurs, on commence par cet exercice. Et au dĂ©part, j'aurais eu tendance Ă  dire que c'est un peu bullshit et tout, qu'il faut y aller direct sur les techniques de scalabilitĂ©. Mais figure-toi que depuis qu'on fait ça, comme quoi on est un peu des athlĂštes de haut niveau aussi, ça ancre la motivation. Parce que je sais que pendant trois mois, ils vont chier. Tu vois ce que je veux dire ? Ils vont avoir des moments de doute. Ils vont se dire, putain, c'est relou. CrĂ©er son solo mĂ©dia, crĂ©er un produit et tout. Mais grĂące Ă  ça, on est ancrĂ© sur un truc positif qu'on veut changer. Alors, qu'est-ce qu'on peut faire concrĂštement ? Est-ce que tu as des pistes pour nous aider ? Ou peut-ĂȘtre un premier dĂ©fi Ă  nous faire faire ?

  • Speaker #1

    Oui, complĂštement. Pour moi, dans cette vision personnelle, il y a deux choses. Il y a quelque chose de beaucoup plus inspirationnel qui est tout autour de cette identitĂ©, de qui je veux ĂȘtre, oĂč je veux vivre, avec qui, Ă  quoi va ressembler mon quotidien. Et puis, il y a ensuite la notion d'objectifs qui sont plus la partie plan d'action, de concrĂštement, aujourd'hui, quels objectifs je peux mettre en place pour me rapprocher de cette vision. Et tu vois, un dĂ©fi, mais vraiment tout simple, c'est de sortir un super carnet ou votre notion, peu importe, et commencer Ă  gratter du papier. Parce que quand vous Ă©crivez, vous allez vous tirer les verres du nez. En fait, c'est comme si vous racontiez les choses, comme tu l'as dit, Ă ... Ă  votre fille ou Ă  des amis. Et en fait, vous allez venir mettre des mots sur des pensĂ©es. Et donc, vous allez donner du conseil, de la matiĂšre Ă  quelque chose qui est trĂšs abstrait dans votre tĂȘte. Je vais donner mon exemple. Moi, quand j'ai commencĂ© Ă  lire ce livre, je me suis dit, ok, je vais Ă©crire sur ma vision personnelle. Donc, lĂ , je me suis dit, dĂšs ces 3 ou 5 ans, je vais travailler la moitiĂ© de l'annĂ©e en France, la moitiĂ© Ă  l'Ă©tranger. LĂ , je t'appelle depuis Rio. Je veux gĂ©nĂ©rer 50% de chiffre d'affaires, de mes revenus en asynchrone. pour pouvoir ĂȘtre libre de faire du sport au quotidien. Il y a toujours le pourquoi. Ce n'est pas je veux faire 50% en asynchrone, c'est parce que moi, j'ai besoin de cet Ă©quilibre, de pouvoir faire du sport, d'avoir le temps pour aller faire mes courses, pour manger simple, pour cuisiner. Je veux continuer Ă  partager l'impression du sport que j'ai avec mon copain. Et donc, pour ça, qu'est-ce qu'il va falloir que je mette en place ? Et toute cette vision nous amĂšne Ă  des objectifs concrets. Par exemple, je veux 50% de revenus en asynchrone. Qu'est-ce que je fais ? Ok, je dois dĂ©velopper mon second mĂ©dia aujourd'hui. Je dois augmenter mes prix. Je dois construire une mĂ©thode, peut-ĂȘtre productiviser mon offre. Si je veux ĂȘtre capable de courir et de tenir sur la durĂ©e, aujourd'hui, il faut que je sois rĂ©guliĂšre dans ma course Ă  pied, sans me blesser. Si je veux pouvoir continuer Ă  faire du sport avec mon copain, il ne faut peut-ĂȘtre pas que je nĂ©glige ma relation. Et il faut que je trouve le moment de passer des temps de qualitĂ© avec lui. Tout ça, c'est des objectifs qui dĂ©coulent de ton identitĂ©. Donc ça, c'est vraiment un travail d'introspection. qu'il prend un petit peu de temps, il ne faut pas le faire entre deux rendez-vous, entre deux meetings. Prenez un jour oĂč vous n'avez pas d'impĂ©ratif, genre un samedi matin, un dimanche, peu importe, et en fait, juste mettez-vous devant votre carnet et Ă©crivez un peu comme si tu Ă©crivais ton film, tu vois, le scĂ©nario de ton film oĂč tu es l'acteur principal. Il se passe quoi dans ce film ? Et forcĂ©ment, tu as envie de donner le meilleur Ă  ton acteur, tu as envie qu'Ă  la fin, tu sois le hĂ©ros, et qu'il vit bien, tu n'as pas envie qu'il retourne dans son salariat. Il n'y a rien contre les salariĂ©s, rien du tout. Mais si on parle Ă  des solopreneurs, tu n'as pas envie forcĂ©ment qu'ils retournent dans un mode de vie qui est la suite, tu as envie qu'ils aient des... Donc c'est quoi cette dĂ©finition de la rĂ©ussite ?

  • Speaker #0

    VoilĂ , et c'est ça, et puis dĂ©finition qui est propre Ă  chacun, parce que quand on parle de performance, tout est relatif, ça dĂ©pend de oĂč vous situez la performance. Il y en a qui vont dire, c'est pour passer du temps avec mes enfants, et c'est ce que je kiffe aussi avec le soloprenariat, c'est qu'on sort d'une performance purement hĂ©roĂŻste financiĂšrement. On a plein de critĂšres, en fait, pour regarder sa performance. Alors, vous pouvez aussi faire pause, et puis tĂ©lĂ©charger le template que Romy va nous mettre dans la newsletter du board. Je vous mets le lien en description. Abonnez-vous, ça part tous les vendredis aprĂšs les mini-sĂ©ries. avec tous les bonus et tu as prĂ©vu plein de bonus pour nous des exercices ton template pour faire un petit check-up aussi sur nos routines et notre performance donc c'est hyper cool et puis ce que je te propose c'est qu'on rentre dans le vif du sujet puisque tu vas nous aider Ă  construire les bonnes habitudes parce que peut-ĂȘtre que lĂ  vous avez dĂ©fini votre vision perso et vous vous dites bon bah j'en suis loin heureusement que c'est que dans 5 ans parce qu'il va falloir changer des trucs et ce qu'on sait aussi souvent c'est que le plus dur c'est de faire ces petits ajustements du quotidien pour se mettre justement dans une posture d'entraĂźnement intensif et d'athlĂšte. Donc, on va en parler dans l'Ă©pisode 2.

Description

Tu es en micro-entreprise ? Passe ton audit santé administrative gratuit avec Superindep.fr !


Tu te sens parfois dĂ©passĂ© en tant que solopreneur, pris dans une to-do list infinie ? đŸ€Ż


Comment maintenir une performance de haut niveau sans risquer le burn-out ? đŸ‹ïžâ€â™€ïž


Aujourd'hui, je reçois Romy Leick, Coach en performance et en santé pour les solopreneurs.

Romy est une experte des routines et de la performance, avec une approche unique qui allie santé et productivité.


Dans cet Ă©pisode, nous aborderons des questions cruciales pour augmenter ta performance de solopreneur :

  • Pourquoi les routines sont-elles essentielles pour rĂ©ussir ?

  • Quelles habitudes adopter pour prĂ©venir le burn-out ?

  • Comment optimiser ton Ă©nergie chaque jour ?

  • Quels sont les piliers d'une performance durable ?

  • Comment transformer des actions quotidiennes en stratĂ©gie de succĂšs ?

  • Quels piĂšges Ă©viter pour maintenir tes nouvelles habitudes ?

  • Comment booster ta motivation avec des rĂ©compenses ?


Un Ă©pisode incontournable pour performer au quotidien et rester en forme en tant que solopreneur !


💌 Retrouve tous mes tips solopreneur et les bonus des Ă©pisodes dans la newsletter Solopreneur·e.


💜 Et n'oublie pas de soutenir gratuitement le podcast s'il t'a plu, en laissant un avis sympa et 5 Ă©toiles sur Apple Podcast ou sur Spotify ou en partageant sur tes rĂ©seaux (je rĂ©serve une petite surprise pour chaque avis sympa reçu).


Crédits musicaux :

  1. Discipline - Orelsan

  2. Flemme - AngĂšle

  3. Alright - Kendrick Lamar

  4. Pour le plaisir - Herbert LĂ©onard

  5. I’ll be there for you - The Rembrandts


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Entreprendre en solo, en toute libertĂ©, sans employĂ©s, et dĂ©velopper un business rentable, scalable et durable, c'est possible. Je suis Flavie PrĂ©vost, ex-dirigeante devenue solopreneur et crĂ©atrice du premier incubateur de solopreneurs en France. Avec ce podcast, j'ai voulu crĂ©er le board que j'aurais aimĂ© avoir Ă  mes cĂŽtĂ©s quand je me suis lancĂ©e en solo. Un board composĂ© des meilleurs experts, disponible chaque semaine gratuitement Ă  mon micro pour te donner des super conseils et te mettre au dĂ©fi. L'Ă©pisode va commencer, je te prĂ©viens ça va vite, alors n'oublie pas de t'abonner Ă  la newsletter pour recevoir les bonus. Aujourd'hui, je te prĂ©sente une nouvelle mini-sĂ©rie, 5 Ă©pisodes express, Ă  Bingeer, pour progresser vite et bien sur un thĂšme business incontournable. Allez, c'est parti pour le premier Ă©pisode de la sĂ©rie ! Bonjour Ă  toutes et Ă  tous et bienvenue dans ce nouvel Ă©pisode du BORD. Dans cette nouvelle mini-sĂ©rie, on va parler de performance de haut niveau pour les solopreneurs. Car oui, nous sommes tels des athlĂštes, des machines subtiles qu'il nous faut Ă  la fois bichonner et puis bien sĂ»r organiser nos systĂšmes et nos routines pour performer sur la durĂ©e en tant que solopreneur. en tant qu'ĂȘtre humain, mais aussi en tant qu'entrepreneur. Donc, pour nous en parler aujourd'hui, j'appelle une nouvelle membre du board, Romy Lecq. Salut Romy, bienvenue au board.

  • Speaker #1

    Salut Flavie, merci beaucoup.

  • Speaker #0

    Écoute, je suis ravie de t'avoir. Donc toi, tu es coach en performance et en santĂ© pour les solopreneurs notamment. Tu es aussi podcasteuse. On va parler aussi de ton podcast et tout ton travail sur la thĂ©matique du flow et de la performance des solopreneurs. Et tu me disais, en prĂ©parant cette Ă©mission, Eh bien, Flavie, il faut qu'on ait des bonnes routines quand on est solopreneur pour Ă  la fois performer, trouver la performance et la garder sur la durĂ©e et pas finir en burn-out. Parce que ça m'a fait penser Ă  une conversation qu'on avait avec Johan Lopez, que j'avais interviewĂ© dans le board Ă  deux reprises, qui me disait... L'entrepreneur craint la faillite et le solopreneur craint le burn-out. Parce que c'est vrai que nous, on repose tout sur notre propre performance perso, un peu comme un athlĂšte qui n'aurait pas vraiment d'Ă©quipe sur laquelle s'appuyer. Alors, qu'est-ce que tu nous proposes comme recette pour augmenter notre performance en filant cette mĂ©taphore du solopreneur-athlĂšte ?

  • Speaker #1

    Exactement, mais en plus c'est super intĂ©ressant que tu parles du coup du solopreneur et du burnout parce que moi je parle beaucoup, je fais beaucoup de rĂ©fĂ©rence au sport dĂ©jĂ  parce que c'est ma passion, parce que j'ai toujours annulĂ© le soloprenariat depuis que je suis solopreneuse, on en parlera peut-ĂȘtre mais j'ai eu un parcours salariĂ© avant et mes passions sportives, athlĂštes, donc athlĂštes amateurs mais athlĂštes quand mĂȘme, ça demande beaucoup d'engagement et en effet le burnout c'est un peu le truc qui traĂźne au-dessus de notre tĂȘte Ă  tous. qui nous fait peur parce qu'en tant que solopreneur, finalement, on est un peu comme des athlĂštes individuels. Tu vois, tu compares l'entrepreneur Ă  l'athlĂšte qui fait du sport collectif. Et nous, le solopreneur, on est lĂ  tout seul, un petit peu responsable de notre performance. Et donc, c'est d'autant plus important d'ĂȘtre, dĂšs qu'on le peut, et le plus possible en contrĂŽle de notre performance. Et c'est vrai que les routines, je t'expliquerai peut-ĂȘtre un petit peu aprĂšs ce que j'entends par ça, mais les routines, c'est un moyen finalement de prendre le contrĂŽle aujourd'hui sur nos rĂ©sultats futurs.

  • Speaker #0

    Alors, j'aime beaucoup cette mini-sĂ©rie et lĂ , c'est vrai qu'on va peut-ĂȘtre parler aussi aux solopreneurs plus expĂ©rimentĂ©s parce que quand on dĂ©marre, t'es d'accord qu'on est lĂ  en mode Ouais, fuck la routine, allez le salariat, ciao ! Maintenant, je suis libre, c'est la libertĂ©, la freedom, je suis freelance solopreneur. Et puis, au bout d'un moment, on se rend compte qu'on pĂ©dale un peu, qu'on est peut-ĂȘtre parti un petit peu en roue libre aussi. Et donc, il faut nous recadrer, il faut qu'on se recrĂ©e notre propre systĂšme, un systĂšme Ă  la fois professionnel, mais aussi personnel, parce que tout change autour de nous, tous nos codes et toutes nos routines. Et je suis trop contente qu'on en parle aujourd'hui. Alors, on parle de quel genre de routine ? Rassure-moi, tu ne vas quand mĂȘme pas nous plaquer des process en mode corporate, genre il faut commencer Ă  bosser Ă  telle heure et finir de bosser Ă  telle heure.

  • Speaker #1

    Non, justement, et c'est vrai que tu as parlĂ© de ce cĂŽtĂ©, quand on se lance en tant que solopreneur, on est un peu le chien fou, tu vois, on est ce truc de dire, ça y est, j'ai tout quittĂ©, maintenant je suis 100% libre. Et la libertĂ©, on l'oppose souvent aux routines. En fait, on voit souvent la routine comme le mĂ©tro, boulot, dodo et les horaires super structurĂ©s qu'on a voulu faire en rĂ©alitĂ©. Mais non, en fait, la routine, ce n'est pas ça du tout, je te rassure. La routine, c'est finalement une structure Ă  notre libertĂ©. Moi, c'est comme ça que je le vois. C'est un moyen d'ĂȘtre libre. sans exploser en plein vol, sans brĂ»ler nos cartouches, sans terminer en burn-out. Et tu vois, la routine, finalement, comme on l'a dĂ©crit assez simplement, c'est finalement un ensemble, ou plutĂŽt une rĂ©pĂ©tition d'actions organisĂ©es dans notre quotidien qui nous permettent d'atteindre nos objectifs. Donc, par exemple, si tu veux une sĂ©quence d'actions rĂ©pĂ©tĂ©es au quotidien, ça peut ĂȘtre, comme tu l'as dit, sur des aspects personnels ou professionnels. Et c'est justement plutĂŽt... en dehors ou entremĂȘlĂ©s avec le pro. Mais ce n'est pas l'organisation et ton emploi du temps. Ce n'est pas du tout ça.

  • Speaker #0

    Tu as raison d'en parler. C'est super qu'on parle de ça, parce que moi, je suis trĂšs boulot-boulot. Mais en fait, tu m'as fait rĂ©flĂ©chir sur aussi mes propres routines de performance. Et je pense qu'elles sont beaucoup ancrĂ©es dans ce qu'on fait dans la vie au quotidien, ces petits gestes comme dormir, faire du sport, manger. Enfin, tu vas nous expliquer tout ce qu'on peut faire, justement, pour capitaliser lĂ -dessus et ĂȘtre plus performant, finalement, en tant que solo-preneur. On commence par quoi quand on veut se mettre en mode athlĂšte comme ça et faire monter finalement son niveau de solopreneur Ă  travers ses routines et ses habitudes saines ?

  • Speaker #1

    Ouais, et bien si tu veux, je pense que la premiĂšre Ă©tape, c'est dĂ©jĂ  de comprendre pourquoi on le fait. C'est un peu comme tout, j'ai l'impression, dans n'importe quel business, dans n'importe quel objectif, c'est comprendre pourquoi tu le fais. Et la premiĂšre Ă©tape, c'est vraiment de venir dĂ©finir sa vision personnelle et ses objectifs. Je pense que c'est quelque chose oĂč tu es familiĂšre avec la vision personnelle, mais c'est finalement de comprendre, ok, Peut-ĂȘtre se projeter mĂȘme, tu vois, alors dans le sport de haut niveau, on utilise la visualisation. On n'est pas obligĂ© d'aller aussi loin, lĂ  ça peut ĂȘtre simplement en Ă©crivant, en faisant du journaling, mais c'est vraiment prendre ce temps de se poser les questions de Ok, qui est-ce que j'ai envie de devenir ? À quoi ressemblera ma vie si je mets en place des routines, des habitudes, des pannes d'habitude ? Parce qu'on le verra peut-ĂȘtre, mais les habitudes, c'est finalement ce qui constitue nos routines. Aujourd'hui, qu'est-ce que je pourrais faire dans 2, 3, 5, 10 ans ? Si je commence aujourd'hui Ă  prendre le contrĂŽle sur ses habitudes au quotidien, et puis Ă  l'inverse, qu'est-ce qui se passera si je ne fais rien ? Et si je reste comme je suis, dans mes habitudes, dans mes routines, et que je n'ai pas cette flexibilitĂ© mentale de me dire qu'il faut que je change des choses ? Donc c'est vraiment prendre cette hauteur et se dire concrĂštement, oĂč est-ce que ça va m'amener tout ça ? Parce que plus on crĂ©e un ancrage Ă©motionnel, plus on charge Ă©motionnellement nos objectifs, plus on crĂ©e de la motivation profonde, et c'est ça qui vient... Finalement, nous tenir. Alors, motivation profonde, discipline aussi, parce que la motivation, c'est souvent la propulsion de dĂ©part. Le problĂšme, c'est qu'on a toujours plein de bonnes rĂ©solutions au dĂ©but, on le voit avec la bonne annĂ©e, et puis au bout d'un moment, ça s'essouffle un petit peu. Donc cette impulsion de dĂ©part, plus elle est chargĂ©e Ă©motionnellement, plus elle va tenir sur la durĂ©e. Discipline. Discipline. Discipline. Discipline.

  • Speaker #0

    Je suis tout Ă  fait d'accord. Et autant j'ai du mal avec le why façon Simon Sinek, parce que moi, je ne suis pas le genre de personne qui s'est levĂ©e en disant j'ai un why incroyable, je louais la planĂšte Je ne comprenais pas comment on faisait pour se motiver grĂące au why. Par contre, j'aime bien ce que tu dis, la vision. Et souvent, j'utilise l'exercice de la vision dans cinq ans. Imagine, je passe dans un podcast et je raconte ce qui s'est passĂ©. Ou alors, je raconte Ă  ma fille, qui aura donc dix ans, ce qui s'est passĂ©. Et moi, ça m'a aidĂ©e en fait, et c'est assez pragmatique, oĂč je veux vivre, qu'est-ce que je veux faire. Et tu vois, le truc rĂ©cent que j'ai fait, c'est... je veux ĂȘtre meilleure en surf, je veux avoir ce niveau. En gros, je ne pouvais plus me supporter Ă  avoir un niveau stagnant et tout. Et du coup, en dĂ©rivant le truc, je me suis rendue compte que j'allais devoir changer plein de choses dans mon travail si je voulais faire du surf parce que ça dĂ©pend des marĂ©es, il fallait que j'ai du temps plus asynchrone, il fallait que je puisse me libĂ©rer, donc il fallait que je change un peu toute ma façon de se relancer si je voulais que cet objectif soit atteint. Donc parfois, mĂȘme un petit objectif anodin, je trouve, permet de changer beaucoup de choses dans sa vie professionnelle ou personnelle.

  • Speaker #1

    Et puis mĂȘme un objectif que tu viens d'appeler anodin, on ne l'est pas du tout en fait. Parce que lĂ , par exemple, tu peux considĂ©rer le surf comme un objectif de performance, c'est-Ă -dire je veux ĂȘtre meilleure en surf, je veux accomplir quelque chose, atteindre un objectif. Mais en rĂ©alitĂ©, tu peux mĂȘme te poser la question de pourquoi c'est important pour moi d'ĂȘtre bonne en surf. Qu'est-ce que ça veut dire de moi ? Qu'est-ce que ça m'amĂšne dans mon quotidien par rapport Ă  mon travail ? Tu vois, peut-ĂȘtre cet Ă©quilibre, le fait de sortir, le fait de prendre l'air, d'ĂȘtre en contact avec la nature. Et en fait, ça vient en dire beaucoup sur... ta personnalitĂ©, ce qui est important pour toi. DerriĂšre tous les objectifs de notre quotidien, qu'ils soient professionnels ou personnels, peu importe les objectifs, pense fixe, il y a toujours quelque chose de plus profond. MĂȘme quand une personne te dit je le fais pour l'argent c'est faux. L'argent t'amĂšne quelque part.

  • Speaker #0

    Je suis complĂštement d'accord. Et alors, c'est marrant parce qu'en gros, dans le bootcamp que je fais avec les solopreneurs, enfin les freelances que j'aide Ă  devenir solopreneurs, on commence par cet exercice. Et au dĂ©part, j'aurais eu tendance Ă  dire que c'est un peu bullshit et tout, qu'il faut y aller direct sur les techniques de scalabilitĂ©. Mais figure-toi que depuis qu'on fait ça, comme quoi on est un peu des athlĂštes de haut niveau aussi, ça ancre la motivation. Parce que je sais que pendant trois mois, ils vont chier. Tu vois ce que je veux dire ? Ils vont avoir des moments de doute. Ils vont se dire, putain, c'est relou. CrĂ©er son solo mĂ©dia, crĂ©er un produit et tout. Mais grĂące Ă  ça, on est ancrĂ© sur un truc positif qu'on veut changer. Alors, qu'est-ce qu'on peut faire concrĂštement ? Est-ce que tu as des pistes pour nous aider ? Ou peut-ĂȘtre un premier dĂ©fi Ă  nous faire faire ?

  • Speaker #1

    Oui, complĂštement. Pour moi, dans cette vision personnelle, il y a deux choses. Il y a quelque chose de beaucoup plus inspirationnel qui est tout autour de cette identitĂ©, de qui je veux ĂȘtre, oĂč je veux vivre, avec qui, Ă  quoi va ressembler mon quotidien. Et puis, il y a ensuite la notion d'objectifs qui sont plus la partie plan d'action, de concrĂštement, aujourd'hui, quels objectifs je peux mettre en place pour me rapprocher de cette vision. Et tu vois, un dĂ©fi, mais vraiment tout simple, c'est de sortir un super carnet ou votre notion, peu importe, et commencer Ă  gratter du papier. Parce que quand vous Ă©crivez, vous allez vous tirer les verres du nez. En fait, c'est comme si vous racontiez les choses, comme tu l'as dit, Ă ... Ă  votre fille ou Ă  des amis. Et en fait, vous allez venir mettre des mots sur des pensĂ©es. Et donc, vous allez donner du conseil, de la matiĂšre Ă  quelque chose qui est trĂšs abstrait dans votre tĂȘte. Je vais donner mon exemple. Moi, quand j'ai commencĂ© Ă  lire ce livre, je me suis dit, ok, je vais Ă©crire sur ma vision personnelle. Donc, lĂ , je me suis dit, dĂšs ces 3 ou 5 ans, je vais travailler la moitiĂ© de l'annĂ©e en France, la moitiĂ© Ă  l'Ă©tranger. LĂ , je t'appelle depuis Rio. Je veux gĂ©nĂ©rer 50% de chiffre d'affaires, de mes revenus en asynchrone. pour pouvoir ĂȘtre libre de faire du sport au quotidien. Il y a toujours le pourquoi. Ce n'est pas je veux faire 50% en asynchrone, c'est parce que moi, j'ai besoin de cet Ă©quilibre, de pouvoir faire du sport, d'avoir le temps pour aller faire mes courses, pour manger simple, pour cuisiner. Je veux continuer Ă  partager l'impression du sport que j'ai avec mon copain. Et donc, pour ça, qu'est-ce qu'il va falloir que je mette en place ? Et toute cette vision nous amĂšne Ă  des objectifs concrets. Par exemple, je veux 50% de revenus en asynchrone. Qu'est-ce que je fais ? Ok, je dois dĂ©velopper mon second mĂ©dia aujourd'hui. Je dois augmenter mes prix. Je dois construire une mĂ©thode, peut-ĂȘtre productiviser mon offre. Si je veux ĂȘtre capable de courir et de tenir sur la durĂ©e, aujourd'hui, il faut que je sois rĂ©guliĂšre dans ma course Ă  pied, sans me blesser. Si je veux pouvoir continuer Ă  faire du sport avec mon copain, il ne faut peut-ĂȘtre pas que je nĂ©glige ma relation. Et il faut que je trouve le moment de passer des temps de qualitĂ© avec lui. Tout ça, c'est des objectifs qui dĂ©coulent de ton identitĂ©. Donc ça, c'est vraiment un travail d'introspection. qu'il prend un petit peu de temps, il ne faut pas le faire entre deux rendez-vous, entre deux meetings. Prenez un jour oĂč vous n'avez pas d'impĂ©ratif, genre un samedi matin, un dimanche, peu importe, et en fait, juste mettez-vous devant votre carnet et Ă©crivez un peu comme si tu Ă©crivais ton film, tu vois, le scĂ©nario de ton film oĂč tu es l'acteur principal. Il se passe quoi dans ce film ? Et forcĂ©ment, tu as envie de donner le meilleur Ă  ton acteur, tu as envie qu'Ă  la fin, tu sois le hĂ©ros, et qu'il vit bien, tu n'as pas envie qu'il retourne dans son salariat. Il n'y a rien contre les salariĂ©s, rien du tout. Mais si on parle Ă  des solopreneurs, tu n'as pas envie forcĂ©ment qu'ils retournent dans un mode de vie qui est la suite, tu as envie qu'ils aient des... Donc c'est quoi cette dĂ©finition de la rĂ©ussite ?

  • Speaker #0

    VoilĂ , et c'est ça, et puis dĂ©finition qui est propre Ă  chacun, parce que quand on parle de performance, tout est relatif, ça dĂ©pend de oĂč vous situez la performance. Il y en a qui vont dire, c'est pour passer du temps avec mes enfants, et c'est ce que je kiffe aussi avec le soloprenariat, c'est qu'on sort d'une performance purement hĂ©roĂŻste financiĂšrement. On a plein de critĂšres, en fait, pour regarder sa performance. Alors, vous pouvez aussi faire pause, et puis tĂ©lĂ©charger le template que Romy va nous mettre dans la newsletter du board. Je vous mets le lien en description. Abonnez-vous, ça part tous les vendredis aprĂšs les mini-sĂ©ries. avec tous les bonus et tu as prĂ©vu plein de bonus pour nous des exercices ton template pour faire un petit check-up aussi sur nos routines et notre performance donc c'est hyper cool et puis ce que je te propose c'est qu'on rentre dans le vif du sujet puisque tu vas nous aider Ă  construire les bonnes habitudes parce que peut-ĂȘtre que lĂ  vous avez dĂ©fini votre vision perso et vous vous dites bon bah j'en suis loin heureusement que c'est que dans 5 ans parce qu'il va falloir changer des trucs et ce qu'on sait aussi souvent c'est que le plus dur c'est de faire ces petits ajustements du quotidien pour se mettre justement dans une posture d'entraĂźnement intensif et d'athlĂšte. Donc, on va en parler dans l'Ă©pisode 2.

Share

Embed

You may also like