undefined cover
undefined cover
#7 - partie 5 : usages du numériques en éducation cover
#7 - partie 5 : usages du numériques en éducation cover
Le film annuel de l'IH2EF

#7 - partie 5 : usages du numériques en éducation

#7 - partie 5 : usages du numériques en éducation

42min |06/05/2022
Play
undefined cover
undefined cover
#7 - partie 5 : usages du numériques en éducation cover
#7 - partie 5 : usages du numériques en éducation cover
Le film annuel de l'IH2EF

#7 - partie 5 : usages du numériques en éducation

#7 - partie 5 : usages du numériques en éducation

42min |06/05/2022
Play

Description

Le numérique est désormais dans tous les actes de la vie quotidienne. Cette réalité est d’autant plus prégnante qu’un néologisme est apparu pour qualifier les difficultés individuelles à utiliser les outils numériques. L’innumérisme, au même titre que l’illettrisme, est aujourd’hui un véritable handicap économique et social qui prive un individu du plein exercice de sa citoyenneté.



À l’École, si les défis, enjeux et intérêts du numérique éducatif sont discutés depuis de nombreuses années, comme l'illustrait déjà en 2010 le rapport de la mission parlementaire de Jean-Michel Fourgous, "Réussir l’école numérique", il semble aujourd’hui difficile d’enseigner et d'accompagner des élèves sans utiliser les technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement (TICE), au premier rang desquelles l’espace numérique de travail (ENT).

Le sujet attire encore plus l’attention aujourd’hui. La crise sanitaire et la mise en place de l’enseignement à distance pendant la période de fermeture des établissements scolaires a mis en évidence une fracture numérique (inégalités d’équipement, accès à un débit insuffisant) mais aussi des pratiques très inégales au sein des familles et au niveau des professionnels de l’éducation nationale. Cette fracture numérique que l’on mesurait déjà est susceptible d’aggraver les inégalités existantes pour lesquelles des actions correctives sont pensées et mises en œuvre.


D'où la nécessité de faire le point sur ce que l’on sait aujourd’hui de la place et des usages numériques à l’école. Comme le rappelait Jean-Michel Fourgous dans son rapport : "équiper les classes en tableaux numériques interactifs (TNI), ordinateurs et environnement numérique de travail (ENT) ne suffit pas. Il est également nécessaire d’accompagner les enseignants afin qu’ils s’approprient ces supports, qu’ils s’en servent comme leviers pour innover dans leurs pratiques pédagogiques, pour développer chez les élèves la confiance, le goût de l’apprentissage et pour leur permettre à tous de réussir".


Intervenants :

  •             Prisca Fenoglio, chercheuse et  médiatrice scientifique à l’institut français d’éducation
  •             Simon Collin,
  •             Serge Poust-Lajus, chercheur et directeur de la société Éducation & Territoires
  •             André Tricot, professeur en psychologie à l’université Paul-Valéry Montpellier 3
  •             Georges Ferone, maître de conférences en sciences de l'éducation à l’INSPÉ de Créteil

La parole est donnée à deux personnels de direction qui partageront leurs expériences de terrain et vous expliqueront comment ils œuvrent pour favoriser et améliorer les usages numériques en éducation.

Description

Le numérique est désormais dans tous les actes de la vie quotidienne. Cette réalité est d’autant plus prégnante qu’un néologisme est apparu pour qualifier les difficultés individuelles à utiliser les outils numériques. L’innumérisme, au même titre que l’illettrisme, est aujourd’hui un véritable handicap économique et social qui prive un individu du plein exercice de sa citoyenneté.



À l’École, si les défis, enjeux et intérêts du numérique éducatif sont discutés depuis de nombreuses années, comme l'illustrait déjà en 2010 le rapport de la mission parlementaire de Jean-Michel Fourgous, "Réussir l’école numérique", il semble aujourd’hui difficile d’enseigner et d'accompagner des élèves sans utiliser les technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement (TICE), au premier rang desquelles l’espace numérique de travail (ENT).

Le sujet attire encore plus l’attention aujourd’hui. La crise sanitaire et la mise en place de l’enseignement à distance pendant la période de fermeture des établissements scolaires a mis en évidence une fracture numérique (inégalités d’équipement, accès à un débit insuffisant) mais aussi des pratiques très inégales au sein des familles et au niveau des professionnels de l’éducation nationale. Cette fracture numérique que l’on mesurait déjà est susceptible d’aggraver les inégalités existantes pour lesquelles des actions correctives sont pensées et mises en œuvre.


D'où la nécessité de faire le point sur ce que l’on sait aujourd’hui de la place et des usages numériques à l’école. Comme le rappelait Jean-Michel Fourgous dans son rapport : "équiper les classes en tableaux numériques interactifs (TNI), ordinateurs et environnement numérique de travail (ENT) ne suffit pas. Il est également nécessaire d’accompagner les enseignants afin qu’ils s’approprient ces supports, qu’ils s’en servent comme leviers pour innover dans leurs pratiques pédagogiques, pour développer chez les élèves la confiance, le goût de l’apprentissage et pour leur permettre à tous de réussir".


Intervenants :

  •             Prisca Fenoglio, chercheuse et  médiatrice scientifique à l’institut français d’éducation
  •             Simon Collin,
  •             Serge Poust-Lajus, chercheur et directeur de la société Éducation & Territoires
  •             André Tricot, professeur en psychologie à l’université Paul-Valéry Montpellier 3
  •             Georges Ferone, maître de conférences en sciences de l'éducation à l’INSPÉ de Créteil

La parole est donnée à deux personnels de direction qui partageront leurs expériences de terrain et vous expliqueront comment ils œuvrent pour favoriser et améliorer les usages numériques en éducation.

Share

Embed

You may also like

Description

Le numérique est désormais dans tous les actes de la vie quotidienne. Cette réalité est d’autant plus prégnante qu’un néologisme est apparu pour qualifier les difficultés individuelles à utiliser les outils numériques. L’innumérisme, au même titre que l’illettrisme, est aujourd’hui un véritable handicap économique et social qui prive un individu du plein exercice de sa citoyenneté.



À l’École, si les défis, enjeux et intérêts du numérique éducatif sont discutés depuis de nombreuses années, comme l'illustrait déjà en 2010 le rapport de la mission parlementaire de Jean-Michel Fourgous, "Réussir l’école numérique", il semble aujourd’hui difficile d’enseigner et d'accompagner des élèves sans utiliser les technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement (TICE), au premier rang desquelles l’espace numérique de travail (ENT).

Le sujet attire encore plus l’attention aujourd’hui. La crise sanitaire et la mise en place de l’enseignement à distance pendant la période de fermeture des établissements scolaires a mis en évidence une fracture numérique (inégalités d’équipement, accès à un débit insuffisant) mais aussi des pratiques très inégales au sein des familles et au niveau des professionnels de l’éducation nationale. Cette fracture numérique que l’on mesurait déjà est susceptible d’aggraver les inégalités existantes pour lesquelles des actions correctives sont pensées et mises en œuvre.


D'où la nécessité de faire le point sur ce que l’on sait aujourd’hui de la place et des usages numériques à l’école. Comme le rappelait Jean-Michel Fourgous dans son rapport : "équiper les classes en tableaux numériques interactifs (TNI), ordinateurs et environnement numérique de travail (ENT) ne suffit pas. Il est également nécessaire d’accompagner les enseignants afin qu’ils s’approprient ces supports, qu’ils s’en servent comme leviers pour innover dans leurs pratiques pédagogiques, pour développer chez les élèves la confiance, le goût de l’apprentissage et pour leur permettre à tous de réussir".


Intervenants :

  •             Prisca Fenoglio, chercheuse et  médiatrice scientifique à l’institut français d’éducation
  •             Simon Collin,
  •             Serge Poust-Lajus, chercheur et directeur de la société Éducation & Territoires
  •             André Tricot, professeur en psychologie à l’université Paul-Valéry Montpellier 3
  •             Georges Ferone, maître de conférences en sciences de l'éducation à l’INSPÉ de Créteil

La parole est donnée à deux personnels de direction qui partageront leurs expériences de terrain et vous expliqueront comment ils œuvrent pour favoriser et améliorer les usages numériques en éducation.

Description

Le numérique est désormais dans tous les actes de la vie quotidienne. Cette réalité est d’autant plus prégnante qu’un néologisme est apparu pour qualifier les difficultés individuelles à utiliser les outils numériques. L’innumérisme, au même titre que l’illettrisme, est aujourd’hui un véritable handicap économique et social qui prive un individu du plein exercice de sa citoyenneté.



À l’École, si les défis, enjeux et intérêts du numérique éducatif sont discutés depuis de nombreuses années, comme l'illustrait déjà en 2010 le rapport de la mission parlementaire de Jean-Michel Fourgous, "Réussir l’école numérique", il semble aujourd’hui difficile d’enseigner et d'accompagner des élèves sans utiliser les technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement (TICE), au premier rang desquelles l’espace numérique de travail (ENT).

Le sujet attire encore plus l’attention aujourd’hui. La crise sanitaire et la mise en place de l’enseignement à distance pendant la période de fermeture des établissements scolaires a mis en évidence une fracture numérique (inégalités d’équipement, accès à un débit insuffisant) mais aussi des pratiques très inégales au sein des familles et au niveau des professionnels de l’éducation nationale. Cette fracture numérique que l’on mesurait déjà est susceptible d’aggraver les inégalités existantes pour lesquelles des actions correctives sont pensées et mises en œuvre.


D'où la nécessité de faire le point sur ce que l’on sait aujourd’hui de la place et des usages numériques à l’école. Comme le rappelait Jean-Michel Fourgous dans son rapport : "équiper les classes en tableaux numériques interactifs (TNI), ordinateurs et environnement numérique de travail (ENT) ne suffit pas. Il est également nécessaire d’accompagner les enseignants afin qu’ils s’approprient ces supports, qu’ils s’en servent comme leviers pour innover dans leurs pratiques pédagogiques, pour développer chez les élèves la confiance, le goût de l’apprentissage et pour leur permettre à tous de réussir".


Intervenants :

  •             Prisca Fenoglio, chercheuse et  médiatrice scientifique à l’institut français d’éducation
  •             Simon Collin,
  •             Serge Poust-Lajus, chercheur et directeur de la société Éducation & Territoires
  •             André Tricot, professeur en psychologie à l’université Paul-Valéry Montpellier 3
  •             Georges Ferone, maître de conférences en sciences de l'éducation à l’INSPÉ de Créteil

La parole est donnée à deux personnels de direction qui partageront leurs expériences de terrain et vous expliqueront comment ils œuvrent pour favoriser et améliorer les usages numériques en éducation.

Share

Embed

You may also like