undefined cover
undefined cover
L'humain au coeur de la photographie avec Maud Weber cover
L'humain au coeur de la photographie avec Maud Weber cover
Les voies de l'√©co ūüďĘ

L'humain au coeur de la photographie avec Maud Weber

L'humain au coeur de la photographie avec Maud Weber

49min |29/05/2024
Play
undefined cover
undefined cover
L'humain au coeur de la photographie avec Maud Weber cover
L'humain au coeur de la photographie avec Maud Weber cover
Les voies de l'√©co ūüďĘ

L'humain au coeur de la photographie avec Maud Weber

L'humain au coeur de la photographie avec Maud Weber

49min |29/05/2024
Play

Transcription

  • Speaker #0

    Je suis Yves Maguin et pendant 50 minutes, nous allons aborder les thèmes de l'entrepreneuriat, de l'écologie, puis du développement économique local et écoresponsable. Cette émission est ponctuée de plusieurs temps forts avec un invité, une ou plusieurs chroniques en fonction des semaines, ainsi qu'une pause musicale choisie par l'invité. Alors, ouvrez vos oreilles, c'est parti !

  • Speaker #1

    Bonjour √† toutes et √† tous, auditeurs et auditrices de Radio-G, bienvenue dans l'√©mission Les Voix de l'√Čco. Nous sommes le 150e jour de l'ann√©e et nous f√™tons aujourd'hui les √Čmars, Jobbik ou Ursula. Bonne f√™te √† vous ! Et aujourd'hui, c'est √©galement la journ√©e internationale des casques bleus des Nations Unies. Alors merci aux casques bleus qui donnent parfois de leur vie pour garder la paix dans le monde. Mais ce n'est pas le sujet du jour. Pour m'accompagner en studio, notre artiste et sp√©cialiste de la prise de parole en public, Morgane Nectou. Bonjour Morgane, de quoi allez-vous nous parler aujourd'hui ?

  • Speaker #2

    Bonjour Yves, bonjour chers auditeurs. Alors aujourd'hui, on va parler du miroir et de l'artiste en tant que miroir de l'être humain.

  • Speaker #1

    Est-ce qu'on va parler de narcisses peut-être ? Je ne sais pas.

  • Speaker #2

    Vous découvrirez.

  • Speaker #1

    On va découvrir tout à l'heure. On retrouve votre conique dans une dizaine de minutes. Et également avec nous en studio, notre communicant assertif, Alexis Desjeux. Bonjour Alexis, de quoi allez-vous nous parler aujourd'hui ? Bonjour Yves, on va parler aujourd'hui des vertus du jeu pour cultiver votre assertivité. Tout simplement, chers auditeurs et auditrices, mettez-vous sur votre 31 pour immortaliser l'émission du jour.

  • Speaker #3

    Les voix de l'écho, une émission présentée par Yves Maguin. Merci.

  • Speaker #1

    Et oui, tel l'am√©ricain William Eggleston, les Ňďuvres de mon invit√© du jour ne laissent jamais indiff√©rent. De l'authenticit√© et de l'√©motion, avec une pointe d'exigence et de perfectionnisme, mon invit√© met l'humain au cŇďur de l'image. Je re√ßois dans l'√©mission du jour aujourd'hui Maud Weber. Bonjour Maud, bienvenue dans le studio de Radio G.

  • Speaker #3

    Bonjour Yves, merci beaucoup de m'accueillir.

  • Speaker #1

    Avec grand plaisir. Alors Maud, il y a plus de 20 ans... J'ai réalisé un court-métrage, d'ailleurs c'était mon premier court-métrage, dont le titre était La Photo. Alors j'aime beaucoup le monde de l'image depuis de nombreuses années, je suis également dans l'audiovisuel depuis plus de 16 ans aujourd'hui, alors je suis heureux de vous recevoir pour pouvoir échanger autour du monde de l'image. Et alors justement ma première question, Maud Weber, c'est pouvez-vous nous raconter comment vous êtes devenu tout simplement photographe ?

  • Speaker #3

    Bonne question ! La photographie a toujours fait partie de mes envies professionnelles quand j'√©tais plus jeune. A 19 ans, quand il a fallu choisir sa carri√®re pro, j'h√©sitais entre deux m√©tiers. J'ai commenc√© par le premier, qui √©tait architecte d'int√©rieur, pour des questions de dipl√īme. Tout simplement parce que quand tu es archi, il faut un dipl√īme pour avoir une assurance derri√®re. Et j'ai quand m√™me choisi une √©cole qui faisait les deux, qui faisait photo et archi. Et puis finalement, la photo est tr√®s vite revenue au galop. J'en ai toujours fait √† c√īt√©. Et de plus en plus, m√™me dans mon m√©tier, quand j'√©tais salari√©e en tant qu'archi, c'est moi qu'on envoyait sur les chantiers pour faire les photos. Et puis il y a un moment o√Ļ je me suis reconnect√©e √† moi et je me suis dit qu'en fait c'√©tait vraiment la photo qu'il fallait que je conserve. et que j'oublie le reste. Donc voil√†.

  • Speaker #1

    Donc voilà la photo. Et alors justement, comment Maud, vous pouvez décrire votre style photographique ? Si vous avez une patte spécifique.

  • Speaker #3

    Alors ma patte √† moi, c'est naturelle. C'est authenticit√©, v√©rit√©, naturelle. Je suis une photographe nomade. Je n'ai pas de studio. Je vais l√† o√Ļ √ßa se passe, je vais l√† o√Ļ l'humain il est dans son, ce que j'appelle entre guillemets, son habitat naturel ou son habitat professionnel. Ce qui m'int√©resse, c'est de rentrer dans la vie des gens et dans la v√©rit√© de la vie des gens. Et du coup, je vais l√† o√Ļ √ßa se passe. Donc effectivement. On va √™tre vraiment sur de l√©g√®res retouches. Le but aussi, c'est de conserver la v√©rit√© des visages. Je suis plut√īt du genre √† si une personne va avoir des marques, √† vouloir les conserver. Sauf si vraiment c'est un √©norme probl√®me pour la personne. Tout d√©pend de comment on va utiliser l'image derri√®re. C'est-√†-dire que pour un dirigeant et un communicant, je pr√©f√®re dire gardons tel que c'est, mais on peut √©ventuellement faire quelques petites retouches de peau, de bouton, de trucs comme √ßa. Par contre, dans le cadre de mon approche plus phototh√©rapeutique, l√†, l'objectif, c'est vraiment de tout conserver et de faire face √† ces complexes.

  • Speaker #1

    Alors justement, √† qui s'adressent vos photos particuli√®res, professionnelles ? Vous avez commenc√© √† donner des indices, mais si vous pouvez pr√©ciser, s'il vous pla√ģt.

  • Speaker #3

    Oui, alors il y a deux cibles de personnes qui m'int√©ressent. Il y a effectivement les professionnels, les communicants, les dirigeants d'entreprise, les entrepreneurs, les artisans. C'est vrai que j'aime beaucoup travailler avec des solopreneurs, mais je peux aussi m'ouvrir √† des petites entreprises, √ßa ne me pose pas de probl√®me. De mani√®re √† pouvoir travailler ensemble sur une image qui correspond aussi √† leur identit√© de communicant. parce qu'en fait je fais de la photo branding √ßa s'appelle donc on va faire attention √† tout ce qui est chartes graphiques palettes de couleurs de l'entreprise et on va faire en sorte que tout √ßa se soit coh√©rent aussi sur les photographies et souvent je dis une image √©gale un message donc quel est le message qu'on veut transmettre √† travers cette photo et vers o√Ļ elle va aller o√Ļ est-ce qu'on va la publier, comment on va communiquer dessus ce qui moi m'aide apr√®s au niveau de mes prises de vue de savoir sur quel format je vais partir parce que je sais o√Ļ √ßa finit Et dans un cadre plus particulier, l√† je vais accompagner l'humain qui a envie de faire un pas vers lui et vers son corps, de se r√©concilier avec son corps, d'augmenter l'estime de soi, de reprendre confiance en soi aussi, et m√™me aller jusqu'√† des lib√©rations traumatiques, parce que j'ai pass√© une certification de phototh√©rapeute.

  • Speaker #1

    Je ne savais même pas que ça existait, la photothérapie, disons.

  • Speaker #3

    Eh bien, ce n'est pas connu en France encore,

  • Speaker #1

    malheureusement. La photosynthèse, mais...

  • Speaker #3

    Alors, ça n'a rien à voir. Et ça n'a pas non plus à voir avec la photothérapie, avec la lumière bleue.

  • Speaker #1

    Oui, ah !

  • Speaker #3

    Ça aussi, donc ça n'a rien à voir du tout. Voilà, c'est l'idée de la thérapie corporelle par l'image et d'utiliser l'image comme support à la parole.

  • Speaker #1

    D'accord. Vous êtes dans l'émotion, si je comprends bien. Est-ce qu'il y a une photo qui vous a particulièrement touchée dans tout ce que vous avez fait ? Que ce soit d'ailleurs une photo faite par vous ou par un autre photographe ?

  • Speaker #3

    Alors, des photos que moi j'aurais faites, ce serait vraiment celle qui me touche le plus. C'est celle qui sont authentiques. Je propose un accompagnement autour des femmes et on travaille autour des saisons. Et la saison du printemps, c'est vraiment une saison o√Ļ les femmes vont porter leur couleur, oser affirmer qui elles sont. Et j'ai des images de lib√©ration √©motionnelle dessus qui sont sensationnelles. Apr√®s, ce qui me pla√ģt le plus en images, ce sont les images fortes. Alors, je n'ai plus le nom du photographe en t√™te, mais il y a une image qui a circul√© sur les r√©seaux et peut-√™tre que vous l'avez vu pour, on va dire, d√©noncer le regard sur le corps des femmes et notamment, c'est une femme qui est ob√®se face √† une femme qui est anorexique. Une photo en noir et blanc o√Ļ elles sont nues toutes les deux dans la m√™me posture. et cette photo-l√†, je la trouve tr√®s forte, en fait, ce genre d'image, je trouve √ßa assez fort.

  • Speaker #1

    Et alors, justement, en parlant de photographes célèbres, est-ce qu'il y a des artistes, qui soient d'ailleurs d'autres disciplines aussi, qui peuvent influencer votre travail ? Par exemple, là, il y avait William Eggleston, l'extrait de Johnny Hallyday, qui a eu un... Enfin, qui est toujours visuel, d'ailleurs, mais qui a été très décrié, qui, en même temps... prenez des photos de l'Amérique vraie, du Tennessee et tout ça. Est-ce qu'il y a des photographes comme ça qui vous inspirent et que vous avez envie de coller un peu à leur style ou pas du tout ?

  • Speaker #3

    Coller à leur style, non. Pas forcément. Par contre, des photographes qui m'inspirent, oui, il y en a beaucoup. Des classiques comme des moins classiques. Je pense à Robert Doisneau. J'adore les images de Robert Doisneau. Après... il y a des styles comme par exemple David Lachapelle c'est pas du tout mon style mais je reconnais son travail et voilà c'est des images qui peuvent parfois un peu perturbantes mais j'aime l'image et j'aime aller voir à droite à gauche ce qui se passe voilà

  • Speaker #1

    j'adore faire des expos de photographes d'ailleurs et alors justement par rapport √† la √† de la photo en studio ou culinaire, o√Ļ on est l√† √† pr√©parer pendant des heures son petit plat et autres, comment vous arrivez √† g√©rer comme √ßa l'humain sur une s√©ance photo ?

  • Speaker #3

    Alors, √ßa va se travailler aussi beaucoup en amont. C'est-√†-dire qu'avant d'arriver √† la s√©ance photo, il y a plusieurs rendez-vous, on va un peu mettre toutes les choses √† plat, je vais m'entretenir avec les personnes. Le but, c'est que je rentre dans les baskets presque de la personne pour savoir vraiment qui elle est, comment elle est, comment elle travaille si c'est un communicant, ou qu'est-ce qu'elle veut lib√©rer si c'est dans le cadre de la phototh√©rapie. Ce qui fait que le jour du shooting, on est presque devenus les deux meilleurs amis du monde et c'est beaucoup plus facile de g√©rer l'humain √† ce moment-l√†. Apr√®s on va devoir g√©rer la lumi√®re parce qu'en lumi√®re naturelle, surtout avec la m√©t√©o qu'on a en ce moment, c'est pas toujours facile mais √ßa se passe plut√īt en amont sur nos √©changes avant et ce qui fait que le jour du shooting c'est assez rare qu'il y ait un gros souci ou un gros blocage. ou alors s'il y en a un je vais assez vite m'en apercevoir et je suis capable d'arr√™ter la s√©ance de dire on va boire un caf√©,

  • Speaker #1

    on discute on va mettre le point sur ce qui va pas et on recommence la séance après ok super alors avant de laisser la parole à Morgane pour sa chronique nous allons jouer Alors Maud, j'ai pris pour habitude dans l'émission de faire des mini-jeux avec mes invités et on commence par la carte d'identité de l'entreprise. Est-ce que vous êtes prête ?

  • Speaker #3

    Oui.

  • Speaker #1

    Alors, quel est le nom donc de votre entreprise ?

  • Speaker #3

    MW Studio

  • Speaker #1

    Son année de création

  • Speaker #3

    Oula, 2009

  • Speaker #1

    Ça fait un bail maintenant Elle a beaucoup évolué Combien êtes-vous ?

  • Speaker #3

    Toute seule

  • Speaker #1

    O√Ļ √™tes-vous situ√©e ?

  • Speaker #3

    A Angers

  • Speaker #1

    Quelle est l'adresse de votre site web ?

  • Speaker #3

    Alors pour l'instant c'est mwstudio.fr mais très prochainement d'ici le mois de juin ce sera mode très du 6 là du milieu weber.com.

  • Speaker #1

    D'accord pour communiquer sur votre nom propre finalement. Voilà. Et est-ce que vous pouvez nous donner un ordre d'idées de votre chiffre d'affaires annuel ?

  • Speaker #3

    C'est tellement variable. Je vais vous donner un ordre d'affaires. Franchement, ça oscille entre 30 et 40 cas, à part l'année dernière qui était une moins bonne année.

  • Speaker #1

    Ok, merci pour vos petites réponses.

  • Speaker #3

    Les voix de l'écho, une émission présentée par Yves Maguin.

  • Speaker #1

    Nous aimons tous prendre soin de son image, tel Narcisse contemplant son reflet bien s√Ľr, nous sommes les artistes de notre vie et les artistes eux-m√™mes nous le rendent bien. C'est le moment d'√©couter la chronique de Morgane Nectou.

  • Speaker #3

    Soyons les artistes de notre vie, une chronique de Morgane Nectou.

  • Speaker #2

    Bonjour chers auditeurs, aujourd'hui avec la venue de notre invit√©, j'ai eu envie de vous parler de l'artiste en tant que miroir de l'√™tre humain, mais pas que. L'artiste conna√ģt les difficult√©s de l'humain, ses failles, il s'y plonge pour chercher l'inspiration et cr√©er ses Ňďuvres. Mais l'humain doit-il √™tre obligatoirement tortur√© pour devenir un artiste ? Faut-il alors tout √©prouver pour cr√©er avec justesse ? Pourtant, si l'artiste nous touche √† ce point, c'est qu'il sait retranscrire nos √©tats. Et oui, comme le dit Grand Corps Malade dans cette magnifique chanson que je vous invite √† √©couter int√©gralement, elle aurait pu d'ailleurs faire l'int√©gralit√© de ma chronique, l'artiste est notre miroir, notre reflet. Mais quel lien entretient-on finalement avec notre propre reflet ? Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle ? √Ä ce propos, Yves, Alexis et Maud, savez-vous que la v√©ritable r√©plique est au fait ? Miroir magique au mur, qui a beaut√© parfaite et pure ? Si on remonte le temps, jadis, on ne pouvait contempler son reflet que dans le miroir de l'eau. Ce qui, je vous le rappelle, causa la perte de Narcisse, qui tomba en amour pour lui-m√™me. Je vous entends d√©j√† r√©pliquer que tous les artistes sont un peu narcissiques dans le fond et que... Mais bref, je m'√©gare, revenons √† nos miroirs. Savez-vous que l'√©volution du miroir co√Įncide particuli√®rement avec l'essor du portrait et surtout de l'autoportrait √† la Renaissance ? Il devient alors un instrument d'observation pour les artistes √† la recherche d'une fid√®le repr√©sentation d'eux-m√™mes et de leurs sujets. Pourtant, longtemps pris√©s, les miroirs v√©nitiens notamment, co√Ľtent √† l'√©poque l'√©quivalent d'un navire. Vous imaginez bien que peu d'artistes peuvent s'offrir donc ce luxe. Le miroir devient alors un √©l√©ment cl√© de la mise en ab√ģme dans l'art. Qui ne se souvient pas du l√©gendaire De Niro face √† son miroir chez Scorsese, qui sera repris par Vincent Cassel dans la haine de Mathieu Kassovitz ? C'est √† moi que tu parles ? C'est √† moi que tu parles ? C'est √† moi que tu parles ? Mise en sc√®ne d'ailleurs impossible, filmer un acteur face miroir sans laisser voir la cam√©ra. Ce n'est pas la photographe qui me contredira sur la complexit√© de tourner cette sc√®ne. Mais Mathieu Kassovitz imagine alors un plan imparable. Kassel est en fait face √† une doublure de lui-m√™me, dos √† la cam√©ra. Et leurs gestes se r√©pondent en miroir. Imaginez, symbolisez le miroir en retirant celui-ci de la sc√®ne. Quel brio ! Le miroir, dispositif qui interpelle directement le spectateur et pose un moment d'intimit√© entre l'acteur et le public. Nous, face au miroir, juste pour oser se voir. Voir son image refl√©t√©e dans le regard des autres Certains jours, ne pas l'aimer, vouloir √™tre une autre Engager les hostilit√©s avec son propre corps Et tout faire pour √©viter ces mots qui blessent alors Pour aller jusqu'√† soi, long est le chemin parfois J'avais une question pour notre invit√© aujourd'hui. Maud, quel rapport entretenez-vous,

  • Speaker #3

    vous,

  • Speaker #2

    avec votre miroir ?

  • Speaker #3

    Le rapport avec le miroir, c'est un super sujet. Merci pour cette belle chronique. En toute sinc√©rit√©, pendant plusieurs ann√©es, je n'avais pas de miroir chez moi. Je suis une ancienne ob√®se. √áa a √©t√© compliqu√© de me r√©concilier avec mon corps. et pendant je pense bien 3 ans il y avait z√©ro miroir chez moi et puis il y a un moment donn√© je me suis dit c'est pas possible et du coup j'ai fait le chemin inverse et je suis all√©e √† la rencontre de moi et notamment l'exercice du miroir que je fais d'ailleurs en s√©ance de phototh√©rapie donc c'est tr√®s dr√īle et maintenant je prends plaisir, alors sans le c√īt√© narcissique de la chose mais je prends plaisir √† me regarder √† me dire je suis comme √ßa et en fait je m'aime comme √ßa et c'est ok en fait,

  • Speaker #1

    je ne suis pas parfaite et en m√™me temps personne ne l'est et je pense que ce serait chiant si tout le monde √©tait parfait mais maintenant √ßa se passe plut√īt bien avec lui c'est devenu un copain j'aurais pu mettre Stromae et c'est comme √ßa qu'on s'aime √ßa marche aussi merci merci beaucoup Morgane pour votre chronique

  • Speaker #3

    Les voix de l'écho une émission présentée par Yves Maguin

  • Speaker #1

    Alors Maud, on est à l'ère du numérique, mais est-ce que vous faites un peu de photos argentiques ?

  • Speaker #3

    J'en ai fait au d√©but. J'ai l√Ęch√© l'affaire. Non pas que je n'aime pas, parce que je trouve √ßa magnifique. J'ai m√™me fait du st√©nop√©. Vous savez, la petite bo√ģte en bois. J'ai le mot qui m'√©chappe, mais du coup, on allait en laboratoire. On avait un labo improvis√©. Non, j'ai l√Ęch√© l'affaire parce que... Parce que c'est quand m√™me plus simple aujourd'hui, parce que m√™me d'un point de vue, on va dire entre guillemets √©cologique, c'est qu'au moins tout de suite √† l'√©cran, on peut faire un tri et √©viter d'imprimer un milliard de photos pour avoir la bonne photo. Mais je suis tr√®s admirative des photographes qui continuent √† travailler avec l'argentique. Apr√®s, je suis quand m√™me d'une g√©n√©ration o√Ļ c'√©tait d√©j√† un peu pass√©. Quand je suis arriv√©e sur le milieu de la photo, √† l'√Ęge √† laquelle je suis arriv√©e sur le milieu de la photo, c'√©tait d√©j√† le num√©rique, il √©tait d√©j√† bien pr√©sent.

  • Speaker #1

    Il y avait déjà le numérique, mais on pouvait quand même trouver encore des pellicules.

  • Speaker #3

    Tout à fait, mais j'ai un bel appareil argentique, c'est celui de mon père qu'il a eu à son mariage et que si je veux, je sais que je peux le prendre. Mais ce ne sont plus les mêmes techniques.

  • Speaker #1

    Ah √ßa c'est s√Ľr, ce n'est plus le m√™me coup non plus. Et justement, vous venez un peu de l'√©voquer, que pensez-vous de l'impact ? √©cologique que peut avoir la photographie ? Comment vous arrivez √† jongler avec √ßa ? Parce que le num√©rique, m√™me s'il ne se voit pas, pollue quand m√™me √©norm√©ment.

  • Speaker #3

    Il pollue beaucoup aussi, avec tous les serveurs. C'est vrai que on va être sur une écologie de papier, forcément. On va tuer un peu moins d'arbres. Mais par contre, effectivement, je pense que d'un point de vue de... pollution numérique justement et tout ce qu'il faut pour stocker toutes ces images là et au nombre d'images qui sont publiées par jour sur les réseaux je pense que ça pollue quand même énormément,

  • Speaker #1

    apr√®s j'ai pas les chiffres c'est pas toujours √©vident d'avoir tous ces chiffres il faut savoir que c'est √† peu pr√®s 4% des √©missions de gaz √† effet de serre le num√©rique c'est autant que l'aviation en fait, en termes de pollution hum Vous parliez d'exposition tout √† l'heure, que vous aimez tra√ģner peut-√™tre un peu dans les expos. Est-ce que vous faites vous-m√™me des expositions ?

  • Speaker #3

    Alors ça fait longtemps que je n'en ai pas fait. Mais j'en ai eu fait, notamment quand j'habitais à Paris. Donc j'ai exposé plusieurs fois, dont dans une jolie galerie parisienne dans le Marais. Mais c'est vrai que ça fait longtemps que je n'ai pas été exposer mon travail, tout simplement parce que je me suis tellement concentrée sur... sur les clients et sur l'humain, que je n'ai pas pensé à faire une expo de ça, parce que ça ne serait pas de sens. J'ai un projet qui n'a pas encore vu le jour pour des raisons de santé, mais j'ai un projet autour de l'endométriose. Et j'ai fait un appel, d'ailleurs, et je renouvelle mon appel aux femmes qui souhaiteraient participer à ce projet, pour mettre en lumière des portraits de femmes atteintes par cette maladie. et du coup l'objectif ce serait d'aller vers une exposition d'accord,

  • Speaker #1

    super projet comment vous arrivez à gérer la post-production quel type de logiciel vous utilisez, ça peut être un peu technique même pour nos auditeurs si vous voulez en parler oui,

  • Speaker #3

    moi j'utilise principalement Lightroom qui est le logiciel de la famille Adobe, on fait un peu de pub. Pas trop, pas trop. Pas trop, pas trop. Et quand il faut, un petit peu Photoshop aussi pour certains trucs. Mais dans la mesure o√Ļ je fais quand m√™me tr√®s peu de retouches, puisque mon objectif c'est de conserver vraiment l'image la plus naturelle possible, je vais peut-√™tre travailler un peu tout ce qui est contraste, couleurs et tout √ßa, parce que de toute fa√ßon l'Ňďil est plus intelligent que la cam√©ra, il voit plus de choses que la cam√©ra, donc des fois j'ai besoin d'aller rehausser un peu les couleurs. Mais c'est vrai que je vais faire tr√®s tr√®s peu de retouches fortes, donc j'y passe pas des heures.

  • Speaker #1

    et puis ok alors la musique est inspirante et comme je le disais en recevant Morgane Poupard dans l'émission précédente la musique nous pousse aussi à la créativité il est temps de faire une petite pause musicale dans l'émission nous allons écouter Je veux plus mentir de Mathilde on reparle de ce choix musical avec mon invité Maud Weber juste après bonne écoute sur Radio G c'est fini

  • Speaker #4

    Les mensonges √† rallonge artificiel sous vie c'est fini Les salades, les tromperies, vanit√©, tout pourri c'est fini Les situations bidons, les semblants, les fictions c'est fini Fini Le charme est comme moi, la lente et sŇďur, J'ai scarr√© le plus de pines pour te faire sauvre plus mon pime. Je ne veux plus jamais maquiller mon visage, pourquoi on m'oublie d'arr√™ter de se t√©moigner ? Non, c'est... Pourquoi on m'a dit que je ne pouvais pas te voir ? Pourquoi on m'a dit que je ne pouvais pas te voir ? C'est... Non, c'est... Non, c'est... Non, c'est... Non, c'est... Non,

  • Speaker #3

    c'est...

  • Speaker #4

    La linge est hors de prix, les talons, les bails, c'est fini Les tortures, les postures, injonctions à la con, c'est fini La culpabilité de jamais être assez, c'est fini Fini

  • Speaker #3

    Non,

  • Speaker #4

    je veux plus rien rater, je veux plus rien payer Un jour je vais crever, je veux mourir sans regret Sans honte, sans remords, faire face √† la mort Vibre sans masque et sans phare, avant qu'il ne soit trop tard R√©siliente et fi√®re, mon courage en banni√®re Ne vis que deux v√©rit√©s, plus jamais pas s'ab√ģmer Plus jamais faire croire que je suis une autre Plus jamais me trahir, plus jamais me faillir Je veux plus mentir Le charme est comme moi, la perp√©tuosit√©, le scum ne plus d'√™tre une grosse fa√ßon de pu mentir. Je ne veux plus jamais maquiller mon vide, pourquoi on m'oblige √† d√©guster mes rames ? Fini.

  • Speaker #3

    Les voix de l'écho. Une émission présentée par Yves Maguin.

  • Speaker #1

    Vous √™tes toujours branch√© sur Radio G et toujours √† l'√©coute de l'√©mission Les Voix de l'√Čco. Je suis en compagnie de mon invit√©, la photographe Maud Weber, et toujours accompagn√©e de Morgan Nectou et Alexis Desjeux. Nous venons d'√©couter Je veux plus mentir de Mathilde, une artiste qui a √©t√© d√©couverte dans l'√©mission The Voice. Pourquoi avoir choisi ce titre musical, Maud ?

  • Speaker #3

    C'est une chanson que moi personnellement j'ai d√©couvert par hasard sur Instagram parce que je ne regarde pas, n'ayant pas la t√©l√© forc√©ment il y a un moment donn√© o√Ļ il y a des trucs que je ne suis pas connect√©e. Je suis tomb√©e par hasard sur cet artiste et en fait le texte m'a tellement parl√©. Le je ne veux plus mentir c'est exactement en fait ce que moi je dis souvent. D√©j√† moi je suis tr√®s mauvaise menteuse, je n'aime pas mentir et je ne veux pas aider les autres √† mentir et surtout en image. Donc du coup √ßa me parle. √©norm√©ment, en plus, effectivement, elle parle du place du corps de la femme dans la soci√©t√©, le fait qu'il faut se maquiller, qu'il faut cacher son √Ęge et tout √ßa. Voil√†, donc c'est un texte que moi, j'aime beaucoup.

  • Speaker #1

    Et puis, Mathilde, pour ceux qui ne la connaissent pas, c'est une femme qui a 40 ans, qui est une femme forte √©galement. Voil√†, donc, tr√®s, tr√®s beau texte, effectivement. Merci, parce que j'√©tais pass√© √† c√īt√©, je ne la connaissais pas non plus. il fallait √©couter les autres chansons elles sont tr√®s bien aussi ce qui est tr√®s int√©ressant c'est qu'elle propose en plus gratuitement son contenu musical pour justement pouvoir √©couter comme √ßa sur les plateformes de streaming et m√™me on peut m√™me utiliser j'ai vu √ßa en creusant un petit peu en pr√©parant l'√©mission qu'on peut utiliser ces chansons m√™me quand on fait du streaming ou ce genre de choses donc vraiment j'aime beaucoup la d√©marche merci beaucoup Maud pour cette d√©couverte en tout cas avec plaisir merci Est-ce que vous transmettez votre passion √† des jeunes, Maud Weber ?

  • Speaker #0

    Alors oui, c'est aussi une de mes casquettes. J'enseigne depuis 2012 maintenant dans des √©coles d'art appliqu√©. Donc quand je suis arriv√©e √† Angers, j'ai continu√© dans ce chemin-l√†, donc j'interviens dans... dans diff√©rentes √©coles arrang√©es. Et j'interviens aussi, je fais mes propres formations, o√Ļ l√†, le public ne va pas forc√©ment √™tre tr√®s jeune, mais ils sont les bienvenus aussi.

  • Speaker #1

    C'est-à-dire, comment utiliser son appareil pour prendre des photos ?

  • Speaker #0

    Je ne fais pas forcément des cours de photos, quoique dans les écoles, effectivement, je fais des workshops photos, je fais des workshops d'images de soie, d'images de marques. Ça m'arrive même de faire des workshops design d'espace, puisque c'est quand même mon ancien métier. Et la particularité que j'ai, c'est que j'enseigne la photo au smartphone. Alors je vais peut-être apprendre un mot aujourd'hui à certains auditeurs, la phonéographie. C'est le mot qui est écrit dans le Dico pour dire l'art de faire des photos avec son smartphone. Et en fait, j'enseigne principalement, on va dire, à des entrepreneurs qui ont envie aussi de prendre la main sur leur image et qui n'ont peut-être pas les moyens d'avoir un photographe attitré toute l'année pour avoir des meilleures images pour communiquer sur le réseau, mais aussi à n'importe quel passionné de photo qui a envie d'améliorer ses photos au smartphone pour ses vacances, pour la famille, pour ses voyages, enfin voilà.

  • Speaker #1

    Ok, super et alors justement, je suis un peu obligé d'en parler à un mot de Weber, mais qu'est-ce que vous pensez de l'impact de l'intelligence artificielle aujourd'hui sur la photographie ? Parce que ça touche directement votre métier.

  • Speaker #0

    Oui, alors je pense qu'il y a le pour et il y a le contre il y a le pour parce que √ßa peut faire vraiment gagner du temps je pense √† certains photographes qui utilisent beaucoup de technicit√© beaucoup de lumi√®re, beaucoup de choses pour faire des simulations d'images √ßa peut √™tre aussi tr√®s pratique si on veut un style d'image anim√© si j'ose dire maintenant moi qui pr√īne quand m√™me l'image de la v√©rit√© √† un moment donn√© je me dis moi en tout cas dans ce que je propose √ßa peut pas coller puisque je vois pas comment mon mod√®le qui est mon client o√Ļ je veux le montrer en v√©rit√© je peux le mettre dans une image artificielle et √† un moment donn√© √ßa colle pas dans mon cerveau mais je pense que √ßa peut √™tre pratique pour certains trucs il faut comme tout l'utiliser de mani√®re en parcimonie. On ne va pas trop l'utiliser.

  • Speaker #1

    Attendez, j'ai déjà mis votre micro, Alexis.

  • Speaker #2

    Pardon, et citer les droits, si je peux me permettre. On doit dire qu'on a fait une image créée par la vision artificielle. Moi, ça rentre dans les choses importantes à préciser.

  • Speaker #0

    Je te rajouterais m√™me qu'il faut pr√©ciser les droits des photographes aussi et des cr√©ateurs d'images. Donc, tant qu'√† faire, on cite les droits tout le temps. Et maintenant, sur les r√©seaux, je ne sais pas si vous avez vu, mais... En tout cas, sur Instagram, il faut cocher. Quand c'est fait avec de l'intelligence artificielle, il y a la case au moment o√Ļ tu publies. Donc, effectivement, oui, raison de pr√©ciser.

  • Speaker #1

    Alors, justement, avant de vous laisser la parole, Alexis, nous allons jouer. Pour ce deuxième mini-jeu en mode Weber, je vais faire votre portrait chinois. Est-ce que vous êtes prête ?

  • Speaker #0

    Oui.

  • Speaker #1

    Alors, quel est votre plat cuisiné préféré ?

  • Speaker #0

    C'est un pratatouille.

  • Speaker #1

    Votre série préférée ?

  • Speaker #0

    Voilà, c'est vieux. J'aimais bien Ali Macbill.

  • Speaker #1

    Votre couleur préférée ?

  • Speaker #0

    Le jaune.

  • Speaker #1

    Votre sport préféré ?

  • Speaker #0

    Marcher. Est-ce que c'est un sport ? Je ne sais pas.

  • Speaker #1

    Oui, bien s√Ľr. Votre ville pr√©f√©r√©e ?

  • Speaker #0

    Je vais déranger.

  • Speaker #1

    Est-ce que vous jouez aux jeux vidéo ?

  • Speaker #0

    Pas du tout.

  • Speaker #1

    Quel est votre dernier lieu de vacances ?

  • Speaker #0

    La Jordanie.

  • Speaker #1

    C'est sympa.

  • Speaker #0

    Magnifique.

  • Speaker #1

    Et pourquoi vous levez-vous le matin ?

  • Speaker #0

    pour augmenter le taux vibratoire de la mort sur Terre waouh ah oui quand même c'est pas rien grosse ambition que je fais à petite échelle avec chacun d'eux qui passe devant mon objectif ok

  • Speaker #1

    super merci Maud pour ces réponses

  • Speaker #3

    Les voix de l'écho une émission présentée par Yves Maguin

  • Speaker #1

    Est-ce que vous aimez jouer au tout simplement mode ?

  • Speaker #0

    Jouer à quoi ?

  • Speaker #1

    Je ne sais pas, aux jeux de société ou autre ?

  • Speaker #0

    Honnêtement, pas spécialement.

  • Speaker #1

    D'accord. Il para√ģt que le jeu, et notamment les jeux de soci√©t√©, ont des vertus et aident √† cultiver notre assertivit√©. Et donc, c'est le moment d'√©couter la chronique d'Alexis des jeux.

  • Speaker #3

    Mieux vivre ensemble avec assertivité. Une chronique d'Alexis des jeux.

  • Speaker #2

    Bonjour chers auditeurs, quel que soit votre genre, obédience et croyance toute personnelle. Ce midi, je souhaiterais vous parler des vertus du jeu pour vous aider à cultiver votre assertivité. Et j'espère que je vais convaincre notre auditrice que le jeu en a beaucoup.

  • Speaker #1

    Et alors justement Alexis, quelles sont les passerelles entre ces deux sujets ?

  • Speaker #2

    Eh bien si on prend les √©crits de Pascal Derue que je vous invite √† lire, il a √©crit un livre qui s'appelle Le jeu vous va si bien aux √©ditions du Souffle d'or. Il √©crit je trouve avec beaucoup de justesse √† propos du jeu de soci√©t√©. Jouer nous r√©unit, jouer nous rapproche, jouer nous fait rire, jouer tisse entre nous des liens de vie. Et moi j'ajouterais, jouer nous transporte hors du temps, nous apporte du plaisir, cultive notre imagination et nous enrichit de plein de mani√®res, vous allez voir. Loin d'√™tre un simple divertissement, les jeux de soci√©t√© offrent un cadre ludique et stimulant pour s'entra√ģner √† communiquer de mani√®re plus affirm√©e et efficace tout en respectant l'autre. Notre fameux comportement assertif.

  • Speaker #1

    Et alors justement, de quoi parle-t-on exactement Alexis quand on parle de jeux de société ?

  • Speaker #2

    Ah oui, question strat√©gique. Pour tous les parents qui peuvent consid√©rer le jeu de soci√©t√© comme un terrain de pr√©dilection r√©serv√© aux enfants. Je dirais qu'il n'en est rien. Car si l'on regarde la diversit√© des jeux, c'est un peu ph√©nom√©nal. Jeux de r√īle, coop√©ratifs, rapidit√©, bluff, strat√©gie, observation, adresse, avec des cartes, avec des d√©s, avec des figurines, avec un plateau, avec des pions. De 7 √† 99 ans. √Čvidemment, il y a des jeux ultra connus, Monopoly, Scrabble et Shake Puzzle, oui. Mais il y a plein de jeux, une diversit√© hyper vari√©e. Un Wanted qui vous plonge au milieu du Far West, un Colossus Arena dans un monde fantastique, un Ghost Story o√Ļ vous incarnez des ninjas dans une ambiance m√©di√©vale, un Living Forest o√Ļ vous √™tes parti dans un monde f√©erique, ou toutes les th√©matiques autour du cin√©ma. Le Seigneur des Anneaux, Harry Potter et j'en passe. Il y en a pour toutes les mains et toutes les t√™tes.

  • Speaker #1

    Ok Alexis, mais quelle est la diversité, enfin c'est une vraie diversité, c'est ce que vous nous apportez, mais en quoi tous ces jeux nous aident à cultiver justement notre assertivité ? Parce que c'est ce que vous nous avez annoncé au début quand même.

  • Speaker #2

    Oui, mais il fallait bien que je pose le d√©cor Yves. Nous verrons aujourd'hui trois vertus qu'apporte le jeu pour cultiver votre assertivit√© et je continuerai dans une prochaine chronique. La premi√®re vertu c'est sortir de votre zone de confort. Eh oui, de nombreux jeux obligent √† interagir avec l'autre, √† prendre des d√©cisions, √† s'exprimer en public avec les autres joueurs et √† d√©fendre son point de vue. On va prendre un jeu qui s'appelle Chromagnon, un jeu en √©quipe √† l'√®re n√©andertalienne o√Ļ chaque joueur fait partie d'une tribu au caract√®re assez loufoque. L'un des membres de l'√©quipe doit faire d√©couvrir les mots aux autres joueurs en r√©alisant des √©preuves, en mimant, en grognant, en modelant, en fabriquant des phrases sur une base d'un vocabulaire tr√®s restreint. En dessinant avec du charbon de bois, cela peut √™tre particuli√®rement b√©n√©fique pour les personnes timides, peu √† l'aise en soci√©t√©, car cela encourage √† sortir de sa zone de confort et √† oser s'affirmer. Deuxi√®me vertu du jeu, apprendre √† g√©rer les conflits. Que ce soit pour n√©gocier un √©change dans un jeu de plateau ou contrer les attaques d'un adversaire dans un jeu strat√©gique ou de jeu de cartes, les jeux de soci√©t√© confrontent r√©guli√®rement les joueurs √† des situations de conflits. Prenons un exemple assez g√©nial d'un jeu qui s'appelle la Runta. Je vous fais le r√©sum√© de l'√©diteur. Bienvenue dans la magnifique √ģle de la R√©publique de la Bananas. Les paysans de l'√ģle y sont pauvres, les intellectuels sont opprim√©s et sa classe moyenne au bord de l'extinction. Quelques opulentes familles dirigeantes y disputent le d√©tournement de l'argent vers√© par les surpuissances qui soutiennent le gouvernement corrompu. et vous comptez bien en profiter pour devenir le ma√ģtre de ce lieu. R√©sum√© de l'√©diteur, n'y voyez aucune critique de notre soci√©t√© contemporaine. C'est totalement fictif. Enfin, pas tout √† fait. Dans ce jeu, bluff, trahison, n√©gociation, constituent donc un excellent terrain d'entra√ģnement pour apprendre √† g√©rer les d√©saccords de mani√®re constructive, √† trouver les compromis. Pas toujours facile d'accepter la d√©faite dans ce monde de bruit. Troisi√®me vertu du jeu, le d√©veloppement de la confiance en soi. En progressant dans un jeu et en remportant des victoires, les joueurs renforcent leur confiance en soi. Cela peut se traduire par une plus grande assurance dans la vie de tous les jours, une meilleure capacit√© √† s'exprimer et √† d√©fendre ses id√©es. Je vais prendre l'excellent exemple du jeu de r√īle comme Donjons et Dragons, mais il en existe dans tous les univers. Un conteur plante le d√©cor. Tel un metteur en sc√®ne, il plonge les joueurs dans une intrigue √©pique pour la qu√™te d'un tr√īne. Les joueurs, comme au th√©√Ętre, incarnent les h√©ros de cette histoire. Preux chevaliers, pirates filous, fantasques magiciens, joyeux troubadours. Chacun a son caract√®re, ses objectifs, sa vision du monde. Complots, intrigues, choix multiples, rebondissements font que vous devez prendre position. Faire des choix et interagir en permanence avec les autres joueurs et les personnages de l'histoire, anim√©s et mis en sc√®ne par le meneur de jeu, pour trouver le meilleur chemin vers un d√©nouement parfois tragique et souvent heureux. Voici ces trois premi√®res vertus du jeu. Je continuerai dans notre prochaine √©mission √† vous les vanter, mais prenez soin de vous et de vos proches. Faites les choses avec plaisir, audace et envie, si √ßa vous branche. Belle journ√©e √† toutes et √† tous. Et pour notre invit√©, est-ce que vous pouvez nous dire, Maud, quel est ton jeu de soci√©t√© pr√©f√©r√© ? Ou jeu tout court, si ce n'est pas un jeu de soci√©t√©.

  • Speaker #0

    Jeu de soci√©t√© pr√©f√©r√© ? Honn√™tement, je n'en fais pas. Mais je me rappelle du Time's Up. √áa, c'√©tait dr√īle.

  • Speaker #1

    √ßa c'√©tait dr√īle surtout quand je suis avec la bonne √©quipe quand tu connais bien la personne tu peux vraiment gagner facile le time's up merci beaucoup Alexis Desjeux pour cette chronique en lien un peu avec votre nom de famille √©galement sans mauvais genou non

  • Speaker #2

    oui les temps, moi j'aime beaucoup

  • Speaker #3

    Les voix de l'écho une émission présentée par Yves Maguin

  • Speaker #1

    Alors Maud Weber nous avait dit tout à l'heure que vous étiez partie en Jordanie mais est-ce qu'il y a une destination de rêve que vous aimeriez photographier ?

  • Speaker #0

    Il y en a tellement photographier une destination en fait c'est pas tellement une destination que j'aimerais photographier c'est plut√īt les habitants de ces destinations l√† faire des portraits de locaux comme on dit hum et j'avoue que l'Afrique me tend tr√®s bien

  • Speaker #1

    Ok, super Alors tout à l'heure vous avez parlé de phonographie donc photographie, non c'est ça ? Phonéographie Phonéographie justement comment est-ce que vous voyez l'évolution, on a parlé un peu d'IA aussi la photographie à l'ère des réseaux sociaux et des smartphones.

  • Speaker #0

    Oui, alors, effectivement, il y a d√©j√† de l'IA dans la photographie au smartphone la plupart du temps. Il faut d√©cocher le petit bouton pour √©viter que les filtres se fassent tout seuls. Donc, c'est d√©j√† int√©gr√©, en fait, depuis longtemps. Alors, c'est des IA, on va dire l√©g√®res, qui vont permettre d'avoir... une meilleure couleur, ce genre de choses. J'ai vu que sur certains mod√®les qui sont en train de sortir, tu peux carr√©ment, si tu fais plusieurs photos, remplacer la t√™te de la personne pour que tout le monde ait la banane au moment o√Ļ tu fais la photo. Tu en as toujours un qui ferme les yeux. Avec cette technique-l√†, tu pourras remplacer celui qui ferme les yeux.

  • Speaker #1

    Plus besoin de Photoshop.

  • Speaker #0

    Plus besoin de Photoshop. Alors j'avoue que pour les petites photos de famille, c'est quand m√™me pratique. Je pense que c'est int√©gr√© maintenant de toute fa√ßon tant que √ßa reste l√©ger √ßa va aller mais c'est vrai que je pense √† tous les filtres pour les types Snapchat o√Ļ tu as des oreilles de lapin des trucs qui sont compl√®tement rocambolesques √ßa peut √™tre tr√®s dr√īle ceci dit mais il y a un moment o√Ļ

  • Speaker #1

    il y en a quand même beaucoup il y en a quand même beaucoup vous parlez de photographie en extérieur tout à l'heure est-ce qu'il y a un moment dans la journée qui est pour vous la meilleure pour prendre une photo ?

  • Speaker #0

    alors il y a des heures qu'il faut respecter en photographie mais il y a des heures qu'il faut respecter en fonction du sujet qu'on photographie c'est √† dire que par exemple si tu fais une s√©ance photo portrait on dit toujours qu'√† midi c'est quand m√™me pas la meilleure heure pour aller faire des photos puisque le soleil est en z√©nith √áa vient cr√©er sur le mod√®le des ombres tr√®s dures. Maintenant, si on veut faire une s√©ance photo d'architecture, c'est la meilleure heure, parce qu'on va avoir des grosses ombres bien marqu√©es sur les b√Ętiments, et en photo d'archi, c'est magnifique. Donc √ßa va d√©pendre plut√īt de ce qu'on photographie. Apr√®s, en portrait, les moments de la journ√©e o√Ļ la lumi√®re est vraiment oblique et un peu rasante, donc au d√©but de la matin√©e et en fin de journ√©e, sauf si tu veux un c√īt√© tr√®s jaune et du coup tu attends qu'il y ait vraiment le coucher de soleil pour avoir ces couleurs-l√†. Pour moi, il faut choisir aussi en fonction du sujet qu'on photographie et pas juste comme √ßa.

  • Speaker #1

    et forcément avec du soleil un temps couvert,

  • Speaker #0

    nuageux √ßa peut √™tre tr√®s pratique parce que les nuages √©tant blancs √ßa vient aussi faire diffuseur et √ßa √©vite aussi que ton mod√®le il ait les yeux tout pli√©s au moment o√Ļ tu appuies sur le bouton qu'il soit pas √©bloui non non √ßa d√©pend de l'intention et du message aussi qu'on veut faire v√©hiculer il y a vraiment toujours moyen de s'arranger et puis de toute fa√ßon la m√©t√©o on la subit donc il y a un moment o√Ļ il faut avoir un moment il faut trouver des solutions pour s'en accommoder.

  • Speaker #1

    Alors on parlait tout à l'heure un peu d'écologie et d'impact environnemental de la photo. Dans les voies de l'éco, on parle aussi un peu écologie. Qu'est-ce que vous mettez en place, Maud Weber, pour être plus éco-responsable dans votre quotidien professionnel, mais aussi personnel ?

  • Speaker #0

    Personnellement, je suis pi√©tonne, je voyage en transport en commun. Je fais tr√®s attention √† ce que j'ach√®te qui n'est pas d'emballage, qui ne sert √† rien. Je recycle beaucoup. Et puis dans mon quotidien professionnel, n'ayant pas de studio, du coup je n'ai pas besoin de lumi√®re, de machin, de tout √ßa. et je voyage vraiment l√©ger j'ai mon bo√ģtier, mes trois objectifs et c'est tout en fait pas de lumi√®re d'appoint au cas o√Ļ ? toujours je m'adapte vraiment √† l'environnement naturel ok,

  • Speaker #1

    c'est bien ça Bravo !

  • Speaker #0

    √Čtant pi√©tonne, je suis un peu oblig√©e en fait.

  • Speaker #1

    Oui, c'est s√Ľr. Ou alors un gros side-down.

  • Speaker #0

    Je peux avoir éventuellement un réflecteur qui va me permettre de rediriger un peu la lumière, mais c'est pareil.

  • Speaker #1

    Ça, ça va, c'est pliable.

  • Speaker #0

    C'est pliable, je l'ai depuis dix ans.

  • Speaker #1

    Comment vous arrivez à maintenir votre équilibre entre vie pro et vie perso en tant qu'artiste photographe ?

  • Speaker #0

    Avant d'arriver à Angers, c'était très compliqué parce que je bossais 7 sur 7. Et puis j'ai fait le choix de me rapprocher à Angers pour me rapprocher de ma famille qui a migré dans la région. Et c'est plus facile maintenant d'accorder du temps et de prendre le temps d'être avec mes proches. donc c'est pas encore parfait parce que je suis quand même une boulimique de boulot mais c'est quand même mieux je progresse sur ce chemin là d'accord,

  • Speaker #1

    et est-ce que vous avez ou en tout cas est-ce que vous pouvez nous partager une exp√©rience o√Ļ vous avez d√Ľ compl√®tement improviser parce que finalement √ßa se passait pas comme vous aviez pr√©vu alors je pense √† une s√©ance photo o√Ļ justement j'ai d√Ľ arr√™ter la s√©ance photo une

  • Speaker #0

    femme qui vient me voir pour une photo pour faire une photo de CV, tout simplement. En soi, pas tr√®s compliqu√© comme exercice, juste qu'on est en lumi√®re naturelle. On faisait √ßa dans les hauteurs d'Angers, pr√®s du ch√Ęteau. La m√©t√©o n'√©tait pas tr√®s cl√©mente ce jour-l√†, mais on s'en sortait bien. Et puis, c'est surtout qu'√† un moment donn√©, je me rends compte qu'on n'y arrive pas, qu'elle est bloqu√©e devant l'objectif, que j'ai beau faire mes meilleures blagues que j'ai en ressources, √ßa ne fonctionne pas. Et la m√©t√©o, du coup le temps vraiment s'est g√Ęt√©, il s'est mis √† pleuvoir et en fait je me suis servi de √ßa comme excuse en disant on va s'arr√™ter, on va aller se mettre √† l'abri puis on va discuter. Et en fait en la faisant discuter, je me suis aper√ßue qu'effectivement elle avait un probl√®me sur le fait d'aller chercher un travail parce qu'en fait elle avait quitt√© son ancien emploi √† cause de harc√®lement au travail. Et donc forc√©ment pour elle faire une photo de CV, √ßa impliquait le fait de retourner sur le march√© du travail et de peut-√™tre prendre le risque de se retrouver dans une situation pas facile pour elle. Et donc en mettant un peu les choses √† plat autour d'un bon th√©, on a pu mettre le doigt l√†-dessus et j'ai pu lib√©rer certaines choses. Et le soleil est revenu. Et du coup, on est reparti. Et voil√†, dix minutes apr√®s, j'avais ma photo et c'√©tait magique. Mais l'impr√©vu.

  • Speaker #1

    Belle gestion en tout cas. Merci. C'est impr√©vu. O√Ļ est-ce que des auditeurs peuvent suivre votre... Vous avez parl√© de votre site internet tout √† l'heure qui a un peu chang√©. Mais sur les r√©seaux sociaux, par exemple, est-ce qu'on peut suivre votre travail ?

  • Speaker #0

    Oui, alors j'ai des comptes un peu partout, sur Facebook, sur LinkedIn, sur Instagram. pas grand chose depuis un an, en toute sinc√©rit√©. J'ai un peu fait une overdose des r√©seaux sociaux. Le probl√®me, c'est quand tu fais beaucoup d'images, √† un moment donn√©, t'en peux plus. √áa va revenir. C'est en cours, donc les comptes sont bien l√†. Je vais revenir. Mais j'ai pris du temps aussi de recul pour mieux r√©fl√©chir √† ce que j'avais envie de communiquer aussi moi √† travers les images, parce que j'ai longtemps gard√© le secret de mes images, parce que je voyais mes... Je voyais un peu mes clients comme si c'√©tait un peu comme un psy o√Ļ il ne fallait pas partager. Maintenant, j'y vais un peu plus √† partager, bien s√Ľr, avec leur autorisation.

  • Speaker #1

    Merci beaucoup, Maud Weber. Nous arrivons √† la fin de l'√©mission Les Voix de l'√Čco. Merci d'√™tre venu nous parler de photographie. Merci √† Morgane Nectou et √† Alexis des Jeux pour vos chroniques. On se retrouve le mercredi 12 juin de midi 10 √† 13h sur le 101.5 FM ou via le web sur le site radio-g.fr. Nous serons normalement au cŇďur m√™me de l'√©mission car nous devrons parler de causes environnementales. En tout cas, je l'esp√®re. En tout cas, prenez soin de vous et merci d'avoir choisi TA Radio G.

Transcription

  • Speaker #0

    Je suis Yves Maguin et pendant 50 minutes, nous allons aborder les thèmes de l'entrepreneuriat, de l'écologie, puis du développement économique local et écoresponsable. Cette émission est ponctuée de plusieurs temps forts avec un invité, une ou plusieurs chroniques en fonction des semaines, ainsi qu'une pause musicale choisie par l'invité. Alors, ouvrez vos oreilles, c'est parti !

  • Speaker #1

    Bonjour √† toutes et √† tous, auditeurs et auditrices de Radio-G, bienvenue dans l'√©mission Les Voix de l'√Čco. Nous sommes le 150e jour de l'ann√©e et nous f√™tons aujourd'hui les √Čmars, Jobbik ou Ursula. Bonne f√™te √† vous ! Et aujourd'hui, c'est √©galement la journ√©e internationale des casques bleus des Nations Unies. Alors merci aux casques bleus qui donnent parfois de leur vie pour garder la paix dans le monde. Mais ce n'est pas le sujet du jour. Pour m'accompagner en studio, notre artiste et sp√©cialiste de la prise de parole en public, Morgane Nectou. Bonjour Morgane, de quoi allez-vous nous parler aujourd'hui ?

  • Speaker #2

    Bonjour Yves, bonjour chers auditeurs. Alors aujourd'hui, on va parler du miroir et de l'artiste en tant que miroir de l'être humain.

  • Speaker #1

    Est-ce qu'on va parler de narcisses peut-être ? Je ne sais pas.

  • Speaker #2

    Vous découvrirez.

  • Speaker #1

    On va découvrir tout à l'heure. On retrouve votre conique dans une dizaine de minutes. Et également avec nous en studio, notre communicant assertif, Alexis Desjeux. Bonjour Alexis, de quoi allez-vous nous parler aujourd'hui ? Bonjour Yves, on va parler aujourd'hui des vertus du jeu pour cultiver votre assertivité. Tout simplement, chers auditeurs et auditrices, mettez-vous sur votre 31 pour immortaliser l'émission du jour.

  • Speaker #3

    Les voix de l'écho, une émission présentée par Yves Maguin. Merci.

  • Speaker #1

    Et oui, tel l'am√©ricain William Eggleston, les Ňďuvres de mon invit√© du jour ne laissent jamais indiff√©rent. De l'authenticit√© et de l'√©motion, avec une pointe d'exigence et de perfectionnisme, mon invit√© met l'humain au cŇďur de l'image. Je re√ßois dans l'√©mission du jour aujourd'hui Maud Weber. Bonjour Maud, bienvenue dans le studio de Radio G.

  • Speaker #3

    Bonjour Yves, merci beaucoup de m'accueillir.

  • Speaker #1

    Avec grand plaisir. Alors Maud, il y a plus de 20 ans... J'ai réalisé un court-métrage, d'ailleurs c'était mon premier court-métrage, dont le titre était La Photo. Alors j'aime beaucoup le monde de l'image depuis de nombreuses années, je suis également dans l'audiovisuel depuis plus de 16 ans aujourd'hui, alors je suis heureux de vous recevoir pour pouvoir échanger autour du monde de l'image. Et alors justement ma première question, Maud Weber, c'est pouvez-vous nous raconter comment vous êtes devenu tout simplement photographe ?

  • Speaker #3

    Bonne question ! La photographie a toujours fait partie de mes envies professionnelles quand j'√©tais plus jeune. A 19 ans, quand il a fallu choisir sa carri√®re pro, j'h√©sitais entre deux m√©tiers. J'ai commenc√© par le premier, qui √©tait architecte d'int√©rieur, pour des questions de dipl√īme. Tout simplement parce que quand tu es archi, il faut un dipl√īme pour avoir une assurance derri√®re. Et j'ai quand m√™me choisi une √©cole qui faisait les deux, qui faisait photo et archi. Et puis finalement, la photo est tr√®s vite revenue au galop. J'en ai toujours fait √† c√īt√©. Et de plus en plus, m√™me dans mon m√©tier, quand j'√©tais salari√©e en tant qu'archi, c'est moi qu'on envoyait sur les chantiers pour faire les photos. Et puis il y a un moment o√Ļ je me suis reconnect√©e √† moi et je me suis dit qu'en fait c'√©tait vraiment la photo qu'il fallait que je conserve. et que j'oublie le reste. Donc voil√†.

  • Speaker #1

    Donc voilà la photo. Et alors justement, comment Maud, vous pouvez décrire votre style photographique ? Si vous avez une patte spécifique.

  • Speaker #3

    Alors ma patte √† moi, c'est naturelle. C'est authenticit√©, v√©rit√©, naturelle. Je suis une photographe nomade. Je n'ai pas de studio. Je vais l√† o√Ļ √ßa se passe, je vais l√† o√Ļ l'humain il est dans son, ce que j'appelle entre guillemets, son habitat naturel ou son habitat professionnel. Ce qui m'int√©resse, c'est de rentrer dans la vie des gens et dans la v√©rit√© de la vie des gens. Et du coup, je vais l√† o√Ļ √ßa se passe. Donc effectivement. On va √™tre vraiment sur de l√©g√®res retouches. Le but aussi, c'est de conserver la v√©rit√© des visages. Je suis plut√īt du genre √† si une personne va avoir des marques, √† vouloir les conserver. Sauf si vraiment c'est un √©norme probl√®me pour la personne. Tout d√©pend de comment on va utiliser l'image derri√®re. C'est-√†-dire que pour un dirigeant et un communicant, je pr√©f√®re dire gardons tel que c'est, mais on peut √©ventuellement faire quelques petites retouches de peau, de bouton, de trucs comme √ßa. Par contre, dans le cadre de mon approche plus phototh√©rapeutique, l√†, l'objectif, c'est vraiment de tout conserver et de faire face √† ces complexes.

  • Speaker #1

    Alors justement, √† qui s'adressent vos photos particuli√®res, professionnelles ? Vous avez commenc√© √† donner des indices, mais si vous pouvez pr√©ciser, s'il vous pla√ģt.

  • Speaker #3

    Oui, alors il y a deux cibles de personnes qui m'int√©ressent. Il y a effectivement les professionnels, les communicants, les dirigeants d'entreprise, les entrepreneurs, les artisans. C'est vrai que j'aime beaucoup travailler avec des solopreneurs, mais je peux aussi m'ouvrir √† des petites entreprises, √ßa ne me pose pas de probl√®me. De mani√®re √† pouvoir travailler ensemble sur une image qui correspond aussi √† leur identit√© de communicant. parce qu'en fait je fais de la photo branding √ßa s'appelle donc on va faire attention √† tout ce qui est chartes graphiques palettes de couleurs de l'entreprise et on va faire en sorte que tout √ßa se soit coh√©rent aussi sur les photographies et souvent je dis une image √©gale un message donc quel est le message qu'on veut transmettre √† travers cette photo et vers o√Ļ elle va aller o√Ļ est-ce qu'on va la publier, comment on va communiquer dessus ce qui moi m'aide apr√®s au niveau de mes prises de vue de savoir sur quel format je vais partir parce que je sais o√Ļ √ßa finit Et dans un cadre plus particulier, l√† je vais accompagner l'humain qui a envie de faire un pas vers lui et vers son corps, de se r√©concilier avec son corps, d'augmenter l'estime de soi, de reprendre confiance en soi aussi, et m√™me aller jusqu'√† des lib√©rations traumatiques, parce que j'ai pass√© une certification de phototh√©rapeute.

  • Speaker #1

    Je ne savais même pas que ça existait, la photothérapie, disons.

  • Speaker #3

    Eh bien, ce n'est pas connu en France encore,

  • Speaker #1

    malheureusement. La photosynthèse, mais...

  • Speaker #3

    Alors, ça n'a rien à voir. Et ça n'a pas non plus à voir avec la photothérapie, avec la lumière bleue.

  • Speaker #1

    Oui, ah !

  • Speaker #3

    Ça aussi, donc ça n'a rien à voir du tout. Voilà, c'est l'idée de la thérapie corporelle par l'image et d'utiliser l'image comme support à la parole.

  • Speaker #1

    D'accord. Vous êtes dans l'émotion, si je comprends bien. Est-ce qu'il y a une photo qui vous a particulièrement touchée dans tout ce que vous avez fait ? Que ce soit d'ailleurs une photo faite par vous ou par un autre photographe ?

  • Speaker #3

    Alors, des photos que moi j'aurais faites, ce serait vraiment celle qui me touche le plus. C'est celle qui sont authentiques. Je propose un accompagnement autour des femmes et on travaille autour des saisons. Et la saison du printemps, c'est vraiment une saison o√Ļ les femmes vont porter leur couleur, oser affirmer qui elles sont. Et j'ai des images de lib√©ration √©motionnelle dessus qui sont sensationnelles. Apr√®s, ce qui me pla√ģt le plus en images, ce sont les images fortes. Alors, je n'ai plus le nom du photographe en t√™te, mais il y a une image qui a circul√© sur les r√©seaux et peut-√™tre que vous l'avez vu pour, on va dire, d√©noncer le regard sur le corps des femmes et notamment, c'est une femme qui est ob√®se face √† une femme qui est anorexique. Une photo en noir et blanc o√Ļ elles sont nues toutes les deux dans la m√™me posture. et cette photo-l√†, je la trouve tr√®s forte, en fait, ce genre d'image, je trouve √ßa assez fort.

  • Speaker #1

    Et alors, justement, en parlant de photographes célèbres, est-ce qu'il y a des artistes, qui soient d'ailleurs d'autres disciplines aussi, qui peuvent influencer votre travail ? Par exemple, là, il y avait William Eggleston, l'extrait de Johnny Hallyday, qui a eu un... Enfin, qui est toujours visuel, d'ailleurs, mais qui a été très décrié, qui, en même temps... prenez des photos de l'Amérique vraie, du Tennessee et tout ça. Est-ce qu'il y a des photographes comme ça qui vous inspirent et que vous avez envie de coller un peu à leur style ou pas du tout ?

  • Speaker #3

    Coller à leur style, non. Pas forcément. Par contre, des photographes qui m'inspirent, oui, il y en a beaucoup. Des classiques comme des moins classiques. Je pense à Robert Doisneau. J'adore les images de Robert Doisneau. Après... il y a des styles comme par exemple David Lachapelle c'est pas du tout mon style mais je reconnais son travail et voilà c'est des images qui peuvent parfois un peu perturbantes mais j'aime l'image et j'aime aller voir à droite à gauche ce qui se passe voilà

  • Speaker #1

    j'adore faire des expos de photographes d'ailleurs et alors justement par rapport √† la √† de la photo en studio ou culinaire, o√Ļ on est l√† √† pr√©parer pendant des heures son petit plat et autres, comment vous arrivez √† g√©rer comme √ßa l'humain sur une s√©ance photo ?

  • Speaker #3

    Alors, √ßa va se travailler aussi beaucoup en amont. C'est-√†-dire qu'avant d'arriver √† la s√©ance photo, il y a plusieurs rendez-vous, on va un peu mettre toutes les choses √† plat, je vais m'entretenir avec les personnes. Le but, c'est que je rentre dans les baskets presque de la personne pour savoir vraiment qui elle est, comment elle est, comment elle travaille si c'est un communicant, ou qu'est-ce qu'elle veut lib√©rer si c'est dans le cadre de la phototh√©rapie. Ce qui fait que le jour du shooting, on est presque devenus les deux meilleurs amis du monde et c'est beaucoup plus facile de g√©rer l'humain √† ce moment-l√†. Apr√®s on va devoir g√©rer la lumi√®re parce qu'en lumi√®re naturelle, surtout avec la m√©t√©o qu'on a en ce moment, c'est pas toujours facile mais √ßa se passe plut√īt en amont sur nos √©changes avant et ce qui fait que le jour du shooting c'est assez rare qu'il y ait un gros souci ou un gros blocage. ou alors s'il y en a un je vais assez vite m'en apercevoir et je suis capable d'arr√™ter la s√©ance de dire on va boire un caf√©,

  • Speaker #1

    on discute on va mettre le point sur ce qui va pas et on recommence la séance après ok super alors avant de laisser la parole à Morgane pour sa chronique nous allons jouer Alors Maud, j'ai pris pour habitude dans l'émission de faire des mini-jeux avec mes invités et on commence par la carte d'identité de l'entreprise. Est-ce que vous êtes prête ?

  • Speaker #3

    Oui.

  • Speaker #1

    Alors, quel est le nom donc de votre entreprise ?

  • Speaker #3

    MW Studio

  • Speaker #1

    Son année de création

  • Speaker #3

    Oula, 2009

  • Speaker #1

    Ça fait un bail maintenant Elle a beaucoup évolué Combien êtes-vous ?

  • Speaker #3

    Toute seule

  • Speaker #1

    O√Ļ √™tes-vous situ√©e ?

  • Speaker #3

    A Angers

  • Speaker #1

    Quelle est l'adresse de votre site web ?

  • Speaker #3

    Alors pour l'instant c'est mwstudio.fr mais très prochainement d'ici le mois de juin ce sera mode très du 6 là du milieu weber.com.

  • Speaker #1

    D'accord pour communiquer sur votre nom propre finalement. Voilà. Et est-ce que vous pouvez nous donner un ordre d'idées de votre chiffre d'affaires annuel ?

  • Speaker #3

    C'est tellement variable. Je vais vous donner un ordre d'affaires. Franchement, ça oscille entre 30 et 40 cas, à part l'année dernière qui était une moins bonne année.

  • Speaker #1

    Ok, merci pour vos petites réponses.

  • Speaker #3

    Les voix de l'écho, une émission présentée par Yves Maguin.

  • Speaker #1

    Nous aimons tous prendre soin de son image, tel Narcisse contemplant son reflet bien s√Ľr, nous sommes les artistes de notre vie et les artistes eux-m√™mes nous le rendent bien. C'est le moment d'√©couter la chronique de Morgane Nectou.

  • Speaker #3

    Soyons les artistes de notre vie, une chronique de Morgane Nectou.

  • Speaker #2

    Bonjour chers auditeurs, aujourd'hui avec la venue de notre invit√©, j'ai eu envie de vous parler de l'artiste en tant que miroir de l'√™tre humain, mais pas que. L'artiste conna√ģt les difficult√©s de l'humain, ses failles, il s'y plonge pour chercher l'inspiration et cr√©er ses Ňďuvres. Mais l'humain doit-il √™tre obligatoirement tortur√© pour devenir un artiste ? Faut-il alors tout √©prouver pour cr√©er avec justesse ? Pourtant, si l'artiste nous touche √† ce point, c'est qu'il sait retranscrire nos √©tats. Et oui, comme le dit Grand Corps Malade dans cette magnifique chanson que je vous invite √† √©couter int√©gralement, elle aurait pu d'ailleurs faire l'int√©gralit√© de ma chronique, l'artiste est notre miroir, notre reflet. Mais quel lien entretient-on finalement avec notre propre reflet ? Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle ? √Ä ce propos, Yves, Alexis et Maud, savez-vous que la v√©ritable r√©plique est au fait ? Miroir magique au mur, qui a beaut√© parfaite et pure ? Si on remonte le temps, jadis, on ne pouvait contempler son reflet que dans le miroir de l'eau. Ce qui, je vous le rappelle, causa la perte de Narcisse, qui tomba en amour pour lui-m√™me. Je vous entends d√©j√† r√©pliquer que tous les artistes sont un peu narcissiques dans le fond et que... Mais bref, je m'√©gare, revenons √† nos miroirs. Savez-vous que l'√©volution du miroir co√Įncide particuli√®rement avec l'essor du portrait et surtout de l'autoportrait √† la Renaissance ? Il devient alors un instrument d'observation pour les artistes √† la recherche d'une fid√®le repr√©sentation d'eux-m√™mes et de leurs sujets. Pourtant, longtemps pris√©s, les miroirs v√©nitiens notamment, co√Ľtent √† l'√©poque l'√©quivalent d'un navire. Vous imaginez bien que peu d'artistes peuvent s'offrir donc ce luxe. Le miroir devient alors un √©l√©ment cl√© de la mise en ab√ģme dans l'art. Qui ne se souvient pas du l√©gendaire De Niro face √† son miroir chez Scorsese, qui sera repris par Vincent Cassel dans la haine de Mathieu Kassovitz ? C'est √† moi que tu parles ? C'est √† moi que tu parles ? C'est √† moi que tu parles ? Mise en sc√®ne d'ailleurs impossible, filmer un acteur face miroir sans laisser voir la cam√©ra. Ce n'est pas la photographe qui me contredira sur la complexit√© de tourner cette sc√®ne. Mais Mathieu Kassovitz imagine alors un plan imparable. Kassel est en fait face √† une doublure de lui-m√™me, dos √† la cam√©ra. Et leurs gestes se r√©pondent en miroir. Imaginez, symbolisez le miroir en retirant celui-ci de la sc√®ne. Quel brio ! Le miroir, dispositif qui interpelle directement le spectateur et pose un moment d'intimit√© entre l'acteur et le public. Nous, face au miroir, juste pour oser se voir. Voir son image refl√©t√©e dans le regard des autres Certains jours, ne pas l'aimer, vouloir √™tre une autre Engager les hostilit√©s avec son propre corps Et tout faire pour √©viter ces mots qui blessent alors Pour aller jusqu'√† soi, long est le chemin parfois J'avais une question pour notre invit√© aujourd'hui. Maud, quel rapport entretenez-vous,

  • Speaker #3

    vous,

  • Speaker #2

    avec votre miroir ?

  • Speaker #3

    Le rapport avec le miroir, c'est un super sujet. Merci pour cette belle chronique. En toute sinc√©rit√©, pendant plusieurs ann√©es, je n'avais pas de miroir chez moi. Je suis une ancienne ob√®se. √áa a √©t√© compliqu√© de me r√©concilier avec mon corps. et pendant je pense bien 3 ans il y avait z√©ro miroir chez moi et puis il y a un moment donn√© je me suis dit c'est pas possible et du coup j'ai fait le chemin inverse et je suis all√©e √† la rencontre de moi et notamment l'exercice du miroir que je fais d'ailleurs en s√©ance de phototh√©rapie donc c'est tr√®s dr√īle et maintenant je prends plaisir, alors sans le c√īt√© narcissique de la chose mais je prends plaisir √† me regarder √† me dire je suis comme √ßa et en fait je m'aime comme √ßa et c'est ok en fait,

  • Speaker #1

    je ne suis pas parfaite et en m√™me temps personne ne l'est et je pense que ce serait chiant si tout le monde √©tait parfait mais maintenant √ßa se passe plut√īt bien avec lui c'est devenu un copain j'aurais pu mettre Stromae et c'est comme √ßa qu'on s'aime √ßa marche aussi merci merci beaucoup Morgane pour votre chronique

  • Speaker #3

    Les voix de l'écho une émission présentée par Yves Maguin

  • Speaker #1

    Alors Maud, on est à l'ère du numérique, mais est-ce que vous faites un peu de photos argentiques ?

  • Speaker #3

    J'en ai fait au d√©but. J'ai l√Ęch√© l'affaire. Non pas que je n'aime pas, parce que je trouve √ßa magnifique. J'ai m√™me fait du st√©nop√©. Vous savez, la petite bo√ģte en bois. J'ai le mot qui m'√©chappe, mais du coup, on allait en laboratoire. On avait un labo improvis√©. Non, j'ai l√Ęch√© l'affaire parce que... Parce que c'est quand m√™me plus simple aujourd'hui, parce que m√™me d'un point de vue, on va dire entre guillemets √©cologique, c'est qu'au moins tout de suite √† l'√©cran, on peut faire un tri et √©viter d'imprimer un milliard de photos pour avoir la bonne photo. Mais je suis tr√®s admirative des photographes qui continuent √† travailler avec l'argentique. Apr√®s, je suis quand m√™me d'une g√©n√©ration o√Ļ c'√©tait d√©j√† un peu pass√©. Quand je suis arriv√©e sur le milieu de la photo, √† l'√Ęge √† laquelle je suis arriv√©e sur le milieu de la photo, c'√©tait d√©j√† le num√©rique, il √©tait d√©j√† bien pr√©sent.

  • Speaker #1

    Il y avait déjà le numérique, mais on pouvait quand même trouver encore des pellicules.

  • Speaker #3

    Tout à fait, mais j'ai un bel appareil argentique, c'est celui de mon père qu'il a eu à son mariage et que si je veux, je sais que je peux le prendre. Mais ce ne sont plus les mêmes techniques.

  • Speaker #1

    Ah √ßa c'est s√Ľr, ce n'est plus le m√™me coup non plus. Et justement, vous venez un peu de l'√©voquer, que pensez-vous de l'impact ? √©cologique que peut avoir la photographie ? Comment vous arrivez √† jongler avec √ßa ? Parce que le num√©rique, m√™me s'il ne se voit pas, pollue quand m√™me √©norm√©ment.

  • Speaker #3

    Il pollue beaucoup aussi, avec tous les serveurs. C'est vrai que on va être sur une écologie de papier, forcément. On va tuer un peu moins d'arbres. Mais par contre, effectivement, je pense que d'un point de vue de... pollution numérique justement et tout ce qu'il faut pour stocker toutes ces images là et au nombre d'images qui sont publiées par jour sur les réseaux je pense que ça pollue quand même énormément,

  • Speaker #1

    apr√®s j'ai pas les chiffres c'est pas toujours √©vident d'avoir tous ces chiffres il faut savoir que c'est √† peu pr√®s 4% des √©missions de gaz √† effet de serre le num√©rique c'est autant que l'aviation en fait, en termes de pollution hum Vous parliez d'exposition tout √† l'heure, que vous aimez tra√ģner peut-√™tre un peu dans les expos. Est-ce que vous faites vous-m√™me des expositions ?

  • Speaker #3

    Alors ça fait longtemps que je n'en ai pas fait. Mais j'en ai eu fait, notamment quand j'habitais à Paris. Donc j'ai exposé plusieurs fois, dont dans une jolie galerie parisienne dans le Marais. Mais c'est vrai que ça fait longtemps que je n'ai pas été exposer mon travail, tout simplement parce que je me suis tellement concentrée sur... sur les clients et sur l'humain, que je n'ai pas pensé à faire une expo de ça, parce que ça ne serait pas de sens. J'ai un projet qui n'a pas encore vu le jour pour des raisons de santé, mais j'ai un projet autour de l'endométriose. Et j'ai fait un appel, d'ailleurs, et je renouvelle mon appel aux femmes qui souhaiteraient participer à ce projet, pour mettre en lumière des portraits de femmes atteintes par cette maladie. et du coup l'objectif ce serait d'aller vers une exposition d'accord,

  • Speaker #1

    super projet comment vous arrivez à gérer la post-production quel type de logiciel vous utilisez, ça peut être un peu technique même pour nos auditeurs si vous voulez en parler oui,

  • Speaker #3

    moi j'utilise principalement Lightroom qui est le logiciel de la famille Adobe, on fait un peu de pub. Pas trop, pas trop. Pas trop, pas trop. Et quand il faut, un petit peu Photoshop aussi pour certains trucs. Mais dans la mesure o√Ļ je fais quand m√™me tr√®s peu de retouches, puisque mon objectif c'est de conserver vraiment l'image la plus naturelle possible, je vais peut-√™tre travailler un peu tout ce qui est contraste, couleurs et tout √ßa, parce que de toute fa√ßon l'Ňďil est plus intelligent que la cam√©ra, il voit plus de choses que la cam√©ra, donc des fois j'ai besoin d'aller rehausser un peu les couleurs. Mais c'est vrai que je vais faire tr√®s tr√®s peu de retouches fortes, donc j'y passe pas des heures.

  • Speaker #1

    et puis ok alors la musique est inspirante et comme je le disais en recevant Morgane Poupard dans l'émission précédente la musique nous pousse aussi à la créativité il est temps de faire une petite pause musicale dans l'émission nous allons écouter Je veux plus mentir de Mathilde on reparle de ce choix musical avec mon invité Maud Weber juste après bonne écoute sur Radio G c'est fini

  • Speaker #4

    Les mensonges √† rallonge artificiel sous vie c'est fini Les salades, les tromperies, vanit√©, tout pourri c'est fini Les situations bidons, les semblants, les fictions c'est fini Fini Le charme est comme moi, la lente et sŇďur, J'ai scarr√© le plus de pines pour te faire sauvre plus mon pime. Je ne veux plus jamais maquiller mon visage, pourquoi on m'oublie d'arr√™ter de se t√©moigner ? Non, c'est... Pourquoi on m'a dit que je ne pouvais pas te voir ? Pourquoi on m'a dit que je ne pouvais pas te voir ? C'est... Non, c'est... Non, c'est... Non, c'est... Non, c'est... Non,

  • Speaker #3

    c'est...

  • Speaker #4

    La linge est hors de prix, les talons, les bails, c'est fini Les tortures, les postures, injonctions à la con, c'est fini La culpabilité de jamais être assez, c'est fini Fini

  • Speaker #3

    Non,

  • Speaker #4

    je veux plus rien rater, je veux plus rien payer Un jour je vais crever, je veux mourir sans regret Sans honte, sans remords, faire face √† la mort Vibre sans masque et sans phare, avant qu'il ne soit trop tard R√©siliente et fi√®re, mon courage en banni√®re Ne vis que deux v√©rit√©s, plus jamais pas s'ab√ģmer Plus jamais faire croire que je suis une autre Plus jamais me trahir, plus jamais me faillir Je veux plus mentir Le charme est comme moi, la perp√©tuosit√©, le scum ne plus d'√™tre une grosse fa√ßon de pu mentir. Je ne veux plus jamais maquiller mon vide, pourquoi on m'oblige √† d√©guster mes rames ? Fini.

  • Speaker #3

    Les voix de l'écho. Une émission présentée par Yves Maguin.

  • Speaker #1

    Vous √™tes toujours branch√© sur Radio G et toujours √† l'√©coute de l'√©mission Les Voix de l'√Čco. Je suis en compagnie de mon invit√©, la photographe Maud Weber, et toujours accompagn√©e de Morgan Nectou et Alexis Desjeux. Nous venons d'√©couter Je veux plus mentir de Mathilde, une artiste qui a √©t√© d√©couverte dans l'√©mission The Voice. Pourquoi avoir choisi ce titre musical, Maud ?

  • Speaker #3

    C'est une chanson que moi personnellement j'ai d√©couvert par hasard sur Instagram parce que je ne regarde pas, n'ayant pas la t√©l√© forc√©ment il y a un moment donn√© o√Ļ il y a des trucs que je ne suis pas connect√©e. Je suis tomb√©e par hasard sur cet artiste et en fait le texte m'a tellement parl√©. Le je ne veux plus mentir c'est exactement en fait ce que moi je dis souvent. D√©j√† moi je suis tr√®s mauvaise menteuse, je n'aime pas mentir et je ne veux pas aider les autres √† mentir et surtout en image. Donc du coup √ßa me parle. √©norm√©ment, en plus, effectivement, elle parle du place du corps de la femme dans la soci√©t√©, le fait qu'il faut se maquiller, qu'il faut cacher son √Ęge et tout √ßa. Voil√†, donc c'est un texte que moi, j'aime beaucoup.

  • Speaker #1

    Et puis, Mathilde, pour ceux qui ne la connaissent pas, c'est une femme qui a 40 ans, qui est une femme forte √©galement. Voil√†, donc, tr√®s, tr√®s beau texte, effectivement. Merci, parce que j'√©tais pass√© √† c√īt√©, je ne la connaissais pas non plus. il fallait √©couter les autres chansons elles sont tr√®s bien aussi ce qui est tr√®s int√©ressant c'est qu'elle propose en plus gratuitement son contenu musical pour justement pouvoir √©couter comme √ßa sur les plateformes de streaming et m√™me on peut m√™me utiliser j'ai vu √ßa en creusant un petit peu en pr√©parant l'√©mission qu'on peut utiliser ces chansons m√™me quand on fait du streaming ou ce genre de choses donc vraiment j'aime beaucoup la d√©marche merci beaucoup Maud pour cette d√©couverte en tout cas avec plaisir merci Est-ce que vous transmettez votre passion √† des jeunes, Maud Weber ?

  • Speaker #0

    Alors oui, c'est aussi une de mes casquettes. J'enseigne depuis 2012 maintenant dans des √©coles d'art appliqu√©. Donc quand je suis arriv√©e √† Angers, j'ai continu√© dans ce chemin-l√†, donc j'interviens dans... dans diff√©rentes √©coles arrang√©es. Et j'interviens aussi, je fais mes propres formations, o√Ļ l√†, le public ne va pas forc√©ment √™tre tr√®s jeune, mais ils sont les bienvenus aussi.

  • Speaker #1

    C'est-à-dire, comment utiliser son appareil pour prendre des photos ?

  • Speaker #0

    Je ne fais pas forcément des cours de photos, quoique dans les écoles, effectivement, je fais des workshops photos, je fais des workshops d'images de soie, d'images de marques. Ça m'arrive même de faire des workshops design d'espace, puisque c'est quand même mon ancien métier. Et la particularité que j'ai, c'est que j'enseigne la photo au smartphone. Alors je vais peut-être apprendre un mot aujourd'hui à certains auditeurs, la phonéographie. C'est le mot qui est écrit dans le Dico pour dire l'art de faire des photos avec son smartphone. Et en fait, j'enseigne principalement, on va dire, à des entrepreneurs qui ont envie aussi de prendre la main sur leur image et qui n'ont peut-être pas les moyens d'avoir un photographe attitré toute l'année pour avoir des meilleures images pour communiquer sur le réseau, mais aussi à n'importe quel passionné de photo qui a envie d'améliorer ses photos au smartphone pour ses vacances, pour la famille, pour ses voyages, enfin voilà.

  • Speaker #1

    Ok, super et alors justement, je suis un peu obligé d'en parler à un mot de Weber, mais qu'est-ce que vous pensez de l'impact de l'intelligence artificielle aujourd'hui sur la photographie ? Parce que ça touche directement votre métier.

  • Speaker #0

    Oui, alors je pense qu'il y a le pour et il y a le contre il y a le pour parce que √ßa peut faire vraiment gagner du temps je pense √† certains photographes qui utilisent beaucoup de technicit√© beaucoup de lumi√®re, beaucoup de choses pour faire des simulations d'images √ßa peut √™tre aussi tr√®s pratique si on veut un style d'image anim√© si j'ose dire maintenant moi qui pr√īne quand m√™me l'image de la v√©rit√© √† un moment donn√© je me dis moi en tout cas dans ce que je propose √ßa peut pas coller puisque je vois pas comment mon mod√®le qui est mon client o√Ļ je veux le montrer en v√©rit√© je peux le mettre dans une image artificielle et √† un moment donn√© √ßa colle pas dans mon cerveau mais je pense que √ßa peut √™tre pratique pour certains trucs il faut comme tout l'utiliser de mani√®re en parcimonie. On ne va pas trop l'utiliser.

  • Speaker #1

    Attendez, j'ai déjà mis votre micro, Alexis.

  • Speaker #2

    Pardon, et citer les droits, si je peux me permettre. On doit dire qu'on a fait une image créée par la vision artificielle. Moi, ça rentre dans les choses importantes à préciser.

  • Speaker #0

    Je te rajouterais m√™me qu'il faut pr√©ciser les droits des photographes aussi et des cr√©ateurs d'images. Donc, tant qu'√† faire, on cite les droits tout le temps. Et maintenant, sur les r√©seaux, je ne sais pas si vous avez vu, mais... En tout cas, sur Instagram, il faut cocher. Quand c'est fait avec de l'intelligence artificielle, il y a la case au moment o√Ļ tu publies. Donc, effectivement, oui, raison de pr√©ciser.

  • Speaker #1

    Alors, justement, avant de vous laisser la parole, Alexis, nous allons jouer. Pour ce deuxième mini-jeu en mode Weber, je vais faire votre portrait chinois. Est-ce que vous êtes prête ?

  • Speaker #0

    Oui.

  • Speaker #1

    Alors, quel est votre plat cuisiné préféré ?

  • Speaker #0

    C'est un pratatouille.

  • Speaker #1

    Votre série préférée ?

  • Speaker #0

    Voilà, c'est vieux. J'aimais bien Ali Macbill.

  • Speaker #1

    Votre couleur préférée ?

  • Speaker #0

    Le jaune.

  • Speaker #1

    Votre sport préféré ?

  • Speaker #0

    Marcher. Est-ce que c'est un sport ? Je ne sais pas.

  • Speaker #1

    Oui, bien s√Ľr. Votre ville pr√©f√©r√©e ?

  • Speaker #0

    Je vais déranger.

  • Speaker #1

    Est-ce que vous jouez aux jeux vidéo ?

  • Speaker #0

    Pas du tout.

  • Speaker #1

    Quel est votre dernier lieu de vacances ?

  • Speaker #0

    La Jordanie.

  • Speaker #1

    C'est sympa.

  • Speaker #0

    Magnifique.

  • Speaker #1

    Et pourquoi vous levez-vous le matin ?

  • Speaker #0

    pour augmenter le taux vibratoire de la mort sur Terre waouh ah oui quand même c'est pas rien grosse ambition que je fais à petite échelle avec chacun d'eux qui passe devant mon objectif ok

  • Speaker #1

    super merci Maud pour ces réponses

  • Speaker #3

    Les voix de l'écho une émission présentée par Yves Maguin

  • Speaker #1

    Est-ce que vous aimez jouer au tout simplement mode ?

  • Speaker #0

    Jouer à quoi ?

  • Speaker #1

    Je ne sais pas, aux jeux de société ou autre ?

  • Speaker #0

    Honnêtement, pas spécialement.

  • Speaker #1

    D'accord. Il para√ģt que le jeu, et notamment les jeux de soci√©t√©, ont des vertus et aident √† cultiver notre assertivit√©. Et donc, c'est le moment d'√©couter la chronique d'Alexis des jeux.

  • Speaker #3

    Mieux vivre ensemble avec assertivité. Une chronique d'Alexis des jeux.

  • Speaker #2

    Bonjour chers auditeurs, quel que soit votre genre, obédience et croyance toute personnelle. Ce midi, je souhaiterais vous parler des vertus du jeu pour vous aider à cultiver votre assertivité. Et j'espère que je vais convaincre notre auditrice que le jeu en a beaucoup.

  • Speaker #1

    Et alors justement Alexis, quelles sont les passerelles entre ces deux sujets ?

  • Speaker #2

    Eh bien si on prend les √©crits de Pascal Derue que je vous invite √† lire, il a √©crit un livre qui s'appelle Le jeu vous va si bien aux √©ditions du Souffle d'or. Il √©crit je trouve avec beaucoup de justesse √† propos du jeu de soci√©t√©. Jouer nous r√©unit, jouer nous rapproche, jouer nous fait rire, jouer tisse entre nous des liens de vie. Et moi j'ajouterais, jouer nous transporte hors du temps, nous apporte du plaisir, cultive notre imagination et nous enrichit de plein de mani√®res, vous allez voir. Loin d'√™tre un simple divertissement, les jeux de soci√©t√© offrent un cadre ludique et stimulant pour s'entra√ģner √† communiquer de mani√®re plus affirm√©e et efficace tout en respectant l'autre. Notre fameux comportement assertif.

  • Speaker #1

    Et alors justement, de quoi parle-t-on exactement Alexis quand on parle de jeux de société ?

  • Speaker #2

    Ah oui, question strat√©gique. Pour tous les parents qui peuvent consid√©rer le jeu de soci√©t√© comme un terrain de pr√©dilection r√©serv√© aux enfants. Je dirais qu'il n'en est rien. Car si l'on regarde la diversit√© des jeux, c'est un peu ph√©nom√©nal. Jeux de r√īle, coop√©ratifs, rapidit√©, bluff, strat√©gie, observation, adresse, avec des cartes, avec des d√©s, avec des figurines, avec un plateau, avec des pions. De 7 √† 99 ans. √Čvidemment, il y a des jeux ultra connus, Monopoly, Scrabble et Shake Puzzle, oui. Mais il y a plein de jeux, une diversit√© hyper vari√©e. Un Wanted qui vous plonge au milieu du Far West, un Colossus Arena dans un monde fantastique, un Ghost Story o√Ļ vous incarnez des ninjas dans une ambiance m√©di√©vale, un Living Forest o√Ļ vous √™tes parti dans un monde f√©erique, ou toutes les th√©matiques autour du cin√©ma. Le Seigneur des Anneaux, Harry Potter et j'en passe. Il y en a pour toutes les mains et toutes les t√™tes.

  • Speaker #1

    Ok Alexis, mais quelle est la diversité, enfin c'est une vraie diversité, c'est ce que vous nous apportez, mais en quoi tous ces jeux nous aident à cultiver justement notre assertivité ? Parce que c'est ce que vous nous avez annoncé au début quand même.

  • Speaker #2

    Oui, mais il fallait bien que je pose le d√©cor Yves. Nous verrons aujourd'hui trois vertus qu'apporte le jeu pour cultiver votre assertivit√© et je continuerai dans une prochaine chronique. La premi√®re vertu c'est sortir de votre zone de confort. Eh oui, de nombreux jeux obligent √† interagir avec l'autre, √† prendre des d√©cisions, √† s'exprimer en public avec les autres joueurs et √† d√©fendre son point de vue. On va prendre un jeu qui s'appelle Chromagnon, un jeu en √©quipe √† l'√®re n√©andertalienne o√Ļ chaque joueur fait partie d'une tribu au caract√®re assez loufoque. L'un des membres de l'√©quipe doit faire d√©couvrir les mots aux autres joueurs en r√©alisant des √©preuves, en mimant, en grognant, en modelant, en fabriquant des phrases sur une base d'un vocabulaire tr√®s restreint. En dessinant avec du charbon de bois, cela peut √™tre particuli√®rement b√©n√©fique pour les personnes timides, peu √† l'aise en soci√©t√©, car cela encourage √† sortir de sa zone de confort et √† oser s'affirmer. Deuxi√®me vertu du jeu, apprendre √† g√©rer les conflits. Que ce soit pour n√©gocier un √©change dans un jeu de plateau ou contrer les attaques d'un adversaire dans un jeu strat√©gique ou de jeu de cartes, les jeux de soci√©t√© confrontent r√©guli√®rement les joueurs √† des situations de conflits. Prenons un exemple assez g√©nial d'un jeu qui s'appelle la Runta. Je vous fais le r√©sum√© de l'√©diteur. Bienvenue dans la magnifique √ģle de la R√©publique de la Bananas. Les paysans de l'√ģle y sont pauvres, les intellectuels sont opprim√©s et sa classe moyenne au bord de l'extinction. Quelques opulentes familles dirigeantes y disputent le d√©tournement de l'argent vers√© par les surpuissances qui soutiennent le gouvernement corrompu. et vous comptez bien en profiter pour devenir le ma√ģtre de ce lieu. R√©sum√© de l'√©diteur, n'y voyez aucune critique de notre soci√©t√© contemporaine. C'est totalement fictif. Enfin, pas tout √† fait. Dans ce jeu, bluff, trahison, n√©gociation, constituent donc un excellent terrain d'entra√ģnement pour apprendre √† g√©rer les d√©saccords de mani√®re constructive, √† trouver les compromis. Pas toujours facile d'accepter la d√©faite dans ce monde de bruit. Troisi√®me vertu du jeu, le d√©veloppement de la confiance en soi. En progressant dans un jeu et en remportant des victoires, les joueurs renforcent leur confiance en soi. Cela peut se traduire par une plus grande assurance dans la vie de tous les jours, une meilleure capacit√© √† s'exprimer et √† d√©fendre ses id√©es. Je vais prendre l'excellent exemple du jeu de r√īle comme Donjons et Dragons, mais il en existe dans tous les univers. Un conteur plante le d√©cor. Tel un metteur en sc√®ne, il plonge les joueurs dans une intrigue √©pique pour la qu√™te d'un tr√īne. Les joueurs, comme au th√©√Ętre, incarnent les h√©ros de cette histoire. Preux chevaliers, pirates filous, fantasques magiciens, joyeux troubadours. Chacun a son caract√®re, ses objectifs, sa vision du monde. Complots, intrigues, choix multiples, rebondissements font que vous devez prendre position. Faire des choix et interagir en permanence avec les autres joueurs et les personnages de l'histoire, anim√©s et mis en sc√®ne par le meneur de jeu, pour trouver le meilleur chemin vers un d√©nouement parfois tragique et souvent heureux. Voici ces trois premi√®res vertus du jeu. Je continuerai dans notre prochaine √©mission √† vous les vanter, mais prenez soin de vous et de vos proches. Faites les choses avec plaisir, audace et envie, si √ßa vous branche. Belle journ√©e √† toutes et √† tous. Et pour notre invit√©, est-ce que vous pouvez nous dire, Maud, quel est ton jeu de soci√©t√© pr√©f√©r√© ? Ou jeu tout court, si ce n'est pas un jeu de soci√©t√©.

  • Speaker #0

    Jeu de soci√©t√© pr√©f√©r√© ? Honn√™tement, je n'en fais pas. Mais je me rappelle du Time's Up. √áa, c'√©tait dr√īle.

  • Speaker #1

    √ßa c'√©tait dr√īle surtout quand je suis avec la bonne √©quipe quand tu connais bien la personne tu peux vraiment gagner facile le time's up merci beaucoup Alexis Desjeux pour cette chronique en lien un peu avec votre nom de famille √©galement sans mauvais genou non

  • Speaker #2

    oui les temps, moi j'aime beaucoup

  • Speaker #3

    Les voix de l'écho une émission présentée par Yves Maguin

  • Speaker #1

    Alors Maud Weber nous avait dit tout à l'heure que vous étiez partie en Jordanie mais est-ce qu'il y a une destination de rêve que vous aimeriez photographier ?

  • Speaker #0

    Il y en a tellement photographier une destination en fait c'est pas tellement une destination que j'aimerais photographier c'est plut√īt les habitants de ces destinations l√† faire des portraits de locaux comme on dit hum et j'avoue que l'Afrique me tend tr√®s bien

  • Speaker #1

    Ok, super Alors tout à l'heure vous avez parlé de phonographie donc photographie, non c'est ça ? Phonéographie Phonéographie justement comment est-ce que vous voyez l'évolution, on a parlé un peu d'IA aussi la photographie à l'ère des réseaux sociaux et des smartphones.

  • Speaker #0

    Oui, alors, effectivement, il y a d√©j√† de l'IA dans la photographie au smartphone la plupart du temps. Il faut d√©cocher le petit bouton pour √©viter que les filtres se fassent tout seuls. Donc, c'est d√©j√† int√©gr√©, en fait, depuis longtemps. Alors, c'est des IA, on va dire l√©g√®res, qui vont permettre d'avoir... une meilleure couleur, ce genre de choses. J'ai vu que sur certains mod√®les qui sont en train de sortir, tu peux carr√©ment, si tu fais plusieurs photos, remplacer la t√™te de la personne pour que tout le monde ait la banane au moment o√Ļ tu fais la photo. Tu en as toujours un qui ferme les yeux. Avec cette technique-l√†, tu pourras remplacer celui qui ferme les yeux.

  • Speaker #1

    Plus besoin de Photoshop.

  • Speaker #0

    Plus besoin de Photoshop. Alors j'avoue que pour les petites photos de famille, c'est quand m√™me pratique. Je pense que c'est int√©gr√© maintenant de toute fa√ßon tant que √ßa reste l√©ger √ßa va aller mais c'est vrai que je pense √† tous les filtres pour les types Snapchat o√Ļ tu as des oreilles de lapin des trucs qui sont compl√®tement rocambolesques √ßa peut √™tre tr√®s dr√īle ceci dit mais il y a un moment o√Ļ

  • Speaker #1

    il y en a quand même beaucoup il y en a quand même beaucoup vous parlez de photographie en extérieur tout à l'heure est-ce qu'il y a un moment dans la journée qui est pour vous la meilleure pour prendre une photo ?

  • Speaker #0

    alors il y a des heures qu'il faut respecter en photographie mais il y a des heures qu'il faut respecter en fonction du sujet qu'on photographie c'est √† dire que par exemple si tu fais une s√©ance photo portrait on dit toujours qu'√† midi c'est quand m√™me pas la meilleure heure pour aller faire des photos puisque le soleil est en z√©nith √áa vient cr√©er sur le mod√®le des ombres tr√®s dures. Maintenant, si on veut faire une s√©ance photo d'architecture, c'est la meilleure heure, parce qu'on va avoir des grosses ombres bien marqu√©es sur les b√Ętiments, et en photo d'archi, c'est magnifique. Donc √ßa va d√©pendre plut√īt de ce qu'on photographie. Apr√®s, en portrait, les moments de la journ√©e o√Ļ la lumi√®re est vraiment oblique et un peu rasante, donc au d√©but de la matin√©e et en fin de journ√©e, sauf si tu veux un c√īt√© tr√®s jaune et du coup tu attends qu'il y ait vraiment le coucher de soleil pour avoir ces couleurs-l√†. Pour moi, il faut choisir aussi en fonction du sujet qu'on photographie et pas juste comme √ßa.

  • Speaker #1

    et forcément avec du soleil un temps couvert,

  • Speaker #0

    nuageux √ßa peut √™tre tr√®s pratique parce que les nuages √©tant blancs √ßa vient aussi faire diffuseur et √ßa √©vite aussi que ton mod√®le il ait les yeux tout pli√©s au moment o√Ļ tu appuies sur le bouton qu'il soit pas √©bloui non non √ßa d√©pend de l'intention et du message aussi qu'on veut faire v√©hiculer il y a vraiment toujours moyen de s'arranger et puis de toute fa√ßon la m√©t√©o on la subit donc il y a un moment o√Ļ il faut avoir un moment il faut trouver des solutions pour s'en accommoder.

  • Speaker #1

    Alors on parlait tout à l'heure un peu d'écologie et d'impact environnemental de la photo. Dans les voies de l'éco, on parle aussi un peu écologie. Qu'est-ce que vous mettez en place, Maud Weber, pour être plus éco-responsable dans votre quotidien professionnel, mais aussi personnel ?

  • Speaker #0

    Personnellement, je suis pi√©tonne, je voyage en transport en commun. Je fais tr√®s attention √† ce que j'ach√®te qui n'est pas d'emballage, qui ne sert √† rien. Je recycle beaucoup. Et puis dans mon quotidien professionnel, n'ayant pas de studio, du coup je n'ai pas besoin de lumi√®re, de machin, de tout √ßa. et je voyage vraiment l√©ger j'ai mon bo√ģtier, mes trois objectifs et c'est tout en fait pas de lumi√®re d'appoint au cas o√Ļ ? toujours je m'adapte vraiment √† l'environnement naturel ok,

  • Speaker #1

    c'est bien ça Bravo !

  • Speaker #0

    √Čtant pi√©tonne, je suis un peu oblig√©e en fait.

  • Speaker #1

    Oui, c'est s√Ľr. Ou alors un gros side-down.

  • Speaker #0

    Je peux avoir éventuellement un réflecteur qui va me permettre de rediriger un peu la lumière, mais c'est pareil.

  • Speaker #1

    Ça, ça va, c'est pliable.

  • Speaker #0

    C'est pliable, je l'ai depuis dix ans.

  • Speaker #1

    Comment vous arrivez à maintenir votre équilibre entre vie pro et vie perso en tant qu'artiste photographe ?

  • Speaker #0

    Avant d'arriver à Angers, c'était très compliqué parce que je bossais 7 sur 7. Et puis j'ai fait le choix de me rapprocher à Angers pour me rapprocher de ma famille qui a migré dans la région. Et c'est plus facile maintenant d'accorder du temps et de prendre le temps d'être avec mes proches. donc c'est pas encore parfait parce que je suis quand même une boulimique de boulot mais c'est quand même mieux je progresse sur ce chemin là d'accord,

  • Speaker #1

    et est-ce que vous avez ou en tout cas est-ce que vous pouvez nous partager une exp√©rience o√Ļ vous avez d√Ľ compl√®tement improviser parce que finalement √ßa se passait pas comme vous aviez pr√©vu alors je pense √† une s√©ance photo o√Ļ justement j'ai d√Ľ arr√™ter la s√©ance photo une

  • Speaker #0

    femme qui vient me voir pour une photo pour faire une photo de CV, tout simplement. En soi, pas tr√®s compliqu√© comme exercice, juste qu'on est en lumi√®re naturelle. On faisait √ßa dans les hauteurs d'Angers, pr√®s du ch√Ęteau. La m√©t√©o n'√©tait pas tr√®s cl√©mente ce jour-l√†, mais on s'en sortait bien. Et puis, c'est surtout qu'√† un moment donn√©, je me rends compte qu'on n'y arrive pas, qu'elle est bloqu√©e devant l'objectif, que j'ai beau faire mes meilleures blagues que j'ai en ressources, √ßa ne fonctionne pas. Et la m√©t√©o, du coup le temps vraiment s'est g√Ęt√©, il s'est mis √† pleuvoir et en fait je me suis servi de √ßa comme excuse en disant on va s'arr√™ter, on va aller se mettre √† l'abri puis on va discuter. Et en fait en la faisant discuter, je me suis aper√ßue qu'effectivement elle avait un probl√®me sur le fait d'aller chercher un travail parce qu'en fait elle avait quitt√© son ancien emploi √† cause de harc√®lement au travail. Et donc forc√©ment pour elle faire une photo de CV, √ßa impliquait le fait de retourner sur le march√© du travail et de peut-√™tre prendre le risque de se retrouver dans une situation pas facile pour elle. Et donc en mettant un peu les choses √† plat autour d'un bon th√©, on a pu mettre le doigt l√†-dessus et j'ai pu lib√©rer certaines choses. Et le soleil est revenu. Et du coup, on est reparti. Et voil√†, dix minutes apr√®s, j'avais ma photo et c'√©tait magique. Mais l'impr√©vu.

  • Speaker #1

    Belle gestion en tout cas. Merci. C'est impr√©vu. O√Ļ est-ce que des auditeurs peuvent suivre votre... Vous avez parl√© de votre site internet tout √† l'heure qui a un peu chang√©. Mais sur les r√©seaux sociaux, par exemple, est-ce qu'on peut suivre votre travail ?

  • Speaker #0

    Oui, alors j'ai des comptes un peu partout, sur Facebook, sur LinkedIn, sur Instagram. pas grand chose depuis un an, en toute sinc√©rit√©. J'ai un peu fait une overdose des r√©seaux sociaux. Le probl√®me, c'est quand tu fais beaucoup d'images, √† un moment donn√©, t'en peux plus. √áa va revenir. C'est en cours, donc les comptes sont bien l√†. Je vais revenir. Mais j'ai pris du temps aussi de recul pour mieux r√©fl√©chir √† ce que j'avais envie de communiquer aussi moi √† travers les images, parce que j'ai longtemps gard√© le secret de mes images, parce que je voyais mes... Je voyais un peu mes clients comme si c'√©tait un peu comme un psy o√Ļ il ne fallait pas partager. Maintenant, j'y vais un peu plus √† partager, bien s√Ľr, avec leur autorisation.

  • Speaker #1

    Merci beaucoup, Maud Weber. Nous arrivons √† la fin de l'√©mission Les Voix de l'√Čco. Merci d'√™tre venu nous parler de photographie. Merci √† Morgane Nectou et √† Alexis des Jeux pour vos chroniques. On se retrouve le mercredi 12 juin de midi 10 √† 13h sur le 101.5 FM ou via le web sur le site radio-g.fr. Nous serons normalement au cŇďur m√™me de l'√©mission car nous devrons parler de causes environnementales. En tout cas, je l'esp√®re. En tout cas, prenez soin de vous et merci d'avoir choisi TA Radio G.

Share

Embed

You may also like

Transcription

  • Speaker #0

    Je suis Yves Maguin et pendant 50 minutes, nous allons aborder les thèmes de l'entrepreneuriat, de l'écologie, puis du développement économique local et écoresponsable. Cette émission est ponctuée de plusieurs temps forts avec un invité, une ou plusieurs chroniques en fonction des semaines, ainsi qu'une pause musicale choisie par l'invité. Alors, ouvrez vos oreilles, c'est parti !

  • Speaker #1

    Bonjour √† toutes et √† tous, auditeurs et auditrices de Radio-G, bienvenue dans l'√©mission Les Voix de l'√Čco. Nous sommes le 150e jour de l'ann√©e et nous f√™tons aujourd'hui les √Čmars, Jobbik ou Ursula. Bonne f√™te √† vous ! Et aujourd'hui, c'est √©galement la journ√©e internationale des casques bleus des Nations Unies. Alors merci aux casques bleus qui donnent parfois de leur vie pour garder la paix dans le monde. Mais ce n'est pas le sujet du jour. Pour m'accompagner en studio, notre artiste et sp√©cialiste de la prise de parole en public, Morgane Nectou. Bonjour Morgane, de quoi allez-vous nous parler aujourd'hui ?

  • Speaker #2

    Bonjour Yves, bonjour chers auditeurs. Alors aujourd'hui, on va parler du miroir et de l'artiste en tant que miroir de l'être humain.

  • Speaker #1

    Est-ce qu'on va parler de narcisses peut-être ? Je ne sais pas.

  • Speaker #2

    Vous découvrirez.

  • Speaker #1

    On va découvrir tout à l'heure. On retrouve votre conique dans une dizaine de minutes. Et également avec nous en studio, notre communicant assertif, Alexis Desjeux. Bonjour Alexis, de quoi allez-vous nous parler aujourd'hui ? Bonjour Yves, on va parler aujourd'hui des vertus du jeu pour cultiver votre assertivité. Tout simplement, chers auditeurs et auditrices, mettez-vous sur votre 31 pour immortaliser l'émission du jour.

  • Speaker #3

    Les voix de l'écho, une émission présentée par Yves Maguin. Merci.

  • Speaker #1

    Et oui, tel l'am√©ricain William Eggleston, les Ňďuvres de mon invit√© du jour ne laissent jamais indiff√©rent. De l'authenticit√© et de l'√©motion, avec une pointe d'exigence et de perfectionnisme, mon invit√© met l'humain au cŇďur de l'image. Je re√ßois dans l'√©mission du jour aujourd'hui Maud Weber. Bonjour Maud, bienvenue dans le studio de Radio G.

  • Speaker #3

    Bonjour Yves, merci beaucoup de m'accueillir.

  • Speaker #1

    Avec grand plaisir. Alors Maud, il y a plus de 20 ans... J'ai réalisé un court-métrage, d'ailleurs c'était mon premier court-métrage, dont le titre était La Photo. Alors j'aime beaucoup le monde de l'image depuis de nombreuses années, je suis également dans l'audiovisuel depuis plus de 16 ans aujourd'hui, alors je suis heureux de vous recevoir pour pouvoir échanger autour du monde de l'image. Et alors justement ma première question, Maud Weber, c'est pouvez-vous nous raconter comment vous êtes devenu tout simplement photographe ?

  • Speaker #3

    Bonne question ! La photographie a toujours fait partie de mes envies professionnelles quand j'√©tais plus jeune. A 19 ans, quand il a fallu choisir sa carri√®re pro, j'h√©sitais entre deux m√©tiers. J'ai commenc√© par le premier, qui √©tait architecte d'int√©rieur, pour des questions de dipl√īme. Tout simplement parce que quand tu es archi, il faut un dipl√īme pour avoir une assurance derri√®re. Et j'ai quand m√™me choisi une √©cole qui faisait les deux, qui faisait photo et archi. Et puis finalement, la photo est tr√®s vite revenue au galop. J'en ai toujours fait √† c√īt√©. Et de plus en plus, m√™me dans mon m√©tier, quand j'√©tais salari√©e en tant qu'archi, c'est moi qu'on envoyait sur les chantiers pour faire les photos. Et puis il y a un moment o√Ļ je me suis reconnect√©e √† moi et je me suis dit qu'en fait c'√©tait vraiment la photo qu'il fallait que je conserve. et que j'oublie le reste. Donc voil√†.

  • Speaker #1

    Donc voilà la photo. Et alors justement, comment Maud, vous pouvez décrire votre style photographique ? Si vous avez une patte spécifique.

  • Speaker #3

    Alors ma patte √† moi, c'est naturelle. C'est authenticit√©, v√©rit√©, naturelle. Je suis une photographe nomade. Je n'ai pas de studio. Je vais l√† o√Ļ √ßa se passe, je vais l√† o√Ļ l'humain il est dans son, ce que j'appelle entre guillemets, son habitat naturel ou son habitat professionnel. Ce qui m'int√©resse, c'est de rentrer dans la vie des gens et dans la v√©rit√© de la vie des gens. Et du coup, je vais l√† o√Ļ √ßa se passe. Donc effectivement. On va √™tre vraiment sur de l√©g√®res retouches. Le but aussi, c'est de conserver la v√©rit√© des visages. Je suis plut√īt du genre √† si une personne va avoir des marques, √† vouloir les conserver. Sauf si vraiment c'est un √©norme probl√®me pour la personne. Tout d√©pend de comment on va utiliser l'image derri√®re. C'est-√†-dire que pour un dirigeant et un communicant, je pr√©f√®re dire gardons tel que c'est, mais on peut √©ventuellement faire quelques petites retouches de peau, de bouton, de trucs comme √ßa. Par contre, dans le cadre de mon approche plus phototh√©rapeutique, l√†, l'objectif, c'est vraiment de tout conserver et de faire face √† ces complexes.

  • Speaker #1

    Alors justement, √† qui s'adressent vos photos particuli√®res, professionnelles ? Vous avez commenc√© √† donner des indices, mais si vous pouvez pr√©ciser, s'il vous pla√ģt.

  • Speaker #3

    Oui, alors il y a deux cibles de personnes qui m'int√©ressent. Il y a effectivement les professionnels, les communicants, les dirigeants d'entreprise, les entrepreneurs, les artisans. C'est vrai que j'aime beaucoup travailler avec des solopreneurs, mais je peux aussi m'ouvrir √† des petites entreprises, √ßa ne me pose pas de probl√®me. De mani√®re √† pouvoir travailler ensemble sur une image qui correspond aussi √† leur identit√© de communicant. parce qu'en fait je fais de la photo branding √ßa s'appelle donc on va faire attention √† tout ce qui est chartes graphiques palettes de couleurs de l'entreprise et on va faire en sorte que tout √ßa se soit coh√©rent aussi sur les photographies et souvent je dis une image √©gale un message donc quel est le message qu'on veut transmettre √† travers cette photo et vers o√Ļ elle va aller o√Ļ est-ce qu'on va la publier, comment on va communiquer dessus ce qui moi m'aide apr√®s au niveau de mes prises de vue de savoir sur quel format je vais partir parce que je sais o√Ļ √ßa finit Et dans un cadre plus particulier, l√† je vais accompagner l'humain qui a envie de faire un pas vers lui et vers son corps, de se r√©concilier avec son corps, d'augmenter l'estime de soi, de reprendre confiance en soi aussi, et m√™me aller jusqu'√† des lib√©rations traumatiques, parce que j'ai pass√© une certification de phototh√©rapeute.

  • Speaker #1

    Je ne savais même pas que ça existait, la photothérapie, disons.

  • Speaker #3

    Eh bien, ce n'est pas connu en France encore,

  • Speaker #1

    malheureusement. La photosynthèse, mais...

  • Speaker #3

    Alors, ça n'a rien à voir. Et ça n'a pas non plus à voir avec la photothérapie, avec la lumière bleue.

  • Speaker #1

    Oui, ah !

  • Speaker #3

    Ça aussi, donc ça n'a rien à voir du tout. Voilà, c'est l'idée de la thérapie corporelle par l'image et d'utiliser l'image comme support à la parole.

  • Speaker #1

    D'accord. Vous êtes dans l'émotion, si je comprends bien. Est-ce qu'il y a une photo qui vous a particulièrement touchée dans tout ce que vous avez fait ? Que ce soit d'ailleurs une photo faite par vous ou par un autre photographe ?

  • Speaker #3

    Alors, des photos que moi j'aurais faites, ce serait vraiment celle qui me touche le plus. C'est celle qui sont authentiques. Je propose un accompagnement autour des femmes et on travaille autour des saisons. Et la saison du printemps, c'est vraiment une saison o√Ļ les femmes vont porter leur couleur, oser affirmer qui elles sont. Et j'ai des images de lib√©ration √©motionnelle dessus qui sont sensationnelles. Apr√®s, ce qui me pla√ģt le plus en images, ce sont les images fortes. Alors, je n'ai plus le nom du photographe en t√™te, mais il y a une image qui a circul√© sur les r√©seaux et peut-√™tre que vous l'avez vu pour, on va dire, d√©noncer le regard sur le corps des femmes et notamment, c'est une femme qui est ob√®se face √† une femme qui est anorexique. Une photo en noir et blanc o√Ļ elles sont nues toutes les deux dans la m√™me posture. et cette photo-l√†, je la trouve tr√®s forte, en fait, ce genre d'image, je trouve √ßa assez fort.

  • Speaker #1

    Et alors, justement, en parlant de photographes célèbres, est-ce qu'il y a des artistes, qui soient d'ailleurs d'autres disciplines aussi, qui peuvent influencer votre travail ? Par exemple, là, il y avait William Eggleston, l'extrait de Johnny Hallyday, qui a eu un... Enfin, qui est toujours visuel, d'ailleurs, mais qui a été très décrié, qui, en même temps... prenez des photos de l'Amérique vraie, du Tennessee et tout ça. Est-ce qu'il y a des photographes comme ça qui vous inspirent et que vous avez envie de coller un peu à leur style ou pas du tout ?

  • Speaker #3

    Coller à leur style, non. Pas forcément. Par contre, des photographes qui m'inspirent, oui, il y en a beaucoup. Des classiques comme des moins classiques. Je pense à Robert Doisneau. J'adore les images de Robert Doisneau. Après... il y a des styles comme par exemple David Lachapelle c'est pas du tout mon style mais je reconnais son travail et voilà c'est des images qui peuvent parfois un peu perturbantes mais j'aime l'image et j'aime aller voir à droite à gauche ce qui se passe voilà

  • Speaker #1

    j'adore faire des expos de photographes d'ailleurs et alors justement par rapport √† la √† de la photo en studio ou culinaire, o√Ļ on est l√† √† pr√©parer pendant des heures son petit plat et autres, comment vous arrivez √† g√©rer comme √ßa l'humain sur une s√©ance photo ?

  • Speaker #3

    Alors, √ßa va se travailler aussi beaucoup en amont. C'est-√†-dire qu'avant d'arriver √† la s√©ance photo, il y a plusieurs rendez-vous, on va un peu mettre toutes les choses √† plat, je vais m'entretenir avec les personnes. Le but, c'est que je rentre dans les baskets presque de la personne pour savoir vraiment qui elle est, comment elle est, comment elle travaille si c'est un communicant, ou qu'est-ce qu'elle veut lib√©rer si c'est dans le cadre de la phototh√©rapie. Ce qui fait que le jour du shooting, on est presque devenus les deux meilleurs amis du monde et c'est beaucoup plus facile de g√©rer l'humain √† ce moment-l√†. Apr√®s on va devoir g√©rer la lumi√®re parce qu'en lumi√®re naturelle, surtout avec la m√©t√©o qu'on a en ce moment, c'est pas toujours facile mais √ßa se passe plut√īt en amont sur nos √©changes avant et ce qui fait que le jour du shooting c'est assez rare qu'il y ait un gros souci ou un gros blocage. ou alors s'il y en a un je vais assez vite m'en apercevoir et je suis capable d'arr√™ter la s√©ance de dire on va boire un caf√©,

  • Speaker #1

    on discute on va mettre le point sur ce qui va pas et on recommence la séance après ok super alors avant de laisser la parole à Morgane pour sa chronique nous allons jouer Alors Maud, j'ai pris pour habitude dans l'émission de faire des mini-jeux avec mes invités et on commence par la carte d'identité de l'entreprise. Est-ce que vous êtes prête ?

  • Speaker #3

    Oui.

  • Speaker #1

    Alors, quel est le nom donc de votre entreprise ?

  • Speaker #3

    MW Studio

  • Speaker #1

    Son année de création

  • Speaker #3

    Oula, 2009

  • Speaker #1

    Ça fait un bail maintenant Elle a beaucoup évolué Combien êtes-vous ?

  • Speaker #3

    Toute seule

  • Speaker #1

    O√Ļ √™tes-vous situ√©e ?

  • Speaker #3

    A Angers

  • Speaker #1

    Quelle est l'adresse de votre site web ?

  • Speaker #3

    Alors pour l'instant c'est mwstudio.fr mais très prochainement d'ici le mois de juin ce sera mode très du 6 là du milieu weber.com.

  • Speaker #1

    D'accord pour communiquer sur votre nom propre finalement. Voilà. Et est-ce que vous pouvez nous donner un ordre d'idées de votre chiffre d'affaires annuel ?

  • Speaker #3

    C'est tellement variable. Je vais vous donner un ordre d'affaires. Franchement, ça oscille entre 30 et 40 cas, à part l'année dernière qui était une moins bonne année.

  • Speaker #1

    Ok, merci pour vos petites réponses.

  • Speaker #3

    Les voix de l'écho, une émission présentée par Yves Maguin.

  • Speaker #1

    Nous aimons tous prendre soin de son image, tel Narcisse contemplant son reflet bien s√Ľr, nous sommes les artistes de notre vie et les artistes eux-m√™mes nous le rendent bien. C'est le moment d'√©couter la chronique de Morgane Nectou.

  • Speaker #3

    Soyons les artistes de notre vie, une chronique de Morgane Nectou.

  • Speaker #2

    Bonjour chers auditeurs, aujourd'hui avec la venue de notre invit√©, j'ai eu envie de vous parler de l'artiste en tant que miroir de l'√™tre humain, mais pas que. L'artiste conna√ģt les difficult√©s de l'humain, ses failles, il s'y plonge pour chercher l'inspiration et cr√©er ses Ňďuvres. Mais l'humain doit-il √™tre obligatoirement tortur√© pour devenir un artiste ? Faut-il alors tout √©prouver pour cr√©er avec justesse ? Pourtant, si l'artiste nous touche √† ce point, c'est qu'il sait retranscrire nos √©tats. Et oui, comme le dit Grand Corps Malade dans cette magnifique chanson que je vous invite √† √©couter int√©gralement, elle aurait pu d'ailleurs faire l'int√©gralit√© de ma chronique, l'artiste est notre miroir, notre reflet. Mais quel lien entretient-on finalement avec notre propre reflet ? Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle ? √Ä ce propos, Yves, Alexis et Maud, savez-vous que la v√©ritable r√©plique est au fait ? Miroir magique au mur, qui a beaut√© parfaite et pure ? Si on remonte le temps, jadis, on ne pouvait contempler son reflet que dans le miroir de l'eau. Ce qui, je vous le rappelle, causa la perte de Narcisse, qui tomba en amour pour lui-m√™me. Je vous entends d√©j√† r√©pliquer que tous les artistes sont un peu narcissiques dans le fond et que... Mais bref, je m'√©gare, revenons √† nos miroirs. Savez-vous que l'√©volution du miroir co√Įncide particuli√®rement avec l'essor du portrait et surtout de l'autoportrait √† la Renaissance ? Il devient alors un instrument d'observation pour les artistes √† la recherche d'une fid√®le repr√©sentation d'eux-m√™mes et de leurs sujets. Pourtant, longtemps pris√©s, les miroirs v√©nitiens notamment, co√Ľtent √† l'√©poque l'√©quivalent d'un navire. Vous imaginez bien que peu d'artistes peuvent s'offrir donc ce luxe. Le miroir devient alors un √©l√©ment cl√© de la mise en ab√ģme dans l'art. Qui ne se souvient pas du l√©gendaire De Niro face √† son miroir chez Scorsese, qui sera repris par Vincent Cassel dans la haine de Mathieu Kassovitz ? C'est √† moi que tu parles ? C'est √† moi que tu parles ? C'est √† moi que tu parles ? Mise en sc√®ne d'ailleurs impossible, filmer un acteur face miroir sans laisser voir la cam√©ra. Ce n'est pas la photographe qui me contredira sur la complexit√© de tourner cette sc√®ne. Mais Mathieu Kassovitz imagine alors un plan imparable. Kassel est en fait face √† une doublure de lui-m√™me, dos √† la cam√©ra. Et leurs gestes se r√©pondent en miroir. Imaginez, symbolisez le miroir en retirant celui-ci de la sc√®ne. Quel brio ! Le miroir, dispositif qui interpelle directement le spectateur et pose un moment d'intimit√© entre l'acteur et le public. Nous, face au miroir, juste pour oser se voir. Voir son image refl√©t√©e dans le regard des autres Certains jours, ne pas l'aimer, vouloir √™tre une autre Engager les hostilit√©s avec son propre corps Et tout faire pour √©viter ces mots qui blessent alors Pour aller jusqu'√† soi, long est le chemin parfois J'avais une question pour notre invit√© aujourd'hui. Maud, quel rapport entretenez-vous,

  • Speaker #3

    vous,

  • Speaker #2

    avec votre miroir ?

  • Speaker #3

    Le rapport avec le miroir, c'est un super sujet. Merci pour cette belle chronique. En toute sinc√©rit√©, pendant plusieurs ann√©es, je n'avais pas de miroir chez moi. Je suis une ancienne ob√®se. √áa a √©t√© compliqu√© de me r√©concilier avec mon corps. et pendant je pense bien 3 ans il y avait z√©ro miroir chez moi et puis il y a un moment donn√© je me suis dit c'est pas possible et du coup j'ai fait le chemin inverse et je suis all√©e √† la rencontre de moi et notamment l'exercice du miroir que je fais d'ailleurs en s√©ance de phototh√©rapie donc c'est tr√®s dr√īle et maintenant je prends plaisir, alors sans le c√īt√© narcissique de la chose mais je prends plaisir √† me regarder √† me dire je suis comme √ßa et en fait je m'aime comme √ßa et c'est ok en fait,

  • Speaker #1

    je ne suis pas parfaite et en m√™me temps personne ne l'est et je pense que ce serait chiant si tout le monde √©tait parfait mais maintenant √ßa se passe plut√īt bien avec lui c'est devenu un copain j'aurais pu mettre Stromae et c'est comme √ßa qu'on s'aime √ßa marche aussi merci merci beaucoup Morgane pour votre chronique

  • Speaker #3

    Les voix de l'écho une émission présentée par Yves Maguin

  • Speaker #1

    Alors Maud, on est à l'ère du numérique, mais est-ce que vous faites un peu de photos argentiques ?

  • Speaker #3

    J'en ai fait au d√©but. J'ai l√Ęch√© l'affaire. Non pas que je n'aime pas, parce que je trouve √ßa magnifique. J'ai m√™me fait du st√©nop√©. Vous savez, la petite bo√ģte en bois. J'ai le mot qui m'√©chappe, mais du coup, on allait en laboratoire. On avait un labo improvis√©. Non, j'ai l√Ęch√© l'affaire parce que... Parce que c'est quand m√™me plus simple aujourd'hui, parce que m√™me d'un point de vue, on va dire entre guillemets √©cologique, c'est qu'au moins tout de suite √† l'√©cran, on peut faire un tri et √©viter d'imprimer un milliard de photos pour avoir la bonne photo. Mais je suis tr√®s admirative des photographes qui continuent √† travailler avec l'argentique. Apr√®s, je suis quand m√™me d'une g√©n√©ration o√Ļ c'√©tait d√©j√† un peu pass√©. Quand je suis arriv√©e sur le milieu de la photo, √† l'√Ęge √† laquelle je suis arriv√©e sur le milieu de la photo, c'√©tait d√©j√† le num√©rique, il √©tait d√©j√† bien pr√©sent.

  • Speaker #1

    Il y avait déjà le numérique, mais on pouvait quand même trouver encore des pellicules.

  • Speaker #3

    Tout à fait, mais j'ai un bel appareil argentique, c'est celui de mon père qu'il a eu à son mariage et que si je veux, je sais que je peux le prendre. Mais ce ne sont plus les mêmes techniques.

  • Speaker #1

    Ah √ßa c'est s√Ľr, ce n'est plus le m√™me coup non plus. Et justement, vous venez un peu de l'√©voquer, que pensez-vous de l'impact ? √©cologique que peut avoir la photographie ? Comment vous arrivez √† jongler avec √ßa ? Parce que le num√©rique, m√™me s'il ne se voit pas, pollue quand m√™me √©norm√©ment.

  • Speaker #3

    Il pollue beaucoup aussi, avec tous les serveurs. C'est vrai que on va être sur une écologie de papier, forcément. On va tuer un peu moins d'arbres. Mais par contre, effectivement, je pense que d'un point de vue de... pollution numérique justement et tout ce qu'il faut pour stocker toutes ces images là et au nombre d'images qui sont publiées par jour sur les réseaux je pense que ça pollue quand même énormément,

  • Speaker #1

    apr√®s j'ai pas les chiffres c'est pas toujours √©vident d'avoir tous ces chiffres il faut savoir que c'est √† peu pr√®s 4% des √©missions de gaz √† effet de serre le num√©rique c'est autant que l'aviation en fait, en termes de pollution hum Vous parliez d'exposition tout √† l'heure, que vous aimez tra√ģner peut-√™tre un peu dans les expos. Est-ce que vous faites vous-m√™me des expositions ?

  • Speaker #3

    Alors ça fait longtemps que je n'en ai pas fait. Mais j'en ai eu fait, notamment quand j'habitais à Paris. Donc j'ai exposé plusieurs fois, dont dans une jolie galerie parisienne dans le Marais. Mais c'est vrai que ça fait longtemps que je n'ai pas été exposer mon travail, tout simplement parce que je me suis tellement concentrée sur... sur les clients et sur l'humain, que je n'ai pas pensé à faire une expo de ça, parce que ça ne serait pas de sens. J'ai un projet qui n'a pas encore vu le jour pour des raisons de santé, mais j'ai un projet autour de l'endométriose. Et j'ai fait un appel, d'ailleurs, et je renouvelle mon appel aux femmes qui souhaiteraient participer à ce projet, pour mettre en lumière des portraits de femmes atteintes par cette maladie. et du coup l'objectif ce serait d'aller vers une exposition d'accord,

  • Speaker #1

    super projet comment vous arrivez à gérer la post-production quel type de logiciel vous utilisez, ça peut être un peu technique même pour nos auditeurs si vous voulez en parler oui,

  • Speaker #3

    moi j'utilise principalement Lightroom qui est le logiciel de la famille Adobe, on fait un peu de pub. Pas trop, pas trop. Pas trop, pas trop. Et quand il faut, un petit peu Photoshop aussi pour certains trucs. Mais dans la mesure o√Ļ je fais quand m√™me tr√®s peu de retouches, puisque mon objectif c'est de conserver vraiment l'image la plus naturelle possible, je vais peut-√™tre travailler un peu tout ce qui est contraste, couleurs et tout √ßa, parce que de toute fa√ßon l'Ňďil est plus intelligent que la cam√©ra, il voit plus de choses que la cam√©ra, donc des fois j'ai besoin d'aller rehausser un peu les couleurs. Mais c'est vrai que je vais faire tr√®s tr√®s peu de retouches fortes, donc j'y passe pas des heures.

  • Speaker #1

    et puis ok alors la musique est inspirante et comme je le disais en recevant Morgane Poupard dans l'émission précédente la musique nous pousse aussi à la créativité il est temps de faire une petite pause musicale dans l'émission nous allons écouter Je veux plus mentir de Mathilde on reparle de ce choix musical avec mon invité Maud Weber juste après bonne écoute sur Radio G c'est fini

  • Speaker #4

    Les mensonges √† rallonge artificiel sous vie c'est fini Les salades, les tromperies, vanit√©, tout pourri c'est fini Les situations bidons, les semblants, les fictions c'est fini Fini Le charme est comme moi, la lente et sŇďur, J'ai scarr√© le plus de pines pour te faire sauvre plus mon pime. Je ne veux plus jamais maquiller mon visage, pourquoi on m'oublie d'arr√™ter de se t√©moigner ? Non, c'est... Pourquoi on m'a dit que je ne pouvais pas te voir ? Pourquoi on m'a dit que je ne pouvais pas te voir ? C'est... Non, c'est... Non, c'est... Non, c'est... Non, c'est... Non,

  • Speaker #3

    c'est...

  • Speaker #4

    La linge est hors de prix, les talons, les bails, c'est fini Les tortures, les postures, injonctions à la con, c'est fini La culpabilité de jamais être assez, c'est fini Fini

  • Speaker #3

    Non,

  • Speaker #4

    je veux plus rien rater, je veux plus rien payer Un jour je vais crever, je veux mourir sans regret Sans honte, sans remords, faire face √† la mort Vibre sans masque et sans phare, avant qu'il ne soit trop tard R√©siliente et fi√®re, mon courage en banni√®re Ne vis que deux v√©rit√©s, plus jamais pas s'ab√ģmer Plus jamais faire croire que je suis une autre Plus jamais me trahir, plus jamais me faillir Je veux plus mentir Le charme est comme moi, la perp√©tuosit√©, le scum ne plus d'√™tre une grosse fa√ßon de pu mentir. Je ne veux plus jamais maquiller mon vide, pourquoi on m'oblige √† d√©guster mes rames ? Fini.

  • Speaker #3

    Les voix de l'écho. Une émission présentée par Yves Maguin.

  • Speaker #1

    Vous √™tes toujours branch√© sur Radio G et toujours √† l'√©coute de l'√©mission Les Voix de l'√Čco. Je suis en compagnie de mon invit√©, la photographe Maud Weber, et toujours accompagn√©e de Morgan Nectou et Alexis Desjeux. Nous venons d'√©couter Je veux plus mentir de Mathilde, une artiste qui a √©t√© d√©couverte dans l'√©mission The Voice. Pourquoi avoir choisi ce titre musical, Maud ?

  • Speaker #3

    C'est une chanson que moi personnellement j'ai d√©couvert par hasard sur Instagram parce que je ne regarde pas, n'ayant pas la t√©l√© forc√©ment il y a un moment donn√© o√Ļ il y a des trucs que je ne suis pas connect√©e. Je suis tomb√©e par hasard sur cet artiste et en fait le texte m'a tellement parl√©. Le je ne veux plus mentir c'est exactement en fait ce que moi je dis souvent. D√©j√† moi je suis tr√®s mauvaise menteuse, je n'aime pas mentir et je ne veux pas aider les autres √† mentir et surtout en image. Donc du coup √ßa me parle. √©norm√©ment, en plus, effectivement, elle parle du place du corps de la femme dans la soci√©t√©, le fait qu'il faut se maquiller, qu'il faut cacher son √Ęge et tout √ßa. Voil√†, donc c'est un texte que moi, j'aime beaucoup.

  • Speaker #1

    Et puis, Mathilde, pour ceux qui ne la connaissent pas, c'est une femme qui a 40 ans, qui est une femme forte √©galement. Voil√†, donc, tr√®s, tr√®s beau texte, effectivement. Merci, parce que j'√©tais pass√© √† c√īt√©, je ne la connaissais pas non plus. il fallait √©couter les autres chansons elles sont tr√®s bien aussi ce qui est tr√®s int√©ressant c'est qu'elle propose en plus gratuitement son contenu musical pour justement pouvoir √©couter comme √ßa sur les plateformes de streaming et m√™me on peut m√™me utiliser j'ai vu √ßa en creusant un petit peu en pr√©parant l'√©mission qu'on peut utiliser ces chansons m√™me quand on fait du streaming ou ce genre de choses donc vraiment j'aime beaucoup la d√©marche merci beaucoup Maud pour cette d√©couverte en tout cas avec plaisir merci Est-ce que vous transmettez votre passion √† des jeunes, Maud Weber ?

  • Speaker #0

    Alors oui, c'est aussi une de mes casquettes. J'enseigne depuis 2012 maintenant dans des √©coles d'art appliqu√©. Donc quand je suis arriv√©e √† Angers, j'ai continu√© dans ce chemin-l√†, donc j'interviens dans... dans diff√©rentes √©coles arrang√©es. Et j'interviens aussi, je fais mes propres formations, o√Ļ l√†, le public ne va pas forc√©ment √™tre tr√®s jeune, mais ils sont les bienvenus aussi.

  • Speaker #1

    C'est-à-dire, comment utiliser son appareil pour prendre des photos ?

  • Speaker #0

    Je ne fais pas forcément des cours de photos, quoique dans les écoles, effectivement, je fais des workshops photos, je fais des workshops d'images de soie, d'images de marques. Ça m'arrive même de faire des workshops design d'espace, puisque c'est quand même mon ancien métier. Et la particularité que j'ai, c'est que j'enseigne la photo au smartphone. Alors je vais peut-être apprendre un mot aujourd'hui à certains auditeurs, la phonéographie. C'est le mot qui est écrit dans le Dico pour dire l'art de faire des photos avec son smartphone. Et en fait, j'enseigne principalement, on va dire, à des entrepreneurs qui ont envie aussi de prendre la main sur leur image et qui n'ont peut-être pas les moyens d'avoir un photographe attitré toute l'année pour avoir des meilleures images pour communiquer sur le réseau, mais aussi à n'importe quel passionné de photo qui a envie d'améliorer ses photos au smartphone pour ses vacances, pour la famille, pour ses voyages, enfin voilà.

  • Speaker #1

    Ok, super et alors justement, je suis un peu obligé d'en parler à un mot de Weber, mais qu'est-ce que vous pensez de l'impact de l'intelligence artificielle aujourd'hui sur la photographie ? Parce que ça touche directement votre métier.

  • Speaker #0

    Oui, alors je pense qu'il y a le pour et il y a le contre il y a le pour parce que √ßa peut faire vraiment gagner du temps je pense √† certains photographes qui utilisent beaucoup de technicit√© beaucoup de lumi√®re, beaucoup de choses pour faire des simulations d'images √ßa peut √™tre aussi tr√®s pratique si on veut un style d'image anim√© si j'ose dire maintenant moi qui pr√īne quand m√™me l'image de la v√©rit√© √† un moment donn√© je me dis moi en tout cas dans ce que je propose √ßa peut pas coller puisque je vois pas comment mon mod√®le qui est mon client o√Ļ je veux le montrer en v√©rit√© je peux le mettre dans une image artificielle et √† un moment donn√© √ßa colle pas dans mon cerveau mais je pense que √ßa peut √™tre pratique pour certains trucs il faut comme tout l'utiliser de mani√®re en parcimonie. On ne va pas trop l'utiliser.

  • Speaker #1

    Attendez, j'ai déjà mis votre micro, Alexis.

  • Speaker #2

    Pardon, et citer les droits, si je peux me permettre. On doit dire qu'on a fait une image créée par la vision artificielle. Moi, ça rentre dans les choses importantes à préciser.

  • Speaker #0

    Je te rajouterais m√™me qu'il faut pr√©ciser les droits des photographes aussi et des cr√©ateurs d'images. Donc, tant qu'√† faire, on cite les droits tout le temps. Et maintenant, sur les r√©seaux, je ne sais pas si vous avez vu, mais... En tout cas, sur Instagram, il faut cocher. Quand c'est fait avec de l'intelligence artificielle, il y a la case au moment o√Ļ tu publies. Donc, effectivement, oui, raison de pr√©ciser.

  • Speaker #1

    Alors, justement, avant de vous laisser la parole, Alexis, nous allons jouer. Pour ce deuxième mini-jeu en mode Weber, je vais faire votre portrait chinois. Est-ce que vous êtes prête ?

  • Speaker #0

    Oui.

  • Speaker #1

    Alors, quel est votre plat cuisiné préféré ?

  • Speaker #0

    C'est un pratatouille.

  • Speaker #1

    Votre série préférée ?

  • Speaker #0

    Voilà, c'est vieux. J'aimais bien Ali Macbill.

  • Speaker #1

    Votre couleur préférée ?

  • Speaker #0

    Le jaune.

  • Speaker #1

    Votre sport préféré ?

  • Speaker #0

    Marcher. Est-ce que c'est un sport ? Je ne sais pas.

  • Speaker #1

    Oui, bien s√Ľr. Votre ville pr√©f√©r√©e ?

  • Speaker #0

    Je vais déranger.

  • Speaker #1

    Est-ce que vous jouez aux jeux vidéo ?

  • Speaker #0

    Pas du tout.

  • Speaker #1

    Quel est votre dernier lieu de vacances ?

  • Speaker #0

    La Jordanie.

  • Speaker #1

    C'est sympa.

  • Speaker #0

    Magnifique.

  • Speaker #1

    Et pourquoi vous levez-vous le matin ?

  • Speaker #0

    pour augmenter le taux vibratoire de la mort sur Terre waouh ah oui quand même c'est pas rien grosse ambition que je fais à petite échelle avec chacun d'eux qui passe devant mon objectif ok

  • Speaker #1

    super merci Maud pour ces réponses

  • Speaker #3

    Les voix de l'écho une émission présentée par Yves Maguin

  • Speaker #1

    Est-ce que vous aimez jouer au tout simplement mode ?

  • Speaker #0

    Jouer à quoi ?

  • Speaker #1

    Je ne sais pas, aux jeux de société ou autre ?

  • Speaker #0

    Honnêtement, pas spécialement.

  • Speaker #1

    D'accord. Il para√ģt que le jeu, et notamment les jeux de soci√©t√©, ont des vertus et aident √† cultiver notre assertivit√©. Et donc, c'est le moment d'√©couter la chronique d'Alexis des jeux.

  • Speaker #3

    Mieux vivre ensemble avec assertivité. Une chronique d'Alexis des jeux.

  • Speaker #2

    Bonjour chers auditeurs, quel que soit votre genre, obédience et croyance toute personnelle. Ce midi, je souhaiterais vous parler des vertus du jeu pour vous aider à cultiver votre assertivité. Et j'espère que je vais convaincre notre auditrice que le jeu en a beaucoup.

  • Speaker #1

    Et alors justement Alexis, quelles sont les passerelles entre ces deux sujets ?

  • Speaker #2

    Eh bien si on prend les √©crits de Pascal Derue que je vous invite √† lire, il a √©crit un livre qui s'appelle Le jeu vous va si bien aux √©ditions du Souffle d'or. Il √©crit je trouve avec beaucoup de justesse √† propos du jeu de soci√©t√©. Jouer nous r√©unit, jouer nous rapproche, jouer nous fait rire, jouer tisse entre nous des liens de vie. Et moi j'ajouterais, jouer nous transporte hors du temps, nous apporte du plaisir, cultive notre imagination et nous enrichit de plein de mani√®res, vous allez voir. Loin d'√™tre un simple divertissement, les jeux de soci√©t√© offrent un cadre ludique et stimulant pour s'entra√ģner √† communiquer de mani√®re plus affirm√©e et efficace tout en respectant l'autre. Notre fameux comportement assertif.

  • Speaker #1

    Et alors justement, de quoi parle-t-on exactement Alexis quand on parle de jeux de société ?

  • Speaker #2

    Ah oui, question strat√©gique. Pour tous les parents qui peuvent consid√©rer le jeu de soci√©t√© comme un terrain de pr√©dilection r√©serv√© aux enfants. Je dirais qu'il n'en est rien. Car si l'on regarde la diversit√© des jeux, c'est un peu ph√©nom√©nal. Jeux de r√īle, coop√©ratifs, rapidit√©, bluff, strat√©gie, observation, adresse, avec des cartes, avec des d√©s, avec des figurines, avec un plateau, avec des pions. De 7 √† 99 ans. √Čvidemment, il y a des jeux ultra connus, Monopoly, Scrabble et Shake Puzzle, oui. Mais il y a plein de jeux, une diversit√© hyper vari√©e. Un Wanted qui vous plonge au milieu du Far West, un Colossus Arena dans un monde fantastique, un Ghost Story o√Ļ vous incarnez des ninjas dans une ambiance m√©di√©vale, un Living Forest o√Ļ vous √™tes parti dans un monde f√©erique, ou toutes les th√©matiques autour du cin√©ma. Le Seigneur des Anneaux, Harry Potter et j'en passe. Il y en a pour toutes les mains et toutes les t√™tes.

  • Speaker #1

    Ok Alexis, mais quelle est la diversité, enfin c'est une vraie diversité, c'est ce que vous nous apportez, mais en quoi tous ces jeux nous aident à cultiver justement notre assertivité ? Parce que c'est ce que vous nous avez annoncé au début quand même.

  • Speaker #2

    Oui, mais il fallait bien que je pose le d√©cor Yves. Nous verrons aujourd'hui trois vertus qu'apporte le jeu pour cultiver votre assertivit√© et je continuerai dans une prochaine chronique. La premi√®re vertu c'est sortir de votre zone de confort. Eh oui, de nombreux jeux obligent √† interagir avec l'autre, √† prendre des d√©cisions, √† s'exprimer en public avec les autres joueurs et √† d√©fendre son point de vue. On va prendre un jeu qui s'appelle Chromagnon, un jeu en √©quipe √† l'√®re n√©andertalienne o√Ļ chaque joueur fait partie d'une tribu au caract√®re assez loufoque. L'un des membres de l'√©quipe doit faire d√©couvrir les mots aux autres joueurs en r√©alisant des √©preuves, en mimant, en grognant, en modelant, en fabriquant des phrases sur une base d'un vocabulaire tr√®s restreint. En dessinant avec du charbon de bois, cela peut √™tre particuli√®rement b√©n√©fique pour les personnes timides, peu √† l'aise en soci√©t√©, car cela encourage √† sortir de sa zone de confort et √† oser s'affirmer. Deuxi√®me vertu du jeu, apprendre √† g√©rer les conflits. Que ce soit pour n√©gocier un √©change dans un jeu de plateau ou contrer les attaques d'un adversaire dans un jeu strat√©gique ou de jeu de cartes, les jeux de soci√©t√© confrontent r√©guli√®rement les joueurs √† des situations de conflits. Prenons un exemple assez g√©nial d'un jeu qui s'appelle la Runta. Je vous fais le r√©sum√© de l'√©diteur. Bienvenue dans la magnifique √ģle de la R√©publique de la Bananas. Les paysans de l'√ģle y sont pauvres, les intellectuels sont opprim√©s et sa classe moyenne au bord de l'extinction. Quelques opulentes familles dirigeantes y disputent le d√©tournement de l'argent vers√© par les surpuissances qui soutiennent le gouvernement corrompu. et vous comptez bien en profiter pour devenir le ma√ģtre de ce lieu. R√©sum√© de l'√©diteur, n'y voyez aucune critique de notre soci√©t√© contemporaine. C'est totalement fictif. Enfin, pas tout √† fait. Dans ce jeu, bluff, trahison, n√©gociation, constituent donc un excellent terrain d'entra√ģnement pour apprendre √† g√©rer les d√©saccords de mani√®re constructive, √† trouver les compromis. Pas toujours facile d'accepter la d√©faite dans ce monde de bruit. Troisi√®me vertu du jeu, le d√©veloppement de la confiance en soi. En progressant dans un jeu et en remportant des victoires, les joueurs renforcent leur confiance en soi. Cela peut se traduire par une plus grande assurance dans la vie de tous les jours, une meilleure capacit√© √† s'exprimer et √† d√©fendre ses id√©es. Je vais prendre l'excellent exemple du jeu de r√īle comme Donjons et Dragons, mais il en existe dans tous les univers. Un conteur plante le d√©cor. Tel un metteur en sc√®ne, il plonge les joueurs dans une intrigue √©pique pour la qu√™te d'un tr√īne. Les joueurs, comme au th√©√Ętre, incarnent les h√©ros de cette histoire. Preux chevaliers, pirates filous, fantasques magiciens, joyeux troubadours. Chacun a son caract√®re, ses objectifs, sa vision du monde. Complots, intrigues, choix multiples, rebondissements font que vous devez prendre position. Faire des choix et interagir en permanence avec les autres joueurs et les personnages de l'histoire, anim√©s et mis en sc√®ne par le meneur de jeu, pour trouver le meilleur chemin vers un d√©nouement parfois tragique et souvent heureux. Voici ces trois premi√®res vertus du jeu. Je continuerai dans notre prochaine √©mission √† vous les vanter, mais prenez soin de vous et de vos proches. Faites les choses avec plaisir, audace et envie, si √ßa vous branche. Belle journ√©e √† toutes et √† tous. Et pour notre invit√©, est-ce que vous pouvez nous dire, Maud, quel est ton jeu de soci√©t√© pr√©f√©r√© ? Ou jeu tout court, si ce n'est pas un jeu de soci√©t√©.

  • Speaker #0

    Jeu de soci√©t√© pr√©f√©r√© ? Honn√™tement, je n'en fais pas. Mais je me rappelle du Time's Up. √áa, c'√©tait dr√īle.

  • Speaker #1

    √ßa c'√©tait dr√īle surtout quand je suis avec la bonne √©quipe quand tu connais bien la personne tu peux vraiment gagner facile le time's up merci beaucoup Alexis Desjeux pour cette chronique en lien un peu avec votre nom de famille √©galement sans mauvais genou non

  • Speaker #2

    oui les temps, moi j'aime beaucoup

  • Speaker #3

    Les voix de l'écho une émission présentée par Yves Maguin

  • Speaker #1

    Alors Maud Weber nous avait dit tout à l'heure que vous étiez partie en Jordanie mais est-ce qu'il y a une destination de rêve que vous aimeriez photographier ?

  • Speaker #0

    Il y en a tellement photographier une destination en fait c'est pas tellement une destination que j'aimerais photographier c'est plut√īt les habitants de ces destinations l√† faire des portraits de locaux comme on dit hum et j'avoue que l'Afrique me tend tr√®s bien

  • Speaker #1

    Ok, super Alors tout à l'heure vous avez parlé de phonographie donc photographie, non c'est ça ? Phonéographie Phonéographie justement comment est-ce que vous voyez l'évolution, on a parlé un peu d'IA aussi la photographie à l'ère des réseaux sociaux et des smartphones.

  • Speaker #0

    Oui, alors, effectivement, il y a d√©j√† de l'IA dans la photographie au smartphone la plupart du temps. Il faut d√©cocher le petit bouton pour √©viter que les filtres se fassent tout seuls. Donc, c'est d√©j√† int√©gr√©, en fait, depuis longtemps. Alors, c'est des IA, on va dire l√©g√®res, qui vont permettre d'avoir... une meilleure couleur, ce genre de choses. J'ai vu que sur certains mod√®les qui sont en train de sortir, tu peux carr√©ment, si tu fais plusieurs photos, remplacer la t√™te de la personne pour que tout le monde ait la banane au moment o√Ļ tu fais la photo. Tu en as toujours un qui ferme les yeux. Avec cette technique-l√†, tu pourras remplacer celui qui ferme les yeux.

  • Speaker #1

    Plus besoin de Photoshop.

  • Speaker #0

    Plus besoin de Photoshop. Alors j'avoue que pour les petites photos de famille, c'est quand m√™me pratique. Je pense que c'est int√©gr√© maintenant de toute fa√ßon tant que √ßa reste l√©ger √ßa va aller mais c'est vrai que je pense √† tous les filtres pour les types Snapchat o√Ļ tu as des oreilles de lapin des trucs qui sont compl√®tement rocambolesques √ßa peut √™tre tr√®s dr√īle ceci dit mais il y a un moment o√Ļ

  • Speaker #1

    il y en a quand même beaucoup il y en a quand même beaucoup vous parlez de photographie en extérieur tout à l'heure est-ce qu'il y a un moment dans la journée qui est pour vous la meilleure pour prendre une photo ?

  • Speaker #0

    alors il y a des heures qu'il faut respecter en photographie mais il y a des heures qu'il faut respecter en fonction du sujet qu'on photographie c'est √† dire que par exemple si tu fais une s√©ance photo portrait on dit toujours qu'√† midi c'est quand m√™me pas la meilleure heure pour aller faire des photos puisque le soleil est en z√©nith √áa vient cr√©er sur le mod√®le des ombres tr√®s dures. Maintenant, si on veut faire une s√©ance photo d'architecture, c'est la meilleure heure, parce qu'on va avoir des grosses ombres bien marqu√©es sur les b√Ętiments, et en photo d'archi, c'est magnifique. Donc √ßa va d√©pendre plut√īt de ce qu'on photographie. Apr√®s, en portrait, les moments de la journ√©e o√Ļ la lumi√®re est vraiment oblique et un peu rasante, donc au d√©but de la matin√©e et en fin de journ√©e, sauf si tu veux un c√īt√© tr√®s jaune et du coup tu attends qu'il y ait vraiment le coucher de soleil pour avoir ces couleurs-l√†. Pour moi, il faut choisir aussi en fonction du sujet qu'on photographie et pas juste comme √ßa.

  • Speaker #1

    et forcément avec du soleil un temps couvert,

  • Speaker #0

    nuageux √ßa peut √™tre tr√®s pratique parce que les nuages √©tant blancs √ßa vient aussi faire diffuseur et √ßa √©vite aussi que ton mod√®le il ait les yeux tout pli√©s au moment o√Ļ tu appuies sur le bouton qu'il soit pas √©bloui non non √ßa d√©pend de l'intention et du message aussi qu'on veut faire v√©hiculer il y a vraiment toujours moyen de s'arranger et puis de toute fa√ßon la m√©t√©o on la subit donc il y a un moment o√Ļ il faut avoir un moment il faut trouver des solutions pour s'en accommoder.

  • Speaker #1

    Alors on parlait tout à l'heure un peu d'écologie et d'impact environnemental de la photo. Dans les voies de l'éco, on parle aussi un peu écologie. Qu'est-ce que vous mettez en place, Maud Weber, pour être plus éco-responsable dans votre quotidien professionnel, mais aussi personnel ?

  • Speaker #0

    Personnellement, je suis pi√©tonne, je voyage en transport en commun. Je fais tr√®s attention √† ce que j'ach√®te qui n'est pas d'emballage, qui ne sert √† rien. Je recycle beaucoup. Et puis dans mon quotidien professionnel, n'ayant pas de studio, du coup je n'ai pas besoin de lumi√®re, de machin, de tout √ßa. et je voyage vraiment l√©ger j'ai mon bo√ģtier, mes trois objectifs et c'est tout en fait pas de lumi√®re d'appoint au cas o√Ļ ? toujours je m'adapte vraiment √† l'environnement naturel ok,

  • Speaker #1

    c'est bien ça Bravo !

  • Speaker #0

    √Čtant pi√©tonne, je suis un peu oblig√©e en fait.

  • Speaker #1

    Oui, c'est s√Ľr. Ou alors un gros side-down.

  • Speaker #0

    Je peux avoir éventuellement un réflecteur qui va me permettre de rediriger un peu la lumière, mais c'est pareil.

  • Speaker #1

    Ça, ça va, c'est pliable.

  • Speaker #0

    C'est pliable, je l'ai depuis dix ans.

  • Speaker #1

    Comment vous arrivez à maintenir votre équilibre entre vie pro et vie perso en tant qu'artiste photographe ?

  • Speaker #0

    Avant d'arriver à Angers, c'était très compliqué parce que je bossais 7 sur 7. Et puis j'ai fait le choix de me rapprocher à Angers pour me rapprocher de ma famille qui a migré dans la région. Et c'est plus facile maintenant d'accorder du temps et de prendre le temps d'être avec mes proches. donc c'est pas encore parfait parce que je suis quand même une boulimique de boulot mais c'est quand même mieux je progresse sur ce chemin là d'accord,

  • Speaker #1

    et est-ce que vous avez ou en tout cas est-ce que vous pouvez nous partager une exp√©rience o√Ļ vous avez d√Ľ compl√®tement improviser parce que finalement √ßa se passait pas comme vous aviez pr√©vu alors je pense √† une s√©ance photo o√Ļ justement j'ai d√Ľ arr√™ter la s√©ance photo une

  • Speaker #0

    femme qui vient me voir pour une photo pour faire une photo de CV, tout simplement. En soi, pas tr√®s compliqu√© comme exercice, juste qu'on est en lumi√®re naturelle. On faisait √ßa dans les hauteurs d'Angers, pr√®s du ch√Ęteau. La m√©t√©o n'√©tait pas tr√®s cl√©mente ce jour-l√†, mais on s'en sortait bien. Et puis, c'est surtout qu'√† un moment donn√©, je me rends compte qu'on n'y arrive pas, qu'elle est bloqu√©e devant l'objectif, que j'ai beau faire mes meilleures blagues que j'ai en ressources, √ßa ne fonctionne pas. Et la m√©t√©o, du coup le temps vraiment s'est g√Ęt√©, il s'est mis √† pleuvoir et en fait je me suis servi de √ßa comme excuse en disant on va s'arr√™ter, on va aller se mettre √† l'abri puis on va discuter. Et en fait en la faisant discuter, je me suis aper√ßue qu'effectivement elle avait un probl√®me sur le fait d'aller chercher un travail parce qu'en fait elle avait quitt√© son ancien emploi √† cause de harc√®lement au travail. Et donc forc√©ment pour elle faire une photo de CV, √ßa impliquait le fait de retourner sur le march√© du travail et de peut-√™tre prendre le risque de se retrouver dans une situation pas facile pour elle. Et donc en mettant un peu les choses √† plat autour d'un bon th√©, on a pu mettre le doigt l√†-dessus et j'ai pu lib√©rer certaines choses. Et le soleil est revenu. Et du coup, on est reparti. Et voil√†, dix minutes apr√®s, j'avais ma photo et c'√©tait magique. Mais l'impr√©vu.

  • Speaker #1

    Belle gestion en tout cas. Merci. C'est impr√©vu. O√Ļ est-ce que des auditeurs peuvent suivre votre... Vous avez parl√© de votre site internet tout √† l'heure qui a un peu chang√©. Mais sur les r√©seaux sociaux, par exemple, est-ce qu'on peut suivre votre travail ?

  • Speaker #0

    Oui, alors j'ai des comptes un peu partout, sur Facebook, sur LinkedIn, sur Instagram. pas grand chose depuis un an, en toute sinc√©rit√©. J'ai un peu fait une overdose des r√©seaux sociaux. Le probl√®me, c'est quand tu fais beaucoup d'images, √† un moment donn√©, t'en peux plus. √áa va revenir. C'est en cours, donc les comptes sont bien l√†. Je vais revenir. Mais j'ai pris du temps aussi de recul pour mieux r√©fl√©chir √† ce que j'avais envie de communiquer aussi moi √† travers les images, parce que j'ai longtemps gard√© le secret de mes images, parce que je voyais mes... Je voyais un peu mes clients comme si c'√©tait un peu comme un psy o√Ļ il ne fallait pas partager. Maintenant, j'y vais un peu plus √† partager, bien s√Ľr, avec leur autorisation.

  • Speaker #1

    Merci beaucoup, Maud Weber. Nous arrivons √† la fin de l'√©mission Les Voix de l'√Čco. Merci d'√™tre venu nous parler de photographie. Merci √† Morgane Nectou et √† Alexis des Jeux pour vos chroniques. On se retrouve le mercredi 12 juin de midi 10 √† 13h sur le 101.5 FM ou via le web sur le site radio-g.fr. Nous serons normalement au cŇďur m√™me de l'√©mission car nous devrons parler de causes environnementales. En tout cas, je l'esp√®re. En tout cas, prenez soin de vous et merci d'avoir choisi TA Radio G.

Transcription

  • Speaker #0

    Je suis Yves Maguin et pendant 50 minutes, nous allons aborder les thèmes de l'entrepreneuriat, de l'écologie, puis du développement économique local et écoresponsable. Cette émission est ponctuée de plusieurs temps forts avec un invité, une ou plusieurs chroniques en fonction des semaines, ainsi qu'une pause musicale choisie par l'invité. Alors, ouvrez vos oreilles, c'est parti !

  • Speaker #1

    Bonjour √† toutes et √† tous, auditeurs et auditrices de Radio-G, bienvenue dans l'√©mission Les Voix de l'√Čco. Nous sommes le 150e jour de l'ann√©e et nous f√™tons aujourd'hui les √Čmars, Jobbik ou Ursula. Bonne f√™te √† vous ! Et aujourd'hui, c'est √©galement la journ√©e internationale des casques bleus des Nations Unies. Alors merci aux casques bleus qui donnent parfois de leur vie pour garder la paix dans le monde. Mais ce n'est pas le sujet du jour. Pour m'accompagner en studio, notre artiste et sp√©cialiste de la prise de parole en public, Morgane Nectou. Bonjour Morgane, de quoi allez-vous nous parler aujourd'hui ?

  • Speaker #2

    Bonjour Yves, bonjour chers auditeurs. Alors aujourd'hui, on va parler du miroir et de l'artiste en tant que miroir de l'être humain.

  • Speaker #1

    Est-ce qu'on va parler de narcisses peut-être ? Je ne sais pas.

  • Speaker #2

    Vous découvrirez.

  • Speaker #1

    On va découvrir tout à l'heure. On retrouve votre conique dans une dizaine de minutes. Et également avec nous en studio, notre communicant assertif, Alexis Desjeux. Bonjour Alexis, de quoi allez-vous nous parler aujourd'hui ? Bonjour Yves, on va parler aujourd'hui des vertus du jeu pour cultiver votre assertivité. Tout simplement, chers auditeurs et auditrices, mettez-vous sur votre 31 pour immortaliser l'émission du jour.

  • Speaker #3

    Les voix de l'écho, une émission présentée par Yves Maguin. Merci.

  • Speaker #1

    Et oui, tel l'am√©ricain William Eggleston, les Ňďuvres de mon invit√© du jour ne laissent jamais indiff√©rent. De l'authenticit√© et de l'√©motion, avec une pointe d'exigence et de perfectionnisme, mon invit√© met l'humain au cŇďur de l'image. Je re√ßois dans l'√©mission du jour aujourd'hui Maud Weber. Bonjour Maud, bienvenue dans le studio de Radio G.

  • Speaker #3

    Bonjour Yves, merci beaucoup de m'accueillir.

  • Speaker #1

    Avec grand plaisir. Alors Maud, il y a plus de 20 ans... J'ai réalisé un court-métrage, d'ailleurs c'était mon premier court-métrage, dont le titre était La Photo. Alors j'aime beaucoup le monde de l'image depuis de nombreuses années, je suis également dans l'audiovisuel depuis plus de 16 ans aujourd'hui, alors je suis heureux de vous recevoir pour pouvoir échanger autour du monde de l'image. Et alors justement ma première question, Maud Weber, c'est pouvez-vous nous raconter comment vous êtes devenu tout simplement photographe ?

  • Speaker #3

    Bonne question ! La photographie a toujours fait partie de mes envies professionnelles quand j'√©tais plus jeune. A 19 ans, quand il a fallu choisir sa carri√®re pro, j'h√©sitais entre deux m√©tiers. J'ai commenc√© par le premier, qui √©tait architecte d'int√©rieur, pour des questions de dipl√īme. Tout simplement parce que quand tu es archi, il faut un dipl√īme pour avoir une assurance derri√®re. Et j'ai quand m√™me choisi une √©cole qui faisait les deux, qui faisait photo et archi. Et puis finalement, la photo est tr√®s vite revenue au galop. J'en ai toujours fait √† c√īt√©. Et de plus en plus, m√™me dans mon m√©tier, quand j'√©tais salari√©e en tant qu'archi, c'est moi qu'on envoyait sur les chantiers pour faire les photos. Et puis il y a un moment o√Ļ je me suis reconnect√©e √† moi et je me suis dit qu'en fait c'√©tait vraiment la photo qu'il fallait que je conserve. et que j'oublie le reste. Donc voil√†.

  • Speaker #1

    Donc voilà la photo. Et alors justement, comment Maud, vous pouvez décrire votre style photographique ? Si vous avez une patte spécifique.

  • Speaker #3

    Alors ma patte √† moi, c'est naturelle. C'est authenticit√©, v√©rit√©, naturelle. Je suis une photographe nomade. Je n'ai pas de studio. Je vais l√† o√Ļ √ßa se passe, je vais l√† o√Ļ l'humain il est dans son, ce que j'appelle entre guillemets, son habitat naturel ou son habitat professionnel. Ce qui m'int√©resse, c'est de rentrer dans la vie des gens et dans la v√©rit√© de la vie des gens. Et du coup, je vais l√† o√Ļ √ßa se passe. Donc effectivement. On va √™tre vraiment sur de l√©g√®res retouches. Le but aussi, c'est de conserver la v√©rit√© des visages. Je suis plut√īt du genre √† si une personne va avoir des marques, √† vouloir les conserver. Sauf si vraiment c'est un √©norme probl√®me pour la personne. Tout d√©pend de comment on va utiliser l'image derri√®re. C'est-√†-dire que pour un dirigeant et un communicant, je pr√©f√®re dire gardons tel que c'est, mais on peut √©ventuellement faire quelques petites retouches de peau, de bouton, de trucs comme √ßa. Par contre, dans le cadre de mon approche plus phototh√©rapeutique, l√†, l'objectif, c'est vraiment de tout conserver et de faire face √† ces complexes.

  • Speaker #1

    Alors justement, √† qui s'adressent vos photos particuli√®res, professionnelles ? Vous avez commenc√© √† donner des indices, mais si vous pouvez pr√©ciser, s'il vous pla√ģt.

  • Speaker #3

    Oui, alors il y a deux cibles de personnes qui m'int√©ressent. Il y a effectivement les professionnels, les communicants, les dirigeants d'entreprise, les entrepreneurs, les artisans. C'est vrai que j'aime beaucoup travailler avec des solopreneurs, mais je peux aussi m'ouvrir √† des petites entreprises, √ßa ne me pose pas de probl√®me. De mani√®re √† pouvoir travailler ensemble sur une image qui correspond aussi √† leur identit√© de communicant. parce qu'en fait je fais de la photo branding √ßa s'appelle donc on va faire attention √† tout ce qui est chartes graphiques palettes de couleurs de l'entreprise et on va faire en sorte que tout √ßa se soit coh√©rent aussi sur les photographies et souvent je dis une image √©gale un message donc quel est le message qu'on veut transmettre √† travers cette photo et vers o√Ļ elle va aller o√Ļ est-ce qu'on va la publier, comment on va communiquer dessus ce qui moi m'aide apr√®s au niveau de mes prises de vue de savoir sur quel format je vais partir parce que je sais o√Ļ √ßa finit Et dans un cadre plus particulier, l√† je vais accompagner l'humain qui a envie de faire un pas vers lui et vers son corps, de se r√©concilier avec son corps, d'augmenter l'estime de soi, de reprendre confiance en soi aussi, et m√™me aller jusqu'√† des lib√©rations traumatiques, parce que j'ai pass√© une certification de phototh√©rapeute.

  • Speaker #1

    Je ne savais même pas que ça existait, la photothérapie, disons.

  • Speaker #3

    Eh bien, ce n'est pas connu en France encore,

  • Speaker #1

    malheureusement. La photosynthèse, mais...

  • Speaker #3

    Alors, ça n'a rien à voir. Et ça n'a pas non plus à voir avec la photothérapie, avec la lumière bleue.

  • Speaker #1

    Oui, ah !

  • Speaker #3

    Ça aussi, donc ça n'a rien à voir du tout. Voilà, c'est l'idée de la thérapie corporelle par l'image et d'utiliser l'image comme support à la parole.

  • Speaker #1

    D'accord. Vous êtes dans l'émotion, si je comprends bien. Est-ce qu'il y a une photo qui vous a particulièrement touchée dans tout ce que vous avez fait ? Que ce soit d'ailleurs une photo faite par vous ou par un autre photographe ?

  • Speaker #3

    Alors, des photos que moi j'aurais faites, ce serait vraiment celle qui me touche le plus. C'est celle qui sont authentiques. Je propose un accompagnement autour des femmes et on travaille autour des saisons. Et la saison du printemps, c'est vraiment une saison o√Ļ les femmes vont porter leur couleur, oser affirmer qui elles sont. Et j'ai des images de lib√©ration √©motionnelle dessus qui sont sensationnelles. Apr√®s, ce qui me pla√ģt le plus en images, ce sont les images fortes. Alors, je n'ai plus le nom du photographe en t√™te, mais il y a une image qui a circul√© sur les r√©seaux et peut-√™tre que vous l'avez vu pour, on va dire, d√©noncer le regard sur le corps des femmes et notamment, c'est une femme qui est ob√®se face √† une femme qui est anorexique. Une photo en noir et blanc o√Ļ elles sont nues toutes les deux dans la m√™me posture. et cette photo-l√†, je la trouve tr√®s forte, en fait, ce genre d'image, je trouve √ßa assez fort.

  • Speaker #1

    Et alors, justement, en parlant de photographes célèbres, est-ce qu'il y a des artistes, qui soient d'ailleurs d'autres disciplines aussi, qui peuvent influencer votre travail ? Par exemple, là, il y avait William Eggleston, l'extrait de Johnny Hallyday, qui a eu un... Enfin, qui est toujours visuel, d'ailleurs, mais qui a été très décrié, qui, en même temps... prenez des photos de l'Amérique vraie, du Tennessee et tout ça. Est-ce qu'il y a des photographes comme ça qui vous inspirent et que vous avez envie de coller un peu à leur style ou pas du tout ?

  • Speaker #3

    Coller à leur style, non. Pas forcément. Par contre, des photographes qui m'inspirent, oui, il y en a beaucoup. Des classiques comme des moins classiques. Je pense à Robert Doisneau. J'adore les images de Robert Doisneau. Après... il y a des styles comme par exemple David Lachapelle c'est pas du tout mon style mais je reconnais son travail et voilà c'est des images qui peuvent parfois un peu perturbantes mais j'aime l'image et j'aime aller voir à droite à gauche ce qui se passe voilà

  • Speaker #1

    j'adore faire des expos de photographes d'ailleurs et alors justement par rapport √† la √† de la photo en studio ou culinaire, o√Ļ on est l√† √† pr√©parer pendant des heures son petit plat et autres, comment vous arrivez √† g√©rer comme √ßa l'humain sur une s√©ance photo ?

  • Speaker #3

    Alors, √ßa va se travailler aussi beaucoup en amont. C'est-√†-dire qu'avant d'arriver √† la s√©ance photo, il y a plusieurs rendez-vous, on va un peu mettre toutes les choses √† plat, je vais m'entretenir avec les personnes. Le but, c'est que je rentre dans les baskets presque de la personne pour savoir vraiment qui elle est, comment elle est, comment elle travaille si c'est un communicant, ou qu'est-ce qu'elle veut lib√©rer si c'est dans le cadre de la phototh√©rapie. Ce qui fait que le jour du shooting, on est presque devenus les deux meilleurs amis du monde et c'est beaucoup plus facile de g√©rer l'humain √† ce moment-l√†. Apr√®s on va devoir g√©rer la lumi√®re parce qu'en lumi√®re naturelle, surtout avec la m√©t√©o qu'on a en ce moment, c'est pas toujours facile mais √ßa se passe plut√īt en amont sur nos √©changes avant et ce qui fait que le jour du shooting c'est assez rare qu'il y ait un gros souci ou un gros blocage. ou alors s'il y en a un je vais assez vite m'en apercevoir et je suis capable d'arr√™ter la s√©ance de dire on va boire un caf√©,

  • Speaker #1

    on discute on va mettre le point sur ce qui va pas et on recommence la séance après ok super alors avant de laisser la parole à Morgane pour sa chronique nous allons jouer Alors Maud, j'ai pris pour habitude dans l'émission de faire des mini-jeux avec mes invités et on commence par la carte d'identité de l'entreprise. Est-ce que vous êtes prête ?

  • Speaker #3

    Oui.

  • Speaker #1

    Alors, quel est le nom donc de votre entreprise ?

  • Speaker #3

    MW Studio

  • Speaker #1

    Son année de création

  • Speaker #3

    Oula, 2009

  • Speaker #1

    Ça fait un bail maintenant Elle a beaucoup évolué Combien êtes-vous ?

  • Speaker #3

    Toute seule

  • Speaker #1

    O√Ļ √™tes-vous situ√©e ?

  • Speaker #3

    A Angers

  • Speaker #1

    Quelle est l'adresse de votre site web ?

  • Speaker #3

    Alors pour l'instant c'est mwstudio.fr mais très prochainement d'ici le mois de juin ce sera mode très du 6 là du milieu weber.com.

  • Speaker #1

    D'accord pour communiquer sur votre nom propre finalement. Voilà. Et est-ce que vous pouvez nous donner un ordre d'idées de votre chiffre d'affaires annuel ?

  • Speaker #3

    C'est tellement variable. Je vais vous donner un ordre d'affaires. Franchement, ça oscille entre 30 et 40 cas, à part l'année dernière qui était une moins bonne année.

  • Speaker #1

    Ok, merci pour vos petites réponses.

  • Speaker #3

    Les voix de l'écho, une émission présentée par Yves Maguin.

  • Speaker #1

    Nous aimons tous prendre soin de son image, tel Narcisse contemplant son reflet bien s√Ľr, nous sommes les artistes de notre vie et les artistes eux-m√™mes nous le rendent bien. C'est le moment d'√©couter la chronique de Morgane Nectou.

  • Speaker #3

    Soyons les artistes de notre vie, une chronique de Morgane Nectou.

  • Speaker #2

    Bonjour chers auditeurs, aujourd'hui avec la venue de notre invit√©, j'ai eu envie de vous parler de l'artiste en tant que miroir de l'√™tre humain, mais pas que. L'artiste conna√ģt les difficult√©s de l'humain, ses failles, il s'y plonge pour chercher l'inspiration et cr√©er ses Ňďuvres. Mais l'humain doit-il √™tre obligatoirement tortur√© pour devenir un artiste ? Faut-il alors tout √©prouver pour cr√©er avec justesse ? Pourtant, si l'artiste nous touche √† ce point, c'est qu'il sait retranscrire nos √©tats. Et oui, comme le dit Grand Corps Malade dans cette magnifique chanson que je vous invite √† √©couter int√©gralement, elle aurait pu d'ailleurs faire l'int√©gralit√© de ma chronique, l'artiste est notre miroir, notre reflet. Mais quel lien entretient-on finalement avec notre propre reflet ? Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle ? √Ä ce propos, Yves, Alexis et Maud, savez-vous que la v√©ritable r√©plique est au fait ? Miroir magique au mur, qui a beaut√© parfaite et pure ? Si on remonte le temps, jadis, on ne pouvait contempler son reflet que dans le miroir de l'eau. Ce qui, je vous le rappelle, causa la perte de Narcisse, qui tomba en amour pour lui-m√™me. Je vous entends d√©j√† r√©pliquer que tous les artistes sont un peu narcissiques dans le fond et que... Mais bref, je m'√©gare, revenons √† nos miroirs. Savez-vous que l'√©volution du miroir co√Įncide particuli√®rement avec l'essor du portrait et surtout de l'autoportrait √† la Renaissance ? Il devient alors un instrument d'observation pour les artistes √† la recherche d'une fid√®le repr√©sentation d'eux-m√™mes et de leurs sujets. Pourtant, longtemps pris√©s, les miroirs v√©nitiens notamment, co√Ľtent √† l'√©poque l'√©quivalent d'un navire. Vous imaginez bien que peu d'artistes peuvent s'offrir donc ce luxe. Le miroir devient alors un √©l√©ment cl√© de la mise en ab√ģme dans l'art. Qui ne se souvient pas du l√©gendaire De Niro face √† son miroir chez Scorsese, qui sera repris par Vincent Cassel dans la haine de Mathieu Kassovitz ? C'est √† moi que tu parles ? C'est √† moi que tu parles ? C'est √† moi que tu parles ? Mise en sc√®ne d'ailleurs impossible, filmer un acteur face miroir sans laisser voir la cam√©ra. Ce n'est pas la photographe qui me contredira sur la complexit√© de tourner cette sc√®ne. Mais Mathieu Kassovitz imagine alors un plan imparable. Kassel est en fait face √† une doublure de lui-m√™me, dos √† la cam√©ra. Et leurs gestes se r√©pondent en miroir. Imaginez, symbolisez le miroir en retirant celui-ci de la sc√®ne. Quel brio ! Le miroir, dispositif qui interpelle directement le spectateur et pose un moment d'intimit√© entre l'acteur et le public. Nous, face au miroir, juste pour oser se voir. Voir son image refl√©t√©e dans le regard des autres Certains jours, ne pas l'aimer, vouloir √™tre une autre Engager les hostilit√©s avec son propre corps Et tout faire pour √©viter ces mots qui blessent alors Pour aller jusqu'√† soi, long est le chemin parfois J'avais une question pour notre invit√© aujourd'hui. Maud, quel rapport entretenez-vous,

  • Speaker #3

    vous,

  • Speaker #2

    avec votre miroir ?

  • Speaker #3

    Le rapport avec le miroir, c'est un super sujet. Merci pour cette belle chronique. En toute sinc√©rit√©, pendant plusieurs ann√©es, je n'avais pas de miroir chez moi. Je suis une ancienne ob√®se. √áa a √©t√© compliqu√© de me r√©concilier avec mon corps. et pendant je pense bien 3 ans il y avait z√©ro miroir chez moi et puis il y a un moment donn√© je me suis dit c'est pas possible et du coup j'ai fait le chemin inverse et je suis all√©e √† la rencontre de moi et notamment l'exercice du miroir que je fais d'ailleurs en s√©ance de phototh√©rapie donc c'est tr√®s dr√īle et maintenant je prends plaisir, alors sans le c√īt√© narcissique de la chose mais je prends plaisir √† me regarder √† me dire je suis comme √ßa et en fait je m'aime comme √ßa et c'est ok en fait,

  • Speaker #1

    je ne suis pas parfaite et en m√™me temps personne ne l'est et je pense que ce serait chiant si tout le monde √©tait parfait mais maintenant √ßa se passe plut√īt bien avec lui c'est devenu un copain j'aurais pu mettre Stromae et c'est comme √ßa qu'on s'aime √ßa marche aussi merci merci beaucoup Morgane pour votre chronique

  • Speaker #3

    Les voix de l'écho une émission présentée par Yves Maguin

  • Speaker #1

    Alors Maud, on est à l'ère du numérique, mais est-ce que vous faites un peu de photos argentiques ?

  • Speaker #3

    J'en ai fait au d√©but. J'ai l√Ęch√© l'affaire. Non pas que je n'aime pas, parce que je trouve √ßa magnifique. J'ai m√™me fait du st√©nop√©. Vous savez, la petite bo√ģte en bois. J'ai le mot qui m'√©chappe, mais du coup, on allait en laboratoire. On avait un labo improvis√©. Non, j'ai l√Ęch√© l'affaire parce que... Parce que c'est quand m√™me plus simple aujourd'hui, parce que m√™me d'un point de vue, on va dire entre guillemets √©cologique, c'est qu'au moins tout de suite √† l'√©cran, on peut faire un tri et √©viter d'imprimer un milliard de photos pour avoir la bonne photo. Mais je suis tr√®s admirative des photographes qui continuent √† travailler avec l'argentique. Apr√®s, je suis quand m√™me d'une g√©n√©ration o√Ļ c'√©tait d√©j√† un peu pass√©. Quand je suis arriv√©e sur le milieu de la photo, √† l'√Ęge √† laquelle je suis arriv√©e sur le milieu de la photo, c'√©tait d√©j√† le num√©rique, il √©tait d√©j√† bien pr√©sent.

  • Speaker #1

    Il y avait déjà le numérique, mais on pouvait quand même trouver encore des pellicules.

  • Speaker #3

    Tout à fait, mais j'ai un bel appareil argentique, c'est celui de mon père qu'il a eu à son mariage et que si je veux, je sais que je peux le prendre. Mais ce ne sont plus les mêmes techniques.

  • Speaker #1

    Ah √ßa c'est s√Ľr, ce n'est plus le m√™me coup non plus. Et justement, vous venez un peu de l'√©voquer, que pensez-vous de l'impact ? √©cologique que peut avoir la photographie ? Comment vous arrivez √† jongler avec √ßa ? Parce que le num√©rique, m√™me s'il ne se voit pas, pollue quand m√™me √©norm√©ment.

  • Speaker #3

    Il pollue beaucoup aussi, avec tous les serveurs. C'est vrai que on va être sur une écologie de papier, forcément. On va tuer un peu moins d'arbres. Mais par contre, effectivement, je pense que d'un point de vue de... pollution numérique justement et tout ce qu'il faut pour stocker toutes ces images là et au nombre d'images qui sont publiées par jour sur les réseaux je pense que ça pollue quand même énormément,

  • Speaker #1

    apr√®s j'ai pas les chiffres c'est pas toujours √©vident d'avoir tous ces chiffres il faut savoir que c'est √† peu pr√®s 4% des √©missions de gaz √† effet de serre le num√©rique c'est autant que l'aviation en fait, en termes de pollution hum Vous parliez d'exposition tout √† l'heure, que vous aimez tra√ģner peut-√™tre un peu dans les expos. Est-ce que vous faites vous-m√™me des expositions ?

  • Speaker #3

    Alors ça fait longtemps que je n'en ai pas fait. Mais j'en ai eu fait, notamment quand j'habitais à Paris. Donc j'ai exposé plusieurs fois, dont dans une jolie galerie parisienne dans le Marais. Mais c'est vrai que ça fait longtemps que je n'ai pas été exposer mon travail, tout simplement parce que je me suis tellement concentrée sur... sur les clients et sur l'humain, que je n'ai pas pensé à faire une expo de ça, parce que ça ne serait pas de sens. J'ai un projet qui n'a pas encore vu le jour pour des raisons de santé, mais j'ai un projet autour de l'endométriose. Et j'ai fait un appel, d'ailleurs, et je renouvelle mon appel aux femmes qui souhaiteraient participer à ce projet, pour mettre en lumière des portraits de femmes atteintes par cette maladie. et du coup l'objectif ce serait d'aller vers une exposition d'accord,

  • Speaker #1

    super projet comment vous arrivez à gérer la post-production quel type de logiciel vous utilisez, ça peut être un peu technique même pour nos auditeurs si vous voulez en parler oui,

  • Speaker #3

    moi j'utilise principalement Lightroom qui est le logiciel de la famille Adobe, on fait un peu de pub. Pas trop, pas trop. Pas trop, pas trop. Et quand il faut, un petit peu Photoshop aussi pour certains trucs. Mais dans la mesure o√Ļ je fais quand m√™me tr√®s peu de retouches, puisque mon objectif c'est de conserver vraiment l'image la plus naturelle possible, je vais peut-√™tre travailler un peu tout ce qui est contraste, couleurs et tout √ßa, parce que de toute fa√ßon l'Ňďil est plus intelligent que la cam√©ra, il voit plus de choses que la cam√©ra, donc des fois j'ai besoin d'aller rehausser un peu les couleurs. Mais c'est vrai que je vais faire tr√®s tr√®s peu de retouches fortes, donc j'y passe pas des heures.

  • Speaker #1

    et puis ok alors la musique est inspirante et comme je le disais en recevant Morgane Poupard dans l'émission précédente la musique nous pousse aussi à la créativité il est temps de faire une petite pause musicale dans l'émission nous allons écouter Je veux plus mentir de Mathilde on reparle de ce choix musical avec mon invité Maud Weber juste après bonne écoute sur Radio G c'est fini

  • Speaker #4

    Les mensonges √† rallonge artificiel sous vie c'est fini Les salades, les tromperies, vanit√©, tout pourri c'est fini Les situations bidons, les semblants, les fictions c'est fini Fini Le charme est comme moi, la lente et sŇďur, J'ai scarr√© le plus de pines pour te faire sauvre plus mon pime. Je ne veux plus jamais maquiller mon visage, pourquoi on m'oublie d'arr√™ter de se t√©moigner ? Non, c'est... Pourquoi on m'a dit que je ne pouvais pas te voir ? Pourquoi on m'a dit que je ne pouvais pas te voir ? C'est... Non, c'est... Non, c'est... Non, c'est... Non, c'est... Non,

  • Speaker #3

    c'est...

  • Speaker #4

    La linge est hors de prix, les talons, les bails, c'est fini Les tortures, les postures, injonctions à la con, c'est fini La culpabilité de jamais être assez, c'est fini Fini

  • Speaker #3

    Non,

  • Speaker #4

    je veux plus rien rater, je veux plus rien payer Un jour je vais crever, je veux mourir sans regret Sans honte, sans remords, faire face √† la mort Vibre sans masque et sans phare, avant qu'il ne soit trop tard R√©siliente et fi√®re, mon courage en banni√®re Ne vis que deux v√©rit√©s, plus jamais pas s'ab√ģmer Plus jamais faire croire que je suis une autre Plus jamais me trahir, plus jamais me faillir Je veux plus mentir Le charme est comme moi, la perp√©tuosit√©, le scum ne plus d'√™tre une grosse fa√ßon de pu mentir. Je ne veux plus jamais maquiller mon vide, pourquoi on m'oblige √† d√©guster mes rames ? Fini.

  • Speaker #3

    Les voix de l'écho. Une émission présentée par Yves Maguin.

  • Speaker #1

    Vous √™tes toujours branch√© sur Radio G et toujours √† l'√©coute de l'√©mission Les Voix de l'√Čco. Je suis en compagnie de mon invit√©, la photographe Maud Weber, et toujours accompagn√©e de Morgan Nectou et Alexis Desjeux. Nous venons d'√©couter Je veux plus mentir de Mathilde, une artiste qui a √©t√© d√©couverte dans l'√©mission The Voice. Pourquoi avoir choisi ce titre musical, Maud ?

  • Speaker #3

    C'est une chanson que moi personnellement j'ai d√©couvert par hasard sur Instagram parce que je ne regarde pas, n'ayant pas la t√©l√© forc√©ment il y a un moment donn√© o√Ļ il y a des trucs que je ne suis pas connect√©e. Je suis tomb√©e par hasard sur cet artiste et en fait le texte m'a tellement parl√©. Le je ne veux plus mentir c'est exactement en fait ce que moi je dis souvent. D√©j√† moi je suis tr√®s mauvaise menteuse, je n'aime pas mentir et je ne veux pas aider les autres √† mentir et surtout en image. Donc du coup √ßa me parle. √©norm√©ment, en plus, effectivement, elle parle du place du corps de la femme dans la soci√©t√©, le fait qu'il faut se maquiller, qu'il faut cacher son √Ęge et tout √ßa. Voil√†, donc c'est un texte que moi, j'aime beaucoup.

  • Speaker #1

    Et puis, Mathilde, pour ceux qui ne la connaissent pas, c'est une femme qui a 40 ans, qui est une femme forte √©galement. Voil√†, donc, tr√®s, tr√®s beau texte, effectivement. Merci, parce que j'√©tais pass√© √† c√īt√©, je ne la connaissais pas non plus. il fallait √©couter les autres chansons elles sont tr√®s bien aussi ce qui est tr√®s int√©ressant c'est qu'elle propose en plus gratuitement son contenu musical pour justement pouvoir √©couter comme √ßa sur les plateformes de streaming et m√™me on peut m√™me utiliser j'ai vu √ßa en creusant un petit peu en pr√©parant l'√©mission qu'on peut utiliser ces chansons m√™me quand on fait du streaming ou ce genre de choses donc vraiment j'aime beaucoup la d√©marche merci beaucoup Maud pour cette d√©couverte en tout cas avec plaisir merci Est-ce que vous transmettez votre passion √† des jeunes, Maud Weber ?

  • Speaker #0

    Alors oui, c'est aussi une de mes casquettes. J'enseigne depuis 2012 maintenant dans des √©coles d'art appliqu√©. Donc quand je suis arriv√©e √† Angers, j'ai continu√© dans ce chemin-l√†, donc j'interviens dans... dans diff√©rentes √©coles arrang√©es. Et j'interviens aussi, je fais mes propres formations, o√Ļ l√†, le public ne va pas forc√©ment √™tre tr√®s jeune, mais ils sont les bienvenus aussi.

  • Speaker #1

    C'est-à-dire, comment utiliser son appareil pour prendre des photos ?

  • Speaker #0

    Je ne fais pas forcément des cours de photos, quoique dans les écoles, effectivement, je fais des workshops photos, je fais des workshops d'images de soie, d'images de marques. Ça m'arrive même de faire des workshops design d'espace, puisque c'est quand même mon ancien métier. Et la particularité que j'ai, c'est que j'enseigne la photo au smartphone. Alors je vais peut-être apprendre un mot aujourd'hui à certains auditeurs, la phonéographie. C'est le mot qui est écrit dans le Dico pour dire l'art de faire des photos avec son smartphone. Et en fait, j'enseigne principalement, on va dire, à des entrepreneurs qui ont envie aussi de prendre la main sur leur image et qui n'ont peut-être pas les moyens d'avoir un photographe attitré toute l'année pour avoir des meilleures images pour communiquer sur le réseau, mais aussi à n'importe quel passionné de photo qui a envie d'améliorer ses photos au smartphone pour ses vacances, pour la famille, pour ses voyages, enfin voilà.

  • Speaker #1

    Ok, super et alors justement, je suis un peu obligé d'en parler à un mot de Weber, mais qu'est-ce que vous pensez de l'impact de l'intelligence artificielle aujourd'hui sur la photographie ? Parce que ça touche directement votre métier.

  • Speaker #0

    Oui, alors je pense qu'il y a le pour et il y a le contre il y a le pour parce que √ßa peut faire vraiment gagner du temps je pense √† certains photographes qui utilisent beaucoup de technicit√© beaucoup de lumi√®re, beaucoup de choses pour faire des simulations d'images √ßa peut √™tre aussi tr√®s pratique si on veut un style d'image anim√© si j'ose dire maintenant moi qui pr√īne quand m√™me l'image de la v√©rit√© √† un moment donn√© je me dis moi en tout cas dans ce que je propose √ßa peut pas coller puisque je vois pas comment mon mod√®le qui est mon client o√Ļ je veux le montrer en v√©rit√© je peux le mettre dans une image artificielle et √† un moment donn√© √ßa colle pas dans mon cerveau mais je pense que √ßa peut √™tre pratique pour certains trucs il faut comme tout l'utiliser de mani√®re en parcimonie. On ne va pas trop l'utiliser.

  • Speaker #1

    Attendez, j'ai déjà mis votre micro, Alexis.

  • Speaker #2

    Pardon, et citer les droits, si je peux me permettre. On doit dire qu'on a fait une image créée par la vision artificielle. Moi, ça rentre dans les choses importantes à préciser.

  • Speaker #0

    Je te rajouterais m√™me qu'il faut pr√©ciser les droits des photographes aussi et des cr√©ateurs d'images. Donc, tant qu'√† faire, on cite les droits tout le temps. Et maintenant, sur les r√©seaux, je ne sais pas si vous avez vu, mais... En tout cas, sur Instagram, il faut cocher. Quand c'est fait avec de l'intelligence artificielle, il y a la case au moment o√Ļ tu publies. Donc, effectivement, oui, raison de pr√©ciser.

  • Speaker #1

    Alors, justement, avant de vous laisser la parole, Alexis, nous allons jouer. Pour ce deuxième mini-jeu en mode Weber, je vais faire votre portrait chinois. Est-ce que vous êtes prête ?

  • Speaker #0

    Oui.

  • Speaker #1

    Alors, quel est votre plat cuisiné préféré ?

  • Speaker #0

    C'est un pratatouille.

  • Speaker #1

    Votre série préférée ?

  • Speaker #0

    Voilà, c'est vieux. J'aimais bien Ali Macbill.

  • Speaker #1

    Votre couleur préférée ?

  • Speaker #0

    Le jaune.

  • Speaker #1

    Votre sport préféré ?

  • Speaker #0

    Marcher. Est-ce que c'est un sport ? Je ne sais pas.

  • Speaker #1

    Oui, bien s√Ľr. Votre ville pr√©f√©r√©e ?

  • Speaker #0

    Je vais déranger.

  • Speaker #1

    Est-ce que vous jouez aux jeux vidéo ?

  • Speaker #0

    Pas du tout.

  • Speaker #1

    Quel est votre dernier lieu de vacances ?

  • Speaker #0

    La Jordanie.

  • Speaker #1

    C'est sympa.

  • Speaker #0

    Magnifique.

  • Speaker #1

    Et pourquoi vous levez-vous le matin ?

  • Speaker #0

    pour augmenter le taux vibratoire de la mort sur Terre waouh ah oui quand même c'est pas rien grosse ambition que je fais à petite échelle avec chacun d'eux qui passe devant mon objectif ok

  • Speaker #1

    super merci Maud pour ces réponses

  • Speaker #3

    Les voix de l'écho une émission présentée par Yves Maguin

  • Speaker #1

    Est-ce que vous aimez jouer au tout simplement mode ?

  • Speaker #0

    Jouer à quoi ?

  • Speaker #1

    Je ne sais pas, aux jeux de société ou autre ?

  • Speaker #0

    Honnêtement, pas spécialement.

  • Speaker #1

    D'accord. Il para√ģt que le jeu, et notamment les jeux de soci√©t√©, ont des vertus et aident √† cultiver notre assertivit√©. Et donc, c'est le moment d'√©couter la chronique d'Alexis des jeux.

  • Speaker #3

    Mieux vivre ensemble avec assertivité. Une chronique d'Alexis des jeux.

  • Speaker #2

    Bonjour chers auditeurs, quel que soit votre genre, obédience et croyance toute personnelle. Ce midi, je souhaiterais vous parler des vertus du jeu pour vous aider à cultiver votre assertivité. Et j'espère que je vais convaincre notre auditrice que le jeu en a beaucoup.

  • Speaker #1

    Et alors justement Alexis, quelles sont les passerelles entre ces deux sujets ?

  • Speaker #2

    Eh bien si on prend les √©crits de Pascal Derue que je vous invite √† lire, il a √©crit un livre qui s'appelle Le jeu vous va si bien aux √©ditions du Souffle d'or. Il √©crit je trouve avec beaucoup de justesse √† propos du jeu de soci√©t√©. Jouer nous r√©unit, jouer nous rapproche, jouer nous fait rire, jouer tisse entre nous des liens de vie. Et moi j'ajouterais, jouer nous transporte hors du temps, nous apporte du plaisir, cultive notre imagination et nous enrichit de plein de mani√®res, vous allez voir. Loin d'√™tre un simple divertissement, les jeux de soci√©t√© offrent un cadre ludique et stimulant pour s'entra√ģner √† communiquer de mani√®re plus affirm√©e et efficace tout en respectant l'autre. Notre fameux comportement assertif.

  • Speaker #1

    Et alors justement, de quoi parle-t-on exactement Alexis quand on parle de jeux de société ?

  • Speaker #2

    Ah oui, question strat√©gique. Pour tous les parents qui peuvent consid√©rer le jeu de soci√©t√© comme un terrain de pr√©dilection r√©serv√© aux enfants. Je dirais qu'il n'en est rien. Car si l'on regarde la diversit√© des jeux, c'est un peu ph√©nom√©nal. Jeux de r√īle, coop√©ratifs, rapidit√©, bluff, strat√©gie, observation, adresse, avec des cartes, avec des d√©s, avec des figurines, avec un plateau, avec des pions. De 7 √† 99 ans. √Čvidemment, il y a des jeux ultra connus, Monopoly, Scrabble et Shake Puzzle, oui. Mais il y a plein de jeux, une diversit√© hyper vari√©e. Un Wanted qui vous plonge au milieu du Far West, un Colossus Arena dans un monde fantastique, un Ghost Story o√Ļ vous incarnez des ninjas dans une ambiance m√©di√©vale, un Living Forest o√Ļ vous √™tes parti dans un monde f√©erique, ou toutes les th√©matiques autour du cin√©ma. Le Seigneur des Anneaux, Harry Potter et j'en passe. Il y en a pour toutes les mains et toutes les t√™tes.

  • Speaker #1

    Ok Alexis, mais quelle est la diversité, enfin c'est une vraie diversité, c'est ce que vous nous apportez, mais en quoi tous ces jeux nous aident à cultiver justement notre assertivité ? Parce que c'est ce que vous nous avez annoncé au début quand même.

  • Speaker #2

    Oui, mais il fallait bien que je pose le d√©cor Yves. Nous verrons aujourd'hui trois vertus qu'apporte le jeu pour cultiver votre assertivit√© et je continuerai dans une prochaine chronique. La premi√®re vertu c'est sortir de votre zone de confort. Eh oui, de nombreux jeux obligent √† interagir avec l'autre, √† prendre des d√©cisions, √† s'exprimer en public avec les autres joueurs et √† d√©fendre son point de vue. On va prendre un jeu qui s'appelle Chromagnon, un jeu en √©quipe √† l'√®re n√©andertalienne o√Ļ chaque joueur fait partie d'une tribu au caract√®re assez loufoque. L'un des membres de l'√©quipe doit faire d√©couvrir les mots aux autres joueurs en r√©alisant des √©preuves, en mimant, en grognant, en modelant, en fabriquant des phrases sur une base d'un vocabulaire tr√®s restreint. En dessinant avec du charbon de bois, cela peut √™tre particuli√®rement b√©n√©fique pour les personnes timides, peu √† l'aise en soci√©t√©, car cela encourage √† sortir de sa zone de confort et √† oser s'affirmer. Deuxi√®me vertu du jeu, apprendre √† g√©rer les conflits. Que ce soit pour n√©gocier un √©change dans un jeu de plateau ou contrer les attaques d'un adversaire dans un jeu strat√©gique ou de jeu de cartes, les jeux de soci√©t√© confrontent r√©guli√®rement les joueurs √† des situations de conflits. Prenons un exemple assez g√©nial d'un jeu qui s'appelle la Runta. Je vous fais le r√©sum√© de l'√©diteur. Bienvenue dans la magnifique √ģle de la R√©publique de la Bananas. Les paysans de l'√ģle y sont pauvres, les intellectuels sont opprim√©s et sa classe moyenne au bord de l'extinction. Quelques opulentes familles dirigeantes y disputent le d√©tournement de l'argent vers√© par les surpuissances qui soutiennent le gouvernement corrompu. et vous comptez bien en profiter pour devenir le ma√ģtre de ce lieu. R√©sum√© de l'√©diteur, n'y voyez aucune critique de notre soci√©t√© contemporaine. C'est totalement fictif. Enfin, pas tout √† fait. Dans ce jeu, bluff, trahison, n√©gociation, constituent donc un excellent terrain d'entra√ģnement pour apprendre √† g√©rer les d√©saccords de mani√®re constructive, √† trouver les compromis. Pas toujours facile d'accepter la d√©faite dans ce monde de bruit. Troisi√®me vertu du jeu, le d√©veloppement de la confiance en soi. En progressant dans un jeu et en remportant des victoires, les joueurs renforcent leur confiance en soi. Cela peut se traduire par une plus grande assurance dans la vie de tous les jours, une meilleure capacit√© √† s'exprimer et √† d√©fendre ses id√©es. Je vais prendre l'excellent exemple du jeu de r√īle comme Donjons et Dragons, mais il en existe dans tous les univers. Un conteur plante le d√©cor. Tel un metteur en sc√®ne, il plonge les joueurs dans une intrigue √©pique pour la qu√™te d'un tr√īne. Les joueurs, comme au th√©√Ętre, incarnent les h√©ros de cette histoire. Preux chevaliers, pirates filous, fantasques magiciens, joyeux troubadours. Chacun a son caract√®re, ses objectifs, sa vision du monde. Complots, intrigues, choix multiples, rebondissements font que vous devez prendre position. Faire des choix et interagir en permanence avec les autres joueurs et les personnages de l'histoire, anim√©s et mis en sc√®ne par le meneur de jeu, pour trouver le meilleur chemin vers un d√©nouement parfois tragique et souvent heureux. Voici ces trois premi√®res vertus du jeu. Je continuerai dans notre prochaine √©mission √† vous les vanter, mais prenez soin de vous et de vos proches. Faites les choses avec plaisir, audace et envie, si √ßa vous branche. Belle journ√©e √† toutes et √† tous. Et pour notre invit√©, est-ce que vous pouvez nous dire, Maud, quel est ton jeu de soci√©t√© pr√©f√©r√© ? Ou jeu tout court, si ce n'est pas un jeu de soci√©t√©.

  • Speaker #0

    Jeu de soci√©t√© pr√©f√©r√© ? Honn√™tement, je n'en fais pas. Mais je me rappelle du Time's Up. √áa, c'√©tait dr√īle.

  • Speaker #1

    √ßa c'√©tait dr√īle surtout quand je suis avec la bonne √©quipe quand tu connais bien la personne tu peux vraiment gagner facile le time's up merci beaucoup Alexis Desjeux pour cette chronique en lien un peu avec votre nom de famille √©galement sans mauvais genou non

  • Speaker #2

    oui les temps, moi j'aime beaucoup

  • Speaker #3

    Les voix de l'écho une émission présentée par Yves Maguin

  • Speaker #1

    Alors Maud Weber nous avait dit tout à l'heure que vous étiez partie en Jordanie mais est-ce qu'il y a une destination de rêve que vous aimeriez photographier ?

  • Speaker #0

    Il y en a tellement photographier une destination en fait c'est pas tellement une destination que j'aimerais photographier c'est plut√īt les habitants de ces destinations l√† faire des portraits de locaux comme on dit hum et j'avoue que l'Afrique me tend tr√®s bien

  • Speaker #1

    Ok, super Alors tout à l'heure vous avez parlé de phonographie donc photographie, non c'est ça ? Phonéographie Phonéographie justement comment est-ce que vous voyez l'évolution, on a parlé un peu d'IA aussi la photographie à l'ère des réseaux sociaux et des smartphones.

  • Speaker #0

    Oui, alors, effectivement, il y a d√©j√† de l'IA dans la photographie au smartphone la plupart du temps. Il faut d√©cocher le petit bouton pour √©viter que les filtres se fassent tout seuls. Donc, c'est d√©j√† int√©gr√©, en fait, depuis longtemps. Alors, c'est des IA, on va dire l√©g√®res, qui vont permettre d'avoir... une meilleure couleur, ce genre de choses. J'ai vu que sur certains mod√®les qui sont en train de sortir, tu peux carr√©ment, si tu fais plusieurs photos, remplacer la t√™te de la personne pour que tout le monde ait la banane au moment o√Ļ tu fais la photo. Tu en as toujours un qui ferme les yeux. Avec cette technique-l√†, tu pourras remplacer celui qui ferme les yeux.

  • Speaker #1

    Plus besoin de Photoshop.

  • Speaker #0

    Plus besoin de Photoshop. Alors j'avoue que pour les petites photos de famille, c'est quand m√™me pratique. Je pense que c'est int√©gr√© maintenant de toute fa√ßon tant que √ßa reste l√©ger √ßa va aller mais c'est vrai que je pense √† tous les filtres pour les types Snapchat o√Ļ tu as des oreilles de lapin des trucs qui sont compl√®tement rocambolesques √ßa peut √™tre tr√®s dr√īle ceci dit mais il y a un moment o√Ļ

  • Speaker #1

    il y en a quand même beaucoup il y en a quand même beaucoup vous parlez de photographie en extérieur tout à l'heure est-ce qu'il y a un moment dans la journée qui est pour vous la meilleure pour prendre une photo ?

  • Speaker #0

    alors il y a des heures qu'il faut respecter en photographie mais il y a des heures qu'il faut respecter en fonction du sujet qu'on photographie c'est √† dire que par exemple si tu fais une s√©ance photo portrait on dit toujours qu'√† midi c'est quand m√™me pas la meilleure heure pour aller faire des photos puisque le soleil est en z√©nith √áa vient cr√©er sur le mod√®le des ombres tr√®s dures. Maintenant, si on veut faire une s√©ance photo d'architecture, c'est la meilleure heure, parce qu'on va avoir des grosses ombres bien marqu√©es sur les b√Ętiments, et en photo d'archi, c'est magnifique. Donc √ßa va d√©pendre plut√īt de ce qu'on photographie. Apr√®s, en portrait, les moments de la journ√©e o√Ļ la lumi√®re est vraiment oblique et un peu rasante, donc au d√©but de la matin√©e et en fin de journ√©e, sauf si tu veux un c√īt√© tr√®s jaune et du coup tu attends qu'il y ait vraiment le coucher de soleil pour avoir ces couleurs-l√†. Pour moi, il faut choisir aussi en fonction du sujet qu'on photographie et pas juste comme √ßa.

  • Speaker #1

    et forcément avec du soleil un temps couvert,

  • Speaker #0

    nuageux √ßa peut √™tre tr√®s pratique parce que les nuages √©tant blancs √ßa vient aussi faire diffuseur et √ßa √©vite aussi que ton mod√®le il ait les yeux tout pli√©s au moment o√Ļ tu appuies sur le bouton qu'il soit pas √©bloui non non √ßa d√©pend de l'intention et du message aussi qu'on veut faire v√©hiculer il y a vraiment toujours moyen de s'arranger et puis de toute fa√ßon la m√©t√©o on la subit donc il y a un moment o√Ļ il faut avoir un moment il faut trouver des solutions pour s'en accommoder.

  • Speaker #1

    Alors on parlait tout à l'heure un peu d'écologie et d'impact environnemental de la photo. Dans les voies de l'éco, on parle aussi un peu écologie. Qu'est-ce que vous mettez en place, Maud Weber, pour être plus éco-responsable dans votre quotidien professionnel, mais aussi personnel ?

  • Speaker #0

    Personnellement, je suis pi√©tonne, je voyage en transport en commun. Je fais tr√®s attention √† ce que j'ach√®te qui n'est pas d'emballage, qui ne sert √† rien. Je recycle beaucoup. Et puis dans mon quotidien professionnel, n'ayant pas de studio, du coup je n'ai pas besoin de lumi√®re, de machin, de tout √ßa. et je voyage vraiment l√©ger j'ai mon bo√ģtier, mes trois objectifs et c'est tout en fait pas de lumi√®re d'appoint au cas o√Ļ ? toujours je m'adapte vraiment √† l'environnement naturel ok,

  • Speaker #1

    c'est bien ça Bravo !

  • Speaker #0

    √Čtant pi√©tonne, je suis un peu oblig√©e en fait.

  • Speaker #1

    Oui, c'est s√Ľr. Ou alors un gros side-down.

  • Speaker #0

    Je peux avoir éventuellement un réflecteur qui va me permettre de rediriger un peu la lumière, mais c'est pareil.

  • Speaker #1

    Ça, ça va, c'est pliable.

  • Speaker #0

    C'est pliable, je l'ai depuis dix ans.

  • Speaker #1

    Comment vous arrivez à maintenir votre équilibre entre vie pro et vie perso en tant qu'artiste photographe ?

  • Speaker #0

    Avant d'arriver à Angers, c'était très compliqué parce que je bossais 7 sur 7. Et puis j'ai fait le choix de me rapprocher à Angers pour me rapprocher de ma famille qui a migré dans la région. Et c'est plus facile maintenant d'accorder du temps et de prendre le temps d'être avec mes proches. donc c'est pas encore parfait parce que je suis quand même une boulimique de boulot mais c'est quand même mieux je progresse sur ce chemin là d'accord,

  • Speaker #1

    et est-ce que vous avez ou en tout cas est-ce que vous pouvez nous partager une exp√©rience o√Ļ vous avez d√Ľ compl√®tement improviser parce que finalement √ßa se passait pas comme vous aviez pr√©vu alors je pense √† une s√©ance photo o√Ļ justement j'ai d√Ľ arr√™ter la s√©ance photo une

  • Speaker #0

    femme qui vient me voir pour une photo pour faire une photo de CV, tout simplement. En soi, pas tr√®s compliqu√© comme exercice, juste qu'on est en lumi√®re naturelle. On faisait √ßa dans les hauteurs d'Angers, pr√®s du ch√Ęteau. La m√©t√©o n'√©tait pas tr√®s cl√©mente ce jour-l√†, mais on s'en sortait bien. Et puis, c'est surtout qu'√† un moment donn√©, je me rends compte qu'on n'y arrive pas, qu'elle est bloqu√©e devant l'objectif, que j'ai beau faire mes meilleures blagues que j'ai en ressources, √ßa ne fonctionne pas. Et la m√©t√©o, du coup le temps vraiment s'est g√Ęt√©, il s'est mis √† pleuvoir et en fait je me suis servi de √ßa comme excuse en disant on va s'arr√™ter, on va aller se mettre √† l'abri puis on va discuter. Et en fait en la faisant discuter, je me suis aper√ßue qu'effectivement elle avait un probl√®me sur le fait d'aller chercher un travail parce qu'en fait elle avait quitt√© son ancien emploi √† cause de harc√®lement au travail. Et donc forc√©ment pour elle faire une photo de CV, √ßa impliquait le fait de retourner sur le march√© du travail et de peut-√™tre prendre le risque de se retrouver dans une situation pas facile pour elle. Et donc en mettant un peu les choses √† plat autour d'un bon th√©, on a pu mettre le doigt l√†-dessus et j'ai pu lib√©rer certaines choses. Et le soleil est revenu. Et du coup, on est reparti. Et voil√†, dix minutes apr√®s, j'avais ma photo et c'√©tait magique. Mais l'impr√©vu.

  • Speaker #1

    Belle gestion en tout cas. Merci. C'est impr√©vu. O√Ļ est-ce que des auditeurs peuvent suivre votre... Vous avez parl√© de votre site internet tout √† l'heure qui a un peu chang√©. Mais sur les r√©seaux sociaux, par exemple, est-ce qu'on peut suivre votre travail ?

  • Speaker #0

    Oui, alors j'ai des comptes un peu partout, sur Facebook, sur LinkedIn, sur Instagram. pas grand chose depuis un an, en toute sinc√©rit√©. J'ai un peu fait une overdose des r√©seaux sociaux. Le probl√®me, c'est quand tu fais beaucoup d'images, √† un moment donn√©, t'en peux plus. √áa va revenir. C'est en cours, donc les comptes sont bien l√†. Je vais revenir. Mais j'ai pris du temps aussi de recul pour mieux r√©fl√©chir √† ce que j'avais envie de communiquer aussi moi √† travers les images, parce que j'ai longtemps gard√© le secret de mes images, parce que je voyais mes... Je voyais un peu mes clients comme si c'√©tait un peu comme un psy o√Ļ il ne fallait pas partager. Maintenant, j'y vais un peu plus √† partager, bien s√Ľr, avec leur autorisation.

  • Speaker #1

    Merci beaucoup, Maud Weber. Nous arrivons √† la fin de l'√©mission Les Voix de l'√Čco. Merci d'√™tre venu nous parler de photographie. Merci √† Morgane Nectou et √† Alexis des Jeux pour vos chroniques. On se retrouve le mercredi 12 juin de midi 10 √† 13h sur le 101.5 FM ou via le web sur le site radio-g.fr. Nous serons normalement au cŇďur m√™me de l'√©mission car nous devrons parler de causes environnementales. En tout cas, je l'esp√®re. En tout cas, prenez soin de vous et merci d'avoir choisi TA Radio G.

Share

Embed

You may also like