image Episode - 10 - dans le jardin et la cuisine de claude

Les amis de la fête de la gastronomie

Episode - 10 - dans le jardin et la cuisine de claude

28min | 2019-5-16

  • image header Episode - 10 - dans le jardin et la cuisine de claude

    Description

    Quand je vous dis que le jardin est un espace de création et une école de la patience !!

    Il se passe des choses incroyablesdans mon jardin

    Bonjour mes amis de la FdlG, boujour à tous.

    Je suis claude carat, j’ai créé le podcast des amis de la FdlG en décembre 2018.

    Ce podcast est le tout premier dédié à la FdlG – goût de france et je vous remercie beaucoup de nous écouter et du temps que vous passez avec nous.

    Que va t on trouver dans ce podcast ? Des interviews de porteurs de projets pour la FdlG, de chefs et cheffes de cuisine et plus largement toutes les personnes qui sont de près ou de loin dans la cuisine et la gastronomie, en clair les personnes qui nous nourrissent. En tout cas des personnes passionnées par leur métier et qui ont envie de partager leur passion avec nous tous. Et vous à qui on ne demande rien et qui avez des tas de choses à dire, sur les sujets qui nous intéressent bien sûr. N’hésitez pas à me contacter.

    Ce podcast fait partie de l’association des amis de la FdlG que j’ai créé en mars 2017 dont l’objectif est de faire connaître la FdlG – Goût de France au plus grand nombre et que cette fête populaire arrive dans chaque foyer, dans chaque cuisine.

    Je vous l’ai annoncé dans l’épisode 8, dans cette épisode numéro 10 je vous parle jardinage, cuisine et poésie. Je vous propose quelques secondes de musique de circonstance et je vous retrouve tout de suite après.

    Musique

    « Madame asperge », quoi de mieux pour entrer dans mon potager ? Rien, alors allons-y…

    Dans le potager et la cuisine de Claude.

    Quand je vous dis que le jardin est un espace de création et une école de la patience !!

    Il se passe des choses incroyablesdans mon jardin, les cardons sont magnifiques et mes salsifis sont mangeables en ce moi de mai.

    C'est un jardin extraordinaire la, la, la.

    Evidemment mon propos sur le jardin est approprié à nos contrées tempérées. Vous qui m’écoutez dans d’autres pays il est nécessaire d’adapter, et d’ailleurs j’aimerais bien que l’on discute sur vos pratiques de jardinage. Contactez moi.

    Autant vous le dire tout de suite, je suis un jardinier amateur,« vert », pas un intégriste écolo, simplement je fais attention à mon environnement. Pas d'engrais chimiques ni désherbants, du compost fait maison, du fumier d'un jeune voisin paysan qui met ses bêtes au pré, je n'utilise plus la bêche mais une grelinette (une fourche-bêche à 2 manches, je vous en parlerai une prochaine fois).

    Je fais attention à la lune, je pratique l'association des plantes, le paillage, je mets du BRF (bois raméal fragmenté n'est autre que du broyat de jeunes rameaux ligneux de feuillus)dans mes allées. Avec mon épouse, nous essayons de faire nos plants, notre jardin n'est pas un modèle d'architecture au cordeau, c'est plutôt, un capharnaüm, pour moi un désordre ordonné.

    Mais que se passe t-il ? je vois des sourcils qui se lèvent, « Et nous alors, on utilise de l'engrais, on bêche, on se fout bien de la lune, on ne compte pas »? 

    Mais si !, vous êtes sans doute encore les plus nombreux en jardinage classique. D'ailleurs je trouve drôle de devoir préciser que je jardine bio, c'est la méthode qu'employaient mon grand père et mon père avant que les engrais et les pesticides envahissent les champs et les jardins. Ce sujet est un débat permanent que l'on peut aborder si vous voulez. Avec vous, je parlerai de plein de sujets autour du jardinage et de la cuisine, ce ne sera que ma manière de voir et d'apprécier les choses, il n'y aura aucune vérité universitaire et scientifique, je n'en ai pas la compétence.

    Bon, si on parlait un peu « jardin » qu'en dites vous ? On est là pour ça non ?

    Commençons par le commencement, 

    Je suis un jardinier un peu fainéant, je laisse allerla nature, elle sait beaucoup mieux faire que moi, je m'explique, à l'automne,je ne touche pas le sol, je ne greline pas, je répands mon compost et du fumier bien mur, les micro-organismes vont digérer tout ça et quand les beaux jours seront de retour, je grelinerai mes tables au fur et à mesure de mes plantations.

    Je me prépare, je fais le plan de mes tables pour faire tourner les cultures et éviter les parasites, j'achètemes graines sur internet chez Germinance http://germinance.com/ce sont des semences biologiques et biodynamiques dont je suis très satisfait. Je prévois les associations pour limiter la maladie ex : j'alterne carottes et ail, etc.

    Il y a un grand principe au jardin, ce qui fonctionne chez moine va pas forcément fonctionner chez toi. « Patience et longueur de temps font mieux que force et que rage, Le lion et le rat, Jean de la Fontaine ».

    Toutes les indications que je vous donne sur « ce qu’il faut faire au jardin » est bien sûr à adapter selon votre région, votre terroir, vos envies, vos traditions, etc. Nous sommes bien d’accord ?

    Au jardin, la luneest descendante jusqu’au 21mai, montante du 22 au 5 juin

    Petit rappel, lune descendante : on repique, on bouture, on enrichi le sol, on éclairci les semis, on récolte les légumes racines (carottes, navets), on taille, on pince, on marcotte)

    lune montante : on sème, on récolte, on prélève les greffons et on greffe.

    19et 20mai, jours feuilles. 

    Tondez la pelouse. Plantez les choux cabus et de Bruxelles semés du 4 au 6 avril.

    Du21au 23mai, jours fruits.

    Semez les haricots nains, grimpants, mangetout. Semez aussi, en poquet enrichis de compost les courges, courgettes et pâtissons.

    Si vous jardinez avec la lune, le 22 mai est un « nœud lunaire », on passe de lune descendante à lune montante et ce n’est pas favorable pour le jardinage. Cela dit, chacun croit et fait comme il l’entend.

    Du24au 25mai, jours racines.

    En place, semez les betteraves Crapaudine, de Detroit 3, Noire d’Egypte. Ne semez pas trop serré pour limiter l’éclaircissage. Semez les endives en ligne en enterrant peu les graines. En pépinière, vous pouvez semez les poireaux pour l’hiver.

    Vous pouvez retrouver toutes ces indications sur la revue « jardinez avec la lune 2019 » aux éditions Rustica ,https://www.laboutiquejardinmaison.fr/23406-super-magnet-jardinez-avec-la-lune-2019.html

    Un peu de technique,

    Bourrache, consoude et ortie, voila un triolet indispensable à nos jardins.

    La bourrache attire les abeilles, ses fleurs de couleur bleue décorent une belle assiette en cuisine, son parfum légèrement iodé est très agréable.

    Les fleurs de consoude sont belles et goûteuses. Le purin de consoude est d'une grande efficacité dans la prévention contre les maladies des plantes.

    Le purin d'ortie, comme la consoude, participe à la bonne santé de nos jardins. J'utilise les feuilles fraîches en cuisine.

    Musique

    En cuisine

    De temps en temps il y a des restes et on ne jette rien. Restes de riz complet et de betteraves roses.

    Je les accompagne de petits artichauts violetsde Provence avec un filet de julienne, et oui, je suis dans ma période poisson.

    Cassez les tiges des artichauts et réservez-les, enlevez les grosses feuilles. Coupez les extrémités jusqu'aux feuilles tendres. Pour éviter l'oxydation, citronnez-les.

    Dans une casserole mettez de l'huile d'olive ou du gras de canard à feu moyen, et faites cuire les artichauts et les tiges en les arrosant, pendant une dizaine de minutes, vérifiez la cuisson à la pointe du couteau.

    Pendant ce temps, coupez votre betterave rose en carpaccio et dans une petite poêle faites les revenir 5 minutes doucement au beurre. Faites chauffer le riz avec les betteraves roses.

    En même temps dans autre poêle, faites cuire doucement votre filet de julienne pendant 5 à 10 minutes selon votre désir.

    Sur assiette chaude, je dresse agréablement et j'arrose avec un reste de beurre blanc, voyez la photo.

    Bon appétit 

    Musique

    En poésie cette semaine, 

    Nuit de Mai

    Au couchant lumineux quand le jour se replie,
    Qu'une planète au ciel déjà peut s'entrevoir,
    Il fait bon, couple errant sur une onde assouplie,
    De respirer à deux l'air embaumé du soir,
    De saluer là-haut ces premières étoiles
    Dont le rayon lointain nous invite à rêver :
    Matelot ! Matelot ! Laisse tomber tes voiles ;
    Notre rêve est si doux que je veux l'achever !

    Extase où, sans effort, tout chagrin se dissipe !
    Du ciel et de la mer contempler les couleurs,
    Aspirer dans le vent, qui vient du Pausilippe°,
    Le parfum des citrons et des lauriers en fleurs ;
    Sentir si près de soi la femme qu'on adore,
    Voir son sein par moment d'amour se soulever !
    Matelot, matelot, ne rentrons pas encore ;
    Notre rêve est si doux que je veux l'achever !

    Ses cheveux dénoués que l'ivoire abandonne,
    Mêlés à mes cheveux, flottent au même vent ;
    Son front penche ; ses doigts, de fée ou de Madone,
    Frémissent dans ma main sous mon baiser fervent.
    Loin des jaloux déçus, loin des perfides trames,
    Le bonheur est ici pour qui sait le trouver :
    Matelot, matelot, laisse pendre tes rames ;
    Notre rêve est si doux que je veux l'achever !

    Joseph Autran (1813-1877) les Poèmes de la mer (1859)

    °Le Pausilippe (en italien Posillipo ; en napolitain Pusilleco) est une banlieue collinaire résidentielle en bord de mer, située au nord ouest de la baie de Naples. (Wikipedia)

    Si vous avez des questions à me poser ou des commentaires, faites le sur ma page facebook :https://www.facebook.com/lepotagerdeclaude/ou à mon adresse mail : claudecarat@gmail.com

    Si vous fouillez un peu sur cette page FB, vous verrez que j’ai fait cette rubrique de 2013 à 2016 avec Troc-légumes et la semaine vendéenne, ces 2 affaires n’existent plus, je n’en étais pas le créateur et je n’imaginais pas refaire cette rubrique jusqu’à ce que je découvre le Podcast grâce à mes amis Marc et Guy de l’excellent podcast culinaire « Parler Cuisine », merci les gars. Marc et Guy m’ont interviewé à propos du livre « Je cuisine un jour bleu » que Josef Schovanec et moi avons réalisé en collaboration avec plein de gens : https://www.facebook.com/autischef. C’est l’épisode 84, je mets le lien dans les notes de l’épisode :https://parlercuisine.com/?s=je+cuisine+un+jour+bleu. J’en profite pour vous informer que mon ami Marc à créé sur Facebook le groupe : « Podcasteurs Francophones » : https://www.facebook.com/groups/1267476090073517

    J’aimerais vraiment pouvoir échanger avec vous jardiniers, cuisiniers, poètes, écrivains alors prévenez-moi.

    Pour les prochains épisodes nous allons continuer avec « que fait on au jardin en ce moment », une de mes recettes, une poésie. Pour les interviews, les chef(fe)s sont toutes et tous très occupé(e)s maintenant. On ne peut d’ailleurs que s’en réjouir. Evidemment, je vous tiens au courant.

    J’allais oublié, n’oubliez pas de dire que vous avez « aimé » ou cochez les étoiles de satisfaction sur votre plateforme d’écoute favorite, ça nous aide pour le référencement.

    De même si vous n’aimez pas, dites le nous aussi,ça nous aide à progresser.

    Laissez-nous vos commentaires sur cet épisode et rejoignez « les Amis de la Fête de la Gastronomie » : 

    ladlfdlg@orange.fr ou claudecarat@gmail.com

    Suivez nous sur :

    ➡️Facebook➡️Twitter➡️Instagram

    En attendant continuez de manger avec plaisir et modération.

    Je vous remercie infiniment d’être à l’écoute de notre podcast, merci à vous et à la semaine prochaine pour l’épisode 11.

    Claude

    Crédit musique :

    Titre: Mme Asperge

    Auteur: En attendant Mado

    Source: http://hopmado.free.fr

    Licence: http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/2.0/fr/

    Téléchargement (5MB):https://www.auboutdufil.com/index.php?id=150

    To listen also