undefined cover
undefined cover
Épisode 7 : "En grève" cover
Épisode 7 : "En grève" cover
Les Voix du Social

Épisode 7 : "En grève"

Épisode 7 : "En grève"

11min |07/04/2023|

2115

Play
undefined cover
undefined cover
Épisode 7 : "En grève" cover
Épisode 7 : "En grève" cover
Les Voix du Social

Épisode 7 : "En grève"

Épisode 7 : "En grève"

11min |07/04/2023|

2115

Play

Description

A l'automne 2022, une dizaine d’auxiliaires de vie de l’agence Domidom de Caen, filiale du groupe Orpéa, ont tenu un piquet de grève pendant 45 jours. Elles étaient 14 au départ, huit ensuite, parce qu’il n’est pas simple de vivre sans salaire.


Le déclencheur ? La hausse du prix du gazoil, comme une goutte d’eau venant faire déborder le vase de ces travailleuses essentielles mais non reconnues, engagées pendant la crise sanitaire mais trop vite oubliées… 

Soutenues par les syndicats, plusieurs élus, la solidarité locale et les caisses de grève, elles ont donc lutté de la ville Normande jusqu’au siège d’Orpéa à Puteaux pour obtenir de meilleures conditions de travail.. et à la fin, elles ont gagné ! Notamment 9 % d’augmentation de salaire. 


Angelika Osmane, auxiliaire de vie de 49 ans, a été l’une des figures de cette mobilisation, qu'elle a accepté de nous raconter. 


Pour en savoir plus :Le Media Social avait couvert cette grève l'an dernier, à travers un article qui donnait la parole à Angelika Osmane et Séverine Marotel. 


➡️ Si vous souhaitez à votre tour participer au podcast Les Voix du Social, n'hésitez pas à nous contacter à l'adresse suivante : lemediasocial@editions-legislatives.fr    




Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Description

A l'automne 2022, une dizaine d’auxiliaires de vie de l’agence Domidom de Caen, filiale du groupe Orpéa, ont tenu un piquet de grève pendant 45 jours. Elles étaient 14 au départ, huit ensuite, parce qu’il n’est pas simple de vivre sans salaire.


Le déclencheur ? La hausse du prix du gazoil, comme une goutte d’eau venant faire déborder le vase de ces travailleuses essentielles mais non reconnues, engagées pendant la crise sanitaire mais trop vite oubliées… 

Soutenues par les syndicats, plusieurs élus, la solidarité locale et les caisses de grève, elles ont donc lutté de la ville Normande jusqu’au siège d’Orpéa à Puteaux pour obtenir de meilleures conditions de travail.. et à la fin, elles ont gagné ! Notamment 9 % d’augmentation de salaire. 


Angelika Osmane, auxiliaire de vie de 49 ans, a été l’une des figures de cette mobilisation, qu'elle a accepté de nous raconter. 


Pour en savoir plus :Le Media Social avait couvert cette grève l'an dernier, à travers un article qui donnait la parole à Angelika Osmane et Séverine Marotel. 


➡️ Si vous souhaitez à votre tour participer au podcast Les Voix du Social, n'hésitez pas à nous contacter à l'adresse suivante : lemediasocial@editions-legislatives.fr    




Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Share

Embed

You may also like

Description

A l'automne 2022, une dizaine d’auxiliaires de vie de l’agence Domidom de Caen, filiale du groupe Orpéa, ont tenu un piquet de grève pendant 45 jours. Elles étaient 14 au départ, huit ensuite, parce qu’il n’est pas simple de vivre sans salaire.


Le déclencheur ? La hausse du prix du gazoil, comme une goutte d’eau venant faire déborder le vase de ces travailleuses essentielles mais non reconnues, engagées pendant la crise sanitaire mais trop vite oubliées… 

Soutenues par les syndicats, plusieurs élus, la solidarité locale et les caisses de grève, elles ont donc lutté de la ville Normande jusqu’au siège d’Orpéa à Puteaux pour obtenir de meilleures conditions de travail.. et à la fin, elles ont gagné ! Notamment 9 % d’augmentation de salaire. 


Angelika Osmane, auxiliaire de vie de 49 ans, a été l’une des figures de cette mobilisation, qu'elle a accepté de nous raconter. 


Pour en savoir plus :Le Media Social avait couvert cette grève l'an dernier, à travers un article qui donnait la parole à Angelika Osmane et Séverine Marotel. 


➡️ Si vous souhaitez à votre tour participer au podcast Les Voix du Social, n'hésitez pas à nous contacter à l'adresse suivante : lemediasocial@editions-legislatives.fr    




Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Description

A l'automne 2022, une dizaine d’auxiliaires de vie de l’agence Domidom de Caen, filiale du groupe Orpéa, ont tenu un piquet de grève pendant 45 jours. Elles étaient 14 au départ, huit ensuite, parce qu’il n’est pas simple de vivre sans salaire.


Le déclencheur ? La hausse du prix du gazoil, comme une goutte d’eau venant faire déborder le vase de ces travailleuses essentielles mais non reconnues, engagées pendant la crise sanitaire mais trop vite oubliées… 

Soutenues par les syndicats, plusieurs élus, la solidarité locale et les caisses de grève, elles ont donc lutté de la ville Normande jusqu’au siège d’Orpéa à Puteaux pour obtenir de meilleures conditions de travail.. et à la fin, elles ont gagné ! Notamment 9 % d’augmentation de salaire. 


Angelika Osmane, auxiliaire de vie de 49 ans, a été l’une des figures de cette mobilisation, qu'elle a accepté de nous raconter. 


Pour en savoir plus :Le Media Social avait couvert cette grève l'an dernier, à travers un article qui donnait la parole à Angelika Osmane et Séverine Marotel. 


➡️ Si vous souhaitez à votre tour participer au podcast Les Voix du Social, n'hésitez pas à nous contacter à l'adresse suivante : lemediasocial@editions-legislatives.fr    




Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Share

Embed

You may also like