undefined cover
undefined cover
# 6 DEMAIN, L'ESPACE PUBLIC #6 Demain, quelle fête dans nos villes ? / EMMANUELLE LALLEMENT cover
# 6 DEMAIN, L'ESPACE PUBLIC #6 Demain, quelle fête dans nos villes ? / EMMANUELLE LALLEMENT cover
LOKKO magazine culture et société MONTPELLIER

# 6 DEMAIN, L'ESPACE PUBLIC #6 Demain, quelle fête dans nos villes ? / EMMANUELLE LALLEMENT

# 6 DEMAIN, L'ESPACE PUBLIC #6 Demain, quelle fête dans nos villes ? / EMMANUELLE LALLEMENT

10min |17/05/2023
Play
undefined cover
undefined cover
# 6 DEMAIN, L'ESPACE PUBLIC #6 Demain, quelle fête dans nos villes ? / EMMANUELLE LALLEMENT cover
# 6 DEMAIN, L'ESPACE PUBLIC #6 Demain, quelle fête dans nos villes ? / EMMANUELLE LALLEMENT cover
LOKKO magazine culture et société MONTPELLIER

# 6 DEMAIN, L'ESPACE PUBLIC #6 Demain, quelle fête dans nos villes ? / EMMANUELLE LALLEMENT

# 6 DEMAIN, L'ESPACE PUBLIC #6 Demain, quelle fête dans nos villes ? / EMMANUELLE LALLEMENT

10min |17/05/2023
Play

Description

DEMAIN, QUELLES FÊTES DANS NOS VILLES ? 


La 6ème rencontre du cycle de conférences "Demain, l'espace public" a eu lieu le 14 mars à l'Ecole nationale d'architecture de Montpellier avec Emmanuelle Lallement, anthropologue, professeure à l’Institut d’études européennesPa-ris 8, membre du Laboratoire Architecture Ville Urbanisme Environnement et Julien Marchaisseau, directeur artistique de la compagnie Rara Woulib, fondée en 2009 à Marseille, initiateur d’aventures festives collectives.


Conférence 1 avec Emmanuelle Lallement, qui mène des recherches en anthropologie urbaine notamment sur la fabrication de la ville par la culture et l’événementiel festif en Europe. 


"Il y  a une revitalisation et une repolitisation de la fête"


La fête, c'est "la célébration et le divertissement" mais aussi une "rupture" qui est "bonne à penser la société toute entière" nous dit Emmanuelle Lallement. Les fêtes se sont institutionnalisées et mondialisées comme les Nuits blanches répliquées en Italie ou Paris Plage repris à Budapest mais elles sont précieuses pour fabriquer de l'identité territoriale, explique-t-elle. L'actualité de la fête aujourd'hui : suite au Covid, le sens de la fête s'est vu "rechargé d'une valeur sacrée", ensuite les luttes sociales récentes ont montré que les actes politiques dans l'espace public étaient plus que jamais festifs. 


Production BRAND STUDIO LOKKO 

Création sonore collectif Salut salut internet   

Description

DEMAIN, QUELLES FÊTES DANS NOS VILLES ? 


La 6ème rencontre du cycle de conférences "Demain, l'espace public" a eu lieu le 14 mars à l'Ecole nationale d'architecture de Montpellier avec Emmanuelle Lallement, anthropologue, professeure à l’Institut d’études européennesPa-ris 8, membre du Laboratoire Architecture Ville Urbanisme Environnement et Julien Marchaisseau, directeur artistique de la compagnie Rara Woulib, fondée en 2009 à Marseille, initiateur d’aventures festives collectives.


Conférence 1 avec Emmanuelle Lallement, qui mène des recherches en anthropologie urbaine notamment sur la fabrication de la ville par la culture et l’événementiel festif en Europe. 


"Il y  a une revitalisation et une repolitisation de la fête"


La fête, c'est "la célébration et le divertissement" mais aussi une "rupture" qui est "bonne à penser la société toute entière" nous dit Emmanuelle Lallement. Les fêtes se sont institutionnalisées et mondialisées comme les Nuits blanches répliquées en Italie ou Paris Plage repris à Budapest mais elles sont précieuses pour fabriquer de l'identité territoriale, explique-t-elle. L'actualité de la fête aujourd'hui : suite au Covid, le sens de la fête s'est vu "rechargé d'une valeur sacrée", ensuite les luttes sociales récentes ont montré que les actes politiques dans l'espace public étaient plus que jamais festifs. 


Production BRAND STUDIO LOKKO 

Création sonore collectif Salut salut internet   

Share

Embed

You may also like

Description

DEMAIN, QUELLES FÊTES DANS NOS VILLES ? 


La 6ème rencontre du cycle de conférences "Demain, l'espace public" a eu lieu le 14 mars à l'Ecole nationale d'architecture de Montpellier avec Emmanuelle Lallement, anthropologue, professeure à l’Institut d’études européennesPa-ris 8, membre du Laboratoire Architecture Ville Urbanisme Environnement et Julien Marchaisseau, directeur artistique de la compagnie Rara Woulib, fondée en 2009 à Marseille, initiateur d’aventures festives collectives.


Conférence 1 avec Emmanuelle Lallement, qui mène des recherches en anthropologie urbaine notamment sur la fabrication de la ville par la culture et l’événementiel festif en Europe. 


"Il y  a une revitalisation et une repolitisation de la fête"


La fête, c'est "la célébration et le divertissement" mais aussi une "rupture" qui est "bonne à penser la société toute entière" nous dit Emmanuelle Lallement. Les fêtes se sont institutionnalisées et mondialisées comme les Nuits blanches répliquées en Italie ou Paris Plage repris à Budapest mais elles sont précieuses pour fabriquer de l'identité territoriale, explique-t-elle. L'actualité de la fête aujourd'hui : suite au Covid, le sens de la fête s'est vu "rechargé d'une valeur sacrée", ensuite les luttes sociales récentes ont montré que les actes politiques dans l'espace public étaient plus que jamais festifs. 


Production BRAND STUDIO LOKKO 

Création sonore collectif Salut salut internet   

Description

DEMAIN, QUELLES FÊTES DANS NOS VILLES ? 


La 6ème rencontre du cycle de conférences "Demain, l'espace public" a eu lieu le 14 mars à l'Ecole nationale d'architecture de Montpellier avec Emmanuelle Lallement, anthropologue, professeure à l’Institut d’études européennesPa-ris 8, membre du Laboratoire Architecture Ville Urbanisme Environnement et Julien Marchaisseau, directeur artistique de la compagnie Rara Woulib, fondée en 2009 à Marseille, initiateur d’aventures festives collectives.


Conférence 1 avec Emmanuelle Lallement, qui mène des recherches en anthropologie urbaine notamment sur la fabrication de la ville par la culture et l’événementiel festif en Europe. 


"Il y  a une revitalisation et une repolitisation de la fête"


La fête, c'est "la célébration et le divertissement" mais aussi une "rupture" qui est "bonne à penser la société toute entière" nous dit Emmanuelle Lallement. Les fêtes se sont institutionnalisées et mondialisées comme les Nuits blanches répliquées en Italie ou Paris Plage repris à Budapest mais elles sont précieuses pour fabriquer de l'identité territoriale, explique-t-elle. L'actualité de la fête aujourd'hui : suite au Covid, le sens de la fête s'est vu "rechargé d'une valeur sacrée", ensuite les luttes sociales récentes ont montré que les actes politiques dans l'espace public étaient plus que jamais festifs. 


Production BRAND STUDIO LOKKO 

Création sonore collectif Salut salut internet   

Share

Embed

You may also like