Les jeunes veulent la ville du quart d’heure, mais pas à n’importe quelles conditions cover
Les jeunes veulent la ville du quart d’heure, mais pas à n’importe quelles conditions cover
Mobility Stories

Les jeunes veulent la ville du quart d’heure, mais pas à n’importe quelles conditions

Les jeunes veulent la ville du quart d’heure, mais pas à n’importe quelles conditions

19min |22/03/2021
Listen
Les jeunes veulent la ville du quart d’heure, mais pas à n’importe quelles conditions cover
Les jeunes veulent la ville du quart d’heure, mais pas à n’importe quelles conditions cover
Mobility Stories

Les jeunes veulent la ville du quart d’heure, mais pas à n’importe quelles conditions

Les jeunes veulent la ville du quart d’heure, mais pas à n’importe quelles conditions

19min |22/03/2021
Listen

Description

Les jeunes urbains souhaitent retrouver dans leur quartier une vie de village et pouvoir s’organiser au quotidien dans un rayon de 15 minutes autour de chez eux. Interrogés dans la dernière étude Movin’On réalisée par Kantar, la jeune génération se dit prête à apporter de nombreux changements dans ses usages de mobilité quotidienne. Elle attend des acteurs publics et privés qu’ils s’entendent pour mettre en place les solutions de mobilité réellement utiles pour elle. Mais les jeunes urbains restent méfiants vis-à-vis de l’usage qu’il sera fait de leurs données personnelles par les exploitants qui seront choisis. Ils disent « Oui » à une ville plus intelligente et plus connectée pour une meilleure qualité de vie, mais sans perdre la main sur la gestion de leurs données.

Dans cet épisode, nous accueillons : 

Carlos Moreno, Professeur à la Sorbonne, à l’avant-garde de la ville intelligente et du concept de la ville quart d’heure.

Bassem Hasseh, Premier adjoint de Johanna Rolland, maire de Nantes

• Jacques Priol, Président de l’Observatoire Data Publica et auteur de « Ne laissez pas Google gérer nos villes ! ».

Description

Les jeunes urbains souhaitent retrouver dans leur quartier une vie de village et pouvoir s’organiser au quotidien dans un rayon de 15 minutes autour de chez eux. Interrogés dans la dernière étude Movin’On réalisée par Kantar, la jeune génération se dit prête à apporter de nombreux changements dans ses usages de mobilité quotidienne. Elle attend des acteurs publics et privés qu’ils s’entendent pour mettre en place les solutions de mobilité réellement utiles pour elle. Mais les jeunes urbains restent méfiants vis-à-vis de l’usage qu’il sera fait de leurs données personnelles par les exploitants qui seront choisis. Ils disent « Oui » à une ville plus intelligente et plus connectée pour une meilleure qualité de vie, mais sans perdre la main sur la gestion de leurs données.

Dans cet épisode, nous accueillons : 

Carlos Moreno, Professeur à la Sorbonne, à l’avant-garde de la ville intelligente et du concept de la ville quart d’heure.

Bassem Hasseh, Premier adjoint de Johanna Rolland, maire de Nantes

• Jacques Priol, Président de l’Observatoire Data Publica et auteur de « Ne laissez pas Google gérer nos villes ! ».

Share

Embed

You may also like

Description

Les jeunes urbains souhaitent retrouver dans leur quartier une vie de village et pouvoir s’organiser au quotidien dans un rayon de 15 minutes autour de chez eux. Interrogés dans la dernière étude Movin’On réalisée par Kantar, la jeune génération se dit prête à apporter de nombreux changements dans ses usages de mobilité quotidienne. Elle attend des acteurs publics et privés qu’ils s’entendent pour mettre en place les solutions de mobilité réellement utiles pour elle. Mais les jeunes urbains restent méfiants vis-à-vis de l’usage qu’il sera fait de leurs données personnelles par les exploitants qui seront choisis. Ils disent « Oui » à une ville plus intelligente et plus connectée pour une meilleure qualité de vie, mais sans perdre la main sur la gestion de leurs données.

Dans cet épisode, nous accueillons : 

Carlos Moreno, Professeur à la Sorbonne, à l’avant-garde de la ville intelligente et du concept de la ville quart d’heure.

Bassem Hasseh, Premier adjoint de Johanna Rolland, maire de Nantes

• Jacques Priol, Président de l’Observatoire Data Publica et auteur de « Ne laissez pas Google gérer nos villes ! ».

Description

Les jeunes urbains souhaitent retrouver dans leur quartier une vie de village et pouvoir s’organiser au quotidien dans un rayon de 15 minutes autour de chez eux. Interrogés dans la dernière étude Movin’On réalisée par Kantar, la jeune génération se dit prête à apporter de nombreux changements dans ses usages de mobilité quotidienne. Elle attend des acteurs publics et privés qu’ils s’entendent pour mettre en place les solutions de mobilité réellement utiles pour elle. Mais les jeunes urbains restent méfiants vis-à-vis de l’usage qu’il sera fait de leurs données personnelles par les exploitants qui seront choisis. Ils disent « Oui » à une ville plus intelligente et plus connectée pour une meilleure qualité de vie, mais sans perdre la main sur la gestion de leurs données.

Dans cet épisode, nous accueillons : 

Carlos Moreno, Professeur à la Sorbonne, à l’avant-garde de la ville intelligente et du concept de la ville quart d’heure.

Bassem Hasseh, Premier adjoint de Johanna Rolland, maire de Nantes

• Jacques Priol, Président de l’Observatoire Data Publica et auteur de « Ne laissez pas Google gérer nos villes ! ».

Share

Embed

You may also like