Baguette de pain classée à l'Unesco: «C'est ridicule» cover
Baguette de pain classée à l'Unesco: «C'est ridicule» cover
Passez-moi le journaliste !

Baguette de pain classée à l'Unesco: «C'est ridicule»

Baguette de pain classée à l'Unesco: «C'est ridicule»

06min |30/03/2021
Play
Baguette de pain classée à l'Unesco: «C'est ridicule» cover
Baguette de pain classée à l'Unesco: «C'est ridicule» cover
Passez-moi le journaliste !

Baguette de pain classée à l'Unesco: «C'est ridicule»

Baguette de pain classée à l'Unesco: «C'est ridicule»

06min |30/03/2021
Play

Description

La baguette de pain française représentera la France pour la candidature 2022 à l’inscription au patrimoine immatériel de l’Unesco.C’est le ministère de la Culture qui a tranché. La baguette de pain a été préférée aux toits en zinc de Paris et à une fête vinicole en Arbois dans le Jura. 

Des internautes s’étonnent qu’une telle démarche soit entreprise pour «un simple morceau de pain». Sur quels critères le choix s’est-il fait? Quelle est la nécessité d’inscrire la baguette de pain au patrimoine de l’Unesco? Concrètement, qu'est-ce que cela va changer? D’autres pays sont-ils autant soucieux que la France de préserver leur patrimoine culinaire?

Claire Bommelaer, grand reporter au service Culture du Figaro et auteur d'un papier sur la baguette de pain en lice pour être classée à l’Unesco répond aux internautes du Figaro au micro de Charlotte Barrillon-Dennebouy.

Description

La baguette de pain française représentera la France pour la candidature 2022 à l’inscription au patrimoine immatériel de l’Unesco.C’est le ministère de la Culture qui a tranché. La baguette de pain a été préférée aux toits en zinc de Paris et à une fête vinicole en Arbois dans le Jura. 

Des internautes s’étonnent qu’une telle démarche soit entreprise pour «un simple morceau de pain». Sur quels critères le choix s’est-il fait? Quelle est la nécessité d’inscrire la baguette de pain au patrimoine de l’Unesco? Concrètement, qu'est-ce que cela va changer? D’autres pays sont-ils autant soucieux que la France de préserver leur patrimoine culinaire?

Claire Bommelaer, grand reporter au service Culture du Figaro et auteur d'un papier sur la baguette de pain en lice pour être classée à l’Unesco répond aux internautes du Figaro au micro de Charlotte Barrillon-Dennebouy.

Share

Embed

You may also like

Description

La baguette de pain française représentera la France pour la candidature 2022 à l’inscription au patrimoine immatériel de l’Unesco.C’est le ministère de la Culture qui a tranché. La baguette de pain a été préférée aux toits en zinc de Paris et à une fête vinicole en Arbois dans le Jura. 

Des internautes s’étonnent qu’une telle démarche soit entreprise pour «un simple morceau de pain». Sur quels critères le choix s’est-il fait? Quelle est la nécessité d’inscrire la baguette de pain au patrimoine de l’Unesco? Concrètement, qu'est-ce que cela va changer? D’autres pays sont-ils autant soucieux que la France de préserver leur patrimoine culinaire?

Claire Bommelaer, grand reporter au service Culture du Figaro et auteur d'un papier sur la baguette de pain en lice pour être classée à l’Unesco répond aux internautes du Figaro au micro de Charlotte Barrillon-Dennebouy.

Description

La baguette de pain française représentera la France pour la candidature 2022 à l’inscription au patrimoine immatériel de l’Unesco.C’est le ministère de la Culture qui a tranché. La baguette de pain a été préférée aux toits en zinc de Paris et à une fête vinicole en Arbois dans le Jura. 

Des internautes s’étonnent qu’une telle démarche soit entreprise pour «un simple morceau de pain». Sur quels critères le choix s’est-il fait? Quelle est la nécessité d’inscrire la baguette de pain au patrimoine de l’Unesco? Concrètement, qu'est-ce que cela va changer? D’autres pays sont-ils autant soucieux que la France de préserver leur patrimoine culinaire?

Claire Bommelaer, grand reporter au service Culture du Figaro et auteur d'un papier sur la baguette de pain en lice pour être classée à l’Unesco répond aux internautes du Figaro au micro de Charlotte Barrillon-Dennebouy.

Share

Embed

You may also like