Ivermectine: «Il y a des intérêts financiers qui plaident pour ce traitement même s'il est peu cher et sans brevet» cover
Ivermectine: «Il y a des intérêts financiers qui plaident pour ce traitement même s'il est peu cher et sans brevet» cover
Passez-moi le journaliste !

Ivermectine: «Il y a des intérêts financiers qui plaident pour ce traitement même s'il est peu cher et sans brevet»

Ivermectine: «Il y a des intérêts financiers qui plaident pour ce traitement même s'il est peu cher et sans brevet»

09min |29/03/2021
Play
Ivermectine: «Il y a des intérêts financiers qui plaident pour ce traitement même s'il est peu cher et sans brevet» cover
Ivermectine: «Il y a des intérêts financiers qui plaident pour ce traitement même s'il est peu cher et sans brevet» cover
Passez-moi le journaliste !

Ivermectine: «Il y a des intérêts financiers qui plaident pour ce traitement même s'il est peu cher et sans brevet»

Ivermectine: «Il y a des intérêts financiers qui plaident pour ce traitement même s'il est peu cher et sans brevet»

09min |29/03/2021
Play

Description

Le journaliste Paul Carcenac est l'auteur de article L'ivermectine, le médicament qui divise les scientifiques ; un papier qui a fait beaucoup réagir les internautes du Figaro.

Il y décrit comment certains voient l'ivermectine comme un anti-covid19 prometteur. Il explique par ailleurs comment cet antiparasitaire très utilisé dont la molécule est connue depuis des années pour combattre différents parasites suscite le débat. 

Des études montrent l’intérêt de ce médicament contre l’infection de Sars-Cov2 mais des chercheurs dénoncent le faible niveau de preuves des essais. 

Certains comparent désormais ce débat à celui qui a opposé les opposants aux partisans de l’hydroxychloroquine. L’affaire prend un tournant politique.

Nombreux sont les internautes qui à la lecture de cet article affirment que ce médicament est délaissé au profit des vaccins car il est peu cher à produire et sans brevet. Qu'en est-il?

Pourquoi n’est-il pas fait une étude en bonne et due forme par les autorités sanitaires pour avoir un retour qui mettrait fin définitivement au débat ?

Les traitements ont-ils été ignorés par les médias?

Paul Carcenac répond aux internautes au micro de Charlotte Barrillon-Dennebouy.

Description

Le journaliste Paul Carcenac est l'auteur de article L'ivermectine, le médicament qui divise les scientifiques ; un papier qui a fait beaucoup réagir les internautes du Figaro.

Il y décrit comment certains voient l'ivermectine comme un anti-covid19 prometteur. Il explique par ailleurs comment cet antiparasitaire très utilisé dont la molécule est connue depuis des années pour combattre différents parasites suscite le débat. 

Des études montrent l’intérêt de ce médicament contre l’infection de Sars-Cov2 mais des chercheurs dénoncent le faible niveau de preuves des essais. 

Certains comparent désormais ce débat à celui qui a opposé les opposants aux partisans de l’hydroxychloroquine. L’affaire prend un tournant politique.

Nombreux sont les internautes qui à la lecture de cet article affirment que ce médicament est délaissé au profit des vaccins car il est peu cher à produire et sans brevet. Qu'en est-il?

Pourquoi n’est-il pas fait une étude en bonne et due forme par les autorités sanitaires pour avoir un retour qui mettrait fin définitivement au débat ?

Les traitements ont-ils été ignorés par les médias?

Paul Carcenac répond aux internautes au micro de Charlotte Barrillon-Dennebouy.

Share

Embed

You may also like

Description

Le journaliste Paul Carcenac est l'auteur de article L'ivermectine, le médicament qui divise les scientifiques ; un papier qui a fait beaucoup réagir les internautes du Figaro.

Il y décrit comment certains voient l'ivermectine comme un anti-covid19 prometteur. Il explique par ailleurs comment cet antiparasitaire très utilisé dont la molécule est connue depuis des années pour combattre différents parasites suscite le débat. 

Des études montrent l’intérêt de ce médicament contre l’infection de Sars-Cov2 mais des chercheurs dénoncent le faible niveau de preuves des essais. 

Certains comparent désormais ce débat à celui qui a opposé les opposants aux partisans de l’hydroxychloroquine. L’affaire prend un tournant politique.

Nombreux sont les internautes qui à la lecture de cet article affirment que ce médicament est délaissé au profit des vaccins car il est peu cher à produire et sans brevet. Qu'en est-il?

Pourquoi n’est-il pas fait une étude en bonne et due forme par les autorités sanitaires pour avoir un retour qui mettrait fin définitivement au débat ?

Les traitements ont-ils été ignorés par les médias?

Paul Carcenac répond aux internautes au micro de Charlotte Barrillon-Dennebouy.

Description

Le journaliste Paul Carcenac est l'auteur de article L'ivermectine, le médicament qui divise les scientifiques ; un papier qui a fait beaucoup réagir les internautes du Figaro.

Il y décrit comment certains voient l'ivermectine comme un anti-covid19 prometteur. Il explique par ailleurs comment cet antiparasitaire très utilisé dont la molécule est connue depuis des années pour combattre différents parasites suscite le débat. 

Des études montrent l’intérêt de ce médicament contre l’infection de Sars-Cov2 mais des chercheurs dénoncent le faible niveau de preuves des essais. 

Certains comparent désormais ce débat à celui qui a opposé les opposants aux partisans de l’hydroxychloroquine. L’affaire prend un tournant politique.

Nombreux sont les internautes qui à la lecture de cet article affirment que ce médicament est délaissé au profit des vaccins car il est peu cher à produire et sans brevet. Qu'en est-il?

Pourquoi n’est-il pas fait une étude en bonne et due forme par les autorités sanitaires pour avoir un retour qui mettrait fin définitivement au débat ?

Les traitements ont-ils été ignorés par les médias?

Paul Carcenac répond aux internautes au micro de Charlotte Barrillon-Dennebouy.

Share

Embed

You may also like