Procès Ikea: «Ses dirigeants risquent autant que les responsables du scandale Mediator! Cherchez l'erreur!» cover
Procès Ikea: «Ses dirigeants risquent autant que les responsables du scandale Mediator! Cherchez l'erreur!» cover
Passez-moi le journaliste !

Procès Ikea: «Ses dirigeants risquent autant que les responsables du scandale Mediator! Cherchez l'erreur!»

Procès Ikea: «Ses dirigeants risquent autant que les responsables du scandale Mediator! Cherchez l'erreur!»

05min |31/03/2021
Play
Procès Ikea: «Ses dirigeants risquent autant que les responsables du scandale Mediator! Cherchez l'erreur!» cover
Procès Ikea: «Ses dirigeants risquent autant que les responsables du scandale Mediator! Cherchez l'erreur!» cover
Passez-moi le journaliste !

Procès Ikea: «Ses dirigeants risquent autant que les responsables du scandale Mediator! Cherchez l'erreur!»

Procès Ikea: «Ses dirigeants risquent autant que les responsables du scandale Mediator! Cherchez l'erreur!»

05min |31/03/2021
Play

Description

Aude Bariéty, journaliste au Figaro, spécialiste justice et faits divers suit le procès Ikea. La filiale française du géant suédois de l’ameublement est accusée d’avoir mis en place un «système» de «flicage généralisé» de salariés et de clients jusqu'au début des années 2010. Cette actualité fait beaucoup réagir les internautes du Figaro.

Le scandale avait éclaté en février 2012. Neuf ans plus tard, le procès est en cours. Les plaidoiries ont commencé. 

2 millions d’euros d’amende ont été requis contre la société Ikea France et 1 an de prison ferme a été requis - en autre - contre un ex-dirigeant.

«Où est le problème?» c’est en substance la façon dont on peut résumer le point de vue d’un certain nombre d’internautes.  Pourquoi ce qu'a fait Ikea est illégal? Pourquoi les clients ont-ils été espionnés? 

Des lecteurs s'émeuvent du fait que les prévenus du procès Ikea risquent des peines plus importantes que celles qui viennent d’être prononcées dans le procès très médiatisé du scandale Mediator. Qu'en est-il?

Aude Bariéty répond à vos questions au micro de Charlotte Barrillon-Dennebouy.

Description

Aude Bariéty, journaliste au Figaro, spécialiste justice et faits divers suit le procès Ikea. La filiale française du géant suédois de l’ameublement est accusée d’avoir mis en place un «système» de «flicage généralisé» de salariés et de clients jusqu'au début des années 2010. Cette actualité fait beaucoup réagir les internautes du Figaro.

Le scandale avait éclaté en février 2012. Neuf ans plus tard, le procès est en cours. Les plaidoiries ont commencé. 

2 millions d’euros d’amende ont été requis contre la société Ikea France et 1 an de prison ferme a été requis - en autre - contre un ex-dirigeant.

«Où est le problème?» c’est en substance la façon dont on peut résumer le point de vue d’un certain nombre d’internautes.  Pourquoi ce qu'a fait Ikea est illégal? Pourquoi les clients ont-ils été espionnés? 

Des lecteurs s'émeuvent du fait que les prévenus du procès Ikea risquent des peines plus importantes que celles qui viennent d’être prononcées dans le procès très médiatisé du scandale Mediator. Qu'en est-il?

Aude Bariéty répond à vos questions au micro de Charlotte Barrillon-Dennebouy.

Share

Embed

You may also like

Description

Aude Bariéty, journaliste au Figaro, spécialiste justice et faits divers suit le procès Ikea. La filiale française du géant suédois de l’ameublement est accusée d’avoir mis en place un «système» de «flicage généralisé» de salariés et de clients jusqu'au début des années 2010. Cette actualité fait beaucoup réagir les internautes du Figaro.

Le scandale avait éclaté en février 2012. Neuf ans plus tard, le procès est en cours. Les plaidoiries ont commencé. 

2 millions d’euros d’amende ont été requis contre la société Ikea France et 1 an de prison ferme a été requis - en autre - contre un ex-dirigeant.

«Où est le problème?» c’est en substance la façon dont on peut résumer le point de vue d’un certain nombre d’internautes.  Pourquoi ce qu'a fait Ikea est illégal? Pourquoi les clients ont-ils été espionnés? 

Des lecteurs s'émeuvent du fait que les prévenus du procès Ikea risquent des peines plus importantes que celles qui viennent d’être prononcées dans le procès très médiatisé du scandale Mediator. Qu'en est-il?

Aude Bariéty répond à vos questions au micro de Charlotte Barrillon-Dennebouy.

Description

Aude Bariéty, journaliste au Figaro, spécialiste justice et faits divers suit le procès Ikea. La filiale française du géant suédois de l’ameublement est accusée d’avoir mis en place un «système» de «flicage généralisé» de salariés et de clients jusqu'au début des années 2010. Cette actualité fait beaucoup réagir les internautes du Figaro.

Le scandale avait éclaté en février 2012. Neuf ans plus tard, le procès est en cours. Les plaidoiries ont commencé. 

2 millions d’euros d’amende ont été requis contre la société Ikea France et 1 an de prison ferme a été requis - en autre - contre un ex-dirigeant.

«Où est le problème?» c’est en substance la façon dont on peut résumer le point de vue d’un certain nombre d’internautes.  Pourquoi ce qu'a fait Ikea est illégal? Pourquoi les clients ont-ils été espionnés? 

Des lecteurs s'émeuvent du fait que les prévenus du procès Ikea risquent des peines plus importantes que celles qui viennent d’être prononcées dans le procès très médiatisé du scandale Mediator. Qu'en est-il?

Aude Bariéty répond à vos questions au micro de Charlotte Barrillon-Dennebouy.

Share

Embed

You may also like