#28 - La mort en établissement. Comment faire ? cover
#28 - La mort en établissement. Comment faire ? cover
SocioGérontologie

#28 - La mort en établissement. Comment faire ?

#28 - La mort en établissement. Comment faire ?

11min |02/03/2021
Listen
#28 - La mort en établissement. Comment faire ? cover
#28 - La mort en établissement. Comment faire ? cover
SocioGérontologie

#28 - La mort en établissement. Comment faire ?

#28 - La mort en établissement. Comment faire ?

11min |02/03/2021
Listen

Description

Cacher la mort pour protéger les autres. 

C'est un réflexe plutôt bienveillant que de dissumeler ce que notre interlocuteur ne peut pas gérer. 

Nous protégeons nos enfants, qu’elle que soit leur âge d’ailleurs, nos collègues, nos amis.

Et bien sur nous protégeons les résidents de nos établissement de la mort de leur congénères. Sains réflexes. 

Sauf que...

Et si c'était nous que nous cherchions à protéger ? 

Et si invisibiliser la mort nous évitait de la poser sur la table et devoir faire avec les émotions, souvent violentes, que le sujet suscite ? 


C'est là tout le sens de cette série de podcast sur les vieux et la mort. Apprendre à dépasser notre propre appréhension de la mort, dépasser nos craintes de la mort mais aussi nos craintes relatives aux émotions que la mort suscite chez les autres.


Pour cela, les épisodes ont cherché à vous faire saisir ce rapport particulier à la mort que les vieux peuvent entretenir. Mais jusque là nous n'avions parlé que du rapport à leur propre mort. Il est temps d'aborder la question du rapport à la mort de leur congénères lorsqu'ils vivent en établissement. Et accompagner la mort en établissement revient surtout à accompagner ceux qui restent, ceux qui survivent, les autres résidents. 


C'est à cette analyse que je vous invite aujourd'hui, et cette fois ci, puisque il est question de nos établissements, je vous propose quelques solutions à mettre en oeuvre. 


Bonne écoute. 


PS : Vous n'avez pas besoin d'écouter les épisodes précédents pour comprendre celui-là, toutefois je vous le conseil néanmoins : 

- https://podcast.ausha.co/sociogerontologie/27

- https://podcast.ausha.co/sociogerontologie/26


Description

Cacher la mort pour protéger les autres. 

C'est un réflexe plutôt bienveillant que de dissumeler ce que notre interlocuteur ne peut pas gérer. 

Nous protégeons nos enfants, qu’elle que soit leur âge d’ailleurs, nos collègues, nos amis.

Et bien sur nous protégeons les résidents de nos établissement de la mort de leur congénères. Sains réflexes. 

Sauf que...

Et si c'était nous que nous cherchions à protéger ? 

Et si invisibiliser la mort nous évitait de la poser sur la table et devoir faire avec les émotions, souvent violentes, que le sujet suscite ? 


C'est là tout le sens de cette série de podcast sur les vieux et la mort. Apprendre à dépasser notre propre appréhension de la mort, dépasser nos craintes de la mort mais aussi nos craintes relatives aux émotions que la mort suscite chez les autres.


Pour cela, les épisodes ont cherché à vous faire saisir ce rapport particulier à la mort que les vieux peuvent entretenir. Mais jusque là nous n'avions parlé que du rapport à leur propre mort. Il est temps d'aborder la question du rapport à la mort de leur congénères lorsqu'ils vivent en établissement. Et accompagner la mort en établissement revient surtout à accompagner ceux qui restent, ceux qui survivent, les autres résidents. 


C'est à cette analyse que je vous invite aujourd'hui, et cette fois ci, puisque il est question de nos établissements, je vous propose quelques solutions à mettre en oeuvre. 


Bonne écoute. 


PS : Vous n'avez pas besoin d'écouter les épisodes précédents pour comprendre celui-là, toutefois je vous le conseil néanmoins : 

- https://podcast.ausha.co/sociogerontologie/27

- https://podcast.ausha.co/sociogerontologie/26


Share

Embed

You may also like

Description

Cacher la mort pour protéger les autres. 

C'est un réflexe plutôt bienveillant que de dissumeler ce que notre interlocuteur ne peut pas gérer. 

Nous protégeons nos enfants, qu’elle que soit leur âge d’ailleurs, nos collègues, nos amis.

Et bien sur nous protégeons les résidents de nos établissement de la mort de leur congénères. Sains réflexes. 

Sauf que...

Et si c'était nous que nous cherchions à protéger ? 

Et si invisibiliser la mort nous évitait de la poser sur la table et devoir faire avec les émotions, souvent violentes, que le sujet suscite ? 


C'est là tout le sens de cette série de podcast sur les vieux et la mort. Apprendre à dépasser notre propre appréhension de la mort, dépasser nos craintes de la mort mais aussi nos craintes relatives aux émotions que la mort suscite chez les autres.


Pour cela, les épisodes ont cherché à vous faire saisir ce rapport particulier à la mort que les vieux peuvent entretenir. Mais jusque là nous n'avions parlé que du rapport à leur propre mort. Il est temps d'aborder la question du rapport à la mort de leur congénères lorsqu'ils vivent en établissement. Et accompagner la mort en établissement revient surtout à accompagner ceux qui restent, ceux qui survivent, les autres résidents. 


C'est à cette analyse que je vous invite aujourd'hui, et cette fois ci, puisque il est question de nos établissements, je vous propose quelques solutions à mettre en oeuvre. 


Bonne écoute. 


PS : Vous n'avez pas besoin d'écouter les épisodes précédents pour comprendre celui-là, toutefois je vous le conseil néanmoins : 

- https://podcast.ausha.co/sociogerontologie/27

- https://podcast.ausha.co/sociogerontologie/26


Description

Cacher la mort pour protéger les autres. 

C'est un réflexe plutôt bienveillant que de dissumeler ce que notre interlocuteur ne peut pas gérer. 

Nous protégeons nos enfants, qu’elle que soit leur âge d’ailleurs, nos collègues, nos amis.

Et bien sur nous protégeons les résidents de nos établissement de la mort de leur congénères. Sains réflexes. 

Sauf que...

Et si c'était nous que nous cherchions à protéger ? 

Et si invisibiliser la mort nous évitait de la poser sur la table et devoir faire avec les émotions, souvent violentes, que le sujet suscite ? 


C'est là tout le sens de cette série de podcast sur les vieux et la mort. Apprendre à dépasser notre propre appréhension de la mort, dépasser nos craintes de la mort mais aussi nos craintes relatives aux émotions que la mort suscite chez les autres.


Pour cela, les épisodes ont cherché à vous faire saisir ce rapport particulier à la mort que les vieux peuvent entretenir. Mais jusque là nous n'avions parlé que du rapport à leur propre mort. Il est temps d'aborder la question du rapport à la mort de leur congénères lorsqu'ils vivent en établissement. Et accompagner la mort en établissement revient surtout à accompagner ceux qui restent, ceux qui survivent, les autres résidents. 


C'est à cette analyse que je vous invite aujourd'hui, et cette fois ci, puisque il est question de nos établissements, je vous propose quelques solutions à mettre en oeuvre. 


Bonne écoute. 


PS : Vous n'avez pas besoin d'écouter les épisodes précédents pour comprendre celui-là, toutefois je vous le conseil néanmoins : 

- https://podcast.ausha.co/sociogerontologie/27

- https://podcast.ausha.co/sociogerontologie/26


Share

Embed

You may also like