undefined cover
undefined cover
Non ! Il ne faut pas plus de contrôles des EHPAD ! - Les Fossoyeurs 3/6 cover
Non ! Il ne faut pas plus de contrôles des EHPAD ! - Les Fossoyeurs 3/6 cover
SocioGérontologie

Non ! Il ne faut pas plus de contrôles des EHPAD ! - Les Fossoyeurs 3/6

Non ! Il ne faut pas plus de contrôles des EHPAD ! - Les Fossoyeurs 3/6

03min |02/02/2022
Play
undefined cover
undefined cover
Non ! Il ne faut pas plus de contrôles des EHPAD ! - Les Fossoyeurs 3/6 cover
Non ! Il ne faut pas plus de contrôles des EHPAD ! - Les Fossoyeurs 3/6 cover
SocioGérontologie

Non ! Il ne faut pas plus de contrôles des EHPAD ! - Les Fossoyeurs 3/6

Non ! Il ne faut pas plus de contrôles des EHPAD ! - Les Fossoyeurs 3/6

03min |02/02/2022
Play

Description

Face aux dérives dénoncées dans l’ouvrage Les Fossoyeurs, nombreux sont ceux à en appeler à un plus grand contrôle de l’État de ces structures, voire une mise sous tutelle des EHPAD.

C’est bien sûr de la récupération politique puisque nombre de ces revendicateurs sont les premiers à s’insurger de la lourdeur administrative du système de santé et à chercher à alléger le rôle de l’État dans ces secteurs d’activités. Mais nous ne sommes pas à une incohérence près.

Aujourd’hui j’aimerais vous amener une réflexion que je n’ai pas encore entendue dans tout ce capharnaüm, mais qui me semble pourtant particulièrement intéressante : la normalisation des EHPAD n’est pas une bonne chose.

Je m’explique.

Plus de contrôle c’est encore moins de ressources disponibles et une marge de manoeuvre encore réduite, pour au final des établissements qui se ressemblent tous.

Et c’est bien ça le problème que je voudrais soulever aujourd’hui : il ne faut pas normaliser les EHPAD !

Les vieux dans les Ehpad sont tous différents, et ils n’aspirent pas à la même chose. Et pour cette raison, il faut des Ehpad différents. Des Ehpad qui sont capables de s’éloigner des normes actuelles pour tester de nouvelles modalités de prises en charge. Des Ehpad qui permettent d’assurer, par leurs choix architecturaux ou par les valeurs portées par leurs équipes, une proximité culturelle ou identitaire avec leur habitant.



------------
Cette analyse est la troisième d'une série de 5 Opinions Impopulaires suite au  scandale des #EHPAD #Orpéa provoqué par le livre #LesFossoyeurs.  

-----------
Retrouvez-moi sur :
Linkedin : https://www.linkedin.com/in/antoine-gérard/
Découvrez plus d'analyses dans le podcast : https://smartlink.ausha.co/sociogerontologie
Profitez des bonus de la newsletters : https://sociogerontologie.substack.com/

Description

Face aux dérives dénoncées dans l’ouvrage Les Fossoyeurs, nombreux sont ceux à en appeler à un plus grand contrôle de l’État de ces structures, voire une mise sous tutelle des EHPAD.

C’est bien sûr de la récupération politique puisque nombre de ces revendicateurs sont les premiers à s’insurger de la lourdeur administrative du système de santé et à chercher à alléger le rôle de l’État dans ces secteurs d’activités. Mais nous ne sommes pas à une incohérence près.

Aujourd’hui j’aimerais vous amener une réflexion que je n’ai pas encore entendue dans tout ce capharnaüm, mais qui me semble pourtant particulièrement intéressante : la normalisation des EHPAD n’est pas une bonne chose.

Je m’explique.

Plus de contrôle c’est encore moins de ressources disponibles et une marge de manoeuvre encore réduite, pour au final des établissements qui se ressemblent tous.

Et c’est bien ça le problème que je voudrais soulever aujourd’hui : il ne faut pas normaliser les EHPAD !

Les vieux dans les Ehpad sont tous différents, et ils n’aspirent pas à la même chose. Et pour cette raison, il faut des Ehpad différents. Des Ehpad qui sont capables de s’éloigner des normes actuelles pour tester de nouvelles modalités de prises en charge. Des Ehpad qui permettent d’assurer, par leurs choix architecturaux ou par les valeurs portées par leurs équipes, une proximité culturelle ou identitaire avec leur habitant.



------------
Cette analyse est la troisième d'une série de 5 Opinions Impopulaires suite au  scandale des #EHPAD #Orpéa provoqué par le livre #LesFossoyeurs.  

-----------
Retrouvez-moi sur :
Linkedin : https://www.linkedin.com/in/antoine-gérard/
Découvrez plus d'analyses dans le podcast : https://smartlink.ausha.co/sociogerontologie
Profitez des bonus de la newsletters : https://sociogerontologie.substack.com/

Share

Embed

You may also like

Description

Face aux dérives dénoncées dans l’ouvrage Les Fossoyeurs, nombreux sont ceux à en appeler à un plus grand contrôle de l’État de ces structures, voire une mise sous tutelle des EHPAD.

C’est bien sûr de la récupération politique puisque nombre de ces revendicateurs sont les premiers à s’insurger de la lourdeur administrative du système de santé et à chercher à alléger le rôle de l’État dans ces secteurs d’activités. Mais nous ne sommes pas à une incohérence près.

Aujourd’hui j’aimerais vous amener une réflexion que je n’ai pas encore entendue dans tout ce capharnaüm, mais qui me semble pourtant particulièrement intéressante : la normalisation des EHPAD n’est pas une bonne chose.

Je m’explique.

Plus de contrôle c’est encore moins de ressources disponibles et une marge de manoeuvre encore réduite, pour au final des établissements qui se ressemblent tous.

Et c’est bien ça le problème que je voudrais soulever aujourd’hui : il ne faut pas normaliser les EHPAD !

Les vieux dans les Ehpad sont tous différents, et ils n’aspirent pas à la même chose. Et pour cette raison, il faut des Ehpad différents. Des Ehpad qui sont capables de s’éloigner des normes actuelles pour tester de nouvelles modalités de prises en charge. Des Ehpad qui permettent d’assurer, par leurs choix architecturaux ou par les valeurs portées par leurs équipes, une proximité culturelle ou identitaire avec leur habitant.



------------
Cette analyse est la troisième d'une série de 5 Opinions Impopulaires suite au  scandale des #EHPAD #Orpéa provoqué par le livre #LesFossoyeurs.  

-----------
Retrouvez-moi sur :
Linkedin : https://www.linkedin.com/in/antoine-gérard/
Découvrez plus d'analyses dans le podcast : https://smartlink.ausha.co/sociogerontologie
Profitez des bonus de la newsletters : https://sociogerontologie.substack.com/

Description

Face aux dérives dénoncées dans l’ouvrage Les Fossoyeurs, nombreux sont ceux à en appeler à un plus grand contrôle de l’État de ces structures, voire une mise sous tutelle des EHPAD.

C’est bien sûr de la récupération politique puisque nombre de ces revendicateurs sont les premiers à s’insurger de la lourdeur administrative du système de santé et à chercher à alléger le rôle de l’État dans ces secteurs d’activités. Mais nous ne sommes pas à une incohérence près.

Aujourd’hui j’aimerais vous amener une réflexion que je n’ai pas encore entendue dans tout ce capharnaüm, mais qui me semble pourtant particulièrement intéressante : la normalisation des EHPAD n’est pas une bonne chose.

Je m’explique.

Plus de contrôle c’est encore moins de ressources disponibles et une marge de manoeuvre encore réduite, pour au final des établissements qui se ressemblent tous.

Et c’est bien ça le problème que je voudrais soulever aujourd’hui : il ne faut pas normaliser les EHPAD !

Les vieux dans les Ehpad sont tous différents, et ils n’aspirent pas à la même chose. Et pour cette raison, il faut des Ehpad différents. Des Ehpad qui sont capables de s’éloigner des normes actuelles pour tester de nouvelles modalités de prises en charge. Des Ehpad qui permettent d’assurer, par leurs choix architecturaux ou par les valeurs portées par leurs équipes, une proximité culturelle ou identitaire avec leur habitant.



------------
Cette analyse est la troisième d'une série de 5 Opinions Impopulaires suite au  scandale des #EHPAD #Orpéa provoqué par le livre #LesFossoyeurs.  

-----------
Retrouvez-moi sur :
Linkedin : https://www.linkedin.com/in/antoine-gérard/
Découvrez plus d'analyses dans le podcast : https://smartlink.ausha.co/sociogerontologie
Profitez des bonus de la newsletters : https://sociogerontologie.substack.com/

Share

Embed

You may also like