undefined cover
undefined cover
#53 - Villes "accueillantes" : une réponse asymétrique à la question migratoire ! - Anouck Flamant cover
#53 - Villes "accueillantes" : une réponse asymétrique à la question migratoire ! - Anouck Flamant cover
Terrain Social

#53 - Villes "accueillantes" : une réponse asymétrique à la question migratoire ! - Anouck Flamant

#53 - Villes "accueillantes" : une réponse asymétrique à la question migratoire ! - Anouck Flamant

19min |02/11/2021
Play
undefined cover
undefined cover
#53 - Villes "accueillantes" : une réponse asymétrique à la question migratoire ! - Anouck Flamant cover
#53 - Villes "accueillantes" : une réponse asymétrique à la question migratoire ! - Anouck Flamant cover
Terrain Social

#53 - Villes "accueillantes" : une réponse asymétrique à la question migratoire ! - Anouck Flamant

#53 - Villes "accueillantes" : une réponse asymétrique à la question migratoire ! - Anouck Flamant

19min |02/11/2021
Play

Description

En raison du désengagement des Etats, des villes, à travers le monde, sont devenues “refuge”, “sanctuaire” ou encore “accueillantes”, offrant asile aux exilé.e.s. Palerme, Naples ou encore Bristol font figure de proue en Europe. La France n’est pas en reste : Strasbourg, Grenoble, mais aussi Nantes.


Anouk Flamant, maîtresse de conférences à l’Institut national supérieur de formation et de recherche pour l’éducation des jeunes handicapées et les enseignements adaptés (INSHEA), chercheure associée à l’UMR Triangle, affiliée à l’Institut convergence migrations, codirige et co-signe avec Thomas Lacroix, directeur de recherches au CNRS (UMR CERI), chercheur associé au laboratoire Migrations internationales, espaces et sociétés (MIGRINTER) affilié à l’Institut Convergences Migrations, le dernier numéro de la Revue migrations société : “Villes et territoires accueillants” en France et ailleurs. 


Description

En raison du désengagement des Etats, des villes, à travers le monde, sont devenues “refuge”, “sanctuaire” ou encore “accueillantes”, offrant asile aux exilé.e.s. Palerme, Naples ou encore Bristol font figure de proue en Europe. La France n’est pas en reste : Strasbourg, Grenoble, mais aussi Nantes.


Anouk Flamant, maîtresse de conférences à l’Institut national supérieur de formation et de recherche pour l’éducation des jeunes handicapées et les enseignements adaptés (INSHEA), chercheure associée à l’UMR Triangle, affiliée à l’Institut convergence migrations, codirige et co-signe avec Thomas Lacroix, directeur de recherches au CNRS (UMR CERI), chercheur associé au laboratoire Migrations internationales, espaces et sociétés (MIGRINTER) affilié à l’Institut Convergences Migrations, le dernier numéro de la Revue migrations société : “Villes et territoires accueillants” en France et ailleurs. 


Share

Embed

You may also like

Description

En raison du désengagement des Etats, des villes, à travers le monde, sont devenues “refuge”, “sanctuaire” ou encore “accueillantes”, offrant asile aux exilé.e.s. Palerme, Naples ou encore Bristol font figure de proue en Europe. La France n’est pas en reste : Strasbourg, Grenoble, mais aussi Nantes.


Anouk Flamant, maîtresse de conférences à l’Institut national supérieur de formation et de recherche pour l’éducation des jeunes handicapées et les enseignements adaptés (INSHEA), chercheure associée à l’UMR Triangle, affiliée à l’Institut convergence migrations, codirige et co-signe avec Thomas Lacroix, directeur de recherches au CNRS (UMR CERI), chercheur associé au laboratoire Migrations internationales, espaces et sociétés (MIGRINTER) affilié à l’Institut Convergences Migrations, le dernier numéro de la Revue migrations société : “Villes et territoires accueillants” en France et ailleurs. 


Description

En raison du désengagement des Etats, des villes, à travers le monde, sont devenues “refuge”, “sanctuaire” ou encore “accueillantes”, offrant asile aux exilé.e.s. Palerme, Naples ou encore Bristol font figure de proue en Europe. La France n’est pas en reste : Strasbourg, Grenoble, mais aussi Nantes.


Anouk Flamant, maîtresse de conférences à l’Institut national supérieur de formation et de recherche pour l’éducation des jeunes handicapées et les enseignements adaptés (INSHEA), chercheure associée à l’UMR Triangle, affiliée à l’Institut convergence migrations, codirige et co-signe avec Thomas Lacroix, directeur de recherches au CNRS (UMR CERI), chercheur associé au laboratoire Migrations internationales, espaces et sociétés (MIGRINTER) affilié à l’Institut Convergences Migrations, le dernier numéro de la Revue migrations société : “Villes et territoires accueillants” en France et ailleurs. 


Share

Embed

You may also like