undefined cover
undefined cover
2. La Vie est belle ! avec Hervé Covès, agronome et franciscain cover
2. La Vie est belle ! avec Hervé Covès, agronome et franciscain cover
Tout tourne rond sur cette Terre

2. La Vie est belle ! avec Hervé Covès, agronome et franciscain

2. La Vie est belle ! avec Hervé Covès, agronome et franciscain

57min |02/05/2022
Play
undefined cover
undefined cover
2. La Vie est belle ! avec Hervé Covès, agronome et franciscain cover
2. La Vie est belle ! avec Hervé Covès, agronome et franciscain cover
Tout tourne rond sur cette Terre

2. La Vie est belle ! avec Hervé Covès, agronome et franciscain

2. La Vie est belle ! avec Hervé Covès, agronome et franciscain

57min |02/05/2022
Play

Description

Dans cet épisode, Hervé nous révèle à quel point la Vie est belle !  Belle d’une multitude de petites choses générées par une multitude d’êtres vivants, qui souvent nous échappent, et qui permettent au Vivant d’être ce grand corps en évolution permanente. Parmi ces êtres, tous ceux qui peuplent le sol, sur lesquels nous marchons allègrement : champignons, bactéries, artropodes et autres. Ils constitueraient de 80 à 97% de la vie ! Ce sont eux qui créent le ferment qui permet à tous les autres êtres, dits «supérieurs», comme nous, d’exister. Parmi eux aussi, les oiseaux qui, par leurs flux migratoires, emportent un peu de l’écosystème qu’ils quittent vers l’écosystème qu’ils rejoignent et participent ainsi à faire circuler les « solutions » que le Vivant trouve à ses problématiques (espèces invasives, virus, …). Tout, dans le Vivant, dit Hervé est lié et donné. De l’infiniment petit et invisible, à l’infiniment grand. Et tout prend soin de l’ensemble pour que cette grande toile ne se déchire pas.  

  

Dans l’épisode suivant, Frederika Van Ingen journaliste et auteure évoquera comment certains peuples que l’on appellent «premiers», «autochtones», «racines» ont gardé leur culture, leur représentation du monde et la conscience de leur place sur Terre, profondément enchevêtrés aux principes du Vivant. Comme cette cyclicité, cette circularité, cette attention aux interrelations, cette associativité entre tous les éléments ne sont pas seulement valables pour le Vivant « biologique », mais que nous pouvons aussi, en tant qu’espèce, faire découler notre culture de cette sagesse millénaire.


Le Festival Tout tourne rond sur cette Terre, avec et aux Amanins, en Drôme, les 4&5 juin 2022 - Inscription obligatoire avant le 15 mai !


Pour aller plus loin :

A lire

A voir

A écouter

Description

Dans cet épisode, Hervé nous révèle à quel point la Vie est belle !  Belle d’une multitude de petites choses générées par une multitude d’êtres vivants, qui souvent nous échappent, et qui permettent au Vivant d’être ce grand corps en évolution permanente. Parmi ces êtres, tous ceux qui peuplent le sol, sur lesquels nous marchons allègrement : champignons, bactéries, artropodes et autres. Ils constitueraient de 80 à 97% de la vie ! Ce sont eux qui créent le ferment qui permet à tous les autres êtres, dits «supérieurs», comme nous, d’exister. Parmi eux aussi, les oiseaux qui, par leurs flux migratoires, emportent un peu de l’écosystème qu’ils quittent vers l’écosystème qu’ils rejoignent et participent ainsi à faire circuler les « solutions » que le Vivant trouve à ses problématiques (espèces invasives, virus, …). Tout, dans le Vivant, dit Hervé est lié et donné. De l’infiniment petit et invisible, à l’infiniment grand. Et tout prend soin de l’ensemble pour que cette grande toile ne se déchire pas.  

  

Dans l’épisode suivant, Frederika Van Ingen journaliste et auteure évoquera comment certains peuples que l’on appellent «premiers», «autochtones», «racines» ont gardé leur culture, leur représentation du monde et la conscience de leur place sur Terre, profondément enchevêtrés aux principes du Vivant. Comme cette cyclicité, cette circularité, cette attention aux interrelations, cette associativité entre tous les éléments ne sont pas seulement valables pour le Vivant « biologique », mais que nous pouvons aussi, en tant qu’espèce, faire découler notre culture de cette sagesse millénaire.


Le Festival Tout tourne rond sur cette Terre, avec et aux Amanins, en Drôme, les 4&5 juin 2022 - Inscription obligatoire avant le 15 mai !


Pour aller plus loin :

A lire

A voir

A écouter

Share

Embed

You may also like

Description

Dans cet épisode, Hervé nous révèle à quel point la Vie est belle !  Belle d’une multitude de petites choses générées par une multitude d’êtres vivants, qui souvent nous échappent, et qui permettent au Vivant d’être ce grand corps en évolution permanente. Parmi ces êtres, tous ceux qui peuplent le sol, sur lesquels nous marchons allègrement : champignons, bactéries, artropodes et autres. Ils constitueraient de 80 à 97% de la vie ! Ce sont eux qui créent le ferment qui permet à tous les autres êtres, dits «supérieurs», comme nous, d’exister. Parmi eux aussi, les oiseaux qui, par leurs flux migratoires, emportent un peu de l’écosystème qu’ils quittent vers l’écosystème qu’ils rejoignent et participent ainsi à faire circuler les « solutions » que le Vivant trouve à ses problématiques (espèces invasives, virus, …). Tout, dans le Vivant, dit Hervé est lié et donné. De l’infiniment petit et invisible, à l’infiniment grand. Et tout prend soin de l’ensemble pour que cette grande toile ne se déchire pas.  

  

Dans l’épisode suivant, Frederika Van Ingen journaliste et auteure évoquera comment certains peuples que l’on appellent «premiers», «autochtones», «racines» ont gardé leur culture, leur représentation du monde et la conscience de leur place sur Terre, profondément enchevêtrés aux principes du Vivant. Comme cette cyclicité, cette circularité, cette attention aux interrelations, cette associativité entre tous les éléments ne sont pas seulement valables pour le Vivant « biologique », mais que nous pouvons aussi, en tant qu’espèce, faire découler notre culture de cette sagesse millénaire.


Le Festival Tout tourne rond sur cette Terre, avec et aux Amanins, en Drôme, les 4&5 juin 2022 - Inscription obligatoire avant le 15 mai !


Pour aller plus loin :

A lire

A voir

A écouter

Description

Dans cet épisode, Hervé nous révèle à quel point la Vie est belle !  Belle d’une multitude de petites choses générées par une multitude d’êtres vivants, qui souvent nous échappent, et qui permettent au Vivant d’être ce grand corps en évolution permanente. Parmi ces êtres, tous ceux qui peuplent le sol, sur lesquels nous marchons allègrement : champignons, bactéries, artropodes et autres. Ils constitueraient de 80 à 97% de la vie ! Ce sont eux qui créent le ferment qui permet à tous les autres êtres, dits «supérieurs», comme nous, d’exister. Parmi eux aussi, les oiseaux qui, par leurs flux migratoires, emportent un peu de l’écosystème qu’ils quittent vers l’écosystème qu’ils rejoignent et participent ainsi à faire circuler les « solutions » que le Vivant trouve à ses problématiques (espèces invasives, virus, …). Tout, dans le Vivant, dit Hervé est lié et donné. De l’infiniment petit et invisible, à l’infiniment grand. Et tout prend soin de l’ensemble pour que cette grande toile ne se déchire pas.  

  

Dans l’épisode suivant, Frederika Van Ingen journaliste et auteure évoquera comment certains peuples que l’on appellent «premiers», «autochtones», «racines» ont gardé leur culture, leur représentation du monde et la conscience de leur place sur Terre, profondément enchevêtrés aux principes du Vivant. Comme cette cyclicité, cette circularité, cette attention aux interrelations, cette associativité entre tous les éléments ne sont pas seulement valables pour le Vivant « biologique », mais que nous pouvons aussi, en tant qu’espèce, faire découler notre culture de cette sagesse millénaire.


Le Festival Tout tourne rond sur cette Terre, avec et aux Amanins, en Drôme, les 4&5 juin 2022 - Inscription obligatoire avant le 15 mai !


Pour aller plus loin :

A lire

A voir

A écouter

Share

Embed

You may also like