Épisode 5 | Renouvellement des luttes écologistes cover
Épisode 5 | Renouvellement des luttes écologistes cover
À l'écoute des solidarités

Épisode 5 | Renouvellement des luttes écologistes

Épisode 5 | Renouvellement des luttes écologistes

1h16 |02/12/2020
Listen
Épisode 5 | Renouvellement des luttes écologistes cover
Épisode 5 | Renouvellement des luttes écologistes cover
À l'écoute des solidarités

Épisode 5 | Renouvellement des luttes écologistes

Épisode 5 | Renouvellement des luttes écologistes

1h16 |02/12/2020
Listen

Description

Avec Marie Chureau, Sandy Ollivar Calvo et Maxime Ollivier.

Le réchauffement climatique s’accélère et cette situation d’urgence a fait émerger une nouvelle génération de militant·e·s écologistes. De la ZAD de Notre-Dame-des-Landes aux grèves mondiales des lycéen·ne·s pour le climat, en passant par les occupations de locaux et de sites industriels, les procès climatiques, l’activisme numérique et les camps climat, les luttes écologiques se sont renouvelées et les mobilisations des jeunes générations occupent désormais largement le champ médiatique. Des franges du mouvement climat prônent une approche plus systémique de la lutte contre les changements climatiques et contribuent ainsi à contrecarrer la vision consensuelle et climato-centrée en vogue depuis les années 2000 dans les pays occidentaux. Loin d’être neutre, cette dépolitisation des enjeux climatiques conforte une organisation sociale inégalitaire et destructrice pour l’environnement.

Alors que les questions de convergence des luttes et de radicalité des modes d’action continuent de faire débat dans les rangs militants, la crise du coronavirus et le coup de projecteur qu’elle a mis sur les inégalités ont-ils obligé cette nouvelle génération de militant·e·s à repenser leur stratégie ? Comment dénoncer et combattre les dynamiques colonialistes, racistes, classistes, validistes et sexistes qui persistent dans les mobilisations pour le climat ? Quel rôle peut jouer l'éducation populaire pour dépasser les logiques de domination à l'œuvre au sein des mouvements climat, dans une période de confinement qui tend à les renforcer ?


Les propos tenus dans ce podcast n'ont pas vocation à exprimer la position du Festival des Solidarités mais à susciter le débat et à favoriser le questionnement. Si vous souhaitez nous faire part de vos réactions à l'écoute de ces podcasts, n'hésitez pas à nous écrire à contact@festivaldessolidarites.org. 


.: Intervenant·e·s : 

Marie Chureau est membre de Youth for Climate France.

Sandy Olivar Calvo est militante et porte-parole d'Alternatiba et d'ANV COP-21(Action Non-Violente COP21). 

Maxime Ollivier est un militant écolo engagé pour la justice climatique depuis plusieurs années. Il est passé par Alternatiba, ANV COP21, Youth For Climate, Citoyens pour le climat, et milite aujourd’hui au sein d'Extinction Rebellion en tant que "coordinateur externe du groupe liaison internationale d'XR France. »

 

.: Animation : Violette Voldoire, journaliste à Radio Parleur 

.: Réalisation : Etienne Gratianette

.: Production et réalisation : Antoine et Sophie pour La Porte à Côté 


.: Pour aller plus loin : 

- Le site de Youth for Climate France

- Le site d'Alternatiba

- Le site d'ANV COP-21

- Le site d'Extinction Rebellion France


.: Pour en savoir plus sur le Festival des Solidarités : 

Le site du Festival des Solidarités


Description

Avec Marie Chureau, Sandy Ollivar Calvo et Maxime Ollivier.

Le réchauffement climatique s’accélère et cette situation d’urgence a fait émerger une nouvelle génération de militant·e·s écologistes. De la ZAD de Notre-Dame-des-Landes aux grèves mondiales des lycéen·ne·s pour le climat, en passant par les occupations de locaux et de sites industriels, les procès climatiques, l’activisme numérique et les camps climat, les luttes écologiques se sont renouvelées et les mobilisations des jeunes générations occupent désormais largement le champ médiatique. Des franges du mouvement climat prônent une approche plus systémique de la lutte contre les changements climatiques et contribuent ainsi à contrecarrer la vision consensuelle et climato-centrée en vogue depuis les années 2000 dans les pays occidentaux. Loin d’être neutre, cette dépolitisation des enjeux climatiques conforte une organisation sociale inégalitaire et destructrice pour l’environnement.

Alors que les questions de convergence des luttes et de radicalité des modes d’action continuent de faire débat dans les rangs militants, la crise du coronavirus et le coup de projecteur qu’elle a mis sur les inégalités ont-ils obligé cette nouvelle génération de militant·e·s à repenser leur stratégie ? Comment dénoncer et combattre les dynamiques colonialistes, racistes, classistes, validistes et sexistes qui persistent dans les mobilisations pour le climat ? Quel rôle peut jouer l'éducation populaire pour dépasser les logiques de domination à l'œuvre au sein des mouvements climat, dans une période de confinement qui tend à les renforcer ?


Les propos tenus dans ce podcast n'ont pas vocation à exprimer la position du Festival des Solidarités mais à susciter le débat et à favoriser le questionnement. Si vous souhaitez nous faire part de vos réactions à l'écoute de ces podcasts, n'hésitez pas à nous écrire à contact@festivaldessolidarites.org. 


.: Intervenant·e·s : 

Marie Chureau est membre de Youth for Climate France.

Sandy Olivar Calvo est militante et porte-parole d'Alternatiba et d'ANV COP-21(Action Non-Violente COP21). 

Maxime Ollivier est un militant écolo engagé pour la justice climatique depuis plusieurs années. Il est passé par Alternatiba, ANV COP21, Youth For Climate, Citoyens pour le climat, et milite aujourd’hui au sein d'Extinction Rebellion en tant que "coordinateur externe du groupe liaison internationale d'XR France. »

 

.: Animation : Violette Voldoire, journaliste à Radio Parleur 

.: Réalisation : Etienne Gratianette

.: Production et réalisation : Antoine et Sophie pour La Porte à Côté 


.: Pour aller plus loin : 

- Le site de Youth for Climate France

- Le site d'Alternatiba

- Le site d'ANV COP-21

- Le site d'Extinction Rebellion France


.: Pour en savoir plus sur le Festival des Solidarités : 

Le site du Festival des Solidarités


Share

Embed

You may also like

Description

Avec Marie Chureau, Sandy Ollivar Calvo et Maxime Ollivier.

Le réchauffement climatique s’accélère et cette situation d’urgence a fait émerger une nouvelle génération de militant·e·s écologistes. De la ZAD de Notre-Dame-des-Landes aux grèves mondiales des lycéen·ne·s pour le climat, en passant par les occupations de locaux et de sites industriels, les procès climatiques, l’activisme numérique et les camps climat, les luttes écologiques se sont renouvelées et les mobilisations des jeunes générations occupent désormais largement le champ médiatique. Des franges du mouvement climat prônent une approche plus systémique de la lutte contre les changements climatiques et contribuent ainsi à contrecarrer la vision consensuelle et climato-centrée en vogue depuis les années 2000 dans les pays occidentaux. Loin d’être neutre, cette dépolitisation des enjeux climatiques conforte une organisation sociale inégalitaire et destructrice pour l’environnement.

Alors que les questions de convergence des luttes et de radicalité des modes d’action continuent de faire débat dans les rangs militants, la crise du coronavirus et le coup de projecteur qu’elle a mis sur les inégalités ont-ils obligé cette nouvelle génération de militant·e·s à repenser leur stratégie ? Comment dénoncer et combattre les dynamiques colonialistes, racistes, classistes, validistes et sexistes qui persistent dans les mobilisations pour le climat ? Quel rôle peut jouer l'éducation populaire pour dépasser les logiques de domination à l'œuvre au sein des mouvements climat, dans une période de confinement qui tend à les renforcer ?


Les propos tenus dans ce podcast n'ont pas vocation à exprimer la position du Festival des Solidarités mais à susciter le débat et à favoriser le questionnement. Si vous souhaitez nous faire part de vos réactions à l'écoute de ces podcasts, n'hésitez pas à nous écrire à contact@festivaldessolidarites.org. 


.: Intervenant·e·s : 

Marie Chureau est membre de Youth for Climate France.

Sandy Olivar Calvo est militante et porte-parole d'Alternatiba et d'ANV COP-21(Action Non-Violente COP21). 

Maxime Ollivier est un militant écolo engagé pour la justice climatique depuis plusieurs années. Il est passé par Alternatiba, ANV COP21, Youth For Climate, Citoyens pour le climat, et milite aujourd’hui au sein d'Extinction Rebellion en tant que "coordinateur externe du groupe liaison internationale d'XR France. »

 

.: Animation : Violette Voldoire, journaliste à Radio Parleur 

.: Réalisation : Etienne Gratianette

.: Production et réalisation : Antoine et Sophie pour La Porte à Côté 


.: Pour aller plus loin : 

- Le site de Youth for Climate France

- Le site d'Alternatiba

- Le site d'ANV COP-21

- Le site d'Extinction Rebellion France


.: Pour en savoir plus sur le Festival des Solidarités : 

Le site du Festival des Solidarités


Description

Avec Marie Chureau, Sandy Ollivar Calvo et Maxime Ollivier.

Le réchauffement climatique s’accélère et cette situation d’urgence a fait émerger une nouvelle génération de militant·e·s écologistes. De la ZAD de Notre-Dame-des-Landes aux grèves mondiales des lycéen·ne·s pour le climat, en passant par les occupations de locaux et de sites industriels, les procès climatiques, l’activisme numérique et les camps climat, les luttes écologiques se sont renouvelées et les mobilisations des jeunes générations occupent désormais largement le champ médiatique. Des franges du mouvement climat prônent une approche plus systémique de la lutte contre les changements climatiques et contribuent ainsi à contrecarrer la vision consensuelle et climato-centrée en vogue depuis les années 2000 dans les pays occidentaux. Loin d’être neutre, cette dépolitisation des enjeux climatiques conforte une organisation sociale inégalitaire et destructrice pour l’environnement.

Alors que les questions de convergence des luttes et de radicalité des modes d’action continuent de faire débat dans les rangs militants, la crise du coronavirus et le coup de projecteur qu’elle a mis sur les inégalités ont-ils obligé cette nouvelle génération de militant·e·s à repenser leur stratégie ? Comment dénoncer et combattre les dynamiques colonialistes, racistes, classistes, validistes et sexistes qui persistent dans les mobilisations pour le climat ? Quel rôle peut jouer l'éducation populaire pour dépasser les logiques de domination à l'œuvre au sein des mouvements climat, dans une période de confinement qui tend à les renforcer ?


Les propos tenus dans ce podcast n'ont pas vocation à exprimer la position du Festival des Solidarités mais à susciter le débat et à favoriser le questionnement. Si vous souhaitez nous faire part de vos réactions à l'écoute de ces podcasts, n'hésitez pas à nous écrire à contact@festivaldessolidarites.org. 


.: Intervenant·e·s : 

Marie Chureau est membre de Youth for Climate France.

Sandy Olivar Calvo est militante et porte-parole d'Alternatiba et d'ANV COP-21(Action Non-Violente COP21). 

Maxime Ollivier est un militant écolo engagé pour la justice climatique depuis plusieurs années. Il est passé par Alternatiba, ANV COP21, Youth For Climate, Citoyens pour le climat, et milite aujourd’hui au sein d'Extinction Rebellion en tant que "coordinateur externe du groupe liaison internationale d'XR France. »

 

.: Animation : Violette Voldoire, journaliste à Radio Parleur 

.: Réalisation : Etienne Gratianette

.: Production et réalisation : Antoine et Sophie pour La Porte à Côté 


.: Pour aller plus loin : 

- Le site de Youth for Climate France

- Le site d'Alternatiba

- Le site d'ANV COP-21

- Le site d'Extinction Rebellion France


.: Pour en savoir plus sur le Festival des Solidarités : 

Le site du Festival des Solidarités


Share

Embed

You may also like