undefined cover
undefined cover
Bilan de compétences : 6 erreurs à éviter ! cover
Bilan de compétences : 6 erreurs à éviter ! cover
Café sans filtre ... avec ton RH

Bilan de compétences : 6 erreurs à éviter !

Bilan de compétences : 6 erreurs à éviter !

04min |10/06/2022
Play
undefined cover
undefined cover
Bilan de compétences : 6 erreurs à éviter ! cover
Bilan de compétences : 6 erreurs à éviter ! cover
Café sans filtre ... avec ton RH

Bilan de compétences : 6 erreurs à éviter !

Bilan de compétences : 6 erreurs à éviter !

04min |10/06/2022
Play

Description

 Les 6 erreurs à éviter dans un bilan de compétences 

  

Ah si je savais, j’aurais agi autrement ! Voici ce que l’on se dit quand on regarde les choses avec un peu de recul. C’est vrai, dans la vie en général et aussi en matière de
bilan de compétences, certains faux pas sont évitables.  

  

Bienvenue, vous êtes en RDV avec votre carrière. Je suis Jennyfer Montantin, RH et Coach carrière au sein du cabinet Blossom Talents.   

  

Voici 6 erreurs courantes en matière de bilan de compétences.  

  

1. Attendre son point de rupture pour débuter la démarche.  


Un bilan de compéténces  est une démarche systémique. Pour avoir un regard suffisamment éclairé sur sa personne et sa situation, il est préférable d’être dans les meilleures dispositions.  


Par exemple, il m’arrive de devoir expliquer à un bénéficiaire que je ne peux pas l’accompagner immédiatement, car son burnout est trop présent et ne permet pas de bâtir sur des bases saines, et donc qu’il faut qu’il envisage le BC un peu plus tard.  

  

2. Sélectionner le mauvais prestataire ou conseiller


Choisissez-le avec soin. Il s’agit de votre avenir. 

Demandez-vous quelle valeur ajoutée vous sera apportée en passant par ce cabinet ou ce conseiller. Dans le prochain épisode, je vous dis tout sur comment ne pas vous
tromper.  

  

3. Oublier la notion de réalité du marché


Un BC est là pour vous ouvrir aux champs des possibles tout en ayant un œil bien ouvert sur ce qui est réalisable. Cela n’a aucun intérêt à vous vendre du rêve.
Il faut intégrer la réalité de votre région, de votre niveau de formation, des
compétences attendues pour réussir dans votre projet. 

  

4. Vouloir aller trop vite


Un bilan de compétences s’étale sur plusieurs mois, en général de 2 à 5 mois. 

C’est le temps nécessaire pour croiser plusieurs fois les informations, fournir le travail
personnel (une bonne partie de votre travail se fait entre les séances), et réfléchir
posément. 

  

5. Ne pas passer à l’action à la fin du BC

Voilà, votre bilan de compétences est terminé. Vous avez votre synthèse et votre plan d’action à 6 ou 12 mois et vous attendez. Alors qu’il faut rapidement mettre en œuvre les recommandations, car une erreur grossière serait de penser que les résultats du bilan peuvent patienter jusqu’à ce que vous n’ayez plus d’autres choix que de les mettre en application.  

  

6. Manquer de disponibilité pour cette démarche


C’est celle qui est pour moi la plus redoutable. Un bilan de compétences, c’est du
travail en dehors des séances. Penser que le temps passé avec le conseiller
suffit à atteindre les objectifs est une erreur. Personnellement, je recommande
de prévoir en temps de travail personnel : les heures d’accompagnement
fois 2. Donc si vous choisissez un bilan de compétences de 15 heures,
prévoyez 30 heures de travail personnel.  

  

Voilà, vous connaissez les 6 erreurs classiques en matière de Bilan de Compétences. Faites-en bon usage.  Besoin de parler de vos objectifs professionnels avec un professionnel du BC et des RH ? 


Le lien vers mon agenda est dans le texte de description. 


Faites bouger votre carrière dès maintenant !   


Lien vers Agenda  


Découvrir les offres Bilans de compétences    



🎧 Bonne écoute  🎧

Jennyfer Montantin 



Description

 Les 6 erreurs à éviter dans un bilan de compétences 

  

Ah si je savais, j’aurais agi autrement ! Voici ce que l’on se dit quand on regarde les choses avec un peu de recul. C’est vrai, dans la vie en général et aussi en matière de
bilan de compétences, certains faux pas sont évitables.  

  

Bienvenue, vous êtes en RDV avec votre carrière. Je suis Jennyfer Montantin, RH et Coach carrière au sein du cabinet Blossom Talents.   

  

Voici 6 erreurs courantes en matière de bilan de compétences.  

  

1. Attendre son point de rupture pour débuter la démarche.  


Un bilan de compéténces  est une démarche systémique. Pour avoir un regard suffisamment éclairé sur sa personne et sa situation, il est préférable d’être dans les meilleures dispositions.  


Par exemple, il m’arrive de devoir expliquer à un bénéficiaire que je ne peux pas l’accompagner immédiatement, car son burnout est trop présent et ne permet pas de bâtir sur des bases saines, et donc qu’il faut qu’il envisage le BC un peu plus tard.  

  

2. Sélectionner le mauvais prestataire ou conseiller


Choisissez-le avec soin. Il s’agit de votre avenir. 

Demandez-vous quelle valeur ajoutée vous sera apportée en passant par ce cabinet ou ce conseiller. Dans le prochain épisode, je vous dis tout sur comment ne pas vous
tromper.  

  

3. Oublier la notion de réalité du marché


Un BC est là pour vous ouvrir aux champs des possibles tout en ayant un œil bien ouvert sur ce qui est réalisable. Cela n’a aucun intérêt à vous vendre du rêve.
Il faut intégrer la réalité de votre région, de votre niveau de formation, des
compétences attendues pour réussir dans votre projet. 

  

4. Vouloir aller trop vite


Un bilan de compétences s’étale sur plusieurs mois, en général de 2 à 5 mois. 

C’est le temps nécessaire pour croiser plusieurs fois les informations, fournir le travail
personnel (une bonne partie de votre travail se fait entre les séances), et réfléchir
posément. 

  

5. Ne pas passer à l’action à la fin du BC

Voilà, votre bilan de compétences est terminé. Vous avez votre synthèse et votre plan d’action à 6 ou 12 mois et vous attendez. Alors qu’il faut rapidement mettre en œuvre les recommandations, car une erreur grossière serait de penser que les résultats du bilan peuvent patienter jusqu’à ce que vous n’ayez plus d’autres choix que de les mettre en application.  

  

6. Manquer de disponibilité pour cette démarche


C’est celle qui est pour moi la plus redoutable. Un bilan de compétences, c’est du
travail en dehors des séances. Penser que le temps passé avec le conseiller
suffit à atteindre les objectifs est une erreur. Personnellement, je recommande
de prévoir en temps de travail personnel : les heures d’accompagnement
fois 2. Donc si vous choisissez un bilan de compétences de 15 heures,
prévoyez 30 heures de travail personnel.  

  

Voilà, vous connaissez les 6 erreurs classiques en matière de Bilan de Compétences. Faites-en bon usage.  Besoin de parler de vos objectifs professionnels avec un professionnel du BC et des RH ? 


Le lien vers mon agenda est dans le texte de description. 


Faites bouger votre carrière dès maintenant !   


Lien vers Agenda  


Découvrir les offres Bilans de compétences    



🎧 Bonne écoute  🎧

Jennyfer Montantin 



Share

Embed

You may also like

Description

 Les 6 erreurs à éviter dans un bilan de compétences 

  

Ah si je savais, j’aurais agi autrement ! Voici ce que l’on se dit quand on regarde les choses avec un peu de recul. C’est vrai, dans la vie en général et aussi en matière de
bilan de compétences, certains faux pas sont évitables.  

  

Bienvenue, vous êtes en RDV avec votre carrière. Je suis Jennyfer Montantin, RH et Coach carrière au sein du cabinet Blossom Talents.   

  

Voici 6 erreurs courantes en matière de bilan de compétences.  

  

1. Attendre son point de rupture pour débuter la démarche.  


Un bilan de compéténces  est une démarche systémique. Pour avoir un regard suffisamment éclairé sur sa personne et sa situation, il est préférable d’être dans les meilleures dispositions.  


Par exemple, il m’arrive de devoir expliquer à un bénéficiaire que je ne peux pas l’accompagner immédiatement, car son burnout est trop présent et ne permet pas de bâtir sur des bases saines, et donc qu’il faut qu’il envisage le BC un peu plus tard.  

  

2. Sélectionner le mauvais prestataire ou conseiller


Choisissez-le avec soin. Il s’agit de votre avenir. 

Demandez-vous quelle valeur ajoutée vous sera apportée en passant par ce cabinet ou ce conseiller. Dans le prochain épisode, je vous dis tout sur comment ne pas vous
tromper.  

  

3. Oublier la notion de réalité du marché


Un BC est là pour vous ouvrir aux champs des possibles tout en ayant un œil bien ouvert sur ce qui est réalisable. Cela n’a aucun intérêt à vous vendre du rêve.
Il faut intégrer la réalité de votre région, de votre niveau de formation, des
compétences attendues pour réussir dans votre projet. 

  

4. Vouloir aller trop vite


Un bilan de compétences s’étale sur plusieurs mois, en général de 2 à 5 mois. 

C’est le temps nécessaire pour croiser plusieurs fois les informations, fournir le travail
personnel (une bonne partie de votre travail se fait entre les séances), et réfléchir
posément. 

  

5. Ne pas passer à l’action à la fin du BC

Voilà, votre bilan de compétences est terminé. Vous avez votre synthèse et votre plan d’action à 6 ou 12 mois et vous attendez. Alors qu’il faut rapidement mettre en œuvre les recommandations, car une erreur grossière serait de penser que les résultats du bilan peuvent patienter jusqu’à ce que vous n’ayez plus d’autres choix que de les mettre en application.  

  

6. Manquer de disponibilité pour cette démarche


C’est celle qui est pour moi la plus redoutable. Un bilan de compétences, c’est du
travail en dehors des séances. Penser que le temps passé avec le conseiller
suffit à atteindre les objectifs est une erreur. Personnellement, je recommande
de prévoir en temps de travail personnel : les heures d’accompagnement
fois 2. Donc si vous choisissez un bilan de compétences de 15 heures,
prévoyez 30 heures de travail personnel.  

  

Voilà, vous connaissez les 6 erreurs classiques en matière de Bilan de Compétences. Faites-en bon usage.  Besoin de parler de vos objectifs professionnels avec un professionnel du BC et des RH ? 


Le lien vers mon agenda est dans le texte de description. 


Faites bouger votre carrière dès maintenant !   


Lien vers Agenda  


Découvrir les offres Bilans de compétences    



🎧 Bonne écoute  🎧

Jennyfer Montantin 



Description

 Les 6 erreurs à éviter dans un bilan de compétences 

  

Ah si je savais, j’aurais agi autrement ! Voici ce que l’on se dit quand on regarde les choses avec un peu de recul. C’est vrai, dans la vie en général et aussi en matière de
bilan de compétences, certains faux pas sont évitables.  

  

Bienvenue, vous êtes en RDV avec votre carrière. Je suis Jennyfer Montantin, RH et Coach carrière au sein du cabinet Blossom Talents.   

  

Voici 6 erreurs courantes en matière de bilan de compétences.  

  

1. Attendre son point de rupture pour débuter la démarche.  


Un bilan de compéténces  est une démarche systémique. Pour avoir un regard suffisamment éclairé sur sa personne et sa situation, il est préférable d’être dans les meilleures dispositions.  


Par exemple, il m’arrive de devoir expliquer à un bénéficiaire que je ne peux pas l’accompagner immédiatement, car son burnout est trop présent et ne permet pas de bâtir sur des bases saines, et donc qu’il faut qu’il envisage le BC un peu plus tard.  

  

2. Sélectionner le mauvais prestataire ou conseiller


Choisissez-le avec soin. Il s’agit de votre avenir. 

Demandez-vous quelle valeur ajoutée vous sera apportée en passant par ce cabinet ou ce conseiller. Dans le prochain épisode, je vous dis tout sur comment ne pas vous
tromper.  

  

3. Oublier la notion de réalité du marché


Un BC est là pour vous ouvrir aux champs des possibles tout en ayant un œil bien ouvert sur ce qui est réalisable. Cela n’a aucun intérêt à vous vendre du rêve.
Il faut intégrer la réalité de votre région, de votre niveau de formation, des
compétences attendues pour réussir dans votre projet. 

  

4. Vouloir aller trop vite


Un bilan de compétences s’étale sur plusieurs mois, en général de 2 à 5 mois. 

C’est le temps nécessaire pour croiser plusieurs fois les informations, fournir le travail
personnel (une bonne partie de votre travail se fait entre les séances), et réfléchir
posément. 

  

5. Ne pas passer à l’action à la fin du BC

Voilà, votre bilan de compétences est terminé. Vous avez votre synthèse et votre plan d’action à 6 ou 12 mois et vous attendez. Alors qu’il faut rapidement mettre en œuvre les recommandations, car une erreur grossière serait de penser que les résultats du bilan peuvent patienter jusqu’à ce que vous n’ayez plus d’autres choix que de les mettre en application.  

  

6. Manquer de disponibilité pour cette démarche


C’est celle qui est pour moi la plus redoutable. Un bilan de compétences, c’est du
travail en dehors des séances. Penser que le temps passé avec le conseiller
suffit à atteindre les objectifs est une erreur. Personnellement, je recommande
de prévoir en temps de travail personnel : les heures d’accompagnement
fois 2. Donc si vous choisissez un bilan de compétences de 15 heures,
prévoyez 30 heures de travail personnel.  

  

Voilà, vous connaissez les 6 erreurs classiques en matière de Bilan de Compétences. Faites-en bon usage.  Besoin de parler de vos objectifs professionnels avec un professionnel du BC et des RH ? 


Le lien vers mon agenda est dans le texte de description. 


Faites bouger votre carrière dès maintenant !   


Lien vers Agenda  


Découvrir les offres Bilans de compétences    



🎧 Bonne écoute  🎧

Jennyfer Montantin 



Share

Embed

You may also like