undefined cover
undefined cover
#18_Les GAFAM : une menace pour nos démocraties? avec Christophe DELOIRE, Secrétaire général de RSF cover
#18_Les GAFAM : une menace pour nos démocraties? avec Christophe DELOIRE, Secrétaire général de RSF cover
DialoguesMR21

#18_Les GAFAM : une menace pour nos démocraties? avec Christophe DELOIRE, Secrétaire général de RSF

#18_Les GAFAM : une menace pour nos démocraties? avec Christophe DELOIRE, Secrétaire général de RSF

1h09 |24/03/2022|

58

Play
undefined cover
undefined cover
#18_Les GAFAM : une menace pour nos démocraties? avec Christophe DELOIRE, Secrétaire général de RSF cover
#18_Les GAFAM : une menace pour nos démocraties? avec Christophe DELOIRE, Secrétaire général de RSF cover
DialoguesMR21

#18_Les GAFAM : une menace pour nos démocraties? avec Christophe DELOIRE, Secrétaire général de RSF

#18_Les GAFAM : une menace pour nos démocraties? avec Christophe DELOIRE, Secrétaire général de RSF

1h09 |24/03/2022|

58

Play

Description


Le 11 janvier 2022, les membres de la commission Bronner rendaient leur rapport au président Emmanuel Macron avec pour objectif la lutte et la prévention contre les fausses informations en ligne. La période est propice : la France est en campagne électorale et le scandale de Cambridge Analytica lors de la campagne présidentielle de 2016 aux Etats-Unis est dans toutes les mémoires. 


Les services des GAFAM sont devenus indispensables et incontournables à des milliards de personnes avec pour conséquence un pouvoir considérable qui leur permet de rivaliser avec celui des États. Ce quasi-monopole inquiète, plus seulement les économistes, mais aussi les politiques.  


A ce phénomène, s’ajoute celui de l’amplification du ressentiment, de la haine, du complotisme de la désinformation qui prend également une ampleur inédite sur les plateformes numériques. 


Face à l’influence mondiale des grandes entreprises que sont les GAFAM sur l’information et par rebond, sur nos systèmes démocratiques, la question de la régulation des réseaux sociaux devient centrale mais pose de nombreuses questions. 


A travers ce 2e Dialogue de notre cycle « L’entreprise dans la géopolitique mondiale : pour le meilleur ou pour le pire ? »,  nous nous interrogerons sur les régulations actuellement en vigueur et celles qui peuvent être envisagées pour contrecarrer les pouvoirs exorbitants des GAFAM. En effet, imposer la régulation pour encadrer ces industries de l’information, de la connaissance, de la culture et de la communication est-t-il suffisant ? Et de protectrice de la démocratie, la régulation ne risque-t-elle
pas d’être liberticide si les mesures prises mènent à une restriction de la
liberté d’expression, pouvant être assimilée à la censure ?  



Christophe DELOIRE est journaliste français, Secrétaire Général et directeur exécutif
de Reporters sans frontières (RSF) depuis 2012. Depuis 2019, il est également président du Forum sur l'information et la démocratie, organe de mise en œuvre du Partenariat international du même nom signé par 45 pays et initié par RSF.
 

Il a dirigé l'une des principales écoles de journalisme françaises, le CFJ, de 2008 à 2012, et a été journaliste d'investigation pour les rubriques politique et société du magazine d'information français Le Point de 1998 à 2007. Il a également travaillé pour les chaînes de télévision ARTE et TF1, réalisé des films documentaires, édité plusieurs auteurs et écrit plusieurs best-sellers.  

  

Ce Dialogue s’inscrit dans le Cycle « L’entreprise en géopolitique : pour le meilleur ou pour le pire ? » Cycle de trois dialogues. Lors du premier Dialogue, nous recevions Maître William BOURDON, avocat au Barreau de Paris, fondateur de l’ONG SHERPA pour échanger sur la Responsabilité juridique des entreprises au niveau mondial. Le dernier dialogue de ce cycle a eu lieu le jeudi 10 mars 2022 avec Sylvie MATELLY, Directrice Générale adjointe de l’IRIS

   


Description


Le 11 janvier 2022, les membres de la commission Bronner rendaient leur rapport au président Emmanuel Macron avec pour objectif la lutte et la prévention contre les fausses informations en ligne. La période est propice : la France est en campagne électorale et le scandale de Cambridge Analytica lors de la campagne présidentielle de 2016 aux Etats-Unis est dans toutes les mémoires. 


Les services des GAFAM sont devenus indispensables et incontournables à des milliards de personnes avec pour conséquence un pouvoir considérable qui leur permet de rivaliser avec celui des États. Ce quasi-monopole inquiète, plus seulement les économistes, mais aussi les politiques.  


A ce phénomène, s’ajoute celui de l’amplification du ressentiment, de la haine, du complotisme de la désinformation qui prend également une ampleur inédite sur les plateformes numériques. 


Face à l’influence mondiale des grandes entreprises que sont les GAFAM sur l’information et par rebond, sur nos systèmes démocratiques, la question de la régulation des réseaux sociaux devient centrale mais pose de nombreuses questions. 


A travers ce 2e Dialogue de notre cycle « L’entreprise dans la géopolitique mondiale : pour le meilleur ou pour le pire ? »,  nous nous interrogerons sur les régulations actuellement en vigueur et celles qui peuvent être envisagées pour contrecarrer les pouvoirs exorbitants des GAFAM. En effet, imposer la régulation pour encadrer ces industries de l’information, de la connaissance, de la culture et de la communication est-t-il suffisant ? Et de protectrice de la démocratie, la régulation ne risque-t-elle
pas d’être liberticide si les mesures prises mènent à une restriction de la
liberté d’expression, pouvant être assimilée à la censure ?  



Christophe DELOIRE est journaliste français, Secrétaire Général et directeur exécutif
de Reporters sans frontières (RSF) depuis 2012. Depuis 2019, il est également président du Forum sur l'information et la démocratie, organe de mise en œuvre du Partenariat international du même nom signé par 45 pays et initié par RSF.
 

Il a dirigé l'une des principales écoles de journalisme françaises, le CFJ, de 2008 à 2012, et a été journaliste d'investigation pour les rubriques politique et société du magazine d'information français Le Point de 1998 à 2007. Il a également travaillé pour les chaînes de télévision ARTE et TF1, réalisé des films documentaires, édité plusieurs auteurs et écrit plusieurs best-sellers.  

  

Ce Dialogue s’inscrit dans le Cycle « L’entreprise en géopolitique : pour le meilleur ou pour le pire ? » Cycle de trois dialogues. Lors du premier Dialogue, nous recevions Maître William BOURDON, avocat au Barreau de Paris, fondateur de l’ONG SHERPA pour échanger sur la Responsabilité juridique des entreprises au niveau mondial. Le dernier dialogue de ce cycle a eu lieu le jeudi 10 mars 2022 avec Sylvie MATELLY, Directrice Générale adjointe de l’IRIS

   


Share

Embed

You may also like

Description


Le 11 janvier 2022, les membres de la commission Bronner rendaient leur rapport au président Emmanuel Macron avec pour objectif la lutte et la prévention contre les fausses informations en ligne. La période est propice : la France est en campagne électorale et le scandale de Cambridge Analytica lors de la campagne présidentielle de 2016 aux Etats-Unis est dans toutes les mémoires. 


Les services des GAFAM sont devenus indispensables et incontournables à des milliards de personnes avec pour conséquence un pouvoir considérable qui leur permet de rivaliser avec celui des États. Ce quasi-monopole inquiète, plus seulement les économistes, mais aussi les politiques.  


A ce phénomène, s’ajoute celui de l’amplification du ressentiment, de la haine, du complotisme de la désinformation qui prend également une ampleur inédite sur les plateformes numériques. 


Face à l’influence mondiale des grandes entreprises que sont les GAFAM sur l’information et par rebond, sur nos systèmes démocratiques, la question de la régulation des réseaux sociaux devient centrale mais pose de nombreuses questions. 


A travers ce 2e Dialogue de notre cycle « L’entreprise dans la géopolitique mondiale : pour le meilleur ou pour le pire ? »,  nous nous interrogerons sur les régulations actuellement en vigueur et celles qui peuvent être envisagées pour contrecarrer les pouvoirs exorbitants des GAFAM. En effet, imposer la régulation pour encadrer ces industries de l’information, de la connaissance, de la culture et de la communication est-t-il suffisant ? Et de protectrice de la démocratie, la régulation ne risque-t-elle
pas d’être liberticide si les mesures prises mènent à une restriction de la
liberté d’expression, pouvant être assimilée à la censure ?  



Christophe DELOIRE est journaliste français, Secrétaire Général et directeur exécutif
de Reporters sans frontières (RSF) depuis 2012. Depuis 2019, il est également président du Forum sur l'information et la démocratie, organe de mise en œuvre du Partenariat international du même nom signé par 45 pays et initié par RSF.
 

Il a dirigé l'une des principales écoles de journalisme françaises, le CFJ, de 2008 à 2012, et a été journaliste d'investigation pour les rubriques politique et société du magazine d'information français Le Point de 1998 à 2007. Il a également travaillé pour les chaînes de télévision ARTE et TF1, réalisé des films documentaires, édité plusieurs auteurs et écrit plusieurs best-sellers.  

  

Ce Dialogue s’inscrit dans le Cycle « L’entreprise en géopolitique : pour le meilleur ou pour le pire ? » Cycle de trois dialogues. Lors du premier Dialogue, nous recevions Maître William BOURDON, avocat au Barreau de Paris, fondateur de l’ONG SHERPA pour échanger sur la Responsabilité juridique des entreprises au niveau mondial. Le dernier dialogue de ce cycle a eu lieu le jeudi 10 mars 2022 avec Sylvie MATELLY, Directrice Générale adjointe de l’IRIS

   


Description


Le 11 janvier 2022, les membres de la commission Bronner rendaient leur rapport au président Emmanuel Macron avec pour objectif la lutte et la prévention contre les fausses informations en ligne. La période est propice : la France est en campagne électorale et le scandale de Cambridge Analytica lors de la campagne présidentielle de 2016 aux Etats-Unis est dans toutes les mémoires. 


Les services des GAFAM sont devenus indispensables et incontournables à des milliards de personnes avec pour conséquence un pouvoir considérable qui leur permet de rivaliser avec celui des États. Ce quasi-monopole inquiète, plus seulement les économistes, mais aussi les politiques.  


A ce phénomène, s’ajoute celui de l’amplification du ressentiment, de la haine, du complotisme de la désinformation qui prend également une ampleur inédite sur les plateformes numériques. 


Face à l’influence mondiale des grandes entreprises que sont les GAFAM sur l’information et par rebond, sur nos systèmes démocratiques, la question de la régulation des réseaux sociaux devient centrale mais pose de nombreuses questions. 


A travers ce 2e Dialogue de notre cycle « L’entreprise dans la géopolitique mondiale : pour le meilleur ou pour le pire ? »,  nous nous interrogerons sur les régulations actuellement en vigueur et celles qui peuvent être envisagées pour contrecarrer les pouvoirs exorbitants des GAFAM. En effet, imposer la régulation pour encadrer ces industries de l’information, de la connaissance, de la culture et de la communication est-t-il suffisant ? Et de protectrice de la démocratie, la régulation ne risque-t-elle
pas d’être liberticide si les mesures prises mènent à une restriction de la
liberté d’expression, pouvant être assimilée à la censure ?  



Christophe DELOIRE est journaliste français, Secrétaire Général et directeur exécutif
de Reporters sans frontières (RSF) depuis 2012. Depuis 2019, il est également président du Forum sur l'information et la démocratie, organe de mise en œuvre du Partenariat international du même nom signé par 45 pays et initié par RSF.
 

Il a dirigé l'une des principales écoles de journalisme françaises, le CFJ, de 2008 à 2012, et a été journaliste d'investigation pour les rubriques politique et société du magazine d'information français Le Point de 1998 à 2007. Il a également travaillé pour les chaînes de télévision ARTE et TF1, réalisé des films documentaires, édité plusieurs auteurs et écrit plusieurs best-sellers.  

  

Ce Dialogue s’inscrit dans le Cycle « L’entreprise en géopolitique : pour le meilleur ou pour le pire ? » Cycle de trois dialogues. Lors du premier Dialogue, nous recevions Maître William BOURDON, avocat au Barreau de Paris, fondateur de l’ONG SHERPA pour échanger sur la Responsabilité juridique des entreprises au niveau mondial. Le dernier dialogue de ce cycle a eu lieu le jeudi 10 mars 2022 avec Sylvie MATELLY, Directrice Générale adjointe de l’IRIS

   


Share

Embed

You may also like