undefined cover
undefined cover
#21_Finance verte = Greenwashing ? avec Lucie PINSON, Fondatrice de l’ONG Reclaim Finance cover
#21_Finance verte = Greenwashing ? avec Lucie PINSON, Fondatrice de l’ONG Reclaim Finance cover
DialoguesMR21

#21_Finance verte = Greenwashing ? avec Lucie PINSON, Fondatrice de l’ONG Reclaim Finance

#21_Finance verte = Greenwashing ? avec Lucie PINSON, Fondatrice de l’ONG Reclaim Finance

1h04 |05/07/2022|

86

Play
undefined cover
undefined cover
#21_Finance verte = Greenwashing ? avec Lucie PINSON, Fondatrice de l’ONG Reclaim Finance cover
#21_Finance verte = Greenwashing ? avec Lucie PINSON, Fondatrice de l’ONG Reclaim Finance cover
DialoguesMR21

#21_Finance verte = Greenwashing ? avec Lucie PINSON, Fondatrice de l’ONG Reclaim Finance

#21_Finance verte = Greenwashing ? avec Lucie PINSON, Fondatrice de l’ONG Reclaim Finance

1h04 |05/07/2022|

86

Play

Description

 Les mois de mai et juin sont traditionnellement ceux des Assemblées Générales, celles -ci sont de plus en plus médiatisées alors que des activistes et ONG interpellent leurs dirigeants sur la soutenabilité de leurs engagements financiers. Ce fut le cas encore il y a quelques semaines pour les dirigeants du Crédit agricole, d’Amundi, de BNP Paribas, d’Axa ou encore de TotalEnergies. 

  

La finance dite responsable s’est développée notamment en France depuis les premières émissions de Green Bonds (obligations finançant des projets à caractère écologique, primo-émission en France en janvier 2017) et l’article 173 de la loi de Transition Energétique (janvier 2015) qui contraint les investisseurs institutionnels à décrire comment ils prennent en compte les critères ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance) dans leurs choix d’investissement.  

  

Malgré les discours des entreprises et les efforts du législateur à réorienter les investissements, il semblerait que l’utilisation du levier financier face à l'objectif climatique de 1,5°C soit au centre de nombreuses critiques. Ceci alors qu’une étude menée en juin 2021 par OpinionWay montre que 76 % des Français estiment que l’impact des placements sur la qualité de l’environnement est un sujet important.  

  

Lucie PINSON, Fondatrice de l’ONG Reclaim Finance, partagera son analyse du rôle actuel des investisseurs et acteurs financiers français dans notre trajectoire collective : quelles sont les déclarations, quelle est la réalité des faits à travers des exemples récents. Sommes-nous en pleine schizophrénie ? A quel niveau se prennent les décisions ? Quels sont les facteurs d’influence ?  

Nous nous nous interrogerons sur la pression grandissante des ONG et des citoyens sur les acteurs, privés pour aller vers une société soutenable.

Nous nous arrêterons sur les victoires importantes déjà obtenues et nous échangerons
sur les moyens d’actions actuels et futurs. 

Et nous aborderons également les réponses apportées par le régulateur au niveau français comme européen. 

  

Lucie PINSON a fondé Reclaim Finance après plusieurs années de campagne sur la responsabilité des acteurs financiers dans les dérèglements climatiques. Lucie a initié et coordonné des campagnes visant à convaincre les banques, assureurs et investisseurs à ne plus soutenir l’expansion des énergies fossiles. Militante des Amis de la Terre France, elle y a travaillé entre 2013 à 2017 en tant que chargée de campagne finance puis entre 2018 et 2020 pour le Sunrise Project en tant que coordinatrice européenne d’une campagne internationale appelant les assureurs à cesser leurs soutiens au charbon. Lucie est diplômée d’un BA en histoire et sciences politiques de l’université de Rhodes en Afrique du Sud, et d’un double master en sciences politiques de l’université de la Sorbonne à Paris. Elle a reçu le prix Goldman pour l’environnement en novembre 2020, en reconnaissance de son travail sur le charbon. 


Reclaim Finance est une ONG fondée en mars 2020 avec pour ultime objectif de mettre la finance au service du climat  

Description

 Les mois de mai et juin sont traditionnellement ceux des Assemblées Générales, celles -ci sont de plus en plus médiatisées alors que des activistes et ONG interpellent leurs dirigeants sur la soutenabilité de leurs engagements financiers. Ce fut le cas encore il y a quelques semaines pour les dirigeants du Crédit agricole, d’Amundi, de BNP Paribas, d’Axa ou encore de TotalEnergies. 

  

La finance dite responsable s’est développée notamment en France depuis les premières émissions de Green Bonds (obligations finançant des projets à caractère écologique, primo-émission en France en janvier 2017) et l’article 173 de la loi de Transition Energétique (janvier 2015) qui contraint les investisseurs institutionnels à décrire comment ils prennent en compte les critères ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance) dans leurs choix d’investissement.  

  

Malgré les discours des entreprises et les efforts du législateur à réorienter les investissements, il semblerait que l’utilisation du levier financier face à l'objectif climatique de 1,5°C soit au centre de nombreuses critiques. Ceci alors qu’une étude menée en juin 2021 par OpinionWay montre que 76 % des Français estiment que l’impact des placements sur la qualité de l’environnement est un sujet important.  

  

Lucie PINSON, Fondatrice de l’ONG Reclaim Finance, partagera son analyse du rôle actuel des investisseurs et acteurs financiers français dans notre trajectoire collective : quelles sont les déclarations, quelle est la réalité des faits à travers des exemples récents. Sommes-nous en pleine schizophrénie ? A quel niveau se prennent les décisions ? Quels sont les facteurs d’influence ?  

Nous nous nous interrogerons sur la pression grandissante des ONG et des citoyens sur les acteurs, privés pour aller vers une société soutenable.

Nous nous arrêterons sur les victoires importantes déjà obtenues et nous échangerons
sur les moyens d’actions actuels et futurs. 

Et nous aborderons également les réponses apportées par le régulateur au niveau français comme européen. 

  

Lucie PINSON a fondé Reclaim Finance après plusieurs années de campagne sur la responsabilité des acteurs financiers dans les dérèglements climatiques. Lucie a initié et coordonné des campagnes visant à convaincre les banques, assureurs et investisseurs à ne plus soutenir l’expansion des énergies fossiles. Militante des Amis de la Terre France, elle y a travaillé entre 2013 à 2017 en tant que chargée de campagne finance puis entre 2018 et 2020 pour le Sunrise Project en tant que coordinatrice européenne d’une campagne internationale appelant les assureurs à cesser leurs soutiens au charbon. Lucie est diplômée d’un BA en histoire et sciences politiques de l’université de Rhodes en Afrique du Sud, et d’un double master en sciences politiques de l’université de la Sorbonne à Paris. Elle a reçu le prix Goldman pour l’environnement en novembre 2020, en reconnaissance de son travail sur le charbon. 


Reclaim Finance est une ONG fondée en mars 2020 avec pour ultime objectif de mettre la finance au service du climat  

Share

Embed

You may also like

Description

 Les mois de mai et juin sont traditionnellement ceux des Assemblées Générales, celles -ci sont de plus en plus médiatisées alors que des activistes et ONG interpellent leurs dirigeants sur la soutenabilité de leurs engagements financiers. Ce fut le cas encore il y a quelques semaines pour les dirigeants du Crédit agricole, d’Amundi, de BNP Paribas, d’Axa ou encore de TotalEnergies. 

  

La finance dite responsable s’est développée notamment en France depuis les premières émissions de Green Bonds (obligations finançant des projets à caractère écologique, primo-émission en France en janvier 2017) et l’article 173 de la loi de Transition Energétique (janvier 2015) qui contraint les investisseurs institutionnels à décrire comment ils prennent en compte les critères ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance) dans leurs choix d’investissement.  

  

Malgré les discours des entreprises et les efforts du législateur à réorienter les investissements, il semblerait que l’utilisation du levier financier face à l'objectif climatique de 1,5°C soit au centre de nombreuses critiques. Ceci alors qu’une étude menée en juin 2021 par OpinionWay montre que 76 % des Français estiment que l’impact des placements sur la qualité de l’environnement est un sujet important.  

  

Lucie PINSON, Fondatrice de l’ONG Reclaim Finance, partagera son analyse du rôle actuel des investisseurs et acteurs financiers français dans notre trajectoire collective : quelles sont les déclarations, quelle est la réalité des faits à travers des exemples récents. Sommes-nous en pleine schizophrénie ? A quel niveau se prennent les décisions ? Quels sont les facteurs d’influence ?  

Nous nous nous interrogerons sur la pression grandissante des ONG et des citoyens sur les acteurs, privés pour aller vers une société soutenable.

Nous nous arrêterons sur les victoires importantes déjà obtenues et nous échangerons
sur les moyens d’actions actuels et futurs. 

Et nous aborderons également les réponses apportées par le régulateur au niveau français comme européen. 

  

Lucie PINSON a fondé Reclaim Finance après plusieurs années de campagne sur la responsabilité des acteurs financiers dans les dérèglements climatiques. Lucie a initié et coordonné des campagnes visant à convaincre les banques, assureurs et investisseurs à ne plus soutenir l’expansion des énergies fossiles. Militante des Amis de la Terre France, elle y a travaillé entre 2013 à 2017 en tant que chargée de campagne finance puis entre 2018 et 2020 pour le Sunrise Project en tant que coordinatrice européenne d’une campagne internationale appelant les assureurs à cesser leurs soutiens au charbon. Lucie est diplômée d’un BA en histoire et sciences politiques de l’université de Rhodes en Afrique du Sud, et d’un double master en sciences politiques de l’université de la Sorbonne à Paris. Elle a reçu le prix Goldman pour l’environnement en novembre 2020, en reconnaissance de son travail sur le charbon. 


Reclaim Finance est une ONG fondée en mars 2020 avec pour ultime objectif de mettre la finance au service du climat  

Description

 Les mois de mai et juin sont traditionnellement ceux des Assemblées Générales, celles -ci sont de plus en plus médiatisées alors que des activistes et ONG interpellent leurs dirigeants sur la soutenabilité de leurs engagements financiers. Ce fut le cas encore il y a quelques semaines pour les dirigeants du Crédit agricole, d’Amundi, de BNP Paribas, d’Axa ou encore de TotalEnergies. 

  

La finance dite responsable s’est développée notamment en France depuis les premières émissions de Green Bonds (obligations finançant des projets à caractère écologique, primo-émission en France en janvier 2017) et l’article 173 de la loi de Transition Energétique (janvier 2015) qui contraint les investisseurs institutionnels à décrire comment ils prennent en compte les critères ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance) dans leurs choix d’investissement.  

  

Malgré les discours des entreprises et les efforts du législateur à réorienter les investissements, il semblerait que l’utilisation du levier financier face à l'objectif climatique de 1,5°C soit au centre de nombreuses critiques. Ceci alors qu’une étude menée en juin 2021 par OpinionWay montre que 76 % des Français estiment que l’impact des placements sur la qualité de l’environnement est un sujet important.  

  

Lucie PINSON, Fondatrice de l’ONG Reclaim Finance, partagera son analyse du rôle actuel des investisseurs et acteurs financiers français dans notre trajectoire collective : quelles sont les déclarations, quelle est la réalité des faits à travers des exemples récents. Sommes-nous en pleine schizophrénie ? A quel niveau se prennent les décisions ? Quels sont les facteurs d’influence ?  

Nous nous nous interrogerons sur la pression grandissante des ONG et des citoyens sur les acteurs, privés pour aller vers une société soutenable.

Nous nous arrêterons sur les victoires importantes déjà obtenues et nous échangerons
sur les moyens d’actions actuels et futurs. 

Et nous aborderons également les réponses apportées par le régulateur au niveau français comme européen. 

  

Lucie PINSON a fondé Reclaim Finance après plusieurs années de campagne sur la responsabilité des acteurs financiers dans les dérèglements climatiques. Lucie a initié et coordonné des campagnes visant à convaincre les banques, assureurs et investisseurs à ne plus soutenir l’expansion des énergies fossiles. Militante des Amis de la Terre France, elle y a travaillé entre 2013 à 2017 en tant que chargée de campagne finance puis entre 2018 et 2020 pour le Sunrise Project en tant que coordinatrice européenne d’une campagne internationale appelant les assureurs à cesser leurs soutiens au charbon. Lucie est diplômée d’un BA en histoire et sciences politiques de l’université de Rhodes en Afrique du Sud, et d’un double master en sciences politiques de l’université de la Sorbonne à Paris. Elle a reçu le prix Goldman pour l’environnement en novembre 2020, en reconnaissance de son travail sur le charbon. 


Reclaim Finance est une ONG fondée en mars 2020 avec pour ultime objectif de mettre la finance au service du climat  

Share

Embed

You may also like