undefined cover
undefined cover
#23_Quel nouveau modèle de développement pour l'Afrique? avec Kako NABUKPO cover
#23_Quel nouveau modèle de développement pour l'Afrique? avec Kako NABUKPO cover
DialoguesMR21

#23_Quel nouveau modèle de développement pour l'Afrique? avec Kako NABUKPO

#23_Quel nouveau modèle de développement pour l'Afrique? avec Kako NABUKPO

1h05 |31/10/2022|

101

Play
undefined cover
undefined cover
#23_Quel nouveau modèle de développement pour l'Afrique? avec Kako NABUKPO cover
#23_Quel nouveau modèle de développement pour l'Afrique? avec Kako NABUKPO cover
DialoguesMR21

#23_Quel nouveau modèle de développement pour l'Afrique? avec Kako NABUKPO

#23_Quel nouveau modèle de développement pour l'Afrique? avec Kako NABUKPO

1h05 |31/10/2022|

101

Play

Description

"Je suis contre le libre-échange car c'est la liberté du loup dans la bergerie". C'est aisni que débute le nouvel essai de Kako NUBUKPO « Une solution pour l’Afrique : du néoprotectionnisme aux biens communs », paru e 12 octobre 2022 aux Editions Odile Jacob.

A cette occasion, Kako NUBUKPO est l’invité d’un dialogue autour des enjeux de la croissance africaine de demain. 


Dans son précédent ouvrage « L’urgence africaine », Kako NUBUKPO dressait un constat :
l’Afrique se transforme mais ni suffisamment vite, ni suffisamment bien, pour affronter les trois principaux défis qu’elle doit relever : le défi démographique, le défi écologique et le défi des inégalités. Pointant le fait que l’Afrique vivait deux histoires parallèles, celle des dirigeants et celle des peuples, la clé de la réconciliation de ces deux histoires et du développement réside, selon lui, dans la mobilisation des populations autour d’un projet collectif et d’une vision. 

Intellectuel engagé dans la dénonciation de la « néo-mondialisation », Kako NUBUKPO partage avec nous sa vision d’un nouveau développement pour l’Afrique, basé notamment sur le
protectionnisme écologique, la remise à plat des accords de libre-échange entre les pays ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifiques) et l’Union européenne (UE) et les nouvelles conditions dans lesquelles doit être pensée la Zone de libre-échange intercontinental. 


Avec lui, nous revenons sur les défis précités, sur les bases de ce nouveau modèle de croissance basé sur les « biens communs », sur la place des entrepreneurs et des
entreprises dans l’émergence de ce nouveau modèle de développement et sur les défis de gouvernance. Et ce afin d’explorer comment l’on peut passer demain du « libre échange » au « juste échange ». 

  

Kako NUBUKPO est économiste, ancien Ministre de de la Prospective et de l’Evaluation des politiques publiques du Togo et actuellement Commissaire à l’agriculture, aux ressources en eau et à l’environnement de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA). Il est le fondateur de l’Observatoire de l’Afrique Subsaharienne à la Fondation Jean Jaurès et l’auteur de nombreux ouvrages parmi lesquels « L’urgence africaine – Changeons le modèle de croissance » paru en 2019 et « Une solution pour l’Afrique : du néoprotectionnisme aux biens communs » paru le 12 octobre 2022.  

Description

"Je suis contre le libre-échange car c'est la liberté du loup dans la bergerie". C'est aisni que débute le nouvel essai de Kako NUBUKPO « Une solution pour l’Afrique : du néoprotectionnisme aux biens communs », paru e 12 octobre 2022 aux Editions Odile Jacob.

A cette occasion, Kako NUBUKPO est l’invité d’un dialogue autour des enjeux de la croissance africaine de demain. 


Dans son précédent ouvrage « L’urgence africaine », Kako NUBUKPO dressait un constat :
l’Afrique se transforme mais ni suffisamment vite, ni suffisamment bien, pour affronter les trois principaux défis qu’elle doit relever : le défi démographique, le défi écologique et le défi des inégalités. Pointant le fait que l’Afrique vivait deux histoires parallèles, celle des dirigeants et celle des peuples, la clé de la réconciliation de ces deux histoires et du développement réside, selon lui, dans la mobilisation des populations autour d’un projet collectif et d’une vision. 

Intellectuel engagé dans la dénonciation de la « néo-mondialisation », Kako NUBUKPO partage avec nous sa vision d’un nouveau développement pour l’Afrique, basé notamment sur le
protectionnisme écologique, la remise à plat des accords de libre-échange entre les pays ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifiques) et l’Union européenne (UE) et les nouvelles conditions dans lesquelles doit être pensée la Zone de libre-échange intercontinental. 


Avec lui, nous revenons sur les défis précités, sur les bases de ce nouveau modèle de croissance basé sur les « biens communs », sur la place des entrepreneurs et des
entreprises dans l’émergence de ce nouveau modèle de développement et sur les défis de gouvernance. Et ce afin d’explorer comment l’on peut passer demain du « libre échange » au « juste échange ». 

  

Kako NUBUKPO est économiste, ancien Ministre de de la Prospective et de l’Evaluation des politiques publiques du Togo et actuellement Commissaire à l’agriculture, aux ressources en eau et à l’environnement de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA). Il est le fondateur de l’Observatoire de l’Afrique Subsaharienne à la Fondation Jean Jaurès et l’auteur de nombreux ouvrages parmi lesquels « L’urgence africaine – Changeons le modèle de croissance » paru en 2019 et « Une solution pour l’Afrique : du néoprotectionnisme aux biens communs » paru le 12 octobre 2022.  

Share

Embed

You may also like

Description

"Je suis contre le libre-échange car c'est la liberté du loup dans la bergerie". C'est aisni que débute le nouvel essai de Kako NUBUKPO « Une solution pour l’Afrique : du néoprotectionnisme aux biens communs », paru e 12 octobre 2022 aux Editions Odile Jacob.

A cette occasion, Kako NUBUKPO est l’invité d’un dialogue autour des enjeux de la croissance africaine de demain. 


Dans son précédent ouvrage « L’urgence africaine », Kako NUBUKPO dressait un constat :
l’Afrique se transforme mais ni suffisamment vite, ni suffisamment bien, pour affronter les trois principaux défis qu’elle doit relever : le défi démographique, le défi écologique et le défi des inégalités. Pointant le fait que l’Afrique vivait deux histoires parallèles, celle des dirigeants et celle des peuples, la clé de la réconciliation de ces deux histoires et du développement réside, selon lui, dans la mobilisation des populations autour d’un projet collectif et d’une vision. 

Intellectuel engagé dans la dénonciation de la « néo-mondialisation », Kako NUBUKPO partage avec nous sa vision d’un nouveau développement pour l’Afrique, basé notamment sur le
protectionnisme écologique, la remise à plat des accords de libre-échange entre les pays ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifiques) et l’Union européenne (UE) et les nouvelles conditions dans lesquelles doit être pensée la Zone de libre-échange intercontinental. 


Avec lui, nous revenons sur les défis précités, sur les bases de ce nouveau modèle de croissance basé sur les « biens communs », sur la place des entrepreneurs et des
entreprises dans l’émergence de ce nouveau modèle de développement et sur les défis de gouvernance. Et ce afin d’explorer comment l’on peut passer demain du « libre échange » au « juste échange ». 

  

Kako NUBUKPO est économiste, ancien Ministre de de la Prospective et de l’Evaluation des politiques publiques du Togo et actuellement Commissaire à l’agriculture, aux ressources en eau et à l’environnement de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA). Il est le fondateur de l’Observatoire de l’Afrique Subsaharienne à la Fondation Jean Jaurès et l’auteur de nombreux ouvrages parmi lesquels « L’urgence africaine – Changeons le modèle de croissance » paru en 2019 et « Une solution pour l’Afrique : du néoprotectionnisme aux biens communs » paru le 12 octobre 2022.  

Description

"Je suis contre le libre-échange car c'est la liberté du loup dans la bergerie". C'est aisni que débute le nouvel essai de Kako NUBUKPO « Une solution pour l’Afrique : du néoprotectionnisme aux biens communs », paru e 12 octobre 2022 aux Editions Odile Jacob.

A cette occasion, Kako NUBUKPO est l’invité d’un dialogue autour des enjeux de la croissance africaine de demain. 


Dans son précédent ouvrage « L’urgence africaine », Kako NUBUKPO dressait un constat :
l’Afrique se transforme mais ni suffisamment vite, ni suffisamment bien, pour affronter les trois principaux défis qu’elle doit relever : le défi démographique, le défi écologique et le défi des inégalités. Pointant le fait que l’Afrique vivait deux histoires parallèles, celle des dirigeants et celle des peuples, la clé de la réconciliation de ces deux histoires et du développement réside, selon lui, dans la mobilisation des populations autour d’un projet collectif et d’une vision. 

Intellectuel engagé dans la dénonciation de la « néo-mondialisation », Kako NUBUKPO partage avec nous sa vision d’un nouveau développement pour l’Afrique, basé notamment sur le
protectionnisme écologique, la remise à plat des accords de libre-échange entre les pays ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifiques) et l’Union européenne (UE) et les nouvelles conditions dans lesquelles doit être pensée la Zone de libre-échange intercontinental. 


Avec lui, nous revenons sur les défis précités, sur les bases de ce nouveau modèle de croissance basé sur les « biens communs », sur la place des entrepreneurs et des
entreprises dans l’émergence de ce nouveau modèle de développement et sur les défis de gouvernance. Et ce afin d’explorer comment l’on peut passer demain du « libre échange » au « juste échange ». 

  

Kako NUBUKPO est économiste, ancien Ministre de de la Prospective et de l’Evaluation des politiques publiques du Togo et actuellement Commissaire à l’agriculture, aux ressources en eau et à l’environnement de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA). Il est le fondateur de l’Observatoire de l’Afrique Subsaharienne à la Fondation Jean Jaurès et l’auteur de nombreux ouvrages parmi lesquels « L’urgence africaine – Changeons le modèle de croissance » paru en 2019 et « Une solution pour l’Afrique : du néoprotectionnisme aux biens communs » paru le 12 octobre 2022.  

Share

Embed

You may also like