undefined cover
undefined cover
Notre santé est-elle déterminée par les 1000 premiers jours de la vie ? cover
Notre santé est-elle déterminée par les 1000 premiers jours de la vie ? cover
EN AVANT LA SANTÉ !

Notre santé est-elle déterminée par les 1000 premiers jours de la vie ?

Notre santé est-elle déterminée par les 1000 premiers jours de la vie ?

30min |18/05/2022
Play
undefined cover
undefined cover
Notre santé est-elle déterminée par les 1000 premiers jours de la vie ? cover
Notre santé est-elle déterminée par les 1000 premiers jours de la vie ? cover
EN AVANT LA SANTÉ !

Notre santé est-elle déterminée par les 1000 premiers jours de la vie ?

Notre santé est-elle déterminée par les 1000 premiers jours de la vie ?

30min |18/05/2022
Play

Description

Les 1000 premiers jours de la vie ont une grande importance dans la croissance de l’enfant mais également dans son développement ultérieur. Laurent Storme, néonatalogiste, nous explique pourquoi il est important d’identifier les facteurs de risque et d’épanouissement dès le plus jeune âge. En gardant à l’esprit l’interdépendance entre ce que nous sommes et la façon dont nous évoluons dans un environnement donné. C’est l’épigénétique. L’objectif des recherches sur les 1 000 premiers jours de la vie : informer les parents qui ont besoin d’être accompagnés, sans jugement et sans culpabilisation. Serge Guérin, sociologue, insiste, lui, sur l’impact positif de la transmission et des échanges intergénérationnels entre enfants, parents et grands-parents. Et contrairement aux idées reçues, ces relations semblent évoluer de manière positive. Justement, le projet « Maisons des 1 000 jours », constate Isabelle Filliozat, psychothérapeute, permettra d’accueillir les familles des parents isolés autour de l’enfant. 

Description

Les 1000 premiers jours de la vie ont une grande importance dans la croissance de l’enfant mais également dans son développement ultérieur. Laurent Storme, néonatalogiste, nous explique pourquoi il est important d’identifier les facteurs de risque et d’épanouissement dès le plus jeune âge. En gardant à l’esprit l’interdépendance entre ce que nous sommes et la façon dont nous évoluons dans un environnement donné. C’est l’épigénétique. L’objectif des recherches sur les 1 000 premiers jours de la vie : informer les parents qui ont besoin d’être accompagnés, sans jugement et sans culpabilisation. Serge Guérin, sociologue, insiste, lui, sur l’impact positif de la transmission et des échanges intergénérationnels entre enfants, parents et grands-parents. Et contrairement aux idées reçues, ces relations semblent évoluer de manière positive. Justement, le projet « Maisons des 1 000 jours », constate Isabelle Filliozat, psychothérapeute, permettra d’accueillir les familles des parents isolés autour de l’enfant. 

Share

Embed

You may also like

Description

Les 1000 premiers jours de la vie ont une grande importance dans la croissance de l’enfant mais également dans son développement ultérieur. Laurent Storme, néonatalogiste, nous explique pourquoi il est important d’identifier les facteurs de risque et d’épanouissement dès le plus jeune âge. En gardant à l’esprit l’interdépendance entre ce que nous sommes et la façon dont nous évoluons dans un environnement donné. C’est l’épigénétique. L’objectif des recherches sur les 1 000 premiers jours de la vie : informer les parents qui ont besoin d’être accompagnés, sans jugement et sans culpabilisation. Serge Guérin, sociologue, insiste, lui, sur l’impact positif de la transmission et des échanges intergénérationnels entre enfants, parents et grands-parents. Et contrairement aux idées reçues, ces relations semblent évoluer de manière positive. Justement, le projet « Maisons des 1 000 jours », constate Isabelle Filliozat, psychothérapeute, permettra d’accueillir les familles des parents isolés autour de l’enfant. 

Description

Les 1000 premiers jours de la vie ont une grande importance dans la croissance de l’enfant mais également dans son développement ultérieur. Laurent Storme, néonatalogiste, nous explique pourquoi il est important d’identifier les facteurs de risque et d’épanouissement dès le plus jeune âge. En gardant à l’esprit l’interdépendance entre ce que nous sommes et la façon dont nous évoluons dans un environnement donné. C’est l’épigénétique. L’objectif des recherches sur les 1 000 premiers jours de la vie : informer les parents qui ont besoin d’être accompagnés, sans jugement et sans culpabilisation. Serge Guérin, sociologue, insiste, lui, sur l’impact positif de la transmission et des échanges intergénérationnels entre enfants, parents et grands-parents. Et contrairement aux idées reçues, ces relations semblent évoluer de manière positive. Justement, le projet « Maisons des 1 000 jours », constate Isabelle Filliozat, psychothérapeute, permettra d’accueillir les familles des parents isolés autour de l’enfant. 

Share

Embed

You may also like