🎭 Marion, 13 ans pour toujours - Esperluette en mode Festival #OFF23 🎧 cover
🎭 Marion, 13 ans pour toujours - Esperluette en mode Festival #OFF23 🎧 cover
Esperluette : les belles Ă©nergies du Vaucluse

🎭 Marion, 13 ans pour toujours - Esperluette en mode Festival #OFF23 🎧

🎭 Marion, 13 ans pour toujours - Esperluette en mode Festival #OFF23 🎧

01min |22/07/2023
Play
🎭 Marion, 13 ans pour toujours - Esperluette en mode Festival #OFF23 🎧 cover
🎭 Marion, 13 ans pour toujours - Esperluette en mode Festival #OFF23 🎧 cover
Esperluette : les belles Ă©nergies du Vaucluse

🎭 Marion, 13 ans pour toujours - Esperluette en mode Festival #OFF23 🎧

🎭 Marion, 13 ans pour toujours - Esperluette en mode Festival #OFF23 🎧

01min |22/07/2023
Play

Description

Aprùs une petite pause, je continue à vous partager mes coups de cƓur du Festival. Et pour les deux prochaines chroniques je vais vous parler de deux spectacles intimistes, deux histoires tragiques de jeunes femmes qui ont leur place dans notre histoire. 

Le premier s’intitule “Marion, 13 ans pour toujours”. 

C’est l’histoire de Marion (jouĂ©e par Nina ThiĂ©blemont) qui s’est donnĂ© la mort car elle Ă©tait victime de harcĂšlement scolaire. Elle entame un dialogue avec ses parents (jouĂ©s ValĂ©rie Da Mota et FrĂ©dĂ©ric Andrau) pour leur permettre de recoller les morceaux de cette descente aux enfers et comprendre comment leur fille sans histoire en est arrivĂ©e lĂ . 

AdaptĂ© d’un roman Ă©crit par Nora Fraisse, la mĂšre de Marion, ce texte souhaite ouvrir la parole sur ce flĂ©au du harcĂšlement qui touche un Ă©lĂšve sur dix en France. L’histoire de Marion s’est dĂ©roulĂ©e il y a 10 ans et 10 ans aprĂšs, en l’écoutant sur scĂšne on a l’impression que tout avance tellement lentement sur ce sujet. L’adapter pour la scĂšne permet donc de toucher d’autres publics diffĂ©remment et de les faire rĂ©flĂ©chir en se retrouvant face Ă  face avec l’histoire de Marion, ses joies de jeunes filles et surtout tout ce qui la blesse et l’amĂšne au pire. 

La mise en scĂšne de FrĂ©dĂ©ric Andrau est trĂšs Ă©purĂ©e et pourtant on imagine trĂšs bien les lieux des dialogues, des interrogations de ses parents aprĂšs sa mort, des souvenirs avant son dĂ©part. MalgrĂ© la tragĂ©die qu’elle raconte, cette piĂšce est trĂšs lumineuse, axĂ©e sur la vie plutĂŽt que sur le dĂ©sespoir. Le thĂ©Ăątre permet aux morts et aux vivants de se cĂŽtoyer pour essayer de faire avancer les choses. J’aime ce parti pris, j’aime la douceur qui s’en dĂ©gage et les Ă©motions que l’on emporte avec soi aprĂšs ce spectacle d’utilitĂ© publique qui se joue au thĂ©Ăątre Pierre de Lune Ă  10h15


-------------------------------- 


Auteurices : Frédéric Andrau, Valérie Da Mota, Nora Fraisse, Jacqueline Rémy    

Mise en scÚne : Frédéric Andrau

InterprÚtes : Frédéric Andrau, Valérie Da Mota, Nina Thiéblemont

Créateur lumiÚres : Stéphane Baquet

Créateur sonore : Thomas Lefevre

CostumiĂšre : Rachel Quarmby-Spadaccini

Régie : Sarah Ancel 


--------------------------------


Pour (ré)écouter les autres reco 'En mode Festival' c'est ici


Retrouvez toutes les interviews d'Esperluette sur : www.esperluette-podcast.fr  - Instagram -  Facebook et sur toutes les applis de podcast 


Pour ne pas manquer un épisode, pensez  à vous abonner au podcast ou à vous inscrire à la newsletter   


Esperluette est un podcast natif produit par Marie-Cécile Drécourt  sous licence Creative Commons BY-NC-ND 3.0 FR  

Description

Aprùs une petite pause, je continue à vous partager mes coups de cƓur du Festival. Et pour les deux prochaines chroniques je vais vous parler de deux spectacles intimistes, deux histoires tragiques de jeunes femmes qui ont leur place dans notre histoire. 

Le premier s’intitule “Marion, 13 ans pour toujours”. 

C’est l’histoire de Marion (jouĂ©e par Nina ThiĂ©blemont) qui s’est donnĂ© la mort car elle Ă©tait victime de harcĂšlement scolaire. Elle entame un dialogue avec ses parents (jouĂ©s ValĂ©rie Da Mota et FrĂ©dĂ©ric Andrau) pour leur permettre de recoller les morceaux de cette descente aux enfers et comprendre comment leur fille sans histoire en est arrivĂ©e lĂ . 

AdaptĂ© d’un roman Ă©crit par Nora Fraisse, la mĂšre de Marion, ce texte souhaite ouvrir la parole sur ce flĂ©au du harcĂšlement qui touche un Ă©lĂšve sur dix en France. L’histoire de Marion s’est dĂ©roulĂ©e il y a 10 ans et 10 ans aprĂšs, en l’écoutant sur scĂšne on a l’impression que tout avance tellement lentement sur ce sujet. L’adapter pour la scĂšne permet donc de toucher d’autres publics diffĂ©remment et de les faire rĂ©flĂ©chir en se retrouvant face Ă  face avec l’histoire de Marion, ses joies de jeunes filles et surtout tout ce qui la blesse et l’amĂšne au pire. 

La mise en scĂšne de FrĂ©dĂ©ric Andrau est trĂšs Ă©purĂ©e et pourtant on imagine trĂšs bien les lieux des dialogues, des interrogations de ses parents aprĂšs sa mort, des souvenirs avant son dĂ©part. MalgrĂ© la tragĂ©die qu’elle raconte, cette piĂšce est trĂšs lumineuse, axĂ©e sur la vie plutĂŽt que sur le dĂ©sespoir. Le thĂ©Ăątre permet aux morts et aux vivants de se cĂŽtoyer pour essayer de faire avancer les choses. J’aime ce parti pris, j’aime la douceur qui s’en dĂ©gage et les Ă©motions que l’on emporte avec soi aprĂšs ce spectacle d’utilitĂ© publique qui se joue au thĂ©Ăątre Pierre de Lune Ă  10h15


-------------------------------- 


Auteurices : Frédéric Andrau, Valérie Da Mota, Nora Fraisse, Jacqueline Rémy    

Mise en scÚne : Frédéric Andrau

InterprÚtes : Frédéric Andrau, Valérie Da Mota, Nina Thiéblemont

Créateur lumiÚres : Stéphane Baquet

Créateur sonore : Thomas Lefevre

CostumiĂšre : Rachel Quarmby-Spadaccini

Régie : Sarah Ancel 


--------------------------------


Pour (ré)écouter les autres reco 'En mode Festival' c'est ici


Retrouvez toutes les interviews d'Esperluette sur : www.esperluette-podcast.fr  - Instagram -  Facebook et sur toutes les applis de podcast 


Pour ne pas manquer un épisode, pensez  à vous abonner au podcast ou à vous inscrire à la newsletter   


Esperluette est un podcast natif produit par Marie-Cécile Drécourt  sous licence Creative Commons BY-NC-ND 3.0 FR  

Share

Embed

You may also like

Description

Aprùs une petite pause, je continue à vous partager mes coups de cƓur du Festival. Et pour les deux prochaines chroniques je vais vous parler de deux spectacles intimistes, deux histoires tragiques de jeunes femmes qui ont leur place dans notre histoire. 

Le premier s’intitule “Marion, 13 ans pour toujours”. 

C’est l’histoire de Marion (jouĂ©e par Nina ThiĂ©blemont) qui s’est donnĂ© la mort car elle Ă©tait victime de harcĂšlement scolaire. Elle entame un dialogue avec ses parents (jouĂ©s ValĂ©rie Da Mota et FrĂ©dĂ©ric Andrau) pour leur permettre de recoller les morceaux de cette descente aux enfers et comprendre comment leur fille sans histoire en est arrivĂ©e lĂ . 

AdaptĂ© d’un roman Ă©crit par Nora Fraisse, la mĂšre de Marion, ce texte souhaite ouvrir la parole sur ce flĂ©au du harcĂšlement qui touche un Ă©lĂšve sur dix en France. L’histoire de Marion s’est dĂ©roulĂ©e il y a 10 ans et 10 ans aprĂšs, en l’écoutant sur scĂšne on a l’impression que tout avance tellement lentement sur ce sujet. L’adapter pour la scĂšne permet donc de toucher d’autres publics diffĂ©remment et de les faire rĂ©flĂ©chir en se retrouvant face Ă  face avec l’histoire de Marion, ses joies de jeunes filles et surtout tout ce qui la blesse et l’amĂšne au pire. 

La mise en scĂšne de FrĂ©dĂ©ric Andrau est trĂšs Ă©purĂ©e et pourtant on imagine trĂšs bien les lieux des dialogues, des interrogations de ses parents aprĂšs sa mort, des souvenirs avant son dĂ©part. MalgrĂ© la tragĂ©die qu’elle raconte, cette piĂšce est trĂšs lumineuse, axĂ©e sur la vie plutĂŽt que sur le dĂ©sespoir. Le thĂ©Ăątre permet aux morts et aux vivants de se cĂŽtoyer pour essayer de faire avancer les choses. J’aime ce parti pris, j’aime la douceur qui s’en dĂ©gage et les Ă©motions que l’on emporte avec soi aprĂšs ce spectacle d’utilitĂ© publique qui se joue au thĂ©Ăątre Pierre de Lune Ă  10h15


-------------------------------- 


Auteurices : Frédéric Andrau, Valérie Da Mota, Nora Fraisse, Jacqueline Rémy    

Mise en scÚne : Frédéric Andrau

InterprÚtes : Frédéric Andrau, Valérie Da Mota, Nina Thiéblemont

Créateur lumiÚres : Stéphane Baquet

Créateur sonore : Thomas Lefevre

CostumiĂšre : Rachel Quarmby-Spadaccini

Régie : Sarah Ancel 


--------------------------------


Pour (ré)écouter les autres reco 'En mode Festival' c'est ici


Retrouvez toutes les interviews d'Esperluette sur : www.esperluette-podcast.fr  - Instagram -  Facebook et sur toutes les applis de podcast 


Pour ne pas manquer un épisode, pensez  à vous abonner au podcast ou à vous inscrire à la newsletter   


Esperluette est un podcast natif produit par Marie-Cécile Drécourt  sous licence Creative Commons BY-NC-ND 3.0 FR  

Description

Aprùs une petite pause, je continue à vous partager mes coups de cƓur du Festival. Et pour les deux prochaines chroniques je vais vous parler de deux spectacles intimistes, deux histoires tragiques de jeunes femmes qui ont leur place dans notre histoire. 

Le premier s’intitule “Marion, 13 ans pour toujours”. 

C’est l’histoire de Marion (jouĂ©e par Nina ThiĂ©blemont) qui s’est donnĂ© la mort car elle Ă©tait victime de harcĂšlement scolaire. Elle entame un dialogue avec ses parents (jouĂ©s ValĂ©rie Da Mota et FrĂ©dĂ©ric Andrau) pour leur permettre de recoller les morceaux de cette descente aux enfers et comprendre comment leur fille sans histoire en est arrivĂ©e lĂ . 

AdaptĂ© d’un roman Ă©crit par Nora Fraisse, la mĂšre de Marion, ce texte souhaite ouvrir la parole sur ce flĂ©au du harcĂšlement qui touche un Ă©lĂšve sur dix en France. L’histoire de Marion s’est dĂ©roulĂ©e il y a 10 ans et 10 ans aprĂšs, en l’écoutant sur scĂšne on a l’impression que tout avance tellement lentement sur ce sujet. L’adapter pour la scĂšne permet donc de toucher d’autres publics diffĂ©remment et de les faire rĂ©flĂ©chir en se retrouvant face Ă  face avec l’histoire de Marion, ses joies de jeunes filles et surtout tout ce qui la blesse et l’amĂšne au pire. 

La mise en scĂšne de FrĂ©dĂ©ric Andrau est trĂšs Ă©purĂ©e et pourtant on imagine trĂšs bien les lieux des dialogues, des interrogations de ses parents aprĂšs sa mort, des souvenirs avant son dĂ©part. MalgrĂ© la tragĂ©die qu’elle raconte, cette piĂšce est trĂšs lumineuse, axĂ©e sur la vie plutĂŽt que sur le dĂ©sespoir. Le thĂ©Ăątre permet aux morts et aux vivants de se cĂŽtoyer pour essayer de faire avancer les choses. J’aime ce parti pris, j’aime la douceur qui s’en dĂ©gage et les Ă©motions que l’on emporte avec soi aprĂšs ce spectacle d’utilitĂ© publique qui se joue au thĂ©Ăątre Pierre de Lune Ă  10h15


-------------------------------- 


Auteurices : Frédéric Andrau, Valérie Da Mota, Nora Fraisse, Jacqueline Rémy    

Mise en scÚne : Frédéric Andrau

InterprÚtes : Frédéric Andrau, Valérie Da Mota, Nina Thiéblemont

Créateur lumiÚres : Stéphane Baquet

Créateur sonore : Thomas Lefevre

CostumiĂšre : Rachel Quarmby-Spadaccini

Régie : Sarah Ancel 


--------------------------------


Pour (ré)écouter les autres reco 'En mode Festival' c'est ici


Retrouvez toutes les interviews d'Esperluette sur : www.esperluette-podcast.fr  - Instagram -  Facebook et sur toutes les applis de podcast 


Pour ne pas manquer un épisode, pensez  à vous abonner au podcast ou à vous inscrire à la newsletter   


Esperluette est un podcast natif produit par Marie-Cécile Drécourt  sous licence Creative Commons BY-NC-ND 3.0 FR  

Share

Embed

You may also like