Les entreprises s'investissent pour le climat cover
Les entreprises s'investissent pour le climat cover
Radio Monaco - Feel Good

Les entreprises s'investissent pour le climat

Les entreprises s'investissent pour le climat

03min |28/11/2022|

54

Play
Les entreprises s'investissent pour le climat cover
Les entreprises s'investissent pour le climat cover
Radio Monaco - Feel Good

Les entreprises s'investissent pour le climat

Les entreprises s'investissent pour le climat

03min |28/11/2022|

54

Play

Description

Florent Favier, notre conseiller environnemental nous présente souvent une personne qui s'investit personnellement dans la lutte contre les menaces environnementales. Aujourd'hui, Florent Favier revient sur la convention des entreprises pour le climat. Mais, cette fois-ci, elle déploie une déclinaison territoriale, entre Provence et Corse.


La CEC : un succès

Le succès de la Convention des Entreprises pour le Climat est devenu « irrésistible » à un tel point qu’il existe désormais de nombreuses initiatives territoriales en France  mais aussi
internationales  et thématiques. Et donc une CEC Provence-Corse est en cours. Cela peut intéresser des entreprises du territoire des Alpes-Maritimes ou de Monaco.


Dans le parcours CEC Provence-Corse, une soixantaine de dirigeants sont prévus au total. Et  déjà 30 ont confirmé leur participation, dont au moins 3 entreprises du département des Alpes-Maritimes. L’idée étant que certains dirigeants de l’est de la Région se sentent intégrés à cette dynamique puissante et reliés à la communauté de
dirigeants.

Les avantages pour un chef d'entreprise

Selon Florent Favier, ils sont nombreux. Tout d’abord, c’est de faire partie d’un collectif dynamique et bienveillant d’entrepreneurs qui ont envie d’avancer dans le même sens. C’est une
façon d’entrer dans un réseau avec des petites, moyennes et grandes entreprises. De plus qui va fortement développer une forme de soft-power sur les thématiques environnementales et climatiques. Ça permet aussi à ces entreprises d’être identifiées comme acteurs du changement. Enfin, les idées et la dynamique ainsi générées ne peuvent qu’être bénéfiques à la maturité des dirigeants sur les sujets environnementaux mais aussi sociaux. Par exemple, les échanges qu’ils auront entre eux, l’accompagnement par des coachs ou encore la capacité à mobiliser l’intelligence collective.


Comment fait-on pour bénéficier de cet accompagnement ?

Il suffit d’aller sur le site internet de la CEC et de candidater sur le parcours territorial Provence-Corse.

Description

Florent Favier, notre conseiller environnemental nous présente souvent une personne qui s'investit personnellement dans la lutte contre les menaces environnementales. Aujourd'hui, Florent Favier revient sur la convention des entreprises pour le climat. Mais, cette fois-ci, elle déploie une déclinaison territoriale, entre Provence et Corse.


La CEC : un succès

Le succès de la Convention des Entreprises pour le Climat est devenu « irrésistible » à un tel point qu’il existe désormais de nombreuses initiatives territoriales en France  mais aussi
internationales  et thématiques. Et donc une CEC Provence-Corse est en cours. Cela peut intéresser des entreprises du territoire des Alpes-Maritimes ou de Monaco.


Dans le parcours CEC Provence-Corse, une soixantaine de dirigeants sont prévus au total. Et  déjà 30 ont confirmé leur participation, dont au moins 3 entreprises du département des Alpes-Maritimes. L’idée étant que certains dirigeants de l’est de la Région se sentent intégrés à cette dynamique puissante et reliés à la communauté de
dirigeants.

Les avantages pour un chef d'entreprise

Selon Florent Favier, ils sont nombreux. Tout d’abord, c’est de faire partie d’un collectif dynamique et bienveillant d’entrepreneurs qui ont envie d’avancer dans le même sens. C’est une
façon d’entrer dans un réseau avec des petites, moyennes et grandes entreprises. De plus qui va fortement développer une forme de soft-power sur les thématiques environnementales et climatiques. Ça permet aussi à ces entreprises d’être identifiées comme acteurs du changement. Enfin, les idées et la dynamique ainsi générées ne peuvent qu’être bénéfiques à la maturité des dirigeants sur les sujets environnementaux mais aussi sociaux. Par exemple, les échanges qu’ils auront entre eux, l’accompagnement par des coachs ou encore la capacité à mobiliser l’intelligence collective.


Comment fait-on pour bénéficier de cet accompagnement ?

Il suffit d’aller sur le site internet de la CEC et de candidater sur le parcours territorial Provence-Corse.

Share

Embed

You may also like

Description

Florent Favier, notre conseiller environnemental nous présente souvent une personne qui s'investit personnellement dans la lutte contre les menaces environnementales. Aujourd'hui, Florent Favier revient sur la convention des entreprises pour le climat. Mais, cette fois-ci, elle déploie une déclinaison territoriale, entre Provence et Corse.


La CEC : un succès

Le succès de la Convention des Entreprises pour le Climat est devenu « irrésistible » à un tel point qu’il existe désormais de nombreuses initiatives territoriales en France  mais aussi
internationales  et thématiques. Et donc une CEC Provence-Corse est en cours. Cela peut intéresser des entreprises du territoire des Alpes-Maritimes ou de Monaco.


Dans le parcours CEC Provence-Corse, une soixantaine de dirigeants sont prévus au total. Et  déjà 30 ont confirmé leur participation, dont au moins 3 entreprises du département des Alpes-Maritimes. L’idée étant que certains dirigeants de l’est de la Région se sentent intégrés à cette dynamique puissante et reliés à la communauté de
dirigeants.

Les avantages pour un chef d'entreprise

Selon Florent Favier, ils sont nombreux. Tout d’abord, c’est de faire partie d’un collectif dynamique et bienveillant d’entrepreneurs qui ont envie d’avancer dans le même sens. C’est une
façon d’entrer dans un réseau avec des petites, moyennes et grandes entreprises. De plus qui va fortement développer une forme de soft-power sur les thématiques environnementales et climatiques. Ça permet aussi à ces entreprises d’être identifiées comme acteurs du changement. Enfin, les idées et la dynamique ainsi générées ne peuvent qu’être bénéfiques à la maturité des dirigeants sur les sujets environnementaux mais aussi sociaux. Par exemple, les échanges qu’ils auront entre eux, l’accompagnement par des coachs ou encore la capacité à mobiliser l’intelligence collective.


Comment fait-on pour bénéficier de cet accompagnement ?

Il suffit d’aller sur le site internet de la CEC et de candidater sur le parcours territorial Provence-Corse.

Description

Florent Favier, notre conseiller environnemental nous présente souvent une personne qui s'investit personnellement dans la lutte contre les menaces environnementales. Aujourd'hui, Florent Favier revient sur la convention des entreprises pour le climat. Mais, cette fois-ci, elle déploie une déclinaison territoriale, entre Provence et Corse.


La CEC : un succès

Le succès de la Convention des Entreprises pour le Climat est devenu « irrésistible » à un tel point qu’il existe désormais de nombreuses initiatives territoriales en France  mais aussi
internationales  et thématiques. Et donc une CEC Provence-Corse est en cours. Cela peut intéresser des entreprises du territoire des Alpes-Maritimes ou de Monaco.


Dans le parcours CEC Provence-Corse, une soixantaine de dirigeants sont prévus au total. Et  déjà 30 ont confirmé leur participation, dont au moins 3 entreprises du département des Alpes-Maritimes. L’idée étant que certains dirigeants de l’est de la Région se sentent intégrés à cette dynamique puissante et reliés à la communauté de
dirigeants.

Les avantages pour un chef d'entreprise

Selon Florent Favier, ils sont nombreux. Tout d’abord, c’est de faire partie d’un collectif dynamique et bienveillant d’entrepreneurs qui ont envie d’avancer dans le même sens. C’est une
façon d’entrer dans un réseau avec des petites, moyennes et grandes entreprises. De plus qui va fortement développer une forme de soft-power sur les thématiques environnementales et climatiques. Ça permet aussi à ces entreprises d’être identifiées comme acteurs du changement. Enfin, les idées et la dynamique ainsi générées ne peuvent qu’être bénéfiques à la maturité des dirigeants sur les sujets environnementaux mais aussi sociaux. Par exemple, les échanges qu’ils auront entre eux, l’accompagnement par des coachs ou encore la capacité à mobiliser l’intelligence collective.


Comment fait-on pour bénéficier de cet accompagnement ?

Il suffit d’aller sur le site internet de la CEC et de candidater sur le parcours territorial Provence-Corse.

Share

Embed

You may also like