undefined cover
undefined cover
S'affirmer et oser dire non cover
S'affirmer et oser dire non cover
GrandiOse - Le podcast

S'affirmer et oser dire non

S'affirmer et oser dire non

11min |26/05/2024
Play
undefined cover
undefined cover
S'affirmer et oser dire non cover
S'affirmer et oser dire non cover
GrandiOse - Le podcast

S'affirmer et oser dire non

S'affirmer et oser dire non

11min |26/05/2024
Play

Description

Comment oser s'affirmer ?

Comment oser dire non ?


Voici un challenge que nombreux d'entre nous ont de la peine à relever.

Entre la peur de pas être à la hauteur, la peur de décevoir, la peur d'être jugé et la culpabilité

nombreux sont les freins qui empêchent de s'affirmer et dire non.


Dans cet épisode, je te partage une situation que j'ai vécu récemment où moi aussi je n'ai pas osé me positionner, tant j'étais rongé par la culpabilité.


Cette expérience m'a vraiment fait réalisé à quel point ce comportement peut engendrer des conflits, avec soi-même et les autres. Or, c'est tout ce que l'on souhaite éviter.


Ce n'est pas évident et pourtant, oser dire non, c'est se dire OUI à soi-même, c'est se respecter et respecter l'autre également.



Are you ready ? Mets-toi dans ta bulle et c'est parti ! 🎧 

__________________________________________


❤️ Si cet épisode t'a plu et que tu sens qu'il pourrait aider d'autres femmes de ton entourage, je t'invite à le partager autour de toi et à le noter avec la note de ton choix car si le podcast évolue, c'est surtout grâce à TOI ! MERCI ❤️ 



Retrouve-moi dès maintenant à la Rue du Bourg 43, 3960 Sierre, en Valais, Suisse

Pour réserver un rendez-vous en présentiel clique ici


↓ Ressources gratuites, mes réseaux sociaux, mes offres ↓


⊹ Télécharge ton jeu de cartes de secours offertes : www.biendanstoncorps.fr/gratuit

Découvre le programme RENAISSANCE : https://www.biendanstoncorps.fr/programmerenaissance

⊹ Atelier « Trouve ta boussole intérieure » découvre tes valeurs profondes : https://www.biendanstoncorps.fr/atelier-valeurs

⊹ Retrouve tous les liens utiles ici : www.biendanstoncorps.fr



Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Sous-titrage ST'501 Coucou, bienvenue sur le podcast grandiose, le podcast qui t'aide à grandir et oser prendre ta place. Je suis Vanessa, une femme en quête de croissance personnelle, explorant la puissance et la profondeur de l'amour de soi. En tant que coach holistique, j'accompagne les femmes qui manquent de confiance et d'estime à se reconnecter à elles-mêmes en se réconciliant avec leur corps, leur mental et leurs émotions. Si toi aussi tu désires éveiller ta conscience, augmenter ton estime de toi et surtout vivre une vie plus sereine, tu es au bon endroit. Sur ce podcast, je te partage mes prises de conscience et mes expériences avec authenticité. Mon but est que tu aies des outils concrets pour booster ta confiance en toi, t'accepter tel que tu es pour redevenir ta propre meilleure amie et la chef de ta vie. Je me réjouis de partager ce nouvel épisode avec toi. Are you ready ? Mets-toi dans ta bulle et c'est parti ! Coucou et bienvenue dans ce tout nouvel épisode du podcast Grandiose. Dans ce nouvel épisode, j'avais vraiment envie de me livrer à toi, en toute vulnérabilité, au sujet d'une situation que j'ai vécue très récemment. C'est une situation en plus où je me suis sentie comme un imposteur parce que c'est mon travail d'accompagner les femmes à oser s'affirmer avec confiance. Et là, je me suis retrouvée en mode complètement démunie. Je me suis vraiment dit, mais mince, en fait, je guide les femmes à faire ça et moi-même, je n'arrive pas à le faire pour moi. Et finalement, je me suis souvenue de quelque chose que je répète souvent dans ce podcast, c'est que rien n'est linéaire, la vie est cyclique et que parfois, j'arrive à m'affirmer, parfois non. Rien n'est parfait, rien n'est toujours tout rose. Et c'est exactement pareil avec mes clientes. Au fil du chemin, on a acquis de nombreux outils et des connaissances Ensuite, la vie, elle nous donne des opportunités pour expérimenter et voir où on en est dans notre apprentissage. Et à chaque fois que je n'arrive pas à dire non et à me respecter, la vie me montre ce que ça coûte et j'intègre à chaque fois encore mieux la leçon. Et dans la situation que j'ai vécue cette semaine, j'ai l'impression que ça a vraiment pu passer du mental au cœur. J'en parle d'ailleurs dans l'épisode 66, cette différence justement entre intellectualiser quelque chose et intégrer. Et selon moi, c'est à ce moment-là qu'opère la magie des prises de conscience. Donc voilà, comme tu l'auras compris, il y a quelques jours, je n'ai pas su poser mes limites et dire non. Comme je l'ai déjà exprimé dans un des épisodes assez récents, quand je rentre en Suisse, il y a des schémas de pensée, il y a des comportements qui refont surface malgré moi. et notamment le fait de ne pas oser dire non, de vouloir faire plaisir aux autres, à parfois oublier mes propres besoins. Et ce qui est fou, c'est que la semaine passée, j'ai justement fait une séance de breastwork où j'ai posé l'intention de faire passer mes besoins en priorité et de ne pas m'oublier pendant que je suis en Suisse en tout cas. Parce que quand je suis au Mexique, quand je suis en voyage, c'est très très différent pour moi. Et donc la vie m'a donné l'opportunité à plusieurs reprises de poser mes limites ces derniers jours. Vraiment, en mode, ok, si tel est ton attention, alors tiens, maintenant, vas-y, fais-le. Ça s'est vraiment présenté à moi de façon beaucoup plus récurrente, on va dire, que ce que j'en ai l'habitude. Et à chaque fois que je ne le faisais pas, il y avait immédiatement des conséquences, il y avait immédiatement des signaux. Au début, c'était des petits trucs, jusqu'à la dernière situation où là, je me suis vraiment dit, ok, c'est bon, là, j'ai vraiment compris. Les conséquences étaient tellement évidentes que je ne pouvais pas fermer les yeux. Là, j'ai vraiment pu observer à quel point je n'ai pas respecté mes besoins et à quel point ça pouvait me retomber dessus en fait. J'ai vraiment vu ce qui se jouait derrière ce comportement. En général, pourquoi on n'ose pas poser nos limites ? Pourquoi on n'ose pas dire non ? Parce qu'on a peur de décevoir. On a peur de ne pas être à la hauteur. On a envie d'être irréprochable et surtout de ne pas être jugé, notamment... par nos proches évidemment. Et même si on dit non, on va ressentir cette culpabilité par peur, encore une fois, de ne pas être à la hauteur. C'est souvent cette culpabilité qui justement va nous faire faire des choses qu'on n'a pas forcément envie de faire. Et c'est exactement ce qui s'est passé pour moi. On m'a gentiment demandé un service. Alors j'ai d'abord dit un petit non, mais immédiatement j'ai ressenti cette culpabilité et ce truc de redevabilité envers cette personne qui est très chère à mon cœur. Et finalement, qu'est-ce que j'ai fait ? J'ai fini par dire oui alors qu'au fond de moi c'était non. Donc j'ai fait passer les besoins de l'autre avant les miens par peur de décevoir la personne. Et je sentais vraiment une résistance à l'intérieur de moi. C'était pas du tout ok pour moi de rendre ce service à ce moment-là parce que j'avais d'autres choses de prévues. Mais j'ai quand même été contre mes propres besoins. Suite à ça, j'ai vraiment senti une grosse colère monter en moi et j'ai même envoyé des petits pics à la personne, comme pour la pointer du doigt. Ensuite, ce qui s'est passé, c'est qu'en même temps d'avoir rendu ce premier service, Il y avait une autre personne qui avait aussi besoin de quelque chose. Et je me suis dit, tant qu'à être là, autant rendre service aussi à l'autre personne. Alors qu'en fait, elle ne me l'a même pas demandé. Je me suis proposée toute seule. Je me suis infligée toute seule une autre situation qui finalement ne s'est pas du tout passée comme je l'avais prévue. Parce que ça m'a pris beaucoup plus de temps que ce que j'aurais pu imaginer. Et ça a failli partir en conflit parce que qu'est-ce qui se passe à ce moment-là ? C'est qu'on essaye de trouver un fautif dans l'histoire. Mais heureusement, et c'est là où tous mes outils et tout ce que je transmets à mes clientes m'a servi, c'est que j'ai réussi à prendre rapidement du recul sur tout ce qui se passait. Et quand j'étais seule, j'ai fondu littéralement en larmes et j'ai réalisé à quel point toute cette colère au final était dirigée contre moi-même parce que j'étais la seule responsable de ne pas avoir respecté mes besoins et posé mes limites dès le départ. Et j'ai vraiment compris que je pouvais m'en vouloir qu'à moi-même de ressentir tout ça. J'ai voulu être gentil avec les autres, mais je n'ai pas du tout été cool avec moi-même. Ce que j'en retire finalement, c'est qu'à chaque fois qu'on dit oui aux autres et qu'on se dit non à soi-même, on va ressentir des émotions, de la frustration, de l'agacement. Et il faut vraiment voir ça comme si c'était un vase qu'on remplit. Et ce vase, il se remplit, il se remplit, et tôt ou tard, il finit par déborder tellement il est plein. Et c'est vraiment là que toute cette rage, toute cette colère, elle sort. Cette colère qui vient finalement nous dire Eh oh, là, une fois de plus, t'as pas supposé tes limites. Tu t'es pas faite respecter ou tu t'es pas respectée. Et en général, ce qu'on fait, c'est qu'on profite pour déverser cette colère sur les autres. On cherche justement un responsable, un fautif, parce qu'on veut pas prendre nos propres responsabilités. On se dit, ouais, mais c'est quand même l'autre qui profite de moi. C'est l'autre qui a abusé de ma gentillesse et qui me respecte pas. Alors qu'en fait, non, chacun est responsable de soi. Et moi j'aurais clairement pu m'épargner cette colère si j'avais posé mes limites dès le départ. Et le pire dans cette histoire, c'est qu'en discutant après avec cette personne chère à mon cœur, elle m'a clairement dit que ça aurait été ok, elle ne m'en aurait clairement pas voulu. Donc en fait on se met des barrières tout seul, on s'inflige des situations qui n'ont pas forcément lieu d'être si on exprime nos besoins clairement dès le départ. Et ce que j'ai constaté aussi, c'est qu'à vouloir être irréprochable avec les autres, on ment aux autres, on se ment à soi-même aussi. Et tôt ou tard, le vase va déborder, ça pète, ça crée des conflits intérieurs déjà avec soi-même et des conflits avec les autres aussi. Donc clairement tout l'opposé de ce qu'on cherche au départ. Alors souviens-toi que être honnête, c'est faire un cadeau à l'autre et à soi-même. Oser se positionner, s'affirmer, c'est vraiment un cadeau pour tout le monde. Vaut mieux dès le départ oser dire les choses avec bienveillance évidemment, en exprimant nos propres besoins. Si la personne, elle nous respecte véritablement, il n'y a pas de raison qu'elle le prenne mal. Si au contraire, elle ne le comprend pas, ça lui appartient. Ça me fait penser en fait à cette peur d'être égoïste. Et pour ça d'ailleurs, je t'invite à écouter l'épisode 35 où je parle justement de la différence entre l'égoïsme et l'amour de soi parce qu'effectivement, il peut aussi y avoir cette peur d'être égoïste si on dit non, alors qu'en fait, pas du tout. Pour revenir à cette situation que j'ai vécue récemment, J'ai donc très rapidement pris mes responsabilités, je me suis excusée envers les personnes que j'ai pu froisser et j'ai laissé passer cette colère. J'ai pleuré comme j'ai dit, j'ai aussi écrit, c'est un outil que j'utilise énormément pour poser mes émotions, poser ce que je ressens pour pouvoir clarifier un petit peu ce que je vis. Et aujourd'hui en fait avec du recul, même si c'est désagréable bien évidemment, même si c'est compliqué, je remercie la vie pour ses expériences parce que comme je l'ai dit juste avant... elles me permettent d'avoir des déclics profonds et d'intégrer encore plus certaines choses dans la vie réelle. À travers cet épisode, j'ai vraiment envie que tu prennes conscience que j'ai beau avoir des outils, j'ai beau avoir des connaissances, je suis moi aussi en chemin. Je ne suis pas parfaite, je suis humaine. Tout ce que je transmets, je l'applique, mais ça ne m'empêche pas de galérer. Ça ne m'empêche pas de vivre les mêmes choses que toi. Encore une fois, je te le répète encore et encore pour que ça s'intègre, la vie est faite de haut et de bas, la vie n'est pas linéaire, elle est cyclique. Donc il y aura des périodes où peut-être tout ira bien, tout ira pour le mieux, ce sera plus facile, et d'autres où ce sera plus compliqué. Et dans les situations plus difficiles, il est important de se souvenir que c'est là qu'on apprend le plus. Ne t'enferme jamais dans une situation en pensant que ta vie est nulle. Ne t'enferme pas dans un comportement en te disant que t'es nulle. Tout est là pour te montrer le chemin et je prends vraiment de plus en plus conscience de ça. J'ai réalisé que la vie m'a fait expérimenter un truc que je pensais avoir acquis, alors qu'en fait non, rien n'est jamais acquis. Il faut toujours continuer à pratiquer, à expérimenter, parce que comme je le dis très souvent, c'est le but même de la vie. Et c'est grâce à toutes ces expériences que je peux grandir, appliquer ce que j'apprends et surtout partager avec toi et t'accompagner sur ton propre chemin. Sans ça, cet épisode n'existerait pas aujourd'hui. Il serait très compliqué pour moi de te transmettre tous mes outils sans les avoir appliqués et expérimentés au préalable. Et je pense sincèrement que c'est aussi ça qui fait... la valeur de mes accompagnements. C'est que je suis comme toi, on est pareil, et du coup je ne peux que comprendre tout ce que tu vis et tout ce que je te transmets, c'est pas juste des choses qui sortent d'un bouquin, c'est vraiment des choses que j'ai pu moi-même expérimenter et que je continue d'appliquer encore aujourd'hui. Et aujourd'hui je peux vraiment constater la puissance de tous ces outils. Voilà, c'est tout pour aujourd'hui, je te dis à la semaine prochaine pour de nouvelles aventures. Merci d'avoir écouté cet épisode. Pour encore plus de contenu ou pour interagir avec moi, rejoins-moi sur les réseaux sociaux. Au fond de la description de cet épisode, tu trouveras un arbre à lien qui te redirigera vers mes réseaux sociaux, des ressources gratuites ainsi que mes accompagnements si tu désires travailler avec moi. Et comme d'habitude, si tu as apprécié cet épisode et que tu sens qu'il pourrait aider d'autres personnes de ton entourage, Je t'invite à le partager autour de toi et à lui donner la note qu'il mérite sur Spotify ou sur Apple Podcast. Car je te rappelle que si le podcast évolue, c'est surtout grâce à toi. Je te remercie infiniment si tu prends quelques secondes pour le faire. Ta contribution a énormément de valeur pour moi. Je te souhaite une merveilleuse journée, soirée, nuit, où que tu sois et quelle que soit l'heure à laquelle tu m'écoutes. Bisous bisous !

Description

Comment oser s'affirmer ?

Comment oser dire non ?


Voici un challenge que nombreux d'entre nous ont de la peine à relever.

Entre la peur de pas être à la hauteur, la peur de décevoir, la peur d'être jugé et la culpabilité

nombreux sont les freins qui empêchent de s'affirmer et dire non.


Dans cet épisode, je te partage une situation que j'ai vécu récemment où moi aussi je n'ai pas osé me positionner, tant j'étais rongé par la culpabilité.


Cette expérience m'a vraiment fait réalisé à quel point ce comportement peut engendrer des conflits, avec soi-même et les autres. Or, c'est tout ce que l'on souhaite éviter.


Ce n'est pas évident et pourtant, oser dire non, c'est se dire OUI à soi-même, c'est se respecter et respecter l'autre également.



Are you ready ? Mets-toi dans ta bulle et c'est parti ! 🎧 

__________________________________________


❤️ Si cet épisode t'a plu et que tu sens qu'il pourrait aider d'autres femmes de ton entourage, je t'invite à le partager autour de toi et à le noter avec la note de ton choix car si le podcast évolue, c'est surtout grâce à TOI ! MERCI ❤️ 



Retrouve-moi dès maintenant à la Rue du Bourg 43, 3960 Sierre, en Valais, Suisse

Pour réserver un rendez-vous en présentiel clique ici


↓ Ressources gratuites, mes réseaux sociaux, mes offres ↓


⊹ Télécharge ton jeu de cartes de secours offertes : www.biendanstoncorps.fr/gratuit

Découvre le programme RENAISSANCE : https://www.biendanstoncorps.fr/programmerenaissance

⊹ Atelier « Trouve ta boussole intérieure » découvre tes valeurs profondes : https://www.biendanstoncorps.fr/atelier-valeurs

⊹ Retrouve tous les liens utiles ici : www.biendanstoncorps.fr



Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Sous-titrage ST'501 Coucou, bienvenue sur le podcast grandiose, le podcast qui t'aide à grandir et oser prendre ta place. Je suis Vanessa, une femme en quête de croissance personnelle, explorant la puissance et la profondeur de l'amour de soi. En tant que coach holistique, j'accompagne les femmes qui manquent de confiance et d'estime à se reconnecter à elles-mêmes en se réconciliant avec leur corps, leur mental et leurs émotions. Si toi aussi tu désires éveiller ta conscience, augmenter ton estime de toi et surtout vivre une vie plus sereine, tu es au bon endroit. Sur ce podcast, je te partage mes prises de conscience et mes expériences avec authenticité. Mon but est que tu aies des outils concrets pour booster ta confiance en toi, t'accepter tel que tu es pour redevenir ta propre meilleure amie et la chef de ta vie. Je me réjouis de partager ce nouvel épisode avec toi. Are you ready ? Mets-toi dans ta bulle et c'est parti ! Coucou et bienvenue dans ce tout nouvel épisode du podcast Grandiose. Dans ce nouvel épisode, j'avais vraiment envie de me livrer à toi, en toute vulnérabilité, au sujet d'une situation que j'ai vécue très récemment. C'est une situation en plus où je me suis sentie comme un imposteur parce que c'est mon travail d'accompagner les femmes à oser s'affirmer avec confiance. Et là, je me suis retrouvée en mode complètement démunie. Je me suis vraiment dit, mais mince, en fait, je guide les femmes à faire ça et moi-même, je n'arrive pas à le faire pour moi. Et finalement, je me suis souvenue de quelque chose que je répète souvent dans ce podcast, c'est que rien n'est linéaire, la vie est cyclique et que parfois, j'arrive à m'affirmer, parfois non. Rien n'est parfait, rien n'est toujours tout rose. Et c'est exactement pareil avec mes clientes. Au fil du chemin, on a acquis de nombreux outils et des connaissances Ensuite, la vie, elle nous donne des opportunités pour expérimenter et voir où on en est dans notre apprentissage. Et à chaque fois que je n'arrive pas à dire non et à me respecter, la vie me montre ce que ça coûte et j'intègre à chaque fois encore mieux la leçon. Et dans la situation que j'ai vécue cette semaine, j'ai l'impression que ça a vraiment pu passer du mental au cœur. J'en parle d'ailleurs dans l'épisode 66, cette différence justement entre intellectualiser quelque chose et intégrer. Et selon moi, c'est à ce moment-là qu'opère la magie des prises de conscience. Donc voilà, comme tu l'auras compris, il y a quelques jours, je n'ai pas su poser mes limites et dire non. Comme je l'ai déjà exprimé dans un des épisodes assez récents, quand je rentre en Suisse, il y a des schémas de pensée, il y a des comportements qui refont surface malgré moi. et notamment le fait de ne pas oser dire non, de vouloir faire plaisir aux autres, à parfois oublier mes propres besoins. Et ce qui est fou, c'est que la semaine passée, j'ai justement fait une séance de breastwork où j'ai posé l'intention de faire passer mes besoins en priorité et de ne pas m'oublier pendant que je suis en Suisse en tout cas. Parce que quand je suis au Mexique, quand je suis en voyage, c'est très très différent pour moi. Et donc la vie m'a donné l'opportunité à plusieurs reprises de poser mes limites ces derniers jours. Vraiment, en mode, ok, si tel est ton attention, alors tiens, maintenant, vas-y, fais-le. Ça s'est vraiment présenté à moi de façon beaucoup plus récurrente, on va dire, que ce que j'en ai l'habitude. Et à chaque fois que je ne le faisais pas, il y avait immédiatement des conséquences, il y avait immédiatement des signaux. Au début, c'était des petits trucs, jusqu'à la dernière situation où là, je me suis vraiment dit, ok, c'est bon, là, j'ai vraiment compris. Les conséquences étaient tellement évidentes que je ne pouvais pas fermer les yeux. Là, j'ai vraiment pu observer à quel point je n'ai pas respecté mes besoins et à quel point ça pouvait me retomber dessus en fait. J'ai vraiment vu ce qui se jouait derrière ce comportement. En général, pourquoi on n'ose pas poser nos limites ? Pourquoi on n'ose pas dire non ? Parce qu'on a peur de décevoir. On a peur de ne pas être à la hauteur. On a envie d'être irréprochable et surtout de ne pas être jugé, notamment... par nos proches évidemment. Et même si on dit non, on va ressentir cette culpabilité par peur, encore une fois, de ne pas être à la hauteur. C'est souvent cette culpabilité qui justement va nous faire faire des choses qu'on n'a pas forcément envie de faire. Et c'est exactement ce qui s'est passé pour moi. On m'a gentiment demandé un service. Alors j'ai d'abord dit un petit non, mais immédiatement j'ai ressenti cette culpabilité et ce truc de redevabilité envers cette personne qui est très chère à mon cœur. Et finalement, qu'est-ce que j'ai fait ? J'ai fini par dire oui alors qu'au fond de moi c'était non. Donc j'ai fait passer les besoins de l'autre avant les miens par peur de décevoir la personne. Et je sentais vraiment une résistance à l'intérieur de moi. C'était pas du tout ok pour moi de rendre ce service à ce moment-là parce que j'avais d'autres choses de prévues. Mais j'ai quand même été contre mes propres besoins. Suite à ça, j'ai vraiment senti une grosse colère monter en moi et j'ai même envoyé des petits pics à la personne, comme pour la pointer du doigt. Ensuite, ce qui s'est passé, c'est qu'en même temps d'avoir rendu ce premier service, Il y avait une autre personne qui avait aussi besoin de quelque chose. Et je me suis dit, tant qu'à être là, autant rendre service aussi à l'autre personne. Alors qu'en fait, elle ne me l'a même pas demandé. Je me suis proposée toute seule. Je me suis infligée toute seule une autre situation qui finalement ne s'est pas du tout passée comme je l'avais prévue. Parce que ça m'a pris beaucoup plus de temps que ce que j'aurais pu imaginer. Et ça a failli partir en conflit parce que qu'est-ce qui se passe à ce moment-là ? C'est qu'on essaye de trouver un fautif dans l'histoire. Mais heureusement, et c'est là où tous mes outils et tout ce que je transmets à mes clientes m'a servi, c'est que j'ai réussi à prendre rapidement du recul sur tout ce qui se passait. Et quand j'étais seule, j'ai fondu littéralement en larmes et j'ai réalisé à quel point toute cette colère au final était dirigée contre moi-même parce que j'étais la seule responsable de ne pas avoir respecté mes besoins et posé mes limites dès le départ. Et j'ai vraiment compris que je pouvais m'en vouloir qu'à moi-même de ressentir tout ça. J'ai voulu être gentil avec les autres, mais je n'ai pas du tout été cool avec moi-même. Ce que j'en retire finalement, c'est qu'à chaque fois qu'on dit oui aux autres et qu'on se dit non à soi-même, on va ressentir des émotions, de la frustration, de l'agacement. Et il faut vraiment voir ça comme si c'était un vase qu'on remplit. Et ce vase, il se remplit, il se remplit, et tôt ou tard, il finit par déborder tellement il est plein. Et c'est vraiment là que toute cette rage, toute cette colère, elle sort. Cette colère qui vient finalement nous dire Eh oh, là, une fois de plus, t'as pas supposé tes limites. Tu t'es pas faite respecter ou tu t'es pas respectée. Et en général, ce qu'on fait, c'est qu'on profite pour déverser cette colère sur les autres. On cherche justement un responsable, un fautif, parce qu'on veut pas prendre nos propres responsabilités. On se dit, ouais, mais c'est quand même l'autre qui profite de moi. C'est l'autre qui a abusé de ma gentillesse et qui me respecte pas. Alors qu'en fait, non, chacun est responsable de soi. Et moi j'aurais clairement pu m'épargner cette colère si j'avais posé mes limites dès le départ. Et le pire dans cette histoire, c'est qu'en discutant après avec cette personne chère à mon cœur, elle m'a clairement dit que ça aurait été ok, elle ne m'en aurait clairement pas voulu. Donc en fait on se met des barrières tout seul, on s'inflige des situations qui n'ont pas forcément lieu d'être si on exprime nos besoins clairement dès le départ. Et ce que j'ai constaté aussi, c'est qu'à vouloir être irréprochable avec les autres, on ment aux autres, on se ment à soi-même aussi. Et tôt ou tard, le vase va déborder, ça pète, ça crée des conflits intérieurs déjà avec soi-même et des conflits avec les autres aussi. Donc clairement tout l'opposé de ce qu'on cherche au départ. Alors souviens-toi que être honnête, c'est faire un cadeau à l'autre et à soi-même. Oser se positionner, s'affirmer, c'est vraiment un cadeau pour tout le monde. Vaut mieux dès le départ oser dire les choses avec bienveillance évidemment, en exprimant nos propres besoins. Si la personne, elle nous respecte véritablement, il n'y a pas de raison qu'elle le prenne mal. Si au contraire, elle ne le comprend pas, ça lui appartient. Ça me fait penser en fait à cette peur d'être égoïste. Et pour ça d'ailleurs, je t'invite à écouter l'épisode 35 où je parle justement de la différence entre l'égoïsme et l'amour de soi parce qu'effectivement, il peut aussi y avoir cette peur d'être égoïste si on dit non, alors qu'en fait, pas du tout. Pour revenir à cette situation que j'ai vécue récemment, J'ai donc très rapidement pris mes responsabilités, je me suis excusée envers les personnes que j'ai pu froisser et j'ai laissé passer cette colère. J'ai pleuré comme j'ai dit, j'ai aussi écrit, c'est un outil que j'utilise énormément pour poser mes émotions, poser ce que je ressens pour pouvoir clarifier un petit peu ce que je vis. Et aujourd'hui en fait avec du recul, même si c'est désagréable bien évidemment, même si c'est compliqué, je remercie la vie pour ses expériences parce que comme je l'ai dit juste avant... elles me permettent d'avoir des déclics profonds et d'intégrer encore plus certaines choses dans la vie réelle. À travers cet épisode, j'ai vraiment envie que tu prennes conscience que j'ai beau avoir des outils, j'ai beau avoir des connaissances, je suis moi aussi en chemin. Je ne suis pas parfaite, je suis humaine. Tout ce que je transmets, je l'applique, mais ça ne m'empêche pas de galérer. Ça ne m'empêche pas de vivre les mêmes choses que toi. Encore une fois, je te le répète encore et encore pour que ça s'intègre, la vie est faite de haut et de bas, la vie n'est pas linéaire, elle est cyclique. Donc il y aura des périodes où peut-être tout ira bien, tout ira pour le mieux, ce sera plus facile, et d'autres où ce sera plus compliqué. Et dans les situations plus difficiles, il est important de se souvenir que c'est là qu'on apprend le plus. Ne t'enferme jamais dans une situation en pensant que ta vie est nulle. Ne t'enferme pas dans un comportement en te disant que t'es nulle. Tout est là pour te montrer le chemin et je prends vraiment de plus en plus conscience de ça. J'ai réalisé que la vie m'a fait expérimenter un truc que je pensais avoir acquis, alors qu'en fait non, rien n'est jamais acquis. Il faut toujours continuer à pratiquer, à expérimenter, parce que comme je le dis très souvent, c'est le but même de la vie. Et c'est grâce à toutes ces expériences que je peux grandir, appliquer ce que j'apprends et surtout partager avec toi et t'accompagner sur ton propre chemin. Sans ça, cet épisode n'existerait pas aujourd'hui. Il serait très compliqué pour moi de te transmettre tous mes outils sans les avoir appliqués et expérimentés au préalable. Et je pense sincèrement que c'est aussi ça qui fait... la valeur de mes accompagnements. C'est que je suis comme toi, on est pareil, et du coup je ne peux que comprendre tout ce que tu vis et tout ce que je te transmets, c'est pas juste des choses qui sortent d'un bouquin, c'est vraiment des choses que j'ai pu moi-même expérimenter et que je continue d'appliquer encore aujourd'hui. Et aujourd'hui je peux vraiment constater la puissance de tous ces outils. Voilà, c'est tout pour aujourd'hui, je te dis à la semaine prochaine pour de nouvelles aventures. Merci d'avoir écouté cet épisode. Pour encore plus de contenu ou pour interagir avec moi, rejoins-moi sur les réseaux sociaux. Au fond de la description de cet épisode, tu trouveras un arbre à lien qui te redirigera vers mes réseaux sociaux, des ressources gratuites ainsi que mes accompagnements si tu désires travailler avec moi. Et comme d'habitude, si tu as apprécié cet épisode et que tu sens qu'il pourrait aider d'autres personnes de ton entourage, Je t'invite à le partager autour de toi et à lui donner la note qu'il mérite sur Spotify ou sur Apple Podcast. Car je te rappelle que si le podcast évolue, c'est surtout grâce à toi. Je te remercie infiniment si tu prends quelques secondes pour le faire. Ta contribution a énormément de valeur pour moi. Je te souhaite une merveilleuse journée, soirée, nuit, où que tu sois et quelle que soit l'heure à laquelle tu m'écoutes. Bisous bisous !

Share

Embed

You may also like

Description

Comment oser s'affirmer ?

Comment oser dire non ?


Voici un challenge que nombreux d'entre nous ont de la peine à relever.

Entre la peur de pas être à la hauteur, la peur de décevoir, la peur d'être jugé et la culpabilité

nombreux sont les freins qui empêchent de s'affirmer et dire non.


Dans cet épisode, je te partage une situation que j'ai vécu récemment où moi aussi je n'ai pas osé me positionner, tant j'étais rongé par la culpabilité.


Cette expérience m'a vraiment fait réalisé à quel point ce comportement peut engendrer des conflits, avec soi-même et les autres. Or, c'est tout ce que l'on souhaite éviter.


Ce n'est pas évident et pourtant, oser dire non, c'est se dire OUI à soi-même, c'est se respecter et respecter l'autre également.



Are you ready ? Mets-toi dans ta bulle et c'est parti ! 🎧 

__________________________________________


❤️ Si cet épisode t'a plu et que tu sens qu'il pourrait aider d'autres femmes de ton entourage, je t'invite à le partager autour de toi et à le noter avec la note de ton choix car si le podcast évolue, c'est surtout grâce à TOI ! MERCI ❤️ 



Retrouve-moi dès maintenant à la Rue du Bourg 43, 3960 Sierre, en Valais, Suisse

Pour réserver un rendez-vous en présentiel clique ici


↓ Ressources gratuites, mes réseaux sociaux, mes offres ↓


⊹ Télécharge ton jeu de cartes de secours offertes : www.biendanstoncorps.fr/gratuit

Découvre le programme RENAISSANCE : https://www.biendanstoncorps.fr/programmerenaissance

⊹ Atelier « Trouve ta boussole intérieure » découvre tes valeurs profondes : https://www.biendanstoncorps.fr/atelier-valeurs

⊹ Retrouve tous les liens utiles ici : www.biendanstoncorps.fr



Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Sous-titrage ST'501 Coucou, bienvenue sur le podcast grandiose, le podcast qui t'aide à grandir et oser prendre ta place. Je suis Vanessa, une femme en quête de croissance personnelle, explorant la puissance et la profondeur de l'amour de soi. En tant que coach holistique, j'accompagne les femmes qui manquent de confiance et d'estime à se reconnecter à elles-mêmes en se réconciliant avec leur corps, leur mental et leurs émotions. Si toi aussi tu désires éveiller ta conscience, augmenter ton estime de toi et surtout vivre une vie plus sereine, tu es au bon endroit. Sur ce podcast, je te partage mes prises de conscience et mes expériences avec authenticité. Mon but est que tu aies des outils concrets pour booster ta confiance en toi, t'accepter tel que tu es pour redevenir ta propre meilleure amie et la chef de ta vie. Je me réjouis de partager ce nouvel épisode avec toi. Are you ready ? Mets-toi dans ta bulle et c'est parti ! Coucou et bienvenue dans ce tout nouvel épisode du podcast Grandiose. Dans ce nouvel épisode, j'avais vraiment envie de me livrer à toi, en toute vulnérabilité, au sujet d'une situation que j'ai vécue très récemment. C'est une situation en plus où je me suis sentie comme un imposteur parce que c'est mon travail d'accompagner les femmes à oser s'affirmer avec confiance. Et là, je me suis retrouvée en mode complètement démunie. Je me suis vraiment dit, mais mince, en fait, je guide les femmes à faire ça et moi-même, je n'arrive pas à le faire pour moi. Et finalement, je me suis souvenue de quelque chose que je répète souvent dans ce podcast, c'est que rien n'est linéaire, la vie est cyclique et que parfois, j'arrive à m'affirmer, parfois non. Rien n'est parfait, rien n'est toujours tout rose. Et c'est exactement pareil avec mes clientes. Au fil du chemin, on a acquis de nombreux outils et des connaissances Ensuite, la vie, elle nous donne des opportunités pour expérimenter et voir où on en est dans notre apprentissage. Et à chaque fois que je n'arrive pas à dire non et à me respecter, la vie me montre ce que ça coûte et j'intègre à chaque fois encore mieux la leçon. Et dans la situation que j'ai vécue cette semaine, j'ai l'impression que ça a vraiment pu passer du mental au cœur. J'en parle d'ailleurs dans l'épisode 66, cette différence justement entre intellectualiser quelque chose et intégrer. Et selon moi, c'est à ce moment-là qu'opère la magie des prises de conscience. Donc voilà, comme tu l'auras compris, il y a quelques jours, je n'ai pas su poser mes limites et dire non. Comme je l'ai déjà exprimé dans un des épisodes assez récents, quand je rentre en Suisse, il y a des schémas de pensée, il y a des comportements qui refont surface malgré moi. et notamment le fait de ne pas oser dire non, de vouloir faire plaisir aux autres, à parfois oublier mes propres besoins. Et ce qui est fou, c'est que la semaine passée, j'ai justement fait une séance de breastwork où j'ai posé l'intention de faire passer mes besoins en priorité et de ne pas m'oublier pendant que je suis en Suisse en tout cas. Parce que quand je suis au Mexique, quand je suis en voyage, c'est très très différent pour moi. Et donc la vie m'a donné l'opportunité à plusieurs reprises de poser mes limites ces derniers jours. Vraiment, en mode, ok, si tel est ton attention, alors tiens, maintenant, vas-y, fais-le. Ça s'est vraiment présenté à moi de façon beaucoup plus récurrente, on va dire, que ce que j'en ai l'habitude. Et à chaque fois que je ne le faisais pas, il y avait immédiatement des conséquences, il y avait immédiatement des signaux. Au début, c'était des petits trucs, jusqu'à la dernière situation où là, je me suis vraiment dit, ok, c'est bon, là, j'ai vraiment compris. Les conséquences étaient tellement évidentes que je ne pouvais pas fermer les yeux. Là, j'ai vraiment pu observer à quel point je n'ai pas respecté mes besoins et à quel point ça pouvait me retomber dessus en fait. J'ai vraiment vu ce qui se jouait derrière ce comportement. En général, pourquoi on n'ose pas poser nos limites ? Pourquoi on n'ose pas dire non ? Parce qu'on a peur de décevoir. On a peur de ne pas être à la hauteur. On a envie d'être irréprochable et surtout de ne pas être jugé, notamment... par nos proches évidemment. Et même si on dit non, on va ressentir cette culpabilité par peur, encore une fois, de ne pas être à la hauteur. C'est souvent cette culpabilité qui justement va nous faire faire des choses qu'on n'a pas forcément envie de faire. Et c'est exactement ce qui s'est passé pour moi. On m'a gentiment demandé un service. Alors j'ai d'abord dit un petit non, mais immédiatement j'ai ressenti cette culpabilité et ce truc de redevabilité envers cette personne qui est très chère à mon cœur. Et finalement, qu'est-ce que j'ai fait ? J'ai fini par dire oui alors qu'au fond de moi c'était non. Donc j'ai fait passer les besoins de l'autre avant les miens par peur de décevoir la personne. Et je sentais vraiment une résistance à l'intérieur de moi. C'était pas du tout ok pour moi de rendre ce service à ce moment-là parce que j'avais d'autres choses de prévues. Mais j'ai quand même été contre mes propres besoins. Suite à ça, j'ai vraiment senti une grosse colère monter en moi et j'ai même envoyé des petits pics à la personne, comme pour la pointer du doigt. Ensuite, ce qui s'est passé, c'est qu'en même temps d'avoir rendu ce premier service, Il y avait une autre personne qui avait aussi besoin de quelque chose. Et je me suis dit, tant qu'à être là, autant rendre service aussi à l'autre personne. Alors qu'en fait, elle ne me l'a même pas demandé. Je me suis proposée toute seule. Je me suis infligée toute seule une autre situation qui finalement ne s'est pas du tout passée comme je l'avais prévue. Parce que ça m'a pris beaucoup plus de temps que ce que j'aurais pu imaginer. Et ça a failli partir en conflit parce que qu'est-ce qui se passe à ce moment-là ? C'est qu'on essaye de trouver un fautif dans l'histoire. Mais heureusement, et c'est là où tous mes outils et tout ce que je transmets à mes clientes m'a servi, c'est que j'ai réussi à prendre rapidement du recul sur tout ce qui se passait. Et quand j'étais seule, j'ai fondu littéralement en larmes et j'ai réalisé à quel point toute cette colère au final était dirigée contre moi-même parce que j'étais la seule responsable de ne pas avoir respecté mes besoins et posé mes limites dès le départ. Et j'ai vraiment compris que je pouvais m'en vouloir qu'à moi-même de ressentir tout ça. J'ai voulu être gentil avec les autres, mais je n'ai pas du tout été cool avec moi-même. Ce que j'en retire finalement, c'est qu'à chaque fois qu'on dit oui aux autres et qu'on se dit non à soi-même, on va ressentir des émotions, de la frustration, de l'agacement. Et il faut vraiment voir ça comme si c'était un vase qu'on remplit. Et ce vase, il se remplit, il se remplit, et tôt ou tard, il finit par déborder tellement il est plein. Et c'est vraiment là que toute cette rage, toute cette colère, elle sort. Cette colère qui vient finalement nous dire Eh oh, là, une fois de plus, t'as pas supposé tes limites. Tu t'es pas faite respecter ou tu t'es pas respectée. Et en général, ce qu'on fait, c'est qu'on profite pour déverser cette colère sur les autres. On cherche justement un responsable, un fautif, parce qu'on veut pas prendre nos propres responsabilités. On se dit, ouais, mais c'est quand même l'autre qui profite de moi. C'est l'autre qui a abusé de ma gentillesse et qui me respecte pas. Alors qu'en fait, non, chacun est responsable de soi. Et moi j'aurais clairement pu m'épargner cette colère si j'avais posé mes limites dès le départ. Et le pire dans cette histoire, c'est qu'en discutant après avec cette personne chère à mon cœur, elle m'a clairement dit que ça aurait été ok, elle ne m'en aurait clairement pas voulu. Donc en fait on se met des barrières tout seul, on s'inflige des situations qui n'ont pas forcément lieu d'être si on exprime nos besoins clairement dès le départ. Et ce que j'ai constaté aussi, c'est qu'à vouloir être irréprochable avec les autres, on ment aux autres, on se ment à soi-même aussi. Et tôt ou tard, le vase va déborder, ça pète, ça crée des conflits intérieurs déjà avec soi-même et des conflits avec les autres aussi. Donc clairement tout l'opposé de ce qu'on cherche au départ. Alors souviens-toi que être honnête, c'est faire un cadeau à l'autre et à soi-même. Oser se positionner, s'affirmer, c'est vraiment un cadeau pour tout le monde. Vaut mieux dès le départ oser dire les choses avec bienveillance évidemment, en exprimant nos propres besoins. Si la personne, elle nous respecte véritablement, il n'y a pas de raison qu'elle le prenne mal. Si au contraire, elle ne le comprend pas, ça lui appartient. Ça me fait penser en fait à cette peur d'être égoïste. Et pour ça d'ailleurs, je t'invite à écouter l'épisode 35 où je parle justement de la différence entre l'égoïsme et l'amour de soi parce qu'effectivement, il peut aussi y avoir cette peur d'être égoïste si on dit non, alors qu'en fait, pas du tout. Pour revenir à cette situation que j'ai vécue récemment, J'ai donc très rapidement pris mes responsabilités, je me suis excusée envers les personnes que j'ai pu froisser et j'ai laissé passer cette colère. J'ai pleuré comme j'ai dit, j'ai aussi écrit, c'est un outil que j'utilise énormément pour poser mes émotions, poser ce que je ressens pour pouvoir clarifier un petit peu ce que je vis. Et aujourd'hui en fait avec du recul, même si c'est désagréable bien évidemment, même si c'est compliqué, je remercie la vie pour ses expériences parce que comme je l'ai dit juste avant... elles me permettent d'avoir des déclics profonds et d'intégrer encore plus certaines choses dans la vie réelle. À travers cet épisode, j'ai vraiment envie que tu prennes conscience que j'ai beau avoir des outils, j'ai beau avoir des connaissances, je suis moi aussi en chemin. Je ne suis pas parfaite, je suis humaine. Tout ce que je transmets, je l'applique, mais ça ne m'empêche pas de galérer. Ça ne m'empêche pas de vivre les mêmes choses que toi. Encore une fois, je te le répète encore et encore pour que ça s'intègre, la vie est faite de haut et de bas, la vie n'est pas linéaire, elle est cyclique. Donc il y aura des périodes où peut-être tout ira bien, tout ira pour le mieux, ce sera plus facile, et d'autres où ce sera plus compliqué. Et dans les situations plus difficiles, il est important de se souvenir que c'est là qu'on apprend le plus. Ne t'enferme jamais dans une situation en pensant que ta vie est nulle. Ne t'enferme pas dans un comportement en te disant que t'es nulle. Tout est là pour te montrer le chemin et je prends vraiment de plus en plus conscience de ça. J'ai réalisé que la vie m'a fait expérimenter un truc que je pensais avoir acquis, alors qu'en fait non, rien n'est jamais acquis. Il faut toujours continuer à pratiquer, à expérimenter, parce que comme je le dis très souvent, c'est le but même de la vie. Et c'est grâce à toutes ces expériences que je peux grandir, appliquer ce que j'apprends et surtout partager avec toi et t'accompagner sur ton propre chemin. Sans ça, cet épisode n'existerait pas aujourd'hui. Il serait très compliqué pour moi de te transmettre tous mes outils sans les avoir appliqués et expérimentés au préalable. Et je pense sincèrement que c'est aussi ça qui fait... la valeur de mes accompagnements. C'est que je suis comme toi, on est pareil, et du coup je ne peux que comprendre tout ce que tu vis et tout ce que je te transmets, c'est pas juste des choses qui sortent d'un bouquin, c'est vraiment des choses que j'ai pu moi-même expérimenter et que je continue d'appliquer encore aujourd'hui. Et aujourd'hui je peux vraiment constater la puissance de tous ces outils. Voilà, c'est tout pour aujourd'hui, je te dis à la semaine prochaine pour de nouvelles aventures. Merci d'avoir écouté cet épisode. Pour encore plus de contenu ou pour interagir avec moi, rejoins-moi sur les réseaux sociaux. Au fond de la description de cet épisode, tu trouveras un arbre à lien qui te redirigera vers mes réseaux sociaux, des ressources gratuites ainsi que mes accompagnements si tu désires travailler avec moi. Et comme d'habitude, si tu as apprécié cet épisode et que tu sens qu'il pourrait aider d'autres personnes de ton entourage, Je t'invite à le partager autour de toi et à lui donner la note qu'il mérite sur Spotify ou sur Apple Podcast. Car je te rappelle que si le podcast évolue, c'est surtout grâce à toi. Je te remercie infiniment si tu prends quelques secondes pour le faire. Ta contribution a énormément de valeur pour moi. Je te souhaite une merveilleuse journée, soirée, nuit, où que tu sois et quelle que soit l'heure à laquelle tu m'écoutes. Bisous bisous !

Description

Comment oser s'affirmer ?

Comment oser dire non ?


Voici un challenge que nombreux d'entre nous ont de la peine à relever.

Entre la peur de pas être à la hauteur, la peur de décevoir, la peur d'être jugé et la culpabilité

nombreux sont les freins qui empêchent de s'affirmer et dire non.


Dans cet épisode, je te partage une situation que j'ai vécu récemment où moi aussi je n'ai pas osé me positionner, tant j'étais rongé par la culpabilité.


Cette expérience m'a vraiment fait réalisé à quel point ce comportement peut engendrer des conflits, avec soi-même et les autres. Or, c'est tout ce que l'on souhaite éviter.


Ce n'est pas évident et pourtant, oser dire non, c'est se dire OUI à soi-même, c'est se respecter et respecter l'autre également.



Are you ready ? Mets-toi dans ta bulle et c'est parti ! 🎧 

__________________________________________


❤️ Si cet épisode t'a plu et que tu sens qu'il pourrait aider d'autres femmes de ton entourage, je t'invite à le partager autour de toi et à le noter avec la note de ton choix car si le podcast évolue, c'est surtout grâce à TOI ! MERCI ❤️ 



Retrouve-moi dès maintenant à la Rue du Bourg 43, 3960 Sierre, en Valais, Suisse

Pour réserver un rendez-vous en présentiel clique ici


↓ Ressources gratuites, mes réseaux sociaux, mes offres ↓


⊹ Télécharge ton jeu de cartes de secours offertes : www.biendanstoncorps.fr/gratuit

Découvre le programme RENAISSANCE : https://www.biendanstoncorps.fr/programmerenaissance

⊹ Atelier « Trouve ta boussole intérieure » découvre tes valeurs profondes : https://www.biendanstoncorps.fr/atelier-valeurs

⊹ Retrouve tous les liens utiles ici : www.biendanstoncorps.fr



Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Sous-titrage ST'501 Coucou, bienvenue sur le podcast grandiose, le podcast qui t'aide à grandir et oser prendre ta place. Je suis Vanessa, une femme en quête de croissance personnelle, explorant la puissance et la profondeur de l'amour de soi. En tant que coach holistique, j'accompagne les femmes qui manquent de confiance et d'estime à se reconnecter à elles-mêmes en se réconciliant avec leur corps, leur mental et leurs émotions. Si toi aussi tu désires éveiller ta conscience, augmenter ton estime de toi et surtout vivre une vie plus sereine, tu es au bon endroit. Sur ce podcast, je te partage mes prises de conscience et mes expériences avec authenticité. Mon but est que tu aies des outils concrets pour booster ta confiance en toi, t'accepter tel que tu es pour redevenir ta propre meilleure amie et la chef de ta vie. Je me réjouis de partager ce nouvel épisode avec toi. Are you ready ? Mets-toi dans ta bulle et c'est parti ! Coucou et bienvenue dans ce tout nouvel épisode du podcast Grandiose. Dans ce nouvel épisode, j'avais vraiment envie de me livrer à toi, en toute vulnérabilité, au sujet d'une situation que j'ai vécue très récemment. C'est une situation en plus où je me suis sentie comme un imposteur parce que c'est mon travail d'accompagner les femmes à oser s'affirmer avec confiance. Et là, je me suis retrouvée en mode complètement démunie. Je me suis vraiment dit, mais mince, en fait, je guide les femmes à faire ça et moi-même, je n'arrive pas à le faire pour moi. Et finalement, je me suis souvenue de quelque chose que je répète souvent dans ce podcast, c'est que rien n'est linéaire, la vie est cyclique et que parfois, j'arrive à m'affirmer, parfois non. Rien n'est parfait, rien n'est toujours tout rose. Et c'est exactement pareil avec mes clientes. Au fil du chemin, on a acquis de nombreux outils et des connaissances Ensuite, la vie, elle nous donne des opportunités pour expérimenter et voir où on en est dans notre apprentissage. Et à chaque fois que je n'arrive pas à dire non et à me respecter, la vie me montre ce que ça coûte et j'intègre à chaque fois encore mieux la leçon. Et dans la situation que j'ai vécue cette semaine, j'ai l'impression que ça a vraiment pu passer du mental au cœur. J'en parle d'ailleurs dans l'épisode 66, cette différence justement entre intellectualiser quelque chose et intégrer. Et selon moi, c'est à ce moment-là qu'opère la magie des prises de conscience. Donc voilà, comme tu l'auras compris, il y a quelques jours, je n'ai pas su poser mes limites et dire non. Comme je l'ai déjà exprimé dans un des épisodes assez récents, quand je rentre en Suisse, il y a des schémas de pensée, il y a des comportements qui refont surface malgré moi. et notamment le fait de ne pas oser dire non, de vouloir faire plaisir aux autres, à parfois oublier mes propres besoins. Et ce qui est fou, c'est que la semaine passée, j'ai justement fait une séance de breastwork où j'ai posé l'intention de faire passer mes besoins en priorité et de ne pas m'oublier pendant que je suis en Suisse en tout cas. Parce que quand je suis au Mexique, quand je suis en voyage, c'est très très différent pour moi. Et donc la vie m'a donné l'opportunité à plusieurs reprises de poser mes limites ces derniers jours. Vraiment, en mode, ok, si tel est ton attention, alors tiens, maintenant, vas-y, fais-le. Ça s'est vraiment présenté à moi de façon beaucoup plus récurrente, on va dire, que ce que j'en ai l'habitude. Et à chaque fois que je ne le faisais pas, il y avait immédiatement des conséquences, il y avait immédiatement des signaux. Au début, c'était des petits trucs, jusqu'à la dernière situation où là, je me suis vraiment dit, ok, c'est bon, là, j'ai vraiment compris. Les conséquences étaient tellement évidentes que je ne pouvais pas fermer les yeux. Là, j'ai vraiment pu observer à quel point je n'ai pas respecté mes besoins et à quel point ça pouvait me retomber dessus en fait. J'ai vraiment vu ce qui se jouait derrière ce comportement. En général, pourquoi on n'ose pas poser nos limites ? Pourquoi on n'ose pas dire non ? Parce qu'on a peur de décevoir. On a peur de ne pas être à la hauteur. On a envie d'être irréprochable et surtout de ne pas être jugé, notamment... par nos proches évidemment. Et même si on dit non, on va ressentir cette culpabilité par peur, encore une fois, de ne pas être à la hauteur. C'est souvent cette culpabilité qui justement va nous faire faire des choses qu'on n'a pas forcément envie de faire. Et c'est exactement ce qui s'est passé pour moi. On m'a gentiment demandé un service. Alors j'ai d'abord dit un petit non, mais immédiatement j'ai ressenti cette culpabilité et ce truc de redevabilité envers cette personne qui est très chère à mon cœur. Et finalement, qu'est-ce que j'ai fait ? J'ai fini par dire oui alors qu'au fond de moi c'était non. Donc j'ai fait passer les besoins de l'autre avant les miens par peur de décevoir la personne. Et je sentais vraiment une résistance à l'intérieur de moi. C'était pas du tout ok pour moi de rendre ce service à ce moment-là parce que j'avais d'autres choses de prévues. Mais j'ai quand même été contre mes propres besoins. Suite à ça, j'ai vraiment senti une grosse colère monter en moi et j'ai même envoyé des petits pics à la personne, comme pour la pointer du doigt. Ensuite, ce qui s'est passé, c'est qu'en même temps d'avoir rendu ce premier service, Il y avait une autre personne qui avait aussi besoin de quelque chose. Et je me suis dit, tant qu'à être là, autant rendre service aussi à l'autre personne. Alors qu'en fait, elle ne me l'a même pas demandé. Je me suis proposée toute seule. Je me suis infligée toute seule une autre situation qui finalement ne s'est pas du tout passée comme je l'avais prévue. Parce que ça m'a pris beaucoup plus de temps que ce que j'aurais pu imaginer. Et ça a failli partir en conflit parce que qu'est-ce qui se passe à ce moment-là ? C'est qu'on essaye de trouver un fautif dans l'histoire. Mais heureusement, et c'est là où tous mes outils et tout ce que je transmets à mes clientes m'a servi, c'est que j'ai réussi à prendre rapidement du recul sur tout ce qui se passait. Et quand j'étais seule, j'ai fondu littéralement en larmes et j'ai réalisé à quel point toute cette colère au final était dirigée contre moi-même parce que j'étais la seule responsable de ne pas avoir respecté mes besoins et posé mes limites dès le départ. Et j'ai vraiment compris que je pouvais m'en vouloir qu'à moi-même de ressentir tout ça. J'ai voulu être gentil avec les autres, mais je n'ai pas du tout été cool avec moi-même. Ce que j'en retire finalement, c'est qu'à chaque fois qu'on dit oui aux autres et qu'on se dit non à soi-même, on va ressentir des émotions, de la frustration, de l'agacement. Et il faut vraiment voir ça comme si c'était un vase qu'on remplit. Et ce vase, il se remplit, il se remplit, et tôt ou tard, il finit par déborder tellement il est plein. Et c'est vraiment là que toute cette rage, toute cette colère, elle sort. Cette colère qui vient finalement nous dire Eh oh, là, une fois de plus, t'as pas supposé tes limites. Tu t'es pas faite respecter ou tu t'es pas respectée. Et en général, ce qu'on fait, c'est qu'on profite pour déverser cette colère sur les autres. On cherche justement un responsable, un fautif, parce qu'on veut pas prendre nos propres responsabilités. On se dit, ouais, mais c'est quand même l'autre qui profite de moi. C'est l'autre qui a abusé de ma gentillesse et qui me respecte pas. Alors qu'en fait, non, chacun est responsable de soi. Et moi j'aurais clairement pu m'épargner cette colère si j'avais posé mes limites dès le départ. Et le pire dans cette histoire, c'est qu'en discutant après avec cette personne chère à mon cœur, elle m'a clairement dit que ça aurait été ok, elle ne m'en aurait clairement pas voulu. Donc en fait on se met des barrières tout seul, on s'inflige des situations qui n'ont pas forcément lieu d'être si on exprime nos besoins clairement dès le départ. Et ce que j'ai constaté aussi, c'est qu'à vouloir être irréprochable avec les autres, on ment aux autres, on se ment à soi-même aussi. Et tôt ou tard, le vase va déborder, ça pète, ça crée des conflits intérieurs déjà avec soi-même et des conflits avec les autres aussi. Donc clairement tout l'opposé de ce qu'on cherche au départ. Alors souviens-toi que être honnête, c'est faire un cadeau à l'autre et à soi-même. Oser se positionner, s'affirmer, c'est vraiment un cadeau pour tout le monde. Vaut mieux dès le départ oser dire les choses avec bienveillance évidemment, en exprimant nos propres besoins. Si la personne, elle nous respecte véritablement, il n'y a pas de raison qu'elle le prenne mal. Si au contraire, elle ne le comprend pas, ça lui appartient. Ça me fait penser en fait à cette peur d'être égoïste. Et pour ça d'ailleurs, je t'invite à écouter l'épisode 35 où je parle justement de la différence entre l'égoïsme et l'amour de soi parce qu'effectivement, il peut aussi y avoir cette peur d'être égoïste si on dit non, alors qu'en fait, pas du tout. Pour revenir à cette situation que j'ai vécue récemment, J'ai donc très rapidement pris mes responsabilités, je me suis excusée envers les personnes que j'ai pu froisser et j'ai laissé passer cette colère. J'ai pleuré comme j'ai dit, j'ai aussi écrit, c'est un outil que j'utilise énormément pour poser mes émotions, poser ce que je ressens pour pouvoir clarifier un petit peu ce que je vis. Et aujourd'hui en fait avec du recul, même si c'est désagréable bien évidemment, même si c'est compliqué, je remercie la vie pour ses expériences parce que comme je l'ai dit juste avant... elles me permettent d'avoir des déclics profonds et d'intégrer encore plus certaines choses dans la vie réelle. À travers cet épisode, j'ai vraiment envie que tu prennes conscience que j'ai beau avoir des outils, j'ai beau avoir des connaissances, je suis moi aussi en chemin. Je ne suis pas parfaite, je suis humaine. Tout ce que je transmets, je l'applique, mais ça ne m'empêche pas de galérer. Ça ne m'empêche pas de vivre les mêmes choses que toi. Encore une fois, je te le répète encore et encore pour que ça s'intègre, la vie est faite de haut et de bas, la vie n'est pas linéaire, elle est cyclique. Donc il y aura des périodes où peut-être tout ira bien, tout ira pour le mieux, ce sera plus facile, et d'autres où ce sera plus compliqué. Et dans les situations plus difficiles, il est important de se souvenir que c'est là qu'on apprend le plus. Ne t'enferme jamais dans une situation en pensant que ta vie est nulle. Ne t'enferme pas dans un comportement en te disant que t'es nulle. Tout est là pour te montrer le chemin et je prends vraiment de plus en plus conscience de ça. J'ai réalisé que la vie m'a fait expérimenter un truc que je pensais avoir acquis, alors qu'en fait non, rien n'est jamais acquis. Il faut toujours continuer à pratiquer, à expérimenter, parce que comme je le dis très souvent, c'est le but même de la vie. Et c'est grâce à toutes ces expériences que je peux grandir, appliquer ce que j'apprends et surtout partager avec toi et t'accompagner sur ton propre chemin. Sans ça, cet épisode n'existerait pas aujourd'hui. Il serait très compliqué pour moi de te transmettre tous mes outils sans les avoir appliqués et expérimentés au préalable. Et je pense sincèrement que c'est aussi ça qui fait... la valeur de mes accompagnements. C'est que je suis comme toi, on est pareil, et du coup je ne peux que comprendre tout ce que tu vis et tout ce que je te transmets, c'est pas juste des choses qui sortent d'un bouquin, c'est vraiment des choses que j'ai pu moi-même expérimenter et que je continue d'appliquer encore aujourd'hui. Et aujourd'hui je peux vraiment constater la puissance de tous ces outils. Voilà, c'est tout pour aujourd'hui, je te dis à la semaine prochaine pour de nouvelles aventures. Merci d'avoir écouté cet épisode. Pour encore plus de contenu ou pour interagir avec moi, rejoins-moi sur les réseaux sociaux. Au fond de la description de cet épisode, tu trouveras un arbre à lien qui te redirigera vers mes réseaux sociaux, des ressources gratuites ainsi que mes accompagnements si tu désires travailler avec moi. Et comme d'habitude, si tu as apprécié cet épisode et que tu sens qu'il pourrait aider d'autres personnes de ton entourage, Je t'invite à le partager autour de toi et à lui donner la note qu'il mérite sur Spotify ou sur Apple Podcast. Car je te rappelle que si le podcast évolue, c'est surtout grâce à toi. Je te remercie infiniment si tu prends quelques secondes pour le faire. Ta contribution a énormément de valeur pour moi. Je te souhaite une merveilleuse journée, soirée, nuit, où que tu sois et quelle que soit l'heure à laquelle tu m'écoutes. Bisous bisous !

Share

Embed

You may also like