(I ; 10) Le théâtre, médecin malgré lui cover
(I ; 10) Le théâtre, médecin malgré lui cover
Hors-Scène

(I ; 10) Le théâtre, médecin malgré lui

(I ; 10) Le théâtre, médecin malgré lui

46min |01/12/2020
Listen
(I ; 10) Le théâtre, médecin malgré lui cover
(I ; 10) Le théâtre, médecin malgré lui cover
Hors-Scène

(I ; 10) Le théâtre, médecin malgré lui

(I ; 10) Le théâtre, médecin malgré lui

46min |01/12/2020
Listen

Description

Le théâtre peut-il soigner ? Pourquoi l’art permet-il de se construire voire de se reconstruire ?

Ce sont les questions que j’ai posées à Luca Giacomoni et Christelle Fauché, mes invité.es de ce dixième et dernier épisode de l’Acte I de Hors-Scène. Luca est metteur en scène. Pour créer ses spectacles, il organise des ateliers de théâtre avec des amateur.rices pendant plus d’1 an. Il a travaillé auprès de personnes sous main de justice, de femmes victimes de violence et aujourd’hui, il travaille auprès de personnes ayant eu des expériences dites psychotiques. Christelle Fauché est psychologue et comédienne. Elle a théorisé le concept de Théâtre de la résilience, a fondé l’association Espace Résilience et a enseigné la dramathérapie.

Christelle Fauché applique le théâtre de la résilience lors d’ateliers destinés aux adolescent.es. Il s’agit d’utiliser les outils issus du théâtre pour apporter des ressources environnementales afin de mieux gérer des situations, guérir des blessures de l’enfance et ne pas « tomber malade de son environnement » [1.40]. En parallèle, le cœur du travail de Luca est de faire en sorte qu’un texte puisse être porté par des personnes ayant une expérience directe de ce qui se joue au cœur de la pièce. C’est pour cela qu’il crée des ateliers auprès d'amateur.rices, qui joueront ensuite pour certain.es dans ses pièces [8.44]. 

Sans parler de « soin » ou de « guérison », Luca remarque que l’acte théâtral a le pouvoir de réaligner quelque chose à l’intérieur de l’humain. Christelle parle de la capacité du théâtre à libérer la parole, exprimer des ressentis et s’adresser à quelqu’un, ce qui a une dimension sociale et sociétale [12.55]. Les bénéfices sont indéniables. Luca prend l’exemple d’une femme victime d’excision qui est progressivement devenue ambassadrice contre cette pratique à la suite des ateliers à la Maison des Femmes de Saint-Denis. En effet, le théâtre permet de mettre à distance des choses trop difficiles pour être exprimées en-dehors du plateau [18.20]. La présence d’un.e thérapeute n’est pas forcément nécessaire, en revanche, Christelle rappelle l’importance de la présence d’un tiers lors de l’animation d’ateliers, afin d’éviter la « toute-puissance ou impuissance de l’animateur.rice face à une situation » [28.11]. 

Les bénéfices procurés par le théâtre n’existent pas forcément pour les professionnel.les car on leur a inculqué que le théâtre était de faire semblant. Un véritable problème selon Luca, pour qui le théâtre est un acte réel qui se déploie dans un espace symbolique [31.57]. En revanche, le théâtre peut avoir des effets bénéfiques pour le public, qui reçoit l’énergie de la scène et peut ainsi se libérer des carcans psychiques en voyant des personnages vivre des choses qu’on ne voit pas d’habitude [38.33]. Pour Luca, c’est d’ailleurs le rôle des artistes d’aller au fond des choses et de toucher une forme de vérité pour la partager [39.02].


Œuvres conseillées:

Five easy pieces de Milo Rau

Familie de Milo Rau

Quelque Chose écrit par Capucine Maillard et mis en scène Andréa Bescond


Références citées :

L’Iliade d’Homère

Les Métamorphoses d’Ovide

Hamlet de Shakespeare

La catharsis décrite par Aristote

Metteur en scène Jerzy Grotowski 

Le théâtre de la cruauté d’Antonin Artaud 

Un merveilleux malheur de Boris Cyrulnik


Hors-Scène est un podcast créé par la journaliste Alexandra Vépierre, en collaboration avec l’autrice, comédienne et metteuse en scène Laëtitia Leroy.

Générique réalisé par Thomas Rodriguez.

A partir de la musique : Winters Call

Auteur: Mattias Westlund

Source: http://mattiaswestlund.net/

Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr

Description

Le théâtre peut-il soigner ? Pourquoi l’art permet-il de se construire voire de se reconstruire ?

Ce sont les questions que j’ai posées à Luca Giacomoni et Christelle Fauché, mes invité.es de ce dixième et dernier épisode de l’Acte I de Hors-Scène. Luca est metteur en scène. Pour créer ses spectacles, il organise des ateliers de théâtre avec des amateur.rices pendant plus d’1 an. Il a travaillé auprès de personnes sous main de justice, de femmes victimes de violence et aujourd’hui, il travaille auprès de personnes ayant eu des expériences dites psychotiques. Christelle Fauché est psychologue et comédienne. Elle a théorisé le concept de Théâtre de la résilience, a fondé l’association Espace Résilience et a enseigné la dramathérapie.

Christelle Fauché applique le théâtre de la résilience lors d’ateliers destinés aux adolescent.es. Il s’agit d’utiliser les outils issus du théâtre pour apporter des ressources environnementales afin de mieux gérer des situations, guérir des blessures de l’enfance et ne pas « tomber malade de son environnement » [1.40]. En parallèle, le cœur du travail de Luca est de faire en sorte qu’un texte puisse être porté par des personnes ayant une expérience directe de ce qui se joue au cœur de la pièce. C’est pour cela qu’il crée des ateliers auprès d'amateur.rices, qui joueront ensuite pour certain.es dans ses pièces [8.44]. 

Sans parler de « soin » ou de « guérison », Luca remarque que l’acte théâtral a le pouvoir de réaligner quelque chose à l’intérieur de l’humain. Christelle parle de la capacité du théâtre à libérer la parole, exprimer des ressentis et s’adresser à quelqu’un, ce qui a une dimension sociale et sociétale [12.55]. Les bénéfices sont indéniables. Luca prend l’exemple d’une femme victime d’excision qui est progressivement devenue ambassadrice contre cette pratique à la suite des ateliers à la Maison des Femmes de Saint-Denis. En effet, le théâtre permet de mettre à distance des choses trop difficiles pour être exprimées en-dehors du plateau [18.20]. La présence d’un.e thérapeute n’est pas forcément nécessaire, en revanche, Christelle rappelle l’importance de la présence d’un tiers lors de l’animation d’ateliers, afin d’éviter la « toute-puissance ou impuissance de l’animateur.rice face à une situation » [28.11]. 

Les bénéfices procurés par le théâtre n’existent pas forcément pour les professionnel.les car on leur a inculqué que le théâtre était de faire semblant. Un véritable problème selon Luca, pour qui le théâtre est un acte réel qui se déploie dans un espace symbolique [31.57]. En revanche, le théâtre peut avoir des effets bénéfiques pour le public, qui reçoit l’énergie de la scène et peut ainsi se libérer des carcans psychiques en voyant des personnages vivre des choses qu’on ne voit pas d’habitude [38.33]. Pour Luca, c’est d’ailleurs le rôle des artistes d’aller au fond des choses et de toucher une forme de vérité pour la partager [39.02].


Œuvres conseillées:

Five easy pieces de Milo Rau

Familie de Milo Rau

Quelque Chose écrit par Capucine Maillard et mis en scène Andréa Bescond


Références citées :

L’Iliade d’Homère

Les Métamorphoses d’Ovide

Hamlet de Shakespeare

La catharsis décrite par Aristote

Metteur en scène Jerzy Grotowski 

Le théâtre de la cruauté d’Antonin Artaud 

Un merveilleux malheur de Boris Cyrulnik


Hors-Scène est un podcast créé par la journaliste Alexandra Vépierre, en collaboration avec l’autrice, comédienne et metteuse en scène Laëtitia Leroy.

Générique réalisé par Thomas Rodriguez.

A partir de la musique : Winters Call

Auteur: Mattias Westlund

Source: http://mattiaswestlund.net/

Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr

Share

Embed

You may also like

Description

Le théâtre peut-il soigner ? Pourquoi l’art permet-il de se construire voire de se reconstruire ?

Ce sont les questions que j’ai posées à Luca Giacomoni et Christelle Fauché, mes invité.es de ce dixième et dernier épisode de l’Acte I de Hors-Scène. Luca est metteur en scène. Pour créer ses spectacles, il organise des ateliers de théâtre avec des amateur.rices pendant plus d’1 an. Il a travaillé auprès de personnes sous main de justice, de femmes victimes de violence et aujourd’hui, il travaille auprès de personnes ayant eu des expériences dites psychotiques. Christelle Fauché est psychologue et comédienne. Elle a théorisé le concept de Théâtre de la résilience, a fondé l’association Espace Résilience et a enseigné la dramathérapie.

Christelle Fauché applique le théâtre de la résilience lors d’ateliers destinés aux adolescent.es. Il s’agit d’utiliser les outils issus du théâtre pour apporter des ressources environnementales afin de mieux gérer des situations, guérir des blessures de l’enfance et ne pas « tomber malade de son environnement » [1.40]. En parallèle, le cœur du travail de Luca est de faire en sorte qu’un texte puisse être porté par des personnes ayant une expérience directe de ce qui se joue au cœur de la pièce. C’est pour cela qu’il crée des ateliers auprès d'amateur.rices, qui joueront ensuite pour certain.es dans ses pièces [8.44]. 

Sans parler de « soin » ou de « guérison », Luca remarque que l’acte théâtral a le pouvoir de réaligner quelque chose à l’intérieur de l’humain. Christelle parle de la capacité du théâtre à libérer la parole, exprimer des ressentis et s’adresser à quelqu’un, ce qui a une dimension sociale et sociétale [12.55]. Les bénéfices sont indéniables. Luca prend l’exemple d’une femme victime d’excision qui est progressivement devenue ambassadrice contre cette pratique à la suite des ateliers à la Maison des Femmes de Saint-Denis. En effet, le théâtre permet de mettre à distance des choses trop difficiles pour être exprimées en-dehors du plateau [18.20]. La présence d’un.e thérapeute n’est pas forcément nécessaire, en revanche, Christelle rappelle l’importance de la présence d’un tiers lors de l’animation d’ateliers, afin d’éviter la « toute-puissance ou impuissance de l’animateur.rice face à une situation » [28.11]. 

Les bénéfices procurés par le théâtre n’existent pas forcément pour les professionnel.les car on leur a inculqué que le théâtre était de faire semblant. Un véritable problème selon Luca, pour qui le théâtre est un acte réel qui se déploie dans un espace symbolique [31.57]. En revanche, le théâtre peut avoir des effets bénéfiques pour le public, qui reçoit l’énergie de la scène et peut ainsi se libérer des carcans psychiques en voyant des personnages vivre des choses qu’on ne voit pas d’habitude [38.33]. Pour Luca, c’est d’ailleurs le rôle des artistes d’aller au fond des choses et de toucher une forme de vérité pour la partager [39.02].


Œuvres conseillées:

Five easy pieces de Milo Rau

Familie de Milo Rau

Quelque Chose écrit par Capucine Maillard et mis en scène Andréa Bescond


Références citées :

L’Iliade d’Homère

Les Métamorphoses d’Ovide

Hamlet de Shakespeare

La catharsis décrite par Aristote

Metteur en scène Jerzy Grotowski 

Le théâtre de la cruauté d’Antonin Artaud 

Un merveilleux malheur de Boris Cyrulnik


Hors-Scène est un podcast créé par la journaliste Alexandra Vépierre, en collaboration avec l’autrice, comédienne et metteuse en scène Laëtitia Leroy.

Générique réalisé par Thomas Rodriguez.

A partir de la musique : Winters Call

Auteur: Mattias Westlund

Source: http://mattiaswestlund.net/

Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr

Description

Le théâtre peut-il soigner ? Pourquoi l’art permet-il de se construire voire de se reconstruire ?

Ce sont les questions que j’ai posées à Luca Giacomoni et Christelle Fauché, mes invité.es de ce dixième et dernier épisode de l’Acte I de Hors-Scène. Luca est metteur en scène. Pour créer ses spectacles, il organise des ateliers de théâtre avec des amateur.rices pendant plus d’1 an. Il a travaillé auprès de personnes sous main de justice, de femmes victimes de violence et aujourd’hui, il travaille auprès de personnes ayant eu des expériences dites psychotiques. Christelle Fauché est psychologue et comédienne. Elle a théorisé le concept de Théâtre de la résilience, a fondé l’association Espace Résilience et a enseigné la dramathérapie.

Christelle Fauché applique le théâtre de la résilience lors d’ateliers destinés aux adolescent.es. Il s’agit d’utiliser les outils issus du théâtre pour apporter des ressources environnementales afin de mieux gérer des situations, guérir des blessures de l’enfance et ne pas « tomber malade de son environnement » [1.40]. En parallèle, le cœur du travail de Luca est de faire en sorte qu’un texte puisse être porté par des personnes ayant une expérience directe de ce qui se joue au cœur de la pièce. C’est pour cela qu’il crée des ateliers auprès d'amateur.rices, qui joueront ensuite pour certain.es dans ses pièces [8.44]. 

Sans parler de « soin » ou de « guérison », Luca remarque que l’acte théâtral a le pouvoir de réaligner quelque chose à l’intérieur de l’humain. Christelle parle de la capacité du théâtre à libérer la parole, exprimer des ressentis et s’adresser à quelqu’un, ce qui a une dimension sociale et sociétale [12.55]. Les bénéfices sont indéniables. Luca prend l’exemple d’une femme victime d’excision qui est progressivement devenue ambassadrice contre cette pratique à la suite des ateliers à la Maison des Femmes de Saint-Denis. En effet, le théâtre permet de mettre à distance des choses trop difficiles pour être exprimées en-dehors du plateau [18.20]. La présence d’un.e thérapeute n’est pas forcément nécessaire, en revanche, Christelle rappelle l’importance de la présence d’un tiers lors de l’animation d’ateliers, afin d’éviter la « toute-puissance ou impuissance de l’animateur.rice face à une situation » [28.11]. 

Les bénéfices procurés par le théâtre n’existent pas forcément pour les professionnel.les car on leur a inculqué que le théâtre était de faire semblant. Un véritable problème selon Luca, pour qui le théâtre est un acte réel qui se déploie dans un espace symbolique [31.57]. En revanche, le théâtre peut avoir des effets bénéfiques pour le public, qui reçoit l’énergie de la scène et peut ainsi se libérer des carcans psychiques en voyant des personnages vivre des choses qu’on ne voit pas d’habitude [38.33]. Pour Luca, c’est d’ailleurs le rôle des artistes d’aller au fond des choses et de toucher une forme de vérité pour la partager [39.02].


Œuvres conseillées:

Five easy pieces de Milo Rau

Familie de Milo Rau

Quelque Chose écrit par Capucine Maillard et mis en scène Andréa Bescond


Références citées :

L’Iliade d’Homère

Les Métamorphoses d’Ovide

Hamlet de Shakespeare

La catharsis décrite par Aristote

Metteur en scène Jerzy Grotowski 

Le théâtre de la cruauté d’Antonin Artaud 

Un merveilleux malheur de Boris Cyrulnik


Hors-Scène est un podcast créé par la journaliste Alexandra Vépierre, en collaboration avec l’autrice, comédienne et metteuse en scène Laëtitia Leroy.

Générique réalisé par Thomas Rodriguez.

A partir de la musique : Winters Call

Auteur: Mattias Westlund

Source: http://mattiaswestlund.net/

Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr

Share

Embed

You may also like