(II ; 2) Apprendre à marcher cover
(II ; 2) Apprendre à marcher cover
Hors-Scène

(II ; 2) Apprendre à marcher

(II ; 2) Apprendre à marcher

39min |16/02/2021
Listen
(II ; 2) Apprendre à marcher cover
(II ; 2) Apprendre à marcher cover
Hors-Scène

(II ; 2) Apprendre à marcher

(II ; 2) Apprendre à marcher

39min |16/02/2021
Listen

Description

Comment les jeunes artistes peuvent intégrer le milieu du théâtre français ? Quelles difficultés doivent-ils/elles affronter ? Et comment le système pourrait évoluer pour leur laisser plus de place ?

Ce sont les questions que j’ai posées à Audrey Robert et Matthieu Tricaud. Audrey est comédienne et autrice. Elle a créé le Collectif Les 8 Poings avec 12 de ses camarades de promo. Matthieu est auteur et metteur en scène. Il a créé plusieurs pièces au sein du collectif la Malle des Indes puis a fondé la compagnie Atomic Trésor. Il est également drag queen au sein du groupe Queer punk TATA BAND·E. En janvier 2020, il.elle ont participé à la création de la Fédération des pirates du spectacle vivant et en sont toujours des membres actifs. Il s’agit d’un groupement de jeunes créateur.rices qui développent un nouveau réseau d’entraide et réfléchissent à des solutions pour faire évoluer le fonctionnement du théâtre français.

Au sortir de leur école, Audrey et Matthieu se sont aperçus qu’il.elle avaient finalement peu de connaissances sur le réel fonctionnement du milieu. Il.elle ont alors dû apprendre sur le tas au moment où il.elle auraient eu besoin d’avoir déjà ces connaissances [1.40]. Il.elle ont participé en janvier 2020 au « Sommet pirate des compagnies émergentes » initié par la Compagnie en eaux troubles où les jeunes créateur.rices ont partagé leur colère vis-à-vis du monde du théâtre qui ne leur laisse que trop peu de place. Ils.elles ont finalement décidé de se fédérer afin de trouver des solutions : c’est la naissance de la Fédération des pirates du spectacle vivant [7.29].

Parmi les points qui dysfonctionnent, Audrey et Matthieu notent : la mise en concurrence systématique des jeunes artistes, le manque de propositions pour leur donner leur chance, les logiques de copinage et l’intérêt donné principalement aux projets qui vont rapporter de l’argent [11.22]. Il.elle parlent d’ailleurs d’artistes « immergé.es » et non émergent.es car ils.elles ont plutôt la tête sous l’eau.

La Fédération des pirates travaille sur deux chantiers : comment assurer une meilleure répartition des moyens de production théâtrale et comment on réussit à s’en passer quand on ne bénéficie pas de moyens. Ils proposent par exemple que des spectateur.rices participent aux décisions pour choisir les programmations, ou qu’une personne dans chaque institution  soit chargée de leur répondre et les aiguiller [16.43]. Audrey remarque que des aides financières existent mais par définition, les immergé.es ne peuvent y avoir accès [19.29].

Actuellement, la Fédération travaille sur un prochain Sommet et un abécédaire avec les notions qu’ils.elles ont mises en place. Ils.elles développent aussi le projet « Pavillon noir » pour mettre en lien les compagnies en recherche de lieu et les salles de spectacles en région qui sont souvent vides [23.58].

Avec la crise du Covid-19, il.elle se sentent encore plus exclu.es car il n’y a pas d’aide pour les personnes qui ne sont pas encore intermittentes et la priorité est donnée aux compagnies qui sont déjà connues [28.48]. Afin de continuer à jouer, la Fédération met en place des « abordages », donc des formes théâtrales express jouées dans la rue [32.10].


Personnes citées :

- Stéphane Braunschweig 

- Roselyne Bachelot


Œuvres et artistes conseillés :

- Les abordages de la Fédération des pirates du spectacle vivant

- Mange tes mots – Cabaret littéraire

- La compagnie du Théâtre du Roi de Cœur

- Compagnie Champ Libre


Pour les contacter : portdenassau@gmail.com


Hors-Scène est un podcast créé par la journaliste Alexandra Vépierre, en collaboration avec l’autrice, comédienne et metteuse en scène Laëtitia Leroy.

Générique réalisé par Thomas Rodriguez.

A partir de la musique : Winters Call

Auteur: Mattias Westlund

Source: http://mattiaswestlund.net/

Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.f 

Description

Comment les jeunes artistes peuvent intégrer le milieu du théâtre français ? Quelles difficultés doivent-ils/elles affronter ? Et comment le système pourrait évoluer pour leur laisser plus de place ?

Ce sont les questions que j’ai posées à Audrey Robert et Matthieu Tricaud. Audrey est comédienne et autrice. Elle a créé le Collectif Les 8 Poings avec 12 de ses camarades de promo. Matthieu est auteur et metteur en scène. Il a créé plusieurs pièces au sein du collectif la Malle des Indes puis a fondé la compagnie Atomic Trésor. Il est également drag queen au sein du groupe Queer punk TATA BAND·E. En janvier 2020, il.elle ont participé à la création de la Fédération des pirates du spectacle vivant et en sont toujours des membres actifs. Il s’agit d’un groupement de jeunes créateur.rices qui développent un nouveau réseau d’entraide et réfléchissent à des solutions pour faire évoluer le fonctionnement du théâtre français.

Au sortir de leur école, Audrey et Matthieu se sont aperçus qu’il.elle avaient finalement peu de connaissances sur le réel fonctionnement du milieu. Il.elle ont alors dû apprendre sur le tas au moment où il.elle auraient eu besoin d’avoir déjà ces connaissances [1.40]. Il.elle ont participé en janvier 2020 au « Sommet pirate des compagnies émergentes » initié par la Compagnie en eaux troubles où les jeunes créateur.rices ont partagé leur colère vis-à-vis du monde du théâtre qui ne leur laisse que trop peu de place. Ils.elles ont finalement décidé de se fédérer afin de trouver des solutions : c’est la naissance de la Fédération des pirates du spectacle vivant [7.29].

Parmi les points qui dysfonctionnent, Audrey et Matthieu notent : la mise en concurrence systématique des jeunes artistes, le manque de propositions pour leur donner leur chance, les logiques de copinage et l’intérêt donné principalement aux projets qui vont rapporter de l’argent [11.22]. Il.elle parlent d’ailleurs d’artistes « immergé.es » et non émergent.es car ils.elles ont plutôt la tête sous l’eau.

La Fédération des pirates travaille sur deux chantiers : comment assurer une meilleure répartition des moyens de production théâtrale et comment on réussit à s’en passer quand on ne bénéficie pas de moyens. Ils proposent par exemple que des spectateur.rices participent aux décisions pour choisir les programmations, ou qu’une personne dans chaque institution  soit chargée de leur répondre et les aiguiller [16.43]. Audrey remarque que des aides financières existent mais par définition, les immergé.es ne peuvent y avoir accès [19.29].

Actuellement, la Fédération travaille sur un prochain Sommet et un abécédaire avec les notions qu’ils.elles ont mises en place. Ils.elles développent aussi le projet « Pavillon noir » pour mettre en lien les compagnies en recherche de lieu et les salles de spectacles en région qui sont souvent vides [23.58].

Avec la crise du Covid-19, il.elle se sentent encore plus exclu.es car il n’y a pas d’aide pour les personnes qui ne sont pas encore intermittentes et la priorité est donnée aux compagnies qui sont déjà connues [28.48]. Afin de continuer à jouer, la Fédération met en place des « abordages », donc des formes théâtrales express jouées dans la rue [32.10].


Personnes citées :

- Stéphane Braunschweig 

- Roselyne Bachelot


Œuvres et artistes conseillés :

- Les abordages de la Fédération des pirates du spectacle vivant

- Mange tes mots – Cabaret littéraire

- La compagnie du Théâtre du Roi de Cœur

- Compagnie Champ Libre


Pour les contacter : portdenassau@gmail.com


Hors-Scène est un podcast créé par la journaliste Alexandra Vépierre, en collaboration avec l’autrice, comédienne et metteuse en scène Laëtitia Leroy.

Générique réalisé par Thomas Rodriguez.

A partir de la musique : Winters Call

Auteur: Mattias Westlund

Source: http://mattiaswestlund.net/

Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.f 

Share

Embed

You may also like

Description

Comment les jeunes artistes peuvent intégrer le milieu du théâtre français ? Quelles difficultés doivent-ils/elles affronter ? Et comment le système pourrait évoluer pour leur laisser plus de place ?

Ce sont les questions que j’ai posées à Audrey Robert et Matthieu Tricaud. Audrey est comédienne et autrice. Elle a créé le Collectif Les 8 Poings avec 12 de ses camarades de promo. Matthieu est auteur et metteur en scène. Il a créé plusieurs pièces au sein du collectif la Malle des Indes puis a fondé la compagnie Atomic Trésor. Il est également drag queen au sein du groupe Queer punk TATA BAND·E. En janvier 2020, il.elle ont participé à la création de la Fédération des pirates du spectacle vivant et en sont toujours des membres actifs. Il s’agit d’un groupement de jeunes créateur.rices qui développent un nouveau réseau d’entraide et réfléchissent à des solutions pour faire évoluer le fonctionnement du théâtre français.

Au sortir de leur école, Audrey et Matthieu se sont aperçus qu’il.elle avaient finalement peu de connaissances sur le réel fonctionnement du milieu. Il.elle ont alors dû apprendre sur le tas au moment où il.elle auraient eu besoin d’avoir déjà ces connaissances [1.40]. Il.elle ont participé en janvier 2020 au « Sommet pirate des compagnies émergentes » initié par la Compagnie en eaux troubles où les jeunes créateur.rices ont partagé leur colère vis-à-vis du monde du théâtre qui ne leur laisse que trop peu de place. Ils.elles ont finalement décidé de se fédérer afin de trouver des solutions : c’est la naissance de la Fédération des pirates du spectacle vivant [7.29].

Parmi les points qui dysfonctionnent, Audrey et Matthieu notent : la mise en concurrence systématique des jeunes artistes, le manque de propositions pour leur donner leur chance, les logiques de copinage et l’intérêt donné principalement aux projets qui vont rapporter de l’argent [11.22]. Il.elle parlent d’ailleurs d’artistes « immergé.es » et non émergent.es car ils.elles ont plutôt la tête sous l’eau.

La Fédération des pirates travaille sur deux chantiers : comment assurer une meilleure répartition des moyens de production théâtrale et comment on réussit à s’en passer quand on ne bénéficie pas de moyens. Ils proposent par exemple que des spectateur.rices participent aux décisions pour choisir les programmations, ou qu’une personne dans chaque institution  soit chargée de leur répondre et les aiguiller [16.43]. Audrey remarque que des aides financières existent mais par définition, les immergé.es ne peuvent y avoir accès [19.29].

Actuellement, la Fédération travaille sur un prochain Sommet et un abécédaire avec les notions qu’ils.elles ont mises en place. Ils.elles développent aussi le projet « Pavillon noir » pour mettre en lien les compagnies en recherche de lieu et les salles de spectacles en région qui sont souvent vides [23.58].

Avec la crise du Covid-19, il.elle se sentent encore plus exclu.es car il n’y a pas d’aide pour les personnes qui ne sont pas encore intermittentes et la priorité est donnée aux compagnies qui sont déjà connues [28.48]. Afin de continuer à jouer, la Fédération met en place des « abordages », donc des formes théâtrales express jouées dans la rue [32.10].


Personnes citées :

- Stéphane Braunschweig 

- Roselyne Bachelot


Œuvres et artistes conseillés :

- Les abordages de la Fédération des pirates du spectacle vivant

- Mange tes mots – Cabaret littéraire

- La compagnie du Théâtre du Roi de Cœur

- Compagnie Champ Libre


Pour les contacter : portdenassau@gmail.com


Hors-Scène est un podcast créé par la journaliste Alexandra Vépierre, en collaboration avec l’autrice, comédienne et metteuse en scène Laëtitia Leroy.

Générique réalisé par Thomas Rodriguez.

A partir de la musique : Winters Call

Auteur: Mattias Westlund

Source: http://mattiaswestlund.net/

Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.f 

Description

Comment les jeunes artistes peuvent intégrer le milieu du théâtre français ? Quelles difficultés doivent-ils/elles affronter ? Et comment le système pourrait évoluer pour leur laisser plus de place ?

Ce sont les questions que j’ai posées à Audrey Robert et Matthieu Tricaud. Audrey est comédienne et autrice. Elle a créé le Collectif Les 8 Poings avec 12 de ses camarades de promo. Matthieu est auteur et metteur en scène. Il a créé plusieurs pièces au sein du collectif la Malle des Indes puis a fondé la compagnie Atomic Trésor. Il est également drag queen au sein du groupe Queer punk TATA BAND·E. En janvier 2020, il.elle ont participé à la création de la Fédération des pirates du spectacle vivant et en sont toujours des membres actifs. Il s’agit d’un groupement de jeunes créateur.rices qui développent un nouveau réseau d’entraide et réfléchissent à des solutions pour faire évoluer le fonctionnement du théâtre français.

Au sortir de leur école, Audrey et Matthieu se sont aperçus qu’il.elle avaient finalement peu de connaissances sur le réel fonctionnement du milieu. Il.elle ont alors dû apprendre sur le tas au moment où il.elle auraient eu besoin d’avoir déjà ces connaissances [1.40]. Il.elle ont participé en janvier 2020 au « Sommet pirate des compagnies émergentes » initié par la Compagnie en eaux troubles où les jeunes créateur.rices ont partagé leur colère vis-à-vis du monde du théâtre qui ne leur laisse que trop peu de place. Ils.elles ont finalement décidé de se fédérer afin de trouver des solutions : c’est la naissance de la Fédération des pirates du spectacle vivant [7.29].

Parmi les points qui dysfonctionnent, Audrey et Matthieu notent : la mise en concurrence systématique des jeunes artistes, le manque de propositions pour leur donner leur chance, les logiques de copinage et l’intérêt donné principalement aux projets qui vont rapporter de l’argent [11.22]. Il.elle parlent d’ailleurs d’artistes « immergé.es » et non émergent.es car ils.elles ont plutôt la tête sous l’eau.

La Fédération des pirates travaille sur deux chantiers : comment assurer une meilleure répartition des moyens de production théâtrale et comment on réussit à s’en passer quand on ne bénéficie pas de moyens. Ils proposent par exemple que des spectateur.rices participent aux décisions pour choisir les programmations, ou qu’une personne dans chaque institution  soit chargée de leur répondre et les aiguiller [16.43]. Audrey remarque que des aides financières existent mais par définition, les immergé.es ne peuvent y avoir accès [19.29].

Actuellement, la Fédération travaille sur un prochain Sommet et un abécédaire avec les notions qu’ils.elles ont mises en place. Ils.elles développent aussi le projet « Pavillon noir » pour mettre en lien les compagnies en recherche de lieu et les salles de spectacles en région qui sont souvent vides [23.58].

Avec la crise du Covid-19, il.elle se sentent encore plus exclu.es car il n’y a pas d’aide pour les personnes qui ne sont pas encore intermittentes et la priorité est donnée aux compagnies qui sont déjà connues [28.48]. Afin de continuer à jouer, la Fédération met en place des « abordages », donc des formes théâtrales express jouées dans la rue [32.10].


Personnes citées :

- Stéphane Braunschweig 

- Roselyne Bachelot


Œuvres et artistes conseillés :

- Les abordages de la Fédération des pirates du spectacle vivant

- Mange tes mots – Cabaret littéraire

- La compagnie du Théâtre du Roi de Cœur

- Compagnie Champ Libre


Pour les contacter : portdenassau@gmail.com


Hors-Scène est un podcast créé par la journaliste Alexandra Vépierre, en collaboration avec l’autrice, comédienne et metteuse en scène Laëtitia Leroy.

Générique réalisé par Thomas Rodriguez.

A partir de la musique : Winters Call

Auteur: Mattias Westlund

Source: http://mattiaswestlund.net/

Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.f 

Share

Embed

You may also like