undefined cover
undefined cover
#25 - Anette Van de Loo - Traduction : tous multilingues grâce à l'IA ? cover
#25 - Anette Van de Loo - Traduction : tous multilingues grâce à l'IA ? cover
Les Carnets de l'IA

#25 - Anette Van de Loo - Traduction : tous multilingues grâce à l'IA ?

#25 - Anette Van de Loo - Traduction : tous multilingues grâce à l'IA ?

18min |26/09/2023
Play
undefined cover
undefined cover
#25 - Anette Van de Loo - Traduction : tous multilingues grâce à l'IA ? cover
#25 - Anette Van de Loo - Traduction : tous multilingues grâce à l'IA ? cover
Les Carnets de l'IA

#25 - Anette Van de Loo - Traduction : tous multilingues grâce à l'IA ?

#25 - Anette Van de Loo - Traduction : tous multilingues grâce à l'IA ?

18min |26/09/2023
Play

Description

Sommes-nous à l’aube d’une nouvelle tour de Babel ?

Annette Van de Loo, Cofondatrice de Powerling, nous décrit l’impact de l’IA dans les métiers de la traduction et du multilingue.

 

À l’heure de Deepl, Google Translate et ChatGPT, les métiers de la traduction se transforment. « Le rôle du traducteur change. Désormais, on nous consulte surtout pour faire de la gestion de projets et apporter des conseils. L’humain reste indispensable pour corriger les erreurs de l’IA. On n’attend pas la même qualité de traduction pour un simple document grand public que pour une publicité diffusée massivement dans le métro », explique Annette.

 

« Aujourd’hui, tout le monde utilise les traducteurs automatiques - y compris nous. Pour autant, tout le monde a également entendu parler des hallucinations de l’IA, c’est à dire quand l’IA invente des choses qui n’étaient pas dans le texte d’origine. Et pour nous, en tant que traducteurs, c’est un no go. Il faut rester proche de l’esprit et de la lettre du texte source. »

 

Les formations en traduction sont-elles suffisamment bien préparées pour l’avenir ? Annette Van de Loo émet en revanche une appréhension sur l’adaptation des formations en traduction au marché d’aujourd’hui. « Il faut garder un regard critique sur les résultats produits par l’IA. Elle est impressionnante mais elle peut se tromper. C’est là où l’expertise humaine est indispensable. »

 

Bonne écoute !

Les Carnets de l’IA est un podcast proposé par la Cité de l’IA.

Animation : Manuel Davy

Réalisation : César Defoort | Natif.  

Description

Sommes-nous à l’aube d’une nouvelle tour de Babel ?

Annette Van de Loo, Cofondatrice de Powerling, nous décrit l’impact de l’IA dans les métiers de la traduction et du multilingue.

 

À l’heure de Deepl, Google Translate et ChatGPT, les métiers de la traduction se transforment. « Le rôle du traducteur change. Désormais, on nous consulte surtout pour faire de la gestion de projets et apporter des conseils. L’humain reste indispensable pour corriger les erreurs de l’IA. On n’attend pas la même qualité de traduction pour un simple document grand public que pour une publicité diffusée massivement dans le métro », explique Annette.

 

« Aujourd’hui, tout le monde utilise les traducteurs automatiques - y compris nous. Pour autant, tout le monde a également entendu parler des hallucinations de l’IA, c’est à dire quand l’IA invente des choses qui n’étaient pas dans le texte d’origine. Et pour nous, en tant que traducteurs, c’est un no go. Il faut rester proche de l’esprit et de la lettre du texte source. »

 

Les formations en traduction sont-elles suffisamment bien préparées pour l’avenir ? Annette Van de Loo émet en revanche une appréhension sur l’adaptation des formations en traduction au marché d’aujourd’hui. « Il faut garder un regard critique sur les résultats produits par l’IA. Elle est impressionnante mais elle peut se tromper. C’est là où l’expertise humaine est indispensable. »

 

Bonne écoute !

Les Carnets de l’IA est un podcast proposé par la Cité de l’IA.

Animation : Manuel Davy

Réalisation : César Defoort | Natif.  

Share

Embed

You may also like

Description

Sommes-nous à l’aube d’une nouvelle tour de Babel ?

Annette Van de Loo, Cofondatrice de Powerling, nous décrit l’impact de l’IA dans les métiers de la traduction et du multilingue.

 

À l’heure de Deepl, Google Translate et ChatGPT, les métiers de la traduction se transforment. « Le rôle du traducteur change. Désormais, on nous consulte surtout pour faire de la gestion de projets et apporter des conseils. L’humain reste indispensable pour corriger les erreurs de l’IA. On n’attend pas la même qualité de traduction pour un simple document grand public que pour une publicité diffusée massivement dans le métro », explique Annette.

 

« Aujourd’hui, tout le monde utilise les traducteurs automatiques - y compris nous. Pour autant, tout le monde a également entendu parler des hallucinations de l’IA, c’est à dire quand l’IA invente des choses qui n’étaient pas dans le texte d’origine. Et pour nous, en tant que traducteurs, c’est un no go. Il faut rester proche de l’esprit et de la lettre du texte source. »

 

Les formations en traduction sont-elles suffisamment bien préparées pour l’avenir ? Annette Van de Loo émet en revanche une appréhension sur l’adaptation des formations en traduction au marché d’aujourd’hui. « Il faut garder un regard critique sur les résultats produits par l’IA. Elle est impressionnante mais elle peut se tromper. C’est là où l’expertise humaine est indispensable. »

 

Bonne écoute !

Les Carnets de l’IA est un podcast proposé par la Cité de l’IA.

Animation : Manuel Davy

Réalisation : César Defoort | Natif.  

Description

Sommes-nous à l’aube d’une nouvelle tour de Babel ?

Annette Van de Loo, Cofondatrice de Powerling, nous décrit l’impact de l’IA dans les métiers de la traduction et du multilingue.

 

À l’heure de Deepl, Google Translate et ChatGPT, les métiers de la traduction se transforment. « Le rôle du traducteur change. Désormais, on nous consulte surtout pour faire de la gestion de projets et apporter des conseils. L’humain reste indispensable pour corriger les erreurs de l’IA. On n’attend pas la même qualité de traduction pour un simple document grand public que pour une publicité diffusée massivement dans le métro », explique Annette.

 

« Aujourd’hui, tout le monde utilise les traducteurs automatiques - y compris nous. Pour autant, tout le monde a également entendu parler des hallucinations de l’IA, c’est à dire quand l’IA invente des choses qui n’étaient pas dans le texte d’origine. Et pour nous, en tant que traducteurs, c’est un no go. Il faut rester proche de l’esprit et de la lettre du texte source. »

 

Les formations en traduction sont-elles suffisamment bien préparées pour l’avenir ? Annette Van de Loo émet en revanche une appréhension sur l’adaptation des formations en traduction au marché d’aujourd’hui. « Il faut garder un regard critique sur les résultats produits par l’IA. Elle est impressionnante mais elle peut se tromper. C’est là où l’expertise humaine est indispensable. »

 

Bonne écoute !

Les Carnets de l’IA est un podcast proposé par la Cité de l’IA.

Animation : Manuel Davy

Réalisation : César Defoort | Natif.  

Share

Embed

You may also like