undefined cover
undefined cover
#51 - Valoriser le processus plutôt que l'objectif final - Avec Patrick Smarzynski, CEO Glopal cover
#51 - Valoriser le processus plutôt que l'objectif final - Avec Patrick Smarzynski, CEO Glopal cover
Method to scale

#51 - Valoriser le processus plutôt que l'objectif final - Avec Patrick Smarzynski, CEO Glopal

#51 - Valoriser le processus plutôt que l'objectif final - Avec Patrick Smarzynski, CEO Glopal

40min |06/05/2024|

267

Play
undefined cover
undefined cover
#51 - Valoriser le processus plutôt que l'objectif final - Avec Patrick Smarzynski, CEO Glopal cover
#51 - Valoriser le processus plutôt que l'objectif final - Avec Patrick Smarzynski, CEO Glopal cover
Method to scale

#51 - Valoriser le processus plutôt que l'objectif final - Avec Patrick Smarzynski, CEO Glopal

#51 - Valoriser le processus plutôt que l'objectif final - Avec Patrick Smarzynski, CEO Glopal

40min |06/05/2024|

267

Play

Description

Aujourd’hui, on a le plaisir de recevoir Patrick Smarzynski, co-fondateur de Webinterpret, une plateforme pour aider les e-commerçants présents sur les plateformes types Amazon, à se déployer à l’international (gestion des taux de change, des tailles etc) et Glopal qui se concentre sur les défis transfrontaliers avec de la vente directe.


Les deux entreprises rassemblent 220 personnes, et ils ont levé 20 millions d’euros en série A en 2023. 


À l’origine en 2007, une première solution permet à deux protagonistes ne parlant pas la même langue, de converser à distance chacun dans sa langue d’origine, et des interprètes s’occupent à distance de traduire, avec tout un système de routage des voix. Les premiers clients font partie de leur réseau d’école. Mais le peu de récurrence des utilisateurs les poussent à pivoter. Ils se tournent vers le e-commerce et dénichent leurs premiers clients. Le product market fit est trouvé. 


E-bay les contacte : ils commencent à leur référer des clients. Trop de clients. Tous les indicateurs sont au rouge : le support, les sales. Il faut recruter des gens. Ils se basent à Varsovie, où le marché du travail est très flexible et leur permet de recruter rapidement des talents. 


La différence entre les deux business : 

  • Webinterpret : de nombreux petits clients, le coût d’acquisition client est assez faible car développement avec des partenaires, grosse attention produit avec des process ultra-automatisés pour gérer des millions de petits clients. 30% de rentabilité, grâce à un LBO ils créent du capital pour créer… Glopal.

  • Glopal : ils se rendent compte que des clients qui vendent en direct ont besoin d’une solution pour vendre à l’international, notamment Tag Heuer, Dior. Le focus devient un focus sales. Ils s’entourent de super commerciaux, des "top guns"

Patrick nous partage ses différents apprentissages : le product market fit, le channel fit : comment bien vendre en fonction des différents canaux. Comment tester rapidement ses solutions. Le marché va de plus en plus vite, l’avantage concurrentiel est fragile, il faut itérer et c’est le grand paradigme entre les process lors du scale et l’agilité. 


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Description

Aujourd’hui, on a le plaisir de recevoir Patrick Smarzynski, co-fondateur de Webinterpret, une plateforme pour aider les e-commerçants présents sur les plateformes types Amazon, à se déployer à l’international (gestion des taux de change, des tailles etc) et Glopal qui se concentre sur les défis transfrontaliers avec de la vente directe.


Les deux entreprises rassemblent 220 personnes, et ils ont levé 20 millions d’euros en série A en 2023. 


À l’origine en 2007, une première solution permet à deux protagonistes ne parlant pas la même langue, de converser à distance chacun dans sa langue d’origine, et des interprètes s’occupent à distance de traduire, avec tout un système de routage des voix. Les premiers clients font partie de leur réseau d’école. Mais le peu de récurrence des utilisateurs les poussent à pivoter. Ils se tournent vers le e-commerce et dénichent leurs premiers clients. Le product market fit est trouvé. 


E-bay les contacte : ils commencent à leur référer des clients. Trop de clients. Tous les indicateurs sont au rouge : le support, les sales. Il faut recruter des gens. Ils se basent à Varsovie, où le marché du travail est très flexible et leur permet de recruter rapidement des talents. 


La différence entre les deux business : 

  • Webinterpret : de nombreux petits clients, le coût d’acquisition client est assez faible car développement avec des partenaires, grosse attention produit avec des process ultra-automatisés pour gérer des millions de petits clients. 30% de rentabilité, grâce à un LBO ils créent du capital pour créer… Glopal.

  • Glopal : ils se rendent compte que des clients qui vendent en direct ont besoin d’une solution pour vendre à l’international, notamment Tag Heuer, Dior. Le focus devient un focus sales. Ils s’entourent de super commerciaux, des "top guns"

Patrick nous partage ses différents apprentissages : le product market fit, le channel fit : comment bien vendre en fonction des différents canaux. Comment tester rapidement ses solutions. Le marché va de plus en plus vite, l’avantage concurrentiel est fragile, il faut itérer et c’est le grand paradigme entre les process lors du scale et l’agilité. 


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Share

Embed

You may also like

Description

Aujourd’hui, on a le plaisir de recevoir Patrick Smarzynski, co-fondateur de Webinterpret, une plateforme pour aider les e-commerçants présents sur les plateformes types Amazon, à se déployer à l’international (gestion des taux de change, des tailles etc) et Glopal qui se concentre sur les défis transfrontaliers avec de la vente directe.


Les deux entreprises rassemblent 220 personnes, et ils ont levé 20 millions d’euros en série A en 2023. 


À l’origine en 2007, une première solution permet à deux protagonistes ne parlant pas la même langue, de converser à distance chacun dans sa langue d’origine, et des interprètes s’occupent à distance de traduire, avec tout un système de routage des voix. Les premiers clients font partie de leur réseau d’école. Mais le peu de récurrence des utilisateurs les poussent à pivoter. Ils se tournent vers le e-commerce et dénichent leurs premiers clients. Le product market fit est trouvé. 


E-bay les contacte : ils commencent à leur référer des clients. Trop de clients. Tous les indicateurs sont au rouge : le support, les sales. Il faut recruter des gens. Ils se basent à Varsovie, où le marché du travail est très flexible et leur permet de recruter rapidement des talents. 


La différence entre les deux business : 

  • Webinterpret : de nombreux petits clients, le coût d’acquisition client est assez faible car développement avec des partenaires, grosse attention produit avec des process ultra-automatisés pour gérer des millions de petits clients. 30% de rentabilité, grâce à un LBO ils créent du capital pour créer… Glopal.

  • Glopal : ils se rendent compte que des clients qui vendent en direct ont besoin d’une solution pour vendre à l’international, notamment Tag Heuer, Dior. Le focus devient un focus sales. Ils s’entourent de super commerciaux, des "top guns"

Patrick nous partage ses différents apprentissages : le product market fit, le channel fit : comment bien vendre en fonction des différents canaux. Comment tester rapidement ses solutions. Le marché va de plus en plus vite, l’avantage concurrentiel est fragile, il faut itérer et c’est le grand paradigme entre les process lors du scale et l’agilité. 


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Description

Aujourd’hui, on a le plaisir de recevoir Patrick Smarzynski, co-fondateur de Webinterpret, une plateforme pour aider les e-commerçants présents sur les plateformes types Amazon, à se déployer à l’international (gestion des taux de change, des tailles etc) et Glopal qui se concentre sur les défis transfrontaliers avec de la vente directe.


Les deux entreprises rassemblent 220 personnes, et ils ont levé 20 millions d’euros en série A en 2023. 


À l’origine en 2007, une première solution permet à deux protagonistes ne parlant pas la même langue, de converser à distance chacun dans sa langue d’origine, et des interprètes s’occupent à distance de traduire, avec tout un système de routage des voix. Les premiers clients font partie de leur réseau d’école. Mais le peu de récurrence des utilisateurs les poussent à pivoter. Ils se tournent vers le e-commerce et dénichent leurs premiers clients. Le product market fit est trouvé. 


E-bay les contacte : ils commencent à leur référer des clients. Trop de clients. Tous les indicateurs sont au rouge : le support, les sales. Il faut recruter des gens. Ils se basent à Varsovie, où le marché du travail est très flexible et leur permet de recruter rapidement des talents. 


La différence entre les deux business : 

  • Webinterpret : de nombreux petits clients, le coût d’acquisition client est assez faible car développement avec des partenaires, grosse attention produit avec des process ultra-automatisés pour gérer des millions de petits clients. 30% de rentabilité, grâce à un LBO ils créent du capital pour créer… Glopal.

  • Glopal : ils se rendent compte que des clients qui vendent en direct ont besoin d’une solution pour vendre à l’international, notamment Tag Heuer, Dior. Le focus devient un focus sales. Ils s’entourent de super commerciaux, des "top guns"

Patrick nous partage ses différents apprentissages : le product market fit, le channel fit : comment bien vendre en fonction des différents canaux. Comment tester rapidement ses solutions. Le marché va de plus en plus vite, l’avantage concurrentiel est fragile, il faut itérer et c’est le grand paradigme entre les process lors du scale et l’agilité. 


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Share

Embed

You may also like