BURN-OUT : "J’ai voulu mourir pour ne plus avoir à aller au travail" - Aude cover
BURN-OUT : "J’ai voulu mourir pour ne plus avoir à aller au travail" - Aude cover
Patients

BURN-OUT : "J’ai voulu mourir pour ne plus avoir à aller au travail" - Aude

BURN-OUT : "J’ai voulu mourir pour ne plus avoir à aller au travail" - Aude

53min |02/10/2023|

19345

Play
BURN-OUT : "J’ai voulu mourir pour ne plus avoir à aller au travail" - Aude cover
BURN-OUT : "J’ai voulu mourir pour ne plus avoir à aller au travail" - Aude cover
Patients

BURN-OUT : "J’ai voulu mourir pour ne plus avoir à aller au travail" - Aude

BURN-OUT : "J’ai voulu mourir pour ne plus avoir à aller au travail" - Aude

53min |02/10/2023|

19345

Play

Description

Comment vit-on quand on en vient à avoir des pensées suicidaires pour ne plus avoir à aller travailler ? Quel est l’impact d’un environnement de travail toxique sur la santé physique et mentale ? Comment envisage-t-on la suite de sa carrière quand on pensait avoir trouvé le job de nos rêves mais que celui-ci vire au cauchemar ?

Aujourd’hui dans « Patients » on va parler d’un sujet qui touche 2,5 millions de personnes en France : le burn out.

Après avoir obtenu son diplôme en 2007, Aude décroche le job de ses rêves : responsable RH pour une grande enseigne internationale. Dès le début, elle sent la pression qui repose sur ses épaules. La jeune femme se retrouve vite surchargée de travail, avec de mauvais outils pour effectuer ses tâches. Rapidement les problèmes s’accumulent. Aude est aux premières loges des plaintes des salariés, elle est débordée, et isolée du reste de son équipe. Elle enchaîne les nuits blanches pour rattraper son retard, mais elle est tellement fière d’avoir obtenue ce poste et qu’on lui fasse confiance qu’elle accepte sa condition sans sourciller.

Très vite les premiers signaux du burn out arrivent, mais Aude refuse de les voir et d’écouter son corps, même quand un premier médecin pose le diagnostic de façon claire : elle fait un burn out. Pourtant quelques mois plus tard, alors qu’elle doit se faire opérer sous anesthésie générale, la jeune femme avale une boite de médicaments pour ne pas se réveiller de l’opération.

On vous laisse découvrir l’histoire de Aude et de son combat face au burn out.


Pour aller plus loin : 

*Ce podcast recueille des témoignages personnels qui peuvent heurter votre sensibilité. Nous vous rappelons que ces récits représentent le vécu de nos invités et ne sont pas nécessairement représentatifs de notre point de vue.


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Description

Comment vit-on quand on en vient à avoir des pensées suicidaires pour ne plus avoir à aller travailler ? Quel est l’impact d’un environnement de travail toxique sur la santé physique et mentale ? Comment envisage-t-on la suite de sa carrière quand on pensait avoir trouvé le job de nos rêves mais que celui-ci vire au cauchemar ?

Aujourd’hui dans « Patients » on va parler d’un sujet qui touche 2,5 millions de personnes en France : le burn out.

Après avoir obtenu son diplôme en 2007, Aude décroche le job de ses rêves : responsable RH pour une grande enseigne internationale. Dès le début, elle sent la pression qui repose sur ses épaules. La jeune femme se retrouve vite surchargée de travail, avec de mauvais outils pour effectuer ses tâches. Rapidement les problèmes s’accumulent. Aude est aux premières loges des plaintes des salariés, elle est débordée, et isolée du reste de son équipe. Elle enchaîne les nuits blanches pour rattraper son retard, mais elle est tellement fière d’avoir obtenue ce poste et qu’on lui fasse confiance qu’elle accepte sa condition sans sourciller.

Très vite les premiers signaux du burn out arrivent, mais Aude refuse de les voir et d’écouter son corps, même quand un premier médecin pose le diagnostic de façon claire : elle fait un burn out. Pourtant quelques mois plus tard, alors qu’elle doit se faire opérer sous anesthésie générale, la jeune femme avale une boite de médicaments pour ne pas se réveiller de l’opération.

On vous laisse découvrir l’histoire de Aude et de son combat face au burn out.


Pour aller plus loin : 

*Ce podcast recueille des témoignages personnels qui peuvent heurter votre sensibilité. Nous vous rappelons que ces récits représentent le vécu de nos invités et ne sont pas nécessairement représentatifs de notre point de vue.


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Share

Embed

You may also like

Description

Comment vit-on quand on en vient à avoir des pensées suicidaires pour ne plus avoir à aller travailler ? Quel est l’impact d’un environnement de travail toxique sur la santé physique et mentale ? Comment envisage-t-on la suite de sa carrière quand on pensait avoir trouvé le job de nos rêves mais que celui-ci vire au cauchemar ?

Aujourd’hui dans « Patients » on va parler d’un sujet qui touche 2,5 millions de personnes en France : le burn out.

Après avoir obtenu son diplôme en 2007, Aude décroche le job de ses rêves : responsable RH pour une grande enseigne internationale. Dès le début, elle sent la pression qui repose sur ses épaules. La jeune femme se retrouve vite surchargée de travail, avec de mauvais outils pour effectuer ses tâches. Rapidement les problèmes s’accumulent. Aude est aux premières loges des plaintes des salariés, elle est débordée, et isolée du reste de son équipe. Elle enchaîne les nuits blanches pour rattraper son retard, mais elle est tellement fière d’avoir obtenue ce poste et qu’on lui fasse confiance qu’elle accepte sa condition sans sourciller.

Très vite les premiers signaux du burn out arrivent, mais Aude refuse de les voir et d’écouter son corps, même quand un premier médecin pose le diagnostic de façon claire : elle fait un burn out. Pourtant quelques mois plus tard, alors qu’elle doit se faire opérer sous anesthésie générale, la jeune femme avale une boite de médicaments pour ne pas se réveiller de l’opération.

On vous laisse découvrir l’histoire de Aude et de son combat face au burn out.


Pour aller plus loin : 

*Ce podcast recueille des témoignages personnels qui peuvent heurter votre sensibilité. Nous vous rappelons que ces récits représentent le vécu de nos invités et ne sont pas nécessairement représentatifs de notre point de vue.


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Description

Comment vit-on quand on en vient à avoir des pensées suicidaires pour ne plus avoir à aller travailler ? Quel est l’impact d’un environnement de travail toxique sur la santé physique et mentale ? Comment envisage-t-on la suite de sa carrière quand on pensait avoir trouvé le job de nos rêves mais que celui-ci vire au cauchemar ?

Aujourd’hui dans « Patients » on va parler d’un sujet qui touche 2,5 millions de personnes en France : le burn out.

Après avoir obtenu son diplôme en 2007, Aude décroche le job de ses rêves : responsable RH pour une grande enseigne internationale. Dès le début, elle sent la pression qui repose sur ses épaules. La jeune femme se retrouve vite surchargée de travail, avec de mauvais outils pour effectuer ses tâches. Rapidement les problèmes s’accumulent. Aude est aux premières loges des plaintes des salariés, elle est débordée, et isolée du reste de son équipe. Elle enchaîne les nuits blanches pour rattraper son retard, mais elle est tellement fière d’avoir obtenue ce poste et qu’on lui fasse confiance qu’elle accepte sa condition sans sourciller.

Très vite les premiers signaux du burn out arrivent, mais Aude refuse de les voir et d’écouter son corps, même quand un premier médecin pose le diagnostic de façon claire : elle fait un burn out. Pourtant quelques mois plus tard, alors qu’elle doit se faire opérer sous anesthésie générale, la jeune femme avale une boite de médicaments pour ne pas se réveiller de l’opération.

On vous laisse découvrir l’histoire de Aude et de son combat face au burn out.


Pour aller plus loin : 

*Ce podcast recueille des témoignages personnels qui peuvent heurter votre sensibilité. Nous vous rappelons que ces récits représentent le vécu de nos invités et ne sont pas nécessairement représentatifs de notre point de vue.


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Share

Embed

You may also like