undefined cover
undefined cover
Radiofaunie - Episode 1 - Conversation avec Yannick Poirier, gérant de Tschann Librairie cover
Radiofaunie - Episode 1 - Conversation avec Yannick Poirier, gérant de Tschann Librairie cover
Radiofaunie

Radiofaunie - Episode 1 - Conversation avec Yannick Poirier, gérant de Tschann Librairie

Radiofaunie - Episode 1 - Conversation avec Yannick Poirier, gérant de Tschann Librairie

28min |19/12/2021
Play
undefined cover
undefined cover
Radiofaunie - Episode 1 - Conversation avec Yannick Poirier, gérant de Tschann Librairie cover
Radiofaunie - Episode 1 - Conversation avec Yannick Poirier, gérant de Tschann Librairie cover
Radiofaunie

Radiofaunie - Episode 1 - Conversation avec Yannick Poirier, gérant de Tschann Librairie

Radiofaunie - Episode 1 - Conversation avec Yannick Poirier, gérant de Tschann Librairie

28min |19/12/2021
Play

Description

Au numéro 125 du boulevard du Montparnasse à Paris, en plein cœur du VIe arrondissement de la Capitale, se situe une librairie qui fait office de poumon aussi vert que sa devanture pour qui aime la poésie, les sciences humaines, l’esthétique et la littérature. Son nom : Tschann. Et si l’on peut y croiser, en pleine journée, le Nobel Patrick Modiano ou le poète Emmanuel Laugier, c’est aussi le lieu que fréquentent nombre de psychanalystes pour trouver à se ressourcer, et parfois même échanger autour de textes ou d’essais fraîchement publiés. En ce jeudi de décembre, à l’heure d’ouvrir boutique et tandis que Fernando Barros et Muriel Bonicel accueillent les premiers clients, Yannick Poirier, gérant de la maison, s’est prêté, avec Stéphanie Torre, au jeu d’une conversation qui, sur l’époque, vient en dire long.

Présentation : Stéphanie TORRE & Anthony HUARD

Montage et son : Matias LOPEZ-TORRE

Description

Au numéro 125 du boulevard du Montparnasse à Paris, en plein cœur du VIe arrondissement de la Capitale, se situe une librairie qui fait office de poumon aussi vert que sa devanture pour qui aime la poésie, les sciences humaines, l’esthétique et la littérature. Son nom : Tschann. Et si l’on peut y croiser, en pleine journée, le Nobel Patrick Modiano ou le poète Emmanuel Laugier, c’est aussi le lieu que fréquentent nombre de psychanalystes pour trouver à se ressourcer, et parfois même échanger autour de textes ou d’essais fraîchement publiés. En ce jeudi de décembre, à l’heure d’ouvrir boutique et tandis que Fernando Barros et Muriel Bonicel accueillent les premiers clients, Yannick Poirier, gérant de la maison, s’est prêté, avec Stéphanie Torre, au jeu d’une conversation qui, sur l’époque, vient en dire long.

Présentation : Stéphanie TORRE & Anthony HUARD

Montage et son : Matias LOPEZ-TORRE

Share

Embed

You may also like

Description

Au numéro 125 du boulevard du Montparnasse à Paris, en plein cœur du VIe arrondissement de la Capitale, se situe une librairie qui fait office de poumon aussi vert que sa devanture pour qui aime la poésie, les sciences humaines, l’esthétique et la littérature. Son nom : Tschann. Et si l’on peut y croiser, en pleine journée, le Nobel Patrick Modiano ou le poète Emmanuel Laugier, c’est aussi le lieu que fréquentent nombre de psychanalystes pour trouver à se ressourcer, et parfois même échanger autour de textes ou d’essais fraîchement publiés. En ce jeudi de décembre, à l’heure d’ouvrir boutique et tandis que Fernando Barros et Muriel Bonicel accueillent les premiers clients, Yannick Poirier, gérant de la maison, s’est prêté, avec Stéphanie Torre, au jeu d’une conversation qui, sur l’époque, vient en dire long.

Présentation : Stéphanie TORRE & Anthony HUARD

Montage et son : Matias LOPEZ-TORRE

Description

Au numéro 125 du boulevard du Montparnasse à Paris, en plein cœur du VIe arrondissement de la Capitale, se situe une librairie qui fait office de poumon aussi vert que sa devanture pour qui aime la poésie, les sciences humaines, l’esthétique et la littérature. Son nom : Tschann. Et si l’on peut y croiser, en pleine journée, le Nobel Patrick Modiano ou le poète Emmanuel Laugier, c’est aussi le lieu que fréquentent nombre de psychanalystes pour trouver à se ressourcer, et parfois même échanger autour de textes ou d’essais fraîchement publiés. En ce jeudi de décembre, à l’heure d’ouvrir boutique et tandis que Fernando Barros et Muriel Bonicel accueillent les premiers clients, Yannick Poirier, gérant de la maison, s’est prêté, avec Stéphanie Torre, au jeu d’une conversation qui, sur l’époque, vient en dire long.

Présentation : Stéphanie TORRE & Anthony HUARD

Montage et son : Matias LOPEZ-TORRE

Share

Embed

You may also like