undefined cover
undefined cover
Et si vous faisiez de la RSE, une arme de différenciation massive ? Avec Laure COLLET, consultante au sein du pôle Conseil d'ALTAVIA AURA cover
Et si vous faisiez de la RSE, une arme de différenciation massive ? Avec Laure COLLET, consultante au sein du pôle Conseil d'ALTAVIA AURA cover
Retail Sessions

Et si vous faisiez de la RSE, une arme de différenciation massive ? Avec Laure COLLET, consultante au sein du pôle Conseil d'ALTAVIA AURA

Et si vous faisiez de la RSE, une arme de différenciation massive ? Avec Laure COLLET, consultante au sein du pôle Conseil d'ALTAVIA AURA

25min |09/02/2021
Listen
undefined cover
undefined cover
Et si vous faisiez de la RSE, une arme de différenciation massive ? Avec Laure COLLET, consultante au sein du pôle Conseil d'ALTAVIA AURA cover
Et si vous faisiez de la RSE, une arme de différenciation massive ? Avec Laure COLLET, consultante au sein du pôle Conseil d'ALTAVIA AURA cover
Retail Sessions

Et si vous faisiez de la RSE, une arme de différenciation massive ? Avec Laure COLLET, consultante au sein du pôle Conseil d'ALTAVIA AURA

Et si vous faisiez de la RSE, une arme de différenciation massive ? Avec Laure COLLET, consultante au sein du pôle Conseil d'ALTAVIA AURA

25min |09/02/2021
Listen

Description

En 2019, un français sur 3 déclarait choisir un produit en fonction de son impact sur l’environnement. La crise du COVID a confirmé cette envie des français de consommer local, made in France ou de choisir des produits responsables. Alors fin 2020, la RSE toujours un accessoire ou est elle devenue un must have pour le consommateur ?

Les chiffres parlent d’eux mêmes :
60% des français qui pensent que les entreprises ont un rôle plus important que les gouvernements dans la construction  d’un avenir meilleur
47% des français déclarent consommer moins

Comment les retailers peuvent ils bâtir une stratégie RSE qui réponde à ces nouvelles attentes des consommateurs ?

Cinq grandes tendances ont été repérées par Laure Collet, notre consultante :
RÉDUIRE. Consommer plus, pour posséder plus n’est plus dans l’ère du temps… et 47% des français déclarent consommer moins. Cela prend plusieurs formes : par la réduction du nombre d’ingrédients dans les produits, la réduction de l’emballage, du nombre d’intermédiaires et parfois par des appels à un contre black friday.


RECYCLER ou RÉ-UTILISER : 

Des offres de seconde main se développent au sein des retailers. Parmi les 70% de Français qui veulent consommer de manière plus responsable, 74% sont prêts à renoncer à acheter des produits neufs. Citons la campagne RRR (Réparons-Recyclons-Réutilisons) où 85 marques se sont réunies pour relayer une campagne de sensibilisation autour de la seconde vie des produits.

 
PROUVER ou comment dépasser le discours :

La réaction des français est sans appel : 53% décident d’arrêter d’utiliser un produit ou les services d’une marque suite à une perte de confiance. La plus forte preuve de ce besoin de transparence et d’information est le succès de l’application Yuka. Et côté transparence, les DNVB ont joué cette carte depuis le début. Et parfois comme Maison Standards, le prix est clairement détaillé et les consommateurs sont invités à payer qui leur semble juste pour eux.


AFFICHER SON COMBAT :

Certaines marques ou retailers ont très tôt choisi un combat souvent porté par leurs dirigeants et qu’il peut être pertinent d’afficher plus clairement “son combat”.

ENGAGER :

Engager ses collaborateurs (premier ambassadeur de l'entreprise), ses fournisseurs mais aussi engager ses clients à travers la co-création. On voit poindre des initiatives ces dernières années, comme Carrefour qui a fait appel à ses clients pour trouver des solutions pour sortir du plastique, Decathlon qui fait appel à ses clients pour la conception de ses produits, la CAMIF qui a organisé un camifathon pour co-créer sa marque propre avec ses fournisseurs et clients.

Pour avancer sur ces sujets, l’entreprise se doit de construire d’abord un plan de progrès et aborder le sujet par étapes. Il faut aussi recenser ce qui existe déjà. Et c’est pour cela qu’ALTAVIA AURA a créé une offre RSE qui permet d’accompagner les retailers et les marques dans ce chemin de progrès… Comme toujours chez Altavia, nous aimons co-créer des stratégies qui partent d’abord des attentes des consommateurs, qui soit audibles, visibles de tous avec un bon story-acting mais qui soient aussi rapidement déployables dans l’entreprise avec toutes les parties prenantes (fournisseurs, collaborateurs, clients)... et qui s’inscrivent dans une démarche de progrès.

Description

En 2019, un français sur 3 déclarait choisir un produit en fonction de son impact sur l’environnement. La crise du COVID a confirmé cette envie des français de consommer local, made in France ou de choisir des produits responsables. Alors fin 2020, la RSE toujours un accessoire ou est elle devenue un must have pour le consommateur ?

Les chiffres parlent d’eux mêmes :
60% des français qui pensent que les entreprises ont un rôle plus important que les gouvernements dans la construction  d’un avenir meilleur
47% des français déclarent consommer moins

Comment les retailers peuvent ils bâtir une stratégie RSE qui réponde à ces nouvelles attentes des consommateurs ?

Cinq grandes tendances ont été repérées par Laure Collet, notre consultante :
RÉDUIRE. Consommer plus, pour posséder plus n’est plus dans l’ère du temps… et 47% des français déclarent consommer moins. Cela prend plusieurs formes : par la réduction du nombre d’ingrédients dans les produits, la réduction de l’emballage, du nombre d’intermédiaires et parfois par des appels à un contre black friday.


RECYCLER ou RÉ-UTILISER : 

Des offres de seconde main se développent au sein des retailers. Parmi les 70% de Français qui veulent consommer de manière plus responsable, 74% sont prêts à renoncer à acheter des produits neufs. Citons la campagne RRR (Réparons-Recyclons-Réutilisons) où 85 marques se sont réunies pour relayer une campagne de sensibilisation autour de la seconde vie des produits.

 
PROUVER ou comment dépasser le discours :

La réaction des français est sans appel : 53% décident d’arrêter d’utiliser un produit ou les services d’une marque suite à une perte de confiance. La plus forte preuve de ce besoin de transparence et d’information est le succès de l’application Yuka. Et côté transparence, les DNVB ont joué cette carte depuis le début. Et parfois comme Maison Standards, le prix est clairement détaillé et les consommateurs sont invités à payer qui leur semble juste pour eux.


AFFICHER SON COMBAT :

Certaines marques ou retailers ont très tôt choisi un combat souvent porté par leurs dirigeants et qu’il peut être pertinent d’afficher plus clairement “son combat”.

ENGAGER :

Engager ses collaborateurs (premier ambassadeur de l'entreprise), ses fournisseurs mais aussi engager ses clients à travers la co-création. On voit poindre des initiatives ces dernières années, comme Carrefour qui a fait appel à ses clients pour trouver des solutions pour sortir du plastique, Decathlon qui fait appel à ses clients pour la conception de ses produits, la CAMIF qui a organisé un camifathon pour co-créer sa marque propre avec ses fournisseurs et clients.

Pour avancer sur ces sujets, l’entreprise se doit de construire d’abord un plan de progrès et aborder le sujet par étapes. Il faut aussi recenser ce qui existe déjà. Et c’est pour cela qu’ALTAVIA AURA a créé une offre RSE qui permet d’accompagner les retailers et les marques dans ce chemin de progrès… Comme toujours chez Altavia, nous aimons co-créer des stratégies qui partent d’abord des attentes des consommateurs, qui soit audibles, visibles de tous avec un bon story-acting mais qui soient aussi rapidement déployables dans l’entreprise avec toutes les parties prenantes (fournisseurs, collaborateurs, clients)... et qui s’inscrivent dans une démarche de progrès.

Share

Embed

You may also like

Description

En 2019, un français sur 3 déclarait choisir un produit en fonction de son impact sur l’environnement. La crise du COVID a confirmé cette envie des français de consommer local, made in France ou de choisir des produits responsables. Alors fin 2020, la RSE toujours un accessoire ou est elle devenue un must have pour le consommateur ?

Les chiffres parlent d’eux mêmes :
60% des français qui pensent que les entreprises ont un rôle plus important que les gouvernements dans la construction  d’un avenir meilleur
47% des français déclarent consommer moins

Comment les retailers peuvent ils bâtir une stratégie RSE qui réponde à ces nouvelles attentes des consommateurs ?

Cinq grandes tendances ont été repérées par Laure Collet, notre consultante :
RÉDUIRE. Consommer plus, pour posséder plus n’est plus dans l’ère du temps… et 47% des français déclarent consommer moins. Cela prend plusieurs formes : par la réduction du nombre d’ingrédients dans les produits, la réduction de l’emballage, du nombre d’intermédiaires et parfois par des appels à un contre black friday.


RECYCLER ou RÉ-UTILISER : 

Des offres de seconde main se développent au sein des retailers. Parmi les 70% de Français qui veulent consommer de manière plus responsable, 74% sont prêts à renoncer à acheter des produits neufs. Citons la campagne RRR (Réparons-Recyclons-Réutilisons) où 85 marques se sont réunies pour relayer une campagne de sensibilisation autour de la seconde vie des produits.

 
PROUVER ou comment dépasser le discours :

La réaction des français est sans appel : 53% décident d’arrêter d’utiliser un produit ou les services d’une marque suite à une perte de confiance. La plus forte preuve de ce besoin de transparence et d’information est le succès de l’application Yuka. Et côté transparence, les DNVB ont joué cette carte depuis le début. Et parfois comme Maison Standards, le prix est clairement détaillé et les consommateurs sont invités à payer qui leur semble juste pour eux.


AFFICHER SON COMBAT :

Certaines marques ou retailers ont très tôt choisi un combat souvent porté par leurs dirigeants et qu’il peut être pertinent d’afficher plus clairement “son combat”.

ENGAGER :

Engager ses collaborateurs (premier ambassadeur de l'entreprise), ses fournisseurs mais aussi engager ses clients à travers la co-création. On voit poindre des initiatives ces dernières années, comme Carrefour qui a fait appel à ses clients pour trouver des solutions pour sortir du plastique, Decathlon qui fait appel à ses clients pour la conception de ses produits, la CAMIF qui a organisé un camifathon pour co-créer sa marque propre avec ses fournisseurs et clients.

Pour avancer sur ces sujets, l’entreprise se doit de construire d’abord un plan de progrès et aborder le sujet par étapes. Il faut aussi recenser ce qui existe déjà. Et c’est pour cela qu’ALTAVIA AURA a créé une offre RSE qui permet d’accompagner les retailers et les marques dans ce chemin de progrès… Comme toujours chez Altavia, nous aimons co-créer des stratégies qui partent d’abord des attentes des consommateurs, qui soit audibles, visibles de tous avec un bon story-acting mais qui soient aussi rapidement déployables dans l’entreprise avec toutes les parties prenantes (fournisseurs, collaborateurs, clients)... et qui s’inscrivent dans une démarche de progrès.

Description

En 2019, un français sur 3 déclarait choisir un produit en fonction de son impact sur l’environnement. La crise du COVID a confirmé cette envie des français de consommer local, made in France ou de choisir des produits responsables. Alors fin 2020, la RSE toujours un accessoire ou est elle devenue un must have pour le consommateur ?

Les chiffres parlent d’eux mêmes :
60% des français qui pensent que les entreprises ont un rôle plus important que les gouvernements dans la construction  d’un avenir meilleur
47% des français déclarent consommer moins

Comment les retailers peuvent ils bâtir une stratégie RSE qui réponde à ces nouvelles attentes des consommateurs ?

Cinq grandes tendances ont été repérées par Laure Collet, notre consultante :
RÉDUIRE. Consommer plus, pour posséder plus n’est plus dans l’ère du temps… et 47% des français déclarent consommer moins. Cela prend plusieurs formes : par la réduction du nombre d’ingrédients dans les produits, la réduction de l’emballage, du nombre d’intermédiaires et parfois par des appels à un contre black friday.


RECYCLER ou RÉ-UTILISER : 

Des offres de seconde main se développent au sein des retailers. Parmi les 70% de Français qui veulent consommer de manière plus responsable, 74% sont prêts à renoncer à acheter des produits neufs. Citons la campagne RRR (Réparons-Recyclons-Réutilisons) où 85 marques se sont réunies pour relayer une campagne de sensibilisation autour de la seconde vie des produits.

 
PROUVER ou comment dépasser le discours :

La réaction des français est sans appel : 53% décident d’arrêter d’utiliser un produit ou les services d’une marque suite à une perte de confiance. La plus forte preuve de ce besoin de transparence et d’information est le succès de l’application Yuka. Et côté transparence, les DNVB ont joué cette carte depuis le début. Et parfois comme Maison Standards, le prix est clairement détaillé et les consommateurs sont invités à payer qui leur semble juste pour eux.


AFFICHER SON COMBAT :

Certaines marques ou retailers ont très tôt choisi un combat souvent porté par leurs dirigeants et qu’il peut être pertinent d’afficher plus clairement “son combat”.

ENGAGER :

Engager ses collaborateurs (premier ambassadeur de l'entreprise), ses fournisseurs mais aussi engager ses clients à travers la co-création. On voit poindre des initiatives ces dernières années, comme Carrefour qui a fait appel à ses clients pour trouver des solutions pour sortir du plastique, Decathlon qui fait appel à ses clients pour la conception de ses produits, la CAMIF qui a organisé un camifathon pour co-créer sa marque propre avec ses fournisseurs et clients.

Pour avancer sur ces sujets, l’entreprise se doit de construire d’abord un plan de progrès et aborder le sujet par étapes. Il faut aussi recenser ce qui existe déjà. Et c’est pour cela qu’ALTAVIA AURA a créé une offre RSE qui permet d’accompagner les retailers et les marques dans ce chemin de progrès… Comme toujours chez Altavia, nous aimons co-créer des stratégies qui partent d’abord des attentes des consommateurs, qui soit audibles, visibles de tous avec un bon story-acting mais qui soient aussi rapidement déployables dans l’entreprise avec toutes les parties prenantes (fournisseurs, collaborateurs, clients)... et qui s’inscrivent dans une démarche de progrès.

Share

Embed

You may also like