undefined cover
undefined cover
EPISODE 18 - Isabelle Huet - "Pour créer son paradis, il faut puiser dans son propre enfer" cover
EPISODE 18 - Isabelle Huet - "Pour créer son paradis, il faut puiser dans son propre enfer" cover
Sans pluie pas d'arc-en-ciel par Sarah Pébereau

EPISODE 18 - Isabelle Huet - "Pour créer son paradis, il faut puiser dans son propre enfer"

EPISODE 18 - Isabelle Huet - "Pour créer son paradis, il faut puiser dans son propre enfer"

49min |03/07/2023
Play
undefined cover
undefined cover
EPISODE 18 - Isabelle Huet - "Pour créer son paradis, il faut puiser dans son propre enfer" cover
EPISODE 18 - Isabelle Huet - "Pour créer son paradis, il faut puiser dans son propre enfer" cover
Sans pluie pas d'arc-en-ciel par Sarah Pébereau

EPISODE 18 - Isabelle Huet - "Pour créer son paradis, il faut puiser dans son propre enfer"

EPISODE 18 - Isabelle Huet - "Pour créer son paradis, il faut puiser dans son propre enfer"

49min |03/07/2023
Play

Description

🌈 Aujourd'hui je reçois Isabelle Huet. Isabelle a 50 ans tout pile, elle est directrice de l’Association Rose up qui informe, accompagne et défend les droits des femmes touchées par le cancer. 


Isabelle vient nous parler de sa tempête, un cancer du sein à l'âge de 40 ans diagnostiqué à l'occasion de sa première mammographie alors qu’elle allait très bien et n’avait aucun symptôme. Elle le dit, ça a été un choc terrible. Opération, chimiothérapie, radiothérapie, elle a eu 1 an de traitement. Cette tempête a déclenché une remise en question sur son activité et le sens de ce qu’elle voulait faire. 


Son arc-en-ciel a été un repositionnement professionnel, une envie de s'engager autrement quittant la politique pour le secteur non-lucratif. Isabelle rejoint l'association Rose up pour un très beau combat mené avec Céline Lis-Raoux, le plaidoyer pour le droit à l'oubli - le droit au bout d’un certain temps de ne plus déclarer son cancer passé et guéri quand on veut souscrire un prêt immobilier. Avant, on devait attendre 20 ans pour pouvoir s’assurer dans des conditions normales. Grâce à leur combat, on est passé en 2016 à 10 ans puis l’an dernier à 5 ans. Une immense avancée pour les malades d’hier et d'aujourd'hui. À titre personnel, elle dit que ça a changé la façon dont elle conçoit la vie,  ses amitiés et relations, elle est plus attachée à l’instant présent et relativise beaucoup de choses qui paraissaient insurmontables. 


Ses conseils : ne pas s'arrêter car c’est très aidant d’avoir un minimum d'activités, demander de l’aide c’est important, pleurer quand on en a besoin et “quand on est au fond du tunnel et qu’on a l’impression de ne pas voir la lumière, c’est de ne pas perdre espoir- le jour arrive immanquablement au bout d'un moment” nous dit-elle. 

Isabelle Huet - “Pour créer son paradis il faut puiser dans son propre enfer” 


Merci Isabelle pour ton généreux témoignage qui je n'en doute pas va transmettre beaucoup d'espoir et de lumière et pour ton précieux engagement pour les malades d'hier et d'aujourd'hui.  


Si vous aimez le podcast : prenez 1 minute pour mettre une super note - 5/5 - sur les plateformes d'écoute et parlez-en autour de vous sur vos réseaux et dans la vraie vie! Merci à tous! 🙏🌈


Description

🌈 Aujourd'hui je reçois Isabelle Huet. Isabelle a 50 ans tout pile, elle est directrice de l’Association Rose up qui informe, accompagne et défend les droits des femmes touchées par le cancer. 


Isabelle vient nous parler de sa tempête, un cancer du sein à l'âge de 40 ans diagnostiqué à l'occasion de sa première mammographie alors qu’elle allait très bien et n’avait aucun symptôme. Elle le dit, ça a été un choc terrible. Opération, chimiothérapie, radiothérapie, elle a eu 1 an de traitement. Cette tempête a déclenché une remise en question sur son activité et le sens de ce qu’elle voulait faire. 


Son arc-en-ciel a été un repositionnement professionnel, une envie de s'engager autrement quittant la politique pour le secteur non-lucratif. Isabelle rejoint l'association Rose up pour un très beau combat mené avec Céline Lis-Raoux, le plaidoyer pour le droit à l'oubli - le droit au bout d’un certain temps de ne plus déclarer son cancer passé et guéri quand on veut souscrire un prêt immobilier. Avant, on devait attendre 20 ans pour pouvoir s’assurer dans des conditions normales. Grâce à leur combat, on est passé en 2016 à 10 ans puis l’an dernier à 5 ans. Une immense avancée pour les malades d’hier et d'aujourd'hui. À titre personnel, elle dit que ça a changé la façon dont elle conçoit la vie,  ses amitiés et relations, elle est plus attachée à l’instant présent et relativise beaucoup de choses qui paraissaient insurmontables. 


Ses conseils : ne pas s'arrêter car c’est très aidant d’avoir un minimum d'activités, demander de l’aide c’est important, pleurer quand on en a besoin et “quand on est au fond du tunnel et qu’on a l’impression de ne pas voir la lumière, c’est de ne pas perdre espoir- le jour arrive immanquablement au bout d'un moment” nous dit-elle. 

Isabelle Huet - “Pour créer son paradis il faut puiser dans son propre enfer” 


Merci Isabelle pour ton généreux témoignage qui je n'en doute pas va transmettre beaucoup d'espoir et de lumière et pour ton précieux engagement pour les malades d'hier et d'aujourd'hui.  


Si vous aimez le podcast : prenez 1 minute pour mettre une super note - 5/5 - sur les plateformes d'écoute et parlez-en autour de vous sur vos réseaux et dans la vraie vie! Merci à tous! 🙏🌈


Share

Embed

You may also like

Description

🌈 Aujourd'hui je reçois Isabelle Huet. Isabelle a 50 ans tout pile, elle est directrice de l’Association Rose up qui informe, accompagne et défend les droits des femmes touchées par le cancer. 


Isabelle vient nous parler de sa tempête, un cancer du sein à l'âge de 40 ans diagnostiqué à l'occasion de sa première mammographie alors qu’elle allait très bien et n’avait aucun symptôme. Elle le dit, ça a été un choc terrible. Opération, chimiothérapie, radiothérapie, elle a eu 1 an de traitement. Cette tempête a déclenché une remise en question sur son activité et le sens de ce qu’elle voulait faire. 


Son arc-en-ciel a été un repositionnement professionnel, une envie de s'engager autrement quittant la politique pour le secteur non-lucratif. Isabelle rejoint l'association Rose up pour un très beau combat mené avec Céline Lis-Raoux, le plaidoyer pour le droit à l'oubli - le droit au bout d’un certain temps de ne plus déclarer son cancer passé et guéri quand on veut souscrire un prêt immobilier. Avant, on devait attendre 20 ans pour pouvoir s’assurer dans des conditions normales. Grâce à leur combat, on est passé en 2016 à 10 ans puis l’an dernier à 5 ans. Une immense avancée pour les malades d’hier et d'aujourd'hui. À titre personnel, elle dit que ça a changé la façon dont elle conçoit la vie,  ses amitiés et relations, elle est plus attachée à l’instant présent et relativise beaucoup de choses qui paraissaient insurmontables. 


Ses conseils : ne pas s'arrêter car c’est très aidant d’avoir un minimum d'activités, demander de l’aide c’est important, pleurer quand on en a besoin et “quand on est au fond du tunnel et qu’on a l’impression de ne pas voir la lumière, c’est de ne pas perdre espoir- le jour arrive immanquablement au bout d'un moment” nous dit-elle. 

Isabelle Huet - “Pour créer son paradis il faut puiser dans son propre enfer” 


Merci Isabelle pour ton généreux témoignage qui je n'en doute pas va transmettre beaucoup d'espoir et de lumière et pour ton précieux engagement pour les malades d'hier et d'aujourd'hui.  


Si vous aimez le podcast : prenez 1 minute pour mettre une super note - 5/5 - sur les plateformes d'écoute et parlez-en autour de vous sur vos réseaux et dans la vraie vie! Merci à tous! 🙏🌈


Description

🌈 Aujourd'hui je reçois Isabelle Huet. Isabelle a 50 ans tout pile, elle est directrice de l’Association Rose up qui informe, accompagne et défend les droits des femmes touchées par le cancer. 


Isabelle vient nous parler de sa tempête, un cancer du sein à l'âge de 40 ans diagnostiqué à l'occasion de sa première mammographie alors qu’elle allait très bien et n’avait aucun symptôme. Elle le dit, ça a été un choc terrible. Opération, chimiothérapie, radiothérapie, elle a eu 1 an de traitement. Cette tempête a déclenché une remise en question sur son activité et le sens de ce qu’elle voulait faire. 


Son arc-en-ciel a été un repositionnement professionnel, une envie de s'engager autrement quittant la politique pour le secteur non-lucratif. Isabelle rejoint l'association Rose up pour un très beau combat mené avec Céline Lis-Raoux, le plaidoyer pour le droit à l'oubli - le droit au bout d’un certain temps de ne plus déclarer son cancer passé et guéri quand on veut souscrire un prêt immobilier. Avant, on devait attendre 20 ans pour pouvoir s’assurer dans des conditions normales. Grâce à leur combat, on est passé en 2016 à 10 ans puis l’an dernier à 5 ans. Une immense avancée pour les malades d’hier et d'aujourd'hui. À titre personnel, elle dit que ça a changé la façon dont elle conçoit la vie,  ses amitiés et relations, elle est plus attachée à l’instant présent et relativise beaucoup de choses qui paraissaient insurmontables. 


Ses conseils : ne pas s'arrêter car c’est très aidant d’avoir un minimum d'activités, demander de l’aide c’est important, pleurer quand on en a besoin et “quand on est au fond du tunnel et qu’on a l’impression de ne pas voir la lumière, c’est de ne pas perdre espoir- le jour arrive immanquablement au bout d'un moment” nous dit-elle. 

Isabelle Huet - “Pour créer son paradis il faut puiser dans son propre enfer” 


Merci Isabelle pour ton généreux témoignage qui je n'en doute pas va transmettre beaucoup d'espoir et de lumière et pour ton précieux engagement pour les malades d'hier et d'aujourd'hui.  


Si vous aimez le podcast : prenez 1 minute pour mettre une super note - 5/5 - sur les plateformes d'écoute et parlez-en autour de vous sur vos réseaux et dans la vraie vie! Merci à tous! 🙏🌈


Share

Embed

You may also like