undefined cover
undefined cover
Surprise : Google arrête les ordinateurs portables cover
Surprise : Google arrête les ordinateurs portables cover
ZD Tech : tout comprendre en moins de 3 minutes avec ZDNet

Surprise : Google arrête les ordinateurs portables

Surprise : Google arrête les ordinateurs portables

02min |16/09/2022
Play
undefined cover
undefined cover
Surprise : Google arrête les ordinateurs portables cover
Surprise : Google arrête les ordinateurs portables cover
ZD Tech : tout comprendre en moins de 3 minutes avec ZDNet

Surprise : Google arrête les ordinateurs portables

Surprise : Google arrête les ordinateurs portables

02min |16/09/2022
Play

Description

Bonjour à tous et bienvenue dans le ZDTech, le podcast quotidien de la rédaction de ZDNet. Je m’appelle Guillaume Serries et aujourd’hui, je vous explique pourquoi Google a décidé d'en finir avec les Pixelbook, ses ordinateurs portables équipés de Chrome OS.


Connaissez-vous le Pixelbook ? Le Pixelbook, c'est le PC portable de Google équipé du système d'exploitation maison Chrome OS. Vous l'aurez donc compris, le Pixelbook est donc un Chromebook.


Mais voici que Google vient d'annuler la conception et donc la fabrication de son prochain Pixelbook et a dissous l'équipe chargée de le construire.


La conception de l'appareil était très avancée dans son développement et il devait être commercialisé au début de 2023.


Alors pourquoi cet arrêt ? Et bien les programmes de réduction de coût internes chez Google semblent avoir eu raison du Pixelbook. Sundar Pichai, le PDG de Google, dit depuis des mois qu'il a l'intention de ralentir les embauches et de supprimer certains projets dans l'entreprise. Mais pour le Pixelbook, la décision est soudaine. Il y a encore quelques mois, Google prévoyait en effet de maintenir le Pixelbook à flot.


Mais le marché des Chromebook a changé depuis 2017, lorsque le premier Pixelbook avait été commercialisé. Surtout, la stratégie de Google vis à vis du hardware a toujours été déployée dans une logique d'évangélisation plus que de rentabilité.


Qu'il s'agisse des smartphones Pixel, des portables Pixelbook ou encore de la récente montre connectée Pixel Watch, le plan de Google en matière de matériel est de démontrer que ses systèmes d'exploitation, Android, Wear OS ou encore Chrome OS, étaient performants.


En bref, le matériel fabriqué par Google l'a toujours été pour garantir aux fabricants d'ordinateurs, de smartphones et de montre connectées que les logiciels de Google pouvaient être de bons produits.


Et pour Chrome OS, cela a marché ! En 2019, Acer, Asus et d'autres fournisseurs ont mis sur le marché des Chromebook de qualité, au point de constituer une alternative intéressante à Microsoft Windows.


Bref, Sundar Pichai a du se dire que la mission du Pixelbook était accomplie, et qu'il n'était pas forcément nécessaire de remettre le couvert.


Certes, Windows domine toujours le marché des systèmes d'exploitation pour ordinateur portable. Mais cette année, pour la première fois, IDC indique que le volume des appareils sous ChromeOS a dépassé celui des Mac d'Apple.


Et puis il semble bien que Google ait fort à faire sur d'autres catégories de matériel, avec les tablettes et les montres connectées. Et qui sait, relancer pour de bon les Google Glass, les lunettes connectées de Google qui n'ont elles jamais marché.

Description

Bonjour à tous et bienvenue dans le ZDTech, le podcast quotidien de la rédaction de ZDNet. Je m’appelle Guillaume Serries et aujourd’hui, je vous explique pourquoi Google a décidé d'en finir avec les Pixelbook, ses ordinateurs portables équipés de Chrome OS.


Connaissez-vous le Pixelbook ? Le Pixelbook, c'est le PC portable de Google équipé du système d'exploitation maison Chrome OS. Vous l'aurez donc compris, le Pixelbook est donc un Chromebook.


Mais voici que Google vient d'annuler la conception et donc la fabrication de son prochain Pixelbook et a dissous l'équipe chargée de le construire.


La conception de l'appareil était très avancée dans son développement et il devait être commercialisé au début de 2023.


Alors pourquoi cet arrêt ? Et bien les programmes de réduction de coût internes chez Google semblent avoir eu raison du Pixelbook. Sundar Pichai, le PDG de Google, dit depuis des mois qu'il a l'intention de ralentir les embauches et de supprimer certains projets dans l'entreprise. Mais pour le Pixelbook, la décision est soudaine. Il y a encore quelques mois, Google prévoyait en effet de maintenir le Pixelbook à flot.


Mais le marché des Chromebook a changé depuis 2017, lorsque le premier Pixelbook avait été commercialisé. Surtout, la stratégie de Google vis à vis du hardware a toujours été déployée dans une logique d'évangélisation plus que de rentabilité.


Qu'il s'agisse des smartphones Pixel, des portables Pixelbook ou encore de la récente montre connectée Pixel Watch, le plan de Google en matière de matériel est de démontrer que ses systèmes d'exploitation, Android, Wear OS ou encore Chrome OS, étaient performants.


En bref, le matériel fabriqué par Google l'a toujours été pour garantir aux fabricants d'ordinateurs, de smartphones et de montre connectées que les logiciels de Google pouvaient être de bons produits.


Et pour Chrome OS, cela a marché ! En 2019, Acer, Asus et d'autres fournisseurs ont mis sur le marché des Chromebook de qualité, au point de constituer une alternative intéressante à Microsoft Windows.


Bref, Sundar Pichai a du se dire que la mission du Pixelbook était accomplie, et qu'il n'était pas forcément nécessaire de remettre le couvert.


Certes, Windows domine toujours le marché des systèmes d'exploitation pour ordinateur portable. Mais cette année, pour la première fois, IDC indique que le volume des appareils sous ChromeOS a dépassé celui des Mac d'Apple.


Et puis il semble bien que Google ait fort à faire sur d'autres catégories de matériel, avec les tablettes et les montres connectées. Et qui sait, relancer pour de bon les Google Glass, les lunettes connectées de Google qui n'ont elles jamais marché.

Share

Embed

You may also like

Description

Bonjour à tous et bienvenue dans le ZDTech, le podcast quotidien de la rédaction de ZDNet. Je m’appelle Guillaume Serries et aujourd’hui, je vous explique pourquoi Google a décidé d'en finir avec les Pixelbook, ses ordinateurs portables équipés de Chrome OS.


Connaissez-vous le Pixelbook ? Le Pixelbook, c'est le PC portable de Google équipé du système d'exploitation maison Chrome OS. Vous l'aurez donc compris, le Pixelbook est donc un Chromebook.


Mais voici que Google vient d'annuler la conception et donc la fabrication de son prochain Pixelbook et a dissous l'équipe chargée de le construire.


La conception de l'appareil était très avancée dans son développement et il devait être commercialisé au début de 2023.


Alors pourquoi cet arrêt ? Et bien les programmes de réduction de coût internes chez Google semblent avoir eu raison du Pixelbook. Sundar Pichai, le PDG de Google, dit depuis des mois qu'il a l'intention de ralentir les embauches et de supprimer certains projets dans l'entreprise. Mais pour le Pixelbook, la décision est soudaine. Il y a encore quelques mois, Google prévoyait en effet de maintenir le Pixelbook à flot.


Mais le marché des Chromebook a changé depuis 2017, lorsque le premier Pixelbook avait été commercialisé. Surtout, la stratégie de Google vis à vis du hardware a toujours été déployée dans une logique d'évangélisation plus que de rentabilité.


Qu'il s'agisse des smartphones Pixel, des portables Pixelbook ou encore de la récente montre connectée Pixel Watch, le plan de Google en matière de matériel est de démontrer que ses systèmes d'exploitation, Android, Wear OS ou encore Chrome OS, étaient performants.


En bref, le matériel fabriqué par Google l'a toujours été pour garantir aux fabricants d'ordinateurs, de smartphones et de montre connectées que les logiciels de Google pouvaient être de bons produits.


Et pour Chrome OS, cela a marché ! En 2019, Acer, Asus et d'autres fournisseurs ont mis sur le marché des Chromebook de qualité, au point de constituer une alternative intéressante à Microsoft Windows.


Bref, Sundar Pichai a du se dire que la mission du Pixelbook était accomplie, et qu'il n'était pas forcément nécessaire de remettre le couvert.


Certes, Windows domine toujours le marché des systèmes d'exploitation pour ordinateur portable. Mais cette année, pour la première fois, IDC indique que le volume des appareils sous ChromeOS a dépassé celui des Mac d'Apple.


Et puis il semble bien que Google ait fort à faire sur d'autres catégories de matériel, avec les tablettes et les montres connectées. Et qui sait, relancer pour de bon les Google Glass, les lunettes connectées de Google qui n'ont elles jamais marché.

Description

Bonjour à tous et bienvenue dans le ZDTech, le podcast quotidien de la rédaction de ZDNet. Je m’appelle Guillaume Serries et aujourd’hui, je vous explique pourquoi Google a décidé d'en finir avec les Pixelbook, ses ordinateurs portables équipés de Chrome OS.


Connaissez-vous le Pixelbook ? Le Pixelbook, c'est le PC portable de Google équipé du système d'exploitation maison Chrome OS. Vous l'aurez donc compris, le Pixelbook est donc un Chromebook.


Mais voici que Google vient d'annuler la conception et donc la fabrication de son prochain Pixelbook et a dissous l'équipe chargée de le construire.


La conception de l'appareil était très avancée dans son développement et il devait être commercialisé au début de 2023.


Alors pourquoi cet arrêt ? Et bien les programmes de réduction de coût internes chez Google semblent avoir eu raison du Pixelbook. Sundar Pichai, le PDG de Google, dit depuis des mois qu'il a l'intention de ralentir les embauches et de supprimer certains projets dans l'entreprise. Mais pour le Pixelbook, la décision est soudaine. Il y a encore quelques mois, Google prévoyait en effet de maintenir le Pixelbook à flot.


Mais le marché des Chromebook a changé depuis 2017, lorsque le premier Pixelbook avait été commercialisé. Surtout, la stratégie de Google vis à vis du hardware a toujours été déployée dans une logique d'évangélisation plus que de rentabilité.


Qu'il s'agisse des smartphones Pixel, des portables Pixelbook ou encore de la récente montre connectée Pixel Watch, le plan de Google en matière de matériel est de démontrer que ses systèmes d'exploitation, Android, Wear OS ou encore Chrome OS, étaient performants.


En bref, le matériel fabriqué par Google l'a toujours été pour garantir aux fabricants d'ordinateurs, de smartphones et de montre connectées que les logiciels de Google pouvaient être de bons produits.


Et pour Chrome OS, cela a marché ! En 2019, Acer, Asus et d'autres fournisseurs ont mis sur le marché des Chromebook de qualité, au point de constituer une alternative intéressante à Microsoft Windows.


Bref, Sundar Pichai a du se dire que la mission du Pixelbook était accomplie, et qu'il n'était pas forcément nécessaire de remettre le couvert.


Certes, Windows domine toujours le marché des systèmes d'exploitation pour ordinateur portable. Mais cette année, pour la première fois, IDC indique que le volume des appareils sous ChromeOS a dépassé celui des Mac d'Apple.


Et puis il semble bien que Google ait fort à faire sur d'autres catégories de matériel, avec les tablettes et les montres connectées. Et qui sait, relancer pour de bon les Google Glass, les lunettes connectées de Google qui n'ont elles jamais marché.

Share

Embed

You may also like