#Pionnières #10 Audrey Dussutour, scientifique sous les projecteurs cover
#Pionnières #10 Audrey Dussutour, scientifique sous les projecteurs cover
Finta! L'Aveyron par ses voix

#Pionnières #10 Audrey Dussutour, scientifique sous les projecteurs

#Pionnières #10 Audrey Dussutour, scientifique sous les projecteurs

47min |11/03/2023
Play
#Pionnières #10 Audrey Dussutour, scientifique sous les projecteurs cover
#Pionnières #10 Audrey Dussutour, scientifique sous les projecteurs cover
Finta! L'Aveyron par ses voix

#Pionnières #10 Audrey Dussutour, scientifique sous les projecteurs

#Pionnières #10 Audrey Dussutour, scientifique sous les projecteurs

47min |11/03/2023
Play

Description

Myrmécologue. Je n’avais jamais entendu ce mot. Spécialiste des fourmis. C’était le premier métier d’Audrey Dussutour avant que le monde entier ne la découvre grâce au blob, cette espèce unicellulaire à l’allure d’une vieille omelette gluante et un peu mystérieuse. Ni animal, ni végétal, ni même champignon, mais qui, malgré l’unique cellule qui le compose, est doué d’intelligence, déjoue les pièges et bâtit des stratégies de déplacement dans les sous-bois. 


De son petit nom latin, physarum polycephalum, Audrey Dussutour a fait du blob une super-star. D’abord en publiant un livre de vulgarisation, puis en le faisant entrer dans le dictionnaire Larousse en 2018. Inspirée d’un film de Chuck Russell, il devient aux yeux du monde, “The Blob”.

Sa passion pour le vivant, Audrey Dussutour la fait remonter à ses premières balades sur le Causse Comtal, pas si loin de Fijaguet où elle a grandi. Devenue scientifique au CNRS, elle s’emploie chaque jour à rendre la science plus accessible, plus ludique, à portée de main dès le plus jeune âge. 


De son parcours, de sa condition de femme dans son travail de laboratoire, de la compétition qui règne entre chercheurs, de la défiance envers les scientifiques, héritée du Covid, jusqu’à son amour déraisonné pour cet étrange blob, dont j’ai appris qu’il peut être immortel… sauf s’il prend un coup de soleil ou si l’on marche dessus… nous en parlons dans ce nouvel épisode de la collection “Pionnières”.

🎧 Et pour aller plus loin, pour poursuivre notre conversation et creuser les sujets abordés, je vous conseille : vivement le documentaire “Le blob, un génie sans cerveau”, de Jacques Mitsch, disponible sur le site d’Arte jusqu’au mois de mai 2023. Et la lecture du livre d’Audrey Dussutour, “Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le blob sans jamais oser le demander” , paru aux Editions de l’Equateur en 2017. Je peux aussi citer “Moi le blob”, paru en 2022 chez humenSciences, ou “L’Odyssée des fourmis”, en 2022 toujours chez Grasset.


Vous pouvez prolonger le plaisir en découvrant ou redécouvrant les femmes “Pionnières” de la première saison, sur www.fintapodcast.fr ou sur votre appli de podcast préférée. Il suffit de remonter un peu le temps.


✨ Si vous aimez Finta! partagez-le! Vous pouvez tout simplement transférer ce courriel à vos proches, ou parler du podcast autour de vous. C’est le meilleur soutien que mon travail indépendant puisse recevoir pour gagner en visibilité et continuer son chemin. 


Finta! s’écoute sur www.fintapodcast.fr ou sur toutes les plateformes habituelles (Deezer, Spotify, etc). Finta! est un podcast écrit, réalisé et produit par Lola Cros. 


#Pionnières


Elles ont défriché des chemins, ouvert des voies, porté une voix en Aveyron et parfois bien au-delà. Toutes ont en commun ce territoire.  A partir de la ruralité, qui les a naturellement façonnées, le témoignage de ces « Pionnières » contribue à penser le rapport à l’accomplissement des femmes à la campagne, au féminisme et à l’enclavement, d’hier à aujourd’hui. Et si la journaliste Annick Cojean compare le parcours des femmes à des « courses d’obstacles », la ruralité en est-il un... de plus ? C’est la question, en creux, à laquelle répondent les « Pionnières » que j’ai invitées au micro de Finta!


Après Marie-Thérèse Lacombe, Daniele Puech, Nicole Fagegaltier, Danielle Dastugue, Emmanuelle Gazel, Sarah Singla et Josette Hart, qui se sont livrées dans la première saison des Pionnières, je vous propose de compléter la collection.

Chapters

  • Fin du générique

    03:45

  • Début de la carrière professionnelle

    07:57

  • Le Blob

    10:28

  • Être une femme scientifique

    31:29

Description

Myrmécologue. Je n’avais jamais entendu ce mot. Spécialiste des fourmis. C’était le premier métier d’Audrey Dussutour avant que le monde entier ne la découvre grâce au blob, cette espèce unicellulaire à l’allure d’une vieille omelette gluante et un peu mystérieuse. Ni animal, ni végétal, ni même champignon, mais qui, malgré l’unique cellule qui le compose, est doué d’intelligence, déjoue les pièges et bâtit des stratégies de déplacement dans les sous-bois. 


De son petit nom latin, physarum polycephalum, Audrey Dussutour a fait du blob une super-star. D’abord en publiant un livre de vulgarisation, puis en le faisant entrer dans le dictionnaire Larousse en 2018. Inspirée d’un film de Chuck Russell, il devient aux yeux du monde, “The Blob”.

Sa passion pour le vivant, Audrey Dussutour la fait remonter à ses premières balades sur le Causse Comtal, pas si loin de Fijaguet où elle a grandi. Devenue scientifique au CNRS, elle s’emploie chaque jour à rendre la science plus accessible, plus ludique, à portée de main dès le plus jeune âge. 


De son parcours, de sa condition de femme dans son travail de laboratoire, de la compétition qui règne entre chercheurs, de la défiance envers les scientifiques, héritée du Covid, jusqu’à son amour déraisonné pour cet étrange blob, dont j’ai appris qu’il peut être immortel… sauf s’il prend un coup de soleil ou si l’on marche dessus… nous en parlons dans ce nouvel épisode de la collection “Pionnières”.

🎧 Et pour aller plus loin, pour poursuivre notre conversation et creuser les sujets abordés, je vous conseille : vivement le documentaire “Le blob, un génie sans cerveau”, de Jacques Mitsch, disponible sur le site d’Arte jusqu’au mois de mai 2023. Et la lecture du livre d’Audrey Dussutour, “Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le blob sans jamais oser le demander” , paru aux Editions de l’Equateur en 2017. Je peux aussi citer “Moi le blob”, paru en 2022 chez humenSciences, ou “L’Odyssée des fourmis”, en 2022 toujours chez Grasset.


Vous pouvez prolonger le plaisir en découvrant ou redécouvrant les femmes “Pionnières” de la première saison, sur www.fintapodcast.fr ou sur votre appli de podcast préférée. Il suffit de remonter un peu le temps.


✨ Si vous aimez Finta! partagez-le! Vous pouvez tout simplement transférer ce courriel à vos proches, ou parler du podcast autour de vous. C’est le meilleur soutien que mon travail indépendant puisse recevoir pour gagner en visibilité et continuer son chemin. 


Finta! s’écoute sur www.fintapodcast.fr ou sur toutes les plateformes habituelles (Deezer, Spotify, etc). Finta! est un podcast écrit, réalisé et produit par Lola Cros. 


#Pionnières


Elles ont défriché des chemins, ouvert des voies, porté une voix en Aveyron et parfois bien au-delà. Toutes ont en commun ce territoire.  A partir de la ruralité, qui les a naturellement façonnées, le témoignage de ces « Pionnières » contribue à penser le rapport à l’accomplissement des femmes à la campagne, au féminisme et à l’enclavement, d’hier à aujourd’hui. Et si la journaliste Annick Cojean compare le parcours des femmes à des « courses d’obstacles », la ruralité en est-il un... de plus ? C’est la question, en creux, à laquelle répondent les « Pionnières » que j’ai invitées au micro de Finta!


Après Marie-Thérèse Lacombe, Daniele Puech, Nicole Fagegaltier, Danielle Dastugue, Emmanuelle Gazel, Sarah Singla et Josette Hart, qui se sont livrées dans la première saison des Pionnières, je vous propose de compléter la collection.

Chapters

  • Fin du générique

    03:45

  • Début de la carrière professionnelle

    07:57

  • Le Blob

    10:28

  • Être une femme scientifique

    31:29

Share

Embed

You may also like

Description

Myrmécologue. Je n’avais jamais entendu ce mot. Spécialiste des fourmis. C’était le premier métier d’Audrey Dussutour avant que le monde entier ne la découvre grâce au blob, cette espèce unicellulaire à l’allure d’une vieille omelette gluante et un peu mystérieuse. Ni animal, ni végétal, ni même champignon, mais qui, malgré l’unique cellule qui le compose, est doué d’intelligence, déjoue les pièges et bâtit des stratégies de déplacement dans les sous-bois. 


De son petit nom latin, physarum polycephalum, Audrey Dussutour a fait du blob une super-star. D’abord en publiant un livre de vulgarisation, puis en le faisant entrer dans le dictionnaire Larousse en 2018. Inspirée d’un film de Chuck Russell, il devient aux yeux du monde, “The Blob”.

Sa passion pour le vivant, Audrey Dussutour la fait remonter à ses premières balades sur le Causse Comtal, pas si loin de Fijaguet où elle a grandi. Devenue scientifique au CNRS, elle s’emploie chaque jour à rendre la science plus accessible, plus ludique, à portée de main dès le plus jeune âge. 


De son parcours, de sa condition de femme dans son travail de laboratoire, de la compétition qui règne entre chercheurs, de la défiance envers les scientifiques, héritée du Covid, jusqu’à son amour déraisonné pour cet étrange blob, dont j’ai appris qu’il peut être immortel… sauf s’il prend un coup de soleil ou si l’on marche dessus… nous en parlons dans ce nouvel épisode de la collection “Pionnières”.

🎧 Et pour aller plus loin, pour poursuivre notre conversation et creuser les sujets abordés, je vous conseille : vivement le documentaire “Le blob, un génie sans cerveau”, de Jacques Mitsch, disponible sur le site d’Arte jusqu’au mois de mai 2023. Et la lecture du livre d’Audrey Dussutour, “Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le blob sans jamais oser le demander” , paru aux Editions de l’Equateur en 2017. Je peux aussi citer “Moi le blob”, paru en 2022 chez humenSciences, ou “L’Odyssée des fourmis”, en 2022 toujours chez Grasset.


Vous pouvez prolonger le plaisir en découvrant ou redécouvrant les femmes “Pionnières” de la première saison, sur www.fintapodcast.fr ou sur votre appli de podcast préférée. Il suffit de remonter un peu le temps.


✨ Si vous aimez Finta! partagez-le! Vous pouvez tout simplement transférer ce courriel à vos proches, ou parler du podcast autour de vous. C’est le meilleur soutien que mon travail indépendant puisse recevoir pour gagner en visibilité et continuer son chemin. 


Finta! s’écoute sur www.fintapodcast.fr ou sur toutes les plateformes habituelles (Deezer, Spotify, etc). Finta! est un podcast écrit, réalisé et produit par Lola Cros. 


#Pionnières


Elles ont défriché des chemins, ouvert des voies, porté une voix en Aveyron et parfois bien au-delà. Toutes ont en commun ce territoire.  A partir de la ruralité, qui les a naturellement façonnées, le témoignage de ces « Pionnières » contribue à penser le rapport à l’accomplissement des femmes à la campagne, au féminisme et à l’enclavement, d’hier à aujourd’hui. Et si la journaliste Annick Cojean compare le parcours des femmes à des « courses d’obstacles », la ruralité en est-il un... de plus ? C’est la question, en creux, à laquelle répondent les « Pionnières » que j’ai invitées au micro de Finta!


Après Marie-Thérèse Lacombe, Daniele Puech, Nicole Fagegaltier, Danielle Dastugue, Emmanuelle Gazel, Sarah Singla et Josette Hart, qui se sont livrées dans la première saison des Pionnières, je vous propose de compléter la collection.

Chapters

  • Fin du générique

    03:45

  • Début de la carrière professionnelle

    07:57

  • Le Blob

    10:28

  • Être une femme scientifique

    31:29

Description

Myrmécologue. Je n’avais jamais entendu ce mot. Spécialiste des fourmis. C’était le premier métier d’Audrey Dussutour avant que le monde entier ne la découvre grâce au blob, cette espèce unicellulaire à l’allure d’une vieille omelette gluante et un peu mystérieuse. Ni animal, ni végétal, ni même champignon, mais qui, malgré l’unique cellule qui le compose, est doué d’intelligence, déjoue les pièges et bâtit des stratégies de déplacement dans les sous-bois. 


De son petit nom latin, physarum polycephalum, Audrey Dussutour a fait du blob une super-star. D’abord en publiant un livre de vulgarisation, puis en le faisant entrer dans le dictionnaire Larousse en 2018. Inspirée d’un film de Chuck Russell, il devient aux yeux du monde, “The Blob”.

Sa passion pour le vivant, Audrey Dussutour la fait remonter à ses premières balades sur le Causse Comtal, pas si loin de Fijaguet où elle a grandi. Devenue scientifique au CNRS, elle s’emploie chaque jour à rendre la science plus accessible, plus ludique, à portée de main dès le plus jeune âge. 


De son parcours, de sa condition de femme dans son travail de laboratoire, de la compétition qui règne entre chercheurs, de la défiance envers les scientifiques, héritée du Covid, jusqu’à son amour déraisonné pour cet étrange blob, dont j’ai appris qu’il peut être immortel… sauf s’il prend un coup de soleil ou si l’on marche dessus… nous en parlons dans ce nouvel épisode de la collection “Pionnières”.

🎧 Et pour aller plus loin, pour poursuivre notre conversation et creuser les sujets abordés, je vous conseille : vivement le documentaire “Le blob, un génie sans cerveau”, de Jacques Mitsch, disponible sur le site d’Arte jusqu’au mois de mai 2023. Et la lecture du livre d’Audrey Dussutour, “Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le blob sans jamais oser le demander” , paru aux Editions de l’Equateur en 2017. Je peux aussi citer “Moi le blob”, paru en 2022 chez humenSciences, ou “L’Odyssée des fourmis”, en 2022 toujours chez Grasset.


Vous pouvez prolonger le plaisir en découvrant ou redécouvrant les femmes “Pionnières” de la première saison, sur www.fintapodcast.fr ou sur votre appli de podcast préférée. Il suffit de remonter un peu le temps.


✨ Si vous aimez Finta! partagez-le! Vous pouvez tout simplement transférer ce courriel à vos proches, ou parler du podcast autour de vous. C’est le meilleur soutien que mon travail indépendant puisse recevoir pour gagner en visibilité et continuer son chemin. 


Finta! s’écoute sur www.fintapodcast.fr ou sur toutes les plateformes habituelles (Deezer, Spotify, etc). Finta! est un podcast écrit, réalisé et produit par Lola Cros. 


#Pionnières


Elles ont défriché des chemins, ouvert des voies, porté une voix en Aveyron et parfois bien au-delà. Toutes ont en commun ce territoire.  A partir de la ruralité, qui les a naturellement façonnées, le témoignage de ces « Pionnières » contribue à penser le rapport à l’accomplissement des femmes à la campagne, au féminisme et à l’enclavement, d’hier à aujourd’hui. Et si la journaliste Annick Cojean compare le parcours des femmes à des « courses d’obstacles », la ruralité en est-il un... de plus ? C’est la question, en creux, à laquelle répondent les « Pionnières » que j’ai invitées au micro de Finta!


Après Marie-Thérèse Lacombe, Daniele Puech, Nicole Fagegaltier, Danielle Dastugue, Emmanuelle Gazel, Sarah Singla et Josette Hart, qui se sont livrées dans la première saison des Pionnières, je vous propose de compléter la collection.

Chapters

  • Fin du générique

    03:45

  • Début de la carrière professionnelle

    07:57

  • Le Blob

    10:28

  • Être une femme scientifique

    31:29

Share

Embed

You may also like