Ep 6 - Célestine Foucher, gérante des deux cantines de quartier Chez Foucher Mère et Fille à Paris cover
Ep 6 - Célestine Foucher, gérante des deux cantines de quartier Chez Foucher Mère et Fille à Paris cover
Goûtues

Ep 6 - Célestine Foucher, gérante des deux cantines de quartier Chez Foucher Mère et Fille à Paris

Ep 6 - Célestine Foucher, gérante des deux cantines de quartier Chez Foucher Mère et Fille à Paris

37min |30/01/2021
Listen
Ep 6 - Célestine Foucher, gérante des deux cantines de quartier Chez Foucher Mère et Fille à Paris cover
Ep 6 - Célestine Foucher, gérante des deux cantines de quartier Chez Foucher Mère et Fille à Paris cover
Goûtues

Ep 6 - Célestine Foucher, gérante des deux cantines de quartier Chez Foucher Mère et Fille à Paris

Ep 6 - Célestine Foucher, gérante des deux cantines de quartier Chez Foucher Mère et Fille à Paris

37min |30/01/2021
Listen

Description

Pour ce premier numéro de 2021, je suis partie à la découverte de Célestine Foucher, gérante de chez Foucher mère et fille, deux cantines familiales de quartier dans le 18ème arrondissement de Paris. 

Cet échange a été réalisé à la fin du service avec son lot de bruits d’ambiance en cuisine, instants de vie d’un restaurant. 

C’est en 2016, que Célestine et sa mère Marie-Aymée se lancent dans l’aventure Chez Foucher. 

Même si elle ne venait pas du secteur de la gastronomie, l’envie d’ouvrir un lieu trottait dans la tête de Célestine. Marie-Aymée, elle, avait tenu avec son mari un petit restaurant à Belleville pendant quelques années. 

Le décès du père de Célestine va accélérer la mise en marche du projet, c’est le moyen de subsistance qu’elles ont choisi. 

Au coeur de la démarche, un lieu et une cuisine qui ressemblent à ce qu’elles aiment : une cantine avec des grandes tablées, une cuisine conviviale, qui s’inscrit dans une démarche de développement durable, accessible au plus grand nombre, grâce à un prix très abordable. Un vrai commerce de proximité où l’on se retrouve !

Grâce à la mairie de Paris, elles s’installent dans un grand local dans le 18ème arrondissement de Paris, et rencontrent rapidement beaucoup de succès. 

Une cantine du midi pour les travailleurs mais aussi les habitants du quartier. 

Fortes de leur première expérience, elles ouvrent en 2018, une nouvelle cantine de quartier, toujours dans le 18ème arrondissement.

Initialement aux fourneaux, on retrouvait Célestine et sa mère, depuis rejointes par la cheffe Claudia. Célestine endosse désormais davantage le rôle de cheffe d’entreprise tandis que Marie-Aymée s’occupe du sucré, des snacks aux côtés de la demi-soeur de Célestine.

À la carte une cuisine maison, avec des grands classiques mais aussi des plats végétariens et notamment l’envie d’habituer à des légumes moins connus. Le tout préparé à partir de produits locaux de qualité, en direct des producteurs. 

Célestine et son équipe ont même poussé plus loin leur engagement en introduisant la consigne, elle envisage aussi de mieux gérer les bio déchets via la mise en place d’un compost notamment. Un engagement et des efforts poussés grâce notamment à l’émulation du label et de la communauté de restauration durable Écotable. 

Un très grand merci à Célestine pour cet échange très enrichissant. 


L'épisode et les suivants sont disponibles sur toutes les plateformes d'écoute.

Goûtues, entre la poire et le fromage, un tour de France à la rencontre de femmes gastronomes de toutes générations. Les écouter c'est aussi les soutenir dans ces moments compliqués.

Crédits : Idée originale : Lio Guidoni / Interview et montage : Lio Guidoni / Musique : Lars Holdaas

Description

Pour ce premier numéro de 2021, je suis partie à la découverte de Célestine Foucher, gérante de chez Foucher mère et fille, deux cantines familiales de quartier dans le 18ème arrondissement de Paris. 

Cet échange a été réalisé à la fin du service avec son lot de bruits d’ambiance en cuisine, instants de vie d’un restaurant. 

C’est en 2016, que Célestine et sa mère Marie-Aymée se lancent dans l’aventure Chez Foucher. 

Même si elle ne venait pas du secteur de la gastronomie, l’envie d’ouvrir un lieu trottait dans la tête de Célestine. Marie-Aymée, elle, avait tenu avec son mari un petit restaurant à Belleville pendant quelques années. 

Le décès du père de Célestine va accélérer la mise en marche du projet, c’est le moyen de subsistance qu’elles ont choisi. 

Au coeur de la démarche, un lieu et une cuisine qui ressemblent à ce qu’elles aiment : une cantine avec des grandes tablées, une cuisine conviviale, qui s’inscrit dans une démarche de développement durable, accessible au plus grand nombre, grâce à un prix très abordable. Un vrai commerce de proximité où l’on se retrouve !

Grâce à la mairie de Paris, elles s’installent dans un grand local dans le 18ème arrondissement de Paris, et rencontrent rapidement beaucoup de succès. 

Une cantine du midi pour les travailleurs mais aussi les habitants du quartier. 

Fortes de leur première expérience, elles ouvrent en 2018, une nouvelle cantine de quartier, toujours dans le 18ème arrondissement.

Initialement aux fourneaux, on retrouvait Célestine et sa mère, depuis rejointes par la cheffe Claudia. Célestine endosse désormais davantage le rôle de cheffe d’entreprise tandis que Marie-Aymée s’occupe du sucré, des snacks aux côtés de la demi-soeur de Célestine.

À la carte une cuisine maison, avec des grands classiques mais aussi des plats végétariens et notamment l’envie d’habituer à des légumes moins connus. Le tout préparé à partir de produits locaux de qualité, en direct des producteurs. 

Célestine et son équipe ont même poussé plus loin leur engagement en introduisant la consigne, elle envisage aussi de mieux gérer les bio déchets via la mise en place d’un compost notamment. Un engagement et des efforts poussés grâce notamment à l’émulation du label et de la communauté de restauration durable Écotable. 

Un très grand merci à Célestine pour cet échange très enrichissant. 


L'épisode et les suivants sont disponibles sur toutes les plateformes d'écoute.

Goûtues, entre la poire et le fromage, un tour de France à la rencontre de femmes gastronomes de toutes générations. Les écouter c'est aussi les soutenir dans ces moments compliqués.

Crédits : Idée originale : Lio Guidoni / Interview et montage : Lio Guidoni / Musique : Lars Holdaas

Share

Embed

You may also like

Description

Pour ce premier numéro de 2021, je suis partie à la découverte de Célestine Foucher, gérante de chez Foucher mère et fille, deux cantines familiales de quartier dans le 18ème arrondissement de Paris. 

Cet échange a été réalisé à la fin du service avec son lot de bruits d’ambiance en cuisine, instants de vie d’un restaurant. 

C’est en 2016, que Célestine et sa mère Marie-Aymée se lancent dans l’aventure Chez Foucher. 

Même si elle ne venait pas du secteur de la gastronomie, l’envie d’ouvrir un lieu trottait dans la tête de Célestine. Marie-Aymée, elle, avait tenu avec son mari un petit restaurant à Belleville pendant quelques années. 

Le décès du père de Célestine va accélérer la mise en marche du projet, c’est le moyen de subsistance qu’elles ont choisi. 

Au coeur de la démarche, un lieu et une cuisine qui ressemblent à ce qu’elles aiment : une cantine avec des grandes tablées, une cuisine conviviale, qui s’inscrit dans une démarche de développement durable, accessible au plus grand nombre, grâce à un prix très abordable. Un vrai commerce de proximité où l’on se retrouve !

Grâce à la mairie de Paris, elles s’installent dans un grand local dans le 18ème arrondissement de Paris, et rencontrent rapidement beaucoup de succès. 

Une cantine du midi pour les travailleurs mais aussi les habitants du quartier. 

Fortes de leur première expérience, elles ouvrent en 2018, une nouvelle cantine de quartier, toujours dans le 18ème arrondissement.

Initialement aux fourneaux, on retrouvait Célestine et sa mère, depuis rejointes par la cheffe Claudia. Célestine endosse désormais davantage le rôle de cheffe d’entreprise tandis que Marie-Aymée s’occupe du sucré, des snacks aux côtés de la demi-soeur de Célestine.

À la carte une cuisine maison, avec des grands classiques mais aussi des plats végétariens et notamment l’envie d’habituer à des légumes moins connus. Le tout préparé à partir de produits locaux de qualité, en direct des producteurs. 

Célestine et son équipe ont même poussé plus loin leur engagement en introduisant la consigne, elle envisage aussi de mieux gérer les bio déchets via la mise en place d’un compost notamment. Un engagement et des efforts poussés grâce notamment à l’émulation du label et de la communauté de restauration durable Écotable. 

Un très grand merci à Célestine pour cet échange très enrichissant. 


L'épisode et les suivants sont disponibles sur toutes les plateformes d'écoute.

Goûtues, entre la poire et le fromage, un tour de France à la rencontre de femmes gastronomes de toutes générations. Les écouter c'est aussi les soutenir dans ces moments compliqués.

Crédits : Idée originale : Lio Guidoni / Interview et montage : Lio Guidoni / Musique : Lars Holdaas

Description

Pour ce premier numéro de 2021, je suis partie à la découverte de Célestine Foucher, gérante de chez Foucher mère et fille, deux cantines familiales de quartier dans le 18ème arrondissement de Paris. 

Cet échange a été réalisé à la fin du service avec son lot de bruits d’ambiance en cuisine, instants de vie d’un restaurant. 

C’est en 2016, que Célestine et sa mère Marie-Aymée se lancent dans l’aventure Chez Foucher. 

Même si elle ne venait pas du secteur de la gastronomie, l’envie d’ouvrir un lieu trottait dans la tête de Célestine. Marie-Aymée, elle, avait tenu avec son mari un petit restaurant à Belleville pendant quelques années. 

Le décès du père de Célestine va accélérer la mise en marche du projet, c’est le moyen de subsistance qu’elles ont choisi. 

Au coeur de la démarche, un lieu et une cuisine qui ressemblent à ce qu’elles aiment : une cantine avec des grandes tablées, une cuisine conviviale, qui s’inscrit dans une démarche de développement durable, accessible au plus grand nombre, grâce à un prix très abordable. Un vrai commerce de proximité où l’on se retrouve !

Grâce à la mairie de Paris, elles s’installent dans un grand local dans le 18ème arrondissement de Paris, et rencontrent rapidement beaucoup de succès. 

Une cantine du midi pour les travailleurs mais aussi les habitants du quartier. 

Fortes de leur première expérience, elles ouvrent en 2018, une nouvelle cantine de quartier, toujours dans le 18ème arrondissement.

Initialement aux fourneaux, on retrouvait Célestine et sa mère, depuis rejointes par la cheffe Claudia. Célestine endosse désormais davantage le rôle de cheffe d’entreprise tandis que Marie-Aymée s’occupe du sucré, des snacks aux côtés de la demi-soeur de Célestine.

À la carte une cuisine maison, avec des grands classiques mais aussi des plats végétariens et notamment l’envie d’habituer à des légumes moins connus. Le tout préparé à partir de produits locaux de qualité, en direct des producteurs. 

Célestine et son équipe ont même poussé plus loin leur engagement en introduisant la consigne, elle envisage aussi de mieux gérer les bio déchets via la mise en place d’un compost notamment. Un engagement et des efforts poussés grâce notamment à l’émulation du label et de la communauté de restauration durable Écotable. 

Un très grand merci à Célestine pour cet échange très enrichissant. 


L'épisode et les suivants sont disponibles sur toutes les plateformes d'écoute.

Goûtues, entre la poire et le fromage, un tour de France à la rencontre de femmes gastronomes de toutes générations. Les écouter c'est aussi les soutenir dans ces moments compliqués.

Crédits : Idée originale : Lio Guidoni / Interview et montage : Lio Guidoni / Musique : Lars Holdaas

Share

Embed

You may also like