(II ; 4) Le théâtre cent couleurs cover
(II ; 4) Le théâtre cent couleurs cover
Hors-Scène

(II ; 4) Le théâtre cent couleurs

(II ; 4) Le théâtre cent couleurs

36min |13/04/2021
Listen
(II ; 4) Le théâtre cent couleurs cover
(II ; 4) Le théâtre cent couleurs cover
Hors-Scène

(II ; 4) Le théâtre cent couleurs

(II ; 4) Le théâtre cent couleurs

36min |13/04/2021
Listen

Description

Comment sont représentées les minorités ethniques dans les pièces de théâtre ? À quelles discriminations sont confronté.es les professionnel.les racisé.es ?

Ce sont les questions que j’ai posées à Gerty Dambury et Yasmine Modestine. Gerty est autrice et metteuse en scène. Elle est militante afro-féministe et a cofondé en 2015 Décoloniser les arts, une association qui milite pour une meilleure représentation des minorités ethniques dans la culture. Yasmine est autrice, comédienne et chanteuse. Elle a écrit les essais Quel dommage que tu ne sois pas plus noire et Noires mais blanches, blanches mais noires

Avant d’aborder le sujet des discriminations ethniques, nous avons été confrontées au problème des termes à utiliser. Gerty et Yasmine préfèrent l’appellation "personnes racisées" car elle permet de marquer le processus de racialisation [1.26]. 

En France, il est difficile d’avoir des statistiques ethniques car la loi “Informatique et libertés” de 1978 interdit entre autres “de collecter ou de traiter des données à caractère personnel qui font apparaître, directement ou indirectement, les origines raciales ou ethniques”. Avec Décoloniser les arts, Gerty a effectué un comptage informel. Il y aurait ainsi moins de 10% de professionnel.les racisé.es dans le théâtre en France [5.15].

Les discriminations se manifestent de différentes manières : l’impossibilité d’accéder aux premiers rôles, le cantonnement à des rôles stéréotypés… Selon Gerty, ces représentations reflètent l’ignorance des metteur.euses en scène qui ne savent pas qu’il y a des personnes racisées en France depuis des centaines d’années [8.24]. D’ailleurs, dans son essai Noires mais blanches, blanches mais noires, Yasmine révèle que des personnages initialement noir.es sont devenu.es blanc.hes avec le temps [11.52].

Yasmine note quelques progrès comme les programmes d’Egalité des chances, même si elle rappelle qu’il ne faut pas systématiquement lier les discriminations sociales et ethniques. Le Conservatoire national a également bien évolué depuis la nomination de Claire Lasne Darcueil comme directrice, que vous pouvez entendre dans notre épisode (II ; 1) de Hors-Scène. Mais Gerty dénonce les solutions superficielles car il ne suffit pas de nommer une ou deux personnes racisées puis d’enterrer le problème [16.41].

Décoloniser les arts travaille sur différents volets : la nomination de personnes racisées dans les postes de pouvoir, la compréhension de l’histoire de la France et le harcèlement racial [26.10]. Gerty rappelle qu’en-dehors du théâtre, la question politique entre aussi en jeu. Dans le gouvernement, les personnes noires n’ont pas accès aux postes de pouvoir, et ce problème se retrouve dans la culture [29.27].

Chiffres cités :

- 30% de la population française ne se considère pas blanche selon l’enquête « Trajectoires et Origines » de l’Institut national d'études démographiques (Ined)

- En 2015, nombre de personnes racisées : 

o 0 directeur.rice de Théâtre national. Depuis, Wajdi Mouawad a été nommé directeur de La Colline. 

o 0 directeur.rice de Centre Dramatique National

o Equipes permanentes : 5% dans les scènes nationales, 4,7% dans les CDN et 8,8% dans les Théâtres nationaux. 

Références citées :

- Ourika de Claire de Duras

- Othello de William Shakespeare

- Andromède de Pierre Corneille

- Programme 1er Acte lancé par Stéphane Braunschweig et Stanislas Nordey 

- Synavi - Syndicat National des Arts Vivants

- FNCC – collectivités pour la culture

- Metteur en scène Pierre Debauche 

- Laboratoire des scènes francophones et écritures de l’altérité (SEFEA) de Sylvie Chalaye


Hors-Scène est un podcast créé par la journaliste Alexandra Vépierre, en collaboration avec l’autrice, comédienne et metteuse en scène Laëtitia Leroy.

Générique réalisé par Thomas Rodriguez.

A partir de la musique : Winters Call

Auteur: Mattias Westlund

Source: http://mattiaswestlund.net/

Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr

Description

Comment sont représentées les minorités ethniques dans les pièces de théâtre ? À quelles discriminations sont confronté.es les professionnel.les racisé.es ?

Ce sont les questions que j’ai posées à Gerty Dambury et Yasmine Modestine. Gerty est autrice et metteuse en scène. Elle est militante afro-féministe et a cofondé en 2015 Décoloniser les arts, une association qui milite pour une meilleure représentation des minorités ethniques dans la culture. Yasmine est autrice, comédienne et chanteuse. Elle a écrit les essais Quel dommage que tu ne sois pas plus noire et Noires mais blanches, blanches mais noires

Avant d’aborder le sujet des discriminations ethniques, nous avons été confrontées au problème des termes à utiliser. Gerty et Yasmine préfèrent l’appellation "personnes racisées" car elle permet de marquer le processus de racialisation [1.26]. 

En France, il est difficile d’avoir des statistiques ethniques car la loi “Informatique et libertés” de 1978 interdit entre autres “de collecter ou de traiter des données à caractère personnel qui font apparaître, directement ou indirectement, les origines raciales ou ethniques”. Avec Décoloniser les arts, Gerty a effectué un comptage informel. Il y aurait ainsi moins de 10% de professionnel.les racisé.es dans le théâtre en France [5.15].

Les discriminations se manifestent de différentes manières : l’impossibilité d’accéder aux premiers rôles, le cantonnement à des rôles stéréotypés… Selon Gerty, ces représentations reflètent l’ignorance des metteur.euses en scène qui ne savent pas qu’il y a des personnes racisées en France depuis des centaines d’années [8.24]. D’ailleurs, dans son essai Noires mais blanches, blanches mais noires, Yasmine révèle que des personnages initialement noir.es sont devenu.es blanc.hes avec le temps [11.52].

Yasmine note quelques progrès comme les programmes d’Egalité des chances, même si elle rappelle qu’il ne faut pas systématiquement lier les discriminations sociales et ethniques. Le Conservatoire national a également bien évolué depuis la nomination de Claire Lasne Darcueil comme directrice, que vous pouvez entendre dans notre épisode (II ; 1) de Hors-Scène. Mais Gerty dénonce les solutions superficielles car il ne suffit pas de nommer une ou deux personnes racisées puis d’enterrer le problème [16.41].

Décoloniser les arts travaille sur différents volets : la nomination de personnes racisées dans les postes de pouvoir, la compréhension de l’histoire de la France et le harcèlement racial [26.10]. Gerty rappelle qu’en-dehors du théâtre, la question politique entre aussi en jeu. Dans le gouvernement, les personnes noires n’ont pas accès aux postes de pouvoir, et ce problème se retrouve dans la culture [29.27].

Chiffres cités :

- 30% de la population française ne se considère pas blanche selon l’enquête « Trajectoires et Origines » de l’Institut national d'études démographiques (Ined)

- En 2015, nombre de personnes racisées : 

o 0 directeur.rice de Théâtre national. Depuis, Wajdi Mouawad a été nommé directeur de La Colline. 

o 0 directeur.rice de Centre Dramatique National

o Equipes permanentes : 5% dans les scènes nationales, 4,7% dans les CDN et 8,8% dans les Théâtres nationaux. 

Références citées :

- Ourika de Claire de Duras

- Othello de William Shakespeare

- Andromède de Pierre Corneille

- Programme 1er Acte lancé par Stéphane Braunschweig et Stanislas Nordey 

- Synavi - Syndicat National des Arts Vivants

- FNCC – collectivités pour la culture

- Metteur en scène Pierre Debauche 

- Laboratoire des scènes francophones et écritures de l’altérité (SEFEA) de Sylvie Chalaye


Hors-Scène est un podcast créé par la journaliste Alexandra Vépierre, en collaboration avec l’autrice, comédienne et metteuse en scène Laëtitia Leroy.

Générique réalisé par Thomas Rodriguez.

A partir de la musique : Winters Call

Auteur: Mattias Westlund

Source: http://mattiaswestlund.net/

Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr

Share

Embed

You may also like

Description

Comment sont représentées les minorités ethniques dans les pièces de théâtre ? À quelles discriminations sont confronté.es les professionnel.les racisé.es ?

Ce sont les questions que j’ai posées à Gerty Dambury et Yasmine Modestine. Gerty est autrice et metteuse en scène. Elle est militante afro-féministe et a cofondé en 2015 Décoloniser les arts, une association qui milite pour une meilleure représentation des minorités ethniques dans la culture. Yasmine est autrice, comédienne et chanteuse. Elle a écrit les essais Quel dommage que tu ne sois pas plus noire et Noires mais blanches, blanches mais noires

Avant d’aborder le sujet des discriminations ethniques, nous avons été confrontées au problème des termes à utiliser. Gerty et Yasmine préfèrent l’appellation "personnes racisées" car elle permet de marquer le processus de racialisation [1.26]. 

En France, il est difficile d’avoir des statistiques ethniques car la loi “Informatique et libertés” de 1978 interdit entre autres “de collecter ou de traiter des données à caractère personnel qui font apparaître, directement ou indirectement, les origines raciales ou ethniques”. Avec Décoloniser les arts, Gerty a effectué un comptage informel. Il y aurait ainsi moins de 10% de professionnel.les racisé.es dans le théâtre en France [5.15].

Les discriminations se manifestent de différentes manières : l’impossibilité d’accéder aux premiers rôles, le cantonnement à des rôles stéréotypés… Selon Gerty, ces représentations reflètent l’ignorance des metteur.euses en scène qui ne savent pas qu’il y a des personnes racisées en France depuis des centaines d’années [8.24]. D’ailleurs, dans son essai Noires mais blanches, blanches mais noires, Yasmine révèle que des personnages initialement noir.es sont devenu.es blanc.hes avec le temps [11.52].

Yasmine note quelques progrès comme les programmes d’Egalité des chances, même si elle rappelle qu’il ne faut pas systématiquement lier les discriminations sociales et ethniques. Le Conservatoire national a également bien évolué depuis la nomination de Claire Lasne Darcueil comme directrice, que vous pouvez entendre dans notre épisode (II ; 1) de Hors-Scène. Mais Gerty dénonce les solutions superficielles car il ne suffit pas de nommer une ou deux personnes racisées puis d’enterrer le problème [16.41].

Décoloniser les arts travaille sur différents volets : la nomination de personnes racisées dans les postes de pouvoir, la compréhension de l’histoire de la France et le harcèlement racial [26.10]. Gerty rappelle qu’en-dehors du théâtre, la question politique entre aussi en jeu. Dans le gouvernement, les personnes noires n’ont pas accès aux postes de pouvoir, et ce problème se retrouve dans la culture [29.27].

Chiffres cités :

- 30% de la population française ne se considère pas blanche selon l’enquête « Trajectoires et Origines » de l’Institut national d'études démographiques (Ined)

- En 2015, nombre de personnes racisées : 

o 0 directeur.rice de Théâtre national. Depuis, Wajdi Mouawad a été nommé directeur de La Colline. 

o 0 directeur.rice de Centre Dramatique National

o Equipes permanentes : 5% dans les scènes nationales, 4,7% dans les CDN et 8,8% dans les Théâtres nationaux. 

Références citées :

- Ourika de Claire de Duras

- Othello de William Shakespeare

- Andromède de Pierre Corneille

- Programme 1er Acte lancé par Stéphane Braunschweig et Stanislas Nordey 

- Synavi - Syndicat National des Arts Vivants

- FNCC – collectivités pour la culture

- Metteur en scène Pierre Debauche 

- Laboratoire des scènes francophones et écritures de l’altérité (SEFEA) de Sylvie Chalaye


Hors-Scène est un podcast créé par la journaliste Alexandra Vépierre, en collaboration avec l’autrice, comédienne et metteuse en scène Laëtitia Leroy.

Générique réalisé par Thomas Rodriguez.

A partir de la musique : Winters Call

Auteur: Mattias Westlund

Source: http://mattiaswestlund.net/

Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr

Description

Comment sont représentées les minorités ethniques dans les pièces de théâtre ? À quelles discriminations sont confronté.es les professionnel.les racisé.es ?

Ce sont les questions que j’ai posées à Gerty Dambury et Yasmine Modestine. Gerty est autrice et metteuse en scène. Elle est militante afro-féministe et a cofondé en 2015 Décoloniser les arts, une association qui milite pour une meilleure représentation des minorités ethniques dans la culture. Yasmine est autrice, comédienne et chanteuse. Elle a écrit les essais Quel dommage que tu ne sois pas plus noire et Noires mais blanches, blanches mais noires

Avant d’aborder le sujet des discriminations ethniques, nous avons été confrontées au problème des termes à utiliser. Gerty et Yasmine préfèrent l’appellation "personnes racisées" car elle permet de marquer le processus de racialisation [1.26]. 

En France, il est difficile d’avoir des statistiques ethniques car la loi “Informatique et libertés” de 1978 interdit entre autres “de collecter ou de traiter des données à caractère personnel qui font apparaître, directement ou indirectement, les origines raciales ou ethniques”. Avec Décoloniser les arts, Gerty a effectué un comptage informel. Il y aurait ainsi moins de 10% de professionnel.les racisé.es dans le théâtre en France [5.15].

Les discriminations se manifestent de différentes manières : l’impossibilité d’accéder aux premiers rôles, le cantonnement à des rôles stéréotypés… Selon Gerty, ces représentations reflètent l’ignorance des metteur.euses en scène qui ne savent pas qu’il y a des personnes racisées en France depuis des centaines d’années [8.24]. D’ailleurs, dans son essai Noires mais blanches, blanches mais noires, Yasmine révèle que des personnages initialement noir.es sont devenu.es blanc.hes avec le temps [11.52].

Yasmine note quelques progrès comme les programmes d’Egalité des chances, même si elle rappelle qu’il ne faut pas systématiquement lier les discriminations sociales et ethniques. Le Conservatoire national a également bien évolué depuis la nomination de Claire Lasne Darcueil comme directrice, que vous pouvez entendre dans notre épisode (II ; 1) de Hors-Scène. Mais Gerty dénonce les solutions superficielles car il ne suffit pas de nommer une ou deux personnes racisées puis d’enterrer le problème [16.41].

Décoloniser les arts travaille sur différents volets : la nomination de personnes racisées dans les postes de pouvoir, la compréhension de l’histoire de la France et le harcèlement racial [26.10]. Gerty rappelle qu’en-dehors du théâtre, la question politique entre aussi en jeu. Dans le gouvernement, les personnes noires n’ont pas accès aux postes de pouvoir, et ce problème se retrouve dans la culture [29.27].

Chiffres cités :

- 30% de la population française ne se considère pas blanche selon l’enquête « Trajectoires et Origines » de l’Institut national d'études démographiques (Ined)

- En 2015, nombre de personnes racisées : 

o 0 directeur.rice de Théâtre national. Depuis, Wajdi Mouawad a été nommé directeur de La Colline. 

o 0 directeur.rice de Centre Dramatique National

o Equipes permanentes : 5% dans les scènes nationales, 4,7% dans les CDN et 8,8% dans les Théâtres nationaux. 

Références citées :

- Ourika de Claire de Duras

- Othello de William Shakespeare

- Andromède de Pierre Corneille

- Programme 1er Acte lancé par Stéphane Braunschweig et Stanislas Nordey 

- Synavi - Syndicat National des Arts Vivants

- FNCC – collectivités pour la culture

- Metteur en scène Pierre Debauche 

- Laboratoire des scènes francophones et écritures de l’altérité (SEFEA) de Sylvie Chalaye


Hors-Scène est un podcast créé par la journaliste Alexandra Vépierre, en collaboration avec l’autrice, comédienne et metteuse en scène Laëtitia Leroy.

Générique réalisé par Thomas Rodriguez.

A partir de la musique : Winters Call

Auteur: Mattias Westlund

Source: http://mattiaswestlund.net/

Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr

Share

Embed

You may also like