undefined cover
undefined cover
# Hors-série - La Dordogne intégrale en paddle : la revanche sur l'endométriose cover
# Hors-série - La Dordogne intégrale en paddle : la revanche sur l'endométriose cover
Les Conseils de Sportif·ves by Decathlon.

# Hors-série - La Dordogne intégrale en paddle : la revanche sur l'endométriose

# Hors-série - La Dordogne intégrale en paddle : la revanche sur l'endométriose

23min |06/04/2022|

2727

Play
undefined cover
undefined cover
# Hors-série - La Dordogne intégrale en paddle : la revanche sur l'endométriose cover
# Hors-série - La Dordogne intégrale en paddle : la revanche sur l'endométriose cover
Les Conseils de Sportif·ves by Decathlon.

# Hors-série - La Dordogne intégrale en paddle : la revanche sur l'endométriose

# Hors-série - La Dordogne intégrale en paddle : la revanche sur l'endométriose

23min |06/04/2022|

2727

Play

Description

Dans cet épisode, Charlotte revient sur sa participation à la Dordogne intégrale en paddle, une course de 130 km qui relie Argentat à Castelnaud-la-Chapelle, et dont le départ et l'arrivée s'étendent du lever au coucher du soleil. À ses côtés, son acolyte et confident, Manu, 60 ans. Ensemble, le duo incarne l'entraide, la bienveillance, et l'amitié plus que tout et à toute épreuve. 

Agrémenté de quelques airs de chansons et d'une blessure inattendue qui viendra pourtant tout bousculer, le récit de Charlotte demeure plein d'espoir et de résilience ; un hymne au sport, aux liens qu'il tisse, et à la douceur qu'il apporte dans nos vies… parce qu'après avoir ramé, vient toujours le calme sur les flots.

C’est aussi l’histoire d’une revanche, voire d’un combat quotidien. Car comme 10 % des femmes en France, Charlotte est atteinte d’endométriose. Il y a quelques années, l'endométriose est un nom qui ne vous disait peut-être pas grand-chose. Aujourd'hui, on parle, et cela fait du bien.  À 34 ans, la jeune femme élevée au handball - héritage sportif d'un père qui a connu l'équipe de France dans cette discipline - a tout mis en œuvre pour que l'endométriose ne régisse plus sa vie, mais pour qu'elle devienne une douleur qui en vaille la peine, le revers de la médaille de son péché mignon : le paddle (très) longue distance.

Parler de l’endométriose, c'est reconnaître que la maladie existe, et permettre son dépistage le plus tôt possible. En parler, c'est donner du crédit à ses maux infernaux (sans pour autant prétendre les mesurer), et les conséquences qu'ils laissent dans la vie des femmes qui en sont atteintes.

                                   ----------------------------------------------------------------


😎 Et si, cette aventure vous a plu, n'hésitez pas à la partager à votre entourage et sur vos réseaux, et nous laisser un commentaire sur Apple Podcast et des étoiles sur Spotify.

On suivra ça avec attention ! 🎙️🎧


Abonnez au podcast, cela vous permettra de récupérer les épisodes directement sur votre téléphone mobile, et de les écouter dans vos déplacements.



Récit et micro-aventures à lire :
https://www.itiwit.fr/aventures  


Ecoutez ici l'aventure de la famille Masselis, où la descente de la petite Amazonie en canoë : https://podcast.ausha.co/les-conseils-de-sportifs 


Tout savoir sur l'endométriose : https://www.info-endometriose.fr/



crédit photo : marie dubrulle photographies

Description

Dans cet épisode, Charlotte revient sur sa participation à la Dordogne intégrale en paddle, une course de 130 km qui relie Argentat à Castelnaud-la-Chapelle, et dont le départ et l'arrivée s'étendent du lever au coucher du soleil. À ses côtés, son acolyte et confident, Manu, 60 ans. Ensemble, le duo incarne l'entraide, la bienveillance, et l'amitié plus que tout et à toute épreuve. 

Agrémenté de quelques airs de chansons et d'une blessure inattendue qui viendra pourtant tout bousculer, le récit de Charlotte demeure plein d'espoir et de résilience ; un hymne au sport, aux liens qu'il tisse, et à la douceur qu'il apporte dans nos vies… parce qu'après avoir ramé, vient toujours le calme sur les flots.

C’est aussi l’histoire d’une revanche, voire d’un combat quotidien. Car comme 10 % des femmes en France, Charlotte est atteinte d’endométriose. Il y a quelques années, l'endométriose est un nom qui ne vous disait peut-être pas grand-chose. Aujourd'hui, on parle, et cela fait du bien.  À 34 ans, la jeune femme élevée au handball - héritage sportif d'un père qui a connu l'équipe de France dans cette discipline - a tout mis en œuvre pour que l'endométriose ne régisse plus sa vie, mais pour qu'elle devienne une douleur qui en vaille la peine, le revers de la médaille de son péché mignon : le paddle (très) longue distance.

Parler de l’endométriose, c'est reconnaître que la maladie existe, et permettre son dépistage le plus tôt possible. En parler, c'est donner du crédit à ses maux infernaux (sans pour autant prétendre les mesurer), et les conséquences qu'ils laissent dans la vie des femmes qui en sont atteintes.

                                   ----------------------------------------------------------------


😎 Et si, cette aventure vous a plu, n'hésitez pas à la partager à votre entourage et sur vos réseaux, et nous laisser un commentaire sur Apple Podcast et des étoiles sur Spotify.

On suivra ça avec attention ! 🎙️🎧


Abonnez au podcast, cela vous permettra de récupérer les épisodes directement sur votre téléphone mobile, et de les écouter dans vos déplacements.



Récit et micro-aventures à lire :
https://www.itiwit.fr/aventures  


Ecoutez ici l'aventure de la famille Masselis, où la descente de la petite Amazonie en canoë : https://podcast.ausha.co/les-conseils-de-sportifs 


Tout savoir sur l'endométriose : https://www.info-endometriose.fr/



crédit photo : marie dubrulle photographies

Share

Embed

You may also like

Description

Dans cet épisode, Charlotte revient sur sa participation à la Dordogne intégrale en paddle, une course de 130 km qui relie Argentat à Castelnaud-la-Chapelle, et dont le départ et l'arrivée s'étendent du lever au coucher du soleil. À ses côtés, son acolyte et confident, Manu, 60 ans. Ensemble, le duo incarne l'entraide, la bienveillance, et l'amitié plus que tout et à toute épreuve. 

Agrémenté de quelques airs de chansons et d'une blessure inattendue qui viendra pourtant tout bousculer, le récit de Charlotte demeure plein d'espoir et de résilience ; un hymne au sport, aux liens qu'il tisse, et à la douceur qu'il apporte dans nos vies… parce qu'après avoir ramé, vient toujours le calme sur les flots.

C’est aussi l’histoire d’une revanche, voire d’un combat quotidien. Car comme 10 % des femmes en France, Charlotte est atteinte d’endométriose. Il y a quelques années, l'endométriose est un nom qui ne vous disait peut-être pas grand-chose. Aujourd'hui, on parle, et cela fait du bien.  À 34 ans, la jeune femme élevée au handball - héritage sportif d'un père qui a connu l'équipe de France dans cette discipline - a tout mis en œuvre pour que l'endométriose ne régisse plus sa vie, mais pour qu'elle devienne une douleur qui en vaille la peine, le revers de la médaille de son péché mignon : le paddle (très) longue distance.

Parler de l’endométriose, c'est reconnaître que la maladie existe, et permettre son dépistage le plus tôt possible. En parler, c'est donner du crédit à ses maux infernaux (sans pour autant prétendre les mesurer), et les conséquences qu'ils laissent dans la vie des femmes qui en sont atteintes.

                                   ----------------------------------------------------------------


😎 Et si, cette aventure vous a plu, n'hésitez pas à la partager à votre entourage et sur vos réseaux, et nous laisser un commentaire sur Apple Podcast et des étoiles sur Spotify.

On suivra ça avec attention ! 🎙️🎧


Abonnez au podcast, cela vous permettra de récupérer les épisodes directement sur votre téléphone mobile, et de les écouter dans vos déplacements.



Récit et micro-aventures à lire :
https://www.itiwit.fr/aventures  


Ecoutez ici l'aventure de la famille Masselis, où la descente de la petite Amazonie en canoë : https://podcast.ausha.co/les-conseils-de-sportifs 


Tout savoir sur l'endométriose : https://www.info-endometriose.fr/



crédit photo : marie dubrulle photographies

Description

Dans cet épisode, Charlotte revient sur sa participation à la Dordogne intégrale en paddle, une course de 130 km qui relie Argentat à Castelnaud-la-Chapelle, et dont le départ et l'arrivée s'étendent du lever au coucher du soleil. À ses côtés, son acolyte et confident, Manu, 60 ans. Ensemble, le duo incarne l'entraide, la bienveillance, et l'amitié plus que tout et à toute épreuve. 

Agrémenté de quelques airs de chansons et d'une blessure inattendue qui viendra pourtant tout bousculer, le récit de Charlotte demeure plein d'espoir et de résilience ; un hymne au sport, aux liens qu'il tisse, et à la douceur qu'il apporte dans nos vies… parce qu'après avoir ramé, vient toujours le calme sur les flots.

C’est aussi l’histoire d’une revanche, voire d’un combat quotidien. Car comme 10 % des femmes en France, Charlotte est atteinte d’endométriose. Il y a quelques années, l'endométriose est un nom qui ne vous disait peut-être pas grand-chose. Aujourd'hui, on parle, et cela fait du bien.  À 34 ans, la jeune femme élevée au handball - héritage sportif d'un père qui a connu l'équipe de France dans cette discipline - a tout mis en œuvre pour que l'endométriose ne régisse plus sa vie, mais pour qu'elle devienne une douleur qui en vaille la peine, le revers de la médaille de son péché mignon : le paddle (très) longue distance.

Parler de l’endométriose, c'est reconnaître que la maladie existe, et permettre son dépistage le plus tôt possible. En parler, c'est donner du crédit à ses maux infernaux (sans pour autant prétendre les mesurer), et les conséquences qu'ils laissent dans la vie des femmes qui en sont atteintes.

                                   ----------------------------------------------------------------


😎 Et si, cette aventure vous a plu, n'hésitez pas à la partager à votre entourage et sur vos réseaux, et nous laisser un commentaire sur Apple Podcast et des étoiles sur Spotify.

On suivra ça avec attention ! 🎙️🎧


Abonnez au podcast, cela vous permettra de récupérer les épisodes directement sur votre téléphone mobile, et de les écouter dans vos déplacements.



Récit et micro-aventures à lire :
https://www.itiwit.fr/aventures  


Ecoutez ici l'aventure de la famille Masselis, où la descente de la petite Amazonie en canoë : https://podcast.ausha.co/les-conseils-de-sportifs 


Tout savoir sur l'endométriose : https://www.info-endometriose.fr/



crédit photo : marie dubrulle photographies

Share

Embed

You may also like