Ghost of Tsushima Director's Cut sur PC - Un portage sans (presque) aucune fausse note đŸˆ” cover
Ghost of Tsushima Director's Cut sur PC - Un portage sans (presque) aucune fausse note đŸˆ” cover
Les Darons du Game đŸŽźđŸŒ - Jeux vidĂ©o - Tests, Interviews, Dossiers

Ghost of Tsushima Director's Cut sur PC - Un portage sans (presque) aucune fausse note đŸˆ”

Ghost of Tsushima Director's Cut sur PC - Un portage sans (presque) aucune fausse note đŸˆ”

10min |12/06/2024
Play
Ghost of Tsushima Director's Cut sur PC - Un portage sans (presque) aucune fausse note đŸˆ” cover
Ghost of Tsushima Director's Cut sur PC - Un portage sans (presque) aucune fausse note đŸˆ” cover
Les Darons du Game đŸŽźđŸŒ - Jeux vidĂ©o - Tests, Interviews, Dossiers

Ghost of Tsushima Director's Cut sur PC - Un portage sans (presque) aucune fausse note đŸˆ”

Ghost of Tsushima Director's Cut sur PC - Un portage sans (presque) aucune fausse note đŸˆ”

10min |12/06/2024
Play

Description

Bienvenue à tous pour ce test qui portera sur la Director's Cut de "Ghost of Tsushima" sur PC, un jeu développé par Sucker Punch et édité par Sony Interactive Entertainment.


Disponible sur PC depuis quelques semaines, ce portage PC de Ghost of Tsushima nous transporte dans le Japon fĂ©odal, oĂč vous incarnez Jin Sakai, un samouraĂŻ dont le royaume est envahi par les Mongols.


Nous allons voir en 10 minutes ce que cette Director's Cut de Ghost of Tsushima propose. Est-ce que nous avons droit à un portage de qualité - ou faut-il attendre que des correctifs soient apportés ?
Et plus globalement, est-ce que cette version PC fait honneur l'excellente licence de Playstation ?


Crédit musique :

Ghost of Tsushima OST by Ilan Eshkeri & Shigeru Umebayashi


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Bienvenue sur le test de Ghost of Tsushima Director's Cut sur PC, qui est sorti sur Steam il y a quelques semaines. Nous avons pu le tester sur plusieurs machines PC, dont le Steam Deck, et en plus de vous donner notre avis sur le jeu, nous allons faire un point sur ce qu'il apporte par rapport aux versions PlayStation, notamment techniquement, et aussi parler de la qualitĂ© de ce portage par rapport aux prĂ©cĂ©dents jeux Sony qui ont dĂ©barquĂ© sur PC ces derniĂšres annĂ©es, Ă  savoir est-ce qu'on a du bon portage ? en face de nous, ou est-ce qu'il vaut mieux attendre les prochaines mises Ă  jour pour que le jeu soit correct, voire jouable ? Commençons dĂ©jĂ  par un peu de contexte. Ghost of Tsushima est dĂ©veloppĂ© par le studio Sucker Punch, qui est sorti initialement sur PlayStation 4 il y a 4 ans. Trois ans plus tard, on a eu droit Ă  la Director's Cut, qui a apportĂ© de nouveaux ajouts et amĂ©liorations sur PlayStation 5. Maintenant, c'est au genre de PC de dĂ©couvrir ce chef-d'oeuvre grĂące au portage rĂ©alisĂ© par Nixie Software, qui sont d'ailleurs connus pour d'excellents portages PlayStation sur PC, comme ils ont pu le faire avec Marvel's Spider-Man Remastered et Horizon Forbidden West. complĂšte Ă©dition, qui sont reconnus pour ĂȘtre plutĂŽt bien adaptĂ©s, qui tournent trĂšs bien sur PC. Ce qui n'est pas le cas, par exemple, de The Last of Us Part 1, qui a eu un lancement, on va dire, dĂ©sastreux sur PC, et qui n'a pas Ă©tĂ© portĂ© par les Ă©quipes de Nexus Software. Et du coup, sur PC, ce Goofs of Tsushima bĂ©nĂ©ficie aussi de pas mal d'avantages graphiques, donc on peut vraiment pousser le jeu au bout. et essayer de profiter au maximum de ces cartes graphiques. DerniĂšrement, il y a eu d'ailleurs pas mal de publications autour surtout de la fluiditĂ© du jeu, puisque le jeu permet d'avoir une frĂ©quence d'images dĂ©verrouillĂ©e. Ça veut dire qu'au final, vous n'ĂȘtes pas obligĂ© de rester Ă  60 fps comme sur PlayStation 5, mais vous pouvez aller jusqu'Ă  lĂ , votre carte graphique le permettra. Certaines publications ont prĂ©sentĂ© le jeu qui tournait Ă  170 images par seconde, grĂące aux technologies DLSS de Nvidia ou FSR de AMD. VoilĂ , donc... C'est techniquement des prĂ©cisions assez inutiles pour la majoritĂ© d'entre nous, mais ça montre que le jeu exploite pleinement les capacitĂ©s du PC. VoilĂ , s'il faut retenir quelque chose, c'est ça essentiellement. CĂŽtĂ© Steam Deck, si on reste toujours sur la technique, le jeu tourne vraiment parfaitement bizarre. Il est beau, il ressort super bien sur l'Ă©cran OLED avec des contrastes magnifiques, on a une belle distance d'affichage. il tourne en moyenne quand on met une configuration moyenne haute Ă  40 images par seconde, ce qui est largement suffisant avec une autonomie qui est plus que respectable. J'ai une dĂ©cision de jeu de plus de 2 heures sans trop de problĂšmes avant de devoir recharger le Steam Deck. Le seul dĂ©faut, qui n'est pas forcĂ©ment technique, mais quand mĂȘme si un peu, c'est que le compte PSN n'est pas compatible sur Steam Deck. Ça veut dire que vous ne pouvez pas accĂ©der au mode multijoueur, ça veut dire que vous n'avez pas accĂšs au mode lĂ©gende, parce que pour l'instant, ce n'est pas compatible. Donc, on va devoir attendre potentiellement une mise Ă  jour et peut-ĂȘtre une notification qui dira DĂ©sormais, c'est compatible Mais pour l'instant, vous avez accĂšs au solo, ce qui est dĂ©jĂ  trĂšs bien puisque le jeu brille essentiellement par son mode solo. On va parler juste aprĂšs, mais pas au mode multijoueur sur Steam Deck. D'ailleurs cette Director's Cut, on n'en parle pas assez, mais quels sont les avantages ? Puisque le PC bĂ©nĂ©ficie comme la PlayStation 5 Ă  une version Director's Cut, vous avez accĂšs Ă  l'Ăźle d'Iki, donc une Ăźle supplĂ©mentaire. Vous avez Ă©galement accĂšs Ă  la charge Ă  cheval et aussi aux capacitĂ©s spĂ©ciales qui vous permettent de verrouiller, cibler les ennemis, ce qui peut faciliter les combats, notamment lorsque vous ĂȘtes encerclĂ© d'ennemis. Et cette mise Ă  jour des Director's Cut qui est une option sur PlayStation, ici elle est fournie de base. dans la version PC, c'est-Ă -dire que vous n'avez pas le choix. Vous aurez de base le jeu Ghost of Tsushima Director's Cut. Pour ceux qui ne connaissent pas Ghost of Tsushima, le jeu se passe en 1274, lors de la premiĂšre invasion mongole au Japon. Vous incarnez un samouraĂŻ, Jin Sakai, un des derniers d'ailleurs, un des derniers survivants de l'Ăźle de Tsushima, qui doit repousser les envahisseurs et sauver son peuple. Le scĂ©nario et le lore sont parfaitement bien reprĂ©sentĂ©s. L'histoire de notre samouraĂŻ, notre hĂ©ros Jin Sakai est poignante, mais l'honneur et le sacrifice est la lutte entre les traditions et l'innovation. L'exploration de l'Ăźle de Tsushima est vaste, avec pas mal de mini-quĂȘtes, des paysages magnifiques, parfois on se surprend Ă  juste vouloir se balader. Vous allez de toute façon le voir trĂšs vite quand vous allez dĂ©marrer le jeu, la cinĂ©matique d'intro vous donne un petit peu l'aperçu de toute la beautĂ©. d'un lieu en fait de l'Ăźle qui fait partie de l'histoire en fait. Ça donne envie d'en savoir plus sur cette Ăźle, ça donne envie aussi de la sauver. Donc ça participe aussi, l'Ă©merveillement de l'Ăźle participe au scĂ©nario, puisque, j'en dis pas plus, vous allez voir l'intro, si vous vous lancez sur le jeu vous avez mĂȘme des vidĂ©os YouTube sur ça, mais c'est mieux de le faire avec une manette en main. La cinĂ©matique d'intro est vraiment impressionnante et donne qu'une seule envie, c'est d'explorer l'Ăźle, de continuer le jeu et de le finir bien sĂ»r. Le gameplay mĂȘle combat de samouraĂŻ, exploration et infiltration avec plusieurs techniques pour battre diffĂ©rents types d'ennemis. ou les contrĂŽler discrĂštement. Par exemple, si vous avez un ennemi qui se bat Ă  l'Ă©pĂ©e, vous allez avoir une maniĂšre de vous battre avec lui, avec un style de combat particulier que vous allez devoir sĂ©lectionner. Si vous avez un ennemi qui est au bouclier, il va falloir choisir un autre pour ĂȘtre efficace. Ça ne veut pas dire que vous ne pouvez pas les battre si vous restez sur un style qui ne correspond pas Ă  votre ennemi, mais vous allez... vraiment galĂ©rĂ©s, on va dire. Et vous avez ainsi des combats avec plusieurs styles d'ennemis qui peuvent vous encercler, mĂȘme des archers qui peuvent vous tirer dessus au loin, ce qui fait que vous devez avoir une certaine stratĂ©gie pour vous battre, voire essayer de les contourner, faire un peu d'infiltration pour en tuer certains avant de vous confronter peut-ĂȘtre Ă  d'autres oĂč vous n'avez pas le choix. Donc il y a vraiment cette stratĂ©gie libre oĂč on peut choisir sa maniĂšre de se battre et le jeu, dans les combats en tout cas, est extrĂȘmement... punitif, ce qui donne envie de faire attention et d'avoir une certaine stratĂ©gie lorsqu'on attaque un camp, par exemple, d'ennemis. Et malheureusement, derriĂšre cette beautĂ©-lĂ , il y a quand mĂȘme quelques petits points faibles Ă  tourner par rose sur cette Ăźle de Tsushima. Il y a le cĂŽtĂ© rĂ©pĂ©titif du jeu. Vous avez dĂ» le voir, si vous avez vu passer des vidĂ©os, peut-ĂȘtre certains critiques, il y a un petit cĂŽtĂ© exploration et quĂȘte qui font penser parfois aux Assassin's Creed. Eh bien, il y a un cĂŽtĂ© assez rĂ©pĂ©titif dans le jeu, avec des quĂȘtes secondaires assez nombreuses, mais parfois un peu similaires, qui peuvent un peu s'apparenter Ă  du remplissage pour gonfler un petit peu la durĂ©e de vie du jeu. Les arcs narratifs, mĂȘme principaux, peuvent sembler aussi prĂ©visibles pour les habituĂ©s des histoires de Samurai ou des histoires d'aventure un petit peu Ă  Assassin's Creed. Et on va finir avec le dĂ©faut classique des jeux du genre, il y a des ennemis qui sont parfois, souvent, Ă  cĂŽtĂ© de la plaque, avec des ennemis qui vous oublient, qui vous oublient trĂšs facilement, ou qui se mettent en position totalement vulnĂ©rable. En mode, ils se disent bon ben je vais me suicider, je vais attendre qu'ils me tuent assez simplement Je vous donne un exemple, si vous confrontez en direct avec les ennemis, il y a Ă©normĂ©ment de chances que stratĂ©giquement ils vous entourent, ils vous tuent, enfin voilĂ , vous allez trĂšs vite mourir. Par contre, dans un contexte oĂč vous fuyez, vous vous cachez, ils vont trĂšs vite lĂącher l'affaire. Ou ils vont se mettre tout simplement, vous ĂȘtes sur le toit, ils vont se mettre en dessous. Alors que vous pouvez les tuer trĂšs facilement. Genre en mode, ils vont se mettre en dessous, ils vont se dire, ah ben il m'Ă©nerve, il n'est pas lĂ , etc. Et vous pouvez les tuer trĂšs facilement. C'est des dĂ©fauts du genre trĂšs classiques. VoilĂ , donc on ne peut pas trop en vouloir et dire que c'est intolĂ©rable sur Ghost of Tsushima. Ce jeu, en fait, a empruntĂ© Ă©normĂ©ment d'Ă©lĂ©ments de gameplay, s'est inspirĂ© Ă©normĂ©ment de certains Assassin's Creed, pas mal de choses que vous verrez quand vous jouerez dans le jeu, mais au niveau de certains dĂ©placements, techniques d'infiltration, ou mĂȘme dans son systĂšme aussi de quĂȘte et d'exploration, on sent qu'il y a des Ă©lĂ©ments... Et c'est normal, Assassin's Creed a beaucoup aussi ouvert la voie lĂ -dessus. Mais aussi, malheureusement, il a aussi rĂ©cupĂ©rĂ© des dĂ©fauts du genre lĂ -dessus. Et c'est normal, c'est potentiellement liĂ© au style de jeu. La question, est-ce qu'ils auraient pu faire autrement ? Ils auraient pu certainement faire pire. Ces dĂ©fauts n'entachent pas du tout l'exploration et l'avancĂ©e dans le jeu, tellement le lore est puissant et prenant. VoilĂ , ils sont lĂ . Parfois c'est rigolo, parfois c'est un peu embĂȘtant parce qu'on a le cĂŽtĂ© rĂ©pĂ©titif qui peut nous embĂȘter. Mais voilĂ , ça ne nous empĂȘche pas d'avancer dans le jeu. En conclusion, Ghost of Tsushima Director's Cut sur PC est une vĂ©ritable rĂ©ussite, qui offre une expĂ©rience Ă  la fois visuelle et technique supĂ©rieure, surtout si vous avez une belle configuration, mais pas que, parce que mĂȘme sur Steam Deck, le jeu tourne vraiment trĂšs bien, Ă  40 FPS avec une bonne configuration, et sur un Ă©cran LED qui vraiment vous affiche des contrastes magnifiques. Donc pour les fans et les nouveaux joueurs, c'est une aventure qui n'est pas Ă  manquer, et mĂȘme si vous avez dĂ©jĂ  fait le jeu sur PlayStation, pourquoi pas vous le refaire ? par exemple sur Steam Deck, en portable pendant les vacances d'Ă©tĂ©. Surtout si on a un temps comme ça oĂč il pleut, ça peut ĂȘtre une bonne idĂ©e. Le jeu conserve, comme je vous ai dit, les dĂ©fauts classiques des mondes ouverts d'aventure, mais cela ne gĂąche pas du tout l'expĂ©rience globale, grĂące aux lore et aux scĂ©narios qui sont d'une trĂšs grande qualitĂ©. Si vous ne l'avez pas encore fait, lancez-vous, le jeu est complet avec tous les patchs sortis, et il est bien fini. Il y a toutes les mises Ă  jour, l'expĂ©rience est vraiment... Parfait, si vous voulez rentrer dans un jeu d'aventure autour d'une histoire, sur un fond d'histoire vraie, voilĂ , une partie historique de l'Ăźle de Tsushima. Donc on a un petit peu de tout, on a un scĂ©nario qui est haletant, prenant, avec un univers qui est magnifique, sur un fond d'histoire qui va peut-ĂȘtre vous donner envie d'en dĂ©couvrir plus sur le Japon. Merci d'avoir Ă©coutĂ© cet Ă©pisode jusqu'au bout. N'hĂ©sitez pas Ă  le partager si vous l'avez aimĂ©, Ă  le noter via votre plateforme de podcast. Et moi, je vous dis Ă  la prochaine pour un autre test sur les darons du game. Salut, salut !

Description

Bienvenue à tous pour ce test qui portera sur la Director's Cut de "Ghost of Tsushima" sur PC, un jeu développé par Sucker Punch et édité par Sony Interactive Entertainment.


Disponible sur PC depuis quelques semaines, ce portage PC de Ghost of Tsushima nous transporte dans le Japon fĂ©odal, oĂč vous incarnez Jin Sakai, un samouraĂŻ dont le royaume est envahi par les Mongols.


Nous allons voir en 10 minutes ce que cette Director's Cut de Ghost of Tsushima propose. Est-ce que nous avons droit à un portage de qualité - ou faut-il attendre que des correctifs soient apportés ?
Et plus globalement, est-ce que cette version PC fait honneur l'excellente licence de Playstation ?


Crédit musique :

Ghost of Tsushima OST by Ilan Eshkeri & Shigeru Umebayashi


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Bienvenue sur le test de Ghost of Tsushima Director's Cut sur PC, qui est sorti sur Steam il y a quelques semaines. Nous avons pu le tester sur plusieurs machines PC, dont le Steam Deck, et en plus de vous donner notre avis sur le jeu, nous allons faire un point sur ce qu'il apporte par rapport aux versions PlayStation, notamment techniquement, et aussi parler de la qualitĂ© de ce portage par rapport aux prĂ©cĂ©dents jeux Sony qui ont dĂ©barquĂ© sur PC ces derniĂšres annĂ©es, Ă  savoir est-ce qu'on a du bon portage ? en face de nous, ou est-ce qu'il vaut mieux attendre les prochaines mises Ă  jour pour que le jeu soit correct, voire jouable ? Commençons dĂ©jĂ  par un peu de contexte. Ghost of Tsushima est dĂ©veloppĂ© par le studio Sucker Punch, qui est sorti initialement sur PlayStation 4 il y a 4 ans. Trois ans plus tard, on a eu droit Ă  la Director's Cut, qui a apportĂ© de nouveaux ajouts et amĂ©liorations sur PlayStation 5. Maintenant, c'est au genre de PC de dĂ©couvrir ce chef-d'oeuvre grĂące au portage rĂ©alisĂ© par Nixie Software, qui sont d'ailleurs connus pour d'excellents portages PlayStation sur PC, comme ils ont pu le faire avec Marvel's Spider-Man Remastered et Horizon Forbidden West. complĂšte Ă©dition, qui sont reconnus pour ĂȘtre plutĂŽt bien adaptĂ©s, qui tournent trĂšs bien sur PC. Ce qui n'est pas le cas, par exemple, de The Last of Us Part 1, qui a eu un lancement, on va dire, dĂ©sastreux sur PC, et qui n'a pas Ă©tĂ© portĂ© par les Ă©quipes de Nexus Software. Et du coup, sur PC, ce Goofs of Tsushima bĂ©nĂ©ficie aussi de pas mal d'avantages graphiques, donc on peut vraiment pousser le jeu au bout. et essayer de profiter au maximum de ces cartes graphiques. DerniĂšrement, il y a eu d'ailleurs pas mal de publications autour surtout de la fluiditĂ© du jeu, puisque le jeu permet d'avoir une frĂ©quence d'images dĂ©verrouillĂ©e. Ça veut dire qu'au final, vous n'ĂȘtes pas obligĂ© de rester Ă  60 fps comme sur PlayStation 5, mais vous pouvez aller jusqu'Ă  lĂ , votre carte graphique le permettra. Certaines publications ont prĂ©sentĂ© le jeu qui tournait Ă  170 images par seconde, grĂące aux technologies DLSS de Nvidia ou FSR de AMD. VoilĂ , donc... C'est techniquement des prĂ©cisions assez inutiles pour la majoritĂ© d'entre nous, mais ça montre que le jeu exploite pleinement les capacitĂ©s du PC. VoilĂ , s'il faut retenir quelque chose, c'est ça essentiellement. CĂŽtĂ© Steam Deck, si on reste toujours sur la technique, le jeu tourne vraiment parfaitement bizarre. Il est beau, il ressort super bien sur l'Ă©cran OLED avec des contrastes magnifiques, on a une belle distance d'affichage. il tourne en moyenne quand on met une configuration moyenne haute Ă  40 images par seconde, ce qui est largement suffisant avec une autonomie qui est plus que respectable. J'ai une dĂ©cision de jeu de plus de 2 heures sans trop de problĂšmes avant de devoir recharger le Steam Deck. Le seul dĂ©faut, qui n'est pas forcĂ©ment technique, mais quand mĂȘme si un peu, c'est que le compte PSN n'est pas compatible sur Steam Deck. Ça veut dire que vous ne pouvez pas accĂ©der au mode multijoueur, ça veut dire que vous n'avez pas accĂšs au mode lĂ©gende, parce que pour l'instant, ce n'est pas compatible. Donc, on va devoir attendre potentiellement une mise Ă  jour et peut-ĂȘtre une notification qui dira DĂ©sormais, c'est compatible Mais pour l'instant, vous avez accĂšs au solo, ce qui est dĂ©jĂ  trĂšs bien puisque le jeu brille essentiellement par son mode solo. On va parler juste aprĂšs, mais pas au mode multijoueur sur Steam Deck. D'ailleurs cette Director's Cut, on n'en parle pas assez, mais quels sont les avantages ? Puisque le PC bĂ©nĂ©ficie comme la PlayStation 5 Ă  une version Director's Cut, vous avez accĂšs Ă  l'Ăźle d'Iki, donc une Ăźle supplĂ©mentaire. Vous avez Ă©galement accĂšs Ă  la charge Ă  cheval et aussi aux capacitĂ©s spĂ©ciales qui vous permettent de verrouiller, cibler les ennemis, ce qui peut faciliter les combats, notamment lorsque vous ĂȘtes encerclĂ© d'ennemis. Et cette mise Ă  jour des Director's Cut qui est une option sur PlayStation, ici elle est fournie de base. dans la version PC, c'est-Ă -dire que vous n'avez pas le choix. Vous aurez de base le jeu Ghost of Tsushima Director's Cut. Pour ceux qui ne connaissent pas Ghost of Tsushima, le jeu se passe en 1274, lors de la premiĂšre invasion mongole au Japon. Vous incarnez un samouraĂŻ, Jin Sakai, un des derniers d'ailleurs, un des derniers survivants de l'Ăźle de Tsushima, qui doit repousser les envahisseurs et sauver son peuple. Le scĂ©nario et le lore sont parfaitement bien reprĂ©sentĂ©s. L'histoire de notre samouraĂŻ, notre hĂ©ros Jin Sakai est poignante, mais l'honneur et le sacrifice est la lutte entre les traditions et l'innovation. L'exploration de l'Ăźle de Tsushima est vaste, avec pas mal de mini-quĂȘtes, des paysages magnifiques, parfois on se surprend Ă  juste vouloir se balader. Vous allez de toute façon le voir trĂšs vite quand vous allez dĂ©marrer le jeu, la cinĂ©matique d'intro vous donne un petit peu l'aperçu de toute la beautĂ©. d'un lieu en fait de l'Ăźle qui fait partie de l'histoire en fait. Ça donne envie d'en savoir plus sur cette Ăźle, ça donne envie aussi de la sauver. Donc ça participe aussi, l'Ă©merveillement de l'Ăźle participe au scĂ©nario, puisque, j'en dis pas plus, vous allez voir l'intro, si vous vous lancez sur le jeu vous avez mĂȘme des vidĂ©os YouTube sur ça, mais c'est mieux de le faire avec une manette en main. La cinĂ©matique d'intro est vraiment impressionnante et donne qu'une seule envie, c'est d'explorer l'Ăźle, de continuer le jeu et de le finir bien sĂ»r. Le gameplay mĂȘle combat de samouraĂŻ, exploration et infiltration avec plusieurs techniques pour battre diffĂ©rents types d'ennemis. ou les contrĂŽler discrĂštement. Par exemple, si vous avez un ennemi qui se bat Ă  l'Ă©pĂ©e, vous allez avoir une maniĂšre de vous battre avec lui, avec un style de combat particulier que vous allez devoir sĂ©lectionner. Si vous avez un ennemi qui est au bouclier, il va falloir choisir un autre pour ĂȘtre efficace. Ça ne veut pas dire que vous ne pouvez pas les battre si vous restez sur un style qui ne correspond pas Ă  votre ennemi, mais vous allez... vraiment galĂ©rĂ©s, on va dire. Et vous avez ainsi des combats avec plusieurs styles d'ennemis qui peuvent vous encercler, mĂȘme des archers qui peuvent vous tirer dessus au loin, ce qui fait que vous devez avoir une certaine stratĂ©gie pour vous battre, voire essayer de les contourner, faire un peu d'infiltration pour en tuer certains avant de vous confronter peut-ĂȘtre Ă  d'autres oĂč vous n'avez pas le choix. Donc il y a vraiment cette stratĂ©gie libre oĂč on peut choisir sa maniĂšre de se battre et le jeu, dans les combats en tout cas, est extrĂȘmement... punitif, ce qui donne envie de faire attention et d'avoir une certaine stratĂ©gie lorsqu'on attaque un camp, par exemple, d'ennemis. Et malheureusement, derriĂšre cette beautĂ©-lĂ , il y a quand mĂȘme quelques petits points faibles Ă  tourner par rose sur cette Ăźle de Tsushima. Il y a le cĂŽtĂ© rĂ©pĂ©titif du jeu. Vous avez dĂ» le voir, si vous avez vu passer des vidĂ©os, peut-ĂȘtre certains critiques, il y a un petit cĂŽtĂ© exploration et quĂȘte qui font penser parfois aux Assassin's Creed. Eh bien, il y a un cĂŽtĂ© assez rĂ©pĂ©titif dans le jeu, avec des quĂȘtes secondaires assez nombreuses, mais parfois un peu similaires, qui peuvent un peu s'apparenter Ă  du remplissage pour gonfler un petit peu la durĂ©e de vie du jeu. Les arcs narratifs, mĂȘme principaux, peuvent sembler aussi prĂ©visibles pour les habituĂ©s des histoires de Samurai ou des histoires d'aventure un petit peu Ă  Assassin's Creed. Et on va finir avec le dĂ©faut classique des jeux du genre, il y a des ennemis qui sont parfois, souvent, Ă  cĂŽtĂ© de la plaque, avec des ennemis qui vous oublient, qui vous oublient trĂšs facilement, ou qui se mettent en position totalement vulnĂ©rable. En mode, ils se disent bon ben je vais me suicider, je vais attendre qu'ils me tuent assez simplement Je vous donne un exemple, si vous confrontez en direct avec les ennemis, il y a Ă©normĂ©ment de chances que stratĂ©giquement ils vous entourent, ils vous tuent, enfin voilĂ , vous allez trĂšs vite mourir. Par contre, dans un contexte oĂč vous fuyez, vous vous cachez, ils vont trĂšs vite lĂącher l'affaire. Ou ils vont se mettre tout simplement, vous ĂȘtes sur le toit, ils vont se mettre en dessous. Alors que vous pouvez les tuer trĂšs facilement. Genre en mode, ils vont se mettre en dessous, ils vont se dire, ah ben il m'Ă©nerve, il n'est pas lĂ , etc. Et vous pouvez les tuer trĂšs facilement. C'est des dĂ©fauts du genre trĂšs classiques. VoilĂ , donc on ne peut pas trop en vouloir et dire que c'est intolĂ©rable sur Ghost of Tsushima. Ce jeu, en fait, a empruntĂ© Ă©normĂ©ment d'Ă©lĂ©ments de gameplay, s'est inspirĂ© Ă©normĂ©ment de certains Assassin's Creed, pas mal de choses que vous verrez quand vous jouerez dans le jeu, mais au niveau de certains dĂ©placements, techniques d'infiltration, ou mĂȘme dans son systĂšme aussi de quĂȘte et d'exploration, on sent qu'il y a des Ă©lĂ©ments... Et c'est normal, Assassin's Creed a beaucoup aussi ouvert la voie lĂ -dessus. Mais aussi, malheureusement, il a aussi rĂ©cupĂ©rĂ© des dĂ©fauts du genre lĂ -dessus. Et c'est normal, c'est potentiellement liĂ© au style de jeu. La question, est-ce qu'ils auraient pu faire autrement ? Ils auraient pu certainement faire pire. Ces dĂ©fauts n'entachent pas du tout l'exploration et l'avancĂ©e dans le jeu, tellement le lore est puissant et prenant. VoilĂ , ils sont lĂ . Parfois c'est rigolo, parfois c'est un peu embĂȘtant parce qu'on a le cĂŽtĂ© rĂ©pĂ©titif qui peut nous embĂȘter. Mais voilĂ , ça ne nous empĂȘche pas d'avancer dans le jeu. En conclusion, Ghost of Tsushima Director's Cut sur PC est une vĂ©ritable rĂ©ussite, qui offre une expĂ©rience Ă  la fois visuelle et technique supĂ©rieure, surtout si vous avez une belle configuration, mais pas que, parce que mĂȘme sur Steam Deck, le jeu tourne vraiment trĂšs bien, Ă  40 FPS avec une bonne configuration, et sur un Ă©cran LED qui vraiment vous affiche des contrastes magnifiques. Donc pour les fans et les nouveaux joueurs, c'est une aventure qui n'est pas Ă  manquer, et mĂȘme si vous avez dĂ©jĂ  fait le jeu sur PlayStation, pourquoi pas vous le refaire ? par exemple sur Steam Deck, en portable pendant les vacances d'Ă©tĂ©. Surtout si on a un temps comme ça oĂč il pleut, ça peut ĂȘtre une bonne idĂ©e. Le jeu conserve, comme je vous ai dit, les dĂ©fauts classiques des mondes ouverts d'aventure, mais cela ne gĂąche pas du tout l'expĂ©rience globale, grĂące aux lore et aux scĂ©narios qui sont d'une trĂšs grande qualitĂ©. Si vous ne l'avez pas encore fait, lancez-vous, le jeu est complet avec tous les patchs sortis, et il est bien fini. Il y a toutes les mises Ă  jour, l'expĂ©rience est vraiment... Parfait, si vous voulez rentrer dans un jeu d'aventure autour d'une histoire, sur un fond d'histoire vraie, voilĂ , une partie historique de l'Ăźle de Tsushima. Donc on a un petit peu de tout, on a un scĂ©nario qui est haletant, prenant, avec un univers qui est magnifique, sur un fond d'histoire qui va peut-ĂȘtre vous donner envie d'en dĂ©couvrir plus sur le Japon. Merci d'avoir Ă©coutĂ© cet Ă©pisode jusqu'au bout. N'hĂ©sitez pas Ă  le partager si vous l'avez aimĂ©, Ă  le noter via votre plateforme de podcast. Et moi, je vous dis Ă  la prochaine pour un autre test sur les darons du game. Salut, salut !

Share

Embed

You may also like

Description

Bienvenue à tous pour ce test qui portera sur la Director's Cut de "Ghost of Tsushima" sur PC, un jeu développé par Sucker Punch et édité par Sony Interactive Entertainment.


Disponible sur PC depuis quelques semaines, ce portage PC de Ghost of Tsushima nous transporte dans le Japon fĂ©odal, oĂč vous incarnez Jin Sakai, un samouraĂŻ dont le royaume est envahi par les Mongols.


Nous allons voir en 10 minutes ce que cette Director's Cut de Ghost of Tsushima propose. Est-ce que nous avons droit à un portage de qualité - ou faut-il attendre que des correctifs soient apportés ?
Et plus globalement, est-ce que cette version PC fait honneur l'excellente licence de Playstation ?


Crédit musique :

Ghost of Tsushima OST by Ilan Eshkeri & Shigeru Umebayashi


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Bienvenue sur le test de Ghost of Tsushima Director's Cut sur PC, qui est sorti sur Steam il y a quelques semaines. Nous avons pu le tester sur plusieurs machines PC, dont le Steam Deck, et en plus de vous donner notre avis sur le jeu, nous allons faire un point sur ce qu'il apporte par rapport aux versions PlayStation, notamment techniquement, et aussi parler de la qualitĂ© de ce portage par rapport aux prĂ©cĂ©dents jeux Sony qui ont dĂ©barquĂ© sur PC ces derniĂšres annĂ©es, Ă  savoir est-ce qu'on a du bon portage ? en face de nous, ou est-ce qu'il vaut mieux attendre les prochaines mises Ă  jour pour que le jeu soit correct, voire jouable ? Commençons dĂ©jĂ  par un peu de contexte. Ghost of Tsushima est dĂ©veloppĂ© par le studio Sucker Punch, qui est sorti initialement sur PlayStation 4 il y a 4 ans. Trois ans plus tard, on a eu droit Ă  la Director's Cut, qui a apportĂ© de nouveaux ajouts et amĂ©liorations sur PlayStation 5. Maintenant, c'est au genre de PC de dĂ©couvrir ce chef-d'oeuvre grĂące au portage rĂ©alisĂ© par Nixie Software, qui sont d'ailleurs connus pour d'excellents portages PlayStation sur PC, comme ils ont pu le faire avec Marvel's Spider-Man Remastered et Horizon Forbidden West. complĂšte Ă©dition, qui sont reconnus pour ĂȘtre plutĂŽt bien adaptĂ©s, qui tournent trĂšs bien sur PC. Ce qui n'est pas le cas, par exemple, de The Last of Us Part 1, qui a eu un lancement, on va dire, dĂ©sastreux sur PC, et qui n'a pas Ă©tĂ© portĂ© par les Ă©quipes de Nexus Software. Et du coup, sur PC, ce Goofs of Tsushima bĂ©nĂ©ficie aussi de pas mal d'avantages graphiques, donc on peut vraiment pousser le jeu au bout. et essayer de profiter au maximum de ces cartes graphiques. DerniĂšrement, il y a eu d'ailleurs pas mal de publications autour surtout de la fluiditĂ© du jeu, puisque le jeu permet d'avoir une frĂ©quence d'images dĂ©verrouillĂ©e. Ça veut dire qu'au final, vous n'ĂȘtes pas obligĂ© de rester Ă  60 fps comme sur PlayStation 5, mais vous pouvez aller jusqu'Ă  lĂ , votre carte graphique le permettra. Certaines publications ont prĂ©sentĂ© le jeu qui tournait Ă  170 images par seconde, grĂące aux technologies DLSS de Nvidia ou FSR de AMD. VoilĂ , donc... C'est techniquement des prĂ©cisions assez inutiles pour la majoritĂ© d'entre nous, mais ça montre que le jeu exploite pleinement les capacitĂ©s du PC. VoilĂ , s'il faut retenir quelque chose, c'est ça essentiellement. CĂŽtĂ© Steam Deck, si on reste toujours sur la technique, le jeu tourne vraiment parfaitement bizarre. Il est beau, il ressort super bien sur l'Ă©cran OLED avec des contrastes magnifiques, on a une belle distance d'affichage. il tourne en moyenne quand on met une configuration moyenne haute Ă  40 images par seconde, ce qui est largement suffisant avec une autonomie qui est plus que respectable. J'ai une dĂ©cision de jeu de plus de 2 heures sans trop de problĂšmes avant de devoir recharger le Steam Deck. Le seul dĂ©faut, qui n'est pas forcĂ©ment technique, mais quand mĂȘme si un peu, c'est que le compte PSN n'est pas compatible sur Steam Deck. Ça veut dire que vous ne pouvez pas accĂ©der au mode multijoueur, ça veut dire que vous n'avez pas accĂšs au mode lĂ©gende, parce que pour l'instant, ce n'est pas compatible. Donc, on va devoir attendre potentiellement une mise Ă  jour et peut-ĂȘtre une notification qui dira DĂ©sormais, c'est compatible Mais pour l'instant, vous avez accĂšs au solo, ce qui est dĂ©jĂ  trĂšs bien puisque le jeu brille essentiellement par son mode solo. On va parler juste aprĂšs, mais pas au mode multijoueur sur Steam Deck. D'ailleurs cette Director's Cut, on n'en parle pas assez, mais quels sont les avantages ? Puisque le PC bĂ©nĂ©ficie comme la PlayStation 5 Ă  une version Director's Cut, vous avez accĂšs Ă  l'Ăźle d'Iki, donc une Ăźle supplĂ©mentaire. Vous avez Ă©galement accĂšs Ă  la charge Ă  cheval et aussi aux capacitĂ©s spĂ©ciales qui vous permettent de verrouiller, cibler les ennemis, ce qui peut faciliter les combats, notamment lorsque vous ĂȘtes encerclĂ© d'ennemis. Et cette mise Ă  jour des Director's Cut qui est une option sur PlayStation, ici elle est fournie de base. dans la version PC, c'est-Ă -dire que vous n'avez pas le choix. Vous aurez de base le jeu Ghost of Tsushima Director's Cut. Pour ceux qui ne connaissent pas Ghost of Tsushima, le jeu se passe en 1274, lors de la premiĂšre invasion mongole au Japon. Vous incarnez un samouraĂŻ, Jin Sakai, un des derniers d'ailleurs, un des derniers survivants de l'Ăźle de Tsushima, qui doit repousser les envahisseurs et sauver son peuple. Le scĂ©nario et le lore sont parfaitement bien reprĂ©sentĂ©s. L'histoire de notre samouraĂŻ, notre hĂ©ros Jin Sakai est poignante, mais l'honneur et le sacrifice est la lutte entre les traditions et l'innovation. L'exploration de l'Ăźle de Tsushima est vaste, avec pas mal de mini-quĂȘtes, des paysages magnifiques, parfois on se surprend Ă  juste vouloir se balader. Vous allez de toute façon le voir trĂšs vite quand vous allez dĂ©marrer le jeu, la cinĂ©matique d'intro vous donne un petit peu l'aperçu de toute la beautĂ©. d'un lieu en fait de l'Ăźle qui fait partie de l'histoire en fait. Ça donne envie d'en savoir plus sur cette Ăźle, ça donne envie aussi de la sauver. Donc ça participe aussi, l'Ă©merveillement de l'Ăźle participe au scĂ©nario, puisque, j'en dis pas plus, vous allez voir l'intro, si vous vous lancez sur le jeu vous avez mĂȘme des vidĂ©os YouTube sur ça, mais c'est mieux de le faire avec une manette en main. La cinĂ©matique d'intro est vraiment impressionnante et donne qu'une seule envie, c'est d'explorer l'Ăźle, de continuer le jeu et de le finir bien sĂ»r. Le gameplay mĂȘle combat de samouraĂŻ, exploration et infiltration avec plusieurs techniques pour battre diffĂ©rents types d'ennemis. ou les contrĂŽler discrĂštement. Par exemple, si vous avez un ennemi qui se bat Ă  l'Ă©pĂ©e, vous allez avoir une maniĂšre de vous battre avec lui, avec un style de combat particulier que vous allez devoir sĂ©lectionner. Si vous avez un ennemi qui est au bouclier, il va falloir choisir un autre pour ĂȘtre efficace. Ça ne veut pas dire que vous ne pouvez pas les battre si vous restez sur un style qui ne correspond pas Ă  votre ennemi, mais vous allez... vraiment galĂ©rĂ©s, on va dire. Et vous avez ainsi des combats avec plusieurs styles d'ennemis qui peuvent vous encercler, mĂȘme des archers qui peuvent vous tirer dessus au loin, ce qui fait que vous devez avoir une certaine stratĂ©gie pour vous battre, voire essayer de les contourner, faire un peu d'infiltration pour en tuer certains avant de vous confronter peut-ĂȘtre Ă  d'autres oĂč vous n'avez pas le choix. Donc il y a vraiment cette stratĂ©gie libre oĂč on peut choisir sa maniĂšre de se battre et le jeu, dans les combats en tout cas, est extrĂȘmement... punitif, ce qui donne envie de faire attention et d'avoir une certaine stratĂ©gie lorsqu'on attaque un camp, par exemple, d'ennemis. Et malheureusement, derriĂšre cette beautĂ©-lĂ , il y a quand mĂȘme quelques petits points faibles Ă  tourner par rose sur cette Ăźle de Tsushima. Il y a le cĂŽtĂ© rĂ©pĂ©titif du jeu. Vous avez dĂ» le voir, si vous avez vu passer des vidĂ©os, peut-ĂȘtre certains critiques, il y a un petit cĂŽtĂ© exploration et quĂȘte qui font penser parfois aux Assassin's Creed. Eh bien, il y a un cĂŽtĂ© assez rĂ©pĂ©titif dans le jeu, avec des quĂȘtes secondaires assez nombreuses, mais parfois un peu similaires, qui peuvent un peu s'apparenter Ă  du remplissage pour gonfler un petit peu la durĂ©e de vie du jeu. Les arcs narratifs, mĂȘme principaux, peuvent sembler aussi prĂ©visibles pour les habituĂ©s des histoires de Samurai ou des histoires d'aventure un petit peu Ă  Assassin's Creed. Et on va finir avec le dĂ©faut classique des jeux du genre, il y a des ennemis qui sont parfois, souvent, Ă  cĂŽtĂ© de la plaque, avec des ennemis qui vous oublient, qui vous oublient trĂšs facilement, ou qui se mettent en position totalement vulnĂ©rable. En mode, ils se disent bon ben je vais me suicider, je vais attendre qu'ils me tuent assez simplement Je vous donne un exemple, si vous confrontez en direct avec les ennemis, il y a Ă©normĂ©ment de chances que stratĂ©giquement ils vous entourent, ils vous tuent, enfin voilĂ , vous allez trĂšs vite mourir. Par contre, dans un contexte oĂč vous fuyez, vous vous cachez, ils vont trĂšs vite lĂącher l'affaire. Ou ils vont se mettre tout simplement, vous ĂȘtes sur le toit, ils vont se mettre en dessous. Alors que vous pouvez les tuer trĂšs facilement. Genre en mode, ils vont se mettre en dessous, ils vont se dire, ah ben il m'Ă©nerve, il n'est pas lĂ , etc. Et vous pouvez les tuer trĂšs facilement. C'est des dĂ©fauts du genre trĂšs classiques. VoilĂ , donc on ne peut pas trop en vouloir et dire que c'est intolĂ©rable sur Ghost of Tsushima. Ce jeu, en fait, a empruntĂ© Ă©normĂ©ment d'Ă©lĂ©ments de gameplay, s'est inspirĂ© Ă©normĂ©ment de certains Assassin's Creed, pas mal de choses que vous verrez quand vous jouerez dans le jeu, mais au niveau de certains dĂ©placements, techniques d'infiltration, ou mĂȘme dans son systĂšme aussi de quĂȘte et d'exploration, on sent qu'il y a des Ă©lĂ©ments... Et c'est normal, Assassin's Creed a beaucoup aussi ouvert la voie lĂ -dessus. Mais aussi, malheureusement, il a aussi rĂ©cupĂ©rĂ© des dĂ©fauts du genre lĂ -dessus. Et c'est normal, c'est potentiellement liĂ© au style de jeu. La question, est-ce qu'ils auraient pu faire autrement ? Ils auraient pu certainement faire pire. Ces dĂ©fauts n'entachent pas du tout l'exploration et l'avancĂ©e dans le jeu, tellement le lore est puissant et prenant. VoilĂ , ils sont lĂ . Parfois c'est rigolo, parfois c'est un peu embĂȘtant parce qu'on a le cĂŽtĂ© rĂ©pĂ©titif qui peut nous embĂȘter. Mais voilĂ , ça ne nous empĂȘche pas d'avancer dans le jeu. En conclusion, Ghost of Tsushima Director's Cut sur PC est une vĂ©ritable rĂ©ussite, qui offre une expĂ©rience Ă  la fois visuelle et technique supĂ©rieure, surtout si vous avez une belle configuration, mais pas que, parce que mĂȘme sur Steam Deck, le jeu tourne vraiment trĂšs bien, Ă  40 FPS avec une bonne configuration, et sur un Ă©cran LED qui vraiment vous affiche des contrastes magnifiques. Donc pour les fans et les nouveaux joueurs, c'est une aventure qui n'est pas Ă  manquer, et mĂȘme si vous avez dĂ©jĂ  fait le jeu sur PlayStation, pourquoi pas vous le refaire ? par exemple sur Steam Deck, en portable pendant les vacances d'Ă©tĂ©. Surtout si on a un temps comme ça oĂč il pleut, ça peut ĂȘtre une bonne idĂ©e. Le jeu conserve, comme je vous ai dit, les dĂ©fauts classiques des mondes ouverts d'aventure, mais cela ne gĂąche pas du tout l'expĂ©rience globale, grĂące aux lore et aux scĂ©narios qui sont d'une trĂšs grande qualitĂ©. Si vous ne l'avez pas encore fait, lancez-vous, le jeu est complet avec tous les patchs sortis, et il est bien fini. Il y a toutes les mises Ă  jour, l'expĂ©rience est vraiment... Parfait, si vous voulez rentrer dans un jeu d'aventure autour d'une histoire, sur un fond d'histoire vraie, voilĂ , une partie historique de l'Ăźle de Tsushima. Donc on a un petit peu de tout, on a un scĂ©nario qui est haletant, prenant, avec un univers qui est magnifique, sur un fond d'histoire qui va peut-ĂȘtre vous donner envie d'en dĂ©couvrir plus sur le Japon. Merci d'avoir Ă©coutĂ© cet Ă©pisode jusqu'au bout. N'hĂ©sitez pas Ă  le partager si vous l'avez aimĂ©, Ă  le noter via votre plateforme de podcast. Et moi, je vous dis Ă  la prochaine pour un autre test sur les darons du game. Salut, salut !

Description

Bienvenue à tous pour ce test qui portera sur la Director's Cut de "Ghost of Tsushima" sur PC, un jeu développé par Sucker Punch et édité par Sony Interactive Entertainment.


Disponible sur PC depuis quelques semaines, ce portage PC de Ghost of Tsushima nous transporte dans le Japon fĂ©odal, oĂč vous incarnez Jin Sakai, un samouraĂŻ dont le royaume est envahi par les Mongols.


Nous allons voir en 10 minutes ce que cette Director's Cut de Ghost of Tsushima propose. Est-ce que nous avons droit à un portage de qualité - ou faut-il attendre que des correctifs soient apportés ?
Et plus globalement, est-ce que cette version PC fait honneur l'excellente licence de Playstation ?


Crédit musique :

Ghost of Tsushima OST by Ilan Eshkeri & Shigeru Umebayashi


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Bienvenue sur le test de Ghost of Tsushima Director's Cut sur PC, qui est sorti sur Steam il y a quelques semaines. Nous avons pu le tester sur plusieurs machines PC, dont le Steam Deck, et en plus de vous donner notre avis sur le jeu, nous allons faire un point sur ce qu'il apporte par rapport aux versions PlayStation, notamment techniquement, et aussi parler de la qualitĂ© de ce portage par rapport aux prĂ©cĂ©dents jeux Sony qui ont dĂ©barquĂ© sur PC ces derniĂšres annĂ©es, Ă  savoir est-ce qu'on a du bon portage ? en face de nous, ou est-ce qu'il vaut mieux attendre les prochaines mises Ă  jour pour que le jeu soit correct, voire jouable ? Commençons dĂ©jĂ  par un peu de contexte. Ghost of Tsushima est dĂ©veloppĂ© par le studio Sucker Punch, qui est sorti initialement sur PlayStation 4 il y a 4 ans. Trois ans plus tard, on a eu droit Ă  la Director's Cut, qui a apportĂ© de nouveaux ajouts et amĂ©liorations sur PlayStation 5. Maintenant, c'est au genre de PC de dĂ©couvrir ce chef-d'oeuvre grĂące au portage rĂ©alisĂ© par Nixie Software, qui sont d'ailleurs connus pour d'excellents portages PlayStation sur PC, comme ils ont pu le faire avec Marvel's Spider-Man Remastered et Horizon Forbidden West. complĂšte Ă©dition, qui sont reconnus pour ĂȘtre plutĂŽt bien adaptĂ©s, qui tournent trĂšs bien sur PC. Ce qui n'est pas le cas, par exemple, de The Last of Us Part 1, qui a eu un lancement, on va dire, dĂ©sastreux sur PC, et qui n'a pas Ă©tĂ© portĂ© par les Ă©quipes de Nexus Software. Et du coup, sur PC, ce Goofs of Tsushima bĂ©nĂ©ficie aussi de pas mal d'avantages graphiques, donc on peut vraiment pousser le jeu au bout. et essayer de profiter au maximum de ces cartes graphiques. DerniĂšrement, il y a eu d'ailleurs pas mal de publications autour surtout de la fluiditĂ© du jeu, puisque le jeu permet d'avoir une frĂ©quence d'images dĂ©verrouillĂ©e. Ça veut dire qu'au final, vous n'ĂȘtes pas obligĂ© de rester Ă  60 fps comme sur PlayStation 5, mais vous pouvez aller jusqu'Ă  lĂ , votre carte graphique le permettra. Certaines publications ont prĂ©sentĂ© le jeu qui tournait Ă  170 images par seconde, grĂące aux technologies DLSS de Nvidia ou FSR de AMD. VoilĂ , donc... C'est techniquement des prĂ©cisions assez inutiles pour la majoritĂ© d'entre nous, mais ça montre que le jeu exploite pleinement les capacitĂ©s du PC. VoilĂ , s'il faut retenir quelque chose, c'est ça essentiellement. CĂŽtĂ© Steam Deck, si on reste toujours sur la technique, le jeu tourne vraiment parfaitement bizarre. Il est beau, il ressort super bien sur l'Ă©cran OLED avec des contrastes magnifiques, on a une belle distance d'affichage. il tourne en moyenne quand on met une configuration moyenne haute Ă  40 images par seconde, ce qui est largement suffisant avec une autonomie qui est plus que respectable. J'ai une dĂ©cision de jeu de plus de 2 heures sans trop de problĂšmes avant de devoir recharger le Steam Deck. Le seul dĂ©faut, qui n'est pas forcĂ©ment technique, mais quand mĂȘme si un peu, c'est que le compte PSN n'est pas compatible sur Steam Deck. Ça veut dire que vous ne pouvez pas accĂ©der au mode multijoueur, ça veut dire que vous n'avez pas accĂšs au mode lĂ©gende, parce que pour l'instant, ce n'est pas compatible. Donc, on va devoir attendre potentiellement une mise Ă  jour et peut-ĂȘtre une notification qui dira DĂ©sormais, c'est compatible Mais pour l'instant, vous avez accĂšs au solo, ce qui est dĂ©jĂ  trĂšs bien puisque le jeu brille essentiellement par son mode solo. On va parler juste aprĂšs, mais pas au mode multijoueur sur Steam Deck. D'ailleurs cette Director's Cut, on n'en parle pas assez, mais quels sont les avantages ? Puisque le PC bĂ©nĂ©ficie comme la PlayStation 5 Ă  une version Director's Cut, vous avez accĂšs Ă  l'Ăźle d'Iki, donc une Ăźle supplĂ©mentaire. Vous avez Ă©galement accĂšs Ă  la charge Ă  cheval et aussi aux capacitĂ©s spĂ©ciales qui vous permettent de verrouiller, cibler les ennemis, ce qui peut faciliter les combats, notamment lorsque vous ĂȘtes encerclĂ© d'ennemis. Et cette mise Ă  jour des Director's Cut qui est une option sur PlayStation, ici elle est fournie de base. dans la version PC, c'est-Ă -dire que vous n'avez pas le choix. Vous aurez de base le jeu Ghost of Tsushima Director's Cut. Pour ceux qui ne connaissent pas Ghost of Tsushima, le jeu se passe en 1274, lors de la premiĂšre invasion mongole au Japon. Vous incarnez un samouraĂŻ, Jin Sakai, un des derniers d'ailleurs, un des derniers survivants de l'Ăźle de Tsushima, qui doit repousser les envahisseurs et sauver son peuple. Le scĂ©nario et le lore sont parfaitement bien reprĂ©sentĂ©s. L'histoire de notre samouraĂŻ, notre hĂ©ros Jin Sakai est poignante, mais l'honneur et le sacrifice est la lutte entre les traditions et l'innovation. L'exploration de l'Ăźle de Tsushima est vaste, avec pas mal de mini-quĂȘtes, des paysages magnifiques, parfois on se surprend Ă  juste vouloir se balader. Vous allez de toute façon le voir trĂšs vite quand vous allez dĂ©marrer le jeu, la cinĂ©matique d'intro vous donne un petit peu l'aperçu de toute la beautĂ©. d'un lieu en fait de l'Ăźle qui fait partie de l'histoire en fait. Ça donne envie d'en savoir plus sur cette Ăźle, ça donne envie aussi de la sauver. Donc ça participe aussi, l'Ă©merveillement de l'Ăźle participe au scĂ©nario, puisque, j'en dis pas plus, vous allez voir l'intro, si vous vous lancez sur le jeu vous avez mĂȘme des vidĂ©os YouTube sur ça, mais c'est mieux de le faire avec une manette en main. La cinĂ©matique d'intro est vraiment impressionnante et donne qu'une seule envie, c'est d'explorer l'Ăźle, de continuer le jeu et de le finir bien sĂ»r. Le gameplay mĂȘle combat de samouraĂŻ, exploration et infiltration avec plusieurs techniques pour battre diffĂ©rents types d'ennemis. ou les contrĂŽler discrĂštement. Par exemple, si vous avez un ennemi qui se bat Ă  l'Ă©pĂ©e, vous allez avoir une maniĂšre de vous battre avec lui, avec un style de combat particulier que vous allez devoir sĂ©lectionner. Si vous avez un ennemi qui est au bouclier, il va falloir choisir un autre pour ĂȘtre efficace. Ça ne veut pas dire que vous ne pouvez pas les battre si vous restez sur un style qui ne correspond pas Ă  votre ennemi, mais vous allez... vraiment galĂ©rĂ©s, on va dire. Et vous avez ainsi des combats avec plusieurs styles d'ennemis qui peuvent vous encercler, mĂȘme des archers qui peuvent vous tirer dessus au loin, ce qui fait que vous devez avoir une certaine stratĂ©gie pour vous battre, voire essayer de les contourner, faire un peu d'infiltration pour en tuer certains avant de vous confronter peut-ĂȘtre Ă  d'autres oĂč vous n'avez pas le choix. Donc il y a vraiment cette stratĂ©gie libre oĂč on peut choisir sa maniĂšre de se battre et le jeu, dans les combats en tout cas, est extrĂȘmement... punitif, ce qui donne envie de faire attention et d'avoir une certaine stratĂ©gie lorsqu'on attaque un camp, par exemple, d'ennemis. Et malheureusement, derriĂšre cette beautĂ©-lĂ , il y a quand mĂȘme quelques petits points faibles Ă  tourner par rose sur cette Ăźle de Tsushima. Il y a le cĂŽtĂ© rĂ©pĂ©titif du jeu. Vous avez dĂ» le voir, si vous avez vu passer des vidĂ©os, peut-ĂȘtre certains critiques, il y a un petit cĂŽtĂ© exploration et quĂȘte qui font penser parfois aux Assassin's Creed. Eh bien, il y a un cĂŽtĂ© assez rĂ©pĂ©titif dans le jeu, avec des quĂȘtes secondaires assez nombreuses, mais parfois un peu similaires, qui peuvent un peu s'apparenter Ă  du remplissage pour gonfler un petit peu la durĂ©e de vie du jeu. Les arcs narratifs, mĂȘme principaux, peuvent sembler aussi prĂ©visibles pour les habituĂ©s des histoires de Samurai ou des histoires d'aventure un petit peu Ă  Assassin's Creed. Et on va finir avec le dĂ©faut classique des jeux du genre, il y a des ennemis qui sont parfois, souvent, Ă  cĂŽtĂ© de la plaque, avec des ennemis qui vous oublient, qui vous oublient trĂšs facilement, ou qui se mettent en position totalement vulnĂ©rable. En mode, ils se disent bon ben je vais me suicider, je vais attendre qu'ils me tuent assez simplement Je vous donne un exemple, si vous confrontez en direct avec les ennemis, il y a Ă©normĂ©ment de chances que stratĂ©giquement ils vous entourent, ils vous tuent, enfin voilĂ , vous allez trĂšs vite mourir. Par contre, dans un contexte oĂč vous fuyez, vous vous cachez, ils vont trĂšs vite lĂącher l'affaire. Ou ils vont se mettre tout simplement, vous ĂȘtes sur le toit, ils vont se mettre en dessous. Alors que vous pouvez les tuer trĂšs facilement. Genre en mode, ils vont se mettre en dessous, ils vont se dire, ah ben il m'Ă©nerve, il n'est pas lĂ , etc. Et vous pouvez les tuer trĂšs facilement. C'est des dĂ©fauts du genre trĂšs classiques. VoilĂ , donc on ne peut pas trop en vouloir et dire que c'est intolĂ©rable sur Ghost of Tsushima. Ce jeu, en fait, a empruntĂ© Ă©normĂ©ment d'Ă©lĂ©ments de gameplay, s'est inspirĂ© Ă©normĂ©ment de certains Assassin's Creed, pas mal de choses que vous verrez quand vous jouerez dans le jeu, mais au niveau de certains dĂ©placements, techniques d'infiltration, ou mĂȘme dans son systĂšme aussi de quĂȘte et d'exploration, on sent qu'il y a des Ă©lĂ©ments... Et c'est normal, Assassin's Creed a beaucoup aussi ouvert la voie lĂ -dessus. Mais aussi, malheureusement, il a aussi rĂ©cupĂ©rĂ© des dĂ©fauts du genre lĂ -dessus. Et c'est normal, c'est potentiellement liĂ© au style de jeu. La question, est-ce qu'ils auraient pu faire autrement ? Ils auraient pu certainement faire pire. Ces dĂ©fauts n'entachent pas du tout l'exploration et l'avancĂ©e dans le jeu, tellement le lore est puissant et prenant. VoilĂ , ils sont lĂ . Parfois c'est rigolo, parfois c'est un peu embĂȘtant parce qu'on a le cĂŽtĂ© rĂ©pĂ©titif qui peut nous embĂȘter. Mais voilĂ , ça ne nous empĂȘche pas d'avancer dans le jeu. En conclusion, Ghost of Tsushima Director's Cut sur PC est une vĂ©ritable rĂ©ussite, qui offre une expĂ©rience Ă  la fois visuelle et technique supĂ©rieure, surtout si vous avez une belle configuration, mais pas que, parce que mĂȘme sur Steam Deck, le jeu tourne vraiment trĂšs bien, Ă  40 FPS avec une bonne configuration, et sur un Ă©cran LED qui vraiment vous affiche des contrastes magnifiques. Donc pour les fans et les nouveaux joueurs, c'est une aventure qui n'est pas Ă  manquer, et mĂȘme si vous avez dĂ©jĂ  fait le jeu sur PlayStation, pourquoi pas vous le refaire ? par exemple sur Steam Deck, en portable pendant les vacances d'Ă©tĂ©. Surtout si on a un temps comme ça oĂč il pleut, ça peut ĂȘtre une bonne idĂ©e. Le jeu conserve, comme je vous ai dit, les dĂ©fauts classiques des mondes ouverts d'aventure, mais cela ne gĂąche pas du tout l'expĂ©rience globale, grĂące aux lore et aux scĂ©narios qui sont d'une trĂšs grande qualitĂ©. Si vous ne l'avez pas encore fait, lancez-vous, le jeu est complet avec tous les patchs sortis, et il est bien fini. Il y a toutes les mises Ă  jour, l'expĂ©rience est vraiment... Parfait, si vous voulez rentrer dans un jeu d'aventure autour d'une histoire, sur un fond d'histoire vraie, voilĂ , une partie historique de l'Ăźle de Tsushima. Donc on a un petit peu de tout, on a un scĂ©nario qui est haletant, prenant, avec un univers qui est magnifique, sur un fond d'histoire qui va peut-ĂȘtre vous donner envie d'en dĂ©couvrir plus sur le Japon. Merci d'avoir Ă©coutĂ© cet Ă©pisode jusqu'au bout. N'hĂ©sitez pas Ă  le partager si vous l'avez aimĂ©, Ă  le noter via votre plateforme de podcast. Et moi, je vous dis Ă  la prochaine pour un autre test sur les darons du game. Salut, salut !

Share

Embed

You may also like