undefined cover
undefined cover
#12 - Les cartes NFT immobilier, mieux que le Monopoly - Richard Winckels (Brik.com & Wincity) cover
#12 - Les cartes NFT immobilier, mieux que le Monopoly - Richard Winckels (Brik.com & Wincity) cover
Ma Tirelire

#12 - Les cartes NFT immobilier, mieux que le Monopoly - Richard Winckels (Brik.com & Wincity)

#12 - Les cartes NFT immobilier, mieux que le Monopoly - Richard Winckels (Brik.com & Wincity)

1h12 |03/03/2022
Play
undefined cover
undefined cover
#12 - Les cartes NFT immobilier, mieux que le Monopoly - Richard Winckels (Brik.com & Wincity) cover
#12 - Les cartes NFT immobilier, mieux que le Monopoly - Richard Winckels (Brik.com & Wincity) cover
Ma Tirelire

#12 - Les cartes NFT immobilier, mieux que le Monopoly - Richard Winckels (Brik.com & Wincity)

#12 - Les cartes NFT immobilier, mieux que le Monopoly - Richard Winckels (Brik.com & Wincity)

1h12 |03/03/2022
Play

Description

Innovation considérable dans le secteur des actifs numériques, grâce à Wincity, il est désormais possible d’acheter des cartes NFT adossées à des biens immobiliers réels. L’idée est à la fois de simplifier les opérations inhérentes au marché de l’immobilier locatif mais également de gamifier le secteur en créant un Monopoly 3.0 indexé sur l’évolution des biens.


Les particuliers peuvent ainsi financer l’acquisition d’un bien immobilier en utilisant des tokens de type NFT collectés par une foncière qui se chargera ensuite de redistribuer l’intégralité des revenus.


Hummm… Pas facile à suivre ? Eh bien pour vous aider à appréhender ce nouveau concept, Alexandre Toussaint, reçoit aujourd’hui Richard Winckels, fondateur de Wincity.


6  points à retenir avant de se lancer dans l’aventure Wincity : 

 

- C’est la foncière Wincity qui achète l’actif. Les investisseurs sont propriétaires d’une carte et non de l’immeuble.


- L’acquisition du bien est financée d’une part par la banque et d’autres parts par les fonds propres apportés en échange des NFT.


- Pour acheter des cartes Wincity, il faut avoir de la cryptomonnaie disponible sur un wallet de type Coinbase Wallet. Au moment de l’achat, le NFT sera inscrit dans la blockchain et l’adresse de votre wallet fera office de propriétaire.


- Les biens proposés par Wincity sont des commerces et sont situés au cœur des grandes villes françaises.


- La fiscalité – à savoir 30% de taxe sur la plus-value – s’applique le jour de la conversion des gains cryptomonnaie en euros.


- L’espérance de gain annuel cible d’un actif Wincity se situe entre 5 et 12%.



Un avant-goût de l’épisode :

 

« Un NFT est un actif numérique reconnu et encadré par l’AMF. »

 

« Le prix des NFT est déterminé en Ethereum mais on applique une conversion en euros presque instantanément pour éviter les fluctuations liées au marché des cryptomonnaies. ».


« Il y a 1111 NFT par actif et ce nombre n’est pas modifiable. Ces 1111 cartes correspondent à la part des fonds propres qui vont financer l’acquisition. ».


« Nous avons le désir de développer la gamification que permet le NFT. Les cartes ont donc une rareté différente en fonction du nombre édité (carte regular, carte unique…) et l’idée sera de les jouer pour augmenter leur rentabilité. En clair, on fait de l’immobilier locatif sous forme ludique et on créé de la valeur en s’amusant. ».


Pour ceux qui ont envie d’aller plus loin : 


Vous avez aimé cet épisode de Ma Tirelire ? Abonnez-vous au podcast sur Apple Podcasts, Spotify, Deezer, et Google Podcasts et notez-le 5 étoiles !

Description

Innovation considérable dans le secteur des actifs numériques, grâce à Wincity, il est désormais possible d’acheter des cartes NFT adossées à des biens immobiliers réels. L’idée est à la fois de simplifier les opérations inhérentes au marché de l’immobilier locatif mais également de gamifier le secteur en créant un Monopoly 3.0 indexé sur l’évolution des biens.


Les particuliers peuvent ainsi financer l’acquisition d’un bien immobilier en utilisant des tokens de type NFT collectés par une foncière qui se chargera ensuite de redistribuer l’intégralité des revenus.


Hummm… Pas facile à suivre ? Eh bien pour vous aider à appréhender ce nouveau concept, Alexandre Toussaint, reçoit aujourd’hui Richard Winckels, fondateur de Wincity.


6  points à retenir avant de se lancer dans l’aventure Wincity : 

 

- C’est la foncière Wincity qui achète l’actif. Les investisseurs sont propriétaires d’une carte et non de l’immeuble.


- L’acquisition du bien est financée d’une part par la banque et d’autres parts par les fonds propres apportés en échange des NFT.


- Pour acheter des cartes Wincity, il faut avoir de la cryptomonnaie disponible sur un wallet de type Coinbase Wallet. Au moment de l’achat, le NFT sera inscrit dans la blockchain et l’adresse de votre wallet fera office de propriétaire.


- Les biens proposés par Wincity sont des commerces et sont situés au cœur des grandes villes françaises.


- La fiscalité – à savoir 30% de taxe sur la plus-value – s’applique le jour de la conversion des gains cryptomonnaie en euros.


- L’espérance de gain annuel cible d’un actif Wincity se situe entre 5 et 12%.



Un avant-goût de l’épisode :

 

« Un NFT est un actif numérique reconnu et encadré par l’AMF. »

 

« Le prix des NFT est déterminé en Ethereum mais on applique une conversion en euros presque instantanément pour éviter les fluctuations liées au marché des cryptomonnaies. ».


« Il y a 1111 NFT par actif et ce nombre n’est pas modifiable. Ces 1111 cartes correspondent à la part des fonds propres qui vont financer l’acquisition. ».


« Nous avons le désir de développer la gamification que permet le NFT. Les cartes ont donc une rareté différente en fonction du nombre édité (carte regular, carte unique…) et l’idée sera de les jouer pour augmenter leur rentabilité. En clair, on fait de l’immobilier locatif sous forme ludique et on créé de la valeur en s’amusant. ».


Pour ceux qui ont envie d’aller plus loin : 


Vous avez aimé cet épisode de Ma Tirelire ? Abonnez-vous au podcast sur Apple Podcasts, Spotify, Deezer, et Google Podcasts et notez-le 5 étoiles !

Share

Embed

You may also like

Description

Innovation considérable dans le secteur des actifs numériques, grâce à Wincity, il est désormais possible d’acheter des cartes NFT adossées à des biens immobiliers réels. L’idée est à la fois de simplifier les opérations inhérentes au marché de l’immobilier locatif mais également de gamifier le secteur en créant un Monopoly 3.0 indexé sur l’évolution des biens.


Les particuliers peuvent ainsi financer l’acquisition d’un bien immobilier en utilisant des tokens de type NFT collectés par une foncière qui se chargera ensuite de redistribuer l’intégralité des revenus.


Hummm… Pas facile à suivre ? Eh bien pour vous aider à appréhender ce nouveau concept, Alexandre Toussaint, reçoit aujourd’hui Richard Winckels, fondateur de Wincity.


6  points à retenir avant de se lancer dans l’aventure Wincity : 

 

- C’est la foncière Wincity qui achète l’actif. Les investisseurs sont propriétaires d’une carte et non de l’immeuble.


- L’acquisition du bien est financée d’une part par la banque et d’autres parts par les fonds propres apportés en échange des NFT.


- Pour acheter des cartes Wincity, il faut avoir de la cryptomonnaie disponible sur un wallet de type Coinbase Wallet. Au moment de l’achat, le NFT sera inscrit dans la blockchain et l’adresse de votre wallet fera office de propriétaire.


- Les biens proposés par Wincity sont des commerces et sont situés au cœur des grandes villes françaises.


- La fiscalité – à savoir 30% de taxe sur la plus-value – s’applique le jour de la conversion des gains cryptomonnaie en euros.


- L’espérance de gain annuel cible d’un actif Wincity se situe entre 5 et 12%.



Un avant-goût de l’épisode :

 

« Un NFT est un actif numérique reconnu et encadré par l’AMF. »

 

« Le prix des NFT est déterminé en Ethereum mais on applique une conversion en euros presque instantanément pour éviter les fluctuations liées au marché des cryptomonnaies. ».


« Il y a 1111 NFT par actif et ce nombre n’est pas modifiable. Ces 1111 cartes correspondent à la part des fonds propres qui vont financer l’acquisition. ».


« Nous avons le désir de développer la gamification que permet le NFT. Les cartes ont donc une rareté différente en fonction du nombre édité (carte regular, carte unique…) et l’idée sera de les jouer pour augmenter leur rentabilité. En clair, on fait de l’immobilier locatif sous forme ludique et on créé de la valeur en s’amusant. ».


Pour ceux qui ont envie d’aller plus loin : 


Vous avez aimé cet épisode de Ma Tirelire ? Abonnez-vous au podcast sur Apple Podcasts, Spotify, Deezer, et Google Podcasts et notez-le 5 étoiles !

Description

Innovation considérable dans le secteur des actifs numériques, grâce à Wincity, il est désormais possible d’acheter des cartes NFT adossées à des biens immobiliers réels. L’idée est à la fois de simplifier les opérations inhérentes au marché de l’immobilier locatif mais également de gamifier le secteur en créant un Monopoly 3.0 indexé sur l’évolution des biens.


Les particuliers peuvent ainsi financer l’acquisition d’un bien immobilier en utilisant des tokens de type NFT collectés par une foncière qui se chargera ensuite de redistribuer l’intégralité des revenus.


Hummm… Pas facile à suivre ? Eh bien pour vous aider à appréhender ce nouveau concept, Alexandre Toussaint, reçoit aujourd’hui Richard Winckels, fondateur de Wincity.


6  points à retenir avant de se lancer dans l’aventure Wincity : 

 

- C’est la foncière Wincity qui achète l’actif. Les investisseurs sont propriétaires d’une carte et non de l’immeuble.


- L’acquisition du bien est financée d’une part par la banque et d’autres parts par les fonds propres apportés en échange des NFT.


- Pour acheter des cartes Wincity, il faut avoir de la cryptomonnaie disponible sur un wallet de type Coinbase Wallet. Au moment de l’achat, le NFT sera inscrit dans la blockchain et l’adresse de votre wallet fera office de propriétaire.


- Les biens proposés par Wincity sont des commerces et sont situés au cœur des grandes villes françaises.


- La fiscalité – à savoir 30% de taxe sur la plus-value – s’applique le jour de la conversion des gains cryptomonnaie en euros.


- L’espérance de gain annuel cible d’un actif Wincity se situe entre 5 et 12%.



Un avant-goût de l’épisode :

 

« Un NFT est un actif numérique reconnu et encadré par l’AMF. »

 

« Le prix des NFT est déterminé en Ethereum mais on applique une conversion en euros presque instantanément pour éviter les fluctuations liées au marché des cryptomonnaies. ».


« Il y a 1111 NFT par actif et ce nombre n’est pas modifiable. Ces 1111 cartes correspondent à la part des fonds propres qui vont financer l’acquisition. ».


« Nous avons le désir de développer la gamification que permet le NFT. Les cartes ont donc une rareté différente en fonction du nombre édité (carte regular, carte unique…) et l’idée sera de les jouer pour augmenter leur rentabilité. En clair, on fait de l’immobilier locatif sous forme ludique et on créé de la valeur en s’amusant. ».


Pour ceux qui ont envie d’aller plus loin : 


Vous avez aimé cet épisode de Ma Tirelire ? Abonnez-vous au podcast sur Apple Podcasts, Spotify, Deezer, et Google Podcasts et notez-le 5 étoiles !

Share

Embed

You may also like