undefined cover
undefined cover
Le parcours qui mène vers soi - E 80 cover
Le parcours qui mène vers soi - E 80 cover
Salade de crabe

Le parcours qui mène vers soi - E 80

Le parcours qui mène vers soi - E 80

1h26 |06/05/2024
Play
undefined cover
undefined cover
Le parcours qui mène vers soi - E 80 cover
Le parcours qui mène vers soi - E 80 cover
Salade de crabe

Le parcours qui mène vers soi - E 80

Le parcours qui mène vers soi - E 80

1h26 |06/05/2024
Play

Description

ūüĒ• Comment se retrouver, se comprendre apr√®s le cancer ?


⚡ Car cette fichue maladie nous met cul par dessus tête, et nous chamboule totalement.

D'un seul coup, ce que nous croyions être essentiel pour notre vie se retrouve futile, sans intérêt.


ūüĒ• Et nous sommes perdues : nous savons que ce que nous vivions jusque l√† ne nous correspond plus, mais alors plus du tout !


ūüĒ• Mais comment comprendre ce que nous voulons faire de notre vie √† l'avenir ?

Comment les concilier avec notre vie "d'avant", et ses contraintes ?


ūüíĖ Pour mieux y arriver, je re√ßois aujourd'hui, Ambre Cazaudehore, psychopraticienne aux multiples outils et techniques, qui nous parlera des principaux obstacles qui nous emp√™chent d'incarner notre √™tre profond et d'√™tre pleinement et compl√®tement nous-m√™mes.


ūüĆą Et elle nous r√©sumera son dernier livre : Le parcours qui m√®ne √† soi, 6 √©tapes pour incarner son √™tre profond.


ūüĒ• Et je dois dire qu'en le lisant, j'ai √©t√© vraiment √©tonn√©e de voir que j'avais instinctivement (ou √† la suite de tout ce que j'avais appris pendant mes formations) que j'avais appliqu√© la plupart des choses qu'elle nous conseille de faire pour d√©finir qui nous sommes au fond de nous, mais que nous ne parvenons pas √† exprimer la plupart du remps.


ūüĒ• Et tous ces outils m'ont vraiment aid√©e √† faire face √† l'√©preuve du cancer, mais surtout √† me relever et √† √™tre r√©siliente.


ūüĒ• Je vous offre donc ce beau moment de partages et de d'√©changes, et j'esp√®re qu'il vous aidera √† voir plus clair dans ce que vous traversez.


ūüĆą Vous pouvez trouver son site ICI et la description de son livre L√Ä


ūüíĖ Et je vous rappelle que je lance un challenge GRATUIT de 5 jours pendant lesquelq je vous accompagnerai pour calmer vos peurs autour du cancer.
Si cela vous intéresse, inscrivez-vous ICI.


Et, surtout, prenez bien soin de vous !!!


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Apr√®s le cancer, tout est chamboul√© autour de nous et nous recherchons √† retrouver ce qui est fondamental, ce dont nous avons r√©ellement besoin. Eh bien, aujourd'hui, j'ai invit√© une auteure qui a √©crit justement sur ce th√®me et qui vous apprendra six √©tapes pour incarner son √™tre profond. √Ä bient√īt apr√®s le jingle ! Bienvenue sur Salade de crabe, le podcast qui vous apportera des aides pratiques, des conseils et des t√©moignages pour mieux vivre cette p√©riode. En 2022, j'ai travers√© trois cancers et j'ai √† cŇďur de vous partager tout ce que j'aurais aim√© savoir √† l'√©poque. Que vous soyez malade, aidant ou th√©rapeute, vous trouverez ici des ressources pour mieux comprendre ce que l'on vit en temps r√©el. Alors, bienvenue sur ce podcast et bonne √©coute ! Bonjour ! Aujourd'hui, j'ai l'honneur et le plaisir d'accueillir Ambre Cazot de Hobbes. Je suis en train de lire ton nom parce que c'est vrai que je me m√©lange les pinceaux et j'aurais peur de l'√©corcher. Qui est praticienne psychocorporelle. qui a de nombreuses cordes √† son arc, puisqu'elle a √©tudi√© l'hypnose, la kin√©siologie, la physique.

  • Speaker #1

    La psychobiologie quantique.

  • Speaker #0

    La psychobiologie quantique, voilà, la PNL, et également plein d'autres choses comme tous les praticiens que je connais. Et là, je vous la présente parce que j'ai lu son livre, que vous verrez à l'envers sur l'écran, Le parcours qui mène à soi. et six étapes pour incarner son être profond qui m'a vraiment, vraiment parlé. Et je voulais, enfin je désirais qu'elle partage avec nous le contenu de son livre et qu'elle nous en dise un petit peu plus sur sa méthode ou ses méthodes. Alors, bonjour Ambre et bienvenue sur Salade de Crabe.

  • Speaker #1

    Merci Françoise, merci pour cette introduction magnifique. C'est un honneur pour moi aussi d'être là aujourd'hui.

  • Speaker #0

    Alors, peux-tu nous parler en quelques mots de ton parcours ? Parce qu'il a été vraiment riche, très varié.

  • Speaker #1

    C'est vrai. Alors, c'est toujours un exercice difficile de parler de son parcours. Je vais essayer d'√™tre le plus concis possible. On va dire que je suis un peu tomb√©e dans la marmite puisque j'avais la chance d'avoir un papa qui √©tait magn√©tiseur, une maman qui s'est int√©ress√©e depuis toujours √† l'astrologie. Et donc, vraiment‚Ķ Toute petite, j'ai baign√© dans cet environnement-l√† avec une tente qui √©tait m√©dium, etc. Je me suis int√©ress√©e tr√®s, tr√®s t√īt au d√©veloppement personnel. D'ailleurs, le premier bouquin qui m'a le plus marqu√©e, c'√©tait L'homme du myst√®re la biographie d'Edgar Cayce que j'avais trouv√©e dans la biblioth√®que de mes parents. Et puis tr√®s t√īt, ma m√®re a propos√© √† ma sŇďur de travailler avec une psychoth√©rapeute qui √©tait √† l'√©poque psychanalyste d'ailleurs. on ne fait pas une psychanalyse quand on est adolescente, mais n√©anmoins, elle avait initi√© une psychoth√©rapie o√Ļ elle travaillait beaucoup sur les r√™ves, etc. Et quand elle racontait leur s√©ance, d'abord ma sŇďur, puis ensuite ma m√®re, j'ai dit tr√®s vite, mais moi aussi, j'ai envie d'aller voir cette femme. Donc, j'ai commenc√© √† 14 ans, tu vois, vraiment √† travailler sur moi. Et je crois qu'√©videmment, on fait tous des pauses parce que c'est n√©cessaire, mais... Depuis cet √Ęge-l√†, j'ai toujours, toujours eu l'habitude d'aller voir des praticiens jusqu'√† un moment donn√©, me dire moi aussi, en fait, j'ai envie d'accompagner √† mon tour Donc, au travers de mon parcours, cette premi√®re femme m'a beaucoup marqu√©e, mais avec vraiment la compr√©hension du mental, de nos croyances, etc. √áa n'allait pas suffisamment en profondeur dans le corps. Et moi, c'est vrai que j'√©tais plut√īt une enfant. ultra-sensible, qui somatisait beaucoup parce que j'enfermais tout dans le corps. Donc, rapidement, c'est d'ailleurs elle qui m'a invit√©e √† aller voir d'autres pratiques. Et puis, une autre rencontre qui a √©t√© tr√®s marquante pour moi, √ßa a √©t√© la rencontre avec une femme qui s'est soign√©e via le chamanisme. Et l√†, tu vois, j'avais d√©j√† une vingtaine d'ann√©es. et je me suis dit mais √ßa je veux explorer dans ma vie alors elle m'a mis en alerte en me disant attention c'est pas fait pour tout le monde le chamanisme mais tu vois j'avais cet appel profond et puis c'est pas un hasard je crois pas au hasard j'h√©site souvent, Einstein je crois qu'il disait le hasard est le chemin qu'emprunte Dieu pour passer incognito et je me suis retrouv√©e tu vois dans un coup de foudre √† l'√Ęge de 33 ans, tu vois, un √Ęge qui n'est pas anodin non plus, l'√Ęge du Christ, o√Ļ je me suis retrouv√©e, tu vois, √† partir √† l'autre bout de la plan√®te, tu vois, en √Čquateur. Et l√†, j'ai suivi l'homme, tu vois, avec lequel j'avais eu un coup de foudre et j'ai commenc√© √† travailler avec les plantes ma√ģtresses. Alors, avant √ßa, j'avais eu toute une rencontre avec... une femme qui √©tait form√©e √† la kin√©siologie, √† la psychanalyse et bien d'autres choses. Et c'est d'ailleurs elle qui m'a form√©e √† la psychobiologie quantique. Quand je suis rentr√©e, j'ai fait partie de la premi√®re vague, tu vois, des formatrices qu'elle a form√©es. Pour moi, c'√©tait vraiment... C'est une femme que j'ai consid√©r√©e longtemps comme un ma√ģtre et je la vois toujours comme telle. Jusqu'√† un moment donn√©, me dire... Alors non pas l'√©l√®ve d√©passe le ma√ģtre, je garde ma place, mais me dire... √† mon tour maintenant de transmettre, d'accompagner pleinement et c'est ce qui m'a permis aujourd'hui de passer de la praticienne √† celle qui transmet aussi au travers de stages comme celui que j'anime sur l'enfant l'enfant int√©rieur et puis bien d'autres qui germent dans des stages en psychog√©n√©alogie etc

  • Speaker #0

    Oui et c'est tout cela que vraiment tu dont tu parles dans ton livre. Alors je tiens quand même à préciser que ce livre n'est pas pour les personnes qui débutent, mais qui ont déjà un certain niveau de travail sur eux-mêmes. Alors, il n'est pas compliqué, mais quelqu'un qui débute réellement sera totalement perdu parce que tu parleras de choses qui, pour nous, parce que moi, c'est pareil, cela fait peut-être, je dis 20 ans que je travaille réellement sur moi, mais avant, je suis tombée à 15 ans également dans l'armée de l'énergie. Quand on m'a donné le don de barrer le feu et de… de couper le feu et de barrer les entorses, ce qui m'a emmenée après à une recherche de compréhension, une recherche d'aller plus loin, par d'autres chemins, puisque c'était le Reiki, ça a été Matrix Reimprinting, ça a été l'EFT. Mais j'ai toujours coutume à dire, c'est que nous empruntons différents chemins pour aller au même noyau central, l'énergie, puisque nous sommes tous faits d'énergie principalement, puisque de matière. Et c'est cela, la révolution quantique, qui dit qu'effectivement la matière est créée par nos sens, par notre cerveau, nous sommes plus que cela. Et on rejoint la spiritualité, on rejoint le chamanisme, on rejoint les différents espaces-temps imbriqués et coexistants au même moment. Et donc qui permet aux chamanes d'aller visiter autre chose, aux personnes à état de conscience modifiée parfois, d'aller visiter autre chose et tout est ok. Et tout est maintenant expliqué par la science.

  • Speaker #1

    C'est vrai. Je ne sais pas tout, mais oui, c'est vrai que la physique quantique, elle nous permet de mettre des mots l√† o√Ļ, pendant des ann√©es, beaucoup de gens qui ont √©t√© qualifi√©s de perch√© ou des domaines, tu vois. Je pense au yoga. Moi, je suis venue tr√®s tard au yoga, me former au yoga, et je me rendais compte, quand j'avais mes cours avec le prof de philosophie, je disais, mais c'est marrant, c'est exactement la m√™me chose que ce qu'on est en train de prouver en physique quantique. Donc on savait tout depuis tr√®s longtemps.

  • Speaker #0

    Et surtout, ce qu'il ne faut pas oublier, et qu'on met vraiment de c√īt√© dans notre civilisation tr√®s cart√©sienne, bas√©e sur la science d√©montrable et reproductible, c'est que nous venons bien apr√®s, puisque l√† √ßa date du XVIIIe, du si√®cle des Lumi√®res, bien apr√®s les autres traditions, on peut dire m√©decine traditionnelle, Comme la m√©decine traditionnelle chinoise, comme toutes les m√©decines chamaniques de tous les pays du globe. quand m√™me, ont des r√©sultats puisqu'ils se sont transmis jusqu'ici. Et ce ne sont pas que des vues de l'esprit ou que de la superstition, comme on voudrait nous le faire croire. Il existe des choses, il existe d'autres modes de pratiques. Non que je ne dise que la m√©decine occidentale soit mauvaise. Moi, je travaille avec elle, mais je trouve que tout en leur place et que ce sont des accompagnements.

  • Speaker #1

    C'est √ßa en fait, l'id√©al c'est de travailler de concert avec toutes et je crois vraiment, tu vois j'ai interview√© Patrick Drouot sur ma cha√ģne YouTube et sur son livre La r√©volution de la m√©decine √©nerg√©tique et il explique tr√®s tr√®s bien ce que tu es en train de dire que depuis la nuit des temps il y a plein de types de m√©decine il est extraordinaire la r√©volution de la m√©decine √©nerg√©tique il a vraiment √©t√© c'est un homme qui a √©norm√©ment voyag√©, c'est un physicien il a fait 40 ans de recherche en physique quantique et c'est vrai que je trouve qu'il explique tr√®s tr√®s bien la comparaison entre toutes les m√©decines et pourquoi la m√©decine de demain c'est la m√©decine √©nerg√©tique

  • Speaker #0

    voil√† et nous sommes √©galement √©nergie la m√©decine traditionnelle soigne le corps et le soigne tr√®s bien je dirais soigne souvent les sympt√īmes plus que les causes et je trouve qu'avec la m√©decine √©nerg√©tique on va chercher pourquoi on somatise et

  • Speaker #1

    on va dans d'autres couches que la m√©decine traditionnelle ne peut pas prendre en compte sur les diff√©rents corps √©nerg√©tiques bien s√Ľr

  • Speaker #0

    mais tout est complémentaire et tout a sa place alors justement je voulais que tu nous parles de ton livre pour le sujet qui nous comment le sujet qui nous intéresse c'est à dire moi je l'ai trouvé très bien pour les personnes qui ont traversé un cancer ou qui traversent un cancer et qui se ressentent sur l'essentiel c'est à dire sur elle même et pour avoir fait ce chemin Il y a plein de choses qui tombent et moi personnellement je me suis rendu compte non pas que j'avais perdu ma vie mais que je m'étais, comme la plupart de nos concitoyens, coulé dans le moule que mon éducation au sens large m'avait créé. C'est-à-dire il faut travailler dur et toutes les croyances, il faut travailler dur, il faut gagner de l'argent, il faut acheter une maison, il faut… être à l'abri financièrement. Et en fin de compte, on fait beaucoup de compromissions pour plaire, pour plaire à ses parents, pour rester dans la société, par peur, peur du manque, peur de ne pas être comme les autres. Et en fin de compte, on s'oublie. Et c'est quand on a un très grand choc, un très grand bouleversement, que ce soit la maladie, que ce soit un accident, que ce soit un accident de la vie.

  • Speaker #1

    Une dépression, oui.

  • Speaker #0

    une dépression que là on met tout en parallèle et on se rend compte déjà de nos valeurs, on retourne à nos valeurs profondes et on en revient à la chanson J'aurais voulu être un artiste

  • Speaker #1

    C'est le qui te parle particulièrement.

  • Speaker #0

    pas vraiment mais c'est vraiment dans cette chanson c'est le choc entre quelqu'un qui a très bien réussi matériellement et qui répond aux attentes de papa maman souvent aux injonctions et qui en fin de compte déplore d'avoir réussi parce qu'il aurait voulu être un artiste ouais ouais alors

  • Speaker #1

    moi c'est vrai que dans mon livre je parle d'essence Je pense que, tu vois, je compare souvent l'√™tre humain √† une boule multifacette, mais √ßa, c'est le langage tr√®s hypnotique. Et j'ai tendance √† dire qu'il y a √©norm√©ment de facettes de nous qu'on croit conna√ģtre, puisqu'on dit moi, je suis sur lequel on a construit notre √©go. Et cette √©tape, elle est indispensable, √©videmment. On a besoin de se diff√©rencier des autres. Mais on a tendance √†‚Ķ faire de notre v√©rit√© ce qu'on a entendu. Ce qu'on a entendu par rapport √† nos figures d'autorit√©, c'est-√†-dire en g√©n√©ral papa-maman, mais parfois c'est les grands-parents qui √©l√®vent, ou m√™me d'autres figures d'autorit√©, nos proches, il y a des profs qui nous marquent particuli√®rement dans notre vie. Et je crois que malheureusement en 2024, les profs n'ont pas conscience de leur pouvoir, du pouvoir qu'ils ont sur... sur les gens, m√™me si je serais la premi√®re √† dire aux adultes, le pouvoir, en fait, personne n'a du pouvoir sur personne, sauf le pouvoir qu'on laisse les autres prendre. Mais quand on est petit, c'est vrai qu'on a tendance √†‚Ķ On est un peu vuln√©rable, on a besoin des parents, des adultes, pour pouvoir √™tre prot√©g√©s, √™tre nourris, pouvoir avoir un toit sous la t√™te, etc. Et quand nos figures d'autorit√©, nos proches et les gens qui en ont confiance nous disent toi, t'es alors √ßa peut √™tre aussi bien‚Ķ consid√®rent dans notre soci√©t√© comme des qualit√©s que comme des d√©fauts, l'enfant va en faire une v√©rit√©. Parce que papa ne peut pas se tromper, maman ne peut pas se tromper, et la ma√ģtresse ne peut pas se tromper. Et donc, il va en faire une v√©rit√©, il va r√©pondre √† cette injonction-l√†, finalement, de dire moi, de toute fa√ßon, je suis timide Alors qu'il n'est pas plus timide que le voisin, mais il a entendu √ßa, et donc il va donner raison √† l'adulte. pouvoir √™tre reconnu par l'adulte parce que c'est important pour survivre. Donc, tr√®s souvent, moi, je donne, et j'en parle dans le livre, comme astuce de dire, regarde qui tu attires parce qu'en r√©alit√©, tout ce qu'on voit chez les autres et qui r√©agit en nous, quand je parle de r√©action, c'est des r√©actions particuli√®res au niveau √©motionnel, que ce soit une r√©action, ah, j'admire l'autre ou au contraire, √ßa, je ne peux pas supporter, c'est toujours des invitations √†... reprendre conscience d'une partie de nous parce que ce qu'on voit chez l'autre, c'est ce qu'on a en commun. Et √ßa, c'est super important. Maintenant, dans la compr√©hension qu'on est la somme de tous les d√©fauts et toutes les qualit√©s de l'humanit√©, parce qu'on est tous pareils finalement, c'est aussi comprendre que on l'a dos√© en fonction justement de cette √©ducation, ce qu'on a cru qu'il fallait qu'on incarne et ce qu'on a voulu incarner. Et c'est prendre conscience que... Malgr√© √ßa, on a une essence et on est tous uniques. Et cette essence, c'est vraiment quelque chose, je crois, soit l'enfant, il l'a, il le respecte et il va tr√®s vite le mettre en place dans sa vie. √ßa peut √™tre, je ne sais pas, mon essence, c'est vraiment de soigner les gens √† travers la m√©decine. Tu parlais de m√©decine tout √† l'heure. Donc, je vais m'incarner facilement dans une famille de m√©decins, de g√©n√©ration en g√©n√©ration, et c'est OK, c'est super. Et je suis en train de r√©aliser, quand je parle d'essence, c'est la mission de vie. Et chez d'autres, √ßa va √™tre plus compliqu√© parce que ce n'est pas l√† o√Ļ il a mis la difficult√© dans son incarnation. Et parfois, effectivement, pour plaire, pour √™tre aim√©, pour √™tre reconnu de papa, maman ou des figures d'autorit√© qui sont importantes pour nous, on va compl√®tement s'oublier et on va r√©pondre √† ce qui √©tait attendu de nous en tout cas ce que l'enfant croit qui est attendu de nous parce que parfois je parle aussi de l√©gende personnelle l'enfant il va interpr√©ter des choses alors que c'est pas la r√©alit√© dans son syst√®me et il va compl√®tement se perdre et c'est ce qui fait effectivement des d√©pressions moi je dis souvent que la d√©pression c'est un super cadeau en r√©alit√© de la vie mais comme la maladie il y a un autre homme, moi j'aime bien citer mes sources Moussana Bati d'ailleurs j'en parle dans mon livre qui m'a compl√®tement boulevers√©e quand je l'ai lu sur son livre sur l'enfant int√©rieur qui est un psychanalyste qui dit √† quel point la d√©pression c'est cadeau parce qu'en fait √ßa nous invite √† aller toucher nos profondeurs et √† un moment donn√© quand t'as touch√© le fond t'as pas le choix de remonter quoi et de dire ben l√† tu n'as pas le choix tu peux prendre plus facilement la d√©cision de dire l√† pour moi je vais dans ma vie si tu veux t'en sortir tu donnes un coup de pied au fond et tu remontes sinon tu sombres,

  • Speaker #0

    ce qui arrive aussi malheureusement Alors l√†, j'aimerais revenir un peu sur ce que tu as dit, parce que ce que tu as dit, c'est ce que je crois √©galement, qui peut √™tre dur √† accepter et √† comprendre pour certaines personnes. Moi, ma foi, c'est-√†-dire quelque chose qui est au fond de moi, qui semble √™tre la tienne √©galement, c'est qu'on choisit la famille dans laquelle on s'incarne et dans laquelle on na√ģt pour travailler sur des choses que‚Ķ que l'on doit travailler et c'est pour cela que l'on a toujours le m√™me type de probl√®me qui ressurgit. Moi, j'avais des copines qui me disaient je tombe toujours sur le mauvais gar√ßon Pourquoi ? Parce qu'il fallait qu'elle travaille sa relation √† elle-m√™me, √† l'autre, sa d√©pendance ou je ne sais quoi. Mais vraiment, elle avait quelque chose √† travailler. Et pour revenir √† ce que tu disais, notre fille nous a dit Ce genre de probl√®mes, d√©pressions, maladies, chocs, accidents, ce sont des cadeaux tr√®s mal emball√©s de la vie.

  • Speaker #1

    C'est comme ça que je les aime, Belle.

  • Speaker #0

    Pardon ?

  • Speaker #1

    oui oui c'est comme √ßa que je t'appelle des cadeaux mal emball√©s ou des cadeaux d√©di√©s c'est exactement √ßa j'aime beaucoup cette m√©taphore le cerveau il fonctionne comme √ßa enfin la conscience en tout cas c'est le langage qu'il conna√ģt c'est les images les arch√©types c'est les m√©taphores c'est comme √ßa qu'on travaille en hypnose et effectivement personne ne peut pr√©tendre d√©tenir la v√©rit√© parce qu'on est limit√© par nos cinq sens n√©anmoins c'est vrai que je reste persuad√©e aujourd'hui que je suis qu'on choisit notre incarnation en fonction de ce dont on a besoin. Et parfois, il y a certaines personnes, certaines √Ęmes qui se mettent la barre un peu haute parce que de l'autre c√īt√©, ah oui, √ßa, je vais me trouver tel d√©cor. Alors, tu vois, la fa√ßon de travailler l'abandon, tu l'as dit, √ßa peut √™tre en ayant l'impression de tomber sur le mauvais cheval, ou alors... qui nous quitte, qui va aller voir ailleurs √† un moment donn√©, et on va le vivre comme une trahison, et donc on va mettre fin √† la relation. La m√™me situation, prise par deux femmes diff√©rentes qui n'ont pas les m√™mes blessures, elle va √™tre vue compl√®tement, √©lue compl√®tement diff√©remment. Et il est vrai que quand tu reprends la responsabilit√© de ta vie, et que tu as conscience de ce qui se trame derri√®re, que tu choisis, que tu attires √† toi. On est des √™tres d'attraction. Tu parlais tout √† l'heure de physique. on a beaucoup beaucoup parl√© m√™me vulgaris√© cette loi d'attraction dont je parle pas mal dans mon livre pr√©c√©dent les secrets de la conscience quantique c'est vraiment cette compr√©hension qu'on attire ce qu'on vibre et qu'on attire ce dont on a besoin moi j'y suis souvent aux gens vos probl√®mes vous les voyez comme des probl√®mes mais c'est vos solutions et c'est prendre conscience aussi que finalement les gens disent souvent j'ai pas ce que j'ai envie donc je comprends pas cette loi d'attraction parce que d√©j√† ils regardent ce dont ils ont peur donc est-ce qu'ils attirent leur peur et puis moi je leur dis souvent vous avez peut-√™tre pas ce que vous avez envie mais vous avez ce que vous avez besoin j'ai

  • Speaker #0

    v√©cu cela un grand choc professionnel je me suis effondr√©e et j'ai dit pourquoi moi alors je travaillais √† une heure de route j'avais √† une ann√©e un poste √† c√īt√© de chez moi et six mois apr√®s on m'a dit que le poste √©tait ferm√© que je repartais loin je me suis effondr√©e j'ai dit pourquoi moi et l√† j'avais ma chef qui travaillait beaucoup et je l'ignorais √† l'√©poque en d√©veloppement personnel qui m'a dit tu as pos√© la bonne question parce que l'univers te donne toujours ce que tu veux au fond de toi Alors moi √©videmment je n'√©tais pas du tout l√†-dedans, j'√©tais ouais ouais, je n'ai jamais demand√© √ßa etc. Et l√† √ßa a √©t√© ma premi√®re rencontre pendant six mois, elle a fait mon √©ducation, vraiment. Et des fois je me demandais o√Ļ je mettais les pieds, je me disais est-ce que je suis dans une secte ou quoi ? Parce que c'est un changement total de vision et elle m'avait dit une chose que je dis syst√©matiquement. quelle que soit la personne qui vous dit des choses, avant toute chose, regardez au fond de vous si cela sonne juste ou pas. Et dans le cŇďur, pas dans la t√™te. Si vraiment vous le sentez juste. Si vous ne le sentez pas juste et que quelque part vous avez envie d'y croire parce que √ßa r√©pond √† vos besoins, donc vous √©coutez, mais cela ne vous convient pas. Et c'est valable pour moi, c'est ce que je vous dis. Ne vous semble pas juste. Mais au fond de vous, parce que la t√™te elle vous dira mais au jour o√Ļ tu mets les pieds c'est compl√®tement faux Eh bien, changez, allez voir quelqu'un d'autre qui vous parlera.

  • Speaker #1

    Tu sais, en kin√©siologie, on a un petit dicton qui dit le mentalement, le corps c'est tout Le truc c'est que nous les occidentaux, on est tellement dans le mental que c'est tr√®s compliqu√© pour nous. Alors, on ne peut pas l'√©terniser mental et on en a besoin, c'est clair, mais c'est vraiment retrouver cet √©quilibre, c'est le principe de la kin√©siologie, et pas que, finalement, tu parlais de toutes les cultures qui se rejoignent, il y en a qui parlent de la voie du milieu, il y en a qui parlent de la voie du Tao, il y en a qui parlent de la voie de l'hom√©ostasie, mais effectivement, quand tu rentres dans l'espace du cŇďur, et donc du corps, le cŇďur, il sait. Et on parle souvent du cerveau tr√®s unique, avec le reptilien, etc. L'olympique et le cortex. on parle du deuxi√®me cerveau c'est vrai qu'il y a eu plein plein il y a eu la mode √† un moment donn√© les intestins et tout mais on parle rarement de l'intelligence du cŇďur qui a un champ √©lectromagn√©tique tr√®s tr√®s puissant et qui est √† plusieurs m√®tres autour de nous et √ßa a √©t√© v√©rifi√© √ßa a √©t√© mesur√© c'est √ßa et en fait quand tu es dans l'espace du cŇďur tu as parl√© tout √† l'heure des peurs finalement quand tu r√©duis toutes les √©motions et qu'on peut appeler complexe ou secondaire et qu'on r√©duit toutes les √©motions de base, il n'en reste que deux. C'est l'amour et la peur. Tant que tu es dans la peur, tu ne peux pas vibrer l'amour. Effectivement, l'√©nergie ne peut pas circuler correctement. Et toi ?

  • Speaker #0

    Oui. Non, je t'ai coupé, excuse-moi.

  • Speaker #1

    Non, non, vas-y, je t'en prie.

  • Speaker #0

    Et tu vois, j'ai vécu cela parce que j'ai décidé que si j'avais réellement un cancer, ce dont je me doutais, au fond de moi je savais, je témoignerais dès le premier jour sur les réseaux sociaux.

  • Speaker #1

    C'est magnifique.

  • Speaker #0

    Pour enlever les préjugés autour de la maladie, pour dire ce que je vivais, ce qu'un malade vit. Parce que j'avais vu avant tellement de personnes atteintes de cancer qui n'osaient pas en parler. Les gens en face qui ne savaient pas comment parler avec elles, comment leur faire du mal, et aussi parce que leur propre peur se projetait dessus, parce que dans notre société occidentale, le cancer c'est toujours inconsciemment la mort. Et ça nous rapproche face à notre peur de la mort, à notre finitude.

  • Speaker #1

    Oui, alors je vais dire un truc. Tu sais, moi, quand je suis arriv√©e en √Čquateur, avant de faire ma premi√®re fausse couche, j'ai le docteur qui m'a dit, tu sais, en espagnol, que j'avais une tumor j'avais un fibroma intra-ut√©rin. Quand j'ai entendu la violence du mot, tu vois, tumor tumeur quoi. √ßa a √©t√© un choc pour moi j'ai perdu le b√©b√© tout de suite il m'a dit il aurait mieux fallu que vous fassiez une fausse couche au moins on aurait enlev√© le fibroma et √ßa aurait √©vit√© d'avoir des complications avec cette grossesse le b√©b√© est parti tout de suite le soir m√™me tellement j'ai eu un choc au niveau du corps Ma question, elle va √™tre super indiscr√®te, Fran√ßois, c'est pas oblig√© de r√©pondre, mais quand tu me racontes tout √ßa, je me demande √† quel point tu n'as pas √©t√© choisir aussi, l√†-haut, cette exp√©rience de cancer pour pouvoir transmettre et accompagner les femmes √† travers ce que tu es en train de faire, ce podcast. Tu sais, moi, le cancer, c'est une maladie qui me touche particuli√®rement parce qu'il y a eu pendant tr√®s longtemps une culpabilit√© de ne pas avoir r√©ussi √† sauver mon p√®re, qui a eu un cancer fulgurant. et qui a choisi aussi des m√©decines parall√®les. Alors, j'ai compris bien plus tard que c'√©tait un choix. Je pense vraiment que quand on meurt, c'est un choix de l'√Ęme parce que justement, on s'est mis la barre un peu trop haute dans les √©preuves de vie. Et finalement, il est tellement fort ton message et tout l'amour que tu donnes aux femmes. Je crois que quand on a compris, quand on a fait le chemin, on peut le transmettre, on n'a m√™me pas besoin de parler. Non, non, c'est vrai, √ßa me touche. beaucoup et quand tu m'as racont√© tout √ßa, je me suis dit, est-ce qu'elle n'a pas eu besoin de passer par cette √©preuve-l√† pour pouvoir ? √† transmettre aussi facilement et pour pouvoir aider des √Ęmes qui n'ont pas fait tout ton chemin √† comprendre plus vite. Tu sais, moi, la fameuse personne dont je t'ai parl√©, que j'ai consid√©r√©e longtemps comme ma√ģtre, elle disait, quand vous avez fait tout ce chemin, il faut comprendre qu'il y en a, ils ont besoin. Je vais √™tre un peu vulgaire, mais dans le chien, tu vois, pour arriver √† la compr√©hension et √† la lib√©ration, il y en a d'autres, √ßa va beaucoup plus vite. Et c'est vrai, quand tu as fait le chemin, vu qu'il y a un √©change de champs et d'ADN, rien qu'en touchant, tu vois, une personne sur la peau, quand toi t'as fait le boulot t'aides forc√©ment beaucoup plus facilement les autres √† la compr√©hension que toi t'as mis des ann√©es √† avoir pour pouvoir te lib√©rer de cette maladie

  • Speaker #0

    Déjà moi dès le départ, alors bon c'est une histoire un peu particulière parce que je sais que ma mère et ma grand-mère ont eu un cancer du sein, on m'a annoncé à 16 ans que je risquais d'en avoir un, j'ai eu ma première mammographie à 16 ans.

  • Speaker #1

    Bien programmée quoi. Voilà,

  • Speaker #0

    donc je l'ai eu à 60 ans, je dis tiens j'ai gagné 10 ans. On m'a dit vous avez une boule, bon moi je me suis dit dans ma tête, bon je sais c'est pas grave. Mais vraiment pour moi c'était une maladie comme une autre. parce que quelque chose qui est ancré en moi, c'est la vie est une maladie mortelle. De toute façon, il faudra bien qu'on meure de quelque chose. Et je refuse, sauf quand j'ai un examen qui est prévu évidemment, de penser aux récidives, de penser aux métastases, parce que ce qui doit arriver, arrivera. Je vais mettre tout comme disent les Arabes. Après, je fais tout pour éviter que ça revienne en travaillant, en essayant de travailler sur les causes, en disant qu'est-ce que mon corps voulait me dire pas ces trois cancers que j'ai eu, qu'on a dépisté la même année et traités très facilement enfin relativement facilement mais aussi ce qui m'a aidée c'est que j'ai fait une ENDE ou une EMI une expérience de mort imminente à 27 ans ce qui fait que je n'ai plus peur j'en suis ressortie sans peur de la mort je sais qu'il y a quelque chose après, je ne sais pas quoi, mais je ne suis pas qu'un corps, et je verrai bien, et pour moi ça fait vraiment partie d'une continuité, alors là on parlait de réincarnation, peut-être, je ne peux pas dire que j'y crois fermement, mais je crois qu'on est de passage d'un espace-temps à un autre, et qu'on a des choses, et qu'on fait partie d'une source, alors après il y a comme... comme plusieurs livres qui disent on est sorti de la source, on y reviendra on veut expérimenter la matière la douleur, les émotions pourquoi pas

  • Speaker #1

    j'y crois sans y croire c'est √† dire je suis ouverte je ne sais pas mais √ßa me parle c'est vrai que la plupart des gens que j'ai c√ītoy√©s qui ont fait ces exp√©riences de MDR ou de MI reviennent avec ce ok j'ai vu des choses je suis revenue donc j'ai plus peur et en m√™me temps en te programmant toute petite sur je vais avoir cette maladie j'ai envie de dire c'est pas que tu pouvais pas aller √† cette maladie mais voil√†, √©videmment t'as amen√© √ßa mais j'en suis consciente,

  • Speaker #0

    et puis il y a eu d'autres choses qui ont fait une perte de valeur d'autres choses, d'autres √©motions derri√®re qui sont somatis√©es dans mon corps que je ne pouvais pas exprimer et le gale, c'est que j'ai fait les tests oncog√©n√©tiques pour √™tre s√Ľre que j'avais ou que je n'avais pas les g√®nes, parce que j'ai des enfants et des petites filles notamment et je n'ai pas ces g√®nes et je ne les ai pas transmis √©videmment √† ma descendance. Donc, ce qui veut dire que... c'√©tait programm√© dans ma t√™te, mais ce n'√©tait pas programm√© dans mes cellules. Et on en revient √† l'√©pig√©n√©tique.

  • Speaker #1

    C'est ce que j'allais dire, l'épigénétique. Moi, je suis très en colère quand j'entends encore les médecins dire Eh, vos grands-mères et vos machins, parce que tu n'es pas obligé de l'activer, le gène, en fait. Non,

  • Speaker #0

    et tu peux en créer sans avoir le gène, la preuve.

  • Speaker #1

    C'est ça. On le voit avec les enfants adoptés, d'ailleurs, qui commencent à, tu vois, tout petit, à ressembler à leur père. adoptif, c'est incroyable l'épigénétique, ça ouvre...

  • Speaker #0

    L'√©pig√©n√©tique est le fonctionnement de l'ordinateur humain, du cerveau humain, parce qu'on peut dire que quand un enfant na√ģt, il a un ordinateur totalement vierge, et il l'apprend par mim√©tisme les premi√®res ann√©es, enfin vierge, je parle pas au niveau cellulaire ou autre, mais au niveau croyance, peur, conscience... et il apprend, mais d'une mani√®re hyper perfectionn√©e, en quelques ann√©es, m√™me en quelques mois, il s'approprie l'espace-temps actuel qui est autour de lui. C'est l√† o√Ļ on int√®gre les croyances, les peurs de nos parents, qui eux les ont... comment cr√©er et h√©riter de leurs parents comme nous, notre g√©n√©ration, la peur du manque mes parents ont connu la guerre et c'est, il faut mettre de c√īt√© il faut pr√©voir au cas o√Ļ on n'aurait pas, enfin, on a tous les peurs familiales, arch√©typales

  • Speaker #1

    alors en kin√©siologie tu en as deux grosses qui s'opposent et c'est tr√®s int√©ressant quand tu travailles sur le couple puisque le couple c'est quand m√™me le premier espace qui te permet d'√©voluer puisque tr√®s vite en couple les masques se posent en kin√©siologie tu vois tr√®s souvent la peur de manquer qui s'oppose √† la peur de perdre les gens qui sont dans la peur de perdre sont plus dans des exemples que tu as cit√©s de perdre le toit de ne pas avoir de quoi manger la peur de manquer c'est plus l'aventurier qui va, oh l√† l√†, faut pas que je loupe cette affaire faut que j'investisse l√† et en g√©n√©ral, deux partenaires c'est le m√™me probl√®me mais polaris√© √† l'oppos√© donc en g√©n√©ral, un partenaire qui est dans la peur de perdre va rencontrer un partenaire qui est dans la peur de manquer puisque le but c'est d'√™tre dans l'√©quilibre et si je reviens √† la mort, je me rends compte parce que moi aussi √ßa a √©t√© un sujet qui a √©t√© entre mes fausses couches, on m'a dit pendant des ann√©es, d'avoir travaill√© sur ce jumeau perdu, d'avoir un pied avec un avortement qu'a subi ma m√®re, qui m'a toujours mis dans le monde des morts. Ce n'est pas pour rien qu'on se retrouve √† 33 ans √† jouer avec le chamanisme et des plantes, comme la Yawashka. qui veut dire litt√©ralement la liane des morts, j'ai pris conscience √† quel point, tu vois, au sein de mon syst√®me, si je prends ma sŇďur a√ģn√©e et moi, ma sŇďur avait peur de la mort et √©tait plut√īt dans l'ultra, je me prot√®ge, je fais tr√®s attention, etc. L√†, au moins, j'√©tais plut√īt dans le d√©ni de la mort. Et dans ces cas-l√†, puisque je me disais, mais moi, la mort, m√™me pas peur. Et donc, du coup, effectivement, √ßa m'a attir√© des choses √† vivre qui ont √©t√© tr√®s douloureuses, comme mes quatre fausses couches. mais c'est aussi ce qui m'a permis dans le cadeau d√©guis√© √† aller voir pourquoi j'avais cette attirance particuli√®re et √† d√©couvrir aussi que dans le transg√©n√©rationnel puisque j'ai fait un gros travail en psychog√©n√©alogie etc j'avais une arri√®re-grand-m√®re qui avait perdu un enfant donc dans ces cas-l√† on parle de mort invers√©e et quand il y a des morts qui ne sont pas dans l'ordre des choses parce qu'on sait tous tu le disais tout √† l'heure il faut bien mourir de quelque chose on sait tous qu'on va mourir un jour mais quand il y a une maladie tr√®s violente qui d'un seul coup te retire la vie √† un √Ęge o√Ļ c'est pas dans la logique des choses, quand t'as un accident qui va enlever un enfant ou des choses comme √ßa, on parle d'inversion et les inversions vont cr√©er soit j'ai tr√®s tr√®s peur de la mort donc dans mon chemin je vais rencontrer des choses pour trahir et tuer, mettre de l'√©quilibre ou au contraire je suis dans le d√©ni complet et donc il va bien falloir que je me confronte √† √ßa pour remettre de l'√©quilibre et ce qui est tr√®s beau dans les EMDR c'est que tr√®s souvent parce que t'as vu c'est l√† o√Ļ tu reviens en te disant mais j'ai envie de vivre la vie vaut la peine d'√™tre v√©cue c'est l√† o√Ļ tu appr√©cies pleinement parce que t'as plus peur

  • Speaker #0

    et tu te reconnectes √† tes valeurs profondes moi il y a des choses j'ai dit √ßa c'est plus pour moi bon apr√®s on retombe dans cette orni√®re de l'habitude et je rajouterai dans les figures d'autorit√© je sais pas si on peut pas parler de figure mais ce sont tous les messages v√©hicul√©s par les m√©dias et qui nous je paraphrase encore une chanson qui nous faut croire que le bonheur c'est d'avoir de la voir plein nos armoires hein et donc on nous dresse √† dire √ßa va pas, on va acheter je veux √™tre la plus belle il faut que j'ach√®te √ßa, enfin c'est tout le message de la publicit√© bas√© sur des messages psychologiques, des √©tudes psychologiques tr√®s tr√®s pouss√©es bien s√Ľr,

  • Speaker #1

    c'est ce qui m'a fait quitter le marketing tu sais moi pendant très longtemps pour faire plaisir à papa j'étais directrice communication et marketing et effectivement c'était plus dans mes valeurs c'était plus dans mes valeurs du tout parce qu'aujourd'hui effectivement j'ai compris que la sérénité la paix elle est en soi,

  • Speaker #0

    à l'intérieur de soi et aucunement à l'extérieur et c'est pour ça que maintenant je fais mes podcasts avant je me pomponnais et maintenant je me dis je suis moi oui,

  • Speaker #1

    c'est ça

  • Speaker #0

    j'essaye d'être présentable, mais je ne me mettrai pas en dimanché, entre guillemets, pour être plus présentable, parce que je vis au jour le jour comme ça, je suis bien comme ça, et je suis Madame Tout-le-Monde, même si j'ai vécu ce petit truc, enfin, pas tellement, mais différemment. Donc, pour en revenir à ton livre, puisque c'était ça la base, comment peut-il aider des personnes qui connaissent déjà des bases, qui veulent, je ne dirais pas s'en sortir, c'est le terme qui vient, mais se sortir de cette spirale ? qui les emmènent toujours sur les mêmes choses, revenir à leur valeur et revenir à elles-mêmes.

  • Speaker #1

    Oui, alors soit. Tu sais, dans mon livre, je parle beaucoup parce que moi, c'est ce qui me touche le plus. √áa a √©t√© un gros travail pour moi de travailler sur les √©motions. Comme je l'ai dit tout √† l'heure, petite, j'√©tais ultra timide et je gardais tout √† l'int√©rieur de moi. Donc, j'avais maladie psychosomatique. Sur maladie psychosomatique, aujourd'hui, on comprend dans le triangle de la sant√© que tout est li√©. Quand tu travailles sur... sur un aspect, soit structurel, biochimique ou √©motionnel, √ßa profite √† l'ensemble des facettes du triangle. Alors moi, c'est vrai que dans mon m√©tier de praticienne psychocorporelle, j'ai plut√īt tendance √† aller lib√©rer l'√©motionnel chez les gens. Mais quand tu comprends comment fonctionne la vie, puisqu'on attire ce qu'on vibre et on attire ce dont on a besoin, en fait, en r√©alit√©, on n'aurait pas besoin d'aller voir un th√©rapeute si on s'autorisait √† lib√©rer naturellement les √©motions qui sont bloqu√©es √† l'int√©rieur de nous.

  • Speaker #0

    Excuse-moi, pourrais-tu expliquer ce que c'est structurel et biochimique pour les personnes qui découvrent cela ? Donc, émotionnel, ce sont toutes les émotions souvent refoulées que l'on a, ou les chocs émotionnels que l'on vit, que l'on a vécu, et la maladie, l'annonce d'un cancer en est énorme.

  • Speaker #1

    Oui, alors en fait √ßa c'est plut√īt dans le triangle de la sant√© que tu apprends tr√®s t√īt en kin√©siologie, c'est les trois facettes structurelles, on va toucher √† la structure de l'√™tre, je ne sais pas, tu vois, tu te d√©places un truc, tu vas voir un ost√©opathe ou un chiropracteur, il va te le remettre.

  • Speaker #0

    Les os par exemple, les muscles bougés, enfin voilà, le corps physique.

  • Speaker #1

    c'est √ßa exactement dans le biochimique comme son nom l'indique c'est toute la chimie et on est plus sur une probl√©matique hormonale par exemple en r√©alit√© tout est li√© puisque l'√©motion mon b√©b√© c'est plus ses √©motions je parle tr√®s souvent des √©motions parce que c'√©tait ma probl√©matique donc c'est ce que je connais le mieux toutes les √©motions en fait c'est quand tu ne t'autorises pas √† les lib√©rer naturellement, parce qu'une √©motion, elle ne t'appartient pas. D'ailleurs, on dit √† tort, je suis triste, alors qu'on devrait dire, je ressens de la tristesse. On s'autoriserait beaucoup plus √† la lib√©rer en disant, c'est simplement un truc qui me traverse et je ne m'identifie pas √† √ßa. Et une √©motion, quand tu la gardes parce qu'on a entendu depuis des g√©n√©rations et des g√©n√©rations. c'est pas beau de pleurer ou c'est pas beau de se mettre en col√®re ou c'est bon t'es grande tu vas pas pleurer alors qu'en r√©alit√© une √©motion c'est une m√©moire et on pleure rarement quand on dit c'est dingue qu'ils surr√©agissent pour un truc comme √ßa c'est √©videmment pas pour un truc comme √ßa qu'on surr√©agit c'est parce que c'est un cadeau de la vie qui nous permet d'aller lib√©rer quelque chose qui nous rappelle une situation qu'on a enferm√©e quand on √©tait enfant en g√©n√©ral donc en fait tant que l'√©motion est emprisonn√©e je parle souvent de cristallisation dans le corps elle se cristallise au niveau des fascias d'ailleurs c'est int√©ressant parce que les fascias √ßa fait 10-15 ans que la m√©decine s'y int√©resse je suis en prison on est hyper en retard par rapport √† √ßa l√† o√Ļ tu vois les australiens sont beaucoup plus en avance que nous l√† dessus donc c'est vraiment comme j'appelle √ßa une toile d'araign√©e moi les faciates une toile d'araign√©e √©lastique, planchate qui est sous notre peau, qui enveloppe tout et puis qui r√©unit tout le corps et ces faciats ont une m√©moire de forme donc le but en r√©alit√© √ßa va √™tre d'aller lib√©rer les √©motions qui sont bloqu√©es dans le corps pour plus avoir besoin d'attirer sans arr√™t des situations qui nous font dire parfois √ßa, c'est l'histoire de ma vie et qui, en fait, sont des cadeaux pour pouvoir lib√©rer des √©motions bloqu√©es. Quand il y a trop d'√©motions bloqu√©es, qu'est-ce qui se passe ? √áa fait un petit peu boule de neige et puis il y a un inconfort. C'est s√Ľr que quand on retient de la col√®re, quand on retient de la tristesse, beaucoup de gens parlent d'√©motions n√©gatives. Moi, je ne parle jamais d'√©motions n√©gatives. parce que ce sont des √©motions qui sont certes inconfortables mais elles viennent nous raconter des choses et c'est souvent ces √©motions l√† c'est pour √ßa qu'on les appelle des n√©gatives dans le commun des mortels c'est souvent celles qui sont jug√©es alors qu'en r√©alit√© ce sont des alli√©s tr√®s pr√©cieuses et ces √©motions quand tu lib√®res ces paquets √©motionnels tu te sens beaucoup mieux tu t'all√®ges et tu rencontres d'autres choses dans ta vie mais quand tu les lib√®res pas c'est l√† o√Ļ d'abord tu as un confort, apr√®s tu as un sympt√īme et dans le pire des cas, tu as la maladie. et la plupart des gens notre soci√©t√© moderne elles voient vraiment la maladie et la plupart des √©motions comme des ennemis √† combattre il faut lutter contre et tout ce sur quoi tu luttes √ßa retrouve une loi quantique tu le renforces en fait et donc c'est vraiment la maladie autant que les √©motions c'est vraiment des messagers pour venir sonner la sonnette d'alarme √† notre moi profond j'appelle le soi c'est le titre de mon livre le parcours qui m√®ne √† soi merci qui passe par le langage du corps pour dialoguer avec nous. Parce que nous, on a le langage, mais le langage du corps, je l'ai dit tout √† l'heure, c'est les arch√©types, c'est nos r√™ves et puis c'est notre corps en fait, la mani√®re dont il nous parle. Donc une maladie, c'est toujours un message du corps √† aller voir qu'est-ce que mon corps est en train de me dire qui fait que je ne suis pas align√©e. tu vois j'ai fait un gong baff avec Swan qui est un homme qui a √©crit ces sons qui gu√©rissent, qui est un homme incroyable qui a plusieurs centres tu vois dans le sud de la France √† Paris, il est tellement victime de son succ√®s qu'il est en train de cr√©er un autre centre tellement il y a de monde qui viennent se r√©accorder juste avec les sons parce que le corps, les sons c'est des vibrations et quand tu vis un gong baff, tu vois moi j'en ai fait la semaine derni√®re je te sais qu'un Gong Bath, c'est des bains de gong.

  • Speaker #0

    Ah oui, un gong bath, d'accord.

  • Speaker #1

    Et donc, en fait, tu as les gongs partout dans la pi√®ce. Tu as des bols de toutes les origines, tu vois. Et puis, ils jouent avec des fl√Ľtes, ils jouent avec des instruments yogiques. C'est un homme qui fait le tour du monde et qui va toujours chercher des instruments incroyables. Et ton corps, il se r√©accorde, puisque notre corps, il est fait √† 75% d'eau. quant √† les vibrations qui viennent te r√©harmoniser d'ailleurs il utilise le langage des oiseaux il dit la langue fran√ßaise est bien faite quand elle dit je ne me sens pas en accord avec √ßa tu vois il vient r√©aligner √† c√īt√© de mes pompes je travaille aussi en √©nerg√©tique et je m'aper√ßois que mon centre il est l√† ou

  • Speaker #0

    l√† mon aura est √† c√īt√© de mes pompes

  • Speaker #1

    c'est exactement ça donc en fait naturellement tu viens te faire réaccorder, réaligner et tu sors de là en fait le stress tu vois le moindre truc qui déclenchait du stress auparavant un bain de gong je t'ai dit ça dure à peu près 3 semaines dans les bénéfices 3 semaines qu'on retrouve c'est les 21 jours en PNL c'est les 21 jours qu'on retrouve dans les reconnexions au niveau cérébral quand tu changes de croyance etc pas tout se rejoint quoi

  • Speaker #0

    toujours c'est dr√īle parce que j'ai un peu mis de c√īt√© depuis ces deux ans toute l'√©nergie, j'y reviens mais avant par moment j'ai des bols tib√©tains bols de cristal, clochettes et par moment j'ai besoin d'aller chercher telle chose et de me faire des r√©harmonisations et l√† j'√©tais trop dans le corps trop dans la m√©decine je crois que j'avais mis de c√īt√© toute cette partie mais

  • Speaker #1

    spirituelle j'étais tirée vraiment dans la matière ce qui est très bien parce que des gens comme toi très souvent et je me retrouve en toi on a tendance à se barrer et le problème c'est que pour vraiment monter très haut et dans les bonnes strates il faut être super ancré c'est toujours cet alignement. Je parle d'équilibre comme ça, mais en réalité, c'est l'équilibre comme ça aussi.

  • Speaker #0

    L'√©quilibre est L'ancrage, l'enracinement, le centrage. Je ne sais plus trop o√Ļ est le dernier, mais chaque mot a une signification pr√©cise en √©nerg√©tique. Et c'est vrai qu'il faut prendre soin de notre corps √©nerg√©tique. Et l√†, tu parles de notre corps √©motionnel. Et moi, il y a une chose qui me fait bondir int√©rieurement. C'est quand les femmes me disent mais tu es forte, je n'ai pas ta force Mais non, je ne suis pas forte. Simplement, je me remets dans l'ici et maintenant. Hier est pass√©, pourquoi m'en faire ? Et demain est un autre jour, pour paraphraser Scarlett O'Hara. Et √ßa ne sera jamais ce √† quoi je m'attends, donc restons ici et maintenant. et vraiment mes seuls buts j'ai pass√© des moments tr√®s difficiles dans ma vie comme nous toutes c'√©tait tenir jusqu'au soir jusqu'au lendemain, je voyais pas plus loin c'√©tait mon seul but je me projetais pas au del√† et je crois que j'ai gard√© cette mani√®re de penser et puis avec le d√©veloppement personnel tout ce que j'ai exp√©riment√© moi aussi c'est √™tre vraiment √ätre dans l'instant pr√©sent, c'est √™tre‚Ķ et puis profiter des bonheurs que l'on a. On me dit voir le verre √† moiti√© plein au lieu de moiti√© vide Ce n'est pas exactement √ßa, mais √† c√īt√© de nous, il y a des choses qui sont tr√®s moches, tout ce que l'on vit quand on vit un cancer, et puis c'est un sacr√© ascenseur √©motionnel. mais il y a des choses tr√®s belles et je me for√ßais au d√©but et c'est devenu naturel chaque jour de voir ce qui √©tait beau dans ma vie et je disais √ßa commence avec le matin se r√©veiller au chaud m√™me si on a mal moi tous les matins je mets un quart d'heure avant de pouvoir bouger mes doigts tellement ils sont ankylos√©s, ils me font mal ils me r√©veillent la nuit parfois mais je me dis je me r√©veille au chaud le ventre plein avec j'ai la chance d'√™tre √† c√īt√© de l'homme que j'aime et qui m'aime et √ßa c'est merci d√©j√† dire merci je suis en vie

  • Speaker #1

    C'est une √©norme cl√©, la gratitude. Et c'est important de le souligner. Parce qu'on parlait tout √† l'heure du regard. En r√©alit√©, notre vie, c'est le reflet de notre regard, nos croyances et nos pens√©es vont cr√©er finalement nos √©motions et donc nos comportements. Et c'est vrai que quand tu cultives cette gratitude avec des toutes petites choses, √ßa peut √™tre... il ne nous arrive pas tous les jours des trucs extraordinaires, mais de dire, tiens, l√†, le bus, il m'a reconnu, il s'est arr√™t√©, √ßa m'a permis d'arriver √† l'heure, √† mon boulot et d'assurer ma r√©union, etc. C'est d√©j√† programmer tout son cerveau √† voir le beau. Et √ßa change tout. Parce qu'en fait, c'est vraiment, notre vie, c'est... le monde ext√©rieur n'existe pas. Je reprends le titre d'un livre de Christian Flech, qui est un sacr√© sp√©cialiste en d√©codage biologique. C'est un livre que j'ai trouv√© extraordinaire parce qu'il explique de fa√ßon tr√®s simple comment l'√©nergie cr√©e la mati√®re et qu'on n'est que des acteurs de th√©√Ętre sur le grand jeu de la vie pour exp√©rimenter avec notre jeu. Et la gratitude, mais √©videmment, √ßa commence par l√†, de se dire merci, merci la vie. parce que quand tu programmes le beau qu'est-ce que tu attires √† toi le beau alors √ßa veut pas dire que tout est toujours beau √©videmment puisqu'on vit sur un monde polaris√© mais de voir que justement tout est un cadeau √ßa te remet dans ta responsabilit√© responsable

  • Speaker #0

    mais pas coupable je le dis souvent et c'est l√† o√Ļ j'essaye √ßa me h√©risse √©galement mais pas n√©gativement c'est √† dire que les personnes ne s'en rendent pas compte mais les femmes qui disent oui j'ai jamais de chance parce que j'aimerais √™tre comme toi oui √ßa tombe toujours sur moi alors j'ai envie de leur dire excuse moi l'expression putain mais quelque part vous attirez cela par la loi de l'attraction en vous disant,

  • Speaker #1

    √† force de se r√©p√©ter je n'ai jamais de chance le cerveau int√®gre je n'ai jamais de chance donc c'est m√™me pas qu'il est un texte ta vision du coup elle est toujours port√©e c'est l'histoire de la voiture rouge ou des femmes enceintes qui voient des femmes enceintes partout sur o√Ļ est-ce que j'ai pas de chance et tu vois m√™me plus quand t'as de la chance exactement syst√®me r√©ticul√© activateur

  • Speaker #0

    j'ai eu du mal √† l'apprendre c'est une partie du cerveau la partie du cerveau qui fait le tri dans toutes les donn√©es que l'on enregistre inconsciemment pour amener √† notre conscience celles qui correspondent √† nos croyances donc plus vous direz je n'ai pas de chance plus il am√®nera √† votre conscience ce que tu dis toutes les fois o√Ļ vous n'avez pas de chance et en disant merci que le monde est beau ce m√™me syst√®me de notre cerveau que moi je consid√®re comme un modulateur des modulateurs, ni plus ni moins am√®ne √† ma conscience tout ce qui fait que le monde est beau et je me prom√®ne, je vois une belle fleur je suis dehors, il y a du soleil c'est g√©nial apr√®s tous ces mois de pluie j'entends le chant des oiseaux enfin mais

  • Speaker #1

    c'est merveilleux et c'est retrouver notre regard d'enfant c'est √ßa parce que l'√©merveillement il est li√© √† l'enfant int√©rieur et c'est vrai que tu parlais tout √† l'heure de l'ici et maintenant √ßa c'est aussi quelque chose qui a √©t√© tr√®s amen√© notamment par toute la culture du yoga avec les m√©ditations etc la plupart des gens ont tendance √† vivre √ßa c'est l'ego qui nous emm√®ne l√†-dedans mais dans le pass√© j'ai peur parce qu'il m'est arriv√© √ßa du coup je cr√©e la peur en permanence et qu'est-ce que je regarde et que j'attire √† moi parce qu'il me fait peur ou alors j'ai peur du futur de ne pas avoir assez, tu parlais d'argent etc alors qu'ici et maintenant tout va bien, donc en fait quand t'es vraiment en lien avec ce qui t'entoure l√† √ßa peut modifier le comportement de nos cellules et puis lib√©rer toutes les hormones qui sont s√©cr√©t√©es par le cerveau parce que c'est lui en fait qui est responsable de notre bien-√™tre et vu qu'il y a deux √©tats possibles au quotidien j'ai parl√© de la m√©daille avec les deux pi√®ces de la peur et l'amour la peur c'est vraiment un √©tat d'aveuglement et c'est un automatisme alors que l'amour c'est un √©tat de conscience c'est un √©tat d'infini c'est un √©tat de lien parce qu'on est reli√© √† plus grand que nous on parlait du cŇďur tout √† l'heure c'est vraiment quand t'es reli√© au champ du cŇďur que tu te relis avec plus grand que toi, t'appelais tout √† l'heure la source t'en as qui l'appellent l'infinite t'en as qui l'appellent la matrice, on s'en fout mais c'est vraiment cette conscience qu'on est reli√© √† plus grand que soi et l'amour il s'exprime dans le pr√©sent Du coup, la peur, elle, elle est conditionn√©e par le pass√©, comme je le disais, ou la projection d'un manque futur. Donc, tant que tu es l√†-dedans, c'est une invention du mental.

  • Speaker #0

    Du coup,

  • Speaker #1

    quand tu te plantes dans l'état d'amour… mais en fait quand tu te plonges dans cet état d'amour dans l'ici maintenant, tu parles de la méditation là tu peux aller délivrer les émotions qui sont bloquées et qui sont à l'origine des maladies dont on parlait et c'est ça que la médecine quantique est venue nous prouver, c'est prouver qu'en fait l'état de conscience il peut nous guérir parce que nous vivons tout le temps dans cette peur constante qui est emprisonnée finalement par, tu parlais tout à l'heure des injonctions, de ce qu'on a entendu quand on était petit, de nos habitudes et tout ça c'est conditionné par la pensée C'est ça.

  • Speaker #0

    Ce que nous transmettent nos ancêtres.

  • Speaker #1

    Genre le monde est dangereux, tu vois.

  • Speaker #0

    Voilà, les expériences que nos mères, grand-mères, arrière-grands-mères, les lignes féminines ont.

  • Speaker #1

    Et qu'on a dans nos cellules, mine de rien. Parce que tout ce qu'elles n'ont pas délivré, tout ce qu'elles n'ont pas libéré, c'est à ceux qui sont en dessous de le libérer.

  • Speaker #0

    Ah oui, et puis moi j'ai v√©cu √ßa dans ma chair parce que quand ma fille est devenue, quand notre fille est devenue plus grande, elle venait vers moi, j'avais ce mouvement de recul qui me faisait souffrir et qui la faisait souffrir. Et donc je lui ai dit c'est pas toi, c'est moi, j'ai un probl√®me, je ne sais pas lequel. Et notre fille, je pouvais le prendre sans aucun probl√®me. Et bon j'ai eu tr√®s peu de‚Ķ de partage avec ma m√®re, j'ai tr√®s peu connu, enfin j'ai connu jusqu'√† l'adolescence, donc √ßa ne m'int√©ressait absolument pas, mes grands-parents, c'est l√† o√Ļ j'ai mis vraiment le pied dans le d√©veloppement personnel, parce que je voulais me lib√©rer, et surtout la lib√©rer de cela. Et c'est l√† o√Ļ des choses me sont revenues, que ma m√®re avait un fr√®re, que... dans ce qu'elle me disait, enfin, laisser transpara√ģtre que son fr√®re √©tait plus important que sa m√®re, ma m√®re ne m'a jamais pris dans ses bras. Et je pense que sa m√®re ne pouvait pas faire la m√™me chose. Voil√†.

  • Speaker #1

    Et comment se faire quand on n'a pas eu ? Ben oui.

  • Speaker #0

    Et donc, il y a eu, je pense qu'il y a une lign√©e et je l'ai coup√©e. avec diff√©rents protocoles. C'est l√† o√Ļ vraiment j'ai fait mes premi√®res recherches sur tout √ßa parce que ce n'√©tait pas normal, mais c'√©tait plus fort que moi.

  • Speaker #1

    Oui, c'est visc√©ral, mais je comprends tr√®s bien. C'est classique quand il y a une grand-m√®re malade, etc., qui n'a pas pris l'enfant. Comment voulez-vous que l'enfant devenant maman fasse la m√™me chose avec ses enfants s'il n'a pas pris, s'il n'a pas eu ? C'est tr√®s compliqu√©. Je me souviens d'une femme qui m'avait beaucoup touch√©e Elle √©tait venue en s√©ance, on avait travaill√© sur... Elle avait sa petite fille qui avait vraiment... Pourquoi elle √©tait venue me voir la petite puce ? Ah oui, elle ne dormait pas la nuit. Oui, c'√©tait incroyable. Elle ne dormait pas la nuit. T'en parles dans le... Ah oui, voil√†. T'en parles dans le... √áa m'a touch√©e. Ben oui, parce que √ßa me fait penser √† √ßa. Et finalement, en fait, la maman a cru qu'elle allait perdre l'enfant parce que quand elle a eu l'accident de voiture, on lui a dit, bon ben l√†, c'est s√Ľr, ils ont fait une √©chographie en urgence, mais c'√©tait l'√©quipe de nuit, il n'y avait pas les m√©decins, etc. ils ont cru qu'il y avait une fausse couche qui arrivait. Bon, appelez-nous d√®s que la fausse couche arrive. Donc, elle, automatiquement, qu'est-ce qu'on fait ? On ne s'attache pas √† l'enfant. Le lien d'attachement √† l'enfant ne peut pas se faire naturellement. Et quand elle a eu son second fils, elle en souffrait parce qu'elle sentait qu'elle √©tait plus proche du fils. Donc, elle m'en a parl√©. Moi, je lui ai dit, mais c'est normal, le lien d'attachement n'a pas pu se faire. On va remettre. le m√™me lien et alors d√©j√† ce qui √©tait tr√®s beau c'est que la petite fille d√®s la premi√®re nuit elle a refait ses nuits alors que √ßa faisait 4 ans qu'elle ne dormait pas en fait elle se r√©veillait la nuit elle se r√©veillait la nuit pour rassurer sa maman de dire mais t'inqui√®te pas en fait je suis l√† je ne veux pas mourir et √ßa s'√©tait pass√© une nuit l'accident et quand on a remis le lien d'attachement et c'est l√† o√Ļ on voit quand m√™me que le cerveau ne fait pas la diff√©rence entre le r√©el et l'imaginaire en hypnose et bien √ßa a r√©gl√© tous les probl√®mes avec sa fille il n'y avait plus du tout de diff√©rence

  • Speaker #0

    Comme quoi l'hypnose, c'est également une méthode qui est merveilleuse.

  • Speaker #1

    √áa permet d'aller dans le corps aussi, contrairement √† ce qu'on croit souvent, bien s√Ľr.

  • Speaker #0

    Après, ce qui a fait beaucoup de mal à l'hypnose médicale, c'est l'hypnose de spectacle.

  • Speaker #1

    Oui, les gens ont peur.

  • Speaker #0

    Les gens ont peur. Et puis, toutes les histoires qu'on racontait sur les romans ou… quelqu'un a été conditionné pour tuer je me rappelle avoir lu ça je les ai pas lus mais ça me va c'était les histoires qui passaient ou les films ou je sais plus quoi mais c'est vrai qu'il y a cette espèce de méfiance je veux pas qu'on me fasse faire des choses que je ne veux pas et je discutais avec des amis quand je faisais mes formations qui disaient j'enregistre les séances et je les donne aux personnes comme ça déjà ça les rassure de savoir qu'elles sont enregistrées et qu'elles peuvent réécouter merci pour le tips parce que tu

  • Speaker #1

    vois c'est une belle id√©e moi je fais jamais de s√©ance d'hypnose sur la premi√®re s√©ance sauf si √©ventuellement je vais travailler sur l'enfant int√©rieur en humaniste o√Ļ la personne elle est tr√®s peu en √©tat de conscience modifi√©e parce que t'as pas besoin merci d'aller tr√®s en profondeur, tu vois, en √©tat de conscience modifi√© pour que le travail soit tr√®s efficace. N√©anmoins, je prends, c'est int√©ressant ce que tu dis.

  • Speaker #0

    Et tu vois, c'est dr√īle, mais l'hypnose, c'est une des rares techniques, enfin, il y en a beaucoup que je n'ai pas exp√©riment√©es, mais que je ne connais pas.

  • Speaker #1

    Alors que moi, ça me fascinait.

  • Speaker #0

    Enfin, ça me fascine intellectuellement, mais je n'ai jamais eu l'occasion, j'allais dire, de subir. Tu vois, tu dois avoir, suite à ce que je te disais, un préjugé ou une peur. J'ai fait de la sophrologie. Bon, ça ne me convient pas particulièrement. Je le ressens plus comme une méditation. Ce n'est pas désagréable, mais ça ne me parle pas comme d'autres techniques. Et c'est là qu'il faut essayer plein de techniques.

  • Speaker #1

    et essayez plusieurs th√©rapeutes parce que c'est l'alliance th√©rapeutique c'est-√†-dire le lien on sent ou on ne sent pas la personne en face de vous et c'est ok tu sais moi je dis souvent oui oui oui compl√®tement je dis souvent vous pouvez faire 15 s√©ances de kin√©siologie avec le m√™me objectif de d√©part vous aurez 15 s√©ances diff√©rentes √©videmment puisqu'on rencontre ce qu'on vibre et que tu vas aller chercher chez le th√©rapeute des choses que le th√©rapeute a d√©pass√©es avec lesquelles il va √™tre... Il ne faut pas croire, il y a quand m√™me de la projection, il y a quand m√™me des... √ßa se passe √† un moment je cherche comment tu m'√©chappes et tu vois c'est marrant parce qu'en discutant avec toi de l'hypnose je prends conscience que la premi√®re personne qui m'a ouvert vraiment au d√©veloppement personnel apr√®s mes parents quand j'√©tais ado, cette fameuse psychanalyste elle √©tait tr√®s ouverte √† d'autres m√©thodes √† l'√©poque o√Ļ j'allais la voir, elle l'exp√©rimentait, elle commen√ßait √† se former √† l'hypnose ericksonienne. Et elle m'avait demand√©, elle m'avait dit, toi, tu as des trucs un peu particuliers, je faisais beaucoup de r√™ves pr√©monitoires et tout. Elle m'a dit, est-ce que tu accepterais d'√™tre mon cobaye pour travailler avec toi en hypnose ? Et j'avais dit, ouais, avec plaisir. J'avais tellement confiance en plus en cette femme qu'il y avait vraiment z√©ro peur. et je me souviens vraiment pourtant √ßa date, je vais avoir 45 ans la semaine prochaine je me souviens d'avoir travaill√© avec elle carr√©ment sur des vies ant√©rieures, je me souviens de toute la s√©ance et ce qui est tr√®s dr√īle c'est que j'avais pas fait le lien que finalement c'est peut-√™tre elle qui m'avait amen√© √† ce go√Ľt pour l'hypnose

  • Speaker #0

    Et le problème aussi quand on est HP, comme je disais, c'est très à la mode de dire qu'on est au potentiel, mais c'est une réalité que personnellement je ne souhaite à personne. Maintenant c'est plus facile, mais… moi ça a plus été un handicap qu'autre chose c'est qu'on est intéressé par tout on veut tester, ça c'est génial tu me dis ça, toi là j'ai noté deux livres,

  • Speaker #1

    il va falloir que je les trouve je te les recommande parce que tu sais quand je les cite c'est vraiment des livres qui m'ont marqué et je pense qu'ils te parleront beaucoup.

  • Speaker #0

    Et tu vois pourtant c'est ce qu'il faut comme livre, j'en ai 5 ou 3 plus et ils sont sur 3 épaisseurs je connais donc là pour en revenir ah oui ce que je voulais te demander pour les personnes qui ne connaissent pas, qu'est-ce que l'ego parce qu'on a beaucoup parlé d'ego donc l'ego c'est une construction que l'on fait que l'on fait de sa personnalité toi comment tu le...

  • Speaker #1

    c'est une jolie image moi je parle souvent du personnage aussi tu sais le personnage qu'on construit hum...

  • Speaker #0

    la construction de l'ego tu vois on parle souvent de l'√Ęge de raison √† 7 ans tu vois c'est vraiment l√† o√Ļ on commence √† √™tre capable de dire je suis comme ci je suis comme √ßa pendant longtemps Jung il parlait de la d√©construction de l'ego vers 50 ans je crois aujourd'hui pouvoir dire que je constate que cette d√©construction elle se fait avant mais normal tout √©volue la conscience √©volue on est plus en avance aujourd'hui et tu vois des exp√©riences comme celles que tu as v√©cues hum √ßa aussi √ßa aide √† d√©construire l'ego. En r√©alit√© l'ego c'est le personnage qu'on s'est cr√©√© parce qu'on a entendu, compris que c'est comme √ßa qu'on est aim√©. Par exemple tu grandis dans une famille hyper judo-chr√©tienne o√Ļ il faut √™tre g√©n√©reux absolument tu vas te construire avec un √©go o√Ļ t'as compris que pour √™tre aim√© de tes parents il fallait √™tre g√©n√©reux donc tu vas toujours √™tre celui qui paye pour les copains qui je sais pas qui pr√™te main forte qui donne qui d√©m√©nage des choses des machins des trucs et tu vas r√©agir de mani√®re tr√®s disproportionn√©e vraiment r√©agir quand un jour on va te traiter par exemple de peindre ou quand tu vas voir chez les autres quelqu'un qui va avoir un comportement d'avarice. Et √ßa, c'est encore une invitation √† aller prendre conscience que oui, toi aussi, tu peux √™tre avare, √©videmment, puisque sinon, tu ne r√©agirais pas, √ßa glisserait. Alors √©videmment, quand tu dis √† la personne qui a d√©ploy√© son √©go dans la g√©n√©rosit√©, et qui en fait une valeur super importante, de lui dire, toi aussi, tu as ce c√īt√©-l√†, il va dire, comment tu peux me dire √ßa √† moi qui suis toujours celui qui paye ? Et en fait, pour r√©tablir... toutes nos facettes √† l'int√©rieur de nous pour √™tre conscient de cette boule multifacette dont on a conscience finalement que de 10%, c'est justement de voir √† travers ton environnement, je disais tout √† l'heure qu'en r√©alit√©, on ne devrait pas avoir besoin de th√©rapeute parce que la vie nous permet de savoir qui l'on est. Tiens, si j'ai √ßa qui r√©agit, c'est peut-√™tre une invitation √† r√©int√©grer cette facette-l√†. et quand finalement tu te retrouves dans une situation o√Ļ t'en as marre d'√™tre le con qui paye parce qu'encore une fois c'est pas √©quilibr√© quand t'es toujours celui qui paye bah c'est de te voir dire par exemple ah aujourd'hui j'ai oubli√© mon portefeuille je peux pas payer mais d'en rigoler tu vois c'est pas de le juger d'en rigoler et l√† tu r√©cup√®res cette facette l√† que t'avais mis compl√®tement en d√©ni et du coup la vie t'am√®ne plus des situations dans lesquelles c'est toujours toi le con qui paye parce que t'as conscience que t'es les deux quoi donc je ne sais pas si j'ai r√©pondu mais l'ego c'est le personnage c'est le personnage qu'on a mis en place parce qu'√† un moment donn√© nos exp√©riences notre vie, nos parents on a compris que pour √™tre aim√© il faut √™tre le clown par exemple qui fait rire tout le monde

  • Speaker #1

    Et derrière, il y a les émotions tristes que l'on cache parce qu'il faut être un clown.

  • Speaker #0

    Tu regardes les plus grands humoristes, g√©n√©ralement, c'est ceux qui ont les histoires les plus difficiles. C'est √ßa. Et qui essayent vraiment de le tourner √† la d√©rision, au rire, etc. Mais en fait, pour revenir √† ta notion d'ego, l'ego, c'est ce qui nous permet de dire je suis alors qu'en fait, on est tout. dans le yoga, tu sais, dans le yoga, tu as beaucoup de mantras comme √ßa, le satnam, tout √ßa, √ßa te permet de te rendre compte qu'en fait, √ßa veut dire je suis. Mais tu vois, je suis, un point, c'est tout. Il n'y a pas besoin, voil√†, il n'y a pas besoin en fait d'aller mettre des mots derri√®re parce qu'on est tout. Et tu vois, la psychobiologie quantique, √ßa m'a vraiment permis de comprendre que on est tout et on peut tout √™tre et tout faire. Et finalement, la seule limite que l'on se met, c'est l√† o√Ļ notre imagination se trouve. notre √©go croit ne pas pouvoir aller. Et notre √©go, il essaye de nous prot√©ger. Tu vois, je disais qu'on en avait besoin. √Čvidemment, pour plein de choses, on en a besoin. Mais notre √©go, il se dit, et c'est la logique du cerveau, puisque jusqu'ici, √ßa m'a permis d'√™tre en vie, tu en parlais tout √† l'heure dans tes croyances, si d√©j√† je r√©ussis √† vivre jusqu'√† ce soir, en fait, √ßa nous force √† ne pas changer. d'o√Ļ tu sais ce fameux mot cette expression qui dit c'est la zone de confort car rien de confortable qu'on a que le mot quand tu sors de cette zone de confort pour aller dans ta zone de g√©nie il faut bien que tu atteindes la zone de peur et

  • Speaker #1

    que tu la traverses et c'est ça le courage c'est pas ne pas avoir peur c'est avoir peur et avancer quand même en disant on verra bien peut-être que ma peur n'est que cela une peur

  • Speaker #0

    c'est √ßa d'o√Ļ elle vient en fait parce que la r√©alit√© elle est vraiment ailleurs elle est vraiment ailleurs que celle qu'on se raconte en permanence par rapport √† nos histoires, √† nos exp√©riences et quand on commence √† voir que la r√©alit√© elle est ailleurs √ßa revient aussi √† admettre que l'ego c'est une illusion

  • Speaker #1

    Et là, il y avait deux choses que j'avais beaucoup appréciées. Enfin, j'ai apprécié beaucoup, beaucoup de choses. J'ai eu l'impression de relire ma vie dans ton livre. Puisqu'en fin de compte, c'est plus ou moins ce que je pratique. Je dirais que je faisais de la prose sans le savoir. Je faisais ce que tu faisais sans le savoir.

  • Speaker #0

    Moi, je suis très touchée, merci.

  • Speaker #1

    C'est prendre sa place dans le monde, la liste de ses qualit√©s et de ses d√©fauts. Et c'est vrai que pour moi, des choses que tu dises qualit√©, je les prendrais comme des d√©fauts. Et c'est l√† o√Ļ on voit la polarit√© que l'on met sur les mots. Et qu'en fin de compte, pour moi, ce ne serait ni des qualit√©s ni des d√©fauts. Quand tu marques ambitieux en qualit√©, pour moi, c'est un d√©faut. Moi, j'imagine un ambitieux qui √©crase tout autour de lui. Tandis que pour toi, √ßa sera peut-√™tre quelqu'un qui veut aller plus haut, plus loin, qui veut se r√©aliser, tout simplement.

  • Speaker #0

    c'est ça c'est un exercice que je propose souvent dans mes stages d'enfants intérieurs et ça fait rire beaucoup de monde parce que t'es en groupe donc tu bénéficies vraiment tu vois de cet égrégore et c'est marrant de voir comme certains enfants curieux parce qu'il y avait des secrets de famille il fallait pas poser de questions on a vraiment étouffé cette curiosité qui est magnifique et d'autres au contraire montraient la curiosité c'était être intelligent et en fonction de comment on l'a reçu perçu dans la famille on a été tu vois inhiber des choses on les a perçus comme des défauts et des...

  • Speaker #1

    ou des qualités et ça change tout en fonction du regard que tu as dessus moi je vois des faux excentriques je suis excentrique pendant longtemps j'ai eu les cheveux bleus jusqu'au cancer pendant 10 ans pour moi c'est une qualité parce qu'on rentre pas dans le...

  • Speaker #0

    parce que tu oses et que la plupart des gens n'osent pas parce qu'ils ont peur d'être jugés

  • Speaker #1

    Et c'est vrai, tu parlais de la peur et de l'amour. D√®s l'instant o√Ļ j'ai t√©moign√© depuis le premier jour, je reviens √† ce que je te disais, j'ai eu peur parce qu'il y a toujours la peur d'√™tre jug√©e. Je ne l'ai pas tellement parce que je m'en fiche, parce que je suis excentrique. Mais je me suis lib√©r√©e d'une peur √©norme et je suis tomb√©e dans le je Je suis. parce que je racontais √ßa aussi th√©rapeutique mes petites portions de vie tr√®s succinctement, avec humour sans pathos, parce que le but c'√©tait pas non plus de d√©verser mon mal-√™tre que j'avais parfois et l√† je me sens, mais m√™me maintenant je me sens libre libre aussi bien parler de libido, de sexualit√© de douleur de de haut de bas en me respectant en respectant les autres si tu te respectes c'est √† dire en restant sur la limite voil√†, en √©tant jeu, en disant je ne veux pas choquer, si je vous choque, d√©j√† vous ne serez certainement pas √† l'√©couter, mais √ßa vous appartient, et si je vous choque, cherchez pourquoi √ßa vous choque.

  • Speaker #0

    Oui, c'est √ßa. Et √ßa change tout, parce que du coup, tu n'as plus besoin de te planquer derri√®re les masques que Jung appelait la persona. C'est √ßa en fait le v√©ritable travail, c'est de ne plus avoir besoin de para√ģtre en fait. J'en ai encore. on a tous des couches d'oignon bien s√Ľr finalement tu vois les plus grands clairvoyants, clairaudients, clairsentients tu vois en fonction de dans nos particularit√©s dans notre essence les dons qu'on a on est tous m√©dium avec ces sensibilit√©s mais tant que tu te planques derri√®re les masques en fait on utilise tellement d'√©nergie √† essayer de cacher certaines choses aux autres qu'on peut pas √™tre reli√© en direct √† l'autre et tant que t'es dans ces masques parce que tu ne peux pas √™tre en prise directe.

  • Speaker #1

    Une cuirasse qui est censée te protéger, mais qui t'emprisonne.

  • Speaker #0

    C'est ça.

  • Speaker #1

    Et donc, moi, je m'emploie à faire voler tout ça. Et là, j'aimerais justement parler des six étapes pour arriver à soin. Donc c'est six étapes, si tu permets, je vais lire ton livre.

  • Speaker #0

    Avec plaisir.

  • Speaker #1

    Donc c'est la reconnaissance de nos besoins fondamentaux pour pouvoir répondre de la façon la plus équilibrée possible aux objectifs posés dans ces six étapes. Et c'est ça, je pense, comme tu dis, c'est le but pour arriver à soi, pour arriver à savoir qui on est et à se réaliser pleinement quoi que l'on veuille faire. Et donc étape numéro 1 se libérer des réalités qui nous enferment car nous sommes prisonniers de nos croyances limitantes c'est ce dont nous avons parlé

  • Speaker #0

    oui c'est √ßa c'est vraiment toute cette premi√®re √©tape elle aborde vraiment la notion de filtre en fait la file qu'on met sur la r√©alit√© pour choisir de regarder depuis un angle de vue et du coup quand tu regardes comme √ßa depuis un angle de vue tu te prives de tous les autres possibles il y a Franck Leveu j'ai fait un stage dont je parle dans le livre qui m'avait beaucoup plu en fait lui il dit mais apprenez jusqu'√† ce que √ßa devienne un r√©flexe, √† faire un pas de c√īt√©, √† dire comment je peux regarder cette situation diff√©remment. Et c'est un outil qui est hyper pr√©cieux, parce que √ßa change tout. Puisque nos pens√©es, dans le sch√©ma de biologie des croyances qu'il y a dans le livre, nos pens√©es cr√©ent nos √©motions et nos comportements, quand tes pens√©es, par rapport √† un mec qui te fait une queue de poisson, c'est pas Ah, le mec, il m'a ras√© malade, il aurait pu me tuer c'est Ben dis-donc, il doit √™tre vachement press√©, et j'ai eu de la chance, j'ai rien eu √ßa change tout. au niveau de l'√©motion et du comportement derri√®re √©videmment je vais plus profond que √ßa dans le livre mais c'est vraiment √ßa c'est comment les formes prennent forme dans la mati√®re

  • Speaker #1

    c'est tr√®s dr√īle parce que c'est exactement au mot pr√®s les termes que j'utilise je fais un pas de c√īt√© et je dis faites un pas de c√īt√© c'est pas de c√īt√© ou prendre un escalier et regarder depuis plus haut c'est vraiment un pas de c√īt√© que √ßa soit quand je travaille avec l'√©nergie quand je magn√©tise du Reiki je fais un pas de c√īt√© je l'ai toujours fait comme tu dis On a des choses, on est avec certaines choses, on est N-A-I-T et on est E-S-T avec des potentialit√©s, avec des choses que l'on sait intuitivement. √Čtape 2, prendre soin de soi, avec toute la reconnaissance pour nos corps qui nous permet de faire l'exp√©rience de cette incarnation. n'oublions pas que prendre soin de soi revient √† prendre soin de son soi je crois que pour moi c'est un peu dur en ce moment et en d√©pression on a toujours ce probl√®me prendre soin de soi puisque souvent on n'a m√™me pas envie de se lever, de se laver de s'agr√©er

  • Speaker #0

    Donc là, on est plus sur, effectivement, notre rapport à nous-mêmes. C'est une décision. Il n'y a pas très longtemps, je suis allée faire une matinée pour travailler sur les faciales, les mouvements qui guérissent et tout. Et j'ai beaucoup aimé les deux personnes qui animaient ça, dire qu'en fait, c'est vraiment une décision, prendre conscience que ce corps, en fait, c'est quand même celui qui nous permet d'expérimenter dans la matière et d'attirer à nous ce qu'on veut. Et à un moment donné, c'est une décision de dire, j'en prends soin, en fait. mon corps est mon temple c'est exactement ça je le cite d'ailleurs dans cette expression et on le retrouve dans tous les livres sacrés votre corps est votre temple, sous d'autres termes oui mais c'est complètement ça et c'est là aussi, c'est dans cette deuxième partie du parcours que je parle beaucoup du soin à notre enfant intérieur et je parle des différents types de comportements face à la douleur mais ça c'est qu'ils sont quand même plus propres à la kinésiologie mais voilà c'est vraiment aller puiser les ressources en nous-mêmes pour aller opérer la transformation quoi

  • Speaker #1

    étape 3 on en a beaucoup parlé utiliser la puissance de nos émotions en apprenant à les regarder comme des énergies neutres ce qu'il ne faut jamais oublier vis-à-vis desquelles nous avons une responsabilité de transformation parce que c'est vrai les émotions nous envoient un message on manque de ça ou on a été blessé ou on n'a pas de reconnaissance

  • Speaker #0

    voilà enfin chaque émotion et tu l'expliques bien dans ton livre chaque émotion a un message particulier et quand on en est conscient ça change tout ça change tout parce que tu les vois enfin comme des messagères tu vois je dis souvent que ce sont des alliés mais c'est vraiment ça et encore une fois se désidentifier de l'émotion elle nous traverse qu'est-ce qu'elle vient me raconter ok je me laisse une émotion c'est un courant électrique qui passe par la plante du pied qui se libère au niveau de la glande pituitaire et ça dure quelques secondes tout au plus quelques minutes mais plus on va l'enfermer tu dis ça à un hypersensible il dit non c'est pas possible mais plus l'hypersensible va justement s'essayer de traverser par ses émotions plus il va devenir justement clair-audient clair-sentient etc parce que c'est des gens qui captent toutes les informations et quand tu les gardes en fait c'est des gens qui s'enferment et qui luttent contre eux-mêmes en permanence et leur vie ça devient un calvaire quoi C'est comme ça qu'ils font des crises d'angoisse. Alors que c'est des gens, quand ils déploient, quand ils acceptent cette sensibilité, c'est les plus grands artistes pour le coup.

  • Speaker #1

    Ils déploient leurs ailes.

  • Speaker #0

    Oui, c'est exactement ça.

  • Speaker #1

    √Čtape 4. Harmoniser nos relations. Car nous sommes des animaux sociaux, ce qui veut dire que nous avons besoin des autres pour exister.

  • Speaker #0

    L√†, c'est les ph√©nom√®nes miroirs dont je racontais. Si tu veux te conna√ģtre, regarde qui tu attires. Les sauts de son temps libre. Et quand je r√©agis particuli√®rement dans le positif, dans le n√©gatif, par rapport √† un jugement, quand je parle de n√©gatif, c'est toujours une invitation √† aller se r√©approprier une facette qu'on a mis en d√©ni parce qu'elle a √©t√© jug√©e. quand on √©tait enfant. Je dis souvent aux gens, ceux qui jugent le plus, c'est ceux qui ont le plus souffert parce qu'ils ont √©t√© jug√©s petits, parce qu'ils n'avaient pas le droit. Et donc, du coup, ils ont mis plein de trucs en d√©ni comme √ßa. Et ils d√©pensent tellement d'√©nergie √† Ah non, moi, je ne suis pas comme √ßa qu'en fait, ils ne peuvent pas √™tre eux-m√™mes.

  • Speaker #1

    Et on le voit souvent avec les personnes qui s'occupent beaucoup des autres.

  • Speaker #0

    Ah, mais tellement !

  • Speaker #1

    Qui s'oublient. dans le sacrifice total et c'est aussi notre éducation judéo-chrétienne surtout pour les femmes notre femme doit se sacrifier pour ses parents pour son mari même pour ses enfants ses petits-enfants même si ce n'est plus vraiment le cas mais c'est dans notre ADN complètement

  • Speaker #0

    complètement et puis c'est les grand-mères qu'on a eues certaines ce sont les mères qu'elles ont eues donc notre modèle c'est quand même le premier qui inconsciemment on...

  • Speaker #1

    on va reproduire et je le vois parmi les femmes qui m'envoient des messages ou même moi on s'occupe beaucoup des autres sur les groupes etc alors maintenant je suis enfin arrivée et c'est ça le problème du post-cancer à se retrouver soi-même et à remettre dans les cases la maladie c'est passé ma vie privée, ma vie personnelle c'est euh Il y a ma vie personnelle, mon mari, mes enfants, mes parents, mon jardin, enfin ma sphère privée qui ne regarde que moi et mes proches. et après il y a la sphère professionnelle donc moi en l'occurrence là c'est l'accompagnement mais avant je faisais un amalgame de tout je rêvais cancer, je respirais cancer, je mangeais cancer je parlais cancer et c'est ça vraiment pour ça je dirais que ce genre de livre est vraiment très important parce que ça vous donne le mode d'emploi pour sortir de cette identification et pour retrouver sa vie

  • Speaker #0

    qui n'est pas forcément celle d'avant mais ces valeurs d'avancée et on peut y arriver pour quelqu'un qui a culpabilisé longtemps de ne pas avoir sauvé son père si je peux ouvrir des consciences sur des femmes qui

  • Speaker #1

    apprennent de leur maladie et qui s'en libèrent c'est super beau j'en suis pas encore tout à fait sortie mais j'y travaille maintenant je sens vraiment qu'une porte s'est fermée ça y est je suis J'ai retrouvé.

  • Speaker #0

    Tu es en train d'arriver à la cinquième étape du coup, devenir un bon parent pour soi.

  • Speaker #1

    √Čtape 5, assumer notre r√īle de parent. en apprenant √† incarner une bonne m√®re et un bon p√®re pour soi. Parce qu'on ne peut pas le faire pour les autres si on ne l'a pas fait pour soi.

  • Speaker #0

    C'est √ßa, tout part de soi. C'est ce que tu disais en fait. Apprendre √† mettre ses limites plut√īt qu'√† √™tre dans le sacrifice parce qu'√† aucun moment, l√† je vais prendre une image... je parlais de jud√©o-chr√©tien, mais je vais prendre une image jud√©o-chr√©tienne, J√©sus s'est sacrifi√© sur la croix pour pas qu'on ait √† le faire, pour pas qu'on se sacrifie, et nous on n'a pas bien entendu le message.

  • Speaker #1

    Apr√®s il y a le d√īme qui dit il faut sacrifier, et puis toujours, bon apr√®s on parle d'autres choses, mais la femme est inf√©rieure, la femme...

  • Speaker #0

    Mais l'amour c'est pas le sacrifice.

  • Speaker #1

    Voilà, l'amour c'est laisser l'autre libre. L'amour c'est se donner, ce n'est pas prendre. oublié, je pense.

  • Speaker #0

    C'est √ßa. Moi, j'ai mis tr√®s longtemps √† comprendre l'√©quation. Je crois que j'en parle dans le livre de donner √©gale recevoir. Quelqu'un qui donne, quelqu'un qui est dans le sacrifice, on ne peut pas comprendre cette √©quation. Et puis, quand vraiment tu l'int√®gres et tu la comprends, et l√†, je remercie mon fils. C'est vraiment mon fils qui m'a permis de comprendre le mieux cette √©quation. Tu vois, au moment de No√ęl, o√Ļ tu es dans les cadeaux de No√ęl et puis l'enfant, il est dans la magie du P√®re No√ęl. L'enfant, il ne va pas te dire merci. l'enfant est ici le p√®re No√ęl, mais quand tu vois cet √©merveillement qui vit et que toi, gr√Ęce √† lui, qui t'envoie ces ondes d'√©merveillement te touchent dans ton cŇďur d'enfant, alors que tu ne pourrais pas, avec le moindre cadeau dans cette soci√©t√© de transformation, mais plus dans cet √©merveillement, tu vois, je me dis, et l√†, j'ai compris le donner et le recevoir. Je me suis dit, waouh !

  • Speaker #1

    C'est vrai que moi, il y a une chose que j'ai beaucoup remarqué, c'est que les gens qui font des sacrifices le disent et il y a systématiquement le retour après tout ce que j'ai fait pour toi.

  • Speaker #0

    Mais bien s√Ľr, et l'enfant la plupart du temps, il dit mais moi, je n'ai rien demand√© et √ßa sert en col√®re la personne qui a √©t√© dans le sacrifice parce qu'elle veut √™tre aim√©e pour ce sacrifice,

  • Speaker #1

    elle veut être aimée pour ce don de soi et on en revient au triangle de Cartman avec le bourreau, la victime et le sauveur sortir de cette posture de sauveur je ne suis le sauveur que d'une personne, de moi-même c'est ça Et c'est aussi une posture à prendre quand on travaille en tant que praticien ou thérapeute de moi je ne fais rien, je t'aide à t'accomplir

  • Speaker #0

    Ah ben on n'est que des guides, des lumières, mais on ne fait rien pour l'autre, on n'a pas ce pouvoir.

  • Speaker #1

    Et c'est le plus important, si quelqu'un vous dit j'ai gu√©ri le cancer, j'ai fait √ßa, je te ferai √ßa non, moi je ne promets rien. je peux t'aider si toi tu veux, mais si toi tu ne veux pas toi-m√™me t'aider inconsciemment, on ne parle pas de culpabilit√©, c'est ton chemin, c'est √† toi de faire ce chemin pour accepter ce don. √Čtape 6, prendre notre place dans le monde, pour nous √©lever, grandir, et nous √©panouir au niveau personnel et collectif. J'adore ta conclusion. Rappelons commun√©ment que plus nous osons incarner toutes nos facettes, ce dont tu parlais, plus nous sommes cr√©atifs, authentiques, puissants et complets. Je trouve que c'est une tr√®s tr√®s belle conclusion. √† ce livre. Alors, dedans, il y a plein, plein d'explications, il y a des protocoles, il y a plein de choses pour vous aider √† avancer. Et...

  • Speaker #0

    bon je le conseille franchement ça m'a permis de conscientiser ce que je faisais sans le savoir merci beaucoup vraiment ça me touche beaucoup t'es pas la première à me dire qu'il n'est pas forcément axé pour je ne veux pas dire le mot débutant ça voudrait dire qu'il y a des gens plus avancés et c'est pas le cas en fait c'est une boucle mais cette connaissance du vocabulaire de base voilà c'est de jargon après c'est vrai que je donne beaucoup de protocoles et il y a beaucoup de thérapeutes qui m'ont envoyé des témoignages comme les tiens qui m'ont vraiment vraiment touchée je donne beaucoup parce que je suis praticienne en thérapie bref donc pour moi mon objectif c'est de rendre les gens autonomes tu le disais toi même je suis pas là pour dire je peux vous soigner ou quoi que ce soit on a toujours les thérapeutes qu'on mérite sur notre chemin et quand on est prêt à voir on a le thérapeute qui nous permet de mettre la bonne lumière au bon endroit, c'est tout la bonne personne c'est ça et encore une fois il n'y a pas de hasard de notre rencontre vraiment, tout à fait Merci en tout cas de m'avoir permis de m'exprimer sur ce livre que j'aime beaucoup, et puis de le mettre en avant et de l'offrir à des personnes qui sont soit dans... dans un chemin vers la libération du cancer ou pour qui c'est derrière c'est génial ils sont sur le chemin alors pas uniquement pour le cancer mais c'est vrai que ce blog n'importe quelle maladie dépression ou même dans la vie de tous les jours voilà c'est ce que j'allais dire quand on veut avancer ça aide ça donc c'est le parcours qui mène à soi

  • Speaker #1

    6 √©tapes pour incarner son √™tre profond d'ambre, casseau de or aux √©ditions Quintessence Collection, Ressources et Sant√© je vous mettrai de toute fa√ßon le lien vers l'√©diteur vous voyez √† peu pr√®s la couverture √† l'envers merci √† toi parce que vraiment c'est quelque chose de... qui peut aider, qui peut beaucoup aider, et surtout qui peut r√©duire le temps, parce que j'ai pass√© des ann√©es et des ann√©es pour en arriver au niveau o√Ļ je suis, alors qu'avec un livre comme √ßa, on peut gagner des ann√©es, on peut avancer plus vite. Mais c'est vrai, quand on est sur le chemin des valeurs... Quand on veut, quand on recherche des solutions, parce que c'est vrai que souvent, apr√®s le cancer, on est paum√© parce qu'on ne sait plus d'o√Ļ on vient, o√Ļ on va, dans quelle √©tag√®re. Je fais toujours ce jeu de mouille.

  • Speaker #0

    Oui, oui.

  • Speaker #1

    et tout s'écroule et tout se reconstruit c'est ça,

  • Speaker #0

    apr√®s le chaos les chinois disent apr√®s le chaos le renouveau en fait et c'est vraiment √ßa, c'est l'image de ce 8 de l'infini et nos exp√©riences les plus destructrices en tout cas qu'on vit comme telles sont souvent les plus fondatrices et c'est dommage mais on est foutu comme √ßa et on ne peut pas avancer si on ne d√©truit pas quelque chose avant c'est dur de reconstruire je suis pas s√Ľre quand m√™me mais dans ton cas √ßa a √©t√© le cas

  • Speaker #1

    Oui, mais je vois qu'au bout de plus de 60 ans de vie, à chaque fois que j'ai vécu de gros…

  • Speaker #0

    Oui, c'est ce que je te dis dans ton cas. De gros expériences. De gros expériences, ce genre de croyances.

  • Speaker #1

    sinon tu risques de t'attirer des trucs très violents maintenant je demande à l'univers je demande à la vie des choses douces d'avancer mais avec douceur alors tu mets au point zéro cette croyance alors comment est-ce que je fais ?

  • Speaker #0

    juste de dire que tu n'as pas besoin de tout déconstruire, de tout péter tu vois

  • Speaker #1

    je n'ai pas besoin de tout péter, de tout déclencher.

  • Speaker #0

    Je libère la partie de moi qui croit que...

  • Speaker #1

    Je libère la partie de moi qui croit qu'il faut vivre des cadeaux très mal emballés de la vie pour avancer.

  • Speaker #0

    C'est ça.

  • Speaker #1

    Parce que je peux avancer toute seule, notamment gr√Ęce aux belles rencontres que je fais, que la vie ou l'univers met sur mon chemin, comme toi. Merci beaucoup,

  • Speaker #0

    Fran√ßoise. Merci infiniment. plein plein de succ√®s √† ta cha√ģne et beaucoup beaucoup de lumi√®re de sant√©,

  • Speaker #1

    d'énergie merveilleuse pour t'entourer merci beaucoup et vous aurez les coordonnées de Ambre également dans le résumé de ce podcast si vous désirez la contacter avec plaisir,

  • Speaker #0

    merci et belle continuation, √† bient√īt √† toi aussi,

  • Speaker #1

    et puis merci beaucoup √† vous tous d'avoir √©cout√© cette interview et je vous donne rendez-vous bient√īt pour le nouvel √©pisode de Salade de Crabe le podcast qui vous aide √† traverser le cancer au revoir

Description

ūüĒ• Comment se retrouver, se comprendre apr√®s le cancer ?


⚡ Car cette fichue maladie nous met cul par dessus tête, et nous chamboule totalement.

D'un seul coup, ce que nous croyions être essentiel pour notre vie se retrouve futile, sans intérêt.


ūüĒ• Et nous sommes perdues : nous savons que ce que nous vivions jusque l√† ne nous correspond plus, mais alors plus du tout !


ūüĒ• Mais comment comprendre ce que nous voulons faire de notre vie √† l'avenir ?

Comment les concilier avec notre vie "d'avant", et ses contraintes ?


ūüíĖ Pour mieux y arriver, je re√ßois aujourd'hui, Ambre Cazaudehore, psychopraticienne aux multiples outils et techniques, qui nous parlera des principaux obstacles qui nous emp√™chent d'incarner notre √™tre profond et d'√™tre pleinement et compl√®tement nous-m√™mes.


ūüĆą Et elle nous r√©sumera son dernier livre : Le parcours qui m√®ne √† soi, 6 √©tapes pour incarner son √™tre profond.


ūüĒ• Et je dois dire qu'en le lisant, j'ai √©t√© vraiment √©tonn√©e de voir que j'avais instinctivement (ou √† la suite de tout ce que j'avais appris pendant mes formations) que j'avais appliqu√© la plupart des choses qu'elle nous conseille de faire pour d√©finir qui nous sommes au fond de nous, mais que nous ne parvenons pas √† exprimer la plupart du remps.


ūüĒ• Et tous ces outils m'ont vraiment aid√©e √† faire face √† l'√©preuve du cancer, mais surtout √† me relever et √† √™tre r√©siliente.


ūüĒ• Je vous offre donc ce beau moment de partages et de d'√©changes, et j'esp√®re qu'il vous aidera √† voir plus clair dans ce que vous traversez.


ūüĆą Vous pouvez trouver son site ICI et la description de son livre L√Ä


ūüíĖ Et je vous rappelle que je lance un challenge GRATUIT de 5 jours pendant lesquelq je vous accompagnerai pour calmer vos peurs autour du cancer.
Si cela vous intéresse, inscrivez-vous ICI.


Et, surtout, prenez bien soin de vous !!!


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Apr√®s le cancer, tout est chamboul√© autour de nous et nous recherchons √† retrouver ce qui est fondamental, ce dont nous avons r√©ellement besoin. Eh bien, aujourd'hui, j'ai invit√© une auteure qui a √©crit justement sur ce th√®me et qui vous apprendra six √©tapes pour incarner son √™tre profond. √Ä bient√īt apr√®s le jingle ! Bienvenue sur Salade de crabe, le podcast qui vous apportera des aides pratiques, des conseils et des t√©moignages pour mieux vivre cette p√©riode. En 2022, j'ai travers√© trois cancers et j'ai √† cŇďur de vous partager tout ce que j'aurais aim√© savoir √† l'√©poque. Que vous soyez malade, aidant ou th√©rapeute, vous trouverez ici des ressources pour mieux comprendre ce que l'on vit en temps r√©el. Alors, bienvenue sur ce podcast et bonne √©coute ! Bonjour ! Aujourd'hui, j'ai l'honneur et le plaisir d'accueillir Ambre Cazot de Hobbes. Je suis en train de lire ton nom parce que c'est vrai que je me m√©lange les pinceaux et j'aurais peur de l'√©corcher. Qui est praticienne psychocorporelle. qui a de nombreuses cordes √† son arc, puisqu'elle a √©tudi√© l'hypnose, la kin√©siologie, la physique.

  • Speaker #1

    La psychobiologie quantique.

  • Speaker #0

    La psychobiologie quantique, voilà, la PNL, et également plein d'autres choses comme tous les praticiens que je connais. Et là, je vous la présente parce que j'ai lu son livre, que vous verrez à l'envers sur l'écran, Le parcours qui mène à soi. et six étapes pour incarner son être profond qui m'a vraiment, vraiment parlé. Et je voulais, enfin je désirais qu'elle partage avec nous le contenu de son livre et qu'elle nous en dise un petit peu plus sur sa méthode ou ses méthodes. Alors, bonjour Ambre et bienvenue sur Salade de Crabe.

  • Speaker #1

    Merci Françoise, merci pour cette introduction magnifique. C'est un honneur pour moi aussi d'être là aujourd'hui.

  • Speaker #0

    Alors, peux-tu nous parler en quelques mots de ton parcours ? Parce qu'il a été vraiment riche, très varié.

  • Speaker #1

    C'est vrai. Alors, c'est toujours un exercice difficile de parler de son parcours. Je vais essayer d'√™tre le plus concis possible. On va dire que je suis un peu tomb√©e dans la marmite puisque j'avais la chance d'avoir un papa qui √©tait magn√©tiseur, une maman qui s'est int√©ress√©e depuis toujours √† l'astrologie. Et donc, vraiment‚Ķ Toute petite, j'ai baign√© dans cet environnement-l√† avec une tente qui √©tait m√©dium, etc. Je me suis int√©ress√©e tr√®s, tr√®s t√īt au d√©veloppement personnel. D'ailleurs, le premier bouquin qui m'a le plus marqu√©e, c'√©tait L'homme du myst√®re la biographie d'Edgar Cayce que j'avais trouv√©e dans la biblioth√®que de mes parents. Et puis tr√®s t√īt, ma m√®re a propos√© √† ma sŇďur de travailler avec une psychoth√©rapeute qui √©tait √† l'√©poque psychanalyste d'ailleurs. on ne fait pas une psychanalyse quand on est adolescente, mais n√©anmoins, elle avait initi√© une psychoth√©rapie o√Ļ elle travaillait beaucoup sur les r√™ves, etc. Et quand elle racontait leur s√©ance, d'abord ma sŇďur, puis ensuite ma m√®re, j'ai dit tr√®s vite, mais moi aussi, j'ai envie d'aller voir cette femme. Donc, j'ai commenc√© √† 14 ans, tu vois, vraiment √† travailler sur moi. Et je crois qu'√©videmment, on fait tous des pauses parce que c'est n√©cessaire, mais... Depuis cet √Ęge-l√†, j'ai toujours, toujours eu l'habitude d'aller voir des praticiens jusqu'√† un moment donn√©, me dire moi aussi, en fait, j'ai envie d'accompagner √† mon tour Donc, au travers de mon parcours, cette premi√®re femme m'a beaucoup marqu√©e, mais avec vraiment la compr√©hension du mental, de nos croyances, etc. √áa n'allait pas suffisamment en profondeur dans le corps. Et moi, c'est vrai que j'√©tais plut√īt une enfant. ultra-sensible, qui somatisait beaucoup parce que j'enfermais tout dans le corps. Donc, rapidement, c'est d'ailleurs elle qui m'a invit√©e √† aller voir d'autres pratiques. Et puis, une autre rencontre qui a √©t√© tr√®s marquante pour moi, √ßa a √©t√© la rencontre avec une femme qui s'est soign√©e via le chamanisme. Et l√†, tu vois, j'avais d√©j√† une vingtaine d'ann√©es. et je me suis dit mais √ßa je veux explorer dans ma vie alors elle m'a mis en alerte en me disant attention c'est pas fait pour tout le monde le chamanisme mais tu vois j'avais cet appel profond et puis c'est pas un hasard je crois pas au hasard j'h√©site souvent, Einstein je crois qu'il disait le hasard est le chemin qu'emprunte Dieu pour passer incognito et je me suis retrouv√©e tu vois dans un coup de foudre √† l'√Ęge de 33 ans, tu vois, un √Ęge qui n'est pas anodin non plus, l'√Ęge du Christ, o√Ļ je me suis retrouv√©e, tu vois, √† partir √† l'autre bout de la plan√®te, tu vois, en √Čquateur. Et l√†, j'ai suivi l'homme, tu vois, avec lequel j'avais eu un coup de foudre et j'ai commenc√© √† travailler avec les plantes ma√ģtresses. Alors, avant √ßa, j'avais eu toute une rencontre avec... une femme qui √©tait form√©e √† la kin√©siologie, √† la psychanalyse et bien d'autres choses. Et c'est d'ailleurs elle qui m'a form√©e √† la psychobiologie quantique. Quand je suis rentr√©e, j'ai fait partie de la premi√®re vague, tu vois, des formatrices qu'elle a form√©es. Pour moi, c'√©tait vraiment... C'est une femme que j'ai consid√©r√©e longtemps comme un ma√ģtre et je la vois toujours comme telle. Jusqu'√† un moment donn√©, me dire... Alors non pas l'√©l√®ve d√©passe le ma√ģtre, je garde ma place, mais me dire... √† mon tour maintenant de transmettre, d'accompagner pleinement et c'est ce qui m'a permis aujourd'hui de passer de la praticienne √† celle qui transmet aussi au travers de stages comme celui que j'anime sur l'enfant l'enfant int√©rieur et puis bien d'autres qui germent dans des stages en psychog√©n√©alogie etc

  • Speaker #0

    Oui et c'est tout cela que vraiment tu dont tu parles dans ton livre. Alors je tiens quand même à préciser que ce livre n'est pas pour les personnes qui débutent, mais qui ont déjà un certain niveau de travail sur eux-mêmes. Alors, il n'est pas compliqué, mais quelqu'un qui débute réellement sera totalement perdu parce que tu parleras de choses qui, pour nous, parce que moi, c'est pareil, cela fait peut-être, je dis 20 ans que je travaille réellement sur moi, mais avant, je suis tombée à 15 ans également dans l'armée de l'énergie. Quand on m'a donné le don de barrer le feu et de… de couper le feu et de barrer les entorses, ce qui m'a emmenée après à une recherche de compréhension, une recherche d'aller plus loin, par d'autres chemins, puisque c'était le Reiki, ça a été Matrix Reimprinting, ça a été l'EFT. Mais j'ai toujours coutume à dire, c'est que nous empruntons différents chemins pour aller au même noyau central, l'énergie, puisque nous sommes tous faits d'énergie principalement, puisque de matière. Et c'est cela, la révolution quantique, qui dit qu'effectivement la matière est créée par nos sens, par notre cerveau, nous sommes plus que cela. Et on rejoint la spiritualité, on rejoint le chamanisme, on rejoint les différents espaces-temps imbriqués et coexistants au même moment. Et donc qui permet aux chamanes d'aller visiter autre chose, aux personnes à état de conscience modifiée parfois, d'aller visiter autre chose et tout est ok. Et tout est maintenant expliqué par la science.

  • Speaker #1

    C'est vrai. Je ne sais pas tout, mais oui, c'est vrai que la physique quantique, elle nous permet de mettre des mots l√† o√Ļ, pendant des ann√©es, beaucoup de gens qui ont √©t√© qualifi√©s de perch√© ou des domaines, tu vois. Je pense au yoga. Moi, je suis venue tr√®s tard au yoga, me former au yoga, et je me rendais compte, quand j'avais mes cours avec le prof de philosophie, je disais, mais c'est marrant, c'est exactement la m√™me chose que ce qu'on est en train de prouver en physique quantique. Donc on savait tout depuis tr√®s longtemps.

  • Speaker #0

    Et surtout, ce qu'il ne faut pas oublier, et qu'on met vraiment de c√īt√© dans notre civilisation tr√®s cart√©sienne, bas√©e sur la science d√©montrable et reproductible, c'est que nous venons bien apr√®s, puisque l√† √ßa date du XVIIIe, du si√®cle des Lumi√®res, bien apr√®s les autres traditions, on peut dire m√©decine traditionnelle, Comme la m√©decine traditionnelle chinoise, comme toutes les m√©decines chamaniques de tous les pays du globe. quand m√™me, ont des r√©sultats puisqu'ils se sont transmis jusqu'ici. Et ce ne sont pas que des vues de l'esprit ou que de la superstition, comme on voudrait nous le faire croire. Il existe des choses, il existe d'autres modes de pratiques. Non que je ne dise que la m√©decine occidentale soit mauvaise. Moi, je travaille avec elle, mais je trouve que tout en leur place et que ce sont des accompagnements.

  • Speaker #1

    C'est √ßa en fait, l'id√©al c'est de travailler de concert avec toutes et je crois vraiment, tu vois j'ai interview√© Patrick Drouot sur ma cha√ģne YouTube et sur son livre La r√©volution de la m√©decine √©nerg√©tique et il explique tr√®s tr√®s bien ce que tu es en train de dire que depuis la nuit des temps il y a plein de types de m√©decine il est extraordinaire la r√©volution de la m√©decine √©nerg√©tique il a vraiment √©t√© c'est un homme qui a √©norm√©ment voyag√©, c'est un physicien il a fait 40 ans de recherche en physique quantique et c'est vrai que je trouve qu'il explique tr√®s tr√®s bien la comparaison entre toutes les m√©decines et pourquoi la m√©decine de demain c'est la m√©decine √©nerg√©tique

  • Speaker #0

    voil√† et nous sommes √©galement √©nergie la m√©decine traditionnelle soigne le corps et le soigne tr√®s bien je dirais soigne souvent les sympt√īmes plus que les causes et je trouve qu'avec la m√©decine √©nerg√©tique on va chercher pourquoi on somatise et

  • Speaker #1

    on va dans d'autres couches que la m√©decine traditionnelle ne peut pas prendre en compte sur les diff√©rents corps √©nerg√©tiques bien s√Ľr

  • Speaker #0

    mais tout est complémentaire et tout a sa place alors justement je voulais que tu nous parles de ton livre pour le sujet qui nous comment le sujet qui nous intéresse c'est à dire moi je l'ai trouvé très bien pour les personnes qui ont traversé un cancer ou qui traversent un cancer et qui se ressentent sur l'essentiel c'est à dire sur elle même et pour avoir fait ce chemin Il y a plein de choses qui tombent et moi personnellement je me suis rendu compte non pas que j'avais perdu ma vie mais que je m'étais, comme la plupart de nos concitoyens, coulé dans le moule que mon éducation au sens large m'avait créé. C'est-à-dire il faut travailler dur et toutes les croyances, il faut travailler dur, il faut gagner de l'argent, il faut acheter une maison, il faut… être à l'abri financièrement. Et en fin de compte, on fait beaucoup de compromissions pour plaire, pour plaire à ses parents, pour rester dans la société, par peur, peur du manque, peur de ne pas être comme les autres. Et en fin de compte, on s'oublie. Et c'est quand on a un très grand choc, un très grand bouleversement, que ce soit la maladie, que ce soit un accident, que ce soit un accident de la vie.

  • Speaker #1

    Une dépression, oui.

  • Speaker #0

    une dépression que là on met tout en parallèle et on se rend compte déjà de nos valeurs, on retourne à nos valeurs profondes et on en revient à la chanson J'aurais voulu être un artiste

  • Speaker #1

    C'est le qui te parle particulièrement.

  • Speaker #0

    pas vraiment mais c'est vraiment dans cette chanson c'est le choc entre quelqu'un qui a très bien réussi matériellement et qui répond aux attentes de papa maman souvent aux injonctions et qui en fin de compte déplore d'avoir réussi parce qu'il aurait voulu être un artiste ouais ouais alors

  • Speaker #1

    moi c'est vrai que dans mon livre je parle d'essence Je pense que, tu vois, je compare souvent l'√™tre humain √† une boule multifacette, mais √ßa, c'est le langage tr√®s hypnotique. Et j'ai tendance √† dire qu'il y a √©norm√©ment de facettes de nous qu'on croit conna√ģtre, puisqu'on dit moi, je suis sur lequel on a construit notre √©go. Et cette √©tape, elle est indispensable, √©videmment. On a besoin de se diff√©rencier des autres. Mais on a tendance √†‚Ķ faire de notre v√©rit√© ce qu'on a entendu. Ce qu'on a entendu par rapport √† nos figures d'autorit√©, c'est-√†-dire en g√©n√©ral papa-maman, mais parfois c'est les grands-parents qui √©l√®vent, ou m√™me d'autres figures d'autorit√©, nos proches, il y a des profs qui nous marquent particuli√®rement dans notre vie. Et je crois que malheureusement en 2024, les profs n'ont pas conscience de leur pouvoir, du pouvoir qu'ils ont sur... sur les gens, m√™me si je serais la premi√®re √† dire aux adultes, le pouvoir, en fait, personne n'a du pouvoir sur personne, sauf le pouvoir qu'on laisse les autres prendre. Mais quand on est petit, c'est vrai qu'on a tendance √†‚Ķ On est un peu vuln√©rable, on a besoin des parents, des adultes, pour pouvoir √™tre prot√©g√©s, √™tre nourris, pouvoir avoir un toit sous la t√™te, etc. Et quand nos figures d'autorit√©, nos proches et les gens qui en ont confiance nous disent toi, t'es alors √ßa peut √™tre aussi bien‚Ķ consid√®rent dans notre soci√©t√© comme des qualit√©s que comme des d√©fauts, l'enfant va en faire une v√©rit√©. Parce que papa ne peut pas se tromper, maman ne peut pas se tromper, et la ma√ģtresse ne peut pas se tromper. Et donc, il va en faire une v√©rit√©, il va r√©pondre √† cette injonction-l√†, finalement, de dire moi, de toute fa√ßon, je suis timide Alors qu'il n'est pas plus timide que le voisin, mais il a entendu √ßa, et donc il va donner raison √† l'adulte. pouvoir √™tre reconnu par l'adulte parce que c'est important pour survivre. Donc, tr√®s souvent, moi, je donne, et j'en parle dans le livre, comme astuce de dire, regarde qui tu attires parce qu'en r√©alit√©, tout ce qu'on voit chez les autres et qui r√©agit en nous, quand je parle de r√©action, c'est des r√©actions particuli√®res au niveau √©motionnel, que ce soit une r√©action, ah, j'admire l'autre ou au contraire, √ßa, je ne peux pas supporter, c'est toujours des invitations √†... reprendre conscience d'une partie de nous parce que ce qu'on voit chez l'autre, c'est ce qu'on a en commun. Et √ßa, c'est super important. Maintenant, dans la compr√©hension qu'on est la somme de tous les d√©fauts et toutes les qualit√©s de l'humanit√©, parce qu'on est tous pareils finalement, c'est aussi comprendre que on l'a dos√© en fonction justement de cette √©ducation, ce qu'on a cru qu'il fallait qu'on incarne et ce qu'on a voulu incarner. Et c'est prendre conscience que... Malgr√© √ßa, on a une essence et on est tous uniques. Et cette essence, c'est vraiment quelque chose, je crois, soit l'enfant, il l'a, il le respecte et il va tr√®s vite le mettre en place dans sa vie. √ßa peut √™tre, je ne sais pas, mon essence, c'est vraiment de soigner les gens √† travers la m√©decine. Tu parlais de m√©decine tout √† l'heure. Donc, je vais m'incarner facilement dans une famille de m√©decins, de g√©n√©ration en g√©n√©ration, et c'est OK, c'est super. Et je suis en train de r√©aliser, quand je parle d'essence, c'est la mission de vie. Et chez d'autres, √ßa va √™tre plus compliqu√© parce que ce n'est pas l√† o√Ļ il a mis la difficult√© dans son incarnation. Et parfois, effectivement, pour plaire, pour √™tre aim√©, pour √™tre reconnu de papa, maman ou des figures d'autorit√© qui sont importantes pour nous, on va compl√®tement s'oublier et on va r√©pondre √† ce qui √©tait attendu de nous en tout cas ce que l'enfant croit qui est attendu de nous parce que parfois je parle aussi de l√©gende personnelle l'enfant il va interpr√©ter des choses alors que c'est pas la r√©alit√© dans son syst√®me et il va compl√®tement se perdre et c'est ce qui fait effectivement des d√©pressions moi je dis souvent que la d√©pression c'est un super cadeau en r√©alit√© de la vie mais comme la maladie il y a un autre homme, moi j'aime bien citer mes sources Moussana Bati d'ailleurs j'en parle dans mon livre qui m'a compl√®tement boulevers√©e quand je l'ai lu sur son livre sur l'enfant int√©rieur qui est un psychanalyste qui dit √† quel point la d√©pression c'est cadeau parce qu'en fait √ßa nous invite √† aller toucher nos profondeurs et √† un moment donn√© quand t'as touch√© le fond t'as pas le choix de remonter quoi et de dire ben l√† tu n'as pas le choix tu peux prendre plus facilement la d√©cision de dire l√† pour moi je vais dans ma vie si tu veux t'en sortir tu donnes un coup de pied au fond et tu remontes sinon tu sombres,

  • Speaker #0

    ce qui arrive aussi malheureusement Alors l√†, j'aimerais revenir un peu sur ce que tu as dit, parce que ce que tu as dit, c'est ce que je crois √©galement, qui peut √™tre dur √† accepter et √† comprendre pour certaines personnes. Moi, ma foi, c'est-√†-dire quelque chose qui est au fond de moi, qui semble √™tre la tienne √©galement, c'est qu'on choisit la famille dans laquelle on s'incarne et dans laquelle on na√ģt pour travailler sur des choses que‚Ķ que l'on doit travailler et c'est pour cela que l'on a toujours le m√™me type de probl√®me qui ressurgit. Moi, j'avais des copines qui me disaient je tombe toujours sur le mauvais gar√ßon Pourquoi ? Parce qu'il fallait qu'elle travaille sa relation √† elle-m√™me, √† l'autre, sa d√©pendance ou je ne sais quoi. Mais vraiment, elle avait quelque chose √† travailler. Et pour revenir √† ce que tu disais, notre fille nous a dit Ce genre de probl√®mes, d√©pressions, maladies, chocs, accidents, ce sont des cadeaux tr√®s mal emball√©s de la vie.

  • Speaker #1

    C'est comme ça que je les aime, Belle.

  • Speaker #0

    Pardon ?

  • Speaker #1

    oui oui c'est comme √ßa que je t'appelle des cadeaux mal emball√©s ou des cadeaux d√©di√©s c'est exactement √ßa j'aime beaucoup cette m√©taphore le cerveau il fonctionne comme √ßa enfin la conscience en tout cas c'est le langage qu'il conna√ģt c'est les images les arch√©types c'est les m√©taphores c'est comme √ßa qu'on travaille en hypnose et effectivement personne ne peut pr√©tendre d√©tenir la v√©rit√© parce qu'on est limit√© par nos cinq sens n√©anmoins c'est vrai que je reste persuad√©e aujourd'hui que je suis qu'on choisit notre incarnation en fonction de ce dont on a besoin. Et parfois, il y a certaines personnes, certaines √Ęmes qui se mettent la barre un peu haute parce que de l'autre c√īt√©, ah oui, √ßa, je vais me trouver tel d√©cor. Alors, tu vois, la fa√ßon de travailler l'abandon, tu l'as dit, √ßa peut √™tre en ayant l'impression de tomber sur le mauvais cheval, ou alors... qui nous quitte, qui va aller voir ailleurs √† un moment donn√©, et on va le vivre comme une trahison, et donc on va mettre fin √† la relation. La m√™me situation, prise par deux femmes diff√©rentes qui n'ont pas les m√™mes blessures, elle va √™tre vue compl√®tement, √©lue compl√®tement diff√©remment. Et il est vrai que quand tu reprends la responsabilit√© de ta vie, et que tu as conscience de ce qui se trame derri√®re, que tu choisis, que tu attires √† toi. On est des √™tres d'attraction. Tu parlais tout √† l'heure de physique. on a beaucoup beaucoup parl√© m√™me vulgaris√© cette loi d'attraction dont je parle pas mal dans mon livre pr√©c√©dent les secrets de la conscience quantique c'est vraiment cette compr√©hension qu'on attire ce qu'on vibre et qu'on attire ce dont on a besoin moi j'y suis souvent aux gens vos probl√®mes vous les voyez comme des probl√®mes mais c'est vos solutions et c'est prendre conscience aussi que finalement les gens disent souvent j'ai pas ce que j'ai envie donc je comprends pas cette loi d'attraction parce que d√©j√† ils regardent ce dont ils ont peur donc est-ce qu'ils attirent leur peur et puis moi je leur dis souvent vous avez peut-√™tre pas ce que vous avez envie mais vous avez ce que vous avez besoin j'ai

  • Speaker #0

    v√©cu cela un grand choc professionnel je me suis effondr√©e et j'ai dit pourquoi moi alors je travaillais √† une heure de route j'avais √† une ann√©e un poste √† c√īt√© de chez moi et six mois apr√®s on m'a dit que le poste √©tait ferm√© que je repartais loin je me suis effondr√©e j'ai dit pourquoi moi et l√† j'avais ma chef qui travaillait beaucoup et je l'ignorais √† l'√©poque en d√©veloppement personnel qui m'a dit tu as pos√© la bonne question parce que l'univers te donne toujours ce que tu veux au fond de toi Alors moi √©videmment je n'√©tais pas du tout l√†-dedans, j'√©tais ouais ouais, je n'ai jamais demand√© √ßa etc. Et l√† √ßa a √©t√© ma premi√®re rencontre pendant six mois, elle a fait mon √©ducation, vraiment. Et des fois je me demandais o√Ļ je mettais les pieds, je me disais est-ce que je suis dans une secte ou quoi ? Parce que c'est un changement total de vision et elle m'avait dit une chose que je dis syst√©matiquement. quelle que soit la personne qui vous dit des choses, avant toute chose, regardez au fond de vous si cela sonne juste ou pas. Et dans le cŇďur, pas dans la t√™te. Si vraiment vous le sentez juste. Si vous ne le sentez pas juste et que quelque part vous avez envie d'y croire parce que √ßa r√©pond √† vos besoins, donc vous √©coutez, mais cela ne vous convient pas. Et c'est valable pour moi, c'est ce que je vous dis. Ne vous semble pas juste. Mais au fond de vous, parce que la t√™te elle vous dira mais au jour o√Ļ tu mets les pieds c'est compl√®tement faux Eh bien, changez, allez voir quelqu'un d'autre qui vous parlera.

  • Speaker #1

    Tu sais, en kin√©siologie, on a un petit dicton qui dit le mentalement, le corps c'est tout Le truc c'est que nous les occidentaux, on est tellement dans le mental que c'est tr√®s compliqu√© pour nous. Alors, on ne peut pas l'√©terniser mental et on en a besoin, c'est clair, mais c'est vraiment retrouver cet √©quilibre, c'est le principe de la kin√©siologie, et pas que, finalement, tu parlais de toutes les cultures qui se rejoignent, il y en a qui parlent de la voie du milieu, il y en a qui parlent de la voie du Tao, il y en a qui parlent de la voie de l'hom√©ostasie, mais effectivement, quand tu rentres dans l'espace du cŇďur, et donc du corps, le cŇďur, il sait. Et on parle souvent du cerveau tr√®s unique, avec le reptilien, etc. L'olympique et le cortex. on parle du deuxi√®me cerveau c'est vrai qu'il y a eu plein plein il y a eu la mode √† un moment donn√© les intestins et tout mais on parle rarement de l'intelligence du cŇďur qui a un champ √©lectromagn√©tique tr√®s tr√®s puissant et qui est √† plusieurs m√®tres autour de nous et √ßa a √©t√© v√©rifi√© √ßa a √©t√© mesur√© c'est √ßa et en fait quand tu es dans l'espace du cŇďur tu as parl√© tout √† l'heure des peurs finalement quand tu r√©duis toutes les √©motions et qu'on peut appeler complexe ou secondaire et qu'on r√©duit toutes les √©motions de base, il n'en reste que deux. C'est l'amour et la peur. Tant que tu es dans la peur, tu ne peux pas vibrer l'amour. Effectivement, l'√©nergie ne peut pas circuler correctement. Et toi ?

  • Speaker #0

    Oui. Non, je t'ai coupé, excuse-moi.

  • Speaker #1

    Non, non, vas-y, je t'en prie.

  • Speaker #0

    Et tu vois, j'ai vécu cela parce que j'ai décidé que si j'avais réellement un cancer, ce dont je me doutais, au fond de moi je savais, je témoignerais dès le premier jour sur les réseaux sociaux.

  • Speaker #1

    C'est magnifique.

  • Speaker #0

    Pour enlever les préjugés autour de la maladie, pour dire ce que je vivais, ce qu'un malade vit. Parce que j'avais vu avant tellement de personnes atteintes de cancer qui n'osaient pas en parler. Les gens en face qui ne savaient pas comment parler avec elles, comment leur faire du mal, et aussi parce que leur propre peur se projetait dessus, parce que dans notre société occidentale, le cancer c'est toujours inconsciemment la mort. Et ça nous rapproche face à notre peur de la mort, à notre finitude.

  • Speaker #1

    Oui, alors je vais dire un truc. Tu sais, moi, quand je suis arriv√©e en √Čquateur, avant de faire ma premi√®re fausse couche, j'ai le docteur qui m'a dit, tu sais, en espagnol, que j'avais une tumor j'avais un fibroma intra-ut√©rin. Quand j'ai entendu la violence du mot, tu vois, tumor tumeur quoi. √ßa a √©t√© un choc pour moi j'ai perdu le b√©b√© tout de suite il m'a dit il aurait mieux fallu que vous fassiez une fausse couche au moins on aurait enlev√© le fibroma et √ßa aurait √©vit√© d'avoir des complications avec cette grossesse le b√©b√© est parti tout de suite le soir m√™me tellement j'ai eu un choc au niveau du corps Ma question, elle va √™tre super indiscr√®te, Fran√ßois, c'est pas oblig√© de r√©pondre, mais quand tu me racontes tout √ßa, je me demande √† quel point tu n'as pas √©t√© choisir aussi, l√†-haut, cette exp√©rience de cancer pour pouvoir transmettre et accompagner les femmes √† travers ce que tu es en train de faire, ce podcast. Tu sais, moi, le cancer, c'est une maladie qui me touche particuli√®rement parce qu'il y a eu pendant tr√®s longtemps une culpabilit√© de ne pas avoir r√©ussi √† sauver mon p√®re, qui a eu un cancer fulgurant. et qui a choisi aussi des m√©decines parall√®les. Alors, j'ai compris bien plus tard que c'√©tait un choix. Je pense vraiment que quand on meurt, c'est un choix de l'√Ęme parce que justement, on s'est mis la barre un peu trop haute dans les √©preuves de vie. Et finalement, il est tellement fort ton message et tout l'amour que tu donnes aux femmes. Je crois que quand on a compris, quand on a fait le chemin, on peut le transmettre, on n'a m√™me pas besoin de parler. Non, non, c'est vrai, √ßa me touche. beaucoup et quand tu m'as racont√© tout √ßa, je me suis dit, est-ce qu'elle n'a pas eu besoin de passer par cette √©preuve-l√† pour pouvoir ? √† transmettre aussi facilement et pour pouvoir aider des √Ęmes qui n'ont pas fait tout ton chemin √† comprendre plus vite. Tu sais, moi, la fameuse personne dont je t'ai parl√©, que j'ai consid√©r√©e longtemps comme ma√ģtre, elle disait, quand vous avez fait tout ce chemin, il faut comprendre qu'il y en a, ils ont besoin. Je vais √™tre un peu vulgaire, mais dans le chien, tu vois, pour arriver √† la compr√©hension et √† la lib√©ration, il y en a d'autres, √ßa va beaucoup plus vite. Et c'est vrai, quand tu as fait le chemin, vu qu'il y a un √©change de champs et d'ADN, rien qu'en touchant, tu vois, une personne sur la peau, quand toi t'as fait le boulot t'aides forc√©ment beaucoup plus facilement les autres √† la compr√©hension que toi t'as mis des ann√©es √† avoir pour pouvoir te lib√©rer de cette maladie

  • Speaker #0

    Déjà moi dès le départ, alors bon c'est une histoire un peu particulière parce que je sais que ma mère et ma grand-mère ont eu un cancer du sein, on m'a annoncé à 16 ans que je risquais d'en avoir un, j'ai eu ma première mammographie à 16 ans.

  • Speaker #1

    Bien programmée quoi. Voilà,

  • Speaker #0

    donc je l'ai eu à 60 ans, je dis tiens j'ai gagné 10 ans. On m'a dit vous avez une boule, bon moi je me suis dit dans ma tête, bon je sais c'est pas grave. Mais vraiment pour moi c'était une maladie comme une autre. parce que quelque chose qui est ancré en moi, c'est la vie est une maladie mortelle. De toute façon, il faudra bien qu'on meure de quelque chose. Et je refuse, sauf quand j'ai un examen qui est prévu évidemment, de penser aux récidives, de penser aux métastases, parce que ce qui doit arriver, arrivera. Je vais mettre tout comme disent les Arabes. Après, je fais tout pour éviter que ça revienne en travaillant, en essayant de travailler sur les causes, en disant qu'est-ce que mon corps voulait me dire pas ces trois cancers que j'ai eu, qu'on a dépisté la même année et traités très facilement enfin relativement facilement mais aussi ce qui m'a aidée c'est que j'ai fait une ENDE ou une EMI une expérience de mort imminente à 27 ans ce qui fait que je n'ai plus peur j'en suis ressortie sans peur de la mort je sais qu'il y a quelque chose après, je ne sais pas quoi, mais je ne suis pas qu'un corps, et je verrai bien, et pour moi ça fait vraiment partie d'une continuité, alors là on parlait de réincarnation, peut-être, je ne peux pas dire que j'y crois fermement, mais je crois qu'on est de passage d'un espace-temps à un autre, et qu'on a des choses, et qu'on fait partie d'une source, alors après il y a comme... comme plusieurs livres qui disent on est sorti de la source, on y reviendra on veut expérimenter la matière la douleur, les émotions pourquoi pas

  • Speaker #1

    j'y crois sans y croire c'est √† dire je suis ouverte je ne sais pas mais √ßa me parle c'est vrai que la plupart des gens que j'ai c√ītoy√©s qui ont fait ces exp√©riences de MDR ou de MI reviennent avec ce ok j'ai vu des choses je suis revenue donc j'ai plus peur et en m√™me temps en te programmant toute petite sur je vais avoir cette maladie j'ai envie de dire c'est pas que tu pouvais pas aller √† cette maladie mais voil√†, √©videmment t'as amen√© √ßa mais j'en suis consciente,

  • Speaker #0

    et puis il y a eu d'autres choses qui ont fait une perte de valeur d'autres choses, d'autres √©motions derri√®re qui sont somatis√©es dans mon corps que je ne pouvais pas exprimer et le gale, c'est que j'ai fait les tests oncog√©n√©tiques pour √™tre s√Ľre que j'avais ou que je n'avais pas les g√®nes, parce que j'ai des enfants et des petites filles notamment et je n'ai pas ces g√®nes et je ne les ai pas transmis √©videmment √† ma descendance. Donc, ce qui veut dire que... c'√©tait programm√© dans ma t√™te, mais ce n'√©tait pas programm√© dans mes cellules. Et on en revient √† l'√©pig√©n√©tique.

  • Speaker #1

    C'est ce que j'allais dire, l'épigénétique. Moi, je suis très en colère quand j'entends encore les médecins dire Eh, vos grands-mères et vos machins, parce que tu n'es pas obligé de l'activer, le gène, en fait. Non,

  • Speaker #0

    et tu peux en créer sans avoir le gène, la preuve.

  • Speaker #1

    C'est ça. On le voit avec les enfants adoptés, d'ailleurs, qui commencent à, tu vois, tout petit, à ressembler à leur père. adoptif, c'est incroyable l'épigénétique, ça ouvre...

  • Speaker #0

    L'√©pig√©n√©tique est le fonctionnement de l'ordinateur humain, du cerveau humain, parce qu'on peut dire que quand un enfant na√ģt, il a un ordinateur totalement vierge, et il l'apprend par mim√©tisme les premi√®res ann√©es, enfin vierge, je parle pas au niveau cellulaire ou autre, mais au niveau croyance, peur, conscience... et il apprend, mais d'une mani√®re hyper perfectionn√©e, en quelques ann√©es, m√™me en quelques mois, il s'approprie l'espace-temps actuel qui est autour de lui. C'est l√† o√Ļ on int√®gre les croyances, les peurs de nos parents, qui eux les ont... comment cr√©er et h√©riter de leurs parents comme nous, notre g√©n√©ration, la peur du manque mes parents ont connu la guerre et c'est, il faut mettre de c√īt√© il faut pr√©voir au cas o√Ļ on n'aurait pas, enfin, on a tous les peurs familiales, arch√©typales

  • Speaker #1

    alors en kin√©siologie tu en as deux grosses qui s'opposent et c'est tr√®s int√©ressant quand tu travailles sur le couple puisque le couple c'est quand m√™me le premier espace qui te permet d'√©voluer puisque tr√®s vite en couple les masques se posent en kin√©siologie tu vois tr√®s souvent la peur de manquer qui s'oppose √† la peur de perdre les gens qui sont dans la peur de perdre sont plus dans des exemples que tu as cit√©s de perdre le toit de ne pas avoir de quoi manger la peur de manquer c'est plus l'aventurier qui va, oh l√† l√†, faut pas que je loupe cette affaire faut que j'investisse l√† et en g√©n√©ral, deux partenaires c'est le m√™me probl√®me mais polaris√© √† l'oppos√© donc en g√©n√©ral, un partenaire qui est dans la peur de perdre va rencontrer un partenaire qui est dans la peur de manquer puisque le but c'est d'√™tre dans l'√©quilibre et si je reviens √† la mort, je me rends compte parce que moi aussi √ßa a √©t√© un sujet qui a √©t√© entre mes fausses couches, on m'a dit pendant des ann√©es, d'avoir travaill√© sur ce jumeau perdu, d'avoir un pied avec un avortement qu'a subi ma m√®re, qui m'a toujours mis dans le monde des morts. Ce n'est pas pour rien qu'on se retrouve √† 33 ans √† jouer avec le chamanisme et des plantes, comme la Yawashka. qui veut dire litt√©ralement la liane des morts, j'ai pris conscience √† quel point, tu vois, au sein de mon syst√®me, si je prends ma sŇďur a√ģn√©e et moi, ma sŇďur avait peur de la mort et √©tait plut√īt dans l'ultra, je me prot√®ge, je fais tr√®s attention, etc. L√†, au moins, j'√©tais plut√īt dans le d√©ni de la mort. Et dans ces cas-l√†, puisque je me disais, mais moi, la mort, m√™me pas peur. Et donc, du coup, effectivement, √ßa m'a attir√© des choses √† vivre qui ont √©t√© tr√®s douloureuses, comme mes quatre fausses couches. mais c'est aussi ce qui m'a permis dans le cadeau d√©guis√© √† aller voir pourquoi j'avais cette attirance particuli√®re et √† d√©couvrir aussi que dans le transg√©n√©rationnel puisque j'ai fait un gros travail en psychog√©n√©alogie etc j'avais une arri√®re-grand-m√®re qui avait perdu un enfant donc dans ces cas-l√† on parle de mort invers√©e et quand il y a des morts qui ne sont pas dans l'ordre des choses parce qu'on sait tous tu le disais tout √† l'heure il faut bien mourir de quelque chose on sait tous qu'on va mourir un jour mais quand il y a une maladie tr√®s violente qui d'un seul coup te retire la vie √† un √Ęge o√Ļ c'est pas dans la logique des choses, quand t'as un accident qui va enlever un enfant ou des choses comme √ßa, on parle d'inversion et les inversions vont cr√©er soit j'ai tr√®s tr√®s peur de la mort donc dans mon chemin je vais rencontrer des choses pour trahir et tuer, mettre de l'√©quilibre ou au contraire je suis dans le d√©ni complet et donc il va bien falloir que je me confronte √† √ßa pour remettre de l'√©quilibre et ce qui est tr√®s beau dans les EMDR c'est que tr√®s souvent parce que t'as vu c'est l√† o√Ļ tu reviens en te disant mais j'ai envie de vivre la vie vaut la peine d'√™tre v√©cue c'est l√† o√Ļ tu appr√©cies pleinement parce que t'as plus peur

  • Speaker #0

    et tu te reconnectes √† tes valeurs profondes moi il y a des choses j'ai dit √ßa c'est plus pour moi bon apr√®s on retombe dans cette orni√®re de l'habitude et je rajouterai dans les figures d'autorit√© je sais pas si on peut pas parler de figure mais ce sont tous les messages v√©hicul√©s par les m√©dias et qui nous je paraphrase encore une chanson qui nous faut croire que le bonheur c'est d'avoir de la voir plein nos armoires hein et donc on nous dresse √† dire √ßa va pas, on va acheter je veux √™tre la plus belle il faut que j'ach√®te √ßa, enfin c'est tout le message de la publicit√© bas√© sur des messages psychologiques, des √©tudes psychologiques tr√®s tr√®s pouss√©es bien s√Ľr,

  • Speaker #1

    c'est ce qui m'a fait quitter le marketing tu sais moi pendant très longtemps pour faire plaisir à papa j'étais directrice communication et marketing et effectivement c'était plus dans mes valeurs c'était plus dans mes valeurs du tout parce qu'aujourd'hui effectivement j'ai compris que la sérénité la paix elle est en soi,

  • Speaker #0

    à l'intérieur de soi et aucunement à l'extérieur et c'est pour ça que maintenant je fais mes podcasts avant je me pomponnais et maintenant je me dis je suis moi oui,

  • Speaker #1

    c'est ça

  • Speaker #0

    j'essaye d'être présentable, mais je ne me mettrai pas en dimanché, entre guillemets, pour être plus présentable, parce que je vis au jour le jour comme ça, je suis bien comme ça, et je suis Madame Tout-le-Monde, même si j'ai vécu ce petit truc, enfin, pas tellement, mais différemment. Donc, pour en revenir à ton livre, puisque c'était ça la base, comment peut-il aider des personnes qui connaissent déjà des bases, qui veulent, je ne dirais pas s'en sortir, c'est le terme qui vient, mais se sortir de cette spirale ? qui les emmènent toujours sur les mêmes choses, revenir à leur valeur et revenir à elles-mêmes.

  • Speaker #1

    Oui, alors soit. Tu sais, dans mon livre, je parle beaucoup parce que moi, c'est ce qui me touche le plus. √áa a √©t√© un gros travail pour moi de travailler sur les √©motions. Comme je l'ai dit tout √† l'heure, petite, j'√©tais ultra timide et je gardais tout √† l'int√©rieur de moi. Donc, j'avais maladie psychosomatique. Sur maladie psychosomatique, aujourd'hui, on comprend dans le triangle de la sant√© que tout est li√©. Quand tu travailles sur... sur un aspect, soit structurel, biochimique ou √©motionnel, √ßa profite √† l'ensemble des facettes du triangle. Alors moi, c'est vrai que dans mon m√©tier de praticienne psychocorporelle, j'ai plut√īt tendance √† aller lib√©rer l'√©motionnel chez les gens. Mais quand tu comprends comment fonctionne la vie, puisqu'on attire ce qu'on vibre et on attire ce dont on a besoin, en fait, en r√©alit√©, on n'aurait pas besoin d'aller voir un th√©rapeute si on s'autorisait √† lib√©rer naturellement les √©motions qui sont bloqu√©es √† l'int√©rieur de nous.

  • Speaker #0

    Excuse-moi, pourrais-tu expliquer ce que c'est structurel et biochimique pour les personnes qui découvrent cela ? Donc, émotionnel, ce sont toutes les émotions souvent refoulées que l'on a, ou les chocs émotionnels que l'on vit, que l'on a vécu, et la maladie, l'annonce d'un cancer en est énorme.

  • Speaker #1

    Oui, alors en fait √ßa c'est plut√īt dans le triangle de la sant√© que tu apprends tr√®s t√īt en kin√©siologie, c'est les trois facettes structurelles, on va toucher √† la structure de l'√™tre, je ne sais pas, tu vois, tu te d√©places un truc, tu vas voir un ost√©opathe ou un chiropracteur, il va te le remettre.

  • Speaker #0

    Les os par exemple, les muscles bougés, enfin voilà, le corps physique.

  • Speaker #1

    c'est √ßa exactement dans le biochimique comme son nom l'indique c'est toute la chimie et on est plus sur une probl√©matique hormonale par exemple en r√©alit√© tout est li√© puisque l'√©motion mon b√©b√© c'est plus ses √©motions je parle tr√®s souvent des √©motions parce que c'√©tait ma probl√©matique donc c'est ce que je connais le mieux toutes les √©motions en fait c'est quand tu ne t'autorises pas √† les lib√©rer naturellement, parce qu'une √©motion, elle ne t'appartient pas. D'ailleurs, on dit √† tort, je suis triste, alors qu'on devrait dire, je ressens de la tristesse. On s'autoriserait beaucoup plus √† la lib√©rer en disant, c'est simplement un truc qui me traverse et je ne m'identifie pas √† √ßa. Et une √©motion, quand tu la gardes parce qu'on a entendu depuis des g√©n√©rations et des g√©n√©rations. c'est pas beau de pleurer ou c'est pas beau de se mettre en col√®re ou c'est bon t'es grande tu vas pas pleurer alors qu'en r√©alit√© une √©motion c'est une m√©moire et on pleure rarement quand on dit c'est dingue qu'ils surr√©agissent pour un truc comme √ßa c'est √©videmment pas pour un truc comme √ßa qu'on surr√©agit c'est parce que c'est un cadeau de la vie qui nous permet d'aller lib√©rer quelque chose qui nous rappelle une situation qu'on a enferm√©e quand on √©tait enfant en g√©n√©ral donc en fait tant que l'√©motion est emprisonn√©e je parle souvent de cristallisation dans le corps elle se cristallise au niveau des fascias d'ailleurs c'est int√©ressant parce que les fascias √ßa fait 10-15 ans que la m√©decine s'y int√©resse je suis en prison on est hyper en retard par rapport √† √ßa l√† o√Ļ tu vois les australiens sont beaucoup plus en avance que nous l√† dessus donc c'est vraiment comme j'appelle √ßa une toile d'araign√©e moi les faciates une toile d'araign√©e √©lastique, planchate qui est sous notre peau, qui enveloppe tout et puis qui r√©unit tout le corps et ces faciats ont une m√©moire de forme donc le but en r√©alit√© √ßa va √™tre d'aller lib√©rer les √©motions qui sont bloqu√©es dans le corps pour plus avoir besoin d'attirer sans arr√™t des situations qui nous font dire parfois √ßa, c'est l'histoire de ma vie et qui, en fait, sont des cadeaux pour pouvoir lib√©rer des √©motions bloqu√©es. Quand il y a trop d'√©motions bloqu√©es, qu'est-ce qui se passe ? √áa fait un petit peu boule de neige et puis il y a un inconfort. C'est s√Ľr que quand on retient de la col√®re, quand on retient de la tristesse, beaucoup de gens parlent d'√©motions n√©gatives. Moi, je ne parle jamais d'√©motions n√©gatives. parce que ce sont des √©motions qui sont certes inconfortables mais elles viennent nous raconter des choses et c'est souvent ces √©motions l√† c'est pour √ßa qu'on les appelle des n√©gatives dans le commun des mortels c'est souvent celles qui sont jug√©es alors qu'en r√©alit√© ce sont des alli√©s tr√®s pr√©cieuses et ces √©motions quand tu lib√®res ces paquets √©motionnels tu te sens beaucoup mieux tu t'all√®ges et tu rencontres d'autres choses dans ta vie mais quand tu les lib√®res pas c'est l√† o√Ļ d'abord tu as un confort, apr√®s tu as un sympt√īme et dans le pire des cas, tu as la maladie. et la plupart des gens notre soci√©t√© moderne elles voient vraiment la maladie et la plupart des √©motions comme des ennemis √† combattre il faut lutter contre et tout ce sur quoi tu luttes √ßa retrouve une loi quantique tu le renforces en fait et donc c'est vraiment la maladie autant que les √©motions c'est vraiment des messagers pour venir sonner la sonnette d'alarme √† notre moi profond j'appelle le soi c'est le titre de mon livre le parcours qui m√®ne √† soi merci qui passe par le langage du corps pour dialoguer avec nous. Parce que nous, on a le langage, mais le langage du corps, je l'ai dit tout √† l'heure, c'est les arch√©types, c'est nos r√™ves et puis c'est notre corps en fait, la mani√®re dont il nous parle. Donc une maladie, c'est toujours un message du corps √† aller voir qu'est-ce que mon corps est en train de me dire qui fait que je ne suis pas align√©e. tu vois j'ai fait un gong baff avec Swan qui est un homme qui a √©crit ces sons qui gu√©rissent, qui est un homme incroyable qui a plusieurs centres tu vois dans le sud de la France √† Paris, il est tellement victime de son succ√®s qu'il est en train de cr√©er un autre centre tellement il y a de monde qui viennent se r√©accorder juste avec les sons parce que le corps, les sons c'est des vibrations et quand tu vis un gong baff, tu vois moi j'en ai fait la semaine derni√®re je te sais qu'un Gong Bath, c'est des bains de gong.

  • Speaker #0

    Ah oui, un gong bath, d'accord.

  • Speaker #1

    Et donc, en fait, tu as les gongs partout dans la pi√®ce. Tu as des bols de toutes les origines, tu vois. Et puis, ils jouent avec des fl√Ľtes, ils jouent avec des instruments yogiques. C'est un homme qui fait le tour du monde et qui va toujours chercher des instruments incroyables. Et ton corps, il se r√©accorde, puisque notre corps, il est fait √† 75% d'eau. quant √† les vibrations qui viennent te r√©harmoniser d'ailleurs il utilise le langage des oiseaux il dit la langue fran√ßaise est bien faite quand elle dit je ne me sens pas en accord avec √ßa tu vois il vient r√©aligner √† c√īt√© de mes pompes je travaille aussi en √©nerg√©tique et je m'aper√ßois que mon centre il est l√† ou

  • Speaker #0

    l√† mon aura est √† c√īt√© de mes pompes

  • Speaker #1

    c'est exactement ça donc en fait naturellement tu viens te faire réaccorder, réaligner et tu sors de là en fait le stress tu vois le moindre truc qui déclenchait du stress auparavant un bain de gong je t'ai dit ça dure à peu près 3 semaines dans les bénéfices 3 semaines qu'on retrouve c'est les 21 jours en PNL c'est les 21 jours qu'on retrouve dans les reconnexions au niveau cérébral quand tu changes de croyance etc pas tout se rejoint quoi

  • Speaker #0

    toujours c'est dr√īle parce que j'ai un peu mis de c√īt√© depuis ces deux ans toute l'√©nergie, j'y reviens mais avant par moment j'ai des bols tib√©tains bols de cristal, clochettes et par moment j'ai besoin d'aller chercher telle chose et de me faire des r√©harmonisations et l√† j'√©tais trop dans le corps trop dans la m√©decine je crois que j'avais mis de c√īt√© toute cette partie mais

  • Speaker #1

    spirituelle j'étais tirée vraiment dans la matière ce qui est très bien parce que des gens comme toi très souvent et je me retrouve en toi on a tendance à se barrer et le problème c'est que pour vraiment monter très haut et dans les bonnes strates il faut être super ancré c'est toujours cet alignement. Je parle d'équilibre comme ça, mais en réalité, c'est l'équilibre comme ça aussi.

  • Speaker #0

    L'√©quilibre est L'ancrage, l'enracinement, le centrage. Je ne sais plus trop o√Ļ est le dernier, mais chaque mot a une signification pr√©cise en √©nerg√©tique. Et c'est vrai qu'il faut prendre soin de notre corps √©nerg√©tique. Et l√†, tu parles de notre corps √©motionnel. Et moi, il y a une chose qui me fait bondir int√©rieurement. C'est quand les femmes me disent mais tu es forte, je n'ai pas ta force Mais non, je ne suis pas forte. Simplement, je me remets dans l'ici et maintenant. Hier est pass√©, pourquoi m'en faire ? Et demain est un autre jour, pour paraphraser Scarlett O'Hara. Et √ßa ne sera jamais ce √† quoi je m'attends, donc restons ici et maintenant. et vraiment mes seuls buts j'ai pass√© des moments tr√®s difficiles dans ma vie comme nous toutes c'√©tait tenir jusqu'au soir jusqu'au lendemain, je voyais pas plus loin c'√©tait mon seul but je me projetais pas au del√† et je crois que j'ai gard√© cette mani√®re de penser et puis avec le d√©veloppement personnel tout ce que j'ai exp√©riment√© moi aussi c'est √™tre vraiment √ätre dans l'instant pr√©sent, c'est √™tre‚Ķ et puis profiter des bonheurs que l'on a. On me dit voir le verre √† moiti√© plein au lieu de moiti√© vide Ce n'est pas exactement √ßa, mais √† c√īt√© de nous, il y a des choses qui sont tr√®s moches, tout ce que l'on vit quand on vit un cancer, et puis c'est un sacr√© ascenseur √©motionnel. mais il y a des choses tr√®s belles et je me for√ßais au d√©but et c'est devenu naturel chaque jour de voir ce qui √©tait beau dans ma vie et je disais √ßa commence avec le matin se r√©veiller au chaud m√™me si on a mal moi tous les matins je mets un quart d'heure avant de pouvoir bouger mes doigts tellement ils sont ankylos√©s, ils me font mal ils me r√©veillent la nuit parfois mais je me dis je me r√©veille au chaud le ventre plein avec j'ai la chance d'√™tre √† c√īt√© de l'homme que j'aime et qui m'aime et √ßa c'est merci d√©j√† dire merci je suis en vie

  • Speaker #1

    C'est une √©norme cl√©, la gratitude. Et c'est important de le souligner. Parce qu'on parlait tout √† l'heure du regard. En r√©alit√©, notre vie, c'est le reflet de notre regard, nos croyances et nos pens√©es vont cr√©er finalement nos √©motions et donc nos comportements. Et c'est vrai que quand tu cultives cette gratitude avec des toutes petites choses, √ßa peut √™tre... il ne nous arrive pas tous les jours des trucs extraordinaires, mais de dire, tiens, l√†, le bus, il m'a reconnu, il s'est arr√™t√©, √ßa m'a permis d'arriver √† l'heure, √† mon boulot et d'assurer ma r√©union, etc. C'est d√©j√† programmer tout son cerveau √† voir le beau. Et √ßa change tout. Parce qu'en fait, c'est vraiment, notre vie, c'est... le monde ext√©rieur n'existe pas. Je reprends le titre d'un livre de Christian Flech, qui est un sacr√© sp√©cialiste en d√©codage biologique. C'est un livre que j'ai trouv√© extraordinaire parce qu'il explique de fa√ßon tr√®s simple comment l'√©nergie cr√©e la mati√®re et qu'on n'est que des acteurs de th√©√Ętre sur le grand jeu de la vie pour exp√©rimenter avec notre jeu. Et la gratitude, mais √©videmment, √ßa commence par l√†, de se dire merci, merci la vie. parce que quand tu programmes le beau qu'est-ce que tu attires √† toi le beau alors √ßa veut pas dire que tout est toujours beau √©videmment puisqu'on vit sur un monde polaris√© mais de voir que justement tout est un cadeau √ßa te remet dans ta responsabilit√© responsable

  • Speaker #0

    mais pas coupable je le dis souvent et c'est l√† o√Ļ j'essaye √ßa me h√©risse √©galement mais pas n√©gativement c'est √† dire que les personnes ne s'en rendent pas compte mais les femmes qui disent oui j'ai jamais de chance parce que j'aimerais √™tre comme toi oui √ßa tombe toujours sur moi alors j'ai envie de leur dire excuse moi l'expression putain mais quelque part vous attirez cela par la loi de l'attraction en vous disant,

  • Speaker #1

    √† force de se r√©p√©ter je n'ai jamais de chance le cerveau int√®gre je n'ai jamais de chance donc c'est m√™me pas qu'il est un texte ta vision du coup elle est toujours port√©e c'est l'histoire de la voiture rouge ou des femmes enceintes qui voient des femmes enceintes partout sur o√Ļ est-ce que j'ai pas de chance et tu vois m√™me plus quand t'as de la chance exactement syst√®me r√©ticul√© activateur

  • Speaker #0

    j'ai eu du mal √† l'apprendre c'est une partie du cerveau la partie du cerveau qui fait le tri dans toutes les donn√©es que l'on enregistre inconsciemment pour amener √† notre conscience celles qui correspondent √† nos croyances donc plus vous direz je n'ai pas de chance plus il am√®nera √† votre conscience ce que tu dis toutes les fois o√Ļ vous n'avez pas de chance et en disant merci que le monde est beau ce m√™me syst√®me de notre cerveau que moi je consid√®re comme un modulateur des modulateurs, ni plus ni moins am√®ne √† ma conscience tout ce qui fait que le monde est beau et je me prom√®ne, je vois une belle fleur je suis dehors, il y a du soleil c'est g√©nial apr√®s tous ces mois de pluie j'entends le chant des oiseaux enfin mais

  • Speaker #1

    c'est merveilleux et c'est retrouver notre regard d'enfant c'est √ßa parce que l'√©merveillement il est li√© √† l'enfant int√©rieur et c'est vrai que tu parlais tout √† l'heure de l'ici et maintenant √ßa c'est aussi quelque chose qui a √©t√© tr√®s amen√© notamment par toute la culture du yoga avec les m√©ditations etc la plupart des gens ont tendance √† vivre √ßa c'est l'ego qui nous emm√®ne l√†-dedans mais dans le pass√© j'ai peur parce qu'il m'est arriv√© √ßa du coup je cr√©e la peur en permanence et qu'est-ce que je regarde et que j'attire √† moi parce qu'il me fait peur ou alors j'ai peur du futur de ne pas avoir assez, tu parlais d'argent etc alors qu'ici et maintenant tout va bien, donc en fait quand t'es vraiment en lien avec ce qui t'entoure l√† √ßa peut modifier le comportement de nos cellules et puis lib√©rer toutes les hormones qui sont s√©cr√©t√©es par le cerveau parce que c'est lui en fait qui est responsable de notre bien-√™tre et vu qu'il y a deux √©tats possibles au quotidien j'ai parl√© de la m√©daille avec les deux pi√®ces de la peur et l'amour la peur c'est vraiment un √©tat d'aveuglement et c'est un automatisme alors que l'amour c'est un √©tat de conscience c'est un √©tat d'infini c'est un √©tat de lien parce qu'on est reli√© √† plus grand que nous on parlait du cŇďur tout √† l'heure c'est vraiment quand t'es reli√© au champ du cŇďur que tu te relis avec plus grand que toi, t'appelais tout √† l'heure la source t'en as qui l'appellent l'infinite t'en as qui l'appellent la matrice, on s'en fout mais c'est vraiment cette conscience qu'on est reli√© √† plus grand que soi et l'amour il s'exprime dans le pr√©sent Du coup, la peur, elle, elle est conditionn√©e par le pass√©, comme je le disais, ou la projection d'un manque futur. Donc, tant que tu es l√†-dedans, c'est une invention du mental.

  • Speaker #0

    Du coup,

  • Speaker #1

    quand tu te plantes dans l'état d'amour… mais en fait quand tu te plonges dans cet état d'amour dans l'ici maintenant, tu parles de la méditation là tu peux aller délivrer les émotions qui sont bloquées et qui sont à l'origine des maladies dont on parlait et c'est ça que la médecine quantique est venue nous prouver, c'est prouver qu'en fait l'état de conscience il peut nous guérir parce que nous vivons tout le temps dans cette peur constante qui est emprisonnée finalement par, tu parlais tout à l'heure des injonctions, de ce qu'on a entendu quand on était petit, de nos habitudes et tout ça c'est conditionné par la pensée C'est ça.

  • Speaker #0

    Ce que nous transmettent nos ancêtres.

  • Speaker #1

    Genre le monde est dangereux, tu vois.

  • Speaker #0

    Voilà, les expériences que nos mères, grand-mères, arrière-grands-mères, les lignes féminines ont.

  • Speaker #1

    Et qu'on a dans nos cellules, mine de rien. Parce que tout ce qu'elles n'ont pas délivré, tout ce qu'elles n'ont pas libéré, c'est à ceux qui sont en dessous de le libérer.

  • Speaker #0

    Ah oui, et puis moi j'ai v√©cu √ßa dans ma chair parce que quand ma fille est devenue, quand notre fille est devenue plus grande, elle venait vers moi, j'avais ce mouvement de recul qui me faisait souffrir et qui la faisait souffrir. Et donc je lui ai dit c'est pas toi, c'est moi, j'ai un probl√®me, je ne sais pas lequel. Et notre fille, je pouvais le prendre sans aucun probl√®me. Et bon j'ai eu tr√®s peu de‚Ķ de partage avec ma m√®re, j'ai tr√®s peu connu, enfin j'ai connu jusqu'√† l'adolescence, donc √ßa ne m'int√©ressait absolument pas, mes grands-parents, c'est l√† o√Ļ j'ai mis vraiment le pied dans le d√©veloppement personnel, parce que je voulais me lib√©rer, et surtout la lib√©rer de cela. Et c'est l√† o√Ļ des choses me sont revenues, que ma m√®re avait un fr√®re, que... dans ce qu'elle me disait, enfin, laisser transpara√ģtre que son fr√®re √©tait plus important que sa m√®re, ma m√®re ne m'a jamais pris dans ses bras. Et je pense que sa m√®re ne pouvait pas faire la m√™me chose. Voil√†.

  • Speaker #1

    Et comment se faire quand on n'a pas eu ? Ben oui.

  • Speaker #0

    Et donc, il y a eu, je pense qu'il y a une lign√©e et je l'ai coup√©e. avec diff√©rents protocoles. C'est l√† o√Ļ vraiment j'ai fait mes premi√®res recherches sur tout √ßa parce que ce n'√©tait pas normal, mais c'√©tait plus fort que moi.

  • Speaker #1

    Oui, c'est visc√©ral, mais je comprends tr√®s bien. C'est classique quand il y a une grand-m√®re malade, etc., qui n'a pas pris l'enfant. Comment voulez-vous que l'enfant devenant maman fasse la m√™me chose avec ses enfants s'il n'a pas pris, s'il n'a pas eu ? C'est tr√®s compliqu√©. Je me souviens d'une femme qui m'avait beaucoup touch√©e Elle √©tait venue en s√©ance, on avait travaill√© sur... Elle avait sa petite fille qui avait vraiment... Pourquoi elle √©tait venue me voir la petite puce ? Ah oui, elle ne dormait pas la nuit. Oui, c'√©tait incroyable. Elle ne dormait pas la nuit. T'en parles dans le... Ah oui, voil√†. T'en parles dans le... √áa m'a touch√©e. Ben oui, parce que √ßa me fait penser √† √ßa. Et finalement, en fait, la maman a cru qu'elle allait perdre l'enfant parce que quand elle a eu l'accident de voiture, on lui a dit, bon ben l√†, c'est s√Ľr, ils ont fait une √©chographie en urgence, mais c'√©tait l'√©quipe de nuit, il n'y avait pas les m√©decins, etc. ils ont cru qu'il y avait une fausse couche qui arrivait. Bon, appelez-nous d√®s que la fausse couche arrive. Donc, elle, automatiquement, qu'est-ce qu'on fait ? On ne s'attache pas √† l'enfant. Le lien d'attachement √† l'enfant ne peut pas se faire naturellement. Et quand elle a eu son second fils, elle en souffrait parce qu'elle sentait qu'elle √©tait plus proche du fils. Donc, elle m'en a parl√©. Moi, je lui ai dit, mais c'est normal, le lien d'attachement n'a pas pu se faire. On va remettre. le m√™me lien et alors d√©j√† ce qui √©tait tr√®s beau c'est que la petite fille d√®s la premi√®re nuit elle a refait ses nuits alors que √ßa faisait 4 ans qu'elle ne dormait pas en fait elle se r√©veillait la nuit elle se r√©veillait la nuit pour rassurer sa maman de dire mais t'inqui√®te pas en fait je suis l√† je ne veux pas mourir et √ßa s'√©tait pass√© une nuit l'accident et quand on a remis le lien d'attachement et c'est l√† o√Ļ on voit quand m√™me que le cerveau ne fait pas la diff√©rence entre le r√©el et l'imaginaire en hypnose et bien √ßa a r√©gl√© tous les probl√®mes avec sa fille il n'y avait plus du tout de diff√©rence

  • Speaker #0

    Comme quoi l'hypnose, c'est également une méthode qui est merveilleuse.

  • Speaker #1

    √áa permet d'aller dans le corps aussi, contrairement √† ce qu'on croit souvent, bien s√Ľr.

  • Speaker #0

    Après, ce qui a fait beaucoup de mal à l'hypnose médicale, c'est l'hypnose de spectacle.

  • Speaker #1

    Oui, les gens ont peur.

  • Speaker #0

    Les gens ont peur. Et puis, toutes les histoires qu'on racontait sur les romans ou… quelqu'un a été conditionné pour tuer je me rappelle avoir lu ça je les ai pas lus mais ça me va c'était les histoires qui passaient ou les films ou je sais plus quoi mais c'est vrai qu'il y a cette espèce de méfiance je veux pas qu'on me fasse faire des choses que je ne veux pas et je discutais avec des amis quand je faisais mes formations qui disaient j'enregistre les séances et je les donne aux personnes comme ça déjà ça les rassure de savoir qu'elles sont enregistrées et qu'elles peuvent réécouter merci pour le tips parce que tu

  • Speaker #1

    vois c'est une belle id√©e moi je fais jamais de s√©ance d'hypnose sur la premi√®re s√©ance sauf si √©ventuellement je vais travailler sur l'enfant int√©rieur en humaniste o√Ļ la personne elle est tr√®s peu en √©tat de conscience modifi√©e parce que t'as pas besoin merci d'aller tr√®s en profondeur, tu vois, en √©tat de conscience modifi√© pour que le travail soit tr√®s efficace. N√©anmoins, je prends, c'est int√©ressant ce que tu dis.

  • Speaker #0

    Et tu vois, c'est dr√īle, mais l'hypnose, c'est une des rares techniques, enfin, il y en a beaucoup que je n'ai pas exp√©riment√©es, mais que je ne connais pas.

  • Speaker #1

    Alors que moi, ça me fascinait.

  • Speaker #0

    Enfin, ça me fascine intellectuellement, mais je n'ai jamais eu l'occasion, j'allais dire, de subir. Tu vois, tu dois avoir, suite à ce que je te disais, un préjugé ou une peur. J'ai fait de la sophrologie. Bon, ça ne me convient pas particulièrement. Je le ressens plus comme une méditation. Ce n'est pas désagréable, mais ça ne me parle pas comme d'autres techniques. Et c'est là qu'il faut essayer plein de techniques.

  • Speaker #1

    et essayez plusieurs th√©rapeutes parce que c'est l'alliance th√©rapeutique c'est-√†-dire le lien on sent ou on ne sent pas la personne en face de vous et c'est ok tu sais moi je dis souvent oui oui oui compl√®tement je dis souvent vous pouvez faire 15 s√©ances de kin√©siologie avec le m√™me objectif de d√©part vous aurez 15 s√©ances diff√©rentes √©videmment puisqu'on rencontre ce qu'on vibre et que tu vas aller chercher chez le th√©rapeute des choses que le th√©rapeute a d√©pass√©es avec lesquelles il va √™tre... Il ne faut pas croire, il y a quand m√™me de la projection, il y a quand m√™me des... √ßa se passe √† un moment je cherche comment tu m'√©chappes et tu vois c'est marrant parce qu'en discutant avec toi de l'hypnose je prends conscience que la premi√®re personne qui m'a ouvert vraiment au d√©veloppement personnel apr√®s mes parents quand j'√©tais ado, cette fameuse psychanalyste elle √©tait tr√®s ouverte √† d'autres m√©thodes √† l'√©poque o√Ļ j'allais la voir, elle l'exp√©rimentait, elle commen√ßait √† se former √† l'hypnose ericksonienne. Et elle m'avait demand√©, elle m'avait dit, toi, tu as des trucs un peu particuliers, je faisais beaucoup de r√™ves pr√©monitoires et tout. Elle m'a dit, est-ce que tu accepterais d'√™tre mon cobaye pour travailler avec toi en hypnose ? Et j'avais dit, ouais, avec plaisir. J'avais tellement confiance en plus en cette femme qu'il y avait vraiment z√©ro peur. et je me souviens vraiment pourtant √ßa date, je vais avoir 45 ans la semaine prochaine je me souviens d'avoir travaill√© avec elle carr√©ment sur des vies ant√©rieures, je me souviens de toute la s√©ance et ce qui est tr√®s dr√īle c'est que j'avais pas fait le lien que finalement c'est peut-√™tre elle qui m'avait amen√© √† ce go√Ľt pour l'hypnose

  • Speaker #0

    Et le problème aussi quand on est HP, comme je disais, c'est très à la mode de dire qu'on est au potentiel, mais c'est une réalité que personnellement je ne souhaite à personne. Maintenant c'est plus facile, mais… moi ça a plus été un handicap qu'autre chose c'est qu'on est intéressé par tout on veut tester, ça c'est génial tu me dis ça, toi là j'ai noté deux livres,

  • Speaker #1

    il va falloir que je les trouve je te les recommande parce que tu sais quand je les cite c'est vraiment des livres qui m'ont marqué et je pense qu'ils te parleront beaucoup.

  • Speaker #0

    Et tu vois pourtant c'est ce qu'il faut comme livre, j'en ai 5 ou 3 plus et ils sont sur 3 épaisseurs je connais donc là pour en revenir ah oui ce que je voulais te demander pour les personnes qui ne connaissent pas, qu'est-ce que l'ego parce qu'on a beaucoup parlé d'ego donc l'ego c'est une construction que l'on fait que l'on fait de sa personnalité toi comment tu le...

  • Speaker #1

    c'est une jolie image moi je parle souvent du personnage aussi tu sais le personnage qu'on construit hum...

  • Speaker #0

    la construction de l'ego tu vois on parle souvent de l'√Ęge de raison √† 7 ans tu vois c'est vraiment l√† o√Ļ on commence √† √™tre capable de dire je suis comme ci je suis comme √ßa pendant longtemps Jung il parlait de la d√©construction de l'ego vers 50 ans je crois aujourd'hui pouvoir dire que je constate que cette d√©construction elle se fait avant mais normal tout √©volue la conscience √©volue on est plus en avance aujourd'hui et tu vois des exp√©riences comme celles que tu as v√©cues hum √ßa aussi √ßa aide √† d√©construire l'ego. En r√©alit√© l'ego c'est le personnage qu'on s'est cr√©√© parce qu'on a entendu, compris que c'est comme √ßa qu'on est aim√©. Par exemple tu grandis dans une famille hyper judo-chr√©tienne o√Ļ il faut √™tre g√©n√©reux absolument tu vas te construire avec un √©go o√Ļ t'as compris que pour √™tre aim√© de tes parents il fallait √™tre g√©n√©reux donc tu vas toujours √™tre celui qui paye pour les copains qui je sais pas qui pr√™te main forte qui donne qui d√©m√©nage des choses des machins des trucs et tu vas r√©agir de mani√®re tr√®s disproportionn√©e vraiment r√©agir quand un jour on va te traiter par exemple de peindre ou quand tu vas voir chez les autres quelqu'un qui va avoir un comportement d'avarice. Et √ßa, c'est encore une invitation √† aller prendre conscience que oui, toi aussi, tu peux √™tre avare, √©videmment, puisque sinon, tu ne r√©agirais pas, √ßa glisserait. Alors √©videmment, quand tu dis √† la personne qui a d√©ploy√© son √©go dans la g√©n√©rosit√©, et qui en fait une valeur super importante, de lui dire, toi aussi, tu as ce c√īt√©-l√†, il va dire, comment tu peux me dire √ßa √† moi qui suis toujours celui qui paye ? Et en fait, pour r√©tablir... toutes nos facettes √† l'int√©rieur de nous pour √™tre conscient de cette boule multifacette dont on a conscience finalement que de 10%, c'est justement de voir √† travers ton environnement, je disais tout √† l'heure qu'en r√©alit√©, on ne devrait pas avoir besoin de th√©rapeute parce que la vie nous permet de savoir qui l'on est. Tiens, si j'ai √ßa qui r√©agit, c'est peut-√™tre une invitation √† r√©int√©grer cette facette-l√†. et quand finalement tu te retrouves dans une situation o√Ļ t'en as marre d'√™tre le con qui paye parce qu'encore une fois c'est pas √©quilibr√© quand t'es toujours celui qui paye bah c'est de te voir dire par exemple ah aujourd'hui j'ai oubli√© mon portefeuille je peux pas payer mais d'en rigoler tu vois c'est pas de le juger d'en rigoler et l√† tu r√©cup√®res cette facette l√† que t'avais mis compl√®tement en d√©ni et du coup la vie t'am√®ne plus des situations dans lesquelles c'est toujours toi le con qui paye parce que t'as conscience que t'es les deux quoi donc je ne sais pas si j'ai r√©pondu mais l'ego c'est le personnage c'est le personnage qu'on a mis en place parce qu'√† un moment donn√© nos exp√©riences notre vie, nos parents on a compris que pour √™tre aim√© il faut √™tre le clown par exemple qui fait rire tout le monde

  • Speaker #1

    Et derrière, il y a les émotions tristes que l'on cache parce qu'il faut être un clown.

  • Speaker #0

    Tu regardes les plus grands humoristes, g√©n√©ralement, c'est ceux qui ont les histoires les plus difficiles. C'est √ßa. Et qui essayent vraiment de le tourner √† la d√©rision, au rire, etc. Mais en fait, pour revenir √† ta notion d'ego, l'ego, c'est ce qui nous permet de dire je suis alors qu'en fait, on est tout. dans le yoga, tu sais, dans le yoga, tu as beaucoup de mantras comme √ßa, le satnam, tout √ßa, √ßa te permet de te rendre compte qu'en fait, √ßa veut dire je suis. Mais tu vois, je suis, un point, c'est tout. Il n'y a pas besoin, voil√†, il n'y a pas besoin en fait d'aller mettre des mots derri√®re parce qu'on est tout. Et tu vois, la psychobiologie quantique, √ßa m'a vraiment permis de comprendre que on est tout et on peut tout √™tre et tout faire. Et finalement, la seule limite que l'on se met, c'est l√† o√Ļ notre imagination se trouve. notre √©go croit ne pas pouvoir aller. Et notre √©go, il essaye de nous prot√©ger. Tu vois, je disais qu'on en avait besoin. √Čvidemment, pour plein de choses, on en a besoin. Mais notre √©go, il se dit, et c'est la logique du cerveau, puisque jusqu'ici, √ßa m'a permis d'√™tre en vie, tu en parlais tout √† l'heure dans tes croyances, si d√©j√† je r√©ussis √† vivre jusqu'√† ce soir, en fait, √ßa nous force √† ne pas changer. d'o√Ļ tu sais ce fameux mot cette expression qui dit c'est la zone de confort car rien de confortable qu'on a que le mot quand tu sors de cette zone de confort pour aller dans ta zone de g√©nie il faut bien que tu atteindes la zone de peur et

  • Speaker #1

    que tu la traverses et c'est ça le courage c'est pas ne pas avoir peur c'est avoir peur et avancer quand même en disant on verra bien peut-être que ma peur n'est que cela une peur

  • Speaker #0

    c'est √ßa d'o√Ļ elle vient en fait parce que la r√©alit√© elle est vraiment ailleurs elle est vraiment ailleurs que celle qu'on se raconte en permanence par rapport √† nos histoires, √† nos exp√©riences et quand on commence √† voir que la r√©alit√© elle est ailleurs √ßa revient aussi √† admettre que l'ego c'est une illusion

  • Speaker #1

    Et là, il y avait deux choses que j'avais beaucoup appréciées. Enfin, j'ai apprécié beaucoup, beaucoup de choses. J'ai eu l'impression de relire ma vie dans ton livre. Puisqu'en fin de compte, c'est plus ou moins ce que je pratique. Je dirais que je faisais de la prose sans le savoir. Je faisais ce que tu faisais sans le savoir.

  • Speaker #0

    Moi, je suis très touchée, merci.

  • Speaker #1

    C'est prendre sa place dans le monde, la liste de ses qualit√©s et de ses d√©fauts. Et c'est vrai que pour moi, des choses que tu dises qualit√©, je les prendrais comme des d√©fauts. Et c'est l√† o√Ļ on voit la polarit√© que l'on met sur les mots. Et qu'en fin de compte, pour moi, ce ne serait ni des qualit√©s ni des d√©fauts. Quand tu marques ambitieux en qualit√©, pour moi, c'est un d√©faut. Moi, j'imagine un ambitieux qui √©crase tout autour de lui. Tandis que pour toi, √ßa sera peut-√™tre quelqu'un qui veut aller plus haut, plus loin, qui veut se r√©aliser, tout simplement.

  • Speaker #0

    c'est ça c'est un exercice que je propose souvent dans mes stages d'enfants intérieurs et ça fait rire beaucoup de monde parce que t'es en groupe donc tu bénéficies vraiment tu vois de cet égrégore et c'est marrant de voir comme certains enfants curieux parce qu'il y avait des secrets de famille il fallait pas poser de questions on a vraiment étouffé cette curiosité qui est magnifique et d'autres au contraire montraient la curiosité c'était être intelligent et en fonction de comment on l'a reçu perçu dans la famille on a été tu vois inhiber des choses on les a perçus comme des défauts et des...

  • Speaker #1

    ou des qualités et ça change tout en fonction du regard que tu as dessus moi je vois des faux excentriques je suis excentrique pendant longtemps j'ai eu les cheveux bleus jusqu'au cancer pendant 10 ans pour moi c'est une qualité parce qu'on rentre pas dans le...

  • Speaker #0

    parce que tu oses et que la plupart des gens n'osent pas parce qu'ils ont peur d'être jugés

  • Speaker #1

    Et c'est vrai, tu parlais de la peur et de l'amour. D√®s l'instant o√Ļ j'ai t√©moign√© depuis le premier jour, je reviens √† ce que je te disais, j'ai eu peur parce qu'il y a toujours la peur d'√™tre jug√©e. Je ne l'ai pas tellement parce que je m'en fiche, parce que je suis excentrique. Mais je me suis lib√©r√©e d'une peur √©norme et je suis tomb√©e dans le je Je suis. parce que je racontais √ßa aussi th√©rapeutique mes petites portions de vie tr√®s succinctement, avec humour sans pathos, parce que le but c'√©tait pas non plus de d√©verser mon mal-√™tre que j'avais parfois et l√† je me sens, mais m√™me maintenant je me sens libre libre aussi bien parler de libido, de sexualit√© de douleur de de haut de bas en me respectant en respectant les autres si tu te respectes c'est √† dire en restant sur la limite voil√†, en √©tant jeu, en disant je ne veux pas choquer, si je vous choque, d√©j√† vous ne serez certainement pas √† l'√©couter, mais √ßa vous appartient, et si je vous choque, cherchez pourquoi √ßa vous choque.

  • Speaker #0

    Oui, c'est √ßa. Et √ßa change tout, parce que du coup, tu n'as plus besoin de te planquer derri√®re les masques que Jung appelait la persona. C'est √ßa en fait le v√©ritable travail, c'est de ne plus avoir besoin de para√ģtre en fait. J'en ai encore. on a tous des couches d'oignon bien s√Ľr finalement tu vois les plus grands clairvoyants, clairaudients, clairsentients tu vois en fonction de dans nos particularit√©s dans notre essence les dons qu'on a on est tous m√©dium avec ces sensibilit√©s mais tant que tu te planques derri√®re les masques en fait on utilise tellement d'√©nergie √† essayer de cacher certaines choses aux autres qu'on peut pas √™tre reli√© en direct √† l'autre et tant que t'es dans ces masques parce que tu ne peux pas √™tre en prise directe.

  • Speaker #1

    Une cuirasse qui est censée te protéger, mais qui t'emprisonne.

  • Speaker #0

    C'est ça.

  • Speaker #1

    Et donc, moi, je m'emploie à faire voler tout ça. Et là, j'aimerais justement parler des six étapes pour arriver à soin. Donc c'est six étapes, si tu permets, je vais lire ton livre.

  • Speaker #0

    Avec plaisir.

  • Speaker #1

    Donc c'est la reconnaissance de nos besoins fondamentaux pour pouvoir répondre de la façon la plus équilibrée possible aux objectifs posés dans ces six étapes. Et c'est ça, je pense, comme tu dis, c'est le but pour arriver à soi, pour arriver à savoir qui on est et à se réaliser pleinement quoi que l'on veuille faire. Et donc étape numéro 1 se libérer des réalités qui nous enferment car nous sommes prisonniers de nos croyances limitantes c'est ce dont nous avons parlé

  • Speaker #0

    oui c'est √ßa c'est vraiment toute cette premi√®re √©tape elle aborde vraiment la notion de filtre en fait la file qu'on met sur la r√©alit√© pour choisir de regarder depuis un angle de vue et du coup quand tu regardes comme √ßa depuis un angle de vue tu te prives de tous les autres possibles il y a Franck Leveu j'ai fait un stage dont je parle dans le livre qui m'avait beaucoup plu en fait lui il dit mais apprenez jusqu'√† ce que √ßa devienne un r√©flexe, √† faire un pas de c√īt√©, √† dire comment je peux regarder cette situation diff√©remment. Et c'est un outil qui est hyper pr√©cieux, parce que √ßa change tout. Puisque nos pens√©es, dans le sch√©ma de biologie des croyances qu'il y a dans le livre, nos pens√©es cr√©ent nos √©motions et nos comportements, quand tes pens√©es, par rapport √† un mec qui te fait une queue de poisson, c'est pas Ah, le mec, il m'a ras√© malade, il aurait pu me tuer c'est Ben dis-donc, il doit √™tre vachement press√©, et j'ai eu de la chance, j'ai rien eu √ßa change tout. au niveau de l'√©motion et du comportement derri√®re √©videmment je vais plus profond que √ßa dans le livre mais c'est vraiment √ßa c'est comment les formes prennent forme dans la mati√®re

  • Speaker #1

    c'est tr√®s dr√īle parce que c'est exactement au mot pr√®s les termes que j'utilise je fais un pas de c√īt√© et je dis faites un pas de c√īt√© c'est pas de c√īt√© ou prendre un escalier et regarder depuis plus haut c'est vraiment un pas de c√īt√© que √ßa soit quand je travaille avec l'√©nergie quand je magn√©tise du Reiki je fais un pas de c√īt√© je l'ai toujours fait comme tu dis On a des choses, on est avec certaines choses, on est N-A-I-T et on est E-S-T avec des potentialit√©s, avec des choses que l'on sait intuitivement. √Čtape 2, prendre soin de soi, avec toute la reconnaissance pour nos corps qui nous permet de faire l'exp√©rience de cette incarnation. n'oublions pas que prendre soin de soi revient √† prendre soin de son soi je crois que pour moi c'est un peu dur en ce moment et en d√©pression on a toujours ce probl√®me prendre soin de soi puisque souvent on n'a m√™me pas envie de se lever, de se laver de s'agr√©er

  • Speaker #0

    Donc là, on est plus sur, effectivement, notre rapport à nous-mêmes. C'est une décision. Il n'y a pas très longtemps, je suis allée faire une matinée pour travailler sur les faciales, les mouvements qui guérissent et tout. Et j'ai beaucoup aimé les deux personnes qui animaient ça, dire qu'en fait, c'est vraiment une décision, prendre conscience que ce corps, en fait, c'est quand même celui qui nous permet d'expérimenter dans la matière et d'attirer à nous ce qu'on veut. Et à un moment donné, c'est une décision de dire, j'en prends soin, en fait. mon corps est mon temple c'est exactement ça je le cite d'ailleurs dans cette expression et on le retrouve dans tous les livres sacrés votre corps est votre temple, sous d'autres termes oui mais c'est complètement ça et c'est là aussi, c'est dans cette deuxième partie du parcours que je parle beaucoup du soin à notre enfant intérieur et je parle des différents types de comportements face à la douleur mais ça c'est qu'ils sont quand même plus propres à la kinésiologie mais voilà c'est vraiment aller puiser les ressources en nous-mêmes pour aller opérer la transformation quoi

  • Speaker #1

    étape 3 on en a beaucoup parlé utiliser la puissance de nos émotions en apprenant à les regarder comme des énergies neutres ce qu'il ne faut jamais oublier vis-à-vis desquelles nous avons une responsabilité de transformation parce que c'est vrai les émotions nous envoient un message on manque de ça ou on a été blessé ou on n'a pas de reconnaissance

  • Speaker #0

    voilà enfin chaque émotion et tu l'expliques bien dans ton livre chaque émotion a un message particulier et quand on en est conscient ça change tout ça change tout parce que tu les vois enfin comme des messagères tu vois je dis souvent que ce sont des alliés mais c'est vraiment ça et encore une fois se désidentifier de l'émotion elle nous traverse qu'est-ce qu'elle vient me raconter ok je me laisse une émotion c'est un courant électrique qui passe par la plante du pied qui se libère au niveau de la glande pituitaire et ça dure quelques secondes tout au plus quelques minutes mais plus on va l'enfermer tu dis ça à un hypersensible il dit non c'est pas possible mais plus l'hypersensible va justement s'essayer de traverser par ses émotions plus il va devenir justement clair-audient clair-sentient etc parce que c'est des gens qui captent toutes les informations et quand tu les gardes en fait c'est des gens qui s'enferment et qui luttent contre eux-mêmes en permanence et leur vie ça devient un calvaire quoi C'est comme ça qu'ils font des crises d'angoisse. Alors que c'est des gens, quand ils déploient, quand ils acceptent cette sensibilité, c'est les plus grands artistes pour le coup.

  • Speaker #1

    Ils déploient leurs ailes.

  • Speaker #0

    Oui, c'est exactement ça.

  • Speaker #1

    √Čtape 4. Harmoniser nos relations. Car nous sommes des animaux sociaux, ce qui veut dire que nous avons besoin des autres pour exister.

  • Speaker #0

    L√†, c'est les ph√©nom√®nes miroirs dont je racontais. Si tu veux te conna√ģtre, regarde qui tu attires. Les sauts de son temps libre. Et quand je r√©agis particuli√®rement dans le positif, dans le n√©gatif, par rapport √† un jugement, quand je parle de n√©gatif, c'est toujours une invitation √† aller se r√©approprier une facette qu'on a mis en d√©ni parce qu'elle a √©t√© jug√©e. quand on √©tait enfant. Je dis souvent aux gens, ceux qui jugent le plus, c'est ceux qui ont le plus souffert parce qu'ils ont √©t√© jug√©s petits, parce qu'ils n'avaient pas le droit. Et donc, du coup, ils ont mis plein de trucs en d√©ni comme √ßa. Et ils d√©pensent tellement d'√©nergie √† Ah non, moi, je ne suis pas comme √ßa qu'en fait, ils ne peuvent pas √™tre eux-m√™mes.

  • Speaker #1

    Et on le voit souvent avec les personnes qui s'occupent beaucoup des autres.

  • Speaker #0

    Ah, mais tellement !

  • Speaker #1

    Qui s'oublient. dans le sacrifice total et c'est aussi notre éducation judéo-chrétienne surtout pour les femmes notre femme doit se sacrifier pour ses parents pour son mari même pour ses enfants ses petits-enfants même si ce n'est plus vraiment le cas mais c'est dans notre ADN complètement

  • Speaker #0

    complètement et puis c'est les grand-mères qu'on a eues certaines ce sont les mères qu'elles ont eues donc notre modèle c'est quand même le premier qui inconsciemment on...

  • Speaker #1

    on va reproduire et je le vois parmi les femmes qui m'envoient des messages ou même moi on s'occupe beaucoup des autres sur les groupes etc alors maintenant je suis enfin arrivée et c'est ça le problème du post-cancer à se retrouver soi-même et à remettre dans les cases la maladie c'est passé ma vie privée, ma vie personnelle c'est euh Il y a ma vie personnelle, mon mari, mes enfants, mes parents, mon jardin, enfin ma sphère privée qui ne regarde que moi et mes proches. et après il y a la sphère professionnelle donc moi en l'occurrence là c'est l'accompagnement mais avant je faisais un amalgame de tout je rêvais cancer, je respirais cancer, je mangeais cancer je parlais cancer et c'est ça vraiment pour ça je dirais que ce genre de livre est vraiment très important parce que ça vous donne le mode d'emploi pour sortir de cette identification et pour retrouver sa vie

  • Speaker #0

    qui n'est pas forcément celle d'avant mais ces valeurs d'avancée et on peut y arriver pour quelqu'un qui a culpabilisé longtemps de ne pas avoir sauvé son père si je peux ouvrir des consciences sur des femmes qui

  • Speaker #1

    apprennent de leur maladie et qui s'en libèrent c'est super beau j'en suis pas encore tout à fait sortie mais j'y travaille maintenant je sens vraiment qu'une porte s'est fermée ça y est je suis J'ai retrouvé.

  • Speaker #0

    Tu es en train d'arriver à la cinquième étape du coup, devenir un bon parent pour soi.

  • Speaker #1

    √Čtape 5, assumer notre r√īle de parent. en apprenant √† incarner une bonne m√®re et un bon p√®re pour soi. Parce qu'on ne peut pas le faire pour les autres si on ne l'a pas fait pour soi.

  • Speaker #0

    C'est √ßa, tout part de soi. C'est ce que tu disais en fait. Apprendre √† mettre ses limites plut√īt qu'√† √™tre dans le sacrifice parce qu'√† aucun moment, l√† je vais prendre une image... je parlais de jud√©o-chr√©tien, mais je vais prendre une image jud√©o-chr√©tienne, J√©sus s'est sacrifi√© sur la croix pour pas qu'on ait √† le faire, pour pas qu'on se sacrifie, et nous on n'a pas bien entendu le message.

  • Speaker #1

    Apr√®s il y a le d√īme qui dit il faut sacrifier, et puis toujours, bon apr√®s on parle d'autres choses, mais la femme est inf√©rieure, la femme...

  • Speaker #0

    Mais l'amour c'est pas le sacrifice.

  • Speaker #1

    Voilà, l'amour c'est laisser l'autre libre. L'amour c'est se donner, ce n'est pas prendre. oublié, je pense.

  • Speaker #0

    C'est √ßa. Moi, j'ai mis tr√®s longtemps √† comprendre l'√©quation. Je crois que j'en parle dans le livre de donner √©gale recevoir. Quelqu'un qui donne, quelqu'un qui est dans le sacrifice, on ne peut pas comprendre cette √©quation. Et puis, quand vraiment tu l'int√®gres et tu la comprends, et l√†, je remercie mon fils. C'est vraiment mon fils qui m'a permis de comprendre le mieux cette √©quation. Tu vois, au moment de No√ęl, o√Ļ tu es dans les cadeaux de No√ęl et puis l'enfant, il est dans la magie du P√®re No√ęl. L'enfant, il ne va pas te dire merci. l'enfant est ici le p√®re No√ęl, mais quand tu vois cet √©merveillement qui vit et que toi, gr√Ęce √† lui, qui t'envoie ces ondes d'√©merveillement te touchent dans ton cŇďur d'enfant, alors que tu ne pourrais pas, avec le moindre cadeau dans cette soci√©t√© de transformation, mais plus dans cet √©merveillement, tu vois, je me dis, et l√†, j'ai compris le donner et le recevoir. Je me suis dit, waouh !

  • Speaker #1

    C'est vrai que moi, il y a une chose que j'ai beaucoup remarqué, c'est que les gens qui font des sacrifices le disent et il y a systématiquement le retour après tout ce que j'ai fait pour toi.

  • Speaker #0

    Mais bien s√Ľr, et l'enfant la plupart du temps, il dit mais moi, je n'ai rien demand√© et √ßa sert en col√®re la personne qui a √©t√© dans le sacrifice parce qu'elle veut √™tre aim√©e pour ce sacrifice,

  • Speaker #1

    elle veut être aimée pour ce don de soi et on en revient au triangle de Cartman avec le bourreau, la victime et le sauveur sortir de cette posture de sauveur je ne suis le sauveur que d'une personne, de moi-même c'est ça Et c'est aussi une posture à prendre quand on travaille en tant que praticien ou thérapeute de moi je ne fais rien, je t'aide à t'accomplir

  • Speaker #0

    Ah ben on n'est que des guides, des lumières, mais on ne fait rien pour l'autre, on n'a pas ce pouvoir.

  • Speaker #1

    Et c'est le plus important, si quelqu'un vous dit j'ai gu√©ri le cancer, j'ai fait √ßa, je te ferai √ßa non, moi je ne promets rien. je peux t'aider si toi tu veux, mais si toi tu ne veux pas toi-m√™me t'aider inconsciemment, on ne parle pas de culpabilit√©, c'est ton chemin, c'est √† toi de faire ce chemin pour accepter ce don. √Čtape 6, prendre notre place dans le monde, pour nous √©lever, grandir, et nous √©panouir au niveau personnel et collectif. J'adore ta conclusion. Rappelons commun√©ment que plus nous osons incarner toutes nos facettes, ce dont tu parlais, plus nous sommes cr√©atifs, authentiques, puissants et complets. Je trouve que c'est une tr√®s tr√®s belle conclusion. √† ce livre. Alors, dedans, il y a plein, plein d'explications, il y a des protocoles, il y a plein de choses pour vous aider √† avancer. Et...

  • Speaker #0

    bon je le conseille franchement ça m'a permis de conscientiser ce que je faisais sans le savoir merci beaucoup vraiment ça me touche beaucoup t'es pas la première à me dire qu'il n'est pas forcément axé pour je ne veux pas dire le mot débutant ça voudrait dire qu'il y a des gens plus avancés et c'est pas le cas en fait c'est une boucle mais cette connaissance du vocabulaire de base voilà c'est de jargon après c'est vrai que je donne beaucoup de protocoles et il y a beaucoup de thérapeutes qui m'ont envoyé des témoignages comme les tiens qui m'ont vraiment vraiment touchée je donne beaucoup parce que je suis praticienne en thérapie bref donc pour moi mon objectif c'est de rendre les gens autonomes tu le disais toi même je suis pas là pour dire je peux vous soigner ou quoi que ce soit on a toujours les thérapeutes qu'on mérite sur notre chemin et quand on est prêt à voir on a le thérapeute qui nous permet de mettre la bonne lumière au bon endroit, c'est tout la bonne personne c'est ça et encore une fois il n'y a pas de hasard de notre rencontre vraiment, tout à fait Merci en tout cas de m'avoir permis de m'exprimer sur ce livre que j'aime beaucoup, et puis de le mettre en avant et de l'offrir à des personnes qui sont soit dans... dans un chemin vers la libération du cancer ou pour qui c'est derrière c'est génial ils sont sur le chemin alors pas uniquement pour le cancer mais c'est vrai que ce blog n'importe quelle maladie dépression ou même dans la vie de tous les jours voilà c'est ce que j'allais dire quand on veut avancer ça aide ça donc c'est le parcours qui mène à soi

  • Speaker #1

    6 √©tapes pour incarner son √™tre profond d'ambre, casseau de or aux √©ditions Quintessence Collection, Ressources et Sant√© je vous mettrai de toute fa√ßon le lien vers l'√©diteur vous voyez √† peu pr√®s la couverture √† l'envers merci √† toi parce que vraiment c'est quelque chose de... qui peut aider, qui peut beaucoup aider, et surtout qui peut r√©duire le temps, parce que j'ai pass√© des ann√©es et des ann√©es pour en arriver au niveau o√Ļ je suis, alors qu'avec un livre comme √ßa, on peut gagner des ann√©es, on peut avancer plus vite. Mais c'est vrai, quand on est sur le chemin des valeurs... Quand on veut, quand on recherche des solutions, parce que c'est vrai que souvent, apr√®s le cancer, on est paum√© parce qu'on ne sait plus d'o√Ļ on vient, o√Ļ on va, dans quelle √©tag√®re. Je fais toujours ce jeu de mouille.

  • Speaker #0

    Oui, oui.

  • Speaker #1

    et tout s'écroule et tout se reconstruit c'est ça,

  • Speaker #0

    apr√®s le chaos les chinois disent apr√®s le chaos le renouveau en fait et c'est vraiment √ßa, c'est l'image de ce 8 de l'infini et nos exp√©riences les plus destructrices en tout cas qu'on vit comme telles sont souvent les plus fondatrices et c'est dommage mais on est foutu comme √ßa et on ne peut pas avancer si on ne d√©truit pas quelque chose avant c'est dur de reconstruire je suis pas s√Ľre quand m√™me mais dans ton cas √ßa a √©t√© le cas

  • Speaker #1

    Oui, mais je vois qu'au bout de plus de 60 ans de vie, à chaque fois que j'ai vécu de gros…

  • Speaker #0

    Oui, c'est ce que je te dis dans ton cas. De gros expériences. De gros expériences, ce genre de croyances.

  • Speaker #1

    sinon tu risques de t'attirer des trucs très violents maintenant je demande à l'univers je demande à la vie des choses douces d'avancer mais avec douceur alors tu mets au point zéro cette croyance alors comment est-ce que je fais ?

  • Speaker #0

    juste de dire que tu n'as pas besoin de tout déconstruire, de tout péter tu vois

  • Speaker #1

    je n'ai pas besoin de tout péter, de tout déclencher.

  • Speaker #0

    Je libère la partie de moi qui croit que...

  • Speaker #1

    Je libère la partie de moi qui croit qu'il faut vivre des cadeaux très mal emballés de la vie pour avancer.

  • Speaker #0

    C'est ça.

  • Speaker #1

    Parce que je peux avancer toute seule, notamment gr√Ęce aux belles rencontres que je fais, que la vie ou l'univers met sur mon chemin, comme toi. Merci beaucoup,

  • Speaker #0

    Fran√ßoise. Merci infiniment. plein plein de succ√®s √† ta cha√ģne et beaucoup beaucoup de lumi√®re de sant√©,

  • Speaker #1

    d'énergie merveilleuse pour t'entourer merci beaucoup et vous aurez les coordonnées de Ambre également dans le résumé de ce podcast si vous désirez la contacter avec plaisir,

  • Speaker #0

    merci et belle continuation, √† bient√īt √† toi aussi,

  • Speaker #1

    et puis merci beaucoup √† vous tous d'avoir √©cout√© cette interview et je vous donne rendez-vous bient√īt pour le nouvel √©pisode de Salade de Crabe le podcast qui vous aide √† traverser le cancer au revoir

Share

Embed

You may also like

Description

ūüĒ• Comment se retrouver, se comprendre apr√®s le cancer ?


⚡ Car cette fichue maladie nous met cul par dessus tête, et nous chamboule totalement.

D'un seul coup, ce que nous croyions être essentiel pour notre vie se retrouve futile, sans intérêt.


ūüĒ• Et nous sommes perdues : nous savons que ce que nous vivions jusque l√† ne nous correspond plus, mais alors plus du tout !


ūüĒ• Mais comment comprendre ce que nous voulons faire de notre vie √† l'avenir ?

Comment les concilier avec notre vie "d'avant", et ses contraintes ?


ūüíĖ Pour mieux y arriver, je re√ßois aujourd'hui, Ambre Cazaudehore, psychopraticienne aux multiples outils et techniques, qui nous parlera des principaux obstacles qui nous emp√™chent d'incarner notre √™tre profond et d'√™tre pleinement et compl√®tement nous-m√™mes.


ūüĆą Et elle nous r√©sumera son dernier livre : Le parcours qui m√®ne √† soi, 6 √©tapes pour incarner son √™tre profond.


ūüĒ• Et je dois dire qu'en le lisant, j'ai √©t√© vraiment √©tonn√©e de voir que j'avais instinctivement (ou √† la suite de tout ce que j'avais appris pendant mes formations) que j'avais appliqu√© la plupart des choses qu'elle nous conseille de faire pour d√©finir qui nous sommes au fond de nous, mais que nous ne parvenons pas √† exprimer la plupart du remps.


ūüĒ• Et tous ces outils m'ont vraiment aid√©e √† faire face √† l'√©preuve du cancer, mais surtout √† me relever et √† √™tre r√©siliente.


ūüĒ• Je vous offre donc ce beau moment de partages et de d'√©changes, et j'esp√®re qu'il vous aidera √† voir plus clair dans ce que vous traversez.


ūüĆą Vous pouvez trouver son site ICI et la description de son livre L√Ä


ūüíĖ Et je vous rappelle que je lance un challenge GRATUIT de 5 jours pendant lesquelq je vous accompagnerai pour calmer vos peurs autour du cancer.
Si cela vous intéresse, inscrivez-vous ICI.


Et, surtout, prenez bien soin de vous !!!


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Apr√®s le cancer, tout est chamboul√© autour de nous et nous recherchons √† retrouver ce qui est fondamental, ce dont nous avons r√©ellement besoin. Eh bien, aujourd'hui, j'ai invit√© une auteure qui a √©crit justement sur ce th√®me et qui vous apprendra six √©tapes pour incarner son √™tre profond. √Ä bient√īt apr√®s le jingle ! Bienvenue sur Salade de crabe, le podcast qui vous apportera des aides pratiques, des conseils et des t√©moignages pour mieux vivre cette p√©riode. En 2022, j'ai travers√© trois cancers et j'ai √† cŇďur de vous partager tout ce que j'aurais aim√© savoir √† l'√©poque. Que vous soyez malade, aidant ou th√©rapeute, vous trouverez ici des ressources pour mieux comprendre ce que l'on vit en temps r√©el. Alors, bienvenue sur ce podcast et bonne √©coute ! Bonjour ! Aujourd'hui, j'ai l'honneur et le plaisir d'accueillir Ambre Cazot de Hobbes. Je suis en train de lire ton nom parce que c'est vrai que je me m√©lange les pinceaux et j'aurais peur de l'√©corcher. Qui est praticienne psychocorporelle. qui a de nombreuses cordes √† son arc, puisqu'elle a √©tudi√© l'hypnose, la kin√©siologie, la physique.

  • Speaker #1

    La psychobiologie quantique.

  • Speaker #0

    La psychobiologie quantique, voilà, la PNL, et également plein d'autres choses comme tous les praticiens que je connais. Et là, je vous la présente parce que j'ai lu son livre, que vous verrez à l'envers sur l'écran, Le parcours qui mène à soi. et six étapes pour incarner son être profond qui m'a vraiment, vraiment parlé. Et je voulais, enfin je désirais qu'elle partage avec nous le contenu de son livre et qu'elle nous en dise un petit peu plus sur sa méthode ou ses méthodes. Alors, bonjour Ambre et bienvenue sur Salade de Crabe.

  • Speaker #1

    Merci Françoise, merci pour cette introduction magnifique. C'est un honneur pour moi aussi d'être là aujourd'hui.

  • Speaker #0

    Alors, peux-tu nous parler en quelques mots de ton parcours ? Parce qu'il a été vraiment riche, très varié.

  • Speaker #1

    C'est vrai. Alors, c'est toujours un exercice difficile de parler de son parcours. Je vais essayer d'√™tre le plus concis possible. On va dire que je suis un peu tomb√©e dans la marmite puisque j'avais la chance d'avoir un papa qui √©tait magn√©tiseur, une maman qui s'est int√©ress√©e depuis toujours √† l'astrologie. Et donc, vraiment‚Ķ Toute petite, j'ai baign√© dans cet environnement-l√† avec une tente qui √©tait m√©dium, etc. Je me suis int√©ress√©e tr√®s, tr√®s t√īt au d√©veloppement personnel. D'ailleurs, le premier bouquin qui m'a le plus marqu√©e, c'√©tait L'homme du myst√®re la biographie d'Edgar Cayce que j'avais trouv√©e dans la biblioth√®que de mes parents. Et puis tr√®s t√īt, ma m√®re a propos√© √† ma sŇďur de travailler avec une psychoth√©rapeute qui √©tait √† l'√©poque psychanalyste d'ailleurs. on ne fait pas une psychanalyse quand on est adolescente, mais n√©anmoins, elle avait initi√© une psychoth√©rapie o√Ļ elle travaillait beaucoup sur les r√™ves, etc. Et quand elle racontait leur s√©ance, d'abord ma sŇďur, puis ensuite ma m√®re, j'ai dit tr√®s vite, mais moi aussi, j'ai envie d'aller voir cette femme. Donc, j'ai commenc√© √† 14 ans, tu vois, vraiment √† travailler sur moi. Et je crois qu'√©videmment, on fait tous des pauses parce que c'est n√©cessaire, mais... Depuis cet √Ęge-l√†, j'ai toujours, toujours eu l'habitude d'aller voir des praticiens jusqu'√† un moment donn√©, me dire moi aussi, en fait, j'ai envie d'accompagner √† mon tour Donc, au travers de mon parcours, cette premi√®re femme m'a beaucoup marqu√©e, mais avec vraiment la compr√©hension du mental, de nos croyances, etc. √áa n'allait pas suffisamment en profondeur dans le corps. Et moi, c'est vrai que j'√©tais plut√īt une enfant. ultra-sensible, qui somatisait beaucoup parce que j'enfermais tout dans le corps. Donc, rapidement, c'est d'ailleurs elle qui m'a invit√©e √† aller voir d'autres pratiques. Et puis, une autre rencontre qui a √©t√© tr√®s marquante pour moi, √ßa a √©t√© la rencontre avec une femme qui s'est soign√©e via le chamanisme. Et l√†, tu vois, j'avais d√©j√† une vingtaine d'ann√©es. et je me suis dit mais √ßa je veux explorer dans ma vie alors elle m'a mis en alerte en me disant attention c'est pas fait pour tout le monde le chamanisme mais tu vois j'avais cet appel profond et puis c'est pas un hasard je crois pas au hasard j'h√©site souvent, Einstein je crois qu'il disait le hasard est le chemin qu'emprunte Dieu pour passer incognito et je me suis retrouv√©e tu vois dans un coup de foudre √† l'√Ęge de 33 ans, tu vois, un √Ęge qui n'est pas anodin non plus, l'√Ęge du Christ, o√Ļ je me suis retrouv√©e, tu vois, √† partir √† l'autre bout de la plan√®te, tu vois, en √Čquateur. Et l√†, j'ai suivi l'homme, tu vois, avec lequel j'avais eu un coup de foudre et j'ai commenc√© √† travailler avec les plantes ma√ģtresses. Alors, avant √ßa, j'avais eu toute une rencontre avec... une femme qui √©tait form√©e √† la kin√©siologie, √† la psychanalyse et bien d'autres choses. Et c'est d'ailleurs elle qui m'a form√©e √† la psychobiologie quantique. Quand je suis rentr√©e, j'ai fait partie de la premi√®re vague, tu vois, des formatrices qu'elle a form√©es. Pour moi, c'√©tait vraiment... C'est une femme que j'ai consid√©r√©e longtemps comme un ma√ģtre et je la vois toujours comme telle. Jusqu'√† un moment donn√©, me dire... Alors non pas l'√©l√®ve d√©passe le ma√ģtre, je garde ma place, mais me dire... √† mon tour maintenant de transmettre, d'accompagner pleinement et c'est ce qui m'a permis aujourd'hui de passer de la praticienne √† celle qui transmet aussi au travers de stages comme celui que j'anime sur l'enfant l'enfant int√©rieur et puis bien d'autres qui germent dans des stages en psychog√©n√©alogie etc

  • Speaker #0

    Oui et c'est tout cela que vraiment tu dont tu parles dans ton livre. Alors je tiens quand même à préciser que ce livre n'est pas pour les personnes qui débutent, mais qui ont déjà un certain niveau de travail sur eux-mêmes. Alors, il n'est pas compliqué, mais quelqu'un qui débute réellement sera totalement perdu parce que tu parleras de choses qui, pour nous, parce que moi, c'est pareil, cela fait peut-être, je dis 20 ans que je travaille réellement sur moi, mais avant, je suis tombée à 15 ans également dans l'armée de l'énergie. Quand on m'a donné le don de barrer le feu et de… de couper le feu et de barrer les entorses, ce qui m'a emmenée après à une recherche de compréhension, une recherche d'aller plus loin, par d'autres chemins, puisque c'était le Reiki, ça a été Matrix Reimprinting, ça a été l'EFT. Mais j'ai toujours coutume à dire, c'est que nous empruntons différents chemins pour aller au même noyau central, l'énergie, puisque nous sommes tous faits d'énergie principalement, puisque de matière. Et c'est cela, la révolution quantique, qui dit qu'effectivement la matière est créée par nos sens, par notre cerveau, nous sommes plus que cela. Et on rejoint la spiritualité, on rejoint le chamanisme, on rejoint les différents espaces-temps imbriqués et coexistants au même moment. Et donc qui permet aux chamanes d'aller visiter autre chose, aux personnes à état de conscience modifiée parfois, d'aller visiter autre chose et tout est ok. Et tout est maintenant expliqué par la science.

  • Speaker #1

    C'est vrai. Je ne sais pas tout, mais oui, c'est vrai que la physique quantique, elle nous permet de mettre des mots l√† o√Ļ, pendant des ann√©es, beaucoup de gens qui ont √©t√© qualifi√©s de perch√© ou des domaines, tu vois. Je pense au yoga. Moi, je suis venue tr√®s tard au yoga, me former au yoga, et je me rendais compte, quand j'avais mes cours avec le prof de philosophie, je disais, mais c'est marrant, c'est exactement la m√™me chose que ce qu'on est en train de prouver en physique quantique. Donc on savait tout depuis tr√®s longtemps.

  • Speaker #0

    Et surtout, ce qu'il ne faut pas oublier, et qu'on met vraiment de c√īt√© dans notre civilisation tr√®s cart√©sienne, bas√©e sur la science d√©montrable et reproductible, c'est que nous venons bien apr√®s, puisque l√† √ßa date du XVIIIe, du si√®cle des Lumi√®res, bien apr√®s les autres traditions, on peut dire m√©decine traditionnelle, Comme la m√©decine traditionnelle chinoise, comme toutes les m√©decines chamaniques de tous les pays du globe. quand m√™me, ont des r√©sultats puisqu'ils se sont transmis jusqu'ici. Et ce ne sont pas que des vues de l'esprit ou que de la superstition, comme on voudrait nous le faire croire. Il existe des choses, il existe d'autres modes de pratiques. Non que je ne dise que la m√©decine occidentale soit mauvaise. Moi, je travaille avec elle, mais je trouve que tout en leur place et que ce sont des accompagnements.

  • Speaker #1

    C'est √ßa en fait, l'id√©al c'est de travailler de concert avec toutes et je crois vraiment, tu vois j'ai interview√© Patrick Drouot sur ma cha√ģne YouTube et sur son livre La r√©volution de la m√©decine √©nerg√©tique et il explique tr√®s tr√®s bien ce que tu es en train de dire que depuis la nuit des temps il y a plein de types de m√©decine il est extraordinaire la r√©volution de la m√©decine √©nerg√©tique il a vraiment √©t√© c'est un homme qui a √©norm√©ment voyag√©, c'est un physicien il a fait 40 ans de recherche en physique quantique et c'est vrai que je trouve qu'il explique tr√®s tr√®s bien la comparaison entre toutes les m√©decines et pourquoi la m√©decine de demain c'est la m√©decine √©nerg√©tique

  • Speaker #0

    voil√† et nous sommes √©galement √©nergie la m√©decine traditionnelle soigne le corps et le soigne tr√®s bien je dirais soigne souvent les sympt√īmes plus que les causes et je trouve qu'avec la m√©decine √©nerg√©tique on va chercher pourquoi on somatise et

  • Speaker #1

    on va dans d'autres couches que la m√©decine traditionnelle ne peut pas prendre en compte sur les diff√©rents corps √©nerg√©tiques bien s√Ľr

  • Speaker #0

    mais tout est complémentaire et tout a sa place alors justement je voulais que tu nous parles de ton livre pour le sujet qui nous comment le sujet qui nous intéresse c'est à dire moi je l'ai trouvé très bien pour les personnes qui ont traversé un cancer ou qui traversent un cancer et qui se ressentent sur l'essentiel c'est à dire sur elle même et pour avoir fait ce chemin Il y a plein de choses qui tombent et moi personnellement je me suis rendu compte non pas que j'avais perdu ma vie mais que je m'étais, comme la plupart de nos concitoyens, coulé dans le moule que mon éducation au sens large m'avait créé. C'est-à-dire il faut travailler dur et toutes les croyances, il faut travailler dur, il faut gagner de l'argent, il faut acheter une maison, il faut… être à l'abri financièrement. Et en fin de compte, on fait beaucoup de compromissions pour plaire, pour plaire à ses parents, pour rester dans la société, par peur, peur du manque, peur de ne pas être comme les autres. Et en fin de compte, on s'oublie. Et c'est quand on a un très grand choc, un très grand bouleversement, que ce soit la maladie, que ce soit un accident, que ce soit un accident de la vie.

  • Speaker #1

    Une dépression, oui.

  • Speaker #0

    une dépression que là on met tout en parallèle et on se rend compte déjà de nos valeurs, on retourne à nos valeurs profondes et on en revient à la chanson J'aurais voulu être un artiste

  • Speaker #1

    C'est le qui te parle particulièrement.

  • Speaker #0

    pas vraiment mais c'est vraiment dans cette chanson c'est le choc entre quelqu'un qui a très bien réussi matériellement et qui répond aux attentes de papa maman souvent aux injonctions et qui en fin de compte déplore d'avoir réussi parce qu'il aurait voulu être un artiste ouais ouais alors

  • Speaker #1

    moi c'est vrai que dans mon livre je parle d'essence Je pense que, tu vois, je compare souvent l'√™tre humain √† une boule multifacette, mais √ßa, c'est le langage tr√®s hypnotique. Et j'ai tendance √† dire qu'il y a √©norm√©ment de facettes de nous qu'on croit conna√ģtre, puisqu'on dit moi, je suis sur lequel on a construit notre √©go. Et cette √©tape, elle est indispensable, √©videmment. On a besoin de se diff√©rencier des autres. Mais on a tendance √†‚Ķ faire de notre v√©rit√© ce qu'on a entendu. Ce qu'on a entendu par rapport √† nos figures d'autorit√©, c'est-√†-dire en g√©n√©ral papa-maman, mais parfois c'est les grands-parents qui √©l√®vent, ou m√™me d'autres figures d'autorit√©, nos proches, il y a des profs qui nous marquent particuli√®rement dans notre vie. Et je crois que malheureusement en 2024, les profs n'ont pas conscience de leur pouvoir, du pouvoir qu'ils ont sur... sur les gens, m√™me si je serais la premi√®re √† dire aux adultes, le pouvoir, en fait, personne n'a du pouvoir sur personne, sauf le pouvoir qu'on laisse les autres prendre. Mais quand on est petit, c'est vrai qu'on a tendance √†‚Ķ On est un peu vuln√©rable, on a besoin des parents, des adultes, pour pouvoir √™tre prot√©g√©s, √™tre nourris, pouvoir avoir un toit sous la t√™te, etc. Et quand nos figures d'autorit√©, nos proches et les gens qui en ont confiance nous disent toi, t'es alors √ßa peut √™tre aussi bien‚Ķ consid√®rent dans notre soci√©t√© comme des qualit√©s que comme des d√©fauts, l'enfant va en faire une v√©rit√©. Parce que papa ne peut pas se tromper, maman ne peut pas se tromper, et la ma√ģtresse ne peut pas se tromper. Et donc, il va en faire une v√©rit√©, il va r√©pondre √† cette injonction-l√†, finalement, de dire moi, de toute fa√ßon, je suis timide Alors qu'il n'est pas plus timide que le voisin, mais il a entendu √ßa, et donc il va donner raison √† l'adulte. pouvoir √™tre reconnu par l'adulte parce que c'est important pour survivre. Donc, tr√®s souvent, moi, je donne, et j'en parle dans le livre, comme astuce de dire, regarde qui tu attires parce qu'en r√©alit√©, tout ce qu'on voit chez les autres et qui r√©agit en nous, quand je parle de r√©action, c'est des r√©actions particuli√®res au niveau √©motionnel, que ce soit une r√©action, ah, j'admire l'autre ou au contraire, √ßa, je ne peux pas supporter, c'est toujours des invitations √†... reprendre conscience d'une partie de nous parce que ce qu'on voit chez l'autre, c'est ce qu'on a en commun. Et √ßa, c'est super important. Maintenant, dans la compr√©hension qu'on est la somme de tous les d√©fauts et toutes les qualit√©s de l'humanit√©, parce qu'on est tous pareils finalement, c'est aussi comprendre que on l'a dos√© en fonction justement de cette √©ducation, ce qu'on a cru qu'il fallait qu'on incarne et ce qu'on a voulu incarner. Et c'est prendre conscience que... Malgr√© √ßa, on a une essence et on est tous uniques. Et cette essence, c'est vraiment quelque chose, je crois, soit l'enfant, il l'a, il le respecte et il va tr√®s vite le mettre en place dans sa vie. √ßa peut √™tre, je ne sais pas, mon essence, c'est vraiment de soigner les gens √† travers la m√©decine. Tu parlais de m√©decine tout √† l'heure. Donc, je vais m'incarner facilement dans une famille de m√©decins, de g√©n√©ration en g√©n√©ration, et c'est OK, c'est super. Et je suis en train de r√©aliser, quand je parle d'essence, c'est la mission de vie. Et chez d'autres, √ßa va √™tre plus compliqu√© parce que ce n'est pas l√† o√Ļ il a mis la difficult√© dans son incarnation. Et parfois, effectivement, pour plaire, pour √™tre aim√©, pour √™tre reconnu de papa, maman ou des figures d'autorit√© qui sont importantes pour nous, on va compl√®tement s'oublier et on va r√©pondre √† ce qui √©tait attendu de nous en tout cas ce que l'enfant croit qui est attendu de nous parce que parfois je parle aussi de l√©gende personnelle l'enfant il va interpr√©ter des choses alors que c'est pas la r√©alit√© dans son syst√®me et il va compl√®tement se perdre et c'est ce qui fait effectivement des d√©pressions moi je dis souvent que la d√©pression c'est un super cadeau en r√©alit√© de la vie mais comme la maladie il y a un autre homme, moi j'aime bien citer mes sources Moussana Bati d'ailleurs j'en parle dans mon livre qui m'a compl√®tement boulevers√©e quand je l'ai lu sur son livre sur l'enfant int√©rieur qui est un psychanalyste qui dit √† quel point la d√©pression c'est cadeau parce qu'en fait √ßa nous invite √† aller toucher nos profondeurs et √† un moment donn√© quand t'as touch√© le fond t'as pas le choix de remonter quoi et de dire ben l√† tu n'as pas le choix tu peux prendre plus facilement la d√©cision de dire l√† pour moi je vais dans ma vie si tu veux t'en sortir tu donnes un coup de pied au fond et tu remontes sinon tu sombres,

  • Speaker #0

    ce qui arrive aussi malheureusement Alors l√†, j'aimerais revenir un peu sur ce que tu as dit, parce que ce que tu as dit, c'est ce que je crois √©galement, qui peut √™tre dur √† accepter et √† comprendre pour certaines personnes. Moi, ma foi, c'est-√†-dire quelque chose qui est au fond de moi, qui semble √™tre la tienne √©galement, c'est qu'on choisit la famille dans laquelle on s'incarne et dans laquelle on na√ģt pour travailler sur des choses que‚Ķ que l'on doit travailler et c'est pour cela que l'on a toujours le m√™me type de probl√®me qui ressurgit. Moi, j'avais des copines qui me disaient je tombe toujours sur le mauvais gar√ßon Pourquoi ? Parce qu'il fallait qu'elle travaille sa relation √† elle-m√™me, √† l'autre, sa d√©pendance ou je ne sais quoi. Mais vraiment, elle avait quelque chose √† travailler. Et pour revenir √† ce que tu disais, notre fille nous a dit Ce genre de probl√®mes, d√©pressions, maladies, chocs, accidents, ce sont des cadeaux tr√®s mal emball√©s de la vie.

  • Speaker #1

    C'est comme ça que je les aime, Belle.

  • Speaker #0

    Pardon ?

  • Speaker #1

    oui oui c'est comme √ßa que je t'appelle des cadeaux mal emball√©s ou des cadeaux d√©di√©s c'est exactement √ßa j'aime beaucoup cette m√©taphore le cerveau il fonctionne comme √ßa enfin la conscience en tout cas c'est le langage qu'il conna√ģt c'est les images les arch√©types c'est les m√©taphores c'est comme √ßa qu'on travaille en hypnose et effectivement personne ne peut pr√©tendre d√©tenir la v√©rit√© parce qu'on est limit√© par nos cinq sens n√©anmoins c'est vrai que je reste persuad√©e aujourd'hui que je suis qu'on choisit notre incarnation en fonction de ce dont on a besoin. Et parfois, il y a certaines personnes, certaines √Ęmes qui se mettent la barre un peu haute parce que de l'autre c√īt√©, ah oui, √ßa, je vais me trouver tel d√©cor. Alors, tu vois, la fa√ßon de travailler l'abandon, tu l'as dit, √ßa peut √™tre en ayant l'impression de tomber sur le mauvais cheval, ou alors... qui nous quitte, qui va aller voir ailleurs √† un moment donn√©, et on va le vivre comme une trahison, et donc on va mettre fin √† la relation. La m√™me situation, prise par deux femmes diff√©rentes qui n'ont pas les m√™mes blessures, elle va √™tre vue compl√®tement, √©lue compl√®tement diff√©remment. Et il est vrai que quand tu reprends la responsabilit√© de ta vie, et que tu as conscience de ce qui se trame derri√®re, que tu choisis, que tu attires √† toi. On est des √™tres d'attraction. Tu parlais tout √† l'heure de physique. on a beaucoup beaucoup parl√© m√™me vulgaris√© cette loi d'attraction dont je parle pas mal dans mon livre pr√©c√©dent les secrets de la conscience quantique c'est vraiment cette compr√©hension qu'on attire ce qu'on vibre et qu'on attire ce dont on a besoin moi j'y suis souvent aux gens vos probl√®mes vous les voyez comme des probl√®mes mais c'est vos solutions et c'est prendre conscience aussi que finalement les gens disent souvent j'ai pas ce que j'ai envie donc je comprends pas cette loi d'attraction parce que d√©j√† ils regardent ce dont ils ont peur donc est-ce qu'ils attirent leur peur et puis moi je leur dis souvent vous avez peut-√™tre pas ce que vous avez envie mais vous avez ce que vous avez besoin j'ai

  • Speaker #0

    v√©cu cela un grand choc professionnel je me suis effondr√©e et j'ai dit pourquoi moi alors je travaillais √† une heure de route j'avais √† une ann√©e un poste √† c√īt√© de chez moi et six mois apr√®s on m'a dit que le poste √©tait ferm√© que je repartais loin je me suis effondr√©e j'ai dit pourquoi moi et l√† j'avais ma chef qui travaillait beaucoup et je l'ignorais √† l'√©poque en d√©veloppement personnel qui m'a dit tu as pos√© la bonne question parce que l'univers te donne toujours ce que tu veux au fond de toi Alors moi √©videmment je n'√©tais pas du tout l√†-dedans, j'√©tais ouais ouais, je n'ai jamais demand√© √ßa etc. Et l√† √ßa a √©t√© ma premi√®re rencontre pendant six mois, elle a fait mon √©ducation, vraiment. Et des fois je me demandais o√Ļ je mettais les pieds, je me disais est-ce que je suis dans une secte ou quoi ? Parce que c'est un changement total de vision et elle m'avait dit une chose que je dis syst√©matiquement. quelle que soit la personne qui vous dit des choses, avant toute chose, regardez au fond de vous si cela sonne juste ou pas. Et dans le cŇďur, pas dans la t√™te. Si vraiment vous le sentez juste. Si vous ne le sentez pas juste et que quelque part vous avez envie d'y croire parce que √ßa r√©pond √† vos besoins, donc vous √©coutez, mais cela ne vous convient pas. Et c'est valable pour moi, c'est ce que je vous dis. Ne vous semble pas juste. Mais au fond de vous, parce que la t√™te elle vous dira mais au jour o√Ļ tu mets les pieds c'est compl√®tement faux Eh bien, changez, allez voir quelqu'un d'autre qui vous parlera.

  • Speaker #1

    Tu sais, en kin√©siologie, on a un petit dicton qui dit le mentalement, le corps c'est tout Le truc c'est que nous les occidentaux, on est tellement dans le mental que c'est tr√®s compliqu√© pour nous. Alors, on ne peut pas l'√©terniser mental et on en a besoin, c'est clair, mais c'est vraiment retrouver cet √©quilibre, c'est le principe de la kin√©siologie, et pas que, finalement, tu parlais de toutes les cultures qui se rejoignent, il y en a qui parlent de la voie du milieu, il y en a qui parlent de la voie du Tao, il y en a qui parlent de la voie de l'hom√©ostasie, mais effectivement, quand tu rentres dans l'espace du cŇďur, et donc du corps, le cŇďur, il sait. Et on parle souvent du cerveau tr√®s unique, avec le reptilien, etc. L'olympique et le cortex. on parle du deuxi√®me cerveau c'est vrai qu'il y a eu plein plein il y a eu la mode √† un moment donn√© les intestins et tout mais on parle rarement de l'intelligence du cŇďur qui a un champ √©lectromagn√©tique tr√®s tr√®s puissant et qui est √† plusieurs m√®tres autour de nous et √ßa a √©t√© v√©rifi√© √ßa a √©t√© mesur√© c'est √ßa et en fait quand tu es dans l'espace du cŇďur tu as parl√© tout √† l'heure des peurs finalement quand tu r√©duis toutes les √©motions et qu'on peut appeler complexe ou secondaire et qu'on r√©duit toutes les √©motions de base, il n'en reste que deux. C'est l'amour et la peur. Tant que tu es dans la peur, tu ne peux pas vibrer l'amour. Effectivement, l'√©nergie ne peut pas circuler correctement. Et toi ?

  • Speaker #0

    Oui. Non, je t'ai coupé, excuse-moi.

  • Speaker #1

    Non, non, vas-y, je t'en prie.

  • Speaker #0

    Et tu vois, j'ai vécu cela parce que j'ai décidé que si j'avais réellement un cancer, ce dont je me doutais, au fond de moi je savais, je témoignerais dès le premier jour sur les réseaux sociaux.

  • Speaker #1

    C'est magnifique.

  • Speaker #0

    Pour enlever les préjugés autour de la maladie, pour dire ce que je vivais, ce qu'un malade vit. Parce que j'avais vu avant tellement de personnes atteintes de cancer qui n'osaient pas en parler. Les gens en face qui ne savaient pas comment parler avec elles, comment leur faire du mal, et aussi parce que leur propre peur se projetait dessus, parce que dans notre société occidentale, le cancer c'est toujours inconsciemment la mort. Et ça nous rapproche face à notre peur de la mort, à notre finitude.

  • Speaker #1

    Oui, alors je vais dire un truc. Tu sais, moi, quand je suis arriv√©e en √Čquateur, avant de faire ma premi√®re fausse couche, j'ai le docteur qui m'a dit, tu sais, en espagnol, que j'avais une tumor j'avais un fibroma intra-ut√©rin. Quand j'ai entendu la violence du mot, tu vois, tumor tumeur quoi. √ßa a √©t√© un choc pour moi j'ai perdu le b√©b√© tout de suite il m'a dit il aurait mieux fallu que vous fassiez une fausse couche au moins on aurait enlev√© le fibroma et √ßa aurait √©vit√© d'avoir des complications avec cette grossesse le b√©b√© est parti tout de suite le soir m√™me tellement j'ai eu un choc au niveau du corps Ma question, elle va √™tre super indiscr√®te, Fran√ßois, c'est pas oblig√© de r√©pondre, mais quand tu me racontes tout √ßa, je me demande √† quel point tu n'as pas √©t√© choisir aussi, l√†-haut, cette exp√©rience de cancer pour pouvoir transmettre et accompagner les femmes √† travers ce que tu es en train de faire, ce podcast. Tu sais, moi, le cancer, c'est une maladie qui me touche particuli√®rement parce qu'il y a eu pendant tr√®s longtemps une culpabilit√© de ne pas avoir r√©ussi √† sauver mon p√®re, qui a eu un cancer fulgurant. et qui a choisi aussi des m√©decines parall√®les. Alors, j'ai compris bien plus tard que c'√©tait un choix. Je pense vraiment que quand on meurt, c'est un choix de l'√Ęme parce que justement, on s'est mis la barre un peu trop haute dans les √©preuves de vie. Et finalement, il est tellement fort ton message et tout l'amour que tu donnes aux femmes. Je crois que quand on a compris, quand on a fait le chemin, on peut le transmettre, on n'a m√™me pas besoin de parler. Non, non, c'est vrai, √ßa me touche. beaucoup et quand tu m'as racont√© tout √ßa, je me suis dit, est-ce qu'elle n'a pas eu besoin de passer par cette √©preuve-l√† pour pouvoir ? √† transmettre aussi facilement et pour pouvoir aider des √Ęmes qui n'ont pas fait tout ton chemin √† comprendre plus vite. Tu sais, moi, la fameuse personne dont je t'ai parl√©, que j'ai consid√©r√©e longtemps comme ma√ģtre, elle disait, quand vous avez fait tout ce chemin, il faut comprendre qu'il y en a, ils ont besoin. Je vais √™tre un peu vulgaire, mais dans le chien, tu vois, pour arriver √† la compr√©hension et √† la lib√©ration, il y en a d'autres, √ßa va beaucoup plus vite. Et c'est vrai, quand tu as fait le chemin, vu qu'il y a un √©change de champs et d'ADN, rien qu'en touchant, tu vois, une personne sur la peau, quand toi t'as fait le boulot t'aides forc√©ment beaucoup plus facilement les autres √† la compr√©hension que toi t'as mis des ann√©es √† avoir pour pouvoir te lib√©rer de cette maladie

  • Speaker #0

    Déjà moi dès le départ, alors bon c'est une histoire un peu particulière parce que je sais que ma mère et ma grand-mère ont eu un cancer du sein, on m'a annoncé à 16 ans que je risquais d'en avoir un, j'ai eu ma première mammographie à 16 ans.

  • Speaker #1

    Bien programmée quoi. Voilà,

  • Speaker #0

    donc je l'ai eu à 60 ans, je dis tiens j'ai gagné 10 ans. On m'a dit vous avez une boule, bon moi je me suis dit dans ma tête, bon je sais c'est pas grave. Mais vraiment pour moi c'était une maladie comme une autre. parce que quelque chose qui est ancré en moi, c'est la vie est une maladie mortelle. De toute façon, il faudra bien qu'on meure de quelque chose. Et je refuse, sauf quand j'ai un examen qui est prévu évidemment, de penser aux récidives, de penser aux métastases, parce que ce qui doit arriver, arrivera. Je vais mettre tout comme disent les Arabes. Après, je fais tout pour éviter que ça revienne en travaillant, en essayant de travailler sur les causes, en disant qu'est-ce que mon corps voulait me dire pas ces trois cancers que j'ai eu, qu'on a dépisté la même année et traités très facilement enfin relativement facilement mais aussi ce qui m'a aidée c'est que j'ai fait une ENDE ou une EMI une expérience de mort imminente à 27 ans ce qui fait que je n'ai plus peur j'en suis ressortie sans peur de la mort je sais qu'il y a quelque chose après, je ne sais pas quoi, mais je ne suis pas qu'un corps, et je verrai bien, et pour moi ça fait vraiment partie d'une continuité, alors là on parlait de réincarnation, peut-être, je ne peux pas dire que j'y crois fermement, mais je crois qu'on est de passage d'un espace-temps à un autre, et qu'on a des choses, et qu'on fait partie d'une source, alors après il y a comme... comme plusieurs livres qui disent on est sorti de la source, on y reviendra on veut expérimenter la matière la douleur, les émotions pourquoi pas

  • Speaker #1

    j'y crois sans y croire c'est √† dire je suis ouverte je ne sais pas mais √ßa me parle c'est vrai que la plupart des gens que j'ai c√ītoy√©s qui ont fait ces exp√©riences de MDR ou de MI reviennent avec ce ok j'ai vu des choses je suis revenue donc j'ai plus peur et en m√™me temps en te programmant toute petite sur je vais avoir cette maladie j'ai envie de dire c'est pas que tu pouvais pas aller √† cette maladie mais voil√†, √©videmment t'as amen√© √ßa mais j'en suis consciente,

  • Speaker #0

    et puis il y a eu d'autres choses qui ont fait une perte de valeur d'autres choses, d'autres √©motions derri√®re qui sont somatis√©es dans mon corps que je ne pouvais pas exprimer et le gale, c'est que j'ai fait les tests oncog√©n√©tiques pour √™tre s√Ľre que j'avais ou que je n'avais pas les g√®nes, parce que j'ai des enfants et des petites filles notamment et je n'ai pas ces g√®nes et je ne les ai pas transmis √©videmment √† ma descendance. Donc, ce qui veut dire que... c'√©tait programm√© dans ma t√™te, mais ce n'√©tait pas programm√© dans mes cellules. Et on en revient √† l'√©pig√©n√©tique.

  • Speaker #1

    C'est ce que j'allais dire, l'épigénétique. Moi, je suis très en colère quand j'entends encore les médecins dire Eh, vos grands-mères et vos machins, parce que tu n'es pas obligé de l'activer, le gène, en fait. Non,

  • Speaker #0

    et tu peux en créer sans avoir le gène, la preuve.

  • Speaker #1

    C'est ça. On le voit avec les enfants adoptés, d'ailleurs, qui commencent à, tu vois, tout petit, à ressembler à leur père. adoptif, c'est incroyable l'épigénétique, ça ouvre...

  • Speaker #0

    L'√©pig√©n√©tique est le fonctionnement de l'ordinateur humain, du cerveau humain, parce qu'on peut dire que quand un enfant na√ģt, il a un ordinateur totalement vierge, et il l'apprend par mim√©tisme les premi√®res ann√©es, enfin vierge, je parle pas au niveau cellulaire ou autre, mais au niveau croyance, peur, conscience... et il apprend, mais d'une mani√®re hyper perfectionn√©e, en quelques ann√©es, m√™me en quelques mois, il s'approprie l'espace-temps actuel qui est autour de lui. C'est l√† o√Ļ on int√®gre les croyances, les peurs de nos parents, qui eux les ont... comment cr√©er et h√©riter de leurs parents comme nous, notre g√©n√©ration, la peur du manque mes parents ont connu la guerre et c'est, il faut mettre de c√īt√© il faut pr√©voir au cas o√Ļ on n'aurait pas, enfin, on a tous les peurs familiales, arch√©typales

  • Speaker #1

    alors en kin√©siologie tu en as deux grosses qui s'opposent et c'est tr√®s int√©ressant quand tu travailles sur le couple puisque le couple c'est quand m√™me le premier espace qui te permet d'√©voluer puisque tr√®s vite en couple les masques se posent en kin√©siologie tu vois tr√®s souvent la peur de manquer qui s'oppose √† la peur de perdre les gens qui sont dans la peur de perdre sont plus dans des exemples que tu as cit√©s de perdre le toit de ne pas avoir de quoi manger la peur de manquer c'est plus l'aventurier qui va, oh l√† l√†, faut pas que je loupe cette affaire faut que j'investisse l√† et en g√©n√©ral, deux partenaires c'est le m√™me probl√®me mais polaris√© √† l'oppos√© donc en g√©n√©ral, un partenaire qui est dans la peur de perdre va rencontrer un partenaire qui est dans la peur de manquer puisque le but c'est d'√™tre dans l'√©quilibre et si je reviens √† la mort, je me rends compte parce que moi aussi √ßa a √©t√© un sujet qui a √©t√© entre mes fausses couches, on m'a dit pendant des ann√©es, d'avoir travaill√© sur ce jumeau perdu, d'avoir un pied avec un avortement qu'a subi ma m√®re, qui m'a toujours mis dans le monde des morts. Ce n'est pas pour rien qu'on se retrouve √† 33 ans √† jouer avec le chamanisme et des plantes, comme la Yawashka. qui veut dire litt√©ralement la liane des morts, j'ai pris conscience √† quel point, tu vois, au sein de mon syst√®me, si je prends ma sŇďur a√ģn√©e et moi, ma sŇďur avait peur de la mort et √©tait plut√īt dans l'ultra, je me prot√®ge, je fais tr√®s attention, etc. L√†, au moins, j'√©tais plut√īt dans le d√©ni de la mort. Et dans ces cas-l√†, puisque je me disais, mais moi, la mort, m√™me pas peur. Et donc, du coup, effectivement, √ßa m'a attir√© des choses √† vivre qui ont √©t√© tr√®s douloureuses, comme mes quatre fausses couches. mais c'est aussi ce qui m'a permis dans le cadeau d√©guis√© √† aller voir pourquoi j'avais cette attirance particuli√®re et √† d√©couvrir aussi que dans le transg√©n√©rationnel puisque j'ai fait un gros travail en psychog√©n√©alogie etc j'avais une arri√®re-grand-m√®re qui avait perdu un enfant donc dans ces cas-l√† on parle de mort invers√©e et quand il y a des morts qui ne sont pas dans l'ordre des choses parce qu'on sait tous tu le disais tout √† l'heure il faut bien mourir de quelque chose on sait tous qu'on va mourir un jour mais quand il y a une maladie tr√®s violente qui d'un seul coup te retire la vie √† un √Ęge o√Ļ c'est pas dans la logique des choses, quand t'as un accident qui va enlever un enfant ou des choses comme √ßa, on parle d'inversion et les inversions vont cr√©er soit j'ai tr√®s tr√®s peur de la mort donc dans mon chemin je vais rencontrer des choses pour trahir et tuer, mettre de l'√©quilibre ou au contraire je suis dans le d√©ni complet et donc il va bien falloir que je me confronte √† √ßa pour remettre de l'√©quilibre et ce qui est tr√®s beau dans les EMDR c'est que tr√®s souvent parce que t'as vu c'est l√† o√Ļ tu reviens en te disant mais j'ai envie de vivre la vie vaut la peine d'√™tre v√©cue c'est l√† o√Ļ tu appr√©cies pleinement parce que t'as plus peur

  • Speaker #0

    et tu te reconnectes √† tes valeurs profondes moi il y a des choses j'ai dit √ßa c'est plus pour moi bon apr√®s on retombe dans cette orni√®re de l'habitude et je rajouterai dans les figures d'autorit√© je sais pas si on peut pas parler de figure mais ce sont tous les messages v√©hicul√©s par les m√©dias et qui nous je paraphrase encore une chanson qui nous faut croire que le bonheur c'est d'avoir de la voir plein nos armoires hein et donc on nous dresse √† dire √ßa va pas, on va acheter je veux √™tre la plus belle il faut que j'ach√®te √ßa, enfin c'est tout le message de la publicit√© bas√© sur des messages psychologiques, des √©tudes psychologiques tr√®s tr√®s pouss√©es bien s√Ľr,

  • Speaker #1

    c'est ce qui m'a fait quitter le marketing tu sais moi pendant très longtemps pour faire plaisir à papa j'étais directrice communication et marketing et effectivement c'était plus dans mes valeurs c'était plus dans mes valeurs du tout parce qu'aujourd'hui effectivement j'ai compris que la sérénité la paix elle est en soi,

  • Speaker #0

    à l'intérieur de soi et aucunement à l'extérieur et c'est pour ça que maintenant je fais mes podcasts avant je me pomponnais et maintenant je me dis je suis moi oui,

  • Speaker #1

    c'est ça

  • Speaker #0

    j'essaye d'être présentable, mais je ne me mettrai pas en dimanché, entre guillemets, pour être plus présentable, parce que je vis au jour le jour comme ça, je suis bien comme ça, et je suis Madame Tout-le-Monde, même si j'ai vécu ce petit truc, enfin, pas tellement, mais différemment. Donc, pour en revenir à ton livre, puisque c'était ça la base, comment peut-il aider des personnes qui connaissent déjà des bases, qui veulent, je ne dirais pas s'en sortir, c'est le terme qui vient, mais se sortir de cette spirale ? qui les emmènent toujours sur les mêmes choses, revenir à leur valeur et revenir à elles-mêmes.

  • Speaker #1

    Oui, alors soit. Tu sais, dans mon livre, je parle beaucoup parce que moi, c'est ce qui me touche le plus. √áa a √©t√© un gros travail pour moi de travailler sur les √©motions. Comme je l'ai dit tout √† l'heure, petite, j'√©tais ultra timide et je gardais tout √† l'int√©rieur de moi. Donc, j'avais maladie psychosomatique. Sur maladie psychosomatique, aujourd'hui, on comprend dans le triangle de la sant√© que tout est li√©. Quand tu travailles sur... sur un aspect, soit structurel, biochimique ou √©motionnel, √ßa profite √† l'ensemble des facettes du triangle. Alors moi, c'est vrai que dans mon m√©tier de praticienne psychocorporelle, j'ai plut√īt tendance √† aller lib√©rer l'√©motionnel chez les gens. Mais quand tu comprends comment fonctionne la vie, puisqu'on attire ce qu'on vibre et on attire ce dont on a besoin, en fait, en r√©alit√©, on n'aurait pas besoin d'aller voir un th√©rapeute si on s'autorisait √† lib√©rer naturellement les √©motions qui sont bloqu√©es √† l'int√©rieur de nous.

  • Speaker #0

    Excuse-moi, pourrais-tu expliquer ce que c'est structurel et biochimique pour les personnes qui découvrent cela ? Donc, émotionnel, ce sont toutes les émotions souvent refoulées que l'on a, ou les chocs émotionnels que l'on vit, que l'on a vécu, et la maladie, l'annonce d'un cancer en est énorme.

  • Speaker #1

    Oui, alors en fait √ßa c'est plut√īt dans le triangle de la sant√© que tu apprends tr√®s t√īt en kin√©siologie, c'est les trois facettes structurelles, on va toucher √† la structure de l'√™tre, je ne sais pas, tu vois, tu te d√©places un truc, tu vas voir un ost√©opathe ou un chiropracteur, il va te le remettre.

  • Speaker #0

    Les os par exemple, les muscles bougés, enfin voilà, le corps physique.

  • Speaker #1

    c'est √ßa exactement dans le biochimique comme son nom l'indique c'est toute la chimie et on est plus sur une probl√©matique hormonale par exemple en r√©alit√© tout est li√© puisque l'√©motion mon b√©b√© c'est plus ses √©motions je parle tr√®s souvent des √©motions parce que c'√©tait ma probl√©matique donc c'est ce que je connais le mieux toutes les √©motions en fait c'est quand tu ne t'autorises pas √† les lib√©rer naturellement, parce qu'une √©motion, elle ne t'appartient pas. D'ailleurs, on dit √† tort, je suis triste, alors qu'on devrait dire, je ressens de la tristesse. On s'autoriserait beaucoup plus √† la lib√©rer en disant, c'est simplement un truc qui me traverse et je ne m'identifie pas √† √ßa. Et une √©motion, quand tu la gardes parce qu'on a entendu depuis des g√©n√©rations et des g√©n√©rations. c'est pas beau de pleurer ou c'est pas beau de se mettre en col√®re ou c'est bon t'es grande tu vas pas pleurer alors qu'en r√©alit√© une √©motion c'est une m√©moire et on pleure rarement quand on dit c'est dingue qu'ils surr√©agissent pour un truc comme √ßa c'est √©videmment pas pour un truc comme √ßa qu'on surr√©agit c'est parce que c'est un cadeau de la vie qui nous permet d'aller lib√©rer quelque chose qui nous rappelle une situation qu'on a enferm√©e quand on √©tait enfant en g√©n√©ral donc en fait tant que l'√©motion est emprisonn√©e je parle souvent de cristallisation dans le corps elle se cristallise au niveau des fascias d'ailleurs c'est int√©ressant parce que les fascias √ßa fait 10-15 ans que la m√©decine s'y int√©resse je suis en prison on est hyper en retard par rapport √† √ßa l√† o√Ļ tu vois les australiens sont beaucoup plus en avance que nous l√† dessus donc c'est vraiment comme j'appelle √ßa une toile d'araign√©e moi les faciates une toile d'araign√©e √©lastique, planchate qui est sous notre peau, qui enveloppe tout et puis qui r√©unit tout le corps et ces faciats ont une m√©moire de forme donc le but en r√©alit√© √ßa va √™tre d'aller lib√©rer les √©motions qui sont bloqu√©es dans le corps pour plus avoir besoin d'attirer sans arr√™t des situations qui nous font dire parfois √ßa, c'est l'histoire de ma vie et qui, en fait, sont des cadeaux pour pouvoir lib√©rer des √©motions bloqu√©es. Quand il y a trop d'√©motions bloqu√©es, qu'est-ce qui se passe ? √áa fait un petit peu boule de neige et puis il y a un inconfort. C'est s√Ľr que quand on retient de la col√®re, quand on retient de la tristesse, beaucoup de gens parlent d'√©motions n√©gatives. Moi, je ne parle jamais d'√©motions n√©gatives. parce que ce sont des √©motions qui sont certes inconfortables mais elles viennent nous raconter des choses et c'est souvent ces √©motions l√† c'est pour √ßa qu'on les appelle des n√©gatives dans le commun des mortels c'est souvent celles qui sont jug√©es alors qu'en r√©alit√© ce sont des alli√©s tr√®s pr√©cieuses et ces √©motions quand tu lib√®res ces paquets √©motionnels tu te sens beaucoup mieux tu t'all√®ges et tu rencontres d'autres choses dans ta vie mais quand tu les lib√®res pas c'est l√† o√Ļ d'abord tu as un confort, apr√®s tu as un sympt√īme et dans le pire des cas, tu as la maladie. et la plupart des gens notre soci√©t√© moderne elles voient vraiment la maladie et la plupart des √©motions comme des ennemis √† combattre il faut lutter contre et tout ce sur quoi tu luttes √ßa retrouve une loi quantique tu le renforces en fait et donc c'est vraiment la maladie autant que les √©motions c'est vraiment des messagers pour venir sonner la sonnette d'alarme √† notre moi profond j'appelle le soi c'est le titre de mon livre le parcours qui m√®ne √† soi merci qui passe par le langage du corps pour dialoguer avec nous. Parce que nous, on a le langage, mais le langage du corps, je l'ai dit tout √† l'heure, c'est les arch√©types, c'est nos r√™ves et puis c'est notre corps en fait, la mani√®re dont il nous parle. Donc une maladie, c'est toujours un message du corps √† aller voir qu'est-ce que mon corps est en train de me dire qui fait que je ne suis pas align√©e. tu vois j'ai fait un gong baff avec Swan qui est un homme qui a √©crit ces sons qui gu√©rissent, qui est un homme incroyable qui a plusieurs centres tu vois dans le sud de la France √† Paris, il est tellement victime de son succ√®s qu'il est en train de cr√©er un autre centre tellement il y a de monde qui viennent se r√©accorder juste avec les sons parce que le corps, les sons c'est des vibrations et quand tu vis un gong baff, tu vois moi j'en ai fait la semaine derni√®re je te sais qu'un Gong Bath, c'est des bains de gong.

  • Speaker #0

    Ah oui, un gong bath, d'accord.

  • Speaker #1

    Et donc, en fait, tu as les gongs partout dans la pi√®ce. Tu as des bols de toutes les origines, tu vois. Et puis, ils jouent avec des fl√Ľtes, ils jouent avec des instruments yogiques. C'est un homme qui fait le tour du monde et qui va toujours chercher des instruments incroyables. Et ton corps, il se r√©accorde, puisque notre corps, il est fait √† 75% d'eau. quant √† les vibrations qui viennent te r√©harmoniser d'ailleurs il utilise le langage des oiseaux il dit la langue fran√ßaise est bien faite quand elle dit je ne me sens pas en accord avec √ßa tu vois il vient r√©aligner √† c√īt√© de mes pompes je travaille aussi en √©nerg√©tique et je m'aper√ßois que mon centre il est l√† ou

  • Speaker #0

    l√† mon aura est √† c√īt√© de mes pompes

  • Speaker #1

    c'est exactement ça donc en fait naturellement tu viens te faire réaccorder, réaligner et tu sors de là en fait le stress tu vois le moindre truc qui déclenchait du stress auparavant un bain de gong je t'ai dit ça dure à peu près 3 semaines dans les bénéfices 3 semaines qu'on retrouve c'est les 21 jours en PNL c'est les 21 jours qu'on retrouve dans les reconnexions au niveau cérébral quand tu changes de croyance etc pas tout se rejoint quoi

  • Speaker #0

    toujours c'est dr√īle parce que j'ai un peu mis de c√īt√© depuis ces deux ans toute l'√©nergie, j'y reviens mais avant par moment j'ai des bols tib√©tains bols de cristal, clochettes et par moment j'ai besoin d'aller chercher telle chose et de me faire des r√©harmonisations et l√† j'√©tais trop dans le corps trop dans la m√©decine je crois que j'avais mis de c√īt√© toute cette partie mais

  • Speaker #1

    spirituelle j'étais tirée vraiment dans la matière ce qui est très bien parce que des gens comme toi très souvent et je me retrouve en toi on a tendance à se barrer et le problème c'est que pour vraiment monter très haut et dans les bonnes strates il faut être super ancré c'est toujours cet alignement. Je parle d'équilibre comme ça, mais en réalité, c'est l'équilibre comme ça aussi.

  • Speaker #0

    L'√©quilibre est L'ancrage, l'enracinement, le centrage. Je ne sais plus trop o√Ļ est le dernier, mais chaque mot a une signification pr√©cise en √©nerg√©tique. Et c'est vrai qu'il faut prendre soin de notre corps √©nerg√©tique. Et l√†, tu parles de notre corps √©motionnel. Et moi, il y a une chose qui me fait bondir int√©rieurement. C'est quand les femmes me disent mais tu es forte, je n'ai pas ta force Mais non, je ne suis pas forte. Simplement, je me remets dans l'ici et maintenant. Hier est pass√©, pourquoi m'en faire ? Et demain est un autre jour, pour paraphraser Scarlett O'Hara. Et √ßa ne sera jamais ce √† quoi je m'attends, donc restons ici et maintenant. et vraiment mes seuls buts j'ai pass√© des moments tr√®s difficiles dans ma vie comme nous toutes c'√©tait tenir jusqu'au soir jusqu'au lendemain, je voyais pas plus loin c'√©tait mon seul but je me projetais pas au del√† et je crois que j'ai gard√© cette mani√®re de penser et puis avec le d√©veloppement personnel tout ce que j'ai exp√©riment√© moi aussi c'est √™tre vraiment √ätre dans l'instant pr√©sent, c'est √™tre‚Ķ et puis profiter des bonheurs que l'on a. On me dit voir le verre √† moiti√© plein au lieu de moiti√© vide Ce n'est pas exactement √ßa, mais √† c√īt√© de nous, il y a des choses qui sont tr√®s moches, tout ce que l'on vit quand on vit un cancer, et puis c'est un sacr√© ascenseur √©motionnel. mais il y a des choses tr√®s belles et je me for√ßais au d√©but et c'est devenu naturel chaque jour de voir ce qui √©tait beau dans ma vie et je disais √ßa commence avec le matin se r√©veiller au chaud m√™me si on a mal moi tous les matins je mets un quart d'heure avant de pouvoir bouger mes doigts tellement ils sont ankylos√©s, ils me font mal ils me r√©veillent la nuit parfois mais je me dis je me r√©veille au chaud le ventre plein avec j'ai la chance d'√™tre √† c√īt√© de l'homme que j'aime et qui m'aime et √ßa c'est merci d√©j√† dire merci je suis en vie

  • Speaker #1

    C'est une √©norme cl√©, la gratitude. Et c'est important de le souligner. Parce qu'on parlait tout √† l'heure du regard. En r√©alit√©, notre vie, c'est le reflet de notre regard, nos croyances et nos pens√©es vont cr√©er finalement nos √©motions et donc nos comportements. Et c'est vrai que quand tu cultives cette gratitude avec des toutes petites choses, √ßa peut √™tre... il ne nous arrive pas tous les jours des trucs extraordinaires, mais de dire, tiens, l√†, le bus, il m'a reconnu, il s'est arr√™t√©, √ßa m'a permis d'arriver √† l'heure, √† mon boulot et d'assurer ma r√©union, etc. C'est d√©j√† programmer tout son cerveau √† voir le beau. Et √ßa change tout. Parce qu'en fait, c'est vraiment, notre vie, c'est... le monde ext√©rieur n'existe pas. Je reprends le titre d'un livre de Christian Flech, qui est un sacr√© sp√©cialiste en d√©codage biologique. C'est un livre que j'ai trouv√© extraordinaire parce qu'il explique de fa√ßon tr√®s simple comment l'√©nergie cr√©e la mati√®re et qu'on n'est que des acteurs de th√©√Ętre sur le grand jeu de la vie pour exp√©rimenter avec notre jeu. Et la gratitude, mais √©videmment, √ßa commence par l√†, de se dire merci, merci la vie. parce que quand tu programmes le beau qu'est-ce que tu attires √† toi le beau alors √ßa veut pas dire que tout est toujours beau √©videmment puisqu'on vit sur un monde polaris√© mais de voir que justement tout est un cadeau √ßa te remet dans ta responsabilit√© responsable

  • Speaker #0

    mais pas coupable je le dis souvent et c'est l√† o√Ļ j'essaye √ßa me h√©risse √©galement mais pas n√©gativement c'est √† dire que les personnes ne s'en rendent pas compte mais les femmes qui disent oui j'ai jamais de chance parce que j'aimerais √™tre comme toi oui √ßa tombe toujours sur moi alors j'ai envie de leur dire excuse moi l'expression putain mais quelque part vous attirez cela par la loi de l'attraction en vous disant,

  • Speaker #1

    √† force de se r√©p√©ter je n'ai jamais de chance le cerveau int√®gre je n'ai jamais de chance donc c'est m√™me pas qu'il est un texte ta vision du coup elle est toujours port√©e c'est l'histoire de la voiture rouge ou des femmes enceintes qui voient des femmes enceintes partout sur o√Ļ est-ce que j'ai pas de chance et tu vois m√™me plus quand t'as de la chance exactement syst√®me r√©ticul√© activateur

  • Speaker #0

    j'ai eu du mal √† l'apprendre c'est une partie du cerveau la partie du cerveau qui fait le tri dans toutes les donn√©es que l'on enregistre inconsciemment pour amener √† notre conscience celles qui correspondent √† nos croyances donc plus vous direz je n'ai pas de chance plus il am√®nera √† votre conscience ce que tu dis toutes les fois o√Ļ vous n'avez pas de chance et en disant merci que le monde est beau ce m√™me syst√®me de notre cerveau que moi je consid√®re comme un modulateur des modulateurs, ni plus ni moins am√®ne √† ma conscience tout ce qui fait que le monde est beau et je me prom√®ne, je vois une belle fleur je suis dehors, il y a du soleil c'est g√©nial apr√®s tous ces mois de pluie j'entends le chant des oiseaux enfin mais

  • Speaker #1

    c'est merveilleux et c'est retrouver notre regard d'enfant c'est √ßa parce que l'√©merveillement il est li√© √† l'enfant int√©rieur et c'est vrai que tu parlais tout √† l'heure de l'ici et maintenant √ßa c'est aussi quelque chose qui a √©t√© tr√®s amen√© notamment par toute la culture du yoga avec les m√©ditations etc la plupart des gens ont tendance √† vivre √ßa c'est l'ego qui nous emm√®ne l√†-dedans mais dans le pass√© j'ai peur parce qu'il m'est arriv√© √ßa du coup je cr√©e la peur en permanence et qu'est-ce que je regarde et que j'attire √† moi parce qu'il me fait peur ou alors j'ai peur du futur de ne pas avoir assez, tu parlais d'argent etc alors qu'ici et maintenant tout va bien, donc en fait quand t'es vraiment en lien avec ce qui t'entoure l√† √ßa peut modifier le comportement de nos cellules et puis lib√©rer toutes les hormones qui sont s√©cr√©t√©es par le cerveau parce que c'est lui en fait qui est responsable de notre bien-√™tre et vu qu'il y a deux √©tats possibles au quotidien j'ai parl√© de la m√©daille avec les deux pi√®ces de la peur et l'amour la peur c'est vraiment un √©tat d'aveuglement et c'est un automatisme alors que l'amour c'est un √©tat de conscience c'est un √©tat d'infini c'est un √©tat de lien parce qu'on est reli√© √† plus grand que nous on parlait du cŇďur tout √† l'heure c'est vraiment quand t'es reli√© au champ du cŇďur que tu te relis avec plus grand que toi, t'appelais tout √† l'heure la source t'en as qui l'appellent l'infinite t'en as qui l'appellent la matrice, on s'en fout mais c'est vraiment cette conscience qu'on est reli√© √† plus grand que soi et l'amour il s'exprime dans le pr√©sent Du coup, la peur, elle, elle est conditionn√©e par le pass√©, comme je le disais, ou la projection d'un manque futur. Donc, tant que tu es l√†-dedans, c'est une invention du mental.

  • Speaker #0

    Du coup,

  • Speaker #1

    quand tu te plantes dans l'état d'amour… mais en fait quand tu te plonges dans cet état d'amour dans l'ici maintenant, tu parles de la méditation là tu peux aller délivrer les émotions qui sont bloquées et qui sont à l'origine des maladies dont on parlait et c'est ça que la médecine quantique est venue nous prouver, c'est prouver qu'en fait l'état de conscience il peut nous guérir parce que nous vivons tout le temps dans cette peur constante qui est emprisonnée finalement par, tu parlais tout à l'heure des injonctions, de ce qu'on a entendu quand on était petit, de nos habitudes et tout ça c'est conditionné par la pensée C'est ça.

  • Speaker #0

    Ce que nous transmettent nos ancêtres.

  • Speaker #1

    Genre le monde est dangereux, tu vois.

  • Speaker #0

    Voilà, les expériences que nos mères, grand-mères, arrière-grands-mères, les lignes féminines ont.

  • Speaker #1

    Et qu'on a dans nos cellules, mine de rien. Parce que tout ce qu'elles n'ont pas délivré, tout ce qu'elles n'ont pas libéré, c'est à ceux qui sont en dessous de le libérer.

  • Speaker #0

    Ah oui, et puis moi j'ai v√©cu √ßa dans ma chair parce que quand ma fille est devenue, quand notre fille est devenue plus grande, elle venait vers moi, j'avais ce mouvement de recul qui me faisait souffrir et qui la faisait souffrir. Et donc je lui ai dit c'est pas toi, c'est moi, j'ai un probl√®me, je ne sais pas lequel. Et notre fille, je pouvais le prendre sans aucun probl√®me. Et bon j'ai eu tr√®s peu de‚Ķ de partage avec ma m√®re, j'ai tr√®s peu connu, enfin j'ai connu jusqu'√† l'adolescence, donc √ßa ne m'int√©ressait absolument pas, mes grands-parents, c'est l√† o√Ļ j'ai mis vraiment le pied dans le d√©veloppement personnel, parce que je voulais me lib√©rer, et surtout la lib√©rer de cela. Et c'est l√† o√Ļ des choses me sont revenues, que ma m√®re avait un fr√®re, que... dans ce qu'elle me disait, enfin, laisser transpara√ģtre que son fr√®re √©tait plus important que sa m√®re, ma m√®re ne m'a jamais pris dans ses bras. Et je pense que sa m√®re ne pouvait pas faire la m√™me chose. Voil√†.

  • Speaker #1

    Et comment se faire quand on n'a pas eu ? Ben oui.

  • Speaker #0

    Et donc, il y a eu, je pense qu'il y a une lign√©e et je l'ai coup√©e. avec diff√©rents protocoles. C'est l√† o√Ļ vraiment j'ai fait mes premi√®res recherches sur tout √ßa parce que ce n'√©tait pas normal, mais c'√©tait plus fort que moi.

  • Speaker #1

    Oui, c'est visc√©ral, mais je comprends tr√®s bien. C'est classique quand il y a une grand-m√®re malade, etc., qui n'a pas pris l'enfant. Comment voulez-vous que l'enfant devenant maman fasse la m√™me chose avec ses enfants s'il n'a pas pris, s'il n'a pas eu ? C'est tr√®s compliqu√©. Je me souviens d'une femme qui m'avait beaucoup touch√©e Elle √©tait venue en s√©ance, on avait travaill√© sur... Elle avait sa petite fille qui avait vraiment... Pourquoi elle √©tait venue me voir la petite puce ? Ah oui, elle ne dormait pas la nuit. Oui, c'√©tait incroyable. Elle ne dormait pas la nuit. T'en parles dans le... Ah oui, voil√†. T'en parles dans le... √áa m'a touch√©e. Ben oui, parce que √ßa me fait penser √† √ßa. Et finalement, en fait, la maman a cru qu'elle allait perdre l'enfant parce que quand elle a eu l'accident de voiture, on lui a dit, bon ben l√†, c'est s√Ľr, ils ont fait une √©chographie en urgence, mais c'√©tait l'√©quipe de nuit, il n'y avait pas les m√©decins, etc. ils ont cru qu'il y avait une fausse couche qui arrivait. Bon, appelez-nous d√®s que la fausse couche arrive. Donc, elle, automatiquement, qu'est-ce qu'on fait ? On ne s'attache pas √† l'enfant. Le lien d'attachement √† l'enfant ne peut pas se faire naturellement. Et quand elle a eu son second fils, elle en souffrait parce qu'elle sentait qu'elle √©tait plus proche du fils. Donc, elle m'en a parl√©. Moi, je lui ai dit, mais c'est normal, le lien d'attachement n'a pas pu se faire. On va remettre. le m√™me lien et alors d√©j√† ce qui √©tait tr√®s beau c'est que la petite fille d√®s la premi√®re nuit elle a refait ses nuits alors que √ßa faisait 4 ans qu'elle ne dormait pas en fait elle se r√©veillait la nuit elle se r√©veillait la nuit pour rassurer sa maman de dire mais t'inqui√®te pas en fait je suis l√† je ne veux pas mourir et √ßa s'√©tait pass√© une nuit l'accident et quand on a remis le lien d'attachement et c'est l√† o√Ļ on voit quand m√™me que le cerveau ne fait pas la diff√©rence entre le r√©el et l'imaginaire en hypnose et bien √ßa a r√©gl√© tous les probl√®mes avec sa fille il n'y avait plus du tout de diff√©rence

  • Speaker #0

    Comme quoi l'hypnose, c'est également une méthode qui est merveilleuse.

  • Speaker #1

    √áa permet d'aller dans le corps aussi, contrairement √† ce qu'on croit souvent, bien s√Ľr.

  • Speaker #0

    Après, ce qui a fait beaucoup de mal à l'hypnose médicale, c'est l'hypnose de spectacle.

  • Speaker #1

    Oui, les gens ont peur.

  • Speaker #0

    Les gens ont peur. Et puis, toutes les histoires qu'on racontait sur les romans ou… quelqu'un a été conditionné pour tuer je me rappelle avoir lu ça je les ai pas lus mais ça me va c'était les histoires qui passaient ou les films ou je sais plus quoi mais c'est vrai qu'il y a cette espèce de méfiance je veux pas qu'on me fasse faire des choses que je ne veux pas et je discutais avec des amis quand je faisais mes formations qui disaient j'enregistre les séances et je les donne aux personnes comme ça déjà ça les rassure de savoir qu'elles sont enregistrées et qu'elles peuvent réécouter merci pour le tips parce que tu

  • Speaker #1

    vois c'est une belle id√©e moi je fais jamais de s√©ance d'hypnose sur la premi√®re s√©ance sauf si √©ventuellement je vais travailler sur l'enfant int√©rieur en humaniste o√Ļ la personne elle est tr√®s peu en √©tat de conscience modifi√©e parce que t'as pas besoin merci d'aller tr√®s en profondeur, tu vois, en √©tat de conscience modifi√© pour que le travail soit tr√®s efficace. N√©anmoins, je prends, c'est int√©ressant ce que tu dis.

  • Speaker #0

    Et tu vois, c'est dr√īle, mais l'hypnose, c'est une des rares techniques, enfin, il y en a beaucoup que je n'ai pas exp√©riment√©es, mais que je ne connais pas.

  • Speaker #1

    Alors que moi, ça me fascinait.

  • Speaker #0

    Enfin, ça me fascine intellectuellement, mais je n'ai jamais eu l'occasion, j'allais dire, de subir. Tu vois, tu dois avoir, suite à ce que je te disais, un préjugé ou une peur. J'ai fait de la sophrologie. Bon, ça ne me convient pas particulièrement. Je le ressens plus comme une méditation. Ce n'est pas désagréable, mais ça ne me parle pas comme d'autres techniques. Et c'est là qu'il faut essayer plein de techniques.

  • Speaker #1

    et essayez plusieurs th√©rapeutes parce que c'est l'alliance th√©rapeutique c'est-√†-dire le lien on sent ou on ne sent pas la personne en face de vous et c'est ok tu sais moi je dis souvent oui oui oui compl√®tement je dis souvent vous pouvez faire 15 s√©ances de kin√©siologie avec le m√™me objectif de d√©part vous aurez 15 s√©ances diff√©rentes √©videmment puisqu'on rencontre ce qu'on vibre et que tu vas aller chercher chez le th√©rapeute des choses que le th√©rapeute a d√©pass√©es avec lesquelles il va √™tre... Il ne faut pas croire, il y a quand m√™me de la projection, il y a quand m√™me des... √ßa se passe √† un moment je cherche comment tu m'√©chappes et tu vois c'est marrant parce qu'en discutant avec toi de l'hypnose je prends conscience que la premi√®re personne qui m'a ouvert vraiment au d√©veloppement personnel apr√®s mes parents quand j'√©tais ado, cette fameuse psychanalyste elle √©tait tr√®s ouverte √† d'autres m√©thodes √† l'√©poque o√Ļ j'allais la voir, elle l'exp√©rimentait, elle commen√ßait √† se former √† l'hypnose ericksonienne. Et elle m'avait demand√©, elle m'avait dit, toi, tu as des trucs un peu particuliers, je faisais beaucoup de r√™ves pr√©monitoires et tout. Elle m'a dit, est-ce que tu accepterais d'√™tre mon cobaye pour travailler avec toi en hypnose ? Et j'avais dit, ouais, avec plaisir. J'avais tellement confiance en plus en cette femme qu'il y avait vraiment z√©ro peur. et je me souviens vraiment pourtant √ßa date, je vais avoir 45 ans la semaine prochaine je me souviens d'avoir travaill√© avec elle carr√©ment sur des vies ant√©rieures, je me souviens de toute la s√©ance et ce qui est tr√®s dr√īle c'est que j'avais pas fait le lien que finalement c'est peut-√™tre elle qui m'avait amen√© √† ce go√Ľt pour l'hypnose

  • Speaker #0

    Et le problème aussi quand on est HP, comme je disais, c'est très à la mode de dire qu'on est au potentiel, mais c'est une réalité que personnellement je ne souhaite à personne. Maintenant c'est plus facile, mais… moi ça a plus été un handicap qu'autre chose c'est qu'on est intéressé par tout on veut tester, ça c'est génial tu me dis ça, toi là j'ai noté deux livres,

  • Speaker #1

    il va falloir que je les trouve je te les recommande parce que tu sais quand je les cite c'est vraiment des livres qui m'ont marqué et je pense qu'ils te parleront beaucoup.

  • Speaker #0

    Et tu vois pourtant c'est ce qu'il faut comme livre, j'en ai 5 ou 3 plus et ils sont sur 3 épaisseurs je connais donc là pour en revenir ah oui ce que je voulais te demander pour les personnes qui ne connaissent pas, qu'est-ce que l'ego parce qu'on a beaucoup parlé d'ego donc l'ego c'est une construction que l'on fait que l'on fait de sa personnalité toi comment tu le...

  • Speaker #1

    c'est une jolie image moi je parle souvent du personnage aussi tu sais le personnage qu'on construit hum...

  • Speaker #0

    la construction de l'ego tu vois on parle souvent de l'√Ęge de raison √† 7 ans tu vois c'est vraiment l√† o√Ļ on commence √† √™tre capable de dire je suis comme ci je suis comme √ßa pendant longtemps Jung il parlait de la d√©construction de l'ego vers 50 ans je crois aujourd'hui pouvoir dire que je constate que cette d√©construction elle se fait avant mais normal tout √©volue la conscience √©volue on est plus en avance aujourd'hui et tu vois des exp√©riences comme celles que tu as v√©cues hum √ßa aussi √ßa aide √† d√©construire l'ego. En r√©alit√© l'ego c'est le personnage qu'on s'est cr√©√© parce qu'on a entendu, compris que c'est comme √ßa qu'on est aim√©. Par exemple tu grandis dans une famille hyper judo-chr√©tienne o√Ļ il faut √™tre g√©n√©reux absolument tu vas te construire avec un √©go o√Ļ t'as compris que pour √™tre aim√© de tes parents il fallait √™tre g√©n√©reux donc tu vas toujours √™tre celui qui paye pour les copains qui je sais pas qui pr√™te main forte qui donne qui d√©m√©nage des choses des machins des trucs et tu vas r√©agir de mani√®re tr√®s disproportionn√©e vraiment r√©agir quand un jour on va te traiter par exemple de peindre ou quand tu vas voir chez les autres quelqu'un qui va avoir un comportement d'avarice. Et √ßa, c'est encore une invitation √† aller prendre conscience que oui, toi aussi, tu peux √™tre avare, √©videmment, puisque sinon, tu ne r√©agirais pas, √ßa glisserait. Alors √©videmment, quand tu dis √† la personne qui a d√©ploy√© son √©go dans la g√©n√©rosit√©, et qui en fait une valeur super importante, de lui dire, toi aussi, tu as ce c√īt√©-l√†, il va dire, comment tu peux me dire √ßa √† moi qui suis toujours celui qui paye ? Et en fait, pour r√©tablir... toutes nos facettes √† l'int√©rieur de nous pour √™tre conscient de cette boule multifacette dont on a conscience finalement que de 10%, c'est justement de voir √† travers ton environnement, je disais tout √† l'heure qu'en r√©alit√©, on ne devrait pas avoir besoin de th√©rapeute parce que la vie nous permet de savoir qui l'on est. Tiens, si j'ai √ßa qui r√©agit, c'est peut-√™tre une invitation √† r√©int√©grer cette facette-l√†. et quand finalement tu te retrouves dans une situation o√Ļ t'en as marre d'√™tre le con qui paye parce qu'encore une fois c'est pas √©quilibr√© quand t'es toujours celui qui paye bah c'est de te voir dire par exemple ah aujourd'hui j'ai oubli√© mon portefeuille je peux pas payer mais d'en rigoler tu vois c'est pas de le juger d'en rigoler et l√† tu r√©cup√®res cette facette l√† que t'avais mis compl√®tement en d√©ni et du coup la vie t'am√®ne plus des situations dans lesquelles c'est toujours toi le con qui paye parce que t'as conscience que t'es les deux quoi donc je ne sais pas si j'ai r√©pondu mais l'ego c'est le personnage c'est le personnage qu'on a mis en place parce qu'√† un moment donn√© nos exp√©riences notre vie, nos parents on a compris que pour √™tre aim√© il faut √™tre le clown par exemple qui fait rire tout le monde

  • Speaker #1

    Et derrière, il y a les émotions tristes que l'on cache parce qu'il faut être un clown.

  • Speaker #0

    Tu regardes les plus grands humoristes, g√©n√©ralement, c'est ceux qui ont les histoires les plus difficiles. C'est √ßa. Et qui essayent vraiment de le tourner √† la d√©rision, au rire, etc. Mais en fait, pour revenir √† ta notion d'ego, l'ego, c'est ce qui nous permet de dire je suis alors qu'en fait, on est tout. dans le yoga, tu sais, dans le yoga, tu as beaucoup de mantras comme √ßa, le satnam, tout √ßa, √ßa te permet de te rendre compte qu'en fait, √ßa veut dire je suis. Mais tu vois, je suis, un point, c'est tout. Il n'y a pas besoin, voil√†, il n'y a pas besoin en fait d'aller mettre des mots derri√®re parce qu'on est tout. Et tu vois, la psychobiologie quantique, √ßa m'a vraiment permis de comprendre que on est tout et on peut tout √™tre et tout faire. Et finalement, la seule limite que l'on se met, c'est l√† o√Ļ notre imagination se trouve. notre √©go croit ne pas pouvoir aller. Et notre √©go, il essaye de nous prot√©ger. Tu vois, je disais qu'on en avait besoin. √Čvidemment, pour plein de choses, on en a besoin. Mais notre √©go, il se dit, et c'est la logique du cerveau, puisque jusqu'ici, √ßa m'a permis d'√™tre en vie, tu en parlais tout √† l'heure dans tes croyances, si d√©j√† je r√©ussis √† vivre jusqu'√† ce soir, en fait, √ßa nous force √† ne pas changer. d'o√Ļ tu sais ce fameux mot cette expression qui dit c'est la zone de confort car rien de confortable qu'on a que le mot quand tu sors de cette zone de confort pour aller dans ta zone de g√©nie il faut bien que tu atteindes la zone de peur et

  • Speaker #1

    que tu la traverses et c'est ça le courage c'est pas ne pas avoir peur c'est avoir peur et avancer quand même en disant on verra bien peut-être que ma peur n'est que cela une peur

  • Speaker #0

    c'est √ßa d'o√Ļ elle vient en fait parce que la r√©alit√© elle est vraiment ailleurs elle est vraiment ailleurs que celle qu'on se raconte en permanence par rapport √† nos histoires, √† nos exp√©riences et quand on commence √† voir que la r√©alit√© elle est ailleurs √ßa revient aussi √† admettre que l'ego c'est une illusion

  • Speaker #1

    Et là, il y avait deux choses que j'avais beaucoup appréciées. Enfin, j'ai apprécié beaucoup, beaucoup de choses. J'ai eu l'impression de relire ma vie dans ton livre. Puisqu'en fin de compte, c'est plus ou moins ce que je pratique. Je dirais que je faisais de la prose sans le savoir. Je faisais ce que tu faisais sans le savoir.

  • Speaker #0

    Moi, je suis très touchée, merci.

  • Speaker #1

    C'est prendre sa place dans le monde, la liste de ses qualit√©s et de ses d√©fauts. Et c'est vrai que pour moi, des choses que tu dises qualit√©, je les prendrais comme des d√©fauts. Et c'est l√† o√Ļ on voit la polarit√© que l'on met sur les mots. Et qu'en fin de compte, pour moi, ce ne serait ni des qualit√©s ni des d√©fauts. Quand tu marques ambitieux en qualit√©, pour moi, c'est un d√©faut. Moi, j'imagine un ambitieux qui √©crase tout autour de lui. Tandis que pour toi, √ßa sera peut-√™tre quelqu'un qui veut aller plus haut, plus loin, qui veut se r√©aliser, tout simplement.

  • Speaker #0

    c'est ça c'est un exercice que je propose souvent dans mes stages d'enfants intérieurs et ça fait rire beaucoup de monde parce que t'es en groupe donc tu bénéficies vraiment tu vois de cet égrégore et c'est marrant de voir comme certains enfants curieux parce qu'il y avait des secrets de famille il fallait pas poser de questions on a vraiment étouffé cette curiosité qui est magnifique et d'autres au contraire montraient la curiosité c'était être intelligent et en fonction de comment on l'a reçu perçu dans la famille on a été tu vois inhiber des choses on les a perçus comme des défauts et des...

  • Speaker #1

    ou des qualités et ça change tout en fonction du regard que tu as dessus moi je vois des faux excentriques je suis excentrique pendant longtemps j'ai eu les cheveux bleus jusqu'au cancer pendant 10 ans pour moi c'est une qualité parce qu'on rentre pas dans le...

  • Speaker #0

    parce que tu oses et que la plupart des gens n'osent pas parce qu'ils ont peur d'être jugés

  • Speaker #1

    Et c'est vrai, tu parlais de la peur et de l'amour. D√®s l'instant o√Ļ j'ai t√©moign√© depuis le premier jour, je reviens √† ce que je te disais, j'ai eu peur parce qu'il y a toujours la peur d'√™tre jug√©e. Je ne l'ai pas tellement parce que je m'en fiche, parce que je suis excentrique. Mais je me suis lib√©r√©e d'une peur √©norme et je suis tomb√©e dans le je Je suis. parce que je racontais √ßa aussi th√©rapeutique mes petites portions de vie tr√®s succinctement, avec humour sans pathos, parce que le but c'√©tait pas non plus de d√©verser mon mal-√™tre que j'avais parfois et l√† je me sens, mais m√™me maintenant je me sens libre libre aussi bien parler de libido, de sexualit√© de douleur de de haut de bas en me respectant en respectant les autres si tu te respectes c'est √† dire en restant sur la limite voil√†, en √©tant jeu, en disant je ne veux pas choquer, si je vous choque, d√©j√† vous ne serez certainement pas √† l'√©couter, mais √ßa vous appartient, et si je vous choque, cherchez pourquoi √ßa vous choque.

  • Speaker #0

    Oui, c'est √ßa. Et √ßa change tout, parce que du coup, tu n'as plus besoin de te planquer derri√®re les masques que Jung appelait la persona. C'est √ßa en fait le v√©ritable travail, c'est de ne plus avoir besoin de para√ģtre en fait. J'en ai encore. on a tous des couches d'oignon bien s√Ľr finalement tu vois les plus grands clairvoyants, clairaudients, clairsentients tu vois en fonction de dans nos particularit√©s dans notre essence les dons qu'on a on est tous m√©dium avec ces sensibilit√©s mais tant que tu te planques derri√®re les masques en fait on utilise tellement d'√©nergie √† essayer de cacher certaines choses aux autres qu'on peut pas √™tre reli√© en direct √† l'autre et tant que t'es dans ces masques parce que tu ne peux pas √™tre en prise directe.

  • Speaker #1

    Une cuirasse qui est censée te protéger, mais qui t'emprisonne.

  • Speaker #0

    C'est ça.

  • Speaker #1

    Et donc, moi, je m'emploie à faire voler tout ça. Et là, j'aimerais justement parler des six étapes pour arriver à soin. Donc c'est six étapes, si tu permets, je vais lire ton livre.

  • Speaker #0

    Avec plaisir.

  • Speaker #1

    Donc c'est la reconnaissance de nos besoins fondamentaux pour pouvoir répondre de la façon la plus équilibrée possible aux objectifs posés dans ces six étapes. Et c'est ça, je pense, comme tu dis, c'est le but pour arriver à soi, pour arriver à savoir qui on est et à se réaliser pleinement quoi que l'on veuille faire. Et donc étape numéro 1 se libérer des réalités qui nous enferment car nous sommes prisonniers de nos croyances limitantes c'est ce dont nous avons parlé

  • Speaker #0

    oui c'est √ßa c'est vraiment toute cette premi√®re √©tape elle aborde vraiment la notion de filtre en fait la file qu'on met sur la r√©alit√© pour choisir de regarder depuis un angle de vue et du coup quand tu regardes comme √ßa depuis un angle de vue tu te prives de tous les autres possibles il y a Franck Leveu j'ai fait un stage dont je parle dans le livre qui m'avait beaucoup plu en fait lui il dit mais apprenez jusqu'√† ce que √ßa devienne un r√©flexe, √† faire un pas de c√īt√©, √† dire comment je peux regarder cette situation diff√©remment. Et c'est un outil qui est hyper pr√©cieux, parce que √ßa change tout. Puisque nos pens√©es, dans le sch√©ma de biologie des croyances qu'il y a dans le livre, nos pens√©es cr√©ent nos √©motions et nos comportements, quand tes pens√©es, par rapport √† un mec qui te fait une queue de poisson, c'est pas Ah, le mec, il m'a ras√© malade, il aurait pu me tuer c'est Ben dis-donc, il doit √™tre vachement press√©, et j'ai eu de la chance, j'ai rien eu √ßa change tout. au niveau de l'√©motion et du comportement derri√®re √©videmment je vais plus profond que √ßa dans le livre mais c'est vraiment √ßa c'est comment les formes prennent forme dans la mati√®re

  • Speaker #1

    c'est tr√®s dr√īle parce que c'est exactement au mot pr√®s les termes que j'utilise je fais un pas de c√īt√© et je dis faites un pas de c√īt√© c'est pas de c√īt√© ou prendre un escalier et regarder depuis plus haut c'est vraiment un pas de c√īt√© que √ßa soit quand je travaille avec l'√©nergie quand je magn√©tise du Reiki je fais un pas de c√īt√© je l'ai toujours fait comme tu dis On a des choses, on est avec certaines choses, on est N-A-I-T et on est E-S-T avec des potentialit√©s, avec des choses que l'on sait intuitivement. √Čtape 2, prendre soin de soi, avec toute la reconnaissance pour nos corps qui nous permet de faire l'exp√©rience de cette incarnation. n'oublions pas que prendre soin de soi revient √† prendre soin de son soi je crois que pour moi c'est un peu dur en ce moment et en d√©pression on a toujours ce probl√®me prendre soin de soi puisque souvent on n'a m√™me pas envie de se lever, de se laver de s'agr√©er

  • Speaker #0

    Donc là, on est plus sur, effectivement, notre rapport à nous-mêmes. C'est une décision. Il n'y a pas très longtemps, je suis allée faire une matinée pour travailler sur les faciales, les mouvements qui guérissent et tout. Et j'ai beaucoup aimé les deux personnes qui animaient ça, dire qu'en fait, c'est vraiment une décision, prendre conscience que ce corps, en fait, c'est quand même celui qui nous permet d'expérimenter dans la matière et d'attirer à nous ce qu'on veut. Et à un moment donné, c'est une décision de dire, j'en prends soin, en fait. mon corps est mon temple c'est exactement ça je le cite d'ailleurs dans cette expression et on le retrouve dans tous les livres sacrés votre corps est votre temple, sous d'autres termes oui mais c'est complètement ça et c'est là aussi, c'est dans cette deuxième partie du parcours que je parle beaucoup du soin à notre enfant intérieur et je parle des différents types de comportements face à la douleur mais ça c'est qu'ils sont quand même plus propres à la kinésiologie mais voilà c'est vraiment aller puiser les ressources en nous-mêmes pour aller opérer la transformation quoi

  • Speaker #1

    étape 3 on en a beaucoup parlé utiliser la puissance de nos émotions en apprenant à les regarder comme des énergies neutres ce qu'il ne faut jamais oublier vis-à-vis desquelles nous avons une responsabilité de transformation parce que c'est vrai les émotions nous envoient un message on manque de ça ou on a été blessé ou on n'a pas de reconnaissance

  • Speaker #0

    voilà enfin chaque émotion et tu l'expliques bien dans ton livre chaque émotion a un message particulier et quand on en est conscient ça change tout ça change tout parce que tu les vois enfin comme des messagères tu vois je dis souvent que ce sont des alliés mais c'est vraiment ça et encore une fois se désidentifier de l'émotion elle nous traverse qu'est-ce qu'elle vient me raconter ok je me laisse une émotion c'est un courant électrique qui passe par la plante du pied qui se libère au niveau de la glande pituitaire et ça dure quelques secondes tout au plus quelques minutes mais plus on va l'enfermer tu dis ça à un hypersensible il dit non c'est pas possible mais plus l'hypersensible va justement s'essayer de traverser par ses émotions plus il va devenir justement clair-audient clair-sentient etc parce que c'est des gens qui captent toutes les informations et quand tu les gardes en fait c'est des gens qui s'enferment et qui luttent contre eux-mêmes en permanence et leur vie ça devient un calvaire quoi C'est comme ça qu'ils font des crises d'angoisse. Alors que c'est des gens, quand ils déploient, quand ils acceptent cette sensibilité, c'est les plus grands artistes pour le coup.

  • Speaker #1

    Ils déploient leurs ailes.

  • Speaker #0

    Oui, c'est exactement ça.

  • Speaker #1

    √Čtape 4. Harmoniser nos relations. Car nous sommes des animaux sociaux, ce qui veut dire que nous avons besoin des autres pour exister.

  • Speaker #0

    L√†, c'est les ph√©nom√®nes miroirs dont je racontais. Si tu veux te conna√ģtre, regarde qui tu attires. Les sauts de son temps libre. Et quand je r√©agis particuli√®rement dans le positif, dans le n√©gatif, par rapport √† un jugement, quand je parle de n√©gatif, c'est toujours une invitation √† aller se r√©approprier une facette qu'on a mis en d√©ni parce qu'elle a √©t√© jug√©e. quand on √©tait enfant. Je dis souvent aux gens, ceux qui jugent le plus, c'est ceux qui ont le plus souffert parce qu'ils ont √©t√© jug√©s petits, parce qu'ils n'avaient pas le droit. Et donc, du coup, ils ont mis plein de trucs en d√©ni comme √ßa. Et ils d√©pensent tellement d'√©nergie √† Ah non, moi, je ne suis pas comme √ßa qu'en fait, ils ne peuvent pas √™tre eux-m√™mes.

  • Speaker #1

    Et on le voit souvent avec les personnes qui s'occupent beaucoup des autres.

  • Speaker #0

    Ah, mais tellement !

  • Speaker #1

    Qui s'oublient. dans le sacrifice total et c'est aussi notre éducation judéo-chrétienne surtout pour les femmes notre femme doit se sacrifier pour ses parents pour son mari même pour ses enfants ses petits-enfants même si ce n'est plus vraiment le cas mais c'est dans notre ADN complètement

  • Speaker #0

    complètement et puis c'est les grand-mères qu'on a eues certaines ce sont les mères qu'elles ont eues donc notre modèle c'est quand même le premier qui inconsciemment on...

  • Speaker #1

    on va reproduire et je le vois parmi les femmes qui m'envoient des messages ou même moi on s'occupe beaucoup des autres sur les groupes etc alors maintenant je suis enfin arrivée et c'est ça le problème du post-cancer à se retrouver soi-même et à remettre dans les cases la maladie c'est passé ma vie privée, ma vie personnelle c'est euh Il y a ma vie personnelle, mon mari, mes enfants, mes parents, mon jardin, enfin ma sphère privée qui ne regarde que moi et mes proches. et après il y a la sphère professionnelle donc moi en l'occurrence là c'est l'accompagnement mais avant je faisais un amalgame de tout je rêvais cancer, je respirais cancer, je mangeais cancer je parlais cancer et c'est ça vraiment pour ça je dirais que ce genre de livre est vraiment très important parce que ça vous donne le mode d'emploi pour sortir de cette identification et pour retrouver sa vie

  • Speaker #0

    qui n'est pas forcément celle d'avant mais ces valeurs d'avancée et on peut y arriver pour quelqu'un qui a culpabilisé longtemps de ne pas avoir sauvé son père si je peux ouvrir des consciences sur des femmes qui

  • Speaker #1

    apprennent de leur maladie et qui s'en libèrent c'est super beau j'en suis pas encore tout à fait sortie mais j'y travaille maintenant je sens vraiment qu'une porte s'est fermée ça y est je suis J'ai retrouvé.

  • Speaker #0

    Tu es en train d'arriver à la cinquième étape du coup, devenir un bon parent pour soi.

  • Speaker #1

    √Čtape 5, assumer notre r√īle de parent. en apprenant √† incarner une bonne m√®re et un bon p√®re pour soi. Parce qu'on ne peut pas le faire pour les autres si on ne l'a pas fait pour soi.

  • Speaker #0

    C'est √ßa, tout part de soi. C'est ce que tu disais en fait. Apprendre √† mettre ses limites plut√īt qu'√† √™tre dans le sacrifice parce qu'√† aucun moment, l√† je vais prendre une image... je parlais de jud√©o-chr√©tien, mais je vais prendre une image jud√©o-chr√©tienne, J√©sus s'est sacrifi√© sur la croix pour pas qu'on ait √† le faire, pour pas qu'on se sacrifie, et nous on n'a pas bien entendu le message.

  • Speaker #1

    Apr√®s il y a le d√īme qui dit il faut sacrifier, et puis toujours, bon apr√®s on parle d'autres choses, mais la femme est inf√©rieure, la femme...

  • Speaker #0

    Mais l'amour c'est pas le sacrifice.

  • Speaker #1

    Voilà, l'amour c'est laisser l'autre libre. L'amour c'est se donner, ce n'est pas prendre. oublié, je pense.

  • Speaker #0

    C'est √ßa. Moi, j'ai mis tr√®s longtemps √† comprendre l'√©quation. Je crois que j'en parle dans le livre de donner √©gale recevoir. Quelqu'un qui donne, quelqu'un qui est dans le sacrifice, on ne peut pas comprendre cette √©quation. Et puis, quand vraiment tu l'int√®gres et tu la comprends, et l√†, je remercie mon fils. C'est vraiment mon fils qui m'a permis de comprendre le mieux cette √©quation. Tu vois, au moment de No√ęl, o√Ļ tu es dans les cadeaux de No√ęl et puis l'enfant, il est dans la magie du P√®re No√ęl. L'enfant, il ne va pas te dire merci. l'enfant est ici le p√®re No√ęl, mais quand tu vois cet √©merveillement qui vit et que toi, gr√Ęce √† lui, qui t'envoie ces ondes d'√©merveillement te touchent dans ton cŇďur d'enfant, alors que tu ne pourrais pas, avec le moindre cadeau dans cette soci√©t√© de transformation, mais plus dans cet √©merveillement, tu vois, je me dis, et l√†, j'ai compris le donner et le recevoir. Je me suis dit, waouh !

  • Speaker #1

    C'est vrai que moi, il y a une chose que j'ai beaucoup remarqué, c'est que les gens qui font des sacrifices le disent et il y a systématiquement le retour après tout ce que j'ai fait pour toi.

  • Speaker #0

    Mais bien s√Ľr, et l'enfant la plupart du temps, il dit mais moi, je n'ai rien demand√© et √ßa sert en col√®re la personne qui a √©t√© dans le sacrifice parce qu'elle veut √™tre aim√©e pour ce sacrifice,

  • Speaker #1

    elle veut être aimée pour ce don de soi et on en revient au triangle de Cartman avec le bourreau, la victime et le sauveur sortir de cette posture de sauveur je ne suis le sauveur que d'une personne, de moi-même c'est ça Et c'est aussi une posture à prendre quand on travaille en tant que praticien ou thérapeute de moi je ne fais rien, je t'aide à t'accomplir

  • Speaker #0

    Ah ben on n'est que des guides, des lumières, mais on ne fait rien pour l'autre, on n'a pas ce pouvoir.

  • Speaker #1

    Et c'est le plus important, si quelqu'un vous dit j'ai gu√©ri le cancer, j'ai fait √ßa, je te ferai √ßa non, moi je ne promets rien. je peux t'aider si toi tu veux, mais si toi tu ne veux pas toi-m√™me t'aider inconsciemment, on ne parle pas de culpabilit√©, c'est ton chemin, c'est √† toi de faire ce chemin pour accepter ce don. √Čtape 6, prendre notre place dans le monde, pour nous √©lever, grandir, et nous √©panouir au niveau personnel et collectif. J'adore ta conclusion. Rappelons commun√©ment que plus nous osons incarner toutes nos facettes, ce dont tu parlais, plus nous sommes cr√©atifs, authentiques, puissants et complets. Je trouve que c'est une tr√®s tr√®s belle conclusion. √† ce livre. Alors, dedans, il y a plein, plein d'explications, il y a des protocoles, il y a plein de choses pour vous aider √† avancer. Et...

  • Speaker #0

    bon je le conseille franchement ça m'a permis de conscientiser ce que je faisais sans le savoir merci beaucoup vraiment ça me touche beaucoup t'es pas la première à me dire qu'il n'est pas forcément axé pour je ne veux pas dire le mot débutant ça voudrait dire qu'il y a des gens plus avancés et c'est pas le cas en fait c'est une boucle mais cette connaissance du vocabulaire de base voilà c'est de jargon après c'est vrai que je donne beaucoup de protocoles et il y a beaucoup de thérapeutes qui m'ont envoyé des témoignages comme les tiens qui m'ont vraiment vraiment touchée je donne beaucoup parce que je suis praticienne en thérapie bref donc pour moi mon objectif c'est de rendre les gens autonomes tu le disais toi même je suis pas là pour dire je peux vous soigner ou quoi que ce soit on a toujours les thérapeutes qu'on mérite sur notre chemin et quand on est prêt à voir on a le thérapeute qui nous permet de mettre la bonne lumière au bon endroit, c'est tout la bonne personne c'est ça et encore une fois il n'y a pas de hasard de notre rencontre vraiment, tout à fait Merci en tout cas de m'avoir permis de m'exprimer sur ce livre que j'aime beaucoup, et puis de le mettre en avant et de l'offrir à des personnes qui sont soit dans... dans un chemin vers la libération du cancer ou pour qui c'est derrière c'est génial ils sont sur le chemin alors pas uniquement pour le cancer mais c'est vrai que ce blog n'importe quelle maladie dépression ou même dans la vie de tous les jours voilà c'est ce que j'allais dire quand on veut avancer ça aide ça donc c'est le parcours qui mène à soi

  • Speaker #1

    6 √©tapes pour incarner son √™tre profond d'ambre, casseau de or aux √©ditions Quintessence Collection, Ressources et Sant√© je vous mettrai de toute fa√ßon le lien vers l'√©diteur vous voyez √† peu pr√®s la couverture √† l'envers merci √† toi parce que vraiment c'est quelque chose de... qui peut aider, qui peut beaucoup aider, et surtout qui peut r√©duire le temps, parce que j'ai pass√© des ann√©es et des ann√©es pour en arriver au niveau o√Ļ je suis, alors qu'avec un livre comme √ßa, on peut gagner des ann√©es, on peut avancer plus vite. Mais c'est vrai, quand on est sur le chemin des valeurs... Quand on veut, quand on recherche des solutions, parce que c'est vrai que souvent, apr√®s le cancer, on est paum√© parce qu'on ne sait plus d'o√Ļ on vient, o√Ļ on va, dans quelle √©tag√®re. Je fais toujours ce jeu de mouille.

  • Speaker #0

    Oui, oui.

  • Speaker #1

    et tout s'écroule et tout se reconstruit c'est ça,

  • Speaker #0

    apr√®s le chaos les chinois disent apr√®s le chaos le renouveau en fait et c'est vraiment √ßa, c'est l'image de ce 8 de l'infini et nos exp√©riences les plus destructrices en tout cas qu'on vit comme telles sont souvent les plus fondatrices et c'est dommage mais on est foutu comme √ßa et on ne peut pas avancer si on ne d√©truit pas quelque chose avant c'est dur de reconstruire je suis pas s√Ľre quand m√™me mais dans ton cas √ßa a √©t√© le cas

  • Speaker #1

    Oui, mais je vois qu'au bout de plus de 60 ans de vie, à chaque fois que j'ai vécu de gros…

  • Speaker #0

    Oui, c'est ce que je te dis dans ton cas. De gros expériences. De gros expériences, ce genre de croyances.

  • Speaker #1

    sinon tu risques de t'attirer des trucs très violents maintenant je demande à l'univers je demande à la vie des choses douces d'avancer mais avec douceur alors tu mets au point zéro cette croyance alors comment est-ce que je fais ?

  • Speaker #0

    juste de dire que tu n'as pas besoin de tout déconstruire, de tout péter tu vois

  • Speaker #1

    je n'ai pas besoin de tout péter, de tout déclencher.

  • Speaker #0

    Je libère la partie de moi qui croit que...

  • Speaker #1

    Je libère la partie de moi qui croit qu'il faut vivre des cadeaux très mal emballés de la vie pour avancer.

  • Speaker #0

    C'est ça.

  • Speaker #1

    Parce que je peux avancer toute seule, notamment gr√Ęce aux belles rencontres que je fais, que la vie ou l'univers met sur mon chemin, comme toi. Merci beaucoup,

  • Speaker #0

    Fran√ßoise. Merci infiniment. plein plein de succ√®s √† ta cha√ģne et beaucoup beaucoup de lumi√®re de sant√©,

  • Speaker #1

    d'énergie merveilleuse pour t'entourer merci beaucoup et vous aurez les coordonnées de Ambre également dans le résumé de ce podcast si vous désirez la contacter avec plaisir,

  • Speaker #0

    merci et belle continuation, √† bient√īt √† toi aussi,

  • Speaker #1

    et puis merci beaucoup √† vous tous d'avoir √©cout√© cette interview et je vous donne rendez-vous bient√īt pour le nouvel √©pisode de Salade de Crabe le podcast qui vous aide √† traverser le cancer au revoir

Description

ūüĒ• Comment se retrouver, se comprendre apr√®s le cancer ?


⚡ Car cette fichue maladie nous met cul par dessus tête, et nous chamboule totalement.

D'un seul coup, ce que nous croyions être essentiel pour notre vie se retrouve futile, sans intérêt.


ūüĒ• Et nous sommes perdues : nous savons que ce que nous vivions jusque l√† ne nous correspond plus, mais alors plus du tout !


ūüĒ• Mais comment comprendre ce que nous voulons faire de notre vie √† l'avenir ?

Comment les concilier avec notre vie "d'avant", et ses contraintes ?


ūüíĖ Pour mieux y arriver, je re√ßois aujourd'hui, Ambre Cazaudehore, psychopraticienne aux multiples outils et techniques, qui nous parlera des principaux obstacles qui nous emp√™chent d'incarner notre √™tre profond et d'√™tre pleinement et compl√®tement nous-m√™mes.


ūüĆą Et elle nous r√©sumera son dernier livre : Le parcours qui m√®ne √† soi, 6 √©tapes pour incarner son √™tre profond.


ūüĒ• Et je dois dire qu'en le lisant, j'ai √©t√© vraiment √©tonn√©e de voir que j'avais instinctivement (ou √† la suite de tout ce que j'avais appris pendant mes formations) que j'avais appliqu√© la plupart des choses qu'elle nous conseille de faire pour d√©finir qui nous sommes au fond de nous, mais que nous ne parvenons pas √† exprimer la plupart du remps.


ūüĒ• Et tous ces outils m'ont vraiment aid√©e √† faire face √† l'√©preuve du cancer, mais surtout √† me relever et √† √™tre r√©siliente.


ūüĒ• Je vous offre donc ce beau moment de partages et de d'√©changes, et j'esp√®re qu'il vous aidera √† voir plus clair dans ce que vous traversez.


ūüĆą Vous pouvez trouver son site ICI et la description de son livre L√Ä


ūüíĖ Et je vous rappelle que je lance un challenge GRATUIT de 5 jours pendant lesquelq je vous accompagnerai pour calmer vos peurs autour du cancer.
Si cela vous intéresse, inscrivez-vous ICI.


Et, surtout, prenez bien soin de vous !!!


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Apr√®s le cancer, tout est chamboul√© autour de nous et nous recherchons √† retrouver ce qui est fondamental, ce dont nous avons r√©ellement besoin. Eh bien, aujourd'hui, j'ai invit√© une auteure qui a √©crit justement sur ce th√®me et qui vous apprendra six √©tapes pour incarner son √™tre profond. √Ä bient√īt apr√®s le jingle ! Bienvenue sur Salade de crabe, le podcast qui vous apportera des aides pratiques, des conseils et des t√©moignages pour mieux vivre cette p√©riode. En 2022, j'ai travers√© trois cancers et j'ai √† cŇďur de vous partager tout ce que j'aurais aim√© savoir √† l'√©poque. Que vous soyez malade, aidant ou th√©rapeute, vous trouverez ici des ressources pour mieux comprendre ce que l'on vit en temps r√©el. Alors, bienvenue sur ce podcast et bonne √©coute ! Bonjour ! Aujourd'hui, j'ai l'honneur et le plaisir d'accueillir Ambre Cazot de Hobbes. Je suis en train de lire ton nom parce que c'est vrai que je me m√©lange les pinceaux et j'aurais peur de l'√©corcher. Qui est praticienne psychocorporelle. qui a de nombreuses cordes √† son arc, puisqu'elle a √©tudi√© l'hypnose, la kin√©siologie, la physique.

  • Speaker #1

    La psychobiologie quantique.

  • Speaker #0

    La psychobiologie quantique, voilà, la PNL, et également plein d'autres choses comme tous les praticiens que je connais. Et là, je vous la présente parce que j'ai lu son livre, que vous verrez à l'envers sur l'écran, Le parcours qui mène à soi. et six étapes pour incarner son être profond qui m'a vraiment, vraiment parlé. Et je voulais, enfin je désirais qu'elle partage avec nous le contenu de son livre et qu'elle nous en dise un petit peu plus sur sa méthode ou ses méthodes. Alors, bonjour Ambre et bienvenue sur Salade de Crabe.

  • Speaker #1

    Merci Françoise, merci pour cette introduction magnifique. C'est un honneur pour moi aussi d'être là aujourd'hui.

  • Speaker #0

    Alors, peux-tu nous parler en quelques mots de ton parcours ? Parce qu'il a été vraiment riche, très varié.

  • Speaker #1

    C'est vrai. Alors, c'est toujours un exercice difficile de parler de son parcours. Je vais essayer d'√™tre le plus concis possible. On va dire que je suis un peu tomb√©e dans la marmite puisque j'avais la chance d'avoir un papa qui √©tait magn√©tiseur, une maman qui s'est int√©ress√©e depuis toujours √† l'astrologie. Et donc, vraiment‚Ķ Toute petite, j'ai baign√© dans cet environnement-l√† avec une tente qui √©tait m√©dium, etc. Je me suis int√©ress√©e tr√®s, tr√®s t√īt au d√©veloppement personnel. D'ailleurs, le premier bouquin qui m'a le plus marqu√©e, c'√©tait L'homme du myst√®re la biographie d'Edgar Cayce que j'avais trouv√©e dans la biblioth√®que de mes parents. Et puis tr√®s t√īt, ma m√®re a propos√© √† ma sŇďur de travailler avec une psychoth√©rapeute qui √©tait √† l'√©poque psychanalyste d'ailleurs. on ne fait pas une psychanalyse quand on est adolescente, mais n√©anmoins, elle avait initi√© une psychoth√©rapie o√Ļ elle travaillait beaucoup sur les r√™ves, etc. Et quand elle racontait leur s√©ance, d'abord ma sŇďur, puis ensuite ma m√®re, j'ai dit tr√®s vite, mais moi aussi, j'ai envie d'aller voir cette femme. Donc, j'ai commenc√© √† 14 ans, tu vois, vraiment √† travailler sur moi. Et je crois qu'√©videmment, on fait tous des pauses parce que c'est n√©cessaire, mais... Depuis cet √Ęge-l√†, j'ai toujours, toujours eu l'habitude d'aller voir des praticiens jusqu'√† un moment donn√©, me dire moi aussi, en fait, j'ai envie d'accompagner √† mon tour Donc, au travers de mon parcours, cette premi√®re femme m'a beaucoup marqu√©e, mais avec vraiment la compr√©hension du mental, de nos croyances, etc. √áa n'allait pas suffisamment en profondeur dans le corps. Et moi, c'est vrai que j'√©tais plut√īt une enfant. ultra-sensible, qui somatisait beaucoup parce que j'enfermais tout dans le corps. Donc, rapidement, c'est d'ailleurs elle qui m'a invit√©e √† aller voir d'autres pratiques. Et puis, une autre rencontre qui a √©t√© tr√®s marquante pour moi, √ßa a √©t√© la rencontre avec une femme qui s'est soign√©e via le chamanisme. Et l√†, tu vois, j'avais d√©j√† une vingtaine d'ann√©es. et je me suis dit mais √ßa je veux explorer dans ma vie alors elle m'a mis en alerte en me disant attention c'est pas fait pour tout le monde le chamanisme mais tu vois j'avais cet appel profond et puis c'est pas un hasard je crois pas au hasard j'h√©site souvent, Einstein je crois qu'il disait le hasard est le chemin qu'emprunte Dieu pour passer incognito et je me suis retrouv√©e tu vois dans un coup de foudre √† l'√Ęge de 33 ans, tu vois, un √Ęge qui n'est pas anodin non plus, l'√Ęge du Christ, o√Ļ je me suis retrouv√©e, tu vois, √† partir √† l'autre bout de la plan√®te, tu vois, en √Čquateur. Et l√†, j'ai suivi l'homme, tu vois, avec lequel j'avais eu un coup de foudre et j'ai commenc√© √† travailler avec les plantes ma√ģtresses. Alors, avant √ßa, j'avais eu toute une rencontre avec... une femme qui √©tait form√©e √† la kin√©siologie, √† la psychanalyse et bien d'autres choses. Et c'est d'ailleurs elle qui m'a form√©e √† la psychobiologie quantique. Quand je suis rentr√©e, j'ai fait partie de la premi√®re vague, tu vois, des formatrices qu'elle a form√©es. Pour moi, c'√©tait vraiment... C'est une femme que j'ai consid√©r√©e longtemps comme un ma√ģtre et je la vois toujours comme telle. Jusqu'√† un moment donn√©, me dire... Alors non pas l'√©l√®ve d√©passe le ma√ģtre, je garde ma place, mais me dire... √† mon tour maintenant de transmettre, d'accompagner pleinement et c'est ce qui m'a permis aujourd'hui de passer de la praticienne √† celle qui transmet aussi au travers de stages comme celui que j'anime sur l'enfant l'enfant int√©rieur et puis bien d'autres qui germent dans des stages en psychog√©n√©alogie etc

  • Speaker #0

    Oui et c'est tout cela que vraiment tu dont tu parles dans ton livre. Alors je tiens quand même à préciser que ce livre n'est pas pour les personnes qui débutent, mais qui ont déjà un certain niveau de travail sur eux-mêmes. Alors, il n'est pas compliqué, mais quelqu'un qui débute réellement sera totalement perdu parce que tu parleras de choses qui, pour nous, parce que moi, c'est pareil, cela fait peut-être, je dis 20 ans que je travaille réellement sur moi, mais avant, je suis tombée à 15 ans également dans l'armée de l'énergie. Quand on m'a donné le don de barrer le feu et de… de couper le feu et de barrer les entorses, ce qui m'a emmenée après à une recherche de compréhension, une recherche d'aller plus loin, par d'autres chemins, puisque c'était le Reiki, ça a été Matrix Reimprinting, ça a été l'EFT. Mais j'ai toujours coutume à dire, c'est que nous empruntons différents chemins pour aller au même noyau central, l'énergie, puisque nous sommes tous faits d'énergie principalement, puisque de matière. Et c'est cela, la révolution quantique, qui dit qu'effectivement la matière est créée par nos sens, par notre cerveau, nous sommes plus que cela. Et on rejoint la spiritualité, on rejoint le chamanisme, on rejoint les différents espaces-temps imbriqués et coexistants au même moment. Et donc qui permet aux chamanes d'aller visiter autre chose, aux personnes à état de conscience modifiée parfois, d'aller visiter autre chose et tout est ok. Et tout est maintenant expliqué par la science.

  • Speaker #1

    C'est vrai. Je ne sais pas tout, mais oui, c'est vrai que la physique quantique, elle nous permet de mettre des mots l√† o√Ļ, pendant des ann√©es, beaucoup de gens qui ont √©t√© qualifi√©s de perch√© ou des domaines, tu vois. Je pense au yoga. Moi, je suis venue tr√®s tard au yoga, me former au yoga, et je me rendais compte, quand j'avais mes cours avec le prof de philosophie, je disais, mais c'est marrant, c'est exactement la m√™me chose que ce qu'on est en train de prouver en physique quantique. Donc on savait tout depuis tr√®s longtemps.

  • Speaker #0

    Et surtout, ce qu'il ne faut pas oublier, et qu'on met vraiment de c√īt√© dans notre civilisation tr√®s cart√©sienne, bas√©e sur la science d√©montrable et reproductible, c'est que nous venons bien apr√®s, puisque l√† √ßa date du XVIIIe, du si√®cle des Lumi√®res, bien apr√®s les autres traditions, on peut dire m√©decine traditionnelle, Comme la m√©decine traditionnelle chinoise, comme toutes les m√©decines chamaniques de tous les pays du globe. quand m√™me, ont des r√©sultats puisqu'ils se sont transmis jusqu'ici. Et ce ne sont pas que des vues de l'esprit ou que de la superstition, comme on voudrait nous le faire croire. Il existe des choses, il existe d'autres modes de pratiques. Non que je ne dise que la m√©decine occidentale soit mauvaise. Moi, je travaille avec elle, mais je trouve que tout en leur place et que ce sont des accompagnements.

  • Speaker #1

    C'est √ßa en fait, l'id√©al c'est de travailler de concert avec toutes et je crois vraiment, tu vois j'ai interview√© Patrick Drouot sur ma cha√ģne YouTube et sur son livre La r√©volution de la m√©decine √©nerg√©tique et il explique tr√®s tr√®s bien ce que tu es en train de dire que depuis la nuit des temps il y a plein de types de m√©decine il est extraordinaire la r√©volution de la m√©decine √©nerg√©tique il a vraiment √©t√© c'est un homme qui a √©norm√©ment voyag√©, c'est un physicien il a fait 40 ans de recherche en physique quantique et c'est vrai que je trouve qu'il explique tr√®s tr√®s bien la comparaison entre toutes les m√©decines et pourquoi la m√©decine de demain c'est la m√©decine √©nerg√©tique

  • Speaker #0

    voil√† et nous sommes √©galement √©nergie la m√©decine traditionnelle soigne le corps et le soigne tr√®s bien je dirais soigne souvent les sympt√īmes plus que les causes et je trouve qu'avec la m√©decine √©nerg√©tique on va chercher pourquoi on somatise et

  • Speaker #1

    on va dans d'autres couches que la m√©decine traditionnelle ne peut pas prendre en compte sur les diff√©rents corps √©nerg√©tiques bien s√Ľr

  • Speaker #0

    mais tout est complémentaire et tout a sa place alors justement je voulais que tu nous parles de ton livre pour le sujet qui nous comment le sujet qui nous intéresse c'est à dire moi je l'ai trouvé très bien pour les personnes qui ont traversé un cancer ou qui traversent un cancer et qui se ressentent sur l'essentiel c'est à dire sur elle même et pour avoir fait ce chemin Il y a plein de choses qui tombent et moi personnellement je me suis rendu compte non pas que j'avais perdu ma vie mais que je m'étais, comme la plupart de nos concitoyens, coulé dans le moule que mon éducation au sens large m'avait créé. C'est-à-dire il faut travailler dur et toutes les croyances, il faut travailler dur, il faut gagner de l'argent, il faut acheter une maison, il faut… être à l'abri financièrement. Et en fin de compte, on fait beaucoup de compromissions pour plaire, pour plaire à ses parents, pour rester dans la société, par peur, peur du manque, peur de ne pas être comme les autres. Et en fin de compte, on s'oublie. Et c'est quand on a un très grand choc, un très grand bouleversement, que ce soit la maladie, que ce soit un accident, que ce soit un accident de la vie.

  • Speaker #1

    Une dépression, oui.

  • Speaker #0

    une dépression que là on met tout en parallèle et on se rend compte déjà de nos valeurs, on retourne à nos valeurs profondes et on en revient à la chanson J'aurais voulu être un artiste

  • Speaker #1

    C'est le qui te parle particulièrement.

  • Speaker #0

    pas vraiment mais c'est vraiment dans cette chanson c'est le choc entre quelqu'un qui a très bien réussi matériellement et qui répond aux attentes de papa maman souvent aux injonctions et qui en fin de compte déplore d'avoir réussi parce qu'il aurait voulu être un artiste ouais ouais alors

  • Speaker #1

    moi c'est vrai que dans mon livre je parle d'essence Je pense que, tu vois, je compare souvent l'√™tre humain √† une boule multifacette, mais √ßa, c'est le langage tr√®s hypnotique. Et j'ai tendance √† dire qu'il y a √©norm√©ment de facettes de nous qu'on croit conna√ģtre, puisqu'on dit moi, je suis sur lequel on a construit notre √©go. Et cette √©tape, elle est indispensable, √©videmment. On a besoin de se diff√©rencier des autres. Mais on a tendance √†‚Ķ faire de notre v√©rit√© ce qu'on a entendu. Ce qu'on a entendu par rapport √† nos figures d'autorit√©, c'est-√†-dire en g√©n√©ral papa-maman, mais parfois c'est les grands-parents qui √©l√®vent, ou m√™me d'autres figures d'autorit√©, nos proches, il y a des profs qui nous marquent particuli√®rement dans notre vie. Et je crois que malheureusement en 2024, les profs n'ont pas conscience de leur pouvoir, du pouvoir qu'ils ont sur... sur les gens, m√™me si je serais la premi√®re √† dire aux adultes, le pouvoir, en fait, personne n'a du pouvoir sur personne, sauf le pouvoir qu'on laisse les autres prendre. Mais quand on est petit, c'est vrai qu'on a tendance √†‚Ķ On est un peu vuln√©rable, on a besoin des parents, des adultes, pour pouvoir √™tre prot√©g√©s, √™tre nourris, pouvoir avoir un toit sous la t√™te, etc. Et quand nos figures d'autorit√©, nos proches et les gens qui en ont confiance nous disent toi, t'es alors √ßa peut √™tre aussi bien‚Ķ consid√®rent dans notre soci√©t√© comme des qualit√©s que comme des d√©fauts, l'enfant va en faire une v√©rit√©. Parce que papa ne peut pas se tromper, maman ne peut pas se tromper, et la ma√ģtresse ne peut pas se tromper. Et donc, il va en faire une v√©rit√©, il va r√©pondre √† cette injonction-l√†, finalement, de dire moi, de toute fa√ßon, je suis timide Alors qu'il n'est pas plus timide que le voisin, mais il a entendu √ßa, et donc il va donner raison √† l'adulte. pouvoir √™tre reconnu par l'adulte parce que c'est important pour survivre. Donc, tr√®s souvent, moi, je donne, et j'en parle dans le livre, comme astuce de dire, regarde qui tu attires parce qu'en r√©alit√©, tout ce qu'on voit chez les autres et qui r√©agit en nous, quand je parle de r√©action, c'est des r√©actions particuli√®res au niveau √©motionnel, que ce soit une r√©action, ah, j'admire l'autre ou au contraire, √ßa, je ne peux pas supporter, c'est toujours des invitations √†... reprendre conscience d'une partie de nous parce que ce qu'on voit chez l'autre, c'est ce qu'on a en commun. Et √ßa, c'est super important. Maintenant, dans la compr√©hension qu'on est la somme de tous les d√©fauts et toutes les qualit√©s de l'humanit√©, parce qu'on est tous pareils finalement, c'est aussi comprendre que on l'a dos√© en fonction justement de cette √©ducation, ce qu'on a cru qu'il fallait qu'on incarne et ce qu'on a voulu incarner. Et c'est prendre conscience que... Malgr√© √ßa, on a une essence et on est tous uniques. Et cette essence, c'est vraiment quelque chose, je crois, soit l'enfant, il l'a, il le respecte et il va tr√®s vite le mettre en place dans sa vie. √ßa peut √™tre, je ne sais pas, mon essence, c'est vraiment de soigner les gens √† travers la m√©decine. Tu parlais de m√©decine tout √† l'heure. Donc, je vais m'incarner facilement dans une famille de m√©decins, de g√©n√©ration en g√©n√©ration, et c'est OK, c'est super. Et je suis en train de r√©aliser, quand je parle d'essence, c'est la mission de vie. Et chez d'autres, √ßa va √™tre plus compliqu√© parce que ce n'est pas l√† o√Ļ il a mis la difficult√© dans son incarnation. Et parfois, effectivement, pour plaire, pour √™tre aim√©, pour √™tre reconnu de papa, maman ou des figures d'autorit√© qui sont importantes pour nous, on va compl√®tement s'oublier et on va r√©pondre √† ce qui √©tait attendu de nous en tout cas ce que l'enfant croit qui est attendu de nous parce que parfois je parle aussi de l√©gende personnelle l'enfant il va interpr√©ter des choses alors que c'est pas la r√©alit√© dans son syst√®me et il va compl√®tement se perdre et c'est ce qui fait effectivement des d√©pressions moi je dis souvent que la d√©pression c'est un super cadeau en r√©alit√© de la vie mais comme la maladie il y a un autre homme, moi j'aime bien citer mes sources Moussana Bati d'ailleurs j'en parle dans mon livre qui m'a compl√®tement boulevers√©e quand je l'ai lu sur son livre sur l'enfant int√©rieur qui est un psychanalyste qui dit √† quel point la d√©pression c'est cadeau parce qu'en fait √ßa nous invite √† aller toucher nos profondeurs et √† un moment donn√© quand t'as touch√© le fond t'as pas le choix de remonter quoi et de dire ben l√† tu n'as pas le choix tu peux prendre plus facilement la d√©cision de dire l√† pour moi je vais dans ma vie si tu veux t'en sortir tu donnes un coup de pied au fond et tu remontes sinon tu sombres,

  • Speaker #0

    ce qui arrive aussi malheureusement Alors l√†, j'aimerais revenir un peu sur ce que tu as dit, parce que ce que tu as dit, c'est ce que je crois √©galement, qui peut √™tre dur √† accepter et √† comprendre pour certaines personnes. Moi, ma foi, c'est-√†-dire quelque chose qui est au fond de moi, qui semble √™tre la tienne √©galement, c'est qu'on choisit la famille dans laquelle on s'incarne et dans laquelle on na√ģt pour travailler sur des choses que‚Ķ que l'on doit travailler et c'est pour cela que l'on a toujours le m√™me type de probl√®me qui ressurgit. Moi, j'avais des copines qui me disaient je tombe toujours sur le mauvais gar√ßon Pourquoi ? Parce qu'il fallait qu'elle travaille sa relation √† elle-m√™me, √† l'autre, sa d√©pendance ou je ne sais quoi. Mais vraiment, elle avait quelque chose √† travailler. Et pour revenir √† ce que tu disais, notre fille nous a dit Ce genre de probl√®mes, d√©pressions, maladies, chocs, accidents, ce sont des cadeaux tr√®s mal emball√©s de la vie.

  • Speaker #1

    C'est comme ça que je les aime, Belle.

  • Speaker #0

    Pardon ?

  • Speaker #1

    oui oui c'est comme √ßa que je t'appelle des cadeaux mal emball√©s ou des cadeaux d√©di√©s c'est exactement √ßa j'aime beaucoup cette m√©taphore le cerveau il fonctionne comme √ßa enfin la conscience en tout cas c'est le langage qu'il conna√ģt c'est les images les arch√©types c'est les m√©taphores c'est comme √ßa qu'on travaille en hypnose et effectivement personne ne peut pr√©tendre d√©tenir la v√©rit√© parce qu'on est limit√© par nos cinq sens n√©anmoins c'est vrai que je reste persuad√©e aujourd'hui que je suis qu'on choisit notre incarnation en fonction de ce dont on a besoin. Et parfois, il y a certaines personnes, certaines √Ęmes qui se mettent la barre un peu haute parce que de l'autre c√īt√©, ah oui, √ßa, je vais me trouver tel d√©cor. Alors, tu vois, la fa√ßon de travailler l'abandon, tu l'as dit, √ßa peut √™tre en ayant l'impression de tomber sur le mauvais cheval, ou alors... qui nous quitte, qui va aller voir ailleurs √† un moment donn√©, et on va le vivre comme une trahison, et donc on va mettre fin √† la relation. La m√™me situation, prise par deux femmes diff√©rentes qui n'ont pas les m√™mes blessures, elle va √™tre vue compl√®tement, √©lue compl√®tement diff√©remment. Et il est vrai que quand tu reprends la responsabilit√© de ta vie, et que tu as conscience de ce qui se trame derri√®re, que tu choisis, que tu attires √† toi. On est des √™tres d'attraction. Tu parlais tout √† l'heure de physique. on a beaucoup beaucoup parl√© m√™me vulgaris√© cette loi d'attraction dont je parle pas mal dans mon livre pr√©c√©dent les secrets de la conscience quantique c'est vraiment cette compr√©hension qu'on attire ce qu'on vibre et qu'on attire ce dont on a besoin moi j'y suis souvent aux gens vos probl√®mes vous les voyez comme des probl√®mes mais c'est vos solutions et c'est prendre conscience aussi que finalement les gens disent souvent j'ai pas ce que j'ai envie donc je comprends pas cette loi d'attraction parce que d√©j√† ils regardent ce dont ils ont peur donc est-ce qu'ils attirent leur peur et puis moi je leur dis souvent vous avez peut-√™tre pas ce que vous avez envie mais vous avez ce que vous avez besoin j'ai

  • Speaker #0

    v√©cu cela un grand choc professionnel je me suis effondr√©e et j'ai dit pourquoi moi alors je travaillais √† une heure de route j'avais √† une ann√©e un poste √† c√īt√© de chez moi et six mois apr√®s on m'a dit que le poste √©tait ferm√© que je repartais loin je me suis effondr√©e j'ai dit pourquoi moi et l√† j'avais ma chef qui travaillait beaucoup et je l'ignorais √† l'√©poque en d√©veloppement personnel qui m'a dit tu as pos√© la bonne question parce que l'univers te donne toujours ce que tu veux au fond de toi Alors moi √©videmment je n'√©tais pas du tout l√†-dedans, j'√©tais ouais ouais, je n'ai jamais demand√© √ßa etc. Et l√† √ßa a √©t√© ma premi√®re rencontre pendant six mois, elle a fait mon √©ducation, vraiment. Et des fois je me demandais o√Ļ je mettais les pieds, je me disais est-ce que je suis dans une secte ou quoi ? Parce que c'est un changement total de vision et elle m'avait dit une chose que je dis syst√©matiquement. quelle que soit la personne qui vous dit des choses, avant toute chose, regardez au fond de vous si cela sonne juste ou pas. Et dans le cŇďur, pas dans la t√™te. Si vraiment vous le sentez juste. Si vous ne le sentez pas juste et que quelque part vous avez envie d'y croire parce que √ßa r√©pond √† vos besoins, donc vous √©coutez, mais cela ne vous convient pas. Et c'est valable pour moi, c'est ce que je vous dis. Ne vous semble pas juste. Mais au fond de vous, parce que la t√™te elle vous dira mais au jour o√Ļ tu mets les pieds c'est compl√®tement faux Eh bien, changez, allez voir quelqu'un d'autre qui vous parlera.

  • Speaker #1

    Tu sais, en kin√©siologie, on a un petit dicton qui dit le mentalement, le corps c'est tout Le truc c'est que nous les occidentaux, on est tellement dans le mental que c'est tr√®s compliqu√© pour nous. Alors, on ne peut pas l'√©terniser mental et on en a besoin, c'est clair, mais c'est vraiment retrouver cet √©quilibre, c'est le principe de la kin√©siologie, et pas que, finalement, tu parlais de toutes les cultures qui se rejoignent, il y en a qui parlent de la voie du milieu, il y en a qui parlent de la voie du Tao, il y en a qui parlent de la voie de l'hom√©ostasie, mais effectivement, quand tu rentres dans l'espace du cŇďur, et donc du corps, le cŇďur, il sait. Et on parle souvent du cerveau tr√®s unique, avec le reptilien, etc. L'olympique et le cortex. on parle du deuxi√®me cerveau c'est vrai qu'il y a eu plein plein il y a eu la mode √† un moment donn√© les intestins et tout mais on parle rarement de l'intelligence du cŇďur qui a un champ √©lectromagn√©tique tr√®s tr√®s puissant et qui est √† plusieurs m√®tres autour de nous et √ßa a √©t√© v√©rifi√© √ßa a √©t√© mesur√© c'est √ßa et en fait quand tu es dans l'espace du cŇďur tu as parl√© tout √† l'heure des peurs finalement quand tu r√©duis toutes les √©motions et qu'on peut appeler complexe ou secondaire et qu'on r√©duit toutes les √©motions de base, il n'en reste que deux. C'est l'amour et la peur. Tant que tu es dans la peur, tu ne peux pas vibrer l'amour. Effectivement, l'√©nergie ne peut pas circuler correctement. Et toi ?

  • Speaker #0

    Oui. Non, je t'ai coupé, excuse-moi.

  • Speaker #1

    Non, non, vas-y, je t'en prie.

  • Speaker #0

    Et tu vois, j'ai vécu cela parce que j'ai décidé que si j'avais réellement un cancer, ce dont je me doutais, au fond de moi je savais, je témoignerais dès le premier jour sur les réseaux sociaux.

  • Speaker #1

    C'est magnifique.

  • Speaker #0

    Pour enlever les préjugés autour de la maladie, pour dire ce que je vivais, ce qu'un malade vit. Parce que j'avais vu avant tellement de personnes atteintes de cancer qui n'osaient pas en parler. Les gens en face qui ne savaient pas comment parler avec elles, comment leur faire du mal, et aussi parce que leur propre peur se projetait dessus, parce que dans notre société occidentale, le cancer c'est toujours inconsciemment la mort. Et ça nous rapproche face à notre peur de la mort, à notre finitude.

  • Speaker #1

    Oui, alors je vais dire un truc. Tu sais, moi, quand je suis arriv√©e en √Čquateur, avant de faire ma premi√®re fausse couche, j'ai le docteur qui m'a dit, tu sais, en espagnol, que j'avais une tumor j'avais un fibroma intra-ut√©rin. Quand j'ai entendu la violence du mot, tu vois, tumor tumeur quoi. √ßa a √©t√© un choc pour moi j'ai perdu le b√©b√© tout de suite il m'a dit il aurait mieux fallu que vous fassiez une fausse couche au moins on aurait enlev√© le fibroma et √ßa aurait √©vit√© d'avoir des complications avec cette grossesse le b√©b√© est parti tout de suite le soir m√™me tellement j'ai eu un choc au niveau du corps Ma question, elle va √™tre super indiscr√®te, Fran√ßois, c'est pas oblig√© de r√©pondre, mais quand tu me racontes tout √ßa, je me demande √† quel point tu n'as pas √©t√© choisir aussi, l√†-haut, cette exp√©rience de cancer pour pouvoir transmettre et accompagner les femmes √† travers ce que tu es en train de faire, ce podcast. Tu sais, moi, le cancer, c'est une maladie qui me touche particuli√®rement parce qu'il y a eu pendant tr√®s longtemps une culpabilit√© de ne pas avoir r√©ussi √† sauver mon p√®re, qui a eu un cancer fulgurant. et qui a choisi aussi des m√©decines parall√®les. Alors, j'ai compris bien plus tard que c'√©tait un choix. Je pense vraiment que quand on meurt, c'est un choix de l'√Ęme parce que justement, on s'est mis la barre un peu trop haute dans les √©preuves de vie. Et finalement, il est tellement fort ton message et tout l'amour que tu donnes aux femmes. Je crois que quand on a compris, quand on a fait le chemin, on peut le transmettre, on n'a m√™me pas besoin de parler. Non, non, c'est vrai, √ßa me touche. beaucoup et quand tu m'as racont√© tout √ßa, je me suis dit, est-ce qu'elle n'a pas eu besoin de passer par cette √©preuve-l√† pour pouvoir ? √† transmettre aussi facilement et pour pouvoir aider des √Ęmes qui n'ont pas fait tout ton chemin √† comprendre plus vite. Tu sais, moi, la fameuse personne dont je t'ai parl√©, que j'ai consid√©r√©e longtemps comme ma√ģtre, elle disait, quand vous avez fait tout ce chemin, il faut comprendre qu'il y en a, ils ont besoin. Je vais √™tre un peu vulgaire, mais dans le chien, tu vois, pour arriver √† la compr√©hension et √† la lib√©ration, il y en a d'autres, √ßa va beaucoup plus vite. Et c'est vrai, quand tu as fait le chemin, vu qu'il y a un √©change de champs et d'ADN, rien qu'en touchant, tu vois, une personne sur la peau, quand toi t'as fait le boulot t'aides forc√©ment beaucoup plus facilement les autres √† la compr√©hension que toi t'as mis des ann√©es √† avoir pour pouvoir te lib√©rer de cette maladie

  • Speaker #0

    Déjà moi dès le départ, alors bon c'est une histoire un peu particulière parce que je sais que ma mère et ma grand-mère ont eu un cancer du sein, on m'a annoncé à 16 ans que je risquais d'en avoir un, j'ai eu ma première mammographie à 16 ans.

  • Speaker #1

    Bien programmée quoi. Voilà,

  • Speaker #0

    donc je l'ai eu à 60 ans, je dis tiens j'ai gagné 10 ans. On m'a dit vous avez une boule, bon moi je me suis dit dans ma tête, bon je sais c'est pas grave. Mais vraiment pour moi c'était une maladie comme une autre. parce que quelque chose qui est ancré en moi, c'est la vie est une maladie mortelle. De toute façon, il faudra bien qu'on meure de quelque chose. Et je refuse, sauf quand j'ai un examen qui est prévu évidemment, de penser aux récidives, de penser aux métastases, parce que ce qui doit arriver, arrivera. Je vais mettre tout comme disent les Arabes. Après, je fais tout pour éviter que ça revienne en travaillant, en essayant de travailler sur les causes, en disant qu'est-ce que mon corps voulait me dire pas ces trois cancers que j'ai eu, qu'on a dépisté la même année et traités très facilement enfin relativement facilement mais aussi ce qui m'a aidée c'est que j'ai fait une ENDE ou une EMI une expérience de mort imminente à 27 ans ce qui fait que je n'ai plus peur j'en suis ressortie sans peur de la mort je sais qu'il y a quelque chose après, je ne sais pas quoi, mais je ne suis pas qu'un corps, et je verrai bien, et pour moi ça fait vraiment partie d'une continuité, alors là on parlait de réincarnation, peut-être, je ne peux pas dire que j'y crois fermement, mais je crois qu'on est de passage d'un espace-temps à un autre, et qu'on a des choses, et qu'on fait partie d'une source, alors après il y a comme... comme plusieurs livres qui disent on est sorti de la source, on y reviendra on veut expérimenter la matière la douleur, les émotions pourquoi pas

  • Speaker #1

    j'y crois sans y croire c'est √† dire je suis ouverte je ne sais pas mais √ßa me parle c'est vrai que la plupart des gens que j'ai c√ītoy√©s qui ont fait ces exp√©riences de MDR ou de MI reviennent avec ce ok j'ai vu des choses je suis revenue donc j'ai plus peur et en m√™me temps en te programmant toute petite sur je vais avoir cette maladie j'ai envie de dire c'est pas que tu pouvais pas aller √† cette maladie mais voil√†, √©videmment t'as amen√© √ßa mais j'en suis consciente,

  • Speaker #0

    et puis il y a eu d'autres choses qui ont fait une perte de valeur d'autres choses, d'autres √©motions derri√®re qui sont somatis√©es dans mon corps que je ne pouvais pas exprimer et le gale, c'est que j'ai fait les tests oncog√©n√©tiques pour √™tre s√Ľre que j'avais ou que je n'avais pas les g√®nes, parce que j'ai des enfants et des petites filles notamment et je n'ai pas ces g√®nes et je ne les ai pas transmis √©videmment √† ma descendance. Donc, ce qui veut dire que... c'√©tait programm√© dans ma t√™te, mais ce n'√©tait pas programm√© dans mes cellules. Et on en revient √† l'√©pig√©n√©tique.

  • Speaker #1

    C'est ce que j'allais dire, l'épigénétique. Moi, je suis très en colère quand j'entends encore les médecins dire Eh, vos grands-mères et vos machins, parce que tu n'es pas obligé de l'activer, le gène, en fait. Non,

  • Speaker #0

    et tu peux en créer sans avoir le gène, la preuve.

  • Speaker #1

    C'est ça. On le voit avec les enfants adoptés, d'ailleurs, qui commencent à, tu vois, tout petit, à ressembler à leur père. adoptif, c'est incroyable l'épigénétique, ça ouvre...

  • Speaker #0

    L'√©pig√©n√©tique est le fonctionnement de l'ordinateur humain, du cerveau humain, parce qu'on peut dire que quand un enfant na√ģt, il a un ordinateur totalement vierge, et il l'apprend par mim√©tisme les premi√®res ann√©es, enfin vierge, je parle pas au niveau cellulaire ou autre, mais au niveau croyance, peur, conscience... et il apprend, mais d'une mani√®re hyper perfectionn√©e, en quelques ann√©es, m√™me en quelques mois, il s'approprie l'espace-temps actuel qui est autour de lui. C'est l√† o√Ļ on int√®gre les croyances, les peurs de nos parents, qui eux les ont... comment cr√©er et h√©riter de leurs parents comme nous, notre g√©n√©ration, la peur du manque mes parents ont connu la guerre et c'est, il faut mettre de c√īt√© il faut pr√©voir au cas o√Ļ on n'aurait pas, enfin, on a tous les peurs familiales, arch√©typales

  • Speaker #1

    alors en kin√©siologie tu en as deux grosses qui s'opposent et c'est tr√®s int√©ressant quand tu travailles sur le couple puisque le couple c'est quand m√™me le premier espace qui te permet d'√©voluer puisque tr√®s vite en couple les masques se posent en kin√©siologie tu vois tr√®s souvent la peur de manquer qui s'oppose √† la peur de perdre les gens qui sont dans la peur de perdre sont plus dans des exemples que tu as cit√©s de perdre le toit de ne pas avoir de quoi manger la peur de manquer c'est plus l'aventurier qui va, oh l√† l√†, faut pas que je loupe cette affaire faut que j'investisse l√† et en g√©n√©ral, deux partenaires c'est le m√™me probl√®me mais polaris√© √† l'oppos√© donc en g√©n√©ral, un partenaire qui est dans la peur de perdre va rencontrer un partenaire qui est dans la peur de manquer puisque le but c'est d'√™tre dans l'√©quilibre et si je reviens √† la mort, je me rends compte parce que moi aussi √ßa a √©t√© un sujet qui a √©t√© entre mes fausses couches, on m'a dit pendant des ann√©es, d'avoir travaill√© sur ce jumeau perdu, d'avoir un pied avec un avortement qu'a subi ma m√®re, qui m'a toujours mis dans le monde des morts. Ce n'est pas pour rien qu'on se retrouve √† 33 ans √† jouer avec le chamanisme et des plantes, comme la Yawashka. qui veut dire litt√©ralement la liane des morts, j'ai pris conscience √† quel point, tu vois, au sein de mon syst√®me, si je prends ma sŇďur a√ģn√©e et moi, ma sŇďur avait peur de la mort et √©tait plut√īt dans l'ultra, je me prot√®ge, je fais tr√®s attention, etc. L√†, au moins, j'√©tais plut√īt dans le d√©ni de la mort. Et dans ces cas-l√†, puisque je me disais, mais moi, la mort, m√™me pas peur. Et donc, du coup, effectivement, √ßa m'a attir√© des choses √† vivre qui ont √©t√© tr√®s douloureuses, comme mes quatre fausses couches. mais c'est aussi ce qui m'a permis dans le cadeau d√©guis√© √† aller voir pourquoi j'avais cette attirance particuli√®re et √† d√©couvrir aussi que dans le transg√©n√©rationnel puisque j'ai fait un gros travail en psychog√©n√©alogie etc j'avais une arri√®re-grand-m√®re qui avait perdu un enfant donc dans ces cas-l√† on parle de mort invers√©e et quand il y a des morts qui ne sont pas dans l'ordre des choses parce qu'on sait tous tu le disais tout √† l'heure il faut bien mourir de quelque chose on sait tous qu'on va mourir un jour mais quand il y a une maladie tr√®s violente qui d'un seul coup te retire la vie √† un √Ęge o√Ļ c'est pas dans la logique des choses, quand t'as un accident qui va enlever un enfant ou des choses comme √ßa, on parle d'inversion et les inversions vont cr√©er soit j'ai tr√®s tr√®s peur de la mort donc dans mon chemin je vais rencontrer des choses pour trahir et tuer, mettre de l'√©quilibre ou au contraire je suis dans le d√©ni complet et donc il va bien falloir que je me confronte √† √ßa pour remettre de l'√©quilibre et ce qui est tr√®s beau dans les EMDR c'est que tr√®s souvent parce que t'as vu c'est l√† o√Ļ tu reviens en te disant mais j'ai envie de vivre la vie vaut la peine d'√™tre v√©cue c'est l√† o√Ļ tu appr√©cies pleinement parce que t'as plus peur

  • Speaker #0

    et tu te reconnectes √† tes valeurs profondes moi il y a des choses j'ai dit √ßa c'est plus pour moi bon apr√®s on retombe dans cette orni√®re de l'habitude et je rajouterai dans les figures d'autorit√© je sais pas si on peut pas parler de figure mais ce sont tous les messages v√©hicul√©s par les m√©dias et qui nous je paraphrase encore une chanson qui nous faut croire que le bonheur c'est d'avoir de la voir plein nos armoires hein et donc on nous dresse √† dire √ßa va pas, on va acheter je veux √™tre la plus belle il faut que j'ach√®te √ßa, enfin c'est tout le message de la publicit√© bas√© sur des messages psychologiques, des √©tudes psychologiques tr√®s tr√®s pouss√©es bien s√Ľr,

  • Speaker #1

    c'est ce qui m'a fait quitter le marketing tu sais moi pendant très longtemps pour faire plaisir à papa j'étais directrice communication et marketing et effectivement c'était plus dans mes valeurs c'était plus dans mes valeurs du tout parce qu'aujourd'hui effectivement j'ai compris que la sérénité la paix elle est en soi,

  • Speaker #0

    à l'intérieur de soi et aucunement à l'extérieur et c'est pour ça que maintenant je fais mes podcasts avant je me pomponnais et maintenant je me dis je suis moi oui,

  • Speaker #1

    c'est ça

  • Speaker #0

    j'essaye d'être présentable, mais je ne me mettrai pas en dimanché, entre guillemets, pour être plus présentable, parce que je vis au jour le jour comme ça, je suis bien comme ça, et je suis Madame Tout-le-Monde, même si j'ai vécu ce petit truc, enfin, pas tellement, mais différemment. Donc, pour en revenir à ton livre, puisque c'était ça la base, comment peut-il aider des personnes qui connaissent déjà des bases, qui veulent, je ne dirais pas s'en sortir, c'est le terme qui vient, mais se sortir de cette spirale ? qui les emmènent toujours sur les mêmes choses, revenir à leur valeur et revenir à elles-mêmes.

  • Speaker #1

    Oui, alors soit. Tu sais, dans mon livre, je parle beaucoup parce que moi, c'est ce qui me touche le plus. √áa a √©t√© un gros travail pour moi de travailler sur les √©motions. Comme je l'ai dit tout √† l'heure, petite, j'√©tais ultra timide et je gardais tout √† l'int√©rieur de moi. Donc, j'avais maladie psychosomatique. Sur maladie psychosomatique, aujourd'hui, on comprend dans le triangle de la sant√© que tout est li√©. Quand tu travailles sur... sur un aspect, soit structurel, biochimique ou √©motionnel, √ßa profite √† l'ensemble des facettes du triangle. Alors moi, c'est vrai que dans mon m√©tier de praticienne psychocorporelle, j'ai plut√īt tendance √† aller lib√©rer l'√©motionnel chez les gens. Mais quand tu comprends comment fonctionne la vie, puisqu'on attire ce qu'on vibre et on attire ce dont on a besoin, en fait, en r√©alit√©, on n'aurait pas besoin d'aller voir un th√©rapeute si on s'autorisait √† lib√©rer naturellement les √©motions qui sont bloqu√©es √† l'int√©rieur de nous.

  • Speaker #0

    Excuse-moi, pourrais-tu expliquer ce que c'est structurel et biochimique pour les personnes qui découvrent cela ? Donc, émotionnel, ce sont toutes les émotions souvent refoulées que l'on a, ou les chocs émotionnels que l'on vit, que l'on a vécu, et la maladie, l'annonce d'un cancer en est énorme.

  • Speaker #1

    Oui, alors en fait √ßa c'est plut√īt dans le triangle de la sant√© que tu apprends tr√®s t√īt en kin√©siologie, c'est les trois facettes structurelles, on va toucher √† la structure de l'√™tre, je ne sais pas, tu vois, tu te d√©places un truc, tu vas voir un ost√©opathe ou un chiropracteur, il va te le remettre.

  • Speaker #0

    Les os par exemple, les muscles bougés, enfin voilà, le corps physique.

  • Speaker #1

    c'est √ßa exactement dans le biochimique comme son nom l'indique c'est toute la chimie et on est plus sur une probl√©matique hormonale par exemple en r√©alit√© tout est li√© puisque l'√©motion mon b√©b√© c'est plus ses √©motions je parle tr√®s souvent des √©motions parce que c'√©tait ma probl√©matique donc c'est ce que je connais le mieux toutes les √©motions en fait c'est quand tu ne t'autorises pas √† les lib√©rer naturellement, parce qu'une √©motion, elle ne t'appartient pas. D'ailleurs, on dit √† tort, je suis triste, alors qu'on devrait dire, je ressens de la tristesse. On s'autoriserait beaucoup plus √† la lib√©rer en disant, c'est simplement un truc qui me traverse et je ne m'identifie pas √† √ßa. Et une √©motion, quand tu la gardes parce qu'on a entendu depuis des g√©n√©rations et des g√©n√©rations. c'est pas beau de pleurer ou c'est pas beau de se mettre en col√®re ou c'est bon t'es grande tu vas pas pleurer alors qu'en r√©alit√© une √©motion c'est une m√©moire et on pleure rarement quand on dit c'est dingue qu'ils surr√©agissent pour un truc comme √ßa c'est √©videmment pas pour un truc comme √ßa qu'on surr√©agit c'est parce que c'est un cadeau de la vie qui nous permet d'aller lib√©rer quelque chose qui nous rappelle une situation qu'on a enferm√©e quand on √©tait enfant en g√©n√©ral donc en fait tant que l'√©motion est emprisonn√©e je parle souvent de cristallisation dans le corps elle se cristallise au niveau des fascias d'ailleurs c'est int√©ressant parce que les fascias √ßa fait 10-15 ans que la m√©decine s'y int√©resse je suis en prison on est hyper en retard par rapport √† √ßa l√† o√Ļ tu vois les australiens sont beaucoup plus en avance que nous l√† dessus donc c'est vraiment comme j'appelle √ßa une toile d'araign√©e moi les faciates une toile d'araign√©e √©lastique, planchate qui est sous notre peau, qui enveloppe tout et puis qui r√©unit tout le corps et ces faciats ont une m√©moire de forme donc le but en r√©alit√© √ßa va √™tre d'aller lib√©rer les √©motions qui sont bloqu√©es dans le corps pour plus avoir besoin d'attirer sans arr√™t des situations qui nous font dire parfois √ßa, c'est l'histoire de ma vie et qui, en fait, sont des cadeaux pour pouvoir lib√©rer des √©motions bloqu√©es. Quand il y a trop d'√©motions bloqu√©es, qu'est-ce qui se passe ? √áa fait un petit peu boule de neige et puis il y a un inconfort. C'est s√Ľr que quand on retient de la col√®re, quand on retient de la tristesse, beaucoup de gens parlent d'√©motions n√©gatives. Moi, je ne parle jamais d'√©motions n√©gatives. parce que ce sont des √©motions qui sont certes inconfortables mais elles viennent nous raconter des choses et c'est souvent ces √©motions l√† c'est pour √ßa qu'on les appelle des n√©gatives dans le commun des mortels c'est souvent celles qui sont jug√©es alors qu'en r√©alit√© ce sont des alli√©s tr√®s pr√©cieuses et ces √©motions quand tu lib√®res ces paquets √©motionnels tu te sens beaucoup mieux tu t'all√®ges et tu rencontres d'autres choses dans ta vie mais quand tu les lib√®res pas c'est l√† o√Ļ d'abord tu as un confort, apr√®s tu as un sympt√īme et dans le pire des cas, tu as la maladie. et la plupart des gens notre soci√©t√© moderne elles voient vraiment la maladie et la plupart des √©motions comme des ennemis √† combattre il faut lutter contre et tout ce sur quoi tu luttes √ßa retrouve une loi quantique tu le renforces en fait et donc c'est vraiment la maladie autant que les √©motions c'est vraiment des messagers pour venir sonner la sonnette d'alarme √† notre moi profond j'appelle le soi c'est le titre de mon livre le parcours qui m√®ne √† soi merci qui passe par le langage du corps pour dialoguer avec nous. Parce que nous, on a le langage, mais le langage du corps, je l'ai dit tout √† l'heure, c'est les arch√©types, c'est nos r√™ves et puis c'est notre corps en fait, la mani√®re dont il nous parle. Donc une maladie, c'est toujours un message du corps √† aller voir qu'est-ce que mon corps est en train de me dire qui fait que je ne suis pas align√©e. tu vois j'ai fait un gong baff avec Swan qui est un homme qui a √©crit ces sons qui gu√©rissent, qui est un homme incroyable qui a plusieurs centres tu vois dans le sud de la France √† Paris, il est tellement victime de son succ√®s qu'il est en train de cr√©er un autre centre tellement il y a de monde qui viennent se r√©accorder juste avec les sons parce que le corps, les sons c'est des vibrations et quand tu vis un gong baff, tu vois moi j'en ai fait la semaine derni√®re je te sais qu'un Gong Bath, c'est des bains de gong.

  • Speaker #0

    Ah oui, un gong bath, d'accord.

  • Speaker #1

    Et donc, en fait, tu as les gongs partout dans la pi√®ce. Tu as des bols de toutes les origines, tu vois. Et puis, ils jouent avec des fl√Ľtes, ils jouent avec des instruments yogiques. C'est un homme qui fait le tour du monde et qui va toujours chercher des instruments incroyables. Et ton corps, il se r√©accorde, puisque notre corps, il est fait √† 75% d'eau. quant √† les vibrations qui viennent te r√©harmoniser d'ailleurs il utilise le langage des oiseaux il dit la langue fran√ßaise est bien faite quand elle dit je ne me sens pas en accord avec √ßa tu vois il vient r√©aligner √† c√īt√© de mes pompes je travaille aussi en √©nerg√©tique et je m'aper√ßois que mon centre il est l√† ou

  • Speaker #0

    l√† mon aura est √† c√īt√© de mes pompes

  • Speaker #1

    c'est exactement ça donc en fait naturellement tu viens te faire réaccorder, réaligner et tu sors de là en fait le stress tu vois le moindre truc qui déclenchait du stress auparavant un bain de gong je t'ai dit ça dure à peu près 3 semaines dans les bénéfices 3 semaines qu'on retrouve c'est les 21 jours en PNL c'est les 21 jours qu'on retrouve dans les reconnexions au niveau cérébral quand tu changes de croyance etc pas tout se rejoint quoi

  • Speaker #0

    toujours c'est dr√īle parce que j'ai un peu mis de c√īt√© depuis ces deux ans toute l'√©nergie, j'y reviens mais avant par moment j'ai des bols tib√©tains bols de cristal, clochettes et par moment j'ai besoin d'aller chercher telle chose et de me faire des r√©harmonisations et l√† j'√©tais trop dans le corps trop dans la m√©decine je crois que j'avais mis de c√īt√© toute cette partie mais

  • Speaker #1

    spirituelle j'étais tirée vraiment dans la matière ce qui est très bien parce que des gens comme toi très souvent et je me retrouve en toi on a tendance à se barrer et le problème c'est que pour vraiment monter très haut et dans les bonnes strates il faut être super ancré c'est toujours cet alignement. Je parle d'équilibre comme ça, mais en réalité, c'est l'équilibre comme ça aussi.

  • Speaker #0

    L'√©quilibre est L'ancrage, l'enracinement, le centrage. Je ne sais plus trop o√Ļ est le dernier, mais chaque mot a une signification pr√©cise en √©nerg√©tique. Et c'est vrai qu'il faut prendre soin de notre corps √©nerg√©tique. Et l√†, tu parles de notre corps √©motionnel. Et moi, il y a une chose qui me fait bondir int√©rieurement. C'est quand les femmes me disent mais tu es forte, je n'ai pas ta force Mais non, je ne suis pas forte. Simplement, je me remets dans l'ici et maintenant. Hier est pass√©, pourquoi m'en faire ? Et demain est un autre jour, pour paraphraser Scarlett O'Hara. Et √ßa ne sera jamais ce √† quoi je m'attends, donc restons ici et maintenant. et vraiment mes seuls buts j'ai pass√© des moments tr√®s difficiles dans ma vie comme nous toutes c'√©tait tenir jusqu'au soir jusqu'au lendemain, je voyais pas plus loin c'√©tait mon seul but je me projetais pas au del√† et je crois que j'ai gard√© cette mani√®re de penser et puis avec le d√©veloppement personnel tout ce que j'ai exp√©riment√© moi aussi c'est √™tre vraiment √ätre dans l'instant pr√©sent, c'est √™tre‚Ķ et puis profiter des bonheurs que l'on a. On me dit voir le verre √† moiti√© plein au lieu de moiti√© vide Ce n'est pas exactement √ßa, mais √† c√īt√© de nous, il y a des choses qui sont tr√®s moches, tout ce que l'on vit quand on vit un cancer, et puis c'est un sacr√© ascenseur √©motionnel. mais il y a des choses tr√®s belles et je me for√ßais au d√©but et c'est devenu naturel chaque jour de voir ce qui √©tait beau dans ma vie et je disais √ßa commence avec le matin se r√©veiller au chaud m√™me si on a mal moi tous les matins je mets un quart d'heure avant de pouvoir bouger mes doigts tellement ils sont ankylos√©s, ils me font mal ils me r√©veillent la nuit parfois mais je me dis je me r√©veille au chaud le ventre plein avec j'ai la chance d'√™tre √† c√īt√© de l'homme que j'aime et qui m'aime et √ßa c'est merci d√©j√† dire merci je suis en vie

  • Speaker #1

    C'est une √©norme cl√©, la gratitude. Et c'est important de le souligner. Parce qu'on parlait tout √† l'heure du regard. En r√©alit√©, notre vie, c'est le reflet de notre regard, nos croyances et nos pens√©es vont cr√©er finalement nos √©motions et donc nos comportements. Et c'est vrai que quand tu cultives cette gratitude avec des toutes petites choses, √ßa peut √™tre... il ne nous arrive pas tous les jours des trucs extraordinaires, mais de dire, tiens, l√†, le bus, il m'a reconnu, il s'est arr√™t√©, √ßa m'a permis d'arriver √† l'heure, √† mon boulot et d'assurer ma r√©union, etc. C'est d√©j√† programmer tout son cerveau √† voir le beau. Et √ßa change tout. Parce qu'en fait, c'est vraiment, notre vie, c'est... le monde ext√©rieur n'existe pas. Je reprends le titre d'un livre de Christian Flech, qui est un sacr√© sp√©cialiste en d√©codage biologique. C'est un livre que j'ai trouv√© extraordinaire parce qu'il explique de fa√ßon tr√®s simple comment l'√©nergie cr√©e la mati√®re et qu'on n'est que des acteurs de th√©√Ętre sur le grand jeu de la vie pour exp√©rimenter avec notre jeu. Et la gratitude, mais √©videmment, √ßa commence par l√†, de se dire merci, merci la vie. parce que quand tu programmes le beau qu'est-ce que tu attires √† toi le beau alors √ßa veut pas dire que tout est toujours beau √©videmment puisqu'on vit sur un monde polaris√© mais de voir que justement tout est un cadeau √ßa te remet dans ta responsabilit√© responsable

  • Speaker #0

    mais pas coupable je le dis souvent et c'est l√† o√Ļ j'essaye √ßa me h√©risse √©galement mais pas n√©gativement c'est √† dire que les personnes ne s'en rendent pas compte mais les femmes qui disent oui j'ai jamais de chance parce que j'aimerais √™tre comme toi oui √ßa tombe toujours sur moi alors j'ai envie de leur dire excuse moi l'expression putain mais quelque part vous attirez cela par la loi de l'attraction en vous disant,

  • Speaker #1

    √† force de se r√©p√©ter je n'ai jamais de chance le cerveau int√®gre je n'ai jamais de chance donc c'est m√™me pas qu'il est un texte ta vision du coup elle est toujours port√©e c'est l'histoire de la voiture rouge ou des femmes enceintes qui voient des femmes enceintes partout sur o√Ļ est-ce que j'ai pas de chance et tu vois m√™me plus quand t'as de la chance exactement syst√®me r√©ticul√© activateur

  • Speaker #0

    j'ai eu du mal √† l'apprendre c'est une partie du cerveau la partie du cerveau qui fait le tri dans toutes les donn√©es que l'on enregistre inconsciemment pour amener √† notre conscience celles qui correspondent √† nos croyances donc plus vous direz je n'ai pas de chance plus il am√®nera √† votre conscience ce que tu dis toutes les fois o√Ļ vous n'avez pas de chance et en disant merci que le monde est beau ce m√™me syst√®me de notre cerveau que moi je consid√®re comme un modulateur des modulateurs, ni plus ni moins am√®ne √† ma conscience tout ce qui fait que le monde est beau et je me prom√®ne, je vois une belle fleur je suis dehors, il y a du soleil c'est g√©nial apr√®s tous ces mois de pluie j'entends le chant des oiseaux enfin mais

  • Speaker #1

    c'est merveilleux et c'est retrouver notre regard d'enfant c'est √ßa parce que l'√©merveillement il est li√© √† l'enfant int√©rieur et c'est vrai que tu parlais tout √† l'heure de l'ici et maintenant √ßa c'est aussi quelque chose qui a √©t√© tr√®s amen√© notamment par toute la culture du yoga avec les m√©ditations etc la plupart des gens ont tendance √† vivre √ßa c'est l'ego qui nous emm√®ne l√†-dedans mais dans le pass√© j'ai peur parce qu'il m'est arriv√© √ßa du coup je cr√©e la peur en permanence et qu'est-ce que je regarde et que j'attire √† moi parce qu'il me fait peur ou alors j'ai peur du futur de ne pas avoir assez, tu parlais d'argent etc alors qu'ici et maintenant tout va bien, donc en fait quand t'es vraiment en lien avec ce qui t'entoure l√† √ßa peut modifier le comportement de nos cellules et puis lib√©rer toutes les hormones qui sont s√©cr√©t√©es par le cerveau parce que c'est lui en fait qui est responsable de notre bien-√™tre et vu qu'il y a deux √©tats possibles au quotidien j'ai parl√© de la m√©daille avec les deux pi√®ces de la peur et l'amour la peur c'est vraiment un √©tat d'aveuglement et c'est un automatisme alors que l'amour c'est un √©tat de conscience c'est un √©tat d'infini c'est un √©tat de lien parce qu'on est reli√© √† plus grand que nous on parlait du cŇďur tout √† l'heure c'est vraiment quand t'es reli√© au champ du cŇďur que tu te relis avec plus grand que toi, t'appelais tout √† l'heure la source t'en as qui l'appellent l'infinite t'en as qui l'appellent la matrice, on s'en fout mais c'est vraiment cette conscience qu'on est reli√© √† plus grand que soi et l'amour il s'exprime dans le pr√©sent Du coup, la peur, elle, elle est conditionn√©e par le pass√©, comme je le disais, ou la projection d'un manque futur. Donc, tant que tu es l√†-dedans, c'est une invention du mental.

  • Speaker #0

    Du coup,

  • Speaker #1

    quand tu te plantes dans l'état d'amour… mais en fait quand tu te plonges dans cet état d'amour dans l'ici maintenant, tu parles de la méditation là tu peux aller délivrer les émotions qui sont bloquées et qui sont à l'origine des maladies dont on parlait et c'est ça que la médecine quantique est venue nous prouver, c'est prouver qu'en fait l'état de conscience il peut nous guérir parce que nous vivons tout le temps dans cette peur constante qui est emprisonnée finalement par, tu parlais tout à l'heure des injonctions, de ce qu'on a entendu quand on était petit, de nos habitudes et tout ça c'est conditionné par la pensée C'est ça.

  • Speaker #0

    Ce que nous transmettent nos ancêtres.

  • Speaker #1

    Genre le monde est dangereux, tu vois.

  • Speaker #0

    Voilà, les expériences que nos mères, grand-mères, arrière-grands-mères, les lignes féminines ont.

  • Speaker #1

    Et qu'on a dans nos cellules, mine de rien. Parce que tout ce qu'elles n'ont pas délivré, tout ce qu'elles n'ont pas libéré, c'est à ceux qui sont en dessous de le libérer.

  • Speaker #0

    Ah oui, et puis moi j'ai v√©cu √ßa dans ma chair parce que quand ma fille est devenue, quand notre fille est devenue plus grande, elle venait vers moi, j'avais ce mouvement de recul qui me faisait souffrir et qui la faisait souffrir. Et donc je lui ai dit c'est pas toi, c'est moi, j'ai un probl√®me, je ne sais pas lequel. Et notre fille, je pouvais le prendre sans aucun probl√®me. Et bon j'ai eu tr√®s peu de‚Ķ de partage avec ma m√®re, j'ai tr√®s peu connu, enfin j'ai connu jusqu'√† l'adolescence, donc √ßa ne m'int√©ressait absolument pas, mes grands-parents, c'est l√† o√Ļ j'ai mis vraiment le pied dans le d√©veloppement personnel, parce que je voulais me lib√©rer, et surtout la lib√©rer de cela. Et c'est l√† o√Ļ des choses me sont revenues, que ma m√®re avait un fr√®re, que... dans ce qu'elle me disait, enfin, laisser transpara√ģtre que son fr√®re √©tait plus important que sa m√®re, ma m√®re ne m'a jamais pris dans ses bras. Et je pense que sa m√®re ne pouvait pas faire la m√™me chose. Voil√†.

  • Speaker #1

    Et comment se faire quand on n'a pas eu ? Ben oui.

  • Speaker #0

    Et donc, il y a eu, je pense qu'il y a une lign√©e et je l'ai coup√©e. avec diff√©rents protocoles. C'est l√† o√Ļ vraiment j'ai fait mes premi√®res recherches sur tout √ßa parce que ce n'√©tait pas normal, mais c'√©tait plus fort que moi.

  • Speaker #1

    Oui, c'est visc√©ral, mais je comprends tr√®s bien. C'est classique quand il y a une grand-m√®re malade, etc., qui n'a pas pris l'enfant. Comment voulez-vous que l'enfant devenant maman fasse la m√™me chose avec ses enfants s'il n'a pas pris, s'il n'a pas eu ? C'est tr√®s compliqu√©. Je me souviens d'une femme qui m'avait beaucoup touch√©e Elle √©tait venue en s√©ance, on avait travaill√© sur... Elle avait sa petite fille qui avait vraiment... Pourquoi elle √©tait venue me voir la petite puce ? Ah oui, elle ne dormait pas la nuit. Oui, c'√©tait incroyable. Elle ne dormait pas la nuit. T'en parles dans le... Ah oui, voil√†. T'en parles dans le... √áa m'a touch√©e. Ben oui, parce que √ßa me fait penser √† √ßa. Et finalement, en fait, la maman a cru qu'elle allait perdre l'enfant parce que quand elle a eu l'accident de voiture, on lui a dit, bon ben l√†, c'est s√Ľr, ils ont fait une √©chographie en urgence, mais c'√©tait l'√©quipe de nuit, il n'y avait pas les m√©decins, etc. ils ont cru qu'il y avait une fausse couche qui arrivait. Bon, appelez-nous d√®s que la fausse couche arrive. Donc, elle, automatiquement, qu'est-ce qu'on fait ? On ne s'attache pas √† l'enfant. Le lien d'attachement √† l'enfant ne peut pas se faire naturellement. Et quand elle a eu son second fils, elle en souffrait parce qu'elle sentait qu'elle √©tait plus proche du fils. Donc, elle m'en a parl√©. Moi, je lui ai dit, mais c'est normal, le lien d'attachement n'a pas pu se faire. On va remettre. le m√™me lien et alors d√©j√† ce qui √©tait tr√®s beau c'est que la petite fille d√®s la premi√®re nuit elle a refait ses nuits alors que √ßa faisait 4 ans qu'elle ne dormait pas en fait elle se r√©veillait la nuit elle se r√©veillait la nuit pour rassurer sa maman de dire mais t'inqui√®te pas en fait je suis l√† je ne veux pas mourir et √ßa s'√©tait pass√© une nuit l'accident et quand on a remis le lien d'attachement et c'est l√† o√Ļ on voit quand m√™me que le cerveau ne fait pas la diff√©rence entre le r√©el et l'imaginaire en hypnose et bien √ßa a r√©gl√© tous les probl√®mes avec sa fille il n'y avait plus du tout de diff√©rence

  • Speaker #0

    Comme quoi l'hypnose, c'est également une méthode qui est merveilleuse.

  • Speaker #1

    √áa permet d'aller dans le corps aussi, contrairement √† ce qu'on croit souvent, bien s√Ľr.

  • Speaker #0

    Après, ce qui a fait beaucoup de mal à l'hypnose médicale, c'est l'hypnose de spectacle.

  • Speaker #1

    Oui, les gens ont peur.

  • Speaker #0

    Les gens ont peur. Et puis, toutes les histoires qu'on racontait sur les romans ou… quelqu'un a été conditionné pour tuer je me rappelle avoir lu ça je les ai pas lus mais ça me va c'était les histoires qui passaient ou les films ou je sais plus quoi mais c'est vrai qu'il y a cette espèce de méfiance je veux pas qu'on me fasse faire des choses que je ne veux pas et je discutais avec des amis quand je faisais mes formations qui disaient j'enregistre les séances et je les donne aux personnes comme ça déjà ça les rassure de savoir qu'elles sont enregistrées et qu'elles peuvent réécouter merci pour le tips parce que tu

  • Speaker #1

    vois c'est une belle id√©e moi je fais jamais de s√©ance d'hypnose sur la premi√®re s√©ance sauf si √©ventuellement je vais travailler sur l'enfant int√©rieur en humaniste o√Ļ la personne elle est tr√®s peu en √©tat de conscience modifi√©e parce que t'as pas besoin merci d'aller tr√®s en profondeur, tu vois, en √©tat de conscience modifi√© pour que le travail soit tr√®s efficace. N√©anmoins, je prends, c'est int√©ressant ce que tu dis.

  • Speaker #0

    Et tu vois, c'est dr√īle, mais l'hypnose, c'est une des rares techniques, enfin, il y en a beaucoup que je n'ai pas exp√©riment√©es, mais que je ne connais pas.

  • Speaker #1

    Alors que moi, ça me fascinait.

  • Speaker #0

    Enfin, ça me fascine intellectuellement, mais je n'ai jamais eu l'occasion, j'allais dire, de subir. Tu vois, tu dois avoir, suite à ce que je te disais, un préjugé ou une peur. J'ai fait de la sophrologie. Bon, ça ne me convient pas particulièrement. Je le ressens plus comme une méditation. Ce n'est pas désagréable, mais ça ne me parle pas comme d'autres techniques. Et c'est là qu'il faut essayer plein de techniques.

  • Speaker #1

    et essayez plusieurs th√©rapeutes parce que c'est l'alliance th√©rapeutique c'est-√†-dire le lien on sent ou on ne sent pas la personne en face de vous et c'est ok tu sais moi je dis souvent oui oui oui compl√®tement je dis souvent vous pouvez faire 15 s√©ances de kin√©siologie avec le m√™me objectif de d√©part vous aurez 15 s√©ances diff√©rentes √©videmment puisqu'on rencontre ce qu'on vibre et que tu vas aller chercher chez le th√©rapeute des choses que le th√©rapeute a d√©pass√©es avec lesquelles il va √™tre... Il ne faut pas croire, il y a quand m√™me de la projection, il y a quand m√™me des... √ßa se passe √† un moment je cherche comment tu m'√©chappes et tu vois c'est marrant parce qu'en discutant avec toi de l'hypnose je prends conscience que la premi√®re personne qui m'a ouvert vraiment au d√©veloppement personnel apr√®s mes parents quand j'√©tais ado, cette fameuse psychanalyste elle √©tait tr√®s ouverte √† d'autres m√©thodes √† l'√©poque o√Ļ j'allais la voir, elle l'exp√©rimentait, elle commen√ßait √† se former √† l'hypnose ericksonienne. Et elle m'avait demand√©, elle m'avait dit, toi, tu as des trucs un peu particuliers, je faisais beaucoup de r√™ves pr√©monitoires et tout. Elle m'a dit, est-ce que tu accepterais d'√™tre mon cobaye pour travailler avec toi en hypnose ? Et j'avais dit, ouais, avec plaisir. J'avais tellement confiance en plus en cette femme qu'il y avait vraiment z√©ro peur. et je me souviens vraiment pourtant √ßa date, je vais avoir 45 ans la semaine prochaine je me souviens d'avoir travaill√© avec elle carr√©ment sur des vies ant√©rieures, je me souviens de toute la s√©ance et ce qui est tr√®s dr√īle c'est que j'avais pas fait le lien que finalement c'est peut-√™tre elle qui m'avait amen√© √† ce go√Ľt pour l'hypnose

  • Speaker #0

    Et le problème aussi quand on est HP, comme je disais, c'est très à la mode de dire qu'on est au potentiel, mais c'est une réalité que personnellement je ne souhaite à personne. Maintenant c'est plus facile, mais… moi ça a plus été un handicap qu'autre chose c'est qu'on est intéressé par tout on veut tester, ça c'est génial tu me dis ça, toi là j'ai noté deux livres,

  • Speaker #1

    il va falloir que je les trouve je te les recommande parce que tu sais quand je les cite c'est vraiment des livres qui m'ont marqué et je pense qu'ils te parleront beaucoup.

  • Speaker #0

    Et tu vois pourtant c'est ce qu'il faut comme livre, j'en ai 5 ou 3 plus et ils sont sur 3 épaisseurs je connais donc là pour en revenir ah oui ce que je voulais te demander pour les personnes qui ne connaissent pas, qu'est-ce que l'ego parce qu'on a beaucoup parlé d'ego donc l'ego c'est une construction que l'on fait que l'on fait de sa personnalité toi comment tu le...

  • Speaker #1

    c'est une jolie image moi je parle souvent du personnage aussi tu sais le personnage qu'on construit hum...

  • Speaker #0

    la construction de l'ego tu vois on parle souvent de l'√Ęge de raison √† 7 ans tu vois c'est vraiment l√† o√Ļ on commence √† √™tre capable de dire je suis comme ci je suis comme √ßa pendant longtemps Jung il parlait de la d√©construction de l'ego vers 50 ans je crois aujourd'hui pouvoir dire que je constate que cette d√©construction elle se fait avant mais normal tout √©volue la conscience √©volue on est plus en avance aujourd'hui et tu vois des exp√©riences comme celles que tu as v√©cues hum √ßa aussi √ßa aide √† d√©construire l'ego. En r√©alit√© l'ego c'est le personnage qu'on s'est cr√©√© parce qu'on a entendu, compris que c'est comme √ßa qu'on est aim√©. Par exemple tu grandis dans une famille hyper judo-chr√©tienne o√Ļ il faut √™tre g√©n√©reux absolument tu vas te construire avec un √©go o√Ļ t'as compris que pour √™tre aim√© de tes parents il fallait √™tre g√©n√©reux donc tu vas toujours √™tre celui qui paye pour les copains qui je sais pas qui pr√™te main forte qui donne qui d√©m√©nage des choses des machins des trucs et tu vas r√©agir de mani√®re tr√®s disproportionn√©e vraiment r√©agir quand un jour on va te traiter par exemple de peindre ou quand tu vas voir chez les autres quelqu'un qui va avoir un comportement d'avarice. Et √ßa, c'est encore une invitation √† aller prendre conscience que oui, toi aussi, tu peux √™tre avare, √©videmment, puisque sinon, tu ne r√©agirais pas, √ßa glisserait. Alors √©videmment, quand tu dis √† la personne qui a d√©ploy√© son √©go dans la g√©n√©rosit√©, et qui en fait une valeur super importante, de lui dire, toi aussi, tu as ce c√īt√©-l√†, il va dire, comment tu peux me dire √ßa √† moi qui suis toujours celui qui paye ? Et en fait, pour r√©tablir... toutes nos facettes √† l'int√©rieur de nous pour √™tre conscient de cette boule multifacette dont on a conscience finalement que de 10%, c'est justement de voir √† travers ton environnement, je disais tout √† l'heure qu'en r√©alit√©, on ne devrait pas avoir besoin de th√©rapeute parce que la vie nous permet de savoir qui l'on est. Tiens, si j'ai √ßa qui r√©agit, c'est peut-√™tre une invitation √† r√©int√©grer cette facette-l√†. et quand finalement tu te retrouves dans une situation o√Ļ t'en as marre d'√™tre le con qui paye parce qu'encore une fois c'est pas √©quilibr√© quand t'es toujours celui qui paye bah c'est de te voir dire par exemple ah aujourd'hui j'ai oubli√© mon portefeuille je peux pas payer mais d'en rigoler tu vois c'est pas de le juger d'en rigoler et l√† tu r√©cup√®res cette facette l√† que t'avais mis compl√®tement en d√©ni et du coup la vie t'am√®ne plus des situations dans lesquelles c'est toujours toi le con qui paye parce que t'as conscience que t'es les deux quoi donc je ne sais pas si j'ai r√©pondu mais l'ego c'est le personnage c'est le personnage qu'on a mis en place parce qu'√† un moment donn√© nos exp√©riences notre vie, nos parents on a compris que pour √™tre aim√© il faut √™tre le clown par exemple qui fait rire tout le monde

  • Speaker #1

    Et derrière, il y a les émotions tristes que l'on cache parce qu'il faut être un clown.

  • Speaker #0

    Tu regardes les plus grands humoristes, g√©n√©ralement, c'est ceux qui ont les histoires les plus difficiles. C'est √ßa. Et qui essayent vraiment de le tourner √† la d√©rision, au rire, etc. Mais en fait, pour revenir √† ta notion d'ego, l'ego, c'est ce qui nous permet de dire je suis alors qu'en fait, on est tout. dans le yoga, tu sais, dans le yoga, tu as beaucoup de mantras comme √ßa, le satnam, tout √ßa, √ßa te permet de te rendre compte qu'en fait, √ßa veut dire je suis. Mais tu vois, je suis, un point, c'est tout. Il n'y a pas besoin, voil√†, il n'y a pas besoin en fait d'aller mettre des mots derri√®re parce qu'on est tout. Et tu vois, la psychobiologie quantique, √ßa m'a vraiment permis de comprendre que on est tout et on peut tout √™tre et tout faire. Et finalement, la seule limite que l'on se met, c'est l√† o√Ļ notre imagination se trouve. notre √©go croit ne pas pouvoir aller. Et notre √©go, il essaye de nous prot√©ger. Tu vois, je disais qu'on en avait besoin. √Čvidemment, pour plein de choses, on en a besoin. Mais notre √©go, il se dit, et c'est la logique du cerveau, puisque jusqu'ici, √ßa m'a permis d'√™tre en vie, tu en parlais tout √† l'heure dans tes croyances, si d√©j√† je r√©ussis √† vivre jusqu'√† ce soir, en fait, √ßa nous force √† ne pas changer. d'o√Ļ tu sais ce fameux mot cette expression qui dit c'est la zone de confort car rien de confortable qu'on a que le mot quand tu sors de cette zone de confort pour aller dans ta zone de g√©nie il faut bien que tu atteindes la zone de peur et

  • Speaker #1

    que tu la traverses et c'est ça le courage c'est pas ne pas avoir peur c'est avoir peur et avancer quand même en disant on verra bien peut-être que ma peur n'est que cela une peur

  • Speaker #0

    c'est √ßa d'o√Ļ elle vient en fait parce que la r√©alit√© elle est vraiment ailleurs elle est vraiment ailleurs que celle qu'on se raconte en permanence par rapport √† nos histoires, √† nos exp√©riences et quand on commence √† voir que la r√©alit√© elle est ailleurs √ßa revient aussi √† admettre que l'ego c'est une illusion

  • Speaker #1

    Et là, il y avait deux choses que j'avais beaucoup appréciées. Enfin, j'ai apprécié beaucoup, beaucoup de choses. J'ai eu l'impression de relire ma vie dans ton livre. Puisqu'en fin de compte, c'est plus ou moins ce que je pratique. Je dirais que je faisais de la prose sans le savoir. Je faisais ce que tu faisais sans le savoir.

  • Speaker #0

    Moi, je suis très touchée, merci.

  • Speaker #1

    C'est prendre sa place dans le monde, la liste de ses qualit√©s et de ses d√©fauts. Et c'est vrai que pour moi, des choses que tu dises qualit√©, je les prendrais comme des d√©fauts. Et c'est l√† o√Ļ on voit la polarit√© que l'on met sur les mots. Et qu'en fin de compte, pour moi, ce ne serait ni des qualit√©s ni des d√©fauts. Quand tu marques ambitieux en qualit√©, pour moi, c'est un d√©faut. Moi, j'imagine un ambitieux qui √©crase tout autour de lui. Tandis que pour toi, √ßa sera peut-√™tre quelqu'un qui veut aller plus haut, plus loin, qui veut se r√©aliser, tout simplement.

  • Speaker #0

    c'est ça c'est un exercice que je propose souvent dans mes stages d'enfants intérieurs et ça fait rire beaucoup de monde parce que t'es en groupe donc tu bénéficies vraiment tu vois de cet égrégore et c'est marrant de voir comme certains enfants curieux parce qu'il y avait des secrets de famille il fallait pas poser de questions on a vraiment étouffé cette curiosité qui est magnifique et d'autres au contraire montraient la curiosité c'était être intelligent et en fonction de comment on l'a reçu perçu dans la famille on a été tu vois inhiber des choses on les a perçus comme des défauts et des...

  • Speaker #1

    ou des qualités et ça change tout en fonction du regard que tu as dessus moi je vois des faux excentriques je suis excentrique pendant longtemps j'ai eu les cheveux bleus jusqu'au cancer pendant 10 ans pour moi c'est une qualité parce qu'on rentre pas dans le...

  • Speaker #0

    parce que tu oses et que la plupart des gens n'osent pas parce qu'ils ont peur d'être jugés

  • Speaker #1

    Et c'est vrai, tu parlais de la peur et de l'amour. D√®s l'instant o√Ļ j'ai t√©moign√© depuis le premier jour, je reviens √† ce que je te disais, j'ai eu peur parce qu'il y a toujours la peur d'√™tre jug√©e. Je ne l'ai pas tellement parce que je m'en fiche, parce que je suis excentrique. Mais je me suis lib√©r√©e d'une peur √©norme et je suis tomb√©e dans le je Je suis. parce que je racontais √ßa aussi th√©rapeutique mes petites portions de vie tr√®s succinctement, avec humour sans pathos, parce que le but c'√©tait pas non plus de d√©verser mon mal-√™tre que j'avais parfois et l√† je me sens, mais m√™me maintenant je me sens libre libre aussi bien parler de libido, de sexualit√© de douleur de de haut de bas en me respectant en respectant les autres si tu te respectes c'est √† dire en restant sur la limite voil√†, en √©tant jeu, en disant je ne veux pas choquer, si je vous choque, d√©j√† vous ne serez certainement pas √† l'√©couter, mais √ßa vous appartient, et si je vous choque, cherchez pourquoi √ßa vous choque.

  • Speaker #0

    Oui, c'est √ßa. Et √ßa change tout, parce que du coup, tu n'as plus besoin de te planquer derri√®re les masques que Jung appelait la persona. C'est √ßa en fait le v√©ritable travail, c'est de ne plus avoir besoin de para√ģtre en fait. J'en ai encore. on a tous des couches d'oignon bien s√Ľr finalement tu vois les plus grands clairvoyants, clairaudients, clairsentients tu vois en fonction de dans nos particularit√©s dans notre essence les dons qu'on a on est tous m√©dium avec ces sensibilit√©s mais tant que tu te planques derri√®re les masques en fait on utilise tellement d'√©nergie √† essayer de cacher certaines choses aux autres qu'on peut pas √™tre reli√© en direct √† l'autre et tant que t'es dans ces masques parce que tu ne peux pas √™tre en prise directe.

  • Speaker #1

    Une cuirasse qui est censée te protéger, mais qui t'emprisonne.

  • Speaker #0

    C'est ça.

  • Speaker #1

    Et donc, moi, je m'emploie à faire voler tout ça. Et là, j'aimerais justement parler des six étapes pour arriver à soin. Donc c'est six étapes, si tu permets, je vais lire ton livre.

  • Speaker #0

    Avec plaisir.

  • Speaker #1

    Donc c'est la reconnaissance de nos besoins fondamentaux pour pouvoir répondre de la façon la plus équilibrée possible aux objectifs posés dans ces six étapes. Et c'est ça, je pense, comme tu dis, c'est le but pour arriver à soi, pour arriver à savoir qui on est et à se réaliser pleinement quoi que l'on veuille faire. Et donc étape numéro 1 se libérer des réalités qui nous enferment car nous sommes prisonniers de nos croyances limitantes c'est ce dont nous avons parlé

  • Speaker #0

    oui c'est √ßa c'est vraiment toute cette premi√®re √©tape elle aborde vraiment la notion de filtre en fait la file qu'on met sur la r√©alit√© pour choisir de regarder depuis un angle de vue et du coup quand tu regardes comme √ßa depuis un angle de vue tu te prives de tous les autres possibles il y a Franck Leveu j'ai fait un stage dont je parle dans le livre qui m'avait beaucoup plu en fait lui il dit mais apprenez jusqu'√† ce que √ßa devienne un r√©flexe, √† faire un pas de c√īt√©, √† dire comment je peux regarder cette situation diff√©remment. Et c'est un outil qui est hyper pr√©cieux, parce que √ßa change tout. Puisque nos pens√©es, dans le sch√©ma de biologie des croyances qu'il y a dans le livre, nos pens√©es cr√©ent nos √©motions et nos comportements, quand tes pens√©es, par rapport √† un mec qui te fait une queue de poisson, c'est pas Ah, le mec, il m'a ras√© malade, il aurait pu me tuer c'est Ben dis-donc, il doit √™tre vachement press√©, et j'ai eu de la chance, j'ai rien eu √ßa change tout. au niveau de l'√©motion et du comportement derri√®re √©videmment je vais plus profond que √ßa dans le livre mais c'est vraiment √ßa c'est comment les formes prennent forme dans la mati√®re

  • Speaker #1

    c'est tr√®s dr√īle parce que c'est exactement au mot pr√®s les termes que j'utilise je fais un pas de c√īt√© et je dis faites un pas de c√īt√© c'est pas de c√īt√© ou prendre un escalier et regarder depuis plus haut c'est vraiment un pas de c√īt√© que √ßa soit quand je travaille avec l'√©nergie quand je magn√©tise du Reiki je fais un pas de c√īt√© je l'ai toujours fait comme tu dis On a des choses, on est avec certaines choses, on est N-A-I-T et on est E-S-T avec des potentialit√©s, avec des choses que l'on sait intuitivement. √Čtape 2, prendre soin de soi, avec toute la reconnaissance pour nos corps qui nous permet de faire l'exp√©rience de cette incarnation. n'oublions pas que prendre soin de soi revient √† prendre soin de son soi je crois que pour moi c'est un peu dur en ce moment et en d√©pression on a toujours ce probl√®me prendre soin de soi puisque souvent on n'a m√™me pas envie de se lever, de se laver de s'agr√©er

  • Speaker #0

    Donc là, on est plus sur, effectivement, notre rapport à nous-mêmes. C'est une décision. Il n'y a pas très longtemps, je suis allée faire une matinée pour travailler sur les faciales, les mouvements qui guérissent et tout. Et j'ai beaucoup aimé les deux personnes qui animaient ça, dire qu'en fait, c'est vraiment une décision, prendre conscience que ce corps, en fait, c'est quand même celui qui nous permet d'expérimenter dans la matière et d'attirer à nous ce qu'on veut. Et à un moment donné, c'est une décision de dire, j'en prends soin, en fait. mon corps est mon temple c'est exactement ça je le cite d'ailleurs dans cette expression et on le retrouve dans tous les livres sacrés votre corps est votre temple, sous d'autres termes oui mais c'est complètement ça et c'est là aussi, c'est dans cette deuxième partie du parcours que je parle beaucoup du soin à notre enfant intérieur et je parle des différents types de comportements face à la douleur mais ça c'est qu'ils sont quand même plus propres à la kinésiologie mais voilà c'est vraiment aller puiser les ressources en nous-mêmes pour aller opérer la transformation quoi

  • Speaker #1

    étape 3 on en a beaucoup parlé utiliser la puissance de nos émotions en apprenant à les regarder comme des énergies neutres ce qu'il ne faut jamais oublier vis-à-vis desquelles nous avons une responsabilité de transformation parce que c'est vrai les émotions nous envoient un message on manque de ça ou on a été blessé ou on n'a pas de reconnaissance

  • Speaker #0

    voilà enfin chaque émotion et tu l'expliques bien dans ton livre chaque émotion a un message particulier et quand on en est conscient ça change tout ça change tout parce que tu les vois enfin comme des messagères tu vois je dis souvent que ce sont des alliés mais c'est vraiment ça et encore une fois se désidentifier de l'émotion elle nous traverse qu'est-ce qu'elle vient me raconter ok je me laisse une émotion c'est un courant électrique qui passe par la plante du pied qui se libère au niveau de la glande pituitaire et ça dure quelques secondes tout au plus quelques minutes mais plus on va l'enfermer tu dis ça à un hypersensible il dit non c'est pas possible mais plus l'hypersensible va justement s'essayer de traverser par ses émotions plus il va devenir justement clair-audient clair-sentient etc parce que c'est des gens qui captent toutes les informations et quand tu les gardes en fait c'est des gens qui s'enferment et qui luttent contre eux-mêmes en permanence et leur vie ça devient un calvaire quoi C'est comme ça qu'ils font des crises d'angoisse. Alors que c'est des gens, quand ils déploient, quand ils acceptent cette sensibilité, c'est les plus grands artistes pour le coup.

  • Speaker #1

    Ils déploient leurs ailes.

  • Speaker #0

    Oui, c'est exactement ça.

  • Speaker #1

    √Čtape 4. Harmoniser nos relations. Car nous sommes des animaux sociaux, ce qui veut dire que nous avons besoin des autres pour exister.

  • Speaker #0

    L√†, c'est les ph√©nom√®nes miroirs dont je racontais. Si tu veux te conna√ģtre, regarde qui tu attires. Les sauts de son temps libre. Et quand je r√©agis particuli√®rement dans le positif, dans le n√©gatif, par rapport √† un jugement, quand je parle de n√©gatif, c'est toujours une invitation √† aller se r√©approprier une facette qu'on a mis en d√©ni parce qu'elle a √©t√© jug√©e. quand on √©tait enfant. Je dis souvent aux gens, ceux qui jugent le plus, c'est ceux qui ont le plus souffert parce qu'ils ont √©t√© jug√©s petits, parce qu'ils n'avaient pas le droit. Et donc, du coup, ils ont mis plein de trucs en d√©ni comme √ßa. Et ils d√©pensent tellement d'√©nergie √† Ah non, moi, je ne suis pas comme √ßa qu'en fait, ils ne peuvent pas √™tre eux-m√™mes.

  • Speaker #1

    Et on le voit souvent avec les personnes qui s'occupent beaucoup des autres.

  • Speaker #0

    Ah, mais tellement !

  • Speaker #1

    Qui s'oublient. dans le sacrifice total et c'est aussi notre éducation judéo-chrétienne surtout pour les femmes notre femme doit se sacrifier pour ses parents pour son mari même pour ses enfants ses petits-enfants même si ce n'est plus vraiment le cas mais c'est dans notre ADN complètement

  • Speaker #0

    complètement et puis c'est les grand-mères qu'on a eues certaines ce sont les mères qu'elles ont eues donc notre modèle c'est quand même le premier qui inconsciemment on...

  • Speaker #1

    on va reproduire et je le vois parmi les femmes qui m'envoient des messages ou même moi on s'occupe beaucoup des autres sur les groupes etc alors maintenant je suis enfin arrivée et c'est ça le problème du post-cancer à se retrouver soi-même et à remettre dans les cases la maladie c'est passé ma vie privée, ma vie personnelle c'est euh Il y a ma vie personnelle, mon mari, mes enfants, mes parents, mon jardin, enfin ma sphère privée qui ne regarde que moi et mes proches. et après il y a la sphère professionnelle donc moi en l'occurrence là c'est l'accompagnement mais avant je faisais un amalgame de tout je rêvais cancer, je respirais cancer, je mangeais cancer je parlais cancer et c'est ça vraiment pour ça je dirais que ce genre de livre est vraiment très important parce que ça vous donne le mode d'emploi pour sortir de cette identification et pour retrouver sa vie

  • Speaker #0

    qui n'est pas forcément celle d'avant mais ces valeurs d'avancée et on peut y arriver pour quelqu'un qui a culpabilisé longtemps de ne pas avoir sauvé son père si je peux ouvrir des consciences sur des femmes qui

  • Speaker #1

    apprennent de leur maladie et qui s'en libèrent c'est super beau j'en suis pas encore tout à fait sortie mais j'y travaille maintenant je sens vraiment qu'une porte s'est fermée ça y est je suis J'ai retrouvé.

  • Speaker #0

    Tu es en train d'arriver à la cinquième étape du coup, devenir un bon parent pour soi.

  • Speaker #1

    √Čtape 5, assumer notre r√īle de parent. en apprenant √† incarner une bonne m√®re et un bon p√®re pour soi. Parce qu'on ne peut pas le faire pour les autres si on ne l'a pas fait pour soi.

  • Speaker #0

    C'est √ßa, tout part de soi. C'est ce que tu disais en fait. Apprendre √† mettre ses limites plut√īt qu'√† √™tre dans le sacrifice parce qu'√† aucun moment, l√† je vais prendre une image... je parlais de jud√©o-chr√©tien, mais je vais prendre une image jud√©o-chr√©tienne, J√©sus s'est sacrifi√© sur la croix pour pas qu'on ait √† le faire, pour pas qu'on se sacrifie, et nous on n'a pas bien entendu le message.

  • Speaker #1

    Apr√®s il y a le d√īme qui dit il faut sacrifier, et puis toujours, bon apr√®s on parle d'autres choses, mais la femme est inf√©rieure, la femme...

  • Speaker #0

    Mais l'amour c'est pas le sacrifice.

  • Speaker #1

    Voilà, l'amour c'est laisser l'autre libre. L'amour c'est se donner, ce n'est pas prendre. oublié, je pense.

  • Speaker #0

    C'est √ßa. Moi, j'ai mis tr√®s longtemps √† comprendre l'√©quation. Je crois que j'en parle dans le livre de donner √©gale recevoir. Quelqu'un qui donne, quelqu'un qui est dans le sacrifice, on ne peut pas comprendre cette √©quation. Et puis, quand vraiment tu l'int√®gres et tu la comprends, et l√†, je remercie mon fils. C'est vraiment mon fils qui m'a permis de comprendre le mieux cette √©quation. Tu vois, au moment de No√ęl, o√Ļ tu es dans les cadeaux de No√ęl et puis l'enfant, il est dans la magie du P√®re No√ęl. L'enfant, il ne va pas te dire merci. l'enfant est ici le p√®re No√ęl, mais quand tu vois cet √©merveillement qui vit et que toi, gr√Ęce √† lui, qui t'envoie ces ondes d'√©merveillement te touchent dans ton cŇďur d'enfant, alors que tu ne pourrais pas, avec le moindre cadeau dans cette soci√©t√© de transformation, mais plus dans cet √©merveillement, tu vois, je me dis, et l√†, j'ai compris le donner et le recevoir. Je me suis dit, waouh !

  • Speaker #1

    C'est vrai que moi, il y a une chose que j'ai beaucoup remarqué, c'est que les gens qui font des sacrifices le disent et il y a systématiquement le retour après tout ce que j'ai fait pour toi.

  • Speaker #0

    Mais bien s√Ľr, et l'enfant la plupart du temps, il dit mais moi, je n'ai rien demand√© et √ßa sert en col√®re la personne qui a √©t√© dans le sacrifice parce qu'elle veut √™tre aim√©e pour ce sacrifice,

  • Speaker #1

    elle veut être aimée pour ce don de soi et on en revient au triangle de Cartman avec le bourreau, la victime et le sauveur sortir de cette posture de sauveur je ne suis le sauveur que d'une personne, de moi-même c'est ça Et c'est aussi une posture à prendre quand on travaille en tant que praticien ou thérapeute de moi je ne fais rien, je t'aide à t'accomplir

  • Speaker #0

    Ah ben on n'est que des guides, des lumières, mais on ne fait rien pour l'autre, on n'a pas ce pouvoir.

  • Speaker #1

    Et c'est le plus important, si quelqu'un vous dit j'ai gu√©ri le cancer, j'ai fait √ßa, je te ferai √ßa non, moi je ne promets rien. je peux t'aider si toi tu veux, mais si toi tu ne veux pas toi-m√™me t'aider inconsciemment, on ne parle pas de culpabilit√©, c'est ton chemin, c'est √† toi de faire ce chemin pour accepter ce don. √Čtape 6, prendre notre place dans le monde, pour nous √©lever, grandir, et nous √©panouir au niveau personnel et collectif. J'adore ta conclusion. Rappelons commun√©ment que plus nous osons incarner toutes nos facettes, ce dont tu parlais, plus nous sommes cr√©atifs, authentiques, puissants et complets. Je trouve que c'est une tr√®s tr√®s belle conclusion. √† ce livre. Alors, dedans, il y a plein, plein d'explications, il y a des protocoles, il y a plein de choses pour vous aider √† avancer. Et...

  • Speaker #0

    bon je le conseille franchement ça m'a permis de conscientiser ce que je faisais sans le savoir merci beaucoup vraiment ça me touche beaucoup t'es pas la première à me dire qu'il n'est pas forcément axé pour je ne veux pas dire le mot débutant ça voudrait dire qu'il y a des gens plus avancés et c'est pas le cas en fait c'est une boucle mais cette connaissance du vocabulaire de base voilà c'est de jargon après c'est vrai que je donne beaucoup de protocoles et il y a beaucoup de thérapeutes qui m'ont envoyé des témoignages comme les tiens qui m'ont vraiment vraiment touchée je donne beaucoup parce que je suis praticienne en thérapie bref donc pour moi mon objectif c'est de rendre les gens autonomes tu le disais toi même je suis pas là pour dire je peux vous soigner ou quoi que ce soit on a toujours les thérapeutes qu'on mérite sur notre chemin et quand on est prêt à voir on a le thérapeute qui nous permet de mettre la bonne lumière au bon endroit, c'est tout la bonne personne c'est ça et encore une fois il n'y a pas de hasard de notre rencontre vraiment, tout à fait Merci en tout cas de m'avoir permis de m'exprimer sur ce livre que j'aime beaucoup, et puis de le mettre en avant et de l'offrir à des personnes qui sont soit dans... dans un chemin vers la libération du cancer ou pour qui c'est derrière c'est génial ils sont sur le chemin alors pas uniquement pour le cancer mais c'est vrai que ce blog n'importe quelle maladie dépression ou même dans la vie de tous les jours voilà c'est ce que j'allais dire quand on veut avancer ça aide ça donc c'est le parcours qui mène à soi

  • Speaker #1

    6 √©tapes pour incarner son √™tre profond d'ambre, casseau de or aux √©ditions Quintessence Collection, Ressources et Sant√© je vous mettrai de toute fa√ßon le lien vers l'√©diteur vous voyez √† peu pr√®s la couverture √† l'envers merci √† toi parce que vraiment c'est quelque chose de... qui peut aider, qui peut beaucoup aider, et surtout qui peut r√©duire le temps, parce que j'ai pass√© des ann√©es et des ann√©es pour en arriver au niveau o√Ļ je suis, alors qu'avec un livre comme √ßa, on peut gagner des ann√©es, on peut avancer plus vite. Mais c'est vrai, quand on est sur le chemin des valeurs... Quand on veut, quand on recherche des solutions, parce que c'est vrai que souvent, apr√®s le cancer, on est paum√© parce qu'on ne sait plus d'o√Ļ on vient, o√Ļ on va, dans quelle √©tag√®re. Je fais toujours ce jeu de mouille.

  • Speaker #0

    Oui, oui.

  • Speaker #1

    et tout s'écroule et tout se reconstruit c'est ça,

  • Speaker #0

    apr√®s le chaos les chinois disent apr√®s le chaos le renouveau en fait et c'est vraiment √ßa, c'est l'image de ce 8 de l'infini et nos exp√©riences les plus destructrices en tout cas qu'on vit comme telles sont souvent les plus fondatrices et c'est dommage mais on est foutu comme √ßa et on ne peut pas avancer si on ne d√©truit pas quelque chose avant c'est dur de reconstruire je suis pas s√Ľre quand m√™me mais dans ton cas √ßa a √©t√© le cas

  • Speaker #1

    Oui, mais je vois qu'au bout de plus de 60 ans de vie, à chaque fois que j'ai vécu de gros…

  • Speaker #0

    Oui, c'est ce que je te dis dans ton cas. De gros expériences. De gros expériences, ce genre de croyances.

  • Speaker #1

    sinon tu risques de t'attirer des trucs très violents maintenant je demande à l'univers je demande à la vie des choses douces d'avancer mais avec douceur alors tu mets au point zéro cette croyance alors comment est-ce que je fais ?

  • Speaker #0

    juste de dire que tu n'as pas besoin de tout déconstruire, de tout péter tu vois

  • Speaker #1

    je n'ai pas besoin de tout péter, de tout déclencher.

  • Speaker #0

    Je libère la partie de moi qui croit que...

  • Speaker #1

    Je libère la partie de moi qui croit qu'il faut vivre des cadeaux très mal emballés de la vie pour avancer.

  • Speaker #0

    C'est ça.

  • Speaker #1

    Parce que je peux avancer toute seule, notamment gr√Ęce aux belles rencontres que je fais, que la vie ou l'univers met sur mon chemin, comme toi. Merci beaucoup,

  • Speaker #0

    Fran√ßoise. Merci infiniment. plein plein de succ√®s √† ta cha√ģne et beaucoup beaucoup de lumi√®re de sant√©,

  • Speaker #1

    d'énergie merveilleuse pour t'entourer merci beaucoup et vous aurez les coordonnées de Ambre également dans le résumé de ce podcast si vous désirez la contacter avec plaisir,

  • Speaker #0

    merci et belle continuation, √† bient√īt √† toi aussi,

  • Speaker #1

    et puis merci beaucoup √† vous tous d'avoir √©cout√© cette interview et je vous donne rendez-vous bient√īt pour le nouvel √©pisode de Salade de Crabe le podcast qui vous aide √† traverser le cancer au revoir

Share

Embed

You may also like