Shot de philo #12 : la raison cover
Shot de philo #12 : la raison cover
Shots de Philo

Shot de philo #12 : la raison

Shot de philo #12 : la raison

04min |09/06/2021|

91514

Play
Shot de philo #12 : la raison cover
Shot de philo #12 : la raison cover
Shots de Philo

Shot de philo #12 : la raison

Shot de philo #12 : la raison

04min |09/06/2021|

91514

Play

Description

Bienvenue dans notre douzième shot de philo. En moins de 5 minutes, nous allons te donner les clés d'une notion centrale du programme : la raison. L'homme est-il un être rationnel ? Existe-t-il des limites à la raison ?

→Si la raison est constitutive de la nature humaine...

Descartes : "le bon sens est la chose la mieux partagée du monde"

→...cependant, la raison est imparfaite (tout en restant utile)...

Pascal : l'homme est limité => raison humaine ni parfaite ni infinie (≠ Dieu)

→...dès lors, l'homme peut mettre la raison au service de sa croyance

Kant : particularité de l'homme = les idéaux


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Bonjour à tous et bienvenue dans le Shot de Philo, le podcast proposé par Science Piste et animé par moi-même, Stéphania, et mon camarade Alexandre.

  • Speaker #1

    Salut à tous !

  • Speaker #0

    On est là pour vous faire réviser le bac de philo en traitant une des notions de programme en 5 minutes chrono. C'est parti ! Aujourd'hui, nous allons aborder le thème de la raison.

  • Speaker #1

    On peut rapprocher ce thème du concept d'homo economicus, que vous devez bien connaître si vous avez pris une spécialité économique. En fait, l'idée, c'est qu'entre deux options, l'homme préférera toujours la plus rationnelle. Cependant, on voit bien que cette théorie est largement démentie par les observations concrètes. A première vue, par exemple, l'achat de produits de luxe n'a rien de rationnel. On voit donc qu'il y a un décalage entre la théorie et la pratique.

  • Speaker #0

    Mais reprenons la définition. La raison peut être définie comme étant la capacité de l'homme à comprendre, analyser, critiquer, compter... On peut comparer des choses en respectant les règles de la logique, et donc en faisant des hypothèses valides. En une phrase, la raison est la faculté de juger. Et puisque Descartes nous dit je pense donc je suis on peut dire que l'homme se définit lui-même par rapport à sa faculté de juger. L'homme semble donc à première vue être un être rationnel. On peut ainsi opposer le thème de raison à celui de croyance, qui est la persuasion au moyen de l'affectif et des passions. La raison, c'est donc l'inverse. Notez bien que ce thème est englobant. Au bac, il sera souvent demandé de le lier à la vérité ou à la science, par exemple. Les tensions centrales du sujet sont donc de savoir si l'homme est un être rationnel ou non, et quelles sont les limites de la raison.

  • Speaker #1

    Alors tout d'abord, comme nous venons de le dire, Descartes énonce que l'homme est un être fondamentalement raisonnable. En effet, il dit que le bon sens est la chose la mieux partagée du monde. Par bon sens, il entend force de raisonnement. Et il veut donc dire que la force de jugement, c'est vraiment ce qui fait partie de notre nature humaine et qu'elle est donc partagée par tous les êtres humains. Pour lui, la forme la plus aboutie et claire de la raison, c'est la capacité de douter, de remettre en cause ce qu'on pense avoir et ce qui nous permet d'arriver à des certitudes. Le doute permet donc de se forger un esprit critique. On peut faire là un lien avec la notion de science. La méthode scientifique est essentielle pour mettre en application la raison. En fait, selon Descartes, tous les êtres humains sont capables de comprendre une... La démonstration de la vérité, c'est une capacité innée.

  • Speaker #0

    Par exemple, la raison nous permet de comprendre que deux droites parallèles ne se touchent jamais.

  • Speaker #1

    Tout à fait.

  • Speaker #0

    Très bien. Mais si l'homme est si intelligent que ça, comment est-ce qu'on peut expliquer qu'il y a encore tellement de choses que l'homme ne comprend pas, comme des lois physiques ou alors simplement le fonctionnement du corps humain ? De toute évidence, l'homme n'est pas doué d'une raison sans limite.

  • Speaker #1

    Alors non, en effet, c'est ce que nous dit Pascal, fervent croyant en Dieu. Pour lui, l'homme est une création imparfaite, d'un dieu parfait, et donc il a des limites. Ces limites sont justement celles de la raison, mais aussi de nos sens. En fait, on ne peut pas tout entendre, tout voir, comme un dieu parfait le ferait. En fait, l'homme selon lui est surtout très orgueilleux, il se croit capable de tout comprendre alors qu'il a en vérité plein de défauts. La raison de l'homme ne serait donc ni parfaite ni infinie. Cependant, il nuance un peu son propos, il dit que ce n'est pas parce que l'homme est incapable de tout comprendre qu'il faut renoncer à essayer de comprendre un maximum de choses, au contraire il dit que cela est nécessaire. Simplement, il lui faut accepter les limites qui sont dues à sa condition d'homme.

  • Speaker #0

    Très bien, mais à t'écouter, on dirait que l'homme serait par essence un être raisonné malgré ses limites. Or, et c'est ce qu'on dit en introduction, il nous arrive de faire des choses qui ne sont pas raisonnables ou de croire en des choses peu raisonnables, comme les thèses complotistes ou l'astrologie. L'homme ne serait-il pas un être fondamentalement croyant ?

  • Speaker #1

    Tout à fait. Kant énonce que la particularité de l'homme ce n'est pas foncièrement la raison, mais vraiment le fait d'avoir des idéaux, qui ne sont parfois pas raisonnables, mais qui font avancer l'humanité. Ainsi, il définit le progrès comme étant l'idéal de la raison pratique, une croyance vers laquelle on peut tendre en faisant marcher notre raison. Les croyances, donc les paris fous, deviennent réalité quand l'homme utilise la raison pour que ça devienne réalité. Il ne semblait pas raisonnable pour l'humanité d'aller sur la Lune il y a moins de 100 ans. Et pourtant, aujourd'hui, Elon Musk, le patron de SpaceX, envisage même d'explorer Mars. De même, les idéaux comme le pacifisme, donc un monde sans guerre, ne semblent pas être raisonnés. Et pourtant, grâce à des notions logiques comme la discussion de la délibération, il est possible de tendre vers ces choses qui nous semblent impossibles et faire progresser l'humanité.

  • Speaker #0

    Très bien. Donc pour résumer, si la raison est la façon que l'homme a d'acquérir du savoir et qu'elle est constitutive de la nature humaine,

  • Speaker #1

    ça c'est Descartes.

  • Speaker #0

    Cependant, la raison est imparfaite, mais reste tout de même utile.

  • Speaker #1

    Ça c'est Pascal.

  • Speaker #0

    Dès lors, l'homme n'est pas toujours un être raisonné, mais il peut mettre la raison au service de sa croyance.

  • Speaker #1

    Ça c'est Kant. Voilà, c'est tout pour aujourd'hui. N'hésitez pas à partager ce podcast avec vos amis qui sont en train de réviser. N'oubliez pas de faire un tour sur notre Instagram, pour enregistrer la mini-fiche de synthèse associée à ce podcast. Et à vous abonner !

Description

Bienvenue dans notre douzième shot de philo. En moins de 5 minutes, nous allons te donner les clés d'une notion centrale du programme : la raison. L'homme est-il un être rationnel ? Existe-t-il des limites à la raison ?

→Si la raison est constitutive de la nature humaine...

Descartes : "le bon sens est la chose la mieux partagée du monde"

→...cependant, la raison est imparfaite (tout en restant utile)...

Pascal : l'homme est limité => raison humaine ni parfaite ni infinie (≠ Dieu)

→...dès lors, l'homme peut mettre la raison au service de sa croyance

Kant : particularité de l'homme = les idéaux


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Bonjour à tous et bienvenue dans le Shot de Philo, le podcast proposé par Science Piste et animé par moi-même, Stéphania, et mon camarade Alexandre.

  • Speaker #1

    Salut à tous !

  • Speaker #0

    On est là pour vous faire réviser le bac de philo en traitant une des notions de programme en 5 minutes chrono. C'est parti ! Aujourd'hui, nous allons aborder le thème de la raison.

  • Speaker #1

    On peut rapprocher ce thème du concept d'homo economicus, que vous devez bien connaître si vous avez pris une spécialité économique. En fait, l'idée, c'est qu'entre deux options, l'homme préférera toujours la plus rationnelle. Cependant, on voit bien que cette théorie est largement démentie par les observations concrètes. A première vue, par exemple, l'achat de produits de luxe n'a rien de rationnel. On voit donc qu'il y a un décalage entre la théorie et la pratique.

  • Speaker #0

    Mais reprenons la définition. La raison peut être définie comme étant la capacité de l'homme à comprendre, analyser, critiquer, compter... On peut comparer des choses en respectant les règles de la logique, et donc en faisant des hypothèses valides. En une phrase, la raison est la faculté de juger. Et puisque Descartes nous dit je pense donc je suis on peut dire que l'homme se définit lui-même par rapport à sa faculté de juger. L'homme semble donc à première vue être un être rationnel. On peut ainsi opposer le thème de raison à celui de croyance, qui est la persuasion au moyen de l'affectif et des passions. La raison, c'est donc l'inverse. Notez bien que ce thème est englobant. Au bac, il sera souvent demandé de le lier à la vérité ou à la science, par exemple. Les tensions centrales du sujet sont donc de savoir si l'homme est un être rationnel ou non, et quelles sont les limites de la raison.

  • Speaker #1

    Alors tout d'abord, comme nous venons de le dire, Descartes énonce que l'homme est un être fondamentalement raisonnable. En effet, il dit que le bon sens est la chose la mieux partagée du monde. Par bon sens, il entend force de raisonnement. Et il veut donc dire que la force de jugement, c'est vraiment ce qui fait partie de notre nature humaine et qu'elle est donc partagée par tous les êtres humains. Pour lui, la forme la plus aboutie et claire de la raison, c'est la capacité de douter, de remettre en cause ce qu'on pense avoir et ce qui nous permet d'arriver à des certitudes. Le doute permet donc de se forger un esprit critique. On peut faire là un lien avec la notion de science. La méthode scientifique est essentielle pour mettre en application la raison. En fait, selon Descartes, tous les êtres humains sont capables de comprendre une... La démonstration de la vérité, c'est une capacité innée.

  • Speaker #0

    Par exemple, la raison nous permet de comprendre que deux droites parallèles ne se touchent jamais.

  • Speaker #1

    Tout à fait.

  • Speaker #0

    Très bien. Mais si l'homme est si intelligent que ça, comment est-ce qu'on peut expliquer qu'il y a encore tellement de choses que l'homme ne comprend pas, comme des lois physiques ou alors simplement le fonctionnement du corps humain ? De toute évidence, l'homme n'est pas doué d'une raison sans limite.

  • Speaker #1

    Alors non, en effet, c'est ce que nous dit Pascal, fervent croyant en Dieu. Pour lui, l'homme est une création imparfaite, d'un dieu parfait, et donc il a des limites. Ces limites sont justement celles de la raison, mais aussi de nos sens. En fait, on ne peut pas tout entendre, tout voir, comme un dieu parfait le ferait. En fait, l'homme selon lui est surtout très orgueilleux, il se croit capable de tout comprendre alors qu'il a en vérité plein de défauts. La raison de l'homme ne serait donc ni parfaite ni infinie. Cependant, il nuance un peu son propos, il dit que ce n'est pas parce que l'homme est incapable de tout comprendre qu'il faut renoncer à essayer de comprendre un maximum de choses, au contraire il dit que cela est nécessaire. Simplement, il lui faut accepter les limites qui sont dues à sa condition d'homme.

  • Speaker #0

    Très bien, mais à t'écouter, on dirait que l'homme serait par essence un être raisonné malgré ses limites. Or, et c'est ce qu'on dit en introduction, il nous arrive de faire des choses qui ne sont pas raisonnables ou de croire en des choses peu raisonnables, comme les thèses complotistes ou l'astrologie. L'homme ne serait-il pas un être fondamentalement croyant ?

  • Speaker #1

    Tout à fait. Kant énonce que la particularité de l'homme ce n'est pas foncièrement la raison, mais vraiment le fait d'avoir des idéaux, qui ne sont parfois pas raisonnables, mais qui font avancer l'humanité. Ainsi, il définit le progrès comme étant l'idéal de la raison pratique, une croyance vers laquelle on peut tendre en faisant marcher notre raison. Les croyances, donc les paris fous, deviennent réalité quand l'homme utilise la raison pour que ça devienne réalité. Il ne semblait pas raisonnable pour l'humanité d'aller sur la Lune il y a moins de 100 ans. Et pourtant, aujourd'hui, Elon Musk, le patron de SpaceX, envisage même d'explorer Mars. De même, les idéaux comme le pacifisme, donc un monde sans guerre, ne semblent pas être raisonnés. Et pourtant, grâce à des notions logiques comme la discussion de la délibération, il est possible de tendre vers ces choses qui nous semblent impossibles et faire progresser l'humanité.

  • Speaker #0

    Très bien. Donc pour résumer, si la raison est la façon que l'homme a d'acquérir du savoir et qu'elle est constitutive de la nature humaine,

  • Speaker #1

    ça c'est Descartes.

  • Speaker #0

    Cependant, la raison est imparfaite, mais reste tout de même utile.

  • Speaker #1

    Ça c'est Pascal.

  • Speaker #0

    Dès lors, l'homme n'est pas toujours un être raisonné, mais il peut mettre la raison au service de sa croyance.

  • Speaker #1

    Ça c'est Kant. Voilà, c'est tout pour aujourd'hui. N'hésitez pas à partager ce podcast avec vos amis qui sont en train de réviser. N'oubliez pas de faire un tour sur notre Instagram, pour enregistrer la mini-fiche de synthèse associée à ce podcast. Et à vous abonner !

Share

Embed

You may also like

Description

Bienvenue dans notre douzième shot de philo. En moins de 5 minutes, nous allons te donner les clés d'une notion centrale du programme : la raison. L'homme est-il un être rationnel ? Existe-t-il des limites à la raison ?

→Si la raison est constitutive de la nature humaine...

Descartes : "le bon sens est la chose la mieux partagée du monde"

→...cependant, la raison est imparfaite (tout en restant utile)...

Pascal : l'homme est limité => raison humaine ni parfaite ni infinie (≠ Dieu)

→...dès lors, l'homme peut mettre la raison au service de sa croyance

Kant : particularité de l'homme = les idéaux


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Bonjour à tous et bienvenue dans le Shot de Philo, le podcast proposé par Science Piste et animé par moi-même, Stéphania, et mon camarade Alexandre.

  • Speaker #1

    Salut à tous !

  • Speaker #0

    On est là pour vous faire réviser le bac de philo en traitant une des notions de programme en 5 minutes chrono. C'est parti ! Aujourd'hui, nous allons aborder le thème de la raison.

  • Speaker #1

    On peut rapprocher ce thème du concept d'homo economicus, que vous devez bien connaître si vous avez pris une spécialité économique. En fait, l'idée, c'est qu'entre deux options, l'homme préférera toujours la plus rationnelle. Cependant, on voit bien que cette théorie est largement démentie par les observations concrètes. A première vue, par exemple, l'achat de produits de luxe n'a rien de rationnel. On voit donc qu'il y a un décalage entre la théorie et la pratique.

  • Speaker #0

    Mais reprenons la définition. La raison peut être définie comme étant la capacité de l'homme à comprendre, analyser, critiquer, compter... On peut comparer des choses en respectant les règles de la logique, et donc en faisant des hypothèses valides. En une phrase, la raison est la faculté de juger. Et puisque Descartes nous dit je pense donc je suis on peut dire que l'homme se définit lui-même par rapport à sa faculté de juger. L'homme semble donc à première vue être un être rationnel. On peut ainsi opposer le thème de raison à celui de croyance, qui est la persuasion au moyen de l'affectif et des passions. La raison, c'est donc l'inverse. Notez bien que ce thème est englobant. Au bac, il sera souvent demandé de le lier à la vérité ou à la science, par exemple. Les tensions centrales du sujet sont donc de savoir si l'homme est un être rationnel ou non, et quelles sont les limites de la raison.

  • Speaker #1

    Alors tout d'abord, comme nous venons de le dire, Descartes énonce que l'homme est un être fondamentalement raisonnable. En effet, il dit que le bon sens est la chose la mieux partagée du monde. Par bon sens, il entend force de raisonnement. Et il veut donc dire que la force de jugement, c'est vraiment ce qui fait partie de notre nature humaine et qu'elle est donc partagée par tous les êtres humains. Pour lui, la forme la plus aboutie et claire de la raison, c'est la capacité de douter, de remettre en cause ce qu'on pense avoir et ce qui nous permet d'arriver à des certitudes. Le doute permet donc de se forger un esprit critique. On peut faire là un lien avec la notion de science. La méthode scientifique est essentielle pour mettre en application la raison. En fait, selon Descartes, tous les êtres humains sont capables de comprendre une... La démonstration de la vérité, c'est une capacité innée.

  • Speaker #0

    Par exemple, la raison nous permet de comprendre que deux droites parallèles ne se touchent jamais.

  • Speaker #1

    Tout à fait.

  • Speaker #0

    Très bien. Mais si l'homme est si intelligent que ça, comment est-ce qu'on peut expliquer qu'il y a encore tellement de choses que l'homme ne comprend pas, comme des lois physiques ou alors simplement le fonctionnement du corps humain ? De toute évidence, l'homme n'est pas doué d'une raison sans limite.

  • Speaker #1

    Alors non, en effet, c'est ce que nous dit Pascal, fervent croyant en Dieu. Pour lui, l'homme est une création imparfaite, d'un dieu parfait, et donc il a des limites. Ces limites sont justement celles de la raison, mais aussi de nos sens. En fait, on ne peut pas tout entendre, tout voir, comme un dieu parfait le ferait. En fait, l'homme selon lui est surtout très orgueilleux, il se croit capable de tout comprendre alors qu'il a en vérité plein de défauts. La raison de l'homme ne serait donc ni parfaite ni infinie. Cependant, il nuance un peu son propos, il dit que ce n'est pas parce que l'homme est incapable de tout comprendre qu'il faut renoncer à essayer de comprendre un maximum de choses, au contraire il dit que cela est nécessaire. Simplement, il lui faut accepter les limites qui sont dues à sa condition d'homme.

  • Speaker #0

    Très bien, mais à t'écouter, on dirait que l'homme serait par essence un être raisonné malgré ses limites. Or, et c'est ce qu'on dit en introduction, il nous arrive de faire des choses qui ne sont pas raisonnables ou de croire en des choses peu raisonnables, comme les thèses complotistes ou l'astrologie. L'homme ne serait-il pas un être fondamentalement croyant ?

  • Speaker #1

    Tout à fait. Kant énonce que la particularité de l'homme ce n'est pas foncièrement la raison, mais vraiment le fait d'avoir des idéaux, qui ne sont parfois pas raisonnables, mais qui font avancer l'humanité. Ainsi, il définit le progrès comme étant l'idéal de la raison pratique, une croyance vers laquelle on peut tendre en faisant marcher notre raison. Les croyances, donc les paris fous, deviennent réalité quand l'homme utilise la raison pour que ça devienne réalité. Il ne semblait pas raisonnable pour l'humanité d'aller sur la Lune il y a moins de 100 ans. Et pourtant, aujourd'hui, Elon Musk, le patron de SpaceX, envisage même d'explorer Mars. De même, les idéaux comme le pacifisme, donc un monde sans guerre, ne semblent pas être raisonnés. Et pourtant, grâce à des notions logiques comme la discussion de la délibération, il est possible de tendre vers ces choses qui nous semblent impossibles et faire progresser l'humanité.

  • Speaker #0

    Très bien. Donc pour résumer, si la raison est la façon que l'homme a d'acquérir du savoir et qu'elle est constitutive de la nature humaine,

  • Speaker #1

    ça c'est Descartes.

  • Speaker #0

    Cependant, la raison est imparfaite, mais reste tout de même utile.

  • Speaker #1

    Ça c'est Pascal.

  • Speaker #0

    Dès lors, l'homme n'est pas toujours un être raisonné, mais il peut mettre la raison au service de sa croyance.

  • Speaker #1

    Ça c'est Kant. Voilà, c'est tout pour aujourd'hui. N'hésitez pas à partager ce podcast avec vos amis qui sont en train de réviser. N'oubliez pas de faire un tour sur notre Instagram, pour enregistrer la mini-fiche de synthèse associée à ce podcast. Et à vous abonner !

Description

Bienvenue dans notre douzième shot de philo. En moins de 5 minutes, nous allons te donner les clés d'une notion centrale du programme : la raison. L'homme est-il un être rationnel ? Existe-t-il des limites à la raison ?

→Si la raison est constitutive de la nature humaine...

Descartes : "le bon sens est la chose la mieux partagée du monde"

→...cependant, la raison est imparfaite (tout en restant utile)...

Pascal : l'homme est limité => raison humaine ni parfaite ni infinie (≠ Dieu)

→...dès lors, l'homme peut mettre la raison au service de sa croyance

Kant : particularité de l'homme = les idéaux


Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Transcription

  • Speaker #0

    Bonjour à tous et bienvenue dans le Shot de Philo, le podcast proposé par Science Piste et animé par moi-même, Stéphania, et mon camarade Alexandre.

  • Speaker #1

    Salut à tous !

  • Speaker #0

    On est là pour vous faire réviser le bac de philo en traitant une des notions de programme en 5 minutes chrono. C'est parti ! Aujourd'hui, nous allons aborder le thème de la raison.

  • Speaker #1

    On peut rapprocher ce thème du concept d'homo economicus, que vous devez bien connaître si vous avez pris une spécialité économique. En fait, l'idée, c'est qu'entre deux options, l'homme préférera toujours la plus rationnelle. Cependant, on voit bien que cette théorie est largement démentie par les observations concrètes. A première vue, par exemple, l'achat de produits de luxe n'a rien de rationnel. On voit donc qu'il y a un décalage entre la théorie et la pratique.

  • Speaker #0

    Mais reprenons la définition. La raison peut être définie comme étant la capacité de l'homme à comprendre, analyser, critiquer, compter... On peut comparer des choses en respectant les règles de la logique, et donc en faisant des hypothèses valides. En une phrase, la raison est la faculté de juger. Et puisque Descartes nous dit je pense donc je suis on peut dire que l'homme se définit lui-même par rapport à sa faculté de juger. L'homme semble donc à première vue être un être rationnel. On peut ainsi opposer le thème de raison à celui de croyance, qui est la persuasion au moyen de l'affectif et des passions. La raison, c'est donc l'inverse. Notez bien que ce thème est englobant. Au bac, il sera souvent demandé de le lier à la vérité ou à la science, par exemple. Les tensions centrales du sujet sont donc de savoir si l'homme est un être rationnel ou non, et quelles sont les limites de la raison.

  • Speaker #1

    Alors tout d'abord, comme nous venons de le dire, Descartes énonce que l'homme est un être fondamentalement raisonnable. En effet, il dit que le bon sens est la chose la mieux partagée du monde. Par bon sens, il entend force de raisonnement. Et il veut donc dire que la force de jugement, c'est vraiment ce qui fait partie de notre nature humaine et qu'elle est donc partagée par tous les êtres humains. Pour lui, la forme la plus aboutie et claire de la raison, c'est la capacité de douter, de remettre en cause ce qu'on pense avoir et ce qui nous permet d'arriver à des certitudes. Le doute permet donc de se forger un esprit critique. On peut faire là un lien avec la notion de science. La méthode scientifique est essentielle pour mettre en application la raison. En fait, selon Descartes, tous les êtres humains sont capables de comprendre une... La démonstration de la vérité, c'est une capacité innée.

  • Speaker #0

    Par exemple, la raison nous permet de comprendre que deux droites parallèles ne se touchent jamais.

  • Speaker #1

    Tout à fait.

  • Speaker #0

    Très bien. Mais si l'homme est si intelligent que ça, comment est-ce qu'on peut expliquer qu'il y a encore tellement de choses que l'homme ne comprend pas, comme des lois physiques ou alors simplement le fonctionnement du corps humain ? De toute évidence, l'homme n'est pas doué d'une raison sans limite.

  • Speaker #1

    Alors non, en effet, c'est ce que nous dit Pascal, fervent croyant en Dieu. Pour lui, l'homme est une création imparfaite, d'un dieu parfait, et donc il a des limites. Ces limites sont justement celles de la raison, mais aussi de nos sens. En fait, on ne peut pas tout entendre, tout voir, comme un dieu parfait le ferait. En fait, l'homme selon lui est surtout très orgueilleux, il se croit capable de tout comprendre alors qu'il a en vérité plein de défauts. La raison de l'homme ne serait donc ni parfaite ni infinie. Cependant, il nuance un peu son propos, il dit que ce n'est pas parce que l'homme est incapable de tout comprendre qu'il faut renoncer à essayer de comprendre un maximum de choses, au contraire il dit que cela est nécessaire. Simplement, il lui faut accepter les limites qui sont dues à sa condition d'homme.

  • Speaker #0

    Très bien, mais à t'écouter, on dirait que l'homme serait par essence un être raisonné malgré ses limites. Or, et c'est ce qu'on dit en introduction, il nous arrive de faire des choses qui ne sont pas raisonnables ou de croire en des choses peu raisonnables, comme les thèses complotistes ou l'astrologie. L'homme ne serait-il pas un être fondamentalement croyant ?

  • Speaker #1

    Tout à fait. Kant énonce que la particularité de l'homme ce n'est pas foncièrement la raison, mais vraiment le fait d'avoir des idéaux, qui ne sont parfois pas raisonnables, mais qui font avancer l'humanité. Ainsi, il définit le progrès comme étant l'idéal de la raison pratique, une croyance vers laquelle on peut tendre en faisant marcher notre raison. Les croyances, donc les paris fous, deviennent réalité quand l'homme utilise la raison pour que ça devienne réalité. Il ne semblait pas raisonnable pour l'humanité d'aller sur la Lune il y a moins de 100 ans. Et pourtant, aujourd'hui, Elon Musk, le patron de SpaceX, envisage même d'explorer Mars. De même, les idéaux comme le pacifisme, donc un monde sans guerre, ne semblent pas être raisonnés. Et pourtant, grâce à des notions logiques comme la discussion de la délibération, il est possible de tendre vers ces choses qui nous semblent impossibles et faire progresser l'humanité.

  • Speaker #0

    Très bien. Donc pour résumer, si la raison est la façon que l'homme a d'acquérir du savoir et qu'elle est constitutive de la nature humaine,

  • Speaker #1

    ça c'est Descartes.

  • Speaker #0

    Cependant, la raison est imparfaite, mais reste tout de même utile.

  • Speaker #1

    Ça c'est Pascal.

  • Speaker #0

    Dès lors, l'homme n'est pas toujours un être raisonné, mais il peut mettre la raison au service de sa croyance.

  • Speaker #1

    Ça c'est Kant. Voilà, c'est tout pour aujourd'hui. N'hésitez pas à partager ce podcast avec vos amis qui sont en train de réviser. N'oubliez pas de faire un tour sur notre Instagram, pour enregistrer la mini-fiche de synthèse associée à ce podcast. Et à vous abonner !

Share

Embed

You may also like